N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [Tentative d'Evasion] Du Jaune sortira du Noir [Ouvert Kumojins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

[Tentative d'Evasion] Du Jaune sortira du Noir [Ouvert Kumojins] Empty
Message(#) Sujet: [Tentative d'Evasion] Du Jaune sortira du Noir [Ouvert Kumojins] [Tentative d'Evasion] Du Jaune sortira du Noir [Ouvert Kumojins] EmptyLun 17 Fév 2014 - 13:59

Spoiler:
 

Les derniers jours avaient été plutôt agités relativement à la nature du lieu dans lequel Yanosa se trouvait enfermé. Sans pipier mot, il avait eu l'occasion d'écouter les conversations menées dans la cellule adjacente à la sienne, là où reposait Yuki, et s'était une nouvelle fois « émerveillé » de constater à quel point la condition humaine importait peu à ces chiens de shinobi. Loin, très loin de vouloir tirer l'Homme vers le haut, on aurait dit que le village de Kumo tout entier s'évertuait à le rabaisser plus bas que terre en tant qu'espèce, un constat affligeant mais qui n'était, heureusement, pas fait pour perdurer. Puis vinrent quelques chamboulements. Il y avait trois ou quatre jours de cela, Yuki et un autre prisonnier avaient été déplacés de leur cellule respective. La cohue que cela avait provoqué alors avait eu don d'attirer toute l'attention du Nukenin gardé captif, dont le corps s'était peu à peu bel et bien remis de ses blessures après un nombre incalculables d'heures passées à méditer et à stimuler autant que faire se pouvait la régénération de ses cellule. Aujourd'hui, son enveloppe était à nouveau prête à s'activer et à reprendre du service. Toutefois, un problème de taille se posait, maintenant que Yuki n'était plus dans la même prison que lui. Sans avoir pour autant misé dessus, le jashiniste s'était en effet dit que sa présence était destinée à faciliter son évasion, les shinobis de Kiri qui seraient venus la libérer ayant pu être en position de lui donner un léger coup de pouce à lui aussi en passant, de façon volontaire ou non.

Mais la jeune Samui devait s'être trouvée là pour d'autres raison bien plus obscures, en réalité. C'était sa psyché et l'influence que les mots du guerrier rouge avaient sur elle qui avait importé à Dieu, et non pas ce que elle, aurait pu apporter à Yanosa. Ainsi soit-il, s'était-il dit tandis qu'il avait écouté les conversations et les déplacements au dehors, se résolvant à trouver un moyen de s'enfuir par ses propres moyens. Il n'existait, à vrai dire, qu'une seule façon de sortir d'ici, et il la connaissait : une fois sorti de cette cellule, son chakra pourrait à nouveau inonder son corps de ses rayons et de son influence bienfaisante, de sorte que sortir de la montagne en elle-même ne serait alors plus qu'un jeu d'enfant. Le tout était de savoir... s'il allait devoir se dévoiler plus que nécessaire pour pouvoir y parvenir, ou non.

La manœuvre initiale, quant à elle, restait quoi qu'il en soit inchangée. Buvant le peu d'eau qui lui était accordée et les féculents qui garantissaient à son corps de ne pas dépérir, Yanosa attendit un moment calme de la journée, préparant les ustensiles qu'il avait pu se confectionner avec les morceaux de chaises brisés il y avait de ça une semaine, puis trouva une position adéquate dans laquelle se tenir. Positionnant son visage face aux barreaux pour plus de réalisme, il vrilla quelque peu son torse, laissant ses bras et ses jambes ballant de sorte à crédibiliser le tout et ferma doucement les yeux, la bouche à peine entrouverte. Puis il plongea. Yanosa, se détachant de presque toute attache au réel, se plia aux règles de l'esprit et laissa presque son corps livré à lui-même, ne laissant qu'un mince filet de conscience le relier à son âme. Il respirait toujours, ça oui, mais de façon si imperceptible que les grains de poussières eux-mêmes ne bronchaient pas devant sa bouche et son nez. Son cœur, une fois son régime diminué à son minimum vital, n'était plus qu'un lointain murmure qui se serait fait muet même pour un proche observateur. De visu, Yanosa était mort. Hélas, le plus dur restait à faire pour lui : non content de ne faire la ronde des cellules que très rarement dans la journée, les gardes en faction pouvaient tout aussi bien ignorer son état simulé ou ne même pas le remarquer.

Pour le guerrier rouge, une période de sommeil mortuaire prolongée commençait donc. Un jour passa sans que personne ne remarque quoi que ce soit ni ne s'intéresse à un corps immobile. La moitié du jour suivant fut du même acabit, mais alors que le second jour touchait à sa fin et que le jashiniste approchait des 48 heures passées en stase méditative, l'ennui le gagna soudain dans les tréfonds de son inconscience. Se réveillant pour ainsi dire d'un coup, il s'adossa à la paroi du fond, soucieux de trouver une moyen plus exotique de fausser compagnie à Kumo.

Spoiler:
 


[Tentative d'Evasion] Du Jaune sortira du Noir [Ouvert Kumojins] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Tentative d'Evasion] Du Jaune sortira du Noir [Ouvert Kumojins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Prison-