N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Sougo Okita
Sougo Okita
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : C

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Empty
Message(#) Sujet: Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). EmptyVen 31 Juil 2015 - 2:12

Le dernier jour d'un condamné.
''Faire justice est bien. Rendre justice est mieux. ''
Victor Hugo : Prose Philospophique-Océan.


Les menottes avaient été enlevées le temps d'une toilette faite par les gardes. On ne toucha point ses cheveux. Mais on lui rasa la barbe pendante qu'il avait au menton. Frottant si fort sur son épiderme que quelques rougeurs firent leurs apparitions. On lui donna un Kimono propre. Bleus vert. Ses sandales de paille. Il attacha sa crinière en queue de cheval. Tandis que l'eau qui découlait dans la bouche d’évacuation était noirâtre... Il se sentit léger comme si le malheur gagné lors de sa tentation venait de disparaître avec la saleté régnante sur son corps depuis tous ce temps là. Néanmoins bien qu'il fut lavé pour paraître présentable. Shinsuke n'en était pas de ses crimes. Un procès. Une audience face au Raikage. Face à sa majesté... L'idée avait fourmillé dans sa tête durant toute la mâtiné. Il était temps pour lui de démontrer. Ce qu'il avait dans le ventre. Imaginant les conséquences qui adviendraient lorsque l'échéance sera finis. La mort ? La rédemption ? Tout allait rapidement se jouer le temps d'un instant, d'une bouffée d'air d'une respiration miséricordieuse. L'affront de deux être décidant peut de la direction d'où le vent soufflerai. L'heure approchait. C'était inévitable. On le conduit dans une petite cours à l'air libre il avait été cagoulé et sa vus était masqué ici dans ce lieux qu'il ne connaissait pas. Il en profita pour fumer une dernière cigarette. Le dernière de on existence ?


~~

Le soleil me brûlait, à croire que lui aussi souhaitait m'infliger son châtiment. Alors toi aussi grand astre qui veille sur nous de tes rayons majestueux tu es mon ennemi ? Est ce comme ça que tu traites tes enfants. Le goût de cette chose merdique m'avait manqué. C'est bizarre en y repensant j'ai l'impression d'être libre lorsque je la tient à ma bouche. Lorsque je la côtoie je peu parler à la mort lui faisant un signe de main. Indéniable un jour ou l'autre elle finira par me perdre... L'attente est interminable comme ci le temps s'estompait goutte à goutte, le sable tombant dans le sablier. Pourtant j'ai beau eu scruter les environs aucun des ses gars bizarre comme rencontrer lorsque je me dirigeais ici à Kumo. Zennosuke, enfin nous serons face à face, j'aurai aimé en apprendre plus sur toi, peut être aurions pu devenir amis même avec nos différence si flagrante. Mais qui dans le fond se touche du bout des doigts. Tu ne souhaites que le meilleur pour ton village quitte à ce que le monde se retourne contre toi. Et moi Shinsuke, Nitobe... Shinsuke ne demande qu'une chose que Tetsu redevienne cette terre d’antan. Et que les plus démunis puissent vivre aisément. Oh ! Deux de tes hommes arrivent pour me dire quelque chose, il me demande de les suivre. L'hypocrisie sur leurs visage, j'en ressent mépris et autres sentiments abjectes. Et pourtant il ne porte pas de masque shinobi. Fais attention mon Roi il se pourrait un jours que ce que tu défends corps et âme, couteau entre les dents, te plantent avec ce même couteau que tu tenais dans les mains pour la prospérité de Kumo.

Quoi qu'il en soit je resterai le même que toujours. J'ai même préparé ma plus belle lame. Je les suis donc, un petit couloir blanc nacre, divers tableau. Ordre inscrit en lettre d'ors. L'atmosphère donne un semblant de justice mais une fois encore c'est légitimement que je me demande si celle-ci est réelle ? Je monte les escaliers. J’entends la foule qui acclame. J'entends le calme avant la tempête je perçois même la stupeur gagnant mon cœur son rythme est lourd. Ma gorge est sèche j'ai beau la raclé de tout mes forces j'ai beau essayait. On me tend un verre d'eau que je demande. Ils accordent la moindre de mes pensées, peut être que je vais finalement devoir y passer ? Devant cette grande porte que je n'ai que à pousser, derrière se cache mon futur. Derrière ce cache l'avenir...


~~

La salle était comble. Une sorte d’amphithéâtre doté d'un étage ou la foule sanguinaire et barbare attendait la décision de César. Lui est accompagné de scribe. De plusieurs inconnus certainement la haute cours, la noblesse et la crème de la crème de la force militaire. La porte effectua un interminable grincement sourd. Il, accompagné de son escorte d'infortune entra dans la véritable fausse lion. Regardant droit devant sans sourciller fiers et fort. Il prit place au centre. Plus en bas. Face aux regard divins des précurseurs. Persécuter par la vue des autres. C'était lourd... Étouffant. Il avait les miens liées. Les gardes prirent place à son est et à son ouest à au moins quinze mètre. Il aurai jurer voir les tomates et autres légumes pourries jetés par la foule. Sur la potence face au Roi. Il était fin prêt à se battre contre vents et marrés.


* Je t'attend Seki Zennosuke... Raikage*.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Sun
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). EmptyLun 3 Aoû 2015 - 0:03

Shigeru ne pouvait se défaire de l'idée du malaise intense qui régnait autour de lui. Le village avait été convié à un évènement de grande envergure selon ce qu'il avait entendu – il n'en savait pas plus. D'habitude, il aurait ignoré cette invitation, préférant rester chez soi et profiter de quelques livres ou bien tenter d'améliorer ses diverses pilules médicales ; cependant il avait pris la décision de ne plus rester cloitré. Ce n'était que du carburant supplémentaire pour sa dépression et, malgré tout le mal que cela faisait à sa personnalité timide et introvertie, il s'était forcé, finalement, à venir. Le spectacle qui s'offrait à ses yeux ne pouvait le laisser indifférent – les quelques efforts qu'il faisait pour ne plus enfermer ses sensations à un extrême où elles étaient oubliées l'obligeait à voir, penser et juger.

La majorité des présents semblaient avide de quelque chose qu'il n'arrivait pas à nommer – était-ce le sang, la justice ou tout bonnement le spectacle ? Il soupira et se redressa un peu sur sa place. Il était assis assez près pour que son œil médical analyse le garçon – il était dans le début de son âge adulte, probablement d'un âge proche du sien. La maigreur de son corps, marquée par sa mâchoire plus marquée qu'il ne l'était permis ne permettait pas d'ignorer son mauvais état de nutrition. Il semblait éteint. Comme s'il rencontrait pour la première fois celle qui avait accompagné Shigeru dans tous ses voyages – la dépression. Il connaissait l'identité du prévenu : Shinsuke Nitobe. Le village entier ne pouvait ignorer qui était le garçon, suffisamment pour que l'information arrive aux oreilles du ninja.

On lui asséna un puissant coup de coude sans même s'excuser. Son voisin de droite semblait plus agiter encore que le reste de la foule – détournant son regard du triste spectacle qui se dessinait devant, il le toisa. A sa main, un œuf : il semblait déterminé à impressionner son entourage en montrant son courage d'une vile façon. Le médecin soupira et attrapa le poignet de son voisin, plaçant soigneusement ses doigts au niveau des deux artères qui l'alimentaient. Si l'autre avait essayé de protester, il se ravisa voyant les couleurs de son poignet disparaitre, le rendant livide. Il ne fallait pas de jutsus particuliers pour le faire, mais les ignorants de l'art médical étaient facilement impressionnables, surtout lorsqu'il s'agissait de civils. Passant les doigts de sa seconde main entre ceux du gaillard, il appliqua une pression suffisante pour briser l'œuf et relâcha immédiatement sa prise.

Ce n'était pas à eux de juger. Ils n'étaient là qu'en tant que spectateurs, pour le moment du moins, et ce comportement était intolérable. Attiser une violence stupide, motivée seulement par la gloire – Shigeru ne pouvait accepter une telle transgression des règles selon lesquelles il vivait. Il soupira, ignorant le regard hargneux de sa droite, et tourna son regard à nouveau vers celui qui attisait l'attention de la foule. Les hurlements et le bruit ambiant étaient intolérables, lui signifiant qu'il avait probablement choisi d'être au mauvais endroit en venant. Seul chez soi, un traité médical à la main, il aurait pu avancer pour soi-même et ce village qu'il chérissait tant. Il croisa les jambes comme pour enfermer son corps sur lui-même, espérant devenir imperméable à la folie ambiante. S'il devait se donner plus pour son village, assister à ses événements pour vivre l'information plutôt que la lire semblait un bon début, et pourtant…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Seki Hasaki
Seki Hasaki
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). EmptySam 22 Aoû 2015 - 5:07

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Zenno11


La loi, la sévérité, la puissance, le pouvoir, les décisions. Tout avait un lien, c’était celui à la tête d’un groupe, d’un village, d’une institution. Pour le coup, c’était le Raikage et il était face à un criminel notoire sévissant à Kumo. Coupable de multiples meurtres et ayant des projets allant contre le système Shinobi, cet individu ne pouvait pas rester en liberté et s’aventurer dans les rues pour la simple et bonne raison qu’il tue par simple saut d’humeur. L’exécution en place publique serait bien trop fort et trop violent, surtout en cette période de tensions aussi bien d’un point de vue politique extérieur qu’intérieur. Nous étions dans une salle où se placer le criminel entouré de deux gardes et différents sièges. La salle accueillait le maximum de ses occupants possible, car pour la sécurité, il ne pouvait pas y avoir plus que prévu en nombres d’individus dans la salle. Le Raikage, en uniforme, fit son entrée tant attendu et décidé à conclure cette affaire qui n’avait que trop duré.

    Je reviens d’une réunion avec le conseil de Kumo. Il a été décidé unanimement que Nitobe Shinsuke ne pouvait pas être mit en liberté après les nombreux crimes commis par ce dernier et les intensions de nuire au système actuel mit en place. C’est pourquoi, Nitobe Shinsuke est condamné à l’amputation de son bras fort qui sera fait demain midi ainsi qu'à la prison à perpétuité dans les geôles de Kumo. Ce sera tout. Gardiens, vous pouvez raccompagner le détenu dans sa cellule.


Non pas que son cas n’était pas intéressant, mais il ne pouvait pas s’attarder avec le cas d’une seule personne. Le Raikage avait bien d’autres affaires plus urgentes et plus importantes à s’occuper. Bien sur, de telles décisions étaient difficiles à prendre et il ne fallait pas faire patte douce sur de tels actes. Un homme tel que lui devait se sentir chanceux quelques part de n’avoir pas été purement et simplement exécuté en place publique. Néanmoins, il était Samouraï et avoir son bras fort amputé serait pour lui un prix presque aussi fort que sa propre vie. Cela s’appelait la justice. Il avait commit plusieurs crimes, il devait le payer comme il se doit d’une manière ou d’une autre. Le Raikage retourna donc à son bureau sans outre forme de procès.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Sougo Okita
Sougo Okita
Informations
Grade : Genin
Messages : 276
Rang : C

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). EmptySam 22 Aoû 2015 - 21:56

https://www.youtube.com/watch?v=42D6bUta1gs



Cet homme Seki Zennosuke. Qui venait d'intervenir celui qui dans cette misérable mise en scène venait de condamner Shinsuke à la pire des punitions. Autrement dit il aurait mieux vallu pour le samouraï de ce faire seppuku. Mais non de grâce Dieux et le roi ne lui avaient accordé. Loin de là, c'est avec un sens de la cruauté à son paroxysme qu'ils décidèrent de lui priver de ses deux bras. Encore à la rigueur un seul aurait fait l'affaire. Encore à la rigueur...Il regardait de ses yeux sans vie, tel un poisson sortis trop longtemps de l'eau ceux qui exultèrent suite à l'annonce du tout puissant et si imbus de sa personne. Il reçu une tomate, des œufs pourris. Le hara kiri ? Encore pour cela fallait-il respecter la condition d'homme. Qu'il avait perdu dès son entrer dans l’arène. Maudit soyez vous Shinobi ! Vous qui punissez, chattiez sans vous préoccuper de l'opinion des autres. Il à tué, il a mordu ! Mais il n'en reste pas moins votre semblable. Il inspira fortement. Avant de s'adresser au haut gradés, au roi, et à ses chiant galeux face à lui.


- Alors c'est comme ça ? Hein Seki Zennosuke et vous autres Ninjas ! Cette mise en scène pitoyable. Mon destin était sceller des mon entré ici. Vous avez la main sur les liens mais sachez que jamais vous ne contrôlerait le fait que l'homme ceux qui le sont encore en ce monde puisse rêver. J'ai réussis Maître Corbeau. J'ai réussis et un jour, un autre prendra le relais. Un jour vous comprendrez que moi l'érudit, le fou, le criminel qui vous répugne avait raison. Non je ne souhaite pas me faire amputer. Je ne vais plus vous causer de soucis. Au contraire. Je vous demande comme il est en dans la tradition Bushi. D'accorder ce qui sera mes dernières volontés.

Je souhaite pourvoir écrire un courrier à mes proches, je souhaite fumer une dernière cigarette. Je souhaite messieurs être envoyer à Tetsu no Kuni. Pouvoir me recueillir une dernière fois en mes terres. Je souhaites retourner à l'état de nature là bas, où je suis née. Je demande une dernière fois. Une diligence extrême pour m'y emmener. Voici-ici Messieurs les jurés, mes dernières demandes. J’ose croire que vous possédiez encore ne serai-ce que l'once d'une âme, que vos cœurs ne soient pas noircis par la haine et la soif de pouvoir
.


* Décidément Van du Shukai avait bel et bien raison ici, nous ne sommes que de la chair à canon. Entendront-ils, mes prières ? Ou se laisseront-il devenir la risée du monde et les parias de demain ? *



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Dernier Jour d'un Condamné. ( Libre Kumo Jins ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Prison-