N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 2. Si simple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

2. Si simple Empty
Message(#) Sujet: 2. Si simple 2. Si simple EmptyMar 4 Fév 2014 - 20:19

Le même Jônin qui avait envoyé Seki Kira avait donné rendez-vous à d'autres personnes. Et celle de ce matin était Hiryuu, une jeune Kumojin prometteuse. Même si ses capacités étaient loin d'être les meilleures, elle correspondait parfaitement au type de profil qu'il fallait pour accomplir la fameuse tâche. Rien de bien complexe, en apparence. Mais la vérité était bien plus recherchée... Oui, il en était sûr. Karasu Tsumei n'était pas le genre d'hommes à donner des choses aussi "simples" sans une bonne raison.

Dix heures devant le QG du Satoru. L'heure du rendez-vous approchait, encore dix minutes. L'anxiété devenait de plus en plus forte. Mais ce n'était pas à cause de l'éventuel retard de la jeune femme, mais bien de savoir si elle allait bien remplir sa courte mission. Il n'y avait pas de raison qu'elle n'y arrive pas, mais cela paraissait si simple... Pourquoi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hiryuu
Informations
Grade : Civil
Messages : 106
Rang : C

2. Si simple Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Si simple 2. Si simple EmptySam 8 Fév 2014 - 16:05

Je n'avais pas vu les champs de bataille, et tant mieux. Mon souhait le plus cher était bien entendu de défendre mon pays et les personnes que je chérissais mais ne pas être au cœur de la guerre me convenait amplement car je n'aimais pas me battre, du moins plus depuis quelques temps. Les jours passaient et se ressemblaient à Kumo, je menais ma petite vie simplement, répondant présente lorsqu'on avait besoin de moi, et aujourd'hui visiblement, on avait besoin de moi. On m'a demandé d'aller devant le QG du Satorou pour dix heures du matin, je ne pouvais que me plier à la demande, j'espérais seulement que cela ne soit pas trop important, je ne me sentais pas l'âme d'une "winneuse" et me limiter aux tâches basiques ne me dérangeaient pas vraiment, même si cela n'était pas très épanouissant. Je quittai alors mon petit appartement resté vide depuis quelques jours, et me rendis au QG. J'y fus rapidement. Là m'attendait un homme, un ninja voir même un Jônin. Je l'avais déjà croisé, je retenais plutôt bien la forme des visages, ce genre de truc. Je m'approchai d'un pas sûr.

    "Je suis Hiryuu. Dis-je en guise de salutation. On m'a demandé de venir ici, pourquoi ?"


La question était simple, et j'espérais que la réponse le serait tout autant. Mais dans la vie d'un ninja rien est simple, alors pourquoi ça le serait il aussi ? Enfin, peut être me trompais-je et que j'étais véritablement là pour quelque chose de dérisoire. Je n'étais pas devin ou prophétesse. J'observais le Kumojin qui me faisait face, il semblait tendu... Cela ne présageait rien de bon en fait. Maintenant que j'étais là autant aller jusqu'au bout des choses car même si j'avais perdu beaucoup de ma motivation je restais fidèle au poste. Je tournai la tête, quelqu'un passait en face, un autre rendez-vous probablement. Le temps que la réponse vienne j'eus même le temps d'apprécier la clémence du temps, un ciel bleu, ensoleillé malgré une brise assez fraîche dans le fond, le printemps quoi. Je reportai mon attention sur le supérieur et ajoutai quelques bribes avant qu'il ne réponde.

    "Il y a un problème ?"


Ajoutais-je simplement, sérieusement. Il était vrai qu'en ce moment j'étais assez à la ramasse aussi, alors je ne comprenais pas du tout pourquoi j'étais là, d'où mon insistance, et la transparence d'une excitation relative. Oui, qu'on me convoque, bon, passons; mais devant le Satoru, par un jônin que je ne connaissais que de vue ? Moi qui d'habitude m'occupait plutôt de tâches logistiques, et autres soutiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Narrateur
Informations
Grade : Staff
Messages : 1554
Rang : SSS

2. Si simple Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Si simple 2. Si simple EmptyDim 9 Mar 2014 - 9:59

Le Jônin soupira légèrement, mais sans vraiment le dissimuler, lorsqu’il vit la jeune femme arriver. Elle était à l’heure. Une ponctualité toujours appréciable, surtout quand on était dans un état d’hésitation. Il n’arrêtait pas de faire des suppositions, toutes aussi farfelues. Lui qui connaissait l’objectif de la « mission » qu’il devait confier à Hiryuu, ça ne lui plaisait pas.
    Bonjour Hiryuu. Non aucun problème, juste que la mission qui t’es assignée presse.
Il sortit une petite feuille de parchemin, sur laquelle était dessiné un portrait. Il le regarda, puis le donna à la kunoïchi.
    Tu connais le Jônin Karamaru ? Si non voici son portrait. Il doit être dans le Palais du Raïkage, à s’occuper de je-ne-sais-quoi. Je dois partir en mission, mais il faut qu’il sache que la fouille des marchés noirs du pays va bientôt commencer.
Il hésita un court instant.
    Je dois y aller, tu n’as que ça à faire, ça ira j’espère ?
La mission n’avait rien de compliqué. Mais comme il l’avait déjà pensé : pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hiryuu
Informations
Grade : Civil
Messages : 106
Rang : C

2. Si simple Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Si simple 2. Si simple EmptyMer 12 Mar 2014 - 23:27

Même si la tâche était simple, au moins elle me sortait de la routine de ces derniers temps. Mais ce n'était pas pour autant que je me sentais mieux qu'auparavant, car finalement accomplir mon devoir me plaisait mais cette vie, je commençais à en douter, que voulais-je vraiment ? M'étais-je bien rendu compte de la voie que j'empruntais ? Je n'étais plus sûre de rien mais je n'étais pas encore à un stade critique, un simple questionnement interne. Enfin, lorsque le juunin eut fini de transmettre les ordres et qu'il me quitta pour se rendre je ne sais où, j'en fis de même pour me rendre au palais du Raïkage, là-bas je devais rencontrer quelqu'un répondant au nom de Karamaru, j'en avais déjà entendu parler mais sans plus, je ne savais pas quelle était sa fonction précise, à part Jônin. Et ce papier, la fouille de marché noir ? ça aussi je n'en en avais jamais entendu parler, enfin, je me doutais que cela existait mais où est ce que cela se déroulait ?

Une autre question... Peut-être dans Kumo même; enfin quoi qu'il en fut je n'étais au courant de rien et je me demandais même si cela représentait quelque chose de vraiment important, le trafique, le marché noir tout ça... Bref, le temps de mon intense réflexion et j'arrivai déjà au palais. J'étais vraiment absorbée par cette histoire, si bien que si j'avais rencontré quelqu'un sur le chemin, même Zennosuke; je ne lui aurais pas prêté attention, c'est dire. J'entrai alors dans l'imposant bâtiment et arpentai les longs couloirs. Il faisait assez chaud ici, mais moins qu'à l'extérieur. Ce fut après quelques secondes d'errance dans un endroit qui n'était pas vraiment ma place qu'un ninja, un gradé au vue de sa prestance, vint à ma rencontre me demandant qu'elle était la raison de ma présence dans ces locaux. Un type assez intéressant de faciès, semblant assez... gentil, enfin les apparences sont souvent trompeuses.

    "Et bien je suis Hiryuu, et je cherche un Jônin répondant au nom de Karamaru."
    "Je vois, il est dans la salle des archives, au fond. Sans indiscrétion, qu'as tu à lui dire ?"
    "Une lettre à lui communiquer..."
    "Rien de bien important... Vas-y. Bonne journée."


Je m'inclinai respectueusement, attendis qu'il parte; et me rendis à la salle des archives. Quelques mètres de plus et j'y fus. Là dedans, ça sentait le vieux papier et la poussière. J'entendais quelqu'un feuilleter. J'approchai et vis un homme un dossier à la main, penché dessus, lisant simplement. Je m'éclaircis la voix en toussotant et surtout pour qu'il ne soit pas surpris lorsque je lui parlerai.

    "Bonjour ? Je suis Hiryuu, on m'envoie vous porter cette lettre, votre collègue m'a dit que la fouille des marchés noirs allait bientôt commencer... Hum... Vous avez besoin de moi pour autre chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mamoru Azuni
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

2. Si simple Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Si simple 2. Si simple EmptyJeu 13 Mar 2014 - 21:32

Karamaru se retourna et lorsqu’il vit la jeune Hiryuu une lettre à la main, il se posa certaines questions. Était-ce elle ? Mais dans ce cas, pourquoi portait-elle un parchemin ? Dans tous les cas, que ça ait un rapport ou non, le Jônin ne cacha pas sa perplexité et tendit la main pour recevoir ce qu’on lui avait apporté.

Et lorsqu’il en lut le contenu, il soupira mais resta tout de même intrigué. Ce n’est qu’à la deuxième relecture qu’il sembla plus serein, allant même jusqu’à lire son contenu à voix haute, malgré les autres personnes présentes dans les environs.
    Ah, la fouille des marchés noirs du pays va bientôt commencer ? D’accord, je vais faire le nécessaire. Merci de t’être déplacée.
Il se retint de sourire, et rangea la lettre dans sa poche, adressant un sourire à la jeune kunoïchi.

Quelques jours plus tard…

Trop habitué au calme des lieux du Daimyô, Karasu Tsumei n’eut aucun mal à entendre un shinobi parler à un conseiller du vieil homme. Etait-ce le bon moment ? Pendant un instant, le Raïkage pensa que ça pouvait être lié à Oterashi Yanosa. Mais en voyant le conseiller arriver auprès de son homologue et du Daimyô, il sut que ce n’était pas le cas.
    Il semble que votre plan ait fonctionné.
Sur quoi il montra un dossier qu’il tendit au Daimyô qui le lut alors que Tsumei savourait avec satisfaction la nouvelle.

Son plan avait été simple, au final. L’ensemble des membres du Conseil étaient des suspects, mais il en avait déduit qu’on pouvait réduire ce nombre. C’est pourquoi, au travers de missions plutôt banales comme avec Hiryuu, il avait finement préparé le coup. En annonçant la fausse fouille des marchés noirs à des personnes qui auraient fait le nécessaire pour se trouver près d’un membre du Conseil, ces derniers auraient chacun été au courant. Et comme les shinobis « messagers » comme Hiryuu étaient partis s’adresser à des Kumojins, les membres du Conseil auraient simplement entendu la chose sans être réellement visés et donc sans s’interroger sur une éventuelle astuce.

Les membres du Conseil qui avaient quelque-chose à se reprocher allaient donc paniquer, et faire leur possible pour qu’on ne découvre pas les fautes qu’ils avaient pu commettre…
    Combien y en a-t-il ?
    Cinq. Les cinq annonces d’informations sur les marchés noirs ont été retirées. Les sorties du village ont été recueillies et fouillées. Que ce soit par leur entourage ou par eux-mêmes, on a les noms des cinq membres du Conseil.
Et c’est à cet instant précis que Tsumei eut accès au fameux dossier. Il prit soin de lire chaque ligne attentivement. Les cinq noms étaient désormais connus. Mais alors qu’il relisait ce qu’il avait entre les mains, le Raïkage ne se contenta pas du silence réinstallé.
    Les arrêter directement ne résoudrait rien et les aurait averti, mais maintenant que l’on sait que chacun de ces cinq hommes a quelque-chose de grave à se reprocher… que risquent-ils ?
Le Daimyô soupira.
    La peine de mort, ou la prison à vie.
Tsumei relut une dernière fois le dossier.
Dossier:
 

Lorsqu’il le ferma, il commença les négociations avec le Daimyô et ses conseillers. Il avait évidemment une idée de plan, mais il s’assura surtout que tout ce qui avait été fait jusqu’à présent démontrait clairement son innocence. Et on lui donna raison. Ce jour-là, Karasu Tsumei fut libéré dans le secret toujours le plus strict possible et put retourner à Kumo pour réfléchir à la mise en place d’une procédure qui, il en était sûr, allait mener à la révélation de l’identité de la taupe du village.

Quatre jours plus tard…

L’ordre était officiel, et cinq shinobis messagers étaient partis annoncer à chaque suspect la situation. Une situation assez originale, car chacun des cinq membres du Conseil allait avoir une journée pour se préparer à être emmené dans une grande habitation dans laquelle le chakra allait être scellé comme dans les prisons et ce jusqu’à tant que le coupable soit trouvé.
Et à cette annonce, chacun des suspects ne put s’empêcher de penser…

* Et merdre ! *
* Comment a-t-il pu être au courant, j’avais pourtant fait le nécessaire… *
* Mais ce n’est pas moi qui l’ai demandé. Il suffit que je dise toute la vérité, mais… *
* Je dois rester calme et réfléchir. *
* Alors nous y voilà. Nous sommes tous coupables, donc pour servir au mieux l’Homme Masqué, je dois faire ce qu’il m’avait dit de faire, à savoir… Tous les tuer. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

2. Si simple Empty
Message(#) Sujet: Re: 2. Si simple 2. Si simple Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

2. Si simple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Episodes Kumo :: Épisode #3 : Suspects-