AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mind's Eye

Aller en bas 
AuteurMessage
Seiei Kira
Nukenin
Nukenin
Seiei Kira

Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Mind's Eye Empty
MessageSujet: Mind's Eye   Mind's Eye EmptyJeu 10 Sep 2015 - 20:01

  • … Mais qu’est-ce que tu fous ?


Son nom est Hyûga Aiichirô. Un homme âgé près de la trentaine détenant une longue crinière brune trouvant son terme au milieu de son dos et les fameuses prunelles blanches, la signature du noble clan du village caché de Konoha. Cet individu est classifié comme étant Jônin et, à partir de ce jour, sera le nouveau professeur du Sombre Lutin. Après maintes expérimentations et échecs à trouver un maître pouvant maîtriser le jouvenceau, les hautes instances ont enfin décidées d’attitrer un Shinobi de classe supérieure et dont la réputation ne ment pas. Aiichirô est reconnu pour être strict et sans pitié envers ceux qu’il prend sous son aile. Avec une telle habilité dans son curriculum vitae, il est possible – même si la probabilité est moindre – qu’il puisse être apte à contenir le trouble-fête qu’est l’éternel Genin. Néanmoins, le voilà désormais sur le terrain d’entraînement numéro sept. C’est l’automne, un mardi, sept heures du matin – ne demander pas pourquoi tant d’obsession avec le chiffre sept, c’est ainsi. La seule introduction que peut articuler le Sensei est une question, simple et dénuée de toute forme de respect, abasourdi par ce qu’il voit.

  • Je médite. Un esprit sain dans un corps sain, comme disent les grecs.


Pour une raison ou une autre, trois troncs de taille moyenne sont plantés dans le sol, côte à côte. Inaho se situe sur celui du milieu, en position assise indien. Ses poignets reposent sur ses genoux, son index et son pouce de chaque main joint ensemble. Clair, cette position n’est pas confortable pour la créature elfique. Son visage est tordu par l’inconfort – ou bien force-t-il trop pour se vider l’esprit pour méditer, comme prétend-t-il. À cette réponse, le Hyûga ne sut quoi répondre et laissa un silence découler pendant plusieurs réponses. Il sait à quel genre de personnage il a affaire, on l’a prévenu maintes fois ces derniers jours. Pourtant, cette démonstration dépasse ce qu’il avait imaginé. Brusquement, il malaxa son chakra dans sa paume et frappa le vide en direction du tronc sur lequel perche le ténébreux. Le bois fendit en deux et l’adolescent tomba sur le dos, prit de surprise par un tel geste.

  • Il est où, le respect ?!


Croisant les bras, le Jônin aborda un faciès impassible, se voulant le plus sérieux possible. Malgré qu’on l’ait chargé d’un bouffon, il emprunta un ton parfaitement neutre.

  • Ce n’est pas comme ça qu’on médite. Tu peux garder ça pour plus tard.


  • Grrmm... J’vais te faire goûter mon plus puissant Genjutsu. Vengeance sera mienne.


  • Je suis un type senseur, les illusions ne fonctionnent pas sur moi.


  • Erf.


Ses épaules lâchèrent. En règle générale, l’art des mirages est le domaine le plus difficile à contrer. Encore faut-il découvrir que l’on est victime d’un Genjutsu pour ensuite rétablir le flux de son chakra. Plus l’illusion est de haut niveau, plus il est difficile de garder son calme et réparer la faille dans son flot d’énergie. C’est ce qui a toujours permit au Lutin de garder un avantage certain à l’égard de ceux qui souhaitaient abuser de leur pouvoir de méchant Sensei et de son piètre grade de Genin. Cependant, si cet homme ne ment pas, alors son don ne lui sera d’aucune aide pour savourer le châtiment qu’il souhaite imposer à cet insolent.

  • Je me nomme Aiichirô. Je serais ton Sensei jusqu’à nouvel ordre. On m’a chargé de, et je cite, « t’apprendre les bonnes manières et comment le système hiérarchique de la nation fonctionne ».


  • Toujours la même chanson. Alors ? Quel genre d’enfer tu vas m’infliger ? Laver les cuvettes avec ma langue ? On me l'a déjà fait, ça. Va falloir trouver quelque chose de plus innovateur.


  • Rien.


À cette rétorque, Inaho ne put s’empêcher d’arquer plus d’un sourcil. Cet homme prétendait être son tuteur pour lui apprendre le respect auprès de ses supérieurs, mais il affirme tout juste qu’il n’en fera rien. Paradoxe. Face à la mine dubitative de son élève, l’Hyûga poursuivit sa lancée.

  • J’ai examiné ton historique de « méfaits ». Mes prédécesseurs ont tous tenté l’impossible, de ce que j’ai pu en déduire. Ce serait vain et stupide de ma part d’essayer de faire de même. Je ne ferais donc rien. Personnellement, après tout ce que tu as fait, je t’enverrais en prison. Peut-être qu’un léger séjour là-bas changerait ton attitude. Faut croire que les autorités ne sont pas encore désespérées. Je suis sûr qu’avec le temps, cela changera.


Un mutisme s’ensuivit cette tirade. Inaho affichait toujours le même étonnement sur son visage. Il s’attendait à tout sauf cette approche. L’homme est honnête et droit, tout le contraire de sa propre personnalité mesquine.

  • T’es pas si chiant, finalement.


  • Silence. Suis mes directives et tu n’auras pas à fréquenter une cellule dans les geôles.


  • J’retire ce que j’ai dit.


  • J’ai lu ton dossier. Tu possèdes une maîtrise optimale des illusions et de ce qui a été observé, tu as un contrôle fantastique du Suiton. Je crois qu’il est temps d’ajouter un complément à ton style… Suffit pour aujourd’hui. Rejoignons demain aux bains, à midi. Nous procéderons à la première phase de ton entraînement. Tu peux disposer.


Sur ces dernières paroles, le Jônin tourna les talons et disparu suite à un déplacement rapide. Le Lutin resta immobile pendant quelques instants, toujours sur son fessier sur le sol parmi les nombreux débris du tronc. Puis, il réalisa finalement ce qu’a dit son professeur.

  • Wait, what?
Revenir en haut Aller en bas
Seiei Kira
Nukenin
Nukenin
Seiei Kira

Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Mind's Eye Empty
MessageSujet: Re: Mind's Eye   Mind's Eye EmptyVen 11 Sep 2015 - 2:55

  • Rappelle-moi qu’est-ce qu’on fout ici ?


C’était pile l’heure du dîner. Une rencontre ordinaire entre un professeur et ses élèves se dérouleraient normalement dans un restaurant ou bien sur le terrain d’entraînement. Ce serait la pause déjeuné où l’équipe se réunit et discute de divers sujets, technique ou journalier. Au contraire, le Genin reçut une invitation de son nouveau Sensei qui est diamétralement opposé à ce qu’il puisse s’imaginer : une rencontre aux sources d’eau chaude publiques. Louche, tout ça. Plus tard, l’adolescent s’est dit que logiquement, le Jônin a certainement une idée derrière la tête pour choisir un tel endroit. Lui-même a mentionné son aptitude pour la maîtrise de l’eau, alors c’est certainement en lien avec ça. Un nouveau jutsu ? Allait-il lui apprendre à contrôler la température de l’eau ? Oui, c’est certainement ça. Il n’y a pas d’autre raison pour se rencontrer en ce lieu. Malheureusement, le pire scénario se produisit. Le voilà côte à côte avec l’Hyûga, dans le bassin de ce célèbre liquide chauffé. Il est raconté que cette source peut apaiser l’âme même. Consoler la nervosité d’Inaho serait déjà un bon début.

  • Déjà, explique pourquoi tu as un maillot.


  • Comment étais-je censé deviner qu’on allait se farcir une baignade ?!


  • Ce n’est pas tout à fait exact. Il y a deux raisons particulières pourquoi nous sommes ici.


L’homme leva sa senestre et pointa son pouce vers l’arrière. Le regard de charbon du Lutin suivit la trajectoire invisible tracée par le doigt uniquement pour retrouver une muraille de bois. Derrière ce mur se trouve, en toute logique, le côté des femmes. D’ailleurs, l’on peut entendre leurs petits cris occasionnels d’ici. Il faut sérieusement penser à insonoriser les pièces histoire d’avoir la paix absolue et relaxer. En voyant le rempart, le jouvenceau grimaça. Non seulement, il ne voit toujours pas où veut en venir l’aveugle – tous les Hyûgas sont des aveugles, blâmer leur couleur de yeux. Le dénommé Aiichirô s’empressa d’expliquer.

  • Première raison : le mur bloque la vue, il n’y a aucun moyen de savoir combien de personnes il y a de l’autre côté. Seconde raison : le corps humain ne peut supporter une telle température pour longtemps, ce qui ajoute une limite de temps pour l’exercice.


  • Gné ? Purée, qu’est-ce que tu racontes ? Dis plutôt que t’es ici pour regarder les femmes nues de l’autre côté avec ton Byakugan.


  • Nul besoin d’être ici pour cela. Je peux le faire de chez moi.


À cette déclaration, Inaho s’écarta du côté opposé d’un pied, son faciès tordu par le dégoût et le malaise. Il n’a point cherché à nier. C’est légèrement déconcertant. Les aveugles sont donc des pervers ! Il n’y a aucune généralisation dans ce constat, seulement un fait suite à une observation scientifique en utilisant une logique implacable. Le Jônin plongea ses perles blafardes dans le regard ténébreux du Genin pour lui expliquer la véritable raison de leur présence ici.

  • Aujourd’hui, tu vas aiguiser ton sixième sens. La sensorialité sera complémentaire à ton style de combat actuel. Tu pourras te camoufler et attaquer où l’ennemi s’y attend le moins. La sensorialité deviendra un élément crucial pour toi.


  • … Mais j’ai toujours voulu apprendre à me battre avec une épée.


  • Laisse tes préférences de côté. Dans ce monde, il faut savoir faire usage au maximum des capacités que l’on maîtrise le mieux. Pour toi, c’est l’art des assassins : la dissimulation et le repérage.


Le dos du Lutin glissa sur le pavé de pierre, son visage émergeant à moitié dans l’eau. Lui qui voulait apprendre à se servir d'un sabre ou d'un Katana, le voilà déçu. Cet apprentissage sera pour plus tard. Il commença à faire des bulles pour se divertir avant de poser la question fondamentale, sa voix déformée par le liquide.

  • Et comment on s’y prend ?


  • Simple. Aujourd’hui, nous allons commencer par la base, à savoir ressentir simplement les sources d’énergie. Tu as une limite de deux heures avant de perdre connaissance, environ. Cette limite de temps te servira de motivation pour éviter que tu te sentes déshydrater.


  • Tu veux ma mort ?!


  • Je t’empêcherais de t’échapper, tu resteras ici jusqu’à ce que le progrès soit satisfaisant. Chaque jour sera une étape de plus. Demain, tu devras connaître dans quelles directions se situent les chakras, puis ensuite leur position exacte. Par la suite, nous allons explorer les possibilités qu’offrent ce domaine via l’ouïe, l’odorat, voire même la vue.


  • Bruh.


Bouche-bée, il voulut se lever et s’enfuir le plus rapidement possible. Néanmoins, son instinct lui recommandait le contraire. Nul ne peut s’échapper aussi facilement d’un membre du noble clan du soleil. S’il s’essayait, il allait certainement se prendre les soixante-quatre coups du Hakke, chose qu’il aimerait bien éviter de subir inutilement. Jurant dans sa barbe, Inaho suivit les directions de son nouveau Sensei. Les jours suivants furent pénibles. La progression était lente, mais assurée. En trois semaines, le jeune homme prouva qu’il était à la hauteur de sa puissance phénoménale. Il maîtrisait la sensorialité autant qu’un expert.

Suite à cet entraînement, l’on racontait qu’Aiichirô vit désormais dans un hôpital psychiatrique. Il se prend désormais pour une poule. Allez savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mind's Eye
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-
Sauter vers: