N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 A Resting Hunter [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyMer 23 Oct 2013 - 0:06

Log 215 : Movement

C’est le contact froid du plancher qui réveilla Meteora.

Les derniers jours avaient glissé comme un seul, mais la bête n’en était plus certaine : dans cette prison à la lumière projeté par des sceaux, on perdait rapidement le sens du temps. Au début, il comptait à partir des repas qu’on lui amenait, mais les heures étaient variables, un mauvais tour de son frère de chasse, le luthier.

Il allait mieux, rapidement mieux, même s’il restait faible. Sa respiration faisait de moins en moins défaut et il avait l’impression que le sang circulait à nouveau dans sa jambe droite, qui avait noircie pendant quelques jours. Un humain ordinaire l’aurait perdu. Mais de toute façon, aucun humain n’aurait pu survivre. Mais pour un furyou…

Trêve de parole, nous parlions donc du plancher. Myakudou On’ avait fini par se décider à détendre les chaines qui le maintenait auparavant tendu et immobile dans cette cage bardée de sceau. Ce fut l’inévitable chute qui le ramena à lui. Dormir permettait de passer le temps, en attendant, si on peut dire. Un furyou ne pouvait pas comprendre ce qu’est la motivation, aussi ne questionnait-il jamais ses actes sur le moment même.

Ses mains s’ouvrirent, se refermèrent, et il se recroquevilla en position fœtale initialement. Il avait froid, et ses membres étaient engourdis par l’immobilité depuis la dernière semaine. Il réalisait plus que jamais sa faiblesse actuelle. Le temps passa. À un moment, il se laissa rouler sur le dos, en écartant bras et jambes. Des craquements sonores résonnèrent dans son corps, la douleur déchira ses entrailles. Ses jointures s’étaient vraisemblablement calcifiées. Le furyou trouva refuge dans les milliers de fenêtres de sa propre tête…

***

Raiu no Kenji frappa le mannequin du tranchant de la main, enchaîna avec un coup de pied latéral au ventre et se projeta en avant en laissant son coude se fracasser contre la cible de bois. Les copeaux volèrent dans tous les sens, mais il ne s’arrêta pas là. Il attrapa le mannequin par le cou pour l’empêcher de tomber en arrière, et lui asséna coup de poing, un, deux, trois… Il releva le bras, mais quelqu’un glissa le sien sous son aisselle pour l’arrêter, ce qu’il fit, le souffle haletant. Il n’avait jamais été un bon combattant au corps-à-corps, mais c’était à travers la violence qu’il avait toujours évacué son émotion. Le grand shinobi se redressa en laissant tomber ce qui n’était plus qu’un amas de fragments de bois. Ses poings saignaient. Il s’en voulait d’en être jusque-là. Voilà déjà des semaines qu’il ne dormait presque que plus, encore moins manger. Il lui arrivait de boire mais même l’alcool ne l’amenait plus aux mêmes endroits que jadis.

Il haïssait tant Makka.

Et il ferait n’importe quoi pour se venger.

N’importe quoi.

***

Il s’appuya d’abord sur ses bras, les membres les plus forts de son corps, pour se redresser. Sa musculature avait beau être importante, elle était encore incomplète à cause des dents de la chauve-souris. Le prédateur se laissa tomber vers l’arrière pour prendre une position agenouillée. La douleur était incroyablement élevée. Il se contenta donc de respirer, tout en gardant les yeux fermés.

Le silence brutalisait la douleur.

La folie en faisait une musique qu’aucun mortel n’aurait pu comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyVen 25 Oct 2013 - 0:59

    Depuis plusieurs jours, Raito était perturbé. Il avait une idée qui ne voulait pas disparaître. Meteora avait été capturé par le sensei du chunin, et ce-dernier depuis quelques jours s'était mis en tête d'aller voir le responsable de la mort présumée de son cousin Daiki. Il voulait essayer de comprendre ce qui motivait ce monstre, si motivation il y avait. Il voulait voir s'il y avait encore un moyen de sauver Raiu no Kenji ou s'il avait totalement disparu au profit du furyou. L'Hayashi se demandait si le luthier serait d'accord pour laisser son élève aller discuter avec le prisonnier. Raito se demandait même si poser la question était une bonne idée, mais il voulait absolument revoir le furyou qu'il avait déjà combattu par le passé. Cependant si On' n'était pas d'accord pour laisser son protégé aller voir leur « invité » Raito perdait toute chance de rencontrer celui qui hantait ses pensées depuis plusieurs nuits. Et l'Hayashi ne voulait pas prendre se risque. Non il devait ruser pour être sûr qu'il verrait Meteora. Il était maintenant trop tard pour y aller, aucun garde ne laisserait Raito tenter d'approcher le furyon, le chûnin devrait attendre une nuit de plus avant de pouvoir aller voir celui qui fut le Sandaime Kazekage.

    Raito passa une très mauvaise nuit, l'excitation était telle qu'il ne parvint pas à trouver le sommeil. L'excitation, oui. L'Hayashi ne ressentait pas la peur, il savait qu'il était théoriquement en sécurité, le furyon ayant bien été neutralisé. Raito devait aussi sûrement se surestimer un peu, lui qui avait une certaine estime de lui-même. Mais c'était surtout sa détermination inébranlable à voir Meteora qui effaçait toute once de peur en lui. Il voulait voir Celui-Qui-Chasse à coute que coute. Lorsque le soleil se leva, le jeune homme au chakra rouge s'habilla rapidement, prit un rapide petit déjeuné, et il partit en direction de la prison du Chasseur. Lorsqu'il arriva à destination, un des gardes demanda une autorisation signée par le Rukodaime lui-même.

    - Une autorisation ? Oh mais ça va, ne me reconnais-tu pas ? Je suis Hayashi Raito, le successeur de notre cher Hokage, et actuellement son élève. On' a jugé bon de m'accorder son autorisation que par oral. Il a également insisté sur le fait que vous deviez me laisser seul avec Meteora, et de n'intervenir que si vous jugiez cela nécessaire, et de le prévenir immédiatement pour qu'il puisse lui aussi intervenir.

    Le garde hésita quelques secondes, et voyant le regard à la fois amusé et sérieux de Raito, il finit par se dire que le chûnin devait dire la vérité, et il le laissa passer. L'Hayashi venait de s'assurer un moment de tranquillité avec le furyou, tout en couvrant ses arrières. Si la moindre chose dérapait, les gardes interviendraient, suivi de l'Hokage. Mais pour l'heure, tout marchait comme le Konohajin l'avait prévu, il voulait être seul avec le furyon, et c'était chose faite. Il allait enfin avoir des réponses sur plusieurs points, comprendre pourquoi Meteora agissait comme ça, et s'il y avait un moyen de sauver Kenji, car Raito s'était donné cet objectif en ce qui concernait le Collectionneur. Il arriva face au prisonnier qui semblait souffrir le martyr.

    - Tu sembles souffrir l'ami... Te souviens-tu de moi Meteora ? Nous avons combattu l'un contre l'autre, lorsque Daiki, mon cousin, était encore notre Hokage. Heureusement mon visage n'a pas rejoint ta collection grâce à mon cousin. Je suis venu ici pour obtenir des réponses, savoir ce que tu as fait de Daiki, et pour retrouver Kenji. Je suis sûr qu'il y a un moyen de faire en sorte que le Sandaime Kazekage retrouve possession de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyVen 25 Oct 2013 - 22:17

Log 217 : Free of Fate

La voix le réveille quelque peu. Il n’était pas certain d’avoir dormi. Les voix étaient éteintes, de simples murmures dans l’obscurité de sa tête. Ses yeux vert vifs s’ouvrirent et balayèrent la pièce. Un autre humain. Le luthier était en train de faire de lui une bête de foire. Meteora souffla du nez en essayant de garder la douleur à l’écart dans une des parcelles de son âme tordue.

« Un instant. »

Le blond releva la tête et s’étira lentement, puis plaça sa main gauche sur son épaule. Ses doigts tracèrent les doigts sur les autres et palpèrent lentement autour. Ce qu’ils trouvèrent firent gronder le chasseur. Son bras n’était pas bien ancré dans son épaule. Probablement le résultat des chaines trop tendues alors qu’il n’était qu’un amas de chair désarticulé. Pire encore, il guérissait ainsi depuis déjà une semaine. S’il ne faisait rien… La bête se recula légèrement et se plaça de manière à pouvoir appuyer son épaule sur le mur du fond de sa cage. Ignorant son interlocuteur, il se laissa tanguer puis frappa son épaule durement sur la pierre froide. Un craquement sonore résonna dans la pièce, et la douleur inonda les sens du prédateur, qui la refoula. Un furyou , comme tout animal, ne gérait pas la douleur à la manière des humains. Quelques instants passèrent alors que le silence régnait en maître. Enfin. Le regard de Meteora se reporta vers le nouveau venu. Enfin un qui l’appelait par son vrai patronyme, au moins.

« N’es-tu pas censé porter un masque ? Je sais au moins pourquoi tu es toujours en vie, humain. Je me rappelle de toi, de ton odeur. »

Le furyou s’appuya le dos contre le mur. La douleur dans son épaule était cuisante.

« Je me souviens d’une proie qui n’a pas su protéger son roi. Et un roi qui n’aurait pu te protéger. Ton humanité n’est pas sauvée. Elle n’est pas souhaitée par la collection. Sans quoi, nous ne parlerions pas. »

Il soupira et tâtonna les entraves à ses mains. Elles étaient exagérément larges, même pour un animal de son gabarit. Myakudou On’ laissait vivre sa peur à travers les murs même de cette cage. Son attention se reporta sur l’Hayashi.

« Étrange Humains que je rencontre en ces temps. Tu voudrais revoir celui qui a fait la guerre à ton village, l’a écrasé, l’a annexé ? Sans doute me crains-tu davantage que tu ne le crains, lui. Kenji était humain, normal, logique… Honorable, à travers ses actes. Les humains aiment l’honneur, même lorsqu’elle justifie la guerre, l’horreur, la mort. »

Le prédateur pencha la tête.

« J’ai chassé à la fois ton ancien et ton nouveau chef de meute. Le résultat fut le même, même si l’un marche et l’autre nourrit la poussière de ce monde. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyVen 25 Oct 2013 - 23:07

    Raito regarda la scène silencieusement. Le furyou se comportait comme une bête, on voyait que la douleur le torturait, même s'il ne laissait rien transparaitre. Il était pitoyable, se jetant contre le mur pour replacer son épaule, l'Hayashi aurait pu avoir de la peine pour lui s'il n'avait pas commis toutes ces atrocités, s'il parlait à un humain, or ce n'était pas le cas. Le nouveau membre de l'ANBU regardait donc Meteora sans rien dire, il voulait un instant, Raito le lui donnait sans souci. Puis après avoir fait sa petite affaire, le furyou se reconcentra sur le Konohajin. Il parlait, mais on sentait que chacun des mots qu'il prononçait le faisait souffrir. Il ne savait pas ce que son sensei avait utilisé comme techniques lors de leur affrontement, mais il semblait qu'il n'y était pas allé de main morte. Meteora semblait brisé. Porter un masque ? Comment savait-il qu'il avait déjà rejoint l'unité spéciale de Konoha ? De toute manière le masque était inutile, Raito était venu ici pour son compte, et pas pour celui de Konoha. Ou alors faisait-il allusion à quelque chose d'autre ?

    - Un masque ? Et pourquoi faire ? Je n'ai pas besoin de me cacher, je préfère que tu puisses contempler un visage que tu ne pourras jamais rajouter à ta collection.

    Le furyon semblait chercher une position confortable pour discuter, mais il semblait que ce soit en vain.

    - Oui, à l'époque je n'étais pas capable de le protéger... Te combattre avait peut-être été une erreur, mais je ne regrette pas. C'est mon courage qui me permet de me regarder dans un miroir tous les matins, et en cela c'est déjà une victoire. Et mon roi comme tu l'appelles a réussi à me protéger, notre rencontre d'aujourd'hui en est la preuve. Je suis surtout une proie qui a survécu à son chasseur. Une proie qui est censée être bien plus faible que son chasseur, il poussa un long soupir, ça fait de toi un chasseur un peu pitoyable tu ne trouves pas ?

    Il faisait sombre, et Raito tapit dans l'ombre, avait un peu de mal à discerner les gestes de son interlocuteur, mais il semblait qu'il examinait, comme pour la première fois ses entraves.

    - Oh mais je ne te crains pas Meteora, je n'ai pas peur de la mort ! Aujourd'hui encore, je suis peut-être trop faible pour pouvoir me mesurer à toi, mais le temps joue en ma faveur, chaque jour j'apprends au près de mon maitre, qui t'as vaincu. La chasseur qui devient proie, quelle ironie. Un jour je serais assez puissant pour pouvoir te combattre. Kenji fut celui qui est à l'origine de la défaite de Konoha, certes, il n'en reste pas moins un être humain, et je préfère m'entretenir avec un humain qu'avec un furyou. Dans ses actions, Kenji était une personne honorable, qui a causé la mort de nombreux Konohajins, certes, mais toi, qu'est-ce qui justifie la mort de nombreux innocents si ce n'est la folie ?

    Raito s'approcha de la cage de Meteora, sortant ainsi de l'ombre. Il eut un sourire provocateur pour le furyou.

    - Le résultat n'est pas le même Meteora, tu te retrouves derrière des barreaux. Mon sensei s'est défait de toi, et aujourd'hui tu ne peux même pas tenir droit. Daiki est mort par ta faute, et pour cela tu paieras, mais d'abord je ferai en sorte que Kenji retrouve l'usage de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptySam 26 Oct 2013 - 1:04

Log 217 : Statement

Meteora retourna son poignet en examinant les menottes, puis s’attarda au lien des chaines, aux rivets qui les maintiennent. Tsura ne connaissait rien aux métaux sinon le moyen de les rendre tranchants, mais Kenji avait aidé à bâtir Suna. Il connaissait la chaleur de la forge des Saibogu. Mais il n’avait rien pour travailler ici. De toute manière, les entraves étaient plus utilitaires qu’autre chose : lorsqu’il serait assez fort, il les arracherait des plaques vissées à même le mur. Mais le luthier le savait. La vraie cage n’était pas celle des barreaux, mais bien des sceaux qui la couvrait d’un peu partout. Chaque jour, un hyô venait les vérifier, les refaire au besoin. Il aimait ce moment, car il aimait sentir la nervosité de l’artisan qui ne voulait pas passer plus de temps que nécessaire en sa compagnie. Au moins eux connaissait leur place.

Il avait beau se montrer communicatif et respectueux, Meteora connaissait la nature humaine de par les mémoires de Raiu no Kenji. Il connaissait leur envie insatiable, sans réellement la comprendre. Les humains ne savent se satisfaire de rien. Il ferma les yeux.

D’abord, sortir d’ici. Ou plutôt, se laisser sortir. La vie suivait son cours, ce monde suivait son chemin, et ce chemin le remettrait en piste. Une pause, un intermède. Un repos bien mérité ou bien une hibernation. Peu importe. Sorti, récupérer les outils, ou d’autres. Il y en avait d’autres, mais il n’était pas certain de l’endroit. Il aurait le temps d’y penser. Ensuite ? Ensuite, trouver la tanière, la remettre en état. Et finalement, trouver la collection.

Frisson. La collection. Comme une constellation à la portée de sa griffe. Cela faisait déjà trop longtemps. Un mal qui ronge le ventre, l’anticipation. Une sensation humaine. Celui-Qui-Fut faisait des siennes. Des souvenirs. Une femme aux mains glacées. Frisson. La bête gronda pour lui-même, ramena ses mains à lui comme s’il avait froid. Mais c’était le cas. Comme un courant d’air dans sa propre tête. Ou bien de l’hypothermie car son corps est incapable de conserver sa température.

Il soupira, ouvrit les yeux. Les entraves étaient lourdes, les chaines longues au moins. Le luthier n’était pas cruel, mais ce n’avait rien d’étonnant. Il n’était plus humain. Il allait le cacher aux insectes qui le servaient, et les insectes ne verraient rien, car l’homme est aveugle à ce qu’il ne comprend.

Comme cet Hayashi. Pas compris qu’il avait enfreint une règle de son propre maitre. Pas compris que Meteora n’avait jamais cherché à le chasser, car, comme mentionné, son visage n’avait pas sa place dans la collection. Certes, il avait tué pour moins que ça. Il regarda ses entraves à nouveau. Le métal ne comprenait rien parce qu’il n’est pas vivant.

Et pourtant, il lui semblait que ce Hayashi comprendrait mieux en étant mort.

« Ah ? Hayashi Daiki utilisait beaucoup de mots, lui aussi. Tu veux savoir les derniers ? Ou ceux de Kenji ? Une autre fois… Il fait froid ici.»

Le furyou se hissa sur le banc dans le coin de la cage dans l’intention de se reposer. Ce fut pénible, mais pas autant que les bruits dans cette pièce. Il faisait vraiment froid…

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyMer 30 Oct 2013 - 13:35

    Meteora tourna le dos à Raito. Le chûnin s'y était mal pris, il avait essayé de jouer la carte de la provocation pour faire réagir le furyou. D'habitude contre ses ennemis, faire le provocateur permettait de glaner quelques informations, mais l'Hayashi avait eu tout faux depuis le début, l'hôte de Kenji n'était pas un adversaire banal. Il devait faire parti des êtres les plus complexes de ce monde, et l'ANBU n'avait jamais eu vraiment à discuter avec ce genre d'ennemis. Il reprit sa place dans l'ombre, et s'assaillit. Il resta silencieux et continua de regarder celui qui lui montrait le dos. Il était clair qu'il n'en dirait pas plus sur Daiki. Il était même clair qu'il ne voulait plus parler tout court. Raito devait donc essayer d'attiser sa curiosité, une dernière fois, et si ça ne marchait pas, il devrait s'en aller. C'est à ce moment là que le Konohajin comprit qu'il lui restait encore beaucoup à apprendre. Certes il devenait de plus en plus puissant, mais savoir se battre n'était pas la seule chose importante dans ce monde, il devait pouvoir réussir à tenir des conversations avec tout type de personne. C'était essentiel, surtout s'il voulait devenir Hokage, il devait apprendre à parler avec tact, cerner son ennemi et s'adapter à son opposant.

    Être un ANBU lui permettrait d'acquérir ces compétences là, ça ne faisait aucun doute. ANBU... Il l'était devenu en partie grâce à son opposition face au Masque Blanc... qui avait montré un certain intérêt pour Meteora, justement. Mais bien sur, Raito devait comprendre aussi pourquoi le Changeur avait voulu avoir des informations sur le Chasseur, qu'est-ce qu'il lui voulait ? Est-ce que tous les deux étaient de mèches ? L'Hayashi en doutait, il voyait le furyou plus comme un être solitaire, qui n'était pas du genre à travailler en coopération, mais l'utilisateur du Mokuton devait en avoir le cœur net, et essayer de savoir ce qui pouvait lier le furyou à l'être au visage inconnu. Il poussa un soupir pour faire comprendre à Meteora qu'il allait prendre la parole.

    - Il fait froid, en effet... J'en toucherai deux mots aux responsables. Meteora, tu as sûrement entendu parler du Masque Blanc ? Avez-vous des liens particuliers ? Ou est-ce un total étranger pour toi ? Une rumeur monte chez les villageois que tu as attaqué, comme quoi vous seriez alliés. Ça doit être qu'une simple rumeur, vous avez tous les deux attaqués Konoha, du coup les villageois ont du faire un rapprochement hâtif, mais je préfère en avoir le cœur net. Y aurait-il une raison à un intérêt quelconque du Masque Blanc à ton égard ?

    Hors de question de dire au furyou la vérité sur les derniers évènements concernant le Changeur. De plus ce que venait de dire Raito aurait pu réellement se passer. Le Masque Blanc était entouré de mystère, le chûnin au chakra rouge espérait que parler de cet être mystérieux attiserait la curiosité d'un être aussi complexe que Meteora.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyMar 5 Nov 2013 - 3:32

Log 216 : Cold

Meteora frissonna et se redressa finalement sur sa couchette, faisant cliqueter ses châines. Décidément, cet humain n’allait pas le laisser dormir si facilement. Quelle ironie, lui qui n’avait habituellement d’aucun repos….

« Tu ne joues pas selon les règles, humain. »

Chaque jour amenait une rencontre qui défiait la perception de la bête à l’égard des hommes. La beauté de l’humain était dans leur caractère unique, la complexité du mélange que pouvait prendre leur personnalité, leurs traits. Leurs visages.

Leurs visages.

« Direct, Direct. Cela ne ressemble pas à Konoha. Vous préférez danser autour des mots, gonfler comme certains oiseaux. Franc, c’est le mot qui serait utilisé. Mais à quoi bon parler en ligne droite si les mots n’ont pas de logique ? »

Il se redressa lentement, et se leva péniblement. Mais la sensation d’être sur ses jambes fut plus qu’agréable, comme une sorte de liberté retrouvée. La bête s’étira lentement. Il y eut plusieurs craquements alors que certains os reprenaient une place plus naturelle dans sa cage thoracique. Il était victime de son propre poids : ses muscles avaient écrasés ses côtes.

« Je n’ai pas attaqué Konoha. J’ai suivi la vague et j’ai fait la récolte du meilleur d’entre vous. Des villageois que j’ai attaqués ? Tu mens. Personne n’a jamais survécu à mes griffes. Personne… Sauf ton chef, mais il n’est… Personne, justement. »

Il fit quelques flexions des bras en jouant des épaules. C’était… Vraiment douloureux. Mais satisfaisant.

« Celui-Qui-Sait a attaqué Konoha ? Quand ? Où ? Quel drôle d’humain es-tu, qui me révèle des informations. Tu poses des questions, mais aussi des réponses. Les humains sont si contradictoires. Tu seras Celui-Qui-Répond, oui, oui. »

Il passa la main dans ses cheveux, puis son visage. Sa barbe poussait. Il n’aimait pas cela. Ce n’était nullement semblable à la fourrure des bêtes qu’il chassait. Rien de doux, de vivant. Un faible vestige du prédateur que fut l’humain un jour. Du prédateur qu’il était.

« Celui-Qui-Sait est plus étrange que toi, plus illogique. Il œuvre contre sa propre race. Il suit la volonté de ce monde. Il est l’eau d’une rivière que je suis dans mes pas. Je peux m’y abreuver si je le souhaite, cela ne changera pas la direction du courant. Ce n’est pas un chasseur. Je ne le connais pas. Je ne l’ai pas chassé. Pas encore. »

Le blond eut un petit sourire pour lui-même.

« J’aime penser que je le garde en vie pour m’assurer d’être celui qui le tuera. Comme On’. On’ n’était pas prêt. Il était humain. Il cachait son vrai visage, comme Celui-Qui-Sait. Mais le visage du luthier est bien moins convaincant que le masque de l’humain. »

Le prédateur finit par se rasseoir en croisant les bras pour lutter contre le froid.

« J’ai froid. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] EmptyLun 18 Nov 2013 - 1:45

    Encore raté. Meteora ne semblait pas intéressé par Raito. Il avait encore tellement à apprendre. Il devait arrêter de vouloir suivre que son mode de penser. Il devait s'adapter à son interlocuteur, mais apparemment, il n'était pas encore prêt. Il ne jouais pas selon les « règles ». Il était vrai que l'Hayashi était réputé dans le village pour être quelqu'un de direct. Cela pouvait être considéré comme une qualité, mais ce comportement pouvait aussi être très préjudiciable. Mais heureusement, Meteora qui ne semblait pas habituer à ce franc-parlé, commençait à s'exciter. Il tirait des conclusions hâtives. Pour lui, Raito n'était pas logique dans ses dires. Peut-être était-ce tout simplement lui qui ne comprenait pas la nature humaine, et la logique humaine. Une chose était sûr, c'était que l'Hayashi, lui, n'avait pas encore cerné ce personnage, il lui échappait, il ne ressemblait à rien de ce qu'il avait rencontré auparavant. Pour Meteora, ses actions n'étaient pas un mal, mais une « récolte ».

    - Une récolte... Je me demande bien comment tu nous considères... Comme des fruits qui ne demande qu'à être cueillis ? Et si je te disais que tu t'attaquais là à des fruits interdits, comprendrais-tu que tu dois arrêter ? Je me rends compte que je me suis fourvoyé, surestimé. Je pensais déjà avoir cerné le personnage avant d'arriver ici, mais en fait je ne t'ai pas compris... Néanmoins jamais je ne me permettrais de te mentir, cela ne servirait à rien de toute façon. Tu as mal interprété mes paroles quand je parle des villageois que tu as attaqués, je parle des villageois de Konoha en général car t'attaquer à l'un d'entre nous, c'est nous attaquer tous, on est une grande famille. Et tes... récoltes, n'ont pas laissé indifférents les gens qui ont commencé à parler de toi, voilà tout. Rien de plus.

    Il laissa le temps à Meteora de méditer sur ces paroles. Même si la rumeur d'une alliance entre le Masque Blanc et le furyou avait été inventé par Raito, il était cependant vrai qu'un vent de panique s'était levé à Konoha. Les villageois étaient désormais effrayé, ils avaient peur de se trouver sur la route de Celui-Qui-Chasse. Ils parlaient entre eux de cette menace. Meteora semblait avoir son attention aiguisée, et posait de plus en plus de question. L'Hayashi devait bien faire attention à ses paroles.

    - Je n'ai jamais dis que Celui-Qui-Sait, comme tu l'appelles, a attaqué Konoha récemment. Il l'a cependant fait, il y a quelques temps de cela maintenant. Il avait même kidnappé On', et l'avait échangé contre l'un de mon clan. Je pensais que tu connaissais cette histoire. Bref, les villageois la connaissent eux, et c'est pour ça qu'ils ont fait le rapprochement entre Celui-Qui-Sait et Celui-Qui-Chasse, car tout deux ont causé du tort au village. J'ai bien peur de te décevoir mon cher, et donc de ne pas mériter ce nom que tu me donnes. Je n'apporte que des questions, et bien que des questions. Je n'ai aucune réponse à te fournir. Je laisse mon Hokage se charger de ça.

    Raito s'arrêta de nouveau. Etait-il possible que son interlocuteur ne sache pas que le Masque Blanc avait kidnappé On' en l'an 5 ? Peut-être s'était-il mal exprimé. « Attaquer » était peut-être un mot trop fort, en réalité il n'y avait pas vraiment eu d'affrontements d'après ce qui se racontait, car Raito n'était pas encore rentré de son exil à l'époque. Meteora affirma cependant qu'il n'était aucunement lié à l'Hommage Sans Visage. Mais alors pourquoi ce-dernier cherchait-il le furyou ? Des questions encore sans réponse. Et Meteora qui recommençait avec son « J'ai froid ». L'ANBU se leva.

    - Je m'excuse de ne pas être un bon hôte, apparemment je ne te distrais pas assez pour te faire oublié la température de la salle. J'ai encore beaucoup apprendre, à apprendre les « règles » comme tu dis. Et lorsque je serai prêt, je reviendrai tenir la conversation avec toi. En attendant, je vais aller voir les responsables de ta cellule pour leur expliquer que tu n'es pas à ton aise, car ce n'est pas dans la politique de la maison que de mal traiter ses invités. Sur ce Meteora, je te dis à la prochaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

A Resting Hunter [Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: A Resting Hunter [Libre] A Resting Hunter [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A Resting Hunter [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-