N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Combat #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Combat #3 Combat #3 EmptyLun 21 Déc 2015 - 22:23


Combat #3 9Cey3qO

CONTEXTE

    Une arène bondée. Un sable chaud et lisse. Une foule en délire. Un soleil de plomb. Tels étaient les éléments pour cette épreuve finale de l’examen Chûnin. Plus de 90% des participants s’étaient arrêtés aux épreuves précédentes. Ne restait en lice que la crème des Genins du monde entier. Et ils allaient prouver à ce monde auquel ils appartenaient qu’ils ne sont pas arrivés là par hasard. Ils allaient s’affronter dans une arène titanesque, modernisée et retapée exprès pour l’examen.

    L'arène des sables:
     

    Jamais un tel rassemblement n’avait eu lieu. Des Daimyos, des gradés, des Kage, des riches, des pauvres du monde entier se trouvaient dans les gradins, prêts à hurler, à acclamer, à vibrer… Au total, plus d’une dizaine de milliers de personnes se trouvaient là, à attendre patiemment que s’ouvre la journée.

    Et leur vœu fut rapidement exaucé. Quatre ninjas apparurent au milieu de l’arène, tous vêtus de la même façon : d’une tenue blanc nacrée, large et souple, et d’un ceinturon en laine qui leur serrait la taille. La seule différence entre eux résidait dans le bandeau qu’ils arboraient : un de Konoha, un de Suna, un de Kumo et un du Shukaï. Ils venaient de quatre pays différents. Ils étaient tous les quatre des gradés respectés et reconnus de leurs villages. Ils ne se connaissaient pas et, pourtant, aujourd’hui, ils allaient œuvrer dans le même but. Aujourd’hui, tous les quatre étaient les arbitres de la troisième et ultime épreuve de l’examen Chûnin.

    Après une brève présentation et un bref salut, ils s’éclipsèrent d’un claquement de doigts, sous les hurlements de la foule. Le bruit était tel qu’on pouvait voir les grains de sable du sol de l’arène trembler. Une voix retentit alors, surplombant tout le reste et installant un silence quasi-religieux dans la foule.

      - Mesdames et messieurs, bienvenue dans l’arène des sables de Suna pour la dernière épreuve de l’examen Chûnin. Les Genins du monde entier vont s’affronter sous vos yeux ébahis pour la réussite de leur examen. Mais trêve de bavardage : que les jeux… COMMENCENT !

    De mémoire d’Homme, rares furent les occasions où une telle voix, à l’unisson, se fit entendre. Et c’est dans cette ambiance que les premiers combattants furent appelés à s’avancer sur le sable...

    Puis, dans une ambiance toujours survoltée, les Genins suivants furent appelés, inlassablement. Le public en demandait toujours plus...

      - Nous demandons… Hashimoto Ether et Zenzaburô Ema !

    Déjà sur le sable, sans que personne ne l’eut vu… L’arbitre de Konoha se tenait prêt.


RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe. A noter que le 25 Décembre, le 31 Décembre et le 1er Janvier ne sont pas inclus dans les délais.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez faire une demande d’arbitrage.
    Ø Cette épreuve se passe une semaine après la fin de l'épreuve 2.
    Ø A propos des Anciens Trésors, Zenzaburô Ema en possède un. Le staff s'est réuni et a décidé que l'Ancien Trésor est mis en jeu durant ce combat. Concrètement, Emâ est en mesure de l'utiliser, et le gagnant emporte le trésor.

PARTICIPANTS ET ORDRE
    Gogyou Ether
    Zenzaburô Ema
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shinobinohattan.com
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyMer 23 Déc 2015 - 18:52



Ils avaient réussi.
Comment un groupe comme le leur, totalement hétéroclite, dont les membres ne s’étaient jamais vus auparavant, avait pu parvenir à atteindre la dernière épreuve ? Non pas que la nomade en avait douté une seule seconde, mais le fait qu’elle soit toujours dans la course l’étonnait énormément. Lorsque les derniers grains de sable s’étaient écoulés, ils avaient tous retint leur souffle, patientant bien sagement leur sentence finale. Et à l’instant même où ils apprirent que leur choix avait été le bon, Ether s’était levé d’un bond pour sautiller plusieurs fois sur place en hurlant, avant de finalement se jeter sur ses deux camarades pour les féliciter. Elle qui n’était venue que pour espérer apprendre des choses, en ressortait maintenant avec deux nouveaux camarades qu’elle comptait bien revoir. La jeune femme avait eu peur de devenir un boulet pour ces deux Autres car, contrairement à eux, elle ne savait pas se battre. De plus, la Gogyou ne pouvait pas obtenir le grade de chûnin. Jusqu’alors, tout ce que la blonde avait fait jusqu’à présent était pour les emmener le plus loin possible, tout en se découvrant des ressources insoupçonnés. Ils méritaient d’être promus !
Une équipe de médecins vint à leur rencontre pour vérifier leurs séquelles. Pour l’élémentaire, il lui aurait fallu des calmants tant elle était excitée par le bon déroulement de leur épreuve. A part ça, aucune blessure n’était à recenser sur son corps ou mentalement parlant, contrairement à Asuka qui avait vu de bien près l’examinateur de la première épreuve. La blonde incita son toubib à se concentrer sur ceux ayant le plus besoin d’aide, n’étant pas abîmée, mais accepta bien volontiers les douceurs gourmandes qu’il lui proposa. On ne refuse jamais de la nourriture gratuite ! Après vérification, le groupe fut finalement rapatrié au village comme tous les autres. Sur le chemin du retour, Ether insista auprès de ses collègues pour les revoir un jour. Elle n’était pas encore définitivement partie de Kaze, donc il lui serait aisé de passer faire un coucou à la Yamada. Quant au petit kumojin, dès qu’elle serait certaine de partir pour Kiri, il lui suffirait de traverser une petite portion de l’océan pour atteindre le pays de la foudre. De plus, elle pourrait dire bonjour à Shirudo comme promis !

En parlant de Kiri, la nomade se mit à chercher du regard la grande Kaguya parmi les autres genins au loin. Elle avait certainement dû réussir l’épreuve ! Pourtant, la petite blonde ne parvint pas à déceler le corps à demi-nu de la kirijin. Où pouvait-elle bien être ? Si la fin de l’examen ne se produisait pas tout de suite, peut-être aurait-elle le temps de… AH SI, la voilà ! Ether se mit à sauter sur place en faisant de grands gestes amples, mais en vain. Milly semblait extrêmement concentrée, presque déçue. Que s’était-il passé ? La demoiselle craignit que tout ne se fût pas déroulé comme prévu, et espérait que son passage en finale n’entache pas leur relation amicale. OH TIENS ! Lui, il ressemble beaucoup au kumojin aux cheveux noirs ! Celui-ci paraissait tout aussi concentré, et l’élémentaire ne souhaita pas l’embêter davantage… Et Genzai alors ? Lui aussi était présent à l’examen. Malheureusement, elle fut incapable de retrouver la tignasse ébouriffée du garçon. Dommage… Ils se verraient donc plus tard alors ! Une fois enfin revenus à Suna, tous se séparèrent. Cependant, la jeune fille n’était pas prête à laisser partir ses nouveaux camarades et leur proposa de grignoter des bêtises, histoire de faire connaissance autrement que poursuivi par des hommes en noir. Ce fut un petit moment de détente hautement agréable et tous repartirent de leur côté pour se remettre de leurs émotions.


« On s’revoit, hein ?! »

Ces jours de repos et de parfaite insouciance passèrent à vitesse grand V, mais Ether profita de chaque seconde. Elle n’était pas certaine de pouvoir remettre les pieds ici de sitôt, alors autant ne pas gâcher son temps ! Au cours de la semaine, tous les genins restants furent convoqués pour leur communiquer le tenant de la dernière épreuve ; des combats. Ah. Ce que la jeune femme appréhendait le plus arrivait enfin. Si elle souhaitait se démarquer, elle allait devoir se battre, mais c’était plus facile à dire qu’à faire, surtout pour une nomade pacifique ! La Gogyou espérait ne pas tomber contre un membre de son ancienne équipe temporaire. Mais si cela était le cas, elle aurait probablement immédiatement abandonné en leur faveur, ou se serait contenté d’esquiver jusqu’à ce que son chakra s’épuise. Non, elle ne devait pas faire ça ! Ce n’était pas comme ça qu’elle apprendrait ! Même si elle ne possédait aucune technique réellement offensive, elle devait faire de son mieux, sinon, sa présence ici n’avait aucun sens. De plus, par rapport à toutes les personnes qui n’avaient pas réussi à atteindre le niveau final, ce serait injuste ! Se battre, Ether devait se battre. Et puis… Ce n’était pas comme si elle ferait du mal à qui que ce soit, non ?

Heureusement pour les participants, l’épreuve finale était dans une semaine, de quoi se reposer tranquillement sans aucun stress. Ether put donc reprendre les habitudes qu’elle avait prises au sein du village durant sept bonnes journées ; regarder les étoiles depuis sa fenêtre, manger les croissants de l’aubergiste, saluer tout le monde, errer dans les ruelles à la recherche de petits secrets cachés, goûter à chaque étalage, jouer aux cartes avec de parfaits inconnus et passer des heures à la bibliothèque pour lire à même le sol. Non pas que les canapés n’étaient pas confortables, mais elle avait la désagréable impression de se faire avaler comme le ferait un sable mouvant. N’ayant toujours pas croisé Hisoka, la nomade s’amusait parfois à l’imaginer débarquer dans le rayon voisin, un immense bouquin poussiéreux dans les bras. Durant ces quelques jours, la Gogyou ne croisa aucun participant connu. Elle eut beau revenir dans les quartiers prévu à cet effet, elle ne trouva aucun des deux kumojins, ni mêmes les deux sunajins. Ils devaient sûrement tous s’entraîner avec leur sensei ou des frères d’armes. Mais la blonde n’avait rien de tout ça, alors autant continué à s’amuser. Pour retrouver Milly, l’élémentaire fit toutes les boulangeries du village mais aucune trace de la nudiste. La nomade voulut également se mettre à la recherche de la Saibogu pour la remercier de lui avoir permis d’entrer au sein de Suna, mais chaque personne à laquelle elle demandait où pouvait-on trouver la borgne, aucune ne fut en mesure de lui répondre… A croire qu’elle passerait cette semaine seule. Bon, tant pis ! Rien ne pouvait entacher sa bonne humeur. L’élémentaire n’écrivit pas à sa tribu, préférant leur raconter tout ce qu’elle avait vécu de vive voix. Voir la tête de son père se décomposer valait le coup d’œil !


« Et tu verras qu’j’avais raison ! »

Puis le jour fatidique arriva.
Ether, comme à son habitude, marchait avec la plus grande gaieté du monde, un immense sourire sur les lèvres. Ses yeux observaient absolument tout et ne perdait pas une miette de ce qu’ils voyaient. On la conduisit dans ce qui semblaient être des vestiaires, puis on l’abandonna, seule. Cependant, malgré le fait qu’elle soit l’unique personne à attendre dans la pièce, les hurlements de ce qui devait être une foule, lui donnait l’impression d’être entourée par des milliers de gens. Ils allaient donc avoir des témoins ? Le principe que des humains observent d’autres humains se taper dessus sans intervenir lui était inconnu. N’était-ce pas malsain d’être assis, là, à ne rien faire, et à encourager les adversaires à se détruire ? A ses yeux, totalement. Mais cela devait être courant au cours d’un examen de ce genre… Assise en tailleur sur le sol, la jeune femme patientait bien sagement en attendant d’entendre son prénom. Les minutes passèrent et Ether eut le temps de réfléchir.
Tu vois Papa ? J’arrive à me débrouiller seule ! Personne n’a encore essayé de me tuer et je me suis même fait des amis, des Autres, ceux que tu m’as toujours dit d’éviter. Ils ne sont peut-être pas tous pareils ! Certains me fascinent même, j’aimerais que tu les rencontres un jour. Personne ne sait encore ce que je suis, à part Milly, mais j’espère pouvoir leur faire suffisamment confiance pour leur avouer. La Gogyou avait le regard vague et pensait à ses aînés. Seraient-ils fiers de voir jusqu’où était-elle allée ? Ether était certaine que Panthos oui. « L’oiseau en cage rêvera des nuages »… Le petit moineau qu’elle était avait décidé qu’il était temps de les voir pour de vrai ces nuages, de les toucher. Elle n’apprendrait rien en fuyant. Il fallait affronter la vie ! Alors que la jeune femme se levait, déterminée à passer outre ses réticences, son prénom fut appelé ainsi que celui de son adversaire. Ema Zenza-quequechose... Non, connaît pas ! Au moins, elle était certaine à présent de ne pas avoir à affronter un ou une amie, et ça, c'était génial ! Son rythme cardiaque s'accéléra quelque peu mais ralentit bien vite après avoir expiré tranquillement.

Une fois calmée, l’élémentaire traversa la porte pour entrer dans l’arène et découvrit enfin cette foule qui n’avait cessé de hurler. Jamais Ether n’avait vu autant d’humains agglutinés au même endroit. Malgré son indéfectible sourire, la jeune femme était rongée de questions. Sa présence était-elle légitime ? Méritait-elle sa place ? N’était-ce pas injuste vis-à-vis des genins éliminés, sachant qu’elle ne concourait même pas pour le titre de chûnin ? Elle voulut se convaincre que oui. Fidèle à elle-même, la blonde se mit à saluer les gradins, vérifiant par la même occasion qu’aucun membre de son clan n’était parvenu à s’infiltrer. Tout ce monde… C’était génial ! Souris, continues à sourire, tout ira bien. Tu peux le faire, mais n’oublies pas que tu ne dois pas te faire repérer, tu n’es pas Gogyou, tu es comme tous ces gens. Puis la-dite Ema apparut, une jeune fille qui devait être jolie selon les caractéristiques humaines, long cheveux noirs, visage propre et lisse. Malgré son appréhension, la nomade ne montra aucun signe de stress. Oui, car tu n’es pas stressée, juste exaltée. A force de penser de la sorte, l’adrénaline remplaça bien vite son angoisse. Elle était là pour apprendre. Le visage d’Ether s’illumina lorsqu'elle aperçut la sunajin et elle le salua poliment, contenant plus ou moins son excitation.


« Bonjouuur, Ether, enchantée !
J'espère qu'tout s'passera bien autant pour moi qu'pour toi ! »


La Gogyou claqua son poing contre sa paume et s’inclina pour la saluer.
Elles allaient devoir s’affronter, c’était un fait. Pour autant, il était hors de question de la blesser, même si ses capacités actuelles ne lui permettaient pas de l’abîmer de toute manière. Une fois sa révérence achevée, elle lui sourit une dernière fois.


« Que l’désert nous soit témoin. », lui dit-elle, avant de se mettre en position défensive, prête à l’accueillir.



Dernière édition par Gogyou Ether le Dim 27 Déc 2015 - 13:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Nouveau
Chroniqueur
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptySam 26 Déc 2015 - 12:25

@Genzai Hisoka a 12H pour poster ou il sera exclu de l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Chroniqueur
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyDim 27 Déc 2015 - 0:48

@Genzai Hisoka est malheureusement exclu de l'examen. Il est remplacé pour ce combat par @Zenzaburô Ema. Elle ne remplace inRP personne, elle est censée être prévue dès le début dans ce combat. Au niveau de la justification, le village et l'organisation ayant jugé que Ema n'a pas assez montré pour être jugée et que le contexte des combats (nombre impair de participants) se prête à un repêchage.


HRP : Emâ est le meilleur choix après réflexion : on se devait de remplacer pour qu'Ether ait un combat, et il fallait donc un C. Le groupe 9 est celui qui est allé le plus loin parmi les éliminés avec Kotori, dont on a déjà un vrai avis sur son travail et son potentiel.
Yell est un Gogyou aussi donc ça n'aurait rien apporté et Hachi aurait détruit littéralement Ether avec son PS.

Puis au moins, un Sunajin remplace un Sunajin Wink

A propos des Anciens Trésors, Zenzaburô Ema en possède un. Le staff s'est réuni et a décidé que l'Ancien Trésor est mis en jeu durant ce combat. Concrètement, Emâ est en mesure de l'utiliser, et le gagnant emporte le trésor.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyLun 28 Déc 2015 - 12:38

L'épreuve de la Tour des Mirages avait donc été un échec partiel pour la jeune Zenzaburô. La manière dont elle avait abordé l'examen s'était révélée exacte, mais cette dernière avait choisis son équipe au lieu de sa mission. Ceci avait été une leçon qu'Ema n'oublierait pas de sitôt. Pour autant, le village et l'organisation de l'examen avaient décidé de laisser à la jeune Genin une deuxième chance. C'était un miracle, du moins c'est ce qu'elle pensa immédiatement. Ou alors une blague. Sauf que l'on ne blague pas sur le destin d'un Shinobi. Ayant appris la nouvelle, Ema se sentit revivre, ayant de nouveau l'opportunité de faire la fierté de Suna. De plus, elle pouvait, tout comme Yamada Tetsui, faire la fierté de leur Senseï Kibō, qui avait travaillé dur pour que ses élèves soient au niveau. En aucun cas elle ne laisserait passer cette chance, même si au fond, Ema se disait qu'elle ne le méritait pas.

Pour autant, Ema était gonflée à bloc, prête à en découdre. Il était primordiale pour la jeune fille de ne pas laisser passer une occasion pareille.

C'est dans cet état d'esprit qu'elle était, en attendant patiemment son tour, dans les vestiaires. Ema était absolument droite, les mains jointes devant elle, les yeux fermés. Elle se concentrait pour éviter toutes pensées pouvant briser cette concentration et rage de vaincre. À vrai dire, c'était aussi pour éviter de penser à son précédent échec qui la déstabilisait lorsqu'elle y pensait. Cette leçon avait encore du mal à passer et mettait Ema dans une certaine colère et amertume ce qui altérerait son jugement lors du combat. On lui avait offerte une seconde chance, elle se devait d'en tirer profit.

La jeune Kunoichi entendit retentir la fin du précédent match, suivi des deux noms qui allaient faire le prochain. Hashimoto Ether serait la première, puis Ema entendit son nom. C'était à son tour. Elle ouvrit ses yeux, inspira puis expira, prête pour le combat. Ema entra dans l'arène éblouissante. Le soleil de Suna était au rendez-vous et agressait les yeux de la jeune femme. Il lui fallut quelques secondes pour s'habituer et pu ensuite découvrir avec émerveillement toutes les personnes réunies pour l'Examen Chuunin. C'était un mélange de couleurs, de nations, mais tous réunis pour une même chose, tous au rendez-vous et en paix. Ema eut un énorme sourire à cette pensée. La paix pouvait exister dans ce monde même si ce n'était que l'instant d'un combat.

Malgré le stress palpable et la timidité qui l'envahissait au fur et à mesure qu'elle avançait dans l'arène, Ema fut prise de curiosité en voyant son adversaire. Une jolie jeune femme aux cheveux blonds qui arborait un magnifique sourire. Hashimoto Ether.

Ema était totalement sous le charme de la demoiselle. Elles se ressemblaient étant toutes les deux enjouées, excitées et polies. Comme Ether, Ema s'abaissa respectueusement devant son adversaire qui ne venait d'aucun village. C'était le deuxième Nukenin qu'elle rencontrait. La jeune Zenzaburô était excitée à cette idée.

Ema salua avec joie son adversaire, après s'être relevée.

Bonjour ! fit-elle avec un grand sourire. Je m'appelle Zenzaburô Ema. Je suis ravie de te rencontrer également. finit-elle, toujours aussi souriante.

C'était des paroles innocentes, en effet, Ema était réellement fascinée de rencontrer de nouvelles personnes et d'apprendre à connaître de nouveaux Genins, même dans un combat lors d'un examen Chuunin. Mais trêves de bavardages, si Kibō avait été là, il l'aurait incendié en lui disant qu'on ne fraternise pas avec l'ennemi, au contraire! Elle était là pour vaincre et réaliser son rêve. Tout comme Ether, Ema se mit en position, prête à commencer, le Marteau de Dôton accroché à son dos. Acquiesçant aux paroles de la femme qui suivirent, Ema s'enhardit. Ce combat allait être de toute beauté.

Voyant les deux Kunoichis prêtes, l'arbitre donna le départ du combat.

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyMar 29 Déc 2015 - 20:09



La dénommée Ema était polie, et tout comme elle, la salua avec respect.
Une Autre qui la respectait, elle, nomade habituellement rejetée. Décidément, Ether avait bien fait de venir ! Depuis son arrivée à Suna, malgré les regards méprisants de la plupart des gens, la jeune femme n’avait fait que voir les préjugés avec lequel son père l’avait bercé, s’écrouler au fur et à mesure. Bien qu’elle n’ait jamais réellement cru à ses histoires, la demoiselle nourrissait tout de même une certaine méfiance à leur égard, s’attendant constamment à être prise en chasse. Après tout, elle n’était qu’un « monstre » aux yeux des humains… Quelle était d’ailleurs leur définition d’un monstre ? La différence. Tout ce qui était différent d’eux était susceptible d’être un monstre donc ? Mais entre l’homme qui tue son semblable pour le pouvoir, la vengeance ou encore le plaisir, et une créature ne pensant qu’à la paix, qui était donc le monstre au final ? L’homme est-il un monstre ou le monstre un homme ? La Gogyou pourrait débattre sur cette question pendant des heures, et toutes les réponses du monde ne suffiraient pas à la satisfaire. Pourtant, ces derniers jours, elle n’avait jamais été aussi joyeuse. Milly, Oniri, Hisoka, Asuka, Mizu, Shirudo et même ce Strike dont la personnalité… « Explosive » ne manquait pas de rappeler sa présence, tous ces gens, si elle était restée dans son campement des montagnes, jamais elle ne les aurait rencontrés. Même si la blonde se retrouvait à faire ce qu’elle détestait le plus, pas une seconde elle ne regrettait d’être venue, quitte à passer outre ses principes.

La jeune Ema semblait très gentille, ce qui ne manqua pas de rendre la tâche plus ardue à la nomade. Il faudrait être idiot pour ne pas remarquer que cette sunajin respirait la générosité. Lui faire du mal lui en ferait tout autant, alors hors de question de s’abandonner à une violence inutile. Être autorisée à taper sur une parfaite inconnue ne signifiait pas qu’il fallait pour autant le faire. Bien sûr, se battre était le but de cette épreuve, mais pour quoi ? Pour devenir chûnin ? Mais Ether ne pouvait pas prétendre à un rang ninja n’appartenant à aucun village. Tout cela n’avait aucun sens… De plus, quel était l’intérêt d’être classée de la sorte ? Tout cela contribuait à une compétition évidente entre les shinobis, une hiérarchie asservissante, un concept qu’elle ne comprenait pas. Au fond, ayant toujours vécu sa vie sur les chemins, les coutumes des humains restaient encore floues pour elle, malgré le fait que la demoiselle les avait observés une bonne partie de sa vie. Prisonniers des lois, esclaves d’un rang… Etait-elle réellement prête à rejoindre un village ? A l’écouter, la liberté lui était encore bien trop chère. L’issue de ce combat n’avait pas la même valeur à ses yeux que pour la kunoichi en face. Après tout, tous ces Autres étaient là pour ce rang, cette étrange friandise, cette carotte. Il était évident que sa présence n’était pas légitime. Pour autant, Ether ne se voyait pas abandonner en faveur de son adversaire. Il était impératif qu’elle comprenne comment se comporter en cas de confrontation avec un Autre qui lui voudrait véritablement du mal. Courage Ether, tu peux le faire. Tu n’as pas besoin d’oublier tes principes. Pas besoin de la blesser, juste de donner l’impression que tu peux te défendre. Puis, peut-être qu’elle aimait les gnocchis !


« Tout’autant ravie !
Gentille t’as l’air, j’aim’rais t’parler plus après ! »
, tint-elle à rajouter aux paroles de la sunajin.

Puis l’arbitre donna enfin le signal, attestant du début du combat.
Que faire ? Prendre son temps et ne pas faire le premier pas, ce dont elle était incapable de toute manière. L’élémentaire n’avait aucune raison de commencer, ce qui l’empêchait de lancer la première attaque, et non, elle ne se forcerait pas. Attendre, oui, attendre et anticiper ses attaques. C’était tout ce qu’elle pouvait faire ! Ouais Ether, fais ce que tu fais le mieux ! Esquiver en t’amusant ! La jeune Gogyou, toujours en position, expira lentement et fit le vide dans sa tête. Prêtant l’oreille à chaque son entendu et vibrations ressenties, elle se mit à écouter ce que lui rapportait l’atmosphère, les courants d’air crées par les respirations et les mouvements de toute cette foule, ainsi que de la shinobi adverse. Oui, elle était prête à l’accueillir. Ema, j’espère que l’on mangera des gnocchis ensemble après ce combat ! … Mais ne me tape pas trop, hein ?





Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyMer 30 Déc 2015 - 14:56

Parler ensemble après? Avec plaisir. Pensa-t-elle, joyeuse.

Ema était heureuse d'être tombée sur Ether. Elle avait l'air si gentille et amicale. Décidément, cet examen Chuunin avait été bienheureux pour Ema, tant au niveau de ses équipiers ou adversaires qu'au niveau des épreuves qu'elle rencontrait.

Lorsque le combat commença, Ether ne bougea pas d'un poil. Avait-elle peur de commencer ou bien préparait-elle une stratégie de défense qui allait déstabiliser Ema, qui elle, attaquerait. Bien que la jeune Kunoichi aurait préféré simplement faire connaissance avec la Nukenin, l'examen Chuunin était tout autant important. Son Senseï ainsi que les chefs comptaient sur elle, entre autre, pour montrer ses talents. En plus de cela, Ema désirait réellement gagner afin de pouvoir espérer postuler au Kakumeigun. Ainsi, si la Kunoichi adverse ne désirait pas commencer, Ema le ferait, tout en évitant de dévoiler trop rapidement ses pouvoirs. Tout d'abord, Ema devait faire en sorte qu'Ether utilise ses pouvoirs afin qu'ensuite, la Genin puisse mettre en action un plan visant les points faibles de son adversaire, si tenté qu'elle en est.

En premier lieu, quelle était sa spécialité? Genjutsu? Possible, pourtant Ema ne voyait pas de différences aec la réalité à ce moment précis, donc soit elle n'avait pas utilisé de Genjutsu, soit il était très subtil. De ce fait, Ema garda cette pensée en mémoire, mais continua sa réflexion. Taïjutsu? Ninjutsu? L'enjeu présent pour Ema, était de connaître son adversaire et son procédé d'action, tout en gardant le secret de ses pouvoirs le plus longtemps caché à Ether. Ema décida donc de lancer un trio de kunaïs en direction de la Nukenin afin de comprendre comment elle se défendrait. Selon ses actions, Ema pourrait, ou non, déduire les pouvoirs d'Ether lors de son esquive.

Pourtant, si rien ne découlait de l'action d'esquive d'Ether, Ema devrait prendre les devants et attaquer sérieusement. Bien que la jeune Kunoichi adverse soit si gentille et adorable, Ema devait passer outre et combattre au meilleur de ses performances. Son futur se jouait sur ce combat, elle devait gagner, pour ne pas se ridiculiser et pour avancer dans sa vie de Shinobi.

Regardant Ether dans les yeux, Ema annonça d'un air sérieux mais enjouée :

Je donnerai mon maximum durant cette épreuve, j'espère que tu en feras de même.

Il fallait que chacune se libère et prenne conscience qu'elles étaient adversaires, même si le lendemain elles pouvaient se retrouver afin de discuter ensemble et peut-être devenir amies.

Ema recula de quelques pas, et d'un geste rapide s'empara de trois kunaïs qu'elle avait dans son étui sur sa jambe droite et les lança immédiatement en direction d'Ether, visant des points vitaux, comme la tête, le cœur et le ventre. Ema espérait découvrir quelque chose, mais voulait réellement qu'Ether se donne au maximum sans avoir peur de blesser la Genin en retour. Ainsi, Ema se prépara aux représailles, se préparant à utiliser une attaque défensive.

Donnons-leur un beau combat, Ether!

HRP | Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyVen 1 Jan 2016 - 0:11



La patience est mère de sureté, voilà ce qu’on lui avait appris.
La violence ne résout jamais rien, et même en cas de danger, ne fait jamais le premier pas.
Ne pas réfléchir avant d’attaquer était la chose la plus stupide à faire, et Ether n’avait jamais oublié les préceptes qu’on lui avait inculqués. Toutes ces années auprès des moines du temple de l’air l’avaient conforté dans un pacifisme profond, si bien qu’elle-même n’avait jamais tué un animal de ses propres mains, pas même un insecte. Auprès de ces religieux, la jeune femme avait su maîtriser l’air d’un point de vue purement défensif, ne développant aucun aspect de son art dans le but d’acquérir davantage de puissance. S’adapter à la situation pour en sortir avec des manœuvres d’évitement, jamais de confrontation directe ! Dans le cas présent, elle n’avait d’autre choix que de rester, mais rien ne l’obligeait à renier sa maxime. La blonde devait se soustraire et éluder les attaques de son adversaire, tout jouer sur sa mobilité. Malgré le fait que son élément était le plus passif de tous, il pouvait également être meurtrier, ce qui n’arriverait pas tant qu’elle ne l’aurait pas décidé !
Alors qu’elle patientait bien sagement, Ema s’adressa de nouveau à elle. Donner son meilleur ? Ether eut un demi-sourire. Désolée, mais elle n’en avait pas le droit… Se donner à fond signifierait dévoiler sa véritable nature à tout Suna, ainsi qu’à des étrangers venus des quatre coins du continent, et pourrait conduire à sa mort éventuelle. Cependant, elle espérait bien que la kunoichi adverse donne son maximum car ainsi, la nomade pourrait tester ses techniques d’esquive en situation ! … Bien qu’elle devait oublier celles consistant à se dématérialiser. Quelle plaie de vivre cachée.

Ether se sentait intérieurement triste de n’être en mesure d’offrir que la moitié de ce dont elle était sûrement capable à Ema, mais il n’y avait pas d’autre solution. De toute manière, elle ne s’était jamais battue, alors bon ! La violence est l’apanage des lâches disait l’Ancien, être capable d’une paix interne comme externe était le meilleur comportement à adopter, ce qu’elle avait toujours fait. Oui mais, avait-il pensé à son cas exceptionnel où la Gogyou qu’elle était, avait soudainement décidé de goûter à la vie de ces apprentis shinobis, et que, contre toute attente, était parvenue à atteindre la troisième et dernière épreuve ? Que devait-elle faire maintenant, hein ? Cependant, si elle écoutait correctement leurs préceptes, il était possible de déroger à la règle du pacifisme si, et seulement si, l’on se trouvait en danger. Alors, tant que la sunajin ne tenterait pas de l’attaquer ouvertement ou qu’une de ses offensives n’aurait pas pour but de la blesser véritablement, Ether ne riposterait pas. Elle devait conserver son calme apparent autant que possible, ne pas céder à la panique et à la facilité de l’agressivité.
Donc quand vint l’instant où la Zenzaburô se décida à réagir, l’élémentaire en fut légèrement ennuyée. Car oui, cela signifiait qu’elle avait à présent le « droit » de contre-attaquer. Mais avoir le droit ne voulait pas forcément dire le prendre. Et son choix était fait. La brune lui lança trois projectiles ressemblant à ce qu’ils appelaient plus communément des kunaïs. Ces choses pouvaient faire mal, alors la jeune femme se contenta de faire une petite pirouette sur le côté, avant de claquer dans ses mains dans un geste dansant au-dessus de sa tête, puis de les séparer en V.


« HEY ! », lâcha-t-elle avec enthousiasme.

Hé hé, c’était marrant !
Décidément, esquiver était ce qu’elle préférait.
Si Ether n’avait pas été au beau milieu d’un combat, elle se serait mise à danser en s’imaginant avec Kreth au chant. Si seulement il vivait encore… Leur donner un beau combat ?


« … J’vais essayer. », dit la nomade avec une pointe d’hésitation dans la voix.
« Si seul’ment j’le pouvais. », murmura-t-elle dans un souffle.

Malgré son sourire, l’élémentaire était bien consciente qu’il allait bien falloir à un moment attaquer. Mais autant repousser l’échéance à son maximum. Ainsi, Ema pourrait montrer ce qu’elle sait faire et briller. Ether n’avait pas de grade à gagner, juste une expérience à acquérir.



Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptySam 2 Jan 2016 - 22:43

Ema était sidérée par l'esquive de la Kunoichi. Surtout par son grand final. La Sunajin ne savait pas si elle devait éclater de rire ou être offusquée. Fixant son adversaire, Ema s'énerva légèrement, n'ayant rien appris sur son adversaire, à part qu'elle avait un don inné pour l'esquive. Ce combat allait se résumer au chat et à la souris, si Ema ne prenait pas les devants.

Ces derniers jours avaient été réellement durs pour la Kunoichi, elle devait à présent montrer ses preuves et arriver au sommet. Les hauts gradés dans les tribunes les regardaient, notemment Ketsueki Yami, Cheffe du Kakumeigun. Ema devait tout donner pour au moins essayer d'attiser l'intérêt de cette personnalité influente.

Tant pis pour l'effet de surprise, murmura Ema.

Cette dernière invoque cinq clones de cristal violet à ses côtés, afin de rendre ce combat un peu plus intéressant. Esquiver était une chose, mais Ema désirait pousser Ehter à bout, afin que celle-ci se donne réellement au maximum. Sans attendre plus longtemps, la Genin envoya quatre de ses clones sur la Kunoichi adverse laissant le dernier en appui selon les mouvements d'Ether. Afin d'aider ses clones à attendre leur cible, Ema créa un prisme de cristal servant à éblouir Ether afin de la déstabiliser. Le soleil étant haut dans le ciel et au vu du manque de décor dans l'arène, Ether n'aurait aucun moyen de se protéger des cette technique si ce n'est en fermant les yeux ou en se les couvrant. Du moins c'était ce que la Sunajin s'imaginait, n'ayant aucune information sur les talents de la Nukenin.

Profitant de la diversion des clones, Ema placa rapidement son prisme de sorte à ce que la lumière projetée aveugle son adversaire afin que les dits clones, armés de kunaïs, attaquent au corps à corps Ether.

Il était évident que les clones ne sauraient blesser un combattant de Taïjutsu, mais l'astuce ici, était qu'Ema désirait tout d'abord savoir à quoi elle avait à faire avant d'établir une stratégie concrète. Bien entendu, les clones avaient aussi cette capacité d'exploser au contact de l'adversaire si blessé, ce qui endommagerait Ether, si elle en éclatait un ou plusieurs.

Enfin le dernier clone resterait près d'Ema, si par tout hasard, Ether avait une capacité de téléportation que la Sunajin pouvait craindre au vu des performances d'esquive remarquable dont disposait la Nukenin.

Ema avait laissé de côté ses sentiments envers la gentille Ether, afin de réellement prendre en compte cette personne comme une ennemie et comme un obstacle de plus devant ses rêves. Aujourd'hui, et pour la première fois, la Sunajin allait faire passer son envie, ses désirs et ses rêves avant ses prochains. Cela allait être compliqué, mais Hachi l'avait eu une fois, c'était déjà trop. Et puis après tout... Beaucoup de gens la surveillait en attendant énormément d'elle.


HRP:
 


Dernière édition par Zenzaburô Ema le Mer 6 Jan 2016 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyDim 3 Jan 2016 - 0:19



Si seulement elle pouvait expliquer son acte…
Mais la jeune femme avait toujours été comme ça, impossible pour elle de se défaire de cette manière d’être. Elle ne fut donc pas étonnée de voir le comportement de la sunajin à son égard, changer, du tout au tout. A présent, Ether était une adversaire pour Ema. La nomade dut tristement se rendre à l’évidence ; oui, elle allait devoir se battre. Ou au moins, juste un tout petit peu. Ne bougeant toujours pas, la demoiselle vit soudainement apparaître des êtres parfaitement identiques à la Zenzaburô, aux côtés de cette dernière. Mais… Par quelle magie ?! La Gogyou perdit son éternel sourire niais pour se transformer en un sourire agréablement surpris. Au lieu de laisser place à la panique devant un élément inconnu, la curiosité s’empara de la blonde. Elle voulait savoir ce qu’était cette étrange technique.


« Génial… », murmura Ether.

Ce qui fut moins génial, c’est lorsqu’elle les vit courir vers elle en V, tout kunaïs dehors, prêts à l’attaquer de front.
Oh, ah ouais, donc ils voulaient la taper, c’était embêtant ça. Bon, baaaah… Esquiver hein ! Mais alors que l’élémentaire patientait bien sagement en attendant leur venue, elle perdit soudainement la vue. Argh ! C’était quoi ça ?! Instinctivement, la Gogyou porta sa main à ses yeux pour se protéger et recula de quelques pas. Non, ce n’était pas bon ! Ne pas voir l’ennemi arriver, NON ! Le jour de sa mort, elle souhaitait la regarder dans les yeux, ne pas être aveugle comme une enfant ! Bien sûr qu’elle n’allait pas mourir – du moins l’espérait-elle – mais elle devait agir comme si c’était le cas. Quelques secondes après cette étrange et éblouissante lumière, elle disparut et Ether put voir à nouveau. Sauf qu’entre temps, ces clones dont elle ne connaissait pas la nature, étaient parvenus jusqu’à elle. Zut ! Le premier l’égratigna de son arme et quelques gouttes de sang perlèrent de la blessure. Même si l’élémentaire aurait pu faire disparaître son bras pour éviter d’être touchée, elle n’en fit rien. Pas question de se dévoiler ! Les autres ne tardèrent pas à l’encercler et au moment même où ils allaient la lacérer, l’élémentaire décida d’agir. Toutefois, elle sentit une griffure dans son dos et grimaça légèrement. Ouais, ça aussi t’aurais pu l’éviter si t’avais fait disparaître la moitié de ton corps, nigaude, mais non, tu restes toujours et encore pacifique.

Au lieu de se battre directement avec ces multiples Ema – la nomade ne possédait pas encore le niveau de la regrettée Thresha - la Gogyou choisit de se téléporter sur l’origine du problème, donc la sunajin. Lorsqu’elle se prit le premier coup d’un clone suivit du second, la jeune femme disparut soudainement de tout champ de vision et réapparut finalement dans le dos de la véritable Zenzaburô, et sans attendre une seule seconde de plus, la repoussa d’un puissant cri d’air elle et son double. Celle-ci se situant à seulement quelques centimètres à peine du maître, elle les repoussa donc côte à côte, autant profiter de l’effet de surprise que pouvait engendrer son attaque hein ! Mais que pouvaient bien être ces doubles ? Peut-être ses multiples jumelles qu’elle gardait en elle pour plus de compagnie ? Ça devait être génial pour les parties de Uno ! Mais lorsqu’elle cria sur la créature de cristal, celle-ci explosa en morceaux à l’endroit même où elle fut repoussée. Fort heureusement, sa technique avait permis de l’éloigner de sa personne, ce qui fit qu’elle ne récupéra pas tous les copeaux en plein visage. Ether était fascinée. Des humains en cristal… Jamais elle n’avait vu tel prodige ! Cependant, bien qu’elle n’ait aucun dégât – à part cette écorchure - cela ne semblait pas être le cas d’Ema. Ether espérait sincèrement qu’elle avait pu se protéger des morceaux de cristaux. Et si non… Désolée ?

Une fois assurée de la distance nécessaire de sécurité entre son adversaire et elle-même, la Gogyou continua de reculer encore quelque peu, histoire d’avoir de l’avance pour encore courir. Ses petites blessures piquaient et lui rappelait qu’elle avait été touchée. Hé hé… C’était cocasse, elle qui avait passé sa vie à s’extirper de situations ennuyeuses, voilà qu’elle s’était jetée de son plein gré dans une arène pour se faire attraper, et se défendait à peine. Mais que dirait ton père ? ... Ouais non, penses pas à ton père, il aurait foudroyé la Zenzaburô dès l'instant où il aurait remarqué tes plaies. Ma petite Ether, tu vas être touchée comme tu ne l’as jamais été. Prépares-toi à avoir mal hein ! Si la sunajin ne te déteste pas après ça, je ne sais pas ce qu’il lui faut… Elle t’attaque ouvertement et toi, tu t’obstines à te murer dans une passivité des plus impressionnantes ! Une ligne de conduite peut être si profondément ancrée en une personne.





Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyDim 3 Jan 2016 - 13:21

La ruse d'Ema avait fonctionné et même plutôt bien car les clones avaient pu lui asséner un ou deux coups. Cependant, et comme Ema l'avait supposé, Ether esquiva encore une fois, en se téléportant ensuite vers l'original. Pourtant, la genin ne s'était pas attendue à se faire prendre par derrière et subir une attaque Fuuton de plein fouet. Ajouté à cela, son clone de diamant qui devait la protéger éclata également dans le souffle, ce qui blessa la Kunoichi n'ayant seulement eu l'occasion de se protéger le visage. Dans ce court laps de temps, La Zenzaburô n'aurait jamais pu se protéger d'un bouclier de diamant étant projeté dans le souffle de vent.

Malgré cet échec, Ema était heureuse. Ether était entrain de se dévoiler, enfin. Ainsi elle maîtrisait le vent? En se relevant, sortant quelques brisures de diamant enfoncés dans sa chair, la Kunoichi se repassa rapidement l'action en retenant les techniques utilisées par la Nukenin.

Très bonne esquive, téléportation, attaques Fuuton.


Il était clair à présent, que pour atteindre son adversaire, Ema devrait faire preuve de ruse pour l'attraper.

Disposant toujours de ses quatre clones restants, la Kunoichi devait absolument trouver un moyen de contrer les talents d'esquive de son opposant.

Encore une fois, Ema utilisa ses clones en diversion, alors que la Kunoichi invoquait deux petits mulots sortant du sol. La taille des mulots avantageaient leur camouflage, cachés en plus par les clones qui chargeaient à nouveau Ether. Ces mulots avaient pour principal objectif de capturer les pieds de la nomade afin de l'immobiliser assez longtemps pour la capturer ensuite. Ajouté à cela, Ema déploya des billes de diamant autour d'elle, afin d'éviter que la manieuse de Fuuton se téléporte à nouveau près d'elle.

La Kunoichi dépensait son chakra afin de déployer ses talents et techniques pour contrer son adversaire, alors que cette dernière n'usait que peu de chakra. Il était évident que si Ema n'arrivait pas à avoir le dessus rapidement, Ether gagnerait le combat sur la durée. Si la Nukenin ne faisait qu'esquiver, il était clair que la Sunajin ne pourrait pas suivre longtemps.

Pourtant, malgré tout, Ema était heureuse de pouvoir enfin combattre et montrer l'étendu de ses techniques aux yeux de ses spectateurs. Les manieurs de Shoton étaient plutôt rare après tout, cela devait être assez spectaculaire pour leur audience et même pour Ether, qui avait était émerveillée par les clones auparavant.


Dernière édition par Zenzaburô Ema le Mer 6 Jan 2016 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyLun 4 Jan 2016 - 19:59



Sa technique de téléportation passait crème, ça c'était une bonne chose !
Personne n'avait l'air d'avoir fait un quelconque lien entre la dématérialisation et cette manière de se déplacer, ce qui eut le don de rassurer Ether. Sa nature n'était pas encore découverte, tout allait bien. Mais si cela devait arriver, serait-elle assez forte pour supporter la probable haine du public à son égard ? Etait-elle la seule Gogyou présente à cet examen, ou en tout cas à ce niveau de compétition ? Si non, comment les autres s'en étaient-ils sortis ? La jeune femme dut se rappeler à l'ordre, le sujet n'étant pas les autres mais elle-même. Sa modeste riposte avait fonctionné et la sunajin s'était blessée via sa propre attaque. Bien que les blessures de la brune étaient de son fait, la nomade ne se sentait pas pour autant coupable. Après tout, ce cristal n'était pas le sien, non ? Oui mais, tu es néanmoins responsable des dégâts causés. Non mais pas tout à fait ! Son cri n'était rien de plus qu'une protection supplémentaire. Pourquoi n'assumes-tu pas que tu viens de blesser quelqu'un ? … Je ne suis pas un danger, je ne suis pas mortelle ! Pourtant, tu peux l'être. Ça ne veut pas dire que je le suis !

Ether fixait la sunajin du regard. Ema était capable de l'immobiliser et de la submerger d'attaques offensives, il lui fallait donc ne jamais cesser d'être en mouvement, et surtout, ne pas la perdre des yeux. La sunajin ne cessait d'essayer de ruser. Logiquement, c'est ce que la nomade aurait dû faire dès le début, mais, comprimée par cet espace confiné, ainsi que par son obstination à ne pas dévoiler sa nature, la blonde se modérait et se laissait aisément distraire. La brune la taperait, elle qui avait dit dès le début du combat de faire de leur mieux... Mais sa raison pour tant de passivité était juste selon elle. Enfin, l'était-elle vraiment ? Au fond, ce n'était qu'un combat d'entraînement en situation réelle. Si elle se lâchait un peu, pourrait-on la blâmer ? Pourtant, Ether n'en fit rien. Les nouvelles techniques qu'elle avait apprise auprès de Milly étaient de toute manière bien trop fraîches dans son esprit, les utiliser sans être certaine de les maîtriser était de la stupidité pure et simple. Hé hé, perdre ses membres en voulant les jeter, ça serait drôle... HE, mais non ! Pas pour les humains. Pas bien Ether, pas faire ça ! Concentrée, ne pas quitter des yeux la créatrice d'objets brillants. Tiens, des billes. Elle veut jouer aux billes ? Oh chouette ! Moi aussi je veux bien ! En plus, elles brillent, oouuh, SHIIIINYYY ! AHUM, bref. Elle sait que tu te téléportes et esquive plutôt correctement. Comportes-toi comme tu ne le fais pas d'habitude, essaies de briser ta coquille. Fais quelque chose punaise !!! … C'est marrant, elle ressemble un peu à la plus âgée des cuisinières, mais en plus jeune. Hé hé ! Pas quitter des yeux. ça fait longtemps qu'elle n'avait pas joué au Uno tiens... Faudrait qu'elle pense à piquer un croissant au vieil aubergiste. Concentration !

Quelle était la situation actuelle ?
Ema avait subit un revers mais ses autres clones étaient toujours présents.
Bien que la blonde ne connaissait pas tout à fait la nature de ces doubles, elle avait compris qu'ils étaient en soit de bien pâles reflets de l'originale. Ce n'était en aucun cas de véritables êtres humains, donc craindre de leur faire le moindre mal n'avait aucun sens, et l'élémentaire pouvait s'ôter ce poids du cœur. Le moindre choc et ils explosaient en projetant des copeaux de cristaux, ce qui était bien embêtant. Si elle dématérialisait les membres susceptibles d'être touchés au moment des explosions, il lui serait aisé de tout esquiver, mais elle serait découverte, et ce n'était toujours pas le but. Ce qui était marrant – ou pas – c'est que la jeune femme savait pertinemment qu'en espace ouvert, jamais elle n'aurait eu à affronter Ema. Non, le coup de vent qu'elle était aurait disparu dans les secondes, l'espace d'un clignement de paupières. Mais voilà qu'elles étaient réduites à être enfermées dans un terrain confiné, meh. Tant qu'il lui était encore possible de contourner les offensives de son adversaire, Ether se contiendrait de toute manière. Se donner à fond n'était pour la Gogyou pas une obligation, à part éventuellement pour se prouver à elle-même qu'elle en était capable.
Tout ce qu'elle avait à faire, c'était éviter de mourir, parce que bon, non pas que la blonde n'était pas chaud cacao pour rencontrer Gaïa en personne, mais en fait non. Franchement, non. Puis oh, son GRAAAAAND livre rouge des gnocchis n'étaient pas encore complet, puis les enfants de sa tribu n'étaient pas encore assez bons pour la succéder à la tête du Uno ! Alors non, pas pouf tout de suite ! L'élémentaire aurait dû se douter que la sunajin rentabiliserait ses clones, mais trop occupée à penser aux erreurs que faisaient ses cadets aux cartes, le subterfuge qui prenait place sous ses yeux lui passa sous le nez. Tout ce qu'elle remarqua, c'est de vagues éclats de lumière entre les jambes des doubles courant vers elle. Mh, c'est quoi ça ?

GNAP ! … Ah !
Par réflexe, ou peut-être poussée par un soudain réflexe de protection, Ether disparut de tout champ de vision.
Son dernier sentiment fut la sensation d'avoir tenté de se jeter en arrière en ultime signe de défense, sans succès, puis... Plus rien. Ce qu'elle se sentait libre maintenant. La jeune femme avait l'impression d'être finalement elle-même, sans attaches et libérée de toute entrave physique. Mais comment ...? Non, elle n'avait pas... Et merde. Non, pas de gros mots que maman a dit ! Oui mais là, c'était bien "merde" qui convenait à la situation ! Elle venait de se dématérialiser dans toute son intégralité, revenue à son état originel, à l'état d'air, et ce, devant des Normaux ! Merde, merde, merde, merde, merde, MERDE ! Là, t'as franchement fait une connerie ! Flotti-flottant dans l'atmosphère de l'arène à quelques mètres du sol - si l'on peut seulement exactement savoir où se trouve quelle partie du corps lorsqu'il n'y en a plus - l'élémentaire se déplaçait sans réel but. La détresse l'avait envahi et, ne pouvant pleurer, la blonde se contenta seulement de se préparer mentalement aux prochains évènements. Et voilà, c'était fini. On savait ce qu'elle était ; une Gogyou. Un monstre aux yeux du monde... Pourtant, aucun cri ne se fit entendre, rien. Mais pourquoi personne ne l'insultait comme ce à quoi elle s'attendait ? De son point de vue d'élément, Ether jeta un œil au public. Aucune réaction, non. Ils semblaient tous attendre quelque chose, mais quoi ? Leur air hagard donnait l'impression qu'ils... n'avaient pas compris ? Possédait-elle un sursis ? ... Mais oui ! Elle s'était téléporté une fois, ils devaient sûrement croire qu'elle recommençait ! Ou peut-être que l'invisibilité était une technique comme une autre, et qu'ils pensaient qu'elle maîtrisait diverses illusions pour donner l'impression qu'elle avait disparue ? Si oui, il fallait profiter de cet état, quitte à se faire lyncher... Être soi-même devant une foule d'humains qui ne t'insultent pas et ne te menacent pas de mort est finalement si rare. Avoir l'impression d'être acceptée pour ce qu'elle était lui faisait du bien, même si la nomade savait pertinemment que tout ça n'était que foutaises. Avec un peu de chance, les clones avaient bouchés la vue à Ema autant qu'à elle, et la sunajin également s'était faite prendre à son "jeu" involontaire. Elles semblaient faire la même taille, donc il pourrait être logique qu'elle n'ait rien vue derrière ses doubles. Ne pas se mettre derrière la brune, car elle avait déjà vu sa téléportation instantanée à l’œuvre, elle pourrait donc penser que la Gogyou apparaîtrait dans son dos, ce qui ne serait pas le cas. Voyant que la jeune femme ne réapparaissait pas, des murmures commencèrent à parcourir la foule.


- Où est-elle ?
- ça commence à faire longtemps pour une téléportation...
- Peut-être qu'elle maîtrise le genjutsu... Mais de quel type ?
- T'as déjà vu ça toi ?
- C'est bizarre quand même.
- ça me rappelle quelque chose... Mais quoi ?





Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Nouveau
Chroniqueur
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyVen 8 Jan 2016 - 11:18

@Zenzaburô Ema a 12H pour poster ou elle sera exclue de l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyVen 8 Jan 2016 - 23:48

Le combo d'Ema n'avait pas eu l'effet escompté. Cependant, elle découvrit une chose bien plus importante, une chose qu'elle avait essayé de comprendre depuis le début du combat, la nature d'Ether. Néanmoins, Ema ne s'attendait pas à avoir devant elle un élémentaire. Cela pourrait paraître surprenant, mais Ema le comprit rapidement en y réfléchissant un peu. La Genin s'imaginait à nouveau que son adversaire allait se téléporter, mais le timing ne collait pas étant donné qu'elle restait trop longtemps invisible. Regardant autour d'elle, Ema ne vit rien d'autre que du sable et les spectateurs attentifs.

La seconde option fut l'invisibilité, mais Ema n'y cru pas une seconde, ne connaissant aucun ninja capable de faire une telle prouesse. Malgré tout... cette hypothèse resta gravée dans son esprit. Elle avait tout simplement disparu alors que la Kunoichi l'avait presque attrapée.

Malgré son désir ardent de comprendre le secret d'Ether, la Zenzaburô ne trouvait pas la solution à son énigme. Il était impossible pour elle de déterminer qui était cette nomade.

Ne sachant quoi faire et ne pouvant rien faire, Ema resta sur ses gardes, au centre des ses billes de diamants, prête à esquiver ou recevoir un coup si Ether décidait d'attaquer sous sa forme invisible. Il était également possible qu'elle se cache sous le sol ou en hauteur, ainsi la Kunoichi décida d'utiliser son colibri de diamant pour l'aider à surveiller les alentours.

Que pouvait bien faire Ether à présent, elle qui ne voulait pas combattre, et qui n'esquivait que les coups que la Genin lui envoyait. Un peu hébétée par les événements, Ema était tout de même enthousiaste de voir ce que lui réservait son ennemi. Il était certain qu'Ether était une Kunoichi pleins de talents et de secrets... Ema adorait ça. Elle s'extasiait d'enfin comprendre le secret que la Nukenin se donnait tant de mal à cacher. Qui était-elle, où était-elle et que faisait-elle en ce moment...? Tant de questions auxquelles Ema n'avait aucune réponse.

La Genin regardait partout, essayant d'apercevoir son adversaire désespérément. Le public quant à lui, la cherchait également du regard, prenant de l'ampleur sonore alors qu'elle ne réapparaissait pas. Un tel prodige ne resterait pas sans attention... Ether serait sans doute sous les feux du projecteur pendant un long moment pour ce coup de maître.

En tout cas, Ema ne fit rien, mise à part rechercher désespéremment la fille aux cheveux d'or. Le regard bleu nuit de la Sunajin s'émerveillait à chaque seconde passée, comprenant à peine la talentueuse personne qu'elle combattait.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyDim 10 Jan 2016 - 18:03



Kesstufous, kesstufous, kesstufouuuus ?!
Tu n’es pas dans ton élément dans cette arène !
Toutes ces histoires d’examen, de ninjas, de rang… Ce n’est pas toi !
Qu’est-ce que tu en as à faire de toutes ces bêtises ? Absolument rien ! Ce n’était pas comme si cela pouvait impacter ta vie. Certes, tu es pacifique, mais là, c’est à l’extrême ! Ce n’est plus du pacifisme, c’est de la passivité ! Tu t’es laissé toucher trois fois, et les deux premières, tu aurais aisément pu les esquiver. Mais murée dans ton entêtement, tu as choisis de te faire volontairement blesser pour ne pas te faire prendre. Ce n’est pas de l’intelligence, c’est de la stupidité ! … Mais l’agressivité, l’offensive, ce n’est pas toi non plus. Tu ne peux pas te comporter comme tu le ferais normalement. Plus tu attends, plus tu risques d’attiser les soupçons à ton égard. Bien sûr qu’en temps normal, tu aurais passé ton temps à esquiver et esquiver pour que ton adversaire épuise son chakra à vitesse grand V, mais dans ce genre d’examen, tu ne pouvais pas prendre le risque de te faire avoir. Malheureusement, à force de t’obstiner à ne pas vouloir attaquer, voilà où tu en es. Si tu avais choisi d’accepter dès le départ les éventuelles poussées de haine à ton encontre, tu aurais pu éventuellement clore ce combat rapidement. Mais non, tu te refuses également à utiliser des techniques fraîchement acquises pour ne pas risquer de blesser grièvement ton adversaire par ton incompétence.
Rends-toi à l’évidence, tu n’es pas faite pour le combat. Non, ton truc, c’est de distraire les gens, les amuser, pas d’aller te battre. Mais pourquoi t’es venue déjà ? Pour apprendre quoi ? Avoues, tu n’es venue que parce que tu voulais, juste une fois, avoir l’impression d’être acceptée, comme si tu étais membre d’un village. Même si tu en approuves ni ses lois, ni sa hiérarchie. Au fond, t’es pathétique tu sais ? Tu souries tout le temps parce qu’on te l’a demandé, tu imites les humains en espérant qu’ils t’apprécient ainsi et à force de te comporter de la sorte, tu as finis par te convaincre toi-même que c’était ta personnalité. Mais en as-tu seulement une ? Qui peut dire si ta joie de vivre est véritable, que ta gaieté apparente n’est pas un nouveau mensonge de ta part ? Tu n’es pas comme eux et ne le sera jamais. Ils te haïront toujours et tu ne peux rien faire contre ça.

Ces odieuses pensées ne cessaient de tourner dans la tête de la Gogyou.
Gogyou… Ce seul mot suffisait à créer des torrents de haine. Tout ça pour un nom.
Pourquoi ? Parce qu’ils étaient différents. Et parce que l’une des leurs avait décidé de faire le mal, alors ils étaient tous à mettre dans le même panier ? Le faisaient-ils avec les leurs également ? Ça, elle en doutait. Hypocrites que vous êtes tous. Vous ne détestez des gens que lorsque ça vous arrange ! Des ninjas de Konoha avaient ués plusieurs des siens, est-ce qu’elle les haïssait tous pour autant ? Non ! … Mais leur terre la dérangeait. Y mettre le pied lui rappelait de mauvais souvenirs qu’elle préférait oublier.


- Bon, on ne va pas y passer la nuit hein !
- Non mais elle doit se cacher sous le sable, c’est sûr…
- T’imagines elle est parmi nous ?
- Arrête tes bêtises ! … Y’a quelqu’un à côté de toi ?
- Hé, mais c’est possible d’être invisible pour un ninja ?
- … Ah, bah je sais pas.


Puis Ether regarda Ema.
La jeune femme regardait tout autour d’elle, probablement à la recherche de l’élémentaire. A mesure que la blonde observait la sunajn, une certaine tristesse s’emparait d’elle. A n’en pas douter, celle-ci avait quelque chose à prouver. La ténacité et la détermination dont faisait preuve la Zenzaburô prouvait à quel point elle tenait à sa victoire. Et pour cela, une récompense à la clef devait l’attendre. Mais elle, quelle récompense en tirerait-elle ? Des hurlements, des méchancetés, et ce même si elle sortait vainqueur. Et dans le meilleur des cas, on la laisserait partir sans tenter de la tuer. Génial. La nomade aurait aimé dire qu’elle sortirait grandi de cet examen, mais ça, c’était avant sa dématérialisation. Qu’allait-elle bien pouvoir dire à ses parents ? « Hé salut papa ! Tu te souviens quand je t’ai dit de me faire confiance et me laisser aller à cet exam ? Bah, AHA, tu vas rire, mais ils ont découvert ce que je suis. Trop bien hein ? ». Hm, comment dire ? Elle ne sortirait plus jamais sans compagnie et adieu sa liberté subjective ! Ether voulut pleurer. Après tout, personne ne pouvait voir son état à présent, alors pourquoi ne se laisserait-elle pas aller ? … Non.

Pourquoi pleurerait-elle ?
Avait-elle honte de sa nature ? Non.
En avait-elle quelque chose à faire de ces humains ? Non.
Avait-elle quelque chose à perdre ? Plus maintenant. Alors pourquoi se lamenterait-elle sur son sort ? Il y avait pire que ça ! Bien sûr ! La jeune femme n’était peut-être pas aussi offensive que son adversaire, mais parce que ses qualités se trouvaient ailleurs. Contrairement à tous ces ninjas qui ne pensaient qu’à gagner en puissance et à courir après des rangs – symbole d’une importance illusoire - elle, elle ne pensait qu’au bien-être des autres. Ils se démenaient pour défaire leurs ennemis, elle s’afférait à trouver un toit pour son peuple. Evidement qu’elle ne brillait pas par son initiative, et alors ? La patience n’avait jamais été un défaut. Qu’elle perdrait ou non, peu lui importait, elle aurait essayé. Ether ne s’était jamais battu ? Et bien, il fallait bien commencer un jour ! Les nomades n’abandonnent jamais leurs principes mais ne se laissent pas faire pour autant et tu l’as suffisamment fait. Ça suffit !
Et pourquoi y’a un piaf qui vole maintenant, hein ? … Hi hi, il est mignon lui aussi. NON ! Hé oh, tu t’es fait avoir par des rongeurs, les oiseaux ne vont pas s’y mettre ! Concentres-toi réellement et… Quelque chose avait chiffonné la Gogyou lorsque celle-ci avait observé Ema. Elle regardait tout autour d’elle, certes… Mais pourquoi ne sortait-elle pas de son cercle de billes ? Etait-ce un piège comme l’était plus ou moins ses clones ainsi que ses souris ? Car oui, la sunajin tournait vaguement sur elle-même, mais sans jamais quitter son emplacement et sans toucher ces étranges sphères. Ces trucs étaient pour Ether. D’accord. On va jouer à ça. Ça tombe bien, c’est un trait de ma personnalité, j’adore jouer. Quitte à prendre le risque, il fallait se lancer. Oui, c’est aux antipodes de tes habitudes, mais tu dois apprendre à déroger à tes propres règles si tu veux apprendre quoi que ce soit.

Doucement, l’élémentaire vint auprès d’Ema.
Depuis un des flancs de la brune, elle dérangea l’air ambiant à l’arrière du crâne de celle-ci, espérant la pousser instinctivement à regarder de ce côté, ou à le claquer, tout comme elle-même était revenue à son élément par réflexe. Logiquement, quand un moustique vient vous emmerder, vous cherchez à l’écraser… Pour les humains en tout cas. Ensuite (selon ce que fait Ema, je ne prédis pas encore l’avenir, pas encoooore !), Ether vint dans la foulée se positionner du côté où la sunajin ne regardait plus et prit son courage à deux mains. Ouais, tu n’as jamais fait ça, ça va te faire un choc d’être ta technique à proprement dit… ça ne coûte rien d’essayer ! Soudainement, surgissant sans crier gare, une tornade de plusieurs mètres de haut fit son apparition auprès d’Ema visant à l’emporter dans son sillage. Par la force de son inertie, du sable fut emporté, créant des bourrasques cinglantes grâce à cet élément de Kaze et teintant par la même occasion intégralement la rafale tournoyante. Puis le cyclone absorba les billes de la brune et récupéra cette dernière au passage… Eurk. Comment dire ? … Avoir quelqu’un à l’intérieur de soi, c’est vachement désagréable en fait. BRRRRR !


- Putain, mais d’où est-ce que ça sort ça ?!
- Et si c’était… RAGH PEUH ! Arh, j’ai avalé du sable !




Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyDim 10 Jan 2016 - 19:59

Ema sentit soudainement quelque chose à l'arrière de son crâne, comme du vent, un bestiole ou quelque chose d'anormal. Le colibri n'avait rien détecté, ce qui mit Ema sur le qui vive. Elle se baissa instinctivement, pensant recevoir une attaque Fuuton dans son dos, mais rien. Seule une énorme tornade apparut derrière elle, emportant le sable autour d'elle et s'approchant des billes qui commençaient déjà à s'envoler. Ni une, ni deux, Ema s'accrocha à son colibri et s'envola dans les airs en diagonal afin d'esquiver la bourrasque qui s'approchait et afin d'avoir une vue d'ensemble. Il était certain qu'Ether était dans les parages pour lancer une telle offensive et puis ce coup de vent à l'arrière du crâne... Ema se tenait en équilibre sur sn colibri et souffla un nuage de diamant devant elle, couvrant une large zone et englobant notamment la tornade et l'endroit où se tenait Ema encore auparavant.

Les billes n'avaient psa explosé, n'ayant pas subit de pression et se dispersèrent ensuite, lorsque la tornade disparut. En y pensant, Ether ne s'était pas pris les pieds dans le billes, ce qui voulait dire qu'elle pouvait... voler?! Ema ne comprenait pas. Il n'y avait rien de tangible dans ce qu'il se passait. Ses attaques Fuuton fusaient de partout, et Ema ne voyait pas son adversaire. Elle avait disparu, littéralement. Même si les attaques continuaient. Cela n'avait aucun sens. Qui dans tout le Yuukan avait cette capacité. Surtout une Kunoichi de rang similaire à Ema. Il devait y avoir une astuce à ce problème. Et pourquoi avait-elle mis autant de temps à dévoiler ses capacités. Quelque chose devait se tramer. Elle utilisait le vent... Elle s'était téléportée à plusieurs reprises, esquivait avec une énorme facilité... Taijutsu, Ninjutsu, Fuinjutsu... et Sensorialité? Impossible. Même Kioshi-sama n'avait pas une telle panoplie de techniques à son avantage.

Dans sa réflexion, Ema émit une seule hypothèse. qui semblait plausible au vu de la situation. De plus, après avoir rencontré Yell, cela avait réellement une possibilité de tangibilité. Elle avait fait des recherches à la bibliothèque de Suna après leur rencontre. Elle n'avait jamais rencontré une telle chose dans son existence, et en bonne élève, elle s'intéressa à ces élémentaires. Au vu de ce qu'elle avait sous les yeux et de son expérience avec la Konohajin, il était probable qu'Ether fasse parti de ce groupe rare de personnes. Cette théorie semblait la plus logique vu les circonstances. Elle se serait alors téléporté grâce à ses compétences et son invisibilité serait dû à l'élément Fuuton qui de part sa nature confirmerait la dite théorie.

Se basant sur cette réflexion, il était important qu'Ema en finisse rapidement, voyant avec clareté que son adversaire désirait réellement en finir.


Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyLun 11 Jan 2016 - 19:56



Hé hé, wheeee ! … Non, pas whee, c'était pas le moment !
Ether tournait, tournait et tournait encore. La vitesse était telle que la blonde avait presque du mal à suivre son propre mouvement « corporel ». Bon, à la fin de toutes ces bêtises, il fallait qu'elle pense sérieusement à s'entraîner pour maîtriser au mieux cette tornade. Déjà, c'était pas si mal pour une première ! Prochaine étape, éventuellement apprendre à contrôler son inertie pour se déplacer dans cet état. Le miracle en soi était surtout qu'elle n'avait pas envie de vomir. Ouais certes, le vent ne peut pas gerber, mais quand même ! Ahah, ça l'aurait foutu mal. Salut, bleuaaargh, et bonjour la peinture de l'arène ! … Mais pourquoi ne pouvait-elle pas penser sérieusement deux secondes ? Trop dispersée, il faut se calmer. En attendant, malgré le vent généré et l'aspiration de sa technique, Ema parvint à en réchapper, ce qui rappela une nouvelle fois à la nomade qu'elle était vraiment une bille lorsqu'il s'agissait d'attaquer... La blonde se demanda si elle aurait pu être meilleure en sortant d'une académie ninja. Sauf qu'elle n'y avait jamais mis les pieds et cela n'arriverait sans doute jamais. Comment esquiva la brune ? A l'aide d'un machin volant qui brillait. L'objet était si petit que c'était à se demander comment la sunajin parvenait à tenir en équilibre sur un objet d'une telle circonférence. Ça ressemblait vaguement à un oiseau. Mais alors... Elle marchait sur un volatile ?! Mais la pauvre bête ! Malgré la cruauté dont la nomade pensait que la brune faisait preuve à l'égard de son invocation – qui n'était pas vivante hein, mais ça, Ether ne le savait pas – la blonde trouvait l'action franchement étonnante. Si étonnante qu'elle oublia presque ce qu'elle était. Ah merde le mur ! Ralentis, ralentiiiis !
Mais avant même que la Gogyou ne puisse faire un gros bisou à l'obstacle de terre, une nouvelle offensive de la Zenzaburô se produisit sur son chemin. Décidément, c'était une ninja sacrément agressive en combat ! Toujours son forme de cyclone plein de sable – eurk – Ema lui cracha un véritable nuage de diamants composés de solides projectiles. Oh oh ! L'élémentaire se prépara à encaisser les pierres et se conditionna mentalement au futur impact du mur, ne parvenant malheureusement pas à stopper sa progression. Ahah, ça pue sévère tout ça, hein ..? Tu vas juste te faire défoncer, à l'agonie dans du sable, et tu vas voir que t'arriveras même pas à reprendre forme humaine. Pratique pour te soigner, hein ? Non mais quelle idée aussi ! Si la jeune femme avait pu fermer les yeux, elle l'aurait fait. A défaut d'avoir un corps physique, elle s'imagina donc tout simplement le faire et...

… Et puis, rien.
Quoi, elle était donc déjà morte ?
Ah bah c'était rapide dis donc. C'était donc ça mour... !
Wooooh woh woh woh ! Sa tornade avait disparu après s'être faite aspergée par les diamants – SHIIINYYYY - projetant certains d'entre eux un peu partout – des cris suggérèrent qu'un avait fini sa route non loin d'un homme – et la jeune femme dérivait à présent n'importe comment à cause de sa vitesse dû à son antérieure forme cyclonique – et de la puissance du souffle d'Ema - dans le public, aérant au passage certains spectateurs complètement désabusés. Elle put reprendre le contrôle de sa matière et revenir dans l'arène. La Gogyou n'avait donc rien ? Et le monsieur avec le projectile non plus d'ailleurs, hein ? Si sa technique avait fait des dégâts collatéraux, Ether ne se le pardonnerait jamais... Que s'était-il passé ? L'élémentaire venait d'expérimenter pour la première fois la traversée de son corps d'objets qui auraient pu la tuer. Ne sachant trop comment réagir, la blonde se sentit soudainement prise d'une immense fatigue. Houlà... Tu forces trop ma petite, faut te reposer là, sinon tu vas perdre connaissance. Comment avait-elle pu esquiver tous ces diamants, elle qui n'avait pas changé de cap ? … Ah bah, qu'est-ce qu'elle était stupide ! Ça l'avait seulement traversé, tout bêtement. Celui qui a pu un jour embrasser le vent lui dise ! … Ouais non, ça serait dégoûtant. Pourquoi quelqu'un ferait-il ça en plus ? Tout cela n'avait aucun sens, et y penser n'apporterait pas de réponse à cette question inutile. Oui, errer un peu lui ferait du bien. Enfin, c'était avant que le public ne comprenne enfin sa nature. Si un long silence s’était installé, le tout ponctué par des soupirs émerveillés à la vue de la pluie de diamants mortels, il fut brisé par une première remarque.


- La tornade… Si c’est la blonde qui l’a lancé, elle où maintenant ?!

Allez-y, crachez votre venin, je suis prête.

- C’EST UNE GOGYOU ?!!
- Encore une de ces saloperies ?! D’abord ce Strike… Ensuite, elle !
- Ils nous envahissent !
- Qu’elle crève elle aussi !
- Allez Zenzaburô, détruis-la !
- Abominable monstre !
- Vas à Konoha, ils recrutent les horreurs comme toi ! Argh, argh, argh *blague*


Non, vous ne me verrez pas pleurer.
Lorsque tout sera fini, je vous ferais face et partirai dignement, fière de ne pas être comme vous.
Enfin, si elle arriverait seulement à se tenir debout après tout ça…






-
Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyMer 13 Jan 2016 - 0:24

L'attaque d'Ema n'eut aucune utilité. Pourtant, Ema savait et en était persuadé à présent au vu de l'odieuse réaction du public qu'Ether était une Gogyou de vent. Bien qu'Ema ait réellement envie de gagner ce combat, il était impossible pour Ema de laisser le public se déchaîner ainsi sur la Nomade. Un cri perçant et retentissant brisa le cœur de la Genin.

Allez Zenzaburô, détruis-là.

Ces paroles rebondirent dans son esprit. Pourquoi devait-elle donc détruire la Gogyou? Quelle était donc cette façon de penser, de réagir, de se comporter. Aucune espèce d'humain ayant un cœur ne pourrait ainsi traiter ainsi une autre personne, car oui, malgré son état d'élémentaire, Ether était humaine, pensant, parlant, réagissant, éprouvant des sentiments qu'Ema pouvaient bien apercevoir en sentant les bourrasques de vent interrompre le cours naturel du vent et non de l'élémentaire.

La Kunoichi regardant d'un air sévère le public, qui ne méritait en aucun cas ce combat. C'était donc pour cette haine viscérale que la Nukenin n'avait pas voulu combattre! Ema était ébahie par cette nouvelle. Comment pouvait-on. Comment pouvait-on imaginer un pays en paix si personne ne respectait son voisin, peu importe la nature de ce voisin? Les gens avaient-ils si peur de l'inconnu pour réagir ainsi?!

Ema bouillonnait de rage après avoir été choqué par les paroles qui fusaient. De telles réactions. Était-ce la réalité d'un Gogyou? Pourtant Yell semblait si... sereine.

Qu’elle crève elle aussi !
Allez Zenzaburô, détruis-la !
Abominable monstre !
Va à Konoha, ils recrutent les horreurs comme toi !


Tous ces cris, ces paroles, cette haine...
Toujours jonchée sur son colibri, Ema regardait autour d'elle, se déplaçant à l'aide de oiseau de cristal. Était-ce un Genjutsu pour que cette situation puisse réellement exister?

Aucun de vous ne mérite de voir ce combat. Quelle honte de voir ces réactions face à un élémentaire? Avez-vous si peur de voir et comprendre ce que vous ne connaissez pas? Comment pouvez-vous penser et hurler de telles paroles auprès d'une PERSONNE! Oui! Un être vivant! Ether, car oui, elle a un prénom. Ether... Ether pense, parle, réagit, elle souffre, elle rit, elle vit! Comment pouvez-vous vous comportez de cette manière, vous, villageois des grands villages cachés ainsi que leurs représentants?!


Pourtant, aucun de ses mots ne sortaient de sa bouche. Ils étaient coincés dans son esprit. Ils ne comprendraient pas. Après tout, la haine des Gogyous était réelle. Les Sunajins avaient un lourd passé commun avec une certaine Gogyou de feu. Et puis... Hurlez sa colère contre une horde loups en colère n'allait en rien aider la cause des élémentaires.

Ce combat était stupide. Le réel adversaire d'Ether n'était pas Ema, mais bien le public. Faisant volte face, Ema s'adressa alors à Ether.

Ether, sache que tous ne pensent pas comme eux. Tous ne partagent pas leur envie de meurtre.

Les paroles de la Genin étaient douces, peut-être inappropriées, mais c'était le moins qu'elle puisse faire devant tant de haine et d'hostilité. Combattre la haine par l'amour. Il y a quelques jours, Ema avait décidé d'en faire sa voie, persuadée que la haine engendrait la haine et qu'une seule chose pouvait casser cette folie.

Et si tu ne me crois pas...

Commença-t-elle, descendant de son colibri qui s'était abaissé au sol,

Je te propose de les rencontrer, après ce combat.

Ema avait en tête de présenter Yell ainsi que Tetsui à Ether, qui serait émerveillée, sans doute, de voir que malgré toute cette haine, une Gogyou pouvait partager de l'amour et de l'affection avec un autre être humain. Bien que cela puisse sembler et être dur à comprendre, au vu des circonstances que subissait la jeune Nomade. Elle s'adressait à l'étendue de sable qui s'ouvrait devant elle, persuadée que la Nukenin l'écoutait.

Finissons-en, je te prie. Que je puisse te montrer un autre monde que celui que tu essayes de fuir en te cachant.

Les paroles de la Kunoichi étaient douces et sincères. Néanmoins, malgré la tournure qu'avaient pris les événements, la Genin se prépara à l'attaque d'Ether, qui allait très probablement être sévère, elle qui devait sans doute être remplie de rage à présent.

Coupe moi le souffle, Ether.

Lança Ema dans un élan de gaieté. Peut-être que la Nomade comprendrait la blague et prendrait l'ampleur de l'amitié qu'Ema lui offrait et si ce n'était pas le cas, la Kunoichi était prête à contenir la colère de son adversaire.




Revenir en haut Aller en bas
Suna
Hashimoto Ether
Hashimoto Ether
Informations
Grade : Genin
Messages : 372
Rang : B

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyMer 13 Jan 2016 - 21:11



« Monstre, abomination, créature, chose… »
Ces mots tournaient en boucle dans la tête d’Ether, la détruisant petit à petit.
Pourtant, malgré la violence des termes utilisés pour la définir, la jeune femme ne parvenait pas à éprouver la moindre colère, ni même un soupçon de haine à l’égard du public, comme si elle était vide. Marrant pour un élément intangible, pas vrai ? Elle n’arrivait même pas à pleurer. Pourquoi le ferait-elle, hein ? Cela ne contribuerait qu’à alimenter les quolibets à son sujet. Mais la Gogyou voulait crier, hurler à n’en plus finir, tout détruire, s’abandonner à cette rage qui ne venait pas. Ce sentiment avait consumé Panthos au sens propre du terme, elle ne devait pas finir de la même façon ! Inconsciemment, effrayée par cette tempête de flammes qui avait engloutie son aîné, la blonde ne pouvait se résoudre à imiter ce dernier. Contrairement à lui, elle n’avait pas encore tout perdu. Pas encore. La fatigue s’emparant de plus en plus de son corps, la nomade sentit qu’il était temps de récupérer sa forme humaine, mais elle était encore bien trop terrifiée à l’idée d’affronter ces ignobles regards. Tous ces gens-là la jugeait sans la connaître. Cette haine lui était insupportable et Ether voulut se réfugier dans les bras de ses parents pour y retrouver la sécurité. Au fond, peut-être aurait-elle dû se contenter de rêver, et de philosopher avec les moines du temple, au lieu de se rendre dans un village caché pour s’y faire lyncher. Qu’est-ce qu’elle croyait ? Que par son pacifisme et un grand sourire, elle changerait la mentalité de milliers de personnes ? A croire qu’il fallait être égoïste et méchant pour être digne de faire partie d’une telle cité. Si être un ninja signifiait mépriser son prochain, alors hors de question d’en devenir un.

Ether osa un regard vers Ema, désolée d’être aussi faible et de ne pas lui avoir offert le combat qu’elle voulait. D’ailleurs, se battre ainsi n’avait pas le moindre sens. Ce n’était pas ça la vraie vie. Et puis… Une seule tornade et même pas fichue de toucher sa cible, qu’est-ce qu’elle était mauvaise en tant que combattante ! Non, sa seule utilité était de faire l’appât, rien de plus. Salem lui avait de nombreuses fois demandé de cesser de se contenir de la sorte, de laisser éclater sa véritable force, pour qu’elle se découvre telle qu’elle était réellement. Mais la nomade ne comprenait pas ces mots. Qui était-elle ? Bah, Ether, gamine qui a pour seul talent de maîtriser les cartes, qu’importe le jeu. Wuhu, génial. Peut-être que les gens auraient moins peur d’elle si elle sortait ses cartes de Uno pour jouer ? … Non, ils ne la détesteraient que davantage, sous prétexte qu’elle voulait les amadouer pour mieux les tuer. L’élémentaire se sentait mal pour la sunajin, elle qui prenait sûrement ce combat au sérieux, voilà que la nukenin lui pourrissait tout. La brune avait un rang à gagner, elle méritait d’aller plus loin. Errant toujours sans but, observant les visages de ceux qui lui crachaient dessus, la Gogyou crut s’affaisser d’épuisement. Mais des paroles l’interpellèrent soudainement. La blonde se retourna, étonnée, et vit Ema qui s’adressait au vent. Que faisait-elle ? Les mots de la Zenzaburô eurent le don de surprendre la nomade. Elle ne partageait pas leur vision ? Existait-il donc des gens comme Milly, n’ayant cure de sa nature ? D’autres personnes qu’elle disait ? Et les rencontrer… Un autre monde.
La tristesse d’Ether se dissipa, et lentement se rapprocha du sol tout en amorçant son atterrissage avant de réapparaître petit à petit face à Ema, en commençant par les pieds puis en dévoilant le reste de son corps. Sur son visage, un simple sourire. Les insultes jetées n’atteignaient plus ses oreilles, mais elle tint à s’adresser au public. De son bras gauche égratigné, du sang avait rougit ses bandages, l’élémentaire pointa celui-ci devant elle, son regard balayant les gradins.


« J’saigne com’vous. Nous n’sommes pas si différents au final, non ? »

Elle refit face à Ema, soulagée de se tenir de la sorte devant quelqu’un qui ne possédait pas un visage déformé par la haine et la peur, puis ramena son bras contre son corps. Cette sunajin était probablement l’avenir des ninjas de Suna, et si d’autres personnes pensaient comme elle, alors le monde shinobi ne pouvait que s’améliorer. La Gogyou gardait le menton levé et le regard droit, le tout en toute dignité. Elle comprenait enfin ce pour quoi elle était réellement venue. Affronter le regard des gens, accepter de se dévoiler telle qu’elle était et cesser de se cacher. Le chemin était encore long pour que la jeune fille laisse tomber le masque, mais si elle croisait davantage d’humain tel que la Zenzaburö, alors la route serait moins difficile à prendre. Pourtant, un point l’ennuyait encore.

« Désolée de n’pas t’avoir offert l’combat qu’t’attendais. »

Et sur les derniers mots de la sunajin, le sourire d’Ether s’élargit et son visage récupéra ses couleurs du début.

« Mon premier n’est pas un océan, mon second est une note de musique, et mon to… », elle s’arrêta et préféra aller droit au but, « … Merci. »

La nomade tenta une approche qu’elle n’avait jusque-là jamais osé face à une parfaite inconnue. Elle ouvrit grand les bras et l’enlaça avec force, peut-être un poil trop fort. Voilà comment je te coupe le souffle, ah ah ! Hé, va pas me faire un coup en traître hein, sinon je… Bah, je meurs hein, écoute. La Gogyou n’avait pas gagné ce combat comme les règles le stipulaient, mais elle ressortait néanmoins vainqueur d’une toute autre bataille ; la sienne.



Revenir en haut Aller en bas
http://llythium-art.deviantart.com/
Konoha
Yamanaka Nao
Yamanaka Nao
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1042
Rang : A

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyJeu 14 Jan 2016 - 23:41

La Nukenin se dévoilait peu à peu devant la Kunoichi du Sable. La transformation était magnifique. Finalement, Ether avait réellement écouté les paroles d'Ema, ce qui rassura cette dernière. Après une telle découverte, la Kunoichi n'avait plus réellement envie de combattre, en sachant combien Ether devait combattre bien plus que la Genin. Toutefois, ce fut un beau combat, bien qu'hors du commun. Entre les esquives et les disparitions de son adversaire, la Genin n'avait pas pu amener à bien un seul combo, mais elle avait tout de même réussi à amener son adversaire à se dévoiler en la poussant aux bouts de ses limites, ce qui n'était pas anodin.

La fatigue du combat commençait à frapper Ema, qui avait presque usé tout son chakra. Mine de rien, ce combat avait été bien endurant pour la Genin.

La jeune fille blonde, elle aussi semblait fatiguée, mais sa volonté n'avait pas de limite. Malgré les paroles que l'on déversait sur elle, elle semblait toujours forte et faisait face au public en leur montrant son bras ensanglanté. Oui, elle avait raison, nous ne sommes pas si différents. Jetant un coup d’œil sur ses bras tout aussi ensanglantés par les brisures de diamants, Ema afficha un sourie sur son visage.

Ether approcha son regard de la Sunajin, qui se demandait qu'elle serait la suite des événements. Contre toute attente, la Nukenin s'excusa de ce combat. Ema souria à nouveau. Il était vrai qu'elle ne s'attendait pas à un tel combat. Mais les circonstances faisaient qu'il ne pouvait en être autrement. Puis elle continua sur sa lancée, remerciant d'une étrange façon la Kunoichi.

, Ema lâcha néanmoins un rire, avant de se faire prendre dans les bras de son adversaire. La Genin fut surprise d'un tel geste. Avait-elle réellement fait une différence auprès d'Ether? Pourtant Ema était heureuse que la Gogyou soit aussi calme devant tant de haine. Cela dénotait une grande sagesse et beaucoup de contrôle sur sa personne. Même si ce combat passerait pour une insulte auprès de l'examen, Ema était épanouie d'avoir compris la nature d'Ether et de peut-être l'avoir aidé à s'assumer telle qu'elle était.

Ema, à son tour, serra la Gogyou dans ses bras, signe que le combat touchait à sa fin. Il était incroyable de voir ça dans l'enceinte d'une arène, mais pourtant, cela était entrain d'arriver. Il était clair que le public n'allait pas comprendre, mais une autre chose était sûre : Ema avait suivi sa voie, et elle en demeurait très fière. Peu importe ce que son entourage lui dirait, elle était apaisée dans sa conscience et comprendrait qu'on ne lui accorde aucun respect suite à cet acte.

Bravo Ether, tu m'as réellement coupé le souffle.. Haha... plaisanta-t-elle dans un souffle.

Par contre, Kibō va me tuer... continua-t-elle sur le même ton.

Reprenant sa place originel, Ema regarda Ether dans les yeux, un sourire collé aux lèvres. Si Kibō avait vu ce combat, elle allait de nouveau se faire disputer par son aimé. La Kunoichi s'abaissa alors respectueusement devant son adversaire.

Un combat original pour deux Kunoichis originales
, lança Ema, signant la fin du combat. Ah, d'ailleurs, l'invitation tient pour ce soir.




Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Chroniqueur
Chroniqueur
Informations
Messages : 1508

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 EmptyVen 15 Jan 2016 - 18:10

L'arbitre s'interposa tout de même entre le geste d'amour des deux ninjas, leur lançant un regard dédaigneux : c'était donc ça, la nouvelle génération de ninjas ? On leur demande de combattre, ils se câlinent ? Soit.

- @Zenzaburô Ema est déclarée vainqueur !

L'arène s'enflamma, comme elle s'enflamma à chaque technique durant ce combat - les cris de haine étant, somme toute, très minoritaire.
Deux équipes de médecins vinrent à la rencontre des deux kunoichis, tandis qu'une demi-douzaine de personnes vinrent nettoyer et ratisser le centre de l'arène pour le combat suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Combat #3 Empty
Message(#) Sujet: Re: Combat #3 Combat #3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Combat #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Examens :: Examen Chûnin international-