N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Succomber à son coté obscur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Jisetsu Reizo
Jisetsu Reizo
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Succomber à son coté obscur. Empty
Message(#) Sujet: Succomber à son coté obscur. Succomber à son coté obscur. EmptyVen 29 Juil 2016 - 21:43



Installée dans son bureau au palais de Bukeyashiki, la Katsuga regarda un samouraï entrer dans la pièce pour déposer un message sur son bureau. Voilà une semaine qu'elle était rentrée de Byakko après avoir séjourné quelques jours dans un centre médical du village, aujourd'hui encore son corps souffrait des blessures infligées par Yanosa après l'avoir affronté, pourtant Rukia restait fidèle au poste, encore plus déterminée à accomplir son projet après avoir entendu différents rapports sur les événements au poste de garde où elle avait rencontré le Seigneur de Kusa.

Les versions étaient toutes similaires, Junkei était intervenu pour demander aux Kusajins de partir et ils se seraient pliés à la demande du vétéran. La Katsuga serra douloureusement le poing en repensant à une chose souvent rapportées par les hommes présents sur place ce jour là, un Kumojin était lui aussi intervenu, ce brave Shirudo.... Plusieurs samouraïs et même Junkei avaient réagis en entendant les paroles du jeune homme qui aurait parlé de Tetsu comme des terres appartenant à Kumo... Encore une fois les craintes de Rukia devenaient de plus en plus justifiées, celles de voir Kumo considérer Tetsu comme un simple pays conquis et inférieur.

L'idée de rallier Ta et Yu no kuni devenait alors une évidence pour la Samouraï, elle qui voulait élever la nation du Fer au rang de grande puissance du Yuukan et ainsi rappeler à Kumo que c'était bien alliance équitable qui unissait les deux pays et elle avait eu le temps d'y réfléchir... Bien que Musashi s'était montré finalement réceptif à ses propositions il allait forcément être un problème dans l'avenir, omnubilé par des principes que les autres nations bafouent allègrement.

Les yeux de la Conseillère se posèrent alors sur l'enveloppe posée sur son bureau, elle portait le sceau de Kumo et la jeune femme esquissa un sourire, Ryu s'était montré efficace et réactif, elle ne regrettait pas de l'avoir protégé toute ces années et il commençait à devenir vraiment utile. Sans attendre Rukia attrapa la lettre, l'ouvrit et débuta la lecture du message.

Plus elle avançait dans la lecture et plus son regard devenait sérieux, après quelques minutes elle posa alors la lettre et se leva pour se diriger devant un miroir accroché à un mur de la pièce. Rukia détacha le haut de sa nouvelle armure, identique à l'ancienne, et ouvrit son kimono au niveau de son ventre pour voir dans son reflet le sceau mystérieux posé sur son ventre.

Tout prenait un sens grâce aux informations récoltées par Ryu, cette énergie inconnue, son corps meurtri après cette explosion de puissance, Yanosa avait déclenché en elle l'ouverture d'une Porte Céleste à travers ce fûin. Les doigts de la Samouraï caressèrent les symboles noirs sur sa peau, cette mystérieuse énergie c'était donc du chakra. Toute sa vie elle avait négligé ce fluide, préférant l'utilisation de l'aura comme tout les autres Samouraïs mais quelle erreur....

L'autre main de la jeune femme passa sur le manche de son sabre avant de finir sa course sur un fourreau vide toujours accroché à sa ceinture. Dans sa tête c'est tout un scénario qui s'écrivait alors que son regard devenait de plus en plus sombre. Un tout nouvel horizon de possibilités venait de lui apparaître mais certaines idées allaient à l'encontre de ses principes les plus importants. La Katsuga retourna s'asseoir, les mains croisées devant sa bouche, elle fixait le mur à l'extrémité de la pièce.

Une chose était claire, elle devait retrouver Yanosa et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Jisetsu Reizo
Jisetsu Reizo
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Succomber à son coté obscur. Empty
Message(#) Sujet: Re: Succomber à son coté obscur. Succomber à son coté obscur. EmptyVen 29 Juil 2016 - 22:49



Succomber à son coté obscur. Masa1010
Masazane


♦ Je savais que j'allais te trouver ici. - lança une voix grave dont l'écho résonna jusqu'à se perdre dans la nuit.

Un soir de pleine lune, Masazane se tenait debout au centre d'un plateau enneigé au cœur des montagnes qui abritaient le palais du Buygô. Le vieil homme s'avança, le givre craquant sous ses pieds alors qu'un vent glacial soufflait en continu, le vétéran s'approcha de son élève et fille adoptive, assise sur un rocher à contempler l'horizon étoilé qui s'offrait aux deux Tetsujins. Les deux soldats du Fer étaient équipés de leurs armures qui se couvraient d'une fine couche de glace à cause du blizzard, les armes accrochées à leurs ceintures, les Samouraïs ne se séparent jamais de leur équipement.

♦ Je n'ai pas eu le temps de venir te voir depuis ton retour de Byakko je suis désolé. J'ai entendu les récits qui circulent à propos de ce qui s'est passé là-bas, je sais aussi qui tu as fini blessée grièvement mais je suis ravi de voir que tu te portes mieux. Tu ne voudrais pas venir me raconter toi même ton histoire au palais ? On y sera plus confortablement installés qu'ici...

Le regard toujours plongé dans la beauté du décor, Rukia répondit un simple non de la tête alors que toutes ses expirations dégageaient un panache de vapeur opaque. C''était une nuit étonnement froide pour un printemps, même en altitude et pour la nation du Fer où le climat était assez rude.

♦ J'ai pu réfléchir, même si j'ai eu du mal à le convaincre le Daimyô a finalement accepté d'approuver mon projet même si il souhaite que Ta et Yu soit ralliés à nous avec des alliances pacifiques car utiliser la violence serait contraire aux règles du Bushido. - dit Conseillère d'une voix faible.

Le borgne sauta alors sur le rocher pour s'approcher de son élève avec une facilité et une agilité surprenante, à son tour il s'installa sur le rocher et continua la discussion.

♦ Ce n'est pas étonnant, mais c'est une bonne chose qu'il ait approuvé...

♦ Le Seigneur de Kusa m'a volé un sabre... - coupa Rukia, le ton de sa voix trahissait sa honte de devoir avouer ça à son mentor. - Il a du le prendre après m'avoir vaincue.

Masazane poussa un soupir, il connaissait la volonté de Rukia à toujours vouloir se montrer honorable et forte,

♦ Tu ne devrais pas avoir honte de ta défaite, tu aurais pu avoir honte si tu ne t'étais pas portée volontaire pour affronter cet homme. Beaucoup des samouraïs présents ont pu voir à quel point tu étais forte ce jour là, même si tu t'étais lancée dans un combat perdu d'avance.

♦ Non vous ne comprenez pas... Il s'est amusé alors que je donnais tout pour l'atteindre, il a su lire mes mouvements avec une telle facilité et a profité de mes faiblesses pour m'humilier, ne pas voir mon deuxième sabre à ma ceinture ne fait que me rappeler mon échec.

♦ Je ne vais te dire qu'une chose, entraîne toi encore plus dur, comble tes faiblesses et retourne chercher ce qui t'appartiens.

Rukia esquissa un sourire, son mentor savait trouver les mots pour la réconforter. La jeune femme se rendait compte que ce vieux bougre allait lui manquer car elle connaissait sa réaction quand elle allait lui annoncer ses futurs plans. La Conseillère prit alors une grande inspiration, elle pouvait sentir l'air glacé emplir ses poumons, malgré la température c'était une belle nuit, le ciel noir était parsemé d'étoiles brillantes et le pays du Fer baignait dans la lueur blanchâtre de la lune.

♦ Je vais le tuer. - prononça clairement la Samouraï.

♦ Yanosa ?

♦ Non... Kira Musashi.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Jisetsu Reizo
Jisetsu Reizo
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Succomber à son coté obscur. Empty
Message(#) Sujet: Re: Succomber à son coté obscur. Succomber à son coté obscur. EmptySam 30 Juil 2016 - 14:30



Succomber à son coté obscur. Masa1010
Masazane

Un lourd silence s'installa entre les deux protagonistes. Rukia, les yeux toujours rivés vers l'horizon, attendait la réponse que son mentor bien qu'elle savait exactement à quoi s'attendre de la part de l'homme qui l'avait élevée depuis son plus jeune âge, faisant d'elle la femme qu'elle est aujourd'hui. Masazane soupira à nouveau et brisa le silence qui durait depuis plusieurs minutes,

♦ Je ne comprends pas Rukia... Tu as réussi à convaincre le Daimyô non ? - souffla le vieil homme.

♦ Il sera tôt ou tard un frein à l'évolution du pays, je l'ai compris dès qu'il m'a reproché de ne pas suivre les préceptes du bushido en voulant soumettre nos nations voisines. Il ne se rend pas compte que dans ce monde, si l'on veut quelque chose il faut le prendre... Par la force si il le faut. Je sais que vous avez une haute estime de Musashi, mais c'est un idiot qui se repose sur une alliance qui sert plus Kumo que notre pays. Moi je veux voir notre nation prospérer, s'élever au rang des autres grandes nations du Yuukan, nous sommes dépendant de la Foudre actuellement, c'est un fait. - répondit Rukia, une certaine froideur dans la voix.

♦ Tu sais... Le jour où tu es venu me parler de ce projet, j'ai compris qu'il allait te ronger, que tu le veuilles ou non ta soif de pouvoir est entrain de te faire perdre la tête. Toi qui a toujours défendu le pays, qui a servi le Daimyô et qui lui a juré allégance, tu parles de le tuer. Cet homme qui a permit à Tetsu de vivre en paix pendant des dizaines d'années, qui a su conserver des relations salvatrices pour le pays avec Kumo.

♦ En vivant avec les shinobis j'ai pu réaliser certaines choses, nos sommes aveuglés par des principes que personne d'autre ne respecte et c'est une faiblesse. Je vais te répéter ce que j'ai dis au Daimyô : Nous devons nous adapter ou nous finirons écraser par plus fort que nous. Tout mes projets, c'est ma façon de servir Tetsu à une plus grande échelle.

Aucune hésitation dans la voix, Rukia s'exprimait de façon claire, Masazane comprenait qu'elle était déterminée,

♦ Tu n'as aucune chance contre le Daimyô et tu le sais...

♦ C'est pour ça que je dois retrouver Oterashi Yanosa, cet homme souhaite affronter le Bugyô, je pense qu'il est suffisamment fort pour le vaincre pour moi...

♦ Oh... Donc tu renies à ce point ton honneur de Samouraï ? Tu comptes laisser un étranger affronter notre chef au lieu de le défier toi même ?

Le regard de la Conseillère se détacha de l'horizon et elle se tourna vers son mentor,

♦ Si cela doit me permettre de parvenir à mes fins alors oui. Je vais retrouver Yanosa et lui proposer un marché.

♦ Un marché ? Et quoi donc ?

♦ A l'issu de notre duel, il m'a appliqué un sceau qui a permis à mon corps de libérer du chakra pour me tirer du coma dans lequel je sombrais.

♦ Du chakra...- coupa Masazane. - Nous les Samouraïs n'utilisons pas cette ressource et tu le sais. Certains pensent même que notre réseau circulatoire est inutilisable car depuis des millénaires nous ne nous servons plus de cette énergie, en d'autre termes, les Samouraïs sont incapables d'utiliser du chakra.

♦ Je le sais ! - répondit vivement la Conseillère. - Mais je l'ai senti, cette puissance inconnue qui a gonflé mes muscles au point de les faire exploser, je vais demander à Yanosa de m'apprendre à utiliser les Portes Célestes et en échange je le conduirais jusqu'au Daimyô et il pourra alors l'affronter.

♦ Et si le Daimyô l'emporte ?


Alors j'espère qu'il sera suffisamment affaibli et je le tuerais moi même. Quand je maîtriserais le Hachimon, je pourrais alors récupérer mon épée des mains du Seigneur de Kusa.

♦ Je vois... - murmura le vétéran en se levant, la main posée sur son sabre qu'il commençait à dégainer.

Rukia poussa un soupir en fermant les yeux, elle savait très bien ce qui allait arriver maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Jisetsu Reizo
Jisetsu Reizo
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Succomber à son coté obscur. Empty
Message(#) Sujet: Re: Succomber à son coté obscur. Succomber à son coté obscur. EmptyDim 31 Juil 2016 - 17:18



♦ Jusqu'à présent, j'ai pensé que tu œuvrais pour le bien de notre Nation, que tu agissais en tant que Samouraï du Fer, que tu soutenais notre Daimyô et que tu souhaitais l'honorer en lui apportant ton aide... Mais après ce que j'ai entendu ce soir, quand je peux entendre la détermination dans ta voix et le sang froid dont tu fais preuve en osant me dire que tu comptes éliminer Musashi-sama... En tant que samouraï du Fer, un vrai ! Je me dresserais toujours contre les menaces qui planent sur mon Bugyô... Même si c'est toi ! - lança Masazane.

Le vétéran sauta du rocher où il était assis et se recula à quelques mètres de son adversaire, l'air sévère et son arme entièrement dégainée. Pendant quelques secondes Rukia resta immobile, les yeux clos à écouter le vent siffler dans ses oreilles. Elle aurait aimé que les choses se passent autrement... Mais son mentor était lui aussi aveuglé par ses principes et de son vivant jamais il ne laisserait une menace pour le Daimyô rentrer au palais.

Un dernier soupir et Rukia se leva à son tour, ses muscles étaient encore douloureux, elle n'était pas complètement remise des blessures de son dernier combat mais elle n'avait pas d'autre choix. La Katsuga se tourna vers celui qu'elle considérait comme son père, c'était à présent un ennemi comme un autre, laissant ses sentiments de coté elle dégaina son sabre et se mit en garde, toujours perchée sur son morceau de pierre.

Les minutes défilaient sans que les deux combattants du Fer ne se lâchent du regard, enfin un mouvement ! Rukia sauta de son perchoir avant de foncer à toute vitesse sur son maître, la pointe de sa lame en avant. Une estocade d'une rapidité fulgurante qui ne rencontra finalement que du vide, le vétéran s'était décalé sur la droite et amorçait la contre attaque, la paume de sa main droite prenait la direction du visage de la Katsuga.

Par réflexe la jeune femme se baissa, emportée par sa vitesse elle en profita pour glisser sur le sol, utilisant le fourreau de son arme qu'elle attrapa en même temps pour faucher son adversaire au niveau des genoux. Une offensive à nouveau esquivée par Masazane qui sauta sur place, du plat des pieds il frappa l'étui de bois qui échappa des mains de son propriétaire.

Rukia se releva quelques mètres plus loin, toujours en garde et faisant face au borgne qui affichait un air grave. Des deux Samouraïs il devait être celui qui souffrait le plus de devoir faire ce combat. Cette fois ci c'est Masazane qui attaque le premier, il frappa le sol avec le pied, le choc ébranla le plateau de pierre qui éclata littéralement, emportant alors Rukia dans la chute de pierres dans un profond précipice.

La Conseillère concentra son aura dans ses jambes, prenant appui sur des roches qui chutaient avec elle pour remonter en bondissant de pierres en pierres se retrouvaient pulvérisés sous la force dégagée par la jeune femme. Après plusieurs bonds la Samouraï retrouva la moitié du plateau et son adversaire qui attaquait de nouveau.

Cette fois ci c'est avec une rapide charge que le vétéran s'approcha de Rukia, à son tour il tenta d'atteindre son cou avec l'extrémité de son sabre. Un assaut que Rukia repoussa avec sa propre lame avant de repousser Masazane avec un coup de pied brutal au niveau du torse, toujours boostée par son aura la frappe de la Katsuga enfonça l'armure d'acier du vieil homme et l'envoya rouler à plusieurs mètres avant de finir sa course contre la paroi de la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Jisetsu Reizo
Jisetsu Reizo
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Succomber à son coté obscur. Empty
Message(#) Sujet: Re: Succomber à son coté obscur. Succomber à son coté obscur. EmptyLun 1 Aoû 2016 - 22:50



Le vieil homme se relève, malgré la puissance du choc couplé au violent impact contre la roche il n'a pas l'air d'être gravement blessé. Rukia observa alors son mentor se remettre en garde, peut-être un excès de zèle de sa part ou simplement le fait de vouloir laisser son adversaire se battre jusqu'au bout et après tout qu'y a-t-il d'honorable à tuer un adversaire au sol.

Un mince filet de sang s'échappait des lèvres de Mazane, la Katsuga se remit en garde elle aussi, sa lame luisante sous la lumière de la lune. Cette fois les deux samouraïs chargèrent en même temps et se lancèrent dans un long et rapide échange de coups, les lames s'entrechoquaient et le son du combat résonnait dans le cœur de la montagne jusqu'à se perdre dans la nuit. Père et fille se rendaient coups pour coups, malgré son âge Masazane restait un combattant extrêmement rapide et puissant, Rukia sentait même qu'il prenait l'avantage sur elle, ses muscles encore douloureux ne supportaient plus l'intensité du combat.

Frappe après frappe, Rukia se retrouva acculée contre le bord du précipice crée par le vétéran. Les attaques du borgne étaient destinées à la faire reculer jusqu'à ce qu'elle chute dans le vide. Guidée par son instinct et une lecture précise des mouvements de Masazane, Rukia repéra une faille dans la garde de son mentor, aveugle d'un œil son coté gauche n'était pas aussi bien protégé que le droit. En imitant un mouvement qu'avait utilisé Yanosa, la jeune femme glissa sous la garde du samouraï, d'une main chargée d'aura elle frappa alors à nouveau le torse du vieil homme avec une paume grande ouverte. L'impact libéra une puissante vague d'énergie qui envoya à nouveau Masazane à plusieurs mètres, son armure fendue en deux.

Cette fois il lui fallut plusieurs secondes pour se relever, son torse musclé et couvert de cicatrices exposé au vent des morceaux d'acier de son plastron étaient plantés dans son buste.

♦ Je t'ai bien entraînée... - souffla le vétéran, le souffle court et une gerbe de sang qui tâche la neige sous ses pieds.

Rukia resta silencieuse, ce n'était pas le moment de se déconcentrer en pensant au passé, elle ne pouvait pas se permettre de perdre ce combat. Son regard froid et menaçant fixa le vétéran qui continua alors sa phrase.

♦ Je suis triste de te voir comme ça, rongée par la soif du pouvoir.... Ce n'est pas toi... La femme que j'ai vu partir à Kumo n'aurait jamais comploté contre le Daimyô... Tu n'es plus que l'ombre de...

Les yeux écarquillés, le Samouraï baissa son regard sur sa fille adoptive. En un éclair elle s'était déplacée jusqu'à lui, sa lame enfoncé dans la brèche de son armure au niveau de son cœur et la pointe de son katana ensanglanté pointant vers le ciel derrière l'homme aux cheveux gris. Le visage baissé vers le sol, Rukia regarda son mentor lâcher son arme alors qu'une nouvelle tâche de sang plus importante se dessinait dans le manteau de la montagne.

♦ Je... - murmura Masazane dans un dernier râle avant de s'écrouler une fois que Rukia avait retirée son arme de son torse.

La Katsuga laissa son regard se poser sur le corps de son père adoptif. Le visage fermé, elle resta plusieurs minutes à observer le liquide vermeil se répandre autour de la dépouille. Rukia rengaina sa sabre, se baissa pour saisir le katana du vétéran qu'elle rangea dans son fourreau vide et se retira vers le palais en abandonnant le cadavre de son mentor derrière elle, une unique larme perlant le long de sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Succomber à son coté obscur. Empty
Message(#) Sujet: Re: Succomber à son coté obscur. Succomber à son coté obscur. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Succomber à son coté obscur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-