N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMar 11 Fév 2014 - 12:59

Qu'est-ce qu'une naissance ? Vous me direz que c'est le moment où une femme, une mère donne la vie à un nourrisson... c'est bien ça ? Et bien, il existe différentes naissances dans ce monde et je venais tout juste d'être « né ». Un type de presque vingt ans, qui disait naître ? Et bien oui, cela existe. Je suis Kenjumaru Gekei, Genin du Village de Kiri et grand inconnu de ce monde mais, c'est ma vie dans le présent. Vous pouvez me demander qui j'étais dans le passé, je ne répondrais pas parce que je détestais cette vie-là. Une vie de débauche à Mizu no Kuni n'était vraiment pas faite pour moi en fait, mais bon, revenons à nos moutons. Comme je le disais, j'étais à Kiri, j'avais une nouvelle vie, de nouveaux objectifs et pleins de bonnes choses. Seulement, la raison de mon existence n'était pas encore complète et il fallait que je l'achève. Mon prénom, Kenjumaru, venait de l'imagination de mes parents mais, mon nom était une autre histoire. Je l'ai hérité de ma famille et pourtant, à part mon père et la femme qui m'a recueilli, je ne l'ai connaissais pas. Je vivais reclus sans aucune nouvelle d'eux, c'est un peu normal non ? Toute ma vie, je me posais pleins de questions. D'où provient ce nom ? Les Gekei étaient-ils un clan puissant ? D'où venait mon étrange capacité de zoomorphisme ? Il fallait bien des réponses et quelque chose ou plutôt quelqu'un allait m'aider à en avoir. En effet, quelques semaines avant, j'avais entendu parler d'un quartier ici à Kiri, un quartier dans le centre-ville un peu dans l'ouest exclusivement habité par des Gekei, ceux qui portaient le même nom que moi ! C'était ce que je recherchais et je décidai alors de m'aventurer là-bas quand j'aurais un peu de temps libre.

Il était temps de compléter maintenant les « trous » vides de ma vie. En réalité, ma démarche n'était pas vraiment relationnelle mais, plutôt dans mon intérêt. Je connaissais mon pouvoir et je savais plus ou moins l'utiliser mais, je ne le comprenais pas. Sans base de compréhension, la perfection dans son contrôle n'existera jamais. J'étais donc parti là-bas uniquement pour m'informer et comprendre mes origines. J'étais donc arrivé au Centre-Ville en plein jour et il y avait beaucoup trop de monde. Je n'aimais pas du tout les grandes foules et en plus, il faisait terriblement chaud comme dans un grand four. De plus, je possédais un grand kimono noir sur moi ce qui attirait la chaleur. Sans plus m'attarder, je continuais vers l'endroit que l'on m'avait indiqué. Quelques minutes plus tard, j'étais déjà dans ce lieu. Il n'y avait beaucoup de monde en fait et les seules personnes là-bas, que je croisais, semblaient à peu près normales. Ils n'avaient ni mutation physique ou autres éléments étranges. En conclusion, il s'agissait surtout de citoyens et rien d'autres. En fait, je ne voyais pas l'intérêt de les questionner. De simples citoyens n'ayant pas l'habitude de combattre ne sont peut-être pas au courant des capacités héréditaires des Gekei. Il fallait trouver quelqu'un qui était au courant et je fus servi rapidement. Il y avait une femme qui s'avançait derrière moi. Elle était mince et assez mignonne mais, ce qui m'intéressait le plus était le fait qu'elle possédait certaines caractéristiques animales comme ses étranges pupilles. Elle était la personne qu'il me fallait et j'attendus alors son passage pour parler


Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1392119188-ichimaru-gin

    « Dites-moi… Vous ne seriez pas une Gekei par hasard ? Je me nomme Kenjumaru et je porte le nom que je viens de citer. Si vous êtes bien de ma famille, j’aurais quelques questions, voyez-vous. »



Spoiler:
 


Dernière édition par Gekei Kenjumaru le Mer 12 Fév 2014 - 23:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMar 11 Fév 2014 - 19:21

Je revenais de l'Académie, là tout de suite. Avec un pansement sur le nez, et un autre sur la joue.

On m'avait engagée pour une mission de surveillance. Professeur absent, blablabla, je devais surveiller les élèves en retenue. Pour ça, j'étais avec une autre fille, une Genin comme moi. Complétement stupide, la pauvre. Qui me parlait de sa vie, de ses vêtements, de ses amoureux, de ce qu'elle avait mangé à midi ... J'ai quand même tenu une demi-heure, sans rien dire, en grinçant des dents. Avant d'écraser mon poing dans son ventre. Ca m'avait tellement soulagée, sur le coup ... Et on aurait pu en rester là ! Mais nan, madame s'est cru trop bien pour s'arrêter ! Lorsqu'elle a repris son souffle, elle a décidé de me faire un coup de pute ! Elle m'attaque de dos, me saute dessus, me fait rouler au sol avant de me rouer de coups !

Bref, je vous laisse imaginer comment ça s'est fini. Elle a fini à l’infirmerie dans un sale état. Et même pas vraiment à cause de moi : Elle a fini par trébucher sur un truc et a cognée sa nuque contre un pupitre ...

Tout ça pour dire que les élèves ayant parié sur ma victoire ont gagné gros.

Me voilà désormais dans les quartiers qui sont les miens, ceux des Gekei libres. Devant moi, un humain tout ce qu'il y a de plus normal, avec un kimono noir. 'faut être un peu con pour porter un kimono noir avec cette chaleur ... Moi même ne portant qu'un simple débardeur et une petite jupe aux teints clairs. Bref, ça me concerne pas, il fait ce qu'il veut de sa garde robe. C'est un humain, ça sert à rien d'essayer de comprendre leurs voies ... Après tout, eux-mêmes ne les comprennent pas, pour vous dire !

Mais voilà qu'il ralentit le pas, sans que je le remarque. Voilà que je finis par le dépasser, de ma démarche rapide et assurée. Et voilà qu'il m'interpelle.

Je tourne la tête. Il a une tête de fouine. Et des cheveux blancs. Rien pour m'inspirer confiance. Alors quand il me dit son nom, direct, je le retiens pas - 'cause il est trop long. Alors quand il me dit qu'il est lui même Gekei, ça me fait froncer les sourcils. Il me prend pour une conne ou quoi ? Ce gringalet, un Gekei ?! Quoi que ... Ne faisons pas d'erreurs ... Mes pupilles dorées le transpercent comme des lances, alors que je me mets à le renifler sans vergogne. C'est bien ce que je pensais. Et voilà que je rendais le verdict.

- Tes questions tu te les fous là où je PENSE !

Je lui donnais un puissant direct au ventre, comme ça, gratuitement.
Il se prend pour qui ce petit connard d'humain ?! Il croit qu'il peut s'amuser à se faire passer pour un membre du clan et s'en sortir comme ça ?! Je vais le DEMOLIR ! LUI CASSER LES GENOUX ! ET APRES JUSTE APRES JE SERAI SATISFAITE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMer 12 Fév 2014 - 1:26

J’étais venu dans ce quartier pour avoir des réponses claires et j’étais mal tombé. En effet, en arrivant dans ce quartier, j’étais tombé sur une jeune femme assez spéciale montrant quelques caractéristiques animales. Je l’aurais comparé à un chat ou un truc de ce genre. Elle semblait calme à première vue mais, les pansements qu’elle possédait sur son visage laissaient penser autre chose. Elle s’était peut-être battu ou sortait tout juste de mission, aucune idée. Mais la chose la plus étrange et inattendu était lorsque je lui posai ma question. Je lui avais dit mon nom pour être sûr qu’elle ne me prenne pas pour un ennemi et elle fit l’inconcevable. Elle se mit à me dévisager bizarrement et à renifler fortement comme pour sentir mon odeur ou alors c’était une sorte de grognement. Bien sûr, elle termina par me frapper violement. Un coup tellement rapide et violent que je le vis venir quand il toucha mes abdominaux dans ce kimono. Un coup direct comme ça n’était vraiment pas commun ce qui me laissa penser qu’elle voulait vraiment me faire souffrir. Elle était timbrée ou quoi ? Me frapper de la sorte alors que j’étais venu pacifiquement pour lui parler. On n’est pas des animaux hein, on est civilisé normalement à Kiri ? Une vraie folle cette fille. Elle termina par une phrase qui me resta à l’oreille : « Tes questions tu te les fous là où je pense. ». Elle était d’une telle férocité, c’était accablant. Pour en revenir à la situation, je fis projeter un ou deux mètres plus loin, tombant lourdement tel un arbre que l’on venait de trancher. Je tombai sans aucuns appuis, le sourire toujours aux lèvres. Je vis les gens autour dévisager la scène scrupuleusement. Certains semblaient reconnaitre la jeune fille et connaitre son tempérament. Je dis ça parce qu’ils se frappèrent le front avec les mains avec un air agacé. Elle était donc comme cela tout le temps et ce n’était pas parce qu’elle était de mauvais poils aujourd’hui.

J’avais donc fini ma petite analyse au sol. J’étais donc avec une hystérique, colérique et timbrée… J’aurais mieux fait de parler à quelqu’un d’autre. Seulement, je n’allais pas la laisser gagner. J’avais beau avoir le sourire, l’air rêveur et avoir gardé mon calme, je n’allais jamais laisser ça passer ! Elle m’avait frappé sans raison et j’allais la déchiqueter. J’avais déjà préparé tout cela dans ma tête. J’allais lui couper un bras rapidement puis le pied droit lentement et douloureusement. J’allais l’assommer et l’emmener chez moi pour l’attacher. Une fois enchaînée, j’allais la déshabiller pour la démembrer complètement et écraser son joli petit crâne. Arracher son nez, ses lèvres et ses yeux. Couper sa langue. J’allais savourer ses cris de douleur ! Les uns après les autres. Mais, pour l’instant, il était temps de redescendre sur mon nuage et d’affronter la réalité. J’étais comme un con au sol, franchement, depuis deux minutes, je faisais le mort quoi ! Je redressai alors rapidement mes pieds avant de rire d’éclat, toujours par terre. Utilisant une grande impulsion avec mes pieds, je me redressai complètement verticalement devant celle qui m’avait frappé. Elle allait le payer cher. Je pris alors un air sinistre avec le sourire très large. C’est alors que je balançais ma main droite sur le visage de cette femme pour l’agripper. Mes très longs doigts étaient parfaitement aptes à tenir l’entièreté de son visage pour la soulever et ce que j’essayai de faire. Je ne voulais pas la tuer directement mais, seulement l’immobiliser. Il y avait du monde autour mais, aucune importance ! Ce n’était pas la première fois qu’il côtoyait du sang hein ! Posant directement ma seule main libre sur la manche du katana, je m’apprêtais à faire quelque chose.

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1392164641-ichimaru-gin-image-ichimaru-gin-36426024-640-480

    « Pourquoi m’attaquez-vous aussi sauvagement ?.. Jusqu’ici, j’ai été pacifique non ? Peu importe, je vais vous découper sur le champ, Femme ! »


Et voici ma réponse ! Je l’avais dit avec un ton parfaitement calme, tellement calme que c’était assez bizarre. D’un coup, je dégainai rapidement mon sabre et trancha dans le vif d’un coup sec. Un coup précis, j’avais pour but de trancher jusqu’à ses genoux pour l’empêcher de s’en fuir ou encore de m’attaquer avec efficacité à nouveau. Je ne sais pas si mon attaque avait fait mouche mais, je ne baissai pas ma garde après mon coup. Elle semblait assez agile pour esquiver un tel coup !


Dernière édition par Gekei Kenjumaru le Mer 12 Fév 2014 - 23:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMer 12 Fév 2014 - 19:10

Il se peut que, sans faire exprès, je l'ai tué. Mon poing avait rencontré son ventre, et le malheureux hère s'était abattu sur le sol comme une poupée de chiffons. Bon, okay, j'y avais pas mis toute ma force ... Mais un pauvre civil se prenant ça, je le mettais dans un sale état. Et vu comment il était immobile, je déduisais qu'il devait s'être évanoui sous le choc violent. Bien fait. Je crache au sol, avant de lui jeter un dernier regard dédaigneux. Bien fait, oui ... On ne s'amuse pas à tromper le clan comme ça. Sale petit humain, traître et vicieux ... Je voulais pas en arriver là (enfin, si), tu ne peux t'en prendre qu'à toi même.

Je me retourne, et reprends ma route. Un brin apaisée. Comme si cet acte de brutalité sourde était une bonne action. J'avais fait quelques pas, le menton haut. Avant d'entendre un bruit. Un bruit dans mon dos. Je me retourne, un brin surprise. Pour découvrir qu'une main agrippe mon visage. La main de monsieur Tête de Fouine. Je laisse échapper un petit cri de surprise, mes yeux s'ouvrant ronds. Et j'étais soulevée.

Puis il a commencé à me parler. Nyanyanya, ça se fait pas de frapper les gens comme ça dans la rue. OUAIS OUAIS C'EST CA ! Fais pas genre, je t'ai mis à jour ! Avec ton sale minois de vicieux, t'essayais de nous soutirer des infos, comme ça ! Je le sais ! Alors arrête ton petit jeu, t'as vu que tu pouvais pas avoir d'infos de façon gentille, alors maintenant tu le fais de façon méchante ! Classique. Pathétique dans le prévisible. Alors quand en plus, je remarque son bout d'acier, direct je suis convaincue que c'est pas un Gekei, si le moindre doute pouvait subsister. Un Gekei ne s'abaisserait pas à utiliser les armes d'un humain.

J'éclatais de rire.

- Ta gueule, pour voir.

Ma queue s'était enroulée autour de son bras, et avait stoppé la frappe qu'il avait prévu pour mon frêle corps. Et cette fois, pour me dégager de sa poigne, je lui balançais un coup de pied bien placé là où ça fait mal, et si c'est pas assez clair, sachez que c'est entre les jambes du pitoyable humain. Que ça ait touché ou non, je réussissais à m'extirper du corps à corps, et à mettre quelques mètres entre nous. Histoire de pouvoir avoir plus d'élan et d'espace pour mes prochains assauts. N'empêche que je me suis sentie obligée de lui dire, dans un ton haineux.

- Un Gekei s'abaisserait jamais à utiliser l'acier de l'homme comme tu le fais. Tu t'es trahi, malgré tous tes petits sourires ... Et tu payeras l'affront. Dans le sang.

Oh oui, dans le sang. Tout a un goût si exquis, trempé dans le sang ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyJeu 13 Fév 2014 - 2:47

Décidemment, cette femme avait vraiment beaucoup de répondant. J’étais toujours dans ce petit quartier habité uniquement par ma « famille » et je commençais à affronter cette étrange demoiselle. Elle m’avait frappé avec une telle force que je fus assez surpris. Elle ne semblait pourtant pas dangereuse et était assez mince mais, elle avait une sacré droite ! Je n’aimais pas beaucoup ses manières de toute façon et j’avais décidé de la « punir » pour son comportement en quelque sorte. L’agrippant de ma main, je l’avais soulevé brusquement avant de balancer un coup de sabre net et précis. Dans ma tête, le coup l’avait tranché directement en deux et j’étais victorieux. Son sang coulait en abondance au sol et elle me suppliait de ne pas la tuer. Seulement, la réalité n’était pas du tout identique. Pour une raison inconnue, cette femme possédait une queue, une vraie queue ! On aurait dit celle d’un chat mais, en fait, ce n’était pas si étrange. En fait, ça me soulageait, c’était la preuve qu’elle était elle aussi une Gekei, comme moi-même. Pour en revenir à notre petit affrontement, elle avait bloquée d’un coup brusque mon attaque au sabre et trouva une façon assez originale de se dégager de ma main. Enfin, je comparerais cette méthode plutôt à une attaque digne d’une môme se battant avec son petit camarade de classe qui avait volé son goûter par exemple. N’empêche, je n’avais pas eu aussi mal de toute ma misérable vie d’homme. Elle m’avait assené un coup de pied d’une rare violence entre les deux jambes, entre mes deux cuisses, en gros, là où ça fait le plus mal chez un homme ! Elle m’avait sacrement surpris en tout cas et la douleur monta du bas jusqu’en haut en un clin d’œil. J’étais bloqué sur place et le temps semblait s’être figé pour un cours instant à cause de mes castagnettes en miette…

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1392244911-telechargement

    * La douleur, la haine ou tous autres sentiments sont réservées aux faibles. Un véritable Shinobi peut facilement s'en passer, tel est mon Nindo, je ne dois pas flancher !


Le temps qui était figé avait repris peu à peu son rythme et mon corps continua à transpirer sous le soleil tapant. Je pouvais de nouveau bouger légèrement mes doigts puis ma main et mon bras et enfin mon grand corps. Il était toujours raide mais ce n’était pas le plus importante. Ils étaient en miette, son coup de pied les a réduits en bouillie ! Je parlais bien de mes bijoux, oui. Ils étaient passés à l’état de noix à cerises molles. Je ne les sentais même plus ! Mais, il était temps de reprendre mon souffle. Je n’allais pas la laisser gagner encore une fois. Déjà que sa droite meurtrière m’avait éclatée le ventre, maintenant une attaque en-dessous de la ceinture. Non ! Je n’allais pas en rester là. Un coup si traître ne devrait même pas être permis… enfin, je disais ça mais, c’était tout à fait le genre d’attaque que j’organisais parfois et je le faisais de façon bien plus violente. Seulement, bien avant que je puisse reprendre vraiment mes esprits, la furie avait dit quelque chose que je n’avais pas bien compris ou plutôt que je n’avais pas entendu entièrement. Je restai immobile devant elle quand la chose me revint alors rapidement à l’esprit. Cette phrase me resta au coin de la tête. En fait, depuis le moment où je lui ai adressé la parole, elle n’avait pas compris que j’étais un Gekei. Enfin, elle ne voulait pas le comprendre plutôt. Borné, têtu et violente. Heureusement qu’on lui avait donné un joli visage. Je l’ai dit moi-même, je suis un Gekei alors pourquoi s’obstiner à ne pas me croire ? Cette femme était vraiment un poison et oui, c’est moi la sangsue toxique qui le dit ! Enfin, même-ci celle-ci était vraiment timbrée, j’avais besoin d’elle. Si je ne la questionnais pas, elle qui s’y connaissait assez bien, je n’allais pas avoir de deuxième chance. Il fallait encore que je joue un peu l’hypocrite même-ci dans ma tête, elle était déjà disséquée chez moi. Je posai donc ma main sur son bras avant de faire une chose inédite.

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1392252472-500px-komatsu-surprised-by-baron-leech-ova

    « Je suis une sangsue, un homme-sangsue, un Gekei ! Et maintenant, vous me croyez ? »


Je l’avais fait, une transformation complète. En m’agrippant à cette femme, j’avais en quelque sorte établi l’endroit où j’allais me transformer puis me poser. J’avais d’abord transformé mes jambes puis mon corps, ma tête et enfin mon bras. J’avais bien sûr gardé la capacité de parler et la totalité de mon intelligence également. Je restai donc poser sur son bras, mon corps bavant sur sa main. Je n’aimais pas beaucoup ma forme complète car elle était assez petite et assez laide mais, j’aimais beaucoup le pouvoir et la signature unique qu’elle me donnait. J’étais un homme-sangsue et dans certains cas, j’aimais beaucoup cela. Mais, ce n’était pas tout. Vous vous souvenez de la phrase qu’elle avait prononcée, non ? Oui, la phrase que je n’arrivais pas à me souvenir. Et bien, sachez que celle-ci à une suite et je venais tout juste de m’en rappeler. J’en étais abasourdi par ce que je venais de comprendre. Sous ma forme de sangsue, je levai alors doucement le haut de mon corps visqueux et je pris alors la parole.

    « S’abaisser à utiliser l’acier humain… Vous voulez dire que nous ne sommes pas humain ?!»


Et oui, je vivais isolé du monde, ne l’oublions pas hein ! Je n’ai côtoyé que deux Gekei dans ma vie. J’espère que cette femme sera compréhensive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyJeu 13 Fév 2014 - 23:40

Avant, je pensais l'avoir tué. Maintenant, j'en étais sûre. Presque. Mais au cas où, j'allais quand même lui foutre dix ou vingt coup de pieds dans sa sale face de connard pédophile. Comme ça, pour être sûre, vous savez ce qu'on dit après tout : Ne jamais laisser de problèmes derrière soi. Alors quand je m'approche pour l'achever, mes pupilles palpitant d'une rare malveillance, voilà qu'il se redressait. Comme ça. Bon, d'accord, il avait l'air un peu secoué, mais c'est ce que j'attendais de lui. Mais quand, j'aurai été satisfaite si à la place, il était ... Comment dire ... PAS VIVANT ! C'pour ça que je lui dis sur un ton frustré.

- Tu veux pas me faire le plaisir de, je sais pas, mourir ?

A priori, nan, c'était pas dans ses plans immédiats.

Vu comment il s'est approché de moi, trop rapidement pour que je puisse mettre de la distance. Il a posé sa main sur mon bras, que je n'avais pas réussi à dégager à temps. Et là, là ! Il s'était transformé en une grosse sangsue toute moche, tellement moche même ! C'était limite scandaleux, genre si la mocheté c'était un crime, il serait direct en taule et condamné à la pendaison pour tout vous dire ! Mais c'était pas le sujet. Il me disait être Gekei. Et à vrai dire, sa transformation le prouvait à elle seule.

J'agitais mon bras, pour essayer de me débarasser de lui. Sans succès.

N'empêche qu'il y a eu méprise, une grosse même ! Ce que je lui fais remarquer, alors que je regardais ce que je supposais être sa ... tête.

- Pourquoi t'as pas commencé par là ?! Ca aurait été tellement plus simple, qu'est-ce tu peux être bête !

Je riais aux éclats, plus joviale pour le coup. Je ne lui tenais même pas rigueur pour avoir tenter de m'embrocher, et oui ! Je suis comme ça, moi. Je pardonne tout aux gens du clan, même aux plus vicieux d'entre eux, et pourtant, la sangsue, elle m'avait l'air dans le top niveau ! Qu'importe. C'est un cousin, et un nouveau dans la "civilisation". 'faut qu'il rencontre la doyenne et les autres. Oui, oui, oui.

C'est mon devoir.

- Viens, je vais te faire rencontrer quelques gens ! Des gens du clan, on s'entend, pas des petits humains. T'es pas là depuis longtemps si j'ai bien compris, c'est ça ?

Je hochais la tête doucement, pour moi-même, arrivant à des conclusions diverses et tout à faits personnelles. Puis je me souvenais de sa dernière réplique, juste avant que je l'embarque à travers le dédale de rues du Quartier Gekei. Une question à laquelle je répondais avec incrédulité, en fronçant les sourcils.

- Bien sûr qu'on est pas humains, tu crois quoi ? On est supérieurs, on est plus forts, on est pas animés par des sentiments aussi destructeurs. On a rien à voir avec ces gens là.

Définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptySam 15 Fév 2014 - 19:39

Elle avait soudainement changée de caractère ! C’était invraisemblable. Ce n’était plus du tout la même personne qu’il y a deux minutes. Je n’avais plus la fille violente devant moi mais, une personne compréhensive qui avait des qualités d’écoute. Je n’en revenais pas, ça avait fonctionné. En effet, ayant remarqué qu’elle avait une certaine hostilité envers moi et qu’elle n’avait toujours pas compris que j’étais de son clan, je décidai alors de lui donner une petite preuve, un os à rongé pour qu’elle puisse se calmer un peu. Même-ci je détestais cette hideuse forme, j’étais bien obligé et ça avait fonctionné. J’avais bien remarqué son air dégoûté pour cette forme mais, ce n’était pas le plus important en fait. Son visage s’éclaira et là, elle me regarda d’un air mélodieux et parla d’un ton doux. C’était étrange ! Elle m’avait demandé pourquoi je n’avais pas commencé par ma transformation. Pourquoi ? Parce que tu ne m’as pas laissé beaucoup de temps avant de m’attaquer ! Plus étrange encore, elle commença alors à sourire, puis rire et enfin braillée comme une dingue. C’était un rire aux éclats je crois, enfin bref, je n’avais jamais ressenti cette sensation donc je ne savais pas trop. Elle commença par être pensive et blablater un peu pour me parler. Elle voulait que je rencontre d’autres Gekei, faire la fête sûrement et tout le tralala. Enfin, je n’étais pas très attiré par ce genre de festivité mais, il fallait bien que je m’intègre un minimum pour ce que je cherchais. Il faut souffrir pour être parfait ! Enfin bref, elle s’élança dans les rues du Quartier Gekei avec moi sur sa main. Elle allait bien trop rapidement pour ma petite forme et j’étais secoué dans tous les sens comme un vulgaire hochet pour bébé.

    « Attendez Femme, vous allez trop vite, je risque de vom…»


Détrompez-vous, je n’avais pas vomi mais, j’avais basculé de sa main pour percuter sauvagement le sol et ça faisait vachement mal. C’était vraiment chiant, très chiant et douloureux par la même occasion. Me remettant sur le ventre, je levai la partie supérieur de ce corps gluant et je vus alors celle-ci froncer des sourcils comme pour m’annoncer un truc importante. Elle s’exclama alors sur la question que j’avais posée il y avait des lustres déjà. Elle m’affirma alors ne pas croire que nous, les Gekei, étions humains. Elle affirma que tous les Gekei étaient supérieurs aux humains et cela en tous points. Je n’arrivais pas à y croire, elle était comme moi, enfin aussi confiante que moi, enfin dans mon cas, les Gekei n’était pas une exception à mon arrogance, dans ma tête, ils m’étaient tous inférieurs. Seulement, il n’était pas nécessaire de le dire, elle pourrait être vexée. Enfin bref, il était temps pour moi de réagir. Me concentrant, je repris alors petit à petit ma forme humaine au sol. Limite à quatre pattes au sol, je me relevai alors tranquillement pour me dresser devant elle. Respirant un grand coup, je lui proposai alors de m’accompagner devant un bar à nouille juste à côté. Je n’aimais pas les nouilles mais, il y avait des boissons et il fallait que je lui parle à tête reposée. Arrivé là-bas, il fallait absolument que je lui parle.

    « La forme que vous venez de voir, je ne l’aime pas énormément en fait… elle est bien trop repoussante. Enfin bref, je ne suis pas ici pour parler de mes goûts. Vous avez l’air de vous y connaitre en ce qui concerne notre clan et maintenant que vous avez la certitude de mon appartenance au Gekei, je voudrais savoir notre vécu, nos coutumes, nos traditions, enfin tous ce qu’il y a à savoir sur nous. Vous pouvez ?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyDim 16 Fév 2014 - 23:10

Je ne pensais pas me déplacer rapidement. Si je voulais vraiment me déplacer rapidement, il le saurait, je tiens à le dire. N'empêche que je marche à vive allure, et que pour la pauvre bestiole en laquelle il s'est transformé, c'est bien trop vif. Pauvre petite chose, je compatirai limite à son sort ... Si il était pas aussi moche. Et si j'étais une personne animée de bonnes intentions. Bref, je m'arrêtais quand même, histoire de l'attendre. Qu'il reprenne sa forme humaine, histoire qu'il soit plus présentable (si c'était possible). Il prenait tout son temps pour se faire, et c'est en tapant le sol du pied que j'attendais. On n'attend pas pour rencontrer le clan, voyons ! Un peu plus d'enthousiasme quoi !

Mais on dirait qu'il préfère traîner la patte, et m'inviter plutôt à manger des nouilles. M'ouais. D'accord. Ca me va.

- Mais c'est toi qui paye.

Mon unique condition. Quoi que, vu à quel point il a accepté rapidement, j'aurai peut être dû en rajouter, hmm hmm ... J'y réfléchirai mûrement la prochaine fois. On se dirigeait ensemble vers le restaurant, où je m'asseyais sur une chaise en attendant qu'un serveur s'approche de notre table. Mon pair commença à me parler, de sa forme, et surtout du clan. Il voulait en savoir plus sur nous. J'acquiesçais pour moi-même. Mais pas avant d'avoir commandé le plat de nouilles le plus cher avec une boisson et un dessert. Oui, oui, autant faire les choses jusqu'au bout.

- Et si on en parlait après le repas ?

Oui, définitivement. Je serai bien plus ouverte une fois mon ventre rempli ! Comment ça ? Vous pensez qu'on peut acheter mon amitié en échange d'un peu de nourriture, comme on le ferait pour attirer une bête ? Du tout ! Quoi que ... Nan en fait. Mais c'était un premier pas pour avoir un début de sympathie. N'empêche que mon plat arrivait, et que je soufflais dessus alors que je portais à mes lèvres la première bouchée. Je soupirais, satisfaite. Et je daignais enfin répondre à ses expectations.

- Tu devrais pas avoir honte de ta forme animale, c'est ce qui fait de toi un être supérieur. Même si bon, d'accord ... T'aurais pu avoir plus de chance, mais ça reste une bénédiction.

J'acquiesçais, alors que je prenais une gorgée de ma boisson.

- Pour ce qui est de l'histoire du clan, hmm hmm ... Tu connais vraiment rien ? Vu ta tête, on dirait bien, hmm ... Pour faire simple, disons qu'on habitait avant dans les Marécages, et que suite à une ... *guerre civile*, comme ils l’appellent ici, le clan a implosé. Et c'est il y a peu de temps qu'une assemblée Gekei, appelée le Conseil des Marais, s'est formée ici dans ce village, pour retrouver et réunir tous les Gekei libres sous une même bannière.

Je lui souriais.

- Et ça a l'air de marcher, vu que tu te trouves devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyLun 17 Fév 2014 - 3:18

La discussion prenait une petite tournure intéressante, très intéressante. J’avais invité celle qui semblait être ma « cousine » dans un petit bar à nouille et elle en avait profité pour me soutirer de la tune. C’était l’ingratitude à l’état pur ! C’est parce que je suis un homme que je dois payer ? Non ! Vous les femmes, vous avez demandées l’égalité des sexes et pourquoi diable devraient-on payer ! Enfin bref, ce n’était pas si important, c’était comme-ci je n’avais rien entendu. J’étais très pressé, c’était d’ailleurs l’un des rares moments où j’étais pressé en fait. Il fallait à tout prix que je termine mon enquête sur les Gekei. Le pire était à venir. Alors que j’étais en train de dévoiler mon arsenal de question, elle se permit de m’interrompre pour me parler de sa faim. Enfin, elle avait plutôt dit de manger avant de blablater mais, c’est pareil. Déjà je paye, tu me laisses parler. Les bonnes habitudes se perdent de génération en génération, sérieusement. Accédant à sa requête, j’entamai donc mon cocktail frais et j’attendis alors jusqu’au moment où elle décida de me répondre. Elle me rappela qu’il ne fallait pas avoir honte de ma forme sangsue et tout. Enfin, elle avait aussi précisée que je n’avais pas eu de change. Oui, je ne l’aime pas cette sangsue mais, ses techniques, je les adorais. Je n’utilisais pas souvent la forme complète, j’optais le plus souvent pour la forme partielle, j’étais nettement plus beau même-ci je devenais mauve. Elle prit alors une gorgée très profonde de sa boisson et elle continua alors à me parler. Elle avait une sacré décente n’empêche, elle devait s’être exercé de différentes façons pour réussir ça…Enfin bref, mon esprit pointu n’allait pas prendre le dessus sur ma cervelle. Elle me raconta alors l’histoire de notre clan qui me paraissait assez étrange. On était de vulgaires habitants de Marécage et après une guerre civile, on se retrouve ici, à Kiri, avec les autres personnes.

    « Notre clan est donc présidé par une sorte de Conseil et nous venons d’un endroit horrible. C’est assez incroyable comme histoire en tout cas. Et dites-moi, vous en connaissez beaucoup de Gekei ici avec des transformations pas très communes ? Ou connaissant des capacités étranges… je cherche à m’informer encore plus, à la fin de cette journée, j’aimerais apprendre le plus possible sur nous… Ah oui, quelle est votre transformation à vous, en fait ?»


Il ne faisait aucun doute qu’elle me répondrait un truc comme chat, tigre ou lion. En tout cas, un félin. Sa queue et ses oreilles en disent beaucoup. Mais seulement, alors que je commençai à toucher mon verre, quelque chose d’inhabituelle arriva. La boisson déjà devant mes lèvres, je fus interrompu par un truc ou plutôt une personne qui avait fait l’irréparable. Mon verre était tombé, sur mon kimono par-dessus le marché, me ridiculisant par la même occasion. What ? Qui ? C’était à cause de bois provenant d’une habitation qui avait volé en ma direction, venant percuter lourdement mon crâne et faisant tomber par la même occasion ma boisson. Qui était l’idiot qui avait fait une telle chose ? C’était un type assez étrange. Il venait tout juste de sortir du mur en bois de la maison, il avait tout défoncé. Habillé en collant rouge et d’un masque, j’étais assez surpris. On aurait dit un vilain des animés pour enfant là. Il attendait sûrement son super héros qui allaient venir lui botter l’arrière et l’envoyer en prison. Sauf que malheureusement pour lui, il était tombé sur pire qu’un simple vilain, un Gekei enragé. Et oui, je crois que je commençais à adopter leur personnalité. Le type en collant avait également un sac sur son dos, une sorte de baluchon et je remarquai aussi quelque chose d’étrange. Il y avait des gens dans la maison derrière mais, il semblait mort étant donné le sang que j’avais vu. Un vol qui avait sûrement mal tourné. L’homme possédait aussi un Kunai et il était en train de s’enfuir en sautant sur les habitations. Je n’allais pas le laisser faire sa loi. Il allait le payer cher. J’allais le dépecer. C’est alors que je l’interpelai en envoyant l’un de mes propres Kunai vers lui. Il l’avait dévié et se retourna alors pour parler.

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1392603477-lupin-closeup

    « Un pauvre homme comme toi veut m’attaquer ? Je vais te faire la peau, toi, les cheveux blancs ! Toi et ta petite copine, vous allez vous faire allumer par une Super Star! »


    «Ah oui ?…Je vais vous faire regretter votre geste, de la façon la plus violente possible… »


D’un ton direct, une expression morbide sur le visage, je regardais alors Nodoka avec un grand sourire. Allait-elle se joindre à la partie ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMar 18 Fév 2014 - 0:45

Je fronçais les sourcils, très fort. Et regardais d'un air mauvais le cousin Gekei retrouvé. Qu'est-ce qu'il disait sur les Marécages ? Un endroit horrible ?! Mais t'y connais rien ou quoi ?! Les Marécages, c'est la Terre Bénite, la Terre qu'on doit un jour rejoindre à nouveau ! En temps normal, un autre Gekei qui me dirait ça il finirait la tête encastrée contre le mur. Mais il était nouveau, il ne connaissait pas nos voies. Alors je le pardonnais. Mais si il continuait avec ce genre de non-sens, nouveau ou nan, je risquais de perdre un peu patience à un moment et de faire des trucs que lui et moi on va regretter ... Et c'est pas à quoi vous pensez namého !

N'empêche qu'il faudrait peut-être lui répondre.

- Fais attention à ce que tu dis. Les Marécages, c'est nos origines, c'est sacré. Alors il faut les respecter, compris ?

Mon ton était dur, et mes pupilles avaient poignardées les siennes, froides. Mais je reprenais plus douce, après.
Après tout, j'ai jamais réussie à rester dure avec un pair.

- Il y a beaucoup de Gekei, et oui, je suppose qu'il y en a des aussi bizarres que toi ... Je connais pas mal d'Aigles, de Félins et de Serpents. Un ou deux requins, aussi. Et un caméléon. Et d'autres aussi, mais qui m'ont pas tellement marquées, vu que j'ai pas pu passer de temps avec eux. Et moi ? Moi ? Oh, je suis une félin. Une Once pour être plus exacte - merci Kiri pour me l'avoir dit. C'est un léopard des neiges.

Je m'étais sentie obligée de préciser. Après tout, moi, quand on m'a annoncée la chose la première fois, j'ai un peu dit avec un brin d'hostilité *Je sais pas ce que c'est cette merde, mais je refuse que ça soit moi*.

Mais voilà qu'un truc assez improbable se produit. Et quand je dis improbable, c'est genre au niveau *très improbable en fait*. Quoi que nan, la chose en elle même ne l'était pas. C'était l'accoutrement du triste individu qui l'était ! Parce que je vous explique, voilà qu'un cambrioleur habillé d'une tenue rouge et jaune se raméne, comme ça, avec son butin et son arme ensanglantée ! Genre *J'suis le maître du monde, regardez moi !*. J'avais juste haussé un sourcil, avant de lui dire à haute voix.

- Si le mauvais goût tuait, tu serais crevé depuis un bon moment bonhomme.

Et je pouffais de rire, satisfaite de ma vanne. Je sais, il en faut peu pour me faire rire, mais bon.

Je suis si marrante.

Mais voilà que je remarque mon pair Gekei redressé, le kimono tâché. Une poutre en bois à coté de lui. J'ai eu un peu de mal à faire le lien avec ce qu'il se passait, mais bon ... Tout ce que je comprenais, c'est qu'il avait envie d'en découdre. Et vu son regard, il voulait m'inviter à me joindre à la partie.

Je haussais les épaules.

- Tu fais ce que tu veux avec ce clown, moi je finis mon repas. Évite de saloper le sol, le sang c'est chiant à nettoyer.

Et je portais à mes lèvres une nouvelle part de nouilles, que j'avalais les yeux fermés, en pleine extase.
C'est pas du gibier, ça c'est sûr. Mais c'est quand même trooooop bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyVen 21 Fév 2014 - 21:06

Ce quartier allait toujours m’étonné tellement ce qui se passait ici était improbable. Alors que je trainais avec la femme que je venais tout juste de rencontrer, nous parlions depuis à peu près une heure. Je lui avais demandé cette fois de me raconter l’histoire de notre clan, ceux des Gekei. Je voulais tous savoir, maîtriser ce pouvoir était pour moi quelque chose de primordial. Elle me raconta alors l’histoire qui me paraissait assez étrange. On était de vulgaires habitants de Marécage et après une guerre civile, on se retrouve ici, à Kiri, avec les autres personnes. Je ne pus alors m’empêcher de parler et de vanner sur le clan ce qui avait eu comme résultat d’agacer ma très chère cousine qui se permit même de me réprimander. Elle me menaça presque, une chose que je déteste par-dessus tout. J’allais lui faire ravaler ses menaces un de ces jours ! Elle me fusilla du regard et ensuite baissa d’un coup la férocité de son regard. Celui était plus doux et c’est alors qu’elle me parla encore une fois. Elle me raconta alors qu’il y avait beaucoup de Gekei différents et plus étranges que moi. Je ne suis pas bizarre… juste unique ! Elle disait connaitre des Aigles, des Félins, des Requins et des Caméléon. Pas très étrange hein à part le caméléon qui pouvait être intéressant. Le plus marrant était que j’avais bien raison en fait. C’était une féline et elle me le confirma. Une once. C’était une sorte de léopard hivernal. Et en fait, elle ne le savait même pas, on lui avait juste informé. Par exemple, moi, j’étais une sangsue, un Dinobdella Ferox. La plus féroce des sangsues, la plus gourmande et la plus toxique. Enfin bref, après mon court monologue intérieur, c’est alors qu’une chose arriva, une chose assez improbable. Un mec en collant rouge qui ressemblait à un Super-Héros Masqué. J’avais rarement vu quelque chose d’aussi ridicule en fait. Intérieurement, j’étais mort de rire mais, extérieurement, je n’avais qu’une envie : le démembrer lentement ! Il allait prendre cher celui-là. Mais bizarrement, j’étais le seul débout et ma « cousine » n’avait pas daignée se lever.

Pourtant, il avait cassé les murs d’une cabane en bois dans le quartier. Elle continua à manger comme une gloutonne. En fait, c’était la seule chose qui l’intéressa. Elle balança alors une petite vanne rapidement sur son apparence et elle pouffa alors de rire, de nouilles débordantes de ses lèvres roses. Ce n’était pas très beau à voir. Mais alors que je jetai un rapide coup d’œil sur elle, elle se mit à hausser les épaules et affirma que je pouvais faire ce qu’elle voulait, elle ne se mêlerait pas au combat avant d’avoir fini de manger. La gourmandise est un péché ma chère ! Bref, je laissai alors celle-ci à son plat pour m’avancer un peu de mon adversaire. Même-ci je ne voyais pas la totalité de son visage, il semblait d’une rare laideur comme on en a jamais vu. Il était assez grand et plus baraqué que moi. Enfin, je ne l’étais pas du tout donc, ce n’était pas trop difficile de me dépasser mas bon, ne jamais juger l’apparence. Le plus frêles des corps que pouvait s’avérer être la plus forte arme que l’on pouvait avoir. Je sautai alors d’un coup, sortant un Kunai de mon kimono, c’est alors que je le pointai vers lui pour le transpercer. Malheureusement, il réussit à dévier mon attaque avec son propre Kunai et tira quelques projectiles vers moi. Ceux-ci étaient si mal lancés que je n’eus même pas le besoin d’esquiver. Il était faible, cela ne faisait aucun doute. Continuant ainsi dans notre petit duel, nous fîmes quelques échanges rapides avant de s’éloigner l’un de l’autre. Je l’avais lacéré l’épaule, la jambe et le ventre à coup de Kunai successive. De petites gouttes de sang coulaient de son uniforme lentement. Il n’était pas vidé au point de faire une hémorragie mais, il saignait quand même. Je le vis alors reprendre son souffle alors que mon regard était braqué sur lui. Il croyait vraiment que j’allais le laisser vivre plus longtemps. Mais c’est alors qu’il fit un truc assez étrange que je ne peux vraiment pas décrire. Il était déjà en lui-même quelque chose d’improbable et venait quand même de me surprendre. Souriant un peu, il siffla alors un grand coup et là….Surprise




Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1393010693-bioman2maskman

    « Mon pauvre homme, je t’avais prévenu et maintenant, tu mourras, Vilain. GEKEI RANGERS FORMATION ! Super Star Red Tiger! »


    « GEKEI RANGERS FORMATION ! Super Star Blue Wolf ! »


    « GEKEI RANGERS FORMATION ! Super Star Black Bull »


    « GEKEI RANGERS FORMATION ! Super Star Yellow Bird »


    « GEKE RANGERS FORMATION ! Super Star Pink Snake »


What ? C’était quoi ça ? Gekei Rangers Formation ? Super Star Couleur Animaux. Je tombai dans un rêve éveillé. C’est alors que d’un coup, des ombres étaient arrivés à vitesse grand V. Je n’ai rien compris. C’est alors là que je vis quatre autres énergumènes en collant correspondant au profil du type en rouge. Il semblerait qu’il appela les renforts. Des renforts très étranges en fait. Ils avaient tous des Kunaïs et semblaient à peu près entrainés. L’expression sur mon visage était béante et figée. Je n’arrivais pas à faire le lien avec ce qu’il se passait mais, une chose est sûre, ils avaient dit le mot Gekei et ça ne présageait rien de bon. Ils étaient de ma famille ? Aucune idée. Seulement, ils n’avaient pas terminés. L’un d’entre eux, celui qui avait dit « Black Bull » lança alors vers ma direction un énorme tonneau avec une facilité déconcertante. Il était aussi fort qu’un taureau, ce type ! Baissant de quelques centimètres la tête, le tonneau arrive en la direction de la femme-léopard, surtout vers son plat de nouille. Petit rictus sur le coin de la bouche, elle allait mal le prendre ça ! Retournant mon attention vers mes adversaires, c’est alors que je vis des problèmes, de très grands problèmes…

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1393011184-ejercito-smile-1

    « Et merde… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptySam 22 Fév 2014 - 16:01

Vous savez, il n'y a pas beaucoup de principes que je respecte. Pas beaucoup de valeurs que je défends. Tout ça pour vous dire que profiter d'une bonne nourriture, c'était quelque chose qui me tenait à coeur. Je profitais du moment, des saveurs, des tacts et des fragrances. Le temps passait au ralenti, mais parfois il était tout accéléré. Parfois le moment exquis semblait durer éternellement, parfois il s'arrêtait bien trop brutalement, le plat vidé. Bref, je pars dans une envolée lyrique pour pas grand-chose, mais que voulez vous ! Je suis une demoiselle si fine, si romantique ... Que j'en aurai presque envie de vomir. Mais bref, tout cela me donnait une bonne justification pour laisser le cousin montrer de quoi il était capable.

Après tout, sans vouloir être médisante, je l'ai un peu calmé d'un direct et d'un coup de pied bien placé, donc bon ...

Il a l'air tout content, n'empêche. Comme j'ai pu le voir tout à l'heure, il a l'air d'être assez assoiffé de sang ... J'irai pas jusqu'à dire que c'est très Gekei comme pathos, mais bon ... C'est vrai qu'on a tous une certaine passion dans la chose. Qu'importe, je pivote afin de faire face à l'affrontement. Le cousin utilise son morceau d'acier, ça me fait froncer les sourcils. J'approuve pas, je le dis direct mais bon ..! Si j'arrêtais d'être chiante ? Hmm hmm ... M'oui, assistons à la chose en silence, alors que je me repais de mon délicieux met. Le clown avait pour lui un physique plus musclé, mais son opposant était plus fin et agile ... En théorie. Puis il avait un peu une lame, ça aide niveau portée aussi.

Bref, après quelques secondes d'affrontement, je me désintéresse totalement de la chose. Après tout, entre un Gekei et un gros naze avec aucun goût vestimentaire, j'savais d'avance qui sortirait vainqueur. Mais en fait, y'a un truc abusé qui s'est déroulé, quelques minutes après. Des mots que j'ai pas écouté, mais voilà que j'avais droit à un carnaval plus vrai que nature, et surtout bien trop en avance pour que ce soit crédible.

Gekei Rangers ..? C'était quoi cette merde ?! Si des Gekei avaient faire un truc aussi naze, j'vous jure que je les aurai retrouvés dans leurs maisons et leur aurait fait passer cette envie de merde à grands coups de matraque !!

Ouais, obligé. Ca doit être encore ce genre d'humains tarés. Qui nous admirent tellement qu'ils veulent être comme nous. A moins que ce soit juste des imposteurs.

Dans les deux cas, ça me déplaisait assez pour que j'intervienne et les calme à base de rouage de coups. Mais avant, je finis mon bol ! Après tout, il reste plus grand chose dedans et-

What ?! Genre on me balance un projectile, comme ça ! Le tonneau arrivait à grande vitesse sur moi, ratant mon inutile de cousin qui ne pouvait pas se le prendre pour me protéger ! Sérieux, il perd des points dans mon estime, je le dis direct. Bref, je réagis, en me laissant tomber en arrière, mais en m'accrochant au tabouret avec mes jambes, me permettant de laisser le projectile au-dessus de moi ! Hahaha, bande de nazes vous vous y attendiez pas hein hein hein ?!

Bah moi nan plus. Je m'attendais pas à ce que le tonneau ne soit pas vide. Et qu'il soit, en fait, rempli d'huile. Huile qui m'a totalement recouverte, au moment où le récipient s'est brisé. Et qui m'avait fait glissé de mon siège, en plus ! Bref, je vous laisse imaginer la situation. Je me suis limite étouffée à cause de l'huile tombée dans ma bouche, mes vêtements sont foutus, et pire que tout ! Dans ma chute, mon bol s'est brisé ! 'fin, c'est pas comme si ça changeait grand-chose au fond, il était un peu salopé d'huile mais ... Mais ... Ca se fait pas ! Je veux dire, j'suis pas intervenue moi, alors que d'un direct je l'aurai démoli et fin de l'histoire ! Merde quoi !

C'est pour ça que parfaitement calme (tout du moins en apparence), je m'étais redressée. Mais j'avais galéré, n'arrêtant pas de glisser sur l'huile encore et encore. Mais une fois redressée, avec le peu de dignité que ma condition permettait, j'avais chuchoté.

- Vous voulez jouer ? Bien. ON VA JOUER !

Je m'étais saisie du tabouret, et l'avait envoyé avec une rare violence sur Super Stark Pink Snake. Je détestais le rose, et je détestais encore plus les pseudo Gekei ROSES !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyDim 23 Fév 2014 - 18:07

L'homme qui était apparu du mur comme par magie s'était avéré être un bandit qui se croyait Super Star pour une raison inconnue. D'ailleurs, ce n'était pas tout, car après quelques petits échanges rapidement avec lui, quelque chose se passa. Je l'avais tranché de plusieurs côtés, de petites entailles certes mais, des entailles quand même. Il avait du mal à respirer, reprenant son souffle petit à petit, il siffla alors d'un coup et c'est là qu'apparu l'équipe des nuls. Je n'arrivais pas à y croire. Quatre types étaient arrivés à toute vitesse de l'ombre et s'étaient là. Ils avaient pris la pose en plus en se proclamant Gekei Rangers ou un truc du genre. C'était quoi cette merde ? Sérieux je n'arrive toujours pas à encaisser le choc. Il y avait de toutes les couleurs et de tous les animaux, allant du rouge au rose et du tigre au serpent. Ils étaient tous habillés de la même façon sauf que je remarquai qu'il y avait deux femmes et c'était tout. Enfin, à ce stade, je n'appelle plus ça des femmes mais, des mastodontes. Elles avaient presque autant de muscles que les autres, c'était écoeurant. Mais ce n'était pas fini. Si seulement c'était la fin, je n'aurais pas besoin de vous raconter mais, non, ce n'était pas fini ! L'un d'entre eux, celui qui avait dit « Black Bull » lança alors vers ma direction un énorme tonneau avec une facilité déconcertante ! Baissant de quelques centimètres la tête, le tonneau arrive en la direction de la femme-léopard, surtout vers son plat de nouille. Quand je me retournai, c’est alors que je vis un truc étrange. Ils faisaient un truc qui me paraissait familier. Leurs corps changeaient petit à petit, changeant de couleur, des trucs poussaient un peu partout… Les Super-Star étaient en pleine « Gekei-Morphose ». J’avais donc bien raison, c’était mes cousins, des Gekeis et c’était complètement ridicule. Celui en rouge avait laissé pousser une queue, des oreilles, une gueule, enfin tous sauf qu’il était bipède. Il avait toujours ses vêtements également. Celui en bleu se métamorphosa en loup, le noir en bison, la jaune en oiseau et la rose en reptile.

Mais alors que j’observai de mon air étonné le zoo devant moi, je vis un truc passé juste à côté de mes oreilles avec une force phénoménale. C’était un tabouret projeté avec une telle force que je n’arrivais pas à réaliser. Celui-ci arriva alors directement sur le Pink Super Star. En plein milieu de sa tête, la projetant vers un mur par la même occasion. Son crâne avait été pulvérisé en un instant et je crois qu’elle tomba dans les pommes pendant quelques minutes. Même-moi, ce coup m’aurait foutu K.O d’un coup. C’était la femme, ma cousine, qui avait projeté ce truc vers l’adversaire. Elle n’avait pas raté son coup en tout cas. Basculant la tête d’un mouvement rapide, je vis celle-ci bouillonnante de colère, remplit d’huile avec des morceaux de charpies sur ses vêtements. Son plat était tombé. C’est bon, j’avais fait le lien rapidement. Elle allait tout péter en fait. S’avançant près de moi, je sentis alors les émotions négatives qu’elle dégageait. Une allié de choix ma cousine. Finalement, elle ne m’était pas si indifférente, bien sûr, je ne ressentis aucun sentiment amical pour elle mais, je dois avouer qu’elle était marrante. L’huile qui était tombée au sol s’était rependue un peu partout. Pour en revenir à notre combat, il en restait trois sur cinq et oui, je dis bien trois sur cinq. Après que la rose se fit latter la gueule à cause du tabouret, celle en jaune se mit alors à genou en pleurant. Elle n'était même pas morte et tu chiales pour rien ? What ? Enfin, j'étais devant des types en costume qui se disait Super Star pouvant se transformer en animaux. C'était le truc le moins bizarre de la journée. Le bleu et le noir s'étaient donc mis à courir vers moi, lançant leur chef se reposer un peu. L'un avait des griffes et l'autre de puissantes cornes. Ils chargeaient à toute vitesse quand je décidai de riposter à mon tour. Et c'est alors que l'impossible arriva. Un truc vraiment humiliant. Je vous avais dit qu'il y avait de l'huile et je maudirais ma cousine jusqu'à la fin de mes jours. J'avais glissé, comme une tarte, j'étais tombé sur la tête, les pieds en l'air. Par pur hasard, quand j'étais tombé, je les avais tous les deux frappées avec mes pieds et donc projeté un peu plus loin.

Le corps remplit d’huile, je me relevai alors. Ce petit rictus avait disparu, mon visage s’était assombri d’un coup. Bilan de la situation, une K.O., une en pleure, l’autre blessé et deux encore dans les vapes après mon uppercut du pied. Je regardai alors discrètement ma cousine. Elle m’avait plombé mon humeur. Elle ne pouvait pas garder son huile pour elle au lieu de saloper ma tenue. Mon envie de meurtre était encore plus grande, seulement, je décidai de la canaliser alors vers eux. Les Gekei Rangers allaient le payer très cher. Ils m’avaient ridiculisé, même-ci je m’étais fait honte moi-même mais bon, bref. J’entendis alors le chef parler et d’un coup, ses étranges subordonnés se levèrent du sol rapidement.

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1393173791-508579-one-piece-367-2

    « Vous êtes coriaces vous deux et vous allez le payer. Nous n’allons plus nous faire pigeonner comme avant. Il est temps pour les Héros de s’unir. GEKEI FORMATION : MIGHTY EMPOROR »


Mes yeux étaient sortis de leurs orbites, enfin intérieurement. Ils l'avaient fait, je n'arrivai toujours pas à y croire. Lâchant mon katana ainsi que son fourreau au sol, un court instant, j'étais heureux. Heureux d'avoir pu voir un truc aussi ridiculement nul. C'était un cadeau des cieux. Alors que l'homme en rouge parla, il annonça le « Gekei Formation : Mighty Emporor » et alors tout changea. Le bison et le loup s'étaient mis en position verticale et les mains de façon à supporter quelque chose. Le tigre s'était mis debout sur les deux valeureux hommes et il tenait alors entre ses puissantes mains le serpent ainsi que l'oiseau. Le « Mighty Emporor » était magistral. Restant figé devant leur prestation, j'étais dégoûté d'être admiratif devant une telle chose. Reprenant alors mes esprits, je serai alors mes mains avant de me mettre en position, le pied droit devant... Je ne rigolais plus. Plus de tuile, plus de connerie, plus de gourde, rien que du sang et l'odeur de la mort. J'étais remonté contre eux et ils allaient le payer cher

    « J’en ai assez vu. Femme, je vous propose qu’on en finisse vite avec ces types, j’ai mieux à faire que baver devant cette fabuleuse…non, minable position ! Gekei ou pas, ils ont enfreins plusieurs règles et je ne les épargnerais pas… Je vais les montrer ce qu'est un Vilain. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Urumi
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMar 25 Fév 2014 - 4:24

En plein dans le mille. Super Star Pink Snake venait de se prendre le projectile en pleine tête.

Et de ce que je voyais, je l'avais abattue purement et simplement. Elle était tombée au sol, inerte, comme ça. J'avais sûrement dû lui briser le crâne, et si c'était pas le cas, elle aurait une grooosse migraine pendant, genre, pas mal de temps ! Un temps qui serait extrêmement long, parce que sinon, j'viendrai la retrouver chez elle pour lui en redonner un avant-goût ! D'ailleurs ... C'tait même pas des imposteurs ces cons ! Je les voyais se transformer en hybrides ! Nan mais allô quoi ! Alloooo ! Comment des cons pareils peuvent être de la même race que moi, j'vous le demande ! Mais vous ne pourriez pas me répondre, vu que moi, clairvoyante et brillante Nodoka, n'arrive même pas à le concevoir ! Bref. C'est Gekei, c'est un peu con, et ça a pas l'air de capter qu'on est de la famille.

Même si clairement, ils ont salopé ma tenue et m'ont gâchée le repas ... J'me sens pas d'agresser gratuitement des pairs. Je veux dire, ça doit être encore un malentendu. Y'a intérêt à ce que ça le soit. Parce que le pire truc qui puisse arriver, après un humain qui agresse un Gekei libre et pense s'en sortir indemne, c'est un Gekei libre qui agresse un autre Gekei libre !

Qu'importe, pas le temps de parler que je vois le Ranger Jaune en larmes devant sa camarade meurtrie, et Bleu et Noir fonçant sur le cousin sangsue. Je devais avouer, j'aurai pu les arrêter en gueulant un bon coup, mais j'étais assez curieuse de voir l'issue de cet affrontement franchement bidon. Bref, je suis assez malsaine dans le genre, mais ... Que voulez vous ! C'est ainsi que je suis faite, et pas autrement ! Alors j'observe la chose. Et ça valait le tour : Le cousin a glissé sur l'huile éparpillée autour de lui, et dans sa chute, a quand même réussi à repousser les autres nazes.

Mon rire résonne, comme un carillon d'échardes de cristal. Si ça vous dit, il suffit juste de comprendre que c'est pas agréable à entendre.

Le cousin le remarque, vu le sale regard qu'il me porte. Et qui m’indiffère : C'est pas comme si il était assez con pour se retourner contre son unique alliée de fortune. Quelque chose nous remettait néanmoins sur le bon chemin : Monsieur le Rouge qui fait son pitch digne d'une scène de théâtre pour enfants. Ca parle de formation ? Je fronce les sourcils. Puis les hausse de surprise. Avant de finir par applaudir chaleureusement, en voyant l'absurdité de la chose. Ah ouais quand même ... Je pensais pas que c'était possible d'avoir l'air si con. Pourtant, mon cousin, il est pas mal dans le genre avec son air chafouin.

- Sérieux, je dis bravo, parce qu'il faut avoir beaucoup de courage pour avoir l'air si con, et ce de façon intentionnelle !

Je continue d'applaudir, parce que bon, y'a pas de raisons que j'arrête. Mais mon admiration ne semblait pas partagée par le cousin, qui lui souhaitait toujours faire couler le sang. Je fronçais les sourcils en le fixant longuement, avant de me contenter d'une réponse monosyllabique.

- Nan.

Je m'aime, oh oui !

- Ils appartiennent au clan. C'est sacré, le clan. Et même si ... Il y a des gens pas très fréquentables dedans, ça reste la famille.

J'acquiesçais pour moi-même, avant de me tourner vers le Mighty Emporor.

- Vous voulez pas arrêter de faire chier votre monde ? Je veux dire, les petits humains, je comprendrai, mais des membres de la famille ? Okay, l'aut' il a pas l'air très Gekei, on pourrait le confondre avec un petit humain ! Mais moi ? Avec mes oreilles, ma longue queue ? Allez, je vous propose que vous partiez vous changer, et qu'on aille boire un coup dans un bar !

J'avais hésité à placer un *Sinon blablabla*, mais c'était assez inutile. J'avais essayée d'être amicale, dans mon invitation. Mais personne ne se leurrait. La menace était belle et bien présente. Et si on ne m'obéissait pas, bah ... Pink Snake pourra vous dire ce qui arrivera. Quoi qu'en fait, nan. Après tout, elle est MORTE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  EmptyMar 4 Mar 2014 - 18:49

Ils l’avaient fait et c’était ridicule. J’avais regardé la scène avec un tel dégoût. En effet, le type en rouge s’était mis à parler puis venu l’impensable. Il annonça une nouvelle formation et je dis devant une sorte de montage humain. Un assemblage de lego fait de chair et d’os, enfin sûrement. Le bison et le loup s'étaient mis en position verticale et les mains de façon à supporter quelque chose. Le tigre s'était mis debout sur les deux valeureux hommes et il tenait alors entre ses puissantes mains le serpent ainsi que l'oiseau. C’était affligeant ! Je n’arrivais pas à y croire. Ils avaient vraiment dans l’idée de m’affronter dans cette position. Ils allaient faire comment pour se déplacer ou encore pour frapper efficacement. Ce n’était plus un combat mais, une blague que je qualifierais de grotesque. Regardant alors la femme-léopard à côté de moi, elle fronça les sourcils et commença à applaudir d’une façon ironique en ayant une sorte de sourire forcé. Elle complimenta ironiquement encore une fois, la formation des Gekei Rangers en disant que l’on ne pouvait pas être aussi con intentionnellement. Plutôt, j’avais proposé à ma « cousine » d’en finir avec eux. J’avais vraiment dans l’idée de les exterminer une bonne fois pour toute mais, celle-ci déclina de façon très rapide mon offre. Elle blablata encore un petit moment sur eux disant qu’ils faisaient partis du clan et que les membres du clan sont sacrés et encore du blabla. J’avais écouté uniquement l’essentiel, à savoir qu’elle n’allait pas se joindre à moi et allait probablement m’empêcher de les écraser. C’était même quasiment sûr. Elle se re-retourna alors vers les cinq gogoles pour essayer de les résonner. Elle voulait faire « copain-copain » avec eux. Ce n’était vraiment pas mon style. Je ne pouvais accepter une telle chose en tout cas mais, connaissant les énergumènes devant, ils allaient décliner l’invitation. Seulement, j’étais loin du compte en fait, totalement. Le rouge écarta lentement ses yeux avant de s’esclaffer de rire comme les autres d’ailleurs. Avalant sa joie, il parla alors.

    « Oh il y a eu un énorme malentendu. Vous êtes donc de la famille. C’est marrant comme histoire, non ? Je n’avais pas remarqué tes oreilles ma belle et encore moins le côté animal des tifs grises. Excusez-nous pour cette méprise et nous serions vraiment ravis de partager un verre en paix avec vous mes gugusses ! On n’habite pas loin, on se change et on arrive. »


Non. C’était inconcevable. Ils avaient acceptés en faisant comme-ci il ne s’était rien passé. Ils avaient même souris amicalement en ma direction. Posant alors d’un coup mon postérieur au sol, je pris alors un bon bol d’air avant de voir mes anciens adversaires disparaitre en courant vers leurs domiciles. Le bordel était bel et bien terminé et les gens aux alentours étaient sortis de leurs cachettes, reprenant leurs activités. Il y avait un bordel au sol, une maison détruite et le bar à nouille où nous étions était aussi en mauvaise état. D’ailleurs, le fameux vendeur qui nous avait servi semblait un peu dérangé. Il avait sorti des sortes de cornes en spiral de sa grande tête. Lui aussi, il était de la famille, enfin je crois bien. Les bras croisés, il s’était avancé prêt de nous, le regard farouche et impatient. Reprenant mon katana au sol, je me remis alors rapidement debout et je le rangeais dans mon fourreau assez rapidement. Tapotant un peu sur ma tenue, je retournai alors mon regard vers ma « cousine ». J’arborai également un grand sourire en pensant à quelque chose. J’avais fait le point rapidement dans ma tête et il se trouvait que j’avais rassemblé toutes les informations nécessaires sur notre clan, nos coutumes et autres. La seule chose que j’ignorais, s’était la façon de combattre ou encore les techniques secrètes chez nous mais, c’était une toute autre histoire. Il était donc temps de faire tomber le petit masque même-ci, dans le fond, vraiment au fond, je l’appréciais un peu cette femme. Enfin, j’appréciais surtout ses réactions qui me faisait rire le plus souvent.

    « Bon et bien, c’est la fin, Femme. Je vous remercie de m’avoir livré toutes ses informations, vous m’avez été d’une grande aide aujourd’hui et il est maintenant temps que j’arrête les masques. Vous pouvez rester avec ces types de tout à l’heure, ce n’est plus mon problème. Ah et oui, dernière chose. Ce monsieur derrière vous, je paris qu’il attend qu’on le rembourse pour les dégâts et je suis sûr que vous vous ferez une joie de faire ce geste… Si vous voulez, on qualifiera ça comme une dette que vous me devez pour m’avoir tabassé plutôt, ce que je n’ai pas oublié… »


Mon sourire devant vicieux et mesquin. Je n’avais pas fini. J’enchaînai alors pour l’énerver encore plus.

    « Ah et, si vous voulez vous venger de moi, je vous attendrais où vous le désirer pour en découdre…enfin, si vous vous sentez capable…Femme ! »


Me retournant, j’étais satisfait. Je n’avais qu’un seul et unique but. Je voulais l’énerver pour qu’elle m’haïsse et qu’elle décide de m’affronter. J’avais besoin d’information sur le style de combat des Gekei et c’était la meilleure solution. Si elle décidait de m’affronter amicalement, elle ne se battrait pas sérieusement et ça ne serait qu’une perte de temps. Plongeant ma main dans ma veste, je balançai alors au sol ce que j’avais dérobé.


Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  1393955192-20120621205051-bakudo-no-ni-ju-ichi

« Shunshin No Jutsu !!! »

Disparaissant derrière ce nuage rouge, j’avais utilisé une technique de déplacement ulta rapide. Cette technique était destiné le plus souvent à la fuite ou encore à se déplacer sur une courte distance. J’étais réaparu en dehors du quartier Gekei, échappant pour l’instant à ma « cousine ». Je n’étais pas disposé à combattre aujourd’hui malheureusement mais, j’étais persuadé que je la reverrais tôt ou tard pour finir ma quête !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka] Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Confrontation Familiale ! [Gekei Nodoka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-