N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMar 10 Mar 2015 - 22:14

Assis, sur le rebord du monde, le jeune Len observait l'horizon. Depuis la prise de pouvoir par le vieux Samui, son Maître, dont il était un des acteurs, le petit blondinet avait radicalement changer de vie. La prise de pouvoir c'était rapidement fait, et tout le monde savait, consciemment ou inconsciemment, que c'était une bonne chose. L'ancien système ne fonctionnait pas, pour la seule et unique bonne raison qu'il faudrait trois hommes agissant pour le bien d'un seul peuple, et que sur les trois hommes, un seul d'entre eux remplissait cette fonction. Et déjà qu'il était difficile de trouver un homme remplissant ses critères, alors deux ?

Toujours assis en haut de la grande porte du Shukai, Len laissait ses pieds se balancer dans le vide, et le vent soulever sa crinière blonde. Depuis l'attaque du Shukai, on lui avait demandé de monter une équipe capable de tenir les remparts. Ce a quoi il s'était attelé, en laissant paraître quelques rumeurs dans les rues du Shôzaichi. Qui viendrait à lui ? Il se le demandait, et se languissait même de savoir...

Soudainement, ses yeux de saphir se posèrent sur la petite silhouette se dessinant vers le bas. Un autre blondinet lui ressemblant, mais un peu plus grand et surtout... Membre du clan Samui. La douceur de la brise hivernale régnante encore autour de lui. Depuis combien de temps ne l'avait-il pas vu ? Le petit chaton se souvenait clairement de lui. Mais avec son nouveau regard sur le monde, il devait avouer qu'il le trouvait bien plus charmant qu'avant... Après tout, toutes les douceurs de ce monde attiraient à présent le jeune blondinet.

    « Salut Akio ! »


Il lui fit un signe de la main, avant de sauter des portes et d'atterrir gracieusement sur le sol. Se glissant, tel un renard, jusqu'à lui. Une fois suffisamment proche, il plaça son nez juste en dessous du sien, avant d'ajouter dans un sourire angélique.

    « Qu'est-ce qui t'amène ici ? Je n'ai pas oublié que tu me dois un repas, tu sais ? »


Et il lui laissa un sourire radieux, avec un regard teinté de malice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMer 11 Mar 2015 - 0:29

C'est après être passé auprès de trois gardes que j'avais finalement réussis à obtenir des réponses sur l'emplacement du blondinet que je recherchais. Le passeur, que je n'avais "malheureusement" plus revu depuis notre dernière rencontre alors qu'il m'avait libéré d'une situation particulièrement énervante. Enfin bref, si aujourd'hui je le cherchais c'était pour une raison bien précise et je ne comptais pas m'arrêter avant de l'avoir vu et d'avoir accessoirement obtenu ce que je voulais. Le Shukai allait changer et même si je n'étais pas forcément conscient de tout ce qui allait se dérouler, j'étais sûr d'une chose, j'allais continuer d'oeuvrer pour ceux en quoi je croyais et pour l'instant, il s'agissait bien du shukai. Je ne comptais donc pas déserter, j'y resterais fidèle et je continuerais de devenir plus fort.

J'arrivais donc finalement aux grandes portes du shozaichi quand je m'arrêtais devant, me contentant simplement de croiser les bras tout en levant les yeux au ciel. Il était bel et bien là. Par chance je n'avais pas besoin de monter ou encore de me mettre à hurler pour qu'il m'entende puisque ses deux grands yeux saphir semblaient se poser sur moi. J'entendais alors ses salutations et remarquais son mouvement de main ce qui provoqua un grand sourire sur mon visage avant que je lui réponde par politesse.

"Salut Len!"

Je le suivais alors du regard lorsque celui-ci sautait des portes pour finalement atterrir juste en face de moi. Je ne le quittais toujours pas des yeux quand il s'approchait de moi avec une certaine habileté. Il était maintenant proche, trop proche mais je ne me laissais pas impressionner. C'était bien l'une de mes rares qualités de Shinobi, rien ni personne ne m'impressionnait et ceux peu importe le danger. Car soyons franc, je n'avais jamais vu Len à l'oeuvre en combat mais j'en savais assez sur lui pour savoir que je ne tiendrais pas longtemps. Il était le passeur et moi un genin tout juste connu de son clan, franchement par la grande fierté des Samui, bien au contraire. Je ricanais alors tout en haussant les épaules.

"Non je n'ai pas oublié, mais je choisis le lieu, la prochaine fois"

Je lui souriais toujours, j'étais assez amusé à vrai dire, et de bien bonne humeur. Dans quelques instants, j'allais lui faire une demande qui allait sans doute changer un peu mes fonctions presque inexistantes au sein du shukai. Je ne serais toujours pas certes d'une importance capitale mais au moins, j'aurais un rôle à tenir. Encore fallait-il qu'il accepte et j'avais bien du mal à savoir ce que pensait le Shinobi dissimulé derrière cette frimousse d'ange qu'on avait constamment envie de serrer contre soi. Non Akio, tu n'es pas là pour te laisser attendrir.

"Eh bien, j'ai eu vent d'une certaine rumeur disant que tu tentais de créer une garde personnel et donc: me voici. Je sais bien que je ne suis pas le plus costaud des Shinobi du shukai mais je pense quand même que moi et mon hyôton pouvont sans doute t'être utiles donc... Qu'en dis-tu ?"

Clair, net et précis, c'était assez habituel chez moi, je n'aimais pas tourner autour du pot. Les choses avaient bien changé et cela faisait maintenant un peu plus d'un an que j'avais quitté ma vie de civil pour devenir shukaijin. Je ne regrettais rien mais je n'étais plus le jeune garçon qui ne savait pas aligner trois mots qu'avait accueillis Aokiji, non maintenant, j'avais un peu plus confiance en moi. J'attendais donc toujours la réponse de Len en sachant pertinemment que je pouvais m'attendre à tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMer 11 Mar 2015 - 1:24

Il n'avait pas oublié hein ? C'était une bonne chose pour le petit blondinet qui avait grandement faim. Mais faim de quoi ? C'était plus cette question qu'il fallait étudier. Il allait donc choisir le lieu ? Mais pour choisir le lieu, il fallait déjà savoir ce que voulait manger Len. Car le petit Chaton aimait particulièrement la bonne nourriture, c'était vrai... Mais il aimait encore plus le goût des doux souvenirs des êtres autour de lui. La passion des sentiments virulents et passionnels avait un goût bien meilleur que la plus tendre des viandes.

Sentir autrui parcourant sa peau, et parcourir la peau d'autrui, voilà un plaisir et un désir dont il n'était jamais rassasié. Est-ce que le charmant blond en face de lui arriverait là où tout le monde avait échoué ? C'était une bonne question. Mais en tous les cas, il fallait essayer pour savoir, n'est-ce pas ?

Toujours tout sourire, Len observait avec une attention discrète son interlocuteur qui ne broncha pas lorsqu'il fut juste sous son nez. Au contraire... Il était là pour la rumeur que le Passeur avait lui-même lancé. Entrer dans sa garde personnelle ? Oh ! Il fallait avouer que tout ceci était très... Intéressant. Alors le petit qui n'était pas le plus costaud des Shinobi voulait entrer dans la cours des Grands en entrant sous les ordres du petit blondinet ? Que c'était amusant.

Affichant un petit sourire amusé, le Jeune Len se lança à la taquinerie.

    « Qu'est-ce que j'en dis, ou qu'est-ce que j'en pense ? »


Affichant un regard plein de malice, sa main se dirigea jusque dans sa chevelure semblable à celle du petit chaton, avant de prendre et de s'amuser avec une petite mèche de cheveux.

    « Je te dis que c'est possible... Et pour ce que j'en pense... »


Son sourire se calqua sur son regard, avant qu'il ne se mette sur ses pointes de pieds pour rejoindre l'oreille du Samui.

    « Je me demande si ce Samui est capable de satisfaire toutes mes attentes... ♥ »


Avant qu'il ne recule dans un bond audacieux et taquin. Toujours d'un sourire amusé, il annonça au jeune blondinet.

    « Je veux bien te faire passer le test pour savoir si tu es capable d'entrer dans ma garde personnelle, à condition que tu répondes à toutes mes questions sans me mentir... N'est-ce pas ? »


Affichant de nouveau un visage angélique, il ajouta.

    « Mais avant cela, je veux que tu m'emmènes dans un endroit à toi qui t'es... Disons... Calme et intime? Chez toi, par exemple ? Ce sera beaucoup plus agréable pour échanger ! »


Il souriait avec un air d'ange, les yeux azur l'observant avec tendresse et... Avidité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMer 11 Mar 2015 - 2:05

Je n'étais vraiment pas du genre à oublier une dette, même si celle-ci m'avait plus ou moins été imposé pour un service que je n'avais pas demandé. Mais soit, j'avais accepté et passer un repas avec cet adorable blondinet ne devait pas être si terrible, si? Je précisais juste que c'est moi qui choisirai l'endroit pour éviter de me retrouver à nouveau dans une bonbonnerie alors que je meurs de faim. Sage décision, n'est ce pas. Toujours est-il que je n'étais pas venu parler repas et le jeune garçon le savait puisqu'il rentrait directement dans le vif du sujet en me demandant la raison de ma venue. Ni une, ni deux, sans commencer à bafouiller comme un comédien devant une scène remplie de spectateur, je ne lui annonce mon souhait d'intégrer sa garde. Être aux ordres de quelqu'un de plus jeune que moi ne me dérangeait pas, sa place il ne l'avait surement pas volé et après tout, ma sensei à bien mon âge et fait en plus partie de mon clan alors au point où j'en suis.

Cependant, ni l'un ni l'autre ne nous étions éloignés et cette étrange proximité corporelle commençait à se faire ressentir alors que je pouvais presque sentir sa respiration contre moi. Mais je ne faiblissais pas face à ces magnifiques yeux bleus qui pouvaient sonder mon esprit à tout moment, je perdais pas de vue mon objectif même si mes pensées dérivaient bien malgré moi par moments. C'est alors qui ouvrait la bouche pour poser une étrange question. Au final, cela revenait au même non . Mes yeux d'un bleu presque semblable au sien suivaient alors sa main jusqu'au maximum alors que je le sentais toucher mes cheveux. Mais que cela voulait-il bien dire . Je ne me dégageais pas pour autant, étrangement être aussi proche de lui ne me gênait pas... Je l'écoutais attentivement alors qu'il me disait cela possible... Mais à quoi pouvait-il bien penser. À l'instant, j'aurais tout donné pour pouvoir sonder son esprit et tout deviner de ses moindres pensées mais je n'avais pas ce don et je me retrouvais à être uneune véritable brèle en genjustsu. Je restais pour le moment silencieux comme hypnotisé par cette atmosphère.


En quelque seconde, le blondinet s'était redressé pour que sa bouche rejoigne mon oreille et prononcent des mots si vagues et qui pourtant me firent légèrement rougir malgré moi avant que je ne recule moi aussi d'un pas. Mais que m'arrivait-il, pourquoi ma vision de lui changeait tellement alors que j'étais sur de ne pas être sous l'emprise d'un genjutsu c'était si étrange mais si... Attirant.

"Je serais honnête évidemment!"

J'avais sans doute mis dans ma phrase plus d'entrain que je ne l'aurais voulu mais maintenant c'était impératif, je voulais ce poste e cou que coute. Cependant, la suite de son discours fut plus surprenante et manqua à nouveau de faire s'empourprer mon visage, seulement, je ne comptais pas me faire avoir par ce petit jeu. J'étais prêt à entrer dedans mais pas à n'en être qu'un simple spectateur. Affichant moi aussi un sourire à cette frimousse d'ange auquelle je ne pouvais déjà rien résisté, j'acquiesçais à sa demande tout en lui intimant de me suivre.

"Oh, bien sûr. Suis-moi"

Je pense que Len devait plus ou moins connaitre l'emplacement de mon appartement qui se trouvait dans les quartiers Samui, du moins ce qui n'avait pas été détruit lors de la précédente invasion. Par chance, mon logement à moi n'avait pas reçu le moindre dégât et je n'en étais pas peu satisfait. Lorsque nous arrivions finalement dans celui-ci, je lui ouvrais la porte et l'invitais à entrer. Était-ce finalement une bonne idée de nous retrouver ici, dans mon studio

"Installes-toi et fais comme chez toi."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMer 11 Mar 2015 - 14:37

Il rougissait légèrement. Une réaction que le jeune Len n'avait pas manquée d'une seule microseconde ! Après tout, n'était-ce pas ce genre de réaction qu'il cherchait en taquinant sans cesse le jeune Samui ? Bien entendu. Le petit blondinet n'avait pas perdu de sa malice, et ne faisait jamais rien sans une bonne raison. Chacun de ses mouvements, de ses mots, de ses gestes étaient minutieusement calculés pour provoquer une réaction bien précise chez son interlocuteur.

Mais gagner une bataille ne voulait pas dire avoir gagné la guerre. Il serait honnête dans l'entretien ? Mais avait-il seulement le choix ? Il avait en face de lui le Passeur du Shukai, un poste spécialement créé pour entretenir et entraîner les capacités mentales de Len à discerner le vrai du faux. Pensait-il pouvoir passer au travers les mailles du filet ? Le petit chat lui fit le plus beau de ses sourires quand celui-ci accepta de le mener jusqu'à chez lui. À cet instant, avait-il conscience qu'il ouvrait la porte à l'impossible ? Avait-il conscience que le Diable en personne allait pénétrer sa maison ? Seul lui le savait.

Suivant sa nouvelle petite victime jusqu'à chez elle, Len profitait du voyage pour penser à tous les petits tests et taquineries qu'il allait pouvoir lui faire subir. Reconnaissant le quartier Samui pour y avoir mis les pieds plus d'une fois, il continuait son chemin jusqu'au petit studio encore intact de Akio. Il fallait le dire, entre son Maître, son Frère de cœur et coéquipier Aokiji, et son ex-supérieure hiérarchique Samui Yuki, en ajoutant maintenant Akio, Len avait de nombreux liens avec ce clan qu'il respectait énormément. Et peut-être que cette petite personne en face de lui pourrait lui ouvrir les portes de ce même clan pour qu'il devienne, à son tour, un Samui ? Qui sait ?

L'invitant chez lui, le Passeur compris rapidement que cet endroit ne serait pas aussi grand –ni aussi luxueux- que son appartement. N'empêche que, malgré tout, cette petite pièce reflétait la grandeur du clan Samui. Même pour un tout petit bonhomme qui n'avait pas encore fait ses preuves comme Akio, il y avait là un lit double place, un canapé, une télé, une table basse... Enfin bref, là tout ce qu'il fallait pour vivre correctement dans un endroit confortable. Mais étant donné que c'était un studio, il n'y avait qu'une seule pièce. La visite était donc rapidement faite.

    « Ton appartement est encore debout après tous les évènements ? Le mien n'a pas eu cette chance ! »


Il l'observait, d'un air toujours aussi joueur

    « On est en train de le reconstruire, pour l'instant, je dors à proximité des portes... Mais bon, il faut dire que ce n'est pas vraiment confortable et ni très sécurisé... »


Le Passeur plongea son regard de saphir dans celui de son interlocuteur, l'incitant à faire une proposition à ce sujet. Pourquoi pas d'inviter Len à venir s'installer ici jusqu'à la reconstruction complète de son appartement ? C'était ce que le blondinet recherchait quand il lui avait demandé de l'amener jusqu'à chez lui.

La nuit commençant à tomber, le Passeur invita le Samui à s'asseoir à côté de lui dans un sourire taquin.

    « Je ne vais pas te manger, tu peux t'asseoir tu sais ? »


Une fois assis, il ajouta d'un air tout aussi provocateur.

    « Ou pas encore... ♥ »


Avant d'exploser de rire, jouant clairement avec l'intimité de la situation. Pour détendre l'atmosphère ? Peut-être, peut-être pas, rien était sûr avec un esprit aussi obscur...

    « Commençons ! Tu m'as dit que tu voulais venir dans la Garde des Portes, mais tu ne m'as toujours pas dit pourquoi ? Tu as une motivation particulière ? »


Son regard azur et transparent comme le ciel se fixait dans les pupilles de l'être manipulant la glace. En vérité, le petit chat se demandait bien comment cet entretien allait pouvoir se terminer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMer 11 Mar 2015 - 21:22

Len était parvenu à me faire légèrement rougir, l'espace d'un instant certes mais cela me déstabilisait. Je ne comprenais ni pourquoi ni comment mais je savais que le comportement qu'arborait le petit blond envers moi en était la cause. Et je n'aimais pas forcément ça, qu'on joue avec moi comme une vulgaire marionnette seulement je ne pouvais pas résister. Je lui avais par ailleurs confirmer me montrer totalement honnête lors de notre entretien. Après tout je n'avais rien à cacher et puis il le remarquerait immédiatement, cela serait perdu mon temps pour rien. Et j'avais autre chose à faire que perdre mon temps et de réduire mes chances d'intégrer la garde. J'acceptais donc aussi de poursuivre cette conversation chez moi et de passer l'entretien là-bas, dans un milieu plus calme et plus intime. Je ne voyais d'ailleurs aucun mal à emmener un camarade à la maison, j'entrais alors bien malgré moi dans un jeu démoniaque de cette fleur du mal. D'apparence si fragile et pourtant dangereuse.

Je me doutais bien que l'endroit où je le menais ne lui était pas inconnu. Je ne connaissais pas grand-chose de lui mais j'avais cru entendre qu'il était dans la même équipe que deux membres de mon clan même si je ne les connaissais pas forcément. Bref. Je me montrais heureux de pouvoir mener quelqu'un dans mon petit logement car j'avais eu la grande chance (trop grande si j'avais été en couple je me serais inquiété d'être cocu) que celui-ci ne soit pas touché. Il était petit et discret, bien dissimulé derrière de plus grandes bâtisses qui avait dû lui servir de bouclier. Toutefois, j'aimais mon logement qui restait tout de même fort agréable en possédant tout le confort nécessaire, je m'estimais alors heureux. J'invitais alors le passeur à entrer et à faire comme chez lui, en tentant de me montrer un bon hôte même si je n'avais pas forcément l'occasion de souvent recevoir. Len m'apprenait alors que son appartement n'avait malheureusement pas eu la chance de survivre aux récents évènements.

"Oui, j'ai eu beaucoup de chance."

J'écoutais donc attentivement le blondinet qui me faisait part de sa situation actuelle qui ne semblait en rien confortable. Autant y aller franchement, j'avais parfaitement compris les allusions à peine dissimulées et j'y réfléchissais. Étais-je prêt à partager mon logement avec quelqu'un que j'appréciais quand même un au minimum. La réponse était oui, je n'étais pas le genre de personne à laisser un camarade dans le besoin, cependant je ne cédais pas tout totalement.

"Eh bien, j'ai toujours une place de libre à la maison... Sur le canapé. Il est assez confortable et ici c'est sécurisé."

Cette précision avait évidemment été volontaire. Je ne voulais pas tout lui céder non plus et j'aimais moi aussi emmerder mon monde, même si c'était à moins grande dose que Len qui lui semblait me taquiner à longueur de temps. Et partager mon lit avec serait... Étrange bien que je sache qu'il trouverait manière à discuter. Mais j'avais au moins la sensation d'avoir un semblant de décision. Je marchais alors ici et là dans mon appartement en même temps que nous parlions alors que le blondinet s'était installé avant de lui-même me demander de m'asseoir. C'était le monde à l'envers où je rêvais? Toutefois, je m'approchais quand même tout en riant lorsque le plus jeune éclatait en fou rire. Je cédais alors à sa demande et j'allais m'asseoir tout en passant une main sur mon front pour le dégager des quelques mèches de cheveux l'encombrant bien qu'elles reviennent systématiquement. J'écoutais sa question quittant mon air amusé pour redevenir assez sérieux.

"Mais évidemment pour être toujours près de toi"

Je souriais en tirant légèrement la langue avant de lui expliquer sérieusement mes motivations.

"Eh bien, je ne me le cache pas je ne suis pas du tout le plus fort. Donc à défaut d'être réellement utile dans les missions en déplacement, je me dis que tant qu'à rester à la capitale autant lui être utile. Et défendre les portes, je me dis que c'est l'idéale d'autant plus que je m'en sens capable. C'est tout."

Je ne quittais pas son regard saphir une seule seconde en me perdant presque dedans mais en étant surtout déstabilisé par l'absence d'informations que je pouvais tirer des expressions de son visage. Je ne savais jamais à quoi il pensait et ce qu'il allait faire ce qui me faisait soupirer silencieusement avant que je ne m'adosse contre le dossier.

"Tu veux peut-être quelque chose ."

Je tentais de me montrer poli et d'être un bon hôte mais je voulais surtout ne pas retomber dans son jeu déstabilisant. Je ne savais pas quoi penser et je n'aimais pas forcément être le pantin du passeur même si, paradoxalement, j'aimais parler avec. Quelque chose changeait.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyJeu 12 Mar 2015 - 11:40

Le Samui estimait lui aussi avoir eu beaucoup de chance, avant d’annoncer à Len qu’il pouvait emménager ici, non sans une précision qui avait son importance : il fallait que le petit blondinet dorme sur le canapé. Haussant d’un sourcil, le jeune Passeur méditait rapidement sur la situation. Il fallait le dire, le lit double place lui faisait grandement de l’œil, et il fallait aussi le dire, il avait déjà suffisamment dormi dans des endroits si peu confortables qu’il ne méritait que le meilleur aujourd’hui.

Pourquoi se contenterait-il donc du canapé, alors qu’il pouvait dormir dans un lit double place accompagné d’un jeune de son âge plus qu’attirant, de par son innocence et de par le fait qu’il était un Samui. Akio s’assit ensuite sur le canapé tout en riant, avant de remonter sans cesse une mèche de cheveux d’or rebelle. Mais il fallait dire que sa réponse à la question que le Passeur avait posée plongea celui-ci dans un certain trouble.

Pour être toujours près de lui ? Une évidence ? Sa mine quitta son sourire habituel afin d’afficher, pendant un très court instant, un visage surpris. Certes, il pouvait, en un simple geste, reprendre le contrôle en analysant scrupuleusement chaque pensée et chaque souvenir du Samui en face de lui, mais ce sentiment de surprise était aussi une sensation agréable qu’il n’avait jamais connu avant.

Mais cette dernière se teinta de douleur, telle une douce lame glacée caressant son cœur, lorsqu’il se rendit compte que tout ceci n’était qu’une blague. A cet instant, le petit chaton se maudissait d’avoir cru, pendant un court instant, être tout simplement agréable et compter, sans prise en compte de ses pouvoirs, pour quelqu’un. Quant à Aokiji et Setsuna ? Ils avaient tous les deux rejoint cette catégorie lorsqu’ils entrèrent au sein du triumvirat.

Mais ce n’était pas grave, Len avait appris à jouer et à faire sa place dans ce monde de servitude. Le procédé était très simple, il suffisait de s’incliner devant le plus puissant, et d’accomplir ses desseins à propos de vous, tout en vous assurant qu’il ne puisse plus se passer de vos compétences. Et une fois cela fait, il y avait assurance que, même si en apparence vous étiez quelqu’un sous les ordres d’un autre, la force de domination vous appartenez à vous. Et jusqu’à aujourd’hui, personne n’avait su lui opposer une résistance à sa domination, qu’elle soit consciente ou non.

Affichant de nouveau un sourire radieux à la blague du Samui –qui ne l’avait pas du tout fait rire-, il écoutait attentivement ses arguments et ses motivations. Au fond, rien de vraiment… Original ni passionnant. C’était le genre de personne à geindre sur ses capacités physiques car il n’avait ni de gros muscles, ni un cerveau de stratège ultra-performant permettant une utilité notable et reconnaissable par le plus grand nombre. Len était le Passeur, de par son titre, il était un élément important des défenses du Shukaï.

Ayant fini de parler, Akio posa son dos sur le dossier du canapé, avant de demander à Len s’il souhaitait quelque chose. Le sourire de ce dernier se redessina lentement, mais sûrement, avant qu’il annonce.

    « J’aimerai encore beaucoup de chose… »


Il souriait, tandis que sa main s’attarda sur la mèche rebelle du Samui. Avec une délicatesse féline, il redessina méthodiquement les cheveux d’or de son hôte, jusqu’à réussir à ce qu’elle ne soit plus un obstacle à son visage.

    « J’accepte ta proposition. Je viendrai loger chez toi quelques temps, même si tu comptes me faire dormir seul sur un canapé… »


Foutaise. Le petit blondinet ne comptait pas dormir une seule nuit sur ce fichu canapé alors que quelqu’un profitait d’un lit double dans la même pièce que lui. Que ce soit par consentement ou par la force, il dormirait dans ce lit ! C’était une chose qu’il avait décidé, et qui était irrévocable ! Retirant doucement sa main de la douce chevelure dorée, il continua.

    « Mais dans l’immédiat, j’aimerais que tu répondes à mes questions. Le test n’est pas fini, on jouera après… »


Le petit chat colla sa tête contre le dossier à son tour, fixant le Samui d’un air joueur. Sourire, regard, tout semblait respirer le désir inépuisable de jouer. Toujours dans ce ton, il demanda…

    « Dis-moi, qu’est-ce qui t’est le plus précieux ? Qu’est-ce que tu désires le plus au monde, Akio ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyJeu 12 Mar 2015 - 20:31

J'avais accepté sans trop de négociation que le petit blondinet vienne emménager chez moi, cela partait de bon coeur mais je précisais qu'il aurait le canapé. Je trouvais notre relation assez étrange et je tenais pas plus que ça à retomber dans ce genre de jeu gênant. C'est bien trop déstabilisant et c'est justement ce que je crains avec le jeune Shinobi, de perdre mes moyens. Étrangement, je ne l'entendais pas négocier ce qui m'étonna mais je finissais par me dire qu'il n'y aurait finalement pas de débat. Tant mieux dans un sens, j'avais quand même peur de perdre.

Je m'installais finalement sur le canapé dans une étrange bonne humeur avant de replacer une mèche de mes cheveux autant par tic que par gêne, j'avais souvent besoin de faire quelque chose de mes mains sans forcément m'en rendre compte. Puis lorsque celui-ci me demanda les raisons de ma demande d'intégration dans la garde personnelle du passeur. Je lui avais répondu assez spontanément que c'était pour être avec lui avant de finalement lui répondre plus sérieusement. C'était une plaisanterie et pourtant, je devais bien avouer que l'idée de passer du temps avec n'était pas forcément déplaisante. Mais sans m'être attardé sur cette plaisanterie, je repartais dans des explications sérieuses. Cependant, sa mine surprise ne m'avait pas échappé étant donné que je n'avais pas une seule fois quitté son visage d'ange du regard. Pas une seule seconde.

Cependant son sourire revint vite sur ce joli petit visage ce qui me satisfait amplement. Je venais de découvrir une chose, jamais, au grand jamais je ne voudrais avoir l'occasion de voir ce petit minois triste. Je finissais de parler avant de m'adosser contre le dossier du canapé avant de proposer quelque chose à Len qui me répondait vouloir beaucoup de choses. J'arquais alors un sourcil en me demandant bien de quoi il s'agissait, venant de Len cela pouvait être tout, oui TOUT. Je l'observais toujours tandis qu'il s'attardait à nouveau sur mes cheveux, sur la mèche rebelle précisément et réussi même à l'écarter définitivement de mon visage. Il m'annonçait ensuite accepter ma proposition en tentant de me faire culpabiliser sur le fait qu'il dorme sur le canapé. Haussant rapidement les épaules je lui répondais alors.

"Mais mon canapé est super confortable, mais on verra plus tard."

Je sentais que je cédais à ses caprices et à mes envies. Bah oui, il fallait reconnaitre que c'est tentant mais le plus tard signifiait clairement que je ne changerais peut-être pas d'avis. Je hochais cependant la tête lorsqu'il me reparlait du test en me demandant bien ce qu'il allait demander. Je fus surpris de sa question. Ce qui m'est le plus précieux ? Je n'avais rien de précieux puisque par le passé j'avais tout perdu. Tenais-je à cet appartement, pas le moins du monde. À quelqu'un en particulier ? J'aimais tous ceux avec qui j'avais vécu des mésaventures mais en soi rien ne m'était le plus précieux.

"Honnêtement, je n'ai rien de précieux, c'est pourquoi je me consacre autant au shukai. Pourtant j'espère trouver un jour ce quelqu'un ou quelque chose de si précieux. Quant à ce que je désire."

Je cherchais toujours, trouver l'amour . Trouver le bonheur? C'était sans doute ça, ajouter à un peu de pouvoir aussi. Je ne pouvais pas m'y résigner alors je haussais les épaules.

"Je ne désire rien en particulier"

Je lui souriais, ce garçon était entré si subitement dans ma vie qu'il c'était placé une sacrée importance pour moi mais c'était encore trop jeune pour qu'il passe en priorité de tout. Un jour peut-être.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyJeu 12 Mar 2015 - 23:46

On verra plus tard ? Len lui fit un sourire. Il n'y avait pas de "on verra", il ne dormirait pas sur ce canapé, point à la ligne. On pouvait facilement le voir, le jeune blondinet était plutôt du genre borné. Quand il avait une idée en tête, seul son Maître avait encore le pouvoir de lui enlever. Et encore, seulement de façon momentanée. Après tout, quand le petit chat avait un but, il avait pour simple principe de le suivre jusqu'au bout. Un principe qui pouvait avoir un double tranchant bien aiguisé...

Mais la suite fit un certain choc au Passeur. Il n'avait donc plus rien de précieux ? Dans ce cas-là, comment pouvait-il jouer avec lui ? Laissant son visage prendre une teinte surprise, ce dernier changea clairement en un air de panique générale. S'il n'y avait rien de précieux, comment pouvait-il encore être ici a espéré quelque chose ? A vivre ? A entreprendre ?! Tout le monde avait quelque chose de précieux, même sa propre vie ! Alors pourquoi pas lui ?

Le regard totalement désemparé face à ce sourire. D'ailleurs comment pouvait-il encore sourire ? C'était impossible de sourire s'il on avait tout perdu ! S'il ne restait plus rien, il ne pouvait pas ! Non, c'était sûr, il lui mentait ! C'était une variable obligatoire, la seule explication possible ! Personne ne pouvait survivre sans attache sur cette terre, car tous les humains étaient des égoïstes s'accaparant des biens dont ils n'avaient aucun droit dessus !

D'un air colérique, le petit chat serra son poing, avant d'annoncer dans un hurlement de rage.

    « TE FOU PAS DE MA GUEULE ! TU AS QUELQUE CHOSE DE PRÉCIEUX ! PERSONNE NE PEUT VIVRE SANS QUELQUE CHOSE DE PRÉCIEUX ! C'EST IMPOSSIBLE ! TU MENS ! TU AVAIS JURÉ DE NE PAS ME MENTIR ! POURQUOI TU FAIT CA ?! POURQUOI TU GÂCHES TOUT ?! »


Ses yeux étaient emplis d'une rage, tel un animal si apeuré et effrayé qu'il n'avait plus qu'une solution : l'affrontement ! Libérant des larmes et des cris, il sauta sauvagement sur le Samui avant de plaquer sa main sur sa tête afin de lire dans ses souvenirs. La main dans la tignasse blonde, il vérifia chacune de ses pensées... Puis, son regard se figea dans le vide, le hurlement de rage s'arrêta. Pendant quelques secondes, le passeur eu le souffle coupé...

Il n'avait pas menti. Il n'avait rien de précieux. Son esprit était vide de toute crainte, de toute attache, renvoyant irrémédiablement l'image de solitude que le Passeur cherchait désespérément à fuir. Reculant soudainement jusqu'à tomber avec une certaine violence sur le sol, le visage emplis d'un degré de peur incontrôlable, il fixais le Samui sans vraiment le voir... Car ce qu'il voyait, c'était sa propre image, son propre reflet.

Reculant avec virulence, jusqu'à se plaquer violemment contre le mur, son corps haletait de douleurs fantômes, tandis qu'il tremblait comme une feuille. Puis ses deux mains se collèrent contre sa tête, et il poussa un hurlement strident de désespoir, avant d'éclater dans un sanglot inconsolable...

    « C'est... C'est impossible... »


Puis il se laissa s'écrouler sur le sol, les larmes coulantes sans fin sur ses joues.

    « Tout le monde devrait t'aimer... Tu as un clan... Tu devrais avoir plein de choses précieuses... Alors... Pourquoi tu es seul ? »


Enfin, il se recroquevilla sur lui-même, avant de murmurer...

    « Moi aussi, je suis tout seul... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyVen 13 Mar 2015 - 11:24

Le sourire de Len ne m'inspirait rien qui vaille, à mon humble avis, il n'y aurait pas de peut-être qui tienne mais cela m'amusait. On verrait bien de toute manière, après tout on y était pas encore. Le petit blondinet semblait borné et tenté de négocier avec lui semblait vraiment peine perdue et je n'étais pas sur de vouloir m'y risquer. Nous retournions donc notre conversation concernant mon intégration dans la garde. Enfin son interrogatoire plutôt car il me posait différentes questions. Sa dernière me toucha légèrement puisqu'il me demandait ce que je pouvais avoir de plus de précieux. J'avais beau réfléchir, je ne trouvais rien, pas une seule chose à laquelle je tenais réellement. Je lui faisais donc savoir et pour une raison que j'ignore celui-ci affichait une mine surprise mais plus dans un sens de panique que dans une certaine compassion Je ne comprenais pas vraiment alors je souriais, pour montrer que j'allais bien. Je n'étais pas malheureux ou du moins je ne l'étais plus maintenant que j'occupais mes journées et je tentais de dissimuler ma douleur jusqu'à l'éteindre. Voilà ce que je faisais.

Je ne compris rien de ce qui se déroula ensuite, celui-ci affichait alors un air énervé pour une raison dont j'ignorais l'existence. Pourquoi se mettait-il dans un état pareil ? Pourquoi se mettait-il à hurler. Instinctivement sa voix me fit sursauter ne m'y attendant pas et surtout ne comprenant pas la raison de son énervement. En quoi cela le dérangeait-il que je n'ai rien de précieux ?

"Mais je ne t'ai pas menti !"

Je ne comprenais pas pourquoi il s'agitait autant pour ça. J'avais dit la vérité et rien que la vérité et maintenant, je me sentais remonté moi aussi d'être traité de menteur pour rien. Je fus alors surpris lorsque celui-ci sauta presque sur moi en attrapant mon crâne avec ses mains.

"Mais arrête !"

Je tentais de le repousser ne comprenant absolument pas ce qu'il faisait. Comment tout ceci avait pu dégénérer à une simple réponse. Pourquoi devenait-il colérique pour si peu. Et lorsqu'il cessa de bouger, je le repoussais assez brièvement avant de reculer sans avoir même ressenti qu'il venait de sonder mon esprit. Lui aussi reculait, mais pourquoi ? Je ne comprenais définitivement rien mais une chose était sûr, il venait de péter un véritable plomb. La preuve, il était maintenant figé contre le mur sans me quitter des yeux. Là, il me faisait totalement flippé et encore plus quand il se mit à hurler avant de pleurer.

"Mais..."

Je m'inquiétais encore pour lui mais je ne savais absolument pas quoi faire pour le consoler d'autant plus que je ne savais pas comment l'approcher de peur qu'il ne refasse une crise. Je l'écoutais me parler et me poser des questions, je me réasseyais alors sur le canapé rapprochant mes jambes de mon torse et les entourant de mes bras.

"T'as vu les légendes qu'il y a dans mon clan? Tu crois vraiment qu'ils vont s'intéresser à un gamin comme moi qui a fui le monde Shinobi ? Il s'en fiche de moi alors oui je suis seul car j'ai tout perdu, mon père, mon frère et finalement ma mère."

Lui aussi avouait être seul et cela me toucha énormément. Il était comme moi alors .Il affichait toujours un sourire joyeux alors qu'au fond, son coeur n'était qu'un grand vide. Étant l'ainé de nous deux, en âge parlant je pensais que c'était à moi de le consoler. Alors silencieusement je me levais et je m'approchais de lui avant de m'asseoir à ses côtés et de l'attraper d'une main entourant son épaule pour l'attirer vers moi d'un geste assez protecteur.

"Alors tu n'es plus seul maintenant..."

Je me promettais dès aujourd'hui d'être présent pour lui et de ne pas l'abandonner. Je savais ce qu'il ressentait et je voulais combler ce vide dans son coeur. Peut-être pourrais-je le combler pour moi aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyVen 13 Mar 2015 - 15:06

Recroquevillé sur lui-même, les mèches dorées des cheveux du jeune Len tombait sur ses yeux, cachant aux regards des Hommes la fureur du désespoir d'un cœur à l'abandon. De ses pupilles humides, il regardait le Samui. De son ouïe féline, il écoutait sa réponse. Dans un clan aussi grand et puissant que celui des Samui, il était aussi difficile de faire sa place. Il avait fui le monde Shinobi, et aujourd'hui, on se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver.

C'était triste, mais humain. C'était un tout. Et même si le blondinet refusait de croire à cette version, il n'avait d'autre choix que d'accepter cette vérité. Un clan ne faisait donc pas tout ? Il ne suffisait donc pas d'être dans un clan pour être accepté par une partie ? C'était une vérité que même le petit chaton n'avait pas eu accès. Après tout, il n'avait jamais vu une seule autre personne avec le sang Yamanaka. Ils étaient loin, et il n'avait probablement même pas conscience de l'existence du Passeur...

Les yeux perdus dans le vide, il sentit soudainement un contact de chaleur humaine l'envelopper lentement. Il ne bougeait pas, il n'en avait pas la force, il se laissait si aisément manipuler, telle une poupée de chiffon. Après tout, c'était seulement par ce moyen qu'il avait réussi à survivre : manipuler et se faire manipuler. Ses pouvoirs étaient tout ce qu'il avait réussi à le mettre à la place où il était actuellement : celle du Passeur du Shûkai.

Il posa sa tête contre l'épaule du Samui... Est-ce qu'il pouvait croire en ce qu'il avait dit ? Qu'il n'était plus seul ? Il n'en avait aucune idée. D'ici, par ce simple contact, il avait accès à son esprit. Les pensées circulant dans son esprit lui murmuraient que oui, il pouvait y croire. Mais la fourberie humaine n'avait aucune limite, il en était la preuve vivante. Alors pourquoi il devait plus le croire lui qu'un autre ?

Il inspira dans un râle dû aux précédents pleurs, avant de se calmer, et d'inspirer une nouvelle fois, plus profondément. Qu'elle odeur il y avait dans l'air ? C'était apaisant et agréable... Emplis de fraîcheur et de douceur...

    « Ça sent bon... »


Il resta dans cette position, enlacé dans les bras d'un être appartenant à un clan qui lui était si familier. Il cala sa tête sur son épaule, regardant de nouveau le Samui. Des yeux de saphir plongée dans des yeux océans. Puis, il murmura d'une petite voix.

    « Moi on m'a abandonné. De ma place au Shûkai à ma vie, je le dois à mes pouvoirs, c'est tout. »


Il restait, bordé dans des bras qu'il n'avait jamais eus, avant de demander d'une voix enfantine...

    « On peut rester comme ça un peu ? Je veux pas être seul et j'aime bien... »


La fatigue, par les pleurs et son surmenage le prenait. L'odeur apaisante de l'autre blondinet lui avait fait baisser sa garde. Cette crise colérique de désespoir l'avait épuisé. Ses yeux se fermèrent doucement, avant que, dans une respiration régulière et calme, il ne s'endorme. Ce petit corps qui ne pesait rien mais dont le cœur et l'esprit était bien lourd et complexe avait rejoins les bras de Morphée... Ou plutôt ceux d'Akio.

PS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMer 18 Mar 2015 - 13:34

Je devais bien l'avouer voir le blondinet se mettre dans un état pareil m'avait énormément surpris d'autant plus que je n'en comprenais d'abord pas la raison. Ce n'était qu'une simple réponse, peut être déstabilisante mais néanmoins honnête. Rien ne comptait plus réellement pour moi, c'est d'ailleurs pour cela que je consacrait mon temps au shukai. D'une certaine manière je suivais la voie en laquelle je croyais mais là encore je n'avais pas de réels objectifs. Je voulais pas être le plus fort ni le plus connu mais alors que voulais-je? La question de Len me fit bien rire, ironiquement parlant. Au contraire être un Samui n'aidait en rien à s'attacher à quelque chose bien au contraire. Nous naissons dans un seul et unique but, accomplir de grande chose et avoir un grand destin. Et lorsque comme moi on fui son destin comme je l'ai fait dans le passé, on devient immédiatement la honte du clan, l'éternelle flemmard. Et même maintenant que j'ai rejointle shukai peu de choses cchangeaient, comme me l'avait bien fait comprendre, j'étais, je suis et je serais toujours considéré comme le bébé du clan, l'éternelle dernier et ce, peu importe mes efforts même si par chance certains membres comme Yuki ne me juge pas et m'aide à devenir plus fort. Donc non, faire partie du clan Samui ne me faisait pas me sentir mieux.

Et là, je comprenais l'origine du problème, Len aussi partageait ce sentiment de solitude mais à défaut de mon ressentiment à moi, lui semblait en souffrir tandis que moi, je le vivais bien ou plutôt je vivais avec. Cela me faisait assez mal pour lui, je le comprenais et soudainement je ne voulais plus qu'il souffre. C'était sans doute mon côté protecteur qui ressortait d'autant plus que ce petit Len que je voyais si fort me faisait de plus en plus penser à moi. C'est pourquoi, je prenais l'initiative d'aller m'installer près de lui et de le prendre dans mes bras dans un geste qui se voulait avant tout protecteur voir fraternel. Comme je lui disais sincèrement, il ne serait plus seul. Je n'étais peut-être pour l'instant rien ni personne pour lui mais je me promettais de resté présent pour lui tant qu'il en aura besoin. Celui-ci posait alors sa tête sur mon épaule mais je ne faisais rien, laissant cet instant de tendresse se prolonger. Le petit blond semblait alors se calmer et s'apaiser, il parlait alors d'une bonne odeur mais je ne voyais pas de quoi il parlait. 

En tout cas je ne bougeais pas continuant de l'enlacer tendrement, avant qu'il ne se confie à moi. Le pauvre avait été abandonné.. Je ne comprenais pas comment on pouvait laisser son enfant mais cela était il volontaire ? Je n'en savais rien mais je ne comptais pas poser de questions ni en savoir plus à moins qu'il ne m'en parle de lui même. Il me demandait ensuite si nous pouvions rester dans cette position car il ne voulait pas être seul. C'était une évidence.

"Bien sûr, je ne bouge pas"

Après quelque minute, je constatait que le petit blond commençait à piquer du nez, petit à petit tel un enfant que l'on vient de border. Au fond de lui, ce n'était encore qu'un enfant en manque crucial d'amour. C'était peut être pour cela que nous vivions notre solitude si différemment, moi j'avais connu et reçu de l'amour par le passé alors que lui semblait inconnu à ce sentiment. Et finalement celui-ci sombra face au sommeil. Pour ma part, j'étais pensif mais je n'avais pas sommeil bien au contraire. J'attendais alors un peu en restant près de lui avant de finalement me lever et de constaté que l'heure avait bien avancé. Je songeais alors à aller préparer le repas tranquillement quelque chose de simple en réalité mais bon. Je pense du moins que mes talents en cuisine sont assez élevé. Une fois celui-ci prêt je me décidais finalement à réveiller le petit ange. Me penchant vers lui et posant ma main sur son épaule je l'appelais.

"Len? Len ? Réveilles toi, le repas est prêt !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyVen 20 Mar 2015 - 20:50

Il ne bougea pas, et accepta de rester dans cette position pendant un moment. Le petit chat ferma les yeux, de part du parfum apaisant du Samui, de ce moment de tendresse privilégié, et de cette fatigue dût à sa crise colérique de tout à l'heure. Pour la première fois, il s'endormit dans les bras de quelqu'un sans avoir d'arrière-pensée... Non, aucune. Il n'avait aucun intérêt cette fois, juste une envie soudaine, un désir passager...

Après un long moment endormis dans ses bras, le Samui finit par se défaire de cette étreinte, laissant le petit chat dormir, le dos contre le mur. Cela n'avait pas pourtant réveillé Len, probablement habitué, par sa vie précaire d'avant, à dormir un peu partout où il le pouvait, du moment que l'endroit était sécure. Oui, ce sentiment de sécurité, il ne l'avait jamais vraiment ressenti, hormis les fois où il était aux côtés de son Puissant Maître. Dans ces moments-là, il se sentait invincible.

Après avoir préparé le repas, le Samui vint réveiller le petit chat. Et en déposant sa main sur son épaule, ce dernier se plongea lui-même dans les pensées du Passeur. C'était une de ses faiblesses... En plein sommeil, il était encore difficile pour Len de ne pas voir son chakra être correctement contenu. Il en dégageait toujours un léger flux qui perturbait les êtres présents à ses côtés en cas de contact direct avec son inconscient. Et c'était ce qu'il c'était passé...

Qu'est-ce que le Samui avait pu apercevoir ? Le jour de sa capture, dans la mission de l'équipe Heitei. Le moment où le petit chat était attaché par de froides chaînes de métal, et que cette dernière l'ausculta de façon menaçante. Puis, elle prit une aiguille et lui enfonça dans le coup, le tout suivis d'une légère douleur... Et du réveil du blondinet, qui mit fin directement à l'exercice en repoussant la main du Samui avec son bras.

    « Ne me touche pas... ! »


Il regardait le Samui d'un air apeuré, contre le mur, ne semblant pas vraiment le reconnaître. Pendant quelques minutes, il resta comme ça, avant de finalement accepter de nouveau le contact de ce dernier. A la suite de quoi, il se releva et se glissa jusqu'au canapé ou le Samui lui apporta son assiette encore chaude, et des couverts. Sans dire un mot, il regarda la nourriture. Il pouvait y reconnaître des pâtes, avec une sauce rouge et plusieurs légumes et herbe, ainsi que quelques boulettes de viande. Il pouvait y reconnaître des pâtes, avec une sauce rouge et plusieurs légumes et herbe, ainsi que quelques boulettes de viande. Prenant sa fourchette, il amena timidement les pâtes à ses lèvres, avant de prendre un air surpris.

    « C'est super bon ! »


Qu'est-ce qui donnait ce goût si particulier à ce plat très simple ? Étais-ce parce qu'Akio avait des talents de cuisinier particulier, ou parce que ce plat avait était fait pour lui ? Il l'ignorait. En tous les cas, il dévora littéralement son assiette. Avant de la tendre vers Akio.

    « J'en veux encore ! »


Le contour des lèvres pleines de sauce tomate, il demandait cela avec l'air enfantin. Après avoir était resservi pas moins de deux assiettes, ce qui faisait déjà une dose conséquente de nourriture pour un corps aussi frêle, il regarda Akio avant d'annoncer.

    « C'était super bon ! Tu me referas à manger ? »


Puis, il afficha un air paniqué, les lèvres toujours marquées par le repas.

    « J'ai pas d'affaires ! Je vais dormir et me laver comment ?! »


Il ne fallait plus que trouver une... Solution !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyMar 24 Mar 2015 - 13:41

Je profitais de cet instant à ses côtés, sa tête sur mon épaule tous les deux contre le mur. Je n'avais pas non plus l'habitude de ce genre de tendresse mais comme je le lui ai dit, il ne sera plus seul. Je le sentais s'apaiser et s'endormir doucement contre moi et j'avais l'impression d'avoir obtenu une victoire. Au moins, il ne pleurait plus et cela me soulageait. Je ne voulais plus jamais voir de larme sur son visage d'ange. Je restais donc près de lui encore de nombreuses minutes, sans faire le moindre mouvement ni émettre le moindre son. Je ne bougeais que lorsque vint l'heure de préparer le repas. Je n'étais pas forcément un grand chef cuisinier mais à l'époque de ma vie à Mizu no Kuni, à défaut d'être kunoichi ma mère tenait un restaurant. J'avais tout apprit chez elle avant quelle ne meurt. 

Je me décidais à allé le réveiller en lui secouant l'épaule avant qu'une chose étrange ne se produise. J'avais alors l'impression de voir une scène du passé... Mais du passé de Len. Je voyais des chaines et je rressentais une sensation bizarre avant d'être tiré brusquement de cette vision. Je regardais alors Len avec des trucs ronds. Je ne comprenais rien à ce qu'il venait de se passé et je n'avais jamais vécu pareil phénomène. Je ne relevais même pas sa façon brusque de me repousser.

"Mais qu-..."

Je ne bougeais plus, laissant mes yeux bleus posé sur son visage perdu, il ne semblait pas vraiment me reconnaître mais c'était compréhensible, il venait de se réveiller et pour une raison que je ne saurais expliqué, je venais de pénétrer dans son esprit. Finalement, je lui laissais le temps de se remettre pendant que j'allais m'installer sur le canapé et l'attendre calmement . J'espèrais qu'il allait apprécié mon repas dont je n'étais pas peu fier. Rien de bien extraordinaire mais bon quand-même. Je souriais joyeusement en entendant son compliment avant de manger joyeusement mon assiette.

"Merchii !"


Je le voyais dévorer son assiette tandis que moi, je mangeais doucement. Mais c'était vraiment flatteur pour moi. Au moins, je sais que lui faire à manger est quelque chose de très plaisant. J'acceptais bien évidemment de lui réservir autant d'assiette qu'il en voudra. Il était trop adorable avec sa sauce tomate autour des lèvres, on aurait dit un véritable enfant. Après le repas lorsqu'il me demanda si je lui referais un manger, je ne pu réprimer mon sourire.

"Bien-sûr !"


Puis après les discutions joyeuses vint les sujets pluss sérieux. Enfin il ne s'agissait de rien de grave qu'on ne puisse régler. Il n'avait pas.d'affaire. Je l'observais rapidement avant de hausser les épaules avec dédain.

" Tu es un peu plus petit que moi mais je peux t'en prêter pour la nuit et pour ta douche tu peux prendre tout ce dont tu as besoin" 

Je me chargeais de débarrasser la table silencieusement avant de me dirigé vers mon armoire et de lui préparer des vêtement sans qu'il ne me demande rien. Ça me faisait plaisir après tout. 

"Ça t'iras ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Len
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyVen 27 Mar 2015 - 18:45

Un peu plus petit que lui ? C'était une façon de parler. Len faisait bien une tête et demie de moins, et tout son corps était globalement moins développé que celui d'Akio. Mais ce n'était pas grave, car à cette nouvelle, il afficha une mine heureuse. Après tout, il n'allait pas devoir repartir chercher toutes ses affaires –ou ce qu'il en reste de l'attaque des Furyou- au Portes. Oui, décidément, c'était une bonne chose !

Du haut de ses 1m56, le jeune blondinet s'avança vers Akio, puis récupéra les affaires prêtée, avant de se diriger vers la douche. S'enfermant à l'intérieur, il détacha ses cheveux soigneusement coiffés, les laissant libre. Puis, il détacha son badge de Passeur, enlevant débardeur noir et blanc. Enfin, il défaisait ses chaussures, puis enleva son short. Désormais en caleçon, il chercha rapidement une serviette... Hors, il n'y avait qu'une serviette. Un détail qu'aurait oublié Akio ?

Ouvrant la porte, il débarqua dans cette tenue légère devant lui, toujours aussi paniqué. Mais où était passée l'assurance du Passeur ? On ne sait pas. Les cheveux détachés et ébouriffés, il demanda :

    « Akio ! Il n'y a pas de serviette, je n'en trouve pas ! »


Après un petit moment d'attente de la part de son interlocuteur, probablement surpris de le voir dans cette tenue, Len récupéra finalement une serviette, et dans un léger merci, il retourna dans la douche. Se séparant de son sous-vêtement, il entra sous le flux d'eau chaude. Se lavant avec soin, il emprunta gel douche, parfum et autres accessoires nécessaire pour devenir propre comme un sous-neuf.

Ayant finis après un bon petit quart d'heure –car il fallait le dire qu'il appréciait ce moment sous l'eau brûlante- il sortit et s'essuya simplement, avant d'enfiler les habits d'Akio. À la suite de quoi, il ouvrit la porte de la salle de bains, s'avançant vers Akio d'un pas léger.

    « J'ai finiiis ! »


Dans son grand T-shirt blanc, et short de pyjama rouge, il était très... Craquant. Des habits bien trop grands pour lui, les cheveux humides, et le regard enfantin, il fixa Akio, avant de demander d'un air innocent.

    « Et on fait quoi maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
Samui Akio
Informations
Grade : Heishi
Messages : 60
Rang : C+

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] EmptyVen 10 Avr 2015 - 9:22

Dire que Len était un peu plus petit que lui n'était pas exagéré, celui-ci faisait au moins une bonne tête de moins que moi, si ce n'est plus encore. Toutefois ce n'est pas comme si un adulte donnait des vêtements à un enfant, il nagerait cette un peu dedans mais cela devrait lui aller quand même. Il n'avait pas trop le choix car de toute manière, je n'étais pas prêt de sortir nul part pour récupérer ses affaires aussi mignon soit-il. De toute manière, le blondinet sembla ravi de cette alternative, je n'allais pas être radin sur un ou deux vêtements. À chaque problème une solution.

Je donnais donc à Len les affaires que je comptais lui prêter avant de se diriger sans plus attendre vers la salle de bain, ce qui me laissa quelques instants seul, le temps de me posé. Je n'étais pas habitué à avoir autant de compagnie alors la présence de Len ici me faisait étrange. Seulement ce temps en solitaire ne dura pas bien longtemps puisqu'à peine quelques minutes plus tard celui-ci débarqua dans le salon en panique. J'avais vraiment l'impression d'avoir un enfant à ma charge, c'était adorable.

 "Du calme, je vais t'en donner une ne t'en fais pas"

C'était inutile de se mettre dans un état pareil pour si peu, je le levais donc en direction de cette même armoire avant de me mettre sur la pointe des pieds pour lui en attraper une car celle-ci était tout en haut. Ce n'est que lorsque je me retournais pour lui rendre celle-ci que je me rendais compte de sa tenue ce qui me fit assez rougir. Je n'avais pas l'habitude de voir d'autre garçon dans cette tenue même si je m'en remettais aussi rapidement que j'avais été étonné.

"Voilà, si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas!

J'allais finalement me réinstallé sur mon canapé en entendant l'eau avant de me passer une main dans les cheveux et de soupirer. Cette journée avait été fort surprenante. J'étais partie pour un boulot je revenais avec un petit blondinet presque à ma charge. C'était amusant quand on y pense.
Lorsque Len revint après un bon petit quart d'heure, j'étais maintenant plongé dans un livre pour passer le temps et je lui en souriait. Il était trop mignon comme ça, j'avais l'impression d'avoir un enfant devant moi, un enfant tout mignon que l'on voudrait câliner toute la journée. C'est ce qui est étrange avec Len, autant lorsque celui-ci rentre dans un jeu de manipulation il parait tout ce qu'il y a de plus adulte autant des moments comme maintenant beaucoup plus enfant. Celui demandait ce que nous allions faire et d'un haussement d'épaule je lui répondais:

J'sais pas trop, tu veux faire quelque chose toi ?


Pour être honnête, je comptais surtout aller prendre ma propre douche et ne plus trop tardé même si je me doutais qu'il voudrait parler ou faire une dernière activité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty
Message(#) Sujet: Re: Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Amant ou jouet préféré ? [Feat Akio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Entrée Principale-