N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMer 11 Mar 2015 - 16:10

Un nouveau pays à découvrir, de nouvelles expériences à vivre en attendant que le glas de ce monde sonne pour une énième fois. Il fallait espérer que la prochaine menace qui ferait son arrivée soit celle qui apportera à tous ces hypocrites le châtiment divin qu'ils méritent. Seulement, ça devait bien faire une dizaine d'années que le ninja Errant, qui avait fraîchement rejoint un groupe de mercenaires, attendait ce moment, et il n'arrivait toujours pas. Il aimait croire que c'était peut-être à lui d'apporter ce coup de grâce, qu'il devait incarner ce rôle que lui aurait attribué un être divin, la raison de son existence. Peut-être qu'il devait y réfléchir de manière plus rationnelle, concluant que ce n'est qu'une succession d'événements conduits par le hasard qui lui aurait donné une certaine manière de penser, qui lui aurait dicté ses décisions... Quoi qu'il en soit, il en état arrivé à être devenu un ninja qui a construit son nindô autour de l'idée de vivre en harmonie avec la violence, avec l'envie de détruire le système shinobi, s'éloignant complètement de l'éducation qu'aurait voulu lui donner ses parents, qui ne cessaient de lui rappeler que la paix était la seule voie pour laquelle il fallait se battre. Comment se fait-il qu'il se soit autant détaché de ce chemin ? Pourquoi, contrairement à la majorité populaire, il ne s'était pas rangé du côté des « gentils » en voulant accomplir ce que ses parents voulaient ? Pourquoi il n'exprimait pas de la tristesse alors qu'il est si seul ? Qu'est-ce qui donne encore de l'espoir, au monde, de voir la paix arriver ? Il y avait tant de questions qui restaient en suspend et aucune ne valait la peine d'être répondue, son choix était ferme et définitif. Un trou s'était formé dans sa poitrine et il semblait impossible à combler, il ne croyait pas à la paix et ses actions iraient contre cette idée et ceux qui la soutiennent. Il n'y croyait pas et pourtant, les paysages qu'ils commençaient tout juste à traverser faisaient tout pour lui montrer que c'était possible. Que l'ordre était maintenu dans ce pays, où les samouraïs sont maîtres...

En effet, après quelque temps passé en compagnie de ses nouveaux compagnons, après avoir vécu des rencontres et des entraînements, qu'on pourrait qualifier d'amicale, il décida de repartir sur les routes, seul. Il avait quitté Ta no Kuni et ses terres agricole, ses rizières, ses moines du temple Maskine et l'environnement calme qui l'entourait pour le Pays du Fer et ses paysages principalement montagneux. Il n'en avait pas pour longtemps, il avait juste envie de se balader un peu et il savait bien qu'en attendant d'avoir une base digne de ce nom, il pourrait toujours revenir sur ses pas et retrouver les autres membres du Youhei no Sekai dans cette petite auberge animé de jour comme de nuit, au grand dam de l'ancien ninja de Kiri qui ne supportait pas la foule, en particulier celle qui s'adonnaient aux joies de l'alcool et de la luxure. Néanmoins, il fallait qu'il fasse avec, étant donné que son leader en était adepte.
Kurasa était arrivé par le sud du pays et après avoir traversé une première chaîne de montagnes, il atterrit au cœur d'une des profondes forêts encore présente. L'ambiance y était austère, on pouvait clairement sentir que la sécurité était l'objectif principal de ces terres et elle avait été renforcée lorsqu'elles avaient rejoint le Pays de la Foudre et, plus précisément, Kumo. Néanmoins, il fallait qu'il fasse avec, étant donné que son leader en était adepte. Malgré tout, le ninja continua sa promenade, prenant soin d'éviter tout conflit avec un ninja ou un samouraï, il voulait traverser les bois tranquillement et constater de lui-même les lieux qui sont réputés pour avoir accueilli de nombreuses batailles et des légendes qui font rêver quelques amoureux de l'histoire. D'ailleurs, ils étaient fort probables que certains chercheurs soient en train de parcourir les mêmes zones que le nouveau mercenaire, son asociabilité n'était pas prête de disparaître alors s'il pouvait avoir la chance de ne pas en croiser, ça lui éviterait d'avoir une épine dans le pied, il avait peur qu'à cause de son allure, ils puissent le confondre avec un samouraï et qu'ils se mettent dans l'idée que lui poser des questions seraient bien pour leurs recherches qui devaient être d'une futilité affligeante.
Tout à coup, alors qu'il commençait tout juste à se sentir relaxer, une odeur qu'il connaissait que trop bien, vint se mêler à l'humidité du sol. Aucun doute sur sa nature, c'était l'odeur du sang provenant d'un ou plusieurs cadavres. N'étant pas un de ces ninjas dont les capacités sensorielles sont accrues, il conclut que la source devait être très proche. Il ne mit que très peu de temps à voir ses impressions se confirmer, lorsqu'en traversant un de ces nombreux buissons, qui venaient un peu plus agrémenté les arbres, dont le feuillage était déjà bien fourni, il tomba sur deux cadavres. Ils paraissaient être des civils, chercheurs, et avoir été tué par un manieur de sabre à en juger les nombreuses entailles qu'avaient subit leurs corps et surtout leurs dos. Malgré l'ordre qui était régi dans ces contrées, cela n'empêcha pas un brigand de commettre un acte meurtrier comme il s'en produit des centaines par jour, pour empirer un peu le profil du criminel, il était un lâche qui s'attaquait aux gens par-derrière. Kurasa ne pouvait rien pour eux, et de toute façon, il n'aurait jamais eu l'intention de les aider, mais, au moment où il s'était décidé à s'en aller, il sentit quelque chose qui empoigna une de ses jambes. Il tourna la tête pour savoir ce qu'il en était... Apparemment l'un des deux hommes s'accrochait encore à la vie. Le ninja le regardait de haut et d'un air qui pouvait paraître méprisant, au fond de lui, il détestait tout ce qui s'apparentait à une forme de faiblesse, tout ce qu'il attendait était les paroles du survivant dont il était sûr qu'ils allaient avoir pour but de demander de l'aide. Hors de question de jouer au bon samaritain cette fois-ci, il eut à le faire deux fois, lorsqu'il était revenu sur Mizu no Kuni, et la deuxième fut plutôt dangereuse. Il n'était pas très friand de recommencer l'expérience pour le moment, préférant attendre la mission que lui attribuerait son nouveau chef. Surprise, l'homme ne lui demanda rien de tout ça, il se savait perdu et sa seule requête fut de demander au shinobi de mettre fin à ses souffrances. Plutôt facile comme demande. Une fois sur le dos, le Nukenin attrapa son fidèle katana et le planta dans le cœur de celui qui agonisait, ce dernier parvint à le remercier avant de relâcher son dernier soupir. Un personnage plutôt spécial...
L'heure de reprendre la marche était vraiment arrivée cette fois, sa direction était le nord, il voulait voir tout ce que Tetsu no Kuni pouvait lui offrir. Cependant, quelque chose allait le retenir encore un peu alors qu'il ressentit une présence toute proche ! Comment avait-il fait pour ne rien voir arriver ?! N'étant pas un de ces ninjas dont les capacités sensorielles sont accrues, il conclut que la source devait être très proche. Qui cela pouvait bien t-il être ? S'il avait voulu, il aurait pu tuer Kurasa facilement ! Une chose de sûr, il devait être puissant et doté de beaucoup de confiance pour entamer une rencontre en face-à-face avec un homme qui avait tout l'air d'un criminel maintenant. Le début d'un nouveau problème se profilait...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMer 11 Mar 2015 - 16:38

*Je n’aurais jamais le temps de m’y rendre,* pense-je alors que je réduis rapidement la distance entre l’endroit où j'ai reçu l'information et ma destination.

Il n’y a de ça que quelques minutes, alors que je dépassais à peine la frontière du Pays de la Foudre, un enfant d’une dizaine d’années s’est approché de moi m’expliquant que son village était attaqué par des brigands et que les Samuraïs n’étaient pas là, probablement appelés par d’autres tâches de l’Empereur ou du Shogun. Ainsi, laissant Boke en plein milieu du champ, je me suis mis à la course pour rejoindre cette cité.

Environ dix minutes plus tard, j’ai pu découvrir ce qu’il restait de cette nation puisque tout était à feux et à sangs. J’ai rapidement investigué et sauvé ceux que je pouvais aider, qui étaient peu nombreux, avant de me remettre à la course dans la direction des criminels. La vie dans les montagnes de cette partie du monde n’est pas facile. C’est souvent pourquoi les hommes se tournent au vol et au meurtre. Je comprends cette situation, mais ça ne l’excuse pas.

À peine plus tard, j’arrive à rejoindre lesdits voleurs dans un chemin amenant aux monts. Après une bagarre rondement menée, j’arrive à en capturer une grande partie. Ligotés et bâillonnés, je les laisse sur place, tentant d’attraper ceux qui ont fuis dans la forêt. Toujours à la course, mais d’un pas plus subtil, je saute rapidement d’arbre en arbre sans aucune gêne de mes carquois de sabres.

J’arrive maintenant à une scène des plus étranges. Deux voyageurs ou civils sont occis, au sol, ensanglantés. Je me glisse hors de ma branche et j’investigue rapidement avant de sentir une présence toute proche. En quelques secondes, je me rends sur place pour y découvrir un homme émanant hostilité et ténèbres. Je saute devant lui, dévisagé par la rage, mais je trouve moyen de me calmer.

Cet homme est plutôt grand. Je n’arrive pas réellement à en savoir plus sur lui puisque son visage est camouflé sous un sugegasa et, en-dessous, un masque. Son corps revêt un long kimono noir et ample qui m’empêche de réellement distinguer sa forme. Je peux, néanmoins, voir qu’il possède un sabre. Toutefois, je ressens qu’il n’est pas un véritable Bushi puisque son Aura ne répond pas à la mienne.

« Dites-moi maintenant, avez-vous quelque chose à voir avec la mort des civils à quelques pas et avec l’attaque du village tout près de cette forêt? »

Mon ton est ferme et ma demande est agressive, car je ne suis pas, présentement, en état paisible. Lorsqu’on s’attaque aux démunis, aux plus faibles, j’ai beaucoup plus de difficulté à rester complètement calme.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyJeu 12 Mar 2015 - 1:56

Voilà qu'un nouveau personnage fit son entrée en scène et évidemment notre cher ninja n'avait aucune idée de qui cela pouvait bien être. C'était un grand homme blond et qui semblait avoir tous les équipements nécessaires pour être un shinobi, d'ailleurs, il avait le profil parfait pour faire partie de ces samouraïs de nouvelle génération puisqu'il transportait de nombreux katanas. Malgré son visage qui demeurait calme, on pouvait sentir qu'en son for intérieur, il bouillait de rage à la vue des deux cadavres. Peut-être que cet homme faisait partie des soldats chargés de maintenir l'ordre dans ce pays, un ninja de Kumo par exemple, ou alors il pouvait être un natif de ces terres. Ces paroles étaient certainement remplies de doute et personne n'aurait pu lui en vouloir, Kurasa avait tout d'un criminel et à vrai dire, il en était un cependant, il n'avait aucune idée des événements évoqués par son interlocuteur. Il y aurait eu un village qui se serait fait attaquer et plusieurs civils auraient succombé, ce qu'il pensait être un cas isolé de la part d'un brigand, qui aurait cherché qu'à voler quelques objets dont il aurait trouvé une utilité quelconque, serait en vrai issu d'une action réfléchie de la part de plusieurs criminels qui auraient décidé de plonger dans le cercle de la violence et d'entamer des actions criminelles pour assouvir leur besoin. Ça ne serait certainement pas l'ancien ninja de Kiri qui leur en voudrait. C'est pourquoi, dans un premier temps, il décida de fixer le regard de celui qui pouvait potentiellement représenter une menace, ces quelques secondes ne servaient qu'à jauger l'adversaire, savoir s'il était de taille au cas où un conflit éclaterait. En général, c'est un sens que possèdent et utilisent les animaux et que l'être humain ne peut avoir l'idée qu'en se fiant au physique, au regard, et, en quelque sorte, à l'aura qu'ils peuvent dégager. Et c'est ces petits éléments que le membre du Youhei no Sekai tenta de desceller, mais il était très difficile de savoir, un principe assez basique était de ne pas se fier aux apparences et pour le moment, il décida de rester prudent. Plus le silence durait et plus les doutes du potentiel samouraï pouvaient se confirmer, il était temps de les dissiper et faire redescendre la tension. Le ninja masqué rangea son katana, c'était un premier signe d'apaisement, puis il se tourna afin d'être complètement face à l'homme. Son regard ne s'était, à aucun moment, détaché du sien. Au premier geste suspect, un combat à mort pouvait se déclencher et ça n'aurait été dans les intérêts de chacun que ça se passe ainsi. Kurasa répondit enfin à sa question et malgré son regard de meurtrier, il avait décidé d'être honnête.

« Non. Je ne suis arrivé que très récemment à Tetsu et je suis tombé sur ces deux-là. L'un d'eux était encore vivant et souffrait. Il m'a demandé de mettre un terme à ces souffrances, ce que j'ai fait. Cela fait-il de moi un criminel ? »

Ses dernières paroles étaient un peu ironiques, il voulait juste savoir de quel bois était fait son interlocuteur. Était-ce un de ces bons samaritains, prêt à mettre leur vie en jeu pour accomplir des actions que les biens pensants estiment comme noble ? Il espérait que non, car dans ces cas-là un terrain d'entente serait totalement impossible vu les pensées et ambitions qui motivaient le ninja bientôt trentenaire. Rien qu'en y pensant, des pulsions qui sommeillaient depuis trop longtemps à l'intérieur de lui commençaient à s'agiter. Et bien qu'il soit équipé de toute part pour laisser un minimum d'informations sur ses émotions, son regard commençait à dégager une certaine férocité, qui ressemblait à celui d'un prédateur prêt à dévorer sa proie. Mais les événements ne s'étaient pas assez bousculés pour se perdre à des actes sanglants, qui faisaient déjà trop partie de son quotidien. Qu'est-ce que cela allait bien pouvoir donner une fois qu'il mettrait sa grande ambition à exécution ?

« Il me semblait que le Pays du Fer était réputé pour sa grande stabilité en terme de maintien de l'ordre, non ? Les habitants seraient-ils en train d'abandonner l'idée de vivre dans un cadre de paix en se mêlant complètement à la violence qui régit notre monde ? »

Là encore, un soupçon d'ironie venait entacher ses paroles. C'était au tour de Kurasa d'avoir des doutes sur la psychologie de ce nouveau personnage, et c'était donc au tour de ce dernier de devoir les dissiper...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyDim 15 Mar 2015 - 19:38

*Donc, c’est ça?*

Je jauge cet homme masqué pendant un long moment avant qu’il s’explique. Selon ses dires, il aurait achevé un civil pour lui éviter de la souffrance. Est-ce bien vrai? Rien ne le prouve, mais je peux comprendre cette action. J’ai déjà dû faire de même lorsqu’Arekushi et la comédienne avaient démolis le vieux marchand à un point critique. Ce fut, pour moi, un moment plutôt difficile. C’est justement biaisé par ces expériences que j’ai de gros doutes sur cette personne en face de moi. Il n’y a aucune teinte de sympathie dans la voix de cet individu. Il n’a pas tué par compassion, c’est évident.

Je peux voir, et même sentir, son regard sur moi. À chaque seconde, il me défi. C’est comme s’il pouvait pousser des vague d’hostilité à mon égard et, moi, je me dois de résister, de rester fort. Je me dois de montrer ma stature pour le bien du Pays du Fer et de mon alliance avec l’Éclair. Je me dois de rester droit et fort pour le Zen’Ryou et ne pas plier à cet homme, ne pas lui offrir une seule chance d’avoir raison, d’être dans le domaine de la vérité.

« Je comprends, » dis-je sur un ton neutre. « Il m’est déjà arrivé quelque chose de similaire. Ce n’est pas chose facile que d’enlever la vie d’une personne blessée même si elle le demande. Vous êtes un homme fort, » continue-je avec une expression un peu plus répugnée.

Néanmoins, je relâche mon emprise sur les manches de mes armes. Je sens mon rythme cardiaque ralentir et, donc, mon intensité revenir à la normale. Le guerrier masqué s’enquiert de l’état du Fer. Encore une fois, il me teste verbalement. Il cherche probablement à m’enrager en piquant aussi souvent grâce à des pointes blessantes. Il a réellement une langue de serpent.

Je souris.

« Je ne suis pas un habitant du Pays du Fer. Je n’en sais rien. Et, de plus, si tel était le cas, je ne partagerais pas ses informations. »

Ma tête se penche sur le côté et mon sourire s’agrandit, plus sordide légèrement.

« Dites-moi, monsieur le voyageur masqué. Êtes-vous un homme recherché? »
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyLun 16 Mar 2015 - 15:11

Dommage. La provocation du ninja masqué n'avait pas eu l'effet qu'il escomptait, son interlocuteur restait plutôt à l'aise et sa vigilance se relâcha très légèrement, alors qu'il retirait ses mains des manches de ses nombreuses épées. Les deux ninjas tenaient bien le petit rôle qu'ils se donnaient, tous les deux teintaient d'ironie leurs paroles et empêchaient l'autre de savoir exactement quelles intentions ils avaient. C'était le jeu auquel jouaient souvent ces êtres capables de donner la mort, que sont les shinobi, lorsqu'ils se retrouvent face à un inconnu. Le statut quo était encore une fois de mise, on aurait dit que la scène s'était complètement figée, aucun des deux ne prenant la décision de passer à l'action, ne serait-ce que pour avancer vers l'autre sans même avoir une pensée hostile. Mais personne ne se faisait confiance, surtout dans une situation comme celle-ci, ou quelques brigands ont décidé de semer la terreur dans les paysages majoritairement montagneux du Pays du Fer. Le ninja blond répondit à Kurasa qu'il comprenait tout à fait le geste qu'il dut faire pour épargner au civil blessé de souffrir quelques secondes de plus, s'impatientant que la mort vienne le délivrer au moment où ses forces se seront enfin évaporées, et que lui-même avait dû faire face à une situation similaire. Il s'en alla même à une parole visant à complimenter le ninja masqué en lui accordant le statut d'homme fort, soulignant que ce n'était jamais chose agréable de devoir retirer la vie de quelqu'un même lorsqu'une bonne action est accomplie grâce à cet acte. Nul doute que l'avis du néo mercenaire allait complètement à l'opposé de celle du samouraï, il n'avait pas forcément pris plaisir à planter sa lame dans le cœur de l'agonisant, mais il n'avait aucunement senti de la compassion en exécutant son geste. Ce n'était qu'une vie de plus qu'il prenait et demain, il l'aurait oubliée, reprenant ses activités comme si elle n'avait jamais existé.
La deuxième pique que ses mots avaient envoyé ne fonctionna pas non plus, pourtant, il put tout de même en tirer quelque chose. S'il se posait la question sur les origines de celui dont il n'avait pas encore pu attribuer de nom, suite à sa réponse tout devint plus clair. En effet, il lui avait signalé qu'il n'était nullement un habitant de Tetsu et quand bien même il le serait, ou s'il détenait les informations concernant les perturbations, que la région sud du pays connaissait actuellement, il n'en divulguerait pas un mot. La première hypothèse l'indiquant comme un enfant des contrées du Pays du Fer était donc à éliminer, pour la deuxième, le donnant comme ninja de Kumo, c'était la même chose. Ce qu'il soupçonnait était donc bien réel, il faisait face à un ninja tout aussi errant que lui et qui, pourtant, était prêt à se battre pour éliminer ceux qui représentent le « Mal » et déstabilisent l'ordre établi, pour faire triompher le « Bien » et ramener le peuple à l'illusion de la paix. Le ton qui était resté assez cordial jusqu'à présent pouvait vite changer maintenant qu'il était clair que les deux hommes avaient une conception de l'idéal assez différent. Seulement le shinobi blond, qui affichait à présent un grand sourire, reprit et ses doutes semblaient s'accroître alors qu'il demanda au ninja masqué si, par hasard, il n'était pas recherché. Nul doute que si c'était le cas, il saisirait l'occasion pour l'éliminer, mais ce comportement ne ferait que renforcer l'image que Kurasa s'était fait de lui, et donc son envie de l'éliminer également. Ne connaissant pas son niveau, le Nukenin pouvait estimer que, par chance, il n'avait encore commis aucun acte de grande envergure qui lui vaudrait d'apparaître dans les Bingo Book des grands villages, même si cela ne saurait tarder grâce au Youhei no Sekai. Malgré cela, il n'était pas à l'abri qu'un combat éclate, il décida donc de rester encore prudent et d'user de l'art de la parole pour faire en sorte que son interlocuteur soit le premier à se révéler.

« Non. Malgré le regard suspicieux que tu me portes, je ne suis qu'un ninja Errant qui parcourt le monde dans le seul objectif de devenir plus puissant et, jusqu'à présent, cette quête ne m'a encore jamais confrontée aux villages ou à des organisations. Mais, cette interrogation laisse supposer que si tel avait été le cas, tu serais certainement passé à l'action n'est-ce pas ? Je serais curieux de savoir pourquoi tu prendrais la peine d'entamer une telle initiative pour un pays dont tu n'as rien à faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMar 17 Mar 2015 - 14:08

*Son seul objectif est de devenir plus fort? Jusqu’à présent, sa quête ne l’a pas emmené à passer dans le camp des criminels, mais rien ne prouve qu’il n’y ira pas. Cette personne est un danger, mais je ne peux rien y faire.*

Je fronce les sourcils et soupire longuement.

Le masqué au chapeau conique désire en connaître plus sur mes motivations. Je ne sais pas réellement la raison de ce sentiment, mais j’ai uniquement envie de lui répondre des injures. Pourquoi ai-je ce goût nauséabond, cette émotion si négative? Je fais disparaître cette pensée en attrapant un cure-dent de ma poche. Sans y penser d’avantage, ma main commence à faire des petits cercles avec le bout de bois, le faisant danser doucement entre mes doigts. Je me détends.

Un sourire revient illuminer mon visage. Celui-ci est plus doux, plus relax.

« Je suis d’aucunes et de toutes les nations. J’aide toujours tous ceux qui sont sur mon chemin, monsieur. Je traque, chasse et capture les criminels, » dis-je en marquant une pause intense et en laissant planer cette phrase incomplète. « En fait, ceux que je considère comme tel. Je ne crois pas qu’une simple désertion soit nécessaire synonyme de crime, mais le meurtre, le vol et autres assauts sur différents villages, par contre… »

Je remue légèrement la tête de droite à gauche quelques fois tout en claquant la langue.

« Eux, je les retourne chez eux ligotés, enchainés, et je laisse leurs nations décider de leurs sorts. Souvent c’est l’emprisonnement, des fois la mise à mort. Je n’aime pas réellement ça, mais c’est ainsi que fonctionne la loi. Règle générale, je n’aime pas blesser les gens. Cependant, si c’est pour le bien de tous, c’est différent. »

Je croise les bras et je lui fais signe du menton.

« Alors, donc, pourquoi portez-vous un masque? Vous êtes conscient que la plupart des Shinobis vous auraient attaqué simplement parce que vous n’avez pas de bandeau et que vous cachez votre visage? C’est mal vu, vous savez? »

Un vent froid se lève, dans la forêt, poussant l'odeur du sang dans notre direction en plus de quelques dizaines de feuilles mortes. Étrangement, sauf le bruit des branches et de ces nouvelles rafales, le boisé est complètement silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMer 18 Mar 2015 - 15:12

Tout se déroulait comme le ninja masqué le voulait, son interlocuteur mit à jour le rôle qu'il s'était donné dans ce monde de brute. En découvrant qu'il avait face à lui un homme dévoué, prêt à se battre et à mettre sa vie en jeu pour un idéal, l'excitation du possible déroulement de la discussion commençait à apparaître en son sein et il fallait qu'il parvienne, pour le moment, à contenir les envies, de se battre et de tuer, qui bouillaient en lui. Cependant, il fallait bien qu'il lui reconnaisse le fait d'être un homme honnête, de conviction et n'ayant pas la moindre hypocrisie dans tout son être, contrairement aux grands villages qui dégoûtent profondément le mercenaire. En effet, ils représentaient, à eux seuls, le mensonge que l'ancien ninja de Kiri cherchait à dénoncer et à détruire, il avait la conviction qu'ils étaient les véritables criminels, le véritable mal à éliminer pour laisser la place à un nouveau monde, où le mensonge de la paix n'est plus et que seul l'objectif de vivre en harmonie avec la nature violente de l'être humain, et du monde, domine. Il estimait que ses cibles avaient porté pendant trop longtemps le mensonge d'agir au nom d'une justice et d'une paix qui ne sont que des illusions, qui auraient pu le rendre faible et lui attribuer le même sort qu'à ses parents. Au fond, le véritable reproche qu'il exprimait, à l'encontre des villages, était qu'ils ne voulaient pas admettre que l'entièreté de leur essence était la même que ceux dont ils prenaient la vie ou qu'ils traquaient. Ils n'agissaient que pour leurs propres intérêts, seulement, ils étaient d'une légitimité difficile à retirer et ils étaient armés du meilleur des prétextes...
Alors que le samouraï assumait pleinement la voie qu'il semblait s'être choisie. Celle d'un combattant ne se soumettant à aucun blason hormis celui qui lui dictait une idéologie de personne charitable, prête à aider quiconque en a besoin et à se débarrasser des criminels par la lame de son épée. Et s'il pouvait se révéler être une aide précieuse pour les villages shinobi, qui ne prenait aucun risque, grâce à lui, à envoyer certains de leurs ninjas risquer leur vie, il avait conservé, malgré tout, sa liberté de pensée et jugeait par lui-même si la personne traqué méritait d'être considéré comme criminel. Néanmoins, il se reprit tout de suite après et ne manqua pas de signaler que s'il tombait sur quelqu'un commettant un acte qui le ferait passer comme une menace pour la stabilité du monde, ou, a moindre échelle, la vie des peuples, il était prêt à se battre pour le « bien de tous » disait-il. C'était donc un drôle de personnage dont il venait de faire la rencontre et aucune place au doute n'était permise quant au fait de savoir si les deux ninjas étaient destinés à se croiser pour confronter deux idéologies qui s'opposaient en tout point !
Encore une fois, il n'eut pas le temps, ni une réelle opportunité d'entamer un pseudo débat sur le sujet puisque le ninja blond l'interpella sur un point dont il ne pensait pas que ça allait être soulevé, sa tenue. Son attirail ne laissa paraitre que les pupilles rouges de son terrible regard et lui seul pouvait faire de lui un être menaçant, ce qui n'était pas complètement faux. Non seulement, il était masqué, mais en plus, il ne portait pas l'équipement faisant de lui un ninja officiel. Son bandeau, il l'avait détruit il y a quelque temps déjà, lorsqu'il se trouvait dans le Temple de Sanbi. Ce geste était purement symbolique et ne lui servait qu'à se projeter en plein cœur de sa nouvelle vie de ninja Errant, par la même, il mettait définitivement un terme au peu d'attachement qu'il avait pour le village de l'archipel dont il était natif. Malgré son idéologie, il avait cru, un instant à l'idée qu'un rassemblement autour d'un projet était possible, mais très vite les conflits reprirent et ses pensées se voyaient une nouvelle fois conforter. Son statut de ninja Errant lui était donc largement convenable et il ne pensait pas qu'un jour, il rejoindrait un village. Il était trop tard pour changer son nindô...
Cette odeur de sang revint titiller les narines de Kurasa, la même qui l'avait ramené à cet endroit précis et qui l'avait entrainé dans une situation qui risquait de vite dégénérer. Le silence qui régnait pendant quelques secondes renforça la sensation pesante de la scène...

« Je me fiche pas mal que ça soit mal vu. Si ma tenue et ce que je dégage, donne envie à certains fous de mener un assaut contre moi, je ferais en sorte de leur donner la sentence qu’il mérite. »

Un tantinet agacé par la remarque, la réponse fut sèche. Le style vestimentaire n'était pas un détail sur lequel il était intéressant de s'attarder, en tout cas selon le concerné. La sentence dont il avait fait mention n'était rien d'autre que la mort de ces personnes qu'il décrivait comme atteint de folie, sa confiance était peut-être trop développée, mais, elle visait également son interlocuteur, qu'il n'hésiterait pas à éliminer si l'occasion se présentait. Et il semblait vicieusement vouloir la chercher...

« Concernant mon bandeau... Cela fait un bon moment que je ne fais plus partie d'un village. Le mien a été détruit il y a quelques années. De toute façon, j'ai eu le temps de me rendre compte que le rejoindre était une erreur, qui ne se reproduirait plus. Je n'ai aucunement envie de faire partie de cette mascarade que les villages représentent. Toi qui prétends aider tout ceux qui en ont le besoin et qui mets ta vie en jeu pour te défaire des criminels, tu devrais te demander où se trouve le véritable mal. Tu sembles être un homme de conviction cependant, ne crois-tu pas que ton combat est vain ? Tu auras beau te battre pendant des décennies que des criminels rôderont toujours à travers les contrées du monde entier, de nouveaux apparaîtront toujours et commettrons les actes que tu leur attribues, car le cycle de la violence ne sera jamais brisé. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMer 18 Mar 2015 - 15:43

Ma main droite monte à mon visage, s’accroche à mon mention et, du bout des doigts, je l’empoigne et le caresse comme le faisait Shinji. Il est rare de ne pas voir mon sourire pendant aussi longtemps, mais cet être obscur vient chercher quelque chose de mal, en moi. Viscéralement, il est capable de réveiller cet été que j’adore et déteste, cet esprit que je nomme Zen de la Guerre. Lorsque l’adrénaline se mélange à la dopamine, lorsque mon désir de combattre s’élève, je n’arrive plus à faire attention à mes actions, à protéger les miens.

*Non, Taku. Ce n’est pas le moment.*

Je fronce les sourcils, avec encore plus d’intensité. Cette situation me répugne. Je suis coincé. D’un côté, je dois me hâter pour retrouver les brigands qui se sont attaqué à petit village à la base du mont à quelques lieux d’ici et, de l’autre, je ne peux pas réellement laisser partir cet individu, car il représente vraiment une menace pour des civils.

Je me maudits de ne pas savoir comme utiliser les sceaux comme Yanosa peut le faire. Grâce à ça, je pourrais le traquer et m’en charger plus tard. C’est dommage que je n’aie pas accès à une sorte de technologie qui imite cette capacité, car aujourd’hui elle me serait bien utile.

Ma tête se penche sur le côté, légèrement, alors que j’écoute sa tirade, plus concentré à régler mon problème qu’à réellement comprendre ce qu’il dit. Lorsqu’il s’enquiert de mon approche par rapport au futur, par rapport aux états et à mes convictions, je réponds fermement et simplement.

« C’est simple, changer l’esprit des gens. Avec un bon enseignement, les enfants deviennent des adultes responsables et bons. Il ne suffit qu’à avoir une bonne base et d’avoir la chance de prendre des décisions. Je ne crois pas que tous les hommes sont nés mauvais, comme les animaux, » dis-je en marquant une pause durant laquelle j’insère le cure-dent dans ma bouche. « Il faut quelqu’un qui montre l’exemple. Je m’en charge, ne vous inquiétez pas. Cependant… »

J’ai un rictus, une nouvelle fois, qui trahit une intension justicière à l’encontre du Shinobi au Masque. Lentement, mes mains retournent vers les manches des Katanas.

« Cependant, qu’est-ce qui me dit que vous ne créerez pas de chaos ou de destruction vous-même? Pour quelle raison vous laisserai-je partir? Vos dires, vos mots, me semblent bien perfides et négatifs. »
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyJeu 19 Mar 2015 - 16:51

Cela avait pris plus de temps que prévu, mais il était parvenu à mettre un pied assez franc dans l'étape de la confrontation. S'il voulait se montrer prudent au début de la rencontre, le fait d'avoir lentement percé à jour l'homme qu'il avait en face de lui, accru ses envies de combat. Ses dernières paroles avaient à la fois pour but de confirmer une bonne fois pour toute l'idéologie de son interlocuteur, mais en plus, il dévoilait pour la première fois une partie de ce qu'il pensait. Jusqu'à présent, les seuls à connaître son objectif étaient ses nouveaux camarades, avec qui il composait l'organisation de mercenaires portant le nom de Youhei no Sekai, mais, peut-être qu'aujourd'hui un nouveau personnage allait s'ajouter à cette courte liste. Cependant, son nom pourrait être rapidement rayé s'il ne se montrait pas à la hauteur, car, comme il se l'était juré, l'ancien ninja de Kiri ne vivait plus que pour son ambition et quiconque allait à l'encontre de celle-ci devait être éliminé. On n'en était pas encore arrivé au point d'enterrer des corps, pour le moment les seules actions se faisaient au niveau des expressions du visage, et ce n'était pas celui de Kurasa qui était concerné, c'est peut-être d'ailleurs une partie du reproche qui avait été fait un instant auparavant sur son camouflage de vêtements ne laissant que ses yeux, de couleur sanguine, apparaître. Il était coutume de dire que les yeux étaient le miroir de l'âme et c'était peut-être en se fiant à cette phrase, en plus des paroles, que le blond ressentait une aura hostile tentant de le provoquer, de le repousser, et de lui faire comprendre qu'une entente n'aurait jamais été possible avec le loup solitaire sur lequel il était tombé. Concernant le samouraï, son visage exprimait à la fois une certaine forme d'agacement, mais aussi de l'inquiétude, certainement provoquée par la situation qui faisait actuellement rage, à savoir que des civils étaient en train de se faire massacrer par de simples brigands. Plus le temps passait, et plus le nombre de morts à déplorer grandissait, causant des pleurs, des envies de vengeance, et plusieurs autres raisons qui ne faisaient que confirmer que l'être humain était condamné à errer dans le cycle éternel de la violence et de la haine. Une multitude de raison qui confortait, plus qu'il ne fallait, le nindô et l'objectif du Nukenin.
Se montrant une fois de plus honnête, celui qui semblait avoir pour habitude de mâchouiller un cure-dent, accepta lui aussi de faire un pas dans le débat d'idée que les deux ninjas cherchaient. Selon lui, il serait possible, avec un peu de volonté, d'entreprendre un travail destiné à guider la nature humaine pour faire en sorte que les futures générations deviennent des adultes qui ne dévieront pas du droit chemin. Ces mots, il savait bien le sens qu'ils avaient et pourtant, le mot que Kurasa redoutait n'avait pas encore été dit une seule fois. Il se doutait bien qu'il devra faire face à ce genre d'individus s'il veut accomplir sa quête, et pourtant, les écouter restait désagréable quel que soit le nombre d'années qui passaient. S'il pouvait être rassuré sur un point, il n'était pas le seul à être rempli de confiance ! Apparemment, le samouraï était prêt à prendre la pleine responsabilité de la mission qu'il s'était donnée et il promit, avec une dose d'ironie, qu'il s'en chargerait. Mais sa réponse ne s'arrêta pas là. Il avait encore quelques propos à rajouter et ces derniers avaient tout l'air d'être des menaces, amplifiées par son geste, peut-être inconscient, qui consista, de nouveau, à poser ses mains sur les manches de ses armes. Bien, la plaisanterie était également finie du côté du ninja masqué, qui fit de même avec son katana...

« Et moi, je trouve que tes paroles sont bien trop remplies d'optimisme et qu'ils propagent un idéal qui n'est rien d'autre qu'une illusion ! Tu prétends pouvoir changer la nature de l'Homme, mais tu te fourvoies, l'être humain est fondamentalement mauvais. Quelle que soit la situation, il cherche toujours à convoiter ce qu'il ne possède pas, il est épris par la sensation de pouvoir et il choisira toujours la vengeance au pardon. De plus, les bases de ce monde, la manière dont il fonctionne, nous pousse à devoir vivre pleinement avec la violence du quotidien si on veut survivre. Ses fondements sont tels qu'un changement est impossible ! »

Lentement, il dégaina son arme, laissant un son strident se faire entendre à la sortie de la lame de son fourreau. Il le pointa en direction de son futur adversaire, son regard plongeait dans le sien et était destiné à se montrer plus féroce que jamais !

« Il n’y a aucune raison qui te pousserait à me laisser partir et si tu le faisais, il se pourrait bien que, dans le futur, je soit un des responsables du chaos qui s’abattra, tôt ou tard, sur ce monde ! Les mots que j’ai prononcés reflètent le fruit d’une profonde réflexion sur la nature humaine et notre système actuel. C’est grâce à elle que j’ai pu constituer mon nindô. J’ai un objectif bien précis et je me suis juré de ne jamais en dévier, je veux apporter un peu de justice et il me semble que tu seras un de ceux qui se dresseront sur mon chemin. Mais, je veux en être sûr alors réponds à cette dernière question, tu ne veux pas te contenter de jouer les chasseurs de criminels, tu veux aussi changer l’esprit des gens alors je voudrais savoir, quel est le véritable but qui se cache derrière le rôle que tu t’es donné ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptySam 21 Mar 2015 - 23:52

L’homme aux yeux sanglant retire lentement son arme de son fourreau. Derrière son masque, il se prononce sur sa propre philosophe et les erreurs de ma voie. Cet individu m’explique que je suis à contrecourant, qu’il est impossible de changer l’être humain, que nous sommes destinés à la violence, à la mort et au désespoir. J’ai entendu cette tirade et, ce, plus d’une fois. Elle me fait maintenant sourire.

Grand, je l’observe, une main sur Déshonneur et l’autre attrapant mon bout de bois pour le remettre dans ma poche. Sur la légère dénivellation, je me sens immense, en comparaison à l’être vêtu de noir. J’ai l’impression d’être plus haut, plus grand. Sa lame monte lentement jusqu’à me pointer directement. Il lance une dernière joute verbale, une dernière pointe loquasse, une dernière question sur mes idéaux paisibles.

Je souris.

Un sourire macabre.

Une percé solaire, entre les feuilles, se frappe sur mon visage montrant ainsi la teinte dorée que prennent mes yeux lorsqu’ils rencontrent directement la lumière. Du pouce, je glisse mon arme hors de son fourreau émettant ainsi un déclic sonore métallique. Je reste ainsi pendant quelques secondes, savourant la brise et le soleil, avant de prendre parole.

« C’est simple. Je serai celui qui amènera la paix sur ces terres! Et, ce, même si ma vie en est le prix. »

Mon autre main se dirige lentement, doucement, subtilement vers la gaine de mon carquois. Elle brandit la bandoulière, préparant un assaut.

« Et, vous avez raison. Je ne vous laisserai pas partir. Je n’aime pas vos insinuations et vos menaces. Je vous laisse deux choix : soit vous venez avec moi jusqu’à Kumo pacifiquement ou… »

Mes lèvres forment une expression neutre.

« Ou, je briserai ce masque de mes propres mains et vous apporterez jusqu’à cette nation alliée de force. »

Mes sourcils se froncent et un pli plus creusé, plus intense, apparaît entre mes yeux. Ce même pli déforme un peu mon visage, me rendant plus imposant, plus effrayant, tel un véritable samurai.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyLun 23 Mar 2015 - 11:04

Ça y est, le mot était lâché ! Cette discussion avait duré assez longtemps et malgré les problèmes que rencontraient actuellement le Pays du Fer, la priorité s'était concentrée autour de la bataille idéologique dans laquelle s'était engagé deux ninjas. D'un côté, le ninja masqué, fraichement recruté dans une organisation de mercenaire, qui n'attendait que des contrats dans le but de voir l'argent coulé à flot, avant d'entreprendre des missions plus dangereuse pour mettre à exécution de grands projets, qui n'avaient pas encore été officiellement déclaré. Il représentait le côté sombre du système shinobi, ne vivant pas avec l'objectif d'accomplir des actions nobles, il était rempli de ténèbres dans son âme et croyait profondément que la seule manière de vivre, ou survivre, honnêtement était d'intégralement s'harmoniser avec la violence, qui était maître dans ce monde, selon lui. Il aurait pu s'en tenir à ça, en essayant d'être le plus discret et le moins dérangeant possible, mais il est rare de se contenter d'une vie si pauvre en aventures lorsqu'on possède une conviction si forte. Son nindô, ses nombreuses expériences et ses insomnies pendant lesquelles il passait son temps à réfléchir à toutes les choses qui le dégoutaient, en particulier la nature humaine, lui donnèrent envie de pousser sa rage un peu plus loin. Il l'avait bien sous-entendu dans ses dernières paroles cependant, il ne voulait pas exprimer clairement ses pensées, il n'en trouvait pas la peine vue que le combat était déjà sur le point de débuter. Et pourtant, le mot « justice » aurait pu titiller l'oreille de son interlocuteur, lui qui agissait aussi sous les commandes de ce que lui dictait son idéologie, avait forcément construit son propre sens de la justice. Ses nouveaux camarades étaient donc restés les seuls à avoir eu l'occasion d'écouter le grand projet auquel aspirait Kurasa. Sa grande ambition était plutôt simple, mais nécessitait une grande puissance et un nombre conséquent de camarades, il voulait éliminer ceux qui, comme le samouraï blond, croyaient et faisaient croire qu'une ère de paix était possible. Au cours de sa quête, il se retrouvera certainement face à des personnes très puissantes, des Kage peut-être, et selon les évènements, il pourrait faire chuter le système shinobi. Et après ça ? Il se disait qu'il laisserait le chaos faire son affaire, au moins ce dernier pourra apporter un nouvel équilibre dans les forces et il n'y aura plus le droit à la faiblesse, les gros mangeront les petits et ça sera comme ça jusqu'à ce que de nouvelles alliances fassent surface. C'était cette conclusion-là qu'il avait dans la tête, au moins il aurait accompli un semblant de justice, mais, peut-être que ce n'était pas la meilleure solution, son combat aura été vain si ce cycle recommence. Certes, il pensait qu'il était éternel et qu'il n'y a aucun moyen de s'en sortir, mais peut-être que lui pouvait le briser ? Depuis qu'il avait rejoint le Youhei no Sekai, plusieurs autres idées étaient apparues dans son esprit, peut-être qu'il devait réellement prendre les choses en main et veiller à ce que tout reste dans l'ordre. La création de son propre village ? De sa propre organisation ? Un empire ? Agir comme une entité qui veillerait sur le monde ? Plusieurs choix s'offraient à lui, mais n'irait-il pas, en quelque sorte, contre son idéologie ? Son choix allait déterminer s'il voulait montrer, voir, imposer, sa vision de la justice, sa manière dont il croit que le monde devrait tourner, au reste du monde ou non ? De nombreux scénarios fusaient dans son esprit et cela ne faisait rien d'autre que l'agacer pour, au final, revenir à son objectif de base. Peut-être était-il en train de changer, ou plutôt d'évoluer ?...
Quoi qu'il en soit, dans l'instant, présent, ses idées ne faisaient pas l'ombre d'un doute et ils allaient complètement à l'opposé de ce que pensait le samouraï. Son véritable objectif n'était pas de simplement aider les gens, chasser les criminels, être parmi les gentils tant que ses alliés en valaient la peine, non. Son but était d'amener la paix ! Selon le mercenaire, ça n'avait rien d'original étant donné que c'était une vision que partageait la majorité d'humains, tout le monde souhaiterait que l'humanité aille vers l'entente plutôt que la guerre, préserver la vie plutôt que semer la mort, laissant ses pêchés habituels de côté pour vivre tous ensemble dans la fraternité. Rien de plus qu'une utopie que Kurasa s'était juré de combattre. De toute façon, il n'avait pas tellement le choix puisqu'il se voyait maintenant menacé d'être emmené, de gré ou de force, au village le plus proche, qu'était Kumo. Ses crimes ? Rien d'avérer, mais de gros soupçons pouvaient être porté sur lui puisqu'il a été vu devant les cadavres de deux civils et de ce fait pourrait être considéré comme complice des événements actuels dans le Pays du Fer, puis il y eut ses paroles qui appelaient à l'anarchie, à la violence et à la haine. Seulement, comment pouvait-on condamner une personne dont on ne pouvait pas prouver les crimes ? Pas le temps de se poser la question, le combat était imminent !

« La paix hein ? Je savais bien que tu étais ce genre de personne, tu es rempli de conviction, mais tu es resté bloqué dans cette voie mensongère. Tu penses pouvoir ramener la paix, mais à quel prix ? Avec quels alliés ? Comment pourras-tu convaincre tous les Hommes de laisser de côté des évènements passé ? Leurs rivalités ? Comment feras-tu pour éliminer les péchés dont on est tous victimes ?! Il y a tant de questions qui prouvent que ce que tu désires est irréalisable. J'y réfléchis moi-même depuis de nombreuses années et je n'ai pas trouvé la solution... Je ne pense pas qu'il y en a une. »

Surprise. Kurasa rengaina son katana un instant, il ne souhaitait pas que la discussion reparte et il ne feintait pas non plus une certaine sagesse de sa part. Il savait qu'il allait devoir se battre, mais il était conscient de ses capacités, cette arme était certes son fidèle compagnon depuis un bon bout de temps, mais ce n'était pas pour autant devenu sa spécialité. Il allait surement faire piètre allure face à un samouraï, qui transportait avec lui des dizaines de sabres. Non, ses armes principales étaient son chakra et le Ninjutsu et il allait tout faire pour se montrer excellent dans le domaine, sous peine de se faire capturer et de finir prisonnier à Kumo. La seule chose qui le perturbait était qu'il n'avait aucune espèce d'idée de la puissance de son adversaire, il pouvait se faire écraser comme il pouvait dominer. Malheureusement, aucun facteur ne pouvait servir d'indices, les deux ninjas se tenaient l'un en face de l'autre depuis quelques minutes maintenant et tout deux semblaient rempli de confiance...

« Et que m'arrivera-t-il une fois à Kumo ? Hum... Inutile de répondre, de toute façon, je ne peux, moi non plus, pas te laisser partir. Tu fais partie de ces personnes que je dois éliminer pour détruire cette idée de paix ! Je ne te laisserai pas te mettre en travers de ma route, car j'ai moi aussi un objectif à accomplir ! »

Rapidement, il exécuta une série de mûdra et fit apparaître 5 corbeaux aqueux justes derrière lui ! Sans attendre une seconde, ils foncèrent à toute vitesse en direction de son ennemi du jour dans le seul but de le trancher à plusieurs endroits du corps ! Le combat entre l'agent de la paix et le démon de la violence était lancé, mais c'était plus que ça, c'était deux hommes remplis de convictions, deux idéaux contraires qui s'affrontaient !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyLun 23 Mar 2015 - 17:27

« Et que m'arrivera-t-il une fois à Kumo ? Hum... Inutile de répondre, de toute façon, je ne peux, moi non plus, pas te laisser partir. Tu fais partie de ces personnes que je dois éliminer pour détruire cette idée de paix ! Je ne te laisserai pas te mettre en travers de ma route, car j'ai moi aussi un objectif à accomplir ! »

Et, il s’exécute.

Les mains se rassemblent, composant ses symboles servant à lancer des pouvoirs que seuls les Shinobis ont le secret. Ces capacités qui diffèrent tellement des miennes m’ont toujours intriguées et intéressées jusqu’au jour où j’ai compris qu’elles seraient, à jamais, complètement indisponibles pour moi. Mon essence et la leur n’est pas la même. Ils ont cette chose qu’ils nomment Chakra, nous avons celle qui se nomme Aura. En quelques points, nos forces sont similaires, en plusieurs autres, elles divergent.

Ses doigts se touchent pour une seconde fois. Un sourire arrogant apparaît sur mes lèvres. Il ne connait rien aux capacités des Bushis, rien du tout. Mon emprise se serre sur le manche de Froideur alors que la pointe de ses doigts se frôle pour un troisième signe appelé Mudrā. En une milliseconde, je charge tout mon bras d’une aura tangible. Ma lame s’extirpe de son fourreau très rapidement. J’envoie, devant moi, une vague tirée directement de cette énergie qui, aussi tranchant qu’une lame de sabre, coupera net l’effort de mon adversaire.

« Du Ninjutsu? Contre un Bushi? Monsieur, je crois que vous devriez abandonner à l’instant. Ceci est votre dernier avertissement, votre dernière chance. Si vous ne me suivez pas doucement, sans faire d’histoire, je coupe votre bras. Ceci n’est pas une menace. »

Je rengaine lentement Froideur, cette lame faite à même des os de Kaguya, ceux d’Eden. Je délaisse ma poigne pour la laisser se refermer sur le pommeau, tous mes muscles maintenant plus décontractés. Mon regard reste, toutefois, très froid, très sévère. Toujours sur ce petit monticule, j’observe celui que je considère maintenant comme un ennemi, un criminel notoire, un futur problème. Mon envie de lui arracher son masque est très grand.

Je n’aime pas qu’il se cache.

Le doré de mes yeux passe au brun puisqu’un nuage passe devant l’astre diurne. Je ne quitte pas cet homme des yeux, pas une seule fraction de seconde, je ne cligne même pas. La balle est dans son camp et s’il tente quoi que ce soit, je lui priverai d’un de ses membres.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyVen 27 Mar 2015 - 16:58

C'était seulement le deuxième combat que débutait l'ancien ninja de Kiri, après sa longue période d'absence, le premier étant celui contre Ozaï bien qu'il fût assez cordial et n'avait eu lieu que pour se tester l'un l'autre. Celui-ci avait une saveur beaucoup plus sérieuse et appelait à faire de blessure grave à son adversaire, voir l'amener à la mort. Il n'avait rien oublié de son passage dans le village de la Brume, sa rencontre avec le Mizukage, ses quelques rencontres dans les forêts brumeuse et au terrain d'entraînement, tout était encore frais dans sa tête, et donc ses premiers entrainements au Ninjutsu également. C'est donc avec une technique d'affinité Suiton qu'il voulait commencer le combat, tout était prêt, son chakra avait été chargé comme il fallait, ses corbeaux aqueux étaient formés, prêts à mener le premier assaut et alors qu'il était sûr que ceux-ci étaient partis, rien ne se produit. À cet instant, la seule chose qui arriva dans l'esprit du Nukenin fut de l'incompréhension, et ce sentiment ne cessa de croître en voyant l'assurance qu'affichait le samouraï ennemi alors qu'il lui suggérait d'abandonner sous peine de perdre un bras. Kurasa avait à présent une idée un peu plus précise de son adversaire, il allait être coriace et était probablement plus fort que lui, mais, il n'avait pas d'autre choix que de combattre. Il était hors de question pour lui de se rendre afin de se laisser emmener à Kumo ! L'interrogatoire qu'il subirait une fois au Pays de la Foudre serait certainement musclé et irait dans une direction déjà actée vu que le mercenaire avait le profil parfait pour être désigné coupable ou, du moins, complice des événements qui ont frappé Tetsu. L'autre chose qui le poussait à combattre était évidemment son idéologie qui allait à l'opposé de celle de son adversaire. Mais qu'elle était donc cette technique à laquelle il avait eu recours, cela allait devenir compliqué pour le ninja masqué s'il n'avait pas la possibilité d'user de ses jutsus. Que devait-il faire ? Si son adversaire pouvait contrer ou annuler des techniques de la même puissance que l'Eiri no Karasu, cela lui réduisait grandement ses marges de manœuvres et ses choix, il fallait qu'il augmente son niveau de combat ! Quoi qu'il en soit, la bataille devait se poursuivre coûte que coûte !

« Abandonner m'est impossible. Tu sais bien que le plus important pour un ninja, c'est de respecter son nindô, quel que soit la menace ou les conséquences et je ne dérogerai pas à cette règle ! Je te l'ai déjà dit et je ne le répéterai pas, à cause de ton idéologie, de tes rêves, tu fais partie de la liste des personnes que je dois tuer ! Me couper le bras dit-tu ? Tu ferais mieux de ne pas me sous-estimer ! »

L'attitude de Kurasa n'avait pas changé, il avait repris ses esprits, s'était débarrassé de cette confusion qu'avait provoquée son adversaire et était replongé dans ce qui l'animait au quotidien, c'est-à-dire cette harmonie qu'il avait développée avec la violence. D'ailleurs, elle ne cessait de s'accroître dû au comportement de son ennemi, il voulait jouer les hommes de paix, laisser une nouvelle chance au membre du Youhei no Sekai de se rendre pour cesser ce combat, il se montrait supérieur et restait fidèle, lui aussi, à la voie qu'il avait choisie. Certes, il marquait un point lorsqu'il sous-entendait que le ninja masqué ne savait pas à qui et quel pouvoir il avait à faire. Le Bushi ? Malgré ses nombreuses aventures, il avait une pauvre expérience de combat face à des ninjas entraînés, peut-être qu'il était tombé contre un adversaire qu'il ne parviendrait pas à battre dans l'instant, malgré tout ses efforts. S'il s'en sortait, il aurait intérêt à acquérir beaucoup plus de connaissances, d'expériences et de culture sur tous les pouvoirs qui existent dans ce monde de meurtrier. Il y avait autant de pouvoirs, d'arts et de style de combat que de clan existant, par conséquent, il allait devoir bâtir un solide arsenal de jutsu pour faire face à quiconque se dresse devant lui à l'avenir. Cependant, il fallait rester concentré sur sa priorité du moment, ce ninja blond dont il ne savait pas encore le nom...
Cette fois-ci, il allait devoir se montrer un peu plus malin en se servant de ses équipements. Ce n'était pas son katana qu'il allait dégainer, un combat à l'épée serait du suicide face à un samouraï, mais, plutôt des bombes fumigènes qu'il décida d'attraper. Il en saisit deux à l'intérieur de sa pochette, situé au niveau de sa fesse droite et accroché à son haramaki. Il les jeta rapidement devant son ennemi, pour créer un épais et large nuage de fumée, en espérant que son adversaire n'a pas de capacité sensorielle qui pourrait faire tomber sa stratégie à l'eau. Poursuivant sur sa voie, il jeta dans la foulée une bonne dizaine de shuriken, qui ne servait, en réalité, qu'à le distraire pendant qu'une nouvelle série de mûdra s'exécutait. La dose de chakra utilisé allait significativement augmenter, car c'est sa plus puissante technique, à l'heure actuelle, dont il allait se servir.
Les particules d'eau se rassemblaient petit à petit, elles étaient tirées de l'humidité ambiante de la forêt, du sol, de l'air et du sang des cadavres des deux civils. Une grosse colonne d'eau se formait devant Kurasa, néanmoins, elle restait invisible aux yeux de sa cible grâce aux fumigènes utilisés un instant plus tôt. Se déployant dans les airs, ce gros amas d'eau se forma en un grand monstre marin ayant trois têtes, ressemblant visiblement à des serpents, un animal qui convenait parfaitement à son utilisateur...
Sans attendre une seconde, la bête aqueuse fonça à toute vitesse vers le samouraï provoquant un fracas ressemblant au rugissement d'un monstre !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyVen 27 Mar 2015 - 17:53

*Rapide.*

Il me l’a dit « tu ferais mieux de ne pas me sous-estimer ! » Il a raison. C’est une erreur que je ne commettrai pas deux fois. J’ai tendance à être trop bon. J’ai tendance à vouloir croire que les gens veulent bien faire, qu’ils ne veulent pas faire mal simplement pour faire mal. Voici une preuve sombre de ma naïveté. Cet homme est problématique. Je dois en finir.

Subtilement, mais avec une vitesse qui me surprend, le Masqué lance des bombes. Je fais un pas vers l’avant, mais il est déjà trop tard. Devant, il y a un véritable écran, un mur, de fumée qui se lève. Mes sourcils froncés, je cherche pendant une seconde. Il est furtif, mais j’arrive à entendre un pas quelque part à ma droite. Je sautille vers l’arrière alors que plusieurs projectiles apparaissent dans ma direction. J’arrive à en paré quelques-uns d’un mouvement rapide grâce à Déshonneur, mais deux Shuriken se logent dans mon corps, un dans mon avant-bras et l’autre dans la cuisse de mon pied d’appui.

Serrant les dents, je bascule le poids de mon corps vers la gauche, utilisant l’élan pour envoyer tout le contenu de mon carquois à Katana dans la direction des projectiles. Cette pluie composée de trente lames couvre une bonne partie de notre zone de combat. Rares sont ceux qui trouvent moyen de l’esquiver sans blesser.

Alors que mes sabres s’élèvent dans le ciel, un bruit attire mon attention. Prenant une position défensive, j’observe droit devant moi. Une sorte de créature aqueuse apparaît et me fonce directement dessus. Pris par surprise, j’ai à peine le temps de monter ma garde alors qu’elle me foudroie brutalement. Je m’envole et me fracasse contre un arbre. Je sens tout mon poids sur les os de ma nuque et du haut de mon dos.
Je pousse un petit cri animal.

Un de mes carquois est tombé, mais il était vide. J’attrape le second et, directement devant moi, lance les dix sabres qu’il détient en pivotant sur moi-même rapidement. Ces Katanas sont directement dirigées vers la source de l’assaut ayant la forme d’un serpent. J’espère qu’il s’y trouve encore.

Je prends une seconde durant laquelle je porte une oreille attentive. Je tente de passer par-dessus la souffrance que son pouvoir m’a infligée. Le gros de mes blessures si situe au niveau de ma colonne avec quelques plaies ici et là. J’entends finalement ce que je désirais, le bruit de mes lames tranchant et coupant par ici le sol et pas là l’écorce.

Un sourire apparaît sur mes lèvres.

« Je suis l’araignée… »

Je pousse d’un mouvement vif sur ma tête, produisant ainsi un léger craquement.

« …et ceci est ma toile. »

Il y a un silence. Mes lames ont terminées leurs descentes.

« Cette toile est un tombeau. »

Je m’élance d’une vitesse incomparable à celle que j’avais auparavant. J’utilise mon aura pour trouver mes sabres malgré la fumée et, attrapant une lame et frappant à l’aveuglette, je tranche tout sur mon passage. Dans toute la région où mes lames ont tombées, je déchire l’environnement et les adversaires.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyDim 29 Mar 2015 - 19:18

Son message devait maintenant être passé et sa tactique avait de grandes chances d'avoir réussi, cette bataille était sérieuse et l'un des deux combattants était parti avec l'objectif de tuer l'autre. Il ne fallait pas que le samouraï déborde de confiance en prenant ce combat à la légère avec, pour excuse, le seul fait que le ninja masqué s'était spécialisé dans la maîtrise du Ninjutsu. Kurasa avait mis au point une stratégie en quelques secondes et c'était bien tout ce qu'il avait le droit de prendre, car son adversaire était redoutable. Si sa technique Suiton avait touché l'épéiste, il devait ce trainer de sérieux dommages corporels, et malgré ça, il était parvenu à riposter dans le même temps en balançant une pluie de sabres dans les airs, dont son seul objectif était de s'abattre sur toute la zone de combat. Le mercenaire voyait une trentaine de lames tomber en sa direction et il lui fallait esquiver rapidement, sous peine de se faire enfourcher, mais, leur vitesse et leur nombre étaient tels que cette solution était mauvaise et devait être abandonnée. C'est une nouvelle technique puissante à laquelle il allait devoir faire appel et ce n'était pas vraiment une chose qui l'arrangeait ! Fanfaronner ne l'intéressait pas, il était peut-être en danger de mort, que ce soit face au samouraï ou s'il se retrouve à Kumo, de plus, il n'était pas encore assez endurant pour puiser plusieurs fois dans cette source d'énergie qu'est le chakra. Il agissait donc comme si ce combat était le dernier et c'est en toute logique qu'il se mit à débuter une nouvelle série de mûdra, le plus rapidement possible. Il n'avait qu'un seul choix qui se présentait à lui, bloquer les épées ! Et c'est une nouvelle fois par la voie de l'eau qu'il allait s'en sortir ! Une grosse dose de liquide commença à se former au-dessus de sa tête, un cri de rage sortit de la bouche du Nukenin qui était pourtant resté jusque là assez calme, cette poussée de voix n'avait pas une grande utilité, mais l'instant critique, l'adrénaline, lui fit croire que ça pourrait accélérer la consommation de chakra et donc la formation de sa défense. Lorsque cet amas aqueux était arrivé à la quantité souhaitée, elle se déploya en la forme d'un demi-dôme assez large pour parer la pluie de fer tranchante. Ne pouvant pas maintenir cette technique, le bouclier aqueux éclata juste après avoir reçu, de plein fouet, les quelques sabres qui menaçaient vraiment le membre du Youhei no Sekai. Il ne subit aucun dommage cependant, ça faisait une deuxième technique puissante utilisée en quelques secondes, Kurasa était déjà proche d'avoir épuisé la moitié de sa réserve de chakra...

Mais, c'était sans compter sur le panache de son adversaire qui n'en avait pas fini, il aurait pourtant dû recevoir Hydra et subir des dommages sérieux, c'était assez impressionnant qu'il parvienne à enchaîner avec une autre attaque ! Comme s'il n'en avait pas bloqué assez, de nouveaux projectiles foncèrent vers lui, ils n'étaient qu'une dizaine, mais la surprise et le peu de délais qu'il y avait eu entre les deux techniques ne permettaient pas au ninja aux yeux rouge de se défendre une nouvelle fois. Il fallait qu'il fasse confiance à son instinct et son regard se dirigea automatiquement vers le seul outil qu'il avait sous la main, les cadavres des deux civils. Il réussit à en attraper un in extremis et le placer devant lui pourtant ce ne fut pas suffisant face à la multitude de lames projetée. Sur la dizaine envoyée, quatre d'entre elles réussirent à faire leur trou et à le clouer contre un arbre ! Il ne fallait pas céder à la panique, il pouvait se tirer de cette situation sans risque de se faire interrompre par son opposant. Au tout début de leur rencontre, il ne pensait pas que la bataille irait aussi loin, il s'était montré prudent, mais peut-être un poil trop arrogant. Un défaut auquel il ne pouvait pas y faire grand-chose, ça faisait partie de sa nature. Il aurait bien aimé que sa confiance soit aussi grande que sa réserve de chakra, qu'il allait encore devoir consommer. C'est ainsi que cinq corbeaux aqueux firent leur apparition, cette fois-ci, ils allaient s'avérer plus utile que la première fois, quatre d'entre eux se chargèrent de trancher les morceaux de vêtements qui avaient été cloués. Kurasa put retomber sur ses pieds tranquillement, prêts à reprendre le combat...

Après l'immense fracas qu'avaient provoqué ces techniques, quelques secondes de calmes prirent place. Confiant, l'ancien ninja de Kiri était sûr que sa tactique avait porté ses fruits et en plus de ça, il était, plus ou moins, parvenu à se protéger de l'assaut de son ennemi. Il n'attendait qu'une chose, voir dans quel état était sa cible et l'achever s'il en voyait l'occasion. Alors que la fumée commençait à se dissiper et que l'excitation commençait, une nouvelle fois, à bouillir à l'intérieur de son corps, il entendit la voix de l'agent de la paix. Ce dernier marmonnait quelques paroles que le ninja masqué ne put entendre...
Tout à coup, la fumée se sépara d'un choc ressemblant à une explosion et une silhouette s'en dégagea, c'était le samouraï qui repassait à l'assaut et il semblait s'être décidé à se battre sérieusement ! D'une vitesse fulgurante, il prit avantage du cimetière de sabres et se saisit de quelques-uns, ou peut-être de tous un par un, il allait si vite que le mercenaire n'en avait aucune idée ! Surprit et n'arrivant pas à percevoir les mouvements de son ennemi, ce qui devait arriver, arriva. Sans savoir d'où ils venaient, il reçut plusieurs coups et sentait son corps se faire déchirer à une multitude d'endroits ! Les bras, une épaule, ses jambes, son torse, tous, c'étaient fait entailler !
Il posa un genou à terre, malgré le fait que les coupures n'étaient pas profondes, leur grand nombre lui fit un mal de chien, il fallait qu'il arrête cette déferlante et une nouvelle idée vint à lui. Dans un instant de lucidité, il vit le manieur d'épée venir vers lui à nouveau, peut-être pour lui porter le coup final. Quoi que, il ne voyait peut-être même pas ce qu'il frappait tellement sa technique était ravageuse ! Quoi qu'il en soit, il restait un corbeau aqueux non utilisé et il allait lui être d'une grande utilité, il lui ordonna mentalement de piquer vers le bas juste en face de lui. Quelle que soit la suite des événements, que le corbeau ait touché son adversaire, qu'il l'ait juste surpris ou même ralentit, ça laissait l'opportunité au blessé de bondir un peu en arrière afin de créer l'espace nécessaire à l'utilisation d'une nouvelle technique ! De nouveaux mouvements de mains, de nouveaux signes, et une nouvelle quantité d'eau qui se forma. Il cracha un puissant rayon d'eau qui se dirigea tout droit vers le plexus solaire du samouraï !
Rien ne semblait encore départager les deux combattants, mais, la fatigue commençait à se faire ressentir chez le démon de la violence...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyLun 30 Mar 2015 - 18:58

Toujours en déplacement, je ravage la zone complètement d’une multitude de coups. Coupant ainsi arbres, roches et dissipant la fumée, j’espère endommager mon adversaire malgré mon manque de précision. Alors que je rengaine un sabre et en trouve un dernier, je vois, plus loin, cloué à un arbre, l’Homme Masqué, et me lance dans sa direction. Katana en main, je compte bien lui faire une blessure telle qu’il tombera dans le monde du sommeil causé par la douleur atroce.

Pas assez vigilent, quelque chose se cogne brutalement dans mon front, me sortant momentanément de cette concentration nécessaire au combat. Je sautille vers l’arrière, ne comprenant pas réellement la source des dégâts, mais sachant bel et bien qu’avec la douleur aux vertèbres du haut, je me dois de faire attention aux assauts dirigés vers ma tête et mon cou, encore plus qu’à l’accoutumée.

Avant même que je puisse reprendre le contrôle sur le combat, un jet d’eau propulsé sous haute pression s’élance du visage du criminel potentiel et se dirige vers moi. Je me lance plus loin, sur le côté, mais ce rayon trouve moyen de bouger dans ma direction et déchire une partie de la peau du haut de mon épaule et de mon buste me retirant un petit cri de douleur.

Mes sourcils se froncent.

« C’est terminé. »

Je m’élance, encore plus rapide que je l’étais auparavant. Habituellement, l’œil nu ne parvient pas à me voir lorsque j’utilise ce niveau de vitesse que j’ai pratiqué justement pour combattre les Jisetsu dont mon rival : Arekushi. Dès que je suis à sa hauteur, je vise son pied, tentant de planter un Katana au niveau de sa cheville pour le clouer au sol. Je saute vers l’arrière dès que ce mouvement est complété et, attrapant Froideur dans son fourreau.

« J’aurai averti. »

Je lance une attaque foudroyante vers son coude visant à lui trancher tout l’avant-bras. À quelques millimètres avant que ma lame s’y rende, je la tourne légèrement. Si elle pénètre, elle lui coupera qu’une partie, mais la pression lui éclatera les os et brisera peut-être même sa cage thoracique.

*Je ne désire vraiment pas vous couper le bras, accepter cette blessure,* pense-je alors que mon sabre est sur le point de lui faire une blessure grave.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tenbatsu K. Kurasa
Tenbatsu K. Kurasa
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 388
Rang : A

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMar 31 Mar 2015 - 21:24

Le combat ne cessait de monter en intensité, les deux combattants se rendaient coup pour coup en ayant qu'un objectif en tête, celui de terrasser son adversaire ! La peau se faisait trancher, l'eau se fracassait, le sang giclait, les os étaient endoloris et pendant ce temps-là, le Pays du Fer devait voir son compteur de mort augmenté lentement, sous le feu et les rires diaboliques de ces hommes qui n'ont plus rien à perdre, qui ont décidé de vivre en dehors des lois, laissant leurs instincts primaires prendre le dessus. En partant du principe que la conviction de l'épéiste était-ce qu'il avait de plus important, idéologiquement, sa conscience devait être affectée par ces décès, dont il pourrait penser qu'ils auraient pu être évités s'il n'avait jamais croisé la route du mercenaire, car le combat durait depuis de longues minutes maintenant. Si aucun des deux guerriers ne semblait avoir pris un net avantage, c'était bien le samouraï qui avait l'air d'avoir le plus d'endurance et un panel de technique le favorisant face au ninja masqué. Ses nombreuses épées représentaient un réel problème pour Kurasa, qui n'avait encore jamais eu affaire à un ennemi ayant ces capacités là, s'il s'en sortait, il allait avoir une belle petite aventure à raconter à ses camarades lorsqu'ils lui demanderont où il était passé. Cependant, malgré la situation de première expérience que vivait l'ancien ninja de Kiri, il ne s'en sortait pas si mal et avait pu placer quelques techniques qui avaient touché son antagoniste, le blessant, par ailleurs, à des endroits du corps qui pouvait lui être fatal, comme la colonne vertébrale et la nuque, mais, malheureusement, il n'en savait rien. S'il avait pu percevoir cette information capitale grâce à un geste, ou ne serait-ce même qu'une expression de la part de son opposant, il aurait pu axer toutes ses stratégies de combat autour de ce point faible. Ironiquement, ce qui l'empêcha d'avoir ce renseignement, ce fut l'épais nuage de fumée qui lui avait servi à placer sa plus puissante technique à ce jour, Hydra. Puis ce fut au tour de son corbeau aqueux et à son jet sous haute pression d'entrer en scène et là encore cette tactique fut un succès pour le membre du Youhei no Sekai. Dommage, ce n'était toujours pas suffisant pour mettre à terre celui à qui il faisait face, il n'avait aucune idée de son niveau et du risque auquel il s'était présenté en entamant une telle bataille. Après s'être reçu la dernière technique de Kurasa, le regard du samouraï devint un peu plus sévère, il était prêt à repartir à l'assaut. Un assaut dont la cible ne savait pas encore avec quelle puissance dévastatrice elle allait être menée...
Alors que le démon de la violence était prêt à exécuter une nouvelle série de mûdra afin de puiser une énième fois dans ces réserves de chakra, poussant à bout les limites de son corps, le samouraï décolla d'une vitesse fulgurante en direction de son ennemi. Surpris et ne disposant pas d'assez de temps pour réagir, contrer ou mettre au point une nouvelle stratégie qui pourrait lui sortir de cette impasse, il eut que l'occasion de le voir apparaitre devant lui et au même instant, senti une lame le transpercer au niveau de la cheville. Avec une telle blessure, en plus de toutes les autres entailles qui commençaient à être difficiles à supporter pour son corps, il était assez utopique de croire qu'il allait pouvoir échapper à la prochaine offensive du ninja blond. Ce dernier avait visiblement décidé d'en finir, sa prochaine technique allait lui permettre de montrer plus précisément de quel bois il était fait, quelle était sa véritable puissance et pourquoi il affichait une si grande confiance dès le début de la rencontre. Quel que soit le coup qu'il allait porter, il fallait se défendre comme il le pouvait, créant une dernière parade, un dernier bouclier avant que le coup ne soit porter. Il ne savait même pas s'il allait pouvoir malaxer son chakra et former sa défense à temps, ses mouvements semblaient lents, ceux de son adversaire également, comme si tout autour tournais au ralenti pour apprécier, ou redouter, ce qui allait être le dernier coup de ce combat. Une bataille qui avait redonné goût, à Kurasa, à la vie de shinobi. La sueur due aux efforts, le sang qui coulait, les battements du cœur qui s'accélérait, l'adrénaline et avant tout la sensation de se battre pour une raison, pour respecter ce qui lui était le plus précieux en ce bas monde, son nindô !
Une grande quantité d'eau s'amassait, prenait la forme que lui avait dicté son utilisateur. Au même moment, l'épéiste se saisit d'un de ses nombreux katana et bondit une nouvelle fois, son but n'est autre que de mettre à exécution sa menace et couper le bras de son opposant. Le liquide remplit de chakra se déploie, un mur, puis un demi-dôme se crée, c'était le même jutsu qui avait été utilisé pour lui permettre de se protéger de la pluie de sabres. Il ne savait même pas si cela allait être suffisant, mais dans l'instant, qui durait quelques fractions de secondes, il n'avait que cette solution qui se présentait à lui, celle de se réfugier derrière son bouclier aqueux. C'était une technique plutôt puissante, qui pouvait lui permettre de bloquer de nombreuses attaques et pourtant, ce ne fut pas suffisant. Une onde de choc éclata le rempart d'eau, le samouraï était parvenu à percer cette ligne défensive et maintenant, son arme avançait vers le bras droit de Kurasa ! La surprenante force de cette onde provoqua une rafale de vent en sa direction, son sugegasa s'envola et ses longs cheveux noirs volaient vers l'arrière. Ses dents se serraient et ses yeux fixaient son adversaire férocement. Il ne pouvait pas bouger et allait donc devoir subir cette attaque de plein fouet et dire adieu à un de ses membres ! Tout à coup, l'épéiste tourna légèrement sa lame, quelle idée lui était passée par la tête ? Surpris, les yeux de couleur sanglante du ninja masqué avaient remarqué ce mouvement et pendant cette fraction de seconde, une expression d'incompréhension pouvait se lire sur son visage alors que c'était plutôt une bonne nouvelle pour lui. Le contact eut lieu !

Tout son être vibrait par la puissance du coup, par réflexe, il avait plié son bras comme pour se protéger d'un coup-de-poing qui aurait été destiné vers sa côte et à présent, il pouvait le sentir se plier, devenir inutilisable, mettant tout ses sens en ébullition. Il entendait et sentait délicatement tous ses os se briser sous le métal de cette lame. Cette fois-ci, le combat était bel et bien fini et sa prochaine aventure allait obligatoirement se dérouler dans des contrées qu'il ne connaissait pas, celle de Kumo, le Pays de la Foudre. Du moins si le samouraï lui en laissait l'occasion...
Il fut propulsé puissamment à quelques mètres sur sa gauche, détruisant plusieurs arbres sur son passage ! Trois ou quatre arbres avaient été détruits, jusqu'à ce qu'un d'eux fût assez solide pour contenir la projection du ninja. Il était maintenant à terre, adossé contre le tronc, une trainée de sang tâchait l'écorce. Heureusement qu'il avait utilisé sa technique défensive, il n'osait même pas imaginer ce qui se serait passé s'il ne l'avait pas fait.
Avec le peu de force qu'il lui restait, il leva la tête et voyait arriver vers lui le vainqueur de ce combat. Mais l'était-il vraiment ? Psychologiquement avait-il remporté la bataille ? Idéologiquement était-il parvenu à montrer qu'il avait raison ? Rien de tout ça n'avait été prouvé, en tout cas, pas aujourd'hui...

« Il semblerait que tu aies gagné le combat... Alors, que vas-tu faire maintenant ? Est-ce que tu laisseras ce qui t'anime réellement prendre le dessus ? Cette chose que tu refuses de voir, la violence, est-ce que tu la laisseras parcourir tout ton être, et me tuer ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] EmptyMer 1 Avr 2015 - 18:10

*Enfin.*

L’attaque a bel et bien connectée.

Malgré le rempart aqueux de mon adversaire, mon Katana a foudroyer de toute sa splendeur immaculée son bras et l’a envoyé valser très loin, détruisant ce que la Pluie de Lames et la Tempête des Sabres ont laissés indemne. Éclatant quelques conifères sur son chemin, le Ninja aux yeux sanglants s’écrase finalement tête contre le bois à plusieurs mètres.

La fumée se dissipe, le goût métallique du sang apparaît dans ma bouche alors que je crache un filet rouge, je sens les brûlures causées par le jet à haute pression maintenant et ma nuque commence à se bloquer. Je souffle longuement.

« C’est terminé, » chuchote-je silencieusement.

Je rengaine l’arme qui m’a permet de vaincre après avoir coupé le vent, envoyant la large dose d’hémoglobine s’y étant accroché directement sur le sol. Alors que le son de la lame contre l’embout de l’étui retenti, je réfléchi à mon action, je me demande si j’ai réellement bien fait de m’occuper de cet homme, si j’ai bien fait de lui laisser son bras, si j’ai bien agi en me laissant savourer ce combat et si le laisser en vie est un bon choix.

Calme, serein, doux, je marche vers lui avec des pas pratiquement calculés. Je ne le quitte pas des yeux ne serait-ce que pour une seule seconde. En chemin, j’attrape son couvre-chef circulaire. Je m’accroupi à quelques pas de lui, une main sur son Sugegasa et l’autre sur Déshonneur, dans son fourreau. Il lève la tête pour m’envoyer une dernière pointe, un dernier verset à son poème chaotique.

Je sourie sans le quitter des yeux.

« Ceci ne vous concerne pas. Je n’ai plus de temps à vous accorder. Veuillez me pardonner pour ce qui suivra. »

Je toutes mes forces, j’extirpe rapidement mon arme personnelle de son étui et fracasse le manche directement sur le menton de l’homme, assommant ainsi un grave blessé. Son bras est dans un état miteux et je me dois de prendre quelques secondes pour le soigner sinon il perdra trop de sang et trépassera. C’est certain.

Je siffle la chanson de mon hibou qui se dépose rapidement sur mon épaule. En quelques secondes, j’écris un message et je l’attache à la patte du rapace. Je murmure dans son oreille « Kumo ». L’oiseau s’envole aussitôt. Je prends par la suite le temps de replacer le bras détruit de l’Homme Masqué, de le bander et de lui mettre des branches en guise de protection.

Ensuite, j’enlève son masque et l’observe son visage pour un long moment. Mon expression est très sérieuse. J’analyse chaque parcelle de sa peau, de ses traits. Je prends une longue photographie mentale avant de laisser tomber cette partie de son accoutrement. Finalement, je ligote mon adversaire, l’attrape sur mon épaule et je me mets à la course vers le village le plus près.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty
Message(#) Sujet: Re: Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Des idéaux contraires [PV Katsuo Takusanken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-