N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyLun 17 Aoû 2015 - 17:24


CONTEXTE
    Il les avait abandonnés depuis tellement longtemps ...

    Depuis combien de temps n'avait-il pas eu de ses nouvelles ? Longtemps, trop longtemps ! Et aujourd'hui, tout allait peut-être se finir, car, dans cette petite bourgade non loin de l'arbre maison, à flanc de colline, là ou ils avaient battis leur ferme, élevée leur bétail et cultivé la terre, désormais, il n'y avait plus rien.
    De la ferme, il ne restait plus qu'un amas de planches et de verres, de la maison des deux vieilles personnes, un monticule de décombres et pour les deux personnes âgées. Aucun signe de vie pour le moment.

    Le tremblement de terre avait fait des dégâts ici comme ailleurs. Une vache meuglait devant la dépouille de son veau tandis que les poules allaient ici de là picorer les vers sortie de terre.

    Puis finalement, un cri de douleur, un grognement, une planche bougea parmi les décombres de la maison...


RÈGLES
    Ø Le MJ se réserve le droit d'intervenir dans n'importe quel RP de l'Event, ou de la zone de Ki no Kuni.
    Ø Tous les RPs à compter de maintenant se déroulant dans la zone de Ki no Kuni doivent prend en compte le fait que la zone est complétement ravager par un tremblement de terre. Cela peut entraîner l'interruption des missions lancées par les valideurs missions (volontairement !)
    Ø Cet évènement fait partie intégrante de la chronologie du forum. Vous ne pouvez donc pas vous trouver à Ki no Kuni et faire d'autre RP ailleurs sur le forum en même temps.
    Ø Procédez, logiquement, ne vous rendez pas à Ki no Kuni, juste parce qu'il s’agit d'un Event et que "vous passiez dans le coin".
    Ø Vos RPs doivent être postés dans les zones où ils se déroulent.
    Ø Aucun délai ne sera imposé aux membres, cependant, si le délai de réponses est trop long, le MJ pourra intervenir pour faire avancer les choses.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Les participants de ce RP ne sont pas définis à l'avance (hormis pour le PNJ). Le nombre de participants et libre et doit être placé logiquement dans le contexte de l'event.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
Senritsu Chujiro
Senritsu Chujiro
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyLun 17 Aoû 2015 - 18:48

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] 211

Saichi Naoe


    Nous sommes aujourd'hui loin des mésaventures de notre collègue Shiro, occupé à tirer les oreilles des méchants à Mizu no Kuni. C'est dans les marécages de Ki no Kuni que nous avons mis les pieds, suivant les nouvelles aventures d'un couple qui m'a tout l'air d'en avoir vu de toute les couleurs. Ils se lamentent, l'un contre l'autre, fixant une photo de famille prise il y a bien longtemps. À en voir les traits physiques de l'homme sur la photo, et dans cette réalité, je dirais quelques-bonnes années. Bien-sûr, comme tout spectateur de cette histoire, j'ai prit des notes je ne suis pas venu les mains vides. L'homme a l'imposante carrure ainsi que cette femme sont toujours les deux des parents adoptifs d'un enfant ayant mit les voiles il y a de ça neuf années, il s'est rendu au Pays du Vent. Imaginez le déchirement que provoque le départ de son enfant, surtout au vu de l'attachement qu'éprouvent les deux personnes âgés.

    Ki no Kuni n'est pas épargné, ce n'est peut-être pas un pays qui a défrayé la chronique pour ses nombreux scandales, mais comme les petits pays ils sont restés impuissant face à l'ascension de violence provoqué par la création des villages. Face à un tel déchaînement de violence, de la souffrance à tout les coins de rues, un enfant de onze ans ne supportent que très rarement des barbaries, grandir en ayant vu la mort dès le plus jeune âge... Combattre ces crimes, renforcer l'ordre et permettre à ses amis d'être enfin en paix, c'est de cette façon que le recrutement de masse opéré dans les villages Ninja. Ils l'ont aimés comment s'ils l'avaient conçus, ils lui auraient donnés la prunelle de leurs yeux pour qu'ils restent à leurs côtés, rien n'y changent, ces crimes l'ont changés, câlinez-le c'est l'heure de son départ...

    Neuf ans sont passés, l'eau a coulé sous les ponts. Ki no Kuni a retrouvé cette stabilité, la paix est au rendez-vous mais leur fils ne s'est presque jamais manifesté, il était tellement rare pour eux d'en avoir des nouvelles qu'ils ont été jusqu'à imaginer la mort de leur propre fils. Malgré cette lueur d'espoir, rien, aucunes nouvelles, de quoi conforter cette idée. Leur fils est mort, après tout, il faut s'y faire... La princesse des neiges, la connaissez-vous? Dans les bas-fonds de Ki no Kuni rare sont ceux qui connaissent les figures politique d'un Empire mal-aimé dans le monde entier. Qui aurait cru que le fils adoptif des paysans serait le fiancé d'une femme de cette renom? Personne, jusqu'à qu'elle vienne d'elle-même rencontrer ses beaux-parents, annonçant presque involontairement la nouvelle. De quoi raviver cette flamme d'espoir, oui, votre fils n'est pas mort puisqu'il a passé la bague aux doigts au fantasme de presque tout les Shukajins.

      Année 13, été
      Ki no Kuni


    Une discussion récurrente dans cette famille fermière du petit village de Ki no Kuni, les parents du jeune ninja que l'on s'est présenté plus haut est encore est toujours au coeur des discussions. On va vous présenter Shiro, on verra si vous avoir toujours en foi en les enfants...

      - Nagisa, penses-tu qu'un jour notre fils viendra un jour nous rendre visite? Il nous l'a promis, à travers ses lettres: Lorsqu'il deviendra quelqu'un, il reviendrait nous voir.
      - Je l'espère... du fond du cœur, savoir que son fils est en vie, après toute ces années loin de nous.


    Au chaud dans leur taudis les deux quinquagénaires sont occupés à des tâches habituelles, l'homme fait les comptes du marché du matin, l'autre est au fourneau à cuisiner un bon petit plat. Une journée comme les autres pour ce couple de fermier, malheureusement ma présence attise les ennuis... une première secousse frappe les environs, à peine de quoi faire tomber un meuble, mais de quoi éveiller des soupçons et les premières craintes.

      - Qu'est-ce que c'était que ça!? Reste ici, je vais sur la pallier de la porte.
      - Rentre, ce n'était que des petites secousses. Pas de quoi s'inquiéter.


    Quand la femme parle, l'homme se tait et se plie à la sagesse de la femme. Croyez-moi, ce n'était pas rien...

    ___________________

    Les jours passent, et ces secousses sont au coeur des discussions au village! Certains racontent qu'un combat opposant deux ninjas auraient provoqués des secousses, d'autres les tremblements proviennent de l'arbre... Qui sait? Nos deux vieux amis n'ont en rien changés leurs activités, le planning reste le même, l'après-midi on récolte pour le lendemain, et le lendemain on vend ses récoltes au marché. Un train-train de fermier, bien loin du raffut des ninjas. On a du mal à croire que c'est ici qu'est née le chakra... La journée est déjà entamée, le soleil est à son zénith, et notre couple de quinquagénaires vague à leurs occupations du midi. Malheureusement, à peine une semaine plus-tard, les secousses reviennent interrompre ce petit moment de repos. Ce n'est pas quelques-secondes, mais plusieurs-minutes! Le sol se déchaîne et ne laisse aucune chance aux victimes qui doivent se résoudre à survivre. Les secousses sont d'une rare violence, des arbres chutent de leur piédestal, les bêtes hurlent en voltigeant contre les barrières. Le spectacle n'est pas beau à voir, c'est un véritable calvaire pour les victimes. Nos deux nouveaux amis sont prit au piège dans leur maison qui n'a pas fait long feu, l'homme s'est mit à couvert sous une table, pendant que sa femme a violemment chuté en arrière, ne s'attendant pas à être victime de telle secousse.

    Le bilan est désastreux, les cultures du couple n'ont pas fait long feu, le sol est en ruine... la maison l'est aussi, avec le couple piégé à l'intérieur. Quelques-minutes, c'est ces quelques-minutes qui auront suffis à l'homme de se remettre les esprits en place et s'extirper des décombres qui auraient plus être son tombeau, il est touché, il est touché à la jambe. Sa jambe pisse le sang, il boîte, mais ce n'est pas là son principal problème, il hurle, déblayant un maximum se tordant de douleur de temps-en-temps, sa femme est toujours sous les décombres, elle n'a pas eu la même chance que lui.

      - NAGISA, NAGISA REPOND-MOI! NAGIIIISA!!! ... AIDEZ-MOI, À L'AIDE!!! MA FEMME EST PIÉGÉE!

Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 18 Aoû 2015 - 17:39



La nouvelle avait vite fait le tour de Suna et de tout le pays. Ki no Kuni était la victime d’une catastrophe naturelle, un tremblement de terre des plus violents. Les informations étaient peu claires et certains assuraient que l’arbre maison ne tiendrait pas longtemps. Ce pays n’était pas n’importe lequel, ces terres avaient vu grandir notre jeune héros. Fils de paysan, Kibō avait toujours eu regard spécial sur la forêt au-delà des frontières de son pays actuel, car il aimait cette région, mais surtout parce que ses parents adoptifs y vivaient encore.

Le bras droit du Kazekage se trouvait actuellement aux Portes du Jours. Une téléportation lui avait suffi pour se rendre en une fraction de seconde à cet emplacement. Il était parti seul, après l’accord de son supérieur et du conseil. Une centaine de kilomètres le séparait de l’arbre maison, mais également de la demeure de ses parents, qui était situé à quelques mètres du monument de ce pays. Son physique et son endurance Shinobi lui permettait de garder une vitesse constante et élevée pour atteindre la destination finale, qui allait être rejointe en quelques heures. Le Sunajin s’élança donc dans le pays ravagé par cette catastrophe et le moins que l’on puisse dire, c’était que la forêt était méconnaissable.

Les pensées se succédèrent dans l’esprit de notre jeune héros qui ne savait pas à quoi s’attendre. Il était peut-être trop tard, comment pourra-t-il assumer le fait de n’être plus jamais retourner les voir alors qu’ils se trouvaient à porter de mains ? Il les reverra, mais peut-être qu’ils seront morts. Le ninja du Vent venait de passer une longue période sombre due à la Princesse des Neiges et voilà qu’il allait peut-être devoir faire face à la mort de sa seule et unique vraie famille.

***

      " Oiiii ! ! ! Ossan ! "

S’écria le petit Kibō, haut comme deux pommes. Saiichi sortit de sa ferme pour voir le petit enfant aux cheveux blancs recouvert de terre, il guigna à côté de lui et remarqua le jardin incroyablement bien fait.

      " Nagisa, viens voir ce qu’a fait Kibō ! "

La vieille femme sortit aussitôt et admira le travail soigneusement accompli par le petit de la famille. L’homme de la maison passa son bras autour des épaules de son épouse et ils sourirent au gamin.

      " C’est un bon garçon. "

Chuchota Nagisa à son mari, alors que leur enfant était en train de retravailler la terre pour rendre ce jardin encore plus beau.

***

Alors que le bras droit du Rokudaime était perdu dans ses pensées, il entendait le nom de sa mère résonner dans sa tête. Ses souvenirs étaient plus frais qu’il ne les aurait imaginés. Cependant, cette voix semblait réelle et elle ressemblait étrangement à celle du vieil homme. Ce n’était pas un rêve, Saiichi n’était pas loin et il appelait sa femme. L’arbre mère se dessina à l’horizon, la ferme n’était plus très loin. Notre jeune héros rentra dans un véritable enfer, des maisons détruites, des arbres renversées, la terre fissurée et retournée. Une vision horrible, mais ce n’était pas le pire, il y avait toutes ces personnes qui criaient pour qu’on leur vienne en aide. La voix de Saiichi résonnait encore, mais impossible de le localiser.

Kibō s’empara d’une de ses billes marquées de son sceau et la lança haut dans le ciel. Il se téléporta avant que cette dernière ne retombe et examina la situation depuis les cieux. Sa vision était plus claire et il repéra tout de suite son père, cherchant désespérément sous des débris. La situation était claire…

      " OSSAN !!!! "

S’écria-t-il avant de relancer sa bille, mais cette fois-ci en direction de son paternel. Celui-ci eut à peine le temps de levé le regard, que son fils se trouvait déjà à ses côtés en train de soulever des pierres afin de retrouver le corps de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Senritsu Chujiro
Senritsu Chujiro
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 18 Aoû 2015 - 18:41

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] 211

Saichi Naoe


    Le déchaînement de la nature semble s'être calmé, laissant place à un autre festival. Les terres sont retournées, les maisons en plusieurs-morceaux dont les occupants sont toujours sous les décombres. L'arbre, le mythique arbre de Ki no Kuni n'a pas été épargné, la violence a été telle que l'arbre a subi d'immense dommage. Des branches sont tombées, chutant sur les habitations beaucoup plus base. Si ça ne suffisait pas pour nos pauvres victimes déjà bien touchées la catastrophe. Le vacarme provoqué par le tremblement de terre a laissé place à celui des crient des locaux, assistant impuissant à la mort de leurs proches et la destruction de tous leurs biens.

    Quelques-heures s'étaient écoulés depuis le tremblement de terre, et du côté de notre quinquagénaire la situation n'a pas évolué. Son état second le ralentit énormément, sa jambe l'empêche d'effectuer des mouvements brusques qui lui auraient permis de délivrer toujours plus de décombres et pourquoi ne pas mettre la main sur sa femme qui n'a pas donné signe de vie depuis la catastrophe, elle qui est toujours coincé sous les débris de leur propre maison. Il divaguait déjà, lorsqu'il chutait il reste allongé impuissant, prit de temps-en-temps par des flash-backs qui renvoyaient aux heureux moments de sa vie.

      Année -8
      Ki no Kuni



    Bien avant la naissance des puissances ninja, le chakra est déjà bien exploité, même dans une campagne terre mère de cette mystérieuse énergie. Nous retrouvons une nouvelle-fois nos deux quinquagénaires rajeunis d'une bonne vingtaine d'années, c'est qu'ils étaient craquants les croûtons dans leur âge d'or. Le bond dans ce passé va nous permettre d'en apprendre plus sur l'événement marquant de la vie de nos deux amis.

    Les ninjas sont pour leur compte, au service des riches, loin de ce que l'on connaît nous, à l'âge d'or des shinobis. La justice n'est que très peu présente, rappelons-le, ce sont les villages ninja qui s'imposeront comme policier de ce monde. Les pauvres sont les victimes de cette période, incapable de lutter contre les riches qui n'hésitent pas exploiter de ces mercenaires particulier pour faire main-basse sur les quelques-biens des pauvres.

    Une année où nos deux fermiers vivaient bien loin de ces broutilles liés au chakra, leurs activités sont les mêmes qu'aujourd'hui. On fait son beurre grâce aux plantations, avec l'espoir d'avoir un peu de temps libre le lendemain. Une vie de fermier, l'inverse même de la vacarme d'une vie de shinobi. En cette période être vagabond était un risque d'être agressé à tout moment pour un plus fort, que tu sois une femme avec un enfant, une vielle-dame, qu'importe! Peut-être que les parents biologiques du héros que l'entend sans-cesse depuis la rencontre avec ces deux croûtons l'étaient eux aussi, des vagabonds, sans-cesse victime de cette loï du plus-fort. Tout ce qu'on sait, c'est qu'un beau matin un panier était entreposé sur leur pallier. Des fruits? Non, un enfant.

    ___________________


      - On va quand même pas le garder, on se serre déjà la ceinture à vivre de nos récoltes.
      - Tu préfères qu'il retourne au gré des voleurs? Ce n'est qu'un bambin. Je refuse de laisser un enfant vivre de ses propres moyens, surtout dans le monde que l'on connaît...

    ___________________


    La suite on l'a connaît, l'enfant a grandi dans une période sombre où la justice n'était que très peu présence, l'enfant a fut la souffrance, le massacre de son propre village! Il s'est transformé en héros et au premier signe d'une quelconque justice, il a prit son balluchon et a rallié leur cause... ne donnant le moindre signe de vie à ses parents adoptifs.

      Année 13
      Ki no Kuni



    On revient à notre époque, les cries se dissipent rendant les pleurs de notre ami audible. Il venait sans-doute de se résoudre à laisser sa femme disparaître sous les décombres, après toute ces années en sa compagnie... Des derniers cries tout en puissant dans ses dernières ressources pour déblayer les restes de sa maison, avant de chuter en avant. Vu sa position géographique, il ne s'attendait pas le moins d'une monde à une quelconque aide extérieure. Arriver sur les lieux prendraient bien plusieurs-jours, à moins qu'ils aient dépêchés des aides par moyen aérien ce qui est peu probable.

      - NAGISA, S'IL TE PLAÎT! DONNE MOI UN SIGNE DE VIE, JE T'EN SUPPLIE!!!


    Ses paupières se ferment sous le poids de la fatigue, sa blessure s'est infectée à l'heure qu'il est. C'est impensable pour lui d'abandonner sa femme pour joindre de l'aide et se permettre de survivre.

      - OSSAN !!!!
      - OSSAN !!!!
      - OSSAN !!!!


    Lui qui venait de fermer les yeux et se résoudre à l'abandon, son espoir le infime était une aide quelconque. Ses yeux se ré-ouvrent petit-à-petit, figeant son regard à ses pieds, comme s'il croyait s'être envolé pour un autre monde...

      - Kibo... mon fils, c'est bien toi?


    Il se devait d'y croîre, il remontait petit-à-petit son regard et découvrait la nouvelle enveloppe physique de son fils. Il avait changé, mais l'heure n'était pas au retrouvaille...

      - Ta mère... est sous les décombres! Je t'en supplie... sauve la.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 18 Aoû 2015 - 20:12



Il n’avait pas remarqué que son père était blessé et que son regard se plongeait de plus en plus dans le vide. Kibo jeta un coup d’oeil à son paternel avant de stopper ses actions pour lui porter secours. Oui, Nagisa était encore en dessous, enfin, c’était ce qu’il supposait, était-ce là le procédé d’un bon Shinobi, car oui, c’était ce qu’il était devenu, il n’était plus le petit paysan faible. L’élève de Kioshi fit apparaitre une corde grâce à un sceau et attacha la jambe de Saiichi pour arrêter la perte de sang. Le bras droit du Kazekage examina les environs et s’assura que la place où ils se trouvaient était sûre pour que son père puisse se reposer et ne se soucier de rien.

      " Repose-toi, je me charge du reste. "

Le vieil homme n’avait rien à craindre, son corps était sur un grand débris et il ne pouvait pas chuter, il n’y avait quasiment rien en dessous. Le regard de Kibo se projeta dans les airs pour éviter de mauvaises surprises venant du haut, mais il n’y avait également aucun soucis à se faire de ce côté là. Désormais, le Sunajin pouvait penser à secourir sa mère, mais avant de se lancer tête baissée dans les recherches, il lui fallait quelques informations.

      " Ossan, maman était avec toi à la maison, si oui, dans quelle pièce était-elle ? "

Maman ? Étrange ça lui faisait bizarre de prononcer ce mot. D’ailleurs, il ne se souvenait même plus s’il l’avait déjà appelé ainsi. Une chose était sûre, Saiichi avait toujours été appelé vieil homme de façon plutôt vulgaire, mais leur relation marchait de cette façon. Kibo n’avait pas échappé à certaine appellation indigne de la part de son père, mais il adorait ça, plus ils s’envoyaient bouler, plus ils se sentaient proches.

Le vieux n’avait pas encore répondu, mais Kibo se pencha sur les débris et écouta attentivement. Son pouvoir spécial Onkyôton pouvait peut-être l’aider à entendre des sons que le commun des mortels ne pourrait pas entendre. Le Shinobi du Vent du se concentrer pour négliger les cris et les pleurs des autres personnes présentes dans la zone. Son ouïe était focalisé sur la tonalité de la voix de sa mère adoptive, il allait, il devait la sauver !
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Senritsu Chujiro
Senritsu Chujiro
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 18 Aoû 2015 - 21:02

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] 211

Saichi Naoe


    Difficile de croire qu'à un tel moment son fils qu'il n'avait pas revu depuis toute ces années soient venus lui sauver la mise. Était-il déjà dans l'haut-delà? Son souhait le plus cher avait été exhaussé, mais pas dans les meilleurs circonstances et sans la femme qu'il aime. Les larmes n'étaient pas remplacées, déferlant toujours sur son visage. Il ne pleurait pas de joie, non, mais la peur de perdre la femme qui partage sa vie depuis toute ses années le traumatisaient rien que d'y penser.

      - C'est bien toi, Kibo? T'occupes pas de moi, sauve la...


    Têtu comme une mule son fils, ignorant ses dires il fit un tour de passe-passe dont les shinobis ont le secret, sous les yeux ébahis du père bien qu'emplis de larme. Cette sensation, la sensation de voir son fils sous un nouveau jour. Il est métamorphosé, sa nouvelle enveloppe lui donne l'air d'être dans son âge d'or. Suffira-t'il à sauver des beaux draps sa maman? Pour l'instant il rafistole en moins de deux la blessure de son père, il stop l'hémorragie à l'aide d'une corne qu'il a extrait d'un de ses sceaux ninja. C'est toujours dans un état second avec toute cette perte de sang, que le père, lui, assiste impuissant au sauvetage de Kibo. Maintenant que la blessure n'est plus l'un des principaux problèmes, il est temps pour lui d'attaquer les recherches pour sa mère.

      - Elle était dans la cuisine.


    Vielle homme? Ils ne sont pas vus depuis des années et leur relation est resté aussi fusionnel qu'un père et son fils. Cette retrouvaille ne serait pas en temps de crise, j'en aurais presque la larme à l'oeil de voir une telle scène. Il était devenu un ninja d'exception, à peine quelques-heures après ce ravage il était déjà sur les lieux pour secourir ses parents. Une telle catastrophe n'a pas dû épargner les chemins qui mènent au coeur du pays, l'enfant du pays était donc bel-et-bien un ninja hors pair capable de se rendre sur les lieux d'une catastrophe en un temps record.

      - Vu à la vitesse que t'as débarqué sur place, t'aurais plus nous rendre une vitesse durant toutes ces années. Ta mère s'est inquiétée... On t'a cru mort, Kibo!


    Est-ce judicieux de le déranger alors qu'il s'engage dans le sauvetage de sa mère? Non, mais comment pouvez-vous vous retenir de parler à votre fils que vous n'avez vu durant tout ce temps? Alors qu'il essayait d'obtenir un bruit quelconque des décombres, le père se remit sur les pieds, malgré sa blessure, luttant pour se positionner dans le dos de Kibo. Il veut l'épauler, l'aider à sauver sa femme, c'est hors-de-question pour lui de rester couché sur un tas de débris pendant que sa femme est entre la vie et la mort quelque-part là-dessous. Ce n'est qu'une fois qu'il se retire de sa position, qu'il lui dit:

      - Tu m'as manqué, tu nous as manqué à tout les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Spécial
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 18 Aoû 2015 - 22:28

Sous les décombres et grâce à son ouïe, Kibo pu entendre un léger, un très léger battement de cœur. Celui-ci était faible et saccader. Si ça mère s'était, elle n'était pas en bon état du tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shinobinohattan.com
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyJeu 20 Aoû 2015 - 16:41



Le moment n’était pas aux retrouvailles. Kibō avait besoin de se concentrer pour retrouver sa mère adoptive dans les débris de son ancienne ferme. Il attendait que le vieil homme lui réponde pour cibler ses recherches, qui pour le moment étaient hasardeuses. Finalement, Saiichi décida de lui donner une réponse, mais il ne s’arrêta pas là. Le mari de Nagisa continua à parler, dérangeant notre jeune héros. Le Sunajin ignora son père pour ne pas enflammer un débat qu’ils auront tout le loisir de remettre sur la table une fois la vieille femme sauvée.

      " On en parle après. "

Dit-il tout simplement, tout en se relevant et se dirigeant vers le lieu où se trouvait la cuisine. Il devait faire attention à ne pas déplacer les débris et risquer de blesser ou bloquer la pauvre femme qui se trouvait sous les décombres. L’élève de Kioshi tenta de trouver une plateforme stable pour s’allonger et poser son oreille. Toutes ces années d’entrainements à développer son pouvoir sonore devaient servir à quelque chose et c’était en ce moment même qu’il en avait le plus besoin.

Le Chef du Midorhato retint son souffle pour supprimer tout bruit interne à son corps et en faisant abstraction de tout ce qu’il y avait autour de lui. Il était dans sa bulle, attentif au moindre son provenant de dessous les décombres. Intérieurement, Kibō espérait, priait pour entendre un gémissement ou un mouvement et incroyablement, il entendit mieux que tout ça : un battement de cœur. Nagisa était en vie, son pouls était faible, très faible, comme s’il allait s’éteindre d’un instant à l’autre, mais elle était en vie !

Rapidement, mais soigneusement et intelligemment, notre jeune héros enlever pierre après pierre tout en prêtant énormément d’attention à celle qu’il ôtait pour ne pas faire écrouler le reste. Il devait tout de même se dépêcher s’il voulait sauver la vie de sa mère. Le bras droit du Kazekage n’avait pas le droit à l’échec, il s’agissait de la mission la plus importante de sa vie, sauver celle qui l’avait recueilli, élevé, mais surtout sauvé ! Le destin allait être clément avec Kibō ou le fera-t-il plonger à nouveau dans les ténèbres de ce monde, mais cette fois-ci, il n’y ressortira peut-être pas…
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Senritsu Chujiro
Senritsu Chujiro
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptySam 22 Aoû 2015 - 16:18

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] 211

Saichi Naoe


    Les questions restent non répondues, lui qui mourrait d'envie de l'harceler encore et encore, et avoir un semblant de réponse à ses appréhensions. Mais l'heure n'est pas aux retrouvailles, sa femme est sous les décombres, et malgré l'apparition soudaine de son fils devenu ninja, la situation reste critique, qui sait, peut-être qu'elle a déjà rendu l'âme?

    La réponse à la question ne va pas tarder à pointer le bout du nez, Kibo s'est agenouillé et a poser son oreille contre les débris pour sans-doute entendre des respirations, un quelconque bruit, mais comment fait-il? C'est inhumain d'entendre de tel bruit, son ouïe doit être surdéveloppé. Pour ne pas le gêner, notre quinquagénaire se fit aussi petit qu'une fourmis, immobile malgré la douleur.

    Soudainement notre nouvelle héro se releva doucement et déblaya une-à-une certains des débris pour rapidement accéder à la probable dépouille de sa mère, en vie je suppose, puisqu'il a plus entendre des bruits en provenance de l'emplacement de la cuisine. Saiichi quant-à-lui le rejoignais sur la pointe des pieds, pour ne pas faire effondrer le reste de sa maison, ce qui pourrait se retrouver critique pour Nagisa, sa femme, prisonnière de sa propre habitation. Une fois à ses côtés il lui fila un coup de pouce en allant mettre sur le côté les débris que Kibo retirés, pour éviter de faire effondrer une autre partie de la maison et rendre la tâche ardue à cette petite famille.

    Notre ancien en oublia presque sa blessure à la jambe, focalisé sur le sauvetage de sa femme, et les retrouvailles avec son fils. Dans la douleur, oui, mais la peur de perdre un proche cher à son coeur vous donne un nouveau souffle, croyez-moi! Le sang ne dégoulinait plus, le garrot de fortune que Kibo lui avait fait fessait son effet, mais notre quinquagénaire n'a pas cessé de divaguer pour autant, des vertiges ne cessent de la frapper, et le transport des pierres devient au fil-du-temps une tâche ardue pour notre petit vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Spécial
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptySam 22 Aoû 2015 - 16:39

Les deux hommes retrouvèrent finalement le corps de Nagisa parmi les décombres, cela faisait plus de Huit heures à présent quelle était la dessous, mais elle était en vie.
Le corps couvert de blessure plus ou moins grave, le sang coagulé sur son visage et chaque partie de peau visible de son corps.
Elle était inconsciente et l'extraire des décombres ne serait pas une chose facile car elle pourrait la tuer. Elle porte une grosse plaie au niveau de la tempe, mais aussi une autre, plus impressionnante au niveau du ventre ou un morceau de bois est encore fiché dans son corps, ayant traversé ce dernier de part et d'autre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shinobinohattan.com
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 25 Aoû 2015 - 17:39



Le vieil homme vint aider notre jeune héros à ôter les pierres ou plutôt à déposer celle que notre jeune héros déplaçait pour éviter que tout s’écroule. Le but était de sauver Nagisa et non pas de l’achever. Kibō jeta un regard noir envers son père adoptif, il n’avait rien à faire là, il lui avait dit de se reposer et rester tranquille. Notre jeune héros était conscient qu’il s’agissait de sa femme, mais dans son état actuel, il était plus un danger qu’autre chose. Si lors de l’extraction d’une pierre, Saiichi perdait l’équilibre à cause de sa blessure et viendrait faire écrouler les débris, le Sunajin lui en voudrait à vie.

Le mari de la prisonnière était en fin de compte une bonne aide, Kibō gagnait énormément de temps et les pierres disparaissaient de plus en plus vite. Soudainement, le corps de Nagisa apparut, il était recouvert de sang et deux blessures importantes y figuraient, une à la tempe et l’autre au niveau du ventre. L’élève de Kioshi était habitué à ces visions, mais pour le coup, il paniqua un peu. Il s’agissait de sa mère et non d’un Shinobi, voir cette femme dans cet état, il n’y avait rien de pire. Le vieil homme ne devait pas voir son épouse, il ne le supporterait pas. Cependant, il avait bien compris que son fils venait de trouver le corps, car il avait arrêté de soulever des pierres.

      " Elle est en vie… "

Dit-il pour rassurer son paternel.

      " …mais elle est inconsciente et gravement blessée. "

Il fallait trouver un médecin et vite, notre jeune héros ne pouvait rien faire en l’état actuel des choses. Malgré le fait qu’il soit un Shinobi, il n’était pas spécialisé dans le domaine et pour le coup, il se détestait.

      " Ossan ! Peux-tu marcher ? Il faut que tu trouves un médecin ! "

Les renforts de Suna n’allaient pas arriver avant une bonne journée, notre jeune héros avait fait le déplacement seul et il avait bien fait. Sans cette intervention ultra-rapide, Nagisa avait de fortes chances de mourir. C’était toujours le cas, mais elle n’était plus sous les débris et elle pouvait respirer convenablement. Notre jeune héros utilisa son affinité Suiton pour nettoyer le sang séché sur le corps de la pauvre femme, il allait enlever le superflu, il pourra mieux voir les réelles blessures que sa mère avait. Ce bout de bois au travers de son corps ne lui plaisait pas, il pouvait le sceller et ainsi l’ôter sans la faire souffrir, mais il ne savait pas comment le corps allait réagir sans ce corps étranger, peut-être que ça la maintenait en vie…
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Senritsu Chujiro
Senritsu Chujiro
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMer 26 Aoû 2015 - 17:47

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] 211

Saichi Naoe


    Le travail à la chaîne père, fils porte ses fruits, les débris amassés par le tremblement de terre disparaissent à vue d'œil, la femme qu'il cherche à retrouver n'est plus qu'à quelques-rochers ce n'est qu'une question de temps. Notre vielle homme ne renonce toujours pas, ce travail acharné à le don de l'épuiser, et sa blessure ne fait que l'handicaper dans le sauvetage de sa femme! Mais malgré tout, il est toujours debout, déchargeant les débris déblayés par Kibo, les mettant loin de la maison, hors de danger pour nos trois héros.

    Le fils qu'ils avaient laissés prendre son envol n'était plus le même, dix ans, dix ans de métamorphose. Son fils était maintenant un homme, et ses responsabilités liés à son village ont dû l'occuper durant ces années sans nouvelle donnée à la famille qu'il l'a accueilli. Les dernières pierres se déblayent, notre petit vieux ne cesse de ressasser les bons moments qu'ils ont vécus tout les trois, lors de la jeunesse de Kibo, lorsqu'ils étaient tout les trois rassemblés, vivant heureux. C'est les larmes aux yeux qu'il relève la tête, les premiers sanglots tardaient à arriver, mais voilà qu'ils se pointent enfin... Il fixe l'horizon, l'enfer provoqué par ce déchaînement naturel. Une grande aspiration, et il y retourne, tombant nez-à-nez avec Kibo immobile, lui qui a cessé de se frayer un chemin à travers les débris. Il fixe la brèche qu'ils ont crées, avant de prendre la parole. Notre vieux s'approche, toujours en gardant une distance pour ne pas faire chuter d'autres pierres et risquer de la tuer.

      - Je suis rassuré... Merci mon dieu!


    Soufflant un grand coup, notre vieux reprit ses distances avec la brèche. Cette vision sur la dépouille amochée de sa femme ne l'a que peu rassurée, elle est grievement blessé. Ce n'est pas le moment de se reposer sur ses lauriers.

      - Je peux marcher! Je vais marcher, et rejoindre un médecin... Je vais rejoindre la route qui mène au village, et intercepter les secours. Prends soin d'el... (il se coupe, et reprend) Prend soin de ta mère.


    Qu'est-ce que je disais, c'est pas le moment de se reposer sur ses lauriers. Il va devoir puiser dans ses dernières forces et rejoindre le village pour intercepter les secours et sauver sa femme. Jetant un dernier coup d'oeil à Kibo, focalisé sur le sauvetage de sa mère, il prit la route en boîtant. Sa blessure l'handicape toujours, mais s'il veut sauver sa femme il doit faire malgré cette douleur... Le décor est monstrueux, les cries, les pleurs, les cadavres qui jonchent le sol, plusieurs de ses connaissances composent les victimes. Les villages voisins se connaissent tous, c'est une petite communauté s'entraidant sans-cesse.

    Trente-minutes, c'est ce qu'il lui aura fallut pour traverser le village qu'il traverse habituellement en cinq minutes. Les chemins bloqués, et sa blessure l'empêchant de courir auront étés les facteurs importants de ce long trajet. Mais malgré tout, le voilà enfin, sur la route principale des environs. Là où les secours devraient sans-doute venir lui porter secour. Réunissant quelques-branches, et avec son tshirt, il confectionna un drapeau de fortune pour interpeller les secours lointains, s'ils viennent un jour. Gardant son drapeau en main, notre vieux s'assit par terre, profitant du moment de répit pour jeter un coup d'œil à sa blessure. Il reste néanmoins aux aguets pour ne pas rater une venue des secours.

    HRP:
     

Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Taifuu
Taifuu
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyJeu 27 Aoû 2015 - 16:55

Au grand désarroi de Samehada, la jeune blessée n’avait pas attaqué. Ses blessures étaient bien trop graves et Yuki avait pris les choses en main en débutant les soins. Le jeune sabreur avait donc rangé sa fidèle compagne dans son dos comme à son habitude. Et sa responsable ne tarda pas à lui confier de nouvelles responsabilités. A peine en avait-il terminé une qu’il devait reprendre du service. C’était bien ce à quoi il s’attendait.

La Samui renvoya le bretteur faire un tour des environs. C’est pourquoi il se retrouvait maintenant au pas de course en pleine forêt à tenter de trouver des survivants ou des blessés. L’ours imposant l’accompagnant suivait la cadence. Il parvenait même à déblayer certains décombres en cas de besoin. Le jeune homme effectuait sa tâche assidument et en silence. Il rompait de temps à autre ce mutisme pour renseigner les civils sur le camp du Shûkai et sa position. C’était ce que lui avait demandé Yuki.

Il explorait depuis un petit bout de temps lorsqu’il tomba sur les restes d’un village délabré. Il arpenta les rues à la recherche d’éventuels blessés et il ne tarda pas à assister à un véritable drame familial. Ce qui ressemblait à la parfaite petite famille se tenait parmi des décombres. De loin, Fuka repéra un corps allongé. Mort ou vivant ? Il fallait s’approcher pour en avoir le cœur net. Il fut en un rien de temps auprès du jeune homme auquel il se présenta rapidement pour éviter une attaque. Il restait lui-même prudent. Rien ne dit qu’il ne s’agissait pas d’ennemis.

- Bonjour monsieur. Je suis envoyé par le Shûkai. Notre unité a établi un campement un peu plus loin à l’est. Nous disposons de soutien médical et de matériel de soins si vous en avez besoin…

Il avait terminé ses mots en posant le regard sur la femme allongée. Un pieu dans le ventre et coincée sous des débris, il semblait évident qu’il avait besoin d’aide. Il se maudit de sa maladresse tandis que l’épée ricanait allègrement dans un coin de sa tête. Sans demander, il essaya de donner un coup de main pour déplacer certains débris, mais il n’avait pas non plus la forme physique pour. Il se souvint alors de ce qui l’accompagnait. Il tourna la tête vers l’ours massif afin de lui demander s'il pouvait s'en charger.

Mais il n'eut pas véritablement le temps d'agir ou quoique ce soit que de nouvelles personnes arrivèrent sur place. A son grand étonnement, la Samui en charge de toute cette mission l'avait suivie jusqu'ici. Pas un seul mot à son égard, elle s'était accaparé la scène pour faire son travail. Face à cette entreprise, il observa l'espace de quelques secondes la scène. Il comprit bien vite à quel point il était indispensable ici et continua donc sa route à la recherche d'autres blessés. Non pas sans une remarque de Samehada :

- On dirait que tu sers à rien ici petit ! ricana-t-elle.

- La ferme, répliqua Fuka sèchement.



Spoiler:
 


Dernière édition par Taisa Fuka le Mer 2 Sep 2015 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyDim 30 Aoû 2015 - 2:34

Je crois bien n'avoir jamais couru aussi vite de ma vie. Ketil traversait les décombres à toutes allure, moi sur ses talons, sautant, grimpant même par moment, pour finalement parcourir une dizaine de kilomètres sans nous arrêter, rejoignant la ferme des parents de Kibo, du moins la direction de cette dernière. Je ne m'étais pas soucié une seule seconde de savoir si Sakura me suivait. C'était une Shinobi, à elle de s'adapter à ce que cela représentait et à faire en sorte de me suivre quand la situation l'exigeait. Nous courrions toujours, la sueur se mêlant à la pluie qui coulait à flot sur nous.

Soudain, j'aperçus un homme agitant les bras au loin. Il ne me fallut pas longtemps pour le reconnaître alors que nous passions non loin de lui ce qui me stoppa dans ma course :


"Saiichi !!!!!"


Je me précipitais vers le vieil homme, vers le papa de Kibo, le visage inquiet en apercevant sa blessure qui saignait abondamment.


"Oh mon dieu ! Vous êtes blessés !"


Sans même lui demander son avis, je me penchais vers sa jambe, arrachant le tissu restant et l'attelle de fortune pour examiner cette dernière tout en lui posant des questions :


"Où sont Kibo et Nagisa ?"


Puis, m'adressant à mon élève qui suivait :


"Sakura, tu peux rincer la plaie en utilisant ton suiton !"


J'attendais que la jeune femme s'exécute et je regardais l'homme pendant ce temps tout en tâtant la blessure de sa jambe sous le jet d'eau. L'os ressortait fortement de la chair et je me demandais bien comment il avait pu faire pour ne serait-ce que marcher jusqu'ici.


"Vous avez la jambe fracturée ! Je ..."


Je savais quoi faire, mais ça serait douloureux ... Très douloureux et les conditions n'étaient pas idéale. Avais-je pourtant le choix :


"Il faut que je remette l'os en place Saiichi ! Je vais utiliser mon chakra, mais il va falloir que je vous remette l'os en place d'abord et ça va être très douloureux et ..."


Etait-il prêt à cela ? Vu sa fatigue, je n'en étais pas sûre.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Saibogu Yamato
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyLun 31 Aoû 2015 - 12:22


Une vraie excitée cette Yuki! Après m'avoir fait monter des tentes - épanouissement professionnel niveau 100! - et chercher des blessés, voilà qu'on se retrouve à courir vers une destination qui m'échappe complètement. Et pour courir, on court! J'ai de la peine à suivre ma supérieure tant elle force l'allure. Je ne sais pas ce que lui ont dit ses ours mais en tout cas ça l'a motivé! Le soucis c'est que je suis condamnée à la suivre puisque je suis sous ses ordres. Et après le parapente et la session humanitaire, voilà que je me retrouve dans un marathon! Joie infinie...

Je jette de temps à autre des regards vers l'endroit où s'est écrasé un étrange véhicule volant en espérant que l'impact a causé des morts supplémentaires. Je serais curieuse d'observer de plus près ce qu'il reste de ce truc volant d'autant plus que je n'ai jamais rien vu de tel jusqu'à présent. Mais pour l'instant on ne s'en approche pas vraiment et je suis prisonnière des délires de Yuki. Heureusement un vieil homme attire son attention et on marque une pause. Hé merde! Elle va vouloir le soigner, à tous les coups!

Je pousse un soupire quand elle file dans la direction du blessé et me dis que j'aurai du parier avec moi-même avant d'emboîter le pas de la noiraude. Il semble rapidement évident qu'elle connait le vieil homme et elle ne peut pas s'empêcher de commencer à le soigner tout en le questionnant sur un certain Kibo et une Nagisa. Je lève les yeux au ciel et reste un peu à l'écart, bras croisés. Je sens que l'expédition va être longue si elle se met à soigner tout ce qu'elle croise...

Et voilà qu'elle m'embarque dans ses délires: elle me charge de nettoyer la plaie du vioque avec mon suiton. Ce que je fais, évidemment. Pas le choix hein? Je balance donc un jet d'eau sur le sang mais me contente du service minimum. Je n'ai pas envie d'utiliser bêtement mon chakra. Je regards aux alentours tandis que Yuki poursuit son oeuvre avant de finalement oser prendre la parole:

- "Yuki-sama?" comment dire? "Peut-être que nous pourrions laisser cet homme se débrouiller seul et aller aider ceux qui en ont vraiment besoin? Les sentiments personnels ne doivent pas interférer avec notre mission..."

C'est vrai quoi! Ici il n'y a personne à achever! Tandis que si on se rapproche de groupes de blessés plus conséquents... Et puis je ne sais pas qui sont Kibo et Nagisa mais je ne suis pas ici pour me faire des relations sociales. Je jette un vague regard au vieux puis reporte mon attention sur ma supérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Senritsu Chujiro
Senritsu Chujiro
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyLun 31 Aoû 2015 - 12:41

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] 211

Saichi Naoe


    Déjà plusieurs-heures que notre vieux s'est affalé au sol, patientant toujours une arrivée quelconque des secours. Un espoirs infime qui le maintien parmi nous, s'interdisant à lui-même de fermer l'oeil pour rater l'arrivée des aides extérieurs. Il s'allongeait de temps-en-temps, se redressant droit comme un I au moindre bruit, il fessait souvent face à des animaux aussi paniqués que lui, mais pas de trace d'un peloton de secours.

    Ses yeux paupières sont de plus-en-plus lourde, sa jambe n'est même plus sentie, serait-ce la fin? Il fallait se rendre à l'évidence, personne n'allait venir le sauver, la catastrophe à réduit à néant les environs, le rejoindre est peine perdue, la zone est dévastée. Du moins, difficile à rejoindre pour des personnes normaux, des cries provenaient de la route, à peine après s'être couché sur sol. Saiichi! Est-ce Kibo qui revient à la charge pour lui porter secours? Il ne pouvait pas se le permettre, garder à ses côtés sa tendre mère est primordial.

    L'ombre hurlante s'approchait petit-à-petit, en cachant une seconde bien plus discrète. Plus celle-ci était proche, plus sa silhouette se dessinait, des formes féminines, un crie féminin, et le visage de princesse des neiges. Souvenez-vous, nous en avons fait référence tout-à-l'heure, il s'agit de la fiancée de Kibo, celle ayant rendu visite à nos petits vieux lors de la crise au sein du couple Ninja. Que peut bien-t'elle faire ici? C'est un cauchemar, notre papy courageux va se réveiller, les deux personnes qui viennent lui porter secours sont des connaissances. Le monde est petit? On peut le dire.

      - Ne t'inquiète pas pour moi, arrête... Y a plus important, s'il te plaît!


    Vous connaissez les femmes, têtu pas possible, elle lui arrache l'attelle de fortune et procède à des soins en continuant de l'harceler avec ces questions. Ta bonne étoile Saiichi, tu as cru en ta bonne étoile et elle t'a récompensé. Le peloton que tu as rêvé s'est présenté à toi quand l'espoir devenait minime, et d'une pierre de coup la fiancée de ton fils va probablement mettre la main sur lui, elle qui le cherchait comme pas possible. Du moins, s'ils ne se sont pas retrouvés depuis leur dernière rencontre.

      - Je t'ai dit de ne pas t'inquiéter, Kibo est avec Nagisa, elle est mortellement blessée! Elle a besoin d'une médicale pour survivre... Tu connais le chemin? Ils sont à ma ferme, dépêchez-vous...


    Sa seconde quittait son ombre et venait enfin prendre la parole, un drôle d'énergumène qui ne fessait qu'appuyer les dires du vieux.

      - Elle a raison, part sauver Nagisa! Kibo t'attend.


    Sa jambe est fracturée, comment a-t'il réussi à se transporter sur un tel chemin? Le vieux est décidément plein de ressource, les jeunes n'ont qu'à bien se tenir. Fourrant son t-shirt dans sa bouche il fit un signe de tête à Yuki en guise approbation, je doute qu'il supportait une douleur après un cet enfer qu'il a supporté. Il est courageux notre papy fermier, je met dix-billets qu'il tombe dans les pommes frappé de plein fouet par la douleur qu'il va subir pour remettre en place sa jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyLun 31 Aoû 2015 - 14:38

La suite de tout cela ? Une mine grave et concentrée refusant d'écouter à la fois sa subordonnée et le vieil homme alors que j'observe la jeune femme avec moi :


"Tais-toi et tiens le ! Prenez ça Saiichi !"


Je n'ai pas pour habitude de mal parler aux gens, mais parfois la situation l'exige. Je sais que ce que je vais faire n'est pas non plus dans mes cordes, moi qui ai pourtant une aversion pour la douleur, je regarde le vieil homme d'une façon entendu. Je n'irais pas rejoindre Kibo et sa mère tant que je n'aurais pas arrangé un minimum sa blessure, alors d'un geste sec, j'appuie sur l'os sortant pour le faire rentrer dans la chair d’où il a été délogé. Le geste et brusque, mais c'est voulu, la douleur sera immense et j'ai à peine le temps de me saisir de son autre jambe pour éviter un coup de pied. La douleur reste intense, mais s'amenuise au bout d'une minute et je peux enfin refermer proprement la plaie à l'aide d'un fil et d'une aiguille pour économiser mon chakra avant de l'enrouler dans un bandage propre que je serre entre deux nouvelles attelles de ma composition. L'homme est désormais à demi conscient, mais je ne peux plus perdre de temps. Je relève la tête et malgré la pluie et la brume, je repère l'un des fumigènes que j'ai envoyé dans la forêt, là ou je sais que se trouve la ferme des parents de Kibo. Du moins, ou elle se trouvait. Je me redresse en déposant avec précaution la jambe du vieillard sur le sol et je fais signe à Sakura :


"Ramène-le à notre campement et met le à l'abri de la pluie !"Ramène-le à notre campement et met le à l'abri de la pluie ! Je te charge d'organiser les choses à notre campement avec tous les survivants valide ! Je serais de retour sous peu !"


Et là, je la plante sur place, après avoir essuyais la pluie de mon village, je reprends ma course en direction de la ferme des deux vieillards. Elle n'est pas loin, il me faut dix minutes à cause de la route accidentée pour l'atteindre, mais déjà sur place, je cherche âme qui vaille en criant à tue tête :


"Kibo !!!!! Kibo !!!"


Dans l'espoir qu'il me réponde et m'indique sa position et celle de sa mère.
J'aperçois alors Sunilda et Fuka proche d'un ama de décombres. Puis enfin le jeune sunajin et… Un corps. Je m'élance vers eux alors que je les vois tenter de sortir la vieille femme des décombres et c'est plus par réflexe qu'autre chose que je m'écris :


"Nonnnnnnnn !!! Ne la touchez pas !"


Réflexe de médecin, ne jamais bouger une personne blessée. Je m'élance devant le jeune homme et Sunilda sans prendre le temps de m'occuper d'eux. Le Fuka semble vite comprendre que je m'occupe de la situation, car il s'éloigne pour reprendre sa quête alors que Sunilda, elle, s'assoit sur les décombres pour les stabiliser de son poids.
Fais quelque chose pour la pluie, elle va glisser ! Mais cette foutue pluie :


"Bordel ! Sunilda ! Fais quelque chose pour la pluie, elle va glisser !"


Je ne lève même pas un regard vers Kibo, le visage tendu par la concentration, j'ai déjà les mains en actions sur le corps de la vieille femme, sur sa tête, mais aussi, au niveau de sa blessure au ventre alors que Sunila nous recouvre d'un fin plafond de terre pour couvrir le corps éventrée de la mère de Kibo.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyLun 31 Aoû 2015 - 21:19



Saiichi était parti depuis un bout de temps, il était allé chercher un médecin pendant que notre jeune héros s’occupait de sa maman. Il était certes blessé, mais Kibō était bien plus apte à apporter les premiers secours que le vieil homme, d’où cette décision de l’envoyer chercher de l’aide. Les minutes passèrent et soudainement, des bruits de pas se rapprochèrent du Sunajin. Cependant, il y avait plusieurs types de pas et avec des cadences différentes. Le bras droit du Kazekage détourna son regard et vit un jeune homme accompagné d’un ours que notre héros connaissait. L’invocation de Yuki.

En pensant à cette dernière, Kibō eut l’impression d’entendre sa voix, mais c’était tout sauf son imagination, car la voix était belle et bien réelle. La Princesse des Neiges tombait à pique, l’élève de Kioshi était heureux de la voir, ses talents en médecin allaient peut-être pouvoir sauver sa mère. Notre jeune héros espérait que leurs dernières discussions ne viennent pas entraver le travail de la demoiselle. Les sentiments ne se contrôlaient pas et la Samui pouvait se montrer impulsif parfois, autant vous dire que ce n’était pas du tout le moment.

Le Seigneur de Guerre de Yuki no Kuni avança et se plaça devant tout le monde, prenant les choses en main. La présence de Kibō ne semblait pas la déranger, en fait, c’était comme s’il n’était pas là. Le jeune homme du Shûkai prit congé et l’invocation stabilisa la plateforme tout en trouvant une solution pour la pluie qui pouvait faire glisser le corps de la vieille femme. Le bras droit du Kazekage resta planté là, quelques mètres en retrait, il ne servait à rien. Sa mère était entre de bonnes mains, le Sunajin pouvait même partir et justement, il hésita.

Le moment n’était pas venu pour revoir ses parents, surtout pas dans ces conditions. Cependant, ils souffriraient encore plus d’avoir vu leur enfant, mais de ne pas avoir pu profiter de sa présence. Le couple était au moins rassuré, Kibō était en vie, mais il n’y avait rien de plus frustrant de le revoir sans lui parler. L’interrogation se posa un millier de fois dans sa tête, se téléporter ou rester ici ? Finalement, il décida de rester, même si Yuki parvenait à les guérir, ils n’avaient plus de maison où aller, ils avaient besoin de Kibō plus que jamais. Notre jeune héros resta là en attente d’indication, s’il pouvait faire quelque chose, sinon, il restera proche de sa mère, peut-être que sa présence l’aidera à s’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 1 Sep 2015 - 18:12

Entre terreur et angoisse, je me laissais glisser aux côtés de la vieille femme, tâtant son pouls, puis glissant ma main dans son dos pour trouver le bout du pieu qui l'avait transpercé. Une poutre en bois, provenant sans doute de la maison à n'en pas douter. Lui retirer dans ses conditions serait dangereux, mais la laisser ici était tout aussi dangereux. Je devais la stabiliser et la sortir d'ici. Appuyant sur le sceau de mon avant-bras, je faisais apparaître une trousse de secours basique, mais qui nous aiderait dans un premier temps, je la donnais à Kibo de ma main ensanglantée par le sang de sa mère :


"La couverture de survie ! Elle est glacée, il nous faut absolument la réchauffer ! Il faut couper ce pieu à la base de chaque côté !"


Je le regardais droit dans les yeux en disant cela :


"Kibo ! Tu m'entends ? Il faut couper le pieu de chaque côté, mais le laisser en ta mère ! C'est ce qui l'empêche de mourir pour l'heure, car ça maintient ses organes en place ! Si je lui retire maintenant, elle est sûre de mourir !"


Je regardais alors autour de nous, à la recherche de matériaux qui pourrait nous aider pour la sortir des décombres :


"Il faudrait des cordes pour les glisser sous ses aisselles ! Sunilda la sortirait doucement des gravats, c'est qui serait le moins dangereux. Il faudrait qu'on la fasse glisser sur une plaque pour la transporter en la bougeant le moins possible, car j'ai peur que sa colonne vertébrale soit touchée ! Tu peux faire ça pendant que je la stabilise ?"


J'avais commencé à sortir de ma trousse une série de d'outil, notamment un masque que je plaquais sur le visage de la vieille femme avant d'y fixer un ballon pour lui donner un peu plus d'air. Je cherchais également une série de seringues que je remplissais avec divers produits avant de les injecter à la mère de mon ex. ce n'était pas le moment de la réveiller, ça ne serait peut-être jamais le moment, mais au moins j'essayais de faire le maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMar 1 Sep 2015 - 22:03



Kibō l’avait entendu, il n’avait tout simplement pas répondu, car il cherchait cette foutue couverture. Notre jeune héros n’avait jamais mis les mains dans une trousse médicale et il avait encore moins fait l’usage d’une couverture de survie. Le Sunajin ne savait même pas à quoi cela pouvait bien ressembler, était-ce grand, petit ? Finalement, il posa la main dessus, mais il allait devoir faire autre chose avant de couvrir sa mère de cette couverture. Le bras droit du Kazekage devait trancher le bout de bois pour qu’il ne reste que la partie à l’intérieur de l’abdomen.

      " Trouve une corde et une plaque pour la transporter, je m’occupe de couper ce bout de bois. "

Dit-il prenant la place de la demoiselle. Il savait comment s’y prendre, cependant, pour le moment il ne pouvait que découper la partie ressortant du ventre, celle dans le dos devra être supprimé lorsqu’ils la placeront sur la plateforme. Notre jeune héros imprégna sa main droite de Chakra Raiton pour rendre sa dextre ultra-coupante. En temps normal, il faisait cela avec son Katana, le principe était le même, donc aucune difficulté. L’élève de Kioshi se rapprocha un maximum de la blessure pour avoir une bonne visibilité de ses mouvements. Il débuta par couper un bon bout sans trop se rapprocher de la plaie, il allait y aller étape par étape.

      * Doucement Kibō, doucement *

Lentement, mais sûrement il découpa avec précision le bout de bois pour qu’il soit au ras du corps. Il prenait son temps, mais il savait que pour le dos, il devra être rapide et précis. Le trio n’allait pas pouvoir tenir en l’air la vieille femme pendant que le Sunajin prend son temps à découper le débris. La première partie de son opération se termina et attendit que la Princesse des Neiges revienne avec ce qu’il fallait. Sa main était toujours active, il se tenait prêt à l’intervention. Notre jeune héros allait laisser le loisir à Yuki et son invocation de passer les cordes et de soulever Nagisa pour la passer sur la plaque qui fera office de transport. Le moment était presque venu et Kibō devint méconnaissable tellement il était concentré.

      " Je suis prêt ! "

Annonça-t-il à son ex-fiancée. La vie de sa mère était entre leurs mains…
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyMer 2 Sep 2015 - 11:43

Je réagis au quart de tour en sortant des décombres et avec Sunilda, nous sortons du trou où elle se trouve pour chercher ce qui pourrait nous permettre de la transporter.

Une vieille taule qui servait auparavant à protéger le toit dévasté de la grange et des cordes qui étaient sans doute les barrières pour parquer les animaux. Voilà qui devrait suffire. Nous revenons toute deux vers l'endroit où elle se trouve et je rejoins bien vite Kibo qui a sectionné le haut du morceau de bois. Reste le bas, l'opération sera beaucoup plus délicate et dangereuse, mais avons-nous vraiment le choix.
J'attache la corde autour de Sunilda et je m'arrange pour la glisser le plus doucement du monde autour de la maman de Kibo, juste sous ses aisselles, car c'est là que nous aurons une meilleure prise en faisant le moins de dégâts possible.

Puis, c'est enfin le moment de vérité.

J'observe Kibo droit dans les yeux pour voir s'il est prêt et je lis une certaine détermination dans son regard, alors je commence à compter :


"Un ... Deux ... Trois!"


Nous la soulevons en même temps que Sunilda pousse la plaque sous son corps et que Kibo sectionne le morceau de bois. Puis nous la reposons. Je ne perds pas de temps et j'enjambe la vieille femme pour immédiatement plaquer mes mains sur sa poitrine afin de stabiliser le sang qui va recommencer à couler par le mouvement que nous lui avons fait faire.


"Vas-y Sunilda !

L'ours tire la plaque et nous avons de suite une meilleure visibilité de la situation dés que nous ne sommes plus entourés par les décombres.


L'ours tire la plaque et nous avons de suite une meilleure visibilité de la situation dés que nous ne sommes plus entourés par les décombres. Nagisa ne bouge toujours pas et je regarde Kibo pour lui demander d'actionner le ballon pour lui donner de l'air pendant que je déchire petit à petit les vêtements couvrant le ventre de sa maman pour mettre en évidence sa blessure.
La pluie ricoche une nouvelle fois sur sa peau meurtrie et nettoie un peu les plaies alors que je cherche du désinfectant dans ma trousse que je répartis autour de la blessure. Le morceau de bois à écarté, la plupart des entrailles de la vieille femme et ma nouvelle position me permet une analyse plus poussée.


"Elle a le foie et le pancréas perforé. L'intestin semble touché aussi ..."


C'est grave, beaucoup plus que je ne le penchais et ça doit d'ailleurs se lire sur mon visage alors que je cherche consciencieusement ce que je pourrais faire pour la sauver.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Saibogu Yamato
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyJeu 3 Sep 2015 - 2:58


Elle a un sacré culot, l'autre! Non seulement elle a décidé de s'attarder sur ce vieillard pour lui sauver la mise mais en plus voila qu'elle me plante avec lui sans autre forme de procès? Qu'est-ce que je vais faire d'un éclopé tout juste capable de marcher hein? Et pour ne rien arranger je suis sensée le ramener au campement et y organiser les secours. Je n'ai de loin pas envie de faciliter le sauvetage de vies et encore moins l'expérience pour ce genre de choses...

- "À vos ordres..."

Le ton est laconique et fatigué! Je tourne le regard vers celui qui doit être un ami de Yuki et me demande si je ne vais pas tout simplement l'abandonner sur place. Il a réussi à se déplacer seule jusqu'ici. Il a qu'à continuer comme ça! Mais je devrais expliquer à ma supérieure pourquoi il ne sera pas présent à son retour. Je réfléchis rapidement à ce que je dois faire et ce que j'ai envie de faire puis lâche un léger soupire.

- "Très bien, allons-y! Appuyez-vous sur moi et faites tout ce que vous pouvez pour me faciliter la tâche, ok?"

C'est pas comme si je n'avais pas dormi depuis plus de vingt-quatre heures en même temps. Notre progression est plutôt lente mais le rythme n'est pas aussi catastrophique que je m'y attendais. C'est qu'il semble plutôt solide ce vieux. Mmmh finalement peut-être qu'il a des chances de survivre à tout ceci s'il est plus résistant que je l'avais imaginé. C'est une pensée plutôt pénible...

Notre chemin nous mène le long d'une rangée de bâtiments en partie écroulés sur eux-même. Nous avons traversé la zone en venant avec Yuki et j'ai remarqué assez rapidement qu'elle était pratiquement vidée de ses anciens occupants. Peut-être qu'ils sont sous les décombres ou tout simplement partis aider au plus proche de l'arbre-mère. Dans tous les cas c'est parfait pour ce que j'ai en tête...

- "Saiichi, c'est juste? Vous semblez bien connaître Yuki? Et on dirait qu'elle vous apprécie beaucoup à en juger à l'inquiétude qui se lisait son visage lorsqu'elle a vu votre blessure..."

Je ne peux pas me rebeller contre Yuki ou même tenter de lui faire du mal. Elle est plus puissante que moi et ce serait sûrement suicidaire. Par contre je peux m'en prendre aux gens qu'elle aime, non? Je décoche un sourire angélique au vieillard et m'écarte un peu de lui après avoir vérifié que nous étions seuls dans ce champ de ruines:

- "Elle sera sûrement attristée d'apprendre votre mort..."

Je lui laisse à peine une seconde pour qu'il comprenne le danger avant de lui décocher un coup de pied sur sa blessure. Je réitère l'opération une seconde fois pour le forcer à tomber à genoux puis pose ma main sur son visage. Cette dernière ne tarde pas à devenir translucide puis à se transformer en eau dont j'amplifie le volume grâce à mon chakra. Voilà qui l'empêchera de crier! J'essaie d'infiltrer le liquide dans le bouche et le nez du vieillard tandis que je garde mon autre bras en réserve pour contrer une éventuelle contre-attaque. Même une personne âgée peut se révéler redoutable lorsque sa vie est menacée. Et pour être menacée, croyez-moi, elle l'est!
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Asshu Maiku
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptyVen 4 Sep 2015 - 13:46



Les nuages pleuraient sur le Pays du Bois. Notre jeune héros était trempe, les cheveux étaient imbibés d’eau et des gouttes tombaient de ses mèches sur corps inerte de sa maman. Sa présence n’était plus indispensable, mise à part pour actionner le petit ballon que Yuki lui avait transmis pour donner de l’oxygène à Nagisa. Son seul espoir était la Princesse des Neiges, la vie de sa mère était entre ses mains. Kibō donnerait n’importe quoi pour que sa mère adoptive survive à cette catastrophe, mais la situation était plutôt grave et l’élève de Kioshi en prit conscience lorsque la demoiselle énonça les différentes blessures corporelles que la vieille femme avait subies.

Le Sunajin regarda attentivement les gestes de la Samui, il suivait l’opération avec beaucoup de concentration. Il essayait de comprendre, mais ce domaine le dépassait complètement. La main de Kibō palpait le ballon pour amener de l’oxygène et l’autre se déplaça discrètement pour prendre possession de la main de Nagisa. Ce geste se fit inconsciemment, comme si le corps de notre jeune héros savait que cette action pouvait avoir une influence sur la guérison de la vieille femme. Parfois, un simple contact pouvait avoir des effets bénéfiques incroyables, cependant, aucune explication scientifique ne pouvait être émise sur ce phénomène, ô combien magique.

      " Merci pour tout Yuki… "

Sans elle, Nagisa serait déjà morte à l’heure qu’il est. Jamais notre jeune héros n’aurait pu faire quoi que ce soit pour la sauver ou abréger ses souffrances, mise à part la tuer, mais Kibō n’en aurait jamais eu le courage. La Samui ne faisait pas ça pour lui, mais bel et bien pour sa mère. Si le Sunajin se serait retrouvé à la place de la vieille femme, peut-être que la Shûkaijin n’aurait même pas pris la peine de lui porter secours. Rien n’était encore fait, mais malgré les blessures importantes, la Princesse des Neiges était une experte dans le domaine et elle pouvait toujours trouver une solution pour guérir Nagisa.

Comment toute cette histoire allait se terminer, Kibō n’en avait aucune idée, mais son intervention et celle de la demoiselle allait probablement sauver la vie de sa mère et son père.


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aokiji
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptySam 5 Sep 2015 - 1:15

Désolation. Tout n’était que désolation. Aokji entamait sa descente sur les terres dévastées de Ki no Kuni. Le tremblement de terre avait complètement défiguré les paysages de ce pays pourtant si paisible. Pour l’instant, il n’avait aucun contact visuel avec une zone habitée. Le Samui survolait à l’heure actuelle ce qui ressemblait de toute évidence à une forêt. Les arbres déracinés et le sol déformé contribuait à ce paysage d’horreur. Batelant avec les courants d’air en altitude, Aokiji avait du mal dans un premier temps à maintenir le cap, et dans un second temps à garder la piste de Yuki. Le vent balayait les particules de chakra, rendant le pistage très compliqué.

Au bout de plusieurs minutes, le Gouverneur finit par atterrir sur le territoire sur le Pays du Bois. Il posa les pieds non loin d’une zone habitée et qui ne fut malheureusement pas épargnée par le sinistre. Un groupe de secouristes s’activaient déjà afin de venir en aide aux riverains. Aokiji pouvait clairement sentir que sa chère cousine était passée dans le coin. Cependant, il ne comptait pas s’attarder ici. Son aide ne semblait pas être indispensable pour le moment, et de plus, il avait d’autres priorités.

Le Samui poursuivit donc son pèlerinage vers sa chef de clan. Bondissant de crevasse en crevasse, le jeune homme progressait dans cet environnement hostile jusqu’à ce qu’un évènement inattendu vint perturber ses recherches. Un chakra relativement élevé était en action. Aokiji pouvait également ressentir la présence d’un autre individu, beaucoup plus faible. Que pouvait-il bien se passer là-bas ? Le Samui hâta donc le pas pour arriver jusqu’à une zone désertée et en ruines. Il se cacha derrière des débris, observant une scène peu honorable. Une jeune femme rousse en train de littéralement étouffer un vieil homme, visiblement blessé, à l’aide d’une technique Suiton. Le Gouverneur ne comprenait pas trop ce qui se déroulait devant ses yeux, mais il ne comptait pas laisser un homme sans défense se faire abattre de la sorte, du moins pas sans une bonne explication. Le blond créa alors un clone de glace, qui bondit et atterrit aussitôt au niveau de la rousse et le vieillard. La copie agrippa alors immédiatement le bras libre de la jeune femme, le regard sombre, plongé dans le sien.


    « Il se passe quoi ici ? »


Aokiji observait de plus près la technique utilisée par l’agresseur. En tant qu’utilisateur du Suiton, le Samui comprit très vite qu’il ne s’agissait pas d’une technique commune…


    « Attends une minute… Tu es une… »


Il n’agissait pas d’une personne ordinaire. Le jeune homme devait rester sur ses gardes. Le véritable Aokiji sortit alors de sa cachette, bondissant à son tour vers la rousse. Plaçant le vieillard sur son épaule, il le souleva et bondit à nouveau pour s’éloigner de la jeune femme.


    « Toi, tu restes ici. »


A l’aide de son emprise sur la rousse, le clone d’Aokiji généra une épaisse glace recouvrant alors l’inconnue. La technique prit alors la forme d’un temple japonais mais il se garda de recouvrir son visage. Au même moment, le véritable Samui s’occupait du vieil homme qui reprenait peu à peu son souffle.


    « Vieil homme ? Comment vous sentez-vous ? Que s’est-il passé »


Alors que le clone s’occupait de la rousse.


    « Tu es prise au piège. Je t’ai bien observé. Tente quelque chose et je te transforme en glaçon… Donc dis-moi. Qui es-tu ? Que fais-tu ici et pourquoi as-tu attaqué ce vieillard ? »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Saibogu Yamato
Saibogu Yamato
Informations
Grade : Genin
Messages : 972
Rang : C

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] EmptySam 5 Sep 2015 - 10:21


Dire que j'apprécie ôter la vie d'un être humain est bien en dessous de la réalité. À chaque mort je me rapproche un peu plus de mon objectif final et même si c'est un petit pas dans sa direction, ça reste tout de même un pas. Je reste pourtant impassible tandis que l'eau qui compose mon corps est en train de s'insinuer dans les orifices faciaux de ma victime. Il est littéralement en train de se noyer et j'espère qu'il savoure cet instant autant que moi même si évidemment j'ai quelques doutes sur ce point.

- "Ne lutte pas!" le ton est proche du murmure affectif. "La mort est bien plus douce quand on l'accepte..."

C'est sûrement plus facile à dire qu'à faire... L'instinct de survie est si puissant chez l'Homme qu'il ne nous encourage guère à baisser les bras quand notre vie est menacée. Tant mieux, remarquez! Ça ne fait qu'amplifier mon plaisir!

- "Que..."

Une main se pose sur mon bras et je tourne immédiatement le regard vers le nouvel arrivant. J'étais si captivée par la mort imminente du vieillard que j'ai baissé ma garde plus que de raison... Il me demande ce qui se passe et l'effet de surprise encore présent m'empêche encore de réagir. Que lui répondre? D'autant plus qu'il semble avoir remarqué que je ne suis pas une manieuse de Suiton comme les autres à en juger par sa seconde remarque. Un kunai apparaît alors dans ma paume libre et je m'apprête à frapper. Il a découvert mon secret! Et ça n'appelle qu'une seule réponse: la mort!

C'est alors qu'un autre jeune homme identique au premier apparut à son tour pour mettre le vieillard hors de ma portée. Un clone? Voila qui est pour le moins ennuyant... Toujours est-il que le temps que je perds à observer le nouvel arrivant m'est fatal et je me retrouve prise dans une épaisse couche de glace. Comment décrire cette sensation? La glace reste une forme solide de l'eau mais pourtant ce n'est pas du tout mon alliée. Je sens la morsure du froid sur ma peau et ma température chute brusquement. Prise au piège, incapable de faire quoi que ce soit pour me libérer avant que le clone ait le temps de réagir, je pousse un long soupire en baissant le regard. Je savais que le jour où ma nature serait révélée arriverait tôt ou tard. Mais j'avais plutôt parié sur le "tard"...

Que répondre à ses questions? Comment expliquer les raisons qui m'ont poussées à m'en prendre à ce vieillard? Je sais bien que je ne peux pas justifier moralement cette décision. Pourtant il va bien falloir que je réponde si je ne veux pas finir en glaçon sur pattes.

- "Dis-moi... Pourquoi devrais-je coopérer alors que visiblement tu as déjà compris que je suis une Gogyou et par conséquent ton ennemie?"

Le monde entier s'est ligué contre nous et nous mets à mort dès la naissance. Pourquoi cet homme agirait autrement que l'extrême majorité de ses semblables? Pourquoi devrais-je être conciliante alors que c'est la mort qui m'attends dans les minutes qui suivent? Je resterai fière jusqu'au bout! Je ne supplierai pas pour ma vie et je regarderai mon assassin droit dans les yeux quand il mettra un point final à mon existence...

- "Agis comme tes semblables et contente-toi de faire ce que tu as a faire!"

Je me contente ensuite de plonger mon regard doré dans le sien. Est-ce que ça fait mal de mourir?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] [Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] La forêt en Péril - Ils étaient de si bons parents ... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-