N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Cette malédiction que l'on appelle son passé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyJeu 21 Nov 2013 - 21:38

Par un jour pluvieux, cela aurait pu être un jour normal, mais, c'était aujourd'hui un anniversaire assez particulier, cela aurait pu être un événement joyeux, un doux moment a partager avec des amis, mais cela était tout autre chose... Ce jour était exactement le sixième anniversaire de la mort de Mizuki Jisestu et de son épouse Tsunami... Mort dans l'incendie qui avait ravagé le pays de Mizu no Kuni, ces deux shinobis mort en héros, a leurs morts, ils ont laissé un fils alors âgé de dix ans orphelin, son nom était Jisestu Demon les parents de Demon...

Ce jours la Demon mit un smoking noir, et se mit sur son trente et un, avant de s'habiller le jeune Jisestu passa plusieurs heure sous la douche les yeux sans aucune expression, sans bouger les yeux fixer dans le vide.

Au bout de deux bonnes heures, le jeune manieur de temps fini par sortie de la douche puis, il s'habilla, il était l'heure pour lui de partir... Demon aurait pu se rendre a un rendez vous galant, il s'était mit toute la journée en indisponibilité... Mais la réalité était tout autre...

Comme chaque année depuis ce jour funeste, le jeune homme se mit en route pour le cimetière ou était enterrer ses deux parentes cotes a cote... Demon avait appris que d'après la position dans laquelle avait retrouvé leur corps, les deux jonin était mort enlacer... Ce n'était certainement pas pour rien, surement avait-il compris que leur heure était venue aussi avait-il décidé de mourir main dans la main, et Demon avait demandé a ce que leur dernière volonté soit respecter, aussi avait-il fait enterrer les deux amants dans le même cercueil afin qu'il soit ensemble même dans la mort.

Bien qu'alors très jeune, Demon avait investi tout l'argent de l'héritage de sa famille afin de leur offrir la plus magnifique tombe possible, cela était même la raison pour laquelle, le jeune homme alors âgé de dix ans avait fini sans abri.

Après plusieurs heures a marché lentement sous la pluie sans rien pour le protéger le jeune homme était enfin arriver devant la tombe de ses parents, Demon activa ses Kinnegan après avoir longuement observer la tombe puis il se mit a expliquer :
-Vous avez vu maman et papa ? J'ai fini par maitriser le Kinnegan, en plus je suis devenu un shinobi et le disciple du Yomdaine Mizukage, il est un peu cingler mais il est cool. J'ai accompli déjà pas mal de Mission et j'essaye de me montrer fort, vous serriez fier de moi si vous me voyiez, en plus j'ai même commencé a me faire quelque ami, j'aurais aimé vous les présenté... J'aurais tant aimé...


Puis soudainement le jeune homme laissa une larme couler de sa joue :


-J'aurais tant aimé que vous soyez la...


Demon ne put pas plus contenir son émotion puis il finit par laisser les larmes couler lentement :


- Vous me manquer...Pourquoi m'avais vous laisser ? Pour quelle raison, la vie a voulu vous emporter ? Mais.. Malgré tout, je suis fier d'être votre fils et un jour moi aussi, je serrais fort comme vous... Un jour je serrais digne de ton nindo papa, je serrait digne de ceux qui m'ont précédé...


Demon désactiva ses Kinnegan puis il resta la, a pleurer toutes les larmes que pouvait comporter ses yeux, Demon resta la de tôt le matin a tard le soir, il passa toute la journée a pleurer sans s'arrêter, une fois qu'il était tard le soir, la pluie s'était enfin arrêter, Demon avancer pour rentrer chez lui mais a quelque mètres du cimetière, le jeune kaguya était... Peut-être que lui aussi avait quelqu'un a pleuré ? Demon s'approcha de lui puis il raconta :


-Salut... Comment vas-tu ? En forme depuis la mission avec le vieux et sa tour ?


Pour une fois, le jeune manieur de temps n'avait pas cette arrogance qui le caractérise, Demon essuya ses yeux puis il se força a sourire puis il attendit la réponse du jeune manieur d'os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyJeu 21 Nov 2013 - 22:08

Nuit sombre. Les étoiles crient des noms que je ne cesserais d'oublier. Les nuages, qui se dissipent dans l'obscurité, ne laissant place qu'à des bribes de joyaux lumineux dans le ciel, s'éteignant progressivement au fur et à mesure que le temps avant. Le vent glacial, qui sonnait la fin de la journée, et ravageait ma peau à travers mes vêtements en la lacérant de ses violentes bourrasques. Rien ne me plaisait ici, mais je me devais d'être présent, par respect, par nécessité.

Voilà bientôt plus de neuf ans que Kihaya, mon meilleur et défunt ami, a perdu la vie. Dans sa quête de protéger tout le monde, il n'a pas su préserver son corps, que les guerriers du clan Samui ont brisé. Ils ont brisé son corps fragile d'enfant de leurs coups puissants, riant à chaque fois que l'un de ses os se brisait, hurlant à chacun de leurs coups réussis, se moquant à chaque émotion apparente sur le visage de Kihaya. Il n'était pas expressif, et même au cours de combats, il m'est rarement arrivé de voir ce petit gars sourire, ou pleurer. Plus que mon meilleur ami, il était aussi mon seul partenaire; et sa vision de la vie était merveilleuse. Malade, il se moquait de sa maladie et voulait se battre jusqu'à ce que son corps ne réagisse plus. Son pays, son clan, ses origines étaient ses seules dettes héréditaires.

Coupé dans mes pensées, je distinguais dans l'ombre de la nuit la silhouette d'un garçon que j'avais eu l'honneur de rencontrer au cours d'une mission. Jisetsu Demon, un possesseur du Kinnegan, qui se démarquait par son attrait du risque, qui était un comportement que je n'appréciais pas. Toutefois, je faisais en sorte de ne pas laisser apparaître le mépris de cette part de sa personnalité, pour me concentrer sur ses mots. Il n'était plus vaniteux, comme précédemment, mais plutôt pensif.


"Bonsoir. Je vais bien, et toi ? Que fais-tu là ?"

Ma présence n'avait rien de particulièrement glauque, je ne faisais que passer pour offrir une pensée à Kihaya. Je ne m'avançais jamais plus dans le cimetière, ses os n'ayant jamais été exposés au grand jour, de peur d'effrayer les citoyens, de par son appartenance au clan Kaguya. À vrai dire, je n'avais aucune idée d'où pouvaient se trouver les os de mon partenaire, je ne pouvais donc pas lui offrir de tombe louable. Je m'en voulais pour ça. Énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyVen 22 Nov 2013 - 11:52

Demon écouta la réponse du jeune manieur d'os, apparemment il allait bien et ne semblait pas être venu dans les environs pour pleurer un être cher disparu, cela était surement une bonne chose peut être que le jeune kaguya ne connaissait pas la souffrance causer par la perte d'un être aimé... Il est vrai qu'au final le jeune manieur de temps ne savait pas grand chose de la vie de l'autre genin, cela faisait même plusieurs fois qu'il se voyait pour des missions et, Demon ne connaissait toujours pas le prénom de son interlocuteur.

Demon tourna la tête pour regarder le cimetière et la tombe de ses parents qu'il parvenait encore a voir de là ou il était, il essaya de ne pas montrer qu'il était encore mal, le jeune Jisestu ne savait pas s'il y parvenait mais il faisait de son mieux pour cacher ses émotions.

Demon enleva sa veste encore mouiller de la journée complète qu'il avait passé sous la pluie puis il retroussa les manches de sa chemise, il attrapa sa veste et la fit passer par-dessus son épaule en la tint pour ne pas qu'elle tombe. Demon demanda donc d'un air curieux :


-Alors? Tu fais quoi dans le coin ?


Si le jeune kaguya lui demander ce que lui faisait ici, le jeune homme ne comptait pas lui dire qu'il avait passé la journée complète devant la tombe de son père et de sa mère... Cela était son petit secret et cela le resterait, il était hors de question de mettre une claque a son orgueil. Son passé lui appartenait et il ne voulait pas que le village entier en soit mis en courant.

Demon avait un air relativement ailleurs, mais il se secoua la tête afin de se remettre les idées en place, il se mit ensuite a sourire puis il expliqua :


-Au fait, toi aussi, tu as entendu qu'apparemment la guerre avec Konoha et Kumo était imminente ?


Cela aussi intriguer le jeune homme car de plus en plus de rumeur parlant d'une guerre naissait petit a petit, si cela était le cas le jeune possesseur de Kinnengan devait se tenir prêt et cela était une autre raison pour lui de devenir rapidement fort afin de ne pas être un boulet pour son propre village, il ferrait de son mieux pour se montrer digne de l'enseignement du Yomdaine Mizukage et du chef de la section espionnage du Misuto ...

Demon se mit a attendre la réponse du jeune manieur d'os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyVen 22 Nov 2013 - 16:08

Tout comme Demon ne m'avait pas répondu, je ne lui répondis pas quant à ma présence dans le coin. Il n'avait pas à savoir la raison de ma venue dans les alentours du cimetière, et je plaide coupable sur un fait : J'adorais le faire tourner en bourrique sur mon identité. En ne connaissant pas mon prénom, il ne pouvait ni m'appeler, ni citer mon prénom. Toutefois, j'avais froid pour lui lorsqu'il retira sa veste. Je ressentais sur ma peau les frissons lancinants du vent, et je réchauffais mes mains en les frottant l'une contre l'autre. Tout en l'écoutant, je ne pouvais m'empêcher de répondre à Demon sur un ton froid, agacé par cette guerre que je trouvais ridicule.

"Qu'est-ce que la guerre, si ce n'est de la diplomatie liée à la violence ? Les Hommes ne sont bons qu'à se battre, à faire couler le sang des autres, et faire passer de vie à trépas ceux qui s'opposent à leurs avis. La guerre, aussi "juste" soit-elle dans ses convictions, n'est que l'expression d'une autorité absolue."

J'étais parfaitement contre cette guerre, tout comme un nombre scandaleux de villageois qui n'étaient que spectateurs d'un massacre inévitable, d'une brutalité impossible à faire cesser, de voix criardes que l'on ne pouvait faire taire autrement qu'en tuant. Kihaya aurait pensé comme moi, j'en étais persuadé. Lui-même possédait ses propres convictions, sa propre vision de la vie, qu'une simple autorité ne ferait jamais céder. Il serait prêt à offrir sa vie pour la justice et la justesse du monde. De plus, par respect de mon pays et mon partenaire, je me devais de m'aveugler moi-même d'une justice "fausse", afin de tromper mes propres idéaux.

Alors, j'observais mon interlocuteur pour le questionner au sujet de cette guerre. J'avais cru entendre, par le biais de chuchotements des citoyens, que le combat était inévitable pour rendre Yuki no Kuni indépendante. En soit, je n'y voyais aucun inconvénient, puisque cette dernière zone m'était parfaitement égale : Ses habitants pouvaient être capturés ou libérés, je ne connaissais personne. Personne, outre la petite Samui qui était ma sensei, et semblait contre cette guerre. Je décidais donc de m'abandonner à des songes, écoutant Demon en croisant les bras sous mon buste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyVen 22 Nov 2013 - 17:21

Demon écouta les explications du jeune manieur d'os et de son avis concernant la guerre, ils avaient un avis assez similaire, mais alors que le jeune Jisestu lui, était encourager a mettre fin a la guerre, le jeune kaguya lui, semblait être toute forme d'affrontement pour les autres.

La vie qu'avait eu le jeune manieur de temps, bien que relativement compliquer l'avait toujours pousser a faire de son mieux pour ne pas que d'autre personne n'ai a vivre ce que lui avait pu vivre, car pour le jeune homme cela n'était pas une vie, encore aujourd'hui le vide laisser par la mort de ses parents n'a jamais était combler et il ne souhaiter une telle expérience a personne d'autant plus qu'il était conscient que d'autre homme ont vécu des chose encore plus dur que lui sans jamais n'abandonner, si le seigneur lui avait donner une telle vie cela était peut être pour le préparer a se battre et qu'un jour, a son tour il soit capable de protéger son village, et de se montrer digne de ses parent mort pour sauver de simples civils.

Cette guerre n'avait beau être qu'une rumeur si celle-ci se vérifier le jeune génin serait prêt car aussi infime soit sa force, une simple pierre peut faire pencher la balance afin de remporter cette guerre et Demon compter bien devenir cette pierre, quitte a y laisser la vie, bien entendu il ne perdait pas de vue son autre objectif, cela semblait peut être un peu manipulateur mais peut être que cette guerre l'aiderait a obtenir tous les renseignements dont le jeune avait besoin. Mais cela ne l'empêcherait aucunement de se rendre le plus utile possible pour cette guerre, et s'il fallait se mettre du sang sur les mains... Ca ne serrait pas du tout un problème.

Demon était prêt a tout, cela pouvait sembler cruel et sordide mais si pour sauver son village il devait anéantir un autre, il le ferrait sans la moindre hésitation, après tout, c'est ce que ferrait n'importe quelle shinobi de Kirigakure no Sato, Demon était fier d'être un Kirijin et il le montrerait aussi souvent que nécessaire, Demon se mit donc a regarder la bague sur son majeur droit puis il expliqua:


-Vois-tu cette bague... C'est celle de mon père... Son nom est Kazeshini... En la portant, je me sens plus proche de mon père et cela peut semblait stupide, mais je me montrerais digne de ce cadeau qu'il m'a fait... Cette bague et spécial, car elle représente la mort et la destruction... Mais bien utiliser, elle peut également sauver des vies et protéger des être cher... A mes yeux elle est exactement comme les guerres... Destructrice, et couverte de sang mais grâce a elles, ont peut protéger des être cher et cela et tout ce qui compte...


Demon se mit donc a sourire en attendant la réaction du jeune Kaguya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyVen 22 Nov 2013 - 17:36

"Tu as un objet si précieux qui te permet de te souvenir des gens que tu chéris. Comment oses-tu la recouvrir de sang ? C'est comme si tu brûlais les fleurs que l'on déposerait sur ta tombe."

Demon pouvait être fier de posséder un objet d'une si grande valeur sentimentale. Toutefois, je ne pouvais accepter le fait qu'il conserve ce bijou recouvert de sang. Je parlais de fleurs, mais je pensais évidemment à Kihaya en enchaînant mes phrases. Inconsciemment, j'imaginais ma réaction si mon meilleur ami venait à souiller son dernier souvenir de ma présence par le sang, je ne pouvais l'accepter. Et en plus, il l'affichait fièrement avec un sourire. Peut-être n'était-il pas si mauvais et tordu, mais simplement naïf.

"Excuse-moi, je n'ai pas à me mêler de tes affaires de la sorte. Toutefois, prend soin de cette bague."

Je me souviens encore de cette fleur bleue. Cette fleur bleue qui ornait le chapeau de Kihaya, qu'il portait à chaque fois que nous jouions comme les enfants que nous étions. Physiquement, il était très efféminé, plus que moi, et faisait extrêmement attention à son apparence. Il m'était impossible de penser que je ne possédais aucun objet, aucun accessoire, comme une bague, appartenant à mon défunt partenaire. Je baissais la tête, honteux d'avoir en partie été la cause de sa disparition subite. Et ce Tenzö, qui avait quitté son village pour afficher son pouvoir ! C'était sa faute, à cause de lui que Kihaya et le village se sont trouvés en danger le jour de l'attaque des Samui. S'il avait été présent le jour du combat, tout aurait été différent.

"Tu devrais rentrer chez toi et te mettre au chaud, je ne sais pas ce qui te retient. Profite de ton logement."

Je n'avais nulle part où dormir cette nuit, et hors-de-question que j'impose ma présence à quelqu'un que je ne connaissais pas. Sûrement payerais-je un restaurateur pour qu'il accepte de me loger, et ferais la cuisine avec lui, ou l'aiderais au service en échange d'un repas bien chaud. Mon ventre hurlait, tant j'avais faim. Cependant, la nuit approchait, et il me fallait trouver un abri, aussi rustique soit-il, qui me permettrait de ne pas mourir de froid dans les rues de Kiri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyVen 22 Nov 2013 - 23:17

Demon écouta la réaction du jeune manieur d'os il n'était pas vraiment d'accord avec la manière de voir de les choses du jeune Jisestu du moins, il n'accepter pas que le jeune homme souille un objet de grande valeur afin de protéger ses être cher, mais la réalité et que cette bague cacher un secret donc seul Demon avait connaissance, et ce secret devait être gardé jusqu'au moment ou le jeune manieur de temps devrait se battre non pas pour lui mais pour son village en temps que shinobi de Kirigakure no Satô.

Cette bague n'était pas qu'une simple décoration, elle était le réceptacle de la force de la volonté du père du jeune génin, peut-être que la souiller était insultant pour la mémoire du père de Demon mais, dans le sang de ses ennemis se cacher la protection de son village cela pouvait sembler étrange mais, Demon était sûr que son père lui-même lui aurait dit de se servir de cette force afin de défendre le village cacher de Kiri et ses être cher.

Demon se mit a sourire sans répondre au jeune Kaguya chacun était libre d'avoir sa propre manière de penser Demon avait la sienne et le jeune homme en avait une autre cela n'était pas vraiment gênant, chacun pouvant pensait que l'autre avait tort. Le jeune manieur de temps préféra donc ne pas répondre afin de ne pas partir dans un débat inutile qui tournerait en rond des heures durant sans jamais se mettre d'accord.

Le jeune manieur d'os expliqua a Demon qu'il ferrait mieux de rentrer chez lui et de profité de son logement.. En entendant ça, le jeune manieur de temps n'eut qu'une envie... Celle de lui expliquer que durant deux années il avait vécu dans la rue sans un ryos pour subvenir a ses besoins, ne serrait-ce qu'alimentaire donc que ce genre de remarque était un peu déplacer mais il n'en fit rien le jeune kaguya ne pouvait pas savoir et s'il ne le savait pas cela n'était pas plus mal. Demon se mit donc a rire puis il expliqua :


-Si tu veux, on fait un marché... Tu me donnes ton prénom et en échange, je t'offre un toit pour dormir cette nuit. Tu es libre d'accepter ou de refuser, je dirais simplement que cela sera moins cher qu'aller autre part.


Demon explosa de rire puis il attendit la réponse du jeune homme. Bien évidemment celui-ci dormirait sur le canapé, mais cela était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyVen 22 Nov 2013 - 23:53

Pourquoi rire ? Ai-je demandé l'aumône ?
Alors que Demon se tordait de rire en hurlant bruyamment, je me sentais vexé par sa proposition. Avais-je l'air d'une personne démunie ? Je ne lui avais pas fait clairement comprendre que je n'avais pas de logement, raison pour laquelle je me devais de lui cacher la vérité. Contrairement à lui, je n'ai pas passé que deux ans dans les rues, mais plus de neuf ans, et c'est ainsi que je me suis habitué à ce style de vie. Je suis devenu un véritable nomade qui, contrairement à ce que l'on pourrait croire, appréciait ce style de vie principalement centrée sur la liberté. C'est ainsi que j'avais forgé mon caractère, et accepter l'aumône serait comme mettre un terme à cette liberté. Je répondis donc au garçon d'un ton froid et sec, qui le fit arrêter de rire.


"T'ai-je demandé ton aide ?"

À ce moment, je lui tournais le dos. Je n'avais pas besoin d'un toit, je n'avais pas besoin d'un logement, pas besoin de nourriture luxueuse, pas besoin de vêtements propres et neufs, pas besoin d'un bain réparateur. Je me contentais des ruelles de la ville, d'un banc usé pour dormir, des quelques fleurs et céréales nutritives que je pouvais trouver dans la forêt, trouvant parfois à me régaler avec un poisson, mes guenilles me plaisaient, et j'assurais mon hygiène depuis les cascades de Kirigakure. J'avais même trouvé quelques feuilles aux propriétés médicinales pour m'assurer une bonne hygiène dentaire.

"Et puis pour mon prénom, tu n'as qu'à m'appeler Kaguya, c'est mon nom, mais je me reconnaîtrais des autres."

Je n'avais d'ailleurs pas l'intention de lui révéler mon identité. Il la cherchait, il la cherchait désespérément, et ça me faisait rire intérieurement. Même si sur mon visage, la seule émotion qui se lisait était la préoccupation et la susceptibilité qui m'a été dévoilée, j'appréciais le fait de jouer à cache-cache avec les désirs de Demon, qui était toujours aussi impatient.

Je tournais alors les talons. Le jeunôt pouvait me suivre s'il le souhaitait, j'étais parti pour errer dans la ville de Kiri à la recherche d'un plan pour le soir, en me remémorant un point d'eau que j'ai découvert la veille, dans lequel il m'était possible de récupérer énormément de poissons. J'avais faim, ça tombait à pic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 8:46

Le jeune manieur de temps arrêta de rire durant quelque instant puis il recommença de plus belle en voyant la réaction du jeune manieur d'os, avait-il proposé de l'aide a ce jeune homme? Non mais, avait-il invité un ami pour la nuit ? Cela était déjà plus exact, Demon eu la sensation que le jeune Kaguya avait pris cette offre pour de la pitié, mais aviez-vous déjà vu un démon prendre un homme en pitié ? Si le jeune manieur de temps était capable de justesse, il ne prenait jamais en pitié qui que ce soit pour une raison simple... Il n'y a pas de plus grandes insultes a un homme que la pitié, le fait de ne pas accorder autre une once d'orgueil et de dignité.

Le jeune Jisestu pour ça part est d'une arrogance a toute épreuve et jamais il ne tolérerait d'être pris en pitié par qui que ce soit. Proposer un toit a quelqu'un dans le besoin ? Cela peut paraitre relativement généreux mais, cela peut briser toute trace de fierté a un homme et beaucoup préféreraient mourir que d'atterir a une telle situation. Dans tous les cas, en perdant son sang-froid habituel, le jeune manieur d'os venait de donner une information assez personnelle... Il vivait très certainement dans la rue, le jeune homme connaissait parfaitement ce sursaut d'orgueil, car par le passé souvent, il avait eu la même. Le jeune possesseur de Kinnegan ne dit rien, car il ne voulait pas réduire a néant les efforts de son interlocuteur pour caché ce lourd secret, bien qu'aux yeux du jeune Jisestu cela était surement un choix de vie de la part du jeune homme car avec sa paye en temps que shinobi il ne pourrait pas rouler sur l'or certes mais, il aurait facilement de quoi louer un petit appartement dans les quartiers résidentiels.

Demon respecter le choix du jeune génin, il décida donc de ne pas insister mais une chose était sur... Le jeune Jisestu avait encore en travers de la gorge le fait que le jeune Kaguya refuser de lui donner une information aussi banal que son prénom, cela commencer même a l'exaspérer et une chose était certain, cela devenait une question d'honneur et fois de shinobi de Kirigakure no Satô... Il ne rentrerait pas chez lui tant qu'il ne connaîtrait pas de nom du jeune homme.

Alors que son interlocuteur se mit a avancer, le jeune manieur de temps se mit a le suivre puis il expliqua d'un air déterminer:


- Alors écoute-moi bien kaguya... Je te collerais au basque jusqu'à que je connaisse cette chose qui te sert de prénom et croit moi tu craquera avant moi.


Demon se remit donc a rire, car cela n'était pas gagné, mais... Cela était sa première mission de rang S, et il compter bien la réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 11:50

Me suivre incessamment me dérangeait plus qu'autre chose, mais si c'est ce qu'il souhaitait, il pouvait toujours tenter sa chance. Je ne lui dirais pas mon prénom pour autant, ce jeu me plaisait beaucoup trop. Le mystère de ne pas révéler quelque chose, une envie qui pour Demon s'attisait au fur et à mesure que je lui cachais. Le principe du jeu était simple, et connu. Il s'agit de la même façon de faire que si je lui cachais une chaussette, en prétendant que celle-ci est la meilleur chaussette au monde; bien qu'elle ne soit qu'un simple accessoire de mode, il la désirera corps et âme.

Alors, je commençais à m'éloigner, et à me rendre en direction du centre-ville de Kirigakure, endroit où je pouvais facilement me prélasser, peut-être passer la nuit si le temps se réchauffe d'ici-là. Toutefois, les frissons que je ressentais sur mes épaules, sur mes bras, et sur mes jambes me frigorifiaient, ce qui m'expliquait que le temps serait long à redevenir agréable. Je pris donc l'opportunité que m'offrait la nuit pour me diriger dans les premières ruelles adjacentes de la ville où je m'étais installé mon petit nid-douillet, qui avait l'avantage d'être chauffé par les maisons mal-isolées, qui laissaient la chaleur de leurs chauffages me recouvrir moi-aussi. J'y avais aussi suspendues une couverture qui m'a été offerte les premiers jours de mon arrivée à Kirigakure par une vieille dame, petite et candide, avec qui j'ai longtemps parlé. Je fis donc comme d'habitude, m'allongeant sur un banc miteux juxtaposé à la maison à gauche de la ruelle, recouvrant mes pieds jusqu'à mon torse afin de me couvrir du froid lacérant. M'adossant le plus possible au mur chauffé, je fermais les paupières pour m'endormir, mais il m'était impossible de trouver le sommeil, et j'en connaissais la cause.


"Encore là, n'est-ce pas ?"

La présence de Demon me dérangeait au plus haut point, et plus que me suivre, il m'harcelait presque d'être là. Je l'ignorais donc au mieux pour m'enfouir sous la couverture qui ne recouvrait pas mon visage, tentant de l'ajuster à plusieurs reprises pour me cacher les joues, qui étaient rouges et veineuses à cause du vent glacé qui me tranchait la peau à petit feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 14:37

Demon se mit donc a suivre le jeune Kaguya de partout ou celui-ci allait, bien décidé a connaitre le prénom du jeune homme, bien évidemment le jeune manieur de temps n'avait que faire du prénom du jeune manieur d'os mais il voulait le connaitre simplement par orgueil, cette curiosité était la marque de fabrique des hommes au yeux doré. Cela était stupide et n'avait aucun sens, mais le jeune homme voulait avoir cette information et il l'aurait d'une manière ou d'un autre.

Demon suivit le jeune homme jusqu'au centre-ville de Kirigakure no Satô, apparament la jeune manière d'os était a la recherche d'un endroit pour passer la nuit, une chose fit sourire le jeune manieur de temps, sa présence gênée le jeune kaguya, il pouvait le sentir et ce sourire d'auto-satisfaction il n'était pas près de le perdre. Même le si calme kaguya semblait lui aussi avoir des limites, et a force de lui taper sur le système Demon avait la certitude d'une chose... C'est que pour se débarrasser de lui, il lui donnerait son nom, surement que le jeune manieur d'os le prendrait mal, mais le jeune Jisestu aurait sa réponse cela était déjà ça, et même le plus important pour le moment.

Plus le jeune possesseur de Kinnegan se poser une question au plus il était désireux de connaitre la réponse, et lorsque Demon veut une réponse il ne lâche jamais l'affaire jusqu'à qu'il l'ai, car bien trop orgueilleux pour avouer sa défaite cela devient une question d'honneur et jamais Demon ne perdra au jeu du plus orgueilleux.

Au bout d'un moment le jeune manieur d'os fini par s'installait afin de dormir, de toute évidence il n'arriver pas a trouver le sommeil, surement a cause de la présence du jeune génin, le jeune homme leva donc la tête et demanda a Demon s'il était encore la... Question bête, car il ne partirait pas avant d'avoir l'information qu'il, Demon se mit donc a rire puis il expliqua :


-Jusqu'à la mort, mon pote.


Demon s'installa contre un mur et se mit attendre que le jeune manieur d'os craque, et il ne bougerait pas avant, Demon n'était pas particulièrement frileux la température ne sembler pas vraiment le déranger. Demon sentit la fatigue qui commencé a le gagner mais il tenait encore, Demon se mit alors a regarder les étoiles puis il expliqua:


-Je sais que c'est surement perso, mais je me demander comment tu en es arrivait là ? Je ne veux pas dire que ta situation me fait pitié, mais... Il y a de fortes chances que quelque chose t'a fait tomber dans la rue et je me demander, c'était quoi.


Demon se mit donc a baisser les yeux en repensant a l'époque ou lui aussi il vivait dans la rue, cela daté déjà d'il y a plusieurs années mais chaque jour de ses deux années était rester graver dans la mémoire du jeune homme aux yeux doré pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 14:55

Alors comme ça, en plus de souhaiter découvrir mon prénom, Demon souhaitait en savoir plus sur ma vie nomade, sur ma vie libre ? Je lui révélais la vérité, amusé par son entêtement, qui me mettait plus sur un piédestal que mal à l'aise.

"Il y a dix ans, j'ai fui mon village natal de la Forêt Brumeuse pour me rendre à Kirigakure no Sato. J'ai souhaité, de moi-même, fuir la guerre que je ne partageais pas, ni pour ses objectifs, ni pour ses idéaux. Seul, sans argent ni maison, je me sustentais à vivre à l'extérieur de la ville, me nourrissant exclusivement de baies, de fleurs, et parfois de petits animaux, me réhydratant en buvant l'eau pure des fleuves, dormant au gré de la nuit et des étoiles. Il y a bientôt un mois, j'ai rencontré une fille nommée Yuki, du clan Samui. Je sais ce que tu penses, les Samui sont à l'origine du génocide des Kaguya, mais nous ne sommes pas non plus à plaindre. J'ai donc accepté de rentrer un peu dans les rangs de Kiri, me joignant à l'armée du village, en tant que Genin. J'ai rapidement fait mes preuves, au cours de missions et de combats. Contrairement à toi, je ne suis là que depuis quelques semaines, et mon entraînement ne provient pas d'un sensei, mais bien de ma vie extérieure à la ville. Je ne suis pas possesseur d'un petit lit douillet, d'un appartement bien situé, et propriétaire d'un réfrigérateur rempli de nourriture."

Je venais d'en expliquer beaucoup concernant ma vie, concernant mon histoire, mais je n'en dirais pas plus. Et surtout, je ne révélerais pas mon nom si facilement, comme Demon le souhaitait. Je me contentais d'ajuster de façon frénétique la couverture qui ne me recouvrait pas entièrement, en essayant de me couvrir du vent, qui était de plus en plus fort. L'air était soufflé comme s'il souhaitait me tuer, comme si une personne souhaitait lacérer ma chair de son haleine fétide qu'est la mort. J'endurais cette sensation, aussi désagréable soit-elle, n'affichant continuellement aucune expression sur mon visage, tout en patientant sagement jusqu'au départ du Jisetsu. Plus il était présent, plus je m'habituais à sa présence, et moins je me sentais forcé de lui révéler mon prénom. De toute façon, il ne le découvrirait pas de ma bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 16:24

Demon écouta avec attention l'histoire du jeune manieur d'os, alors comme ça lui aussi connaissait la jeune Samui ? Cela était un peu étonnant mais absolument pas dérangent, d'autant plus que depuis quelque temps déjà les tensions entre Kaguya et Samui semblait s'était calmer, et entre les mains de la jeune demoiselle le jeune possesseur de Shikotsumyaku n'avait pas vraiment a s'en faire pour son enseignement car malgré son jeune age et son apparente fragilité, elle est sans conteste l'une des shinobi les plus forts de Kirigakure no Satô. Le jeune Jisestu lui même avait du mal a voir en ce petit bout de femme une guerrière, mais bien qu'elle soit un simple chunin elle est facilement l'égale d'un jonin.

D'autant plus qu'elle avait surement dû s'entraîner sans relâche avant de pouvoir compenser sa faiblesse physique par sa technique, le jeune manieur de temps ne l'avouera jamais, mais il respecter vraiment la jeune demoiselle pour cela, bien qu'a ses yeux malgré sa force, elle encore jeune. Demon non plus n'était pas très vieux, mais pour lui une jeune fille de bientôt quatorze ans ne devrait pas avoir a risquer sa vie comme elle le fait, cependant elle était shinobi et cela était son devoir c'est la seule raison pour laquelle le jeune Jisestu ne se mettre jamais entre Yuki et sa vie en temps que shinobi de Kirigakure no Satô.

Demon en écoutant l'histoire du jeune manieur d'os eu quand même quelque chose qui ne lui plaisait pas... Alors comme ça, il voulait insinuer que le jeune homme était privilégié ? Peut-être n'avait-il pas vécu durant autant d'années que kaguya dans la rue, mais lui aussi avait eu une vie loin d'être facile. Lui aussi avait pleuré, et vécu dans la souffrance, lui aussi avait se vide dans son cœur que rien ne pouvait combler, Demon expliqua alors calmement au manieur de Shikotsumyaku :

-Tu sais... Je ne prêtant pas avoir ta vie, mais il serrait vraiment présomptueux de ta part de tenter de me juger, car, on a tous un passé, cette malédiction que rien ne peut effacer. Oui, par ma sueur j'ai fini par pouvoir me louer un petit cinquante mètre carré et oui je parviens a subvenir a mes besoins, mais je suis certain que tu es au courant que certaine chose ne peuvent pas être remplacer par les bien matériel. Et moi je suis devenu fort car j'ai eu la chance d'avoir un bon sensei, mais tu peux me croire sur parole les entrainements de Mizukage-Sensei son loin d'être facile et il en est de même pour le chef de la section d'espionnage du Misuto et puis... Avec Yuki en sensei tu es toi aussi assez bien servi.

Demon ne voulait pas raconter ça vie mais il n'accepterait pas non plus qu'on le prenne pour un privilégié au vu de la vie qu'il avait menait, le jeune manieur de temps ce mit donc a attendre la réaction du jeune Kaguya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 17:27

"Tu sais, tu seras toujours le seul à te féliciter pour ta progression personnelle. Tout le monde récompensera tes actes pour la communauté, mais ce que tu as fait pour toi, non pas égoïstement mais pour un objectif qui t'appartient, personne ne sera fier de toi. Je ne te juge pas, loin de là. J'estime juste que les expériences sont propres à chacun, et que si je n'ai pas envie de dormir au chaud, c'est un choix personnel -et donc égoïste- dont je suis le seul responsable."

Responsable. Ce mot ne désignait pas du tout mon état d'esprit depuis ma rencontre avec la Samui. À vrai dire, à force de fréquenter une fille beaucoup plus jeune que moi, j'en finit par m'adapter à sa façon d'être, et à me cacher derrière une immaturité bien dessinée pour cacher ma douleur. Lorsque j'étais dans les rues, dans les forêts, je pouvais laisser libre court à mes expressions et mes impressions, quitte à pleurer, quitte à rire, quitte à me morfondre ou sourire seul. Désormais, je cachais toutes ces sensations et émotions, afin de paraître le plus neutre possible, de peur que l'on me juge.

Je suis sensible aux jugements, qui me remémorent chaque fois les membres du clan Kaguya me détestant pour ma façon de penser. Contrairement à eux, j'estimais déjà depuis tout petit que la guerre était la pire des options possibles et imaginables. Toutefois, une première fois à mes neuf ans, j'ai été témoin que mon choix n'était pas le même que les autres, puisqu'une première guerre (clanique) avait lieu. La seconde guerre à laquelle j'étais sur le point d'assister était cette guerre d'indépendance de Yuki no Kuni. Ces deux fois, j'ai estimé que ma parole n'était que fictive, que ma façon de penser ne changerait pas les choses, mais le temps est venu pour moi de prouver mes choix par les actes. Je me servais de Demon comme un témoin à mes sautes d'humeur, à mes changements de façon de penser. Face à lui, je n'avais aucun souci pour être froid, glaçant, glacial. Je ne lui offrais peu, voire pas, d'intérêt quant à mon futur, et je me contentais de conserver cette froideur et cette distance, aussi dérangeante soit-elle, pour afficher fièrement que je ne me laisserais plus marcher sur les pieds comme lorsque je n'étais qu'un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 18:01

Demon écouta le discours du kaguya, pour lui ses paroles n'avait aucun sens ni le moindre lieu d'être car non pas pour lui, mais pour ceux qui ont la chance d'avoir des parents, des frères, des sœurs, des amis, il y aurait toujours au moins une personne pour te félicité de ton propre avancement. Contrairement a Demon, la vie de quelque de "normal" était la même chose que la sienne aux yeux du manieur d'os. Le Jisestu ne comprenait pas comment un homme pouvait arriver a de telles conclusions, chacun est libre de vivre sa vie comme il l'entend cela, le jeune homme arriver parfaitement a le concevoir, mais la seule chose qui était dérangeante c'est comment un homme juste ne peut pas vouloir une meilleure vie pour les autres que celle qu'il avait eu même vécu, a eux que la vie avait tout prit.

Mais le jeune manieur de temps se mit a la place du jeune homme a qui il tenait compagnie, cela faisait bientôt dix années que le manieur de Shikotsumyaku vivait seul dans la rue, peut-être avait-il vécu des guerres ou bien encore d'autre événement que le possesseur de Kinnegan n'avait pas connaissance, personne ne lui avait jamais tendu la main, peut-être que lui aussi serait devenu comme ça s'il n'avait pas rencontré Oji-san... Il est vrai que Oji-san avait tenté de le manipuler mais grâce a lui, au moins il était sorti de la rue et il avait pu réaliser son rêve en intégrant l'académie et en devenant un shinobi de Kirigakure no Satô.

Demon avait un peu de peines qu'un Kirijin aussi doué que lui ai ce genre de réaction, du moins il n'y pouvait rien, et pour tout dire cela lui convenait parfaitement du moment qu'il accomplissait bien ses missions et qu'il faisait du bon travail en temps que ninja du village caché de Kiri et puis peut-être qu'il finirait par changer d'avis de lui-même, après tout il n'était pas encore un cas désespérer. Demon ouvra donc la bouche et lui expliqua :


-Oh tu sais personnellement chacun sa manière de penser et de vivre, tant que tu es un bon shinobi je ne t'en demande pas plus.


Demon n'avait pas vraiment envie de continuer ce débat qui pouvait paraitre sans fin , car si les deux kirijin continuer a se contredire l'un l'autre cela pouvait durer encore longtemps et cela n'était pas non plus le but de la manœuvre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptySam 23 Nov 2013 - 18:22

"En tant que bon Shinobi, je vais te demander quelque chose. Serait-il possible que tu me laisses me reposer en paix ? J'ai eu une dure journée. J'aimerais trouver le sommeil."

À vrai dire, la présence de Demon ne me dérangeait pas tant que ça, mais j'avais besoin de me reposer. Toute la journée, je suis resté malgré le froid à l'extérieur du cimetière, à attendre et honorer les pensées de mon défunt ami Kihaya. Je ne savais pas où étaient ses ossements, et j'émis un sourire forcé en y repensant, estimant qu'il pourrait être sensible au froid, même désormais décédé. Je ne cessais d'imaginer que ses os, frappés par le froid, pourraient être abîmés de façon répétée, et cette sensation d'impuissance me poussait à me morfondre dans ma couverture. Ne prouvant toutefois pas cette tristesse par mes émotions physiques, je m'adressais de nouveau au garçon possesseur du Kinnegan afin de le motiver à s'éloigner.

"Et puis, je vais rester ici à m'allonger, et tenter de trouver le sommeil. Ta présence ne me gêne pas, mais je pense que passer la nuit debout, à attendre que je te révèle mon prénom malgré mon endormissement ne sera pas la meilleure idée que tu puisses avoir, aussi têtu sois-tu."

Je plaçais les mains dans les poches de mon pantalon, les resserrant le plus possible contre ma peau, afin de me réchauffer seul. La nuit tombée, le ciel offrait une pluie fine qui commençait à perler sur les corps à l'extérieur des habitants de Kirigakure. Je sentais l'humidité tomber sur les extrémités de mes épaules, et me refroidir davantage. Tant pis, je ne pouvais dormir ici. Je me relevais doucement, m'éloignant lentement des ruelles ouvertes de la ville, préférant chercher une zone moins chauffée mais couverte.

"Tu me suis encore ? Quelle détermination, quelle motivation. Si tu n'avais pas déjà fait une mission à mes côtés, si je ne te connaissais pas, je dirais que tu es extrêmement stupide. Ou extrêmement inconscient. Et le froid, il ne te dérange pas ?"

Je pouvais comprendre que mon prénom l'intéresse, mais de là à braver le froid et l'eau, c'était de l'inconscience. Et puis mince, pourvu qu'il s'en aille à cause de la pluie, je n'aimerais pas avoir à attendre la grêle pour en être débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyDim 24 Nov 2013 - 10:51

Demon écouta la demande du jeune manieur d'os sans ne rien répondre hormis un léger sourire, pour lui il était hors de question d'abandonner, non pas car le prénom du jeune allonger l'intéresser a ce point, mais simplement par orgueil. Cet orgueil qui la pousse a jamais n'abandonner, a ne jamais s'avouer vaincu quoi qu'il arrive même pour une chose aussi stupide que de connaitre un prénom. Le Kaguya en lui demandent sans cesse de partir éprouver cet orgueil et cette volonté et il n'abandonnerait pas.

Peu a peu la fatigue commencer a gagner les penser du possesseur de Kinnegan et a lui titiller les yeux. Demon était debout depuis cinq heures du matin et l'il était bientôt deux heures du matin, d'autant plus que cette journée a pleuré ses parents disparus fut très éprouvant pour le jeune homme, a la fois physiquement et psychologiquement. Mais inconsciemment le Jisestu considérer déjà l'homme sans prénom comme un ami, cela n'allait surement pas dans les deux sens, mais Demon en le voyant ne pouvait pas s'empêcher de le comprendre, tout comme lui la vie n'avait jamais fait de cadeau au manieur de Shikotsumyaku, voir même encore plus, contrairement a l'homme aux yeux doré personne ne lui avait jamais tendu la main pas même une main aussi vile et intéresser que celle de Oji-san.

La vérité était même que cela était une des raisons qui le pousser a autant insister, car bien que se soit dans le mauvais sens du terme, Demon lui montrait que quelqu'un pouvait être déterminé a en faire un ami, connaitre l'identité d'un homme était un geste purement symbolique, cela pouvait paraitre idiot, mais aux yeux du possesseur de Kinnegan cela était important. Demon avait peut-être une vision idéaliste des choses liée a son jeune âge, mais cela était dans sa nature.

Demon était un vrai démon, mais uniquement pour ses ennemis, sur le champ de bataille, il tuerait sans hésitation toutes les personnes voulant du mal a son village. Mais dans la vie de tous les jours malgré son statut de shinobi de Kirigakure no Satô il n'était encore qu'un gamin d'a peine seize ans encore emplie de rêve bien que la vie avait toujours tenté de lui briser.

Au bout d'un moment, le Kaguya demanda au manieur de temps s'il était encore là en lui expliquant qu'il le trouver acharner et stupide, cela fit rire le jeune démon de Kiri. Il lui demanda aussi si la froideur le déranger. Le Jisestu lui expliqua :


-Non pas vraiment, je ne suis pas frileux... Ou je pense quoi ...


Demon se mit a rire car il était parfaitement conscient de l'imbécillité de sa réponse, le Kaguya se leva et commença a sortir des ruelles, le jeune génin le suivi bien évidemment car il n'était pas décidé a ne pas laisser tomber son but
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyDim 24 Nov 2013 - 12:08

Nous tournions en rond, Demon et moi. Il me suivait continuellement, quoi que je fasse, et je n'avais pas du tout envie d'être suivi, surtout dans de telles conditions. Montrer à quelqu'un ma vie dans la rue, bien que celle-ci me plaise, offrait une vision péjorative de qui j'étais, me faisant passer pour un homme pauvre. Je n'étais pas pauvre; du moins je l'étais matériellement, mais pas culturellement. Or, son insistance me dérangeait, et le fait qu'il ne fasse rien d'autre que me suivre me gonflait, littéralement, ouvertement, concrètement.

"Bon, allez, tire-toi."

Je ne m'allongeais plus. Adossé à un muret légèrement chauffé, couvert de la pluie, je dévisageais Demon. S'il continuait à rester là, insistant, je me chargerais de lui faire payer le prix cher pour cette insolence. S'il n'avait jusqu'alors jamais appris à respecter la vie privée des gens, qui qu'ils soient, je lui apprendrais par la force des coups. Je me savais plus fort que lui, et ce n'était pas l'envie mais le respect qui m'empêchait de lui briser les épaules contre un mur. Alors, je m'adressais à lui en reprenant un ton calme et courtois, tout en lui exprimant ma colère et mon envie de le voir partir.

"Tu es suffisamment resté là, à te prélasser et à jubiler de mon statut de nomade. Je te prierais de bien vouloir partir, comme tu peux t'en douter, ta présence me dérange. Tu n'aimerais pas que l'on s'immisce dans ta vie privée, respecte la mienne et fait de même."

Je dévisageais l'enfant de mes yeux. S'il souhaitait me taper sur le système, il n'avait qu'à rester là, mais je m'en prendrais à lui. S'il partait, acte noble, je ne lui en voudrais pas. Toutefois, à force de me répéter, je commençais à me lasser, à m'énerver moi-même. Je ne souhaitais pas d'un combat dans de telles conditions climatiques, mais mon chakra se chargeait petit à petit dans mes bras, s'apprêtant à circuler tout autour de moi dans le cas où je vienne à l'attaquer. Je ne retiendrais pas mes coups, pour son insolence, pour son manque de respect de ma vie privée, et pire, pour son acharnement. J'attendais la réponse de Demon à mes mots précédents, tout en sachant pertinemment que je briserais tous ses os d'un coup s'il ne bougeait pas.

Tire-toi de là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyDim 24 Nov 2013 - 19:54

Demon écouta la remarque du jeune manieur d'os.. Tire-toi... Cette réponse amusa beaucoup le je Jisestu, apparemment le kaguya commencer a perdre son sang-froid, l'homme aux yeux doré compris donc que deux options s'offrait a lui... Soit il resté et cela finirait surement en baston, soit il mettait son orgueil de côté et il décidé de s'en aller et de rentrer tranquillement chez lui.

C'est vrai que l'option de rentrer et s'installer dont son bon lit douiller était plutôt tentante, la journée avait était longue, fatiguant et relativement pénible. De plus, le jeune homme portait un beau costard noir avec une cravate blanche, et cela sera dommage d'abimer de si beaux habits. De plus cela était le jour de l'anniversaire de la mort de ses parents et cela n'honorerait certainement pas leur mémoire de finir la journée a se battre pour des choses aussi stupide et trivial.

Après tout... Pour un simple prénom, cela en valait-il la peine ? Cela était déjà stupide de s'acharner a tenter de le découvrir alors de la a risquer de se stupide cela était carrément immature et dénuer de moindres intérêts. Déjà que le jeune homme aux yeux doré était fatigué mais vider ses réserves de chakra n'était pas forcement la meilleure chose a faire.

Ensuite, le jeune homme sans prénom reprocha au Jisestu de ne pas respecter sa vie privée et de jubiler et de se prélasser... Rien que ça ? La vérité était plutôt qu'il n'en avait strictement et franchement a rien faire, que le kaguya soit sans abris, milliardaire ou même Mizukage en personne, il n'en avait aucun intérêt et cela n'avait aucune importance il chercher simplement a connaitre le prénom du jeune homme... Demon ne comprenait même pas qu'est-ce qui avait fait penser aux génin que cela l'intéresser. Demon chercher une simple réponse a une question certes stupide mais question quand même, il ne donnait aucun crédit a la manière de vivre du genre homme et ce quelle puisse être de n'importe quelles façons.

Demon se mit donc a sourire puis il devait expliquer ça a son camarade, cela serrait peut-être vexant, mais au point où ils en étaient :


-Tu sais... Que tu vives dans un carton ou dans un palace je m'en fous, cela ne fera pas de toi un meilleur shinobi ou un homme avec plus de valeurs, je ne jubile pas dans la mesure ou je me moque royalement de ta manière de vivre, je t'ai dit quelque chose... Je m'y tiens simplement.


Demon resta la et si l'autre homme réagissait de manière de violente qu'a cela ne tienne, le jeune Jisestu bien que moins âgé absolument pas inférieur au kaguya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kaguya Shikyo
Informations
Messages : 142
Rang : B

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyDim 24 Nov 2013 - 20:30

C'en était trop. Imprudence ? Volonté de chercher les ennuis ? Quelle que soit la motivation ou la cause de son acte, Demon venait de franchir une limite qui n'avait pas de retour arrière. Je ne suis pas quelqu'un de violent, ou même d'impulsif, mais le fait de m'harceler alors que je ne cherchais que le sommeil, c'est pervers, fourbe, et dérangeant. Je bouillais de rage intérieurement, alors que j'accumulais depuis tant de temps cette envie de cogner le gamin orgueilleux qui me faisait face. Non, sa mort n'était pas mon objectif, mais une simple leçon, une série de coups bien placés lui faisant regretter ses actes, voilà qui m'arrangerait.

"Je ne suis pas en tort, je ne suis pas en tort", me répétais-je à tue-tête pour être sûr que mon acte était le bon. Toutefois, à force de me le répéter, mon esprit fut flouté par la haine accumulée envers moi-même, et surtout le gamin Jisetsu. Sans même attendre, je plaçais mon index sur l'épaule gauche du jeune homme, n'affichant pour le moment aucune animosité. Fermant lentement mon majeur, mon annulaire et mon auriculaire, la position de revolver que je possédais désormais n'était pas inquiétante, mais plutôt insistante. J'appuyais sur son épaule à plusieurs reprises, afin de souligner mes mots, en les saccadant de façon volontaire.


"J'espère que tu considéreras ceci comme une leçon."

Ainsi, au moment où je prononçais le mot "leçon", la phalange de mon index droit placée contre sa peau s'expulsa de mon doigt, perforant à bout portant l'épaule de Demon. Certes, il n'en mourrait pas. Certes, la douleur serait impressionnante. Mais je m'étais arrangé de façon à ce qu'aucun point vital ne soit touché. Dans tous les cas, mon doigt fumant continuait d'appuyer sur la plaie que je venais de former.

Je découvrais pour la première fois ce qu'était la violence de sang-froid, bien que ma rage soit le premier facteur d'apparition de cette puissante colère. La promiscuité que je partageais avec Jisetsu m'offrait l'initiative de mettre le premier coup qu'était le Hone Tan'juu, technique mortelle transformant ma propre main en arme à feu.

Par respect pour Demon, je ne lui tournais pas le dos. Je me contentais de rester face à lui, à attendre de voir s'il contre-attaquerait ou resterait fixe; cependant, je ne relâcherais pas ma garde, malgré la proximité entre nos corps. Ce serait son premier châtiment pour son orgueil.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Ayato
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyDim 24 Nov 2013 - 21:40

Le jeune Jisestu observa la réaction du Kaguya puis il explosa de rire, qu'est-ce qu'il croyait faire simplement en appuyant sur l'épaule du manieur de temps ? Demon activa ses Kinnegan pour parer a toutes éventualités puis il expliqua:

-Ne joue pas trop avec le feu mon pote... Tu va te faire mal.


Ensuite alors que le Kaguya dit le mot leçon il sentit quelque chose mais, trop lent Demon avec sa vision au ralenti n'eu aucun mal a voir venir le coup ... Comment pouvait-il espérer toucher un manieur de temps avec une technique aussi faible :

-KARUI SHIYA HAHEN' !


Demon se déplaça simplement sur le côté afin de ne pas être touche par cette technique, le Jisestu avait énormément travailler la maitrise de ce justu et il ne risquer pas d'être toucher par une technique aussi minable même a bout portant, mais vu que le manieur d'os voulais le baston... Hé bien, il l'aurait simplement. L'homme sans nom avait cependant sous-estimé le pouvoir du Kinnegan et il allait le payer cher, Demon étant a bonne distance, il mit simple balayette au kaguya

La balayette mirent a terre le Kaguya, cela semblait même logique car si trente coups dans la tête ne suffisaient pas c'est qu'il y avait un sérieux problème, Demon observa alors l'homme sans nom encore a terre puis il s'accroupi et lui expliqua:

-Je t'avais prévenu la prochaine fois tache de ne pas me sous-estimer... Au fait, tu as gagné ton prénom ne m'intéresse plus.

Demon se leva donc puis il tourna le dos au génin et ramassa sa veste puis , il avança sans se retourner avec une main dans sa poche et l'autre en train de tenir sa veste par-dessus son épaule, le jeune homme au yeux doré désactiva ses Kinnegan, il en avait fini avec le jeune homme il ne l'avait bien entendu pas mit hors combat mais il n'était pas désireux de se battre avec cette homme. Bien qu'il fût devenu une question d'orgueil de connaitre le prénom du manieur d'os, s'il ne l'apprenait pas de la bouche du jeune homme cela n'avait aucune importance car il trouverait bien un moyen détourné, mais pour le moment le génin du clan kaguya avait perdu l'amitié et l'intérêt du Jisestu. Demon était un démon avant tout et il n'était pas bon de réveiller la vraie nature du jeune homme, il n'avait montré aucun respect a son adversaire? À ses yeux, il l'avait perdu et non pas gagner.

Demon trouver cela triste mais, ci cela remettait les idées en place de l'homme sans nom cela n'était pas plus, peut-être que ce n'était pas de gentille qu'il avait besoin mais de coup de pied au cul pour lui remettre les neurones a la bonne place. Mais cela n'était pas le boulot du démon de Kirigakure no Satô, il avait largement assez de sa propre vie a gérer avant de se mêler des affaires des autres.

Une fois qu'il eut traversé tout le centre-ville, il rentra chez lui puis il s'installa dans son lit tranquillement avant de se laisser aller au sommeil. Demon se leva le lendemain matin, la nuit avant était courte mais reposante et rien n'avait troublé son sommeil, il était temps pour lui de partir pour une nouvelle Mission.


Fin

Spoiler:
 


Dernière édition par Jisetsu Demon le Dim 24 Nov 2013 - 22:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
Maître du Jeu
Informations
Messages : 2299
Rang : Par

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... EmptyDim 24 Nov 2013 - 22:02

Lorsqu'une technique est lancée, il est très rare de pouvoir faire en sorte de faire quelque-chose "avant" dans un post qui est fait après...
Demon, avoir le temps d'activer ton Dôjutsu, d'esquiver puis d'utiliser une technique alors que Shikyo avait qu'une technique à utiliser et qu'il avait déjà l'index sur toi... C'est clairement impossible et loin d'être fair-play.
Je rajouterais en plus un deuxième point : mettre fin à ton RP considérant ton adversaire comme hors combat alors que ce dernier (qui avait pourtant une simple technique à activer avec son doigt) n'a même pas dis dans son RP que sa phalange te touchait... c'est intolérable et anti-RP.
Et pour finir, faire tout ça alors que tu es de même rang que ton adversaire, en plus d'être Genin...

Merci de modifier cela, et si ce n'est pas fait, considérez cette fin de RP comme n'ayant aucune valeur.
En espérant ne jamais revoir quelque-chose du genre de ta part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Contenu sponsorisé
Informations

Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction que l'on appelle son passé... Cette malédiction que l'on appelle son passé... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Cette malédiction que l'on appelle son passé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-