N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Douces gamineries [Aokiji love ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Frost
Samui Frost
Informations
Grade : Membre indécis du Shûkai
Messages : 58
Rang : C+

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] EmptyMar 30 Déc 2014 - 3:46


Automne, une saison aussi stupide que chiante pour ma personne.

Non sérieusement, regardez moi tous ces magasins Ninjas préparer leurs devantures pour les fêtes qui s'approchent. Des guirlandes deçà, delà, cela m'en donne une envie de tout arracher. On célèbre quoi ? Les flocons qui tombent et les petits sourires des enfants pourris gâtés recevant leurs cadeaux comme des bourgeois ? Vous parlez d'une société d'égalité, laissez moi bien rire. Quand je vois de mes yeux bleu que les riches marchent sur les personnes pauvres et deviennent encore plus riches qu'auparavant, c'est nul, vraiment nul.

Alors bon, on me connaît bien assez pour savoir que je me dois d'agir tel un Samui que je suis. Finalement c'était plutôt amusant, j'étais au dessus de la ville, flottant dans les airs, toujours avec mon bâton de bois. On aurait presque pu me comparer à une sorcière mais non ! Rien du tout ! Moi je ne suis pas sur mon bâton, je vole de ma propre affinité. D'ailleurs je peux faire des roulades, des pirouettes, bref un tas de choses assez drôle quand je m'ennuie. En plus, comparé aux autres Ninjas, j'ai bien la chance de pouvoir me déplacer comme cela.

Il était sûrement temps pour moi d'agir d'ailleurs. Je décidais alors simplement d'atterrir sur un toit pour observer de plus près les gens et leurs sourires niais. Mais enfin ! Où nous allions ! Le monde était aux portes de la guerre, des apocalypses et du sang qui pouvait couler, et là, cette société mondaine était prête à sacrifié cette attention qu'on pouvait porter au monde pour acheter des jouets à leurs gosses.

Enfin, vous me direz, moi je ne sers pas non-plus à quelque chose de spécial. Je n'aime pas participer aux choses du monde Shinobi alors critiquer les autres, c'est assez gros et simple. Mais la nuance avec moi, c'est ce que j'm'en foutais moi ! Je suis libre comme l'air qui me porte à ma prochaine destination. J'entends le vent d'hiver souffler ses mots à mes oreilles pour me demander d'agir. Après tout je suis la contradiction parfaite, je critique le sourire de ces sales gosses alors que je jette moi-même les premiers flocons parfois, juste pour voir leurs réactions.

Mais ils apparaissent toujours ravis, c'est comme de la magie. Puis y'a les autres, ceux que j'appelle les gros cons, les adultes qui font chier le monde avec leurs sales manières immondes. Ce n'est qu'une minorité, mais me donner des ordres c'est sûrement l'une des plus grandes erreurs. D'ailleurs en parlant d'eux, il y avait justement un homme énorme qui parlait mal aux gens dans la rue. Aha qu'est-ce que je vais m'amuser avec lui !

Bon, la marche d'attaque était assez simple, en me baladant sur les toit je le suivais alors qu'il marchait dans la rue. Paf, en visant avec mon bâton, le sol sur lequel il marchait se gelait instantanément. Ah ! Que c'était drôle de le voir se tortiller en essayant de rester stable pour finalement qu'il tombe par terre comme une grosse bouse. Bon Dieu, une bonne tranche de rire alor que je continuais de rire sur mon toit et que lui ne m'avait pas vu.

Le Shukaï, c'était bien drôle pour emmerder les gens quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aokiji
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Re: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] EmptyMar 30 Déc 2014 - 14:46

La saison hivernale approchant, le Shozaichi était en pleine effervescence. Les diverses décorations de fêtes se mettaient place. Guirlandes, lumières, sapins, la cité se parait de ses plus beaux ornements en ces jours si joyeux. Or pour Aokiji, l’approche de l’hiver n’était pas aussi réjouissante. Oui, c’est un comble pour un Samui n’est-ce pas ? En réalité, cette saison faisait rejaillir en lui d’horribles souvenirs relatifs à son exil à Yuki no Kuni. Bientôt les rues ainsi que les habitations de la ville seront recouvertes d’un manteau blanc, au plus grand plaisir des Shûkaijins. Aokiji quant à lui ne comptait pas non plus se morfondre dans son coin. Il devait se faire violence et laisser son passé dans le passé. Et puis, cette année il avait une bonne raison de fêter, et surtout des personnes avec qui partager ces moments.

D’ailleurs, le Samui déambulait dans la rue marchande de la cité, se demandant s’il n’était pas déjà temps de commencer à acheter les cadeaux de fin d’année. Il n’avait jamais fait ce genre de chose auparavant. Peut-être était-il trop tôt en fin compte ? Mais s’il si prenait trop tard, il serait surement à la bourre, non ? Bon autant s’y mettre maintenant, ce sera surement une bonne chose de faite. Il fallait dans un premier temps faire la liste des personnes à qui il comptait offrir un cadeau. Bon, bien entendu, en haut de la liste il y avait Setsuna. Ensuite Len, car oui, le jeune garçon ne lui pardonnerait surement jamais s’il ne lui offrait pas quelque chose. Kakeshuou ?... Non… Il était beaucoup trop vieux et rigide pour ce genre de chose. Et puis Aokiji n’était pas son seul élève. Si le capitaine devait recevoir un présent, ce serait mieux que ce soit de la part de toute la team. D’ailleurs, même si elle n’en faisait plus partie, le Samui souhaitait tout de même acheter quelque chose pour Asuna. Elle restait son amie, après tout…

Ben en fin de compte, la liste était plus longue que prévu. Ce n’était pas une si mauvaise idée que ça que de commencer les emplettes maintenant. Tout d’abord, que pourrait-il bien offrir à Setsuna ? Un bijou peut-être ? Les femmes adoraient ce genre de chose. Mais il faut dire aussi qu’elle n’était pas une femme comme les autres…

Alors qu’il se déplaçait dans les diverses ruelles, Aokiji fut alerté par une agitation pour le moins singulière. Un gros plein de soupe avait trébuché, sur du verglas. Chose très étrange, surtout étant donné cette période de l’année. Il ne faisait pas encore suffisamment froid pour qu’un tel phénomène se produise. Qu’avait-il bien pu se passer ? Le regard du Samui se posa alors sur le toit d’un des bâtiments. Un jeune homme aux cheveux grisonnant flottait dans les airs, riant à plein poumons. Le Chûnin ne put s’empêcher de rouler des yeux à la vue de cet individu qu’il ne connaissait que trop bien. Il se faufila donc derrière lui et une fois arrivé sur le toit, il l’agrippa par le col pour le faire redescendre de son petit nuage.


    « Mais putain, Frost ! Tu n’en as pas marre de faire le clown ?! Tu ne devrais pas plutôt être en train de t’entrainer ? »



Samui Frost, le cher cousin d’Aokiji. L’expression « On ne choisit pas sa famille » ne pouvait pas être plus juste concernant leur relation. En effet, Frost était l’opposé du blond. Gamin, moqueur, chiant, il n’était en réalité qu’une source de problème. Malgré leurs différences, Aokiji avait longtemps envié son cousin. Sa famille était parvenu à s’affranchir de l’influence du clan, une chose que le jeune homme avait lui aussi souhaité durant son enfance. Malheureusement, cela avait plutôt mal tourné pour Frost. Et maintenant, il se retrouvait au Shozaichi, semant la pagaille partout où il passait.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Frost
Samui Frost
Informations
Grade : Membre indécis du Shûkai
Messages : 58
Rang : C+

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Re: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] EmptyMar 30 Déc 2014 - 18:01


Il criait comme un porc qu'il était, que c'était amusant de le voir essayer de se relever. Alahaha. Cette société m'énervait tellement et finalement on trouvait un peu de plaisir à emmerder les autres. Bah quoi ? C'était le retour des choses : les riches profitaient des pauvres, je profitais des riches pour m'amuser. Si vous saviez le plaisir que ça fait de voir une femme bourgeoise n'arrivant plus à ouvrir sa porte de chez elle car celle-ci est gelé. Non franchement, le mieux c'est quand elle appelle des gens et que plusieurs personnes s'y mettent pour l'aider.

Là, c'est le pied total car le plus souvent ils cassent la poignée, ou même entièrement la porte. Franchement c'est à se tordre de rire. Mais bon, les choses avaient l'air de tourner à quelque chose d'un point moins attrayant quand je m'apercevais que l'observateur était observé. Oui oui, vous avez très bien entendu, y'avait quelqu'un qui s'amusait à m'observer et ça je ne l'avais pas remarquer jusqu'à que cette même personne monte là où j'étais pour me chopper par le col roulé. Genre normal quoi, je suis pépère en train de voler, faire mes farces, et faut forcément que quelqu'un vienne m'interrompre.

Ah, le mieux c'était de voir que c'était l'autre fayot avec ses petits cheveux dorés. Bon Dieu que je l'aimais pas lui, Aokiji, mon bon vieux cousiner bien chiant. En gros lui, c'est Monsieur Jesaistout, Monsieur Perfection. Bref, le crétin qui me saoule personnellement car il me dit d'arrêter de faire ça comme ça, ou de faire ceci comme cela. Wah si j'avais été sa mère, de bonnes grosses claques dans sa tronche dés la naissance. C'était pas possible de faire un gosse aussi coincé et chiant, ennuyeux. Alors forcément, fallait que je me moque de lui, bien comme il faut.

« Pardon sa majesté le premier de la classe. »

Forcément je me défaisais de son étreinte alors qu'il me tenait par mon sweat bleu. Non mais, il se prend pour la reine des neiges faut qu'il se calme. En plus, j'ai entendu dire qu'il avait été promu à quelque chose de bien glorieux. Comme si cela suffisait pas maintenant il va pouvoir se la ramener tout le temps pour se la péter. AH ! Qu'il m'énerve, et en plus de ça, il m'a fait perdre le file de mes blagues, le gros tas était en train de réussir à se relever, non, non, non, ça ne devait pas être fini, on venait tout juste de s'amuser.

Bon du coup, on me connaissait assez pour ignorer quelques secondes Aokiji et me remettre à voler assez loin et au dessus du vieux riche pour tout simplement faire un souffle glacé, et PAF, il retombait. Sauf que cette fois-ci il allait se relever avec un bon vieux rhume comme pouvait en faire le porteur de neige, c'est à dire ma sainte personne. Enfin bref, fallait bien retourner voir l'autre coincé. Du coup je m'approchais de lui et me posait, oui oui, je marchais enfin et mettais mon bâton sur mes deux épaules tout en le regardant.

« Bon alors boucle d'or, on fait quoi là ? On s'ennuie au point de venir m'embêter ? T'as pas des gros méchants à poursuivre ? »

Ah, qu'est-ce que je me faisais rire parfois.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aokiji
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Re: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] EmptyVen 2 Jan 2015 - 21:06

Toujours aussi désagréable et insolent ce morveux. Un véritable boulet qu’Aokiji se sentait malheureusement obligé de surveiller s’il ne voulait pas que son cher cousin parte en vrille. Car oui, il s’agit là tout simplement de psychologie. Si on n’imposait pas de limites à un enfant voir même un adolescent, ce dernier pourrait devenir totalement hors de contrôle. Aujourd’hui Frost se contentait uniquement de faire des farces puériles aux passants. En faire glisser un sur du verglas, soulever la jupe de l’autre. Tout cela pouvait paraitre bénin, mais si personne ne le reprenait, ces farces continueront et gagneront en gravité, jusqu’à qu’il devienne un véritable délinquant et en conclusion une menace qu’il faudrait donc réellement prendre en considération. Si ça se trouve, c’était ce qui le motivait. Le jeune homme voudrait tout simplement attirer l’attention sur lui. Après le rejet de ses propres parents, ce serait tout à fait compréhensible.

Aokiji était tout à fait conscient qu’il agaçait son jeune cousin et à vrai dire, il ressentait un certain plaisir à lui faire, et bien, chier. Mais toujours pour son bien, bien entendu. De plus, il portait le nom des Samui avec lui et le blond se doutait bien que si Kakeshuou apprenait qu’un membre de sa race s’adonnait à de telles futilités il ne serait guère content. Et comme toujours, le vieux trouvera surement une manière de mettre la faute sur le Chûnin. Enfin bon. Voilà que Frost avait remis le couvert et refait tomber l’homme obèse. Aokiji leva alors les mains au ciel tout en laissant échapper un long soupire. Il est vrai que la situation avait un petit, tout petit aspect comique, mais de là à s’acharner, ça en devenait presque triste. Le Samui s’avança alors sur le bord de la toiture, le regard tourner vers le bas.


    « Les meilleurs blagues sont les plus courtes. Non, mais t’as quel âge franchement ? »


Le jeune homme mima alors une arme à feu avec sa main et la pointa en direction du gros lard. Plusieurs balles aqueuses jaillirent alors de ses doigts et se dirigèrent droit vers l’homme. En réalité, ce n’était pas ce dernier qu’il visait mais la couche de glace. Celle-ci se brisa sous l’impact des bagues, libérant ainsi le pauvre obèse de cette mauvaise blague.

Le Samui se tourna ensuite vers Frost, qui lui fit à nouveau une remarque insolente. Mais bon, il avait l’habitude maintenant. Mais « boucle d’or » ? Pour le coup Aokiji ne comprenait pas. D’où il avait des boucles déjà ? Enfin bref, il n’y porta pas trop d’importance. Il s’avança donc lentement vers Frost qui était redescendu de son perchoir.


    « Crois-moi j’ai mieux à faire que corriger tes farces de gamin. Le hasard a fait que nos chemins se sont croisés et tu sais bien que je ne peux pas m’empêcher de venir t’embêter à chaque fois que je te vois… N’est-ce pas mon très cher cousin ? »


Aokiji posa donc sa main sur l’épaule du gamin. Il avait le sourire aux lèvres, un sourire, mesquin… D’un mouvement vif, il exerça alors une légère pression à l’aide de ses mains et très vite une onde de choc électrique jaillit, foudroyant Frost sur place. Bien entendu, le Bras droit n’y était pas allé trop fort non plus. C’était son cousin après tout. Sa propre famille. Non, en fait la décharge était juste assez puissante pour engourdirent les muscles du jeune garçon pendant quelques secondes. Alors que ce dernier chuta sur le sol, incapable de se relever pour le moment, Aokiji s’accroupit afin de se mettre à son niveau et lui murmurer toujours avec le même sourire.


    « Alors ça te fait quoi d’être à la place de ce gros plein de soupe maintenant ? »


Le Chûnin cracha ensuite un liquide qui s’écoula le long de la toiture et créant un véritable toboggan de glace. Il y poussa donc son cher cousin afin que celui-ci s’amuse aussi, comme l’obèse tout à l’heure. Aokiji était tout à fait conscient que les engourdissements se dissiperont bien avant que Frost arrive au bout mais c’était déjà plutôt drôle non ?
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Frost
Samui Frost
Informations
Grade : Membre indécis du Shûkai
Messages : 58
Rang : C+

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Re: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] EmptyDim 4 Jan 2015 - 0:14


Il était si peu drôle, ce garçon. Frost se souvenait de quelques anecdotes à propres de lui ou alors de quelques rumeurs qu'on entendait un peu partout. Bon, notre Samui se fiait très peu aux rumeurs car bon nombre en circulait sur son cas. La meilleure qu'il eut entendre sur son cas c'était d'apprendre qu'il était en fait le fils caché de Kakeshuou mais que le vieux avait honte de lui et que du coup il l'avait largué dans les rues de l'ancien Kiri pour éviter de dire qu'il y avait un lien entre les deux. Fin bref, une énorme blague dont Frost savourait encore les goûts et couleurs.

Même parfois, il lui arrivait de dire que oui il était le fils du vieux. Bon Dieu que soudainement les gens respectaient Frost, genre ils se pliaient à ses désirs jusqu'à ce qu'ils découvrent que ce n'était qu'un gros mensonge. Remarque : cela lui permettait d'avoir de très bons repas parfois, des dindes grillées, tout ça. Mais bref, les rumeurs, c'était pas son truc au Porteur de neige qui trouvait que parfois elles étaient absurdes voir même complètement éloignées du sujet principale. La rumeur la plus bizarre qu'il avait entendu sur boucle d'or, c'était sûrement celle qu'il était en couple avec un homme.

Enfin, vu sa tronche de bon élève il devait bien être gay jusqu'aux jambes lui. Mais on s'en fichait mince, là y'avait Aokiji qui gâchait tout le délire de notre protagoniste là. Genre en mode James Bond, il s'y croyait trop en pointait avec son doigt et en tirant des balles là, juste pour finalement briser le sol de glace que Frost avait créer d'un simple coup de bâton. Il était bien le mec cucul la praline qui faisait chier tout le temps le Samui. Mince alors, quand on était Bras droit on avait pas de choses mieux à faire que venir perturber le terrain de jeu de Frost ?

« J'ai 18 ans, toutes mes dents. Et toi, t'as quel âge ? Au moins celui du vieux pour être aussi chiant. »

Ouais, il parlait de Kakeshuou. Car lui, papy, c'était l'exemple parfait qu'on entendait partout dans les ruelles du Shukaï. « Ah mais regardez, il est partit de rien et est devenu un homme si fort reconnu de tout le monde. » Qu'est-ce que c'était emmerdant pour Frost qu'on lui rabâche chaque jour, chaque heure voir même chaque minute qu'il n'était que le mauvaise élève, le pauvre enfant voir même le sale gosse. Non mais merde quoi, il n'était pas rien, il était le Porteur de neige et dans tout ce malheur il apportait le sourire aux enfants.

« Le hasard fait aussi en sorte que tu restes à me coller maintenant ? Car tu peux me croiser mais t'es pas obligé de venir me parler. Les gens vont croire après que j't'aime bien, sa seigneurie. »

Une petite révérence pour se foutre de sa gueule. Bien sûr Aokiji lui, avait d'autres plans en tête. Il attrapait alors l'épaule de Frost comme si c'était quelque chose d'amicale. Mais non, ça puait, ça puait trop à 3 km le coup de salop qu'il allait faire alors forcément, Frost réagissait en conséquence. Une fine couche de glace recouvrait la peau de là où Aokiji le touchait, et paf quand la décharge électrique arrivait en mode surprise, la seule chose qui venait à Frost fut sa projection contre le sol.

Ah, vraiment ? Il voulait jouer à ça ? Il voulait faire le beau gosse de ses dames, monsieur le bras droit et premier lèche cul mondial ? Très bien.

Frost se relevait lentement, se frottant l'épaule, puis il regardait l'autre con. Il allait le regretter, très vite. Le porteur de neige pointait son bâton de bois vers Aokiji.

« Dégage, pauv' naze »

Et hop, lui il jouait le méchant le Frost. Un dragon de glace sortait du bâton, il se prenait pour qui, l'autre ?

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aokiji
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Re: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] EmptyDim 11 Jan 2015 - 17:40

La petite farce d’Aokiji ne semblait pas avoir été du gout de Frost. Voilà qu’il pétait les plombs et créait un dragon Hyoton en plein centre-ville. Ce mec était un vrai boulet et pour la énième fois le Chûnin était obligé de régler tous les problèmes que ce gamin turbulent engendrait. Ils se trouvaient sur le toit d’un établissement fréquenté. Il pensait à quoi, bon sang ? S’il blessait quelqu’un avec toutes ces conneries ? Aokiji laissa échapper un long soupir alors que l’entité de glace s’apprêtait à le charger.


    « Non mais franchement… Qu’est-ce que je vais faire de toi ?... »


Le jeune homme dégaina alors son katana et y insuffla du chakra Raiton. Celui-ci se matérialisa sous la forme d’une immense patte de tigre. Le dragon fonça ensuite en direction du Samui, qui le trancha d’un trait à l’aide de sa technique au sabre. La bête se dissipa en plusieurs flocons de neige sous le regard surpris des passants. L’agitation causée par le cadet Samui avait attiré l’attention des civils, au grand damne d’Aokiji. Quelle honte. Deux officiers du Shûkai qui se livraient à de telles gamineries en plein centre-ville, c’était le comble. Et cela ne manquait pas d’agacer le Chûnin.


    « C’est bon ? T’as fini ? Tu agis comme un enfant gâté… »


Alors qu’il terminait sa phrase, Aokiji se rendit immédiatement compte du caractère déplacé de ses propos. La relation entre Frost et ses parents n’était en aucun cas louable. En réalité, il n’avait rien d’un enfant gâté, bien au contraire. Malgré son caractère exécrable, le Chûnin n’avait pas voulu lui faire de mal. Il l’appréciait, en quelque sorte… Se sentant un peu coupable, il voulait tout de même apaiser les tensions. Des deux, c’était lui l’ainé, et de loin le plus sage. C’est pour cela qu’il ne comptait pas, ou plus, rentrer dans les jeux puérils de son cousin.


    « Bon allez, arrêtons de nous disputer. Viens, je t’offre un bon chocolat chaud. »


Aokiji proposait une trêve. Il voulut surtout détourner l’attention de Frost afin que celui-ci arrête d’importuner les civils. Il s’avança donc vers lui et rangea son katana pour lui montrer qu’il ne souhaitait exprimer aucune forme d’hostilité. Cependant, le jeune Samui pouvait se montrer tellement imprévisible et surtout borné. Allait-il réellement souhaiter de fumer le calumet de paix avec son cher cousin ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty
Message(#) Sujet: Re: Douces gamineries [Aokiji love ♥] Douces gamineries [Aokiji love ♥] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Douces gamineries [Aokiji love ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-