N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Au fil du temps... [ft. Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyDim 16 Oct 2016 - 21:31


Cela faisait maintenant une semaine que nous étions rentrés de Nami... J'avais accompli mon devoir en tant que Kunoichi de la Feuille tout en ayant vu une partie de moi se briser.
Le soucis de la distance qui nous avait fait souffrir pendant plus d'une année n'avait pourtant plus lieux d'être car désormais il se trouvait tout près... en tant que prisonnier de ma patrie.

J'avais passé mes journées a broyer du noir en constatant l'évidence qui m'avait pourtant effleuré l'esprit quelque fois après des mois sans aucunes nouvelles : c'était fini.
S'il ne s'agissait que d'une « simple » rupture le temps aurait suffit a calmer mon esprit pour pouvoir passer a autre chose et aller de l'avant mais les choses n'étaient pas aussi faciles... En plus d'avoir fait définitivement une croix sur le « nous » il s'était attaqué aux miens, brisant ainsi a jamais l'idée que je m'étais faite de lui et les promesses finalement belliqueuses autour desquelles il avait su m'apaiser. Je ne serais sans doute jamais en mesure d'oublier cette trahison, le temps saurait juste la rendre moins vive.

Malgré tout, Tetsui resterait pour toujours la première personne a qui j'avais confié mon cœur : ce qui ne rendait que tout cela plus douloureux encore. Voir sa confiance ainsi bafouée par l'être supposé être notre moitié...

Il avait lui même choisi de prendre le risque le menant a ce sort : je n'avais donc pas a m'en soucier. Pour autant, le savoir dans cette position me faisait mal... Je ne regrettais pas sa capture mais ses actes. Que lui était-il passé par la tête ? Avait-il sciemment accepté les ordres de son Kage visiblement rongé par la folie ou avait-il agit sous l'impulsion pour venir en aide à son père, cet enlèvement lui même provoqué par les agissement de Kibo. Mes pensées ne changeaient en rien de ce fameux jour : il se trompait de cible. S'il devait en vouloir a quelqu'un c'était à son Kazekage et sensei.

C'était cet état d'esprit qui accompagnait mes jours depuis mon retour au village, laissant exprimer ma rage a travers les coups portés lors de mes entraînements quotidien pour l'évacuer. Je frappais, encore et encore dans le vide ou contre un mannequin n'ayant rien demandé, comme un exutoire a cette situation qui n'aurait jamais dû arriver. J'avais été si stupide de le penser. J'avais été si stupide d'y croire. Si seulement j'avais écouté les conseils et mises en gardes de Kihran. Si seulement je ne m'étais pas accrochée à ce nuage si stupide et finalement si fragile...

Je me vidais la tête jusqu'à tard le soir, rentrant lorsque je jugeais qu'il fallait bien le faire. Pourtant je détestais ce moment puisque c'était celui où je commençais a cogiter et généralement à m'effondrer... Alors je m'allumais une cigarette. Ressortant le paquet présent « au cas où » de l'un de mes tiroirs. Je n'étais pas une fumeuse et cela ne semblait pas vraiment me calmer comme c'était supposé le faire, ma nature d'élémentaire n'étant visiblement pas réceptive à cela, mais je le faisais quand même pour me sentir plus proche de ma nature humaine, tout comme ces émotions que je ressentais et qui l'était assurément.

Le sommeil n'était pas non plus au rendez vous. Mes nuits se montraient agitées, me révélant sans cesse des souvenirs créer avec lui ou a cause de lui que je cherchais pourtant à oublier. Si bien que je me levais au milieu de la nuit pour finalement errer dans le village sous la fraîcheur nocturne. Mais cette nuit là, ce n'était pas ce que je faisais... Je m'étais dirigée devant la commode de ma chambre pour y trouver le galet trouvé dans une oasis de Kaze no Kuni serti d'un trou dans lequel y passait une chaîne argentée : ce présent a la forme évoquant un cœur censé représenté l'amour qu'il me portait. Je l'attrapais au creux de ma paume en le toisant sans une once de sentimentalisme. J'aurais pu le détruire sur le champ mais je préférais avoir l'occasion de le lui rendre sèchement pour lui faire ressentir une infime partie de la douleur que je ressentais après m'avoir trahi moi et ma patrie. Tout comme j'aurais souhaité reprendre cet échantillon d'eau me constituant que j'avais cristallisé pour lui mais qu'il n'avait probablement même pas en sa possession...

Puis je songeais à mon meilleur ami. Kihran était venu me proposer de passer chez lui le lendemain : je l'inquiétais par mon état et cela m'énervait d'autant plus. Il avait lui même assez souffert de toute cette histoire et ne devrait plus avoir a le faire mais il y était bien obligé par mon incapacité a remonter la pente.

Je tuais donc le temps comme j'aimais à le faire ces derniers temps. M'entraînant à sueur et a sang, mes mitaines n'ayant pas suffit à protéger mes jointures suffisamment comme en témoignait la chair a vif par endroit. Mais tout cela n'était rien. Des égratignures qui prouvaient que mon corps ne s'était pas encore suffisamment endurci.
Je passais la matinée ainsi, continuant de frapper malgré les picotements et le sang suintant de temps à autre des plaies légères qui n'avaient pas eu le temps de cicatriser. A bout de souffle et haletante, je mettais un terme à la cession du jour, rentrant chez moi pour prendre une douche, laissant l'eau ruisseler dans mes cheveux, dont la longueur atteignait désormais le dessous de mes omoplates, et parcourant mon corps. Ce contact avec mon élément était toujours salvateur mais aujourd'hui il ne l'était pas suffisamment, me laissant qu'un mince répit avant que a tempête ne reprenne de plus belle dans mon esprit.

Je n'étais pas d'humeur a faire des efforts et aurais pu sans problème passer chez l'Hayashi directement après mon entraînement mais cela n'aurait fait que l'inquiéter davantage que de me voir dans cet état : j'avais donc jugé bon de passer me changer pour opter pour ma tenue décontractée les jours où je n'étais pas en mission et sans entraînement : un tee shirt simple et un short noir. Mes cheveux restaient détachés et puisqu'ils étaient encore un peu humide, j'ajoutais un bonnet gris pour les couvrir. J'avais également rusé pour tenter de masquer mes blessures aux jointures avec de la poudre couleur chair mais j'étais presque intiment convaincue qu'il le découvrirait quand même...

Fin prête, je me dirigeais vers ce quartier que je connaissais par cœur mais qui continuait de m'émerveiller par sa beauté. La noblesse du clan Hayashi se faisait sentir à travers ce dernier, magnifiquement fleuri et lumineux a travers toutes ces ruelles mais je m'y sentais bien malgré mon absence de statut car il représentait une grande partie de mon enfance et même de ma vie. Bien que ses occupants avaient tous des caractères spéciaux, je me sentais comme dans ma deuxième maison au sein de la demeure familiale de Kihran.

Je déambulais dans les somptueux jardins, traversant l'un des nombreux pontons surplombant un étang remplis de poissons, jusqu'à me diriger devant la maison de Kihran. Ses panneaux coulissants étaient pour la plupart ouverts pour qu'il puisse profiter du soleil si bien qu'il ne tarda pas a me remarquer. J'esquissais un petit sourire en le voyant avant de le rejoindre pour l'enlacer. Lui qui avait toujours été là, près de moi, et cela depuis près de dix huit ans maintenant, avait le même effet que mon élément sur moi...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyLun 17 Oct 2016 - 13:53



Après sa mission à Nami, Kihran s’était réfugié dans la paperasse de son bureau. Il avait besoin de réfléchir, prendre du recul et oublier. Le problème pour lui n’avait pas été de constater la trahison de Tetsui, il l’avait prédit après tout, mais de voir son amie brisée. Il espérait que le temps l’aide à s’en remettre mais apparemment la semaine avait été longue. Il l’avait observé de loin, appelé ses parents et tout cela n’annonçait rien de bon.

Il ne voulait pas la laisser se détruire pour un homme comme Tetsui.

C’est pourquoi, il l’invita à finalement passer chez lui. Elle-même avait dit cela faisait longtemps qu’elle n’était pas venue et puis ainsi elle ne serait pas seule. Dans ce but, et aussi parce qu’il en avait besoin, il prit quelques jours de congé, laissant ses collaborateurs s’occuper de l’Académie. Il avait donc passé la matinée chez lui, ou plutôt en compagnie de sa mère juste à côté et de sa sœur. Il avait profité d’un dîner en famille. Il reparti avec un bon gâteau fait offert par sa mère. Un gâteau qu’il déposa à sa cuisine sous une cloque pour dissuader Maoh de se jeter dessus.

Quelques heures plus tard, il aperçut son invitée à travers les parois ouvertes de sa main. Il la salua d’un signe de main, l’invitant à s’avancer avant de l’accueillir dans ses bras. Elle n’avait vraiment pas bonne mine et il osait à peine imaginer ce à quoi ressemblait la semaine qui s’était écoulée pour elle. Il frotta son dos avant de s’écarter et de lui sourire.

« Fais comme chez toi ! »

Bien sûr, il n’avait pas vraiment besoin de le lui dire mais… vous savez par politesse et habitude. Maoh ne tarda pas non plus à se jeter sur elle pour lui faire la fête et la saluer comme il se doit. Kihran alla à la cuisine.

« Je te serre quelque chose à boire ? Oh et, ma mère m’a offert un gâteau aux fruit-rouges, ça te dit ? »

Il sourit doucement sortait déjà deux verres aux cas où et des assiettes, ne doutant pas une seule seconde que Yell succombe à la tentation de la gourmandise. Oh, et si vous en doutiez, oui Maoh avait également le droit à sa part.







Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyLun 17 Oct 2016 - 16:09

Après avoir passé sa main dans mon dos dans un geste qui se voulait réconfortant, il se recula pour me gratifier d'un sourire qui parvenait à m'en arracher un bien qu'il était teinté d'une certaine tristesse.

Il me rappelait une nouvelle fois que je pouvais faire comme chez moi ici, me laissant entrer dans sa maison au cachet que je trouvais splendide. Je m'asseyais donc sur un coussin posé sur le sol tout en rivant mon regard vers le jardin si empli de vie. La nature avait repris ces droits ici et c'était sans doute aussi pourquoi je m'y sentais si bien. Malgré mon air penaude, je tâchais de ne pas trop montrer mon état d'esprit. C'était un masque, une façade à travers laquelle je savais que Kihran était en mesure de voir mais plus que pour véritablement le lui cacher c'était aussi un moyen de m'aider moi même. Je prenais sur moi. Bien plus que je n'aurais su le faire il y avait de cela un an et demi. Je m'étais forgée pour être moins sensible que je l'avais été car après tout pleurer ne servait à rien et ne changerait rien à la situation même s'il s'avérait parfois utile d'évacuer la pression de cette façon. Je n'avais pas envie de craquer et d'imposer ça a Kihran quand bien même je savais qu'il était là pour moi.

Maoh s'empressa de me bondir dessus au moment où je m'étais installée me faisant pour le coup étirer un franc sourire de surprise : une boule d'amour à l'état pur cette bestiole, et de bêtises aussi... Mais il s'était grandement assagi et je l'avais toujours adoré.
Je le gratifiais de caresses, passant ma main sur sa tête toute poilue et le grattouillais derrière les oreilles : je savais qu'il appréciait ça !
Si je voulais me changer les idées et me ressourcer, il n'y avait là que je pouvais aller : auprès de mon meilleur ami de toujours, la nature entourant les Hayashi et l'amour inconditionnel de Maoh...

Au même instant, Kihran s'était rendu dans sa cuisine pour me proposer à boire et de goûter au gâteau aux fruits rouges qu'avait préparé sa mère. Je souriais. Sa mère était pleine de bonnes attentions et même si elle était quelque peu froide dans son caractère, je l'avais toujours énormément apprécié.

« Avec plaisir. »

Maoh semblait trépigner d'impatience à l'annonce du gâteau qu'il convoitait visiblement depuis un petit moment.

« Tu as besoin d'aide ? »

Mon regard s'était tourné vers lui qui apportait le nécessaire à cette collation. Puisqu'il semblait m'affirmer que non, je le laissais rapporter le reste jusqu'à ce qu'il s'installe lui même, déposant une part de gâteau dans chacune de nos assiettes. Une fois fait, je le remerciais chaleureusement avant de le goûter : les fruits rouges formaient un mélange a la fois fruité et acidulé que j'aimais beaucoup. Après la première bouchée, je donnais mes impressions.

« Vraiment délicieux. Ta mère a toujours été bonne cuisinière ! Tu la remercieras de ma part si je ne la croise pas ! »

Je me demandais comment elle allait ainsi que Chiasa. Elles devaient être soulagées du retour de Kihran sain et sauf de Nami alors que nous n'y allions pas du tout dans un but si dangereux...
Comme quoi tout était possible et envisageable. Kihran avait admirablement bien agi en tant que leader de notre escouade. J'imaginais qu'elles le savaient mais ne manquerais pas de le leur souligner si j'étais amenée à les voir. Quant à la sœur de Kihran... Je ne me faisais pas vraiment de soucis pour elle et son fort caractère.

Le silence retombait alors un peu. Je n'avais pas vraiment envie de parler ni même de réfléchir à un sujet de conversation : tout avait pourtant toujours coulé de source entre nous deux, ne rendant cela que plus gênant encore. Ne voulant pas laisser cette atmosphère pesante s'installer, je rebondissais rapidement vers autre chose :

« Tu joues toujours de la guitare ? »

Je me rappelais encore du jour où je lui avais appris les bases.

« J'ai dû rouiller un peu avec le violon mais j'ai appris a jouer de l'Erhu ! Je te montrerais a l’occasion. »

Cet instrument traditionnel ressemblant a une petite guitare tenue à la verticale avec un archet comme pour le violon. Machinalement, j'avais plié mes jointures pour schématiser a quel point j'étais effectivement rouillée après avoir perdu en souplesse dans les doigts mais ce geste eu le don de me faire plisser les yeux de douleur rien qu'un instant, trahissant sûrement mes blessures si bien que je m'empressais de le rassurer :

« Ne t'en fais pas, ce n'est rien. Un entraînement un peu trop intense ou une résistance un peu trop en carton... »

Je cherchais a plaisanter autour de ça, voyant déjà Kihran en train de jouer les grands frères protecteurs...

« Comme quoi ! Je manque encore d'entraînement ! »

Mon index venait gratter ma joue alors que mon regard se perdait ailleurs, cherchant délibérément à ne pas croiser celui de l'Hayashi. Est-ce que j'allais m'en tirer comme ça ? Certainement pas...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMar 18 Oct 2016 - 9:49



Les Hayashi maîtrisaient de nombreux domaines grâce à leur don et il est vrai que la cuisine en faisait partie, surtout la végétarienne. Cela ne voulait pas dire qu’ils ne mangeaient jamais de viande pour autant. Il goûta silencieusement la pâtisserie avant de sourire. Le goût ne changeait pas malgré les années. Yell semblait également apprécier et ne parlons même pas de Maoh qui avait pas pris la peine de prendre de cuillère pour s’y attaquer.

Son amie s’empressa par la suite de couper le silence. Kihran amena une nouvelle cuillère à ses lèvres tout en écoutant les paroles de son amie. Il remonta ses yeux sur elle dans un sourire.

« Oui, ne t’inquiète pas, je continue de jouer de temps à autre, senseï. »

Il lui fit un petit clin d’œil. Elle était celle qui lui avait appris à en jouer. Il utilisait la vieille guitare de son défunt père, un précieux qu’il gardait soigneusement. Même si parfois, il avait du mal à se souvenir du visage, de la voix de ce dernier, jamais il n’oubliait le son de sa guitare au coin du feu lorsqu’il souhaitait rassuré ses enfants.

« L’Erhu ? Ha oui ? C’est un bel instrument, je serai curieux de t’écouter oui. »

Après le violon, l’Erhu. La passion de la musique de Yell ne cessait donc d’augmenter. Une bonne chose, car celle-ci pouvait l’aider à exprimer ses sentiments et à les libérer tout en s’occupant l’esprit. Le sourire de Kihran s’effaça soudainement à la vue des blessures de son amie. Ses poings étaient abîmés et il ne devinait aisément la raison. Il se releva dans un soupire, sans un mot et disparut quelques instants dans une autre pièce avant de revenir s’asseoir à ses côtés. Il posa un kit de secours.

« Donne-moi tes mains. »

Ordonne-t-il d’une voix calme mais autoritaire. Il prit délicatement une première main sur laquelle il appliqua du désinfectant avant de l’entourer d’un bandage. Il fit pareille pour la deuxième.

« Tu penses toujours à lui… »

Murmure-t-il ses yeux encore dirigé sur les blessures avant de tourner son regard sur elle. Il la détailla un moment avant de venir caresser sa joue.

« Oublie-le. Il te faut passer à autre chose, Yell. Il t’a fait assez de mal comme ça. »





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMar 18 Oct 2016 - 17:32

Je souriais sur sa remarque concernant la guitare. J'étais contente de savoir qu'il continuait d'en jouer. La musique était un bon moyen de laisser s'exprimer ses sentiments. Kihran n'était pas du genre à se confier et le fait qu'il puisse tout de même se libérer à travers elle me rassurait. Lui ne semblait pas vraiment l'être me concernant...

Il se leva tout en soupirant, me faisant deviner qu'il allait chercher de quoi soigner mes plaies, ce qui me faisait avoir la même réaction que lui... Ce n'était rien. Je le lui avais bien dit non ? De pauvres égratignures sans importance. Il revenait avec bel et bien avec un kit de secours quelques instants plus tard, s'asseyant a côté de moi tout en me demandant – m'ordonnant – de lui donner mes mains pour qu'il soigne mes blessures.

« Mais puisque je te dis que... »

Je commençais a protester avant de soupirer de nouveau en lui tendant finalement une main. Cela ne servait à rien d'argumenter il s'était mis en tête qu'il allait me soigner et il comptait bien le faire, têtu comme il était.

Je l'observais désinfecter les blessures, ce qui laissait une sensation de picotement, avant de me faire un bandage, sans un mot. Je lui tendais ensuite mon autre main lorsqu'il eut fini pour répéter l'opération alors qu'il rompait le silence, me faisant lever mon regard vers lui. Si je pensais encore a Tetsui... 
Ses yeux venaient chercher les miens avant qu'il ne caresse ma joue. Je l'écoutais parler tout en posant ma main bandée par dessus la sienne, sur mon visage.

« Ce n'est pas a lui que je pense... mais a ses actes. »

Je n'arrivais toujours pas a y croire.

« J'ai fait une croix sur lui au moment même où je l'ai vu dans le port dévasté... »

Je sentais l'émotion monter et je faisais tout pour la ravaler, me donnant un peu de courage en venant poser ma main libre sur la sienne qui l'était aussi.

« J'aurais dû t'écouter... Je le sais. Tu avais raison... »

Je ne pouvais simplement plus contenir les larmes silencieuses qui ruisselaient le long de mes joues.

« Je ne comprends pas... Je n'arrive pas a comprendre comment il a pu balayer ses idéaux de paix pour suivre les convictions d'un homme qui a sombré dans la folie ! »

Ma main jusqu'ici posée sur la sienne, sur mon visage, venait sécher mes larmes d'un revers tandis que j'étirais un sourire acerbe.

« Il m'a trahi en s'en prenant aux miens. Je ne peux pas lui pardonner... »

Mes larmes n'étaient pas liées à une quelconque forme de tristesse pour son sort mais bel et bien envers cette trahison que je n'avais pas vu venir malgré les mises en gardes de Kihran. Je me sentais stupide...

« J'arriverais a l'oublier mais le temps n'effacera jamais les pertes humaines que nous avons connu par sa faute... »

Nous nous étions battus. Il aurait très bien pu tuer Kihran par la même occasion. Rien que d'y penser mon cœur se serra en manquant un battement.

« Cela aurait aussi pu être l'un de nous... »

Je n'osais imaginer ce que je lui aurais fait si ça avait été effectivement le cas... Puis je recentrais mes esprits, jugeant bon de me calmer. Je fermais les yeux un instant avant de les ouvrir tandis que ma tête basculait contre son épaule.

« Nous nous en sommes bien tirés. »

C'était la seule conclusion heureuse a toute cette histoire : nous étions saufs...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMer 19 Oct 2016 - 12:21



« Ce n'est pas a lui que je pense... mais a ses actes. »

L’Hayashi baissa son regard. Ses actes, hein ? Il ferma les yeux écoutant les paroles de son amie rongée par cette trahison. Une trahison prévisible aux yeux du rouquin, mais il ne comptait pas l’accabler sur ce point. Oui, il l’avait prévenu plus d’une fois, mais non, il ne souhaitait pas enfoncer le couteau dans la plaie. Il reposa son regard sur elle, sur ces larmes qu’elle arrivait encore à verser. Cela lui biser le cœur de la voir ainsi, il en voulait beaucoup à Kibo pour le mal qu’il avait causé… il en voulait à Tetsui d’avoir bercé son amie d’illusion, mais contrairement à Yell, il ne lui en voulait pas pour ses actes.

« Yell. Nous sommes en guerre. »

Sa main était revenue à lui, alors qu’il se redressa et prit un ton plus grave. Il était temps qu’elle comprenne ce que cela voulait dire et qu’elle l’accepte. La guerre n’était jamais chose facile… on ne pouvait pas simplement lui tourner le dos.

« Tu es shinobi, Chûnin. Tu sais qu’on ne peut pas simplement désobéir aux ordres pour ses propres convictions. Nous ne sommes plus des enfants, les choses ne sont pas si simples, pense aux conséquences. »

Il savait bien que ses mots pouvaient être durs et des coups de poignards pour son amie. Mais il le fallait. Ses poings posés sur ses genoux étaient serrés, ses muscles tendus et son regard sévère. Elle devait ouvrir les yeux, le monde des shinobis était un environnement hostile.

« Tetsui devra faire face à ses pêchers envers Hi no kuni. Il a cependant été un shinobi efficace en affaiblissant les forces ennemies et en refusant d’abandonner son camarade. »

L’Hayashi soupira. Qu’on ne se méprend pas : il ne pardonnait pas Tetsui pour les vies prises. Néanmoins, il reconnaissait sa loyauté envers son pays et son village. Lui-même aurait fait de même pour Konoha. Ainsi, s’il faut réellement trouver un responsable, c’est la guerre en elle-même et celui qui l’a engendré. Au final, ils ne sont que des soldats qui défendent leur famille et leur vie. Yell devait bien savoir au fond d’elle que désobéir à ses chefs étaient synonymes de trahison… ce qui entraînait bien vite la mort et la mise en danger de ses proches.

« Peux-tu vraiment le haïr pour avoir voulu protéger son pays, sa famille et ses proches ? Je ne te dis pas de lui pardonner. Il a pris des vies et à menacer les nôtres. Néanmoins, il n'est pas responsable de la situation. Ta colère est dirigée vers la mauvaise personne. »





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMer 19 Oct 2016 - 12:56

J'écoutais Kihran parler tout en serrant les poings a mon tour. Bien sûr que je le savais. Nous étions en guerre et faisions face a ce que cela impliquait mais je ne pouvais pas comprendre qu'il puisse suivre aveuglément son maître visiblement touché par la folie pour s'en prendre a ses seuls alliés ! Pourquoi Suna n'ouvrait pas les yeux ? Pourquoi personne ne démettait Kibo de ses fonctions ? Il n'y avait que ceux qui étaient aussi fou que lui pour le suivre dans cette démarche complètement a l'opposée de ses propres convictions.

« Si tu voyais Mizuki perdre les pédales, agissant subitement de manière complètement opposée a ses principes. Ne chercherais-tu pas a la raisonner ? A comprendre pourquoi elle agit ainsi avant de jouer les va t'en guerre en parfait soldat, sans te poser aucune question ? »

Mon regard était devenu plus intense de sérieux.

« Moi je chercherais a l'aider. A comprendre ses motivations soudaines et lorsque ce serait fait et bien j'aviserais pour savoir si je dois la suivre dans son entreprise aussi folle soit-elle ou si je dois lui venir en aide à elle. »

Je marquais une pause, baissant le regard avant de fixer Kihran de nouveau :

« Tetsui n'a pas fait qu'écouter un ordre. Il aurait pu parler a Kibo, à son sensei, pour tenter de le raisonner. Mais il n'a même pas essayé... Ce qui l'a poussé a agir contre ses principes de paix c'est la capture de son père. Il a eu l'ordre de s'en prendre a Konoha et l'a accepté par haine envers le village de la Feuille pour s'en être pris au seul parent qui lui reste, alors même que sa mère a aussi été tuée par Konoha... »

Je ne pouvais pas le blâmer pour ça au fond en y réfléchissant mais il avait tout de même agi trop rapidement sans réfléchir.

« Nous sommes effectivement en guerre mais cette guerre n'a été provoqué que par Kibo et sa tentative assassinat envers notre désormais Daimyo. Si son père a été capturé c'est uniquement de la faute de son mentor. S'en prendre a Konoha qui n'a fait que se défendre et assurer ses arrières n'est pas la bonne décision. »

Tetsui avait en effet agi admirablement envers son camarade et en tant que shinobi une fois sur place et finalement je me rendais bien compte en parlant avec mon ami que ce n'était pas d'avoir exercé son rôle que je lui reprochais mais bien de ne pas être venu en aide a Kibo, de ne pas avoir chercher a comprendre les raisons de sa soudaine attaque envers ses alliés.

« Tu me dis que ma colère n'est pas dirigée vers la bonne personne mais justement si elle l'est ! Je n'en ai jamais voulu a Suna pour cette guerre mais bel et bien a Kibo pour l'avoir provoqué ! Mais... voir cette escouade Sunajin sur nos territoires... J'ai revu mon jugement. Ils sont aussi fautifs que lui de propager cette folie sans chercher a en comprendre l'origine. Ce sont des shinobis, pas des pions ! »

Ils avaient le droit d'avoir leur liberté de pensée et d'agir de la manière qui leur semblait la plus juste tant que cela était en accord avec leur patrie. Tenter de raisonner Kibo en faisait partie et pourtant rien ne semblait être fait...

« Alors oui, Tetsui n'est pas responsable de la situation mais il n'a rien fait pour la changer ! »

Le ton montait. C'était bien ça que je lui reprochais...
Je ne serais jamais partie en guerre contre Suna sans une raison légitime. Si ma Hokage en prenait la décision sciemment sans que cela n'entrave ses propres valeurs je ne m'y serais pas opposée mais là... Kibo ne semblait décidément plus le même pour une raison inconnue. Je ne le connaissais que peu mais je l'avais vu s'entraîner avec Ema, Tetsui et Ogami. Une équipe unie et soudée prônant le pacifisme dans un idéal de paix mondial. Alors pourquoi ?

« Qu'attends Suna pour changer les choses ?! Bon sang ! »

Je frappais de mon poing bandé sur la table pour laisser exprimer ma colère.

« Cette situation ne les dérangent pas ? Sont-ils tous devenus fous ?! »

Konoha avait une alliance avec Suna. Un village déjà bien dévasté et perdu après le départ de son précédent Kage, subitement. Pourquoi partir en guerre maintenant dans cette situation ? C'était complètement stupide...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMer 19 Oct 2016 - 13:30



Le rouquin écoutait alors en silence la rage de son amie. Il ne pouvait pas ne pas la comprendre, néanmoins… il ne partageait pas tout à fait le même avis. Il ne connaissait pas personnellement le Kazekage, ainsi ne savait pas quel genre de personne il est… était ? Dans tous les cas, l’alliance était fragile à l’époque et il avait suffi de peu pour qu’ils soient en guerre. Il arqua finalement un sourcil.

« Qu’en sais-tu ? »

Finit-il par lui demander de manière toujours aussi impassible.

« Connais-tu seulement la situation à Kaze et à Suna ? Non. Nous ne savons pas ce qui s’y passe. Et si leur dirigeant a bel et bien sombré dans la folie, je n’ai aucun doute sur le fait qu’une rébellion prenne place tôt ou tard. Néanmoins, ce sont des choses qui prennent du temps. »

Il lâcha un soupire. Ce n’était pas si simple de se retourner contre un Kaze, qu’il soit fou ou non. On en revenait également à de la politique.

« On ne détruit pas l’influence d’un Kaze en un jour et encore moins tout seul. Tu m’as demandé ce que je ferai sir Mizuki viendrait à nuire à Konoha. Tu as raison, je ne la suivrais pas aveuglement. Mais, il me serait impossible de m’opposer à elle directement et seul. Je risquerai alors de non seulement me mettre en danger, mais également mes proches. »

Il jeta un regard à Maoh qui s’était alors arrêté de manger, restant silencieux pendant qu’il les écoutait. Il lui caressa doucement la tête avant de de conclure.

« En attendant, ce ne sont pas des choses de notre ressort. On ne peut qu’espérer que la paix revienne rapidement. J’ose espérer que Miko et Mizuki l’entendant aussi de cette manière, le peuple de Suna également. »

Il finit par afficher un sourire à son amie avant de la tirer doucement contre lui afin de l’apaisée. Il la prit dans ses bras, caressa sa chevelure. Il fallait qu’elle cesse de se ronger pour ce qui avait été fait.

« Il est trop tard pour changer le passé. Il faut te projeter dans le présent et l’avenir désormais. »





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMer 19 Oct 2016 - 18:07


Qu'en savais-je ? Suffisamment pour savoir que quelque chose clochait... J'écoutais Kihran parler, ne lui répondant pas directement. Je n'avais en effet aucune idée de la situation actuelle de Suna et de Kaze ni même ce qui était mis en place mais... ça me dépassait...

« J'ai partagé un repas chez Kibo avec sa team. La discussion n'a cessé de tourner autour du pacifisme et de la cohésion possible inter-espèces alors même qu'une Gogyou de vent était présente : l'adversaire d'Ema avec laquelle son combat a fini dans une accolade... »

Je ne pouvais pas imaginer des personnes si sensibles a la paix faire désormais la guerre. Ça semblait surréaliste ! J'ignorais ce qu'il s'était passé et je ne parvenais pas a l'expliquer...

Je soupirais une nouvelle fois tout en reportant mon attention sur l'Hayashi. Il avait raison sur bons nombres de points. Trouver des solutions par rapport au comportement de Kibo mettaient probablement du temps mais en attendant ? Suna allait continuer de s'en prendre a Konoha jusqu'à ce qu'ils l'aient trouvé ? Et après ? Ils viendraient quémander la paix ? Tout ce discours sans réelles réponses m'épuisaient... J'avais envie d'aller voir Tetsui pour qu'il m'explique la situation mais je ne me sentais pas capable d'affronter son regard, dans sa cellule...

La réponse de Kihran concernant ses choix face à une Mizuki ne suivant plus ses convictions me tirait de mes pensées pour mieux me faire esquisser un sourire. J'étais soulagée d'entendre qu'il ferait en sorte de l'aider en premier lieu et de voir qu'il prendrait aussi le temps de ne pas s'y atteler seul pour ne pas apporter de problèmes à lui et sa famille. Il fait un Directeur d'Académie exemplaire pensais-je. Il semblait toujours prendre le décisions les plus justes en parvenant a réfléchir posément au problème, sans précipitation. Je m'étais améliorée sur ce point, laissant bien moins mes émotions régirent mes actes, mais c'était encore loin d'être parfait.

Mon regard se portait ensuite sur Maoh qui se faisait caresser par son maître après s'être stopper dans sa gloutonnerie. Lui aussi semblait soucieux. Peut-être parce qu'il n'aimait pas nous voir si sérieux et qu'il avait compris avec mes quelques larmes que la situation était grave... J'accompagnais donc Kihran en gratifiant l'animal de quelques caresses sur le dos, le regard adouci pleins de tendresse, comme pour le rassurer, lui signifier qu'il n'avait pas a s'inquiéter.

L'Hayashi poursuivait en expliquant très justement que ce n'était pas dans nos cordes de toute manière et que nous n'avions plus qu'a voir comment évoluerait les choses. Miko-sama et Mizuki-sensei devaient en effet mettre tout en œuvre pour que la guerre cesse rapidement afin d'en limiter les victimes et j'espérais que Suna en ferait de même prochainement... C'était également le souhait de Kihran qui affichait un nouveau sourire qu'il parvenait à rendre communicatif.

Mes caresses pour Maoh cessèrent finalement lorsque mon ami m'attira a lui tout en me caressant les cheveux. Je me laissais aller contre lui, la tête posée contre son épaule tout en prenant une grande respiration pour évacuer toute cette tension accumulée de ces derniers jours. Ses bras chaleureux m'offraient le réconfort dont j'avais besoin.

Je me détendais dans son étreinte tout en l'écoutant poursuivre. Il était vrai que nous ne pouvions pas nous permettre de vivre dans le passé, pas au rythme où allaient nos vies de shinobis. Le présent ? Je ne parvenais pas vraiment a le visualiser pour le moment avec ce contexte de guerre... Quant à l'avenir ? Il y avait quelques mois encore j'avais imaginé que Tetsui en ferait parti même si cette idée s'était peu à peu effacée a cause de la distance nous séparant, l'absence de nouvelle et finalement l'annonce de la guerre... Mais une chose était certaine :

« L'avenir... Je veux le passer avec toi... »

Toujours dans ses bras, mon regard se portait dans le vide, en pleine réflexion, me laissant un instant de latence avant de reprendre :

« Avec toi et ma famille. Comme depuis toujours... Vivre pour le village et mourir pour lui. »

Mais ce n'était pas tout.

« Être utile a Konoha. Contribuer a le consolider. Guider les jeunes Konohajins dans leur parcours pour devenir shinobis afin de prendre la relève et les aider à atteindre leurs objectifs... »

Je souhaitais que tout ceux qui comptaient sur moi ne soit jamais déçus.
Je me redressais pour mieux regarder Kihran dans les yeux et lui retourner la question :

« Et toi ? Tu penses prendre la tête de ton clan ? Comment imagines-tu l'avenir ? »

Une question pour le moins difficile vu le contexte en perpétuel changement...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMer 19 Oct 2016 - 18:39



Serein, il garda son amie contre lui. Il espérait que cette petite altercation avait fait du bien à Yell. L’aider à évacuer, passer à autre chose… penser à demain plutôt que hier. Bref, il ne voulait pas qu’elle reste à nouveau bloquée comme il avait été le cas lors de leur retour de Suna. Il doit avouer pourtant avoir été un peu pris de court lorsque Yell annonça vouloir passer l’avenir avec lui. La façon de le dire porter à confusion mais elle se rattrapa bien vite. Il posa son regard sur elle avant de se mettre à sourire en écoutant ses ambitions. C’est ce qu’il voulait, qu’elle se fasse un but dans sa carrière de shinobi et qu’elle se focalise dessus.

« Alors tu sais ce qu’il te reste à faire…. »

Dit-il lorsqu’elle finit de parler de ses ambitions avant d’écouter ses questions. Il cligna des yeux avant de détourner le regard un peu embarrassé. Comment imaginait-il l’avenir, mh ? Elle l’avait bien deviné.

« En effet, je compte en parler à mon grand-père dans un avenir proche. Je me suis concentré sur l’Académie ces derniers temps, mais mon clan me tient à cœur et j’aimerais également pouvoir aider son évolution et le protéger. Pour l’avenir ? Je compte continuer à développer l’Académie et…. J’arrive à convaincre mon grand-père ainsi que le conseil Hayashi, ouvrir le clan vers l’extérieur maintenant qu’il a été unifié par Daiki-sama et reprit par Ryoichiro-sama. »

Il était peut-être devenu ambitieux… néanmoins, cela lui tenait à cœur d’aider et guider les siens. Il aidait le village en reprenant la formation et en créant le département de la recherche de l’Académie. Il contribuait également en ayant pris une équipe sous son aile et continuait à avoir quelques missions. Malgré son planning déjà bien chargé, il souhaitait aussi contribuer à l’amélioration de son clan. Il rêvait de le voir redevenir un clan noble et respecter à travers les continents, qu’il devienne indispensable au village… etc.

« M’enfin, il me reste encore beaucoup de travail. »





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMer 19 Oct 2016 - 20:19

Apaisée, je restais dans les bras de Kihran et lui souriant en guise de réponse à son soutien face à mes ambitions. Je savais en effet ce que je voulais et je devais faire en sorte d'y parvenir. Mon implication au sein de l'Académie a travers les différents stages et observations de classes qui m'attendaient était une première étape pour atteindre cet objectif.

La conversation prenait alors un nouveau tournant, le faisant fuir mon regard un brin gêné par ma question et mon affirmation quant à son clan qui semblait tomber dans le mille. Il m'expliquait qu'il souhaitait en effet parler a son grand-père de ses motivations et de son désir de reprendre le flambeau. Je ne pouvais que l'encourager dans la démarche tout en ayant l'air surprise. L'actuel chef de clan était un homme éminent, plein de sagesse mais aussi de convictions, dirigeant les Hayashi d'une main de fer stricte pour le bien de sa communauté. Il était un homme assez rigide et droit qui n'avait pas toujours bien vu ma présence dans le domaine familial sans pour autant me le faire savoir ouvertement. Je n'éprouvais cela dit pas la moindre rancœur envers cet homme ayant su diriger les siens avec justesse. Le grand père de Kihran était de ce genre d'homme que l'on portait naturellement en respect par cette aura de prestance qui se dégageait de lui et il écouterait certainement la requête de son petit fils concernant le clan et son ouverture sur l'extérieur.

Lorsqu'il concluait en disant qu'il lui restait encore beaucoup de travail, ma main venait se poser sur son bras tandis que mon regard ne lâchait pas le sien.

« Tu y arriveras. »

Et il avait pour cela tout mon soutien.

« Regarde tout ce que tu as entrepris pendant cette année ! Si c'est vraiment ce que tu veux, tu y arriveras. J'en suis convaincue. »

Il avait repris l'Académie pour en refaire complètement la gestion a travers diverses personnes dans le secteur de la formation et de la recherche. Il avait constitué sa propre équipe et s'imposait peu à peu dans les hautes sphères du village. Des choses qu'il ne devait qu'à lui même : son travail et son acharnement. J'étais une des personnes les mieux placées pour savoir qu'il avait eu du mal a trouver sa voie, ayant des difficultés a s'intégrer même parmi les siens, sans réel but. Cette volonté dont il avait fait preuve pour se reprendre en main était une réelle inspiration pour moi. Malgré les difficultés qu'il avait rencontré il n'avait pas perdu sa motivation. Pendant qu'il faisait tout cela, j'avais enchaîné les missions et m'étais entraînée au taijutsu, une discipline que je maîtrisais de manière plus que convenable même si j'étais encore bien loin du parfaitement. Je voulais voir désormais les choses un peu plus en grand. Ne pas agir qu'a travers des missions pour mon village ni pour parfaire mon entraînement : je voulais y aider les autres.

J'étirais un sourire a cette pensée et à l'attention de Kihran pour l'assurer de la confiance que j'avais en lui et de la fierté qui était partagée par bons nombres...

« Ton père serait tellement fier de toi... »

Je savais qu'il s'agissait là d'un sujet sensible mais je jugeais bon de lui rappeler son héritage qu'il avait si justement suivi.

« Et il n'y a pas que lui... »

Disais-je tout en reposant ma tête contre son épaule.
Kihran n'était pas a l'aise lorsque la conversation tournait autour de lui mais il devait tout de même le savoir pour ne pas perdre cette soif d'ambition qui l'animait et qui parvenait toujours à me redonner de l'énergie.

« Merci d'être tel que tu es... »

Je fermais quelques instants les yeux, désormais complètement sereine dans la chaleur de son étreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyJeu 20 Oct 2016 - 21:13




Yell avait toujours été la première à l’encourager, le féliciter pour ses actions. Il s’était d’ailleurs entraîner durement durant son enfance pour tenir leur première promesse : la création d’un arbre. Il remerciait le destin de les avoir réunis, d’en avoir fait sa meilleure amie. Sans doute que sans elle, il n’en serait pas là aujourd’hui. Il lui sourit un peu plus avant de lui ébouriffer sa chevelure puis de finalement déposer un baiser sur son front.

« Merci à toi. »

Qu’elle n’oublie pas ce qu’elle avait également apporté à sa vie. Ils n’avaient pas toujours été d’accord, le travail les avait parfois éloignés, mais jamais il ne l’oublierait. Tout comme elle, il espérait voir un avenir aux côtés de ses proches, un avenir où le pays serait en paix et où ses habitants pourraient vivre sereinement. Et c’est dans ce but, que tous deux… poursuivraient leur tâche à l’Académie.


***************************

Le quotidien avait repris sa place. Après une matinée à recevoir directeurs, enseignants, élèves et parents d’élève, le Directeur pouvait enfin s’occuper de tâche administrative dans la quiétude de son bureau. Ses fenêtres étaient ouvertes, laissant ainsi Maoh entrer et sortir comme il le souhaitait. On pouvait entre les enfants jouer à l’extérieur, certains enseignants les remettre à l’ordre… Une légère brise vint même caresser les rideaux et rafraichir un minimum la température ambiante. L’été avançait rapidement…

Assis face à ses responsabilités, il consultait paisiblement et avec sérieux les différents documents qui nécessitaient son attention. Le département de recherche avait plusieurs projets d’étude à valider… malheureusement, avec la situation politique actuelle, ils étaient contraints à se limiter aux études du territoire. Il y avait également des documents du département de la formation, des sorties proposées… et les premières ébauches de l’équipe spéciale de l’ANBU. Alors que Kihran continuait d’imposer sa signature ou non sur ces feuilles de papier, quelqu’un vint l’interrompre.

« Entrez. »

Dit-il sans même relever son regard, bien trop pris pour le coup dans son travail. Sans doute sa secrétaire ou un professeur voulant régler un soucis sans réel intérêt.





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 21 Oct 2016 - 0:15

Il était temps de tourner la page et même de fermer ce livre pour en ouvrir un nouveau afin de véritablement passer à autre chose. C'était ce que j'essayais de faire en allant de l'avant, me focalisant sur les tâches qui m'étaient confiées au sein de l'Académie. Ce n'était rien de très palpitant pour le moment mais toutes ces petites choses aidaient tout le monde et me permettaient de me faire ma place. Peu importe si certaines tâches pouvaient se montrer ingrates, je les acceptais bien volontiers pour faire preuve de ma bonne volonté et de ma motivation à gravir les échelons.
Et on pouvait dire que j'étais multi-tâches... De l'observation des classes à l'analyse des comportements des jeunes Konohajins tous très différents et aux besoins spécifiques en passant par la distribution et récupération de documents pour d'autres bureaux jusqu'à parfois même servir le thé au corps enseignant et administratifs... Un boulot de stagiaire comme un autre dans lequel je m'investissais cela dit à cent pour cent !

En cette matinée, j'avais passé la majeur partie du temps à me fondre dans la salle de classe pour l'observer dans sa globalité. Cela passait par les agissements des élèves tout comme le contenu de l'enseignement dispensé pour me faire une idée du genre de programme qui était enseigné dans telle ou telle discipline. J'avais remarqué a quelques reprises des comportements dissidents chez certains jeunes enfants mais n'étais pas intervenue, jugeant que j'étais mal placée pour souligner la chose alors que le professeur ne l'avait pas fait de lui même... Je n'étais pas là pour le remplacer mais pour apprendre a exercer cette fonction. Néanmoins, j'avais jugé bon de l'en informer a la fin de la classe et il ne l'avait visiblement pas mal pris se sentant même plutôt gêné de ne pas l'avoir remarqué de lui même. J'aurais pu lui dire que ce n'était pas grave et qu'avec une classe si nombreuse je comprenais qu'il ne pouvait pas avoir les yeux partout mais... je ne le pouvais pas. Nous parlions de jeunes shinobis apprenant à manipuler leur chakra, pas d'une classe d'enfant civils qui risquaient beaucoup moins de se blesser gravement... Je l'avais donc laissé se confondre en excuseS sans rien ajouter de plus si ce n'était une respectueuse salutation en quittant son cours pour le remercier de m'avoir autorisé à observer sa classe.

Le reste du temps, je m'étais affairée a des tâches bien plus administratives puisqu'il y avait des réunions entre parents et professeurs. Ces dernières venaient d'ailleurs de se terminer mais je n'avais pas fini ce que j'étais en train de faire et j'en aurais sans doute pour encore un bon moment. C'était ainsi que je me retrouvais avec une bonne pile de papiers signés ou de la main du responsable du département de la formation ou de celui de la recherche et qui nécessitaient d'être vus par le Directeur. C'était une bonne nouvelle pour moi au fond car j'allais pouvoir voir Kihran ne serait-ce que quelques minutes même si je ne pourrais pas en profiter longtemps car je n'étais pas là pour ça...

Je passais devant sa secrétaire et la saluais d'un sourire qu'elle me rendait bien gentiment avant de finalement arriver devant la porte sur laquelle se trouvait une plaque gravé d'un : « Directeur de l'Académie – Hayashi Kihran » ... cette vision me faisait toujours esquisser un sourire : la grande classe ! Il le méritait et j'étais infiniment heureuse pour lui.

Libérant finalement une main de dessus la paperasse, je frappais a sa porte jusqu'à l'entendre m'autoriser à entrer et ouvrais la porte. Comme a son habitude, il était débordé et plongé dans les documents... Il n'allait pas être déçu... Je lui ramenais du rab !
Après être entrée je refermais la porte derrière moi et déposais mon colis de feuilles là où il y avait de la place.

« J'ai cru que tu t'ennuierais alors je t'ai apporté du boulot ! »

Bien sûr cela était ironique et dans l'unique but de le taquiner. Je l'imaginais déjà soupirer en voyant tout ça si bien que je faisais le tour de son bureau pour me retrouver a côté de lui qui était assis sur sa chaise.

« Cette pile là concerne le département de recherches. »

Je lui désignais la dite pile qui était entourée d'une feuille vierge pour bien la séparer de l'autre qui possédait également la sienne.

« Je les ai trié par thématique. Il y a donc toutes ces feuilles là qui font référence aux sorties sur le terrain alors que celles-ci concerne les demandes de budget pour la recherche, etc... »

Les thématiques similaires étaient rassemblées entre elles par un trombone. Il pourrait ainsi travailler de manière organisée sur tout un même sujet et au contraire laisser ceux qui demandaient plus de réflexions pour un moment plus propice.

Pendant qu'il regardait tout ça d'un peu plus près, je me détournais de lui pour me diriger vers le buffet de la pièce où se trouvait une théière d'eau encore fumante et des feuilles de thé et lui préparais une tasse sans un mot et comme il aimait le boire : sans lait avec une cuillère de sucre. Je revenais ensuite vers lui, posant la tasse sur sa coupelle suffisamment loin des divers feuilles pour éviter que du thé se renverse dessus et glissais un :

« Voilà, Monsieur le Directeur. »

Totalement gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 21 Oct 2016 - 15:45

Ses yeux encore concentré sur les écrits, il émit toutefois un premier sourire lorsqu’il reconnut la voix de Yell. Il finit de signer un document avant d’enfin redresser son visage et constater ce qui l’avait amené à venir à lui : du travail en plus. Il aurait dû s’en douter. Voilà quelques temps que Yell était venue travailler à l’Académie en tant que stagiaire, prenant le chemin que lui-même avait pris il y a plus d’un an de cela. D’après ce qu’il avait entendu, elle se débrouillait plutôt bien. Parfois, elle faisait de petites erreurs mais rien de bien grave et était là pour cela d’ailleurs. Il y avait bien quelques enseignants qui se plaignait de la présence de gogyou, même des parents voyaient encore cela d’un mauvais œil…. Mais ils avaient vite été remis en place quand Kihran leur avait rappelé qu’elle était l’une des plus brillantes élèves de l’Hokage actuelle.

« Je vois… je te remercie, tu peux tout déposer …. »

Il observa son bureau à la recherche d’une place. Mh… il dût prendre quelques feuilles pour les replacer ailleurs afin de libérer de la place et permettre à celle-ci de déposer son tas de document.

«…là. »

II vint prendre appui au dos de sa chaise, observant calmement son amie, bras croisés. Monsieur le Directeur, hein ? Il sourit amusé par sa petite taquinerie. S’il y avait bien une chose qui lui faisait bizarre c’était cela… d’ailleurs il lui avait dit de s’adresser à lui normalement lorsqu’ils étaient seuls. L’avait-elle oublié ? Certainement pas.

« Tu ferais une excellente secrétaire, hm ? »

Fit-il taquin avant de prendre délicatement le thé en la remerciant. Il amena le breuvage à ses lèvres constatant qu’il était bien comme il le désirait avant de demander, curieux.

« Alors dis-moi, comment se passe ton stage ? »





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 21 Oct 2016 - 22:20

Sa plaisanterie m'étirait un sourire. Une secrétaire hein ?

« J'espère bien ne pas avoir a te servir le thé tous les jours ! »

Je poursuivais la taquinerie. Non pas que je n'aimais pas lui offrir une tasse de thé mais j'espérais en effet atteindre un poste un peu plus impliquant que ça et distribuer des papiers... Je n'étais d'ailleurs pas du genre a tenir trop longtemps derrière un bureau : j'avais besoin de bouger !

Kihran me remerciait néanmoins de l'avoir servi et était visiblement intéressé de savoir comment se déroulait mon stage. Prenant alors place sur le siège face à son bureau je haussais les épaules :

« Plutôt bien. Il y a évidemment des choses que je préfère faire a d'autres mais je dois toucher un peu a tout pour faire mes preuves alors je ne m'en plains pas. »

C'était d'autant plus difficile pour moi, en tant qu'élémentaire, de me faire vraiment accepter et je ne voulais pas me morfondre là dessus mais au contraire prouver de quoi j'étais véritablement capable et me dépassais plus encore que n'importe qui.

« Il m'arrive même de remarquer des choses que ne voient pas forcément certains enseignants et j'en ai parlé a celui qui m'a permis d'observer sa classe ce matin... »

Je baissais le regard, en pleine réflexion :

« J'espère qu'il n'a pas mal pris ma remarque... Il avait l'air plutôt gêné mais je ne voulais pas rester sans rien dire alors que son inattention aurait pu être dangereuse... »

Je relevais les yeux, soudainement consciente de mon accusation face à mon ami qui n'était autre que le Directeur des lieux :

« Ne vas pas le voir, hmm ? Je pense qu'il a compris et je n'ai pas vraiment envie qu'il me déteste ou que les autres enseignants ne veulent plus me permettre d'assister à leur classe en sachant que je suis observatrice et une cafteuse auprès du Directeur... »

Il ne manquerait plus que ça.

« Enfin voilà ! Je suis de moins en moins de corvée de sortir les poubelles ou de faire le thé c'est donc que j'ai dû gagner en influence ! »

Plaisantais-je dans un grand sourire.
Je me relevais finalement pour prendre congé : il me restait encore beaucoup a faire.

« Bon eh bien je vais te laisser ! Tu as visiblement du travail jusqu'à la fin de soirée alors... »

Je réfléchissais un instant et levais les yeux sur la pendule de la pièce qui indiquait bientôt treize heures.

« Tu prends quand même une pause pour déjeuner ? »

J'avais en effet pris l'habitude de manger avec lui le midi si nos emplois du temps ne nous le permettaient.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 28 Oct 2016 - 13:24



Bien évidemment, les stages n’étaient les choses plus intéressantes à faire… néanmoins, ils ouvraient par la suite des portes. Il fallait donc serrer les dents le temps que cela passe. Heureusement, Yell semblait dire que globalement tout se passait bien. Elle ajouta même aider parfois les enseignants en se permettant des remarques… pas sûr que cela plaise à tous mais c’était une bonne chose. Kihran n’appréciait pas que les professeurs restent sur leur acquis : toujours se remettre en question afin de s’améliorer. Tel était l’ordre principal du directeur concernant ces derniers.

« Cesse donc de t’inquiéter. Je t’ai dit que je ne me mêlerai pas de tes affaires, ou plus exactement, ne te traiterai pas différemment des autres. Aussi de toute manière, je ne suis pas ton supérieur direct et comme tu peux le voir, j’ai d’autre chose à faire que de surveiller nos stagiaires. »

Il désigna les nombreuses piles de document tout en souriant. Bien sûr qu’il était du genre protecteur, mais il savait faire la différence entre privé et professionnel. De plus, il était convaincu que c’était aux stagiaires de réussir à s’affirmer. Et puis, il l’avait confiance en Yell.

« Mh ? »

Il jeta un regard sur l’heure. Il est vrai que le temps filait à une allure pas possible. Le rouquin soupira face à la paperasse avant d’émettre un sourire désolé à son amie. Il n’avait pas le temps aujoud’hui de s’arrêter, pas s’il voulait terminer ce qu’il avait prévu.

« Pas pour cette fois. Désolé. »

Il ajouta dans un soupire face au regard de son amie proche.

« Ne t’en fais pas, je demanderai à ma secrétaire de m’amener un sandwich. »

Oh ce n’était pas rare, même plutôt habituel que Kihran ne puisse pas forcément prendre le temps de sortir manger calmement. Après, il ne s’en plaignait pas plus que cela. Il était désormais à sa place dans ce bureau et s’y sentait bien malgré la charge de travail. Et puis, ce n’était pas comme si les occasions de manger avec elle manquait.


**************************


Sa montre affichait 18h30, l’heure à laquelle il avait rendez-vous avec Yell afin qu’ils aillent tous deux manger dans un de leur café-restaurant préféré. Le rouquin avait alors invité son amie à manger ensemble durant son jour de congé. Une occasion comme une autre de passer du temps ensemble. Pour le coup, il l’attendait à un croisement pour ensuite faire le chemin jusqu’au restaurant ensemble. Kihran était habillé de façon décontracté, simple et sans prise de tête. Après tout, ce n’était qu’un diner de plus parmi tant d’autre, non ?

« Salut, ça va ? »

Dit-il lorsqu’elle fut visible dans un doux sourire. Il l’observa en silence, par habitude, avant de se mettre à marcher sereinement dans la direction du fameux restaurant.

« Alors, quoi de beau à me raconter ? »





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptySam 29 Oct 2016 - 11:39

Aujourd'hui était mon jour de congé à l'Académie si bien que je le passais a aider mes parents dans leur épicerie du centre-ville. Il n'était pas rare que je vienne leur prêter main forte : ils avaient beaucoup de travail.

Cela faisait désormais plusieurs années qu'ils tenaient ce commerce connu de tous ses habitués. L'enseigne affichait fièrement le nom de leur échoppe : « La Ribambelle » . Pourquoi ce nom ? Eh bien tout simplement parce qu'ils avaient voulu trouver quelque chose a partir de notre nom de famille : Riba. Mon père avait par le passé proposé de la nommer « La Ribamyell » mais étrangement cette idée ne m'avait pas du tout plu... Je voyais déjà assez ma présence dans le nom tel qu'il était aujourd'hui...

Portant un tablier de tissu sur lequel était brodé le nom de l'enseigne, je soulevais des cartons, réapprovisionnais les stocks de marchandises et servais les clients que je connaissais depuis longtemps pour la plupart. La clientèle était essentiellement civile mais il n'était pas rare d'y voir également des shinobis : cela me permettait de rencontrer du monde et m'avait faciliter mon insertion a Konoha par le passé.

Alors que j'étais affairée a ranger divers produits dans les étagères et qu'il n'y avait pour le moment pas le moindre client, je saisissais l'opportunité de parler a mes parents.

« Je devrais partir avant la fermeture ce soir car je mange avec Kihran. Ça ira ? »

Je jetais un coup d’œil dans leur direction, les voyant se regarder un instant avant de m'adresser un sourire compatissant.

« Mais oui, ne t'en fais pas Yell. »

M'assurais mon père.

« Vous passez plus de temps ensemble ces derniers temps, comme quand vous étiez plus petits. On se débrouillera. Va l'esprit tranquille a votre rendez-vous. »

Alors que mon attention s'était reportée sur ma tâche, je manquais de faire tomber une boîte de thé lorsque j'entendais la fin de phrase de ma mère. Les yeux écarquillés, je me tournais de nouveau vers eux.

« Ce n'est pas un rendez-vous ! »

Qu'est-ce qui leur prenait tout à coup ? Comme ci c'était la première fois que nous allions mangé ensemble ou que nous nous voyons …

« C'est bien le jour de congé de Kihran aussi non ? Vous vous voyez tous les jours au travail mais malgré le peu de repos qu'il peut s'accorder, il veut tout de même te voir en dehors. Je ne sais pas comment tu appelles ça... »

Souriait ma mère tout en adressant un regard en coin a mon père qui faisait de même. Rhaaa ce qu'ils m'énervaient quand ils s'y mettaient !

« On ne fait que se croiser à l'Académie. Il n'y a que certains jours où il a un peu moins de travail qu'il s'accorde une pause pour profiter d'un vrai repas et où on peut passer un peu de temps ensemble. »

Les jours de congés n'étaient-ils justement pas là pour faire tout ce que nous ne pouvions pas entreprendre les jours de travail ?

Mes parents souriaient une nouvelle fois avant de reprendre leurs activités alors que je pestais intérieurement tout en reprenant mes propres tâches.

Deux nouvelles heures s'écoulèrent avant de finalement retirer mon tablier pour mieux m'éclipser. J'avais eu tout le temps de ressasser cette idée idiote dans mon esprit et ça avait fini par me rendre a la fois mal a l'aise et énervée si bien que j'avais préféré passer au dessus des railleries de mes parents. Ce qu'ils pouvaient être puérils parfois... C'était certains qu'ils avaient fait ça pour m’embarrasser. En quoi cela était étonnant de passer du temps avec Kihran ? Cela faisait quasiment dix sept ans que nous nous connaissions maintenant et même si c'était vrai que nos responsabilités nous empêchaient de nous voir aussi souvent qu'auparavant ça n'avait jamais complètement disparu...

Je m'étais engouffrée dans les ruelles, quasi certaine qu'il m'attendrait au bout de l'une d'elle pour que l'on continue la route jusqu'à notre café-restaurant favori. Après quelques minutes de marche supplémentaire je constatais que je ne m'étais pas trompée : il était bel et bien là.
L'apercevoir me faisait étirer un sourire jusqu'à ce que je m'en rende compte... Là ça me mettait mal a l'aise. Tsss ! Je n'allais quand même pas agir différemment de d'habitude parce mes parents m'avaient taquiné ! Les moments où on pouvaient se retrouver en dehors du travail était rare alors mieux valait éviter de les gâcher. Après cette réflexion, je retrouvais mon sourire en arrivant a sa hauteur.

« Hey ! Ça va et toi ? »

Me contentais-je de lui répondre avant de me mettre à marcher a ses côtés en direction du restaurant. Une autre question ne tarda pas a arriver et me faisait accélérer le pas pour me retrouver face a lui tout en continuant de progresser en marche arrière, souriante.

« J'ai fait mon baptême de l'air ! »

C'était bien plus intéressant a évoquer que le reste ! J'avais vraiment adoré cette expérience et m'empressais de l'expliquer a Kihran qui ne devait pas vraiment comprendre de quoi je voulais parler.

« Tu connais Senwashi ? Un Gekei aigle du village. »

Je marquais une courte pause pour le laisser le temps de situer qui il était s'il le connaissait.

« Eh bien je l'ai rencontré l'autre jour dans la forêt alors que je m'entraînais au taijutsu dans le lac. Il semblait assez fasciné par ma forme d'élémentaire... »

Mon regard cessa de croiser le sien un instant alors que cette pensée m’embarrassait un peu. Je n'avais pas vraiment l'habitude de rencontrer des gens appréciant ma nature sans en être effrayé.

« Bref ! Il s'est transformé sous sa forme d'aigle géant ! Tu aurais dû voir ! Il faisait presque quatre mètres de haut ! Et il m'a invité a grimper sur son dos pour me faire découvrir la vue aérienne. C'était spectaculaire ! »

J'avais dû mal a contenir ma joie. J'avais beau y repenser, je n'arrivais pas vraiment a réaliser que j'avais sillonné le ciel a bonne vitesse pendant plusieurs minutes !

« Le village est encore plus impressionnant vu du ciel ! »

Je me replaçais finalement aux côtés de Kihran, les mains derrière le dos tout en continuant de sourire sans lâcher son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyDim 6 Nov 2016 - 8:50



C’était une véritable bouffée d’air pour Kihran de voir son amie ainsi souriante et enthousiaste. Il faut dire qu’elle avait vécu une expérience unique en son genre. Kihran l’enviait presque, se demandait à quoi pouvait bien ressembler la vue depuis le ciel. Néanmoins, il était véritablement heureux pour elle. Cela lui faisait plaisir qu’elle ait pu ainsi vivre cette expérience, bien qu’au fond quelque chose le gênait…

« Oui, nous sommes partis en mission plusieurs fois ensemble. »

Dit-il tout en regardant droit devant lui, un brin pensif. Malgré la situation plus qu’agréable, il ressentait une espèce d’agacement et il peignait à comprendre d’où elle venait exactement.

« Je ne savais pas que tu avais ce genre de relation avec Senwashi-san. »

Les mots sortirent tous seuls et d’une manière à peine boudeuse. Même l’Hayashi était surpris et se grattait la joue. Est-ce que son agacement venait de là ?Mh… Il tourna la tête en direction de son amie avant de gonfler ses joues afin d’exagérer la situation.

« En y repensant, ça fait un moment que tu ne me raconte plus ta vie aussi… je ne te reconnais plus. »

Dit-il sur un ton bien trop accentué pour être sérieux. Il finit d’ailleurs par lâcher un petit rire alors que les deux se trouvaient enfin dans le point de destination. Sans hésitation, le rouquin alla sur la belle terrasse du restaurant avant de tirer la chaise de son amie pour l’invitée à s’asseoir : une habitude comme une autre. De nouveau assis face à elle, Kihran reprit la parole.

« Tu sembles bien te portée du coup ! J’en suis ravi. Personnellement, je n’ai rien eu à faire de si extraordinaire… et original. Par-contre, j’ai enfin une équipe au complet et je suis plutôt ravi du résultat… La composition est intéressante, elle se compose d’une Gekei, d’une Inuzuka et d’un Yamanaka. J’ai hâte de pouvoir suivre leur évolution. »

Son sourire était doux et sincère. Il espérait pouvoir être un senseï digne de ce nom et guider ses élèves comme l’avait fait Miko-sama pour Mizuki, Strike et lui. C’était une tâche, tout comme son travail à l’Académie, qu’il prenait vraiment à cœur.






Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyDim 6 Nov 2016 - 14:56

Cela faisait du bien de pouvoir passer un peu de temps avec lui sans être pressés par le temps pour reprendre le travail : ça faisait bien longtemps que nous n'avions pas passé une soirée tous les deux.
Comme je m'y attendais, Kihran connaissait Senwashi et il en savait donc suffisamment sur lui pour savoir a quel point il était sympathique : j'avais véritablement apprécié ma rencontre avec cet être de la nature et avais dû mal a contenir mon excitation en me rappelant cette vue aérienne a couper le souffle. Pour autant, je ne m'attendais pas à ce que Kihran se mette à … bouder ? Qu'est-ce que c'était que ce ton et ce regard faussement accusateur ? Arquant un sourcil de surprise je le regardais sans me départir de mon sourire alors qu'il se grattait la joue comme gêné par sa propre réaction.

« Tu es jaloux ? »

Lui demandais-je, les lèvres étirées dans un franc sourire moqueur. Peut-être que c'était véritablement le cas et qu'il aurait lui même voulu connaître cette superbe expérience mais sans doute aussi que son côté protecteur refaisait surface et qu'il me faisait part de sa soudaine inquiétude à sa manière...

« Je n'ai pas « ce genre » de relation avec Senwashi-san, c'était la première fois que je le rencontrais. »

C'était sans doute notre affection commune envers la nature qui nous avait rendu si a l'aise l'un avec l'autre et grâce a laquelle il m'avait fait cette proposition de vol.

L'instant d'après, Kihran se reprenait en feignant d'exagérer sa mine boudeuse, ce qui eut le don de me faire rire en même temps que lui.

« Il faut croire qu'elle n'est pas assez palpitante pour être racontée. »

Annonçais-je sur le ton de l'humour. Y'avait-il seulement quelque chose qu'il ne savait pas déjà ? J'étais certaine qu'il avait bien plus de secret pour moi que je n'en avais pour lui.

La crise de rire ainsi passée nous arrivions finalement a notre destination. C'était toujours un plaisir de venir ici : il n'y avait pas meilleur endroit selon moi et Kihran partageait cet avis. Ce dernier tira ma chaise me faisant le remercier avant de nous installer. Il avait reçu une certaine éducation et c'était toujours amusant de la voir agir en bon prince.

Reprenant la parole de plus belle, il me faisait savoir qu'il était ravi de voir que j'allais bien : ça n'avait pas été facile tous les jours mais il fallait bien continuer d'avancer malgré tout... De son côté, il avait finalement monté sa team et se disait satisfait de sa composition : une Gekei, une Inuzuka et un Yamanaka. Une équipe pour le moins diversifiée et complémentaire à la fois.

« Mh... Tu as donc deux filles dans ton équipe. »

Mon regard s'était détourné du sien pour observer un point perdu dans l'horizon alors que j'avais presque murmurée cette phrase bien que j'étais certaine qu'il avait pu l'entendre. Cela semblait m'agacer étrangement et j'arrivais à me rendre compte que le fait qu'elles soient elles mêmes proches de la nature de part leur lien animal était ce qui me dérangeait le plus... Mh... C'était bien pour lui. Peut-être que l'une d'entre elle finirait par devenir sa copine comme Ema était devenue celle de Kibo a Suna... Il me faudrait mener ma petite enquête pour savoir si elles étaient assez bien pour lui.

Le serveur arriva a cet instant pour prendre nos commandes et ne tarda pas a apporter nos boissons. Pensive, j'aspirais nonchalamment le contenu de mon verre avec la paille avant de reprendre le fil de la discussion ainsi interrompue :

« Je suis contente pour toi. Tu feras un excellent sensei, Mr le Directeur... »

Le taquinais-je en penchant la tête légèrement sur le côté pour me donner un air adorable et l'attendrir ou le faire exploser de rire, au choix.

Je plaisantais mais j'étais véritablement heureuse pour lui, c'était un aboutissement que de prendre sous son aile quelques genins, surtout pour lui qui avait également toutes les jeunes pousses a s'occuper. Il allait définitivement avoir plus de travail et cela ne signifiait qu'une chose : nous aurions encore moins de temps a passer ensemble...

Cette discussion m'avait aussi fait repenser a ce que m'avait dit mes parents plus tôt et réussissais une nouvelle fois a me mettre mal a l'aise. Touillant ma boisson qui n'en avait aucunement besoin en laissant les glaçons s'entrechoquer, je m'adressais à mon meilleur ami :

« Dis, Kihran... Est-ce que je suis celle qui compte le plus pour toi ? »

Pour quelqu'un qui n'aimait pas exprimer ses sentiments c'était plutôt difficile ce que je lui demandais.

« Toi, tu es tout pour moi. »

Le devançais-je dans un sourire sincère, le regard reflétant toute l'affection que je lui portais tout en venant poser ma main sur la sienne dans un geste tendre. J'avais tellement de chance de l'avoir...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 11 Nov 2016 - 18:35



Après avoir fait sa commande, Kihran buvait sa boisson tout en admirant la ruelle animée. Son amour pour Konoha ne cessait de grandir, et il lui semblait plus important que jamais de maintenir la paix qui y régnait… Il fallait que la guerre cesse au plus vite, avant que ces habitants ne soient blessés. Même si au fond, il était trop tard pour la petite ville portuaire de Nami. Il reposa son regard sur son amie qui avait traversé un moment difficile, douloureux…

Voulant cesser ses pensées négatives, il reprit une nouvelle gorgée qu’il faillit recracher aux paroles de cette dernière. D’où sortait cette question ?! De nulle part justement… Une attaque surprise ? Une grande spécialité de Riba Yell, si vous voulez son avis… Il observa cette dernière, pris de court, avant de descendre ses yeux sur leur main.

Après un moment de silence, et peut-être d’hésitation, il saisit celle-ci tendrement avant de relever son regard dans ses yeux et de lui retourner son sourire. Il ne prit pas la parole tout de suite, peut-être cherchait-il ses mots ? Dans tous les cas, sa voix était douce, ce fut presque un murmure qui sortit de ses lèvres.

« Tu en doutes encore ? »

Il releva sa main libre vers son visage afin d’y appuyer son menton et de regarder son amie d’un air taquin et amusé. Son emprise sur sa main était douce et en même temps plutôt ferme : il n’avait pas l’intention de la laisser partir.

« Vous êtes la femme de ma vie, Mlle. Riba. »

Son sourire restait à ses lèvres. Était-il sérieux ? Peut-être, mais il en avait pas vraiment l’air. C’était évident qu’il faisait cela pour embêter son amie et s’amuser de sa possible réaction. Et pourtant, son pouce caresser délicatement sa peau comme preuve d’affection.





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptySam 12 Nov 2016 - 20:27

Le contact de sa main sur la mienne, son regard soutenu et le sourire qu'il me rendait tout en soulignant mon doute dans un murmure... Tout cela ne faisait que renforcer mon expression affectueuse en cet instant teinté de douceur. Pourtant, son air soudainement détaché et farceur en déclarant la suite – et quelle suite – me faisait passer par la surprise jusqu'à l'air boudeur.

Je voulais retirer ma main en comprenant sa taquinerie mais il ne m'en laissait pas la possibilité, la tenant fermement tout en la gratifiant de caresse. Faisant la moue, je détournais le regard en déposant le coude de mon bras libre sur la table pour venir poser mon menton sur ma paume, les joues empourprées.

« Tss...idiot. Ne plaisante pas sur ça... »

Pourtant, tout en faisant la tête je venais cajoler sa main de mon pouce à mon tour en guise d'affection.

Une seconde plus tard, des applaudissements se faisaient entendre depuis la plupart des tables en terrasse, me faisant chercher du regard la source de cette soudaine clameur. Bien vite, je remarquais un homme ayant posé un genou a terre devant celle qu'il aimait visiblement et qu'il voulait faire officiellement sienne. Elle était particulièrement émue et acceptait la demande avec un grand enthousiasme. J'observais la scène d'un air intrigué avant de porter un regard faussement accusateur à Kihran.

« Ne t'avise pas de faire pareil pour rire où je te renverse mon verre sur la tête ! »

Mieux valait prévenir. Je ne doutais en effet pas de sa capacité à faire quelque chose du genre pour me voir embarrassée ! Même si je devais bien avouer que la réciproque était assez vraie... Il était si mignon quand il était gêné !

Nos mains étaient toujours jointes cependant la venue du serveur avec nos commandes remettrait sans doute ce contact en question. Je doutais de ma capacité à réussir à mettre correctement en place mes baguettes avec une seule main...
Finalement, Kihran concédait a me lâcher, nous permettant de profiter sans difficulté de notre repas alors que je lui lançais de temps à autre des regards ponctué d'un fin sourire. Cette explosion de saveurs en bouche était délicieux : un véritable plaisir pour les papilles. Je n'avais beau pas avoir besoin de manger ça n'en restait pas moins un plaisir.

Le temps défilait à travers différentes conversations, laissant la terrasse se vider peu à peu avant de voir des tables inoccupées l'être de nouveau jusqu'à ce que nous ayons nous même fini de manger, réglant l'addition avant de quitter les lieux a notre tour. Il était encore tôt si bien que je n'avais pas envie de rentrer tout de suite...

Nous marchions côte a côte dans les ruelles alors que le jour avait laissé place à la nuit, tout juste entamée. Un petit muret avait attiré mon attention si bien que je sautais dessus pour avancer pas par pas en équilibre, le sourire aux lèvres. C'était libérateur de vivre ces quelques moments d'insouciances... J'étais véritablement heureuse de pouvoir relâcher la pression de ces dernières semaines dans ces enfantillages bon pour le moral aux côtés de Kihran : c'était maintenant que je les vivais que je me rendais compte a quel point j'en avais besoin.

Ma marche se poursuivait de cette façon jusqu'à ce que je m'arrête soudainement dans ma progression, croisant mes bras derrière mon dos tout en me penchant légèrement en avant pour lui parler dans un sourire :

« Je t'aurais bien proposé de faire la course mais je vais gagner a coup sûr... »

M'entraîner au taijutsu avec acharnement m'avait permis d'accroître considérablement ma vitesse en usant de mon chakra : il ne pourrait pas rivaliser.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyMar 15 Nov 2016 - 19:11



« Ne t'avise pas de faire pareil pour rire où je te renverse mon verre sur la tête ! »

Il fut très difficile pour le rouquin de retenir son rire face à cette remarque. Oh et il ne se retenait pas pour elle, mais pour le couple… pas qu’ils pensent qu’il se foute de leur gueule… les pauvres ! Non, plus sérieusement, la scène avait été touchante, mais la réaction de sa meilleure amie avait été assez comique. Surtout, qu’il en aurait été capable… pour l’embêter ! Et qu’elle ne pense même pas à dire qu’elle n’y avait pas pensé !

Bref, le serveur était revenu, les obligeant à cesser leur échange discret – ou pas. La conversation reprit peu à peu alors qu’il profitait des repas gourmands. Le temps passa et il fut déjà l’heure de rentrer à la maison. Kihran avait l’esprit tranquille : ce genre de moment le permettait de sortir de son bureau, de sa paperasse et de penser à d’autre chose.

La pique de son amie ne suffit pas à baisser sa bonne humeur. Au contraire, il sourit amusé. Qu’elle ne compte pas trop longtemps là-dessus… un jour, oui… un jour. Peu à peu, ils s’approchaient du quartier où logeait la konohajin. Celle-ci n’était pas encore le meilleur de ses états et l’idée de la laisser de nouveau seule ne l’enchantait pas. Ce fut donc tout naturellement qu’il lui fit une proposition.

« Viens chez moi. »

Son regard était plutôt sérieux alors que sa voix l’avait prononcé dans un doux murmure. Il glissa son regard sur elle, laissant un léger silence prendre place et reprit.

« Cela fait un moment que tu n’es plus venue… Il y a la place et Maoh sera ravi de te voir. »

Mains dans les proches, il attendit que son amie prenne sa décision avant de l’attendre en bas de chez elle. Une fois ses affaires prêtes, ils reprirent tous deux le chemin jusqu’au quartier Hayashi. Ils longèrent les murs des habitations et des rivières jusqu’à arriver à sa maison. En face, de l'autre côté de l'étang, on pouvait voir Chiasa qui fit un énorme sourire : elle ne changeait pas.

« Fais pas attention. Entre. »

Dit-il en ouvrant sa porte d’entrée. Dès ses premiers pas, Maoh fut au rendez-vous. Il sauta d’abord sur son maître avant d’aller, comme d’habitude, coller Yell. Kihran allait quant à lui à l’étage préparer la chambre d’ami. De toute façon, elle devait savoir qu’elle pouvait faire comme chez elle entre temps.





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH




Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyJeu 17 Nov 2016 - 0:41

Nous approchions de mon appartement. Cela ne signifiait qu'une chose: se retrouver de nouveau seule, cogiter, déprimer... Une perspective qui bizarrement ne m'enchantait pas vraiment... J'hésitais même a prendre un chemin beaucoup plus long pour y aller, histoire de gagner un peu de temps supplémentaire en sa compagnie mais lui aussi connaissait le chemin par cœur et aurait bien vite desceller mon intention...
Je m'apprêtais alors a lui demander de plutôt m'accompagner jusqu'à chez mes parents, puisque après tout, c'était majoritairement là bas où je passais mes soirées et mes nuits depuis quelques temps pour ne pas me retrouver sans aucune compagnie et revivre indéfiniment ce cercle vicieux dans lequel je m'étais enfermée depuis notre retour de Nami...

Pour ne pas changer de d'habitude, Kihran devait lire dans mes pensées, puisqu'il me proposait de venir chez lui. Son regard sérieux contrastait avec son doux murmure, me laissant interloquée un instant. Cette attitude... il s'inquiétait encore pour moi. Ce constat me faisait étirer un sourire emplit d'affection : il avait compris, une fois de plus.

« D'accord. »

C'était vrai que cela faisait longtemps et l'idée de passer la soirée en sa compagnie m'était plus que plaisante, sans compter que Maoh serait également de la partie : cette petite boule de poil qui arrivait elle aussi toujours a me faire sourire. Le cadre des jardins Hayashi me ferait aussi énormément de bien, de quoi se ressourcer un peu.

Puisque j'allais avoir besoin d'affaires nous passions tout de même faire un crochet à mon appartement, Kihran m'attendant en bas.
Je comptais bien évidemment prendre des vêtements pour la nuit mais aussi mon Erhu dont je lui avais promis une démonstration. L'Hayashi avait bien fait de rester a l'écart car mon logement était un vrai chantier... Il y avait mes affaires qui traînaient un peu partout, une vieille odeur de tabac froid et sur mon lit c'était l'apothéose ! Une pile de vêtement et des livres éparpillés : on voyait bien que ça faisait un petit moment que je n'y avais pas dormi. Ce spectacle aurait davantage inquiété mon meilleur ami alors c'était mieux ainsi...


Le rejoignant finalement avec un sac a dos et l'étui de l'instrument de musique, nous nous rendons jusqu'aux quartiers Hayashi. En nous enfonçant dans le domaine, nous passions devant le grand arbre choyé par les membres du clan, me faisant m'arrêter un instant tout en inclinant la tête, le remerciant de me laisser dormir sous le toit des utilisateurs de Mokuton et donc sous sa protection.
Une fois cela fait, nous poursuivions notre chemin, arrivant finalement jusqu'à la maison de Kihran en apercevant au passage sa grand-mère, Chiasa, de l'autre côté de l'étang nous adressant un grand sourire satisfait. Cette femme n'avait pas changé depuis que j'étais enfant mais finalement c'était comme ça que nous l'aimions.

Bien que Kihran me demandait de ne pas y faire attention j'inclinais tout de même le buste respectueusement dans sa direction tout en affichant un petit sourire avant de suivre mon meilleur ami dans sa demeure.
Maoh était aussi dynamique qu'a l'accoutumé et explosait de joie en nous voyant, cajolant son maître avant de sauter dans mes bras.

« Bonsoir petit démon ! »

Le saluais-je tout en le gratifiant de caresses entre les deux oreilles : il adorait ça. Je venais également coller sa frimousse contre ma joue avant de déposer un baiser sur la sienne. Kihran, quant à lui, était monté a l'étage, sûrement pour préparer la chambre d'ami. Je me mettais à l'aise en attendant : déposant mes affaires avant de tirer le débardeur et le short qui me servirait de pyjama de mon sac pour mieux les enfiler du côté de sa salle de bain. Bien évidemment, Maoh m'avait suivi.

« Dis donc petit voyeur ! »

Comment en vouloir à sa bouille qui incarnait l'innocence bien que l'on sache pertinemment que c'était faux ? Bref, je me changeais avant de retourner dans la pièce a vivre, Maoh sur l'épaule, et venais sortir l'Erhu de son étui, m'asseyant pour le positionner et commençais a en jouer alors même que Kihran quittait l'étage.

La musique était un bon moyen de faire part de ses émotions et a défaut de jouer un air triste comme je pouvais en avoir l'habitude ces derniers temps, j'optais pour un morceau bien plus joyeux en accord avec mon état d'esprit du moment. Kihran aimerait assurément le traditionnel de cet instrument et son air transportant...

Le premier morceau terminé, je déposais l'instrument à mes côtés et tournais mon regard vers Kihran, souriante :

« Tu aimes ? »

Si tel était le cas alors il n'avait plus qu'à s'asseoir confortablement et écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Kihran
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 18 Nov 2016 - 18:42



Sans surprise, Yell se mit à l’aise et n’attendit pas son retour pour se mettre à jouer de son nouvel instrument. Elle avait toujours talentueuse dans le domaine de l’art, contrairement à Kihran. Le son de l’Ehru était paisible, calme et s’accordait parfaitement avec la douceur et la tendresse de la Gogyou d’eau. Discrètement, l’Hayashi allait prendre des boissons ainsi que de quoi grignoté avant de l’amener à son amie alors installée au canapé.

« Magnifique. »

Dit-il tout en versant délicatement de l’eau fruitée dans son verre.Parlait-il de la musique ou de la musicienne ? Sans doute un peu des deux, d'ailleurs même Maoh s’était apaisé et s’était enroulé calmement à leur côté : un véritable exploit. Son sourire s’efface cependant rapidement lorsqu’il crut apercevoir quelque chose, ou plutôt sentir. Ses sourcils froncés, il se pencha sur son amie et vint enfouir son visage à son cou.

« Yell… »

Sa voix n’était aussi douce qu’on aurait pensé, plutôt le contraire. Il se redressa et plongea son regard dans le sien. Sérieux, inquiet, il demanda.

« Tu m’explique… ? »

Elle sentait le tabac, ou plutôt son pyjama en émettait l’odeur. Ce n’était pas très bon signe et Kihran ne voyait pas cela d’un très bon œil. Il soupira en se rendant compte de son ton sévère et s’attendrit à nouveau en venant caresser la joue de celle-ci.

« ça ne va pas, mh ? »

Dit-il inquiet tout en profitant de replacer une mèche bleue derrière son oreille. Ce n’était pas une surprise au final, mais il espérait pourtant toujours qu’elle aille mieux… qu’elle oublie. Oh, il était mal placé pour faire la leçon sur le tabac, mais il n’aimait pas la savoir dans cet état, encore.

« Raconte-moi ce qu'il se passe...»

Il voulait l’inviter à tout déballer, se confier, se libérer encore et autant de fois que cela fallait. Si cela pouvait l’aider, ça ne le dérangeait pas de l’épauler toute la nuit.





Au fil du temps... [ft. Kihran] Msk0lSH






Dernière édition par Hayashi Kihran le Sam 19 Nov 2016 - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Yell
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] EmptyVen 18 Nov 2016 - 23:50

J'étais heureuse de voir que Kihran aimait le son de cet instrument même si je n'en avais pas vraiment douté le connaissant. Satisfaite, je déposais l'erhu contre le canapé et attrapais un verre d'eau fruité qu'il m'avait servi, caressant Maoh à nos côtés de ma main libre, tout apaisé qu'il était.

Ce constat me faisait étirer un sourire jusqu'à finalement éprouver une certaine surprise lorsque je vis Kihran froncer les sourcils tout en s'approchant de mon cou pour mieux s'adresser à moi d'un air inquiet. Machinalement, je stoppais mes caresses à la boule de poils et venais toucher mon cou comme pour desceller ce qui clochait.

« Quoi ? »

Lui demandais-je avec une mine intriguée.
Que je lui explique ? Je regardais alors mon épaule, sentant au passage cette odeur de tabac froid qui était indéniablement à l'origine de son expression.

« Ah … ça ? »

Kihran soupira avant de venir gratifier ma joue d'une caresse affectueuse, replaçant l'une de mes mèches tout en me demandant de lui raconter ce qui n'allait pas alors que mon regard, lui, s'était perdu dans le contenu de mon verre que je déposais finalement sur la table avant de soupirer à mon tour.
Mon regard venait chercher le sien, tout comme ma main se posa sur la sienne pour l'assurer qu'il n'avait pas a s'en faire :

« Toujours la même chose... Tu sais bien. Avoir mis près de deux ans pour aller mieux et se faire au manque de l'autre finalement pour en récolter une trahison... »

Je soupirais. Je me sentais coupable de n'avoir rien pu faire pour éviter cela... Des vies avaient été prises... ça ne me concernait pas seulement moi.

« Mais ne t'en fais pas. Même si ce n'est pas encore le top de la forme je vais déjà bien mieux : grâce a toi et mes parents. »

Je lui adressais un sourire emplit d'affection comme pour l'en remercier.

« Je passe mes soirées et dors chez mes parents depuis quelques temps parce que je ne supportais plus la solitude qui me faisait que trop réfléchir. Depuis j'ai meilleur moral. »

D'autant plus que j'avais mon stage à l'Académie pour m'occuper l'esprit, mes entraînements, l'aide que je pouvais apporter à mes parents a la boutique lors de mon temps libre... Je commençais a finalement voir le bout du tunnel...

« D'ailleurs, j'ai quelque chose a te montrer ! »

Lui annonçais-je tout en me levant pour aller tirer un grand carnet à dessin qui dépassait de mon sac et retrouver place a ses côtés. Je l'ouvrais pour lui en montrer un terminé qui représentait un Maoh tout endormi, un peu comme en ce moment, à l'aquarelle dans des teintes douces qui ne faisaient qu'accentuer le côté serein de la boule de poils. Je décrochais soigneusement la grande feuille épaisse de papier sans la déchirer et la lui tendais :

« Tiens. Je te l'offre. »

Le dessin était un bon moyen d'exprimer ses sentiments tout comme la musique et j'avais eu envie de retranscrire ces moments joyeux qui me mettaient du baume au cœur.

« Celui là n'est pas encore fini... »

Je tournais les pages pour retrouver celui au crayon à papier qui représentait Kihran dans son bureau a l'Académie, de profil avec une cigarette allumée a la main, se tenant devant la fenêtre ouverte par laquelle il regardait en contrebas vers les jeunes pousses, en pleine réflexion. Cela me rappelait le moment où j'étais venue le voir et qu'il avait rejoint la cour en sautant par la fenêtre plutôt que de perdre son temps a emprunter le chemin habituel, le tout avec son costard ! Ce simple souvenir me faisait étirer un nouveau sourire.

« Tu aimes ? Il faut dire que mon modèle y est pour beaucoup dans la réussite de ce dessin. »

Je le taquinais mais je le pensais vraiment. Il représentait tellement à mes yeux...
Le laissant admirer sa propre représentation je reprenais une gorgée de mon verre tout en venant poser ma tête contre son épaule, me reposant sur sa simple présence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Au fil du temps... [ft. Kihran] Au fil du temps... [ft. Kihran] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Au fil du temps... [ft. Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-