N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Tatsuo
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyMar 20 Jan 2015 - 14:41

Toquant légèrement, l’Aburame tourna la poignée et entrouvrit la porte. Ce devait être là d’après les indications qu’elle avait reçu. On lui avait ordonné de se présenter au cabinet de l’Uma afin de passer un examen médical comme le reste des shinobis du Shoraizen. Sûrement afin de lister l’entièreté des forces de l’organisation. Bah. Cela lui permettrait de rencontrer l’un des Signes afin de mieux cerner les motivations de cette organisation sur laquelle elle devait enquêter. Nozomi Myouga … Une femme tatouée aux cheveux blancs d’après ce qu’on lui avait dit.

Depuis son arrivée on lui avait attribué un logement et après une bonne journée de repos elle avait commencé à papillonner à droite à gauche, grappillant les informations dont Seitô ne lui avaient pas fait part et qui caractérisaient son organisation comme la signification du symbole, les Signes, l’identité de ceux qui étaient connus etc. Les gens d’ici l’avaient accepté malgré une légère suspicion de la part des anciens Konohajins, et n’avaient pas hésité à partager leurs connaissances. Après tout pour eux il s’agissait d’informations de base qui justifiaient leur engouement pour une cause qu’ils idolâtraient.

    Bonjour. Vous êtes l’Uma c’est ça ? On m’a demandé de me présenter pour un examen médical.


Enlevant son manteau par politesse, elle le garda dans les mains tout en dévisageant la jeune femme. Elle correspondait bien à la description qu’elle avait reçue. En plus tatouée et bronzée que ce à quoi elle s’attendait … Et en plus … dénudée. Bah à chacun sa notion de pudeur.

    Je viens d’arriver ici. Miko, du clan Aburame des manipulateurs d’insectes.


Elle avait probablement déjà examiné d’autres membres de son clan qui s’étaient enfuis avec Seitô. Un petit sourire parcourut son visage en imaginant sa réaction lors de son premier examen d’un membre de son clan. Avait-elle été intriguée, dégoûtée ? Elle le saurait probablement bien assez tôt. Jetant un coup d’œil expert au cabinet, l’Aburame elle-même versée dans un pan plus expérimental de la médecine réfléchissait. Pour en être arrivée à un tel poste, elle devait être plus que compétente. Peut-être serait-elle même en mesure de déceler quelque chose d’anormal chez elle… Si bien sûr il y avait quelque chose d’anormal à déceler. Prise d’un doute l’Aburame s’interrogea alors sur un point qu’elle n’avait pas considéré jusqu’à présent … Se pouvait-il que le Sabakyô avait prévenu la doctoresse de la révélation qu’elle lui avait faite ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyMar 20 Jan 2015 - 15:51

Depuis la réunion et la proposition qu'elle y avait faite, Nozomi avait reçu beaucoup de personnes dans son cabinet. Mais il en restait toujours à recevoir, même si elle avait presque terminé. Au moins, elle ne s'ennuyait pas. Car quand elle était seule, elle analysait les échantillons sanguins prélevés ou complétait les dossiers. Quand elle ne travaillait pas sur un sujet personnel, ou ne lisait pas de livres. Des livres de médecine, bien évidemment. L'Uma travaillait durement et comptait bien prouver qu'elle méritait sa place. Tant aux autres qu'à elle-même. Et c'était cette dernière qui était la plus difficile à convaincre. L'errante pratiquait l'art de la médecine depuis sa plus tendre enfance. Mais rarement elle avait pu se comparer aux autres. Ce qui faisait qu'elle se sentait toujours faible et cherchait en permanence à s'améliorer.

Ce jour là, elle relisait les dossiers de la veille pour vérifier qu'elle n'avait oublié aucun détail. Ce serait dommage que tous ses travaux soient gâchés à cause d'un détail manquant. Surtout que les dossiers iraient directement dans les mains de Seitô, qui n'était autre que son supérieur. Elle ne comptait pas le décevoir. Et désirait surtout lui prouver qu'il avait eu raison de lui faire confiance. Qu'il pouvait compter sur elle. De façon purement professionnelle, bien évidemment. Quoi d'autre?

On toqua doucement à la porte et Nozomi releva la tête. Elle n'attendait personne. Venait-on lui dire qu'elle avait omit quelque chose? Un patient peut-être? Elle réfléchit rapidement, passant en revue mentalement ses derniers passages à la clinique. Mais rien de spécial ne lui vint à l'esprit. Puis un visage inconnu se présenta devant elle. La femme avait l'air de la connaitre, elle. Et la cherchait visiblement, pour effectuer l'examen. La femme se présenta. Oh. Effectivement, elle avait entendu parler de quelqu'un qui avait déserté un peu plus tardivement que les autres. Et qui, du coup, avait eu un peu de mal à les retrouver. Nozomi lui adressa un grand sourire.


- "Oui, c'est moi. Installez-vous, je vous en prie."

Elle lui montra la chaise présente de l'autre côté du bureau, puis reprit place sur la sienne. La femme avait de longs et beaux cheveux noirs. Elle semblait avoir dans la trentaine d'années. Et devait probablement être assez frileuse. Puisqu'elle portait un manteau dans une grotte chauffée. A moins qu'elle ne soit pas encore habituée. Ou tout simplement pudique. Si c'était cela, ça n'allait pas lui rendre la tâche facile. Elle mit de côté les dossiers terminés. Puis prit une page blanche et inscrivit en haut "Aburame Miko". Puis releva la tête.

- "Bienvenue au Shôraizen, Miko. Puis-je vous tutoyer? Ce n'est pas un manque de respect. C'est juste que, hé bien... Tout le monde se tutoie ici."

Si elle ne l'avait pas vouvoyée en premier, elle n'aurait certainement pas fait de même. Ils étaient tous de la même famille, ici. Dire qu'avant, c'était l'inverse. Elle vouvoyait tout le monde. Même Kôhei, pourtant plus jeune qu'elle. Et que dire de Seitô? Elle l'avait alors nommé "sama". Ça lui paraissait si loin... Et maintenant, voilà qu'elle avait son propre cabinet et gérait une petite équipe de médecins. Si quelqu'un lui avait raconté ça un jour, elle lui aurait certainement rit au nez. Enfin, sourit. Car Nozomi avait beau sourire la plupart du temps, elle ne riait jamais. Elle ne se souvenait même plus la dernière fois qu'elle l'avait fait.

- "Je suis donc Myouga Nozomi, l'Uma. Chargée de la santé des membres du Shôraizen, et donc de toutes les personnes présentes dans cette... Base."

Comment nommer cela? Une grotte? Un village? Sur le coup, c'était le mot le plus approprié qui lui était venu.

- "Je vais donc devoir prendre différentes mesures: comme la taille et le poids. Faire une prise de sang, et aussi vérifier que tout va bien."

Nouveau sourire. Puis, d'un geste elle lui montra le siège d'examen. Avait-elle réussi à la mettre à l'aise?
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tatsuo
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyVen 23 Jan 2015 - 2:31

Posant sa veste sur la chaise, l’Aburame s’assit, remerciant la doctoresse de lui souhaiter la bienvenue. La tutoyer ? Eh bien … C’est vrai qu’elle avait l’impression que le tutoiement était de rigueur dans cette organisation. Seitô lui-même tutoyait –sûrement fort de son poste de chef du Shoraizen certes-, il n’était donc pas si surprenant que le reste de ses suivants en fassent de même. Arborant un petit sourire, l’Aburame rassura la jeune femme en face d’elle qui avait eu la décence de préciser qu’il ne s’agissait pas d’un manque de respect.

    Bien sûr que oui… Je n’ai pas encore l’habitude de tutoyer les autres à tout va, désolée.


La laissant se présenter et présenter ce qu’elle allait faire, l’Aburame hocha la tête. Un passage de routine donc. Qui ne devrait pas justifier qu’elle enlève quoique ce soit normalement…

    Si vous voulez je peux tout vous écrire sur une feuille afin qu’on en finisse au plus vite …


D’un visage totalement sérieux elle s’autorisa finalement à sourire plus amicalement à la vue de la réaction de l’Uma.

    Excusez-… Excuse-moi je rigolais. Je suis moi-même médecin, sans aucun doute moins douée en matière de soins que v-toi. Mais je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai l’habitude des patients qui ne peuvent supporter de perdre quelques dizaines de secondes de leur temps en assurant que tout va pour le mieux et en bâclant leurs consultations et *soupir* qu’est-ce que ça m’insupporte…


Se levant pour rejoindre le siège d’examen l’Aburame continua.

    Désolée la blague était mauvaise, je ne suis pas très douée pour tout ça, détendre l’atmosphère, ce genre de choses … Bref … Je … je m’en remets à tes bons soins.


Laissant la doctoresse faire son travail, l’Aburame relança quelque peu la discussion un peu après.

    Dis-moi tu es seule à t’occuper de la santé des membres du Shoraizen ou … ? Je n’ai pas encore croisé d’autres médecins … Peut-être que je ne sais juste pas où regarder. Mais si à l’avenir tu as besoin d’aide …


Laissant sa phrase en suspens elle attendit la réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyVen 23 Jan 2015 - 16:58

La femme approuva à la question de Nozomi. Bien. Pour sa part, elle n'avait pas l'habitude de vouvoyer. Si ce n'était les personnes qui n'étaient pas proches d'elle. Un moyen de les tenir éloignées, peut-être. Ce qu'elle ne désirait pas faire avec les personnes vivant au même endroit qu'elle. Car ils avaient choisit d'être ici, et avaient donc les mêmes idéaux. Le même désir de liberté. Une chose qui rapprochait grandement. Tout devrait donc bien se passer. Mais l'Aburame demanda une feuille afin qu'elle y inscrive les mesures. L'Uma lui lança un regard interrogateur. Ne lui avait-elle pas dit qu'elle les prendrait elle-même? Et puis pourquoi vouloir en finir rapidement? Ce n'était pas très correct. Et de plus elle l'avait vouvoyée malgré le fait qu'elle ait approuvé le tutoiement.

Puis Miko se mit soudainement à sourire, et expliqua le pourquoi de sa réponse. Nozomi lui rendit alors son sourire, en soupirant presque de soulagement. Elle n'aimait pas les patients récalcitrants. Elle préférait largement quand tout se passait pour le mieux. Et puis c'était stupide de bâcler un examen lorsque l'on choisissait soi-même de venir en consultation. Si l'on venait volontairement c'était que l'on se sentait malade, non? Alors pourquoi tenter de le cacher devant le médecin?


- "Je suis aussi de ton avis."

Puis elle ajouta qu'elle avait essayé de faire une blague pour détendre l’atmosphère. Était-elle nerveuse à l'idée de passer ce test? Nozomi lui répondit simplement par un sourire. Si elle avait besoin de cela, alors qu'elle le fasse. Ça ne la gênait pas. Et visiblement la gêne venait de sa pudeur. Car elle vint s'asseoir sans se déshabiller. Elle n'avait ôté que son manteau et avait gardé le reste. voilà qui n'allait pas être pratique. L'Uma la laissa tout de même s'installer. Elle n'avait pas précisé, mais ça lui avait semblé évident. Pour l'instant, elle posa les mains dans son dos et fit parcourir son chakra dans son corps. Afin de connaitre toutes les blessures actuelles et passées. Comme les autres Aburame qu'elle avait reçus, il y avait un nombre impressionnant d'insectes dans son corps. Celle ci reprit la parole, lui posant différentes questions.

- "Oh, tu es médecin également? Ce serait un plaisir de travailler à tes côtés. Nous sommes assez peu au vu du nombre de personnes ici. La plupart des habitants du Shôraizen viennent de Konoha. Je crois qu'il y avait entre trente cinq mille et quarante mille personnes à Konoha avant cela. Mais à mon avis il n'y en a pas tant que ça qui ont suivit. Sûrement la peur de l'inconnu ou des... Représailles."

Elle grimaça malgré elle à ce mot.

- "J'ai trois médecins sous mes ordres. Ainsi que sept aides: élèves des médecins, infirmiers. La Buta est eisei nin également. Avec elle, toi et moi nous sommes donc six. Et il y a une clinique, peut-être n'es tu pas encore allée dans ce bâtiment."

Nozomi parut réfléchir, puis reprit:

- "La moitié des Sabakyo ont suivit Seitô. Les trois quart des Hyô leur chef de clan: Kôhei. Ainsi que des personnes des divers autres clans connus, ainsi que quelques civils. Je suis étonnée qu'il n'y en ait pas d'avantage, d'ailleurs. Plus les errants rattachés à aucun village comme moi qui ont rejoint également par la suite. Ainsi que quelques déserteurs de Kumo. Avec mes collèges, nous avons presque finit les divers examens et le... Recensement. Et pour l'instant, nous sommes mille trois cent cinquante cinq personnes présentes à la base."

Elle se déplaça pour ouvrir un tiroir. Et en sorti une aiguille. Elle s'approcha de l'Aburame.

- "C'est encore peu si nous nous comparons aux villages shinobis. Mais nous avons plus de combattants que de civils. Eux, c'est l'inverse. Et aussi, nous avons d'autres atouts..."

Elle repensait alors à l'arme dont Tsubaki avait parlé. Et puis, ils vivaient dans une grotte. Certes ils voyaient peu le soleil. Mais ils pouvaient parfaitement gérer les entrées et sorties des personnes. Elle retroussa la manche du pull de l'Aburame, avant de nettoyer la peau. Puis elle y planta l'aiguille de façon la moins douloureuse possible. Lorsque le tube fut rempli, elle posa un morceau de coton dessus. Laissant le soin à Miko de refermer la plaie si elle le souhaitait. Elle nota le nom de la patiente sur le tube et le rangea à côté d'autres. Tout comme elle rangea sa seringue. Puis elle se tourna vers la femme.

- "J'aimerais pouvoir te peser. Avec et sans... Insectes. Et aussi, sans vêtements."

Il ne lui restait plus qu'à attendre la réponse de Miko.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tatsuo
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyMar 3 Fév 2015 - 3:05

L’écoutant, l’Aburame réfléchissait au fur et à mesure qu’elle détaillait les effectifs de la base. Pas beaucoup de civils ? Ce n’était pas spécialement étonnant quand on savait que Seitô et Kohei en avaient tué une poignée au temple pour faire accuser les shinobis de Kumo … Enfin … Pour abréger leur souffrance tout en rajoutant du drama à la situation.

    Ou le manque de confiance qu’ils devaient avoir en Seitô après l’incident qui l’a poussé à déserter …


Elle devait probablement savoir, après tout elle traînait avec tous ces anciens Konohajins depuis un bon bout de temps maintenant sûrement … du moins plus longtemps qu’elle. Et si elle avait véritablement vu 1355 membres de l’organisation avant elle … Réfléchissant quant aux chiffres qu’elle lui donnait pour savoir si cela corrélait avec ce qu’elle savait des départs qu’avait engendré le Sabakyô, l’Aburame interpellée par la femme tatoué redressa la tête… Sans… Vêtements ? Autant l’idée de faire sortir tous ses insectes pour connaître son poids réel et celui de ses compagnons séparément était marrante et même logique mais …

    Bon je suppose que je ne peux pas y couper…


Soupirant plus pour elle que pour le professionnalisme de son interlocutrice, l’Aburame commença à enlever son pull, son t-shirt et tout le surplus de vêtements qu’elle avait, révélant petit à petit les cicatrices qui serpentaient sur son corps. Un très bon médecin pouvait sans soucis refermer la plaie sans laisser de marque immédiatement après la blessure mais elle n’en avait pas toujours eu un à disposition, quant à elle …

    Quand je parlais de mes piètres talents en médecine …


Désignant l’une des marques sur sa peau, elle ajouta avec un demi-sourire :

    Disons que je suis plus douée pour tout ce qui est onguents, pommades, drogues, calmants … Pour le reste il s’agit d’avantage de bricolage qu’autre chose, mais si je peux toutefois aider … Et non je ne suis pas encore passée à la clinique, je passerais à l’occasion du coup je pense. Mais pour ton problème de manque d’effectifs, peut-être que tu pourrais essayer d’enrôler toi-même de nouveaux médecins. Il y a un hôpital assez renommé à Kawa, peut-être que certains seraient intéressés pour rejoindre le Shoraizen non ? Enfin peut-être sais-tu déjà ça, désolée, tu étais nomade avant c’est bien ça ?


Marquant une pause elle s’arrêta.

    [b]D’autres atouts en plus d’un millier de combattants sinon ? … L’emplacement de la base sûrement ? Mais bon se terrer n’est peut-être pas une bonne décision sur le long terme.


Finissant d’enlever son pantalon de ninja, elle monta sur la balance en sous-vêtements (fallait pas déconner non plus hein), laissa le temps à Nozo de noter son poids puis ordonna à tous ses insectes de sortir, les envoyant ailleurs dans la pièce afin qu’ils ne les dérangent pas.

    Nozomi … Je … Hmm excuse-moi si je vais te paraître abrupte mais je suppose que si tu détiens un tel rôle dans l’organisation c’est que tu dois être une eisen-nin particulièrement … comment dire, talentueuse, expérimentée non ?


Hésitante, l’Aburame décida de continuer à avancer pas à pas. Un autre motif de sa désertion était qu’elle était à la recherche de personnes compétentes pour … son possible problème.


    Je me demandais donc si une fois l’examen de routine passé, tu pourrais … Enfin, j’ai ce possible problème de maladie génétique et j’aimerais savoir si c’était bel et bien le cas.


Qu’allait-elle penser mon dieu … Qu’elle avait l’herpès, le sida ? Sûrement allait-elle penser à une maladie assez gênante. Si seulement elle savait que la maladie dont elle parlait était la présence du pire parasite possible : un Furyou primaire, que dirait-elle ?

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyVen 6 Fév 2015 - 19:17

L'Aburame répondit à ses questions et ses dialogues au fur et à mesure, et la conversation suivait son cours. Nozomi ne releva pas sa remarque concernant les civils. Elle avait su l'histoire par Hiriko après la réunion, et préférait ne pas prendre part à ce sujet. Pour elle, chaque vie était précieuse. Et elle était plutôt en désaccord avec ce geste. Mais elle estimait également ne pas avoir le recul nécessaire pour le juger et gardait donc ses ressentiments pour elle-même. D'autant plus que c'était parti d'un bon sentiment, celui de protéger son village ainsi que ses secrets. Mais le village s'était retourné contre lui, alors qu'il avait sacrifié tous ces gens pour le protéger. Lui-même y compris...

Miko accepta à contre cœur de se déshabiller, mais le fit. Nozomi détourna poliment les yeux le temps qu’elle le fasse, et attendit qu'elle eut terminé pour poser de nouveau les yeux sur elle. Et sur ses nombreuses cicatrices. Elle esquissa un sourire lorsque la femme parut presque s'excuser de ses « piètres talents » selon ses dires.


- « Tu es toujours en vie et c'est ce qui compte. »

Les cicatrices importaient peu. Et puis elle avait le mérite de savoir se débrouiller par elle même. Elle l'écouta continuer son récit. Elle possédait visiblement les bases, ce qui était déjà beaucoup et pouvait soutenir en cas de besoin pour toutes les petites blessures. Laissant ainsi les médecins confirmés s'occuper des blessures plus sérieuses. Après tout, chacun avait son domaine. On ne pouvait pas être bon partout, et Miko devait certainement être très douée ailleurs. N'étais-ce d'ailleurs pas ce qu'avait dit Seitô à propos des Aizuyake ? Ils étaient là pour le compléter, ne pouvant pas être lui-même doué partout.

Sa collègue fit une suggestion des plus intéressantes. Recruter d'autres médecins, à Kawa no kuni. Il y avait apparemment une clinique là bas assez renommée. Puis elle s'excusa, ajoutant que Nozomi devait certainement être au courant, au vu de sa vie passée.


- « C'est une bonne suggestion Miko. Mais je n'aimerais pas avoir à recruter des personnes travaillant déjà ailleurs. S'ils sont là bas, c'est qu'on a besoin d'eux dans cet hôpital, non ? »

L'idée de « voler » du personnel ne lui plaisait pas vraiment. D'autant plus qu'étant réputée, cette clinique attirait du monde. Il ne s’agissait pas de risquer de la mettre en sous effectifs.

- « Mais pour le moment nous sommes assez. Surtout que la présence d'autant de Sabakyô dans un lieu fermé offre une protection au reste de la population concernant les maladies. Là où nous risquons d'avoir besoin, c'est si jamais nous entrons en conflit... »

Elle baissa la tête, légèrement mal à l'aise. Elle espérait que ça n'arriverait pas. Nozomi nota le poids de la femme, avec et sans insectes. Voir cette masse voler au dessus d'elles était assez impressionnant. La conversation portait déjà sur autre chose. Les atouts de la base.

- « Oui l'emplacement de la base est un atout. C'est difficile à trouver. De plus les entrées sont surveillées en permanence. Mais c'est vrai que nous avons d'autres atouts . »

Notamment la super arme de Tsubaki. Mais elle n'en ferait pas mention, puisqu'elle n'en avait entendu parler que lors de leur réunion. Puis L'Aburame parut hésiter, et l'eisei nin l'écouta attentivement. Elle n'avait pas l'air d'être une femme à douter d'elle-même. Que pouvait-elle bien avoir à lui demander ? Elle ne l'interrompit pas et attendit la suite. Elle avait visiblement une demande un peu spéciale. Nozomi lui fit signe de s'adosser contre le mur où étaient placées des graduations afin de pouvoir la mesurer.

- « D'après Seitô, il paraît, oui. Que puis-je faire pour toi, Miko ? Je peux t'ausculter dès que nous en auront terminé, si tu le souhaites. »

Elle avait obtenu sa confiance, c'était déjà une très bonne chose. A voir maintenant si elle oserait continuer de lui en parler ou garderait ça pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tatsuo
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyDim 8 Fév 2015 - 12:26

Eh bien … Elle ne souhaitait pas voler de médecins à la clinique… Intéressant. L’Aburame pensait qu’elle aurait au moins considéré l’option plus profondément pour le bien de l’organisation. Mais non, elle reconnaissait la nécessité d’un grand nombre de médecin dans ce genre d’établissement. Et c’était tout à son honneur. Cependant elle aurait du mal à gérer le côté médical en cas d’attaque. Approuvant du chef, l’Aburame remplit ses exigences alors que la doctoresse continuait à parler.

D’autres atouts ? Bon Il semblerait qu’elle ne cracherait pas le morceau. Enfin … Tout cela aurait été beaucoup trop simple et pour cette Nozomi qui semblait à cheval –ahah qu’on se marre- sur les principes … Bah tout cela rajoutait un peu de challenge, elle se doutait qu’elle n’aurait pas accès à des informations cruciales immédiatement. Il ne fallait pas exagérer…

    Bon autant se lancer. Après tout Seitô le sait déjà … Je ne savais pas si en ta qualité d’Aizuyake il t’en aurait parlé et n’aurait pas tenu la promesse de ne rien dire qu’il m’avait faite… Mais bon peu importe.


S’adossant au mur pour la laisser la mesurer, l’Aburame soupira un bon coup, blasée de la situation dans laquelle l’avait mise Monwa.

    J’ai rencontré Monwa et l’un de ses serviteurs à Kumo, peu de temps avant de déserter à mon retour à Konoha… Il se pourrait apparemment que j’abrite Daken, le cinquième Furyou primaire. Chose que je n’arrive pas à expliquer.


Soufflant, elle s’était décidée à tout dire. Bah sa désertion était motivée par plusieurs motifs personnels également dont celui de trouver une personne suffisamment compétente pour lui donner un verdict définitif.

    J’avoue avoir considéré différentes options qui auraient permis une telle … assimilation mais une seule me parait suffisamment convaincante pour être exploitée : à la naissance chaque enfant de notre clan devient un incubateur pour une pondeuse d’insectes propres aux Aburames. Seuls les rares guérisseurs de notre clan sont capables d’un tel acte. Tout comme chaque membre on a hébergé en moi une pondeuse de punaises kikai … Peut-être n’était-ce pas tout…


Marquant une pause, elle regarda la jeune femme, lui montrant qu’elle voulait savoir si elle pouvait l’aider à déterminer la vérité.

    Cependant je ne comprends pas pourquoi il ne se serait jamais montré. Depuis cette rencontre avec Sa Majesté je ne peux m’empêcher de me dire que quelque chose en moi se tapit dans l’ombre attendant son heure pour frapper…


Et j’ai peur.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyLun 9 Fév 2015 - 15:40

Tout en mesurant l'Aburame, Nozomi l'écoutait parler. Il s'agissait donc visiblement de quelque chose dont Seitô était au courant. Il ne lui avait rien dit de tel. Il lui avait simplement donné un échantillon sanguin de furyou à étudier, en lui disant qu'il venait d'elle, mais rien de plus. Rien de personnel, en tous cas. Il avait fait une promesse et l'avait tenue, il était un homme d'honneur. Et dès les premiers mots, elle se raidit. Monwa... ? Et... Daken ? Voilà qui lui rappelait de bien mauvais souvenirs...

Elle n'interrompit pas la femme pour autant, qui continuait son explication. Elle avait une explications plausible : on aurait pu lui mettre en même temps qu'une des punaises de son clan. Et elle ? Pourquoi était-elle une possible Daken ? Avec tous les morts qu'elle avait côtoyés durant son enfance, peut-être qu'une des âmes s'était infiltrée en elle-même. Était-ce pour cela que Monwa avait cru qu'elle l'abritait peut-être ? Ou bien était-ce par pur hasard ? Et combien de personnes étaient des Daken potentielles comme elles deux ?

Nozomi regarda Miko tandis qu'elle continuait de parler. Depuis quand craignait-elle de l'abriter ? Quelque chose tapi dans l'ombre... C'était exactement ça. Pour sa part, le doute avait été balayé quelques minutes plus tard. Mais pour elle, ça commençait à faire long. Beaucoup trop long. Après avoir noté les mesures, elle lui indiqua qu'elle pouvait aller de s'habiller. Pour sa part, elle retourna prendre place à son bureau. Elle avait besoin de s'asseoir.


- « Miko, tu... Je... »

Par où commencer ? Elle la regarda dans les yeux.

- « J'ai aussi rencontré Monwa. Sur cette île. Et il m'a dit la même chose qu'à toi. Que je pouvais abriter Daken... »

Elle se tut quelques secondes, le temps de la laisser assimiler l'information. Et aussi de rassembler ses pensées pour mieux formuler la suite.

- « Nous étions dans cette tour, avec Shoka, la créatrice de l'île. Juste tous les trois. J'imagine que tu sais ce que j'ai pu ressentir quand il m'a annoncé ça... Shoka m'a observée longuement, et c'est elle qui a dit que je n'étais pas Daken. Juste après, Monwa l'a tuée. Avant de vouloir en faire pareil avec moi. Il semble se... Nourrir des autres furyous. Je suis désolée si c'est confus, j'ai encore du mal à croire ce que j'ai vu et vécu. »

Elle prit une profonde inspiration avant de continuer.

- « Seitô et le raïkage qui le retenait prisonnier sont arrivés de nulle part. Le kage... Il s'est sacrifié pour nous permettre de nous enfuir, Seitô et moi. S'interposant devant Monwa. Je ne le connaissait même pas, Miko ! Et nous avons réussi à nous enfuir, grâce à sa technique de téléportation... »

Une technique qui n'a pas été sans dommages. Puisque la jeune femme avait dû beaucoup se reposer après cela. Et puis, elle avait aussi perdu Haru, son caméléon, depuis ce jour là. Il n'avait certainement pas dû survivre au Hiraishin.

- « Je ne sais même pas comment tu peux te sentir, Miko. J'ai apprit que je pouvais être Daken, j'ai été menacée par deux furyou puis un inconnu s'est sacrifié pour moi et Seitô m'a sauvée. Tout ça en quelques minutes. Heureusement qu'il était là ! Sans lui à mes côtés, je ne sais pas si j'aurais pu tenir le coup. Mais toi... Depuis combien de temps crois-tu abriter l'un d'entre eux ? »

Elle se leva de nouveau et fit quelques pas vers l'Aburame.

- « Je vais comparer ton échantillon sanguin au mien ainsi qu'à.. L'échantillon que tu as donné à Seitô et qu'il m'a fait parvenir. S'il y a quoi que ce soit, je te ferais signe. Et même s'il n'y a rien, d'ailleurs. Je fais au plus vite, Miko. Je vais faire ça en priorité, et d'ici demain au plus tard j'aurais des résultats.»

Elle lui adressa ensuite un grand sourire afin de la rassurer. Elle espérait réussir à enlever cette épée de Damoclès qui trônait au dessus de sa tête. Quand à l'examen en lui-même, elle en avait terminé et avait toutes les informations qu'il lui fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Tatsuo
Tatsuo
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyLun 16 Fév 2015 - 12:40

Se rhabillant après cet aveu, Miko suivit du regard Nozomi qui alla s’asseoir à son bureau … visiblement troublée. Elle ne prenait visiblement pas la nouvelle aussi bien que Seitô. Acceptée par tous ? Il s’était bien moqué d’elle. Peut-être avait-elle peur que ce soit la vérité, peur d’un tel cas en tant que médecin. Mais même si cela pouvait être une part de la vérité, Nozomi prit enfin la parole, raidissant l’Aburame dès ses premières paroles.

Tant d’informations d’un coup … Tout cela l’effrayait quelque peu. Shoka absorbée ? Cela confirmait les rumeurs de certains comme quoi Monwa voulait s’accaparer la puissance des Furyous primaires. Le mystère de l’Île était enfin résolu … Mais les événements qui s’y étaient produits n’étaient pas tous logiques… Le Raikage avait sacrifié sa vie pour Nozomi et Seitô ? Pourquoi ? … Après les événements qui s’étaient déroulés au Pays de la Foudre ?

Approuvant de la tête alors qu’elle affirmait faire de son cas une affaire de première priorité, l’Aburame avait néanmoins l’impression que cela ne servirait à rien. Une solution semblait néanmoins exister … Trouver un autre Furyou primaire pour qu’il rende son propre verdict. Mais il restait uniquement Meteora et Makka … Cette dernière étant scellée et cachée aux yeux de tous... Allait-elle devoir se remettre à traquer le Furyou responsable de tant de morts à Hi no Kuni mais également dans le reste du monde ? Et si par miracle elle le retrouvait, arriverait-elle vraiment à en ressortir vivante, surtout si elle n’était pas Daken ?

    Merci … J’espère vraiment que tu parviendras à quelque chose même si … Ce qu’il me faudrait apparemment ce soit un autre Furyou primaire … Makka, Meteora … Et Daken. Je me demande qui sera la prochaine cible de Sa Majesté.


Et ils n'en resta plus que trois. Ou presque. Combien de possibles Daken se baladaient dans la nature ? Qu’est-ce qui les liait elle et Nozomi ? Y en avait-il même d’autres ?

    Merci en tout cas, et si même tes recherches concernant … Daken … ne sont pas concluantes peut-être que l’échantillon de sang te permettra d’obtenir des informations intéressantes et utiles pour faire tomber ces fléaux.


Son entretien était enfin terminé et tout s’était finalement bien passé. Même plus … Tomber sur quelqu’un qui pouvait comprendre ce qu’elle pouvait ressentir … La compassion de la doctoresse l’avait touché, elle se souviendrait de son geste et lui rendrait la pareille un jour…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] EmptyLun 23 Fév 2015 - 11:45

L'Aburame sembla quelque peu soulagée. A défaut d'être complètement rassurée. Mais Nozomi ne pouvait pas vraiment faire grand chose de plus pour le moment. Elle aurait aimé pouvoir l'aider d'avantage, mais ce n'était pas le cas. Ses paroles l'avaient-elles tout de même aidée, ne serait-ce qu'un peu ? Au moins désormais elle savait que si elle souhaitait en discuter avec quelqu'un, une oreille attentive l'attendait ici. Une oreille compréhensive également. La femme remercia de nouveau sa cadette, en ajoutant que même si celle ci ne trouvait rien la concernant il y avait des choses pour que cela lui soit utile tout de même. Nozomi hocha la tête pour confirmer. Des informations capitales se trouvaient certainement dans cet échantillon.

Elle la regarda partir en lui adressant un sourire. Puis elle ferma la porte derrière elle, avant d'aller s'installer à son bureau. Là, elle remplit le dossier concernant Miko avec les informations qu'elle avait obtenus durant cet examen. Une fois que ce fut fait, elle fit quelques signes et le dossier disparut, rangé dans un de ces sceaux présents sur son propre corps. Elle rangea ensuite tout ce qui devait l'être, en prenant soin de ne laisser rien d'important dans cette pièce. Un dernier coup d’œil, et elle sortit de la salle d'examen. Qui était son bureau, à la base. Elle sortit également du palais où résidaient les Aizuyakes ainsi que les personnes n'ayant pas encore d'habitation propre.

Puis elle marcha dans les rues de la base, vers la clinique. Où elle entra. Là, elle salua les médecins et infirmiers qu'elle croisa, ainsi que les quelques patients qui attendaient. Mais elle n'allait pas s'en occuper. Pas aujourd'hui, pas maintenant. Elle avait quelque chose d'important à faire. De plus important que de soigner une cheville foulée ou une bosse due à une mauvaise chute. Elle poussa une porte où il était inscrit « Entrée réservée », puis descendit les escaliers. Là, elle se retrouva devant une nouvelle porte, bien plus complexe. Elle y apposa sa main à plat et activa un sceau. Elle répéta l'opération et entra dans le laboratoire. La porte se bloqua de nouveau derrière.


- « Sortez tous. »

Fut la seule chose qu'elle dit au médecin présent ainsi qu'à ses deux aides, qui analysaient des échantillons de sang. Complétant les dossiers de l'organisation. Ils la regardèrent étrangement, un peu surpris de son ton qui n'invitait pas à la discussion. Elle leur lança même un regard à son tour, voyant qu'ils hésitaient.

- « Que personne ne vienne ici jusqu'à nouvel ordre. »

Ils prirent leurs affaires avant de sortir sans un mot. La médecin n'aimait guère envoyer balader les gens de cette façon. Surtout quand ils faisaient partie de son équipe. Mais elle souhaitait encore moins risquer de les mettre en danger. C'était pour cela qu'elle préférait rester seule pour ce qu'elle allait faire ici. Elle s'assura que la porte était bien refermée derrière eux. Puis elle se dirigea dans le fond de la salle. Une porte s'ouvrit et elle s'y engouffra. Nozomi activa le sceau où elle avait enfermé le dossier de Miko un peu plus tôt, pour y prendre l'échantillon. Elle posa ensuite sa main libre sur son ventre, décalant un peu le tissu de la robe. Sur un sceau caché à la vue des personnes. Et elle l'activa, ce qui fit apparaître dans sa main un tube rempli d'un sang noir. L'échantillon de sang Furyou que Miko avait donné à Seitô.

Dans ce sas, entre deux portes, elle appuya sur un bouton. Une sorte de vapeur sorti de différents endroits, nettoyant la jeune femme de toutes les impuretés qu'elle pouvait porter sur elle. Quand elle fut propre, elle entra dans la dernière pièce : une salle stérile. Elle se dirigea sur un plan de travail, où elle déposa les deux échantillons. Puis elle s'empara d'une seringue, et préleva un peu de son propre sang, qu'elle posa à côté des deux autres. Elle observa les trois tubes d'essais. Deux possibles furyous, ainsi qu'un réel furyou. Quels secrets allait-elle bien pouvoir découvrir ? Qu'est-ce qui pouvait bien tous les relier ? Allait-elle pouvoir rassurer Miko ? C'était à elle de répondre à toutes ces questions, désormais. Avec pour seules armes, son propre chakra, ainsi que ses facultés d'analyses et ses connaissances médicales.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty
Message(#) Sujet: Re: Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Soyez vilain ou soyez beau, Pour la santé, c’est kif-kif bourricot [Nozo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yu no Kuni :: Base du Shôraizen-