N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L'ombre et la lumière |Demon|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:30


- L'ombre et la lumière -

Le temps. Et si finalement c'était ça le trésor le plus précieux des hommes ? Plus encore que l'argent, le bonheur ou la santé, peut-être était-ce cette denrée rare et éphémère qui me manquait le plus depuis mon premier bol d'air. Peut-être qu’au fond de moi, ça avait été toujours ce sentiment-là qui m'avait donné l'impression de manquer d'air, d'en vouloir toujours plus. Mais vouloir quoi au juste ?

Toujours ce qui devenait impossible.

Une affection pour l’inaccessible ? Ou une soudaine prise de conscience face à une maturité naissante, forcée par les événements. L'ombre d'un remord alors... Non, j'avais toujours eu dans l'idée de ne pas m'encombrer de ces choses-là, pourtant, ce soir-là, le cœur était lourd et le néant de la nuit était égal à celui de mon âme. Heureusement, le jour finit toujours par réapparaître, c'était le cycle de millénaire après tout, la seule chose qui ne changerait jamais.

Aussi sûre que je savais dès l'aurore que le jour prendrait ses droits, je savais aussi la finalité d'une tout autre histoire, une bien moins futile qui m’amputait déjà de ce qu'il me restait de courage alors qu’à l'abri dans Kiri, j'avais face à moi l'étendu du drame qui ne se limiterait pas à ma petite personne. Damne, se pouvait-il que pour une fois je ne pensais pas qu'à moi ? Une folie passagère sûrement, mais comme elle aurait été justifiée après tout. Les nuages grisés voilaient le soleil ce jour-là, comme c'était bien vu de la part des cieux d'illustrer cet acte de notre vie alors que les gouttes délicates de pluie qui s'écoulaient sur la fenêtre devenaient un torrent. Ma mère la lune avait tout compris grâce au reflet d'un éclat perlant la joue de sa fille, probablement avait-elle dû passer le message à l'astre maître de sa lueur rassurante.

Le premier à être revenu était à moitié mort.

Un sourire amer se formait dans le cas où il me surprendrait à son réveil, lui, ce sale gamin que ma moitié appelait « élève », mais que j'avais pourtant découvert la première. Tapis sous un drap blanc, on aurait pu le croire mort, du moins, on me l'avait présenté tout comme, pourtant impossible de s'y résoudre. Le temps s'écoulait, le monde extérieur disparaissait peu à peu, pourquoi étais-je là à ne rien faire déjà ? Le rappel d'une vie doublée m'offrait alors le calme nécessaire pour prendre mon mal en patience comme hypnotisée par la rotation d'un kunai posé sur une table que je faisais tournoyer sans fin. Hasard ou non ? C'était à l'inverse du sens d'une montre, comme pour trahir ma pensée de vouloir revenir en arrière avant qu'il ne soit trop tard. Je comprenais alors la faiblesse des hommes, la mienne surtout, l'ignorance et l'arrogance des jeunes années. Un coup de massue qui ne réveillait pas ce regard livide porté sur un corps inerte, encore que ma méditation semblait prendre fin là pour aujourd'hui.

Lassé de me voir tourmenter, Morphée avait donc fini par m’appeler dans ses bras, damnation depuis combien de temps n'avais je plus eu le confort de la chaleur humaine... ? Le confort. Malédiction que j'avais fuie il n'y avait encore pas si longtemps... Le pire, était que j'avais eu raison, dès qu'on y goûte, on ne peut plus s'en passer. En grandissant n'aurais-je pas dû évoluer en mieux ?

Amère je me rendais compte que j'avais dévié de mon chemin et qu’étrangement j'en payais le prix fort. Visionnaire peut-être ? Tout se passait ainsi que je le craignais, mon monde s’effritait et je ne pouvais que subir la chute qui fut soudainement amortie par un mouvement faisant basculer ma tête. Un mort revenant à la vie ou un court temps pour les adieux cruels visant à amuser à nouveau cette maudite Dame Destin. Un seul moyen de le savoir, une paume posée sur un visage pâle pour sentir un souffle chaud et espérer peut-être le son d'une voix.

~ Tu t'imaginais vraiment que je te laisserais prendre la voie du lâche ?

Etrange bonjour que pourtant j'étais sûre qu'il comprendrait, la mort était une libération dont tous ne pouvaient pas prétendre avoir le droit, surtout, quand il lui tendait les bras volontairement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:32

Demon avait était vaincu... Ou du moins, il voulait être vaincu... A cet instant ou il senti les kunai forcer et vers, il avait senti qu'il y avait autre chose qui se tramait... Mais, il avait craqué, il voulait mourir, en terminer avec cette existence qui ne lui apporter rien d'autre que toujours plus de souffrances...

Il se battait pour un idéal qui jamais ne verrait le jour... Il continuer a avancer seul, la vie lui faisait payer le prix fort de ses rares moments de bonheur... Il savait que son senseï aller mourir, une perte un plus... Cela en était trop, a quoi servait-il de continuer a vivre ?

A perdre encore plus d'être cher ?A l'instant même ou il senti la première aiguille le traversait, il aurait pu esquiver avec ses yeux... Son Kinnegan... Mais il ne bougea pas, se laissant traverser de part en part sans même chercher a se protéger, sa vie était terminer, le démon de Kirigakure na Satô n'était plus.

Son corps était la sur le sol, face contre terre a baigner dans son propre sang, plusieurs points vitaux était toucher, il ne lui rester plus qu'a attendre que la mort vienne enfin lui tendre les bras... La bas il rejoindrait ses parents, et il aurait peut être l'occasion d'enfin rencontrer son frère... Qui pouvaient savoir ?

Mais alors qu'il était au bord de la mort... Sans même savoir pourquoi, il commença a penser a Aoji... Pour quelle raison ? ... Pourquoi maintenant ? Il était au bord de la mort, il ne sentait plus rien, ni ne voit plus rien...

Durant plusieurs longues heures, il ne sentait que la mort lui ouvrir peu a peu ses bras... Quand soudainement, il se mit a sentir quelque chose... S'était chaud, et étrangement, cela lui faisait du bien... Qu'est-ce que cela pouvait être ?Il ne semblait y avoir aucune réponse a cette question...

Mais Demon ne voulait pas que ça disparaisse, il se sentait comme apaiser... Comme-ci quelque chose d'autre que la médecine était en train de le soigner ? Etait-ce simplement une illusion, ou se sentiment était-il bien réel ?
Puis il entendit une voix qui lui était familière... Une voix qu'il lui expliquer qu'elle ne le laissera pas céder a la faciliter de la mort... Cette voix était douce... Mais qui aurait pu prononcer de t'elle parole envers lui ?
Il commença a ouvrir les yeux, lentement, en plusieurs tentative ... Puis après plusieurs tentative il fini enfin par y parvenir... A son réveil, il vit Aoji posé sur lui, sa tête contre son torse... Cela lui faisait bizarre, mais cela lui faisait du bien... Il était épuisé, il avait finalement survécu, mais la fatigue était vraiment présente en lui...

Il ne dit rien, se contentant de serrais la jeune femme dans ses bras, et d'a nouveau céder au sommeil dont –il avait temps besoin... Que se passerait-il a son réveil ? Il le verrait... Mais a son réveil...


Dernière édition par Jisetsu Demon le Lun 20 Jan 2014 - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:33


- L'ombre et la lumière -

La faiblesse humaine, en voilà encore un parfait exemple qui se jouait devant moi alors qu'une frêle force me rabattait contre mon futur martyre, mais c'était encore une autre histoire qui ne pouvait pas se jouer dans l'immédiat et si finalement pour une fois, cette fois seulement je laissais passer ? Après tout j'avais eu en partie une compensation, une petite lueur dans l'ombre immense de cette pièce contenant fermement mon esprit à l'abri de la vérité, la vraie. La partie se voyait remise, car loin d'être fini, le monde n'avait pas de place pour les faibles et ces derniers temps, il se plaisait à nous faire ses piqûres de rappel.

Une sonnette, une agitation dans la pièce et le verdict du destin qui tombait, non, non l'enfant perdu ne serait pas libéré du calvaire humain, pire que ça, la vie lui en offrait un nouveau à porter comme-ci tout ça ce n'était pas déjà assez. Les voilà ses premiers bourreaux déclarant alors...

~ Je pense qu'il va s'en sortir avec du repos....

Que neni, je n'avais retenu qu'une chose et pas la mieux pour celui qui avait ignoré mon grognement de mécontentement, il avait raté sa chance de quitter ce monde, c'était maintenant certain et au final une chance, même en enfer ce sale morveux n'aurait pu m'échapper... Car après tout n'était-il pas le fils spirituel de mon époux et n'était-ce pas l'absence de ce dernier qui le rongeait tant. Petit égoïste va, mais j'avais bonne mine de lui jeter la pierre, encore que moi, je n'avais pas encore songé à la fin, avait-il oublié donc ce qui l'entourait, fallait-il le lui rappeler ?

Le sourire se faisait alors malicieux et me voilà à nouveau un plus moi, un peu moins « elle » et mouvement de la main et les kunais qui me servaient d'amusement passif se faisaient soudain offensifs... Couplé de notes mortelles, ils voulaient bientôt jouer leur requiem à peine à moins d'un mètre de nous, l'appel de la faucheuse, je m'assurais qu'il n'aurait pas la bêtise d'y répondre deux fois, à moins que peut-être cette fois, ce fût moi qui l'invoquais auprès de nous ? Une arrière-pensée, qui sait et si cette fois, juste cette fois c'était moi qui me jouais de cette chienne de vie, c'était joué sa vie à la roulette russe quelque part, enivrant à souhait...

~ Rappelles-moi pour protéger qui ou quoi ton mentor donnerait sa vie... ? Et toi tu gaspillerais ça ingrat, soit.

Là encore, des mots de quelques secondes parurent une éternité tout comme le claquement funeste du chef d'orchestre, cette technique, damne qu'il devait bien la connaître, c'était celle de son maître et bientôt la pluie s'invitait à l'intérieur plus métallique qu'humide, à moins que l'on prenne bientôt en compte le liquide ensanglanté qui allait l'habiller. L'habilité à la survie pour soi il l'avait perdu, mais la faculté à conserver celle des autres ? En était-il de même pour lui qui finalement avait eu le soulagement d'une présence bien vivante à son réveil. Non, je n'allais pas bouger un doigt de plus, si c'était la fin qui s'écrivait aujourd'hui, qu'il en soit ainsi, après tout, c'était ma dernière tentative de réconciliation avec ce maudit village qui m'avait tout pris qui se jouait là...

~ Joker...

Le poids du destin sur un enfant de la pluie meurtri, s'était le moment ou jamais de réagir et étrangement, c'était toujours aux portes de la mort à sa merci, qu'on se sentait toujours incroyablement vivant. Mais à quoi servirait une existence sans but ni fureur d'avancer ? À parasiter le monde bien sûr, c'était évident...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:37

Le démon était en train de dormir, aussi vulnérable qu'un nourrisson... N'importe quoi semblait pouvoir l'atteindre, A ce moment précis il était faible, très faible... Il était physiquement et moralement a bout ... Plus aucun de ses muscles ne semblait vouloir bouger...

Mais il était bien, simplement allongé dans lit d'hôpital, les yeux fermés dans un profond sommeil... Plus rien ne sembler existé... Plus rien ne compter... Simplement immerger dans un sommeil réparateur qui sembler pouvoir durer toute une vie...

Le démon attendu soudainement un autre truc... Encore cette voix... Étais-ce c'elle de Aojiwamanashi ? Le démon de Kirigakure n'avait même plus la conscience de le savoir... Mais d'un coup, il sentit un danger... Quelque chose pleuvait droit sur lui, et sur la jeune femme encore sur lui.

Il n'arriver pas a dire de quoi il s'agissait, mais il sentait que c'était dangereux... Comme poussait par cette volonté de protéger la femme de son maitre, le jeune homme se réveilla et activa instantanément ses yeux dorés puis il fixa la plus de kunai tombant sur lui et sur la jeune femme :


-KODONA TAIMU PORTARU !


Le démon créa un portail suffisamment grand pour le recouvrir lui et la jeune femme puis il créa un point de sortie dans la direction opposer afin que tous les éclats de métaux finissent leur avancé planter dans le plafond de la chambre.
Il resta éveiller, en regardant le plafond maintenant décoré par des morceaux de métal... Sans rien dire, ni avoir de réaction... Ses kinnegan se désactivaient alors qu'il rester silencieux... On pouvait entendre les mouches volées, le silence régner en maitre dans la salle durant plusieurs longues minutes puis le jeune homme expliqua simplement :


-Je vois que tu maitrises toujours aussi bien les justus de Tenzö-sensei...


Le yomdaine mizukage... Sa mort était imminente maintenant, peut être même qu'il était déjà mort qui pouvaient le savoir ? L'homme qui avait fait du démon ce qu'il était, était sur le point de disparaitre, et le jeune homme n'arriver pas a l'accepté... Après tout comment s'y résoudre ?

Le jeune homme regarda les cheveux de la jeune femme, sans osez dire le moindre mot... Comme-ci quoi qu'il arrive, rien ne pourrais se passer bien... Cet instant présent était en train de faire peur au jeune homme qui cacher sa honte vis-à-vis de la Kaguya...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:42


- L'ombre et la lumière -

Une once d’anxiété dans l'attente du verdict ? Même pas, peut-être ne devais-je pas être humaine pour réagir ainsi ou peut-être qu'au final il y avait vraiment du bon dans toutes les mésaventures de la vie. Quoi qu'il en soit c'était passive et attentive que j'attendais que le démon s'éveille, non pas qu'il ouvre les yeux un instant pour les refermer et se laissait aller aux songes plus doux, mais bel et bien qu'il s'éveille à la réalité et sa continuité. Il n'y avait pas de faciliter ici bas et c'était dans les exercices les plus difficiles qu'on finissait par trouver l’intérêt de progresser, une histoire de relais en gros et je ne croyais pas si bien dire...

Le message semblait perçu par ses sens, car la finalité fut celle que j'attendais la démonstration de progrès évident ou un quelconque chance de la providence, aucune sensation de douleur et le convalescent était redressé, mais stoïque. Un silence dominait un instant a scène, un que je ne laissais pas s'éterniser vingt ans, Demon allait passer à la seconde leçon, la primordiale : Ne jamais me faire perdre patience. Encore que là c'était plutôt un sourire satisfait que j'abordais à nouveau droite sur mes jambes pour le surplomber malgré ma petite taille.

~ Tu vois, penses à aujourd'hui la prochaine que l'envie de lutter te prend pendant un combat qui met ta vie en jeu. A poil près ta bêtise aurait pu emporté ma vie aussi.

Folle et parfois bien cruel, je n'étais pas totalement stupide non plus, je savais bien cette sensation d'étouffer qu'il avait en ce moment, un besoin de tout casser, peut-être même de pleurer, après tout j'avais le même, mais rappelons le, le destin n'est jamais tracé à l'avance. Parfois un seul acte peut changer au moins un détail fâcheux et c'est toujours mieux de s'en contenter non ? Oui j'avais bien appris cette leçon là à force, chance ou pas, le disciple se voyait attribuer un nouveau maître quelque peu différent du premier, ne tenant pas la même fonction.

~ Je crois bien qu'il ne va rester que nous, alors arrête de faire cette tête, c'est mieux que de se retrouver seul après tout.

Une main venant ébouriffer ses cheveux, j'avais l'impression d'avoir pris au moins trente ans face à cette scène peu familière pour moi. De la compassion ? Pas vraiment, à deux les têtes tombent souvent plus vite, après tout, chasser le naturel et il reviendra au galop. Mais comme chose avait son temps pour être faite, pour l'heure il fallait une pratique plus maternelle...

Ainsi le vent se levait dans la salle pour l'acte trois, celui qui propulsait par le fenêtre notre jeune survivant, comment avait-il atterri ? Aucune idée et ce n'était pas très important, le plus important était qu'en bonne mère, je me devais de sévir en cas de bêtise et fasse à la chambre ravagée, certains se posaient les questions concernant mon sens des limites. Après tout, j'étais une Kaguya pour info... C'était donc sous la pluie battante que je rejoignais celui que j'avais veillé plusieurs jours, toujours souriante comme-ci de rien n'était...

~ Tu sais, c'est toujours pour ceux qui restent que c'est le plus dur. Je te pardonne pour cette fois, d'autant que j'ai de grands projets pour toi, alors abandonne l'idée de disparaître, même l'enfer ne saurait te préserver de moi. S'il faut te faire ressusciter je le ferais.

Un sourire de carnassier avait alors accompagné mes dires et un nez à nez fulgurant finissait de donner la sanction, qui semblait très claire...

~ Tu as failli trahir mon époux tu sais, en punition tu devras me servir jusqu'à ce que tu effaces cette vilaine ombre, c'est un marché honnête après tout, mais si ça ne te convient pas, y a aussi les geôles et la section tortures pour te remettre les idées en place. Des objections ?

Pas même le temps pour lui de répondre, c'était la base en négociation après tout, j'avais déjà enchaîné en mettant une tape sur sa tête qui se voulait amicale... Bien que assez violente...

~ Bienvenue à la maison Demon.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:44

Cette femme était folle décidément, elle s'était mise volontairement en danger enfin de faire réagir le démon de Kirigakure no Satô... Mais qu'est-ce qui se serait passé si le jeune homme ne se serrait pas réveiller a temps ? Il serrait simplement mort pour de bon cette fois, lui et aoji...

Elle lui expliqua qu'il n'avait qu'a penser a ce jour le moment ou il devrait se battre pour sa survie... Cela semblait se tenir... Mais la survie en valait-elle réellement la peine ? Est-ce que la mise en valait la chandelle ? Depuis sa naissance, le manieur de temps n'eut de cesse d'affronté sans cesse de plus grande épreuve, sans ne jamais rien gagner en retours hormis toujours plus de souffrances... Une vis pareille valait-elle réellement la peine d'être vécu ?

Demon resta silencieux alors que le petit bout de femme se redresser afin de surplomber le convalescent... Elle expliquer qu'il n'y allait rester plus qu'eux deux et que cela était mieux que rien... Mais pour sa part, le manieur de temps était seul, et il l'avait toujours était... A chaque fois qu'il croyait ne plus l'être c'était pour mieux se rendre compte ensuite a quel point il était dans l'erreur...

La jeune femme lui ébouriffa les cheveux, puis il n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il lui arriver qu'il fut violemment projeté par la fenêtre par un vent d'une extrême violence, Demon dans sa chute réactiva une seconde fois ses kinnegan, s'il s'écraser vu son état, il ne pouvait pas savoir dans quel état il terminera la chute, il fixa le sol :


-KODONA TAIMU PORTARU !


Il entra dan le portail, puis il créa un point de sorti carrément au niveau du sol pour ne pas subir d'impact, mais même comme ca il sentit un craquement de tous ses os... Décidément, il était encore trop tôt pour lui, il devait se reposer encore un peu avant de se servir autant de son chakra ou bien de tomber du cinquième étage d'un hôpital...

La diablesse arriva sur ses jambes et expliqua au démon de Kirigakure que maintenant, il devait se repentir auprès d'elle suite a une trahison qu'il a failli faire envers le Yomdaine en décidant de se laisser mourir...

Le jeune homme resta la assis sous la pluie, puis il expliqua :


- Tu parles...

La vérité était que le jeune homme ne savait même plus quoi dire... Il ne savait plus quoi faire... Quoi croire... Ou bien est-ce que cela en valait la peine...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:49


- L'ombre et la lumière -

Tu parles ? … Bien sûr que je parlais abrutit ! Mais visiblement il n'avais rien écouté le bougre et le tout avait le don de rapidement m'énerver et les cieux pouvaient être témoin à quel point ce n'était pas le moment. Un poing serré une furieuse envie de taper me prenait alors, contenu tant bien que mal, je reprenais alors calmement.

~ Je vais te taper...

Mais le geste s'était associé à ma pensée malgré moi et un bel élan de ma main venait le percuter, crétin, je faisais de mon mieux et il n'était pas foutu de voir la main que je lui tendais, alors que mes pieds se plaignaient déjà de devoir supporter mon propre poids, mes propres soucis.

~ Arrêtes de geindre franchement, surtout devant moi, surtout sachant que d'autre n'auront pas ta chance petit crétin, pas la chance de vivre, peut-être même parce qu'ils t'ont fait don de la leur. ET toi aveugle tu craches dessus, tu ne le comprends même pas.

La facilité, le voilà convaincu de pouvoir facilement y céder, pauvre diable il rêvait, mais quelque part j'avais moi aussi sous-estimé la tâche dans laquelle je m'étais lancé, d'autant que je n'avais aucune expérience dans la matière. Ah moins de régler ça à l'ancienne... ? Enfin, on pouvait aussi compter sur l'option Misuto et le club de remise en forme appelé « Torture », encore que cela soit quelque peu extrémiste, néanmoins, ça me permettait de déléguer. Cependant, moi qui avais besoin d'occupation, je me voyais contrainte d'écarter rapidement l'option, heureusement pour lui...

Et ma main se saisissant de son col j'entamais un chemin vers la montagne bleue en entraînant sans ménagement le disciple de ma moitié avec moi. Rue déserte et calme plat, voilà le spectacle que je voulais lui offrir alors que mon chemin se faisait par un long détour pour parcourir la ville qui n'avait plus rien de sa grandeur à l'angle d'une rue. Un commerçant jetait hors de son étale se voyait secouer pour payer sa « protection ». Stoppée net, je lâchais le col de mon boulet adoré, avant que le bruit d'une petite fille abandonnée à l'angle de la même rue résonnait.

~ Tu vois, la guerre ne se joue pas que sur un champs de bataille, les opportunistes sont partout, alors que faire maintenant ? Suivre l'exemple qui se propage là ? La loi du plus fort, un chacun pour soi ?... Ou alors il faut encore croire à ce que l'on nous a appris en devenant shinobi, restait une unité et garder l'ordre si durement acquis. Mais si personne ne revient ?...

Bras croisés je regardais passive le chaos naissant dans la citée accompagnée cette fois.

~ Demon ? Faut-il que je m'arrête alors ? Tu abandonnes alors toute ma vie ici jusque là a été inutile pour toi, tous mes efforts, les nôtres, les tiens, ceux de Tenzö, tout ça n'a aucune valeur... Pourtant... La vie solitaire je l'ai connu et c'est ici qu'elle a pris fin et qu'elle renaît à nouveau, tu penses que finalement je n'aurais jamais dû la connaître ?

Ma tête se tournait alors celui à qui je m'adressais alors qu'un claquement de doigt finissait par remettre les choses à leur place.

~ Demon, rappelles moi pourquoi tu t'es perdu d'espoirs ici. Est-ce que tu regrettes nos chemins croisés ? Tu sais, cette citée m'a pris et tout donné, puis tout repris, alors elle me donnera tout à nouveau, car au pire de cas, maintenant, je vais lui faire payer le prix de sa dette pour moi. Pourquoi il ne pourrait pas en être de même pour toi ?

Difficile à suivre n'est-ce pas, surtout dans son état, pourtant c'était simple ce que je lui expliquais et le choix ne pouvait être que sien alors que je l’entraînais une nouvelle fois avec moi, mais cette fois point forcé. Une main tendue après la leçon...

~ Tu veux rester là comme toutes ces larves à parasiter ce monde ou tu veux reprendre là où la guerre t'as fait t'arrêter ? Si tu préfères la première adieu, si le second te tente, il est encore temps et je peux t'aider...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:51

Le démon écouta a nouveau les paroles de la kaguya... La chance de vivre ? ... Est-ce qu'il regrette d'avoir croisé ça route ? Rester une unité ? Qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? Donner ? Reprendre ? Rendre ? Qu'est-ce que c'était que ces sornettes. Jamais la vie ne lui avait fait gouter au bonheur, jamais elle ne lui avait offert quelque chose sans lui prendre le double de ce qu'elle lui avait offert ! Cette fois, ça en était trop le jeune homme lui expliqua :

-Me rendre mes me rendre quoi ? Mes parents morts ? Mes années passées dans la rue a être pire qu'une larve ? Mon frère mort a la naissance ? Ou peut être bien épargné la vie de tenzö-sensei ? Je n'ai jamais rien eu, la seule personne qui s'est jamais intéressé a moi était Oji-San et son seul but était mes yeux... Pas moi, mais mon foutu héritage clanique.

Depuis quand le démon avait-il commencé a haïr cette vie ? Surement que toute cette rage et cette haine était en lui et que la future mort de son professeur était la goute en trop, celle qui non pas faisait déborder le vase mais bien exploser, le jeune manieur de temps continua donc son explication :

-Une unite ? J'ai offert ma force et tout ce que je posséder pour ce village sans ne jamais rien gagner en retour, cette force, c'est tout ce que j'ai, mais pas une seule fois le village a compris que ce n'était pas de cette force que je voulais, je voulais simplement avoir une vie normale, perdre cette malédiction... J'envie chaque enfant que je vois avec leur parent, chaque homme aimant chaque femme, chaque personne ayant des choses a partager avec les autres... Tenzö était plus qu'un senseï a mes yeux, il avait pris la place de mon père et a nouveau la vie m'arrache ça... A quoi bon ? Je perds tout, ne reste que toujours plus de sentiment que je refoulé en moi ...


La vérité était simple, le démon de Kirigakure no Satô n'était pas qu'un démon, ni même un shinobi... Mais simplement un homme au cœur brisé, dont les seuls sentiments restant était la souffrance, la rancœur et la haine... Mais sa décision était prise... Cette haine qu'il garder en lui, il s'en servirait pour détruire le village de konoha, les enfoirés qui lui avaient pris son sensei ...

Et aussi, par respect pour l'enseignement du Yomdaine et en sa mémoire, il se jura intérieurement de protéger son héritage, sa femme, et le fils qu'elle porter en elle... Il prendra la place de Tenzö, et protégera tout ce que lui n'avait pas pu protéger ... Il termina par ceci :


-Mais je le ferais, pour Tenzö jusqu'à ce que je rembourse la dette que j'ai envers lui... La force qu'il m'a offert et tienne désormais... Akuma no Kiri est mort tué par les aiguilles et la seconde douleur fantôme de Kiri vient de naitre...

Le démon n'était plus, mais le fantôme était prêt a payer ça dette...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyDim 19 Jan 2014 - 20:08


- L'ombre et la lumière -

La frustration et la colère étaient ses mot maîtres, ça tombait bien, car ils m'étaient plutôt familier à moi aussi, quant à ses services pour moi, ça m'amusait, il n'avait pas compris que j'avais ça dans l'idée. Quoi qu'il en soit, ce ne fut qu'une envie de sourire qui concluait mon accord avec ses dires, au moins il semblait avoir abandonné l'idée de ne plus se battre, ne restait alors qu'au temps de faire son affaire et visiblement, un but commun allait l'y aider.

~Voilà qui est mieux, quant à Konoha ne t’inquiète pas, j'ai la même idée que toi qui trotte dans ma tête. Mais en ce qui concerne les cadeaux de Kiri, je vais te dire un secret.

Un ton plus bas je pouvais les dévoiler, c'était simple pourtant...

~ Ce que tu veux d'elle prend le sans lui demander son avis, le meilleur moment de tout avoir.

Sourire carnassier, pas une seconde je n'avais honte à l'avouer, envie d'argent ? Genin déjà j'escroquais les caisses de la citée aussi souvent que possible, des disciples ? Confisquez leur paie pour de pseudos mauvais services. Si j'avais faim, je rentrais je mangeais et je disparaissais souvent et si d'aventure on venait te contrarier, il n'y avait qu'une chose de vraie...

~ Celui qui est pas content, tu lui refais le portrait, simple non ? D'où l'importance de l’entraînement et de la volonté. Il faut savoir évoluer.

Et je savais de quoi je parlais, dès mes premiers pas la discipline dans l'optique d'une quête de puissance avait bercé ma vie. Pas un jour je n'y avais dérogé et mes compagnons d'exercices avaient été nombreux. Alliés, amis, ennemis, tout n'avait été jamais qu'une question de point de vue, les choses me semblant plutôt mise au claire, je poussais une porte en entraînant le jeune homme avec moi, installée la première à table, je l'invitais à me suivre.

~Tu sais on a tous notre lot de malheur ici, mais te plaindre sur ton sort ne t'apportera rien, il me va me falloir de nouveaux partenaires d’entraînements, rares sont ceux qui se prêtent au jeu, mais si le cœur t'en dit je serais ravie de te donner l'emploi du temps pour commencer, car pour le moment, il n'y a rien d'autre que l'on puisse faire de toute façon. Mais avant tout, mangeons tu veux, puis raconte moi ce qui s'est passé là bas s'il te plaît.

Une politesse ? Rare pour ma part, preuve de l'importance de la question que je venais de poser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyLun 20 Jan 2014 - 17:38

Le nouveau fantôme de Kirigakure no Satô écouta les mots de la chef du Misuto... Alors comme ça, il suffisait d'arracher ce que l'on voulait ? Aux yeux du manieur de temps, cela n'était pas aussi simple que ça. Il n'était pas un criminel, et il ne le deviendrait pas, il payerait sa dette envers Tenzö, mais a sa manière...

Etre un homme n'était pas arracher, mais bien gagner a ses yeux... Et puis l'argent et le pouvoir ? Des choses futiles que tout cela, cela ne mérite pas de vendre son âme au diable... Tout les bien matériel au monde n'avait aucun intérêt si l'on avait personne avec qui le partager... Et l'ancien démon ne voulait pas d'une vie ou il se sentirait puissant certes... Mais encore plus seul que ce qu'il était déjà...

Le jeune homme resta silencieux, puis il suivit la jeune femme... Puis il s'installa a la table, en face de la jeune femme et écouta a nouveau les paroles de la diablesse puis il lui répliqua :


-Je serais ravi de m'entraînais avec toi... Et je deviens fort, je tiendrais ma parole tu n'a pas a t'en faire pour ça... Que c'est-il passé a Yu no kuni ? Moi et un sunajin avons rencontré un Hyuga de Konoha, et une jeune femme a lunette de kumo, nous avons commencé a nous battre... La suite, tu ma connait... Mais la prochaine fois, je peux te promettre que je tuerais cette femme...

Le manieur de temps ne commanda rien, il n'avait pas très faim puis il expliqua :


-Au fait ... Tu m'as bien fait la morale ? Maintenant, c'est mon tour... Tes « activités » ? Tu crois vraiment que Tenzö aurait voulu que la future mère de son fils fasse ça ? Il est surement temps pour toi de te ranger de d'arrêter tout ça...

Le jeune homme attrapa la main de la future mère et lui expliqua :


-Arrête tout ça, concentre-toi sur ta future vie de mère... Tôt ou tard, on doit tous arrête et ton heure est venue, arrête les missions le temps de ta grossesse et arrête le trafic, passe la main... Tu es la future mère du fils de Tenzö et je refuse que un jour la femme de mon senseï soit tuer pour des broutilles, tu es déjà riche, tu es la chef de la section torture du Misuto, tu a déjà suffisamment de pouvoir, tu n'a plus rien a prouver ni a gagner a continuer tout ça.

Il lâcha ensuite la main de la manieuse d'os... Il se douter bien qu'elle le prenne mal, et aussi qu'il n'était pas assez fort pour lui tenir tête, mais il refuser de la laisser continuer sans rien faire... Il se doutait bien que la diablesse ne se laisse pas convaincre aussi facilement, mais il attendit tout même de voir sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyLun 20 Jan 2014 - 20:56


- L'ombre et la lumière -

Attendrissant cette inquiétude, cette flamme dans les yeux, ce ton dans la voix, la détermination et l'assurance, par contre, ce lot d’ânerie qu'il avait pu sortir ! Un rire, un comme je n'en avais pas eu depuis longtemps, voilà alors ce qui pointait le bout de son nez alors qu'au fond, un fraction de seconde ces mêmes idioties avaient réchauffé mon cœur gelé. Depuis combien de temps je n'avais pas eu d'encouragement, combien de temps que j'attendais que la balance bouge, qu'on me reconnaisse un talent. Quelle innocence de la part du disciple du Kaguya, tant qu'il avait presque réussi à me donner une expression tendre.Seulement voilà, j'étais du genre à rendre à César ce qui était à César...

~ Mes preuves... ? C'est ce crétin qui est venu à moi, chef du Misuto pour mes talents... ?

Difficile là de ne pas rire, il avait cru quoi franchement, la grande Oh Aoji'... Même pas fichu d'être resté au front contre Sambi jusqu'au bout. Un fait d'arme ? Où ça ?! Une grande bataille ? Une capture légendaire ? Un haut fait peut-être ! Une mission grandement réussie... ? Même pas ! Shinobi exceptionnelle capable de relever toutes les missions ! Tu parles, sans être accompagnée, une vraie tir au flan. Être la femme du nouveau Kage avait suffi en fait et peut-être que mon éloge dans son lit pouvait être faite si c'était à la hauteur de cette dernière qu'il m'avait donné ma place.

~ Soit, je dois être un bon coup au lit sûrement.

Cru et simplement dit, avec un naturel déconcertant alors que ma main appuyé sur mon coude retenait ma tête penchée.

~ Arrête de rêver, reviens sur terre. Tenzö ? Il m'a toujours connu ainsi et il s'en est accoutumé parce qu'il le fallait. Je n'ai pas l'intention de changer et des preuves ? Voilà longtemps que je n'ai plus aspiré à la reconnaissance. A vrai dire... Je m'en fou royalement. Moi j'en veux toujours plus, c'est tout. Ma vie est dominée par mes caprices enfantins, lever du voile.

Un claquement de doigt comme pour éclater une bulle imaginaire, fini les douceurs, il était temps de parler sérieusement et pour commencer, faire un topo de la situation.

~ Puis non, je ne serais jamais la gentille maman à la maison, d'ailleurs, je ne serais jamais maman non plus, donc oublie tes délires, prend du niveau et accompagne moi à Konoha, j'ai comme dans l'idée d’agrandir le désert de Suna à hauteur de disons... Hum... Du pays du feu <3

A comprendre qu'à la place des arbres et de la vie, je me plairais à semer des cendres éphémères et la mort des fous qui n'auront pas fuit. Du bon sens ? Rien à foutre, je n'avais jamais écouté que mes envies et ce n'était pas prêt de changer, il me fallait maintenant juste les moyens pour se faire... De la puissance encore plus, toujours plus, de l'acharnement et peut-être même des bras armés. L'idée était simple profité du cocon qu'offrait Kiri pour finir la mutation et grandir, grandir encore et encore jusqu'à la magnifique possibilité de l'éclosion de mon désir. Folie peut-être, mais désormais toute ma vie...

~ Si il n'y a plus de fils à protéger, la femme du maître perd de sa valeur ? Ou bien toi aussi tu rêves de chaos chez nos ennemis ? Pour ce qui est de l’entraînement, rappelle toi que je ne te laisserais plus maintenant revenir dessus, alors reposes toi bien, on s'y met la semaine prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyLun 20 Jan 2014 - 21:41

Demon écouta le lot de sottises de la jeune femme... Elle n'avait rien accompli ? Elle ne rêve que de puissance rien d'autre ? Tout ce qu'elle raconté sembler être joué comme une pièce de théâtre... De très mauvais gout... La seule chose que le nouveau fantôme n'osait pas vraiment remettre en doute était le fait qu'elle devait être douée au pieu, car après tout le jeune homme n'avait pas encore essayé avec elle pour dire que oui ou que non...

Bref cela n'était pas vraiment le sujet principal.. Le jeune homme commença a fulminer intérieurement au fur et a mesure des paroles de la kaguya... Jusqu'a ce qu'a la fin de la phrase de la diablesse le jeune homme ne put s'empêcher de la gifler...

Il détourna ensuite le regard avec tristesse et expliqua :


-Depuis quand a-tu toi-même arrêter de croire aux paroles que tu viens de prononcer? ...


Le manieur de temps n'arriver pas a croire a une seule des paroles qu'elle avait prononcer... Cela sonné faux... Tellement faux... Elle était heureuse comme ca ? ... L'ancien démon de Kirigakure na Satô regarda la lueur dans le regard de la jeune femme...

Cette lueur qu'il connaissait si bien... Celle qu'il pouvait observer dans le miroir en se levant tous les matins... Celle dans son propre regard... Celle qui disais qu'elle riait pour ne pas pleurer, qu'elle était forte pour ne pas montrer sa faiblesse...

Elle voulait plus de pouvoir ? Etait-ce réellement ce qu'elle voulait ou bien tenté t-elle de combler le vide de son cœur avec tout ca ? Le manieur de temps en était pratiquement sur... Au fond d'elle, elle aussi avait cette sensation d'être seul...

Devenir une gentille mère ? Oui, elle le devait, voir plus que ça encore elle le devait... Le jeune homme poursuivi :


-Tu n'es pas comme moi... Toi, tu ne peux pas mourir... Moi, cela fait déjà bien années que plus personne n'attend mon retour... Personne qui ne serait là pour me pleurer si jamais je devais disparaitre... Mais toi tu a quelqu'un pour qui tu devras être là... Ton fils... Celui que tu a eu avec un homme qui t'aimer profondément... Il était trop orgueilleux pour l'avouer, mais j'en suis certain, il n'était pas parti défendre Kiri... Il est parti se battre pour une seule raison... Pour protéger sa femme et son fils... Il aurait pu rester au village, mais au lieu de ça, il est parti en première ligne... Ne salis pas sa mémoire en te faisant tuer, ou en abandonnant votre enfant...

Cela était... La jeune femme pouvait bien ou mal le prendre, le Jisetsu ne chercherait a pas a se défendre si elle venait a le frapper... Il était temps pour elle de sonder le fond de son âme, afin qu'elle sache en fin par elle-même ce qu'elle voulait réellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyLun 20 Jan 2014 - 22:30


- L'ombre et la lumière -

Mais c'était qu'il y croyait encore, encore à une facette pas encore corrompu de mon âme, à cette lueur enfantine qui m'avait préservé de la dure réalité de mon monde, le vrai. Tu parles d'une gifle, à peine cette dernière en vue, une contraction de ma mâchoire et une couche osseuse solide dissimulée sous ma peau faisait barrière. La cogne solide, une Kaguya à la tête solide, ce n'était pas si étrange que ça, croire en mes paroles ? Tu t'étais trompé de question petit gars, la vraie était : Depuis quand que tu as arrêté de te bercer des illusions qui t'arrangeaient le mieux ?

La réponse serait très certainement : depuis peu de temps. Mon légendaire sourire de carnassier prenait forme et c'était probablement une des seules choses qui me restaient de mon passé, il ne comprenait pas, je n'avais que faire que l'on m'attende à la maison, non moi ce que je voulais c'était ne plus jamais attendre en vain, attendre jusqu'à apprendre sans surprise que personne ne reviendrait. Le cycle infernal, il ne s'arrêterait jamais tant que je me contenterais d'attendre et j'étais loin de salir la mémoire de Tenzö, bien au contraire, je ne l'avais jamais plus respecté qu'aujourd'hui le jour où enfin j'avais pu être à sa place. Tout était devenu si clair, c'était ma faiblesse qui me prenait tout ce que j'avais et plus jamais je ne voulais que ça arrive, c'était simple en fait...

~ Tu as raison, moi je ne veux pas mourir, bien à l'inverse, j'ai toujours fermement retenu mon souffle de vie et ce n'est pas prêt de changer. Mais aussi sûre que je sais que ma fin n'est pas encore écrite, parce que j'en ai décidé autrement, seulement tout le monde n'est pas moi et c'est bien ça le problème. Je ne veux pas qu'on m'attend, je veux qu'on reste à mes côtés abruti que plus jamais je n'ai à enterrer quelqu'un, parce que en aucun cas je veux que cette chienne de Destinée est le dernier mot sur moi. J'ai décidé que ma vie sera heureuse et elle le sera, j'ai décidé de ne plus jamais être seule et c'est le cas, seulement j'aurais voulu que toutes ces personnes là restent avec moi, pour toujours !

Mon poing tapait sur la table, une montée de sang incontrôlée comme le liquide chaud sur mon visage, la colère, la peine, non un mot résumait bien mieux : la douleur. Un ras le bol et un déploiement d'ailes à la fois, non je n'étais pas de ceux qui se morfondaient, qui abandonnaient après trop d'échec, là n'était pas la question. Le souci, j'étais simplement humaine et bien sûr que mon cœur saignait et mon être subissait le chagrin, mais moi qui ne faisait jamais rien pour rien, je me disais alors une logique quand les rappels de ses sentiments frappaient à ma porte : Qu'est-ce que ça t'apportera de bon ? Rien. Évidemment. Façon de penser simpliste, certes, mais c'était la mienne. J'aurais eu envie de crier au monde ma frustration à ce moment-là, mais à la place mon cri de colère qui résonnait au delà de la pièce tant mon souffle avait été grand disait plutôt...

~ Ils ne reviendront jamais, tu ne comprends pas ! LES MORTS N'ATTENDENT PERSONNE, parce que c'est la fin de tout et quand c'est fini tu recommences à zéro... Paf effacé, tout ça pour rien et après ? Qu'est ce que ça change ? Celui que tu étais avant. C'est une trahison pure et simple.

Le fond exacte de ma pensée : Je me sentais trahie par de fausses promesses auquel j'avais cru, leurrer encore, dire qu'on ne m'y prendrait plus ? Bien sûr que non, car c'était le prix de ceux qui voulaient une vie intense. Une enfant ne pouvait pas grandir seule après tout et en parlant de ça, il ne semblait pas avoir compris que la descendance n'était plus, la guerre avait vraiment tout pris, même ça, mais elle n'avait pas eu mon affection et bien sûr il ne comprenait pas ma façon de la démontrer à ma propre personne. C'était normal...

~ Ça suffit. J'ai une furieuse envie de frapper maintenant et crois moi, tu n'es pas encore assez robuste pour ça, viens me refaire la morale le jour où tu seras capable de me tenir tête, tes mots ont aujourd'hui autant de crédit qu'une goutte dans l'océan. Il n'y a personne à sauver, enfin plus, je suis désolée, mais de Tenzö, il ne nous restera que le souvenir, fais toi une raison comme je m'en suis fait nombre de fois une moi aussi. J'irais là bas un jour, avec ou sans toi et tu n'y changeras rien, je ferais ce que d'autres n'ont pas eu l'occasion de faire, un point c'est tout.

Un dialogue de sourd qui m'avait pourtant libéré d'un poids que je gardais pour moi trop assurément... Il voulait me dissuader ? Damne, plus que jamais je me sentais remonter à bloc, à tort ou à raison, qu'importe tant qu'on s'amuse ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyMer 22 Jan 2014 - 17:56

Alors c'était ça ce qu'elle cacher au fond de son cœur ? ... Un simple sentiment de trahison... Mais, le jeune homme lui aussi connaissait atrocement ce sentiment... Ce vide que l'on a et qui nous dévore de l'intérieur... Les morts ne reviennent pas... Cette vérité était cruelle, mais la fois tellement réelle...

Pourtant aux portes de la mort, c'était la chaleur de son cœur qui l'avait ramené... Ce fut bref, mais elle lui avait fait sentir cette sensation, alors qu'elle était la tête contre lui les yeux fermer dans le calme du sommeil, elle était blessée, très blesser... Mais elle n'avait pas encore entièrement perdu pied, une partie d'elle-même sembler vouloir simplement être libéré de ce fardeau...

Le nouveau fantôme avait vraiment de la peine, comment ? Pourquoi ? Tellement de questions qui sembler hanté cette jeune femme... Maintenant, le manieur de temps en était certain... Derrière son sourire, c'était des larmes qu'elle dissimuler... Derrière son sourire, c'était simplement un cœur qui avait trop de fois était briser...

Le démon lui fit donc simplement un sourire puis il se leva, et alla dans le dos de la Kaguya et détacha sa chaîne... Cela était la première fois de sa vie qu'il la retirer... La chaine qui appartenait a la mère du jeune Jisetsu... Elle avait une énorme valeur sentimentale pour lui...

Puis il l'accrocha au coup de la diablesse, puis il la prit dans ses bras, l'embrassa sur la joue et expliqua :


-Les morts ne reviennent pas, mais l'amour qu'il te portait ne meure pas lui... Il renaîtra sous une nouvelle forme... Celle de l'enfant que tu portes en toi... Et tu n'as pas seul... Temps que tu porteras cette chaîne, je reviendrais toujours la chercher... Je resterais en vie... Pour toi et pour ton enfant, vous ne serrez jamais seul, je te prouverais que je serais la première personne qui reviendra...


Le Demon se redressa, puis il commença lentement a partir les mains dans les poches... Son discours était surement stupide, il était surement ridicule, mais un fantôme ne peut pas mourir... Et le jeune Jisetsu compter bien prendre soin du trésor le plus précieux de Tenzö et ceux jusqu'à la mort... Et puis... Peut-être que cela n'était non pas qu'un devoir envers son senseï... Mais bien aussi une envie...

La Kaguya aura surement pris le jeune homme pour un fou... Ou un idiot... Mais au final, n'est-pas simplement nos émotions qui font de nous ce que l'on est ? Il ne rester plus qu'à voir si la jeune femme le retenait ou bien qu'il parte a nouveau seul dans la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyMer 22 Jan 2014 - 19:31


Abruti, je ne savais pas très bien si c'était ses mots ou ses gestes qui m'avaient agacé le plus alors que tous les os de mon corps percé ma chair dans le but de l'empaler, il me faisait la leçon ? J'osais espérer que non, encore que, c'était amusant de la part de celui qui voulait se laisser mourir, finalement, j'avais ce que je voulais, alors pourquoi étais-je donc si fâché... ?

Peut-être parce qu'il ne faisait que remuer un couteau dans une plaie, n'avait-il pas compris que je devais peut-être le dire plus clairement, seulement avant, un coup de sang et machinalement ma main retrouvait mon cou. Mes doigts agrippaient une chaîne et la colère faisait trembler ces derniers devant la mémoire d'un scène similaire, je me revoyais exactement à sa place, faisant les mêmes gestes auprès de celui qui ne reviendrait jamais. C'était comme enchaîné mon cou à nouveau au fardeau du passé et me dire que je ne pourrais pas le quitter, le prix à payer pour ne pas avoir su le garder, le protéger...

Un geste vif et assuré, les maillons éclataient suivi par l'envol de cet objet scintillant qui allait rejoindre le sol. J'aurais pu arracher le bras qui m'avait frôlé tant la rage frappait à ma porte, cette adrénaline incontrôlable proche de la folie. Il avait osé, oser dépasser les bornes, oser me toucher, oser penser qu'il pouvait se le permettre et le voilà qui voulait s'en aller pensant que nulle conséquence viendrait le rattraper. Pauvre fou.

~ Toi.

Et le geste fut vif alors que toute la force de mon poing venait le rejoindre une lame longue comme mon bras s'y étant couplé... Comme il était plaisant de sentir ce liquide sang, celui de la vie qui glissait entre les doigts du bourreau de son maître. J'avais envie de tuer ? Certainement, mais par chance encore assez de lucidité pour ne pas le faire à tout va...

~ Ne t'avises plus jamais de recommencer ça si tu ne veux pas perdre un bras ou ta langue, voire les deux. Les morts n'aiment personne, il n'existent plus, ouvre les yeux et ceux qu'ils ont été pour nous ? Une chose est sûre, maintenant ils ne sont plus que des souvenirs qui ne laissent finalement que peu de traces avec le temps.

Comment lui dire qu'il se leurrait encore, j'avais usé de mots bien choisi compte tenu de la situation, mais là...

~ Il n'y a plus d'enfant, mort et effacé de ma vie comme ton maître, mais le simple fait que tu es dit ces mots-là et bien la preuve que tu as besoin d'une excuse pour vivre et avancer. Tu n'as pas réussi à les sauver ? Moi non plus. La vie s'arrête là ? Seulement pour les lâches. Ne viens pas m'encombrer de tes niaiseries tu n'es pas à la bonne adresse, je n'ai que faire des symboliques et des mots, je veux des actes et si te dires n'étaient pas que du vent, tu grandiras pour me rejoindre prochainement en enfer... Oui celui que nous aurons créé pour punir ceux qui nous ont pris les nôtres. Je ne veux ni ta pitié, ni ton affection, je veux ta puissance pendant la bataille.

Depuis quand j'avais arrêté de dire les choses simplement ? Tant de chose que je ne faisais plus et qui m'avaient pourtant tant réussi par le passé, n'était-il pas tant de revenir, de revenir là où le temps avait fait un crochet pour m'éloigner de moi, me faire découvrir une autre vie que dans un but : Celui de choisir ma favorite. Dommage, il semblait que ça soit le destin qui l'avait choisi à ma place...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyMer 22 Jan 2014 - 20:27

Demon observa chaque maillon de la chaîne de sa défunte mère tomber sur le sol... Elle avait osé... CETTE GARCE AVAIT OSER ? Comment avait-elle osé faire dû Plus rien, désormais le jeune Jisetsu n'avait plus rien de sa mère... Les yeux aveuglés par la colère, il n'écouta même pas ce que le kaguya avait expliqué.

Le jeune homme ramasser tous les morceaux de cette chaîne au quelle, il tenait temps... Au final, elle avait raison, elle était seul, elle venait de perdre la moindre once d'affection du jeune homme. Quels que soient les projets qu'elle avait prévu pour lui c'était terminer pour sa part, il ne pouvait accepter ça, n'importe quoi, des gifles, des insultes, n'importe quoi , mais pas ça.

Le nouveau fantôme de kiri sera dû poing sa chaine a telle point que sa main se mit a saigner, chaque muscle de son corps était parcouru par de la haine a l'état brut, il haïssait cette femme pour ce qu'elle avait fait, et il ne lui pardonnera jamais. Demon fixa la femme les yeux emplis de colère :

- En réalité tu a raison, tu es seul, vit pour toi dans la puissance si c'est vraiment ce que tu veux, mais ton existence ne vaut rien, tu ne mérites rien, ni l'amour, ni le bonheur. Je ne comprends même pas comment Tenzö-senseï a pu se marier avec une être aussi abject et vide de l'intérieur que toi, je penser que tu avais juste le cœur blesser et que ça pouvait t'excuser, mais en réalité, c'est faux décide de ta vie comme tu l'entends et fini la seule après tout, tu ne vaux pas mieux que ça. Pour ma part oublie moi, tu n'en auras certainement rien a faire car rien ne te touche, mais sache une chose c'est que je ne veut plus jamais t'avoir en face de moi, tu es plus forte que moi? SOIT, mais je n'ai pas peur de toi, tu n'existes plus pour moi.

Le jeune manieur de temps se mit a avancer d'un pas assurer et sans se retourner, il traversa plusieurs rues, puis il se pausa contre les murs, il était encore trop faible pour tout ça, il remarqua que les points de suture de ses jambes avait sauté... Mais il resta la, assis sur le sol complètement tremper par la pluie en fixant sa chaîne...

Il ne pardonnerait jamais cette femme d'avoir oser détruit le seul objet qu'il lui rester de celle qui fut et qui demeura sa seule et unique mère....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  EmptyMer 22 Jan 2014 - 21:08


Furieux, c'était bien ce qu'il était après ma réaction, mais à quoi pouvait-il s'attendre ? Encore une fois, il ne m'avait pas écouté et j'avais en horreur de me répéter, aussi, il ne fallait pas s'attendre à ce que je m'y reprenne une nouvelle fois encore que...

~ Tu dis tellement vrai, heureuse que tes yeux aient su s'ouvrir, il était temps.

Voilà mes derniers mots alors que je regardais un être faible se gardant enchaîner à un simple objet, une simple ombre du passé qui faisait saigner ses doigts pour lui rappeler la douleur qui lui causait. Pauvre fou, il était plus à plaindre qu'à blâmer, un enfant égaré et de là je comprenais mieux ce qui avait attiré Tenzö chez lui, son côté irritant. La haine. Étrangement je n'étais plus fâchée, du moins mon envie de meurtre m'avait passé pour laisser place à un sourire arrogant alors que sur de grands chevaux le disciple du disparu s'enfuyait à travers le labyrinthe de Kiri. Mais qui fuyait-il ? Lui-même sûrement sans aucun doute même et alors que la pluie n'avait pas cessé, je me surprenais que bien que mes pas se soient enchaînés longtemps après lui, ils nous avaient au final mené au même endroit. Un simple entrecroiser, comme si la citée maudite voulait lui rappeler qu'elle avait maudit ses enfants que nous étions, qu'elle n'avait pas fini de se jouer d'eux et que tant qu'il vivrait de son sein, ils seraient amené indéfiniment à se retrouver.

Elle ne nous demandait pas de nous aimer comme il avait la naïveté de le croire, non, elle préférait de loin que nous nous haïssons, divisé pour mieux régner, le mieux, restait qu'elle n'avait jamais à bouger un doigt pour ça, nous étions tous si doué dans ce domaine. Aussi mon regard ne se posait qu'un instant sur cette silhouette épuisée dont l'ombre se faisait sang, ainsi il ne voulait pas, mais n'avait pas le choix, car personne, personne n'échappait jamais à la brume sanglante. Et après tout n'en étais-je pas une de ses enfants... ?

Loin de la compassion des hommes, il avait eu sa chance et dans cette brume, bien d'autre naviguait à l'aveugle ne demandant qu'un phare pour les guider, une lumière trompeuse ou salvatrice ? Ça il ne le saurait qu'une fois qu'ils ne l'auraient rejointe, voilà pourquoi, loin de la folie des papillons de nuit, j'avais préféré l'obscurité éternelle, la vie dans le néant qui au bout de quelque pas isolé du reste du monde. Un simple courant d'air devant lui, un familier et qu'il voulait maintenant inconnu, mon sourire ne quittait pas mes lèvres et ma journée prenait fin, ne restait alors qu'à trouver une nouvelle occupation, maintenant que j'avais tant de temps si inoccupé.

Le véritable échec n'existe que quand on se soumet à l'idée qu'il existe vraiment ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

L'ombre et la lumière |Demon|  Empty
Message(#) Sujet: Re: L'ombre et la lumière |Demon| L'ombre et la lumière |Demon|  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre et la lumière |Demon|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-