N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty
Message(#) Sujet: Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] EmptyJeu 27 Fév 2014 - 17:23

Spoiler:
 

Seul face à un membre de l'ANBU dans un bureau fermé, Natsuki s'attendait à se voir assigner une grosse mission. En général, pour les plus simples, les bureaucrates chargés de faire le tri dans les demandes se contentaient de faire parvenir un courrier au concerné par l'intermédiaire d'un messager. Pour les cas un peu plus complexes, les shinobis étaient convoqués, mais là encore, ça restait ouvert. Dans la situation actuelle par contre, il n'y avait que le Nara, le ninja masqué qui l'avait accueillit, et une confidentialité optimale. Autant dire que l'on cherchait à limiter les fuites au possible, et que sa mission à venir allait devoir se faire dans la plus grande discrétion. Le début de la conversation ne lui donna pas tort.

Après s'être assuré que la sécurité était au point, l'ANBU lui expliqua ce que l'on attendait de lui. Sans tourner autour du pot par un préambule chargé de belles phrases, il révéla qu'il s'agissait d'une mission d'escorte, et que la personne à protéger n'était ni plus ni moins que de la femme du Daimyo de leur nation. La guerre arrivant à son terme, le puissant gouverneur du Pays du Feu s'était décidé à remettre en état les relations commerciales qu'il entretenait avec différentes nations avant le conflit. En effet, même si Hi no Kuni avait maintenu la plupart des réseaux commerciaux, la guerre les avaient grandement détérioré. Le temps était donc venu de faire un état des lieux, et de décrasser les rouages qui en avaient besoin. La première étape était le Pays du Fer.

Malheureusement, faire voyager le Daimyo jusqu'à Tetsu no Kuni était particulièrement compliqué, et ce pour diverses raisons. Comme lesdites raisons n'influaient en rien la mission, l'ANBU ne jugea pas utile de les aborder. Ainsi donc, plutôt que risquer la tête du Gouverneur du Pays, il fut décidé que sa femme le représentera à l'étranger. Une perte qui serait bien sûr très regrettable s'il lui arrivait malheur, mais moins pour la nation du Feu que si c'était la tête de son dirigeant que l'on décapitait. De prime abord, le plan était simple : Natsuki sera chargé de l'escorter jusqu'à la frontière sans se faire remarquer, suite à quoi leur contact du territoire de Kumo les rejoindra et restera avec eux le temps que l'épouse du Daimyo règle les affaires qui requéraient sa présence.

Cela, ce fut la première partie de l'entretien. La seconde se passa en compagnie du gouverneur lui-même, sa femme et quelques hommes de confiance. Là encore, l'on lui rappela l'importance de sa mission pour le bien du Pays du Feu. N'apprenant rien de nouveau, Natsuki se concentra surtout sur l'apparence singulière des deux contractants. Pour avoir déjà vu leurs portraits, il avait en tête leur visage. Et justement, là, il ne les reconnaissait pas. Bien sûr, l'absence du chapeau ridicule qui attestait de leur fonction jouait déjà pas mal, vu que les regards se concentraient irrémédiablement dessus. Mais il n'y avait pas que ça. Le gouverneur par exemple ne portait pas la barbe habituellement, pas plus qu'il n'avait les cheveux longs. Pour sa femme, c'était à peu près la même chose, la barbe en moins. Connu pour ses cheveux noir geais d'une longueur à s'y perdre, elle arborait dans l'instant une chevelure blonde coiffée à la garçonne.

« Un déguisement. »
songea distraitement Natsuki.

Le Daimyo ne faisait donc confiance à presque personne ici, pour aller jusqu'à cacher son identité dans l'enceinte même de Konoha. Et il n'avait peut-être pas tort... Néanmoins, il avait fait en sorte que lui et sa femme soient méconnaissables, ce qui était une bonne chose : il ne fallut ainsi pas plus d'une heure pour que Natsuki se retrouve sur les routes, à faire cavaler son cheval devant celui de sa protégée, qui portera le nom d'emprunt Himiko le temps de ses pérégrinations.

Afin d'attirer le moins possible l'attention, le Nara avait opté pour un stratagème similaire à celui de son premier voyage dans le Pays du Fer, à savoir le port d'une tenue civile. Cela ne l'empêchait bien sûr pas d'être armé, loin de là. Tout comme Himiko et les quatre suivants qui l'accompagnaient, il avait enfilé des bottes de cavalier à large rebord, et un pantalon d'équitation d'un brun terne. Sa cape de voyage sombre battait dans son dos au rythme de la course de sa monture, cape que deux broches maintenaient accrochée à son pourpoint assortie. Les six voyageurs avaient l'air on ne peut plus quelconque, à un détail près : Natsuki était un cavalier pitoyable. Il n'avait encore jamais monté de cheval dans sa vie, et celui qui le transportait devait s'en rendre compte car il faisait la forte tête. Rien à voir avec la femme du Daimyo, laquelle donnait l'impression d'avoir fait galoper toute sa vie. C'était probablement le cas d'ailleurs.

Bon gré mal gré, ils finirent tout de même par franchir la frontière du Pays du Feu pour pénétrer dans le territoire du Fer avant la tombée de la nuit. Ils ne tardèrent pas non plus à trouver le village où était censé les attendre leur contact de Kumo, une certaine Mairu Natsumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty
Message(#) Sujet: Re: Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] EmptyDim 2 Mar 2014 - 0:23

ROUND ONE
Tous au Galop !

Debout face à l’homme le plus important de Kumogakure no Satô, qui lui était confortablement installé derrière son bureau, la Natsumi écouta avec toute l’attention qu’elle pouvait accorder l’ordre de sa prochaine mission puis les informations importantes à savoir liées à celle-ci. Une mission de rang « A »; sa première de ce rang qui démontrait la grande importance de l’objectif à atteindre et qui présageait des risques très élevés inhérents à celui-ci. Elle qui se souciait pourtant peu des ordres qu’on lui donnait, était quelque peu étonnée qu’on lui conférait assez de confiance pour escorter la femme du Daimyo de Konohagakure no Satô, un village allié. Pourquoi donc avoir choisi elle, simple genin qui n’avait pas encore fait ses preuves, alors que l’importance de la mission requérait au moins qu’on y envoyait un chuunin ? Était-ce un test pour voir ce dont elle était capable ? Elle en doutait fort. Qui était-elle pour qu’on dérangeait le village allié juste pour une mise en scène dans le but d’évaluer sa petite personne ? La pensée de la Natsumi pouvait être interprétée comme un manque de confiance en ses propres capacités mais pourtant loin d’elle cette idée. D’ailleurs, elle ne s’était jamais demandé où se situait la frontière de ses aptitudes qu’elle n’avait jamais cherché à analyser.

Une fois de plus, ce fut avec un point d’interrogation dans la tête que la Natsumi quitta la pièce où on l’avait convoqué. Pour la énième fois, elle n’avait pas daigné exprimer ce qui lui trottait dans la tête, jugeant que là n’était que futilité qui ne regardait que sa personne. On venait de lui confier une mission importante et son devoir était de la mener à bien et non de remettre en cause le choix de son Kage. On l’accuserait surement de ne pas s’exprimer assez mais là n’a jamais été son point fort. Ses avis, elle les donnait que lorsqu’on les sollicitait. Excepté lorsqu'elle souhaitait semer la zizanie, désir qui était loin de l'animer présentement.

Son départ était prévu le lendemain de sa convocation et ce fut ce jour-là seulement qu’elle apprit que le déplacement se fera à dos d’un cheval pour tout le monde. Elle n’émit évidemment aucune protestation face à ce choix mais demanda sans la moindre hésitation si elle pourrait chevaucher un sanglier à la place. Proposition qui fit éclater de rire son interlocuteur mais qui, face à l’expression qui était restée si sérieuse de la jeune femme réputée pour sa personnalité quelque peu excentrique, finit par comprendre qu’elle était sérieuse. Il lui déclara alors que là était une chose impossible. Puisqu’elle n’avait pas le choix, la binoclarde attrapa alors la bride du cheval qu’on lui confiait puis tenta tant bien que mal à monter celui-ci. La bête, sentant sans doute qu’elle avait affaire à une cavalière novice, fila sans plus attendre, manquant de la faire tomber en arrière. Heureusement que ses jambes, habituées à s’agripper contre le corps d’un sanglier en furie, lui avaient permis de rattraper son équilibre. Ce fut donc au galop indépendant de sa volonté et laissant des bordels le long de son chemin à cause d’une monture non domptée que la Natsumi quitta le village caché de Kaminari no Kuni en direction d’un village à la frontière de Tetsu no Kuni. Endroit où avait été fixé son rendez-vous avec le reste de la troupe.

Le long trajet effectué sans le moindre arrêt avait permis à la Natsumi de faire comprendre à sa monture que c’était elle qui commandait. Après une dizaine de kilomètres de chevauchée sauvage, le cheval, dont elle ne connaissait même pas le nom, finit donc par lui obéir complètement. Ce fut des pas tranquilles, ordonné par sa nouvelle maîtresse, que l’animal piétina le sol du village où sa cavalière devait faire une halte pour attendre la Dame du Pays du Feu et ses suivants et protecteurs. Après être descendue de la bête de transport, la kumojin porta une main à la hanche tant elle avait mal au bas du dos comme si elle avait pris cent ans subitement. Quel déplacement vraiment éprouvant; elle aurait préféré marcher à pied si on lui avait laissé le choix. Elle s’étira ensuite pour tenter de faire passer ses courbatures tout en se dirigeant vers l’unique auberge du village, où elle comptait se détendre en attendant ceux de Konoha. Elle n’eut pas à patienter bien longtemps. Six cavaliers firent leur apparition une heure et demie plus tard et elle va de l’avant pour les accueillir.

- Natsumi Mairu de Kumogakure no Satô ! J’espère que vous avez fait bonne route !?

La jeune femme détailla du regard les habits de ses invités. À côté d’eux, elle faisait vraiment tâche avec sa tenue digne d’une écolière dévergondée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty
Message(#) Sujet: Re: Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] EmptyMar 4 Mar 2014 - 18:08

Natsuki fut le premier à mettre le pied à terre, et constata que l'atterrissage n'était au final pas plus agréable que la chevauchée. Les fesses durs comme du cuir, le dos courbaturé et les jambes fatiguées, l'on pouvait aisément dire que le voyage n'avait pas été de tout repos pour lui. Le manque d'habitude se payait, et la comparaison se lisait aisément sur la posture des autres : toutes et tous étaient frais comme des gardons. Au moins le fait que les nobles s'amusaient à chasser la biche à dos de cheval pendant que les shinobis faisaient la guerre leur donnait un avantage de circonstance. Guidant les montures par la brides, trois des suivants les menèrent à l'écurie en bordure de la ville, tandis que le reste, à savoir Himiko, une jeune femme et Natsuki, prit la direction des habitations.

Comme chaque lieu de vie situé près d'une frontière, même le plus humble des hameaux, le village profitait de tout le nécessaire pour attraper les touristes. Que ce soit l'auberge et ses chambres accueillantes, les boutiques de babioles et autres fioritures '' typiques de la région '' ou encore '' le meilleur restaurant du Pays – auto proclamé - '', ce n'était pas les occasions qui manquaient pour le voyageur moyen de se soulager du lourds poids que constituait sa bourse. Pour autant, sur toute la liste citée précédente, il n'y avait qu'un seul établissement qui méritait l'attention du groupe : l'auberge très subtilement nommée '' La Descente de la Courtisane. '' Normalement, c'était ici que les attendait leur contact du Pays de la Foudre. Natsuki consulta une dernière fois la photo qui lui avait été fournit, puis traversa le premier les portes du bâtiment.

Malgré la fin de la guerre, le commerce et les voyages n'avaient pas encore très bien reprit, et cela se voyait dans la grande salle : bien qu'immense, il n'y avait pas une dizaine de personnes attablées actuellement. Un constat qui n'échappa pas à Himiko, dont le but du voyage était de justement améliorer cette situation. Ce que le Nara tatoué ne rata pas lui, ce fut leur contact. La réciproque fut aussi vraie. Il afficha un sourire.


« Enchanté. Vous êtes le guide que nous avons engagé pour découvrir la beauté du Pays du Fer ? »
questionna-t-il sur le ton de la conversation, avant de glisser à voix basse, de sorte à ce qu'elle seule l'entende. « Je m'appelle Natsuki, je suis le shinobi de Konoha. »[/b][i]

Les oreilles étaient partout, et mieux valait que le groupe, déjà nombreux, n'attire pas l'attention sur lui plus que nécessaire, ni la convoitise d'ailleurs. Ils allaient se faire passer pour des voyageurs désireux de découvrir la nation du Fer, et tant qu'ils étaient en public, tout dans leurs conversations ou comportements devaient renvoyer cette image. Déjà que leur accent du Pays du Feu trahissaient leur origine.

Une dizaine de minutes plus tard, toute la petite troupe était attablée dans l'attente de leur consommation. Un temps qui fut mit à contribution pour présenter chacun des individus présents. En premier, il y eu '' Himiko '', dont il n'était pas nécessaire de revenir sur elle. La femme du Daimyo du Pays du Feu portait toujours son déguisement, et les mêmes vêtements que ses suivants, ce qui les faisait tous passer effectivement pour un groupe de voyageurs sans hiérarchie plutôt qu'une maîtresse de maison entourée de ses domestiques.

Les deux suivants furent Asato et Atsuo, deux jumeaux semblable entre eux jusqu'à dans leur pilosité faciale. Cheveux courts et boucs taillés, ils avoisinaient la trentaine d'années de vie. Officiellement de simples touristes comme les autres, ils constituaient la garde rapprochée de la femme du Daimyo, et ce depuis près d'une décennie. Dissimulant chacun une longue dague accrochée à leur ceinture derrière leur cape, ils étaient en mesure de défendre leur maîtresse si le besoin s'en faisait ressentir. Ils n'étaient pas des ninjas, mais quelque chose dans leur regard laissait entendre que tuer ne constituait pas un problème pour eux, que ce soit en terme d'éthique ou de technique. Pour autant, tous deux s'affichaient comme forts sympathiques, et jouaient leur rôle assez naturellement.

Konata, une jeune femme qui devait avoir la moitié de l'âge des jumeaux, occupait le poste de domestique personnelle d'Himiko. Natsuki ne comprenait pas très bien la raison qui avait poussé le Daimyo ou sa femme à choisir quelqu'un de si jeune pour le voyage, mais il ne le discutait pas. Cheveux bruns, tressés dans son dos, elle demeurait la plupart du temps silencieuse. Plutôt réservée, il n'y avait pas grand chose de plus à relever chez elle. Du moins, c'était à cela que le Nara tatoué avait limité son observation. Les autres membres de la troupes semblaient la considéraient comme insignifiante. Cause ou conséquence de son mutisme ?

Le dernier membre importé de la noblesse du Pays du Feu se nommait Unsho. En terme d'apparence, il était l'opposé exacte de Konata. Porteur de lunettes et d'une barbe grisonnante, l'on comptait plus de sel que de poivre dans sa chevelure. La partie que sa calvitie avait épargné tout du moins. Marqué par les âges, il semblait tenir le rôle de scribe ou assimilé. Natsuki n'avait pas tout saisi le concernant. Il était question d'archiver la vie de sa maîtresse, afin de publier sa bibliographie lorsqu'elle passera de vie à trépas, ou quelque chose s'y rapprochant.

Et puis il y avait Mairu. Pratiquement inconnue de Natsuki, il avait tout de même eu droit à quelques informations sur elle, mais rien de concret. Dans l'immédiat, il lui voyait surtout l'avantage d'être une femme – difficile de passer à côté de ce détail ! - pour ce qui était de l'organisation des chambres : Himiko aura au moins une shinobi avec elle pour veiller sur son sommeil.

En parlant de sommeil, le temps était venu d'ailleurs d'aller se coucher dans les trois chambres qu'ils avaient réservé. La noble et ses suivants avaient passé le début de soirée à manger et faire connaissance à mots couverts avec leur escorte ninja, et la nuit n'en était qu'à son début, mais l'on jugea bon de se coucher tôt afin de se lever en conséquence.

Chacun disposa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty
Message(#) Sujet: Re: Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] EmptyMar 11 Mar 2014 - 20:10

ROUND TWO
Traversée de la frontière

Malgré que ses "invités" du Pays du Feu étaient habillés de la même façon, il ne lui était pas bien difficile de déterminer approximativement la position de chacun. Mairu était bien placé pour savoir que les accoutrements étaient un bon moyen de duperie mais son sens d'observation assez aiguisé de kunoichi, lui avait permis de reconnaître sans mal celle qui était en haut de la hiérarchie parmi la petite troupe. On dit que l'habit ne fait pas le moine et la scène qui se dévoilait sous les yeux de la jeune Natsumi confirmait la véracité de ce dicton. Il suffisait de détailler attentivement l'expression et la posture de chaque être qui composait l'équipe pour démasquer les mauvais acteurs. Le mauvais jeu de rôles de certains lui avait donc permis, malgré leurs déguisements plutôt réussis, d'identifier ceux qui l'intéressaient. La femme du Daimyo jouait parfaitement son rôle ainsi qu'un jeune homme tatoué sur les joues, un endroit bien inapproprié pour ce genre de décoration au goût de la kumojin, et sur qui son regard se posa avec plus d'instance puis elle finit par conclure que celui-ci devrait surement être le shinobi avec qui elle allait devoir collaborer. Chose que le concerné confirma de lui-même en se présentant discrètement à la jeune femme.

- Enchantée. Mairu pour vous guider.

Une présentation courte accompagnée de la courbette de la politesse. Il n'a pas failli bien longtemps à la binoclarde pour que ses suppositions se confirmèrent. Parmi les mauvais comédiens il y avait deux frères jumeaux, gardes corps de la Dame, un homme d'un âge assez avancé qui jouait une sorte de rôle d'observateur à la Dame et une potiche qui s'occupait du bien-être de la Dame. Que des présences que la kunoichi trouvait fort futiles mais primordiales à la Dame qui ne pouvait se permettre de se déplacer sans sa suite quand bien même la discrétion était un atout pour l'accomplissement de leur mission. Un succès qu'elle et son compère shinobi devraient assurer malgré la circonstance. Elle n'avait aucune donnée sur les compétences de son allié mais si les grands de sa Nation lui faisaient assez confiance pour escorter une femme aussi importante de leur pays, c'est qu'il devrait être doté des aptitudes qui lui permettraient d'accomplir sa mission. Capacités qu'on pouvait mettre en doute on voyant son physique qui n'avait rien d'extraordinaire mais Mairu n'était pas un être qui se fiait à l'apparence. Sa courte vie consommée lui avait inculqué qu'il ne fallait pas sous-estimer même un être sur le point de rendre son âme à son créateur.

La nuit s'avança autour d'une table où la Kunoichi elle-même fut invitée par la dénommée Himiko. Une délicate attention qui aurait pu faire plaisir bien des êtres mais dont elle se serait bien passée. Fidèle à sa personnalité discrète qui lui conférait l'image d'une fille distante voire froide, elle ne posa aucune question et se contenta de répondre de façon claire mais abrégée à l'interrogatoire qu'on lui faisait passer. La binoclarde était bien consciente qu'elle devrait faire l'effort de se montrer plus ouverte mais forcer sur sa personne était une chose qu'elle n'effectuait qu'en cas de nécessité absolue hors dans le cas présent, elle trouvait plus approprié de rester elle-même, même si cela lui octroyait une bien piètre image de sa personne. Au moins ses "invités" sauraient quel genre d'être elle était. Chose que la grande Dame ne mit pas d'ailleurs longtemps à comprendre car elle lui accorda le droit de s'éclipser. Chose que la Kunoichi effectua sans attendre mais au lieu de se diriger vers la chambre qu'elle allait devoir partager avec la servante timide, elle alla faire une ronde à l'extérieur se faisant la plus discrète possible pour ne pas éveiller de soupçon.

L'heure d'aller se couche sonna, chacun se dirigea alors vers sa chambre. La petite troupe avait réservé trois pièces pour la nuit. Celle du milieu fut occupée seule par la femme du Daimyo alors que les deux autres qui la juxtaposaient étaient pour ceux qui étaient à son service. Les deux jeunes femmes dans l'une et les quatre hommes dans l'autre. Très vite le silence régna dans l'auberge comme une invitation à se glisser dans les bras de Morphée mais n'oubliant pas son devoir, la kunoichi évita de sombrer dans un profond sommeil, laissant ses sens en alerte. Le sommeil était primordial pour la forme, chose dont elle avait grandement besoin pour le bien de sa mission mais paradoxalement cette dernière ne lui offrait pas la possibilité de le savourer pleinement sans courir le risque de faillir à son devoir de "protectrice".

Le lendemain, alors que le soleil ne pointait pas encore le bout de son nez, la petite troupe était déjà parée à franchir la frontière qui les séparait du lieu de leur destination à dos de leurs moutures respectives. Ce fut la kunoichi de Kumo qui ouvrit le chemin, bien qu'elle ne connaissait pas grand-chose de la Nation dont ils allaient fouler le sol. C'était un territoire allié à son village caché certes mais elle n'y était venue que pour quelques rares missions qui ne lui avaient point offert l'opportunité de jouer au touriste. Le regard à l'affût et les autres sens aux aguets, la binoclarde menait la petite troupe vers un endroit où le danger les guettait probablement quelque part. Elle n'appréciait pas vraiment le fait que la Dame de Konoha était exposée ainsi car elle devenait une cible facile à viser mais au moins le fait qu'elle était seule sur sa monture lui offrait la possibilité de galoper à grande vitesse. Ainsi à la moindre alerte, elle pourrait fuir plus rapidement la zone de danger ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty
Message(#) Sujet: Re: Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] EmptyMer 12 Mar 2014 - 14:28

Après s'être assuré que personne ne trainait dans les couloirs pour le voir, Natsuki se permit d'entrer le premier dans la chambre d'Himiko et l'inspecta rapidement. C'était plus une précaution qu'une nécessité, mais cela ne mangeait pas de pain. Bricolage rustique, il installa aussi une clochette reliée à un fil sur la porte, de sorte à ce que celle-ci s'agite à chaque ouverture. Ceci fait, chacun gagna son lit dans la chambre qui lui était attribuée. Les hommes d'un côté, les femmes de l'autre, La Femme au centre. Comme il l'avait été demandé, la chambre du centre était pourvue de porte communicante de part et d'autre afin de permettre une intervention rapide si nécessaire. Entrainés en conséquence, les trois hommes les plus capable de tuer dans la pièce masculine se relayèrent sur leur temps de garde afin de déjà s'assurer un rythme qu'ils maintiendront tout au long de ce voyage. La première nuit heureusement se passa sans heurt.

Au lendemain, ils reprirent la route. La ville avait beau être à but principalement touristique, personne n'avait de carrosse à vendre pour les voyageurs. Les sept voyageurs durent se contenter donc de leurs chevaux pour continuer, un moyen de transport plus rapide mais qui les laissait aussi plus exposés. N'importe comment, ils étaient assez nombreux pour dissuader d'une attaque de bandits sur les routes, même si la moitié seulement valait en effectif combattant.

Mentalement, Natsuki visualisait la carte des environs, faute de ne pas avoir les mains libres et les moyens de la consulter tranquillement. La première étape de cette entreprise au Pays du Fer était Matsuyama, une ville assez importante autant en terme de population que de Produit Intérieur Brut, mais dont l'essor commerciale a été freiné par la guerre. C'était donc les dirigeants qu'Himiko souhaitait rencontrer pour remettre aux goût du jour des accords arrangeants tout le monde – et généralement, surtout ceux qui les proposaient. Grâce aux chevaux, le groupe pouvait espérer y arriver en toute fin d'après-midi

Au cours de leur trajet, ils eurent tous l'occasion de voir les ravages qu'avaient causé les conflits sur une terre n'ayant pas encore eu le temps de cicatriser. Sillons déchirant le sol, chemins chaotiques, terre de cendres et débris de caravanes attaquées ponctuaient fréquemment le décors, rappelant autant le prix que chacun a payé dans cette guerre que le danger encore présent.


« Les combats ont beau être terminés, le peuple souffre encore des conséquences de celle-ci. »
avait observé Himiko alors qu'ils passaient devant les charognes de quatre anciens voyageurs déjà en partie dévorés par les vautours.

Même atténuée et perdue dans le martèlement des sabots, la voix de la femme du Daimyo dégageait une force de volonté impressionnante. Elle avait conscience de ce pourquoi elle était là, et ce n'était clairement pas pour faire du tourisme. Un mission importante l'animait, et l'avenir de beaucoup en dépendait. A Natsuki et Mairu de s'assurer qu'elle puisse la mener jusqu'au bout sans anicroches.


« C'est la première fois que vous êtes chargée d'une mission d'escorte ? »
demanda à un moment du voyage le shinobi tatoué à l'attention de son homologue kunoïchi après avoir suffisamment rapprocher son cheval d'elle.

Au terme de la journée, ils arrivèrent tous à destination sans encombre, hormis ceux inhérents à l'inexpérience équestre de Natsuki. Ils avaient bien dépassé l'un ou l'autre voyageur dans les deux sens de circulation, mais aucun ne s'était révélé être menaçant – sans doute même avait-il plus craint une attaque que l'inverse. Et si le Nara tatoué avait repéré une fois un groupe au loin de la route, celui-ci garda ses distances. A nouveau, les chevaux furent conduit vers les écuries par les jumeaux et Konata tandis que Unsho et les shinobis restèrent avec Himiko.


« Il n'est peut-être pas encore trop tard pour espérer être reçut par le bourgmestre. »
hasarda Natsuki qui balayait la place des yeux alors qu'ils pénétraient tous dans l'enceinte de la ville.

Encore fallait-il savoir où était-ce. Une question qu'il n'eut pas l'occasion de poser, alors qu'un homme armé d'un couteau se jeta sur un autre à un poignée de mètres d'eux seulement pour lui dérober quelque chose et prendre la fuite après l'avoir poignardé sous le regard horrifié de quelques témoins. Une scène du quotidien dans la partie bidon-ville. Natsuki ne lui accorda aucune espèce d'importance, pas plus qu'il n'esquissa le moindre geste. Cette affaire ne concernait pas sa mission, il n'avait pas à s'en mêler. Et il souhaitait sincèrement que Mairu partage cette même philosophie.

Ils n'étaient ni des héros ni des justiciers : simplement des bras armés sous contrat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty
Message(#) Sujet: Re: Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma femme pour une alliance [ Rang A - Natsumi Mairu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-