N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyJeu 6 Mar 2014 - 1:34

@Samui Yuki a écrit:
Yamanaka Natsumi Vs Saibogu Seya

Très loin du Pays du feu et du vent, au pays du bois se trouve une vieille usine désaffecter autrefois utilisé par le pays du feu pour y construire diverses armes.

Natsumi : Tu disposes de cinq parchemins explosifs. Cette usine est un danger pour Konoha. Détruit là en plaçant les parchemins a des endroits stratégiques. L'usine dispose de trois niveaux et les cinq charges devraient être suffisantes pour tout détruire.

Je me fais chier. Complètement chier. Tellement chier que même me faire chier me fait chier. Si c’est pour dire à quel point je me fais chier… Ça fait quand même beaucoup de chier d’un coup non ? On s’en fout en fait. Ce que j’essaie vraiment de vous dire, c’est que je ne me suis jamais autant ennuyé de toute ma vie. Je n’ai rien envie de faire… Que ce soit entraînement ou recherche sur l’immortalité. La seule chose que j’ai un minimum envie de faire, c’est une mission. Sauf que le SEUL jour où je suis super motivé pour en faire une, bah on m’en donne pas. Mais par contre, quand je me prévois une journée détente, là ils ne se privent pas pour m’envoyer en mission hein ! Qu’ils sont cruels mes supérieurs…

Pourtant, je songe de plus en plus à faire une chose… Que je ne pensais pas faire un jour dans ma vie. Une chose que peu de Shinobi font en réalité. A vrai dire, la plupart d’entre nous, et moi en temps normal, nous essayons d’avoir le plus de temps libre possible. Très peu d’entre nous se rendent au palais de l’Hokage pour… Demander à avoir une mission. Si si je vous assure, c’est bien ce que je compte faire. Je suis déjà en train de préparer mon matériel d’ailleurs. Avec un peu de chance je vais trouver une mission avec un peu de fight. Ça fait longtemps que je ne me suis pas battu alors bon…

Une fois tous mes projectiles comptés et rangés, je me décide à partir de chez moi. Je prends d’ailleurs bien soin de fermer à clé derrière moi vu que mes parents sont en mission depuis quelques jours. Une mission d’espionnage d’après ce que j’ai compris. Un truc basique quoi. Comme à chaque fois qu’un Yamanaka fait de l’espionnage, ma mère va sûrement prendre possession d’un animal quelconque pour s’approcher des ennemis sans danger. Une des tactiques les plus courantes dans mon clan.

Sautant de toit en toit, j’arrive assez rapidement à ma destination. Pénétrant dans le palais de l’Hokage, je me dirige aussitôt vers la « secrétaire ». Une fois face à elle, j’arbore mon plus beau sourire.

- Bonjour. Que puis-je faire pour vous ?
- Bonjour, j’aimerais consulter les missions disponibles.
- Oh bien sûr, nous en avons pas mal en ce moment en plus ! Attendez voir… Celle-là est plutôt urgente et est réalisable en solo.
- Faites voir… Hum… Elle m’a l’air parfaite en effet. Je m’en charge alors !
- Tout est bon alors ! N’oubliez pas de venir faire votre rapport une fois la mission effectuée !
- Oui madame !

L’ordre de mission entre les mains, je quitte les lieux aussi rapidement que je suis venue. Théoriquement, ça devrait m’occuper pour la journée. Faire exploser une vieille usine désaffectée… C’est simple comme pour bonjour ! Enfin… s'il n’y a personne. Parce que oui, les usines désaffectées sont souvent sujettes à des squatteurs.

Enfin bref, nous verrons bien en temps et en heure ! Actuellement, il faut juste que je me rende à cette usine qui n’est qu’à quelques heures de Konoha. C’est donc en sautant une nouvelle fois de toit en toit que je rejoins les portes de Konoha, le tout, avant de me mettre en route pour ma mission. Usine, me voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyLun 10 Mar 2014 - 12:47

mission:
 

Non mais ahurissant. Je regarde la feuille avec les yeux les plus étonnés qui soit. Ma première véritable mission depuis que j'ai eux ce fameux accident. Pas une invention en poche et donc pas une technique Ninja, du moins presque pas, mais qui je serais pour refuser de faire mont travaille hein? Etant hors du village pour une sorte de crise d'identité, ma mission me fut confié par un lézard voyageur. Le trajet étant long, il fut muni d'un sceau de téléreportation affin de vaguer plus rapidement à travers les pays. Adepte des brochettes de lézard s'abstenir, celui-là file à une vitesse dont vous ne pourrez l'attraper. Ces bestioles sont vraiment utiles pour ce genre de chose. Ma mission, si je l'accepte sera de... Regardant de plus prêt, je me mets à lire la mission. Sacré bon de diou, se n'est pas possible? C'est la demande que j'aie faite au village, pour qu'un ninja s'en occupe. Récupérer un stock d'armes au pays du bois. Une information dont j'ai eux partent par des rumeurs courant dans une petite bourgade. La feuille met revenus en pleine figure pour que le commanditaire de la mission soit aussi celui qui la réalise. Dépité, je me mets à avancer. Moi qui pensais commencer mollo par un truc du genre tester des matelas ou veiller sur les bains publics féminins, se fut un échec total. Moi le fameux fonctionnaire proche de la retraite. Allez à la chasse à l'armement n'est pas vraiment pour moi. Quoi un faignant comme moi digne des plus grands fonctionnaires de Suna partirent pour des jours de marche affins de stocker tout ce stock. Bon après tout, on n'est pas mieux servie que par soit même, ce n'est pas ce que l'on dit?


Les jours et les nuits défilent et le temps passe. Huit jours de marche et me voilà enfin arrivé au lieu tant convoité. Le travail se doit de commencer. Mais pas avant une bonne douche et un bon repas après tout mes horaires sont des 8h00 du matin et il n'est que 7h50. Si mes collègues me voient commencer le travail en avance, ils vont en tirer une de ses têtes. Aller go la douche et me rassasier le gosier. La douche bien prise je me mets à sortir frai comme un gardon. J'ai l'impression d'avoir vingt ans de moins. Tout joyeux, j'approche du restaurant le plus prêt et propose en échange de faire la vaisselle d'avoir un repas gratos. Une proposition qu'on n'a jamais faite à ce restaurant qui fut plutôt bien accompagné. Une heure plus tard, l'estomac remplie et la vaisselle faites ou plutôt toute à la poubelle. Je m'approche puis réfléchis. Je suis un Sunajin dans un lieu qui est dominé par des Konohajin. Vaut mieux rester discret. Je prends mon bandeau, puis le mets dans mon sac. Continuant ma route, je me mets à voir une femme aller en direction de l'usine. Je m'approche, puis dis:

Yo jeune demoiselle. Dites moi, êtes-vous libre ce soir?

Quoi je suis en mission? Je suis au milieu d'un territoire ennemi? Ben ça ne veut pas dire que je ne me dois pas de tenter un coup d'un soir, eux je veux dire d'être polie.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyMer 12 Mar 2014 - 20:18

L’avantage de faire une mission en solitaire, c’est avant de ne pas attendre. Car oui, je sais qu’au fond de vous, vous savez à quel point c’est chiant d’attendre un coéquipier pendant des années aux portes du village. Là, je n’ai qu’à montrer mon ordre de mission aux gardes pour partir en toute tranquillité. Si ça c’est pas la belle vie ! M’enfin, restons sérieux. Cette mission est tout ce qu’il y a de plus sérieux, même si elle a l’air particulièrement facile. Peut-être trop facile même. Vu ma chance légendaire, il va sûrement y avoir quelque chose pour me compliquer la tâche…

M’enfin bref. Comme tout kunoichi qui se respecte, je trace ma route à travers la forêt en bondissant de branche en branche. Pendant pas moins de 5 heures, j’ai répété ce schéma. Limite j’ai l’impression d’être un lapin à force de bondir tout le temps. Seulement, je m’autorise une petite pause cette fois-ci. Je me cale tranquillement contre un arbre afin de reprendre mon souffle. J’ai beau être une kunoichi, l’endurance est loin d’être ma spécialité. Par exemple, si on écoute bien, en ce moment même ma respiration fait plus le bruit d’une vieille machine qu’autre chose. Sans parler de mon cœur qui fait la fête dans ma cage thoracique. Je crois qu’il a pas compris qu’il ne pouvait pas sortir… Ahlala, la dure vie d’un organe. Rester cloitré dans un endroit et faire toujours là, même chose.

Mais qu’est-ce que je raconte-moi… faut vraiment que j’arrête de partir dans des délires moi… ça devient grave si j’en arrive à imaginer la vie d’un organe. M’enfin bon, laissons ma connerie de côté. Je reprends la route encore plus rapidement pour arriver le plus tôt possible à ma destination, même si cette dernière se trouve à encore quelques jours de course. Heureusement, j’ai bien prévu de m’arrêter à un premier village sur mon chemin histoire de me remplir l’estomac et dormir tranquillement. Quand j’arrive au village cité plus tôt, mon ventre crie à la famine avec une multitude de bruit tous plus étranges les uns que les autres. Je me dirige donc dans une auberge où je vais trouver mon bonheur.

Pendant près de cinq jours, ce schéma se répète. Journée => Déplacement. Soirée => Manger. Nuit => Dodo. Même si ça reste un train de vie assez épuisant, je tiens la route jusqu’à arriver à quelques kilomètres de ma destination, dans un petit village du pays du bois. De ce que j’ai pu en voir, ce village doit vivre en partie grâce aux bucherons, comme quasiment tous les petits villages de ce pays à vrai dire. Il faut dire qu’au pays du bois… on ne manque pas d’arbre. Merci Sherlock on l’aurait pas deviné sans toi ! Oui je sais, je me parle à moi-même.

Mais alors que je me promène tranquillement dans les rues, une voix s’adresse à moi. Je me retourne et tombe nez à nez avec… un papy ? Oui oui, c’est bien un vieux qui vient de me demander si je suis libre ce soir… Mais c’est dégueulasse ! Je ne suis pas gérontophile moi ! Déjà que je suis difficile de ce côté-là alors un vieux crouton… Nan y'a des limites tout de même.

- Si je suis libre ? Qui sait… Je pourrais peut-être vous accorder un petit instant.

Doucement, je m’approche de lui jusqu’à rapprocher mon visage de son oreille.

- Mais je vous préviens… Ne comptez pas vous en sortir avec toute votre cervelle. Je vous viderais l’esprit jusqu’au plus petit fragment avant d’y introduire les souvenirs d’un rat dégueulasse. Est-ce que vous avez vraiment envie de terminer votre misérable vie en pensant que vous êtes un rat?

Je recule alors tout en le regardant avec un regard assassin.

- Je n’ai pas de temps à perdre avec les vieux pervers de votre genre.

Je fais alors volte-face en direction du nord du village, là où se trouve l’usine que je dois détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyJeu 13 Mar 2014 - 19:03

La vie d'un rat? Je ne comprends pas tout, mais ce que je sais, c'est que la vie de ce genre d'animaux ne me semble pas si mauvaise. Vivre sans se soucier de son hygiène, manger ce que l'on veut. Copuler autant que l'on souhaite et avoir une ribambelle d'enfants sans même avoir besoin de s'en occuper. En plus pour simplement être content, il nous suffit de brandir un morceau de fromage pour atteindre l'extase. La vie des simplistes est tellement bien que ça me donne de la jalousie. Enfin après avoir reçu un râteau monumental, je me dis dans ma tête:

Pff, elle n'est pas si bonne que ça en fait. Ouai on dirait même qu'elle a de grande chance de finir vielle fille.

Oui réaction typiquement masculine, mais qui c'est pas mal aussi imprégné dans les habitudes féminines envers leur copine. Vous dîtes non? Moi, je dis un grand oui, jamais vous gente féminine n'a dis une chose du genre: "Non mais cette péta..ce, elle ne ressemble à rien avec cet ensemble." À une top modelle draguent le mec qui vous plait. Enfin pas la peine de trouver d'autre exemple. Je suis sur que vous voyez déjà de quoi je parle. Enfin là n'est pas le sujet. La voyant partir ma virilité masculine en prend un coup. Si je n'ai aucune chance niveau drague. Autant ne pas perdre la face et tenter de faire copain, copain. C'est donc que je rattrape la jeune femme que je me met à lui dire:

Héé attendez-moi. Bizarrement, je vais dans la même direction. Vieux pervers n'est pas mon nom, ni non plus mon surnom, enfin même si cela peut être le cas. Heu enfin pas toujours. Bon arrêtons la catastrophe. Je m'appelle Seya , comme dans le mange des chevalier du zodiac, mais avec plus de virilité et toi? Pui-je t'aider en quoi que se soit? Tu ne peu refuser avec l'âge que j'ai tu me dois un minimum de respect et une aide ne se refuse pas. Évite aussi les choses du genre, Ok rend moi service et dégage. Se n'est pas du jeu et c'est méchant, indigne d'une fille civilisé. Ho, mais c'est quoi ce cache œil. Tu t'es fait mal?

Bon, après tout je pars en direction de ma mission donc tant qu'à le faire autant le faire accompagner. Ma route dans le lieu-dit ne doit pas être très longue et le dépôt d'armes doit composer d'une quantité d'armement plutôt imposant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyVen 14 Mar 2014 - 22:56

Quoi ? Le râteaux que je viens de lui mettre ne lui suffit pas ? Je n’ai même pas besoin d’écouter ce qu’il me dit vu que rien que sa voix m’énerve. Qu’ai-je fait au bon Dieu pour qu’on me donne un boulet pareil ?! M’enfin bon, je me retourne une nouvelle fois pour me retrouver encore face à… ça. Seya serait son nom d’après ce que j’ai compris. Ah mais attendez… C’est pas un nom de fille ? Enfin je ne sais pas vous, mais si on me parle de quelqu’un qui s’appelle Seya, c’est bien l’image d’une fille qui me passe par la tête… C’est peut-être à cause de ça qu’il veut autant affirmer sa « virilité ». Alors, on complexe mon vieux ?

Il continue dans sa lancé en me disant qu’avec son âge, je lui dois un minimum de respect et que l’aide qu’il me propose ne sera pas de refus. Nan mais je rêve… Le gars doit avoir mille ans, il essaie de draguer des jeunes filles et il ose parler de respect ? C’est une blague j’espère. Non parce que là c’est affligeant tellement sa connerie va loin. Déjà que je ne suis pas du genre à être respectueuse envers quelqu’un juste parce que « C’est inscrit dans la société », alors faut pas rêver. Si on veut mon respect, il faut le mériter. Or, il est loin de le mériter.

La suite, elle, m’arrache un petit sourire. Mon côté connasse profiteuse se voit tant que ça de l’extérieur ? Je ne vois ABSOLUMENT pas de quoi il parle quand il me prévient sur le fait de « Aide moi et après je te dégage ». Ce n’est pas du toooout mon genre. Bon ok, c’est exactement ce que je comptais faire quand il m’a parlé d’aide… Mais étrangement, je n’ai aucune honte, bien au contraire même ! Cependant, mon petit sourire s’en va immédiatement quand il parle de mon cache-œil. Par pur réflexe, je lui lance un regard plus qu’assassin.

- Ça ne vous regarde pas.

Au moins c’est clair. Même si ce n’est pas quelque chose que je cache à la vue des autres, je n’apprécie pas du tout que des étrangers me questionnent dessus. Qu’il s’occupe de leurs gros culs au lieu de poser des questions personnelles ! Est-ce que je lui demande la fréquence de ses rapports sexuels ? Non. Donc qu’il me laisse en paix avec ça. Bref.

- Votre aide ne me sera pas nécessaire. Ce que je dois faire est assez simple et rapide alors je peux me débrouiller toute seule.

Je reprends alors la route en direction de l’usine et je remarque qu’il va lui aussi dans la même direction. Il disait donc vrai… Il va vraiment dans la même direction que moi. Malheureusement, on dirait bien que je vais devoir le supporter encore quelque temps.

- Si on va vraiment dans la même direction… Je peux faire un effort pour ne pas être trop…directe et agressive.

Natsumi qui fait des efforts ? Oui oui vous ne rêvez pas, c’est en direct live sur Konoha TV.

- Alors… Où est-ce que vous allez exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyDim 16 Mar 2014 - 14:13

Demander ce qu'il s'est passé avec son œil ne semble pas vraiment être une bonne chose. Bon après, je demande ça simplement par curiosité, mais bon cela ne me gène guère d'être dans l'anonymats. Chacun à son petit jardin secret et personnellement, je ne suis pas non plus dépourvue de secret. Regardant le ciel briller un petit sourire traverse le grain de folie qui c'est immiscer en moi. Mon aide non rejeter, mais inutile, le calme dans cette boule de nerf semble venir s'incorporer dans son caractère plutôt bien trempé. Elle m'en fit même part oralement. Répondant d'un sourire de politesse, je me mets à avancer. Les pas que nous prenons nous menant de plus en plus proche du lieu de mon travaille. Cela peut même me laisser croire que la destination que nous portons en est de même. Moi, je sais pourquoi je suis là. Un travail simple et qui ne demande pas vraiment de difficulté à produire si ce n'est que l'on est en territoire ennemi. Enfin, cela est bien un grand mot au vu des histoires dont je n'ai aucunement agi. Surtout en sachant ou j'étais au moment des débuts de cette guerre.

Je me foutais guère des raisons qui ont poussés ses pays à s'en mettre plein la tronche, sauf la seule raison de comprendre ces geste est d'en éviter quelle tombe trop loin. L'humain est du genre à s'entretuer et il faut bien des gens pour savoir les arrêter quand cela va trop loin. Enfin après les paroles d'un vieux fou sont souvent prisent à la rigolade. Sauf exception prêt est quand ce fou menace votre vie avec une arme posée sur la tempe. Ou là se même fou fait bien plus peur que n'importe quel autre homme faisant la même action. Après plusieurs minutes de marche, la jeune femme se remet à me parler en me demandant ou je vais exactement. L'industrie étant à vue, je me mets à courir tout en disant en montrant le lieu du doigt:

Ben-là dedans. Je vais agrandir ma collection personnelle d'outil militaire.

Après je ne peux pas dire que c'est pour en faire des armes bien plus perfectionnées et surtout pour prendre des pièces dont je ne trouverais nullement autre part. Étant maintenant bien en avance, j'entre dans le bâtiment. Quoi qu'elle face, je ne pense pas qu'elle veuille démolir ce bâtiment, ha ha se serais marrent quand même. Enfin même si c'est le cas elle ne pourrait le faire avec un civile à l'intérieur. Cherchant dans les nombreuses sales qu'a l'entrepôt je peux remarquer que ce lieu est une ancienne usine de fabrication d'armes. Pièce de montage et aussi d'arme plus rudimentaire. Arrivant dans le lieu de stockage je me mets à voir l'armement tant convoité. Par chance tout ne m'est pas utile, il me faut simplement les pièces rares et avec mon œil aguerri je peux rapidement faire le tri. Prenant ce qu'il faut je fis mon pactage. J'entends du bruit et dis:

Il y à quelqu'un? Faite gaffe je suis ceinture orange de judo. Et je suis un type faisant un mètre quatre-vingt-dix et fait cent vingt kilos.

Quoi je n'ai jamais fait de judo, oui mais le reste et vrais, du moins presque. Bon pas un bruit je me casse.

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Hei2311
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyLun 17 Mar 2014 - 12:42

La réponse ne se fait pas du tout attendre, et je dois dire que je ne m’y attendais pas. Alors que nous arrivons à proximité de l’usine, le vieil homme m’indique tout naturellement qu’il a la même destination que moi. Génial… Comment je fais pour faire exploser cet endroit avec un civil à l’intérieur ? Le faire exploser avec ne me dérange pas trop à vrai dire… vu ce que c’est. Mais je doute que mon supérieur et sa famille soient trop de cet avis. Il ne me reste donc plus qu’à le faire sortir de force avant de tout faire exploser. Heureusement, mes techniques Yamanaka m’aideront à atteindre cet objectif.

Cependant, je n’ai pas le temps de mettre au point un plan que ma future cible s’éclipse dans l’usine. Pire qu’un gosse, il faut toujours l’avoir à l’œil. Huum… Quoique ça pourrait peut-être bien m’aider pour la suite qu’il se sépare de moi quelques secondes. Profitant que je ne sois pas dans son champ de vision, je fais apparaître un clone de moi. Simple et classique, le jutsu idéal pour cette situation. Ce dernier se dirige ensuite directement en direction de l’usine. Tout comme Seya, il pénètre dans le bâtiment par la grosse porte qui nous fait face.

Bien voilà, une bonne chose de faite. De mon côté, je me précipite pour poser les parchemins explosifs sur les fondations extérieures et le toit de l’usine. Vu sa taille, ça risque de prendre quelques minutes pour en placer partout… D’ici là, il faut que mon clone s’occupe de Seya. En parlant de mon clone, quand celui-ci rentre dans l’usine, le vieil homme questionne immédiatement s'il y a quelqu’un. A-t-il déjà oublié mon existence ? Alzheimer te guettes mon vieux. Il insinue même être ceinture orange de judo… Il est au courant que la ceinture orange n’est pas difficile à avoir ? Il doit sûrement confondre avec la rouge…

- Ce n’est que moi, pas de panique. Alors comme ça le matériel qui se trouve ici t’intéresse ? Tu comptes en faire quoi exactement?

L’art de gagner du temps. Parler le plus possible pour que j’ai le temps de placer un maximum de note explosif. Ensuite, je n’aurais qu’à prendre possession de son corps avec mon clone pour le forcer à quitter les lieux. ET BOOM. Je fais exploser l’usine. Merci au revoir, je n’aurais qu’à rentrer chez moi à Konoha pour faire valider cette mission. Un véritable jeu d’enfant.

- Si tu veux mon avis, tu ferais mieux de bien vérifier chaque outil. Ce serait bête de t’embêter à ramené chez toi quelque chose qui au final ne marche pas…

Oh oui si bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyMar 18 Mar 2014 - 16:49

Ouf ce n'est qu'elle. Par chance, car mon armement n'est pas au point. En gros je pars en mission, sans véritable matériel de combat. Même pas de quoi dépoussiéré ce lieu cradingue. Enfin j'ai le matos et il ne me reste plus qu'à partir. En fait se fut plutôt simple. Je pensais quand même croiser la route d'un Ninja de Konoha, mais pas un à l'horizon. Fiou, de toute manière, il n'y à rien d'assez illégal pour m'envoyer dans les geôles. Au pire des cas j'aurais une amande qui ne viendrat jamais à destination vue que je ne suis pas d'ici. Se montrant, cette femme commence par me rassurer pour ensuite me poser des questions. Houla, il y à anguille sous roche. Cette femme ne fut pas vraiment aussi plaisante et aussi prestant à discuter avec moi et maintenant la voilà en train de commencer les politesses. Très louche, trop louche. Une femme quand ça devient trop gentil ça peut signifier que deux choses. Soit elle est en rade de tune et veut qu'on lui paye quelque chose, en gros lui dépanner de l'argent. Soit elle doit ou devras se faire pardonner de quelque chose. Le premier cas ne me semble pas vraiment probable. Sauf si elle veut me faire payer les armes, mais bon vue qu'elle ne sont pas à elle, ce n'est pas ça. L'autre solution peut être possible. Enfin dans le passé, je ne vois pas ce qu'elle peut se reprocher pour de telles prestances. Cela signifie donc qu'elle me joue un mauvais tour. Répondant quand même par politesse, oui car je suis polie, je me mets à dire:

Pour les pièces démontées. Je vais crée des choses et d'autre.

Là d'un coup, elle continue ca prestance, oui c'est bon cette fille me la fait à l'envers. Hé, mais elle oublit mon âge ou quoi? Elle pense que c'est la première femme que je vois? J'en ai eux plus d'un râteau, hheeeeuuu, je veux dire rencard. Montrant un à un plusieurs objets, je me mets à dire en même temps que je montre les différentes pièces:

Marche, marche, marche, ne marche pas, ne marche pas, marche. J'ai un œil pour ça. Enfin, comme j'ai dis rien à battre que ça marche ou non, c'est les pièces qui m'intéresse. HHoo regarde un robot en mouvement.

Je dis en regardant juste derrière elle. Bien sur, rien n'y est mais, j'en profite pour me faire la male. Sortant de la pièce, le temps qu'elle revienne sur moi, je me mets à courir avec mes petites pates à un rythme soutenus tout en disant:

J'ai mes nouvelles pièpièces, tralalilala. Et en plus je me suis fait une nouvel copine tralalilalaire et cela même si elle me prend pour un pervers.

Ben quoi vous n'avez jamais vu un vieux chanté. Ben voilà, c'est fait. Marchant dans le grand couloir, la miss aux cheveux violets ne va pas mettre longtemps à revoir de visuel le vieux fou. Partant droit devant, je prends un bazooka pour me faire une sortie. Après tout ce bâtiment est à l'abandon et il est surement prêt à être démoli. L'explosion faite. La borgne derrière moi. Plusieurs chauves-souris passent entre elle et moi. Pile au même moment où elle commence à dire des mots dont je n'ai pas du tout entendu es, des injures? Des mots me disant de l'attendre? Où es autre chose? On s'en fous après tout, elle ne me voit pas en pâture, donc vue que j'ai ce que je veux, autant partir de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptySam 22 Mar 2014 - 20:08

Comme prévu, le petit vieux commence à tranquillement répondre à mes questions pendant que je place tranquillement les parchemins explosifs. Enfin… il ne me répond pas vraiment à moi… mais à mon clone… Ouais ‘fin vous avez compris quoi ! Notre cher Seiya compte utiliser ces pièces afin de créer d’autre chose. Intéressant, je ne savais pas que des personnes pouvaient faire des choses avec de simples bouts de ferraille.

Monsieur aurait l’œil pour voir si quelque chose marche ou non. Un œil d’expert donc. On peut aisément en déduire qu’il est entouré de machines depuis longtemps alors, et vu son âge ce n’est pas trop étonnant. On dit souvent que les plus vieux artisans sont ceux qui ont le meilleur coup d’œil. Je suppose que j’en ai un exemple sous les yeux. Après, artisan de quoi… Ça c’est une excellente question.

Subitement, le vieil homme m’indique qu’il y a un robot en mouvement juste derrière moi. Oh sérieusement ? Je n’en ai jamais vu. Curieuse, je me retourne pour au final tomber nez à nez avec… le vide. Huum ? Papy aurait des problèmes de vues ?

- Qu’est-ce que vous dites, il n’y a ri…

Il n’est plus là et les pièces non plus.

- OH L’EN**** !

Ce vieux con me la faite à l’envers ! Je savais que j’aurais dû le faire exploser avec ce bâtiment sans chercher à comprendre ! Heureusement, j’ai eu le temps de voir sa vieille touffe de cheveux avant qu’il ne tourne quelques mètres plus loin. C’est donc sans plus attendre que je me mets à sa poursuite. À peine ai-je fait un pas que je me connecte avec mon vrai moi, qui de son côté, a terminé de placer les parchemins explosif. Alors que je m’auto communique les informations, je continue de pourchasser Seya que j’ai dans mon champ de vision. Du moins jusqu’à qu’une nué de chauve-souris vienne bloquer ma vision suite à l’explosion d’un mur. Monsieur sait se servir d’un bazooka on dirait.

Instinctivement, après avoir reçu l’info, mon vrai moi se dirige immédiatement en direction de Seya en faisant apparaître quatre autres clones. Au moment de l’explosion du mur, je fais apparaitre un œil d’eau qui survolera la scène au cas où Seya me refasse un coup de pute. Au moment où le vieux sort de l’usine, mes quatre clones et moi-même descendons afin de lui bloquer la route. Nulle échappatoire pour lui. Il est encerclé et il y a un cinquième clone derrière lui, à l’intérieur de l’usine. Je le fixe alors d’un œil assassin.

- Donne-moi ça et je te laisserais filer. Essaie encore de me faire un coup de pute et je t’égorge sur place. C’est clair ?

Je lui laisse encore une dernière chance. Au moindre mouvement, l’un de mes clones prendra possession de son corps. Il faut dire qu’il ne peut définitivement pas fuir là. J’ai point de vue global sur lui. Derrière, un clone, tout autour, moi et mes clones et au-dessus… Un œil fait d’eau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyDim 23 Mar 2014 - 22:43

HHaaaaaa. Non mais se n'est pas possible. Cette fille est collante. Non, mais c'est fou. Voilà je le savais, elle est tombée amoureuse de moi et maintenant je vais mettre une plombe pour quelle ne me colle plus les basques. Enfin tout cela sans compter qu'elle n'est plus seul et sauf si c'est des quintuplés, mais cela ressemble beaucoup à une technique de multicolonnage. Cela sans compter par le fait que je sois maintenant plutôt bien entouré:

HHooo, mais tu es ninja? Puis je ne fais aucun coup, je veux simplement repartir avec ses pièces uniques. Quel gâchis de détruire de telles pièces, puis tu n'as surement aucune intention sur ses , sauf pour de rare , ces choses n'ont aucune . Elles peuvent devenir de véritable œuvre d'art.

En même temps que je parle une petite bombe fumigène se glisse hors de ma poche. Oups, le plus sur c'est de revenir au point de départ. Les lieux étant plutôt vastes et sans véritable planque, cela devient compliqué. Donc autant allez dans un endroit des plus obstrués. Pendant mon évasion bien entendue je lance sur les cinq clones des pierres qui devraient si se sont des clones les détruire tout en laissant la vrais sans dégâts apparents. Je suis peut être fou, mais de là à infliger des dégâts à une Ninja de Konoha sans aucune capacitée serait surement une grave erreur. Partant donc me protéger dans le bâtiment. Je vois un sceau qui ressemble à un sceau explosif. Mes méninges se mettent en ébullition. Je comprends plutôt rapidement les intentions malsaines de cette borgne. Elle veut tout faire péter. Mais si je pige bien ma présence même en devient une gène dans son travail. Elle a surement aussi comme ordre de détruire ses choses si honorables. Bon, se n'est pas tout, mais si je ne veux pas être égorger je devrais peut être lui enlever toute arme contendante de ses mains? Bon plus sérieusement. Je me dois de piéger ses sceaux. Après tout, je suis aussi un expert en Fuinjutsu donc cela ne devrait pas être compliqué de faire de ses sceaux explosifs autres chose. Courant de part et autre. Je prends sans vraiment prendre le chemin le plus cour pour éviter de me faire repérer le lieu ou le sceau est posé. Enfin de l'autre côté du mur. Faisant un trou au mur avec une arme silencieuse. Je prends le sceau pour le dessiner autrement. Comme cela si elle l'active. Se n'est pas une explosion qui se fera, mais cela fera apparaitre l'équipement que j'ai récupéré et enfermé dans le sceau. Ben quoi c'est encombrant et je n'ai pas de sceau sur moi. Il faut bien que j'en crée un avec quelque chose non? Bon courant par si et par la je tentais d'éviter de donner une localisation précise de ma présence et avec les raisonnements dans ses lieux ce qui est bien c'est que le bruit forme des éco qui rends ses sons bien difficiles à localiser. Après une marche certaine, je trouve un autre sceau posé sur un mur. Le prenant en main, je le remplace par un faux et garde celui-là. Me planquant avec ma petite taille. Je me mets à attendre caché qu'elle passe pas loin de moi. Quand je la verrais, je lui collerais d'une tape sur le dos son propre sceau. Quoi elle va avoir mal? Ben c'est pas ma faute c'est son sceau après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Rayah
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptySam 29 Mar 2014 - 15:41

Ah bah voilà que monsieur se met à parlementer. Bah bien sûr que je suis une kunoichi ! À croire que ça se voit pas assez sur ma gueule ! Genre déjà une fille avec un cache-œil, ça me fait déjà un peu penser à une ninja, mais LE détail inratable, c’est mes deux sacoches Shinobi accrochées à ma ceinture. Pour ne pas savoir que je suis une Shinobi, faut vraiment être con ou aveugle. Dans son cas, je pencherai plus pour le premier cas, et encore… L’adjectif est bien trop faible pour ce vieillard. Plus le temps passe et plus il se ridiculise.

Maintenant, qu’il est cerné, notre cher vieillard international tenté de négocier. Comme quoi ces pièces peuvent devenir de véritable œuvre d’art et blablabla. Nan mais il croit vraiment que je vais l’écouter ? Le mec me prend vraiment pour une conne en fait. S'il continue comme ça, faudrait pas s’étonner s'il crève seul sans personne à ses côtés. C’est vrai quoi le gars il…

Attendez… Il est sérieux là ? C’EST LA DEUXIELME FOIS QU’IL ME FAIT CA. Je vous jure que si je le chope je lui pète la gueule. Je vais lui étrangler son petit cou fripé. JE VAIS L’ASSASSINER ! Inspiration, expiration, inspiration, expiration. Il faut que je me calme… Natsuki m’a déjà dit qu’il ne faut pas que je m’énerve autant pour si peu… MAIS COMMENT JE FAIS AVEC CE MEC LA ! Pfioooou. Il faut que je reeeespire doucement… Doucement…

Le pire, c’est que les informations de mes clones arrivent les uns après les autres. Monsieur a utilisé le fumigène pour les détruire… Malheureusement pour lui, j’ai un troisième œil placé juste au-dessus de nous, ce qui va me permettre de savoir exactement où est-ce qu’il va sortir du fumigène. Sauf… qu’il ne sort pas. Ah ok, le gars il est retourné à l’intérieur. Sur le coup, c’était peut-être bien pensé de sa part… Cependant, il y a un petit détail qu’il a oublié.

D’un simple mudras, j’active tous les parchemins explosifs que j’ai posés tout à l’heure. Dans un tonnerre d’explosion, je recule de quelques mètres pour me mettre en sécurité. Par contre, je doute fort que le papy s’en sorte indemne… Dommage pour lui. S’il ne m’avait pas pris pour une conne, je n’aurais pas utilisé des moyens aussi radicaux. Qu’il crève, au moins j’aurais plus aucune chance de le croiser.

Pendant qu’un énorme nuage de fumé dû aux débris s’élève dans les airs, je ressors délicatement mon ordre de mission afin de le relire. C’est bien ce que je pensais, il n’est pas du tout indiqué que je dois détruire les armes qu’il y avait à l’intérieur. Ma mission était de détruire l’usine et c’est ce que j’ai fait. Je n’ai donc plus aucune raison de rester ici, que le papy arrive à récupérer des armes ou non. De toute façon, un véritable bricoleur arrivera à tirer profit de pièce détachée, même écrasé sous les débris de l’usine.

Bref, il ne me reste plus qu’à rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] EmptyLun 7 Avr 2014 - 17:56

HHHaaa, elle est méchante avec moi. Vite, il me faut fuir. Le problème avec les femmes, c'est que quand il y en a plusieurs dans un endroit souvent elles se lèguent contre nous les males. Pour cette femme se n'est même pas la peine, elle se multiplie pour palier à ce genre de problème. À coup de clones la voilà m'entourant d'une escorte de femme borgne au cheveu violet. Ha, la la, la jeunesse. Comment ce monde ne peut-il pas mal tourner avec ce genre de délinquante s'en prenant à un pauvre vieux sans défence. Non, mais regardez-moi. En plus je suis arrivé dans ce monde avec un handicap. La belle gosse attitude. Donc à cause de ça, j'agace aussi les autres hommes. Autant dire que je n'ai pas de chance. Enfin c'est comme ça et pour se faire respecter je me dois de prendre des options bien plus conséquentes. Bon, je me casse. Un petit fumigène trainant dans ma poche et hasta la bista. Enfin, pas vraiment, car à part le bâtiment, il n'y à pas grand chose pour semer la furie borgne. Partant donc de nouveau dans le bâtiment affin d'être bien caché de ça vu. Une chose plutôt étonnante survenue et ce que l'on peut dire c'est que c'est la plus grande peur des gaulois. Ben il s'est passé que j'ai eux le ciel qui m'est tombé sur la tête.

Etonnamment, d'après un calcul rapide de la racine care de l'hypoténus avec le périmètre de l'élastique de mon slip et de la longueur de la trajectoire du moustique en face de moi. Enfin en gros après un calcul bizarre se n'était pas ça. Non simplement des explosions faisant tomber le bâtiment sur ma tronche. Ni une ni deux, Prenant la direction d'un mur pilier. Je me colle à la paroi tout en faisant apparaitre d'un sceau, un bazar pour me protéger de se qu'il va tomber sur moi. Après avoir sortit je ne sais combien de choses dans le lot, il y a une tôle qui semple d'un coup d'œil rapide plutôt solide. La posant sur moi et l'artillerie que je convoite, je n'ai plus qu'à attendre le pire. Je me vois désormais sous un amas de gravats. Je fus même pendant un moment évanoui. Un truc genre une dizaine de minutes. Quand je me suis réveille, je fus plutôt étonné de voir la place de ma couverture bien douillette un dôme d'encombrant sur moi. Le temps de reprendre mes esprits, je me mets à me rappeler ce qui c'est passé. Je regarde le sac qui a pas mal subi. La moitié de mon artillerie est cassée, mais cela n'est pas vraiment grave vue que je veux récupérer simplement les pièces. Même si cela rend certaines pièces hors d'usage, je pourrais toujours créer des plants et les copier. Aprés un certain temps, je dois bien me mettre au travaille. Comment sortir d'un telle bouquant. Je regarde autour de moi, puis je remarque un petit passage dans le mur qui m'a protégé. Bougeant le sac pour sortir mon pied qui est dessous. Je laisse le sac puis longe le trou. Après avoir fait quelque mètres, je remarque de la lumière et retrouve rapidement la sortit. Il ne me manque plus qu'à ressortir mon sac et c'est fini. Après plusieurs heures à enlever les décombres au dessus de mon nouvelle artillerie. Je peux remettre la main sur mon sac. Puis prendre le chemin direction n'importe où sauf ici. Pour le rapport, je l'enverrais par courrier.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty
Message(#) Sujet: Re: La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La technologie contre l'esprit [Mission rang B VS Saibogu Seya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-