N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L'explication d'une année ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 19 Jan 2014 - 14:58

L'explication d'une année ... Tumblr_mwfji832bm1sccpqfo1_500

"Ce qui fut, cela sera; ce qui s'est fait se refera; et il n'y a rien de nouveau "


Le nécromancien ne s'était toujours pas remis de ce qu'il venait de découvrir, cela faisait trop de nouvelles pour lui, trop de questions sans réponses. Que s'était-il passé en son absence, où était Yoru et Yuka ? Shinichi lui aussi semblait manquer à l'appel ! Et son élève aurait pris le pouvoir du village caché de la brume ? Mais comment tout cela avait-il pus se passer si vite ? Sora était totalement désorienté, errant dans les couloirs du Misuto tel une ombre, il cherchait des explications, néanmoins il n'en trouverait guère. Pour cela, il lui fallait trouver un de ses anciens coéquipiers, ou un simple visage familier.

Ce qui s'annonçait loin d'être facile, entre troubles et chaos notre protagoniste était complètement hagard. C'était comme ci le ciel lui était tombé sur la tête, comme un miroir se brisant d'un seul coup, ne laissant que des éclats sur le sol, de simples petits bouts qu'on ne peut rassembler. Le fantôme marchait à travers les couloirs et ces derniers étaient étrangement vides, lui qui avait l'habitude de toujours entendre des bruits, des ninjas de l'unité spéciale échangés divers avis, tout semblait si vide. Mais où étaient-ils tous ? Qu'est-ce que tout cela signifiait ? Tant de questions qui ramenaient toujours au même point, tout cela semblait tourner en rond, si bien que notre héros semblait se fatiguer lui même, il fallait qu'il trouve un lieu pour réfléchir, un lieu pour s'évader. Encore fallait-il qu'il fouille dans sa mémoire.

Cherchant au plus profond de son esprit, notre protagoniste se souvint qu'il aimait se rendre sur les toits de l'unité spéciale pour réfléchir. Cela serait un bon moyen pour lui de s'aérer l'esprit dans tout les sens du termes, pouvoir souffler et penser à autre chose. Voir autre chose que des visages partout sur les murs, il était temps pour lui de s'y rendre en vitesse. Se transformant en sa forme éthérée, il prit la décision de traverser le béton pour pouvoir être dehors plus rapidement. Après tout il pouvait bien jouir de son pouvoir, c'était aussi un moyen pour lui de se remettre dans l'ambiance du village caché de la brume.

En effet, il était un membre du Misuto, d'autant plus qu'il était dans la section récolte d'informations, il était nécessaire pour lui de savoir être le plus discret possible, aussi silencieux qu'une brise et aussi invisible qu'un caméléon. Il était vrai que l'absence de notre héros ne jouait pas vraiment en sa faveur, il était totalement perdu dans un village qu'il ne reconnaissait même plus, tout semblait avoir changer, tout semblait si différent. Le village caché de la brume n'était plus le même et tout cela était peut-être trop pour notre homme. Lui qui pourtant avait appris à ne jamais perdre son courage et sa motivation, ce n'était peut-être plus le même cas.

Quelques minutes plus tard notre héros était enfin arrivé sur les toits, l'air y était doux et la brise qui berçait Sora lui permettait de se sentir enfin chez lui. Cette sensation lui avait tant manqué, il était temps pour lui de se ressourcer. D'autant plus qu'i y avait cette brume vous empêchant de voir à plus de dix mètres, cet épais nuage flottant au dessus du village de Kiri, le caractérisant tant. Tout cela faisait sentir à Sora la sensation d'être enfin chez lui, la sensation d'être retourner à la maison. Cependant tout n'était pas encore réglé et il lui restait beaucoup à apprendre sur sa disparition, le voile devait être levé sur les inquiétudes de notre protagoniste.

- Tiens, je ne pensais pas te revoir par ici, comment as-tu su que j'étais là ?

Se retournant, le nécromancien faisait face à un visage qui lui était bien familier, une personne qu'il ne pensait pas revoir après son absence. Et apparemment les progrès étaient fulgurants au vus de la quantité de chakra que dégageait cette personne, désormais il était temps de parler, de remettre les choses au points. Néanmoins, il y avait un doute qui persistait dans son esprit, si cette personne était là, qu'en était-il des autres ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:30



Étrange de se retrouver au milieu d'un calme plat en temps de guerre, au milieu de civils quand on était un soldat, mais visiblement je n'étais pas la seule soumise à cette terrible sensation, bien que ma surprise fut grande en découvrant qui était rentré au bercail. Bon là certes, j'aurais pu voir des doigts se pointaient vers moi, membre du Misuto, proche du kage et pas fichu d'avoir fait le lien de l'absence de celui qui perchait sur son toit n'avait eu aucun mal à me repérer. Après tout, c'était le but d'être remarqué pour engager la conversation non ? Quant à sa question...

~ Tu n'as pas l'impression que les shinobis se comptent sur les doigts de la main ? Forcément, ça n'a pas été bien compliquer quand on erre ici pour la « sécurité ».

Une façon moins amère de dire qu'on m'avait mise sur la touche quelque part, mais bon, je me consolais, après tout, il fallait bien que certains restent là garder la maison non ?... Passons, un sujet bien plus intéressant me venait à l'esprit en le regardant, déjà, fallait-il retrouver son nom exact... Mais ma mémoire de poisson rouge s'arrêtait à Sora, après tout, je ne l'avais jamais nommé autrement, en parlant de souvenirs, l'expression de mon aîné ce jour-là m'était toute sauf familière venant de lui. Lui qui était toujours si sûr de lui paraissait quelque peu patauger dans le marécage d'informations qu'était devenu Kiri. Après tout, même membre du Misuto, ça faisait un moment que je ne l'avais pas vu et Tenzö n'avait pas semblé contrarié par l'absence de son mentor, dans le doute de la confidentialité qui le tenait alors, l'abstraction de ce qui lui était arrivé devint un automatisme bien commun de chez nous.

~ Hum Sempai... T'a-ton mis au parfum des nouvelles de Kiri ?

Visiblement non à son expression, mais alors que la logique aurait voulu que ce soit là que je m'active à la tâche, ma réaction fut toute autre, bien qu'avec un train de retard...

~ Oyé ! Tu entendais quoi par surpris de me revoir ici ?! Je te signale que tu faisais partie de mes recruteurs ! Et que ton disciple a succédé à Yoru, ce qui accessoirement m'a fait virer bras droit de ce dernier par réaction en chaîne, une plaie dont je me serais bien passé... D'autant que progressivement tous s’effacent.

Oui, à chacun ses priorités et non les choses n'avaient pas énormément changés pour tous, la preuve, la parenthésée close, il ne me semblait pas nécessaire de revenir sur la disparition d'êtres chers, d'autant que la liste ne cessait de s'allonger avec cette guerre. Un simple regard vers le bas pour illustrer cette pensée là et déjà le retour sur terre et comme ça me semblait long agaçant et compliqué, il fallut bien que je m'assoies sur ce foutu toit pour faire un rappel des événements tristement bien complet... Pour cause, j'étais aux premières loges. L'attaque de Sambi emportant entre autre Yoru, Yuka et Shinichi, puis l'alliance avec Suna pour je ne savais plus trop quelles raisons, il fallait avouer que je m'en étais toujours carré comme l'an quarante. Non pas de voile là-haut, pas de comédie, c'était fini depuis longtemps tout ça, j'étais loin de la shinobi assidue et investie, malgré que ça ne soit un secret pour personne, jamais aucune remontée. C'était ce qu'on appelé la « planque » Tenzö Kage devant aider. Le revers de la médaille ? Bah j'étais là quand ils étaient tous là bas non.

~ Le village est vulnérable, nos pertes seront énormes il ne faut pas se leurrer, mais toi et moi Sempai, on est condamné à rester là, simples spectateurs de la nouvelle page qui va s'ouvrir. Merveilleux n'est-ce pas.

A nouveau sur mes jambes, le tour me semblait fait, rapide, simple quelque peu amer peut-être et malgré la curiosité à laquelle je voulais résister, me voilà malgré tout demandant un retour à mon flot d'infos...

~ Il y a un point sur lequel tu veux revenir ? A moins que tu n'es envie de confier ta mésaventure, de toute façon, il n'y a pas grand chose à faire aujourd'hui, puis pour une fois qu'on a la paix, c'est triste que le chahut nous manque tu ne trouves pas ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:31


"Si tu aimes à écouter, tu apprendras et si tu prêtes l'oreille, tu seras sage.


Kaguya Aoji se tenait devant le fantôme, son prénom était bien plus long, mais juste le prononcer était fatiguant, ainsi le village l'avait surnommé Aoji. Il s'agissait d'une jeune femme plutôt complexe, possédant la fougue et la soif de sang des Kaguya, néanmoins avec un côté pipelette et ce don de toujours se mettre dans de beaux draps. Elle possédait une chevelure blanche et un regard intense, il était vrai que cette dernière dégageait de la sensualité, mais ce n'était pas vraiment le genre de femme de notre homme. Après tout les Kaguya était connu pour leur caractère plutôt fort et difficile à contrôler, ainsi que leur fabuleux coups de sang. D'ailleurs, par le passé Sora avait remarqué une certaine attirance entre Aoji et son ancien élève, Tenzö. Qu'en était-il aujourd'hui ? Peu importe, la jeune Kirijin avait pris la parole et c'était d'un ton calme, comme si elle comprenait notre protagoniste.

Celle-ci lui expliqua donc qu'il n'était pas difficile pour elle de retrouver un shinobis au vus du peu d'effectif. Elle marquait un point sur ce coup-ci, mais la suite était intéressante, apparemment elle était chargée de veiller à la sécurité des lieux, ça ne lui ressemblait pas vraiment. Après tout elle était une guerrière et une Kunoichi dès plus redoutable, qui avait su prouver sa valeur au combat. De ce fait la mettre en surveillance d'un tel bâtiment pouvait paraître pour une forme de punition ? En tout cas c'était ce que le nécromancien pensait et à vrai dire il était plutôt déçu d'un tel acte. Mais bon, il n'était ni le Mizukage, ni le chef du Misuto et c'est d'ailleurs ce que Sora ne saurait surement jamais. Pourquoi ? Un fantôme n'ose jamais se montrer sur le devant de la scène et c'est ce qui fait toute sa subtilité.

Puis cette dernière vint soulever un point très intéressant, faisant douter le nécromancien. Pourquoi était-il surpris de la voir ici ? Après tout,il l'avait recruté dans l'unité spéciale, alors quel était le doute sous cette question ? Et bien Sora n'était pas dupe, il savait que lors d'une attaque telle que celle de Sanbi les pertes pouvaient être nombreuses et rares sont ceux qui s'en sortent aisément. Bien sûr notre homme ne doutait en rien des capacités de la jeune femme, il savait très bien la puissance qu'elle renfermait en elle. Cependant le fantôme avait connu la guerre et son lot de perte, ces cris et ces larmes qui vous tracassent sans cesse. Sora n'était pas stupide et son regard sur le monde n'avait pas changé, même pas en une année. Bien au contraire ...

C'est alors que la jeune femme annonça la disparition de Yoru ce qui blessa Sora dans le fond. Mais comme à son habitude son visage resta de marbre, il ne voulait pas montrer ses faiblesse, derrière ses yeux se cachait des cascades de fierté. Il était vrai que les larmes souhaitaient couler, mais la volonté de rester était plus fort chez notre homme. Il venait de perdre son plus fidèle ami et cela le touchait en tout point, tout allait être différent maintenant et ce qui était sûr ce que plus rien serait pareil. Retenant son souffle il regarda le ciel quelques secondes, espérant trouver du réconfort dans ce ciel gris et cette brume épaisse. Son regard était complètement vide, il était totalement désorienté, c'est ainsi que la femme reprit la parole d'une belle phrase que nous ne pouvions résumer en quelques mots :"Le village est vulnérable, nos pertes seront énormes il ne faut pas se leurrer, mais toi et moi Sempai, on est condamné à rester là, simples spectateurs de la nouvelle page qui va s'ouvrir. Merveilleux n'est-ce pas. "


- Tu sais, plus le temps passe, plus les pertes se font nombreuses. Nous ne sommes qu'une poignée d'élus à être condamnés à survivre. Et si j'emploie ce terme c'est qu'il n'y a rien de pire que d'enterrer les gens qu'on aime.

Les paroles étaient sérieuses et profondes, on sentait dans l'intensité de la voix que le nécromancien était triste. Il avait une folle envie de craquer, mais ce serait totalement remettre en cause son image. Les années défilaient et le temps commençait à marquer sur le visage de notre héros, il était proche de la quarantaine ce qui lui donnait cet aire d'ancien et ainsi le contraste entre ce dernier et la jeune femme était encore plus prononcé. Cependant, les deux s'entendaient à merveille et se comprenaient malgré tout, car une chose les réunissaient en cette triste journée, la mort. Reprenant la parole on aurait même pus croire que la Kaguya avait contaminé notre héros en le faisant devenir bavard:


- J'ai disparu pendant plus d'un an, atterrissant dans une contrée sauvage remplie de jungles. Revenus depuis aujourd'hui j'ai l'impression que le monde a changé, que Kiri a changé. Est-ce que la brume aurait décidé de changer de voile ? Tenzö serait donc désormais Mizukage ? Je suis heureux pour lui, je n'ai jamais eu d'attirance pour un tel rôle préférant rester dans l'ombre. Je suis là et j'erre dans ce monde, quelle sera la suite de mon histoire je ne le sais guère, à présent il me faut trouver un moyen de me rendre utile. Bien que Yoru m'avait confié quelques tâches je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui. Le Misuto me parait vide, nous devons le reprendre en main Aoji ...



Dernière édition par Masaru Sora le Dim 19 Jan 2014 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 19 Jan 2014 - 19:36



Le reprendre en main ? Étonnamment ce fut que cette partie là que j'avais retenu, non pas que je n'avais pas su capter les émotions dans sa voix, seulement, que de tout ce qu'il avait dit, c'était la chose qui me permettait de sourire, voire même bientôt d'en rire. Et l'éclat de l'expression de joie timide s'accentuait bientôt dans un fou rire, bien que finalement, le tout n'avait pas une signification joyeuse. Ne m'avait-il dont pas écouter... ? Enfin, personne ne le faisait jamais, je commençais à m'habituer, le bon côté à tout ça restait cette place de survivante dont il venait de parler et les traits étirés causer par mon exercice bruyant prenait vite une tournure plus strict. Les dents de carnassier s'affichaient un moment avant que le son de ma voix cette fois prenne la suite.

~ Tu parles de morts et de survie avec une Kaguya, hum Sempai tu es amusant.

Chez moi, ces choses étaient instinctives ou jamais l'occasion d'arriver à l'âge adulte ne se serait présenter à ma porte. Quant aux pertes j'en faisais la collection un vrai chat noir à ne plus en douter, cependant, il y avait bien encore un point qu'il ne m'apprenait pas, mais qui réchauffait mon cœur rien qu'à sa compréhension. La place la pire de toute, était celles des sommets, malin le bougre, pas étonnant qu'il vivait si vieux, encore que un détail me chagrinait. Le Misuto, Kiri, tout ça pour moi ce n'était que des mots que d'autres que moi affectionnaient, d'autres que j'avais au fond en affection, pourtant...

~ Le dicton loin des yeux, loin du cœur n'a jamais été vrai en ce qui me concerne, voilà pourquoi on évite souvent de sortir Kiri trop longtemps de ma vue. Le Misuto n’échappe pas à la règle, je suis navré pour toi, mais errer dans les couloirs en étant le chien d'un administratif n'est pas vraiment dans mes cordes, à moins qu'il y est un bon gibier à la clef pour me faire passer ce goût amer.

Damne, je ne pouvais pas être plus clair et si je n'avais pas relevé les félicitations pour son disciple, c'était qu'il me semblait trop tôt pour lui annoncer qu'il en serait bientôt aux funérailles, pourtant j'eus bien l'impression d'un soupir avait trahi ma pensée. Comme pour gommer, je repartais de plus belle, après tout, le fond de ce qu'il disait été vrai, il fallait avancer et pour être franche là tout de suite, j'étais à court de direction.

~ En fait, reprend en main si tu veux, moi je ne te suivrais que si tu sais capter mon intérêt pour la tâche.

Ça ne pouvait être plus clair, après tout...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 19 Jan 2014 - 20:59


"Il y a souvent plus de choses naufragées au fond d'une âme qu'au fond de la mer."


Cette sensation de vide qui vous prend d'un seul coup, l'impression d'être totalement perdu, de ne savoir quoi faire. C'était comme si tout le petit monde de Sora venait de s'écrouler, mais pour lui n'était pas question de baisser les bras, il devait faire honneur à son ancien camarade, à son village, à ses élèves. Pour eux il devait se battre, il était nécessaire pour lui d'aller de l'avant, l'échec n'était jamais permis chez notre homme. Il n'était pas encore question de reprendre le Misuto en main, pouvait-il le faire seul ? Oui, il en avait la carrure, néanmoins cela ne dépendait pas uniquement de lui, cependant l'idée germait dans sa tête. Pour cela il lui faudrait du courage et surement prouver certaine de ses valeurs, ce qui pourrait s'annoncer complexe. Peu importe, le nécromancien était confiant et savait de quoi il était capable, il ne lui restait plus qu'à tout mettre en place.

Regardant l'horizon qui s'étendait devant lui il tentait tant bien que mal de comprendre les paroles de la jeune femme. Il était vrai que pour les Kaguya les morts et le sang importaient peu, néanmoins cela n'expliquait pas tout. Après tout, Sora était nécromancien, on ne pouvait pas être plus proche de la mort et de ses vices et pourtant il avait quand même un pincement au cœur en pensant au disparu, quel drôle de paradoxe. Continuant d'observer le paysage, l'homme était pensif, rempli de doutes, de questions. Il aurait aimé voir le Mizukage, mais d'ailleurs où était-il ? C'était une question qu'il se devait de poser à la jeune femme, après tout elle avait été promu en partageant son lit non ?

- Peu importe que tu sois une Kaguya ou non tu restes une humaine avec ses propres sentiments. Je suis un nécromancien, l'un des plus proches avec la mort et cela n'empêche rien à la douleur de perdre un proche. Ces choses sont bien au delà d'une histoire de clan ou non.

Ce n'était pas une critique de la part de notre protagoniste, à vrai dire il s'agissait plutôt d'un conseil. Nous ne pouvions sans cesse renfermer nos sentiments, les dissimuler aux autres, il fallait bien à un moment prouver que nous étions humains. Trop longtemps le nécromancien s'était montré froid et distants, si bien qu'il en avait perdu des amis avant qu'il ait eu le temps de leur dire ce qu'il éprouvait pour eux. C'était ainsi, les meilleurs partent toujours les premiers. Reprenant ses esprits, le membre du Misuto décida de briser le silence autour de Tenzö, il était temps de rencontrer ce dernier et pour cela il comptait bien sur l'aide de la jeune femme, celle-ci devait forcément savoir où il se trouvait, en tout cas il l'espérait.

- Dis moi Aoji, où se trouve mon ancien élève, je ne l'ai toujours pas vus et je souhaiterai le rencontrer, nous avons à parler.

Sora avait envie de revoir son ancien apprentis, voir quel progrès ce dernier avait fait et comment il dirigeait un tel village. Le nécromancien se demandait bien si ce dernier s'en sortait aussi bien que Yoru, les deux hommes se ressemblaient légèrement dans le fond, il aimait tout les deux la terreur et l'ordre, bien que l'ancien Mizukage possédait peut-être un peu plus d'expérience dans le domaine. Néanmoins cela ne voulait rien dire, chacun possède sa façon de régner comme on dit. Se concentrant alors sur le visage de la Kaguya, notre héros était stupéfait de voir qu'elle avait grandit à une vitesse folle, il l'avait connu avec un loup qui l'accompagnait sans cesse et depuis ce dernier avait disparu. Le fantôme n'allait pas lui demander ce qu'il en était advenu du fauve, après tout cela pouvait être privé. Il avait une autre proposition à lui faire par contre :

- Bon, je pense que continuer cette discussion autour d'un repas chaud ne serait pas de refus. Cela fait longtemps que je n'ai pas mangé les spécialités de mon village. Allez je t'invite !

Il était temps pour eux de quitter les lieux, attendant toujours une réponse à toute ces questions, Sora invita la jeune femme à le suivre. La discussion s'annonçait être longue et il était vrai que les langues se dénouent plus facilement autour d'un bon repas et d'une bonne bouteille. Cela faisait bien trop longtemps que le nécromancien n'avait pas touché à une bouteille de Saké, il était temps de rattraper le temps perdu, bien sûr il ne dépassera pas certaines limites, ou peut-être que tout ceci n'était qu'un prétexte pour noyer son chagrin ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 19 Jan 2014 - 22:20


Il avait probablement mal compris mes mots, après tout, comment partager le même humour en ce connaissant si peu ? Qu'importe, le tout me laissait toujours aussi amusée, ce qu aurait été parfait si la suite n'avait pas prit cette tournure là. Il posait finalement la question un peu trop tôt et que pouvais-je répondre à ça si ce n'était le fond de ma pensée, mais ça serait gâcher le repas gratuit, voilà qui m'aurait pas mal insupporté.

~ Je n'ai jamais rien contre ce qui est gratuit, si tu préfères une table comme lieu de discussion ça me convient très bien, en revanche j'ai peur de rapidement gâcher ton appétit si tu ne freines pas l'intensité de tes interrogations. Chaque chose en leur temps !

Après tout, je ne savais pas grand chose de Sora, aussi vrai qu'il paraissait calme, le resterait-il fasse à un cumul des choses, de mauvaises choses, d'autant qu'il devait bavard, limite sociable, c'était effrayant presque. Sans me faire priver j’emboîtais le pas et pour une fois, je commençais par le début pour répondre.

~ Ah et pour en revenir à notre conversation Sempai. Perdre un proche est une douleur difficile à surmonter je te l'accorde, mais pleurer ce qu'on ne peut pas retrouver est une perte de temps en revanche, pourtant la mort est là pour rappeler à quel point on en manque finalement. Il faut commencer par les derniers pour pouvoir ignorer le premier. C'était le fond de ma pensée en fait.

Une dont j'avais voulu m'épargner en premier lieu la peine d'avoir à dire, mais mon petit doigt me disait soudainement que quelque part elle avait tout à fait sa place ici, surtout avec les annonces qui allaient venir perturber l'ambiance. Sur place pas de chichi, la même chose que celui m'invitait été envoyé sèchement pour rapidement évincer le serveur. Le temps hein ? La suite fut alors évidente.

~ Concernant ton disciple, si tu voulais lui parler, je pense que tu aurais dû le faire avant.

Ni plus ni moins, à lui de comprendre ce que bon lui plairait, ce qui l'arrangerait le mieux après tout, moi-même selon mes humeurs, je transformais cette information de la façon dont il valait mieux que je l'entende. Humanité n'est-ce pas ? Que faisait-il de l'habitude dans ce cas ? Perplexe, je devenais celle qui s'interrogeait, alors que ma présence ici n'avait pour but que de lui fournir des réponses, pourtant encore une fois, l'envie l'emportait sur la raison...

~ Tu as mentionné des projets de mon Mentor avant qu'il ne disparaisse, par pitiez, ne me dis pas qu'il avait pris au sérieux ses talents de chanteur.

Et voilà, nostalgie quand tu nous tenais, tant d'efforts anéantis en une rencontre, quelques mots, puis soudainement cette répétition dans ma tête un mot, un seul et les arrières pensées qu'il évoquait : Nécromancien. Mon regard se faisait perçant et j'allai rapidement dépasser les limites me connaissant, pourtant malgré cette certitude, mes coudes n'eurent aucuns mal à rejoindre la table pour que mes puissent retenir ma tête. Encore une fois, l'approche se voulait direct tout comme l’analyse de la réaction qu'elle allait engendrer...

~ Mieux qu'un repas, la prochaine fois je pense qu'aller ramasser nos cadavres pourtant froids pour une suite moins inutile te réchauffera davantage le cœur. Et si tu nous faisais une liste, toi qui parlais de prise en main.

Pas plus compliquer que ça, pacte arrangeant au fond, moi qui ne pouvait me soustraire à l'idée de ne plus recroiser mes âmes sœurs, ça serait réglé. Bon certes, ils ne seraient que les pantins de chair d'un homme, mais au fond, n'était-ce pas ce que nous étions tous, en moins obéissant bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyLun 20 Jan 2014 - 1:47


"Chose inouïe, c'est au-dedans de soi qu'il faut regarder le dehors. "


Apparemment le nécromancien risquait d'être surpris par les réponses de la jeune Kaguya, ce qui semblait le surprendre légèrement. Qu'est-ce qui pouvait être pire que de ce qu'il venait d'apprendre ? Après tout désormais il se sentait bien seul, en fait il se voyait comme un ancien parmi la jeunesse qui avait pris le pouvoir. Vous savez comme ce vieux que l'on regarde avec compassion dans la rue, n'espérant jamais finir de la sorte. Pourtant notre homme avait toujours côtoyé la solitude, mais à partir du moment où il se rapprocha de Yoru, tout changea. Il avait trouvé un rival à sa hauteur, quelqu'un capable de le surprendre et de le pousser dans ses derniers retranchements. Ce qui était sur c'est que l'ancien Mizukage allait manquer à notre protagoniste.

Le nécromancien et la jeune femme marchait alors en direction d'un restaurant ou plutôt d'un bar. Car une phrase venait de couper l'appétit de notre homme, il semblait qu'il soit trop tard désormais pour pouvoir parler à son élève. Tout semblait si complexe au village caché de la brume désormais, notre héros ne savait pas trop quoi faire du coup. Pour le moment il lui fallait absolument une bonne bouteille de Saké, il était temps pour lui de faire passer tout ses soucis. C'est alors que Aoji demanda d'aller chercher quelques cadavres, après tout notre protagoniste maîtrisait bien la nécromancie. Ce n'était pas une si mauvaise idée, surtout avec une bouteille de Saké dans les mains !

- Il semble que Kiri subit des grosses pertes ces derniers temps, j'ai l'impression de perdre tout ceux qui m'était proches, comme si ma disparition m'avait en quelque sorte sauvé de la mort. Tu sais quoi Aoji, allons prendre une bouteille et partons à la chasse aux cadavres, il faut que je me change les idées !

Le membre de l'unité spéciale s'engouffra alors sans précédent dans une petite épicerie du coin. En quelques secondes il y ressortit avec une grosse bouteille de Saké, après tout ils étaient deux et la jeune Kaguya était réputée pour bien encaisser. Sora allait vérifier ça tout de suite. Ouvrant l'alcool sans perdre de temps, il décréta qu'il n'était pas la peine de prendre un verre, attrapant la bouteille en pleine bouche, il put sentir le liquide se déverser dans sa gorge, le brûlant légèrement. Mais cette douleur lui permettait d'oublier l'espace d'un instant ses soucis, de penser à autre chose, juste cette chaleur au fond de sa gorge.

- Direction la forêt de la Brume, si mon laboratoire est toujours là, je dois en avoir quelques un qui traine ça pourrait déjà me motiver pour la chasse !

Désormais il était temps pour les deux Kirijins de partir en direction de la forêt, lieu que notre homme affectionnait énormément, il y avait presque grandis. Passant la bouteille à la jeune Kunoichi, son but n'était pas de la souler, seul elle déciderait de boire ou non. Mais ce qui était sûr c'est que notre héros lui s'y donnerait avec plaisir. Marchant vers les portes du village la nuit commençait à tomber, ce qui rajoutait un léger piment à se rendre dans cette forêt humide, Sora s'y sentait comme chez lui. Il ne pouvait espérer mieux qu'un tel endroit. Avant de franchir la frontière de la ville à la végétation il prononça quelques paroles:

- Kiri vit de durs instants, mais comme à chaque fois, le village saura se relever j'en suis sûr. Un jour un homme m'a apprit à me battre pour ce village et je me dois de le rendre fier, même si il n'est plus de ce monde ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyLun 20 Jan 2014 - 20:18


Coup de massue, je l'avais pourtant bien prévenu et c'était sans surprise aussi que je voyais se profilait la suite sous le joug d'un ami appelé ce soir saké, un sourire amusé face à ce côté humain familier, au fond nous avions tous les mêmes habitudes, bien que l'alcool, je le réservais plus à la fête que pour compagnon de complainte. Mais ces mots et cette vérité profonde pouvait cette fois me laissait l’exception c'était triste, si triste de boire seul, on se sentait au final encore plus seul...

Mes lèvres s'étaient vu frôlé d'une réponse soudaine à sa première constatation de perte, « Bienvenue dans mon monde », aurais-je pu répliquer sans problème tant ça se prêtait au thème, mais à la place le son de ma gorge fut celui d'une gorgée finalement arrivée à temps. Se changer les idées, ma foi, il avait le mode d'emploi c'était normal et sans broncher encore une fois je suivais le chemin hors de ce lieu maudit. Me voilà à nouveau à mon point de départ, me revoilà venimeuse à peine un regard jeté en arrière pour le village, mais là la piqûre de rappel après si longtemps. Yoru... ? Une certaine honte pour mes horribles pensées me faisait baisser la tête en repensant à l'enseignement de mon mentor sur lequel la colère voulait me faire cracher. Pourquoi fallait-il qu'il est temps aimé ce village qui l'avait détruit à lui aussi...

Persévérance pour une seconde chance, le lutin fou avait su passé outre identiques événements, l'histoire était-elle toujours condamnée à se répéter à l'infini, tout ça pourquoi ? La preuve était là, on revenait toujours en arrière et je me revoyais à l'entrée de cette forêt avec Yuka, enthousista et déterminée, lui assurant un village à l'abri de toutes guerres. Normal que mon étoile éclairait mes yeux avec ces sœurs, dommage qu'elles m’eurent aveuglé, car visiblement, j'étais loin d'être visionnaire. Mais un coup de siffler me remmenait les idées en place, le loup adulte maintenant préférait errer à guise dans cette forêt, pourtant, iil était loin quelque soit le temps nous séparant d'oublier mes appels. A peine l'avancée faite que son ombre ne tardait pas à se dessiner à travers le feuillage humide, mon vieil ami toujours présent lui. Une simple tape sur la tête avait suffi pour dire bonjour et comme au bon vieux temps il avait repris sa place, pour ce soir au moins, à mes côtés.

~ On part en chasse Nectus ce soir, mais d'un nouveau gibier.

D'ordinaire on préférait les proies vivantes, il est vrai, néanmoins, je ne doutais pas de ces capacités à flairer la mort. Mon intérêt finissait évidemment par se reporter sur mon aîné alors que le chemin arrivait à son bout, après tout j'étais chez lui et le maître était rentré, il était mal vu de me conduire à ma guise sous son toit, surtout sous son nez.

~ Donc ? Tu récupères le menu fretin ici et après ? J’espère que tu as déjà pensé à comment m'occuper pour patienter ou je crains que ta migraine demain, sous plus dû à ma présence qu'à ton saké. Cette forêt est trop dangereuse pour qu'on se soit approché de ton antre, au pire, elle sera poussiéreuse, un brin de ménage et puis voilà !

Niveau insupportable, j'avais du niveau en plus d'une curiosité sans faille ou d'une manie de touche à tout, ce qui me faisait penser à Shord étrangement, bordel, ce mec avait déteint sur moi. D'ailleurs, comment n'avais-je pas avant pensé à sa bibine dont il avait la manie de me fournir à chaque rencontre (soit dix fois par jour, pour un stock d'une cave pleine à l'heure actuelle...). Néanmoins, il était aussi étrange de se retrouver là avec cette sensation de déjà vu et Yoru qui n'avait pas quitté mon esprit finalement. Je détestais l'admettre, mais je commençais à le rejoindre dans son idée de « reprendre les choses en main ». Quelle plaie, dire que tout ce que j'avais toujours voulu était me la couler douce, éviter les responsabilité, l'administration, les obligations... Réussi rien à dire ! Et pour ne pas changer, sur un coup de tête...

~ J'ai horreur d'être seule, mais je déteste aussi traîner des boulets, pire que tout me creuser les méninges. Donc vu que tu as l'air de t'ennuyer on va faire équipe, on va bien s'amuser tu verras, puis vu la taille du bingo book, tes cadavres tu pourras les renouveler à chaque saison. Enfin, ça tant que tu acceptes de faire les trois-quart du boulot.

Son avis ? Sincèrement ? Rien à cirer, son fardeau n'avait pas fini d'augmenter, après tout c'était sa faute, quelle idée de le mettre lui sur le tapis, il fallait se faire une raison, comme qu'il arrive je ne retournerais jamais à ma vie de glandeuse. Soucis, j'étais plus l'épée que le cerveau, de toute façon réfléchir me filait des migraines, mais pour quelqu'un qui obéissait aux ordres plutôt aveuglément, la confiance pour celui qui les donner était primordial. Mais qui les donnerait maintenant ? Un étranger...  Jamais de la vie. Étrangement, je me sentais plutôt proche des patin de chair qu'il avait l'habitude de manier. M'enfin en tant que Shinobi c'était normal. Je ne pouvais pas être plus claire non.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMar 21 Jan 2014 - 2:13


"La mélancolie, c'est le bonheur d'être triste."


Les deux individus marchaient en direction de la forêt de la brume et ne tardaient pas à y pénétrer. Le nécromancien sentait déjà l'humidité de la végétation remplir ses narines, une odeur qui lui avait particulièrement manquer. La compagnie de la jeune femme ne lui déplaisait pas, pour être sincère elle lui permettait d'oublier les proches disparus, comme si Aoji avait le même effet que l'alcool. En espérant qu'elle ne le fasse pas vomir à la fin de la journée. D'un seul coup un sifflement retentit et tout de suite le membre du Misuto comprit de ce qu'il s'agissait, son ouïe fine lui permit d'entendre de lourds pas, un animal, massif sûrement. Cela ne pouvait être que le loup de la jeune femme et apparemment il avait bien grandit. Notre homme allait le constater dans quelques instants, cel faisait un bout de temps qu'il n'avait pas vu la bête.

Le nécromancien haussa alors un sourcil à la vue du fauve qui se présentait devant la femme. Il avait bien grandit depuis le temps, son poids était multiplié par deux facile. Après tout la dernière fois qu'il avait vus la Kaguya elle n'était encore que Genin et c'était par pur hasard. Désormais il s'agissait d'une jeune femme qui avait bien grandi et bien changé. Néanmoins celle-ci semblait complètement vide c'était incroyable, comme si depuis tout ce temps elle n'avait fait que subir le temps, subir les pertes. Peut-être n'avait-elle pas eut le temps de vivre ? Bref, ce n'était pas les problèmes de Sora et pour le moment il ne pouvait se permettre de rentrer dans la vie de la jeune femme de la sorte, il y avait des limites parfois qu'il valait mieux ne pas franchir.

- Nous sommes arrivés, bah viens rentre fais pas la timide, je vais pas te manger. Ca fait un petit moment que je ne mange plus mes cadavres ! Je rigole hein ...

Levant les yeux au ciel, notre homme se fatiguait lui même à force de raconter n'importe quoi, c'était surement l'effet de l'alcool qui provoquait une telle discussion. D'ailleurs inviter une telle jeune femme dans son laboratoire lui rappelait plein de souvenirs, car après tout son senseï lui-même était venu dans cette pièce, en défonçant la porte en plus. Notre héros s'arrêta un instant en pénétrant dans la pièce sombre avec aucune lumière. Pour l'instant il s'agissait d'une simple salle de la laboratoire avec des bols de partout et une table d'opération, mais les cadavres n'étaient pas dans cette pièce et notre héros le savait.

- Bon tout m'a l'air à sa place. Tu sais que ton senseï, était venu ici par le passé et ma porte s'en est souvenue pendant longtemps ! Bon trêves de bavardages je te montre ma petite collection...

Se dirigeant vers une sorte de bibliothèque il fit semblant de prendre un livre qui activa un mécanisme. Autant dire que niveau originalité notre héros ne s'était pas foulé, mais pour être franc, ce moyen était le plus rapide et le plus efficace. Ainsi une pièce commença à apparaître sous les yeux de nos deux individus, rien de mieux pour réveiller l'instinct de nécromancien de notre homme. Une pièce sombre avec une seule lumière dans le fond, une lampe qui n'avait cessé de marcher et que la poussière avait recouvert avec le temps. Mais ce n'était pas tout, on y voyait une trentaines de cadavres avec chacun un lit ou plutôt une sorte de table d'opération, il s'agissait plutôt d'une réserve car le membre du Misuto en possédait aussi dans ses parchemins !

- Et voilà ma petite collection. Comme tu le vois je suis assez bien organisé. Mais j'aimerai bien me renouveler comme tu l'as suggéré et pour ce qui est du bingo book je serai très heureux d'en avoir un petit aperçu si tu me le permets !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMar 21 Jan 2014 - 3:10


~ Je sais que je suis pâle, mais quand même, de là à me traiter de zombie.

Bras croisés, je supposais que même les faux-mangeurs de mort aimait les plaisanteries légères, hum. Quelque part l'info me décevait un peu, heureusement qu'il avait rajouté une sorte de quartier libre chez lui pour que je la digère. Plaisanterie à part, c'était dans une vraie morgue que j'étais invitée, bien organisé, c'était le moins que l'on puisse dire, mais ma foi, il n'était pas le seul, après tout, je ne faisais jamais rien sans arrière pensée. Un claquement de doigt là et un petit livre scellé apparaissait, sceau qui partait en fumée alors que je le tendais à celui qui avait à peine eu le temps de finir sa phrase.

~ Je savais que tu dirais ça. Tu peux le garder même.

Mais alors que je m'étais débarrassé de ma bible, mon regard ne pouvait plus se détacher de la porte entrevue au loin, même si ce n'était pas le plus intéressant ici pourtant. Dire que ce rat m'avait fait la morale sur mes manières brutales, défoncer la porte des gens c'était noble peut-être ? Mon sourcil s'arquait en même temps que mon sourire s'étirait, vraiment quel escroc celui-ci.

~ Je ne te promets pas de ne rien casser, ni de réclamer du lait d'une marque précise encore que...

Un regard vers la paume de ma main me rappelait que j'avais toujours une bouteille de ce dernier sur moi en réserve. Etrange que je l'avais conservé maintenant que c'était devenu aussi inutile et à la mémoire de mon sensei, non se ne fut pas de sa boisson favorite que je me saisissais, mais bien du saké qu'il m'avait interdit de boire ou même de sentir de près ou de loin. Oui à la mémoire de celui que je n'avais jamais été fichu d'écouter, la preuve. Mais passons, laissant mon client faire ses courses sur catalogue, j'approuvais le fait qu'un peu de fraîcheur ferait du bien, ça puait la mort ici, normal me direz-vous. Une odeur familière loin de me mettre mal à l'aise bien au contraire alors que je jouais avec le bras inerte et modulable d'un cadavre en lui mettant les doigts dans le nez... Ce qui ne semblait pas au goût du loup en revanche bloquant l'entrée.

~ Maintenant tu as une de ces classes mon grand. Dis moi sempai, tu n'as donc pas de limite de temps quant à leur conversation j'ai bien l'impression, tu en fais vraiment ce que tu veux ?... Mais je suppose que se ne sont plus que des coquilles sans âme n'est-ce pas ?

Une autre de façon de demander ce que ça valait pareille puissance suivi d'une idiotie... Qu'est-ce qui me prenait tout à coup, évidemment, il ne me semblait pas assez sadique pour en plus leur infligé la frustration de l'impuissance paraissant éternelle. Quoi que l'idée me plairait, mais là n'était pas la question et je n'avais aucune envie de me concentrer sur mes goûts douteux, non, je préférais me pencher sur à quel point les siens pouvaient l'être. Règle une : il n'y n’existe aucun abri à Kiri, m'avait-on dit, ainsi que, un Kaguya digne de ce nom ne répond qu'à la puissance. Et si cette nuit là les rôles s'étaient inversés, si c'était mon but depuis le début constituait à arriver à ce moment, celui où subitement le frôlement de mes pieds avec le sol provoquait une légère secousse.

~ Tu m'invites, m'offre à boire, je crois qu'il ne manque plus qu'une danse pour bien finir la soirée.

Et un peu de musique dirait mon acolyte Shord... encore que les danses Kaguya n'étaient pas connues pour être divertissantes, à part pour un taré de leur trempe peut-être... Un premier os immense éclatait son sol dangereusement proche de lui, puis la frénésie de tous ses frères le rejoignait jusqu'à progressivement entraver une partie de notre face à face.
Hrp:
 
Craquement du sol dans un ballet qui commençait fracassant tout sur son passage pour voler toute l'attention de la scène. Au milieu de la forêt menaçante, une bien plus encore avait éclos blanche ne demandant qu'à être ensanglantée, inutile de préciser que j'y étais comme un poisson dans l'eau? Rien ne valait une bonne confrontation pour créer les liens, surtout quand on avait sous la main un manieur de morts. Empalé à volonté, le rêve. Les conséquences ? Comme si je m'en étais encombré, j'avais juste suivi une envie ravageant l'antre du nécromancien, simplement pour assouvir un caprice, on finissait par si faire d'autant que cela donner le « la » de notre douce Kiri si familier. J'aurais presque pu rajouter : Bienvenue à la maison ~ . Après tout ce n'était qu'un partage de passion et la mien s'était l’adrénaline des confrontations, cette atmosphère impossible à retrouver ailleurs, assez primitive au final, mais bon ! Le mot de la fin? Du début plutôt, une main tendue et je quittais le sol comme collée à un des piliers osseux avant que mes pieds prenaient le relais, c'était qu'il fallait être vif, ça bougeait vite ces vilaines choses...

~ C'est moi qui ai gardé le saké, pas de bol !
Hrp:
 

[ Comme toujours quartier libre Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMar 21 Jan 2014 - 23:35

L'explication d'une année ... Tumblr_mznaq8xlAZ1rqxxrao1_500


« Le premier coup fait la moitié du combat. »


Tout s'était passé si vite, la jeune femme répondit à notre héros d'une manière si douce qu'elle ne laissait rien présager de bon. D'un seul coup Aoji se mit à parler de danse et notre héros put sentir le sol trembler, il sentait un danger imminent, quand un os énorme sortit du sol. En un rien de temps le fantôme du village caché de la brume disparut, esquivant ainsi une bonne partie de ces tranchants sortis tout droit de sous terre. Néanmoins la masse a esquivé était trop volumineuse, d'autant plus que la jeune femme venait de rajouter un "la". Cependant notre héros se sentit alors désorienté, comme si plus rien n'était pareil. Mais un tel piège était si simple à esquiver, Sora avait l'expérience du combat, après tout il était un vétéran de la guerre.

Réaparaissant alors d'un seul coup du fait de la masse trop importante à esquiver, il se coupa légèrement contre un os, une belle blessure dans le dos qui allait surement lui faire une grande balafre. Néanmoins cette douleur avait un but qui serait dès plus utile, le sortir de ce Genjutsu et ce fut chose faite. Ainsi il avait utilisé la technique adverse pour en combattre une autre, ce qui était plutôt malin au vue de la situation. Le sol était complètement recouvert d'os énormes, ne permettant pas à Sora de se battre sur terre, de ce fait il invoqua un cadavre qui lui était dès plus utile, celui de la chauve-souris, maintenant la situation devenait plus intéressante. Percher sur son volatile funeste, il était temps de passer aux choses sérieuses:

- Laisse moi te présenter l'armée des morts !!!

Le nécromancien n'avait pas besoin de parler avec Aoji pour s'expliquer sur la raison de ce combat. Surement que les deux individus avaient besoin de se défouler, de plus l'alcool ne jouait pas vraiment en la faveur de la paix ce soir. En tout cas tout cela semblait excitant pour notre protagoniste qui pouvait désormais déballer le tapis rouge. L'homme fit quelques signes de la main, des mudras plus précisément et au bout de quelques instants une armée de cadavres apparue près de lui. Une soixantaine de zombies étaient désormais prêt à se battre. Chacun d'entre eux se positionnant sur les débris de la maison présent près des os. Enfin pour terminer une telle combinaison le nécromancien spécialisé dans la domaine des sceaux fit apparaître des armes sur chacun des zombies.

- Sache que ci ce combat va trop loin j'arrêterai tout, le but n'est pas de mourir, mais de nous purger. Libérons notre colère !!

D'un seul coup le nécromancien ordonna à une vingtaine de cadavres de charger la jeune femme. Ce qui en faisait une quarantaine en réserve, soit pour défendre ou d'autre utilisation. Il y avait quelque chose de fourbe chez Sora et la Kaguya ne le savait pas encore, cependant elle allait surement le savoir par la suite. Néanmoins elle faisait une adversaire redoutable et notre héros savait très bien qu'elle lui donnerait du fil à retordre. Mais pour le moment le combat semblait bien s'annoncer. Peu importe l'issue de ce combat, le plus important était de se libérer de toute cette haine présent en lui, pour repartir à zéro, pour commencer quelque chose de nouveau.
___________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMer 22 Jan 2014 - 0:27


Une armée pour moi toute seule ? J'étais au ange, d'autant qu'il ne disait pas ça en l'air, une masse impressionnante de chair prenait vie au milieu de ma forêt, c'était amusant, au fond ils se fondaient parfaitement l'un avec l'autre. Une vision de l'enfer pour mon ami perchait dans les cieux ? Non il manquait encore une touche pour finaliser ça, j'approuvais totalement ses dires, ce n'était pas lui que je voulais, mais bien les jouets qu'il me prêtait à cet instant même, ça avait été trop facile.

~ Ne t'en fais pour ça, mais je crains que tu ne t'ennuie Sempai !

Peut-être la raison pour laquelle ses pantins ne m'intéressaient plus...

~ Viens donc nous tenir compagnie...
Hrp:
 

Le murmure se faisait directement à quelque centimètres de son oreille. Comment ? Comment en un instant j'avais changé de place... ? Le terrain de jeu était le mien, malgré que l'on soit chez lui, amusant non ? Et moi qui pouvait ressentir mes os, je savais lesquels je devais parcourir pour prendre mon élan vers le maître de cérémonie. Surprise...

~ Et accessoirement te présenter mes jouets moi aussi.
Hrp:
 

Me voilà à nouveau à une nouvelle place, non le but n'était pas une réelle offensive, encore que, Brook était bien là désormais fendant l'air pour trancher une aile de la bestiole et faire chavirer le navire. Et mon sourire de carnassier ne restait à la vue du sempai que peu de temps, je l'avais dit, ce n'était qu'un jeu après tout ou ravie ma lame osseuse venait trouver une tête du groupe laissant en plan lors de l'assaut de son armée de morts. La douce chaleur du sang n'était pas la même pourtant, c'est vrai, les morts sont si froids, les siens si nombreux dans mon antre, un paradis que je n'avais jamais encore connu, une adrénaline plus forte que d'ordinaire. Était-ce parce que au final, il n'y avait pas de vraies conséquences ? Qui sait, je m'en fichais après tout, les règles évoluée au feeling et le moment se prêtait à se frayer un chemin jusqu'à leur maître...

~ J'arrive Sempai !

Comme une enfant sautant de coin en coin, tournoyant, j'étais joyeuse alors que le nouveau prolongement de mon bras tranchait tout ce qu'il pouvait quand je ne jouais pas à cache-cache dérrière un pillier osseux apparaissant subitement. Le plus drôle, restait qu'il me fallait tout même me rappeler ceci : Ma douce forêt ne faisait pas de distinction, elle rêvait de m'empaler moi aussi... Cependant, ce n'était que le décor tout ça, rien ne valait les coups pris pour se rappeler que l'on était vivant et que c'était une chance pour laquelle il fallait se battre.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMer 22 Jan 2014 - 2:17



« Un ami, c'est un homme armé contre lequel on combat sans arme. »


Le combat battait son plein et on pouvait sentir toute la hargne dans les deux camps. Les adversaires avaient besoin de déverser toute leur colère dans ce combat, pour se divertir et être capable d'une telle prouesse sans grièvement blesser l'opposant signifiait une grande sagesse et un art de la guerre très poussé. Les deux êtres étaient amis dans l'affrontement et il n'y avait rien de plus beau que de se battre avec le sourire aux lèvres, un sourire que le nécromancien avait bien du mal à afficher d'habitude, mais que l'excitation semblait provoquer durant cet échange. Pour être franc le fantôme semblait très concentrer dans ce combat, il ne pouvait pas perdre, il devait prouver sa valeur à la Kaguya, lui montrer de quoi il était capable et qu'il n'était pas à sous-estimer.

D'un seul coup la Kirijin chargea en boostant sa vitesse, pour être franc elle était prodigieuse. Mais le nécromancien avait plus d'un tour dans son sac et il n'avait pas de temps pour voir si celle-ci e visait ou non, il fallait tout tenter. Activant alors un saut dans la chauve-souris il prit soin d'en poser un autre, ce qui était très rapide du fait de sa maîtrise du Fuinjutsu incroyable. Pile au moment où la Kaguya coupa les ailes de la chauve-souris funeste, notre homme comprit qu'il venait de remporter le combat, pour lui il n'y avait plus aucun doute et il allait très vite l'expliquer à la jeune femme. Cependant il avait un problème à résoudre, il allait désormais tomber dans le vide, néanmoins il avait une idée intéressante et grâce à son armée de cadavres il allait survivre.

Tombant dans le vide, sa seule solution restait d'être réceptionner par la horde de zombies en bas. Il n'avait pas le choix et ces derniers eurent l'effet de matelas lors de la chute de notre héros. En effet ces derniers s'étaient regroupés pour amortir la chute dans le vide de Sora, il ne pouvait espérer mieux. D'autant plus que maintenant la jeune femme allait ressentir l'effet du poison et du sceau que le nécromancien avait placé très rapidement. Comment dire ? C'était un joker que le fantôme avait toujours dans sa manche en cas de situation difficile et il ne prit que quelques instants pour en faire part à la jeune femme :

- Tes yeux te brûlent, ta vision se floute et ton corps se paralyse ? Très bien tu commences à ressentir l'effet de mon poison ainsi que de mon sceau. Je t'explique, mon poison te rendra aveugle jusqu'à la fin de ce combat et mon sceau t'empêchera de bouger pendant un petit moment, bien sûr je possède les antidotes, que souhaites-tu ?

Il s'agissait d'une question pour faire comprendre àla jeune femme qu'il valait mieux pour elle qu'elle mette un terme à ce combat. Après tout cela ne servait ç rien de continuer les deux individus étaient au bord de l'épuisement et si cet affrontement durerait il y avait des risques d'hospitalisation. Il faut savoir parfois ne pas dépasser certaines limites, malgré que les deux Kirijins possèdent une puissance phénoménale. En tout cas, ce qui était sur, c'est qu'un tel duo ferait surement parler de lui.
___________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMer 22 Jan 2014 - 3:46


Quelle sensation étrange alors que l'instant d'avant j'avais encore l'impression de pouvoir soulever une montagne... Pourtant aucune frustration, bien au contraire, j'étais rassurée. Ridicule non ? Pas tant que ça croyez moi, quel enfant pourrait respecter un mentor qui n'a rien à lui apprendre, un qui serait incapable de se faire entendre et écouter s'il le fallait. Oui, c'était bien aussi simplet que ça et ma vision qui disparaissait ne faisait que camoufler les horreurs de ce monde, oui des fois j'aurais bien aimé ne plus voir, peut-être même ne plus entendre... Mais en revanche pas ne plus bouger ! Quoi que il fallait dire que je ne m'étais jamais penché sur la question, une vraie pile, il était si rare que je me « stoppe ». Bon, il semblait que c'était plutôt qui viendrait à moi que l'inverse, pas plus mal...

~ Ça dépend Sempai, tu me redonneras l'occasion de jouer avec ton armée ?

L'antidote ? Je savais très bien qu'il allait le donner, s'il avait voulu ma mort, voilà longtemps que j'aurais rejoins sa collection, ce qui me laissait taquine, même dans la défaite...

~ Alors ainsi tu seras le vrai perdant ce soir si tu le fais. Tu ne rajouteras pas une Kaguya à ton armée ! J'échange le saké contre ta boisson magique.

Mais peut-être en avait-il déjà ? Des Kaguya pas du saké, car vu le chantier... Bref. Dommage que son poison ne sache pas aussi lier ma langue, à l'avenir ça aurait pu tant lui servir, même si je me demandais comment il pouvait ne pas avoir l'envie de m'étriper... C'était sa faute tout ça, je le rappelle...

~ Sinon, c'est bon, tu commences à te rappeler pourquoi tu m'as recruté... ?

Le rictus aux coins des lèvres, rancunière moi ? A peine, mais tout ça pour dire au final :

~ Je crois que maintenant on a tout ce qu'il faut pour recommencer, c'est le principal.

Cela voulait dire qu'il fallait que je fasse aussi un tour au quartier Kaguya et à la tour Kage avec ma forêt ?... Censé je ne savais pas si ça l'était, mais en tout cas, c'était rajouté à ma liste... Mais passons. Du poison j'en avais plein le cœur et l'esprit, alors comme c'était arrangeant, j'allais faire comme si son breuvage était l'antidote à tout, vu qu'il effaçait si facilement un si puissant poison. Eh oui, dans la vie, tout n'était jamais qu'une question de point de vue, ne jamais retenir que ce qui nous intéresse...

~ T'es pas encore bon pour la retraite, c'est rassurant, à cause de toi, il va falloir que je me creuse les méninges.

Pourquoi ? La prochaine fois où je l'inviterais à danser, ça faisait longtemps que plus personne ne m'avait donné un échelle, il fallait croire que j'avais fini de flâner et qu'il fallait sérieusement se remettre à l’entraînement... Apparemment, je l'avais lui aussi rajouté à la liste, cependant c'était tout pour aujourd'hui et amusée, je me rendais compte d'un retour aux sources quand le nez de Nectus se profilait sur les décombres... Nectus ?!! Quel sursaut, je l'avais complètement zappé à force de ne plus être habituée à l'avoir à mes côtés...

~ Je suis désolé Nectus, allez Sempai, il n'y a plus rien à faire ici, depuis quand n'as-tu pas campé ?

Une façon de dire, ce soir on est parti pour le faire, car après tout, des années j'avais vécu au grand air et je commençais à me demander quelle folie m'avait ramené à la ville, hum, un Kaguya je crois...

~ Sora. Tu étais prêt à accepter le fait que quelqu'un est pris la place de Yoru si facilement parce qu'il s'agissait de ton élève... ? Mais maintenant ?

Comment passer du noir au blanc, je n'avais pas mon pareil pour ça, les réponses il ne pouvait pas toutes me les donner et je le savais bien, pourtant ça aurait été si simple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptySam 25 Jan 2014 - 13:05


« Le sang versé ne sèche jamais. »


Le combat était désormais terminé, la Kaguya semblait être victime des vices du nécromancien. D'ailleurs celui-ci était plutôt fier de sa victoire, car il n'aurait jamais pensé pouvoir vaincre un tel adversaire. Il était clair et net qu'Aoji avait un sacré potentiel et était l'égal du nécromancien,on pouvait mettre cette victoire sur le compte de la chance, néanmoins il était sur qu'un match retour ne serait tarder. Au vus du tempérament de la jaune femme, le membre de l'unité spéciale savait qu'elle ne resterait pas sur une défaite et d'ailleurs il attendait le prochain affrontement avec impatience. Après tout il n'y avait rien de plus beau qu'un beau combat entre des amis, notre homme en avait déjà le cœur qui battait d'impatience.

Tel était guerrier celui qui juste après l'affrontement avait encore envie de sang et notre homme savait qu'Aoji aurait été capable d'enchaîner un autre combat, bien que celui-ci ne se serait fait qu'au Taijutsu, au vus des réserves de chakra épuisées des deux protagonistes. Mais bon, le membre du Misuto saluait la performance de la jeune femme qui le laissait encore sans voix. D'ailleurs celle-ci demanda l'antidote, ce qui confirmait sa défaite. Le nécromancien lui lança alors d'un geste rapide et celle-ci ne mit que quelques instants à se l'injecter, son loup vint lui aussi la consoler comme ci il l'avait senti en danger, c'était un sixième sens intéressant. Sora devrait faire des expériences sur un tel phénomène, peut-être qu'il découvrirait quelque chose.
-Peu importe qui prend la place de Tenzö, vivons nous pour notre Kage ? D'une certaine manière je dirai oui, mais c'est faux. Nous nous battons pour Kiri, pour le village caché de la brume, pour ses valeurs, ses convictions ainsi que ses habitants. Nous sommes sa protection, le chef du village est seulement un penseur possédant un grand pouvoir et une grande force. Plus jeune j'étais prêt à mourir pour le chef de mon village, c'est toujours le cas, mais si je devais faire un choix entre défendre à un instant soit le village, soit le Kage, je choisirai surement le village. Je préfère sans fois mourir pour la liberté des habitants que pour des querelles entre deux grands hommes. Voilà le fond de ma pensée.
Tout était dit dans ce discours et les mots étaient profonds et sincères. Notre héros savait très bien que la jeune Aoji ne partageait surement pas ses idées, mais après tout c'était normal dans le fond. Elle fût a femme du précédent chef du village, alors comment pouvoir accepter qu'un autre prenne sa place ? Non pas en terme d'amour, mais en tant que Kage. Néanmoins Sora savait qu'il serait obligatoire pour elle de s'y faire, après tout se rebeller ne savait à rien et c'est pour cela qu'il avait prononcé de telles paroles, pour qu'elle comprenne ce qu'il voulait dire. Il n'était pas contre du changement, mais il fallait voir plus loin que le chef du village, pensez à l'avenir, à tous ceux qui débutent à Kirigakure.
- Nous vivons dans un monde où les Hommes se disputent pour des terres et où la monnaie d'échange et nos vies. Que feront-ils le jour où il y en aura plus ?
Levant sa tête vers le ciel notre homme alluma une cigarette, il n'avait pas perdu cette bonne vieille habitude. Il était pensif, un peu trop et se demandait bien ce qu'Aoji pensait. Quant à lui il venait de se confier, peut-être pour mieux réfléchir à son avenir au sein de ce village. Qu'allait-il devenir ? Un chef d'une unité spéciale ? Et si tout devenait possible ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptySam 25 Jan 2014 - 23:00


Pourquoi je riais ? Au fond tout ça n'avait rien de drôle, pourtant, son discours l'était, mais non pas parce qu'il était ridicule, mais parce qu'il était le même que des personnes que j'admirais. Ce fut l'instant où je me rappelais qu'il avait été le mien, le moment où peut-être il reprenait sa place dans mon esprit. Finalement, je n'avais peut-être que besoin de l'entendre, qu'il soit dit par quelqu'un que je pourrais croire aveuglément grâce à cette chose que l'on appelait le respect. Quant à la dernière question de mon aîné, je n'avais qu'une réponse qui me paru évidente...

~ Ils disparaîtront avec nous. Mais ni toi, ni moi ne connaîtrons ce moment, le monde ne pas changer si vite non ? Je suppose que nous ne serons qu'une partie des tisseurs de cet avenir, du moins c'est bien ce que tu es en train de me dire non ?

Si futile qu'elle avait commencé, la conversation prenait des allures de plus en plus sérieuse et bizarrement, moi qui avais pensé que le nécromancien voulait se changer les idées, je commençais à me demander si dans le tas il n'avait pas eu le projet de me faire la leçon. C'était comme si il avait su à l'avance lire dans mes pensées et qu'il les anticipait. Hasard ou belle perception de sa part, le tout ne me laissait que plus légère au final, c'était un rapide point sur la situation, une sorte de briefing avant le jour J qui arriverait bientôt. Celui où il n'allait pas falloir se tromper d'attitude ou de désir face à la nouvelle ère. Il avait parlé à bon entendeur visiblement.

~ Au fond, bien que des pions, il n'y a souvent que nous qui perdurons, si tu veux le fond sincère de ma pensée, je me fou de qui tire les ficelles. Que se soit Tenzö, Yoru ou un autre, je n'ai jamais écouté que moi et ça, ce n'est pas prêt de changer, je ne suis que les ordres qui me conviennent et pour être franche, je suis reine quand il s'agit de tourner les choses comme ça m'arrange. C'est toujours passé crème jusqu'à maintenant et si ça ne dure pas, ce n'est pas moi qui changerait au grès d'un tiers. Ce n'est pas tant ce village dont je n'ai que faire que je veux protéger, c'est ceux qu'il abrite et qui sont chers à mon cœur, c'est l'héritage de mes mentors que je veux conserver.

Et puisque au final notre but était commun, cela faisait-il de nous des alliés bien plus que de simples ninjas sous la même bannière. Probablement. La malchance avait voulu après tout que je naisse dans ce village de fous, encore que non, ce n'était pas tout à fait vrai, néanmoins, je l'avais rejoint, c'était du pareil au même. La question était de savoir si c'était bien moi ou Kiri qui s'en verrait mal lotie et à cela, seul le temps pouvait répondre...

~ Je ne ferais pas de folies face au nouveau si c'est ce qui t’inquiète, mais pas de courbettes non plus, voilà pourquoi je te laisserais gérer la diplomatie et que je me contenterais des actes, car après tout tu es le seul ancêtre que je connais !

Le sourire était carnassier, la colère avait passé son chemin aussi simplement que cela, je devais avoir un esprit étrange à qui il devait manquer des cases, enfin, je ne m'en plaignais pas, d'autant que la tournure me plaisait tant, que je me risquais à des pensées que l'on ne pouvait pas dire à haute voix... Glissé dans la tête du nécromancien grâce à un regard perçant, la vérité, la vraie était ici.

¤ Ce n'est pas le Kage la force de Kiri, il est l'image que l'on change au grès des conflits ou des absences. En revanche le Misuto lui ne disparaît jamais, c'est le chef de ce dernier qui contrôle le mieux l'avenir de Kiri au final, ne penses-tu pas ? Voilà pourquoi je suis à tes côtés Sempai.

Comprendra qui pourra, à moi ça me semblait tout à fait évident, je n'étais pas du genre à perdre mon nord si simplement et pour une longue collaboration, il fallait jouer carte sur table. Ce que j'aimais par dessus tout c'était la liberté de mes mouvements, chose difficile pour un shinobi, mais tellement aisé pour peu que l'on sache sous quelle ombre se glisser. Bien ou pas ? Je n'en avais rien à cirer, c'était ainsi que j'étais et comme j'avais dit, je ne comptais pas changer.

~ Quelle genre de suite pour toi as-tu prévu, j'espère que tu as de l'ambition ! Parce que tu vas en avoir besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyDim 26 Jan 2014 - 15:53


« Nous ne pouvons choisir l’heure de notre mort, mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre. »


Le discours du nécromancien avait forcément eut un impact dans la tête de la jeune femme, en effet il savait très bien que celle-ci n'était pas stupide. Ce n'était pas une leçon de morale que notre homme prodiguait à la Kaguya, c'était surtout de l'expérience vécue et une réflexion sur l'avenir. Après tout Aoji avait un sacré caractère et il était vrai que notre héros voulait éviter tout débordement. On ne savait jamais qui pouvait arriver au pouvoir et un inconnu désorienterait totalement la jeune femme. Mais bon, pour le manieur de cadavres il était certain qu'il suivrait les ordres du nouveau Kage, cependant sa pensée quant à elle lui serait tout de même propre et il n'hésiterait pas à faire part de son désaccord.

Sa collègue venait de répondre à sa question d'une manière plutôt correcte, elle avait raison dans ses propos c'était certain. Tout en relevant à la fin une certaine question, parlant de tisseur d'avenir. Pour Sora il était vrai qu'ils n'étaient que des tisseurs d'avenir, ils ne seraient pas là pour voir la fin de l'histoire. En fait les deux individus n'étaient que des chapitres d'un livre sans fin. Néanmoins chaque lignes étaient précieuses et tout pouvait s'arrêter en court de route, les points et les virgules n'étant que des obstacles à leur continuation. Regardant alors la jeune femme il entendit quelques paroles dans sa tête, de la télépathie donc et celles-ci étaient plutôt franches et le membre du Misuto ne savait pas vraiment quoi en penser. Néanmoins il prit tout de même la peine de répondre.
- Tes paroles sont censées, certes dans l'ombre nous exécutons toutes les tâches que personne ne remarquera. Nous n'aurons aucune gloire, aucune reconnaissance, néanmoins nous sauverons des vies, tuerons et progresserons. Je sais que je ne serai jamais reconnus comme un grand ninja, mais je ferai tout pour que ce village retrouve sa gloire d'antan.
Notre protagoniste était pensif, après tout il ne savait guère si il arriverait à gérer d'une main de fer le Misuto. Oui il en avait la force et le charisme, néanmoins est-ce que ses collègues lui seraient fidèles ? Pourront-ils lui faire confiance aveuglément ? L'homme fumait toujours sa clope, observant la jeune femme qui se trouvait devant lui, celle-ci rêvait de liberté et l'avait bien fait comprendre au nécromancien, néanmoins celui-ci avait besoin d'elle. Elle serait comme son bras droit, elle était une pièce forte de Kiri et il ne pouvait la laisser vagabonder à sa guise, il avait besoin d'elle à tout instant et il devait lui expliquer, son rôle était essentiel:
- Je ne sais pas encore quels sont exactement mes projets, je sais juste qu'il faut absolument que je mène d'une main de fer le Misuto. Nous n'aurons aucune pitié pour les déserteurs, nous ne nous laisserons plus marcher dessus, nous sommes une unité spéciale et la brume sanglante sera de retour grâce à nous !! Mais pour cela j'ai besoin de toi, tu seras comme mon bras droit, je ne suis pas doué en relation humaine, tu devras t'en charger. Je te laisserai une certaine liberté, mais ne t'attends pas à pouvoir faire ce que tu veux, j'aurai besoin de toi Aoji.
Un sourire s'était dessiné sur le visage de l'homme, il était heureux à l'idée de diriger cette unité spéciale. Maintenant il lui fallait voir d'autres membres ainsi que d'observer d'éventuelles nouvelles recrues et pour cela il avait une petite idée derrière la tête. Dans de tels instants, être un fantôme pouvait se retrouver intéressant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyMar 28 Jan 2014 - 1:36


Qui ne tentait rien,n'avait jamais rien non? D'une certaine façon on me promenait des limites, chose qui était loin d’être inutile, après tout j'avais toujours eu un mal fou à m'en trouver et m'y tenir. Évidemment, je me gardais de tous commentaires sur ce sujet pour plutôt me concentrer sur l'essentiel, l’état d'esprit du nécromancien qui me semblait adéquat à une longue collaboration.

~ Eh bien tu n'as pas peur d'avoir à gérer moult conflits en m'envoyant à la parlotte. Je ne suis pas plus douée que toi, mais je pense que je saurais m'en amuser un temps. Du moins, jusqu'à refiler le sale boulot.

Quel téméraire peut-être même un peu fou pour me demander une chose pareille, pourtant l'intonation de sa voix et son attitude avait fait sonner la tâche comme une sorte de défi, une provocation vers mes compétences peut-être. Le tout ne laissait intéressée, d'autant qu'il voulait m’entraîner loin des terrains que je connaissais et c'était bien là la meilleure façon d'évoluer, s’entraîner sur ses faiblesses. Restait ainsi donc un point à régler, celui de la liberté, qui visiblement ne serait pas celle avec un grand « L », qu'importe, ce n'était pas celle que je recherchais et je savais maintenant que j'aurais celle qui me convenait, quoi qu'il en dise. La discussion se remettait à plus tard.

~ Soit, mais mes services ne sont pas gratuits, comme les tiens je suppose, du moins j'espère pour toi. En ce qui me concerne, mon tarif est le suivant : Protéger les miens qui sont à Kiri. Que cette citée soit impénétrable.

Mon regard se perdait un instant dans la fumée de cette drogue dont Yoru usait aussi pour rester serein, puis un son familier associé à une odeur me guidait vers le sol. Une tâche sanglante dû à cette goutte perdue, le tout m'offrait un sourire dont j'avais le secret alors que mon regard se redressait vers Sora.

~ Ah, un demi-point finalement, un Kai aurait été tout aussi efficace, encore que, on apprend les meilleurs Kai sous l'effet des gen les plus puissants m'avait enseigné Yoru, tu as dû goûter les siens à toutes les sauces, non ?

Il aurait été dommage de ne pas profiter de l'occasion pour s’entraîner face à un adversaire aussi talentueux. Encore aurait-il fallu avoir l'opportunité, mais pour moi le blabla n'avait que trop durer, cette désagréable sensation de tourner en rond revenait sur le tapis, aussi il ne fallu pas s'étonner que je me lance vers une nouvelle charge. Plus question de réduire à néant les lieux, j'étais trop fatiguée pour ça, puis je voulais la réponse à mon interrogation. Le décor changeait pour prendre forme identique au temple de Sambi, nous étions en contrebas alors que Yoru surplombait la scène, lui chantant en cœur avec sa douce folie qui avait fait son sobriquet...

✗ Au clair de la PUTE, mon ami Pierrot ! Prête moi ta GUEULE, pour écrire un mot ~ ♫

Spectacle rare, sorte de trésor, c'était bien le souvenir de ma rencontre avec notre Kage qui faisait rien, désormais nous étions deux à pouvoir juger de son talent ce jour-là...

~ Personnellement, je ne m'en lasserais jamais ! Je n'ai pas osé lui proposer la suite qu'il avait fait germer dans mon esprit, je me demande ce que cela aurait donné. Et pour lui, que comptes-tu faire ? Abandonner l'idée de le retrouver, curieusement tu sais, si je n'ai jamais cherché à le faire, c'est que parfois, j'espérerais bien qu'il soit loin de ce chaos et en paix enfin. Tu vois, je pourrais te faire des rapports de missions plus vraie que nature avec cette méthode, j'ai horreur d'écrire tu comprends.

Et alors que je papotais, la chanson tournait en boucle, ce qui pouvait très vite être agaçant en y repensant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyJeu 30 Jan 2014 - 23:43


« Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve. »


L'aventure, c'est en fait pour cela qu'on vit. Ô moi, Ô la vie. Tant de questions qui m'assaillent sans cesse, ces interminables cortèges d'incroyants, ces cités peuplées de sots. Qu'y a-t-il de beau en cela ? Ô moi ! Ô la vie ! La réponse serait : que tu es ici, que la vie existe, et l'identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime... Quelle sera votre rime ? Une très belle phrase d'un grand homme qui résumait légèrement le mental de notre protagoniste. Sora était là pour apporter sa rime, son expérience dans ce monde, il n'était plus le temps pour lui de se poser un tas de questions.

Le nécromancien écoutait toujours les paroles de sa collègue, mais on pouvait dire que son esprit était ailleurs. Concrètement ce dernier cherchait des solutions pour l'unité spéciale, il était déjà en train d'élaborer diverses actions à mettre en place. Néanmoins beaucoup de doutes tournaient autour de l'esprit de notre protagoniste, qui ne savait pas vraiment si il avait fait le bon choix. Après tout chaque Homme est légitime de douté à un moment où l'autre de son existence, surtout pour une telle responsabilité. Désormais il ne serait plus un simple membre de l'unité spéciale, mais bien le Chef de toute l'unité. Comment pourrait-il réussir un tel exploit si ce n'est en se surpassant ? Devait-il encore prouver de quoi il était capable ? Surement. Reprenant alors ses esprits il reprit quelques brides de discussions et tenta de répondre tant bien que mal :
- Les Genjutsus de Yoru furent surement les pires que j'ai eu à me défaire. Et c'est toujours un réel problème pour moi, ne soit pas vicieuse ...
Trop tard notre héros était piégé dans une illusion dès plus fourbe. En un premier lieu il n'entendit plus rien, puis une voix familière commença à lui caresser l'oreille, puis celle-ci se rapprocha. Et désastre il s'agissait d'une voix qu'il connaissait bien trop bien. Lui ayant côtoyé le lutin fou de Kiri, surement l'un des plus grands Kage, il aurait pus reconnaître sa voix parmi toute une foule. Néanmoins pour une fois elle fut calme, contrairement au combat légendaire que Sora avait dû à vivre contre Yoru un peu avant sa disparition, il en devait d'ailleurs une balafre sur le visage, sur toute la joue droite pour être précise, comme un grand coup de couteau. Et pourtant la blessure, faite à la vapeur était bien plus douloureuse qu'elle ne le paraissait, mais le nécromancien s'arrangeait pour ne jamais en parler.
- Je saurai reconnaître la voix de cet homme même lors d'une guerre, il t'a donc apprit cette fameuse chanson ... Yoru était un homme bon, un fou, du moins on le surnommait comme ça. Penses-tu qu'il était fou ? J'ai eu à combattre cette colère et ce n'était pas de la folie qui rongeait cet homme, mais bien de diriger un tel village. Il avait bien trop souffert et j'espère qu'il a pu trouver la délivrance en disparaissant. Il était un héros et un rival pour moi, comme quoi on adore toujours ceux qui nous font du mal.
Bien que sous Genjutsu, le manipulateur de cadavres avait pris soin de placer ces paroles, pour qu'Aoji comprenne. Pour le moment il n'était pas encore en mesure de se défaire de cette voix sans cesse, il fallait qu'il se concentre et fasse le vide. Comprendrait-elle que Yoru était à l'origine de la cicatrice ? Néanmoins notre héros devait se vider l'esprit, au bout de quelques minutes qui semblaient longues, surtout pour Aoji, il s'exclama doucement, dans un murmure:
- Kai ...
C'était comme ci entendre la voix de Yoru l'avait fait réfléchir, lui avait donné la force de trouver des réponses à ses questions. Pour son ancien Sempaï il allait tout faire pour que le village caché de la brume retrouve sa gloire d'antan ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... EmptyVen 31 Jan 2014 - 2:39


Quelques mots puis le silence de la part du nécromancien le plus complet, un que je ne troublais en rien, même pas un mouvement alors que la voix réconfortante de Yoru s'entendait en arrière fond. Comme il avait dit vrai sur sa dernière affirmation, bien que je comprenais là qu'il y avait un sens à cette dernière, comme une info qu'il laissait volontairement échapper, histoire de m'occuper pour être tranquille. Comment oublié une voix qui sait même s'inviter dans votre tête pour s'ancrer dans votre mémoire, d'autant qu'elle n'était que l'objet d'un homme magique qui reliait par l'admiration pour lui deux êtres dans la même foi d'une quête. Soudainement un murmure alors que je n'avais pas encore fini d'examiner l'homme, l'illusion prenait fin et je n'avais qu'une chose à dire en retournant dans le monde réel...

~ C'était lent. Mille fois l'occasion d'ajouter de nouvelle balafre.

Un sourire mesquin et cette fois je rejoignais le sol pour m'y poser un peu, son éternité à méditer, c'était mon chakra qui l'avait payé en consommation, probablement même l'avait-il fait exprès et le mieux dans tout ça ? Cela me faisait rire.

~ Niveau vice, tu n'es pas dernier non plus à ce que je vois, au moins preuve est faite que Yoru t'a laissé plusieurs de ces héritages. J'ai faim !

Déclarais-je alors les jambes et le fessier avachis au sol comme une enfant capricieuse, chose que j'étais pas mal après tout. Ma dernière déclaration laissait Nectus perplexe quand mon regard se portait sur lui, certaines choses disparaissent et d'autres restent, tout ça, pour en venir là finalement, je n'avais plus qu'une chose à dire alors.

~ Tu sais tes futurs rivaux peuple le monde, tout comme les gens à admirer ou non, partons le plus vite possible agrandir notre collection Sempai, sinon, j'ai bien peur de me languir des absents et vois-tu !

Difficilement remise sur pied, tout en me dépoussiérant, je l'informais que j'avais « horreur de ça ». Récupération rapide ? Non, Kaguya. L'art de ne pas avoir besoin de grand chose pour retrouver le nord et surtout, préférer n'avoir aucune assistance, des pas fermes me guidaient alors au niveau de Sora pour lui offrir une main sur son épaule... Et accessoirement pleurer de cette différence de taille... Passons. Il s'agissait là bien d'un au revoir, car après tout le tour était fait et la soirée me semblait promettre que ce soir, Morphée ne ferait pas le difficile pour prêter ses bras. Nul besoin de se préoccuper alors des songes ou des cauchemars, ma fatigue à moi en tout cas, saurait à elle seule venir à bout des deux, facilement de surcroît.

~ Merci Sempai pour ton invitation, c'était sympa, à la prochaine fois.

Quelques pas de plus, juste le temps de se remettre en forme et...

~ Prochaine où j'éviterais de tenter de t'empaler chez toi !

A entendre là une promesse quant à l'acte qui allait forcément se répétait, alors que ma main s'agitait en l'air. La boucle était bouclé, papotage, frappe et conclusion de quoi avait-il encore besoin ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

L'explication d'une année ... Empty
Message(#) Sujet: Re: L'explication d'une année ... L'explication d'une année ... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'explication d'une année ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: QG du Misuto-