N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Dans la gueule du loup [PV YUKI A]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyMer 4 Déc 2013 - 19:34

Une mission de rang A au milieu d’un foutoir pareil. Les grandes instances de Kiri n’avaient décidément pas la tête sur les épaules. Bien sûr, en lisant l’ordre de mission notre jeune épéiste comprit bien qu’il s’agissait de participer à l’effort de guerre mais tout de même. On les envoyait littéralement dans la gueule du loup. Ils allaient devoir s’infiltrer en territoire ennemi et ne pas se faire repérer. De toute évidence cette mission était une mission quasiment suicidaire. Mais notre épéiste n’était pas du genre à se laisser saper le moral par une mission impossible. Pour lui, impossible n’était pas Kirien. De toute évidence, lui et Yuki allaient avoir du mal à se débrouiller pour tuer ce fils de **** mais ils allaient y arriver. Car bien entendu, c’était avec Yuki qu’il devait faire équipe cette fois-ci. Cet ordre de mission n’était pas sans lui rappeler sa dernière tâche partagée avec la jeune fille. Cette dernière avait tout de même failli le tuer dans un accès de folie furieuse. Mais bien entendu elle n’en savait rien et Yusuke était seul à porter ce fardeau. Il savait pourtant à présent que la jeune fille était parfaitement capable de le tuer à n’importe quel moment. Il devrait dorénavant se tenir à carreau et ne pas la contrarier. Ce genre de constatation mettait une certaine singularité au sein du couple.

Le couple quitta bien vite Kiri. Ils n’avaient pas vraiment la tête au batifolage vu qu’on leur demandait un assassinat discret. Cependant, contre un shinobi de rang S, il n’y avait aucune chance que l’assassinat se ferait discret. Ils allaient en plus certainement tomber dans un piège de l’ennemi alors… Mais Yusuke restait toujours là pour sa petite amie et en grand gentleman, la couvrait de caresses dès qu’il en avait l’occasion. Cependant, chaque étreinte et chaque baisé avait un goût étrange. Il se remémorait sans cesse la tornade énorme que la jeune princesse des glaces avait balancé sur lui et de la tour gigantesque qui lui avait perforé l’abdomen d’une flèche bien tirée. De toute évidence, la jeune fille cachait bien son jeu depuis tout ce temps et le spadassin s’en rendait bien compte. Il n’était plus question seulement d’amour mais de fierté. Mais le shinobi savait mettre son amour propre de côté pour résoudre une affaire d’état. C’est la raison pour laquelle, en arrivant devant la rivière qui délimitait la frontière du pays de Tetsu, notre héro demanda à Yuki de s’arrêter et lui demanda d’une voix très amicale, peut-être trop :

-Passé cette rivière nous serons en territoire ennemi. Nous devons faire preuve de discrétion et de patience si nous voulons tuer ce nukenin. Personnellement je suis maitre en assassinat mais là, nous avons à faire à un trop gros poisson. Nous allons devoir nous battre mais il serait préférable qu’il n’ait pas droit à des renforts. Que préconises-tu alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyDim 8 Déc 2013 - 10:57

Mission:
 

Nous y voici enfin, Tetsu no Kuni. Après ce long voyage au travers des terres en guerre. Après avoir traversé Ta no kuni sans vraiment se faire remarquer malgré les nombreuses rizières ne nous offrant que très peu d'abris, nous étions parvenus à cet écoulement d'eau qui représentait la limite entre les deux pays.
Alors que j'étais encore à Ta no kuni, je levais les yeux et j'observais au loin les hautes montagnes rocheuses de Tetsu no kuni. Un frisson me parcourut une dernière fois alors que Yusuke me tendait la main pour m'aider à traverser la rivière à guet. Sans rien dire et en écoutant ses paroles, je me saisis délicatement de sa dextre tendue et je plongeais mon pied dans l'eau glacé, un frisson me parcourant entièrement avant de traverser la rivière peu profonde à cet endroit-là, en quelques enjambées.
Nous y étions enfin. Le pays du fer. Je tournais alors mon délicat visage diaphane vers mon amant et un petit sourire timide transcenda mes traits alors que je baissais le regard pour lui répondre :


"Soyons prudent, nous devrions peut-être utilisé d'une technique de camouflage pour nous faire moins remarquer ?"


Je n'avais pas d'autres propositions à lui faire pour le moment. Nous devions trouver des informations sur ce fameux nukenin sans quoi nous n'avancerions pas et pour l'instant, les quelques maigres échos que nous avions eu à son sujet était sa grande puissance et le fait qu'il avait semé le trouble dans le pays agricole que nous venions de traverser. Trop peu de choses en soit, nous devions en apprendre plus et pour cela, je ne voyais pas de meilleur moyen que de nous fondre dans le décor, dans le paysage, peut être même devenir nous-même des habitants de ce pays durant quelque temps afin d'en apprendre le plus possible. Pourquoi pas ?
Mon regard se mit à briller étrangement alors que mon étreinte sur la main de Yusuke se faisait plus pressante. Distinctement, je me rapprochais de lui sans pour autant quitter ses yeux avant de finalement, m'en retourner vers les montagnes :


"Allons-y ! Essayons de trouver un village ! Nous aviserons une fois-là bas !"


De la tension entre nous ? Je ne savais pas comment décrire cela, mais je sentais Yusuke différent avec moi depuis quelque temps et cela commençait à me gêner. J'avais l'impression d'avoir fait quelques choses de mal ou quoi que ce soit d'autres. Devions-nous en discuter ? Était-ce vraiment le moment ? Peut-être pas ... Je décidais donc de laisser couler pour le moment ...

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyMar 10 Déc 2013 - 22:14

Yusuke n’avait jamais été très porté sur les sentiments. Bien sûr ils les comprenaient tous, que ce soit la peur, la tristesse, la joie ou la haine. Cependant il ne parvenait pas beaucoup à les exprimer. Il les ressentait de temps à autres mais cela s’arrêtait là. Chose étrange s’il en est car les sentiments sont la matière première d’un poète lorsqu’on parle de romantisme. Mais bon, notre épéiste n’était pas sentimentale alors il ne pouvait pas vraiment faire autrement que faire avec ce qu’il avait. Toujours est-il que ce manque dans ses capacités se faisait particulièrement ressentir ces derniers temps. Notamment dans sa relation avec Yuki. Il se sentait moins proche d’elle, comme si quelque chose s’était brisé. Lorsqu’il lui adressait la parole, il avait l’impression qu’elle était ailleurs et lui-même ne faisait plus trop attention aux interventions de la jeune fille. C’est d’ailleurs pour cela que lorsqu’elle proposa d’essayer de trouver un village, notre jeune héro ne perdit pas une seconde pour se mettre en route, laissant la princesse des glace le suivre aveuglément.

Les deux tourtereaux s’engouffrèrent dans une végétation hostile et stérile. Le pays du fer d’ordinaire recouvert de neige avait perdu son pelage blanc au profit de quelques flaques immortelles et des rochers menaçants. La marche fut rude avant de tomber sur un plateau mais ils y arrivèrent finalement. Un énorme plateau sur lequel on pouvait distinguer clairement un petit village. Il devait y avoir dans les vingt ou vingt-cinq bâtisses dans cette petite communauté. Les deux shinobis se regardèrent et s’engagèrent sur le chemin menant au village. Ils avaient bien entendu prit soin de ne pas exposer leur bandeaux frontaux sans quoi ils se seraient fait tuer en quelques minutes par les forces armées des ennemis.

Une fois entrés dans le village, les deux Kirijins progressèrent tranquillement entre les maisons mais ne trouvait presque personne dans les rues. Soudain, alors qu’ils s’approchaient d’une maison plus petite que les autres, Yusuke entendit un son particulier, celui de l’acier qui claque sur le sol. Il tourna la tête et remarqua un binôme de garde qui patrouillait, le bruit provenant du sabre de l’un d’eux.

-Je vais partir m’occuper d’eux. Je préférerais ne pas avoir à me les farcir plus tard. Et si tu allais chercher des infos par-ci par-là. Je n’en ai que pour quelques minutes.

Bien sûr, cette proposition n’en était pas une mais il ne s’était pas habitué à exiger de sa petite amie qu’elle lui obéisse. Seulement ici, il trouvait tout bonnement que sa façon de faire était la plus logique. Il se détacha donc de son binôme et commença à suivre les deux gardes ninjas. Ils portaient le bandeau frontal de Kumo nom Kuni. Se débarrasser d’eux équivalait à participer à l’effort de guerre pour le pays. Yusuke commençait lentement sa filature mais tendait l’oreille pour entendre plus distinctement les commérages des deux hommes. Il savait que la patrouille était le moment idéale pour ce genre de sport. C’était l’occasion de rassembler des informations utiles.

-Tu sais que le maitre Jon à encore chercher à tuer Kurama l’autre jour ?

-Tu plaisante. Et on ne la pas encore mis en prison ce cinglé ? Il n’a pas le droit de s’en prendre aux nôtres impunément.

-Bah tu sais il paraît qu’il à des relations un peu partout dans le milieu shinobi mais aussi que c’est un sabreur exceptionnel. D’après les rumeurs, il aurait le niveau d’un chef épéiste.

-Ouai je n’aurai pas envie de me frotter à lui. On a déjà suffisamment de soucis avec ces sales rats de Kiri.


Yusuke en avait assez entendu. Il savait désormais qu’un bretteur se trouvait dans les environs et que ce dernier avait une certaine renommée. Il était clair qu’il était peut-être capable de donner un peu plus d’information que ces deux guignols. L’épéiste attendit que les deux gardes se retrouvent seuls dans une ruelle et il passa à l’attaque. Furtivement il arriva derrière les deux hommes, sortit ses sabres et pratiqua une double exécution. Les deux lames ayant toutes deux perforé les torses respectifs des pauvres gardes, il se saisit des corps et les cacha dans un coin où il serait plus difficile de les trouver.

Yusuke avait terminé ce qu’il avait décidé d’entreprendre, il ne lui restait plus qu’à rejoindre la jeune Yuki. Mais quelque chose lui disait que ce serait elle qui allait le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyJeu 12 Déc 2013 - 7:35

Nous nous sommes séparés assez rapidement après être rentré dans un petit village et alors que je voyais le jeune épéiste s'enfoncer dans les ruelles sombres, je préférais pour ma part longer les murs sans vraiment poser de questions, mais plus en observant la typologie des lieux.
Ce village était petit, bien trop petit pour nous permettre une infiltration réussie afin d'avoir de plus grandes informations sur le pays. Pourtant, je restais dans mon coin solitaire, me fondant au maximum avec le décor avant de décider que j'en avais assez vu.
Je rejoignais donc Yusuke qui, lorsque je le découvris venait de faire deux victimes.
Aucune expression ne passa dans les traits de mon visage et je m'empressais de lui saisir la main pour que nous quittions ce lieu tout en murmurant :


"Je n'ai rien trouvé d'intéressant ce village est beaucoup trop petit pour nous permettre d'avoir des vraies informations sur le nukenin !"


Nous étions à présent en train de couper au travers une rue pour rejoindre l'extérieur du village et nous enfoncer plus en profondeur dans le froid du pays du fer.
Je regardais alors Yusuke en voyant bien qu'il avait quelques choses à me dire et vue la lueur dans ses yeux, je n'étais pas certaines que cela allait me plaire ...


"Je connais ce regard ... Tu as entendu quelque chose ..."


Nous continuons à marcher en direction des montagnes et là, j'aperçus un petit bosquet. Sans rien dire alors, sans prononcer le moindre mot, je nous entrainais à l'intérieur avant de me retourner vers Yusuke, posant mes mains sur mes hanches et ayant une attitude de défis lorsque mes yeux se posèrent sur lui :


"Vas-y ... Je t'écoute ! Envoie la bombe que tu as obtenue !"


Je parlais bien entendu de l'information concernant l'épéiste qu'il avait entendu quelques minutes plus tôt. Je ne m'en doutais pas encore, mais à peine l'apprendrais-je, que je comprendrais les desseins caractéristiques à mon amoureux qui voudrait à tout pris se lancer à la recherche de ce fameux épéiste, pour l'affronter avant toute chose. Comment allait-il justifier auprès de sa petite amie l'entreprise de cette quête risquée et avant toutes choses intéressée par son propre intérêt personnel ? Mes yeux se plissèrent donc avec le plus grand des intérêts sur les dires que mon épéiste à moi aller m'annoncer. Nul doute que la discussion promettait d'être ... Épique.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyJeu 12 Déc 2013 - 13:10

Yusuke était soudainement pris d’un étrange sentiment d’excitation. Sans doute était-ce le fait d’avoir compris que durant sa mission il allait pouvoir affronter un maitre épéiste. Ou du moins, s’il ne l’était pas, un grand bretteur. Il avait envie de se mesurer à une telle icône. Car certes, il n’avait encore jamais entendu parler de lui mais vu comment ces deux gardes avaient mentionné sa personne, il devait être assez puissant. Le monde shinobi était parsemé de sabreur et Yusuke, chaque fois qu’il en avait l’occasion, tentait comme il le pouvait de les affronter. Le fait de pouvoir tuer un autre bretteur était pour lui une sorte de fierté et le confortait dans sa voie de spadassin. De toute évidence, notre petit héro avait besoin de gloire. Il voulait que son nom traverse les âges comme un grand manieur de sabre. Etant déjà épéiste de Kiri, il souhaitait à présent devenir chef de ce groupuscule.

Les deux Kirijins sortirent du village à la hâte, la jeune Yuki n’avait rien trouvé. Elle avait sans doute cherché avec effort et Yusuke ne remettait pas son travail en doute. Bien entendu, il se disait tout de même qu’il y avait quelque chose à découvrir, une information cachée quelque part. Mais bien sûr, ce n’était pas dans les plaines enneigées du pays du fer qu’ils allaient la trouvés. Yuki lui fit une petite réflexion en lui demandant indirectement ce qu’il avait bien pu entendre de la conversation de ces deux gardes. Yusuke ne broncha néanmoins pas et fit comme si les deux pauvres bougres n’avaient pas ouvert la bouche. Il ne souhaitait pas particulièrement que sa petite amie sache qu’il avait un autre objectif en tête. Il fit mine de rien donc…

Le temps passa quelque peu et, alors que Yusuke tentait de regarder au loin, sa petite amie se plaça juste en face de lui, les mains sur les hanches, adoptant une posture de défi et d’élévation. Elle exigeait de savoir ce que le jeune homme avait entendu. A un tel niveau d’insistance, il était clair pour le jeune chûnin que s’enterrer dans le mensonge ne servait à rien. Il était même plus avantageux de dire toute la vérité directement. De toute façon, quoi qu’elle dise, la jeune Yuki ne l’empêcherait pas de se mesurer à ce fameux bretteur.

-Rien de bien important sinon qu’un bretteur de haut niveau se terre dans les parages. Je ne voulais pas t’en parler mais je viens de me rendre compte que cela pourrait avoir son importance. Et puis, maintenant que tu le sais, autant aller chercher le dojo dans lequel ce maitre des arts martiaux se bat. Je vois un autre village là-bas, mais on dirait presque une ville.

Yusuke montra du doigt une contrée habitée au loin. Il n’écoutait plus ce qui sortait de la bouche de Yuki, seul l’objectif l’intéressait. Il n’avait plus envie de perdre du temps dans des discussions hasardeuses. Il ne voulait plus qu’une chose désormais : le combat. Il mena donc la marche et ne prononça plus un mot avant d’arriver dans cette petite ville.

-Nous sommes à l’intérieur, c’est déjà ça. Tu vas aller chercher l’emplacement de ce dojo ou si tu n’y arrives pas, au moins des infos sur ce bretteur ou sur le nukenin. Quant à moi je vais faire un peu de nettoyage.

Yusuke n’attendit une fois de plus pas la réponse et partit de son côté. La ville était grande et les shinobis de Kumo nombreux. Il allait devoir user d’un stratagème rusé pour tous les tuer sans que cela prenne des heures. Alors qu’il repérait plus ou moins les lieux, notre jeune épéiste remarqua la présence d’un temple, juste à côté d’un poste de garde. Le shinobi se faufila donc sur un toit en hauteur et observa l’entrée du temple. Il y avait deux gardes à l’entrée. Yusuke chercha dans son arsenal deux kunais et les envoya dans le crâne des deux gardes. Bien entendu, d’autres shinobis accoururent directement et allaient se faire un plaisir de donner l’alerte. Cependant, notre héro ayant une autre idée en tête sauta d’un bond sur les trois shinobis encore vivants et les déchiqueta de son sabre dans une pirouette bien sentie. Par chance, tout cela se passait dans une petite ruelle isolée et personne ne passait par là. Notre jeune chûnin ne saisit ensuite des corps et les entreposa dans le temple vide afin de ne pas rameuter toute la ville.

Une fois dans le temple, Yusuke remarqua que celui-ci était bien grand, au moins 100 mètres carrés. Néanmoins, il n’y avait personne à l’intérieur, la salle de prière était déserte. L’œil vif du bretteur se posa alors sur une échelle dans le fond de la pièce qui menait à un étage supérieur. Il traversa la salle et monta l’échelle. Il arriva dans la chambre des cloches. Quoi de mieux pour attirer les shinobis restants qu’un vacarme de monstre ? Yusuke se mit alors à tirer sur les cordes comme un dératé et le bruit qui en sortait n’avait rien de musical. Il continua jusqu’à ce qu’il entende les bruits caractéristiques des portes qui s’ouvrent et qui se claquent. Il lâcha alors ses cordes et se prépara à l’attaque. Sans utiliser l’échelle, il sauta dans le trou et, durant sa chute, remarqua qu’il y avait environ une dizaines de ninjas dans la salle, tous subjugués par son apparition pimpante. Il se réceptionna au sol et se prépara au carnage.

Il toucha le sol du bout du pied et se propulsa vers le premier ninja. Il lui enfonça sa lame dans le cœur et le fit se retourner tout en récupérant son tranchoir. Il l’utilisa comme bouclier humain contre les projectiles qui fusaient vers lui puis le remit au sol avant de foncer vers un autre ninja. Celui-ci était armé d’un marteau, il emboita donc dans sa course ses deux sabres et leur donna la forme d’un espadon. Il contra l’attaque de son adversaire et enchaina sur une botte meurtrière. Le sang giclait de partout mais Yusuke n’en avait pas terminé. Il redonna à ses armes l’aspect d’une lance et contra à nouveau tout les projectiles fusant vers lui. Il n’avait pas vraiment de mal mais il ne voulait pas que les choses prennent trop de temps, en plus il ne pouvait pas utiliser de techniques sous peine de détruire le temple et de faire savoir qu’il était là. Il courut donc à nouveau vers un troisième ninja, lui coupa la tête d’un geste vif et sauta en l’air pour frapper la tête désarticulé du pied et l’envoyer vers un autre de ses adversaires. Le spectacle sanglant continua alors de plus belle. Yusuke projeta sa chaine dans les aires jusqu’à percer le plafond, il se propulsa en l’air et, quand il cessa son ascension, il envoya Aurore et Crépuscule se ficher dans le crâne de deux autres ninjas. Il n’en restait désormais plus que deux, Yusuke, tout en retombant, dû subir la perforation de deux kunais dans ses avant bras, mais continua de rester concentré et fondit une fois au sol sur les deux shinobis pour les électrocutés. Tout le monde était alors à terre.

Le shinobi haletait quelque peu vu que cela lui avait demandé un gros effort de concentration, il arracha les kunais de ses bras et retourna chercher ses tranchoirs. Il quitta ensuite le temple en prenant soin d’utiliser une technique de métamorphose pour paraître plus respectable et sans tâches de sang. Il se fit donc habillé d’un blouson blanc et d’un T-shirt noir.

tenu:
 
Yusuke sortit du temple et eut la surprise de voir directement Yuki.

-Alors, qu’est ce que tu as pu apprendre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptySam 14 Déc 2013 - 1:36

Je me sentis comme une poupée sans âme lorsqu'il me traina jusqu'à la ville suivante. Là, je vis et surtout, je compris bien que notre mission passée complètement après ses ambitions personnelles. La situation était en train de dégénérée et elle m'échappait complètement des mains alors que je restais presque sans vie au milieu de la ruelle où il m'avait abandonné pour vaquer à ses propres occupations.
Je me sentis alors comme une enfant apeurée et isolée du reste du monde. Sans savoir n'y trop quoi faire n'y comment procéder, ma torpeur dura un long moment sans que je réagisse, me contentant d'observer craintivement les passants portant un regard bien trop intéressé sur moi.
Finalement, je me décide, je bouge. Je cherche le dojo. En lui-même, pas vraiment difficile à trouver, il ne me fallut que quelques secondes pour sauter sur le toit de ce dernier et me faufiler dans un petit jardin japonais bien agencé avant de trouver les salles d'entrainements visiblement occupés par des bretteurs s'entrainant avec ardeur.
Un frémissement me transcenda et je me dissimule dans le décor pour pouvoir écouter ce qui se passe dans la salle.
Malheureusement pour moi, je n'ai pas le temps d'entendre beaucoup d'informations intéressantes qu'un évènement inattendu se déroule. Les cloches se mettent à sonner avec ardeurs et tous les guerriers sont en appel. Ils sortent en trombe du dojo, cherchant l'origine de ce tintamarre, prêt à en découvre.
Moi, j'ai bien mon idée sur l'origine de ce dernier et alors que je les vois décamper à la va vite par la porte, je mets toute ma vitesse dans l'idée de retrouver Yusuke.
Là, j'arrive en même temps que quelques curieux devant le temple ou à eu lieu l'assaut où l'on entend encore les bruits de métal caractéristiques de sabre que l'on remet dans leurs fourreaux. Puis, je vois Yusuke en sortir. Innocent comme l'enfant qui vient de naître ... Pourtant, j'ai un doute ...


"À part que tu me déçois énormément rien de bien intéressant !" Se fut la seule réponse qui sortit de ma bouche alors que mon regard se faisait froid, sans âme.


Je n'étais pas déçue ... J'étais plus affolée qu'autre chose par l'acte que venait de commettre mon petit ami. Qu'elle folie était en train d'envahir son esprit. Quel démon s'était emparé de son corps ? Je ne le reconnaissais plus. Ou plutôt j'avais l'impression de ne l'avoir jamais connu.
Lui passant devant tel une ombre, j'ouvrais les portes du lieu de prière et pénétrer dans ce dernier en les refermant derrière moi. J'avais besoin de m'assurer que ce que je soupçonnais était bien la réalité. Que je ne rêvais.
Un véritable massacre ... Pourquoi ? Qu'est-ce qui se passait. Mon esprit tourné dans tous les sens en même temps que les effluves du sang qui jonchaient à présent le sol envahissaient mes narines.
Je me sentais nauséeuse, non pas par le spectacle de désolation que j'avais dans les yeux, mais par ce qu'il représentait pour moi. Je dus m'adosser à la porte pour conserver un équilibre précaire alors que je tentais de faire le point avec moi-même.
Nous devions quitter cet endroit. Yusuke avait dû alarmé plus d'un curieux et cette mission déjà suicidaire aller se transformer en véritable traque contre nous désormais.
Je me saisis de sa main, la mienne tremble comme une feuille alors que j'aperçois au loin une armée de shinobi et de samurai armée jusqu'au dent.
Mon visage se crispe de douleur de peur alors que je cherche une solution. Il nous faut faire vite, ils sont bien trop nombreux.
Dans un sursaut, je murmure alors à l'intention de mon compagnon :


"Brume !!!"


Un ordre à n'en pas douter. J'attends qu'il s'exécute et nous disparaissons alors dans les méandres de sa technique.
Le reste de la journée, nous le passons à courir. Je ne veux pas m'arrêter, je veux m'éloigner le plus possible de l'endroit où il a commis cet acte de barbarie absolument ignoble. Nous devons absolument faire le point. Il a beau me demander d'arrêter. Je continue mon chemin sans relâcher mon étreinte. Je le tire presque derrière moi et enfin, nous arrivons dans les montagnes ou nous trouvons refuge dans une auberge.
Nous y rentrons et je jette une bourse sur le comptoir en exigeant une chambre le plus vite possible, je suis pressée.
Je ne laisse pas le temps à Yusuke le moindre mot que je l'entraine avec moi dans la chambre.
La porte s'est à peine refermée que je laisse éclater ma colère, ma peur, mon amour. Le plaquant contre le mur le plus proche, mon bras droit contre sa poitrine pour l'empêcher de bouger bien qu'il doit plus grand que moi, je lui parle d'une voix dure, qui n'admettra aucun mensonge, aucune tromperie. Pourtant, cette dernière traduit bien le désarroi dans lequel je suis plongée :


"Mais qu'est-ce qui t'a pris !!!"


J'en tremble tellement que je ne parviens pas à conserver longtemps ma pression et que je la relâche doucement. Je suis apeuré une nouvelle fois et mes yeux traduisent mon incompréhension :


"Tu as oublié notre mission ! Nous sommes en territoire hostile ici ! Attirer l'attention d'un village entier ! Massacrer des innocents ainsi !!! Qu'est-ce qu'il t'arrive Yusuke ! Je ne te reconnais plus !"


J'ai peur à présent et les larmes roulent sur mes joues alors que je m'éloigne doucement de lui pour m'asseoir sur le lit. Mes jambes, mes mains, mes bras, mon corps entier et secouer de tremblement d'horreur. J'ai envie de vomir, mais je n'y parviendrais pas même si cela me ferait le plus grand bien. Alors je lève un regard vers le jeune homme. Un regard empli d'amour et de tendresse, tendresse que j'éprouve toujours à son égard. J'aperçois alors la blessure qu'il porte au bras et je tilt rapidement avant de lui faire signe de se rapprocher pour que je puisse le soigner comme il se doit.
Mes mains se posent sans encombre sur sa blessure et bientôt mon chakra afflux en lui alors que je répare les chairs meurtries tout en lui parlant tendrement :


"Je ne sais pas ce qui t'arrive ... Tu es différent depuis notre dernière mission ... Tu me caches quelques choses et je n'aime pas ça ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyLun 16 Déc 2013 - 21:10

Les paroles de sa princesse de glace firent l’effet d’une bombe dans l’esprit de Yusuke. Il la décevait. De toute évidence il y avait quelque chose qui lui échappait. Lui n’aspirait qu’à la rendre heureuse et ne se sentait pas prit d’un sentiment particulier qui aurait déplu à sa bien aimée. Il fixa la jeune fille alors qu’elle pénétrait dans le temple, refermant la porte derrière elle. A présent, elle devait faire face au carnage causé par son petit ami et sans doute cela ne lui plairait pas particulièrement. Yusuke pourtant ne ressentait aucune honte par rapport à ce qu’il avait fait. Pour lui ce n’était que justice et il avait tué des ennemis et des potentiels adversaires. Il savait que ces meurtres allaient faire du bruit mais il avait deux objectifs avant de tuer le nukenin. Il voulait que celui-ci sache qu’il était traqué et il voulait aussi se débarrasser des gêneurs potentiels. En plus, seul le bretteur d’exception l’intéressait, lui et personne d’autre. Le nukenin ne serait qu’une formalité dans cette affaire. Son but était le samouraï.

Notre épéiste était resté à l’extérieur, il regardait l’air béat la porte qui s’était fermée. Il ne comprenait pas très bien ce qui pouvait germer dans l’esprit de sa princesse des glaces mais il faisait son possible pour ne pas s’emporter. Il se disait que la patience était mère de sureté et qu’il ne servait à rien de répliquer pour le moment. Son maitre lui avait appris à être un homme bon et il s’y engageait comme il le pouvait. Mais lorsqu’il vit Yuki sortir du temple avec le regard noir qu’elle arborait fièrement, il commença à avoir des doutes sur le bien fondé de ses actions. Mais alors qu’il voulut dire quelque chose, des bruits répétés de pas qui se faisaient de plus en plus pressant vinrent perturber son esprit. Il regarda Yuki et elle fit de même. Ils avaient tous deux compris. Curieusement, alors qu’il s’apprêtait à le faire de lui-même, la jeune fille lui ordonna de créer un nuage de brume. Bien entendu, notre bretteur ne broncha pas pour si peu et s’exécuta. Il n’avait pas envie de mourir après tout. La brume se leva sur la terre fertile et stérile et ils prirent la fuite. La jeune fille entraina le garçon à travers des contrées qu’il ne connaissait pas et ne souhaitait pas connaitre. Elle l’emmena bien loin alors que tout le long, il ne cessa de lui sommer de s’arrêter. Cependant la jeune fille était comme un lion déchainé. La pression qu’elle exerçait sur la main de Yusuke était incroyable et elle lui broyait littéralement les doigts. En fin de compte, ils parvinrent à une auberge où la princesse des neiges, négligeant la plus simple de politesse, jeta de l’or sur le comptoir et entraina son amant dans une chambre isolée. Elle le poussa contre le mur et commença son sermon. Yusuke écoutait, mais d’une oreille distraite. Il ne souhaitait pas se confondre en excuse comme il ne souhaitait pas continuer à se battre avec sa petite amie. Ils étaient en mission, elle semblait l’oublier. Il attendit donc qu’elle ait terminé et qu’elle se concentre plutôt sur les blessures qu’il avait au bras.

-Nous sommes en mission, nous ne devrions pas perdre du temps sur des affaires personnelles. Nous en reparlerons au village. Pour ce qui est du massacre. Je le considère justifié à cent pourcent. Les morts étaient des ninjas de Kumo et nous sommes en guerre. Des hommes et des femmes meurent. Je ne compte pas les victimes, ce n’est pas mon travail. Maintenant nous allons retourner dans ce fameux village. Ou en tout cas moi j’y retourne. Je vais trouver ce dojo, je vais affronter ce samouraï si puissant et je vais lui soutirer des infos. Il en sait surement beaucoup plus qu’on le croit sur notre fameux nukenin.

Yusuke retira son bras de l’étreinte de Yuki et ressortit en claquant la porte derrière lui. Il dévala les escaliers et se retrouva dans la grande salle de l’auberge –pas si grande que ça- et regarda la maitresse de maison. Il s’inclina un peu et présenta ses excuses pour le comportement impoli de sa petite amie. Il lui certifia qu’elle ne voulait en aucun cas manquer aux bonnes mœurs. Il sortit ensuite et se mit en route pour le village.

Il fallut un certain temps à l’épéiste pour rejoindre ce fameux village de samurai. Apparemment son massacre avait rameuté les troupes, il y avait beaucoup plus de soldat. Certes, Yusuke avait également prévu cela mais il aurait espéré que cela aurait aussi amené le nukenin. Or ici il ne distinguait que des soldats de moyenne classe ou de rang inférieur. Il se fraya un chemin comme il le pu jusqu’au toit du dojo (il l’avait trouvé en suivant de banales écriteaux), usant de sa furtivité comme d’un coutelas bien tranchant. Sur le toit, il y avait une fenêtre ouverte qui donnait sur une petite salle où se battaient deux samouraïs en kimono. Yusuke ne réfléchit pas et sauta à travers la lucarne. Il fit un bref mouvement du pied vers le crâne du premier homme et un balayage de la jambe gauche pour faire tomber le second. Les deux perdirent rapidement connaissance. Notre bretteur observa les alentours, il n’y avait personne d’autre dans la salle. Il y avait néanmoins une armoire. Il se saisit des corps et les rangea à l’intérieur. Il prit néanmoins soin de voler le kimono arboré avec tant de fierté par l’un des samouraïs. Un si grand bâtiment devait rassembler une bonne centaine de samouraïs et il était clair que tous ne se connaissaient pas. Personne ne remarquerait sa présence s’il si prenait habilement.

Soudain, la porte s’ouvrit et un homme haussa la voix vis-à-vis de notre héro.

-Aller, on demande à tous les internes de se réunir dans la grande salle. Il parait que tout le monde doit être présent sans exception. Le maitre à quelque chose d’important à dire.

Ainsi les choses prenaient une tournure intéressante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptySam 21 Déc 2013 - 0:11

Les paroles du jeune homme me transpercent le cœur et alors que je suis toujours en train d'appliquer ma main auréolée de bleu sur ses blessures, je reste de marbre, ma figure se décomposant au fur et à mesure de ses paroles.

Pourtant, lorsqu'il se redresse et me fait un sermon avant de se retirer précipitamment pour vraisemblablement retourner là d'où nous venons, je ne bouge pas...
Je suis comme au bord d'un précipice sans fin et je sais que le moindre pas en avant ou en arrière me propulsera dans le vide, dans le néant. Que faire lorsque nous sommes confrontés à ce genre de situation ? Réagir ? Se poser et réfléchir ? Pour ma part, j'opte pour la deuxième option et une dizaine de minutes après que la porte de la chambre est claquée dans le vide en m'annonçant le départ précipité de mon compagnon, je finis par me laisser aller à la renverse et m'affaler de tout mon long sur le lit pour penser.

Je pense, sans arrêt, je me retourne, je gigote dans tous les sens. Je suis même prête à déchiqueter les oreillers pour tenter de calmer mes nerfs. Je pense que moi et Yusuke sommes à un tournant décisif dans notre relation.
Devrions-nous choisir de nous séparer et de continuer notre chemin chacun de notre côté ou poursuivre sur une voie qui n'est peut-être pas la nôtre.

Je frémis en ayant cette pensée et me roule en boule sur le lit en imaginant mille et une chose, les larmes me montant aux yeux petit à petits. Je suis dans la panade totale et pourtant, je trouve encore le moyen de me redresser.

Apparemment, j'ai pris une décision, j'ai choisi sur quel chemin m'engager. Mes mains naviguent avec insistance sur mes hanches et mon torse à la recherche de quelques choses. Quelques choses que je finis par trouver et que je regarde les yeux brillants avant de le remettre dans la petite cache que j'ai confectionnée exprès dans ma tenue de shinobi.
Je dois me dépêcher à présent, voilà plus de trois heures que Yusuke est partie et je ne doute pas un seul instant de l'avance considérable qu'il a prise sur moi.
Je fonce et quitte l'auberge aussi rapidement que je suis venue non s'en présenter moult excuse auprès de la gérante pour mon attitude hautement puérile.
Il me faut un long moment de course effrénée pour parvenir à rejoindre le village où nous étions en début de journée et je m'arrête quelques secondes avant de l'apercevoir pour reprendre mon souffle et retrouver une condition plus détendue.

Je me demande si le calme est revenu dans le village et quelques secondes aux abords de ce dernier me confirment que ce n'est pas le cas. Mes mains tremblent d'appréhension et je tente de percevoir l'aura de Yusuke sans beaucoup de résultats. Tout est beaucoup trop confus ici ... Je dois me montrer discrète.
Je ne sais pas ce qui me permet de passer inaperçus au travers du flot de shinobis qui traversent le dédale des rues, mais je me glisse la ou je sais que je trouverais mon amoureux.
Le dojo n'est plus très loin et après quelques bon agile, je parvins moi aussi à m'introduire dans ce dernier ou de cachette en cachette, je cherche une façon d'agir.

Soudain, j'aperçois une jeune fille enchevêtrée dans un lourd kimono du même genre que ceux que j'ai l'habitude de porter en présence de ma grand-mère.
Cela éveille mon attention et je la suis.

J'assiste alors à un spectacle qui me surprend au plus haut point alors que l'adolescente se glisse dans une pièce dans laquelle je la suis. Là, elle fond en larmes et s'effondre à même le sol. Elle ne m'a pas encore remarqué, mais je l'observe avec attention pour voir ce qui va se passer ensuite même si je n'en oublie pas mon objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptySam 21 Déc 2013 - 18:26

Yusuke avait du travaille mais il ne savait pas très bien quel chemin choisir. Apparemment une réunion de tous les samouraïs du dojo était prévu pour dans quelques minutes. Les salles du dojo seraient donc désertes et propices à l’exploration. Cependant, assister à cette réunion pourrait s’avérer particulièrement instructif et intéressant pour la suite de la mission. L’épéiste devait donc faire face à un dilemme plutôt cocasse. Il choisit cependant la mesure de sureté et s’employa à se rendre dans la salle principale du dojo afin d’assister à la réunion. Il suivait alors les samouraïs qui étaient, et cela faisait un petit peu peur, bien plus nombreux qu’il ne l’eut pensé. Des couloirs et des couloirs allant même par des escaliers, la route jusqu’à la salle principale se faisait longue. Lorsqu’enfin ils arrivèrent, Yusuke crut rêver.

La salle devait bien faire 100 mètres de long. Elle était tout bonnement gigantesque. Aussi le nombre de samouraïs déjà assis à leur place était impressionnant. D’un autre côté, il ne risquait pas d’être reconnu dans de telles conditions, son visage lui donnait bien vingt ans et il y avait bien d’autres jeunes dans la salle. Il ne fit pas de vague et partit s’assoir quelque part au hasard. Au milieu de la salle, juste sur l’intersection des diagonales, se trouvait deux coussins, l’un large et gros, l’autre plus petit. Yusuke savait à qui était destiné le gros coussin mais se demandait à qui pouvait l’être l’autre.
Soudain le silence se fit dans la salle et une porte s’ouvrit dans le fond de la pièce. Un homme se mit alors à marcher à travers celle-ci. Il était grand, avait une longue barbe grise et de longs cheveux lui retombant dans le dos. Cependant, ce qui attira surtout l’attention de l’épéiste était le sabre qu’il portait à la ceinture. Le sabre était fin mais effilé, sans le moindre fourreau. C’était un sabre tout ce qu’il y avait de plus classique… Alors comment cet homme faisait-il pour être considéré comme un si bon bretteur. Le maitre s’assit sur son coussin et entama un discours.

-Mes amis, cela fait bien trop longtemps que nous supportons la présence de ces gueux de Kumo no Kuni. Ils ont prit de force notre petit village mais cela uniquement parce que je vous avais ordonné de ne pas riposter. Je pensais, à tort, qu’ils ne feraient que passer. Cependant, ils n’ont pas vraiment l’air de vouloir nous laisser tranquille. Récemment, j’ai tenté de tuer l’un de leur plus puissant élément. Dans cette tentative, j’ai le regret de vous dire que j’ai échoué. La force du nombre l’a emporté et j’ai dû battre en retraite face à ce chien de Kurama Suiatsu. Ce nukenin n’appartient pas au village de Kumo, vous le savez. Il est donc difficile de le reconnaitre sans bandeau frontal. Je vous demande de ne pas vous approcher de lui pour le moment. En fait, j’ai un plan bien plus complexe. Nous allons nous rebeller. J’affronterai le dénommé Suitasu pendant que vous autres vous occuperiez des autres ninjas. J’ai besoin de la coopération de tous sur ce plan. De plus, j’ai également besoin de trente d’entre vous pour protéger ma fille, la pauvre est encore jeune et je suis prêt à parier qu’ils tenteront de l’enlever pour me faire chanter. Sur ce, je vous laisse, j’ai besoin de méditer sur nos opérations à venir. Notre plan n’est pas tout à fait au point mais vous verrez mes amis… bientôt….

Yusuke restait bouche bée devant un tel discours. Certes il avait compris que le samouraï souhaitait se battre contre le nukenin qu’il recherchait mais il ne se doutait pas que celui-ci préparait une rébellion. De toute évidence, cette idée était très stupide. Les samouraïs, qu’importe leur nombre, ne pourraient pas rivaliser contre les shinobis qu’enverraient Kumo no Kuni. Cependant il n’était pas là l’intérêt de Yusuke d’arrêter cette folie. Le discours terminé tous se levèrent et firent la révérence au maitre qui se retira. Notre épéiste lui n’attendit pas une seconde de plus, il fonça sur les trace du fameux maitre et le suivit dans le bâtiment. Il était bon en filature et se fondait dans la foule de samouraïs qu’il trouvait sur son chemin. Cependant, vint un moment où le fameux maitre entra dans une salle bien précise. Yusuke attendit et entra à son tour, le maitre était assis, le dos tourné, il semblait méditer. L’épéiste referma la porte et avança.

-Curieux, je ne croyais pas que Kumo enverrait quelqu’un d’autre que Kurama pour m’assassiner.

-De toute évidence. Je ne suis pas de Kumo, et je ne suis pas là pour vous tuer. Ou du moins, pas pour vous assassiner. Je suis épéiste de Kiri voyez-vous ? J’aimerais ainsi me battre, au sabre ! Il parait que vous êtes bon. Si vous gagnez, je vous promets de vous aider dans votre entreprise de reprendre le village à Kumo. J’y ai réfléchi et je trouve que c’est réglementaire comme proposition.

-C’est vous qui le dîtes ça. Mais de toute évidence, vous me provoquez en duel. Alors duel il y aura.

Le maitre se leva et se retourna vers Yusuke. Il fit quelques pas en arrière et brandit son sabre. Les choses sérieuses allaient commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyDim 22 Déc 2013 - 19:57

Je continue à me fondre dans le décor, pourtant, la jeune femme semble doter de don et au bout d'un moment je la sens comme affolée et elle demande clairement à haute et intelligible voix :


"Qui est là ?"


Elle semble apeurée. Semble uniquement, car son visage montre une détermination sans faille et j'entends le suintement d'une lame que l'on retire de son fourreau. Je n'hésite pas, je me montre à elle en levant les mains pour montrer que je ne suis pas une ennemie :


"Je ne vous veux aucun mal !"


Pourtant, elle me menace et me demande mon identité. Il me faut quelques secondes avant de me décider et de lui montrer ma plaque de shinobi de Kiri. Cela parait sans doute futile, car ainsi, je me révèle être une ennemie en territoire hostile alors que la guerre est pourtant si proche, je me dois de me justifier :


"Je ne suis pas ici pour vous faire du mal rassurez-vous ! Je recherche un homme ...!"


Elle me regarde alors avec une lueur d'incompréhension dans les yeux, puis lentement, elle baisse son arme avant de me demander de quoi il s'agit, mais je la sens affolée ... Quelque chose ne va pas :


"Un souci ?"


Oui, cela parait vraiment curieux pourtant elle se dévoile à moi :


"Je suis menacée ! Un homme me traque pour faire chanter mon père ! Il en veut à ma vie !"


Je baisse alors mon regard, je ne suis pas en mesure de l'aider pour le moment :


"Dites-moi le nom de cet homme, je ferais mon possible pour vous aidez, mais je dois d'abord accomplir ma mission !"


C'est alors que la vérité me saute aux yeux. Il me suffit d'entendre un nom, celui de celui que nous recherchons pour que tous mes sens se mettent en action. Immédiatement, je me sens prise presque au dépourvus et observé de toute part. Je me baisse au sol en adoptant une attitude féline et ma bouche s'entrouvre laissant apparaître mes dents. Nous ne sommes pas seules ... Du moins pas pour longtemps. Je lui donne alors un ordre clair et précis :


"Déshabilliez-vous !"
"Quoi ?"


Son ton est surpris avec une légère pointe d'impériosité à l'intérieur. Mes yeux cristallins se tournent alors vers elle et je murmure :


"Vite ! Déshabilliez-vous !"


Sans plus attendre, je me redresse et l'aide à se débarrasser du lourd attirail duquel elle est vêtue. Attirail que j'enfile presque aussitôt, moi-même m'étant débarrasser de ma propre tenue. Je me tourne alors vers la riche héritière qui s'est drapée dans un précieux tissu :


"Cachez-vous, ne bougez plus, puis lorsque tout sera redevenu calme ... Fuyez loin ! Dites à votre père de vous cachez !"


Elle a à peine le temps de se glisser dans une armoire dont je ferme la porte avant de réajuster le bijou qui orne désormais mes cheveux qu'une puissante explosion retentie et la chambre dans laquelle je me trouve, voit l'une de ses murs s'éventrer dans une large ouverture.
Cinq shinobis entre alors dans la pièce et je n'ai pas le temps de réagir qu'un coup de gourdin m'assomment et que je me retrouve emporté dieu seul sait où.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyDim 22 Déc 2013 - 20:32

Yusuke fonça sur son adversaire, Aurore et Crépuscule dans les mains. Malheureusement pour lui (ou le contraire remarquez) celui-ci était très habile et même avec un seul sabre, il parvenait parfaitement à contrecarrer toutes les offensives de l’épéiste. Tout semblait compter dans ce duel. La moindre erreur pouvait signifier la défaite voilà pourquoi jeux de jambe et bottes secrètes étaient au rendez-vous. La pièce n’était pourtant pas très grande mais les deux spadassins se livraient une lutte sans merci. Tantôt l’un projetait l’autre sur un mur, tantôt le second faisait perdre l’équilibre à son adversaire. Mais les deux hommes ne faiblissaient pas. Le combat s’éternisa et bien que puissant, les deux hommes restaient ce qu’ils étaient, c'est-à-dire des créatures ayant besoin d’énergie pour mener à bien un effort physique.

Ils se retrouvaient face à face, à environ deux mètres de distances. Yusuke haletait douloureusement tandis que son adversaire prenait maintenant appui sur son tranchoir. Notre épéiste sourit grandement lorsqu’il remarqua que le maitre samouraï prenait apparemment du plaisir dans combat. Soudain, comme pour marquer le début du second round, un bruit d’explosion retentit. Yusuke et le maitre se regardèrent mais aucun ne voulait faire semblant de s’y intéresser. Le Kirijin emboita ses sabres et leur donna la forme d’une double lance tandis que le maitre Jun saisit son tranchoir des deux mains et donna à sa lame la couleur bleue stable de son chakra. Le tranchant devait être à présent bien plus puissant.

Les deux hommes se foncèrent dessus et, à la plus grande surprise de Yusuke, lorsque les deux lames se croisèrent, le sabre du samouraï trancha net sa lame la réduisant à de pauvres grains de cendre. Le sabre ennemi continua sa route jusqu’à la joue de Yusuke et l’entailla quelque peu, il avait perdu. Il tomba, genoux à terre et défit son étreinte sur son arme. Il regarda ensuite le maitre samouraï en face de lui et chercha dans ses yeux une explication à sa défaite. Mais alors qu’il pensait que celui-ci finirait le travail en l’achevant, son adversaire n’en fit rien. Il rangea son sabre et recula de quelques pas en tournant le dos à l’épéiste.

-Bien, maintenant que nous sommes fixés sur qui de nous deux est le plus adroit à l’épée, cherchons comment vous pourriez bien m’être utile dans cette guerre contre le pays des nuages.

Au même moment, la porte s’ouvrit violemment et une jeune fille, ressemblant quelque peu à Yuki fit son apparition dans la salle. Elle se mit à crier que les kidnappeurs étaient entrés dans le dojo et avaient prient une fille qui l’avait protégé. Il fallut longtemps à Yusuke pour comprendre que la fille en question était la fille de Jun mais lorsque cette dernière mentionna un ninja de Kiri, il fut soudain prit de sueurs froides. Yuki avait été enlevée et les agresseurs pensaient qu’elle était la fille de Jun. Tout cela allait bien trop loin même pour Yuki. Il fallait absolument faire quelque chose mais bien que Yusuke se mette à réfléchir aussi finement qu’il le put, il ne trouvait pas l’ombre d’une solution.

-Vous vouliez m’aider épéiste. Aidez-moi et aidez vous vous-même en allant sauver votre ami et en me rapportant la tête de Kurama Suatsu, c’est certainement lui qui est derrière cet incident. Malheureusement je ne peux partir avec vous vu que je dois protéger ma fille. Mais je vous autorise à réquisitionner 50 de mes meilleurs samouraïs. Ils sont généralement en attente dans une salle jouxtant celle-ci. Retrouvez la trace des agresseurs de votre amie, il n’est pas encore trop tard.

Yusuke ne se fit pas prier. Il se mit à courir hors de la salle et entra dans une pièce adjacente. Il trouva les samouraïs et leur expliqua la situation. Ceux-ci étant habitués à obéir, ils n’opposèrent pas beaucoup de résistance. Bien entendu, ils commencèrent leurs recherches sur le lieu de l’explosion. Quand ils arrivèrent dans la dite salle, Yusuke se maudit de ne pas être en mesure de retrouver la trace des ses cibles comme Shord le faisait. Il n’était pas doué en sensorialité ce qui était bien dommage. Fort heureusement, les samouraïs eux l’étaient. Ils énoncèrent plusieurs hypothèse puis le régiment se mit en marche. Cependant, bien qu’ils sachent précisément où se rendre, le régiment se déplaçait lentement. Ils allaient mettre du temps à rejoindre l’emplacement de séquestration de Yuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyLun 23 Déc 2013 - 0:05

Nous y voilà donc. Lorsque je sors de la pénombre, je me sens ballottée dans tous les sens et presque encore inconsciente. Je ne parviens pas à bouger le petit doigt ou quoi que ce soit d'autre, je suis juste un corps inerte, qui pense et réfléchit, mais incapable d'avoir le moindre mouvement.
Lorsque ma conscience refait petit à petite surface, il ne me faut pas longtemps pour comprendre que je suis sous l'effet de puissantes drogues qui m'engourdissent l'esprit et les sens. J'essaye de relever la tête pour apercevoir quelques choses, mais j'ai du mal à garder les paupières ouvertes et j'ai à peine le temps d'entendre un :


"Elle se réveille !"


Que je reçois un nouveau coup qui me renvoie très loin sur la route de l'inconscience et lorsque je sors à nouveau de cet état second, je ne sais combien de temps s'est écoulé, n'y combien de kilomètres ont été parcourus.
Je suis dans une sorte de cachot sculpté à même la roche. Une lourde grille de fer semble tenir lieu de porte et ma tête me fait terriblement mal. Je porte immédiatement ma main à cette dernière et je touche quelques choses de gluant et sec à la fois. Lorsque je retire ma main, elle est couverte de sang. Ils n'y sont décidément pas allés de main morte pour m'assommer et j'ai bien du mal à concentrer mon chakra. La drogue aussi est puissante et je contacte que vue les marques que je porte au bras, il me l'ont injectés avec une seringue. Voilà qui sera plus dur à éliminer et sans avoir la totale maitrise de mon chakra, ça deviendra même curieux.
Où suis-je ? C'est avant tout ce que j'aimerais savoir et je me glisse sur le bord de la banquette où on m'a installé pour essayer d'apercevoir quelques choses.
Pourtant, lorsque je me redresse, je titube et tombe immédiatement en avant ou je me cogne dans un bruit sourd contre la grille, me raccrochant à elle comme je peux avant de m'effondrer sur le sol.
Là, je peux enfin apercevoir un dédale de couloirs et d'escalier menant vers un trou sans fin. Mais où suis-je bordel ? Personne à part des torches enflammées. Je commence à être prise de panique, il faut que je parvienne à éliminer la drogue que j'ai dans l'organisme et que je me soigne.
Ma main se pose doucement sur ma poitrine et alors que j'avale ma salive pour me concentrer, j'essaye de rassembler doucement mon chakra en un flux continu comme je l'ai appris. Je laisse le chakra s'immiscer dans mes organes pour chercher ce poison qui me ravage l'esprit et les sens. J'en cherche les particules pour pouvoir les extraire. Je touche presque au but, quand soudain, j'entends des lourds pas à l'extérieur de la prison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyLun 23 Déc 2013 - 10:49

Le convoi n’avançait pas très vite, au plus grand regret de Yusuke. En addition à cela, plus de la moitié du régiment avait dû rester en retrait afin de décourager les shinobis ennemis d’entreprendre une filature sur le petit groupement de soldat qui, il fallait le dire, faisait forte impression. Ils n’étaient donc plus qu’une vingtaine en comptant Yusuke. Sachant qu’un bon shinobi de Kumo valait au moins 3 samouraïs, ils allaient clairement avoir un souci au niveau de la répartition des forces lors de l’assaut. Néanmoins l’épéiste ne perdait pas confiance en lui et en ses troupes, il savait pertinemment qu’il allait devoir accomplir le plus gros du travail mais il l’acceptait fièrement. Les samouraïs n’étaient en fait là que pour le guider à travers le pays sur les traces des agresseurs de Yuki et lui fournir une escorte plus ou moins conséquente pour qu’il n’ait pas à dépenser du chakra inutilement. Ainsi les choses avaient étés décidées par le petit stratège. Il ne savait pas ce qui l’attendait ni qui l’attendaient mais il se savait hardi au cœur vaillant lorsque la vie de sa promise était menacée et rien, ni une armée de soldat ni même le plus puissant des ninjas ne l’empêcherait de la libérer.

Le petit groupe d’assaut avait marché pendant des heures. Apparemment la planque des agresseurs n’était pas vraiment la porte à côté et ils avaient dû faire une longue marche avec Yuki dans leurs bras. Sans doute avait elle eu le temps d’émerger une ou deux fois pendant le trajet. Fort heureusement, la randonnée cessa lorsque Yusuke et ses hommes arrivèrent en face d’une grande façade de pierre n’allant pas du tout avec le paysage. Celle-ci avait une couleur plutôt ambre alors que le reste de la campagne ressemblait plutôt à un vaste enfer blanc aux nuances grises.

-Pas très malin ces shinobis, intervint l’un des samouraïs…

-Peut-être ne ressentent-ils pas le besoin de se cacher. Bon explosez cet endroit.

L’ordre de Yusuke résonna haut et fort et deux samouraïs étalèrent des rouleaux au sol. Ils effectuèrent des mudras et trois barils de poudres apparurent. Ils placèrent les barils près de la façade et reculèrent de plusieurs dizaines de mètres. L’un de ses hommes certifia bien à Yusuke que la fille se trouvait bien derrière ce mur, avec elle plusieurs dizaines d’hommes. L’épéiste parut réfléchir quelques instants puis il envoya les cendres de l’un de ses tranchoirs chauffé la poudre des barils. Une énorme explosion se fit alors, marquant le début d’un conflit court mais épique.

La brèche formée, les hommes de Yusuke et lui-même s’engouffrèrent dans la fumée et tailladèrent, coupèrent, tranchèrent tout ce qui se trouvait là. Les samouraïs s’en sortaient définitivement mieux que ce que Yusuke aurait pu espérer. Ils étaient bien entrainés et bien que certains se prenaient quelques jutsus en pleine tête, d’autre découpaient leurs ennemis comme des artistes dessinent une toile. Quant à l’épéiste, il continuait d’avancer. Un shinobi tenta de le frapper d’un coup de kunai, il évita aisément l’assaut et plongea ses deux lames dans le corps du ninja, déjà un de moins. Il s’arrêta ensuite, la fumée due à l’explosion s’était évaporée. Il avait une idée assez… épique.

Yusuke se tint au milieu de ses hommes, toujours vêtu de son éternelle tunique noire. Il rabaissa le capuchon et emboita ses deux sabres pour en faire la classique lance de cendre. Puis, poussé par une envie artistique, il donna à la lance une forme de faux. Décidément, il avait décidé de donner à ce combat toute la splendeur morbide qu’il méritait. Vu d’un point de vue extérieur, Yusuke avait maintenant tout d’une faucheuse en bonne et due forme. Et la faucheuse chargea droit sur l’ennemi. Ses mouvements étaient précis et nobles, il découpait et tranchait en dessinant des arcs dans les aires. Il semblait ivre de combat et ivre de sang. Bien sûr, il n’eut pas la chance de ressortir totalement indemne de l’affrontement. A deux reprises les kunais ennemis l’avaient touché et il saignait à présent du nez et de la bouche mais il était victorieux. Les ninjas présent, à en juger par leur façon de combattre, étaient tous de rang inférieur ou moyen, pas de quoi faire un grand récit. Es samouraïs avaient, eux, diminués en nombre. Il n’en restait plus que cinq. Cinq des plus puissants et des plus rapides. Décidément, cette petite escouade commençait à ressembler à une petite élite. Malheureusement, la joie de la victoire fut courte car du fond de la grotte un homme sortit de dessous la terre. Il avait utilisé une technique de camouflage Doton.

-Bien, voyons ce que vous êtes capable de faire contre un shinobi de niveau un peu plus élevé.

Alliant les paroles à l’acte, trois lances de pierre vinrent percer les armures de trois des samouraïs survivants. Ils tombèrent à terre. Ils n’étaient plus que trois debout. Vraisemblablement, le combat s’annonçait épique.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyMer 25 Déc 2013 - 19:50

hrp:
 

Un homme à la mine effroyable se présente devant moi et rigolant comme un dément. Je le regarde et me recule précipitamment vers le fond de la cellule où je heurte violemment la couche et tombe à la renverse dessus alors que la porte de la geôle s'ouvrent dans un grand fracas.
J'ai à peine le temps de porter ma main à mon visage que je me sens soulevé par une main à la poigne puissante qui me hissent jusqu'à hauteur d'un visage.
L'homme se tient droit devant moi, un regard de braise, une mâchoire prédominante. Il sourit d'une façon horrible et finalement ouvre doucement la bouche :


"Elle commence à peine à éliminer la drogue ! Résistante la petite !"


Je me saisis alors de son bras en poussant un léger gémissement pour essayer de me débattre ce qui a pour effet de le faire rire :


"Oh oh oh ! Et vivace en plus de cela ! Ma promise !"


Sa main dégoutante me caresse alors le visage sans que je ne puisse vraiment l'esquiver, je suis encore trop sous l'emprise de la drogue et je sens sa main avide qui se pose sur ma poitrine :


"Je les aime comme toi ! Jeune, frétillante et vierge !"


Son haleine putride m'atteint et j'essaye une nouvelle fois de me défaire de son étreinte alors qu'il me relâche et que je retombe dans un bruit sourd sur le matelas de la cellule et que le nukenin s'écrit :


"Préparez là pour la cérémonie de ce soir ! Je tiens à ce que ma nouvelle épouse soit ... Parfaite !"


Puis, il disparut alors que je sentais de nouveaux bras me soulever et m'emporter loin de cette cellule. Qu'était-il en train de se passer ?
Nous nous sommes enfoncés plus profonds encore dans les méandres de la terre et je ne parvenais pas a trouver un moment où je fus seule pour parvenir à ôter la drogue de mon organisme, j'étais contrainte de la laisser disparaître progressivement et naturellement surtout.
Pourtant, je parvenais à grand-peine à réfléchir aux paroles de l'homme que j'avais entendu. Ainsi donc c'était cela son plan, prendre pour épouse la fille d'un riche et puissant dirigeant afin d'accroitre la sienne en prenant possession des forces du pays afin d'en contrôler les armées. Je comprenais un peu plus le désarroi de cette pauvre jeune fille et je ne regrettais pas un seul instant d'avoir pris sa place. Cela simplifiait les choses en soit, mais cet homme me semblait ... Vraiment très puissant.
Me voilà donc transporter dans une nouvelle pièce où l'on me déshabille et me coiffe avec application. Il faut absolument que je trouve un moyen d'éliminer la drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyMer 1 Jan 2014 - 18:43

Un nouvel adversaire, une nouvelle histoire, comme le pensait d’habitude Yusuke. Il fonça directement dans la direction de l’inconnu alors que ses derniers compagnons se faisaient happés par la terre sous leurs savates. De toute évidence l’ennemi était un très bon utilisateur du Doton et cela serait forcément problématique, encore que… L’épéiste fonçait à toute allure mais la distance qui le séparait de son adversaire était assez conséquente et une approche en ligne droite était assez risquée. En effet, l’adversaire fit jaillir du sol un golem de pierre juste en face de lui. Le golem se mit alors à courir vers Yusuke, sans doute pour le stopper dans sa course. Bien heureusement, notre héro connaissait le point faible des techniques de son adversaire. Il effectua quelques mudras tout en continuant à courir et frappa de la main le sol avant de faire un bond d’envergure pour passer au dessus de du géant de pierre. Quelques secondes plus tard, le golem était réduit en morceau par l’attaque Raiton venant de sous la terre. Il ne serait plus dérangé par des intermédiaires.

Yusuke continua de charger mais lorsqu’il arriva à la hauteur de l’ennemi et qu’il lui asséna un coup de sabre fort précis, il ne prit pas en considération le manque de réaction de celui-ci. Il avait frappé un clone doton ! Le clone ne s’était pas évaporé comme il l’aurait cru. Bien au contraire, la pierre se mit à l’entourer en commençant par les pieds. La pierre était dure et résistante et bien que Yusuke ait opposé bien des résistances, il fut vite emprisonné dans cette espèce de prison.

De l’extérieur on aurait pu croire que notre héro était mort dans une tentative d’attaque bien vaine. Pourtant il n’en étai rien. La pierre qui l’entourait vola d’un coup en éclat et le jeune kirijin fixa son adversaire qui avait profité de sa victoire présumée pour ressortir du sol où il était caché. Sur le corps de l’épéiste flottait presque en lévitation l’armure de foudre qui lui avait si souvent sauvé la vie ! Il était à présent prêt à combattre un adversaire bien réel. S’en était fini des subterfuges stupides et inutiles. Le combat allait enfin s’avérer intéressant.

-Je vais te faire gouter l’acier de mon sabre, tu va aimer.

spoil:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptySam 4 Jan 2014 - 22:33

Les dentelles d'une robe d'un blanc pur tombent doucement par-dessus ma tête alors que je me retrouve affublée de mille et un jupon et d'une fine couronne de fleur blanche dans les cheveux. Je n'aurais pas pensé me retrouver si jeune en robe de mariée. Bien sûr, comme toute jeune fille, c'était un beau rêve, mais pas dans de telle circonstance et en ce moment-là, j'avais plus envie de vomir qu'autre chose.
Vomir ... La nausée me montait petit à petit et alors que les servantes s'affairaient autour de ma personne, j'ai doucement commencé à poser ma main sur mon ventre, prise de grandes courbatures, avant de me pencher en avant et de délester mon estomac de ce qu'il contenait.

Pas grand chose en définitive ... Hormis ... La drogue que l'on m'avait injectée.
Les femmes poussèrent des cris et se mirent à pester, mais moi, je connaissais trop bien les réactions de mon organise pour ne pas comprendre. C'était une bonne chose que je parvienne à éliminer la drogue et à mon avis, j'allais en avoir besoin.

Mes yeux retrouvèrent soudainement leurs aspects normaux et la conscience me revint petit à petit au fur et à mesure que je me redressais pendant que l'on finissait de me maquiller et de me coiffer ornant ma chevelure d'une fine couronne fleurie. Rien que de voir cette image me révulsa, mais au final, j'en avais besoin pour accomplir la mission que l'on m'avait donnée et je suivis sans me rebeller les suivantes qui me guidaient au travers d'un dédale toujours plus grand de souterrain pour me conduire jusqu'à ...

Mes yeux s'arrondirent de surprise. Une chapelle, une véritable chapelle souterraine, construite à même la roche, séculaire et faiblement éclairée. Un homme se tenait devant l'autel et le prêtre et mes yeux lancèrent des éclairs dans sa direction. Pas de doute possible, avec une telle émanation de chakra, une émanation aussi puissante, ça ne pouvait être que mon nukenin. Je me suis avancée jusqu'à lui, la mine déterminée, me retenant de cracher sur ses chaussures devant l'acte abject qu'il était en train de commettre, mais j'avais encore des résidus de chakra dans le sens qui m'empêchaient de manier correctement mes pouvoirs. Le moment était grave, j'ai sentie sa main se poser sur mon menton et m'obliger à lever la tête vers lui :


"Tu es plutôt mignonne ... Pour une enfant ...!"


Je n'ai pu retenir le regard de furie que je lui ai lancé, avant d'être remise à ma place par une gifle magistrale qui me propulsa contre l'un des bancs tout proche me faisant tomber au sol sous les cris des femmes alors que le nukenin se tournait vers le prêtre :


"Mariez-nous ! Que nous en finissions !"


Les choses allaient se corsé.


Dernière édition par Samui Yuki le Dim 5 Jan 2014 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptySam 4 Jan 2014 - 23:03

L’épéiste et son adversaire se faisait face. Il y avait bien une dizaines de mètres en eux mais cela n’avait guère d’importance. Leur proximité se faisait à travers les regards haineux qu’ils s’échangeaient. La bataille ne se faisait plus qu’avec le glaive et l’acier mais bien par la force des yeux. Ils se scrutaient, s’analysaient et se défiaient par les pupilles. Ils allaient bientôt passer aux choses sérieuses mais en attendant, ils se complaisaient dans cette attente angoissante et grisante qui faisait d’eux deux monstres de puissance et de sang-froid. Savoir contenir la colère à l’intérieur de soi avant de la laisser exploser est un tour de force remarquable, celui qui vous dira le contraire ne s’y connait pas. La colère se mêle alors à la haine qui amplifie le sentiment de manière drastique.

Enfin le moment de l’assaut était venu. Yusuke fonça extrêmement rapidement sur son adversaire, la vitesse était affolante. Une seconde ou moins avait dû s’écoulé entre le moment où l’immobilité régnait et le moment où Yusuke découpait son adversaire. Il avait entamé son enchainement des 67 coups et rien, non rien n’aurait pu le stopper dans son élan. Son adversaire avait certes tenté avant l’impact de lancer un sort mais il était décidément trop lent et pas assez agile et s’était fait prendre dans l’attaque.

Quelques secondes et quelques cris plus tard, c’était terminé. Les quelques morceaux identifiable du renégat avaient été dispersés dans la grotte et son sang était désormais sur les murs de l’excavation. Il ne restait pratiquement plus rien du fier homme que Yusuke avait si vaillamment assassiné. Néanmoins le jeune épéiste n’en resta pas là. À peine avait-il fini de nettoyer sa lame sur le vêtement de son adversaire qu’il se remit à courir, cette fois dans les profondeurs de la grotte. Il y avait en effet un escalier qui menait vers un niveau inférieur. Yusuke s’y engouffra naturellement et continua sa course.

Plusieurs minutes de courses plus tard, et après s’être fait la remarque que la grotte était décidément bien profonde, il arriva dans une salle étrange ressemblant trait pour trait à un cachot. Il retrouva alors une cellule ouverte parmi toutes celles qui étaient fermées. De toute évidence, Yuki devait s’être retrouvée enfermée là à un moment ou à un autre. Il n’était décidément plus très loin…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyDim 5 Jan 2014 - 15:48

Cinq minutes avaient suffi pour lier mon destin à ce monstre, cinq minutes durant lesquelles j'étais restée de marbre lorsqu'il m'avait obligé à dire "oui". Cinq minutes durant lesquelles je me passais en mémoire tous les sévices que je pourrais lui faire subir pour le punir de cet affront immonde.
Je n'étais pourtant pas au bout de mes peines en pensant être enfin un peu libre, seule, afin de pouvoir mettre mon plan d'action à exécution.

La drogue avait complètement disparu de mon organisme et l'homme me trainait à présent vers ... Une chambre ...
Oh non, je ne crois pas que tu vas pouvoir me toucher ... Pas de cette façon en tout cas.
Il me pousse contre un mur et s'approche de moi en me dévorant des yeux ... Je me plaque contre la brique fraiche ce qui a le dont de réveiller mes moindres sens. Il faut que j'agisse avec discernement, je retire doucement les boucles d'oreille que je porte et me dirige vers la coiffeuse où je cherche des yeux un objet tranchant ... Pointu ... J'avise une broche et m'en saisis, la serrant dans ma main alors que je l'entends avancer dans mon dos. Il ne faut pas longtemps avant que je sois projeté sur le lit sans pouvoir opposer la moindre résistance, il est trop fort. Je tiens toujours fermement la broche dans ma main lorsqu'il se jette sur moi, soulevant ma robe et les jupons pour me caresser les cuisses et s'écrasant de tout son poids sur moi. C'est le moment. Je déverse mon poison sur la broche et je lui plante cette dernière dans l'oreille profitant de son cri de douleur pour me dégager du mieux que je peux.

Il faut que le poison agisse à présent et vite, je recule au fond de la pièce et commence à déverser mon chakra dans ma main :


"N'approchez pas ou je vous tue sur-le-champ !"


Je ne rigole pas pour le coup, je ne suis pas encore sûre d'y parvenir, mais s'il s'approche trop, je n'aurai pas le choix, même si je ne suis pas sûre de pouvoir en contrôler la puissance.
Pourtant le nukenin semble fou de rage, je le vois qu'il me cherche des yeux. Sa vue commence à se troubler, le poison agit, mais pas assez vite. Il se jette dans ma direction et essaye de m'attaquer en sortant de son fourreau une immense épée. Je ne pourrais pas parer, je n'aurais pas le temps. Je lève un bras pour me protéger même si je sais que je vais le perdre dans le meilleur des cas.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Katano Raion
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyLun 6 Jan 2014 - 15:18

Vague… La piste était vague mais elle était bien là. Il n’y avait plus une seconde à perdre, toute la mission et, plus important encore, la survie de ma partenaire et petite amie était en jeux. Il n’y avait plus à se poser de question, il fallait foncer. Je dois pourtant dire que je ne suis pas un fana de ce genre de plan : foncer et bourriner tout sur son passage ça me plait beaucoup mais ce n’est pas comme ça que je travail. Généralement, il me faudrait un plan, un vrai et pas simplement une idée fixe. Mais comme je viens de le dire, le temps jouait contre moi et ne laissait pas vraiment de place à un plan réfléchi. Voilà pourquoi, armé de mon seul courage et de mon besoin de sauver ma princesse des glaces, je me suis engouffré dans ce couloir sans me demander si ce que je faisais était prudent, l’avenir me le dira, pensais-je.

Le couloir était long et humide, je sentais qu’à chaque pas de course je m’enfonçais toujours un peu plus dans la grotte. Celle-ci devait avoir été creusée exprès me disais-je, tant elle était profonde. Le couloir, fort heureusement, n’était ni infini ni un sort de genjutsu ce qui fit que je trouvai finalement la fin. Celle-ci donnait en fait sur une énorme porte close que, sans me poser de question, je défonçai d’un coup de pied bien senti. Et quel ne fut pas ma surprise lorsque je découvris ce qui se cachait derrière le bois que je venais de fracasser. Une grande chapelle, des enluminures et des fleurs. De toute évidence, il y avait dû y avoir mariage ici… Dans la pièce, il n’y avait que trois hommes que j’aurais qualifié comme capable de se battre et un homme en tenue pieuse. Je ne fis pas dans la précision et avant même que ceux-ci aient remarqué ma présence, j’augmentai ma vitesse et m’occupai de leur cas : J’empalai le premier sur une charge, puis je lançai mon sabre enchainé dans le cœur du second avant de retirer ma lame du premier et de bondir sur le dernier pour l’empaler à la verticale. Je ramenai ensuite mon sabre à moi via la chaine et je me rapprochai du religieux. Il n’avait pas l’air d’avoir peur ni même de ressentir le moindre malaise par rapport aux effusions de sang que je venais de provoquer.

-Où est-elle ?

Je criai, presque exaspéré par la situation, je n’avais pas le temps de me confondre en bavardage inutile. Le pieu balaya la salle de la main avant de pointer une porte en bois dans son dos. Je compris instantanément. J’étais toujours en mode boost alors je n’eu besoin que de quelques secondes pour défoncer la porte et m’apercevoir qu’une espèce d’ogre venait de dégainer un tranchoir d’une taille imposante. Je n’attendis pas plus longtemps, mes sabres se matérialisèrent suite à leur emboitage et j’usai de ma vitesse pour me retrouver en face de cet abruti juste avant l’impact. Ma lame et la sienne s’entrechoquèrent et j’eus la satisfaction de sauver ma bien aimée qui était affublé d’un accoutrement des plus… conjugal. Je n’y prêtai néanmoins pas plus d’attention que cela même si je me disais bien que vu le lit positionné en milieu de salle, ils devaient être en pleine consommation. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais cette idée ne me plaisait pas, pas du tout même.

-Bien gros porc, on va voir ce que tu vaux contre un vrai mec.
Sans en dire plus je repousse sa lame d’un coup et celle-ci fait tournoyer son bras vers l’arrière, elle devait être particulièrement lourde. J’en profite pour désassembler mes armes et entamer ma danse préférée. Je commençai par ma charge du poulet pour le déstabiliser encore plus, je continuai sur une perforation chirurgicale et je profitai de la douleur qu’il ressentait (superficielle certes) pour mettre mes deux pieds sur ses épaules de colosses et réduire en cendre mes sabres avant de lui faire avaler le tout en plongeant mes pommeaux dans sa bouche. Bien sûr, je n’avais là qu’un créneau de quelques secondes. IL me fit valser d’un mouvement de bras et je me retrouvai plaqué contre un mur.

-Trop tard…

Mes cendres faisaient à présent effet, il devait souffrir le martyr car il n’arrêtait pas de gueuler. J’’ en profitai pour lancer un regard à Yuki l’air de dire : finish him ! La suite dépendrait d’elle.


BOOST NIVEAU 2
Taïjutsu
Yusuke boost sa vitesse d'attaque X2

DÉCHIQUETAGE AU SABRE
Taïjutsu
Yusuke déverse son chakra dans ses sabres qu'il fait se réduire en minuscules grains de cendres. Il les fait ainsi inhaller à son adversaire et ainsi, une fois que les grains ont pénétrés dans l'organisme, Il fait ensuite chauffer ses cendres ce qui a pour conséquence d'infliger des dégâts importants à l'intérieur de l'organisme sous la forme de brulure. La pauvre victime grille de l'intérieur.

CHARGE DU POULET
Taïjutsu
Yusuke charge sur son ennemi avec ses sabres à grande vitesse ce qui déstabilise pour une seconde ou deux l'adversaire.

PERFORATION CHIRURGICALE
Taïjutsu
Yusuke, une fois près de son ennemi, perfore la peau de celui-ci sur l'épaule gauche alors qu'il feinte avec son autre sabre de frapper à l'épaule droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] EmptyDim 12 Jan 2014 - 20:57

Je ferme les yeux soudain et j'attends l'impact de la lame sur mon bras. Bras qui va sans doute être tranché sous l'effet du coup, malgré tout, je me prépare à l'immense douleur qui va m'envahir. Pourtant rien ne vient, absolument rien. Pas de douleur, pas de sang ... Juste le ripement strident de deux lames qui s'entrechoquent l'une contre l'autre et ma stupeur lorsque je rouvre les yeux et vois Aurore, juste devant moi, me protégeant de l'impact.
Mes jambes se mettent alors à trembler devant ce que je viens d'éviter et alors qu'un combat s'engage entre mon petit ami et le nukenin semi-aveugle, je m'effondre au sol et les regardes sans pouvoir rien faire, sans même oser bouger le petit doigt. Je respire fortement en essayant de retrouver un semblant de calme et de sérénité, pourtant mes pupilles ne perdent pas un seul instant le spectacle devant moi et il ne me faut pas longtemps pour me redresser et apposer mes mains à l'intérieur de mon poignet pour moi-même prendre part au combat.


"Buki'Tenkei !"


Je me saisis alors de mes armes et fonce vers les deux hommes, voltigeants telle une hirondelle entre les deux, j'assigne deux puissants au niveau du ventre de l'homme pour l'entailler profondément tandis qu'il se tord lui-même de douleur en se tenant la gorge.
Il ne faut pas longtemps pour que ses entrailles commencent à se déverser sur le sol et alors que je sens le regard rassurant, apaisant du jeune épéiste peser sur mes épaules, je redresse à peine le visage pour l'apercevoir. Il semble me donner l'autorisation de l'achever et c'est presque avec appréhension que je tends la main en direction du front du Nukenin dont le flot de sang est en train de se déverser sur le sol de la pièce. Il n'en a plus pour longtemps. Autant abréger ses souffrances.
Je sens mon chakra affluer dans mon bras droit et parvenir dans la pomme de ma main où il forme une aura bleutée :


"Aisufaia !"


Je dirige mes pétales gelés vers lui. Je sais qu'il ne souffrira plus, toutes ses terminaisons nerveuses seront rompues par mon attaque.
Une minute plus tard, c'est fini et le cadavre entièrement gelé s'effondre sur le sol alors que je redresse timidement les yeux vers Yusuke avant de m'approcher de lui en rougissant. Je baisse alors les yeux devant lui et prononce juste quelques mots :


"Excuse-moi ... J'avais tort ..."


Puis je redresse doucement la tête :


"Merci d'être venus !"

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty
Message(#) Sujet: Re: Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Dans la gueule du loup [PV YUKI A] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la gueule du loup [PV YUKI A]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-