N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Asshu Kaderik
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Empty
Message(#) Sujet: Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) EmptyDim 1 Jan 2012 - 15:17

Le sol est vermeil sous le sang de l'ennemi décimé de moitié... Ces mots résonnaient en moi comme une redondance macabre. Symbole d'un souvenir violent ou l'époque s'écrivait plus à la pointe de l'épée que de la plume.
La guerre sommeillait et les tambours l'annonçaient déjà avec virulence. Tous savaient que les cœurs des villages de Kiri et Konoha allaient se lier dans le sang sous peu. Sous peu.. Peut-être avions-nous encore un peu de chance de trouver le moyen pacifique de régler ce conflit. Moi qui en fut en partie la cause, aujourd'hui devant les chutes d'eau de Konoha et après le conseil de mes amis les loups, je me sentais coupable. Le désir de vengeance m'avait tellement dévoré que même le goût de la guerre devenait amer.
Ce n'était pas tant que mon désir de vengeance s'était effacé, ce n'était pas tant que mon cœur aspirait plus à la joie. C'était plutôt la façon dont tout cela était arrivé. L'inutilité engendrée par de fausses et vaseuses raisons. Déjà dans le village les bouches murmuraient leurs désaccords avec plus ou moins d'assurance tandis que d'autre appelait de tous les vœux le jour ou ils pourraient abreuver le sol du sang des Kirijins.
Et moi dans tout cela que devais-je faire. Devrais-je être l'homme de la paix ou celui de la guerre. Kiri jusqu'au dernier jour m'aura fait vivre l'enfer et connaître tous les aspects de celui-ci. J'estimais sincèrement mérité le châtiment qui devait l'attendre. D'ailleurs ce châtiment, était-il seulement certain d'advenir ? Konoha était-elle prête à affronter un adversaire si redoutable. La puissance de notre village, je ne le savais que trop bien, était inférieure à celle de son adversaire. Bien que mon expérience de la guerre m'ait apprit qu'une bataille ou une guerre ne reposait pas uniquement sur la puissance de ses soldats...
Trop de question et de réflexion sans réelle contenance. Puisque tout cela était imprévisible. Rien ne servait de prévoir ce qui ne pourrait être prévu...
Alors je suis là seul, vêtu d'une armure flambant neuve et armée de mes sabres comme un guerrier venant chercher le romantisme de la brume d'une cascade d'eau bénite. L'heure était à la gloire et à l'honneur. Je me devais de montrer à Konoha la voie la plus noble. Que cette guerre s'accomplisse ou se tarisse, je volais maintenant et depuis mon retour faire entendre la puissance de mon village. Pour que jamais d'autres que moi ne succombe à leurs folies et cherche à créer le trouble.

Ce fut un instant d'absence, ou mon corps se laissa aller vers le vide du bord de la falaise. Plongeant dans le néant dont l'eau était l'issu certaine. Je me sens alors m'écraser dans cet océan bleuté. Je me découvre en état d'apesanteur, l'eau me libérant de toute entrave terrestre. Les courants me balotant d'une direction à l'autre sans que je ne proteste. Pourquoi se laisser aller ? Pourquoi adhérer à la volonté d'un flot ? Je voulais qu'il me porte là où bon lui semblerait... Il accéda à ma requête bien naturellement. M'emportant parfois avec violence parfois avec douceur au abord d'une rive. Là devant moi, sortant trempé de la rivière, je découvre une forêt vierge de toute présence humaine. Je prends conscience de ma solitude. Je prends conscience du fait qu'un homme n'est rien par ce qu'il est, mais est tout par ce qu'il accomplit. Qui suis-je ? Comment les gens me voient ? Mon nom sera t-il oublié dans les siècles à venir ?
Voilà que la crainte de l'oublie m'emporte, je prends l'air d'un dépressif amenuisé par l'idée d'un désespoir infinie. Je me décide alors à me redresser. Dans ce monde guerrier et philosophe, il y' a que deux choses qui puissent faire valoir des idéaux et sa personne. L'érudisme et la force.
Ici, et aujourd'hui j'estimais mon éducation et ma culture et ma verbe bien assez develloppé pour pouvoir en jouer avec toutes les subtilités. En revanche. Ce qui me manquait était la puissance... Alors ou certains me disait déjà le plus puissant des Konohajins, moi je ne voyais en moi qu'un guerrier sans originalité, entaché par les fautes d'un passé peu glorieux et sans doute qui ne soit pas en mesure de vaincre tout ce qui peut menacer ce qu'il aime...

Je tombe sur le séant naturellement. Emporté par le poids d'une armure pourtant si légère. Comment atteindre une plus grande puissance ? Ce que je connais de pouvoir je le maîtrisais déjà à la perfection.. A moins que je ne me trouvais dans l'erreur t que ce n'était le cas. Je prends alors le pas sur ma raison. Je cherche à la dominer et l'efforcer de me donner une réponse qui puisse me satisfaire.
La vérité était que j'étais un homme de feu. Le feu, la cendre... Voilà quels étaient mes atouts. Que pouvais-je accomplir avec cela ? L'idée me vint alors de tenter de ne faire qu'un avec la cendre. Faire de moi un homme de cendre. Etait-ce seulement possible... Et si oui comment y parvenir ! Je me dévêtis alors de mon armure. Et maintenant presque nu sur la rive, je fis une chose que j'allais peut-être regretter à jamais. Je m'injectais de la cendre dans le sang et m'assis. Prenant toute la concentration possible, je malaxais mon chakra pour tenter de fusionner la cendre aux molécules de mon corps...
Cette idée sogronu je l'appliquais sans me rendre compte des conséquences...

Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Asshu Kaderik
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) EmptyDim 1 Jan 2012 - 15:28

Je demeurais deux jours durant, sans manger ni boire ni me reposer… Il s’agissait de préserver sa concentration autant que possible, mais rien ne se passa comme prévu. Le flux de cendre imprégner dans mes veines ne fusionnait pas avec mes cellules… Il en prenait possession. Mon propre pouvoir se retournait contre moi… Je le sentais s’endurcir et s’obscurcir au fil des heures passante. Ajoutant à cela une douleur qui je ne pouvais bientôt plus mesurer, il devint à un moment fatidique impossible de pouvoir continuer l’expérience. La moindre cellule de mon corps me faisait atrocement souffrir au point que je ne pouvais plus qu’exprimer cette douleur par des graillements affreux. Me tordant dans tous les sens et tombant au sol à demi nue, il décidais de stopper tout cela. Seulement… Seulement ce fut impossible. Je ne contrôlais plus mon propre pouvoir. La cendre ne m’obéissait plus et je sentais une intense chaleur dévorer mon corps sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Cette chaleur, c’est comme si j’étais brûlé de l’intérieur, comme si mon sang était devenu de lave. Non pire que cela… Car le flux sanguin était de plus en plus lent et je sentis au moment le plus intense qu’il pénétra les vaisseaux sanguins de mes yeux… Je n’avais plus le choix… S’il pénétrait trop longtemps mon cerveau je risquais peut-être de ne devenir qu’un légume sous peu…
Je me redressais alors sur mes genoux balbutiant, moi qui n’était absolument pas doué en Fuinjutsu, je me dis sur le moment que ma dernière chance serait de sceller mon propre pouvoir en moi. Je perdrais le contrôle de la cendre a coup sur, mais au moins je serais en vie… J’apposais ma main sur ma poitrine et improvisa un sceaux sur le moment… Dans un flot de lumière jaillissante et scintillante je sentis ce que je ne pourrais jamais décrire. Le chaud et le froid s’imprégnant jusque dans mon âme, le corps en ébullition et la tête devenant le réceptacle d’un marteau en action. Je me trouvais dans l’incapacité de parler… Ce fut comme une mort et une renaissance. Je tombais sur l’arrière et je sentis des spasmes me prendre, la respiration s’emportait et se stoppait sans crier gare à un rythme effrayant. Même mes os semblaient se rompre sous la douleur et le processus qui s’opérait. Pour moi j’étais en train de mourir. Je découvrais la mort une nouvelle fois. Et c’est en perdant connaissance tant la douleur fut insoutenable que je ne pu voir ce qui allait se passer ensuite.

Le réveil fut difficile. Pâteux et épuisé je me redressais pour découvrir une nouvelle vision de la vie et du monde… Sur le moment je pensais à une maladie. Mais avec plus d’attention je compris rapidement qu’il s’agissait d’autre chose. Il était pourtant midi. Mais je voyais comme à la tombée de la nuit et… Je voyais en filouté toute les choses vivante. Dans des nuance de rouge orangée. Je regardais mes mains se trouvant dans le même état. Ce n’était pas vraiment que je voyais moins bien. Mais plutôt que je voyais différent. Même les insectes devenait des taches de couleurs dans une pénombre affligeante. Soudain pris de panique, je courus à la rivière pour voir mon reflet. J’y découvris ce que je considérais sur le moment comme un désastre. Mes yeux n’était plus les miens. D’une couleur orange avec un centre gris et cette… Cette lueur bleu tournoyante et scintillante au centre… C’était beau et effrayant à la fois… Sur ma poitrine, un symbole était apparu… Je ne comprenais aucunement la signification , mais il était bien là… Il me fallut alors quelques secondes pour reprendre mes esprits et trouver une réflexion qui puisse expliquer ce qu’il m’arrivait… Bien que j’en doutais je me relevais et tenter un Jutsu Haiton… Avais-je perdu mon pouvoir pour en obtenir un autre qui soit si inutile ? Je craignais cela même si ma vie était sauve… Le jutsu était réussis avec facilité… Quelque soit l’affinité que je possédais tout fonctionnait à merveille… Mais mes yeux étaient-ils condamnés à rester ainsi ? Quel était le summum de ce nouveau pouvoir ? Simplement le fait de voir si peu nettement les flux de chaleur ? Certes dans le noir ce serait utile… Mais mon regard était toujours comme à la nuit tombée… Je craignais de devenir aveugle…
C’est alors que je me décidais a ne pas rentrer chez moi… Je ne pouvais pas… Je ne devais pas ! Avant d’en avoir découvert toutes subtilités et possibilités…
C’est à la première nuit que je comprends mon erreur de jugement… Je n’avais toujours pas retrouver mon œil normal… Mais malgré la pénombre grandissante, puis l’obscurité, je voyais tout ce qui vivait avec une facilité déconcertante… Certes ce n’était que des taches de couleur. Mais je les voyais dans le néant noir aussi nettement que possible. Des insectes, les animaux rodant autour de mon campement. En fait même si je ne voyais que ce qui était vivant et rien d’autre, j’estimais être en mesure de m’y habituer assez pour plus tard en faire une force…
Le lendemain matin, après à peine quatre heure de sommeil. J’eu l’impression une fois de plus de me réveiller à la tombée de la nuit. Cette fois, ma journée, je la consacrais a tenter de défaire ce dojutsu. Si je n’y parvenais pas en cette journée, et bien ce serait que cela était impossible.
Ce n’est qu’aux environs de 16 heures, que je compris que cela était possible… Je croyais devoir me concentrer sur le chakra allant vers mes yeux. Alors que tout était biologique et se passait dans le cerveau… En effet, c’est en cherchant en quelque sorte les commandes de ma vision que je parvins à me défaire du Dojutsu. Alors hélas, ce que je vis était bien mes propres yeux… Mais je ne voyais non plus les flux de chaleur filoutée, mais en plus je demeurais dans la pénombre… La première faiblesse de ce pouvoir se dévoila alors à moi tristement… Je serais condamné à ne jamais pouvoir apprécier de nouveau la lumière comme tout autre personne… Ce dojutsu était donc une sorte de vision thermique très utile dans le noir, mais en plein jour, bien que pouvant s’avérer utile… il m’avait forcé à amoindrire la vision…. Sur cette affreuse découverte je décidais de toujours le laisser activer… Autant l’employer en toute heure dans ces conditions…
La suite se consacrerait donc à apprendre toutes les facettes…

Pendant trois jours, je dormais le jour et vivait la nuit… Et ce qui arriva petit à petit me ravis… Au troisième jour, cette vision thermique me permettait désormais de voir ce qui n’était pas seulement organique… Même ce qui n’était pas forcément vivant ou en mouvement m’apparaissait dans le noir sous des taches de couleur de chaleur plus ou moins prononcée même si toujours filouté… Cela me redonna espoir… Je pouvais bientôt être aussi efficace ou presque dans le noir complet qu’en plein jour… Les formes étaient malheureusement quelque peut archaïque, mais pour moi cela était déjà bien suffisant. Je devins alors accroc. M’entraînant à lancer mes technique dans ces conditions et toujours dans le noir complet avec une hargne que je n’avais pas connu depuis que j’avais commencer l’apprentissage des shinobis. Cette fois, ce Dojutsu s’avérait vraiment utile !


Dojutsu phase 1

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 330264jigokugan1

sceau sur la poitrine
Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 315858885087sceaux


Dernière édition par Samidare Teichirô le Dim 1 Jan 2012 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Asshu Kaderik
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) EmptyDim 1 Jan 2012 - 15:33

Au quatrième jour je me décidais donc à quitter cet endroit sauvage définitivement pour glorifier ma trouvaille au près des shinobis de mon village. C’est alors que pendant que je commençais à ranger le campement, qu’une douleur me prit aux yeux… Ce fut horrible et l’espace d’un instant bref, mais intense, je devins complètement aveugle… Ce fut d’abord une panique totale, mais je pris sur moi et me calma. Je patientais donc, supportant cette étrange douleur et se mouvait au rythme de mes battements de cœurs… Les mains plaquer contre mes yeux je ne pouvais qu’attendre… Petit à petit, celle se calma… Cela jusqu’à ce qu’elle disparaisse enfin… Quand je rouvris les yeux, j’eu le sentiment d’avoir tout recommencer à zéro… Car une fois de plus, tout était nouveau…

Ma tête cette fois était un vide ou tout ce que j’entendais résonnais en échos… Comme une affreuse migraine qui heureusement ne s’avéra que passagère… Mais ce qui me troubla… C’est que mon regard sur le monde n’était plus du tout celui d’un homme. Comment le décrire… La portée de ma vision demeurait la même qu’un humain normal. Mais l’angle lui… Je voyais désormais à environ deux cents quatre vingt dix degré autour de moi… C’était tout simplement impressionnant… Et si ce n’était que cela… C’était une merveille sans nom. Les flux de chaleur étaient beaucoup plus net… Ce n’était plus des taches floue avant, mais assez précise pour déceler parfaitement les formes de ce que je voyais… Les nuances de couleur étaient plus nombreuses. Plus clair… Rouge, orangé et jaune et tout cela en centaines de nuances différente. Que ce soit les arbres, les feuilles et même l’eau ! le moindre degré ne pouvait échapper à ces nouveaux yeux.
Peut-être étais-je trop exigeant, mais je me découvrais tristement aussi encore plongée dans la pénombre… Et cela une fois de plus après plusieurs essaie même si je désactivais le Dojutsu… Je me lançais alors de nouveau vers la rivière pour me regarder… Ce fut stupéfiant… Mes yeux c’était de nouveau métamorphosés…. Et malgré plusieurs tentatives plus tard, je ne parvins jamais à revenir en arrière. La lueur bleu était toujours présente, cependant, tout le orange était moindre… C’est comme si la zone grise l’avait supplanté petit à petit… De plus, pleins d’étranges vaisseaux, ou canaux ? Etaient apparu… Ils étaient noir comme l’ébène et partant du centre de l’iris se dirigeaient en imprégnant toute la partie orange…
Il ne fallait pas être un géni pour comprendre qu’il s’agissait là d’un nouveau stade plus élevé que le précédant… Seulement quelque chose me titillait… Découvrant cette évolution je voulais désormais non seulement m’entraîner de nouveau d’arrache pied pour en découvrir les possibilités, mais comprendre le fonctionnement de cette évolution. Le pourquoi cette allure que prenait ce Dojutsu…

Alors durant quatre jours suivant, le matin était consacré à la réflexion et l’étude, l’après-midi au sommeil et la nuit entière à l’entraînement. C’est d’ailleurs pendant l’entraînement que je découvrais une nouvelle particularité de ce nouveau stade… Mes techniques m’apparaissait très nettement, et d’ailleurs je ne me considérais absolument plus aveugle tant la netteté de ce que je voyais bien qu’imparfaite me suffisait. Puis une nuit en lançant un Kunaï, je vis derrière lui et dans son élan une traînée de couleur orangée… Par la suite, ce fut avec les technique et enfin avec mes propres mouvements… Tout ce qui bougeait autour de moi laissait en fait une émanation de sa propre chaleur, même infime, elle était là… C’est émanations s’estompaient cependant au bout de quelques secondes… Alors que je considérais cela inutile, par rapport au fait de voir à deux cents quatre vingt dix degré autour de moi par exemple, je découvrais vote qu’en réalité, pendant l’entraînement, cela pouvait s’avéré bien plus utile…

L’étude sur sa forme et son évolution en revanche, me fut moins délectable… Il fallait suivre une logique implacable et heureusement, les quelques connaissances en anatomie et physique que j’avais m’aidèrent à comprendre… Bien que ce que je compris me fit peur… Très peur…
Son évolution démontrait les raisons de son apparence. La forme grisé est en quelque sorte, le point de vision atteint troublé par l'élément Haiton qui dévore la partie orange qui représente le ton premier de couleur que verra l'utilisateur et "la vie" demeurant de la vision dite "normale" en symbiose avec le Dojutsu. La lueur bleu au centre (qui est toujours en mouvement) est le processus de vampirisation de la vue "normale" qui s'effectue dès que l'on active le Dojutsu…
Le deuxième stade est beaucoup plus puissant que le précédent. Ici on voit le que le grisé a déjà dévoré une grande partie de la vision "normale" en orange. Les nombreuses nervures noire sont les canaux qui se sont formés pour que le Dojutsu puissent plus facilement prendre possession de la vision "normale". C'est en fait un procédé inévitable qui est le premier pas vers la "déchéance" de ses yeux en quelque sorte.
Comment en étais-je arrivé à le faire évolué ? Son utilisation intensive demeurait pour moi la seule explication plausible… Ce Dojutsu, dès son apparition, m’avait en quelque sorte incité à ne pas me passer de lui… Mais tout cela me dit poser une nouvelle question… Si il y’a une évolution, qu’est ce qui m’empêchait de le pousser encore plus loin pour voir s’il n’en possédait pas d’autre ? Après tout cela paraissait tout à fait logique… Cependant il y’avait là un risque de voir le prix à payer encore plus lourd… Le jeu en vaudrait-il la chandelle ? Je l’ignorais… Mais après mure réflexion… Je me dis qu’après tout ce n’était pas impossible et que je ne le saurais qu’en m’acharnant de nouveau à l’entraînement…


Dojutsu phase 2
Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 480815jigokugan2
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Asshu Kaderik
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) EmptyDim 1 Jan 2012 - 16:06

Cela fait cinq long jour que l’entraînement perdure sans relâche. Je fais preuve d’un acharnement digne d’un animal en situation de survie… Ce fut à tel point, que j’en oubliais tout ce qui n’était pas nécessaire à autre chose… J’en oubliais même depuis combien de temps cet épopée durait… Je ne me lavais plus, je ne mangeais que le strict minimum… J’étais devenu comme un zombi monstrueux, aveuglé par un désir de découverte et de puissance. Cela portait-il seulement ses fruits… Je commençais à désespéré sincèrement de cela. Je maîtrisais toujours mieux ce Dojutsu… Mais impossible de le faire évoluer plus qu’il ne l’était déjà… Mon corps s’épuisait, du moins semblait-il, pour ne recevoir aucun retour… Complètement déprimer, je décidais enfin de faire une pose aux environs de trois heures du matin… Il faut que j’étais quasiment devenu un animal nocturne. C’est en me promenant sans vraiment savoir où, que j’atteignis une clairière éclairé aux lueurs de la lune…Celle-ci se découvrait magnifiquement ornée par des centaines de lucioles virevoltante autour d’elle… Peut-être avais-je besoin d’un peu de compassion… Peut-être avais-je besoin d’un peu de douceur… De réconfort… Alors je me dirigea au milieu d’elle… Instinctivement et sans les effrayer… Tout autour de moi, je ne voyais alors qu’une beauté sans pareil, emprunte de romantisme qui me permit de me redonner du baume au cœur… Mais cela ne m’enleva pas le triste goût d’un échec cuisant….
Je levais les yeux au ciel. Priant les cieux de me donner la réponse à ma question… Devais-je rentré ? Etais-je dans l’erreur sans vouloir le croire… Puis dans un moment de sourde colère, je hurlais au ciel toute ma hargne et mes souhaits. Je lui hurlais tout ce que j’étais prêt à donner pour comprendre et recevoir la finalité de ce nouveau pouvoir… Il m’obsédait… J’en étais devenu monstrueux…


  • Je sacrifierais mon âme pour lui !!! Je vendrais mes yeux à l’enfer !!!! Alors pitié ! Donne moi ce pouvoir !!!


Ce n’est que bien plus tard que je compris ce qu’il s’était passé ce soit là… J’avais cru que e niveau suivant s’obtiendrait à force d’entraînement à d’acharnement alors que c’était beaucoup plus simple que cela… Il fallait accepter, en son fort intérieur, de devoir sacrifier une partie de soi-même pour son pouvoir… Comment expliquer ce processus ? C’est impossible… C’est quelque chose de spirituel, quelque chose qui n’est pas palpable et qu’on ne peut comprendre que l’ors qu’on l’a vécu…
Car ce soir, en prononçant mes vœux à voix haute et en laissant échapper réellement toute ma volonté et toute la preuve du sacrifice que j’étais prêt à faire, la métamorphose s’entama… Cette fois, ça n’avait rien de douloureux… Etrangement, je me découvrais l’âme et le regard sublimé… Ce fut très lent, me laissant apprécier les détail de cette évolution avec délectation…
Désormais, le vide était noir… Simplement noir… Et plus tard je découvrais d’ailleurs qu’une fois de plus le retour en arrière devenait impossible… Car reprendre des yeux normaux revenait à voir comme si l’on avait l’évolution précédente. Seulement l’évolution précédente dans le noir complet… Pourquoi revenir en arrière dans ce cas ? Les sources de chaleur que je voyais désormais était si précise que je pouvais discerner avec une plus grande précision encore qu’une vue normale les formes qui s’offraient à moi… Mon champs de vision s’élargit encore plus jusqu’à atteindre exactement après calcule, trois cinquante huit degré… Autant dire que ce petit angle mort était pour moi un défaut quasiment obsolète qu’il suffirait de garder secret autant que possible… Les traînés de chaleur laissés par des mouvements, me restaient visible pus longtemps, avec un tel détail que j’avais parfois l’impression de vivre dans un univers fait de couleur chatoyante aux courbes et aux mouvements simple et prévisible… Ma vision du monde étaient désormais celle d’un autre homme… Par arrogance peut-être je me découvrais tel un ange ou un démon… Trouvant cela à la fois beau et terrible… Car tout pour moi devenait uniquement forme et chaleur et non chaleur… Alors qu’un homme normal pouvait me dire aveugle, car j’étais plongé dans le noir, en réalité je voyais mieux que lui… Tant de choses et tant à dire… je pu découvrir les émanations de chaleur que j’avais laissé dans mon campements alors que j’y étais plus depuis plusieurs heures… Je voyais les passages que j’avais empruntés… Que les animaux avaient empruntés…
Plus tard avec un peu d’attention et de concentration,… J’arrivais même à voir les flux à travers les matières… Instinctivement, dans mon esprit, les couleurs se mélangeaient et se nuançaient pour que tout m’apparaissent avec facilité…
En étais-je à la forme ultime de ce Dojutsu ? Je l’ignorais… Hélas, la couleur de ce nouvel œil et sa forme je ne pouvais la voir… Je ne pouvais l’apprécier de mes propres yeux… En effet, si les formes, les mouvements quelques matières ou objet que ce soit m’apparaissaient très clairement, les couleurs naturelles, elles et la lumière du soleil j’y avais renoncé à jamais… Ce n’est que bien plus tard. En rentrant au village et après description de l’œil par l’un des shinobis que je compris ce qu’il s’était produit… Un pacte avec le Dojutsu formé celui-ci pouvait désormais s’emparer de la vision dite normale. En réalité cette forme n’était cependant un processus et non évolution, durant plus ou moins longtemps selon les personnes qui le découvriraient sans doute… Fallait-il encore qu’elle connaissent le secret du sceaux que je comptais bien garder à jamais secret…



Citation :
Résumé Pouvoir spéciale
Dojutsu

Le Jigokugan : Oeil infernal
Histoire : Teichirô à force de maîtriser toujours plus, le Katon et le Haiton s'habitua de façon improbable à la chaleur "pur" dans un premier temps. Puis cherchant à atteindre le paroxysme de la maîtrise du Haiton dont il était pourtant passé maître dans l'utilisation, il fit une découverte incroyable en créant son propre Dojutsu. Il s'injecta pendant plusieurs jours de la cendre dans ses propres veines à fin de faire "totalement corps" avec son élément. Cela a eu pour premier effet de le rendre très malade et de le faire souffrir atrocement. Ne maîtrisant plus au bout de quelque temps ce processus la cendre s’empara petit à petit de ses propres cellules et Teichirô chercha à ce moment à ré-freiner cela par tous les moyens. Ce qu'il se passa fut simple. Il utilisa son chakra pour prendre le dessus sur cette chaleur qui ne cessait jamais d'envahir son corps et tenta de la scellé en lui-même.
Cependant, ce sceaux échoua à moitié (et il gardera le secret de sceaux à jamais) et eu pour effet de créer une nouvelle capacité innée chez lui. Cela lui offrit le Jigokugan (qu'il nomma lui même). Cette nouvelle et étonnante capacité qu'il découvrit peu à peu lui permit de faire corps (bien que ce soit pas comme il le souhaitait) avec la chaleur en générale et lui offrit des capacités toujours plus intéressante.

Particularité : Dojutsu héréditaire. Ne nécessitera pas pour les générations suivante la maîtrise du Haiton ou du Katon. Effet dévastateur pour la vue "normale". Possibilité de l'obtenir si on est déjà utilisateur du Haiton et que Teichirô applique lui-même le sceau.

Stade 1 du Dojutsu [Rang C] Dit le Jigokugan (oeil infernal)

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 330264jigokugan1
-Permet à l'utilisateur de voir la chaleur corporelle de façon flouté.
-La vision "normale" est à peine affecté et l'utilisateu verra comme en pleine pénombre sans le dojutsu comme avec le dojutsu
-Permet de voir la dans le noir par des nuances de rouge, orange et jaune toute source de chaleur organique ou non.
-N'offre à ce stade absolument aucune autre technique que celle cité au dessus.
-Le champ de vision reste le même que pour un oeil "normale"

L'étude réalisé par Teichirô sur le Jigokugan et son évolution démontre les raisons de son apparence. La forme grisé est en quelque sorte, le point de vision atteint troublé par l'élément Haiton (Katon + Fûton) qui dévore la partie orange qui représente le ton premier de couleur que verra l'utilisateur et "la vie" demeurant de la vision "normale" en symbiose avec le Jigokugan. La leur bleu au centre (qui est toujours en mouvement) est le processus de vampirisation de la vue "normale" qui s'effectue dès que l'on active le Jigokugan

Stade 2 du Dojutsu [Rang B] Dit le Onkyō-ki Jigokugan (l'oeil infernal sondeur)
Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 480815jigokugan2
-Permet à l'utilisateur de voir la chaleur corporelle très nettement.
-La vision "normale" est autant affecté que pour le précédent Dojutsu et l'utilisateur sera toujours plongée dans la pénombre.
-Permet de voir dans le noir par des nuances de rouge, orange et jaune toute source de chaleur organique ou non.
-L'oeil devient un "sonar" de chaleur et permet de voir les zone de chaleur avec une grande précision à 290 ° autour de soit. Il ne peut voir plus loin qu'un oeil normale cependant.
-Permet de voir les traînée de chaleur laisser par un objet ou une personne ou de certaines techniques et ainsi de prévoir approximativement leurs trajectoires.

Ce stade est beaucoup plus puissant que le précédent. Ici on voit le grisé à déjà dévoré une grande partie de la vision "normale" en orange. Les nombreuses nervures noire sont les canaux qui se sont formés pour que le jigokugan puissent plus facilement prendre possession de la vision "normale". C'est un procédé inévitable qui est le premier pas vers la "déchéance" de ses yeux en quelque sorte.

Stade 3 du Dojutsu [Rang A] Dit le Bachiatari Jigokugan (l'oeil infernal maudit)
Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 642637jigokugan3
-L'utilisateur ne peut plus détecter que les sources de chaleur avec certes une étonnante précision (même à -10 il repéra la chaleur) mais il sera autrement plongé dans le noir complet. Lorsque le Dojutsu sera désactiver il verra avec les même défaut que le Onkyō-ki Jigokugan activé en étant en plus plongée dans le noir. Cela oblige l'utilisateur à garder à jamais actif ce Dojutsu-ci..
-Permet de voir la chaleur dans le noir par des nuances du bleu ciel pour le plus froid au rouge très intense pour le plus chaud.. Des centaines de milliers de nuance de ton de couleur deviennent la seule vision possible et les formes deviennent extrêmement net.
-L'oeil devient un "sonar" de chaleur et permet de voir les zone de chaleur avec une grande précision à 358 ° autour de soit. Il ne peut voir plus loin qu'un oeil normale cependant. Il pourra néanmoins désormais détecter la chaleur même à travers d'épaisse matière.
-Permet de voir les traînée de chaleur laisser par un objet ou une personne ou de certaines techniques et ainsi de prévoir dans le détail leurs trajectoires.
-Peut détecter des flux de chaleur corporelle après un passage de plusieurs heures.
-Permet d'assimiler les flux de chaleur aux flux de chakra de son adversaire et facilite donc l'utilisation des Genjutsu.
-Cause d'horrible migraine pendant son utilisation et donne l'impression lorsque la douleur et a son comble de se faire arracher les yeux.
-Habitue l'utilisateur au noir complet et il devient donc a force aussi efficace qu'un homme voyant alors que lui est aveugle.

Le Bachiatari Jigokugan condamne son utilisateur à ne jamais s'en séparer, car la vision "normale" devient obsolète voir même un handicap... Il n'y a alors plus de possibilité de retour en arrière et le noir total devient hélas une chose à laquelle l'utilisateur devra s'accoutumer. Le grisé à dévorer toute la partie de vision "normale" ici et ce Jigokugan est certainement le plus laid de tous à cause de cela. Pourtant la lueur bleu ne disparaît et une grosse partie noir continue de subsister. C'est le processus de fusion entre la vision humaine et le Jigogan qui s'entame à ce moment. Un processus extrêmement douloureux qui conduira à une forme ultime du Jigokugan avec un lourd tribu à payer...

Stade 4 du Dojutsu [Rang S] Dit le Shounetsujigoku (les flammes de l'enfer)
Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) 242190jigokugan4
-L'utilisateur se condamne à vivre à jamais dans le noir le complet. Il peut alors voir par des nuances de couleurs extrêmement précise, voir à la fois les sources de chaleur, mais aussi de "non-chaleur" c'est à dire détecter le froid.
-L'oeil devient un "sonar" de chaleur et permet de voir les zone de chaleur avec une grande précision à 358 ° autour de soit. Il ne peut voir plus loin qu'un oeil normale cependant. Il pourra néanmoins désormais détecter la chaleur même à travers d'épaisse matière.
-Permet de voir les traînée de chaleur laisser par un objet ou une personne ou des techniques et ainsi de prévoir dans le détail leurs trajectoires.
-Possède une si grande précision de la détection de la chaleur que le moindre mouvement donnera la trajectoire finale à l'avance. Permet donc d'avoir de meilleurs réflexes.
-Peut détecter des flux de chaleur corporelle après un passage de plusieurs jours.
-Permet le contrôle de sa propre chaleur corporelle.
-Permet d'assimiler les flux de chaleur aux flux de chakra de son adversaire et facilite donc l'utilisation des Genjutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Empty
Message(#) Sujet: Re: Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dernier des chemins. (Acquisition deuxième pouvoir spécial)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-