N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] EmptyJeu 20 Fév 2014 - 23:53


"On peut connaître la vertu d’un homme en observant ses défauts."


Il y avait eut tout d'abords des jours de soins intensifs pour mon œil, la guérison de ma plaie sous celui de droite. Des jours d’hôpital intensif, dans le noir le plus total, l'interdiction de bouger et de faire quoi que ce soit. Manger, dormir, je fus réduis à cela pendant plus d'une semaine. Puis il y eut, les souvenirs, les fragments d'un combat dès plus terrifiant face au Mizukage lui même. Un affrontement dans un lieu confit, celui du bureau lui même. Tant de choses qui ne cessaient de se croiser dans mon esprit, j'avais l'impression d'être dans le flou le plus totale. La blessure que m'avait faite le chef du village à l'oeil gauche m'avait complètement détruit ce dernier. Les médecins m'avaient annoncé une dure nouvelle, désormais je serai borgne. Il n'y eut pas de larmes, ni même de regrets, tout changea à l'intérieur de moi et non à l'extérieur, aucun signes de faiblesse, c'était ça la règle non.

Attrapant une nouvelle tenue que j'appréciais fortement. Je n'étais plus réellement le même. Mon oeil borgne était dissimulé par un grand bandage qui flottait au vent, un long manteau venait quant à lui me couvrir. Sur ce dernier, une corde était fixée, elle avait un but précis. J'avais obtenu les clefs de quelques cellules, j'avais pour rôle de surveiller certains prisonniers, la torture était un domaine dont j'avais le secret. Je ne ressentais pas la compassion, comme tout ninjas du village caché de la brume, mais j'avais quelque chose en plus, surement dans les méthodes. Attrapant alors un énorme chapeau qui trainait non loin de là, j'étais prêt pour les geôles du Misuto, passant près d'un miroir je pus encore apercevoir la cicatrice en dessous mon œil droit, le Mizukage n'y était pas allé de ma main mort. Quittant les lieux, j'observais mon poignet, le bracelet avec le pendentif de la Samui était toujours présent, sauf que désormais des bijoux offert par les infirmières s'étaient rajoutés, une façon de ne pas oublier ...

Il ne me fallut que quelques minutes pour parvenir au lieu voulu. Mes pas résonnaient dans tout le village, les clefs s'entrechoquaient les unes les autres, dans un bruit aigu, juste assez perceptible pour venir perturber votre attention. Mon chapeau bien incrusté dans mon crâne me permettait de bien dissimuler mon village à la vue de tous du fait de sa longueur. Pénétrant alors dans la prison, je me dirigeais vers le couloir du Samidare. L'ambiance était lugubre, sombre, je n'espérai pas mieux pour une telle entrevue. Arrivant au bout de quelques secondes devant la cellule, le déserteur était retenu par des liens l'empêchant d'utiliser son chakra, seul au milieu de cette cellule vide, dans une noirceur presque totale. Néanmoins je pouvais tout de même voir son visage, comme il pouvait voir le mien. Les barreaux de sa cage étaient la seule frontière entre lui et moi, drôle de situation désormais :
Voilà donc la légende dont tout le monde parle, finir entre des barreaux pour un homme tel que toi n'est autre qu'une erreur.
Respirant quelques secondes je vins m'appuyer contre le mur en face de sa cellule, relevant alors mon chapeau, je lui laissais découvrir mon visage, si il daignait le regarder. J'avais encore tant de chose à lui dire, l'observant il semblait bien pensif au fond de ce trou de rat, comment un ninja tel que lui avait-il pus finir là, avait-il autant échoué ? Je n'avais pas les réponses mais j'allais très vite le découvrir ...
Ton erreur était surement de t'attaquer à nous, une légende ne devrait pas se rabaisser de la sorte. Mais, l'erreur est humaine et tu n'es pas le seul à en faire, j'en paye le prix par la même occasion. Désolé de te décevoir si tu t'attendais au Mizukage, mais il ne juge pas nécessaire de te voir pour l'instant.
Méthode simple, il avait déjà du l'entendre, pour le moment je me contentais de quelques mots, il fallait que je lui rappel certaines règles, il devait bien sûr connaître les ficelles d'un interrogatoire, mais je n'avais jamais dis que j'allais lui en faire un. Nous allions parler lui et moi, ce qui était sur ? L'échange se ferait surement intéressant, continuons donc :
Tu vois, je me contrefous de qui tu es et même pourquoi tu en es arrivé là. Je suis juste déçu, je m'attendais à un combat titanesque face à un adversaire légendaire. Moi qui sentais en toi l'âme d'un guerrier, je ne vois désormais que l'ombre d'une réputation légendaire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Asshu Kaderik
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] EmptyMar 25 Fév 2014 - 15:03

-Je ne doute pas que ton Kage viendra... Il ne me faudra qu'un peu de patience pour cela.

A nouveau réveillé par un Kirijin. J'avais maintenant plus de vie sociale dans cette simple cellule qu'à l'extérieur de ces murs... Ils s'enchainaient les uns derrière les autres comme si je fus une attraction touristique. Parfois sous bon augure parfois non. Chacun se présentait à moi sous un style différent. Et comme d'accoutumée le premier contact était le plus important. La majorité d'entre eux tentait la présentation ferme. Non sans nuance de brin de distance dissimulé sous des paroles flatteuses. Ce qui passait justement le moins. L'un reçu mon propre sens au visage. L'autre mon indifférence la plus totale. Cette fois-ci, le jeune Kirijin nuance avec plus de brillant. Mais je sentais une terrible peur de ne pas bien faire. Bien faire quoi je n'en savais rien. Je ne me redressais pas du lit en répondant. Demeurant couché sur le dos le bras sur les yeux. Me lever m'ennuyait maintenant. C'est avec cette première réponse au ton las que je lui fis mon entrée.

-J'aimerais que vous cessiez de m’appeler légende. Cela ne vit que le temps de la mémoire. Samidare Teichirô. C'est mon nom et j'aime tout autant l'entendre. Je t'avoue n'être que peu intéressé par ce que tu racontes. Je ne vois d'erreur nul part. Je suis là, accompagnée de mes hôtes, bien nourrit et je vais avoir le loisir de converser avec le Mizukage sans n'avoir aucun de ses sbires autours. Car grâce à ceci (présentant le sceau sur les bras) et ces beaux barreaux il pensera qu'il n'a rien à craindre. Mais je t'en prie je peux quand même te donner un semblant de réponse.

Je me levais alors prenant la posture en tailleur et relevant le regard dans sa direction. Le Kaguya qui m'avait blessé le dos et frappé à nouveau dans le dos. Il devait savoir qu'il avait bien agis et que sans l'intervention du Jisetsu mes blessures auraient été bien plus grave. C'était pourquoi il se permettait ce genre de propos avec moi. je lui découvrais un visage de marbre. Désabusé par le ton de la réponse que je me devais de lui faire comprendre.

-Si tu es là c'est par mon souhait. Je visais la terre de ton pays. Toi et des coéquipiers n'êtes vivant que parce que vos poumons et vos corps n'ont pas eu a supporter toute les chaleurs de l'enfer. J'ai fais passer l'eau d'un tsunami de liquide et l'état gazeux. Ne pas vous achever vous a permit de me capturer sans devoir me tuer. Et maintenant je suis là. A écouter les arguments d'un jeune homme trop sûr. Tu vas un combat légendaire. Fait dire à ton Kage que j'enseigne le combat a qui le souhaite. Ses shinobis aurait moins à craindre mon genre d'homme sans avoir à envoyer une armée pour le vaincre... D'autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] EmptyMer 26 Fév 2014 - 2:09


« Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement. »


Il fallait bien croire que j'avais touché mon adversaire en plein dans le mille. Je cherchais simplement à le piquer un peu à vif, après tout je lui avais à peine parler de lui qu'il s'était montré dès plus bavards, je n'avais pas besoin qu'il m'en dise autant sur lui. Pour ce qui était du Mizukage, rien n'était trop sur, j'avais surtout bluffé et peut-être qu'il aurait raison sur ce coup. Je ne connaissais pas assez Hattan pour prévoir ses gestes, surtout qu'un captif de la sorte ne pouvait qu'attirer de l'intérêt. Mais attention, aux yeux de tous il n'était qu'un singe en cage, bon à faire rire et à divertir. Mais pour moi cela allait plus loin, je cherchais quelque chose d'autre chez lui. Je voulais savoir ses motivations, pourquoi ? La vie de déserteur était si nul, moi qui avait toujours rêvé de liberté, je le jalousais secrètement, je voulais savoir comment état l'extérieur. C'était pour ça que j'avais besoin de te rencontrer, raconte moi comment est le monde.

Décrit moi le monde, fais moi partager ton expérience. Mais pourquoi ferais-tu cela pour moi ? Mon village t'a capturé, pourquoi voudrais-tu m'aider désormais ? Le dresseur de Bijuu serait-il clément? Je m'imposais alors cette retenue, pendant quelques secondes je fus incapable de répondre à ses mots et pourtant il fallait que je parle. Il se méprenait sur certains points, il avait sauté les deux pieds dedans dans une stratégie plutôt simple. Teichirô voyons, je n'oserai jamais te dénigrer de la sorte. Il y a encore un niveau entre nous deux, mais rassures-toi dans le futur je dépasserai ce cap. Parlons un peu moins sérieusement désormais, laisse moi te faire découvrir une autre facette de ma personne :
Je crois qu'il y à méprise. Excuse moi d'avoir été si provoquant, mais je voulais simplement vérifier une théorie. Je reconnais bien ta valeur et force au combat ne t'en fait pas. Mais si je suis venu te parler ce n'est pas pour débrieffé d'un combat déjà gagné d'avance. Mais pour en savoir plus sur toi. Pourquoi un homme tel que toi se jette comme cela dans la bataille ? La liberté n'est pas si incroyable que ça ? Tu sais dans le fond je crois que je te jalouse ...
Marquant une légère pause je soupirai légèrement puis reprenais de plus belle, il se trouvait que c'était à mon tour désormais d'être un peu bavard :
Je n'ai jamais eu l'occasion comme toi de voyager, d'être libre, de voir le monde de ses propres yeux, je suppose que ça doit être beau. Tu sais tu es en prison, moi ça fait vingt ans que j'y suis et c'est marrant mais c'est là que je me rends compte qu'on aime ceux qui nous font du mal. Penses-tu que j'ai tort ? Je pense que tu t'en moque, mais tu seras une bonne compagnie aujourd'hui, j'ai du respect pour toi c'est ce qui fait que je ne te torture pas. Et ce n'est pas une question de "dresseur de bijuu"
Assis sur le sol contre le mur, j'observais le ciel que j'apercevais d'une fenêtre non loin, j'étais pensif et rêveur et même si il ne me répondait pas, je me sentais bien ici. Peut-être que je connaissais bien trop les prisons pour en avoir peur, je m'y sentais comme chez moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le maître des clefs ... [PV Samidare Teichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: QG du Misuto-