N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Ton héritage... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Aburame Ryosei
Aburame Ryosei
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Ton héritage... [Solo] Empty
Message(#) Sujet: Ton héritage... [Solo] Ton héritage... [Solo] EmptySam 28 Mar 2015 - 20:39

Derrière Hiriko, je refermais la porte de ma chambre. Silencieusement. Je restais un moment derrière elle, dans ce même silence. J’attendais. Je l’entendais partir, je le sentais s’éloigner. Il n’y avait plus personne, surtout à une heure aussi tardive. Les autres devaient sans doute dormir... j’étais seul, pour de bon. Enfin seul. Je me retournais, m’adossant à cette porte et laissant mon corps y glisser jusqu’à son pied. La douleur devenait de plus en plus insupportable. Non pas celle physique, qui passait bien au second plan, mais bien cette souffrance mentale, qui me torturait de plus en plus. En y réfléchissant, je n’ai jamais été dans un tel état de faiblesse. Même la perte de ma soeur avait été moins douloureuse...

Ce nouveau monde, celui que j’avais construit avec eux... il s’effondrait, avec moi à l’intérieur. Le dilemme était là... rester pour tout reconstruire, ou partir pour le laisser se détruire ? Les bases de ce monde n’étaient pas aussi saines que je ne le pensais... le reconstruire n’entraînerait qu’une souffrance supplémentaire, plus tard. Lorsqu’une nouvelle personne viendra nous trahir, emportant avec elle une nouvelle personne dans la tombe. Maintenant que ça a été fait une fois... nous n’étions pas protégé d’une seconde trahison, et ainsi de suite. Peut-être qu’il valait donc mieux tout laisser tomber. Laisser tomber ce monde en ruine, et partir pour voler de mes propres ailes. Découvrir un nouvel univers, tout en vengeant celle qui m’avait tout pris. Que je renonce ou non, une chose était sûre, elle ne s’en sortira pas comme ça. Ma vengeance sera à la hauteur de ses crimes.

En tout cas, tout résidait dans... cette lettre. C’était le dernier élément, et sans doute le plus important, qui me manquait. Les dernières paroles de mon maître… Celles qui, sans doute, vont me permettre de me décider. Une bonne fois pour toute. Tremblant, l’enveloppe toujours dans mes mains, je me redressais, et je marchais en direction de mon lit. Avec quelques difficultés, je m’y installais, le dos maintenant posé contre le mur, assis en tailleur. J’observais l’enveloppe un long moment. Un soupir, et le sceau qui en protégeait le contenu vola en éclat. Je fermais les yeux un instant, le coeur battant de plus en plus vite. La pression montait d’un cran... je le savais. Une fois que j’aurais lu cette lettre, il faudra me résoudre à ce qu’il ne soit plus là. C’était ses dernières paroles, la dernière chose que j’aurais de lui. ... Je devais m’y résoudre, une bonne fois pour toute... et maintenant.

Je dépliais alors le papier, pour commencer la lecture de cette fameuse lettre... et c’est la gorge nouée, que je commençais à lire les premiers mots qui y étaient inscrits. Il était... fier. Vraiment ? Ce n’avait jamais été simple de comprendre ce qu’il ressentait. Au vu des derniers événements, le doute avait commencé à s’installer... je n’imaginais pas que j’ai pu le rendre fier. Surtout pour qu’il le dise... c’était une première. Il s’ouvrait, et disait clairement ce qu’il ressentait. Un mince sourire se dessina sur mon visage, le premier depuis ce tragique événement. Mais je continuais la lecture pour autant, ne me laissant pas perturber par ces émotions naissantes... d’autant plus que la suite méritait encore plus d’être lue.

Mon regard s’arrêta un instant, sur quelques mots... prendre sa place, en tant que Roi des Ténèbres ? Le Dokuja ? Il me connaissait bien, et savait que des doutes allaient naître à ce moment... d’où la suite.

C’était bien ça. Il voulait que je prenne sa place. Non pas en tant que Tsugurike... mais en tant que Dokuja. Le Roi des Ombres, ce qu’il était jusqu’à aujourd’hui, et ce qu’il voulait que je devienne. Il comptait sur moi pour prendre la relève. J’étais son élève, j’avais hérité de beaucoup de valeurs et de principes de sa part. J’étais son successeur. Le vrai successeur, comme ses mots le disaient si bien.

Son dernier Ordre, celui de prendre la relève, en devenant Serpent à sa place. C’était à moi d’endosser le rôle de mon maître. Et ce dernier ordre était, sans aucun doute, le plus grand honneur qu’il m’ait fait, depuis tout ce temps. Il me reconnaissait en tant que successeur sur son Trône.

Ses mots me réchauffaient le coeur, qui était devenu glacial depuis, faisant ainsi resurgir toute ces émotions qui étaient restées tapis au fond de moi. Les yeux gorgées de larmes, quelques unes s’en échappaient, glissant et dessinant le contour de mes joues. De la tristesse ? Plus vraiment. C’était encore autre chose. Ce sentiment d’apaisement, comme si une solution était toute trouvée pour sortir de cette impasse. Je voyais le bout de ce chemin. Et même si celui-ci était parsemé de ténèbres, j’étais prêt à l’emprunter. En l’honneur de mon maître... en sa mémoire. Et pour le rendre encore fier, même dans la mort.

Il m’avait confié son héritage. Et en effet, dans l’enveloppe... il y avait une bague. La bague du Serpent. Sa bague... Hésitant un instant, je m’y résignais, et mis la bague en question. J’étais maintenant... le Dokuja, le Roi des Ombres.

    Seitô, j’en prendrais soin. Je ne te décevrai pas, et je serais à la hauteur de tes attentes. Merci...


Et c’était un fait. En ce jour, je récupérais cette place sur le Trône, celui de l’Ombre. À la place de mon maître... je ne pouvais pas le décevoir maintenant. Il allait continuer à être fier de moi. C’était une promesse.

Suivant ses instructions, je me dirigeais donc vers sa chambre, pour y découvrir ce qu’il m’avait laissé. Silencieusement, je sortis de la mienne, me faufilant dans les couloirs, afin d’atteindre l’endroit voulu. Dans l’armoire se trouvait en effet ce qu’il m’avait annoncé, à savoir cette tenue de combat, et ce masque. Deux identités... c’était donc ça.

Non Maître, je ne te décevrai pas. Merci, pour tout ce que tu as fait pour moi, et même dans la mort. Mais maintenant... c’était à moi d’écrire la suite de l’histoire. Le serpent a mué, et revête maintenant sa toute nouvelle identité... la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
 

Ton héritage... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yu no Kuni :: Base du Shôraizen-