N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La dernière recrus [Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyDim 27 Oct 2013 - 0:22

Apparemment la forme qu'avait pris sa foudre lui convenait pour ainsi dire parfaitement, les serpents pouvant symboliser le tiraillement incessant entre ombre et lumière qu'il subit chaque jour depuis sa naissance, basculant suivant les périodes de son existence dans l'un des deux côtés. Et il était aisé de deviner que depuis la mort de sa soeur il avait plongé au coeur des ténèbres, à voir maintenant si les évènements à venir allaient le faire basculer une seconde fois de l'autre côté de la barrière. Il était aussi vrai que voir les choses dans une optique aussi manichéenne était vraiment bien trop simple, disons plutôt que suivant son inclinaison il était plus à même de commettre certains choses dont il ne serait pas forcément fière, ou bien au contraire d'autres dont il le serait.

Il n'eut malheureusement pas trop le temps de se pencher sur le sujet, en effet son senseï ne souhaitant apparemment pas perdre de temps passa sans attendre à la technique suivante, la fameuse de rang B qu'ils avait attendu avec tant de patience depuis que Shord lui avait annoncé la nouvelle. Surtout que d'après ses dires elle constituait son arme la plus puissante du temps où il n'était encore qu'un simple genin, il était donc clair que le Jisetsu qui de son côté était bien plus efficace en terme d'attaque au corps à corps et beaucoup moins à disante saliva en voyant que c'était ni plus ni moins qu'un dragon de foudre que ce dernier avait utilisé pour réduire en poussière un imposant pilier en béton. Il était clair qu'en terme de ninjutsu elle serait également sa technique la plus destructrice tant qu'il ne serait pas passé au cap supérieur en matière de combat, le laissant pour ainsi dire encore plus avide de connaissances que jamais, Aizen sentant que sa soif de pouvoir devenait de plus en plus grande au fur-et-à mesure de ses expériences. Lui qui avait eu l'habitude pendant toute sa vie de voir d'autres shinobis se servir de ce genre d'arme, il se rendait peu à peu compte que son tour était enfin arrivé et qu'il vaudrait mieux pour ses futurs adversaires qu'ils soient de taille si ils ne souhaitaient pas finir en bouilli sous ses assauts.

Il se contenta donc de s'adresser brièvement à son senseï sans même prendre la peine de cacher son empressement et son enthousiasme:

"Sa marche, jt'appelle dès que j'ai fini de mon côté. Par contre tu pourrais juste me laisser ces parchemins histoire que j'ai le droit à plusieurs essais steu'plait ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyDim 27 Oct 2013 - 15:29


L'homme semble vraiment pressé de commencer à s'entrainer sur cette technique. Il va pouvoir comprendre à quel point une technique de rang B est plus difficile à maitriser que ses autres techniques qu'il a pu apprendre. Je le regarde prend les autres sceaux que j'ai en main et lui explique le fonctionnement. Tu insuffles un petit peu de chakra et le libères pour briser le sceau ce qui fait apparaitre la poutre. À la suite je fais une tape sur son épaule, puis enlève les bandelettes sur mes mains. Je l'ai touché et sens encore une petite douleur. Bon, elle est supportable. Je m'éloigne tout en regardant mon clone. Un petit sourire, je me délimite des restrictions, puis me mets à penser, aux idées de ce que je me dois d'améliorer. Mon clone disant Go prie une vitesse deux fois plus rapide que moi. Moi faisant des bons, je tente de prendre la fuite en direction du village. Mais mon clone voulant me gêner, je lui lance des Senbons sur lui. Il eux aucun mal à les parer et continue sa route. Je connais très bien l'effet de mon clone et donc lance une vapeur faite pour réduire sa vitesse. Cela fait, il me faut trouver un moyen de pouvoir prendre une séparation. Une idée ? Bien sûr je ne suis pas du genre à abandonner. Créant des ailes, je me mets à voler. Faisant donc tout mon possible pour mettre un espace entre nous je réussi mon objectif. Mon clone revenant sur le terrain d'entrainement se met à regarder autour de lui. Prêt à lancer arme de jet et à augmenter sa vitesse.

Moi en attendant, je me prépare, puis me positionne. M'étant posé sur un toit plus loin, je reste hors porté de vue. Invoquant une araignée de rang A. Je tape la tchatche pendant cinq petites minutes afin de laisser la pression sur mon clone. C'est qu'un clone, mais je prends toujours mon adversaire au sérieux. Puis ses cinq minutes passées, je me mets à dire :

T'es prés.

Bien sûr.

Go alors.

L'araignée se positionnant, je me mets à viser mon clone. Une distance des plus impressionnantes nous sépare. D'un coup, un projectile fait de toile se met à fendre l'air pour foncer en direction de mon clone. Un projectile rapide et puissant, qui pourtant n'a pas une taille extraordinaire. Une des poutres qui devait servir pour l'entrainement d'Aizen fut entre la cible et moi, me servant à faire de ce projectile une arme ne pouvant être vue par mon adversaire. La poutre se met à être coupée en deux. Pourtant l'attaque se met à passer à quatre de mètres à côté de ma cible pour disparaitre dans la terre. Une action faite par la force et la rapidité de l'attaque. Mon clone n'a pu réagir qu'à la suite. N'ayant même pas pue bouger en voyant l'action. Celui-là se mettant à courir. Je dis à mon araignée de retenter le coup. Une fois de plus le projectile fend l'air. Mon clone ayant fait la moitié du chemin se met à exploser en un grand amas de vapeur extrêmement chaud. Par une chance mon élève est assez éloigner pour ne recevoir une vapeur d'une chaleur modéré :

Second coup, on n'est pas si mal que ça. Il va quand même falloir que l'on améliore nos tires, tu ne penses pas Scalio ?

Oui maitre, la prochaine fois on l'aura du premier coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyDim 27 Oct 2013 - 18:28

Une fois qu'il lui montra comment se servir de ces fameux parchemins contenant les poutres, la première partie de l'entrainement d'Aizen consista à malaxer tranquillement son chakra, lui qui était plutôt empressé savait pertinemment qu'il était loin d'avoir la réserve de chakra nécessaire à son apprentissage si il se mettait à agir de manière impulsive. En effet il l'avait déjà entamé en utilisant la technique de rang C tout à l'heure, et au vu de la taille du dragon qu'il devait être à même de créer, il était clair qu'il était incapable lorsqu'il serait à cent pour cent de ses capacités d'en utiliser plus de trois voir quatre au grand maximum lors d'un affrontement. Conscient de cela vous imaginez bien qu'en l'état il se devait d'économiser ses forces au maximum pour ne les utiliser qu'au moment opportun, c'est-à-dire lorsqu'il serait assez concentré et sûr de ce qu'il fait pour agir, surtout qu'il avait tout son temps étant donné que Shord était allé s'exercer de son côté avec son clone.

L'ennui étant qu'apparemment il n'était pas prêt de le laisser tranquille, en effet alors qu'il était en pleine phase de contrôle de son chakra, ce qui semblerait être une toile d'araignée compacte et tranchante au possible vint couper en deux l'un de ses piliers en béton, et ce à quelques mètres de la copie de son senseï. De son côté Aizen sur ses gardes se servit de sa vue perçante pour s'assurer que ce n'était pas un ennemi potentiel qui avait fait cela, et eut le plaisir au sens péjoratif d'apercevoir que c'était bien Shord sur une araignée géante qui s'était amusé à mitrailler son clone. Et ce n'était pas fini puisqu'il eut droit d'assister à un second round puisque le clone ne tarda pas à se prendre cette fois-ci le projectile avant d'exploser en balayant la zone avec de la vapeur brûlante, et heureusement pour lui les facultés de son kinnegan lui permirent de s'éloigner du point d'implosion à temps, ses réflexes l'ayant mis à l'abri du souffle assez longtemps pour qu'il ne finisse pas rôti sur place mais juste très légèrement brûler au niveau de ses avants-bras avec lesquels il s'était protégé le visage.

Lui laissant par la même occasion la possibilité d'exprimer sa rage envers le responsable, et ce avec une intonation bien nerveuse et colérique: "Putin tu fous quoi là, t'as pas vu que j'étais là ou quoi ?", on pouvait dire qu'à ce moment si le fossé qui les séparait n'était pas aussi grand, Aizen serait directement allé rendre la monnaie de sa pièce au Jûnin et ce même si il restait son senseï.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyLun 28 Oct 2013 - 14:24

C'est vrai que je suis allé un peu fort sur l'action que j'ai mise en œuvre. Mon invocation disparaissant, je me mets à reformer des ailes pour revenir assez prêt de mon élève lui disant :

Désolé, mais sache qu'il te faut être prêt à tout moment. Puis, il te faut garder ton sang-froid. Montrer de l'amertume envers une personne n'est pas toujours une bonne chose. Une bataille qui ne se livre pas est souvent une victoire. Enfin, je suis dans l'erreur et je me vois donc navré. Sinon ton entrainement avance ? Le problème souvent dans ses techniques à ton niveau c'est la consommation de chakra qu'elle demande. Ça en plus de la difficulté de maitriser cette force.

C'est vrai que de m'entrainer juste à côté d'un élève de rang Genin pouvait rendre son entrainement plus compliqué. Je le regarde, puis me mets à lui dire que je calmerais le jeu. Pourtant, je ne sais plus vraiment quoi faire pour m'occuper. Le regarder et conseiller sans rien faire n'est pas vraiment ma tasse de thé. Puis, le ton qu'il a mis pour me reprendre est un poil pas vraiment dans ce que j'apprécie. J'aime quand les gens montrent leurs opinions et ne cachent pas les choses, mais de là à ne pas savoir se contrôler à son propre détriment n'est pas vraiment une qualité pour un Ninja. Enfin le temps n'est pas venu, il a le temps d'avoir toutes les vertus d'un valeureux Ninja et je mets beaucoup d'espoir dans tous mes élèves et cela même s'ils sont dans l'équipe depuis peu. Casser ses poutres serait comme lui enlever toute possibilité d'avoir une cible pour son entrainement. Bon il en a pas mal, mais je risque de ne pas en laisser beaucoup à la fin. Le Taijutsu, je ne suis vraiment pas doué dans ce domaine et pourtant j'ai essayé des tonnes de fois. Si nous aurions été au milieu de la forêt l'idée serait rapide, mais là je suis en ville et donc la chasse ou la maitrise de grosse bête n'est pas possible. D'un coup, un Ninja vient et se met à me chuchoter à l'oreille. Un homme des services secrets. Une planque de contrebandier. Des petits mafieux, mais il faut arriver à faire infiltrer l'un des nôtres dans leur organisation afin de démanteler toute l'affaire. Une organisation revendant des organes. Mhh Bon je ne pense pas en avoir pour longtemps :

Je reviens dans une vingtaine de minutes.

Et oui c'est ça la vie d'un homme haut placé. Même pas le temps pour rester entièrement à l'entrainement de son élève.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyLun 28 Oct 2013 - 15:16

Aizen commençait à se demander si son senseï n'était pas un véritable sadique question entrainement, en effet prétexter qu'on devait être prêt à tout moment était bien beau, mais si il se devait de se préparer à combattre vingt-heures sur vingt-quatre, il était fort probable qu'il mette une semaine avant de maîtriser la technique du dragon de foudre. Surtout qu'en fin de compte il avait clairement prouvé avec les réflexes qu'il avait déployé qu'il n'avait pas vraiment relâcher sa garde, et ce bien que cela se soit fait en échange d'une quantité de chakra non-négligeable. Et bien qu'il appréciait toujours se prouver à lui-même qu'il était loin d'être sans défense, il était beaucoup moins satisfait en ce qui concerne sa réserve de chakra qui devrait tout au plus lui permettre d'effectuer avec succès la technique qu'il tentait d'apprendre depuis tout à l'heure seulement deux fois. C'est d’ailleurs pour cette raison qu'il eut envie de répondre sèchement à Shord lorsqu'il mit en avant le problème du manque d'énergie spirituelle dans ce genre d'apprentissage, à croire qu'il le faisait exprès, enfin bon en passant la leçon de morale soûlante il avait clairement reconnu ses torts ce qui faisait qu'il était vraiment inutile d'envenimer la situation.

C'est d'ailleurs à ce moment-là que débarqua de nul part un shinobi du village qui chuchota à l'oreille de son senseï quelque chose, et même si il ne savait pas de quoi il était question, Aizen se doutait que cela concernait ses obligations à la manière dont il lui dit qu'il s’absentait pendant vingt minutes. Ainsi même si par la même occasion il n'aurait pas accès à ses conseils durant tout ce temps, il serait au moins certains de ne plus être dérangé jusqu'à son retour. En sachant cela, il considéra que le malaxage avait assez duré et qu'il était temps d'attaquer la seconde étape, c'est-à-dire la partie matérialisation de la foudre. S'attelant à cette tâche d'entrée de jeu, il effectua une courte série de signes tout en rassemblant près de la moitié de son chakra restant histoire d'être certains que le problème ne viendrait pas de là si son essai se soldait par un échec. Puis sans crier garde il s'illumina par le biais d'une multitude d'étincelles jaillissant un peu partout sur son corps avant que le tout ne se rassemble pour former un imposant dragon de foudre qu'il dirigea en plein sur le pilier se trouvant plusieurs mètres devant lui. Malheureusement pour lui il perdit le contrôle avant d'atteindre sa cible, son dragon s'étant littéralement disloqué en plein dans les airs à cause d'un trop grand manque de stabilité, exactement comme avec la dernière technique qu'il avait apprise se dit-il. Conscient de cela, le Jisetsu décida de tenter de tempérer sa masse spirituelle intérieurement avant de renouveler l'expérience, si bien que Shord en revenant pouvait croire qu'il n'avait pas bougé depuis tout à l'heure.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyMar 29 Oct 2013 - 4:43

Me voilà de retour, j'ai fait mes petites recherches, donné mes ordres et suis repartit aussi rapidement. Je me suis pressé, mais je n'ai quand même pas bâclé mon travail, car infiltrer un groupe est une chose où l'on risque ça vie et je ne vais pas mettre en danger la vie d'un homme sans prendre toutes les précautions nécessaires. Au retour, je me mets à faire un petit détour dans l'hôpital. Pourquoi simplement pour reprendre une pilule de leur connaissance. Après avoir pris deux pilules, je me mets donc à revenir voir si des progrès fus fait. Le temps commence à s'assombrir et les nuages menacent nos têtes de montrer des orages et un vent assez violant. Temps estimé ? Je dirais deux heures. Je me mets à accélérer pour gagner du temps. Cela de fait, quand je fus au terrain, je me montre juste devant Aizen :

Tu y arrives ? Tu sembles à cour, j'ai profité de mon obligation pour faire un détour et te prendre ça. Avale, elles te redonneront du chakra. Par contre, je te préviens ce n'est pas un jouet et tu en sentiras les effets toute la nuit. Donc c'est à toi de voir. Tu prends et tu auras du chakra pour continuer. Sinon tu restes là à tenter une technique avec une réserve qui est trop épuisée pour pouvoir créer ta technique.

Oui, j'ai dosé son chakra, mais quoi de plus simple pour un sensoriel. Je lui laisse le choix. Il peut bien sur refuser mon aide et mettre plus de temps pour apprendre la technique, ou sinon, il peut prendre la pilule maintenant et choisir d'avoir une chance d'arriver dans la journée. Posant les pilules dans sa main, je me mets à dire :

Prends-les soit maintenant, soit jette les ses pilules ne sont pas faites pour les missions. Elles ont trop d'inconvénient. À toi de voir.

Juste après, je me mets à m'éloigner. Je regarde le ciel le temps que j'ai estimé en courant était un peu, comment dire. Une estimation erronée. En fait nous n'avons pas une heure mais seulement qu'une. Cette technique il est clair qu'il ne pourra l'apprendre en une heure. Un petit sourire je fais mes signes et me concentre. Ça sera la première fois que je tente une chose pareille. Je peux créer un Nuage. Je devrais donc pouvoir l'éloigner ? Les mundas fait et ma concentration peaufinée, je me mets à faire bouger les particules de nuage. J'y arrive, lentement mais l'on peut voir les nuages s'écarter et laisser comme un trou dans le ciel. Les rayons du soleil persan cette masse de nuage après un certain temps nous avons un trou pille rien que pour nous. Le vent qui commençait à souffler perd de la force. Un petit sourire j'ai bien dû faire gagner deux heures avec ça. Mais maintenant avec l'entrainement que j'ai fait juste avant je suis épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyMar 29 Oct 2013 - 14:07

En revenant Shord lui avait ramené quelques pilules qui lui remettront d'aplomb en un rien de temps, un gâteau empoisonné puisqu'il le mit bien en garde contre les effets négatifs qu'impliquait leur ingestion dans son organisme, c'était donc une sorte de drogue boostante en soi. Ainsi même si Aizen était prêt à beaucoup de choses pour maintenir sa marge de progression fulgurante, il préférait tenter d'utiliser ses dernières réserves d'énergie spirituelle pour accomplir sa technique avant de s'infligeait une nuit de souffrance sans même avoir pris la peine de tenter sa chance. Un choix facile à prendre puisqu'il n'impliquait aucune conséquence autre qu'une grande fatigue que les médicaments endigueront si besoin est de poursuivre l’apprentissage, une décision dont il informa son senseï tout en prenant et en mettant dans sa poche les petites boules blanches:

"C'est sympa d'avoir pensé à moi, mais je préfère tenter ma chance une dernière fois avant de gober tes médocs, au moins je n'aurai pas de regret en me disant que j'aurai peut-être pu réussir."

Puis il se remit immédiatement au travail en enchaînant une série de signes propres au jutsu du dragon de foudre, son corps s'illuminant comme la fois précédente d'un halo d'étincelles électriques parcourant et jaillissant de tous les pores de sa peau. C'était d'ailleurs l'étape décisive de la formation de la créature mythologique, en effet il était impératif à ce moment précis de tempérer l'énergie raiton si il voulait obtenir quelque chose de stable. Puis sans crier garde il relâcha toute cette puissance d'un seul coup en la matérialisant à l'image de la fois précédente, à l'exception près que cette fois-ci il agissait de manière instinctive, une attitude qui lui évita un échec cuisant. En effet une fois le dragon lancé, ce dernier atteignit bien la poutre de béton qui vola en éclat avant de redevenir poussière. Et en voyant cela, il était difficile d'exprimer à quel point Aizen était fière de lui, il chercha d'ailleurs à exprimer cette joie. Néanmoins sa consommation de chakra journalière avait été bien trop élevée et il ne tarda pas à vaciller pour tomber par-terre juste avant de s'évanouir en raison d'une trop grande fatigue. A croire que même sans l'ingestion des pilules il était destiné à finir dans un état lamentable, un contrecoup qu'il était de toute manière prêt à subir si il en échange il progressait de manière significative.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 EmptyMer 30 Oct 2013 - 17:09

Il prend les médicaments et semble quand même ne pas vouloir les utiliser. Mhh il préfère tenter avec ses propres ressources, c'est autant d'honneur pour lui, mais cela risque d'avoir autant de conséquences que de les prendre. Pendant qu'il met les pilules dans sa poche, moi je recule de quelques pas pour lui laisser de l'espace. J'ai envie de voir ça prochaine tentative. Il se concentre, fait les signes incantatoires. L'attaque prend une bonne forme. Je regarde attentivement et il semble réussir l'exploit de la créer. Un petit sourire au bord des lèvres quand d'un coup je le vois s'écrouler. Bon s'est parti pour qu'une fois de plus un de mes élèves se voit trouver la porte de l'hôpital. Le soulevant je reprends les pilules que je lui ai passé pour l'entrainement ne voulant pas qu'un objet que je donne de ce genre soit utilisé sans que personne ne soit à côté. Je préfère le reprendre pour en être plus sûr. Portant mon élève, je ne mets pas longtemps pour l'amener là-bas pour qu'il se repose. Me faisant de nouveau sermonner sur les raisons du fait que ce n'est pas la première fois que j'amène un de mes élèves. Quoi il n'a que besoin de repos. Il n'y a pas mort d'homme, puis on ne fait pas de Ninja puissant sans les malmener un peu. C'est vrai quoi, si je l'ai traites comme des vases en porcelaine, ils n'auront jamais la trempe de valeureux Ninja du village. Posant donc Aizen dans la chambre qui lui est réservé. Je me mets à disparaitre en laissant un mot sur la table :

Félicitation.

Je me dois bien aussi de les encourager quand ils réussissent à faire du bon travail et à la féliciter comme il se doit. Des Sensei plus sévères que moi, ça ne doit pas être difficile à trouver. Pourtant malgré le fait que je ne sois pas sévère ne veut pas dire pour autant que je ne mets pas toutes les cartes pour faire de mes élèves une élite que Kiri ne pourra se passer. Partant donc en direction de la forét, j'ai encore quelques heures devant moi avant le lendemain et donc d'avoir une journée chargé de travail. Parfait je vais donc mettre ce temps aux profits d'un lourd entrainement dont cette foi je me positionnerais à un lieu où je n'aurais pas à faire attention aux gens m'entourant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La dernière recrus [Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-