N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Mission D : Charmeur de serpents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Mission D : Charmeur de serpents Empty
Message(#) Sujet: Mission D : Charmeur de serpents Mission D : Charmeur de serpents EmptySam 4 Fév 2012 - 0:55

Journée de corvée pour Yoru. En convalescence suite à une douloureuse mission de catégorie C, le shinobi devait reprendre néanmoins son travail le plus tôt possible. Non pas qu'il négligeait sa santé, en prenant le risque d'aggraver ses blessures, mais plutôt qu'il préférait retrouver son job pour le bien de son couple. En effet, Yūna et lui traversaient en ce moment une période difficile du point de vue financier. Il fallait donc pour le Ryūzoji et l'Aoyama enchaîner autant que possible les missions. Étant donné son état physique, à cause d'un combat avec une petite troupe de braconniers, Yoru prit tout de même l'initiative de reprendre du service avec une mission de rang D. Avec un tel genre de mission - le plus bas dans la hiérarchie des missives, en somme - le Genin était assuré de prendre le moins de risques possibles. Certain de son choix, il entra alors en début d'après-midi dans le palais du Mizukage afin de se munir d'un ordre de mission. Chaudement vêtu, il traversa ainsi dans la brume glaciale une petite partie de Kiri. A son arrivée, il patienta quelques minutes devant l'entrée avant de se diriger dans la salle adaptée au souhait de l'aspirant ninja. Sans devoir donner son opinion sur les missions qui lui étaient proposées, on confia au Genin de Kiri un rouleau contenant les détails d'un contrat parmi tant d'autres.

Il suivit alors l'adresse indiquée sur le papier, rangea dans sa sacoche le document une fois face à la maison qu'il recherchait. L'espace de quelques minutes de course de toit en toit dans les quartiers de la cité sous la brume, et voici que le Kirijin arriva à destination. Devant lui, un pavillon plutôt médiocre, écrasé en sandwich entre deux habitations homologues. La demeure commençait à dater, à se dégrader. Pourtant on ne pouvait pas en dire autant du jardin qui séparait la rue de la maison: diverses variétés de plantes faisaient de la surface végétale un petit puzzle de flore agréable et originale. Mais là n'était pas la question, du moins pour le moment, car pour l'heure, Yoru devait rencontrer la personne ayant faite la demande d'un ninja dans le cadre d'une mission de rang D. Il s'agissait d'une certaine madame Uzumaki. On n'en avait pas dit plus sur l'identité de cette personne. Il ne restait plus qu'à toquer à la porte pour que Yoru en sache plus sur cette femme. Il s'avança alors vers la porte d'entrée, porta sa main face au rectangle de bois, et frappa à plusieurs reprises. Quelques seconde s'écoulèrent dans le silence, jusqu'à ce que le son de pas, puis d'un verrou qui s'enlève vienne susciter l'attention de l'aspirant ninja.
« Madame Uzumaki ? »
« Oui c'est bien moi. Et vous êtes ? »
Madame Uzumaki était à l'image de sa maison: frappée par le temps. Les flots de l'âge l'avaient faite se courber, tout en la faisant rétrécir. Une multitude de rides se dispersaient le long de sa peau, usée comme les murs boisés de son domicile. Cependant elle conservait dans son regard de jade et dans le ton de sa voix la fraîcheur et la vitalité des fleurs qu'elles entretenaient et protégeaient du froid en attendant la venue bienveillante de la saison printanière. Yoru déclina son identité, son grade ainsi que la raison de sa venue dans le domicile de la personne qui avait demandé ses services. Il entra ensuite dans la modeste demeure de la vieille mais accueillante dame. Il suivit alors la commanditaire de cette mission de bas rang jusqu'à l'autre côté de sa maison. Là-bas, un second jardin décrivait un feu d'artifice de plantes diverses, tout comme à l'avant du bâtiment. La personne âgée présenta alors son calvaire. L'air interdit, le shinobi à l'écharpe faussement ensanglanté constata avec effroi la présence de serpents qui avaient élu pour domicile la pelouse de la vieille dame. Les reptiles étaient dispersés ci et là à travers la zone de verdure, serpentant sans raison à la recherche d'une quelconque source de nourriture. En apparence, ces animaux paraissaient dangereux, avec leur peau froide et écailleuse, et leur regard menaçant, à proximité de crocs aux propriétés létales. Trop petite, trop fatiguée, et surtout trop âgée pour se charger seule de cette pénible tâche, la sénile femme plaça ses espoirs en le genin qui était venu chez elle pour se substituer à son rôle.

Singeant symboliquement le sang-froid des animaux qu'il devait retirer, le Ryūzoji prit son courage à deux mains et souffla un coup pour marquer le début de son travail. Il demanda pour faire une jarre afin d'enfermer les serpents. La vieille dame acquiesça, et quelques instants plus tard, revint avec ce qui s'apparentait au mieux à une jarre, en l’occurrence, un panier en osier. Le Kirijin remercia la dame et s'avança vers un premier serpent. Les deux êtres de chair croisèrent le regard, et comme une joute visuelle, se fixèrent l'un à l'autre pour déterminer qui serait le plus fort. Mais en brisant cette chimère singulière, le shinobi saisit tout à coup la nuque de l'animal et le souleva hors du sol végétal. Une grimace pour signaler la froideur de la peau rugueuse de la bête à écailles, Yoru enferma aussi vite que possible cette souple corde vivante dans la jarre.
« Et voilà ! Plus qu'une dizaine à faire et ce sera bon ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Mission D : Charmeur de serpents Empty
Message(#) Sujet: Re: Mission D : Charmeur de serpents Mission D : Charmeur de serpents EmptySam 4 Fév 2012 - 0:59

Yoru avait dit ça avec une pointe d'ironie et d'humour. En effet, derrière cette phrase destinée à donner du peps au shinobi, se cachait une triste contradiction: plus que dix serpents, voici qu'une ribambelle de reptiles zigzaguaient à travers l'espace de verdure. Il était peut-être le double, voire le triple de ce qu'annonçait le shinobi au bandana mauve. Une intervention de la part d'un assassin de l'ombre de Kiri était effectivement nécessaire. Heureusement, la qualité de rang D de cette mission indiquait que le danger était minime: Kiri n'était pas très connu pour ses serpents venimeux au poison mortel. Dans le jardin de madame Uzumaki, Yoru avait reconnu avec facilité une espèce commune de vipère. Remerciant ses rares cours de zoologie au sein de sa famille, le Genin émit un léger souris. Ce petit plissement des lèvres n'était pas anodin, et dissimulait un plan d'action confectionné dans les méandres de l'adolescent.

Confiant, il composa soudain une brève série de signes incantatoires, et annonça le nom de son jutsu d'un ton neutre. A ses côtés apparurent trois clones, formés à partir d'un épais nuage de chakra et de vapeur qui se divisa successivement en trois entités aux formes humanoïdes. L'espace de quelques secondes, ces silhouettes vaporeuses prirent une forme plus commune, et surtout identique à leur invocateur: Yoru. Ce dernier, aux côtés de ses copies, était désormais équipé pour accomplir dans les plus brefs délais sa mission. Bien que la peur envahit au début l'esprit du jeune garçon, le ninja qu'il était repoussa cette crainte de l'être reptilien et menaçant que représentait le serpent. Mieux encore, il se donna du courage, motivé à l'idée de pouvoir rendre service, et s'attela à la tâche avec plus de rigueur qu'à son arrivée.

Rapidement, la grosse urne à serpents gagna en poids, et son volume lacunaire fut comblé par la masse froide des reptiles non-venimeux. Bientôt l'objet n'était plus qu'un immense sifflet dont la source sonore n'était autre que le sifflement agaçant et subtil des crotales. Certes, à de multiples reprises le Genin avait manqué de se faire mordre, au risque de perdre un clone, et par conséquent du chakra ou bien de se blesser de façon à compromettre la mission, mais pourtant, il n'en était rien. Au contraire, l'adolescent au regard de saphir resta attentif, et prit ses précautions. A l'aide de ses réflexes de shinobi, il évita le danger qui pesait sur ses épaules - bien qu'il soit démesurément faible.

Lorsque la jarre fut pleine, et que quelques serpents persistèrent encore dans le jardin, Yoru souffla un coup. Il avait bientôt fini, et savait qu'après ces deux trois reptiles tentant d'échapper à la suprématie de son équipe de sosies, sa mission prendrait fin. Par élan de bonté, madame Uzumaki servit à boire à son sauveur. Sur un modeste plateau en bois, elle lui amena un verre de thé chaud, aux herbes de son jardin. Le breuvage réchauffant arriva jusqu'aux lèvres du Genin, avant que le liquide vienne à la rencontre de sa bouche. La boisson était délicieuse, idéale pour l'occasion. L'esprit revigoré par le thé de la vieille dame, Yoru se redonna une nouvelle fois du courage et se lança à la capture des dernières bêtes en liberté. Repartissant ses clones dans le petit jardin, le blondinet parvint à se saisir des bêtes à écailles et à les enfermer toutes - quitte à faire se serrer les créatures entre elles - dans la boite prévue à cet effet.
La mission accomplie, le ninja des contrées nordiques du pays de l'Eau tira sa révérence, et embarquant la jarre pour la présenter aux autorités, chargées de s'occuper de la masse reptilienne, Yoru fit son rapport au palais du Mizukage. Là-bas, une petite récompense l'attendait. Peut-être maigre, mais suffisante pour payer la tâche qu'il avait accomplie, en sachant qu'il était tout de même en train de récupérer d'une mission précédente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission D : Charmeur de serpents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-