N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 J. Plus qu'une vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyDim 10 Jan 2016 - 21:03

J. Plus qu'une vengeance LQwsX3R

Contexte du groupe
L’Inconnu avait donné rendez-vous à Tenbatsu Kurasa et à Aedran à Suna. Forcément, les deux Nukenin s’y rendirent, et ne purent que constater l’ampleur de la guerre qui avait remplacé le village caché du Sable. En tombant sur Kaguya Milly, qu’il connaissait, Kurasa se sépara d’Aedran qui poursuivit les recherches de l’Inconnu. Le Tenbatsu et la Kaguya étaient désormais seuls, prêts à apporter leur lot de combats et de morts dans ce théâtre sanglant.

Guidée par son passé au sein du Shôraizen, l’organisation criminelle majoritairement composée d’anciens Konohajins, les cibles visées par Kaguya Milly semblaient toutes trouvées.

Rakuzan Satochi et Hebi étaient donc des exemples parfaits, et le fait qu’ils soient rejoints par Yoshimitsu ne changeait pas grand-chose pour les Nukenins, bien décidés à faire couleur le sang de ces ninjas de l’Ordre et surtout de Konoha...

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 12h supplémentaires (le Staff ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH (www).
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez faire une demande d’arbitrage.

Indications particulières
    Ø Les évènements se déroulent au lendemain du premier tour de la troisième épreuve de l'Examen Chûnin, alors que le premier combat du jour allait commencer, à 14h.
    Ø @Tenbatsu Kurasa prend en compte le fait qu'Aedran poursuit l'Inconnu et que tu décides de rester avec Milly.

Ordre des participants

Kaguya Milly
Tenbatsu Kurasa

Rakuzan Satochi
Hebi

Yoshimitsu


J. Plus qu'une vengeance VLiyxHj
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shinobinohattan.com
Suna
Kaguya Milly
Kaguya Milly
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyLun 11 Jan 2016 - 17:11

Vachement bizarre ce mec, quand on y repense. Il débarque dans l’arène de Suna comme une fleur, avant même que les deux premiers combattants n’arrivent et balance dans le vent que l’heure est à la révolution. Tss, c’est bien ma veine, moi qui voulait regarder le match d’Ether, j’avais plutôt eu droit au discours d’un illuminé. C’est que c’est contagieux cette connerie en plus … Plus le temps passe et plus j’en suis persuadée, Seitô tu es décidément partit bien trop tôt.
Sérieusement hein, c’était qui ce type ? Il faisait flipper avec son masque à gaz et son air « so dark ». Han j’espère que Kurasa ne s’est pas inspirer de lui pour son propre style, ce serait le summum de la loose …

Faisant remuer le glaçon au fond de mon verre, je me repassais en tête les mots de ce dérangé mental. Qui pouvait-il être ? Il avait parlé du Shoraizen, mais depuis le temps plus personne ne s’y était intéressé. L’organisation avait été détruite, l’équipe dissoute, la famille brisée. Tout ça à cause de cette salope d’Aburame ! Poufiasse ! Tout ça c’était à cause d’elle, à cause de Miko. J’en ai rien à foutre que ce fut une bonne action afin d’arrêter la folie de Seitô, ou je-ne-sais-quoi. C’est une trahison, et en cela elle doit être punie.
En fait c’est plutôt motivant, ce qu’il nous a sortit l’abruti masqué, les furyous étaient eux aussi des ninjas. Les responsables de la destruction de Kiri et de la mort de ma mère, ainsi ils viendraient eux aussi du système ? D’un village comme Suna ? Pourquoi ? Pourquoi tant d’injustice ? La Brume Sanglante faisait certainement peur, ce qui explique facilement ce déchainement de violence, mais parmi les victimes il y avait bien plus d’innocentes que de coupables … Ce sont les dirigeants les coupables, ce sont eux qu’il faut éliminer, ce sont eux qu’il faut juger et faire payer. Les villageois et les civils ne devraient pas avoir à subir l’incompétence d’une minorité.

« Le Kaihô-sha … » Répétai-je à demi-mot en poursuivant mes souvenirs. « Tss, tellement naze comme nom. »

Il aurait pu trouver mieux, le Masque-Man pour son unité d’élite. Ça valait bien le coup de se donner en spectacle pour ça. Assassiner un arbitre et le présenter au public. Bande de crétins, il y avait des enfants dans les gradins ! Eux méritent encore moins de subir les conséquences des adultes. C’est en oubliant ce détail qu’on se crée nos propres futurs ennemis.
Espérons qu’aucuns d’eux ne retrouveront au milieu d’un champ de bataille. Autrement tout cela n’aura servit à rien.
Le barman arrêta d’astiquer son verre déjà propre pour attirer mon regard en arrière.

« Ça alors, Kurasa ! » Fis-je en le reconnaissant. « Qu’est-ce que tu fous ici ? Tu t’es perdu ? T’es au moins au courant que te balader en noir dans le désert c’est du suicide hein ? Ahah, bon pendant que t’es là, viens boire un coup. Aller hop, et pas de mais ! »

Je terminai mon verre et en recommanda un autre. Le volume de ma voix baissa d’un cran ensuite, juste au cas où :

« Dit donc, t’as suivis l’histoire de l’autre taré masqué ? Ça a l’air de chauffer hein, mais il n’a pas non plus tord sur tous les points … Je te propose un truc, vu qu’à mon avis ça va être le bordel d’ici peu partout dans le monde, que dirais-tu qu’on y ajoute notre grain de sel ? Je ne veux que la tête de Miko et seulement la sienne, on profite du chaos pour remonter jusqu’à elle et ceux qui nous barre la route seront à écarter. Pas forcement à éliminer hein, c’est pas nous les méchants … » Je me tue un moment en observant l’ancien kirijin. « Bon toi d’accord t’es le méchant ok, mais pas moi. Je ne tiens pas à avoir de sang sur les mains, donc limitons les tueries le plus possible. Donc faisons ça et nettoyons le système ninja des nuisibles. Ça marche pour toi, partenaire ? »

Un sourire aux lèvres, je tendis le poing dans sa direction en attente d’un check.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyMer 13 Jan 2016 - 1:45

D’un chaos à un autre. Voilà comme on pouvait simplement décrire le périple de Tenbatsu Kurasa, jusqu’au désert ardent et sec de Kaze no Kuni. Jusqu’à il y a 4 jours, il se trouvait, avec Aedran, au cœur du Shozaichi, consumé par les flammes et teinté de sang par ces centaines de cadavres que son camarade avait provoqué. Bien sûr, l’ancien shinobi de Kiri faisait partie du commando ayant pour but de détruire la capitale du Shukai et plus précisément son palais, mais il n’était pas celui qui avait provoqué tout ce désastre. Cet attentat était en réalité l’œuvre d’un seul esprit torturé, celui de Daisanji, un ninja errant rencontré au sein de l’ivresse du Renard Rouge. Si l’objectif de ce dernier avait été rempli avec la destruction du centre-ville et du Palais de l’Empereur, il y laissa malheureusement sa peau. Quel imbécile il fut d’envoyer le mercenaire et son allié à la poursuite de l’Inconnu alors qu’il était dans un état où seule la mort lui tendait les bras ! Comment compte-t-il honorer sa part du marché et s’attaquer au Patriarche de Ta maintenant que son corps est réduit en charpie ?! Néanmoins, le Nukenin ne faillit pas à sa tâche et avait, malgré tout, continué de poursuivre ce mystérieux personnage, venu donner à cette attaque surprise un soupçon de danger supplémentaire…

Sa chasse l’avait rapidement mené dans les sombres bois, à l’extérieur des murs de la cité. En quelque secondes, le binôme avait réussi à mettre la main sur l’Inconnu. Ou peut-être que c’était lui qui avait réussi à les retrouver. Se retrouvant face à l’homme au masque à gaz, l’heure était peut-être venue pour Kurasa de montrer ses compétences lors de cette nuit tumultueuse. Mais aucun combat ne fut démarré, aucune parole hostile ne furent débitées. Seul un rendez-vous fut donné par cet être si secret. Un appel à la révolution et qui se déroulerait au lieu où se tenait l’examen Chuunin inter-nation, le village caché de Suna ! Puis, comme il était apparu, le voilà reparti en un éclair, laissant les deux Nukenin seul face à leur choix. Allaient-ils répondre à cette invitation ? Étant donné le potentiel destructeur que soupçonnait cette révolution… Bien sûr que oui !

« Mais pour l’heure, contemplez… la Révolution ! »

Le discours de l’homme masqué venait de finir et dans l’ombre de l’arène, le Tenbatsu en avait été témoin. Tout comme le Samui qui se trouvait à ses côtés. L’apparition du groupuscule et l’assassinat gratuit de l’arbitre, avaient beau faire partie d’une simple mise en scène, le discours prononcé par ce qui semblait être leur leader avait un fond de vérité. Une panoplie d’accusations envers les villages cachés auxquelles le Nukenin, connaissant sa grande ambition de détruire le système, ne pouvait qu’acquiescer. Seulement, selon lui, il y avait quelque oublié sur le banc des accusés : les Daimyos ! Ces Seigneurs à la noblesse injustifiée et au pouvoir trompeur étaient tout aussi coupables. N’étaient-ils pas supposés se trouver hiérarchiquement au-dessus des Kages ? Si tel était le cas, soit ils étaient complices du chaos qui s’installa à travers le temps dans ce monde, soit leur incompétence était leur faute. Dans tous les cas, si jamais l’occasion se présentait à lui, Kurasa ne manquera pas de leur ôter la vie. Plus que la haine qu’il exprime à leur encontre, c’était un passage obligé pour la création de son nouveau monde !

Cependant, l’heure n’en était pas encore à ce type d’événements. Il y avait plus urgent ! Avec l’apparition de cette étrange organisation, l’appel à la révolution et le fait que des ninjas de tous villages se trouvaient à Suna, la situation allait inévitablement dégénérer et le Nukenin n’allait pas pouvoir y échapper cette fois ! Le binôme, toujours ensemble depuis le Shukai, se dépêcha de se mettre en mouvement, mais alors qu’ils s’apprêtaient à sortir de l’arène, Kurasa remarqua une silhouette qui lui était familière. Kaguya Milly ! C’est vrai qu’elle lui avait dit, lors de leur première rencontre, qu’elle se rendrait bientôt à Suna pour participer à l’Examen Chuunin. Pourquoi était-elle encore là à boire son coup ? Curieux, le Tenbatsu partit la rejoindre. Avant cela, il regarda rapidement son partenaire et lui indiqua simplement de continuer à poursuivre l’Inconnu, leur petite histoire n’était pas encore terminée…

Il s’approcha du bar où se tenait de manière étonnamment tranquille la belle blonde. Elle ne semblait exprimer ni crainte, ni excitation malgré la sale tournure que prenaient les événements. Pour dire, elle ne remarqua pas d’elle-même l’approche du ninja masqué, mais fut guidé du regard par le serveur. Lui, par contre, devait craindre d’avoir quelque problèmes et l’allure de Kurasa n’y était pas pour rien. D’ailleurs, la cheffe de clan ne se retint pas de s’en moquer une nouvelle fois ! Décidément, cette tenue semblait vraiment la déranger !

« Oui, j’ai entendu son discours. À vrai dire, je ne me trouve pas vraiment ici par hasard. L’inconnu m’a donné rendez-vous, ainsi qu’à un de mes alliés, ici… »

La réponse du déserteur fut brève et ne s’accompagna même pas d’un sourire. S’il continua à s’approcher de son interlocutrice, il n’accepta pas pour autant de prendre un verre. Il y avait plus important et tous deux le savait. Alors il tendit l’oreille et écouta Milly démarré la discussion sur l’information du jour, le discours de l’Inconnu. Avec une certaine surprise, il apprit que la jeune femme partagea d’une manière la vision du groupuscule.

« Je ne pensais pas que tu serais d’accord avec le discours rempli de violence de ce groupe. Leur condamnation des villages cachés ressemble à celle dont je t’ai fait part sur Mizu… Mais tu as raison. C’est bientôt le chaos et la violence qui va régner sur tout Suna… Hm ? »

Le Tenbatsu n’était pas au bout de ses surprises. Voilà que la Kaguya lui proposait de profiter du désordre pour mener à bien sa vendetta personnelle !

« Remonter jusqu’à Miko hein ? Toi qui disais vouloir attendre de rebâtir Kiri et disposer de suffisamment de pouvoir pour t’en prendre à elle… Te voilà tout à coup prête à pleinement embrasser la haine qui t’habite pour mener ta vengeance…

Les ninjas de Konoha ne nous laisseront certainement pas atteindre leur Hokage facilement. Milly, que tu le veuilles ou non, il faudra certainement tuer pour arriver jusqu’à elle. Mais c’est une proposition que je ne peux pas refuser. Tu le sais...

Prendre sa tête me rapprocherait toujours plus de mon but ! »


Puis, Kurasa accepta de participer à cette attitude amicale et tapa du poing celui de Milly. Étrange de sa part, diraient ses camarades, mais le Nukenin ne le faisait pas en exprimant une quelconque amitié envers la belle jeune femme. Non, le Tenbatsu n’avait pas d’amis, uniquement des alliés. Alors s’il « checka » son interlocutrice, c’est uniquement pour déclencher sa technique Genjutsu lui permettant de communiquer avec elle par l’esprit, cela pourrait s’avérer utile à l’avenir…

« Allons-y ! »

Arborant toujours sa mine neutre, accompagnée de son regard féroce, Tenbatsu Kurasa se mit en route, suivi de près par Kaguya Milly. Les deux Nukenins n’avaient qu’un objectif, qu’une cible : trouver et tuer la Nanadaime Hokage, Aburame Miko !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Rakuzan Satochi
Rakuzan Satochi
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyMer 13 Jan 2016 - 19:54


Jamais ! Jamais les shinobis vivraient dans la paix et l'harmonie. C'était une constatation de plus en plus alarmante, après les Grandes guerres claniques, les petites guerres entre village et les Furyous de Monwa voilà que des hommes vêtus de noir venaient d'apparaître au centre de l'immense arène des sables de Suna.
Comme c'était étrange, il suffisait d'un évènement international pour que les illuminés du coin débarquent sans prévenir par courrier auparavant.
Cette situation était vraiment ridicule, mais ces mecs ne plaisantaient pas. L'arbitre du premier match de la seconde manche en fit d'ailleurs les frais.


En somme, et pour faire très simple. Un mec avec une capuche a débarqué avec ses potes en plein examen de shinobis de Moyenne classe et a crié à la révolution. Il a fait un petit speech sur les torts des villages ninjas a débuté sa petite bataille alors que personne avait demandé quoi que ce soit puis il s'est barré. Le chaos s'est pointé dans l'arène quelques instants plus tard.

C'était le bordel, et Satochi n'avait pas l'intention d'être coincé entre deux jets de kunai. Mais bon, en soit ça sentait déjà le rôti. D'un geste désinvolte, il jeta ses popcorn et analysa la situation, son regard se posa sur un Genin Konohajin plaçait quelques rangées plus bas dans l'arène.
Le Jônin n'eut pas besoin d'un quart d'heure pour décider de l'embarquer avec lui après tout, le Nanadaime avait quitté Suna et avait confié la sécurité des Genin ainsi que du reste des accompagnants au Rakuzan ce qui faisait de lui ici à Suna, le représentant Konohajin et le Chef de ces derniers.
Il se serait passé de cette petite distinction en période de crise, mais soit. Qu'il en soit ainsi.
Par chance, il avait étudié avec précaution les dossiers de la délégation de la feuille depuis le départ de l'Ombre du village caché des Feuilles.


- Hebi ! Ramènes-toi, on s'arrache d'ici !

*******************

Quelques minutes plus tard, les deux konohajin marchaient dans une ruelle de Suna, les dégâts commençaient à être de taille. La situation en devenait même inquiétante.
Satochi devait-il ordonner le départ des forces de Konoha ? Ou bien prêter assistance à Suna ? Dans sa tête, la réponse était toute trouvée, mais les conseils de son mentor et ancien sensei Nara Natsuki auraient été les bienvenus.
Pour l'heure, il devait garder un œil sur Hebi et essayer de limiter la casse... Du moins tant qu'il n'avait pas à entrer lui aussi dans la bataille.
C'est alors qu'au tournant d'une rue déserte, ils firent face à deux shinobis. Il était difficile de définir avec certitude dans quel camp, ils appartenaient, mais si la femme blonde marchant en retrait de l'autre semblait moi hargneuse, l'homme lui affichait avec une certaine neutralité un regard féroce.


Stoppant net sa marche, Sato' empêcha l'avancée du Genin avec son bras gauche sans piper mots. Il ne lâcha pas du regard les deux étrangers qui lui faisaient face.
Son bandeau Konohajin sur le front, le Jônin se montra patient. Devait-il faire marche arrière ? Continuer d'avancer ?
Puis complètement saoulé d'attendre, il décida de rompre le silence.


- Bonjour, puis-je savoir... De quel côté êtes-vous dans cette petite comédie ridicule ?

Car oui, les évènements qui étaient en train d'avoir lieu à Suna étaient d'une bêtise plus grosse qu'un Bijû.
Et le Rakuzan préférait perdre son énergie à retrouver les membres de son village plutôt qu'à la bousiller pour écarter de son chemin deux esprits égarés.
Les réponses ne tarderaient pas à pleuvoir, et elles apporteraient peut-être avec elle une pluie de sang inévitable, le brun en était bien conscient.


Bon RP les copains !:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hebi
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyJeu 14 Jan 2016 - 18:26

La paix se consument tel un papier enflammé. On n'a pas le temps d'en profiter, notre devoir est de la renouveler. Je me délectais de l'examen des chûnins, ayant été disqualifié lors de la seconde. J'avais du temps devant moi, ayant participé à l'examen, j'ai eu le droit de rentrer sans payer le prix de la place. Un cocktail fruité avec de nombreux glaçons, je profitais de mon temps libre, déçu de ne pas me battre dans cette arène de Sable. Appréciant ce jus savoureux, un nuage de poussière se forme au milieu de la zone de combat. Un homme vêtu d'un masque à gaz se trouve devant cet écran opaque. Un discours des plus délirants, on est confronté à un révolutionnaire aux tendances explosives. Plus le discours avance, plus la fumée se dissipe. Il n'est pas venu tous seul et on ne sont pas venu pour nous faire de cadeaux. Le cadavre de l'arbitre abattu par l'un des inconnus du groupuscule, le lâchant tel un objet inutile, la panique commence à se former dans les visages des spectateurs, des bousculades, des cris, on ne peut échapper à la force maléfique.

C'est un virus qui est capable d'évoluer, cette force haineuse contre les villages ne cessent d'augmenter. Elle meurt sous la coalition des forces alliées et revient encore plus puissante pour ravager les esprits des peuples des nations. Il est temps de prendre les armes pour son pays, pour son honneur et notre liberté. Je reste figé face à cette situation chaotique, observant le groupe d'assaillants. Il n'y a pas l'air d'avoir d'ennemi, dissimuler par les participants. Je vais devoir me battre dans un terrain inconnu et hostile, il faut trouver un remède à ce virus et le détruire une nouvelle fois. Pensif, je suis interpellé par un ninja haut-gradé, lui aussi était venu voir nos compatriotes se battre pour nos couleurs. Avec cette intervention, on doit se serrer les coudes et protéger tous êtres humains. Il n'y a qu'une seule couleur sur le drapeau des forces alliées.

Je suis mon frère d'arme, sans connaitre réellement son identité. Une chevelure sombre, il est un peu plus grand que moi. Je ne l'ai jamais vu en ville, j'ai plutôt de la chance qu'il m'a reconnu avec toute cette agitation. Il fallait s'arracher de l’arène, il avait raison. On entend déjà les cris des innocents, on voit les personnes affolés, regroupant le peu d'affaire possible pour fuir de leur habitat. Les explosions commencent, de nombreuses batailles ont du commencé dans l'enceinte de Sunagakure no Sato. Dans les ruelles de Suna, le kunai dans la manche, on peut rencontrer toutes sortes d'individu et même des adversaires dissimulés par la peur des gens. Il faut être au aguets et ne pas se fier aux apparences. Alors que l'on tourne dans une rue dissimulé, on fait face à un duo. Le gradé ténébreux stoppe sa marche d'un coup et met sa main gauche pour me barrer la route. Des inconnus aux bataillons, je reste sur mes gardes. On peut faire face à des adhérents au groupuscule révolutionnaire. Avant d'actionner la seconde, on est obligé de connaitre l'identité de ses deux clampins. Une femme et un homme. Il n'a pas fallu beaucoup de temps avant de se retrouver dans cette situation incertaine.

Le jônin demande leur identité, je profite de ce moment pour poser une clope à mon bec. Il faut rester calme, ce n'est pas le moment de mourir dans le champs de bataille, j'ai tellement de chose à découvrir.

« Ils ont l'air louche ses deux vagabonds »

Chuchotant à mon coéquipier, dans la tête, je suis tous à fait prêt à me battre dans une guerre mais le physique ne sera pas forcément dans le coup. Nos ennemis ne sont pas des amateurs et je ne suis que genin. Je vais devoir apporter tous mon possible sans pour autant y laisser la vie. Cela serait dommage de mourir si jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kouzen
Samui Kouzen
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyVen 15 Jan 2016 - 16:34

Allo ? Oui ? Ah ! Le soleil venait frapper mon doux et joli visage avec violence. J’étais malheureusement contraint de me réveiller, même si, comme vous vous en doutez, je ne voulais pas. Enfin, quelque part, je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même. Cela m’apprendra à oublier de fermer mon rideau. Tel un criminel prit d’une crise de paranoïa, je regardais toutes les secondes à ma fenêtre, car il me semblait que quelqu’un rodait prêt de mon appartement. Bizarrement, cela me déplaisait et j’étais bien décidé à traquer et trouver cet ombre… Tout en restant dans ma chambre, bien entendu. J’avais installé une chaise près de la vitre et un cendrier, histoire de tenir le choc. Je tentais tant bien que mal de trouver mon tourmenteur et je ne pouvais observer que des shinobis et des civils ivres mort. Elle n’est pas belle notre sympathique ville de Suna ?

Dans tous les cas, dans une difficulté sans nom, je trainai ma première jambe hors du lit quand un dilemme de la plus haute importance me traversa l’esprit. Dois-je prendre un ou deux verres de jus d’oranges ? C’était sûrement la plus grosse épreuve de ma journée et je me devais de réfléchir quelques minutes là-dessus. En attendant, ma deuxième jambe venait de toucher le sol de mon appartement, alors que je prenais ma tête dans mes bras. Un ou deux… Quel choix cornélien ! Pourquoi ce monde est composé d’autant de haine ! Pourquoi ! Je devais vite me décider ! En effet, ne faisant pas partie des genins sélectionnés pour participer à l’Examen –sûrement à cause de ma trop grande force- j’aidais mes homologues à organiser la dernière épreuve. Alors attention, dit, comme ça, on pourrait penser que c’était classe, mais pas du tout. J’étais assigné au nettoyage de l’infirmerie se trouvant dans l’enceinte de l’arène de Suna. Tout de suite, le prestige en prend un sérieux coup dans la tronche ne trouvez-vous pas ? Dans tous les cas, mon choix était fait. Vu ma difficulté à ne serait-ce qu’ouvrir un œil, il me fallait au moins deux verres de jus d’orange pour être solide sur mes appuies.

Sans suivie la routine matinale habituel. Bon, il était plutôt douze heures, mais ça reste matinal pour moi. Clope, petit-déjeuner, clope, douche, clope, s’habiller, clope, regarder un charançon passait sur mon parquet, clope. Bref, le traintrain habituel. Les quatorze heures arrivèrent à grand pas et c’est en courant que je me dirigeai vers l’arène. Comme à mon habitude, je passais devant la zone de camping de Suna pur voir ma famille de campeur, mais personne n’était-là. Je n’avais donc pas le droit de faire mon rituel du matin, à savoir les insulter. Dommage.

J’arrivai rapidement au sein de l’arène, une clope au bec, pour changer. Bien entendu, le ninja médecin me la retira lorsque j’enfilai une blouse pour nettoyer en toute propreté. Alors que le deuxième tour de la dernière épreuve allait commencer, deux hommes pénétrèrent dans l’arène indiquant que l’heure était à la révolution. Alors, oui, mais la révolution de quoi ? Du petit-déjeuner peut-être ? Attends, voulait-il dire que maintenant, je pourrais prendre trois verres de jus d’orange ? C’est vrai ce mensonge ? Je voulais partageai la nouvelle avec tout le monde, mais au vue de l’agitation dans l’infirmerie, cela ne concernait pas le jus d’orange ou alors, tout le monde semble bien trop effrayé pour une simple orange pressée. Mon supérieur m’indiqua que mon travail ici était terminé et je devais rapidement sortir d’ici pour défendre le village. Chouette ! Mon travail de merde est enfin terminé ! Je répondais oui oui à mon supérieure alors que je avais pertinemment que j’allais trouver un coin pour roupille tranquillement.

Dans l’agitation, je trouvais un arbre à l’ombre avec de belle branche. L’endroit était parfait pour piquer un petit somme. Je grimpai sur ce dernier, m’installais tranquillement et commençai à rattraper le sommeil que j’avais perdu la nuit dernière. Bien entendu, ma sieste était de courte durée lorsque j’entendis un homme demandant sûrement à d’autres personnes de quel côté ils étaient. Je m’étirai longuement avant d’ouvrir mes yeux et voir deux personnes opposés à deux autres personnes. D’un côté, je pouvais reconnaître le bandeau de Konoha et de l’autre… Pas grand-chose. Tout ce que je savais, c’est qu’ils venaient, tous autant qu’ils étaient, de perturber mon précieux sommeil. Lentement, je sortais une cigarette de mon paquet afin de l’allumer et prendre la parole pour aussi, indiquer sa présence.

« Moi, je suis du côté de ceux qui pioncent ! »

Je descendais de l’arbre pour m’appuyer sur ce dernier en tirant une nouvelle taffe. Un rictus malsain s’affichait sur mon visage. J’étais impatient de voir ce que cela allait donner !
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Kaguya Milly
Kaguya Milly
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptySam 16 Jan 2016 - 11:45

On aurait vraiment dit une bande de pote, quand ses phalanges heurtèrent les miennes. L’inconvénient restait que ce n’était justement pas le cas. Kurasa est bien trop téméraire, brutal et associable pour avoir des amis. C’est dommage parce qu’on a tout de même plusieurs points en commun, mais bon, tant pis.
Sa réplique à propos de ma proposition, de réaliser cette vendetta, et d’enfin de débarrasser de l’Hokage tout en embrassant toute cette haine qui m’habite ; voilà un tableau qui ne put recevoir d’un rire de ma part suivit d’un mouvement négatif de la tête :

« Tu fais fausse route mon cher, le côté obscur te convient nettement plus à toi qu’à moi, ahah. »

Un détail me gênait cependant dans ce qu’il venait de dire. L’Inconnu lui aurait donner rendez-vous ? Ce type méga louche ? Remarque, lui n’est pas mal non plus dans ce domaine, ça doit être certainement ça qui les a rapprocher. Hélas il avait certainement raison aussi, je doute franchement que les Konohajin nous laisse atteindre Miko bien gentiment. Un très léger frisson me parcouru d’ailleurs l’échine au moment du check, comme un mal de crâne furtif. Mmh, l’alcool de ce village est décidément bien puissant.

« Allons-y ! » Lança le nukenin.

« Bonjour, puis-je savoir … De quel côté êtes-vous dans cette petite comédie ridicule ? » Fit une voix dans notre dos.

Nous n’avions pas fait trois pas dehors que déjà quelqu’un nous interpelait. Niveau discrétion on repassera hein. La personne qui venait de parler était un jeune homme aux cheveux noirs, vêtu également de noir mais plus simplement que notre collègue au large chapeau. Il était également accompagné d’un … heu d’une ? Je sais pas, on voit pas trop si c’est un garçon ou une fille … C’est très perturbant. Bref, une seconde personne l’accompagnait, portant des cheveux rouges et un style vestimentaire tout aussi macabre que son comparse. Dingue ça, on se croirait à un enterrement ! Et la joie de vivre dans tout ça ? Nom d’une cacahouète ! D’ailleurs, à propos de cet étrange personnage asexué, sa réplique comme quoi nous avions l’air louche me fit sourire. Louche ? Oh, tant que ça ? Allons, allons, tu t’es pas regardé !
Mes lèvres se figèrent un instant sur place en voyant leur bandeau. Des Konohajin. Et bé, le monde est décidément bien petit …

Je tournai les yeux vers Kurasa un instant. Il fallait qu’on se présente, et j’ignore si c’est l’alcool dans mon sang ou juste mon attitude frivole naturelle, mais j’avais envie de sortir une grosse connerie ! Et ça aurait été encore plus fun s’il était de la partie, ce qui n’était hélas pas le cas … Seulement avant que je ne prenne la parole, un troisième personnage fit son apparition. Descendant d’un arbre il avait la tête et la voix du type qui vient juste de se réveiller. Décidément Suna abrite des gens vraiment bizarre … Suna oui, parce que lui il porte un bandeau ninja du village désertique. Et preuve de son étrangeté, on n’eut droit de sa part qu’un grand « Moi, je suis du côté de ceux qui pioncent ! » tout en virilité.
Instant de silence oblige, tous les yeux fixés sur lui et cet air qu’on a tous quand on vient de voir quelque chose dénué de sens. Puis je repris la parole en toussant pour reporter l’attention sur moi :

« Afin de préserver le monde de la dévastation, afin de rallier tous les peuples à notre nation, afin d'écraser l'amour et la vérité, afin d'étendre notre pouvoir jusqu'à la voie lactée, Juliette ! Jules ! » En pointant tour à tour mon index sur moi puis sur Kurasa. « La Team Nuage plus rapide que la lumière, Rendez-vous tous, ou ce sera la guerre ! Ahah, ouais la guerre des guerres ! »

Un poing levé vers le ciel et l’air sur de moi. Au moins dans trois secondes, avant d’exploser de rire. Un putain de vrai fou-rire comme on en vit peu ! Avec les larmes qui perlent au bord des yeux à la fin et la respiration saccadée lorsqu’on réessaye de d’être civilisé.
Une forte tape dans l’épaule de Kurasa, avant de lui attraper le poignet comme pour me tenir et garder l’équilibre. Un bracelet en os naquit d’ailleurs de ce contact, dissimulé entre nous et au milieu de toute cette mascarade.

« Ahah ! Trop énorme ! J’adore ce village ! Ils ont un trop bon alcool, c’est magique ! Tu devrais gouter, et vous tous aussi d’ailleurs avec vos tronches suspicieuses. Venez, il est encore ouvert le bar. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Kaguya Milly le Dim 7 Fév 2016 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyDim 17 Jan 2016 - 20:22

De tous les côtés régnait une atmosphère dangereuse, inquiétante et forcément propice au combat. Cette intervention surprenante de la part de l’homme masqué et de sa bande avait mis le village du Sable sens dessus dessous ! Cependant, si le chaos omniprésent concernait les ninjas venus des quatre coins du globe, elle n’en inquiétait pas pour autant tout le monde. Certains shinobi avaient déjà en eux l’expérience de la guerre et leur puissance était suffisamment grande pour leur permettre de garder le sang-froid. Peut-être ne se rendait-il pas compte que l’intervention du Kaihô-sha représentait une menace d’un tout autre niveau que les Furyous ou une simple guerre entre villages cachés. Quoi qu’il en soit, Tenbatsu Kurasa et Kaguya Milly, deux Nukenin destinés à participer à la refonte de Kiri, avaient décidé de faire preuve d’un peu d’opportunistes. Le binôme était sortie de l’arène et traversait tranquillement les rues de Suna avec en tête pour seul objectif de trouver Aburame Miko et tenter de porter atteinte à sa vie…

Mais les événements allaient rapidement prendre une allure plus sérieuse, plus tendue. Alors que les deux natifs de Mizu parcouraient une grande allée sableuse, sans que rien ne viennent les déranger, voilà que tout à coup, un autre binôme fit son apparition ! Avaient-ils été suivis ? Vu la réaction prudente de l’un des individus, cette hypothèse était sûrement à écarté. Comme à son habitude, Kurasa se plaisait donc à entamer une petite observation des nouveaux arrivants. Deux jeunes shinobis, dont l’un devait être d’un rang clairement supérieur à l’autre. Le premier arborait une tenue plutôt sobre et affichait une mine sérieuse, tandis que le deuxième avait pour lui une chevelure atypique et plutôt tape à l’œil. Mais ce n’était pas tout ! Un élément venait donner à cet arrivage un goût de « coup du destin ». Tous les deux étaient ornés du bandeau du village de la feuille, Konoha ! Il restait à savoir si ce face-à-face allait tourner à leur avantage ou non…

Ayant stoppé net leur avancé, le duo de Nukenin maintenait ce silence pesant, plongeant leurs regards dans ceux de leur vis-à-vis. Milly ne pouvait avoir manqué ce détail d’une certaine importance, faisant du binôme d’en face de probable adversaires. Le Tenbatsu fixa, un instant, les yeux de sa partenaire, curieux de savoir sa réaction. Après tout, c’était de sa quête personnelle dont il était question ! Cependant, comme lui, elle ne laissa passer aucune espèce d’émotion. Finalement, l’un des Konohajin prit la parole, les interrogeant pour savoir dans quel camp il se trouvait dans ce qu’il se permettait de qualifier de « comédie ». Vraiment ? Cela faisait déjà un point qui dissociait clairement Kurasa de son interlocuteur ! Ce qui ne laissait présager évidemment rien de bon !
Seulement, avant même qu’il ne puisse répondre, un nouvel individu fit son apparition. Lui était bien plus étrange que tous et s’invita au beau milieu de cette rencontre, sans vraiment savoir tous les risques qu’elle comportait !

Néanmoins, on n'en avait pas fini avec l’étrange lorsque la belle blonde, quand même cheffe de l’illustre clan Kaguya, se lança dans un délire musical assez incompréhensible, suivit d’un fou rire qui ne l’était pas moins. L’ancien shinobi de Kiri resta neutre et observa sa camarade de son air qu’on lui connaît, toujours aussi sérieux. À quel jeu était-elle en train de jouer ? Ne se rendait-elle pas compte de la situation ? Vu l’occasion qui se présentait à eux, il s’attendait plutôt à ce qu’elle fonce droit vers son objectif, tout en essayant de contenir en elle sa rage pour le moment tant attendu. Peut-être que le mercenaire était trop rentre-dedans et que derrière cette comédie se cachait une stratégie plutôt maligne ? Du moins, l’apparition discrète d’un bracelet d’os autour de son poignet lui faisait espérer cela. Seulement, l’idée de retourner au bar pour s’enivrer d’alcool n’enchantait guère le Tenbatsu. Au final, l’objectif de Milly devenait un peu le sien ! D’ailleurs, il saisit son tour et prit la parole d’un ton froid…

« Une petite comédie ridicule hm ? Toi, comme moi, nous savons que ce qui est en train de se créer est bien loin d’être une plaisanterie engagée par un simple groupe de ninjas aimant la mise en scène. C’est une nouvelle guerre que le Kaihô-sha vient de démarrer…

Nous sommes à la recherche de quelqu’un et je suis certain que vous pouvez nous aider. Où se trouve votre Hokage, Aburame Miko ? »


En ne répondant pas à la question posée et en fonçant droit vers leur objectif, Kurasa venait sûrement de lancer les hostilités...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Rakuzan Satochi
Rakuzan Satochi
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyDim 17 Jan 2016 - 22:11


En quittant l'arène accompagné d'Hebi, Satochi s'était résolu à éventuellement croiser des opposants à l'extérieur, Suna n'était plus un endroit sûr. Pour être plus précis, c'était même devenu un bordel sans fin. Mais le brun avait un objectif protéger les siens. Protéger et mettre hors de danger le moindre shinobi de Konoha venu à Suna. Hebi en faisait partie. Et face à ces deux zigotos, le Genin de la Feuille n'était pas en sécurité.
Seulement voilà, le combat pourrait-il être évité ?


C'est dans cet objectif que le Jônin de Konoha demanda à la blonde et au mec au chapeau de quel côté, ils se trouvaient dans ce que le Konohajin décrit comme une farce, une vaste comédie mise en scène par des illuminés.
Ce fut à cet instant précis qu'une nouvelle personne fit son apparition une cigarette au bec, informant les autres qu'il appartenait au camp des pionceurs. Jugeant cette réponse Sato' conclu que ce type ne pouvait pas être de mèche avec cette révolution. La question était se rangerait-il des konohajins en cas de combat ? Là encore, rien était certain.


La blonde elle, préféra éviter de répondre et suite à un petit récital de musique proposa de s'installer pour prendre un verre.
Ce fut le mec vêtu de noir qui apporta la lumière que le Chef du Clan Rakuzan recherchait. L'homme confia son avis vis-à-vis des batailles qui avait éclaté dans tout Suna. Il prononça le mot "Guerre". Loin de contredire les agissements du fameux Kaiho-sha, c'est sa deuxième tirade qui résolut la réflexion du Rakuzan.
Alors ces deux inconnus recherchaient le Nanadaime Hokage. Cette précision fit sourire le Rakuzan.


- J'imagine que boire un verre n'est plus d'actualité désormais. Je n'ai pas l'intention de vous offrir la moindre information concernant le Hokage.

Au moins, c'était un fait clair et net. Ce n'était pas le Jônin de la feuille qui allait vendre son Chef aux deux premiers inconnu venu.
Cependant, c'était désormais certain ces deux shinobis n'étaient pas les amis de la feuille. Il était donc hors de question que Satochi coopère avec ces deux-là.



- La question que je me pose à présent c'est de savoir si vous comptez nous barrer le passage au nom du Kaiho-sha ? Ou nous barrer le passage tout court parce que nous sommes de Konoha?


Dans les deux cas l'issu serait le même. Un combat aurait lieu et les plus forts l'emporteraient. Mais Satochi devait également protéger Hebi. C'est pourquoi tout le monde s'en porterait mieux si les deux inconnus faisaient marche arrière. Mais le brun n'y comptait pas vraiment. Désormais, il ne lui restait qu'une chose à déterminer. Les deux shinobis étaient-ils des ennemis du monde shinobi ? Ou des ennemis de Konoha. La réponse à cet question scellerai la façon dont Rakuzan Satochi aborderait un éventuel combat.


NB:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hebi
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyLun 18 Jan 2016 - 22:18

On ne sait pas quoi faire ni penser de ses shinobis aux diverses accoutrements. On reste silencieux face au subterfuge mais on reste à retrait pour ne pas faire le mauvais geste. Mes pupilles restent en mouvement et observe les deux inconnus qui nous font face. Une première, je ne me suis jamais combattu avec l'un de mes confrères, autant vous dire que je bouillonne d'impatience de montrer ce que je vaux vraiment. Pendant cette examen, je n'ai montré que mes capacités à diriger et m'assimiler à des coéquipiers non-familiers. On ressort de cette expérience avec une nouvelle façon de pensée de nos devoirs en tant que Ninja. Je ne suis pas l'homme le plus sociable au monde. Il faut savoir travailler ensemble pour vaincre le mal et nos objectifs. Même si votre prochain a une sale gueule et qui pue de la bouche. Le travail d'équipe peut sauver de nombreuses vies lors de missions ou de situations extrême comme celle-ci. Je me retrouve à faire équipe avec un haut de gradé de mon village, sans connaitre ces capacités ni son style de combat. On ne peut pas communiquer sans se faire entendre par les deux inconnus. Une autre personne se mêle au groupe et d'une classe nonchalante se dévoile aux yeux des quatre shinobi. Un petit singe descendant de son arbre, on a perturbé sa petite sieste. Faut avoir le sommeil lourd pour ne pas entendre toute ses explosions et ses cris de souffrance. On ne sait pas encore de quelle côté il est, un bandeau frontal avec l'emblème de Suna, on peut avoir une troisième personne de notre côté. Des points positifs pour notre survie dans cette guerre.

Une tignasse ténébreuse, il tire une cigarette de son paquet et la dépose entre ses lèvres. Plutôt pacifique le dormeur ambulant, alors que le silence plane après l'intervention du Sunajin, l'un des inconnus nous casse la beauté de cette mélodie muette. Une femme au cheveux blonds, après qu'elle a fini de chanter, on ne sait même ce qu'elle est. Un homme; une femme; un extraterrestre; un chimpanzé; Mélangez tous ça dans une casserole, rajoutez y des conservateurs et vous avez cette créature à la voix cassante. Je ne peux vous en dire davantage, le fait d'observer cette nouvelle espèce animale peut nuire à votre vue. Messieurs, Madames, Peuple des forces alliées, Nous devons éradiquer cette race de notre terre pour le bien de l'humanité. Il faut se méfier de cette être, le combat sera rude mais je ferais mon travail d’éradiquer les saletés de ce monde ninja. Son coéquipier a l'air d’apprécier la mode avec son petit chapeau tendance, des bandes de tissus pendant de ce dernier. Il ne semble pas apprécier le soleil, il doit se mettre de la poudre comme Louis XIV ou il l'est blanc comme mon postérieur. Ces airs féminins et sa tendance m'ont guidé, Michael Jackson est dans la place, vous le croyez mort, MJ est immortel.

Trêves de plaisanterie, MJ prend la parole et parle de Aburame Miko. Ils sont à la recherche de notre hokage, en plus d'avoir ce groupe révolutionnaire, on a des assassins qui poursuivent la mère des insectes. Je ne peux pas penser que ces deux guignols sont du bons côtés de la force, rien qu'à voir leur faciès de tollard, on déclenche notre crochet. Pour l'instant, je ne peux rien faire sans l'ordre de mon gradés. Il n'a l'air sûr de la situation, j'étais prêt à partir à l'action. La blondasse est pour moi, je vais lui montrer les saveurs exotiques de la brume sanglante. Cela va être épicé. Je ressens tout de même une certaine crainte, dans la mesure où cette créature soit plus fort que moi. Je dois convaincre le dormeur ambulant de faire équipe avec la feuille. Il doit avoir mon niveau et son physique ne distingue aucun entrainement dans le style Taijutsu.

« Sunajin, as-tu l'intention de te battre à nos côtés ? »

Il ne fallait pas perdre de temps. Le grabuge peut commencer d'un moment à l'autre, ce silence est pesant et n'attend que d'être briser par l'échange du fer. Mon kunai dans ma manche, je reste au aguets, observant tous les mouvements des deux inconnus. On va devoir être réactif, avec ses petites ruelles, on va se battre dans des endroits étroits. Il va falloir user du terrain à son avantage pour vaincre nos adversaire, surtout s'ils sont à la recherche d'Aburame Miko et que leurs sales têtes ne nous reviennent. La simplicité c'est de tuer qui s'oppose.


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kouzen
Samui Kouzen
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyMer 20 Jan 2016 - 19:10

Plus j’y réfléchissais et plus je me disais que j’aurais dû rester dans mon arbre. Celui-ci était bien plus doux et chaleureux que la situation dans laquelle je me trouvais. Enfin, je me permets de dramatiser tout ça, mais comparé à la situation de Suna, la mienne était du pipi du chat pour rester poli. Attends… Depuis quand suis-je poli ? Oula, ça ne va vraiment plus moi. Enfin, même si Suna était dans la mouise… Non mais voilà ! Je ressors encore des mots sympathiques ! Il faut dire les choses clairement. Même si Suna était dans la merde, pour être franc, je m’en foutais un peu. Disons que je suis seulement dans ce village parce qu’on m’a chassé de mon clan de nomade. Sinon, je serais encore à errer dans le désert et faire chier la plupart de mes homologues. Alors bon, un conflit de plus ou de moins, ça ne change pas grand-chose pour ma petite personne. D’ailleurs, si ce Kaihô machin truc pouvait éliminer le reste de mon clan, ça m’arrangerait !

M’enfin, faisons avec ce que l’on a comme on dit. Deux personnes inconnues au bataillon et deux Konohajins. En scrutant le regard de chacun, même un Samidare pourrait comprendre que dans très peu de temps, ça ne va pas tarder à péter. Même si j’aurais adoré voir cela en tant que spectateur, j’ai eu la glorieuse idée de me montrer et d’intervenir. Du coup, si ça éclate, je recevrai fatalement des résidus. Tss… Moi qui voulait seulement me la couler douce le temps que tout ça soit régler. On ne peut vraiment rien faire sans être déranger dans ce village ! Si je l’avais su plutôt, je me serais directement barrer dans un endroit plus tranquille. Ouai, mais maintenant, je dois absolument rester ici. Déjà pour mettre une bonne raclée aux deux Sunajins qui forment mon équipe, mais surtout pour prouver que même sans un clan, on peut tout faire. Ah ouai, mais du coup, faut que les Yamada restent en vie, sinon ils ne pourront pas voir ce que j’ai réalisé. Décidément, c’est le bordel dans ma tête !

Bref, revenons à nos pokémons… Nos moutons pardon. Une femme à la peau mate, de longs cheveux blonds attachés, des yeux bleus, une femme tout à fait charmante en apparence. Cette dernière est accompagnée d’un homme dont on ne discerne que très peu de choses. Un homme grand aux yeux rouges sangs et aux longs cheveux noirs. Il porte, sur sa tête, un chapeau que l’on nomme Sugegasa, si ma mémoire ne me fait pas défaut, et un long manteau noir avec quelques pointes de rouge. De l’autre côté, nous avions un jeune homme vêtu de noir avec son bandeau de Konoha en évidence ainsi qu’une personne au physique particulier. Avec toute cette troupe de joyeux lurons, l’ambiance était vraiment tendue. Un homme qui défend sa position sur l’attaque en demandant où est l’Hokage, une femme sortant un discours des plus farfelus à cause sûrement d’une consommation excessive d’alcool, un Konohajin prêt à combattre en disant explicitement qu’il ne donnera pas d’info sur l’Hokage et un Konohajin me demandant si j’allais me battre à leur côté. A noté une proposition lucide de la jeune femme de nous inviter à prendre un verre au bar non loin de là.

Beaucoup trop d’information venaient s’emmagasiner dans mon cerveau fraichement réveillé. Ne pourriez-vous pas tous vous calmer un peu. Enfin, je ne connaissais qu’un seul moyen de me réveiller rapidement… Fumer plus ! Alors que ma première cigarette venait de se consumer, je l’écrasai au sol avant d’en tirer une autre de mon paquet. Néanmoins, il était temps pour moi de réagir.

« Une nouvelle guerre vous dites ? Ahahah ! Depuis que notre monde existe, nous n’avons cessé d’être en guerre mon cher inconnu ! Pour répondre à ta question Konohajin, je n’ai pas vraiment l’intention de me battre, mais s’il le faut, je ne risquerai pas de briser l’alliance de nos deux villages, même si se serait très drôle qu’un simple genin réussisse à rompre cette entente. Néanmoins, si la jeune demoiselle nous paye sa tournée, je ne dis pas à non à un verre ! »

Disais-je en prenant une nouvelle taffe et en gardant ce rictus sur mon visage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Kaguya Milly
Kaguya Milly
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyJeu 21 Jan 2016 - 17:18

Long silence. Très long silence. C’est tout ce qui suivit ma tirade. Le vent qui souffle dans les ruelles et la poussière qui remue. Ce vide, cette solitude, c’est comme dans les BD de western, avec la petite roue de feuille qui roule toute seule au milieu des deux camps adverses. Tous les regards restèrent fixés un moment sur moi, on pouvait y lire une certaine incompréhension, et même du déni.
Nan mais vous n’êtes pas sérieux ! Quoi que si, justement ! Beaucoup trop ! Punaise pourquoi je suis toujours entourée que de types qui n’y connaissent rien en humour … Monde cruel … Ether où es-tu ? T’es stupide mais au moins on rigole avec toi, bordel …

« Vous êtes nuls … tous nuls … » Murmurai-je, déçue.

Même Kurasa oui ! Ce fut d’ailleurs le premier à me briser mon délire. Monsieur je-ne-sais-pas-sourire, qu’est-ce que j’en ai à cirer du Kaihô-Sha ?! Sérieusement c’est juste un putain de clown encore qui pète plus haut que son cul. Comme tous les autres. Kage, Furyous ou je-ne-sais-quoi, tant qu’il y aura quelqu’un soumettre ses semblables, le monde ne sera jamais libre !

« … Nous sommes à la recherche de quelqu’un et je suis certain que vous pouvez nous aider. Où se trouve votre Hokage, Aburame Miko ? » Lança le ninja au manteau nuageux aux Konohajin.

Une réclamation que ne put accorder le brun. Ça devait certainement être le plus puissant du lot d’ailleurs, ça se sentait dans son regard. Tiens, si ça se trouve c’est un pote à Yusei et Nozomi. Le monde est petit, et Konoha a beau être un grand village, je suppose au bout d’un moment on y a fait le tour. J’espère qu’ils vont bien d’ailleurs ces deux-là. Nozomi sans aucun doute, mais Yusei c’est moins sur. Il est bien plus prompt à se trouver des problèmes qu’elle. Je fais sans doute fausse route, comme pour Oniri, mais jusqu’à maintenant je le vois bien plus comme un gosse, ou un petit frère, à protéger que comme un véritable homme fort et mature … Hihi, j’espère pouvoir les revoir tous les deux très bientôt. Avant que cette nouvelle vague de bordel ne nous éloigne encore.

Le Konohajin brun demanda sur un ton ferme si maintenant qu’on connaissait son refus, on allait leur barrer la route au nom du Kaiho-Sha, ou juste pour leur allégeance au village de la feuille.
Pendant ce temps son collègue demandait au dernier arrivé, le sunajin, s’il était avec eux ou contre eux. Mouais, lui il m’inspire encore moins confiance que son mentor. Déjà il brouille les pistes en mélangeant les genres féminins et masculins, mais en plus son regard est celui d’un chien enragé. Sans blague hein, à le voir on dirait qu’il va me mordre au moindre geste ! Il sort d’où ? Qui a été responsable de son dressage ? Nan parce que là c’est du travail bâclé … Et c’est aussi dangereux pour nous que pour ses alliés.
A côté de ça, le ninja du désert répondit qu’il se battrait à leur côté, juste pour ne pas risquer de briser l’alliance entre leurs deux villages. Mais qu’il n’était pas non plus contre un verre, si j’avançais la monnaie. Bah voyons. En effet Tsukiko avait dit à l’époque qu’elle menait une affaire importante entre Konoha et Suna. Ça devait être cette fameuse alliance. C’est cool, ça fait toujours plaisir de voir ses amis réussir. Même pour le coup ça ne m’arrange pas du tout …

« Vous barrer la route ? » Répondis-je avec haussement d’épaule. « Pourquoi ? Mon ami ici présent n’attend certainement que la moindre provocation pour vous botter le cul, mais vous deux … Non vous trois, en incluant la population locale … » Un mouvement rapide de la main présentait le sunajin, au cas où certains ne comprendraient pas. « Vous savez maintenant ce qu’on fait là. C’est Miko notre cible. Cette garce a trahit sa famille et ses amis pour venir jouer les caliméro dans votre village. Pour vous duper avec les mêmes mensonges qu’elle nous a sortit à l’époque. Hors de question que ses crimes restent impunis. Maintenant si vous, vous nous barrez la route, soit. On vous bottera le cul aussi. »

J’observai chacun des protagonistes en serrant les poings, jusqu'à en faire craquer mes articulations.

« La balle est dans votre camp. J’espère que vous choisirez la bonne décision, ça ne me plait vraiment pas de taper sur les amis de mes amis … Désolée mais je doute que tes nouveaux amis soient franchement d’accord pour que tu viennes picoler maintenant. » Terminai-je en m’adressant au sunajin.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyVen 22 Jan 2016 - 18:28

Tour à tour, chacun des personnages animant cette scène prenait la parole, débitant des paroles qui, sans le vouloir, allait décider de la direction que prendrait cette rencontre. Les deux ninjas sans village faisaient monter la tension, tout comme le faisaient les réponses des deux shinobi appartenant à Konoha. Le Sunajin, lui, réagissait aux propos du Nukenin, avec ce que ce dernier ressentait comme une certaine forme d’arrogance. Chacun défendait sa position et ses intérêts comme des machines. Et Kurasa n’en faisait pas exception ! Le ninja masqué voulait aller le plus rapidement possible, profiter du désordre ambiant, mais voilà que se dressait face à lui et sa camarade pas moins de trois obstacles. Non seulement, ils allaient les ralentir, mais dans le cas où ils arriveraient finalement à poursuivre leur recherche, ils se verraient avec une réserve de chakra réduite et par conséquent éprouverai plus de difficultés face à la Nanadaime Hokage, Aburame Miko…

Quoi qu’il en soit, le schéma était à présent très clair. Avec le refus du Konohajin de donner une quelconque information sur la Hokage, l’arrogance du ninja de Suna, suivi de l’alliance de ce dernier avec le binôme de Konoha, tout le monde commençait à comprendre ce qui se mettait en place. À vrai dire, les shinobis réunis dans cette simple rue du village du sable devaient se douter dès les premiers regards échangés que cette rencontre impromptue allait virer au drame. Peut-être que les membres du Kaihô-sha devaient se délecter de voir ce genre de conflit naître au beau milieu de ce qui était devenu une zone de guerre. L’affrontement qui allait prendre place d’une minute à l’autre n’avait pas grand-chose à voir avec les accusations de l’homme au masque à gaz, mais il en était indirectement le responsable. De plus, si jamais la tête d’un des Kage tombait ça ne serait que serviable pour leur cause, eux qui souhaitent renverser ce qu’ils appellent « l’Ordre ».

Pour autant, les deux partenaires n’allaient sûrement pas se revendiquer comme partisan de cette nouvelle organisation ! Kurasa et Milly ne devaient partager que la moitié de leur idéologie. Chacun pour des raisons distinctes. C’est d’ailleurs sur ce point que se portèrent les interrogations du plus haut gradé des ninjas du village de la feuille. Leur barrer la route ? Comme le lui avait répondu Milly, pourquoi s’embêteraient-ils à faire cela ? C’est plutôt eux qui allaient se voir attribuer de cette tâche ! D’ailleurs, pourtant un habitué du genre, le Tenbatsu ne voyait même pas la nécessité de rajouter son grain de sel pour qu’un combat éclate dans la seconde ! Car, connaissant maintenant clairement l’objectif des deux Nukenin, leurs potentiels adversaires ne pouvaient sans doute pas donné suite à la requête de la Kaguya et les laisser passer comme si de rien n’était. Ils en avaient après leur Kage, ce serait presque de la trahison que de ne rien faire ! On se dirigeait donc lentement vers un affrontement à trois contre deux, où le risque de mort serait présent à chaque instant…

« Nous n’agissons pas au nom du Kaihô-sha. Leurs accusations envers les villages sont véridiques, mais ces Seigneurs de pacotille qui dirigent les pays et que l’on nomme Daimyôs ne sont pas moins coupables. Néanmoins, prendre la tête de votre Kage serait déjà un premier pas vers la chute du système shinobi…

Vous pouvez nous donner l’information que je vous ai demandée, ou alors vous décidez de déclencher un combat dans lequel vous mettrez votre vie en péril. À vous de choisir. Alors, je vous pose la question une dernière fois, où se trouve la Nanadaime Hokage, Aburame Miko ? »
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Rakuzan Satochi
Rakuzan Satochi
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptySam 23 Jan 2016 - 22:40


Pendant qu'Hebi le Genin à la tronche de serpent parlementait sur l'allégeance du Sunajin. Le Jônin de la feuille lui faisait face au deux inconnus.
Il fut au passage satisfait de la réponse de l'étrange shinobi de Suna. Ce dernier n'avait pas envie de se battre, mais il ne voulait pas prendre le risque de voir une alliance se rompre. Savait-il au moins que Konoha et Suna n'avaient aucun accord militaire ? Des accords avaient été passés concernant le commerce et l'exploitation des ressources des deux pays, mais jamais il n'avait été question de soutien militaire. Du moins, c'est ce que pensait le Rakuzan.
Cependant, il n'allait pas refuser deux bras supplémentaires pour un détail si merdique.


En parlant de chose merdique, la situation dans laquelle le trio l'était tout autant. Après tout, même à trois, le brun n'était pas assuré de pouvoir tenir en échec les deux opposants du jour. La blonde était en terme de chakra bien plus forte que les deux Genin et le drôle de type qui en voulait après Miko avait une réserve au moins aussi étendue que le Chef de clan. Ainsi, même en avantage numérique, l'avantage dans le combat n'était pas assuré. Mais en dehors de cela, le brun ne releva pas cette pique grossière. La suite de l'histoire était, en revanche, bien plus alléchante, puisqu'elle révéla un facteur important sur les raisons pour lesquelles ils recherchaient Miko.
Trahison, famille et ami, tout ceci sonnait comme l'affaire Shoraizen. Le Jônin présent lors de l'attaque sur la base et présent lors des nombreux interrogatoires ne pu masquer son sourire.


C'est alors qu'après avoir refusé de communiquer des informations sur le Nanadaime Hokage que Sato' demanda s'ils comptaient faire barrage aux deux konohajins ? La blonde fut la première à prendre la parole. D'après elle, la moindre provocation servirait à déclencher les hostilités, des hostilités que le type au chapeau était sensé remporter avec aisance. Ouais... Au moins, le Rakuzan était fixé, aucun des deux étaient une ninja sensoriel.

- C'était donc ça ... dit-il sombrement. Pour une ex-membre du Shoraizen tu sembles avoir oublié des points clefs dans cette histoire. Tu oublies qu'à la base la vielle était une Jônin de Konoha. Elle n'est donc jamais venue pleurnicher chez nous comme tu dis. Deuxièmement, tu sembles l'ignorer, mais l'intervention de Konoha qui a scellé la fin de l'organisation de Sabakyô Seito vous a aussi protégé d'une attaque massive d'une unité d'élite de Kumo.
Comment je le sais ? Car je l'étais là. Je me tenais face au Kumojin de la même façon que je me tiens face à toi aujourd'hui. Et ce plan, c'est Miko qui le dirigeait. Pour vous protéger elle n'a donc pas hésité à faire face à un village présumé allié.

La trahison se situait donc où dans tout ça ? Sans Miko, Milly serait, sans aucun doute, morte à l'heure d'aujourd'hui.
Certes, elle avait "trahi" Seitô, mais les agissements de ce dernier devenait problématique pour tout le monde. Et une chose restait certaine si Miko avait réellement voulu s'en prendre à tout le Shoraizen, elle aurait simplement ordonné à ce que tout le monde soit tué dans l'intervention de Konoha ce qui n'était pas le cas. Milly, Tsubaki et bien d'autre en étaient de parfait exemple.


- De plus lors de notre intervention, nous avons tâché de ne pas faire de victime. Il y en a eu, mais pas des mains des Konohajins, tels étaient les ordres de Miko. On vous a escorté jusqu'à Konoha pour vous permettre d'intégrer notre société. Beaucoup, l'on fait et aujourd'hui, ils sont de mieux en mieux intégrés et grâce à qui à ton avis ? Je sais tout cela, car j'étais présent à chaque étape, je l'ai vu de mes propres yeux... dit-il en marquant une longue pause réflexion.

Se rappelant de la liste que Tsubaki lui avait dressé lorsqu'il avait interrogé le Cochon du Shoraizen. Il poussa une vraie réflexion et il écarta tout les noms masculin. Shio, Matawa, Kintaro, Kohei, Matawa... Son défunt meilleur ami. Restait donc, Nozomi et l'autre comme dirait Jean-Luc.
Le brun connaissait Nozomi, il tenta donc le bluff le plus monumental de sa vie.


- Kaguya Milly... Ou est donc Tsubaki votre fiancée ?

Telle une bombe lâchée en plein carnaval, le brun se montrait d'un air sévère alors que le mec au chapeau persista dans sa demande d'information. Tout en prônant les paroles du Kaiho-sha et en lâchant la plus grosse ineptie de l'histoire. Il comptait vraiment couper la tête de l'Aburame ? GROSSE BLAGUE !

- Comment peux-tu savoir comment ça se passe dans un village ? Je suis curieux. Vu ta dégaine, tu es plutôt un mec qui bouge je me trompe ? Alors qu'est-ce qui te donne le droit de juger nos institutions alors que tu n'en as aucune à laquelle te raccrocher à part ta quête utopique. Vous deux ? Tuer Miko ? Vous avez autant de chance que j'en aurais de tenir tête à Myakudou On'.

Satochi en avait la certitude, éviter l'affrontement était impossible. Alors à quoi bon tergiverser ?
Ils voulaient menacer pour des infos ? Ils n'en auraient aucune.


- Je suis un Jônin de Konoha, mon devoir est de protéger mon Kage. Alors pour la dernière fois, vous n’obtiendrez rien de moi. Mais si vous aspirez à tuer le Hokage approcher donc et mesurez-vous à celui qui a triomphé de Samidare Teichiro.

Dès cet instant, le brun se montrait prêt à toute éventualité. Un mouvement, et la bataille commencerait.
Pour l'heure, il fixait la blonde. Plutôt curieux de voir sa réaction après les révélations que le Rakuzan avait parlé quelques minutes auparavant.


Actions:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hebi
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyDim 24 Jan 2016 - 18:54

On entame les discutions d'alliance avec le village accueillant l'examen des Chûnins. Ma diplomatie n'a pas l'air de faire effet, il n'a pas l'air de comprendre la situation de son propre pays. Il n'y aura surement plus de village de Suna si ça continue comme ça, des nukenins révolutionnaire répondant au nom de Kaihô-sha sont apparu devant les yeux de son peuple. Ils ne sont pas là pour rigoler, peut-être que nous faisons face à des rigolo mais les acteurs de cette attaque ne veulent pas parlementer. Pendant que je discutais avec le Sunajin, le jônin de konoha discute avec les deux inconnus. Ils essayent de provoquer la peur de nos esprit avec leurs provocations, ils ne veulent pas nécessairement se battre contre nous. On va devoir leur faire perdre le plus de temps possible et le temps c'est de l'argent. Ils sont sûrement un contrat pour la tête de Miko, une belle somme pour leur assassinat politique. Des déserteurs en quête d'or, ils n'iront pas loin, l'haut gradé n'a pas l'air de flanché face à ses deux chasseurs de têtes.

J'écoute et j'observe, aucune information doit être divulgué, en tant que genin, il vaut mieux être muet dans ce genre de situation. Mon visage silencieux, mon regard curieux, je fais office de figurant dans cette querelle orale. Récupérant le plus d'information possible, la blondasse semble être une ex membre d'une organisation criminelle. Il parle aussi de Sabakyô Seito, leader d'une feu organisation détruite par Konoha. Aburame Miko impliqué dans cette histoire, pour l'instant je ne comprend rien mais ça va venir. Afin de protéger cette hideuse créature, Miko et ses ninjas ont fait face à l'élite de Kumo, toujours là pour protéger les plus démunis et les plus moches de ce monde. Quelle femme. La tension monte progressivement, les paroles servent d'introduction dans ce combat, ils auraient pu se battre direct, là ils auraient gagné du temps pour leur futur défaite. Le jônin a été un acteur de cette attaque, certains de cette organisation se sont intégré à Konoha et y sont resté. Respectant les faveurs de Miko, aucune goutte de sang a été versé par les mains des Konohajins.

Une question allumant la mèche dans cette discutions, MJ semble de plus vouloir perdre son temps à la parole. Son ton a augmenté et nous demande une dernière fois, la location de notre hokage. Sans répondre oralement à l'immortel, je me retourne lentement et indique mon postérieur afin de lui donner la localisation de Miko. Elle est là depuis le début. Un sourire provocateur se dresse sur mon visage, j'aime agacé les vieux charognards, les pions de la mort. Mon coéquipier les provoque encore plus, soulignant la probabilité nulle de l’assassinat de la mère des Insectes. Ils ne l'auront pas, de plus, elle est trop mystérieuse, on ne sait pas où elle est. C'est une adepte du cache cache professionnel.

Le combat est lancé dans une certaine optique, aucune information n'allait être divulgué mais on n'allait pas permettre à ses deux charognards de chercher Miko. Ils vont rester avec nous, on est du genre accueillant comme peuple, pourquoi s'en aller alors que les hostilités sont lancées. Je reste aguets, mon kunai descendant lentement de ma manche, dans cette ruelle étroit, on va pouvoir user des bâtiments pour créer toutes sortes de projectiles. Je ne vais pas jouer au corps à corps pour l'instant, l'hideuse créature détient un physique athlétique, elle doit être une adepte du taijutsu. On va les laisser commencer afin de mieux contre attaquer, on n'est pas du genre à être les fautifs dans une baston. Le Sunajin muet, un sourire provocateur omniprésent sur mon visage, on va essayer de déverser la dernière goutte qui fait déborder le vase.

« Vous êtes là à perdre votre temps à jacasser, vous n'aurez aucune information sur Miko, autant se battre, à croire que vous n'avez pas confiance en vos capacités ! »

Une belle balle frappé par le serpent ... et c'est un Home run. Enlevant ma veste, je profite de ce moment pour glisser discrètement ma main dans ma sacoche, attrapant un parchemin explosif. Je dépose cette dite veste sur le sol et attend l'attaque de nos deux charognards. Le parchemin en main, j'attends le meilleur moment pour lancer ma petite surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kouzen
Samui Kouzen
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyLun 25 Jan 2016 - 18:10

Bon. Comme on dit, ça sent le sapin. Attention, le bon sapin hein ! Parce qu’autant avant on se taquiner tranquillement, mais là, on passe au niveau supérieur. On parle de combat, d’assassinat, de mon cul sur la commode etc. Automatiquement, on aborde des sujets qui ne m’intéressent absolument pas. Je vous rappelle le speech de base. Dormir. Voilà, fin du rappel. Simple et efficace non ? Bon, c’est concis, certes, mais on s’y retrouve. J’ôtai la clope de ma bouche histoire de bailler en silence dans mon coin, car après tout, j’étais fatigué. Puis bon, ne nous mentons pas, je commençai légèrement à m’ennuyer.

On avait le droit à de grands discours bien ficelé, avec sujet, verbe, complément, figure de styles etc. Tout ça pourrait être résumé par « Taper ou pas taper ? » Bande de sauvages ! Cela ne sert à rien de faire des tirades de trois pieds de longs, si c’est pour finalement juste se fritter. Et vas-y que je te parle de ta fiancée, de ton ancienne organisation, de protection… Pourquoi pas aussi des confiotes de ta grand-mères, de tes vacances à Hai no Kuni et aussi de ta visite guidé des ruines de Kiri. Ça nous fait des beaux souvenirs tout ça ! Non, mais clairement, c’est vrai que la, je baille de nouveau parce que je m’ennui profondément. Si vous voulez me réveiller, très bien, mais si c’est pour raconter vos petites histoires personnelle propre à votre personne, laissez-moi tranquille ! Non, mais c’est vrai, concrètement, ça me concerne ? Non ! Donc, parlez moins fort et moi je vais me rendormir.

Voilà ! Maintenant ça parle de nous botter le cul ! Tout de suite la violence. C’est incroyable. On ne peut pas juste se regarder en silence. Franchement, se serait carrément reposant pour moi. Mais non. Dans ce monde s’est soit parlé pour ne rien dire, soit combattre pour pas un rond. On s’étonne après que je préfère dormir. Enfin, essayons de résumer la situation. Les Konohajins ne veulent pas donner la localisation de Miko. De ce fait, les deux inconnus vont vouloir se battre. Moi, bon, je ne sais pas où est Miko et je m’en fous, donc c’est déjà un problème en moins. Si je suis mon raisonnement, je vais donc être obligé de me battre. Merde quoi. Déjà que je n’aime pas me battre, je dois faire ça à moitié réveillé contre des gens que je ne connais pas. C’est vrai qu’on s’amuse comme des petits fous. Dans tous les cas, vu que tout le monde se met à parler pour ne rien dire, je vais en faire autant, histoire de rester dans le ton.

« Alors, pour Miko, j’ai bien une idée de sa localisation, mais je pense que ma réponse ne vous conviendra pas. Par contre, si l’on regarde la configuration actuelle, je ne vous barre pas la route, vu que je ne suis pas devant vous. Donc on est bon ? Sans rancunes ? Non parce que moi je dois y aller. A jamais ! »

Je terminai ma tirade en lâchant la clope de ma bouche et en sautant pour remonter dans l’arbre bien garnis de feuilles. Mon but, restait caché, bien entendu… Mais en fait non. Lorsque j’étais dans l’arbre, je manipulais la chaleur ambiante de Suna pour plonger mes deux ennemis dans un Genjutsu bien spécial. En effet, j’allais disparaître du monde dans lequel je l’ai plongé. N’étant encore qu’un Genin, cette illusion ne dure que très peu de temps et je dois me trouver à distance pour que celle-ci ne se brise pas d’elle-même. Une fois mon Genjutsu lancé, je descendais tranquillement de mon arbre pour me placer en retrait de ce dernier, contre un mur en prenant une nouvelle clope. Je regardai dans les yeux le présumé Jônin de Konoha afin d’établir mentalement un contact et discuter avec lui.

Les deux zigotos sont dans un Genjutsu où ils ne peuvent pas me voir. Je suis prêt à synchroniser mes actions avec les vôtres.

Plus qu’à attendre. Heureusement que j’ai acheté un nouveau paquet de clopes !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Kaguya Milly
Kaguya Milly
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyMar 26 Jan 2016 - 17:06

Spoiler:
 

Kurasa en rajouta une couche en précisant que nous agissions indépendamment du Kaiho-Sha, mais c’est une info qui ne semblait pas être suffisamment importante pour être prise en compte par nos protagonistes. Dans un sens ils n’ont pas tord, qu’on soit avec ce groupe de fou-furieux ou non, nous représentions tout de même une menace.
Ce que dit ensuite le mentor konohajin, c’était très nettement plus surprenant. A tel point que je restais sans voix, le visage toujours neutre mais sans voix. Il me tutoyait et avait compris que je parlais du Shoraizen. Comment ? Ah, punaise de toutes les personnes qu’on pouvait rencontrer, il a fallu que je tombe sur un des types qui nous avait « escorté » jusqu’au village après nous avoir craché dessus. Et blabla Miko n’a pas trahit, et blabla elle s’était infiltrer, et blabla qu’elle nous a protégé de Kumo qui était un village allié. Ooooh, pauvre petite Aburame, tu es vraiment trop gentille avec nous, simples tas de poussières à tes pieds. Mon cul oui !
Et non, ça n’a rien à voir avec le fait que l’autre abruti asexué s’amuse à nous monté son derrière quand on lui demande où est l’Hokage.

« Donc selon toi, on devrait remercier une squatteuse qui s’est occupée des affaires des autres, au point de détruire une famille qu’on avait tous ensemble fini par créer ? Non, ahah non certainement pas. Je savais que Seitô était dangereux, qu’il pouvait tout aussi bien se retourner contre nous à un moment … ce qu’il a fait d’ailleurs … mais c’était notre problème. C’était à nous de gérer cela, certainement pas à une poufiace de villageoise. C’est qu’on fait dans une famille, on s’entraide et on règle nos différents en interne. » Je marquai une petite pause, jetant un regard noir au ninja à côté de lui. « Ses agissements ensuite, pour nous protéger comme tu dis, c’est une insulte. Elle nous a crachés au visage ! Vous tous à Konoha vous nous avez craché dessus sans même vous en rendre compte ! Choyer dans votre petite vie douillette, avec du pain à table tous les soirs. Vous ne savez pas ce que c’est … »

La voix légèrement tremblante de rage à la fin, je préférai me taire plutôt que continuer à me tourner en spectacle. Ces putains de bourgeois, ces types qui vivent dans leur petit monde bien tranquille, avec leurs amis, leur famille, cachés derrière les hauts murs de leur village. Non ils ne savent pas ce que c’est, ils ne connaissent pas la douleur que peut procurer la solitude. Ils ne savent pas ce que ça fait que d’enfin trouver des gens qui vous acceptent comme vous êtes, et se le voir arracher aussi sec. Ils ne savent pas même pas qu’en soi-disant venant nous tendre la main, ils nous prenaient tous de haut, tous en pitié …

« Kaguya Milly … Où est donc Tsubaki votre fiancée ? » Demanda soudainement le konohajin.

« Bien trop loin pour que tu ne puisses lui faire quoi que ce soit, p’tite merde … »

Bon sang, mon tempérament impulsif prenait le dessus. Je sentais déjà toutes les fibres de mon corps m’hurler de lui arracher la tête et de sauter dessus ensuite jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien, mais c’était certainement tout ce qu’il attendait. Du calme, du calme. Tsubaki ne risque rien, ce n’est que du bluff.
Cela n’empêcha pas que je serre les poings, malaxant mon chakra et faisant tourner du bout du pouce l’alliance que je portais à l’annulaire. Est-ce parce qu’il l’avait vu qu’il avait demandé cela ? Pour me tester ? Encore un qui s’éclate à me prendre de haut … Quoi que, non pas exactement. Même s’il me tapait sur le système, il était au moins réglo. Ce qui n’était pas le cas des deux autres qui l’accompagnaient. Eux oui, ils pétaient vraiment plus haut que leur cul, dans le genre à avoir besoin de se faire remettre à sa place. Avec l’un qui cherche à nous provoquer avec ses petits pics, et l’autre qui regrimpe dans son arbre en se lavant limite les mains de toute cette agitation. Et bé, il est beau le village de Suna avec des feignasses comme lui dans leurs rangs.

« … Mais si vous aspirez à tuer le Hokage approcher donc et mesurez-vous à celui qui a triomphé de Samidare Teichiro. » Termina le konohajin après un discours à l’attention de Kurasa, dont je n’ai pas écoutée un seul morceau.

« Oh, non non mec. Tu fais fausse route là. » Lui rétorquai-je en ricanant. « On a jamais dit qu’on voulait la buter ta Hokage chérie. On veut juste la trouver, discuter, et plus si affinité, ahah ! Viens pas parler d’assassinat, tu nous fais passer pour les méchants voyons … D’ailleurs tu t’es même pas présenté, c’est vachement impoli ça. Un vrai manque d’éducation. »

La réplique s’adressait autant à l’un qu’à l’autre. Le troisième larron n’avait sans doute pas totalement disparu malgré sa tirade. Même si je ne détecte plus aucune trace de son chakra, je doute franchement qu’il se soit fait la malle. Un camouflage sans doute, ou un truc dans le genre. Rien de bien important, mais faisons tout de même attention.

« Donc ? Vous vous appelez comment ? Qu’on sache au moins quel nom inscrire sur vos tombes. »

Punaise c’était trop classe ! Digne d’une réplique de film ! J’en aurais presque eu les larmes aux yeux, mais pour le moment j’étais plus occupée à faire une série de mudra dans mon dos, activant ma technique d’anticipation. Pas la peine de dépenser son énergie à tout va pour le moment. Aussitôt faite, je fis mine de m’échauffer, de m’étirer les bras en même temps qu’éparpiller des minuscules morceaux d’os un peu partout sur le terrain. Pas discrète du tout cette technique, faudra que je travaille à une version moins visible plus tard.

« Pas d’inquiétude messieurs, c’est le résultat du brun. A force de me provoquer, je fini par en avoir trop en avoir trop sur le cœur, et faut évacuer tout ça … Piouf, ça va mieux. Oui donc vous disiez ? Vos noms ? »


Spoiler:
 


Dernière édition par Kaguya Milly le Dim 7 Fév 2016 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyJeu 28 Jan 2016 - 0:43

Alors c’était ainsi que le destin en avait décidé ? Premièrement, le binôme eut la surprise, bonne ou mauvaise selon l’issue du combat qui s’amorce, de tomber sur des ninjas du village de la feuille ! Maintenant, ils se rendaient tout les deux compte que le plus haut gradé des Konohajins étaient au courant de l’événement poussant Milly à se venger d’Aburame Miko. Lors de la première rencontre entre le Tenbatsu et la Kaguya, cette dernière avait souhaitée ne pas donner plus d’informations quant à son appartenance ou non à l’organisation de Nukenin, monté par Sabakyo Seito. Aujourd’hui, Kurasa apprenait non seulement que la cheffe de clan en avait fait partie, mais, d’après ses mots, elle considérait même ce groupe d’individus comme une famille ! Un sentiment que le ninja masqué avait oublié depuis bien longtemps maintenant. Cependant, il pouvait aisément admettre qu’un tel ressenti ne pouvait que donner plus de crédit à la quête dans laquelle s’était lancé la belle blonde. Surtout que l’histoire relatant la fin du Shoraizen semblait complexe et dramatique…

Entre le fait que le leader, Sabakyo Seito, se montrait de plus en plus dangereux au point de potentiellement s’en prendre à ses camarades, que celle qui allait devenir la future Nanadaime Hokage se soit amusé à jouer les traîtres, en récoltant le plus grand mérite au final, et l’implication de deux grands villages cachés pendant la destruction de l’organisation, cette affaire avoir de quoi faire couler beaucoup d’encres ou de sang. Peut-être bien que le Kaihô-sha eût raison d’accuser les différents villages et de souhaiter leur destruction ! En général, lors de problèmes de grandes envergures, toutes les puissances ont les mains dedans. Question d’intérêt. Le Tenbatsu ne pouvait s’empêcher de trouver dommage leur manque d’accusation face aux Daimyos. D’ailleurs, il se retint de faire tout commentaire par rapport à cette histoire qui ne concernait que Kaguya Milly et se contentait d’observer les réactions de chacun, tentant tant bien que mal de faire abstraction des provocations stupides de l’autre Konohajin…

Puis ce fut à son tour de se voir adresser la parole par le brun. Peut-être que celui-ci avait pris la mise en garde du ninja masqué pour une provocation tant sa réponse fut directe et sèche. Seulement, il ne savait pas à qui il avait affaire. Son interlocuteur ne venait pas d’apparaître au bon gré du vent, il avait un vécu, une idéologie et de l’expérience. Il devait même être le plus vieux de tous les protagonistes présents ! Dès lors, il savait très bien comment cela se passait au sein d’un village shinobi. Certes, on pourrait lui répliquer que son argument ne tient que pour l’échec que fut le village de la Brume, seulement, les agissements des autres villages cachés étaient connus de tous à travers le monde ! D’autant plus aujourd’hui avec l’apparition de l’homme masqué et sa longue liste d’accusations débitées quelques minutes plus tôt ! Qui oserait lui dire qu’il mentait ? Personne. Tout était bien réel ! Avant de terminer son long discours, le mentor Konohajin réitéra son refus de céder une quelconque information au duo de Nukenin et se préparait plus que jamais à devoir combattre !

« Très bien… Alors nous arracherons les informations de vos bouches par la force ! »


Caché derrière sa grosse écharpe et son Sugegasa, le regard du déserteur restait encore à portée de vue par tous et chacun pouvait remarquer ses sourcils se froncer et une expression sévère se dessiner sur son visage ! Tenbatsu Kurasa allait donner raison au shinobi de la feuille en amorçant de manière directe ce combat. Prenant bien appui sur le sol, il rejoint ses deux mains et commença activement à malaxer son chakra. Il n’avait que peu de temps pour penser à un plan et il ne pouvait pas se permettre de communiquer à haute voix avec sa partenaire sans quoi toute tentative d’assaut serait inutile. Heureusement pour lui, il avait eu la bonne idée d’activer une technique Genjutsu lorsqu’il retrouva la Kaguya au bar. Cette technique issue de l’art de l’illusion lui permettait de dépasser certaines frontières et de parler par le biais de l’esprit avec sa partenaire. Ses « consignes » étaient simples…

*Milly, je doute que le ninja de Suna ait réellement quitté la zone, il doit se cacher dans les alentours d’une manière ou d’une autre. Reste sur tes gardes…

Mais pour le moment, on va s’occuper de ses deux-là. Ils ont été assez insultants envers nous pour qu’on les laisse s’échapper en vie et sans nous donner le moindre indice sur la position de la Hokage. Ne flanche pas, et tue s’il le faut. Hmm… De toute manière, il en va de l’accomplissement de ta vengeance…

Essaye de profiter de ma première offensive pour t’occuper du plus arrogant, je m’occupe de l’autre…*


Le binôme ne connaissait ni le niveau, ni les capacités de leurs futurs opposants. Cependant, il ne pouvait se permettre de perdre plus de temps en les regardant dans le blanc des yeux sans rien faire. Comme prévu, il était temps de passer à l’action ! Descendant de sa longue manche, une bombe fumigène vint discrètement se loger dans sa main. Sans attendre une seconde de plus, le Tenbatsu s’élança à toute vitesse vers ses cibles, adoptant la course typique des ninjas ! Les deux camps n’étant distancés que d’une dizaine de mètres, le mercenaire arriva rapidement à la moitié du parcours. Dès lors, ce dernier lança puissamment la bombe au pied de ses adversaires et bondit haut dans les airs de sorte à se trouver juste au-dessus du duo de la feuille. L’explosion créa un nuage opaque de fumée happant en son sein les deux Konohajins. L’offensive n’en était pas finie pour autant ! Tout en sautant dans les airs, Kurasa avait exécuté une courte série de mûdra…

*Katon Goukakyu no jutsu*

Une boule de feu sortit de la bouche du ninja masqué et était destinée à s’écraser sur ses adversaires. Leur réaction allait être intéressante, tout comme celle de la cheffe de clan ! La belle blonde allait-elle profiter de cette première action ? Comment est-ce que les ninjas du village caché de la feuille allaient-ils réussir à échapper à la sphère brûlante qui menaçait de s’aplatir sur eux dans quelques secondes ? Les réponses à ses deux questions allaient s’écrire dans les quelques fractions de secondes qui suivent, tandis que le Tenbatsu, lui, allait atterrir derrière ses deux proies…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Rakuzan Satochi
Rakuzan Satochi
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyJeu 28 Jan 2016 - 17:56


Satochi avait du mal à croire qu'il faisait face à une ex-membre du Shoraizen revancharde. Kahuya Milly en avait après Miko. Décidément, cette organisation même après sa destruction reviendrait sans cesse à la charge avec ses vieux démons.
Tant bien que mal, Satochi avait tenté d'expliquer le point de vue Konohajin sur cette situation qui par le passé avait été plus qu'alarmante.
Mais apparemment, c'était sans côté sur l'esprit fermé de la Kaguya.


- Décidément, tu ne comprends pas... dit-il en serrant le poing. Le Shoraizen a toujours concerné Konoha ! Et vous avez pu compter sur le village pour vous développer sans que l'on vienne vous déranger. Mais qui chez vous avez assez de puissance pour arrêter Seitô ? QUI ! s'exclama le brun.

Certainement pas Milly, ni Matawa, ni Kohei, Seitô était le Chef de cette organisation et ce n'était pas pour rien. Sa puissance dépassait celles des autres et c'est pour cela qu'il a dévié de ses objectifs principaux.

- Seul Miko pouvait l'arrêter. Tu penses que c'était un acte Konohajin mais qui te dis qu'elle n'a pas agi en tant que membre du Shoraizen ? Ta quête n'a aucun sens, et la vengeance te mènera absolument à rien.

La situation semblait s'échapper de plus en plus, le combat semblait impossible à éviter, mais le Rakuzan avait encore un atout dans sa manche. L'atout Natsuno Tsubaki, la kunoichi qu'il avait interrogé à l'époque.
Seulement, l'énumération de cette personne eue plutôt l'effet inverse de ce qu'il avait espérait.
Décidément, les shinobis des villages cachés étaient de véritable monstres persécutant les Nukenin. Satochi pourrait s'armer d'otant de patience que possible, cela ne changerai pas dans l'esprit des deux shinobis face à lui. En omettant les insultes, le brun avait l'impression d'être jugé pour un crime qu'il n'avait pas commis.


- Là encore tu n'y es pas, je suis celui qui a jugé qu'elle n'était pas un danger pour Konoha et qui a autorisé sa liberté. Celui qui a autorisé qu'elle poursuive sa route avec toi si tu préfères, en l'échange de quelques petites informations. Comment crois-tu que je connais ton nom ?

Bref. La discussion allait quoi qu'on puisse dire bientôt s'arrêter. Des deux côtés, les provocations fusaient et les refus d’obtempérer s'entrechoquer, l'issu était fixé.
Bien que l'entêtement des deux Nukenins fît presque pitié au Jônin de la feuille.
En Jônin de Konoha, Satochi allait combattre pour protéger son Kage mais aussi le Genin à ses côtés et par-dessus le marché, il ne laisserait pas tomber les membres de son Clan qui comptait sur lui. Aujourd'hui, il ne serait pas défait.
Alors, lorsqu'on lui demanda son nom pour pouvoir l'inscrire sur la tombe. Il fut envahi d'un sentiment qu'il n'avait plus ressentit depuis longtemps. Depuis ce jour où le Démon Cendré disparu de ce monde. Kaguya Milly et son copain au chapeau allaient connaître la peur. Ils venaient d'entrer dans le terrain de jeux du Rakuzan.


- Rakuzan Satochi, Jônin de Konoha et Godaime Hanshu du Clan Rakuzan.

L'affrontement était proche. Hebi et Satochi faisaient face. Entre-temps le Sunajin avait mit les voiles, mais son soutien allait aider le brun à ne pas perdre dans ce combat. Il y avait beaucoup de choses en jeu, et même morts, aucune information sortiraient de sa bouche.
Les Nukenin lancèrent donc les hostilités. Milly sembla se concentrer et parsema le sol de nombreux morceaux d'os.
Le mec au chapeau lui fonça tête baissé à la rencontre du Rakuzan et d'Hebi, la concentration de Satochi lui permit de ne pas louper le petit objet venant se loger dans la main du Nukenin.
L'instant d'après, les konohajins étaient plongés dans l'obscurité d'un fumigène. Le lâche.


Cependant, l'action était un poil téléphoné, il était évident qu'après un tel mouvement une attaque surprise allait suivre. D'ailleurs, la chaleur augmenta progressivement tout en s'approchant avec dangerosité. Mais le brun n'allait pas se laisser avoir par une technique aussi grossière.
Prenant fermement appui sur ses jambes. Il bondit sur le côté tout en affichant un signe incantatoire. L'instant suivant, Satochi Rakuzan avait simplement disparu.
Pourtant, il restait toujours présent, était-il dans les airs ? Sous terre ? Le casse-tête s'annonçait délicat pour ses opposants en revanche, Satochi savait parfaitement où ces derniers se trouvaient.
Le type au Sugegasa venait tout juste de se positionner à quelques mètres de la précédente position du Rakuzan et Milly n'avait pas bougé d'un poil. N'oubliant pas le potentiel du Sunajin et tout en se précipitant en toute discrétion Satochi transmit ses informations par la pensée.


* - Le mec est quasiment là où on se trouvait avant qu'il bouge. Je dirais quelques mètres plus loin seulement. La femme n'a pas bougé. Soutien mon coéquipier s'il te plaît. Je me charge du reste.*

Le temps de terminer sa phrase et voilà que Sato' se trouvait derrière Kurasa. Quelques mètres seulement, mais complètement invisible. À vrai dire, seuls des experts en sensorialité auraient une chance de mettre à mal son camouflage.
Il composa donc une série de mudra et lança sa technique. Venu de nul part et à seulement trois, quatre mètres de Kurasa, le dragon de lave se dirigea vers sa victime.
Les réponses seraient intéressantes pour l'heure. Le brun restait complètement dissimulé et toujours attentif à ce qu'on pourrait lui proposer en retour.



Actions:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hebi
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyDim 31 Jan 2016 - 0:55

L'étincelle a été par notre génie provocateur, la mèche est allumé, il risque de pleuvoir des boulets de canons, munis-toi d'un parapluie. Chacun notre tour, on a su user de nos capacité pour irriter les deux chasseurs de têtes. Au vue de leur réaction pitoyable, je reste au aguets, observant chacun de leur mouvement. Les deux proies sont immobiles, leur chaleurs corporelles me donnent des envies sanguinaire, prêt à bondir avec mes crocs. Je te lance Croc de mort et K.O technique. Pendant que notre hideuse créature débatte du passé du kage de Konoha, je concentre tout doucement mon chakra à travers mon corps. Je prend de l'avance, je suis le futur. Le Sunajin avait mit les voiles avec sa poudre d'escampette, avant de provoquer lâchement nos deux charognards. Je ne suis pas un très bon diplomate, il n'a même pas voulu nous aider, il faudra oublier ça dans ma carrière. Alors que je réfléchis à une nouvelle tactique, une voix commence à parler dans mon cerveaux. Une voix familière, le sunajin n'est finalement pas partis de la zone de combat. Cela doit être un combattant illusionniste, ça pimente l'affrontement. Je n'ai jamais vu de spécialiste des illusions, un art que je ne perçois pas d'un bon œil. Il va pouvoir déstabiliser les adversaires afin d'assurer notre chance de provoquer de sales dégâts. Un sourire se dresse sur mon visage, je ne parle pas et ne prend même plus la peine d'entendre ses querelles. Ils ont besoin d'un thé et un morceau de gâteau.

Notre hideuse créature appartient à une famille de Kiri, elle n'a fait honte à notre pays, devenir un pions du mal. Encore elle serait chef d'une organisation, je n'aurais rien dit mais elle n'est qu'un vulgaire serviteur du mal. Milly est spécialisé dans le taijutsu et a naturellement un squelette plus résistant que la normal. Sa capacité est d'user de ces os pour en faire des armes ou des défenses, il faudra faire attention. Le second, on ne connait pas son nom. On ne peut pas faire d'analyse complète mais c'est lui qui déclenche le combat. Il assemble ces mains et semble se concentrer, ma jambe droite recule de quelques centimètres, prêt à foncer vers mes prédateurs. Pourtant, je reste là à observer sans trop me bouger pour passer à l'offensive. Je préfère attendre les attaques de mes adversaires afin de mieux riposter. La blondasse parsème le terrain de ces os, aucune attaque faite par la Kaguya. Cela serait bête de rentrer dans son jeu, un long sourire se dresse sur mon visage, on a comme une envie de bondir sur ce sale piège.

« Gekei Hebi, tu ne crois pas qu'on m'a mit sur ton chemin pour abattre la colère de nos ancêtres sur tes piteuses ambitions ... »

On se présente comme il se doit. J'ai le soutient du Sunajin pour n'importe quelle offensive, son immobilisation plus mon offensive aura une bonne chance de toucher notre adversaire. Je ne connais pas les compétences de la Kaguya, elle peut-être plus puissante que moi, je ne vais lui montrer ce que c'est d'être un vrai Kirijin. Je commence une série de mudra et assemble mes paumes afin de réaliser la technique. Rupture de contact, une base de lame se forme en Doton, plus ma main gauche s'éloigne, plus la lame se forme progressivement. On va rester sur du classique léger. Pendant ce temps, Satochi se bat contre l'Inconnu ou Michael Jackson pour les intimes. Une offensive faite au corps à corps et il balance un fumigène. Je me retrouve aveuglé et perdant la localisation de mon ennemi. Une chaleur intense, j'ai cru que j'allais passer au barbecue. Encore une voix dans la tête, je me prend pour Jeanne d'arc, c'est la voix de Satochi. Il me donne exactement la position de Milly. Je fonce sur l'occasion, exécutant mes mudras dans ce nuage opaque. Finissant l'incantation avant de sortir de ce dernier, je profite de l'effet de surprise, quelques mètres de sa position. Je bondis tel un serpent, mon torse s'allongeant, des écailles violettes le recouvrant. Une attaque digne d'un Anaconda, un mouvement latéral sur le torse de Milly, je bondis en arrière afin de lancer mon kunai avec le parchemin explosif sous ces pieds. Activant l'explosion tout en m'éloignant de mon adversaire, ma lame devant mes yeux, un nuage noir s'est formé avec l'explosion. Il ne faut pas perdre de vue ce nuage, de toute façon, Satochi me donnera sa nouvelle position. On a plutôt une bonne équipe et équilibré, on va s'en sortir dans cette guerre.



Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kouzen
Samui Kouzen
Informations
Grade : Genin
Messages : 41
Rang : C

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyLun 1 Fév 2016 - 5:19

Nous y étions vraiment, mais genre vraiment. Déjà que le contexte était pas jouasse, mais, si en plus on se tape dessus comme des barbares, je ne vous raconte pas les ambiances. Moi qui espérais désespérément que nous nous retrouvions tous au dernier bar de Suna pour festoyer ensemble. Alala, je me voyais déjà, bras-dessus, bras-dessous avec mon cher inconnu au grand chapeau en train de s’enfiler des kilomètres de shots payer par la jeune femme blonde qui se nommait… Merde ! Je n’ai pas retenu. Je ne suis pas bon avec les noms, faut pas m’en vouloir. Je m’appelle comment d’ailleurs ? Jean-Jacques ? Nah. Michiki ? Non c’est trop nul comme prénom ça ! Je ne peux pas m’appeler comme ça ! Kioshi ? Non, on dirait que je suis un amoureux des tentes avec ce prénom… Yoshimitsu ! C’est ça ! La vache… Je galère aujourd’hui. Bref, reprenons. Les deux Konohajins auraient étés là aussi pour profiter de l’alcool gratuit. On aurait chanté, dansé, picolé comme des trous. J’aurais sûrement finit par vomir dans les toilettes pendant que la demoiselle tenterait de négocier la note à coup de faveur s… Trop loin ? Trop loin.

Dans tous les cas, si tant est que cette utopie pouvait potentiellement exister, tout espoir a été brutalement annihilé. Mon petit cœur invisible fut fendu en deux. Car oui, je vous le rappelle, je suis actuellement invisible enfin, juste pour nos deux fous de la baston. Les autres vielles branches pouvaient me voir, adossé à un mur, continuant de dévorer ma clope. En vrai, je m’étais juste mis à l’abri, car déjà, je n’aime pas me battre et en plus, mon petit doigt me dit que je n’ai pas forcément le niveau, mais ça, c’est notre petit secret.

Du coup, je me suis dit que disparaître un tour histoire d’observer pouvait se révéler marrant. Alors, attention. J’aimerais revenir sur mes propos. Quand je dis que je n’aime pas me battre, c’est faux. Non, ce que je n’aime pas c’est usé de mes poings, me salir les mains en gros. Alors oui, si vous le désirez, vous pouvez me considérer comme une petite lopette. Du coup, j’attendais le moment opportun pour entrer dans la bataille, sans vraiment entrer dedans. Je ferai sûrement juste un petit coucou et puis voilà. Qui plus est, je suis sûr que nos deux potentiels tueurs de Kage seraient ravis de me revoir !

Pendant ma pseudo absence, une véritable battle avait déjà débuté entre le Jônin et la tête blond… Flavia ! Elle s’appelle Flavia, non ? J’ai vraiment un problème avec les prénoms. De toute façon, les deux tagazous étaient donc engager dans une joute verbale des plus frénétiques. C’était vraiment… Pittoresque oui. Nous avons même eu le droit au classique « ptite merde ». Alors celui-là, j’ai dû me retenir de ne pas expulser ma clope et rigoler. Bon sinon, je vous passe le baratin habituel, déjà parce que c’est long et parce que je m’en fous complètement et je me permets de généraliser en me demandant qui en déjà eu quelque chose à foutre ? Voilà. Bien cordialement.

Les fions étant terminés, place à la castagne. Monsieur grand chapeau engagea les hostilités en usant un fumigène. Pendant ce temps, je reprenais tranquillement une autre clope de mon paquet, prêt à être allumé. Cependant, mon feu ne semblait pu vouloir fonctionner. ‘Tain, si j’ai pas de clopes dans ce combat de merde, je vais finir par vraiment me barrer. Heureusement pour moi, mon sauveur arriva sur son grand cheval blanc. Il cracha un puissant Katon en direction des deux Konohajin. Profitant alors de mes derniers instant de camouflage, je m’approchai en courant pour tendre légèrement ma clope afin qu’elle s’allume. Une fois ceci-fait, je la collais dans mon bec et j’écoutai les paroles de notre leader. Il m’indiquait les positions de nos ennemis et j’étais donc prêt à en découdre.

Dans un premier temps, même s’il m’avait demandé d’aider son coéquipier contre Mil… Milène ? Non ? Merde. Bref, je voulais lui laisser un petit cadeau. Je courrai en direction de Chpaeau-man afin de lui passer devant. Ma technique se désactiva, donc, et j’apparaissais pile devant sa tronche. Tout en le regardant, je déposai mon cadeau qui n’était rien d’autre qu’un petit genjutsu de derrière les fagots. Par la même occasion, comme tout le monde donnait son prénom, je faisais de même.

« Jean… Yoshimitsu, du clan Yamada de Suna ! »

Je continuai ma course pour rejoindre le Konohajin afin d’affronter la demoiselle. J’arrêtai ma course pour rester à une distance raisonnable afin de lancer ma première offensive. J’augmentai la chaleur environnante pour plonger la jeune femme dans un Genjutsu où chaleur va la déstabiliser. Tout de suite après, je créai une dizaine de clones pouvant se déplacer, porter des coups etc. Bon, en vrai, ce ne sont que des illusions, mais ça, il ne faut pas le dire. Je changeai alors de position avec eux afin de tromper mes ennemis pour qu’il ne sache pas lequel et le vrai. Mes copies et moi-même tirèrent une taffe, observant He… Hebi oui ! Observant donc, Hebi, passer à l’attaque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Kaguya Milly
Kaguya Milly
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyLun 1 Fév 2016 - 17:06

Spoiler:
 


« Décidément, tu ne comprends pas … » dit le supérieur du duo de konoha en serrant le poing. « Le Shoraizen a toujours concerné Konoha ! Et vous avez pu compter sur le village pour vous développer sans que l'on vienne vous déranger. Mais qui chez vous avez assez de puissance pour arrêter Seitô ? QUI ?! Seule Miko pouvait l'arrêter. Tu penses que c'était un acte Konohajin mais qui te dis qu'elle n'a pas agi en tant que membre du Shoraizen ? Ta quête n'a aucun sens, et la vengeance te mènera absolument à rien.

- T’as pas l’air de comprendre. T’as pas ton mot à dire dans ma quête, comme la présente. Je vois bien que toi aussi tu trouverais ce combat stupide mais dans ce cas aide-nous. Dis-nous où est Miko … Non ? »

A l’entendre ensuite parler que c’était grâce à lui de Tsubaki avait été jugée innocente, j’avais l’impression que je lui en devais une. La bonne blague. Encore heureuse qu’elle a eut ce jugement oh !
Voyant que ni lui ni moi n’obtiendrions rien de l’adversaire, il daigna enfin de donner son nom. Satoshi du clan Rakuzan, chef de clan de ce dernier et Jônin de Konoha. Pas mal du tout, c’est du lourd qu’on a là. Raison de plus pour être d’autant plus prudent. Par contre le morveux à côté lui, il ne donnait pas du tout le même effet. Hebi du clan Gekei. Tiens donc, le clébard enragé serait originaire de Kiri ? Ce clan-là, qui a le don de se transformer en animal, il était bien natif de l’archipel autrefois oui ? Ou alors c’est que j’ai rien compris aux cours d’histoire de ma mère, ça c’est possible aussi …

L’inconvénient d’un binôme, c’est parfois que l’autre ne réagit pas vraiment comme on le souhaiterait. Dans le cas de Kurasa, ce fut ce déchainement de violence qui brisa toute possibilité de dialogue. Pourquoi ? Ralala, trop brutal ce garçon. Et tous les mecs en général en fait … Le sous-fifre konohajin en était un très bon exemple, avec ses provocations enfantines alors que son collègue gardait bien mieux son sang-froid. La différence de puissance et d’expérience entre eux deux était flagrante.
Mais bref, mon coéquipier a moi s’élança à l’assaut de l’ennemi tandis que pour le moment je préférais observer. Se jeter à corps perdu dans la bataille sans connaitre quoi que ce soit de l’adversaire, c’est souvent une très mauvaise chose. Les claques passées semblent porter leurs fruits, je deviens raisonnable ! Truc de dingue !

Une voix retentit soudainement dans ma tête. La voix de Kurasa en fait. C’est quoi ce bordel ? Woah c’est trop bizarre. C’est un coup à devenir cinglée cette technique … Il expliquait son plan, précisant au passage que le sunajin n’avait sans doute pas déserté le champ de bataille. Ça c’est quasi-certain, abandonner les troupes de Konoha reviendrait certainement à une trahison entre leur village. Mon nukenin d’allié souhaitait que je profite de son offensive pour m’occuper du plus arrogant des adversaires.

*Ça marche, de toute manière il me tape sur le système aussi. Fait attention à toi et préviens-moi sitôt que tu es en difficulté. Le bracelet en os que je t’ai posée n’est pas là que pour faire joli.*

Mmh, est-ce qu’il a reçu le message ? C’est vraiment étrange de communiquer par lien télépathique. C’est limite si on a l’impression de ne plus être tout seul dans sa propre tête. Enfin le côté positif c’est aussi que j’allais enfin pouvoir voir la puissance de Kurasa en pleine action. Peut-être que ça expliquera cet air si sombre et dominateur qu’il a quand il parle.
Premier assaut, un fumigène lancé aux pieds des deux konohajins. Un épais nuage engloba aussitôt les cibles, les aveuglant autant que nous gêner pour les viser. Là encore ça aurait été utile d’avoir des connaissances plus poussées en sensorité … Décidément il faut vraiment que je me trouve un prof pour corriger ces lacunes. Ça devient urgent. Woah il n’y va pas de main morte ! Une boule de feu dans le tas pendant qu’il saute au-dessus du fumigène et hop il disparait derrière. Enfin non, il ne disparait pas franchement puisque son attaque a permit de dissiper la fumée bien plus rapidement que si on avait laissé tout cela en place.

Tiens, une épée en roche est apparue dans l’une des mains du Gekei. Sérieusement ? Il veut se battre au corps à corps ? Ohohoh, viens mon petit tu sais comment me faire plaisir toi. Vas-y viens, je t’attends. Un duel kirijin, ça doit faire des années que ce genre d’évènement n’a pas eu lieu.
Kurasa est en prise avec Satoshi, je vais donc m’occuper des deux autres. Tss, filer le boulot le plus dur à une frêle demoiselle c’est vraiment pas galant. Faudra que Luka fasse attention, ce serait con qu’il lui fasse le même coup à elle aussi, ce polisson ! Oh ? Attendez, voilà que le sunajin réapparait dans la bataille ! Yoshimitsu qu’il s’appelle ? Ou Jean ? Non ça doit être le premier nom, l’autre ne lui irait pas. Mais d’un autre côté, on sait tous combien les parents ont parfois des idées farfelues pour donner des noms. On va l’appeler Yoshi alors. Voilà, comme ça, parce que c’est mignon et plus court de Yoshimitsu. Le clan Yamada, ce ne serait pas eux qui font un truc avec la chaleur ? Ah le doute … Ou alors ils manipulent le son ? Nan je dois confondre. Rah voilà pourquoi ce n’est pas bien de dormir au lieu de réviser !

Le Gekei attaqua le premier en étirant son corps comme un serpent. Ah punaise c’est dégueulasse comme style mec ! Écœurant ! Y a quand même des bestioles plus classe que ces reptiles ! Bon, il me chargea dessus avec son sabre rocheux, un os dans le sol et je me projetai sur le côté, esquivant l’attaque sans aucune difficulté. Seulement ce n’était pas tout, et là le petit Yoshi y ajouta son grain de sel. En reculant le serpent avait laissé un parchemin explosif sous mes pieds, et l’autre venait de faire une série de mudra. L’instant d’après tout l’environnement devint terriblement chaud, comme si j’étais au milieu du désert oui. Bah voilà, j’avais raison ! Il manipule bien la chaleur ! Maintenant c’est quoi ? Du ninjutsu ou du genjutsu ? Difficile à deviner, et surtout pas le temps. J’esquivai une nouvelle fois en me projetant sur le côté mais la combinaison des deux attaques m’empêchait de tout éviter. L’explosion me déséquilibra, me faisant faire un roulé-boulé jusqu’aux pieds d’un banc. Aie aie aie … ça fait pas du bien. Ah par contre la température extrême a disparue. Ce serait un genjutsu ? Tss, l’art le plus lâche qui existe dans l’arsenal d’un ninja.

*Milly, un coup de main s’il te plait.*

Kurasa venait à nouveau de parler dans ma tête, et en effet je le voyais immobile, comme figé alors qu’un dragon de lave lui arrivait sur le coin de la figure. Bah voilà banane ! Faut pas foncer tête baissée ! C’est les Kaguya qui font ça normalement ! Mais nous on peut, on est solide, pas toi …

*Ne bouge surtout pas, même pas d’un pouce* lui dis-je par message mental.

Sans perdre une seconde je plantai mes doigts dans le sol, ignorant totalement la dizaine de Yoshimitsu qui venait de pop au milieu du champ de bataille. L’instant suivant des os immenses, tranchants et extrêmement solides sortirent du sol sur toute la zone. Tel des arbres sans feuille, haut de trois bons mètres, détruisant mêmes les bâtiments trop proches et ne laissant ainsi aucun échappatoire aux ninjas adverses. Concernant Kurasa, j’avais pris soin de l’esquiver du mieux que je pouvais, en me basant sur la position du bracelet qu’il portait encore. Il était à présent complètement encerclé le pauvre, devant, derrière, sur les côtés, des os partout. Il était même possible qu’il se sente comprimé, serré dans ce paysage d’ivoire. Mais c’était l’unique exception, tous les autres n’eurent évidement pas droit à ce traitement de faveur.

La vivacité de l’action avait permit plusieurs choses, déjà d’emmerder Hebi et Yoshi, de gêner Satoshi mais surtout de protéger indirectement Kurasa de l’attaque draconique de son adversaire. En effet le jet de lave vint frapper de plein fouet les os qui venaient de pousser justement, les faisant limite fondre sur le coup. Et franchement, pour réussir à faire fondre des os kaguya, c’est bien la preuve que ce Satoshi n’est pas à prendre à la légère. Une petite pousse de la main et ils tombent, mes excroissances réputées si solides, ça crains … Quelle idée de manipuler de la lave aussi, c’est hyper dangereux comme élément !
Ah oui, j’oublie un dernier atout à cette technique, je suis maintenant planquée au milieu de ma « forêt » blanche, héhé.


Spoiler:
 


Dernière édition par Kaguya Milly le Dim 7 Fév 2016 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyJeu 4 Fév 2016 - 17:09

Les pieds posés à terre, Kurasa se retourna pour tenter de regarder l’étendue des dégâts que son petit assaut avait engendrés. La fumée opaque laissée par sa bombe fumigène venait d’être soufflée par la grande sphère brûlante qu’il avait crachée quelques secondes après, laissant à présent place à un nuage de poussière. Le vacarme provoqué par le choc de la technique du Tenbatsu venait se mêler au chaos qui régnait dans l’entièreté du village du Sable. Bien que la boule de feu envoyé par le ninja masqué ne soit pas la plus puissante parmi son catalogue, cette dernière laissait quand même l’espoir d’avoir fait quelques dégâts au duo de Konohajin. Après tout, l’affinité Katon était connue pour faire de gros dégâts. Dès lors, la question au centre de toutes les attentions ne faisait aucun doute. Est-ce que les deux ninjas du village caché de la feuille s’en étaient sorti ? Son regard concentré dans le paquet de poussière, le Nukenin tenta d’y entrevoir une quelconque réponse…

Tout à coup, sans qu’il n’ait vu un seul mouvement le précédant, un dragon de lave fonçait droit dans son dos. Il sortait de nulles parts, ne semblait avoir été invoqué par personne et pourtant, il était bien prêt à le percuter dans quelques secondes ! Il fallait que le Tenbatsu se défende au plus vite sans quoi son combat pourrait déjà être terminé ! Cependant, alors qu’il commença une série de signes, un individu qui avait pourtant fait mine d’avoir disparu se dévoilait juste sous ses yeux. Le ninja de Suna à l’attitude paresseuse et teinté d’arrogance était de nouveau rentré en scène. Son regard plongé dans celui de l’adversaire, le déserteur sentit tout ses sens se chambouler ! Quelque chose s’était produit et il était incapable de savoir quoi. Tout ce dont le mercenaire se rendait compte étant que le Sunajin n’était déjà plus devant ses yeux et qu’il faisait n’importe quoi avec ses mains. La menace était imminente et il ne pouvait vraisemblablement pas se défendre lui-même. Il n’y avait qu’une seule solution pour que cet affrontement ait la chance de se poursuivre plus longuement…

*Milly, un coup de main s’il te plait.*

Aussitôt demandé, aussitôt fait. Le temps d’entrer en scène était bel et bien venu pour la cheffe du clan Kaguya, qui avait là une opportunité de montrer toute l’étendue de ses talents. Cette dernière ne manqua pas de la saisir ! Un puissant bruit de craquement, une sensation de coupures, puis un nouveau choc ! Kurasa était à son tour pris dans un petit nuage de fumée sans réellement comprendre pourquoi. Qu’en était-il du dragon de lave qui voulait sa peau quelques secondes plus tôt ? L’ancien shinobi de Kiri tenta de s’extirper hors de la zone, où une collision eut certainement lieu, pour tenter de comprendre dans quelle situation il se trouvait. Seulement, son corps ne répondait absolument pas à ses ordres ! Au lieu d’avancer, il avait la sensation de reculer. Sa jambe droite allait de l’arrière, alors qu’il voulait que sa jambe gauche aille de l’avant ! Bref, tout était chamboulé, mais au moins il avait réussi à s’écarter un peu du lieu où se tenait le cœur du combat…

Il comprenait mieux ce qui venait de se produire. Ou presque. Une immense forêt d’os, haut de trois mètres, venait de pousser et de recouvrir la rue entière ainsi que les bâtiments qui en accompagnaient le décor ! Une technique monstrueuse qui, non seulement, devait avoir fait quelques dégâts dans le camp adverse, mais à en plus permis de protéger Kurasa. C’était bien joué de la part de la belle blonde. Au Tenbatsu d’en profiter et, peut-être, de lui rendre la pareille plus tard. Seul problème, tout ce qui se tenait devant lui semblait être inversé ! Alors pour qu’il puisse avoir la moindre occasion de se rendre utile, il devait se débarrasser de cette technique qui lui perturbait les sens, sans quoi il ne pourrait pas faire grand-chose. Heureusement, la nature même de ce bouleversement n’était pas inconnue au ninja masqué. Il lui paraissait clair que c’était dû à un Genjutsu, ressemblant de près à ceux qu’il put observer pendant ces longues semaines au sein de Youhei no Sekai, en compagnie de Yamanaka Hiro, qui excellait dans le domaine ! Tout ce qu’il devait parvenir à faire était d’en sortir en exécutant un Kai, et vite ! La concentration était de mise…
Il resta immobile quelques instants et ferma les yeux. Pour canaliser son chakra, il n’avait besoin de faire ni signe, ni prendre une pose particulière. Seule une forte concentration de son esprit était capable de l’aider, celui-là même qui se trouvait perturber à l’heure actuelle. Quand finalement…

*Kai !*

Voilà l’homme masqué libéré et de nouveau libre de tous ses mouvements. Dès lors, certaines réalités revenaient à lui, comme la vue des quelques blessures reçues lors de l’opération osseuse menée par Milly. Quelques coupures ici et là, au niveau de son épaule ou en haut de sa cuisse, mais rien de bien alarmant. Rien qui allait empêcher le Tenbatsu de riposter et c’est précisément ce à quoi il allait dorénavant s’atteler. Il bondit à travers le champ de bataille, esquivant comme il le pouvait la dense forêt d’os tranchant, jusqu’à se retrouver en haut d’un bâtiment qui s’était vu lui aussi éventrer de toute part. Malgré la forte quantité de ces pointes crée par Milly, cette dernière semblait avoir fait tout de même attention à ne pas trop opprimée son camarade en rassemblant le plus gros de son attaque sur leurs adversaires. Il était prêt à en rajouter une couche…

Il plissa les yeux et observa l’endroit où le dragon de lave s’était écrasé contre le rempart improvisé de la Kaguya. La bête en état volcanique avait foncé vers lui en ligne droite et la forêt squelettique était si dense qu’elle ne permettrait certainement pas au Konohajin de se mouvoir facilement. Il ne devait pas être loin, à quelques mètres seulement de la position initiale de Kurasa. C’était une déduction qui pouvait paraître très simpliste, mais il ne pouvait s’accrocher qu’à cela !
Sans attendre plus longtemps, il démarra une série de mûdra et concentra une quantité de chakra bien plus grande que lors de sa première offensive. Le Nukenin devait combattre sérieusement ! Ce dernier avait eu tort de se la jouer petit bras, voir de les sous-estimer parce qu’eux étaient prêts à réellement en découdre. Tout ça pour sauver la tête de leur cher Hokage…

« Voyons comment tu vas échapper à ça, Konohajin… »

De l’eau commença à se rassembler au-dessus de la tête du Tenbatsu, formant une masse qui se montrait de plus en plus importante ! L’imposant bloc liquide prit ensuite la forme d’un féroce requin qui s’empressa alors de foncer vers la position approximative établit par son maître. Le risque pouvait paraître énorme, voir stupide, si jamais Kurasa dépensait toute cette quantité de chakra pour rien. Seulement, il avait plus d’un tour dans son sac ! La technique qu’il venait d’employer n’avait pas forcément besoin de taper au bon endroit pour produire les dégâts attendus. La bête aqueuse ne se trouvant maintenant qu’à quelques centimètres de son lieu d’impact, il pouvait prouver ces quelques lignes. Il fit un seul et dernier mûdra pour compléter son assaut ! Aussitôt, le squale liquide disparu dans une puissante explosion, promettant à quiconque en serait victime des dommages plus que sérieux…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Rakuzan Satochi
Rakuzan Satochi
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptySam 6 Fév 2016 - 0:31


Le combat tant redouté avait commencé et sans crier garde, le shinobi errant au chapeau avait lancé la première offensive avec une combinaison très lâche d’un fumigène et d’une technique d’assimilation Katon.
Mais c’était sans compter sur l’anticipation presque animale du Rakuzan qui sans grand effort était parvenu à s’extirper de la supercherie.
Le Jônin de la Feuille allait d’ailleurs prendre un avantage certain dans cet affrontement dans les secondes qui suivirent.
Devenant parfaitement invisible, il tendit une embuscade magmatique à Kurasa qui sans une aide extérieure ne pourrait qu’encaisser de lourds dégâts.


Sa partenaire Kaguya semblait assez éloignée et également bien occupée par Hebi et Jean-Yoshimitsu qui avait unie leurs forces pour se battre à arme égale avec la kunoichi.
Ces considérations laissèrent donc Sato’ confiant vis-à-vis de son attaque. Mais, le brun avait quelques parts eus tort de sous-estimer la Kaguya qui sans crier garde avait fait émerger de grands pics osseux qui vinrent protéger le Nukenin acculé par le Rakuzan.
Un jutsu clanique à distance, des compétences sensorielles ? Le brun ne pouvait savoir et sans ses sens toujours en ébullition prêts en intervenir à tous moment, il aurait sans doute pu encaisser de lourds dégâts.


Cependant, le Vent avait parlé et toujours parfaitement camouflé, le brun s’était envolé bien au-dessus des dangereux pics osseux.
Sain et sauf, il pouvait depuis les airs observer la scène.
L’homme au chapeau avait visiblement encaissé de légers contrecoups suite à la protection improvisée.
D’ailleurs, ce dernier ne tarda pas à sortir de la zone dangereuse, après tout sa petite protection commençait déjà à fondre sous la température diabolique de la lave.
Kurasa s’était donc réfugié sur le toit de l’un des bâtiments environnent, il semblait scruter les environs lorsqu’il expulsa une énorme quantité de Suiton vers la position où il se trouvait précédemment.
Bien, ça avait l’air d’être clair… Aucun des deux ne possédait des pouvoirs de senseur, car si cela avait été le cas, Kurasa n’aurait jamais attaqué dans le vide. Et si Milly avait eu ce pouvoir alors elle l’aurait indiqué à Kurasa avant que ce dernier n’use bêtement de son chakra.


Il ne restait donc plus qu’à comprendre comme Kurasa avait obtenu l’aide de Milly… Une coïncidence ou bien une liaison mentale via Genjutsu comme Yoshimitsu l’avait fait. C’était une possibilité et si c’était bien le cas alors le Jônin ne devait pas laisser le nukenin s’approcher des deux Genin.
Amorçant une légère descente vers les arrières de Kurasa et croisa ses doigts en forme de croix et fit apparaître une copie conforme de sa personne qui allait se joindre à la partie pour un petit moment et qui attrapa et serra Kurasa.


- Voyons voir comment tu vas échapper à cela, Nukenin.

3… 2…1...BOOM. Pendant le décompte, le brun avait emmagasiné une grosse quantité de chakra Yôton et l’avait finalement libérée, le clone se détruisant, c’est une énorme explosion qui retentit dans Suna tandis qu’une imposante quantité de lave s’éparpilla.
Le Jônin était prêt à tout pour protéger les siens, Kage, simple Genin ou simple villageois. Il ne renoncerait à rien, les nukenins étaient à présent fixé. Si cette offensive avait fonctionné, Kurasa n’aurait aucune chance de poursuivre ce combat et face à cette puissance destructrice Milly renoncerait peut-être à cette folie.
Par ailleurs, l’autre Rakuzan redevint visible et intacte et se posa à quelques mètres de Milly, le regard froid.



Actions:
 




Dernière édition par Rakuzan Satochi le Ven 12 Fév 2016 - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hebi
Hebi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 715
Rang : B+

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance EmptyDim 7 Fév 2016 - 20:04

Mes pupilles à l'affût du moindre mouvement, notre kaguya s'est plutôt bien sortit, outre le fait qu'elle n'est pas pu esquivé l'explosion de mon parchemin. Elle n'a pas le niveau d'un genin, c'est certain, elle n'aurait pas pu esquiver l’illusion plus mon combo offensif. Je n'ai pas encore exploré la branche Sensorialité alors que le serpent est un être dotant de capacités sensorielles exploitable en combat. La vision thermique est un élément essentiel pour assassiner des personnes dans l'obscurité ou dans un nuage de fumée opaque. On peut déterminer la présence de l'ennemi avec sa chaleur corporelle. J'ai encore du chemin devant moi mais il me reste des cartes à jouer. Je ne me suis pas totalement dévoilé. Il faut rester concentrer et calme. Ma consommation de chakra n'a été pas gourmande lors de cette enchainement, j'ai de quoi tenir deux à trois enchainements, si je me restreint. Dans un combat, il faut savoir évaluer son état et celui de son adversaire afin de pouvoir établir une tactique adéquate à la situation. L'explosion provoqué par mon parchemin envoie la kaguya à quelques mètres, rien de douloureux, des égratignures et quelques bleus. On a fait ce qu'on a pu mais notre haut-gradé a l'air de mettre la misère au collègue de la femme os. Un sourire se dresse mon visage, il faut lui donner de la difficulté et l'augmenter au fur et à mesure. Le premier enchainement n'était qu'une mise en scène, un amuse gueule.

De l'agitation et de la protection, la blondasse plante ces doigts sur le sol, elle nous prépare une petite surprise. Je l'attend avec impatience, j’exécute une série de mudra, il va falloir hausser le niveau pour cette attaque en préparation. Au même moment, que mes écailles apparaissent sur mon corps recouvrant ma peau s'arrêtant au milieu du cou, une sol se craquelle et des os tranchants sortent des ouvertures. C'est le bordel, on est en état d'urgence. J'assemble mes paumes afin d'enchainer avec une seconde technique avant de me faire embrocher par ces branches osseuses. Pas assez rapide, une branche arrive à me blesser du bas de la pommette droit au bas du front droit. J'arrive à m’extirper de cette arbuste géant d'os avec une esquive digne des serpents. Usant de la souplesse de mon totem, je laisse mon ancienne peau se faire empaler par les nombreuses branches perforantes et je m'extirpe de cette attaque puissante. Attrapant une branche avant de m'éjecter dans le vide, une chute de trois mètres ça peut être fatal. Usant de mon chakra, j'essaye de me stabiliser, je n'arrive pas à ouvrir mon œil droit, du sang se déverse peu à peu de la blessure. Ce n'est pas forcément douloureux mais incommodant. Il va falloir sans, il n'y a pas de belles infirmières dans les horizons. J'aurais bien voulu finir ma journée sur le canapé à boire un petit saké en compagnie d'une jolie femme, je me retrouve à me battre contre une kirijin avec un oeil en moins et des douleurs régulières.

Rien que d'y penser, ça me fait mal au cœur de faire face à un frère d'arme mais je ne conçois pas les actes terroristes. Ils ne sont pas dans le lot de Kaiho-sha mais il profite du chaos pour exécuter le visage d'un village. Il va falloir profiter de cette guerre pour arrêter un élément indésirable dans l'esquada de la ex brume sanglante. Les seules à pouvoir reconstruire la puissance de l'archipel, ce sont les polymorphes. Il va falloir rencontrer ces frères pour éradiquer nos erreurs.

Un sourire digne d'un carnassier reptilien, il est de temps d'en finir avec cette kaguya. Il me suffit d'un égratignure pour l'affecter. L'effet de ma première technique s'active naturellement, je peux secréter un poison qui paralyse le membre touché. Si notre proie est affaibli et qu'elle a du mal à bouger, on peut attendre tranquillement et attendre qu'elle ne soit plus apte à se battre. Usant de mon agilité, je m'aide des branches d'os pour m'approcher rapidement de ma cible. Cherchant dans ma sacoche, je sors deux kunais, les passant sous ma langue imbibé de poison. Dernière branche, je me projette en sa direction, lançant mes deux kunais en sa direction. L'un visant son épaule droite et l'autre sa cuisse gauche. Tel une météorite, je fonce en sa direction, ouvrant ma gueule. Mes crocs rétractable sortent, je vais croquer du Kaguya. Je n'ai pas faim et je n'ai pas envie de digérer du calcuim mais cette offensive peut-être le déclic de ce combat avec une participation du magicien.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

J. Plus qu'une vengeance Empty
Message(#) Sujet: Re: J. Plus qu'une vengeance J. Plus qu'une vengeance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

J. Plus qu'une vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #6 : Révolution :: Scission-