N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] EmptyDim 28 Juil 2013 - 3:00

Du grabuge au terrain d'entraînement ?



~ Hyoton …

Comme si le mot magique suffisait, de la glace se cristallisa dans la paume de Kakeshuou Samui, adoptant une forme splendide. Son aspect tranchant et perçant, comme une boule explosée de pics de glace, avait tout pour plaire. Brillant sous un rayon de soleil, voila une petite œuvre d’art qui ferait son succès auprès de certains … .
Mais pour notre Genin réformé, cette figure était désormais une insulte. Après avoir œuvré pendant plusieurs années, s’être illustré à sa façon sur les champs de bataille et avoir traversé  bien des épreuves, il avait suffi d’un coup de poing pour mettre à néant sa puissance, ses capacités et son art. Cette boule, aussi belle était-elle, était aujourd’hui une insulte qu’il écrasa entre ses doigts sans le moindre remord. Et les morceaux de glace allèrent choir sur le sol, avec une larme de sang coulant du doigt du Shinobi.

Sa main vide, il restait là sans rien dire, à contempler la paume de sa main. Le silence devenait lourd avec le temps. Et soudain, son regard éclata de fureur ! Dans un geste de rage, il élançait son bras droit en direction d’un arbre à trois ou quatre mètres de là. Surgit alors un pic de glace, d’une taille relativement grande, et assez tranchant pour empaler quelqu’un ! L’une des techniques qu’il avait apprises dès son plus jeune âge, du temps où il s’était engagé dans le rang des forces de Kirigakure no Sato. Avec cette violence et cet aspect aiguisé, il en avait transpercé plus d’un au travers des guerres qu’il avait connues. L’arme glacé se jeta vers le tronc pour faire son office … et ne fit que se planter dans l’écorce, juste assez pour se trouver en équilibre, et gigoter comme un élastique. L’espace d’une seconde, la scène parut affligeante. Mais cela ne dura que peu de temps. Un poing vint s’écraser sur la surface glacée. Toute la rage qui y était concentrée força l’arme à pénétrer le tronc plus en avant ; l’extrémité à l’air libre se fissura sous la pression. Le bruit fut assez fracassant pour que l’on croit que l’arbre avait été tranché en deux ! Mais il n’en était rien. Même sous l’effet de la colère et de la frappe surprise, la lance de glace n’avait fait que rentrer de moitié dans la cible.
Grinçant des dents, Kakeshuou recula à tâtons, come déstabilisé. Pourquoi … cette faiblesse ! Pourquoi lui, qui avait œuvré pour la gloire de son Clan !! Pourquoi tant de malchance, de malheur à cause d’un simple coup de poing !! Son dangeon brisé ?? Plutôt ses os broyés et ses yeux éborgnés plutôt que de perdre ses capacités innées !! Son désespoir se métamorphosa en courroux, et ses mots frappèrent les murets qui encerclaient la cour réservée à l’entraînement des jeunes recrues.

~ QUOI !! Moi, je devrais rester à ce niveau ?! Alors que je suis destiné à redresser mon Clan et à m’élever à travers les combats ! Pourquoi fallait-il que cela tombe sur moi ! Et ils pensent que je vais me contenter de cet état de fait, et progresser comme un merdeux ?!?

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] 5126286225


L’état misérable dans lequel il se trouvait le rendait certes vulnérable sur bien des plans, mais certaines choses ne l’avaient pas quitté. Et parmi ces choses, l’une d’entre elles était son bien le plus précieux … . Son expérience sur le champ de bataille. Après plus de trente années passées sur les différents lieux d’affrontement, notre homme à la force d’un adulte amplement entraîné aux conditions les plus denses était toujours capable de quelque miracle ; et ce, malgré son handicap !
Tournant violemment les talons, il fit volte-face à ce sentiment dérangeant dans son dos. Un ensemble de quatre kunaïs accompagna la lancée, et plongea sur la cible qui venait de faire irruption sur la scène. Façon tout à fait charmante d’accueillir les gens du Village, mais que voulez-vous : notre ami n’était pas d’humeur à avoir de compagnie indésirable.

~ Qu'est ce que c'est ! Qui est là ! Pointez vous vite, sinon je ne réponds de rien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] EmptyDim 28 Juil 2013 - 4:20

Comme souvent lorsque je n'ai rien à faire, je me promène et déambule dans tout Kiri à la recherche d'un passe temps. En règles générales, cela se termine ou bien par une petite visite chez un ami quelconque ou bien au terrain d'entraînement. En effet, il y a des choses en ce bas monde que j'apprécie plus que tout et parmi elles il y a notamment le fait de pouvoir observer les jeunes pousses du village s'exercer. À défaut d'être moi-même un bosseur invétéré, je prends plaisir à voir les autres souffrir et donner leur maximum. Par ailleurs, j'aime le cadre qu'offre le terrain d'entraînement de Kiri. Je peux aisément rester des heures entières près d'un arbre ou bien encore flâner autour d'un lac tout en jetant un petit coup d’œil ci et là aux genins du coin. En entrant dans la zone destinée à l'entraînement, j'entends quelqu'un brailler. À sa voix, je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse d'un jeune homme. Assez intrigué, je prends la direction menant là d'où les bruits proviennent. Certes la curiosité est un vilain défaut mais je ne peux rien y faire. Lorsque je n'ai rien de mieux à faire, je me laisse très vite emporter. Un bruit suspect ? Il faut que j'aille voir, ça peut toujours être drôle. Et il se trouve que dans le cas présent, ça l'était. Effectivement, je me retrouve devant un vioque aigri me demandant qui suis-je et ce que je fais là. Olà bambino, calme toi ai-je eu envie de lui répondre sur le coup. Sortant de ma « cachette » – en supposant que l'on puisse appeler cela ainsi –, je lève très légèrement les bras comme pour signaler mes intentions pacifiques.  
    « C'est moi. »

On ne s'est jamais vu mais je suppose que ces quelques suffiront à le calmer. En outre, quand on y pense, s'il est vrai que je ne connais cet homme ni d'Eve ni d'Adam, il est faux de penser qu'il en est de même pour lui. En effet, il est fort probable que le vioque me connaisse, ne serait-ce que de nom. À ce titre, il ne devrait pas mettre à exécution sa menace. Si tel est le cas, je pourrais toujours me débrouiller pour maîtriser ses ardeurs cependant cela me gênerait grandement d'avoir à faire ça. Je ne suis pas le genre d'homme à taper un vieux, ah ah.
    « Je vous ai entendu crier... Vous êtes ? En tout cas c'est la première fois que je vois ça... »

« Que je vois ça » ; je parle de lui comme d'un animal. Ma manière de faire est maladroite mais que voulez-vous, j'ai tendance à parler comme je pense et je ne suis pas réputé pour être quelqu'un de tendre voyez-vous. Histoire d'expliciter un minimum ma pensée, je reprends mon propos :
    « Je veux dire par là que c'est la première fois que je vois un homme de votre âge vous entraîner dans ce genre de zones, celles réservées aux bas gradés. C'est marrant. »

Marrant … Pour moi, ça l'est, ça c'est sûr. Mais pour lui en revanche, je me permets d'émettre un bémol. Je me demande comment il a fait pour rester bas gradé à son âge. Si ça se trouve, ce garçon est tout simplement mauvais. Après tout, j'ai déjà bien rencontré un homme de trente sept ans – un certain Hojo – être genin et complètement mauvais dans tout ce qui touche de près ou de loin aux arts shinobi. Heureusement pour lui, en ce qui le concerne, je l'ai pris sous mon aile et lui ai enseigné les bases. Car qu'on se le dise, à une époque, il avait beau être genin, cela ne l'empêchait pas de se faire tabasser par des petits délinquants de vingt ans ses cadets. Quoiqu'il en je vais éviter de lancer une énième pique à mon interlocuteur.
    « Heureux de te rencontrer dans tous les cas, Kitase Shinichi, enchanté. Vous êtes ?  »

Il me connaissait sûrement comme dit précédemment mais me présenter me permet habilement de lui demander ses noms et prénoms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] EmptyLun 29 Juil 2013 - 7:35


Le personnage qui fit irruption sur cette scène n’était certainement pas un gars lambda. Il avait figuré comme les personnes les plus illustres de l’histoire du Village ; et pour Kakeshuou Samui, qui avait assisté à cette naissance et à l’évolution du bébé, il ne savait que trop bien à quoi s’en tenir. Si jusque là, la rage l’avait emporté sur son comportement, il était désormais temps de se contenir. Même avec ses forces et son talent retrouvé, il n’était pas encore de taille à affronter ce genre d’individu.
Aussi, malgré l’agression ouverte lancée à l’encontre du visiteur, notre Lion des Neiges rassemblait maintenant son corps et se tenait droit. Observant celui qui venait l’interrompre, il préférait faire attention aux mots qu’on lui adressait. Un homme de son âge ? C’est clair qu’il avait dépassé l’adolescence. Il avait entamé la cinquantaine voila trois ans. Ses cheveux avaient revêtus leur couleur d’hiver, et ce pour toujours. Son corps avait conservé les marques de son passé, les cicatrices de sa progression, et les traits de son caractère. L’adolescent, devenu adulte, s’en était retrouvé renforcé, plus puissant que jamais et toujours en proie à évoluer encore et encore. « L’homme de cet âge » n’était donc pas un moins-que-rien, bien au contraire. Il était l’archétype du shinobi en progrès, cherchant toujours à viser plus haut, plus loin. Jusqu’à ce que la malchance le frappe.

Marrant ?! A ces mots, la température grimpa en un instant. Un contraste profond pour un homme qui manipule la glace. Le poing se ferma, prêt à se jeter en avant et à envoyer valdinguer quiconque se moquerait de lui. Le destin était assez capricieux à son encontre : pas besoin d’en rajouter ! Ses traits se durcirent, son regard se fit moins accueillant. Ce jeune homme était certainement plus puissant que lui, il n’en restait pas moins un gringalet pour lui : il avait plus du double de son âge, et certainement autant en expérience. Si celui qui occupait l’important poste de Chef des Épéistes avait du en vivre des pas mal, Kakeshuou de son côté avait vécu la guerre entre Clans pendant toute sa jeunesse.
Du calme. Respirer. Ne pas tomber dans la colère. Cela ne mènera à rien de bon. Passons. L’individu vint à se présenter concrètement. Et attendait en retour une démonstration semblable. La conversation fut rapidement reprise : à peine Shinichi avait-il fini de s’introduire convenablement que notre Genin prenait le contrôle de la discussion.

~ Je sais bien qui vous êtes, Nidaime. Ne pas vous connaître alors que j’étais là lors des premiers jours du village serait une hérésie, pour un ancien de Kirigakure comme moi … . Je suis bien au courant de votre parcours sans tâche, même si j’ignore comment vous êtes descendus du pouvoir pour notre actuel Mizukage … .

Posant son dos contre l’arbre qu’il avait jusque là tailladé, son regard repartit pendant un temps dans le passé. A cette époque, il avait été plus concentré autour de la conquête du Pays de la Neige, puis pour la bataille de Haï no Kuni. Certaines étapes de l’histoire de Kirigakure no Sato lui avaient échappés. Il restait rationnel : il s’était toujours concentré sur lui, ainsi que sur son Clan. Sans vraiment chercher à comprendre le reste, qu’il s’agisse du contexte ou de la politique : tant que l’ensemble servait ses intérêts, cela lui convenait sans problèmes.
Mais dernièrement, les choses ne pouvaient aller que de mal en pis. Après son handicap, être obligé de tout reprendre à zéro était la pire des plaies. Et si les plus hauts gradés, qu’il avait connus et observés, ne le voyaient aujourd’hui qu’avec mépris, il gravirait les sommets pour leur renvoyer. Celui-là voulait son identité ? Et une fois qu’il l’aurait, se moquerait-il de nouveau ?

~ Je suis Kakeshuou, du Clan Samui. Et il y a encore quelques semaines, j’étais Chuunin. Lors de la bataille sur Haï no Kuni, mon dangeon a été brisé … . J’ai perdu presque l’intégralité de mes capacités, et on m’a rétrogradé au rang de Genin. Je suis ici pour faire le constat de mon impuissance. Satisfait du spectacle, je présume ?

On ne peut s’attendre à de la sympathie de la part de quelqu’un qui a tant perdu. Si certains perdent des membres, et d’autres se trouvent traumatisés par la guerre, tous ces gars-là n’avaient pas eu le malheur de perdre tout le reste. Aussi, lorsque l’on subit un tel choc, aucune surprise à ce que l’on devienne un point paranoïaque … .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] EmptySam 3 Aoû 2013 - 3:35

Selon ses dires, l'homme me connaît bien puisqu'il est un ancien du village. Du moins « ancien » … C'est peu dire. En effet, il serait présent à Kiri depuis le première jour. Je devine là qu'il a dû faire parti de ces personnes ayant aidé le Shodaime Mizukage, Samui Mahan, à créer le village de la brume. Pour cette raison et parce qu'il semble être informé, mon interlocuteur sait tout de moi, ou presque. Le vioque ne semble pas connaître les raisons qui m'ont poussées à abandonner mon poste de Kage. Pourtant, je ne crois pas avoir fait de cela un secret d'état, non ? Hum. Ne souhaitant pas m'étaler sur ce sujet, je ne dis rien dans un premier temps et laisse couler. Si cela l'intéresse véritablement de connaître le pourquoi du comment alors il me posera la question explicitement. En attendant, je préfère que l'on vrille sur un autre sujet, quelque chose de moins lourd, de moins personnel, quelque chose qui me concerne moins en somme. Et quoi de mieux pour cela que de parler de lui, de mon interlocuteur, de ce vieil homme que je ne connais en rien. Il se présente et m'explique faire parti de l'illustre clan des Samui, ce qui explique pourquoi il sait tout sur tout à propos de Kiri.

D'après ce qu'il me dit, il y a quelques semaines encore, il était un ninja de niveau moyen mais a perdu grand nombre de ses aptitudes à cause d'un accident sur l'île de la cendre. Le voilà donc donc genin désormais. Être réduit au rang le plus bas de la hiérarchie... Ce doit être difficile, surtout quand on a son âge et son expérience. Bon après qu'on se le dise, il n'était pas non plus jonin ou sennin, de fait le fossé entre son ancien grade et l'actuel n'est pas si grand mais tout de même ; la rétrogradation a toujours quelque chose de gênant voire de terriblement humiliant. D'autant que le bougre est un Samui et les membres de ce clan sont connus pour être de fiers guerriers. Ah ah. Je ne sais pas si, comme il l'a lui même bien dit, « je suis satisfait du spectacle » mais la scène a un petit côté théâtrale qui m'amuse. Cela m'amuse et cela me désole par la même occasion car j'ai connu ça moi aussi. Je sais que j'ai dit ne pas vouloir parler de cela quelques temps auparavant mais puisque la situation s'y prête, je suppose que c'est le moment de lui apprendre deux ou trois choses me concernant. En un sens, il a vidé son sac, il est donc logique que je fasse de même.
    « Satisfait, je ne sais pas. En tout cas, sache que j'ai connu ça moi aussi. Tu voulais savoir pourquoi j'ai quitté le poste de Kage au profit du Ryuzoji ? Et bien c'est car j'ai été malade pendant pas mal de temps. Mes membres se sont tétanisés, j'ai été victime de paralysie pendant un long moment et je n'ai pas pu assurer mes fonctions. Lorsque j'ai été guéri, j'ai préféré laisser la place au régent et à mon ami. Il est ainsi devenu le Sandaime. Moi, j'ai pu reprendre l'exercice et la vie de shinobi. Cela a pris du temps. »

« Cela a pris du temps » ... Très peu de temps à vrai dire puisqu'en à peine quelques semaines j'avais retrouvé mon meilleur niveau mais le fait est que je suis passé par là moi aussi. Devoir se remettre aux petites tâches, exécuter les missions de bas rang pour prouver que l'on est bien à la hauteur etc. Ça n'a rien de très plaisant, je peux le comprendre, surtout quand on a son âge et son expérience.
    « M'enfin. Tu as encore tes deux bras et tes deux jambes, tes talents devraient donc rapidement te revenir. Puis, si tu as besoin d'aide, je peux toujours essayer de t'aider, si tu veux de mon aide bien sûr. »

Ça c'est moins sûr. Je vois mal un vieux Samui un peu rabougris accepter l'aide d'un jeunot et ce, quand bien même ce dernier a été Kage. Quoiqu'il en soit, je propose, Kakeshuou fait ce qu'il veut ensuite. Il peut aussi bien accepter que m'envoyer bouler ou bien simplement refuser poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] EmptyDim 4 Aoû 2013 - 5:15


Une réponse tardive à la détente, une explication longue comme le bras, une proposition des plus … gênantes. Face à la réponse lancée par son interlocuteur, Kakeshuou Samui restait de marbre. Ses yeux maintenaient la confrontation avec celui qui avait occupé le poste de Nidaïme Mizukage. Qu’il lui serve de mentor ? La suggestion ne pouvait être qu’alléchante ! Qui aurait refusé une telle proposition : d’être guidé, enseigné et encadré par l’un des shinobis les plus réputés de l’histoire du monde. Il ne faut pas voir dans l’histoire des successions politiques la nécessité d’un leader. Ces derniers étaient sélectionnés dans une procédure des plus complexes, devant rassembler savoir, techniques, ouverture d’esprit, diplomatie. Réunion en grande pompe d’un ensemble de qualités difficiles chez un seul être. S’ils avaient été que trois à prétendre à ce titre, nulle surprise à ce qu’ils figurent parmi les meilleurs. Peu surprenant également de savoir que parmi eux, le meilleur d’entre eux ait appartenu à l’un des Clans les plus puissants et les plus anciens du Pays de l’Eau : Samui Mahan, être supérieur, avec qui il avait livré bataille contre le Sanbi, et qui s’était dressé comme chef du village ninja nouvellement bâti. Recevoir une offre de son successeur était donc bien plus qu’une bénédiction.

Mais il ne faut pas imaginer avoir affaire à un être simplet. Car notre membre du Clan Samui est tout sauf simplet. Certains le décriraient comme froids, d’autres comme soupe au lait. Soyons honnêtes : son nouvel handicap n’avait en rien changé sa nature. Il était devenu plus méfiant, plus parano, plus médisant. Mais ce côté désinvolte, rejetant autrui hormis son Clan, était l’un des traits qui le caractérisait sans faute. Aussi, adossé contre son arbre depuis un moment, la première réaction visible sur le visage de notre quinquagénaire était un sourire narquois, presque méprisant. Une situation identique ? De l’aide ? Pas de doute ; même si l’offre était naïve – et peut-être sincère, il n’en restait pas moins qu’elle avait l’effet d’un pic dans le cœur de notre homme. Jamais il n’avait entendu pareille baliverne ! Lui, avoir besoin de soutien !? L’ancien Nidaïme était bien là pour savourer le spectacle ; cela se ferait à son encontre.

~ Dans une situation semblable ? Mon dangeon a été brisé, je ne produis plus assez de chakra pour mes meilleures techniques ! Peu importe l’entraînement, je resterai affaibli pendant longtemps, malgré tous les efforts que je suis déterminé à donner !


Ces mots emprunts de colère ne cachaient pas le dédain qui se dessinait désormais sur les traits du rétrogradé. Son interlocuteur avait beau lui être supérieur, il restait quand même un gamin. Un homme qui s’était hissé au plus haut avant de retomber. Mais rien ne les associait : lui cherchait à se dépasser, et à atteindre le sommet. Cet homme-là avait atteint le sommet, mais au lieu de profiter de la vue et de proclamer sa puissance, avait préféré la passer à … son ami ?! Depuis quand politiques, puissance et amitié vont-elles ensemble ? Voulait-il mener le pays à sa perte ?? Non pas que cela l’attristait, car c’était sous le règne de ce Troisième Kage que le village caché de la Brume connaîtrait bientôt sa phase la plus sombre. Mais trop de choses les différenciaient. De plus … .
S’étant détaché de son arbre, les bras croisés, Kakeshuou approchait maintenant de Shinichi. Son regard le montrait presque supérieur à tout ce qui l’entourait. S’il méritait le respect en tant qu’aîné, il n’était pas garanti que son attitude lui attirerait les faveurs d’autrui, encore moins des hauts gradés. Après quelques pas, les deux personnages étaient proches l’un de l’autre : légèrement plus grand, l’air peut-être plus hautain, l’alliance de ces deux personnages donnait un paysage très noble, empli de fierté. Malgré leur différence, l’histoire mais aussi le physique rassemblait en un sens ces deux hommes. Mais l’un d’entre eux ne souhaitait pas qu’il en soit ainsi.

~ J’avoue que votre offre est des plus intéressantes. Mais seriez-vous prêt à entraîner celui qui vous a désigné il y a longtemps comme cible à abattre ? Du temps de Mahan-Sama, je savais que vous représenteriez une menace pour mon Clan. Une fois le Shodaime parti, vous avez pris sa place. J’ai toujours souhaité vous dépasser, et rendre la place qui revient naturellement aux Miens.

Tournant de quelques pas autour de sa « cible », Kakeshuou Samui analysait avec intérêt les réactions de celui qui était venu le chercher. Quelle serait sa réaction, face à cette nouvelle ? Notre nouveau Genin ne se mettait-il pas en danger, en déclarant aussi ouvertement son hostilité ? Peu importe ; il était surtout curieux de savoir jusqu’où sa personnalité serait acceptée par son entourage et par le village. Personnalité qu’il ne changerait pas d’un yota ; autant vous prévenir.

~ Alors, souhaitez-vous maintenir cette offre ? Il serait fâcheux que cela ne vienne jouer un jour contre vous ! …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Du grabuge au terrain d'entraînement ? [PV Kitase Shinichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-