N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 D'entre les morts[Kaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Date Freya
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

D'entre les morts[Kaya] Empty
Message(#) Sujet: D'entre les morts[Kaya] D'entre les morts[Kaya] EmptyDim 3 Avr 2016 - 22:20

-Comment ça elle est partie voir le gouverneur?

C'était une blague, il arrivait pour prendre le pouvoir et une Mamoru s'éclipsait juste avant son arrivé? Bordel de chiasse jura-il en secouant la tête et en mimant une flegme soudaine. Il allait devoir savoir ce qui avait été dit, dans tous les cas il comptait bien rencontrer ce gouverneur. Une étape obligatoire sous peine de voir son coup d'éclat réduit à néant dès son départ. Mais pour l'heure il ne comptait pas partir, les affaires claniques prenait du temps beaucoup plus qu'il ne l'avait imaginé. Gérer une petite bande était quelque chose de facilement gérable mais gérer un clan tout entier à lui tout seul? Pas franchement possible, même en se multipliant il restait des problèmes un peu partout. Il avait compté sur Valkia mais cette dernière était aussi étrangère que lui dans la diplomatie et pour gérer les finances, problèmes et accueillir chaque jour de nouvelles plaintes. Il avait alors rencontrée une Mamoru nukenin qui l'avait suivit jusqu'à Taki. Une certaine Hikari son niveau la portait au dessus de la moyenne clanique et sa maîtrise du Susanoo en faisait un être unique. La relation entre la femme et le nouveau chef de clan était en constante improvisation, elle avait ses propres idées. Farouchement indépendante il lui avait confiée comme mission de recueillir des informations sur les chasseurs de Mamorus, son pacte avec les rats arrangeait beaucoup les choses. Les rongeurs et leurs maîtresses étaient donc partis dans les villes et villages alentours pour infiltrer la population et chercher cette secte. Il avait juré qu'elle n'était plus mais les séides et les restes d'une idéologie ne partait pas toujours facilement. Encore moins quand il s'agissait d'une haine envers un clan dont le principal pouvoir était de parler aux morts, un sujet taboue et on comprenait facilement pourquoi.

Il fallait donc un endroit pour que les Mamorus puissent y vivre en communauté sans risquer d'attirer les foudres de l'extérieur et sans être un risque pour les populations civils. Financièrement c'était forcément un coût, et tout seul il ne pouvait pas construire un endroit pareil. Ses moyens étaient limités et cela l'énervait. D'autant plus que les ruines auraient étés aménageables si aucune des deux branches ne s'entêtaient à garder le lieu comme endroit sacré de la réunion clanique et en conséquence un terrain neutre. Et le colosse masqué soupirait, il n'avait plus le temps de se détendre comme il l'entendait. Si sa carrure avait d'abord imposé le respect et dans son sillon un ou deux cadavres de prétendants un peu trop entreprenant une fois son statut établit les requêtes avaient commencés à venir par dizaines. Il s'était lui même introduit comme capable de résoudre chaque soucis qu'avait le clan il en assumait maintenant les conséquences. Mais son rendez-vous de l'après midi arrivait, cette fameuse Mamoru qui avait visiblement décidé de partir à la rencontre du gouverneur. Elle ne devait sans doute pas être au courant des nouvelles, et il devait la convaincre en face à face. La patience qu'il avait était largement épuisée par les diverses requêtes de chacun.

-Entre.

Il était assis sur la table et observait l'horizon à travers la fenêtre de la bâtisse, cette cachette de Mamoru il avait le matin même contribué à la vider et à coordonner la distribution des ressources. Il mettait fin à ce cycle de errance et de peur parmi le siens, et si cette femme avait été voir les autorités du pays c'était un peu sans doute à causes de ces histoires ou il était complètement à côté de la plaque et c'était tout autant possible. Il fallait se présenter, toujours avec ce nouveau masque. Il lisait le rapport de Hikari qu'elle avait transmit à l'un de ses rats peu de temps avant l'arrivée de la Mamoru.

-Je suis le nouveau chef de clan. Surprenant que lorsque tu t'absentes j'accède à ce titre je te l'accorde, je suis Kan et je suis enchanté de te connaître Mamoru ?

Il laissa un blanc avant de plier la feuille en quatre et de la ranger dans une poche de son manteau sombre avant de fixer l'arrivante et de l'inviter à s'asseoir sur un siège en bois. C'était rudimentaire mais le groupe allait de toute manière bouger prochainement. Tout était temporaire et cela l'énervait. Ils devaient se poser quelque part absolument.

-J'ai entendu que le gouverneur offrait au clan la possibilité de rejoindre un temple pour y habiter, est-ce pour cette raison que tu étais absente?

Il lui propose une cigarette et un verre de saké somme toute léger avant de se lever et de faire les cents pas dans la pièce en caressant le pommeau de son sabre.

-Je ne vais pas passer par quatre chemins, je suis contre cette idée pour plusieurs raisons. Je voudrais dans l'idéal un lieu rien que pour le clan, je ne suis pas Takijin mais j'aspire à habiter ici comme tous les miens. Les branches sont réunis après de longues années de scissions et l'idée de fonder un habitat pour tous permettrait une unification plus rapide et des liens renforcés ainsi qu'une sorte d'autarcie vis à vis du reste du pays. Nous ne serions ni des 'réfugiés' ni des ermites mais les derniers événements tendent à confirmer que la population de Taki semble toujours réfractaire aux notre aussi le temps d'apaiser les conflits il serait juste de nous construire notre propre foyer, nous ne passerions ainsi ni pour des fardeaux vis à vis de la population et dans le même temps nous montrerions que notre détermination est toujours intacte. Ce n'est que mon idée et si tu es là c'est aussi pour m'éclairer.

Le colosse voulait dans un premier temps prendre la température vis à vis des personnalités montante du clan, et surtout caresser chacun dans le sens du poil. Il était avant tout un étranger à ce pays et s'affirmer passait aussi par une phase d'acclimatation.

-Je suppose que tu dois aussi avoir des doutes sur ma venue si soudaine et des préjugés sur mes motivations mais dans une période aussi tendue je n'aspire aucunement à être le messie pour le clan mais simplement l'homme qui l'aura unifié et protégé dans des heures sombres. Tu as semble-il rencontré le gouverneur quel genre d'homme est-il? Il faudra bien que je me présente à ses yeux officiellement et cela se fera sans attendre. D'ailleurs comme tu es surement plus apte à le connaître que moi tu m'accompagneras si tu ne vois aucune objection j'ai besoin de personne pour me guider dans cet immense Empire et j'avoue n'être pas familier avec chaque grade.

Il s'arrête enfin pour retourner poser son cul sur la table et d'allumer un cigare qu'il met dans la fente de son masque en souriant maigrement. Il faut faire avant tout bonne impression sur ses compatriotes avant de s'ouvrir au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Mamoru
Mamoru
Informations
Messages : 2
Rang : S

D'entre les morts[Kaya] Empty
Message(#) Sujet: Re: D'entre les morts[Kaya] D'entre les morts[Kaya] EmptyLun 4 Avr 2016 - 12:50

    C’est très surprenant en effet.
Dès lors que la voix masculine se fit entendre, War’ka Daka devait l’avoir compris. Mamoru Kaya n’était pas venue, et c’était quelqu’un d’autre qui avait profité de l’horaire pour s’inviter. Et ce dernier n’était pas exactement du même gabarit que celle dont le « chef » espérait pouvoir questionner.
    Je ne suis pour ma part pas du tout enchanté, Kuchiku.
Il n’avait pour sa part pas besoin de se présenter, se considérant dans une position de force extrême. Cet homme de l’ombre connaissait et considérait tous les Mamoru. Chaque homme, chaque femme et chaque enfant qui démontraient une certaine connaissance des arts sombres et obscurs qui étaient les siens devenaient alors des personnes à surveiller.

L’homme se décida à retirer sa large capuche. Sur quoi il prit une chaise en bois et une fois assis, il fit reluire son pendentif de chakra. Symbole de sa puissance et de sa supériorité au sein du clan, cet objet démontrait sa légitimité en tant que maître des arts sombres. Mamoru était son nom, mais également son titre. Un titre qui signifiait une chose au-dessus de tant d’autres : il n’y avait pas un esprit ou un démon qu’il ne savait maîtriser.
    Je viens m’excuser de ne pas avoir pu être présent lors de ton… ascension ? On m’a rapporté ce qu’il s’y est passé. A l’instar du masque que tu portes, tu sembles être devenu quelqu’un de très théâtral.
S’il aurait pu en avoir maintes fois l’occasion, Mamoru n’esquissa aucun sourire. Il ne se considérait pas comme un chef, tout simplement car il voulait que les Mamoru restent tels qu’ils l’avaient toujours été : séparés. Ils n’étaient pas liés par le sang, ni par une quelconque tendance ou volonté politique. Leur seul lien était leur art sombre. Et jamais il n’accepterait qu’il y en ait davantage.
    Il paraît que tu réserves un sort assez peu envieux à ceux qui s’opposeraient à ta volonté. Malgré mon retard, je suis là, et je suis bien curieux de savoir…
Un Mamoru ne pouvait être bon ou mauvais. Mais ses desseins pouvaient être aussi sombres que ses pouvoirs. Le pendentif reluisit à nouveau.
    … si tu vas tenir parole en t'attaquant à moi ou si tu vas plutôt économiser ton énergie pour me trouver une raison de ne pas te tuer.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

D'entre les morts[Kaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-