AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un dernier espoir

Aller en bas 
AuteurMessage
Nara Natsuki
Konoha
Konoha
Nara Natsuki

Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyVen 18 Mar 2016 - 21:12

Sélection naturelle : facteur déterminant si dans une situation donnée,
un individu est apte ou non à continuer d'exister en fonction de sa condition.



Le soleil du printemps se levait à peine lorsque Natsuki arriva dans le parc qui bordait le Mont Hokage – désormais renommé Mont rien du tout, vu que les visages des trois premiers dirigeants du Village avaient été retirés non sans une certaine satisfaction de la part du Nara. Cette place ouverte au public et aimés des enfants pour ses airs de jeu était chargée de souvenirs pour lui, mais la plupart n'étaient pas particulièrement plaisants. En effet, c'était ici qu'il faisait systématiquement passer les entretiens à ceux qui désiraient entrer dans l'équipe fantôme qu'il dirigeait. Et des candidats, il y en avait eu beaucoup, de toutes les origines. Enfin, '' beaucoup '' était un grand terme, son équipe shinobi n'ayant pas une réputation fantastique qui la rendait enviée de tous, mais peu de formateurs pouvaient se vanter d'avoir eu plus de six étudiants dans leur carrière : Natsuki lui avait dépassé les douze joueurs. Alors pourquoi autant ? Tout simplement à cause de la malédiction du Nara, qui conduisait la plupart des personnes le fréquentant à quitter le forum du jour au lendemain sans explication... Moins la victime est ancienne, et plus elle a de chance d'être touchée par le maléfice. Mais comme cette superstition n'a aucune preuve, seulement des faits avérés, Natsuki justifiait ce défilé grotesque de joueurs au sein de Matsudaï par des blessure handicapantes à vie, des reconversions professionnelles ou des décès.

Tous n'ont pas été décevants cela dit. Quatre ont su sortir du lot, même si cela a été pour mourir après quand même, vivre comme un clochard dans les bois au bout du monde, tuer 90% de son propre clan avant de se faire tuer par son mentor, ou devenir un shinobi de génie au talent reconnu par le Village de la Feuille. Un pin's à celui qui retrouve ce quatuor de gagnants dans l'ordre.

Bref, des fiertés malgré un taux d'échec impressionnant qui poussaient Natsuki à croire qu'il pouvait encore un jour tomber sur un shinobi compétant avec de l'avenir, et surtout motivé, et donc que maintenir une équipe shinobi présentait un intérêt qui justifiait de subir autant de déceptions. Un peu à l'image d'Hippolyte Kurtzmann. En réalité, il s'acharnait surtout parce qu'Iji l'avait convaincu que c'était bon pour sa thérapie, mais il se demandait si le Yamanaka avait vraiment conscience de ce qu'était le quotidien de formateur du Nara tatoué. Une remise en question perpétuelle...

N'importe comment, aujourd'hui était un essai de plus. L'administration avait fait savoir à Natsuki que trois personnes souhaitaient intégrer une équipe shinobi. Il leur avait alors fait répondre de venir ici aujourd'hui aux aurores.

Il s'assit donc et attendit. Peut-être y aura-t-il des invités surprises ?

Un dernier espoir
Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyVen 18 Mar 2016 - 21:48

Comme je m'y attendais, le retour de notre père à la maison ne s'est pas fait sans le retour de son autorité, mais aussi des foutus règles qu'il voulait nous imposer.

La première de celle-ci : Devenir un Shinobi ! Super pour moi qui les avait en horreur. J'ai tiré une sacrée tronche lorsqu'il m'a dit que le lendemain même, j'avais rendez-vous dans un parc situé non loin du mont Hokage ou du moins, ce qu'il en restait. Toute cette histoire me saoulait d'avance et si j'avais bien une seule et unique envie : celle d'en finir au plus vite.

Malgré tout ça, je me sentais toujours observé, catalogué malgré le retour de mon paternel. Les autres Hayashi continuaient à parler dans mon dos, mais je m'en moquais bien. S'il y avait une chose que j'avais apprise au cours de ses années, c'était bien la suivante : N'ai confiance qu'en toi-même ! Ouais et pour ça, rien de mieux que la provocation.

C'est donc avec un mini short qui laissait entrevoir bien plus que le nécessaire et un débardeur moulant que je me présentais au fameux rendez vous. Les cheveux lâches, la dégaine tranquille, je m'installais sur un banc, les pieds posés sur l'assise et les fesses en équilibre sur le dossier. J'observais alors la scène autour de moi tout en tirant de mon soutif une cigarette que j'allumais avec un briquet avant de la porter à ma bouche d'un air calme et patient.
Mon regard croisait alors celui d'un homme au physique avantageux. J'eus une pensée obscène quant à ce que j'aurais pu faire avec ses gros muscles tout gonflés, mais je détournais rapidement le regard. Non, non, je n'étais pas là pour ça après tout, mais pour pourrir de la meilleure façon qu'il soit celui qui devait être nommé comme mon sensei.

Peut-être même que j'arriverai à me faire virer avant la fin de la journée qui sait ? J'imaginais déjà la rage de mon paternel à cette idée et un fin sourire illumina mon visage quelques instants alors que mon regard se portait une nouvelle fois sur l'examen de la zone à la recherche de ce fameux sensei. Mais qui peut-il bien être ?
Revenir en haut Aller en bas
Romuru
Nouveau
Nouveau
Romuru

Grade : Genin
Messages : 374
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyVen 18 Mar 2016 - 21:53


Il était enfin temps, temps pour le jeune Nara d’obtenir une affectation permanente au sain de l’organisation qu’il chérissait tant et s’était une fois de plus sous la forme de son ami le corbeau qu’un petit parchemin atterri sur le coin de sa fenêtre. Voilà enfin une chance de rendre sa famille fière, son village et les quelques amis qu’il avait malgré ses défauts, bien qu’imparfaits, Genkishi avait en compensation toujours eut un rêve, celui de devenir un véritable Shinobi et s’était aujourd’hui alors qu’il attachait son bandeau frontal à son épaule que tout cela prenait son sens. La missive n’en disait pas plus, simplement de rejoindre celui qui s’occuperait d’eux au point de rendez-vous habituellement donné par cet enseignant. Eux. Il ne serait donc pas seul, c’était une bonne chose non ? Il n’avait pas trop le temps d’y réfléchir, il constaterait cela sur place.

Sans non plus se poser trop de questions, Genkishi descendit les marches de la maison familiale en trompe, attrapant au passage ses holsters d’armes qu’il fixa solidement sous ses aisselles comptant chaque lame pour être certain d’avoir tout emporter avec lui. Il était fin prêt, jusqu’à se retrouver immobiliser en position de course au centre du corridor principal, cela ne pouvait dire qu’une chose…

- Tu es bien excité aujourd’hui mon fils. Une nouvelle mission ?

Dis simplement son père en arrivant enfin devant sa progéniture afin qu’il puisse lire sur ses lèvres. C’était lui la cause de cet arrêt inattendu, son ombre élargie jusqu’à joindre la sienne, l’obligeant à prendre un temps d’arrêt pour saluer toute la famille qui s’était rassemblée près de la porte pour le laisser partir. Ils avaient eux aussi eu la nouvelle à ce qu’ils pouvaient voir sur leur visage et cela le fit rougir pour la première fois depuis bien longtemps.

Recouvrant ses moyens, le jeune Shinobi signa.

- Je – Recevoir – Équipe – Aujourd’hui !

- Oh, intéressant ! Depuis le temps que tu attends cette affectation, fait honneur à notre nom mon fils ! Aller, je connais personnellement ton enseignant, ne le fait pas attendre !

Après les formalités et une étreinte interminable emplie de fierté, le jeune Nara couru de ruelle en ruelle jusqu’à enfin apercevoir l’endroit donné sur la carte, il n’avait pas osé demander le nom de celui qu’il allait rencontrer, histoire de garder un peu de mystère derrière cette interminable attente, une attente qui se terminerait d’une seconde à l’autre alors qu’il arrivait à destination.

Le sommet le plus haut du village, vestige d’un passé glorieux, l’endroit où on pouvait autrefois contempler les visages des précédents Kage se profila rapidement à l’horizon, ne laissant plus de choix au Genin tout excité. D’un mudra simple, il se fondit littéralement dans son ombre et l’étira jusqu’à se mouvoir en elle, jusqu’à grimper rapidement sur la face verticale de l’emplacement mémorial et finalement arriver à son sommet pour y reprendre forme. Émergeant de l’ombre comme si ce n’était que de l’eau, il n’en crut pas ses yeux quand ils tombèrent en ligne droite avec ceux de cet homme… Des cheveux clairs, la coupe typique, des tatouages sous les yeux et au bras, il ne pouvait faire erreur sur la personne.

Genkishi aurait bien éclaté de joie, mais il se contenta de simplement poser une main sur son cœur et de ce courber devant nul autre que le Le Nara tatoué, presque étouffé par la surprise, le respecté Jônin qui l’attendait lui, il vit souvent entendu ses exploit de par la bouche de son paternel… Pour le jeune membre du clan, c’était comme si le temps s’arrêtait, il recevrait sa formation de l'un des meilleurs des meilleurs ! Aujourd’hui était un jour à marquer d’une pierre blanche.

Incertain, il signa tout en guettant la réaction de son tuteur afin de vérifier qu’il le comprenait bien. Connaissait-il le langage des signes ? Sinon, il le verrait directement dans son regard et pourrait bien ouvrir la bouche pour parler, puisqu’il n’était pas muet, mais bien sourd.

- Aujourd’hui – Être – Un – Honneur – Pour – Moi.


Narra Natsuki, celui-là même qui siégeait parmi les plus hauts du village, non sérieusement, même lui ne put s’empêcher de sourire face à cette belle surprise, se mec était une légende au sain du clan.
Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyDim 20 Mar 2016 - 23:25

Tiens, voilà qu'un nouvel homme entre en scène. Plutôt stressé et une dégaine singulière. Je l'observe en balançant mes pieds dans le vide sans pour autant quitter mon perchoir improvisé alors que je finis de fumer ma clope du bout des doigts. Il a l'air un peu plus âgé que le beau gosse, mais pas de grand chose. En fait, ils ont peut-être le même âge. Tiens le second salut monsieur muscle. Se pourrait-il que ? Ouais non mais là !

Je porte immédiatement ma main à ma bouche pour retenir un fou rire mal avisé en entendant des brides de voix et le salut quasi-militaire exécuté par le jeune homme. Non ce n'était pas possible. C'était le beau gosse le sensei et l'autre, c'était qui alors.

Nous regard en catimini sur le coincé qui continuait à le saluer d'un air loufoque et nouveau sourire moqueur de ma part en observant la dégaine de ce dernier. Je rigole encore une fois dans ma main. Finalement, je ne regrette presque pas d'être venu. Au moins, j'aurais pu passer un agréable moment. Bon au final, il était quand même peut être tant que je m'approche de ce petit groupe, histoire de me présenter à mon tour. Ce n'est pas parce que j'étais réticence, voir complètement contre à l'idée de tenter de devenir une shinobi, que je devais faire preuve de manque d'éducation.

Je me levais donc, écrasant ma cigarette dans l'un des cendriers du parc (n'oublions pas que j'étais malgré tout une protectrice de la nature *kof kof*), j'essuyais la cendre qui avait pu tomber sur mes habits avant de m'avancer d'une démarche traînante vers eux.

C'était plus facile à dire qu'à faire au final d'entamer la discussion alors je marmonnais un vague :

"Salut ..."

En regardant à tour de rôle, chacun des deux hommes. Pression quand tu nous tiens, j'attrapais une nouvelle cigarette pour l'allumer avant de déclarer d'une voix ennuyée :

"Hayashi Leika ... On m'a dit que je devais venir ici ..."

Plus motivé, tu meurs. Mon regard se portait cependant sur le plus âgé des deux, le dévisageant sans aucune hostilité, mais de façon plutôt ... Gênante.
Revenir en haut Aller en bas
Hidatoki Maijima
Suna
Suna
Hidatoki Maijima

Grade : Chûnin
Messages : 422
Rang : A

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyLun 21 Mar 2016 - 0:05




Aujourd’hui ce n’était pas un jour comme tous les autres, pas d’entrainement, pas de mission, pas de balade je ne sais ou, pas de baston… J’avais enfin reçu ma convocation pour rejoindre une équipe fixe, sans attendre depuis plusieurs décennies non plus, ne plus servir de « commis » de mission dans différente équipe random, allait me changer un peu la vie.

Je mis directement en route, le rendez vous était donné sur une des plus grand panorama que Konoha possédait, une endroit d’ou tous le village était visible, où il révélait toute sa splendeur, et aussi des têtes de Kages gravées dans la roche… Classe hein ? Plus sérieusement c’était une drôle de pratique mais qui avait le mérite de remercier les plus grand protecteur du village…

Enfin bref, une fois devant la montagne, je me dis que cela serait un bon moyen de ne pas vraiment me soustraire a mon entrainement que de l’escalader… Habillé d’un débardeur noir laissant apparaître ma musculature, je remontais un peu mon survêtement noir, resserrant mes bandes et remontant mes lunettes de soleil, je commençais mon ascension.

Je décidais de le faire assez rapidement, parce que mine de rien, la surface à escalader n’était pas si courte que ça, et je ne voulais pas être en retard, ce que je fus malgré tous… Mais seulement de quelques minutes, une fois arrivé, je remontais mes lunettes de mon nez et regardai vers le soleil, puis en tournant ma tête, je vis un petit groupe de personne qui pourrait surement être ma nouvelle équipe.


-HOY ! Enchanté, Je suis Notsuu, c’est ici le recrutement de l’équipe Matsudai ?

Je portais mon regard sur les différentes personnes qui m’entouraient, un homme courbé devant un autre, l’autre homme qui semblait avoir vu des dizaines de batailles…et de tatoueur, et une jeune femme assise sur un banc… J’attendais avec impatience ce qui allait suivre, allais-je être spectateur d’une démonstration ? Ou encore il y allait il avoir des petites passes pour tester les capacités de chacun ? Je trépignais d’impatience.



fringue Surprised:
 
Revenir en haut Aller en bas
Romuru
Nouveau
Nouveau
Romuru

Grade : Genin
Messages : 374
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyLun 21 Mar 2016 - 0:22


À peine s’était-il présenté avec toutes les bonnes intentions du monde, que le maitre détournait son regard de lui avec un calme digne d’un maitre bouddhiste pour le placer sur une jeune kunoichi. Bien entendu, il ne l’avait pas entendu arrivé et n’avais pas trop envie de lui montrer qu’il avait un handicape. Alors, voyant la tête de son nouveau professeur se tourner, il fit de même afin de paraître normal et en croisant les doigts pour qu’elle ne se doute de rien, il n’avait pas vraiment envie de parler de ça (faiblesse) et ainsi passer pour un ninja incompétent.

Petite avec de bonnes proportions, ses cheveux d’un blond platine et d’un air des plus désintéressé, il la connaissait pour l’avoir déjà vue à l’académie. C’était la jeune Leika du clan Hayashi, il ne connaît pas d’autre information à son sujet, mais il ne se rappelait jamais l’avoir vue sourire, cette fille était un véritable mystère. Tout en l’analysant, une odeur désagréable se propagea jusqu’au nez du jeune homme, ayant un penchant pour les cigarettes roulées, il ne comprenait pas les gens qui en prenait des déjà faite u magasin, il y avait un certain plaisir à confectionner ses propres clopes et bon, elle venait d’un des clans les plus prestigieux du village alors le Nara se demandait si elle en avait aussi le comportement un peu hautin. Dans tous les cas, elle était mignonne et probablement sa future coéquipière alors il lui sourit doucement.

Quoi qu’il en soit, Genkishi tendit sa main en direction de la jeune demoiselle et signa le signe pour bonjour et enchanté, comme lui elle venait assurément pour joindre l’équipe du Jônin. Il ne restait plus qu’à voir s’il y aurait une rivalité saine ou malsaine entre eux…

Se demanderait-elle pourquoi il ne parlait pas ? C’était à voir, mais à peine eut-il terminé de se présenter à la demoiselle qu’un autre garçon se présenta à eux, comblant finalement l’équipe. S’était toujours trois Genin pour un haut gradé.

Comme avec la demoiselle, Genkishi signa en langage des signes et se courba devant… Gekei Notsuu s’il ne se trompait pas, lui aussi il l’avais déjà vue à l’Académie, mais comme avec la précédente, ses connaissances ne s’étendait pas plus loin.

Comme tout le monde était là, le jeune Nara se retourna pour ne pas manquer la suite de se que dirait l’instructeur, car s’il se fiait à sa réputation, ils auraient tous un test à passer pour finalement être de cette fameuse équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Nara Natsuki
Konoha
Konoha
Nara Natsuki

Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyLun 21 Mar 2016 - 19:31

Les doigts entrelacés à l'envers et les bras posés sur ses cuisses, Natsuki attendit patiemment. Venu en avance au lieu de rendez-vous, il n'était pas encore tout a fait sept heures trente du matin, ce qui laissait une marge aux candidats potentiels : ceux qui n'étaient pas capable d'être ponctuels étaient recalés d'office.

Pour autant, il n'eut pas à attendre très longtemps. Le parc, que lui imaginait au pied du Mont dont les visages de pierre des Hokage avaient été arrachés récemment par ses soins, était plutôt vide, aussi il n'était pas très difficile de repérer ceux qui allaient et venaient. Cela comprenait donc une jeune femme habillée bien légèrement pour la fraîcheur matinale, installée sur un banc un peu plus loin, une cigarette pendue aux lèvres. Natsuki porta brièvement son regard dessus, puis s'intéressa davantage à l'ombre qui rampait tel un serpent sur le sol près de lui. Une marque des Nara, ou il ne s'y connaissait pas. Une supposition bien vite confirmée lorsque l'ombre gagna en substance, et fit émerger d'elle un jeune adulte qu'il connaissait de vue. Ce dernier resta d'ailleurs planté devant lui pendant un instant, comme figé de surprise.


« Bonjour ? »
se risqua Natsuki en décroisant les doigts.

Cela sembla redonner contenance à son interlocuteur, qui commença à composer avec ses doigts plusieurs signes qui n'appartenaient pas à l'astrologie. Ce n'est qu'alors que le Nara tatoué se souvint : il avait entendu dire il y a quelques années qu'un de ses cousins était sourd. Ce devait être lui, le visage sur qui il n'avait encore jamais placé le handicap. Le clan était grand, et il ne connaissait pas tout le monde intimement, loin s'en fallait. Cela dit, un shinobi sourd, c'était plutôt inhabituel, en plus de compliqué. Mais quelque part, suffisamment intéressant aussi pour piquer la curiosité de Natsuki.

Il fouilla donc sa mémoire, à la recherche de ce livre sur le langage des signes qu'il avait eu entre les mains un jour – cela pouvait toujours servir, s'était-il dit -, et décoda la gestuelle du jeune homme. Quelques instants et une réflexion plus tard, et il composa sa propre phrase, bien qu'un certain manque de dextérité dans les gestes rappelait qu'il ne connaissait pas encore toutes les subtilités de ce phrasé.


« Le. Plaisir. Être. Partager. »


Ce fut suite à ce court échange que la demoiselle précédemment présente s'avança vers eux, et se présenta à son tour. Natsuki fit un bref aller-retour du regard de la tête aux pieds sur elle. Il n'était pas trop sûr de ce qu'il avait en face de lui, et hésitait entre une jeune femme démotivée à souhait ou simplement fatiguée de se lever tôt. L'un dans l'autre, elle n'avait clairement pas l'air d'être enthousiaste d'être ici. Il hocha toutefois la tête pour répondre à sa question. Mais avant qu'il n'ouvre la bouche, un troisième individu se présenta à eux, véritable contraste avec celle qui venait d'arriver. Lui semblait avoir de l'énergie à revendre, à plus forte raison qu'il était arrivé du côté de la falaise : il n'y avait pas de chemin par ici, seulement une parois abrupte.


« Oui, c'est bien ici. »


Et tandis qu'il se tournait vers le dernier arrivé prénommé Notsuu pour lui répondre, il fit avec naturel une simple pichenette de la main gauche en direction de Leika. La lame de vent miniature qui en jaillit aussitôt trancha net le bout incandescent de la cigarette fraîchement allumée, dont il n'accorda pas le moindre regard.


« Parfait, tout le monde semble être là, et même en avance. J'apprécie. »
commença-t-il comme si rien ne s'était passé en portant son regard sur l'horloge du parc.

Il frappa du pied le sol, et aussitôt, de la pierre émergèrent trois sièges du même élément derrière les trois recrues potentielle. Il leur fit alors signe de la main de prendre place.


« Inutile de rester debout, cela ne vous coûtera pas plus cher de vous assoir. Je dois juste m'assurer d'une chose avant de commencer. Est-ce que vous me comprenez ? »
demanda-t-il ensuite en s'adressant spécifiquement à son cousin. « Bien. Pour ceux qui l'ignore, je m'appelle Natsuki, du clan Nara. Et si vous êtes venue ici aujourd'hui, c'est normalement pour tenter d'intégrer l'équipe shinobi dont je m'occupe. De ce que j'ai pu observer pour le moment, vous n'avez pas l'air de vous connaître entre vous. Cela tombe bien, ce n'est pas mon cas non plus. Nous allons donc faire dans le classique. » expliqua-t-il en passant son auriculaire sur l'une de ses cernes. « Je vous invite à vous présenter plus en détails, histoire que chacun sache à qui il a affaire. Pour le moment, l'identité, ce que vous aimez dans la vie et pourquoi avoir embrassé la sordide carrière de ninja suffiront. »

Le nindô était en bonus, puisqu'il reflétait en général déjà la motivation de l'individu, le but qui le poussait à continuer sur sa voie. L'élément crucial qui déterminera si Natsuki acceptera de leur transmettre son expérience ou non.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyLun 21 Mar 2016 - 23:11

J'observe sans vraiment comprendre celui qui se présente comme notre "peu" être futur maître. Ça aurait pu être cool en d'autres circonstances, mais bon, pendant que la troisième commère pointe le bout de son nez, style, je suis à la bourre, mais en fait non, je porte une nouvelle fois à ma bouche ma clope pour tirer un nouveau coup dessus avant de me détendre. Je ne suis pas vraiment stressée, mais plus, énervé au point d'en trembler.

Soudain, je tire une nouvelle fois sur ma cigarette sauf que ... Plus de cigarettes. Ce n'est pas comme ci elle était envolée, mais presque, car au bout de mes lèvres, je n'ai plus que le filtre de ma passe nerf :

"Putain de M.."

Je suis plus sur le coup de la surprise qu'autre chose, alors que je laisse tomber dans ma main le cadavre du morceau de tabac en faisant la moue. Mon regard se redresse pour observer une nouvelle fois mon futur professeur et moins d'une demi-seconde, j'ai un spasme de colère qui passe sur mon visage. Je n'exprimerai pas à voix haute le fond de ma pensée, mais ce putain de beau gosse qui se prend pour un héros commence déjà à me saouler grave. Voilà pourquoi je n'aime pas les shinobi. Toujours trop fier d'eux, toujours enclin à faire les beaux pour prouver qu'il sont les meilleurs. C'est à cause d'eux que nous sommes en guerre depuis si longtemps. Je ferme ma gueule pourtant et je ne fais aucune remarque à ce qui vient de se passer, mais je refuse obstinément de m'asseoir sur la pierre qu'il a fait apparaître, comme par magie. Non, moi, je préfère le contact régulier et rassurant de l'herbe que celui dur et froid de la pierre.

Je m'assois par terre, les jambes sous les fesses et j'observe sans ciller le membre du clan Nara que j'ai qualifié un peu plus tôt de beau gosse, mais qui semble désormais aussi venimeux qu'un scorpion.

Il nous invite à nous présenter un peu plus en détail et voyant qu'aucun de mes compères ne semblent se décider à prendre la parole, je me lance donc la première :

"Hayashi Leika ... J'aime fumer, boire, courir et faire la fête. Je déteste les shinobis car pour moi ce n'est qu'une carrière destiné à briser des familles et voler leur enfance aux enfants. Si je suis ici, c'est par contrainte, car mon paternel souhaite absolument que j'embrasse cette carrière de même que mon clan. La famille s'est sacrée contrairement, il parait ..."

Une première présentation et surtout une façon de montrer au Nara, que je ne vais pas être facile à garder dans son équipe, s'il décide de me garder à l'issue de cette rencontre.

Spoiler:
 


Dernière édition par Hayashi Leika le Mar 22 Mar 2016 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Romuru
Nouveau
Nouveau
Romuru

Grade : Genin
Messages : 374
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyMar 22 Mar 2016 - 2:07


Charmé par la réponse aussi surprenante que bien orchestrée de son maitre, Genkishi ne put qu’effectuer un léger sourire timide face au langage des signes du Nara en face de lui. Il ne perdit ensuite pas de temps pour montrer sa dominance, ne serait-ce que par le petit geste des doigts qui pulvérisèrent la clope de la fillette lui rappelant qu’elle n’était pas ici afin de décompresser, mais bien pour intégrer quelque chose de plus sérieux. Peut-être n’aimait-il pas l’odeur lui non plus en fait, qui sait, il n’avait pas trop le temps de lui demander non plus.

Finalement, l’instructeur tapa du pied, ce qui eut pour effet d’attirer l’attention du sourd qui tel un animal en proie à un stress constant, avait tout de suite suivi le mouvement de son compagnon pour guetter la moindre réaction. Il ne vit cependant pas les trois bancs de pierre émerger du sol et resta ainsi debout comme un idiot plus longtemps que les autres, se ne fut qu’au mot de son nouveau maitre qu’il se rendit compte que la situation n’était pas normal, vous pouvez vous assoir ? Jetant un petit coup d’œil nerveux derrière lui, le sourd découvrit alors comme les autres les petits cadeaux qu’il venait de recevoir et gêner, décida d’y prendre place comme ses deux compagnons ou du moins comme Notsuu puisque Leika décidait de s’asseoir dans l’herbe, mais il n’y avait pas à se justifier, s’était probablement un truc d’Hayashi.

- Je – Lire – Lèvre.

Signa-t-il simplement de quelques gestes plus fougueux qu’auparavant en réponse à la question plus qu’évidemment tournée vers sa personne. Puis, ce fut la jolie demoiselle qui commença, ce que Genkishi en déduisit en voyant la tête du Nara tanguer légèrement vers elle.

C’était à la fois triste et bien étrange de voir la réaction de la petite, elle parlait d’une façon à clairement démontrer que ses émotions avaient malgré elle pris le dessus sur sa vie, elle parlait d’une manière a laisser croire qu’elle avait subi la tragique histoire des Shinobi à elle seule, mais savait elle qu’elle n’avait pas assez d’épaule pour porter le poids du monde à elle seule ? D’autant plus que rien, vraiment rien ne l’obligeait à poursuivre le rêve de son père sinon le fait que malgré se qu’elle laissait entendre, elle appréciait peut-être plus qu’elle ne voulait bien le laisser croire cette petite croyance envers la force de la famille. Décidément, c’était tout un numéro cette petite.

C’était désormais à son tour de raconter son histoire et comme il savait que ses compagnons ne parlaient pas le langage des signes, il ne lui restait plus grand options. Il se releva donc et tout en prenant place à côté de l’autre Nara, invita les deux autres Genin à regarder au sol alors que son ombre s’étirait pour prendre rapidement la forme d’un texte en lettre attaché. On pouvait copieusement y lire ceci :

« Je me nomme Nara Genkishi. Je suis sourd, alors pas la peine de me demander se que je fait, il est plus simple de vous le montrer que d’utiliser ma voix un peu, dévoré par mon manque de compréhension. J’aime particulièrement les Shinobis, au contraire de Leika, je pense qu’il nous faut devenir plus fort, plus rapidement pour éviter de revoir des visages dévaster par la guerre sur les visages de nos enfants, elle dit détester les Shinobis, mais moi c’est mon but de devenir l’un d’entre eux, je veux devenir membre de l’anbu et ainsi protéger ma famille et mes amis. Sinon, je peux aisément lire sur vos lèvres, assurez-vous simplement que je sois dans votre champ de vision si vous voulez que je comprenne. »

C’était long et ardu, mais c’était terminé et cet exercice avait parfaitement combiné son handicap avec la preuve qu’il n’était pas un moins que rien, démontrant avec sa manipulation des ombres qu’il n’était pas sans ressources. Il n’était pas encore spécialiste dans le domaine de l’écriture d’ombre, mais le tout semblait bien passer auprès du trio qui le dévisageait tranquillement.

Un petit sourire moqueur apparut alors sur ses lèvres, se demandant bien quelle serait la réaction de Leika face à la comparaison qu’il venait de faire à son sujet. Le tout bien sûr, en espérant ne pas avoir touché de corde sensible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hidatoki Maijima
Suna
Suna
Hidatoki Maijima

Grade : Chûnin
Messages : 422
Rang : A

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyMar 22 Mar 2016 - 20:10




Maintenant que tout le monde était là, nous allions sans doute pouvoir commencer. Après qu’il est confirmé que le rendez-vous était bien ici, j’en déduisis, bien que cela ne soit pas si difficile, qu’il s’agissait de notre futur sensei. Et de se fait, il fit aussitôt comprendre que les cigarettes ne semblaient pas être sur la liste des choses qu’il appréciait en découpant rapidement celle de notre camarade…

C’était déjà une preuve de force pour moi, maitriser son chakra au point de le réduire à une tel taille et à le garder stable, cela montrait qu’il n’était pas le dernier des shinobis. Il fit, par la suite, apparaître trois sièges qui surgirent du sol, nous invitant a nous asseoir dessus. Je me mis rapidement à l’aise contrairement à certaine qui semblait vouloir remonter la pente les yeux bandés et à cloche pied…

La Hayashi semblait avoir un mauvais caractère, ou était-elle juste de mauvaise humeur ? Enfin cela n’enlevait rien à sa petite présentation, elle était un peu mon opposé, aimant faire la fête par dessus tous, et se mettre des murges… Je n’étais pas contre une petite sortie de temps en temps bien sur, mais je devais de me restreindre un peu, pour garder la forme ! Elle semblait avoir été poussé de force vers la voie du ninja contrairement à la majorité d’entre nous et la carrière de shinobis ne paraissait l’intéresser qu’un minimum et encore…

Le deuxième semblait moins bavard, il fit quelque signe et c'est surement pour cela que plusieurs secondes après, il fit apparaître un texte sur le sol !

- Hoy hoy ! C’est génial ça !

Disais-je plein d’entrain et sortant un biscuit énergétique de ma poche pour aller croquer pleinement dedans, pendant ma lecture, je tendis le paquet vers mes futurs collègues pour leur proposé quelque chose à grignoter !

Donc le Nara était sourd, c’était pour ça qu’il ne parler pas beaucoup et qu’il s’était servi de sa technique pour faire apparaître sa présentation, impressionnant, un homme avec autant de motivation ça se respecte !

C’était maintenant à moi de me présenter, je me frottais la tête pour chercher comment tourner ça, puis après une petite expiration, je me décidais à commencer :


- Bon bah je m’appelle Notsuu… Gekei Notsuu, pardon, cela fait peu de temps que je peux utiliser mon vrai nom et je n’arrive pas à m’y faire haha…

L’adaptation était difficile pour moi, j’avais passé toute mon enfance à cacher se fardeau, que j’en avais presque perdu l’habitude de me considérer moi-même comme un gekei !

- Comme vous devez le savoir, j’ai une mutation génétique qui me permet de me transformer en animal, mais passons les détails ennuyeux. Je suis devenu Shinobi par la force des chose aussi, je suis à l’origine un combattant, au sens sportif, mais un événement personnel à fait que j’ai du quitter le milieu sportif et je ne pouvais me résoudre à ne pas mettre mes capacités aux services de personne qui en avait besoin. J’aime me battre et m’entrainer et j’ai du mal à résister aux dangos…

Continuais-je en souriant, j’avais omis volontairement la nature de ma transformation et même si certain était curieux, m’espionner ne servirait à rien, je doutais même que le Hokage disposait de cette information me concernant et c’était très bien comme ça, je resterais un boxeur avant tous !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Natsuki
Konoha
Konoha
Nara Natsuki

Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyMer 23 Mar 2016 - 20:10

Natsuki accorda au moins une qualité à la troupe qui s'était installée devant lui : elle était organisée. Sans qu'il ne demande à quelqu'un en particulier de commencer, chacun s'exprima à son tour, sans empiéter sur la parole des autres, ou à les interrompre pour y placer leurs propres remarques. L'auto-régulation était de mise, il appréciait.

Leika fut la première à se présenter. Ce fut succin, plutôt crus dans les propos, mais quelque part terriblement dans le juste au sujet des shinobi. Son menton posé sur son poing dressé, Natsuki l'observa sans égard pour le ton et la teneur de ses propos, ne sachant pas trop quoi penser de ce qu'il venait d'entendre. Ou plus exactement, quoi en faire. Qu'elle déteste les ninja au même titre que lui les chats lui importait peu, la véritable question était quoi faire d'une jeune demoiselle que le père poussait dans une direction qui ne lui plaisait clairement pas.

Toujours est-il qu'une fois cette singulière présentation pour un entretien de recrutement achevée, Genkishi prit le relais et parla de sa propre personne. Enfin, parler était un grand mot, puisque ce dernier, plutôt que de s'exprimer verbalement ou avec des signes que tous ne comprendraient pas, avait décidé d'obombrer un peu le terrain avec son héritage clanique pour former avec un texte à lire. La netteté avec laquelle les mots étaient écrit par l'ombre prouvait une grande habilité de la part de son cousin avec les arts Nara, une information que Natsuki ne manqua pas d'enregistrer. La présentation en elle-même fut par contre relativement banale. A l'image de beaucoup d'enfants, Genshiki voyait le métier de shinobi comme une solution à beaucoup de problèmes, et notamment celui de la guerre. '' Acquérir la force pour protéger son prochain. '' Des valeurs nobles, et pourtant aussi essentielles pour la profession qu'éloignées de la réalité. La puissance permettait de défendre, certes, mais elle entretenait aussi la guerre. Suffisait-il de s'en débarrasser pour vivre en paix ? Difficilement : il y en avait toujours un pour relancer la machine en tentant de s'imposer par la force, et d'autres de s'y opposer de la même manière. Ainsi commençait l'escalade.

N'importe comment, Natsuki n'était pas ici pour juger les rêves et les objectifs de ses étudiants potentiels, seulement leur motivation pour les atteindre. Il s'intéressa ensuite au dernier venu, lequel avait la mâchoire occupée avec un biscuit dont l'emballage vantait la saveur '' inimitable '' du produit. Lorsque Notsuu parla de lui, il souleva comme les autres des éléments intéressants sur sa vie, mais sans les développer. Et comme pour les autres, le Nara tatoué ne lui demanda pas de précisions, même si leur histoire de vie pouvait beaucoup l'aider à comprendre la manière dont ils s'étaient façonnés en grandissant et les choix qu'ils effectuaient aujourd'hui : s'ils souhaitaient rester vague sur tels ou tels points de leur vie, c'était leur droit.

Lorsque chacun eu terminé, il porta à nouveau son regard sur eux, et eu sa première impression confirmée : il y avait devant lui des individus de tous les horizons, et de toutes les mentalités. Un Gekei qui ne souhaitait guère faire part aux autres de son animal totem – par honte, timidité, ou désire d'être vu pour ce qu'il est en tant qu'homme avant tout ? -, un cousin atteint de surdité mais décidé à surpasser son handicap, et une jeune fleur de printemps qui ne devait sa situation géographique actuelle qu'à une volonté extérieure. Il se décida à commencer par elle avec une voix légère.


« Honnêtement Leika, je vous comprends sur certains points. Étant moi-même né au sein d'un clan, je sais que cela trace en général déjà notre avenir à la naissance : l'on nous propose très rarement un autre choix que celui de porter fièrement notre patronyme sur le champ de bataille, et cela peut être très frustrant pour celui qui se voit vivre autrement que dans le sang d'autrui. Toutefois, tout ce que je retiens de votre présentation est que le métier de shinobi ne vous fascine pas. Si vous n'avez aucune motivation pour apprendre, ce n'est certainement pas moi qui vais vous en trouver une : je ne suis là que pour vous donner les moyens d'atteindre vos objectifs. Aussi, si vous êtes aussi convaincue que moi qu'entrer dans cette équipe ne vous servira à rien, je ne vous retiens pas. Si vous voulez rester et participer un peu pour voir à l'obtention du bonus point d'influence d'équipe mensuel, je ne vous chasse pas non plus : le choix est vôtre. »


Il sentait un impressionnant potentiel latent en elle, mais comme toute personne, elle ne mourra pas de ne pas l'exploiter. Bien au contraire même, si elle pouvait être heureuse ailleurs en faisant autre chose pour laquelle elle serait moins douée, tant mieux pour elle. Il s'adressa ensuite à l'attention de tous.


« Compte tenu de ce que j'ai entendu, et de ce que j'ai pu en déduire, je pense être capable de vous superviser dans vos domaines clefs. Sur ce point là, je ne devrai pas avoir trop avoir de mal pour vous transmettre mon expérience et vous apprendre à survivre. Toutefois, sachez que je ne serai probablement pas le meilleur chef d'équipe que vous puissiez avoir – l'Histoire a déjà montré ce que je valais en tant que tel -, et qu'à l'inverse de ces fleurs nivéales, je ne gère Matsudaï 3.0 que neuf mois par an, du début du printemps à la fin de l'automne. L'hiver est entièrement consacré à des activités qui me sont propres, aussi durant cette période vous serez livrés à vous-même. »


Natsuki passa en revu ses interlocuteurs les uns après les autres, et afficha un fin sourire de sympathie.


« Si vous avez des questions, n'hésitez pas, je vous écoute. Si vous n'êtes pas en accord avec les termes cités précédemment, vous êtes libres de partir. Et enfin, si tout vous convient, je vous souhaite la bienvenue au sein de Matsudaï, où le vouvoiement n'est plus de mise entre nous. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyMer 23 Mar 2016 - 20:52

J'avais écouté, lu et entendu chacune des présentations de mes coéquipiers, mais cela sans vraiment y prêter d'intérêt particulier. D'abord par lassitude, puis aussi parce que j'en avais strictement rien à foutre. Je n'étais pas intéressé par le fait de devenir shinobi et cela, je l'avais très clairement expliqué à mon sensei par des mots qui je le pensais étaient clairs, nets et concis. Pourquoi donc devrais-je ne serait-ce que faire l'effort d'écouter ce que les autres avaient à dire ? Peut-être par politesse tout simplement ? Mais voilà, je n'avais pas spécialement envie d'être polie ou gentille, ou quoi que ce soit d'autre aujourd'hui. Il me fallait une cigarette, mais au lieu de ça, mon attention se porta sur autre chose.

Lorsqu'il me parla, je le regardais, droit dans les yeux, ne cillant pas et lui montrant que j'étais loin d'être une personne qui se laisse facilement impressionnée, même face à plus imposant que lui. Ce n'était pas un rang SSS qui allait me faire flancher, loin de là, mais ce n'était pas non plus lui qui allait me convaincre de changer de voie. Nous étions au moins d'accord sur un point. Je me redressais donc et je lui souriais :

"Merci de m'avoir compris ! Je suis certaine que je ne manquerais pas grand chose après tout comme vous l'avez dit ! Le métier de shinobi n'est pas fait pour moi et ne m'a jamais passionné ..."

J'époussetais doucement mes vêtements et je me retournais pour saluer poliment les deux jeunes hommes :

"Merci de votre attention messieurs ! À la prochaine !"

Je leur souriais, radieuse, avant de tourner les talons, sans demander mon reste. Enfin une bonne nouvelle dans cette stupide journée. J'allais pouvoir annoncer à mon paternel que j'avais été décemment refusé dans l'équipe par mon professeur et j'étais certaine qu'il me ficherait ainsi la paix pendant un moment.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Romuru
Nouveau
Nouveau
Romuru

Grade : Genin
Messages : 374
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyVen 25 Mar 2016 - 3:13


Un peu surpris par la tournure drastique des évènements, Genkishi qui avait tout suivi sur les lèvres de ses compagnons d’armes venait de comprendre que Leika, à peine accepté déclinait l’invitation pour se joindre à Matsudai. N’avait elle pas pris de café ce matin pour avoir si peu d’intérêt ? S’était sa qui la tracassait ? Non sans rire, le mal entendant se demandait si ce n’était pas une partie de ce qu’il avait écrit qui l’avait poussé à renoncer… Il se sentait coupable et ne pourrait laisser les choses ainsi bien longtemps, s’était son droit à elle de partir, s’était le sien d’essayer de la retenir.

Sans toute fois partir pour la supplier, il savait qu’il se devait d’essayer de la retenir et juste d’imaginer son ombre s’étirer pour se joindre à la sienne le tentait beaucoup, mais se n’était pas par la force qu’il arriverait à la rapporter. Ils étaient une équipe désormais, il était beaucoup trop tôt pour prendre des vacances !

- Je – Surpris…

Tout avait déraillé en un rien de temps, l’image de la belle petite équipe parfaite s’envolait, mais pour lui, habitué à retourner les choses d’un angle et d’un autre, il n’y avait pas trente-six solutions. Tout en se relevant, il s’inclina par respect devant les deux autres hommes et leva deux doigts en l’air pour signifier qu’il n’aurait pas besoin de bien plus de temps.

D’un pas rapide, il combla la distance entre lui et l’Hayashi puis se positionna devant elle, lui bloquant littéralement le chemin.

C’était crapuleux de sa part, mais il n’avait d’autre choix…

- Heheum, Lai.. qua … res… ter. É… qui … pe.

Parler n’était vraiment pas sa force et sa voix devait être des plus belle à écouter, mais c’était un réel effort pour lui et il voulait attirer son attention. Il était inconcevable de laisser partir un camarade. Il fit donc signe à Natsuki pour attirer son attention.

- Moi – Veux – Elle – Comprendre – Nous – Équipe – Nous – Shinobi – Besoin – Être – Ensemble – Impossible – Abandonner – Toi – Peu – Traduire – S’il vous plait.

L’équipe avait déjà droit à sa première épreuve, réussirait-ils à faire comprendre à Leika qu’elle n’était plus seule et que toute la peine du monde pourrait être comblé avec cette équipe ? Cette nouvelle famille bien qu’inhabituelle serait là pour elle et même si cela ne fessait pas longtemps qu’ils se connaissaient, le destin ne les avait pas mis sur le même chemin sans raison. Prenant la jeune femme par l’épaule, il la fit pivoter et regarder en direction des deux autres rester derrière, tout sourire, Genkishi sorti une cigarette de sa poche et la tendit à la jeune fille.

D’un simple geste complémentaire, le sourd toucha le nez de Leika, se pointa et pointa tous les autres avant de refermer sa main pour lui montrer qu’ils étaient une équipe, mais si malgré tout, elle désirait partir, il pourrait comprendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hidatoki Maijima
Suna
Suna
Hidatoki Maijima

Grade : Chûnin
Messages : 422
Rang : A

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyDim 27 Mar 2016 - 23:27



Bien que cette thérapie de groupe avait l’air de plutôt « bien » commencer, soudain un événement assez étonnant vint briser l’image « parfaite » de la rencontre de l’équipe, avec chacun son caractère, celle qui ne veut pas y être, celui qui semble attendre ça depuis des lustres et le prend au sérieux, et celui qui est motivé par tous ce qu’il se passe !

Sacré engrenage, à peine avait-elle décidé de partir que le nara numero 2 interrompait sa fuite en se plaçant directement devant elle. Bien que je soutenais certaine intervention, ce n’était peut-être pas la meilleure façon de la réveiller, la forcer à rester, de cette manière j’entend, ne serait surement pas la solutions.


- Hoy ! Si j’ai bien compris tu n’es pas venu ici de ta propre volonté, mais je ne vais personne qui t’a poussé, à faire le premier pas et à te présenter… Je respecte ton choix, mais même si être Shinobi ne semble pas être ton premier choix, pourquoi ne pas rester avec nous quelques temps, juste pour en faire l’expérience ?

Disais-je avec une certaine assurance en restant assis sur mon trône de pierre. Puis je me tournai vers notre nouveau professeur, il ne semblait pas être convaincu de sa qualité à être un bon enseignant, cependant d’après ce que j’avais entendu, c’était un ninja extrêmement puissant, plein de ressources et qui plus est, un bon médecin, un arc avec plusieurs cordes quoi... C’était sans doute le moment pour moi de me dégourdir un peu les pattes.


- Pour ma part, je me ferais une opinion moi-même sur ta capacité à nous diriger pendant nos missions, mais pour l’instant, j’aimerai savoir si ce que j’ai entendu est vrai…

Rajoutais-je en me levant du siège élémentaire, resserrant mes bandes j’allais le défier à un duel, nous pas un délire bizarre genre duel a mort et toutes ces bêtises, mais un combat sportif avant tous, pour mesurer nos performances. Après tous, je suis un boxeur, un animal sauvage, s’il ne peut pas me tenir tête, comment pourrais-je lui faire confiance pour m’enseigner quoi que ce soit ?

- HOOY !! Si on faisait un petit combat ?! Je meurs d’envie de me mesurer à toi !

Un sourire se traçait sur mon visage après que j’eu lancé mon défi, si l’on pouvait me reconnaître au moins une qualité, c’était bien ma motivation. Même en sachant pertinemment qu’il était plus fort que moi, la volonté de me battre contre lui brulait en moi, je ne partirai pas sans avoir croisé le poing avec lui !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Natsuki
Konoha
Konoha
Nara Natsuki

Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyLun 28 Mar 2016 - 20:40

Dire que Leika avait rapidement prit sa décision serait un tort, dans le sens où elle avait déjà probablement déjà choisi quel serait l'issu de cet entretien avant même d'y venir. Mais au moins, depuis qu'elle était arrivée, elle souriait maintenant, presque rayonnante, en paix avec son choix. En cela, Natsuki n'esquissa pas le moindre geste pour la retenir, là n'était ni son but ni son intérêt. D'autres par contre, comme Genshiki, ne semblèrent pas accepter cette tournure des événements.

Ni une ni deux, il se retrouva sur ses pieds, et fit face à la Hayashi pour l'empêcher d'aller plus loin. Il tenta même de s'exprimer avec une voix qui n'avait jamais connu le son des mots qu'elle employait. Il repassa très vite au langage des signes, avec lequel il se montrait bien plus à l'aise, et plus rapide : Natsuki eu besoin de quelques secondes pour enregistrer les informations et les décoder.


« Il veut que vous compreniez que nous sommes une équipe. »
traduisit le Nara tatoué en marchant dans leur direction. « Et qu'en tant que shinobi, nous avons besoin de rester ensemble. En cela, il refuse de vous abandonner. C'est un point de vue que je ne partage pas pour ma part. »

Arrivé à leur hauteur, Natsuki eu un geste aussi vif que brusque du poing, qui balaya l'air devant Leika. Au bord des lèvres de cette dernière, l'embout de la cigarette que son cousin lui avait donné s'était allumée.

Spoiler:
 


« Genshiki, Notsuu, Leika a déjà prit sa décision. »
poursuivit-il avec naturel. « Elle a très clairement expliqué qu'elle détestait le métier de shinobi, alors pourquoi vouloir la convaincre de ce qu'elle n'a pas envie ? Respectez un peu ses choix. »

Il n'en ajouta pas plus, la demoiselle était assez grande pour exprimer son avis toute seule. De plus, Notsuu avait réclamé son attention derrière lui : il désirait l'affronter pour se faire une idée de ses capacités. Natsuki lui rendit alors un sourire amusé, le regard teinté de respect pour la mentalité du jeune homme.


« Habituellement, c'est plutôt moi qui évalue les compétences individuelles et collectives de mes étudiants, et je le fais plus tard, mais soit, c'est dans ton droit. Après tout, un formateur choisi ses étudiants, mais ces derniers sont libres ou non d'accepter. »


Il n'eu pas besoin de faire un signe de la tête pour indiquer qu'il songeait à Leika. Toutefois, il dû tempérer légèrement les ardeurs de l'ancien sportif.


« Par contre, il est hors de question que nous nous battions ici Notsuu. C'est un parc pour enfants, pas une aire de combat. Et même s'il est encore tôt, et qu'il n'y a pas grand monde, il est interdit de se battre en dehors des terrains d'entrainement. »


Les terrains d'entrainement en question se trouvaient bien plus loin, à deux ou trois kilomètres de leur position. L'altitude permettait toutefois de les apercevoir depuis le sommet du parc.


« Genshiki. »
signa Natsuki lorsqu'il capta l'attention de son cousin, tout en traduisant à voix haute. « Je vais avec Notsuu au terrain d'entrainement. Si tu n'as rien de plus excitant à faire, n'hésite pas à nous rejoindre tout à l'heure. Sinon, fait un crochet par le Palais du Hokage, au bureau numéro quinze. Demande le formulaire que j'ai pré-rempli pour adhérer à Matsudai 3.0. »

Ceci annoncé, Natsuki se tourna vers le Gekei, qu'il souleva par l'épaule et la jambe sans le moindre effort.


« Ferme la bouche. »
fut son seul avertissement.

La seconde d'après, il avait transformé Notsuu en véritable fusée en le lançant avec force tel un javelot à travers le ciel. Il avait toujours rêvé de faire cela, et maintenant qu'il se sentait à nouveau vivant, pourquoi s'en priver ?

Il fit un signe d'au revoir à ceux restés derrière lui, puis après une course d'élan, il se lança à son tour dans le vide d'un bond fantastique. Ses jambes s'agitèrent mollement, comme s'il courait sans conviction dans l'air, il dépassa à un moment Notsuu, puis se réceptionna sur l'un des terrains d'entrainement d'une magnifique genou-flexion. Trois mouvements des doigts plus tard, et il leva une tornade miniature qui assura l'amortie de son étudiant.


« Allez viens, je t'attends. »
lança Natsuki en se mettant en position de garde, un sourire fin comme un rasoir sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir EmptyMar 29 Mar 2016 - 0:35

J'étais prête à partir et à retrouver un semblant de liberté dans ma propre vie. Mais tout cela, s'était sans compter sur l'intervention légèrement intrusive du deuxième Nara de notre petite réunion. Il me bloqua le passage et surprise, je relevais la tête, plongeant mes yeux verts dans les siens alors qu'il m'observait étrangement. Je n'arrivais pas à déterminé ce qui se cachait dans son regard, mais il semblait emprunt d'une certaine panique et d'un certain, désarrois. Je ne parvenais pas à comprendre jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche pour parler d'une façon maladroite. Un son guttural lié à sa cécité qui ne m'empêcha cependant pas de comprendre l'intégralité de ce qu'il me demanda. Dès lors, je ne le quittais pas des yeux. Le toisant, mais pas d'une façon provocante, ou même gênante pour lui. Plus que de l'incompréhension, c'était désormais de la curiosité qui se lisait dans mon regard alors que déjà, les deux autres hommes présents prenaient tour à tour la parole. Le premier pour me proposer de tenter l'expérience quelque temps, le second pour me traduire les paroles de mon confrère avant de se volatiliser tout aussi vite avec le précédent.

Nous étions donc désormais tous les deux, livrés à nous-même et sans vraiment de possibilité pour moi de comprendre ce qu'il allait me dire, à moins qu'il n'emploie une nouvelle fois son étrange langage.
Pour le coup, c'est moi qui paniqué légèrement. D'ailleurs, je commençais doucement à me dandiner sur place, comme cherchant ma place avant de murmurer doucement en prononçant distinctement chacun des mots :

"Tu ... Tu aaarrivvvveeeeuuuhhh à liiiiireeeeuhhhh suuuurr mes lèèèvreuuhhhh ?"

Je devais avoir l'air parfaitement ridicule à parler de cette façon, mais j'avais comme une crainte cachée que le jeune homme ne parviennent pas à me comprendre. Pourtant, il finissait par approuver à ma question. Donc, s'il me comprenait, je pouvais au moins essayer de lui expliquer mon ressenti, mais j'avais comme un étrange pressentiment sur ce qui venait de se produire. Ce jeune homme venait-il de faire basculer la balance dans mon esprit ? Je n'en savais rien, mais j'avais comme qui dirait besoin de réfléchir à la question ...

"Meeerrrcciiii deuhhh voouuuulloouuuiireeuhhh quuueeee jeeee resteuhhh aaaaavec vouuuus ! Jeeeeuuuhhh vaiiiisss y réééflééééchiiiir !"

Pas vraiment pratique pour parler tout ça, mais bon. Il semblait avoir compris et je ne me voyais pas tenir une discussion plus longue que ça avec lui. Non, vraiment pas. Alors, je lui souriais, je m'avançais doucement vers lui avant de me saisir de sa main et de la presser doucement dans la mienne tout en le regardant. Une façon pour moi de le remercier avant de me volatiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un dernier espoir Empty
MessageSujet: Re: Un dernier espoir   Un dernier espoir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dernier espoir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-
Sauter vers: