N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMer 24 Juil 2013 - 19:10

    « En fait, t'as pensé à libérer ton disciple ?
    ▬ Ah ? Euh … Ah oui c'est vrai … Merde. »

Il est en prison depuis à peu près trois semaines le bougre. Qui sait, c'est peut-être le bon moment pour décider de le libérer. Après tout il a dû comprendre avec le temps et la souffrance. Car nul ne doute que ce fumier de merde a souffert ! J'espère qu'il a mangé des coups de fouets par centaine. Avec un peu de chance, on lui a aussi brûlé les parties génitales ! Ce petit rat ne mérite que de souffrir de toute façon compte tenu de ce qu'il m'a fait auparavant. Franchement, vous avez vu ce qu'il a fait et sur quel ton il m'avait parlé ? En y réfléchissant bien je ne sais pas si je vais le libérer maintenant … Quoi ? Comment ça j'avais dis qu'il serait sûrement libre au bout de deux semaines ? Bon. Okay d'accord, je m'en vais rendre sa liberté à ce gueux. Mais je ne compte pas lui rendre visite seul, ô ça non ; je vais y aller avec Aoji afin de le narguer comme jamais. Il voulait jouer au preux chevalier et pensait l'aider en m'insultant et bien je vais lui montrer à quel point la Kaguya pour laquelle il s'était battue se moque de son malheur et de sa souffrance. Certes je conçois que ce n'est pas une bonne chose pour la cohésion de l'équipe que de procéder ainsi mais je m'en fiche un peu à vrai dire. De toute façon j'ai cru comprendre qu'ils se haïssaient alors au final je risque juste d'aggraver une situation déjà bien dramatique. Après avoir retrouvé Aoji – à qui j'avais donné un rendez-vous un peu plus tôt – nous nous dirigeons vers la prison.
    « Je te rappelle que nous rendons visite à un prisonnier très dangereux ! Il se peut qu'il ait envie de nous manger ou autre hein, donc fais attention. Si tu vois qu'il a un comportement hostile, tu auras le droit de le punir corporellement. En ce qui me concerne, je ne vais pas me gêner s'il me gave. Ce n'est qu'après avoir jugé de son état mental que nous pourrons EVENTUELLEMENT, et j'insiste sur l’éventuellement, le faire sortir de là. D'accord ? Ah, le taulard en question, c'est Shord.  »

Elle devait déjà le savoir mais ce n'est pas grave, je lui reprécise cela au cas où. Nous marchons ensemble afin de rendre visite au pauvre Kyu. Une fois entré dans le QG du Misuto où se trouvent toutes les geôles, nous avançons à travers les couloirs mal éclairés et arrivons enfin à proximité de la cellule où se trouve mon disciple. Ce dernier ne nous voit pas encore – nous ne sommes pas encore devant lui – et ne peut théoriquement pas nous entendre. Je profite de ces instants de tranquillité pour donner mes dernières instructions à la Kaguya.
    « N'oublie pas hein. S'il bouge trop ou s'il est menaçant : YATTAAAAAAAAH. Coup de fouet dans le dent ! Pas de pitié pour les criminels. Les criminels, on les tape ! On les fouette, on les mange même s'il faut... Enfin peut-être pas quand même mais tu m'as compris. »

Sur ces paroles éclairées, je m'avance et salue Shord.
    « Salutations Shordinounet. Beau séjour en taule ? Tu trouves pas que les lieux sont agréables ? T'as bien été fouetté tout les jours j'espère ? »

Ça, c'est de la provocation comme on en voit rarement de nos jours. Je me tourne vers Aoji et pointe du doigt l'énergumène tout en expliquant
    « Regarde le grand pas beau. Il est moche hein ? Il est dangereux en plus. Tu penses qu'on doit le libérer ? Personnellement j'ai un gros doute. Un gros doute. »

J'ai bien envie de le laisser une semaine de plus. Pourquoi donc ? J'sais pas. Just for fun comme diraient nos amis anglo-saxons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyJeu 25 Juil 2013 - 20:40

La prison c'est mal, on enferme des gens pas vraiment bien et pour un ninja ce n'est pas le top, surtout quand l'on a rien fait de vraiment mal. Avant de vous expliquer à quel point les prisons de Kiri ont une sale de torture vraiment efficace, je vais vous présenter mon compagnon de chambre, Bernardo. Comme le forum le demande je vais faire une description physique mentale et historique pour être dans les règles.

Description physique : Bernardo est un homme de grande corpulence, autant dire que le sport n'est pas ce qui le caractérise le plus, pourtant quand il vous fait une prise au sol, impossible de vous en sortir, ben ouais 175 kilo c'est dure à soulever. Après avoir donné la quantité de kilo qu'il fait, je passe à sa taille, treize centimètre debout et assis, heu mince désolé il est nudiste donc difficile de ne pas passer un coup d'œil rapide, disons un mètre quarante, en gros, une vrais boule humaine, comme quoi les prisons de Kiri on leur quota d'Akimishi. Toujours tout nue ou avec toujours la même veste depuis dix-neuf cent trois. Je ne vous parle pas de l'odeur du mec, autant que sa couleur de peau passant du marron au vert, l'odeur d'un vieux fromage coulant, comme dis dans mon jargon, sa sans le Merwall. En gros un vrai Math-tu-vue

Description Mental : Ben Autant, globaliser les choses. Comme Yuki dit il faut se diversifier, ben lui il ne Rp pas qu'avec des mecs, mais plutôt mate que des mecs, dans un sens c'est une prison et donc il n'a guère le choix, mais dans son cas, ça ne semble pas être une chose gênante. Autant qu'il est gros et petit, ne vous fier pas à son physique répugnant, il en reste un homme très rapide, premier sous la douche, premier aussi derrière celui qui fait tomber ça savonnette. Par chance, j'ai cédé à la tentation de prendre un gant, plus malléable.

Pour l'histoire, je ne préfère pas passer dessus pour cause d'avertissement qui serait vraiment justifié. Bon en tout cas par change j'ai réussi entre mes poses de séances de massage à la pince et à l'étendeure de bras d'esquiver les coups sous la ceinture. Encore cela passe, mais je ne vous parle pas des séances de torture que j'ai dû subir. La plume sous le pied, les blagues à deux francs et je vous passe le pire, vous voulez savoir ? Bon, ok je vous le dis, on m'a montré une photo de Shinishi nue comme un vers. Autant dire que la vision est atroce. Non je blague j'ai reçu un traitement digne des infiltrés de Kiri, aiguille sous les ongles, brulure au fer, violant coup dans l'estomac, coup d'électricité dans le corps. Autant dire toutes une panoplie de tests assez loufoque. Mon colocataire de cellule me faisant un clin d'œil accompagné de trois autres personnes ressemblant à ses doubles, je commence à prédire le pire, quand d'un coup :

Kyu Shord tu viens avec moi t'as de la visite.

Sauvé, mais pour combien de temps. Ça sent le troll à plein nez, ce qui fut le cas. A peine visible, voilà que le lutin pervers se mets à se foutre de ma gueule. La prison, un lieu agréable. Et pour réponse, oui j'ai était bien fouetté mon salo. Pas beau, bon j'avoue que j'ai une tête de déterrer. Manger des pains rassis n'est pas vraiment bon pour la santé :

Salut, salut.

Pensé : fuck Shinishi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyVen 26 Juil 2013 - 4:42


Pauvre Shord, il avait fini en taule, pourquoi au juste ? De ce que je savais, une histoire de manquement de respect à son Senseï… Shinichi quoi ! Face à cette nouvelle qui arrivait dix ans plus tard, je restais perplexe, moi aussi j’avais abusé des mots… mais j’avais seulement finie virée de l’équipe, pour être reprise. Je sentais maintenant un certain piston pour le coup et malgré tout le malheur que mangeait mon ami Shord, j’étais égoïstement comblée par ce pseudo favoritisme… A la garce ! On ne se refait pas. Ainsi quand notre mentor m’avait donné rendez-vous pour aller voir le Kyu, il va de soi que je ne m’étais pas faite prier, pour cause, ce rat me manquait et je comptais bien l’aider sans trop que ça se remarque. Déjà, ma première impression, Shinichi n’avait aucune envie de le faire sortir, ça se sentait, mais vraiment, face à ses dires, je restais perplexe, ce qu’il pouvait être mauvais celui-ci quand même. Sans broncher plus que ça, pour éviter de l’énerver et gâcher les chances de Shord, je lui emboitais le pas en me contentant d’hocher de la tête à chacune de ses paroles. Ouais, ouais, cause toujours quoi !

Bien assez tôt je découvrais les geôles de Kiri et la zone vraiment très glauque ne me rassurait pas sur la condition de vie qu’avait subi le Kyu, franchement, pour le coup le noble lutin, avait eu la noblesse mauvaise de l’abus de pouvoir hein… Bref, je me gardais de lui faire part de ma pensée et quand enfin le Kyu se présentait devant nous, je n’en avais plus rien à faire de ce que mon mentor était en train de raconter, ma première réaction fut d’exploser de rire…

=|-Salut coép ! Alors cette colonie de vacances, c’était bien ?

Mon sourire était en coin, je lui faisais un clin d’œil, le pauvre franchement, j’en voulais à ce rat pour être rentrer dans mon équipe, mais justement,  c’était lui ici aujourd’hui pour avoir défendu ma place. Complexe, encore une preuve de mon égoïsme, pourtant aujourd’hui j’allais lui rendre la pareille en le soutenant, mais de façon trop flagrante aussi, sans quoi Shinichi allait le laisser ici plus longtemps pour le faire chier.  Il allait falloir la jouer fine, très fine, pour commencer faire comprendre à Shord que j’étais de son côté tout en restant dans le jeu de Shinichi, mais moi et la finesse…

=|-M’oui, mais bon Senseï, difficile de dire si ici il le traite suffisamment bien, pour être sûr, on devrait le faire sortir de là pour nous en occuper nous-même, je ne serais pas contre un esclave soumis à cause d’une période de probation…. Genre première connerie on le renvoi ici finir sa peine… Qu’en dis-tu Senseï chewii ?

Sur ce point très intéressant, je sortais ma surprise pour mon coéquipier, des oranges bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyVen 26 Juil 2013 - 15:27

Shinishi, Aoji. Voilà nos deux phénomènes qui arrivent pour s’amuser à m’enquiquiner. Enfin c’est ce que je pensais, mais Aoji semble ne pas être aussi motivé que Shinishi pour cette attraction. Connaissant les bestioles si ça continue comme cela, se ne sera pas mon dernier jours dans la prison et je vous jure que je n’ai pas vraiment envie de retourner voir Bernardo. Lançant un regard a ses deux phénomènes, je me force à ne rien dire, quand après une petite vanne à deux franc de la part de la miss, elle m’offre des oranges. Quelle belle marque de foutage de gueule oui, je veux de la viande de la viande. Bon j’avoue que ça me changera déjà du pain vert que je mange en ce moment. Pourtant je devais garder tous mes atouts pour sortir intacte. La remerciant, je me mets à éplucher une orange, puis cela fait, je la balance droit dans la tronche de la miss. Voilà une chose qui va bien l’énerver. Parfait maintenant au moins j’aurais plus de chance de sortir d’ici, car le plant que Shinishi avait étant de m’emmerder le plus possible avant de me faire sortir, donc mon action est faire pour que je sorte sans accroc. Snif mon orange, heureusement qu’au moins j’en ai une autre pour rendre heureux mon estomac. Que nini ouai, Sortant de nul par, un garde pris à avec au moins une vitesse dépassant celle de la lumière mon orange :

Confisqué, on ne sait pas ce qui peux se cacher dedant.

Blaser, voilà que maintenant je n’ai même pas pue manger un fruit. Je me mets à dire :

Vous êtes là pour me libérer ou pour regarder l’animal dans sa cage ?

Question conne vue que je suis quasi certain de savoir que c’est pour me sortir d’ici, mais qu’ils vont en profiter pour m’emmerder. A tous les coups, il va inventer un truc du genre. « Nous somme la pour évaluer l’amélioration de ton comportement de délinquant, mais la personnellement, je commence déjà à être déçue » Enfin je verrais bien ce que ça donne hein ? Bon ce n’est pas tout mais voilà, j’ai du pain sur la planche. Ha non c’est vrais, je suis en prison et plus le temps passé ici n’est longue. Bon j’ai de temps à passer avec des meurtriers ou des pédophiles. Puis entendre sans arrêt « Hé mec, tu sais pour se faire respecter ici, faut se faire enculer hein, donc prépare toi, Ok. » Non mais il est malade se mec, beaucoup pense que ce genre de phrase va me faire baisser mon froque. Ils sont malades je garde mon pantalon le jour, la nuit, pendant les repas, pendant la douche, toujours j’aurais un pantalon sur moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptySam 27 Juil 2013 - 6:05

Aoji souhaite que nous le libérions dans un premier temps puis que nous jugions de son état mental par la suite. Sur ce point là je ne suis pas d'accord. J'apprécie mon élève mais les règles sont les règles, et je les lui fait bien comprendre avant que nous allions voir Shord.
    « Nah nah nah nah nah ! C'est trop risqué. Beaucoup trop risqué. On va faire comme j'ai dit d'accord Ao « chewiie » ? Tu sais, c'est sûrement la première fois que tu viens ici mais les gens sont vraiment dangereux dans ces prisons. De plus, ils n'ont pas mangés depuis longtemps, la faim peut donc leur faire perdre les pédales. Qui sait, il va peut-être me sauter dessus pour me manger un bras ou une mèche de cheveux. D'ailleurs quand j'y pense j'ai jamais goûté aux mèches de cheveux... Je me demande quel goût ça a.  »

C'est sur cette réflexion d'une intelligence sans fond que nous allons voir le Kyu. Il a l'air bien mal en point. Aoji tente de lui donner un fruit afin de lui redonner meilleur mine mais le garde de prison n'est pas du même avis et confisque l'agrume. Il n'a pas tort en un sens. Qui sait à l'intérieur il y a peut-être un message secret ou bien une lame de rasoir afin de l'aider à mettre fin à ses jours ou bien à s'enfuir ! Il faut bien se mettre à l'esprit que la prison n'est en rien le club Med. Là-bas, il n'y a ni le droit aux visites – sauf lorsqu'un haut gradé le requiert – ni le droit aux lettres ou aux échanges diverses et variées : C'est la taule quoi. Shord poursuit et demande si nous sommes là pour l'aider à sortir de là où juste pour le regarder souffrir comme le vieux rat qu'il est. À cela je ne sais trop quoi répondre. Autant être franc, oui, nous allons sûrement le faire sortir de là. Mais d'un côté je ne souhaite pas qu'il croit avoir gagné. Le chemin vers la sortie est encore long et c'est moi et moi seul qui détiens les clés pouvant ouvrir sa cage. Du coup après m'être tâté un bon moment je réponds très sobrement par :
    « Nous sommes là pour évaluer l’amélioration de ton comportement de délinquant, mais la personnellement, je commence déjà à être déçu. Tu pourrais faire plus d'effort, saluer en des termes plus élogieux qu'un simple « Salut » ton maître que tu aimes tant et ta partenaire, tu ne crois pas ? Bref, je note que niveau politesse, il y a des progrès à faire. Fais attention Shord, c'est un examen que je te fais passer là et tu as déjà une faute. Tu sais à partir de cinq fautes, je crois que tu peux songer à rester en taule pour encore deux semaines ! Voire trois si j'oublie encore une fois de venir te rendre visite.  »

Il a peut-être perdu la notion du temps mais en fait, j'aurais dû venir un peu plus tôt lui rendre visite. Quoiqu'il en soit, je souris à cet abruti tout en espérant qu'il souffre, qu'il rage, qu'il veuille ma peau même ! Avec un peu de chance, il m'insultera à nouveau et cela me donnera une bonne raison de le laisser en croupir en geôle. En effet, je n'aurais qu'à dire ceci : « Omg ! Report pour insulte, comportement négatif ! C'est une faute éliminatoire, un peu comme lorsque tu accélères dans un virage avec une voiture, tu as perdu Shord ! »
    « Bon à part ça, quoi de neuf ? Tu te souviens de nous, de moi, d'elle, d'Anabi qui, comme à son habitude, n'est pas là ? Tu te souviens aussi pourquoi tu es ici ? J'espère que tu regrettes, hein. »  »

… Ce foutage de gueule, c'est presque criminel. Cela-dit, mes premières questions sont très sérieuses. Vu le temps qu'il a passé ici et les épreuves qu'il a enduré, je souhaite voir s'il a encore toute sa tête et se souvient de ces choses là. Remarquez, s'il ne se souvient plus d'Anabi ce n'est pas un drame, même moi je l'oublie celle-là tellement son activité transcende celle des autres. Mauvaise langue moi ? Nah. Voyons, je ne suis pas DU TOUT comme ça vous le savez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyDim 28 Juil 2013 - 4:30


Mais cette enflure ! J’avais pitié pour Shord, mais clairement, le pauvre ! Nan je déconne, au fond je jubilais, bien qu’un poil compatissante, quelle sadique je faisais et tandis que mon orange se faisait rembarrer, il était temps d’entrer dans le jeu. Cela en espérant limiter la casse pour Shord, mais pas sans me priver de le rendre chèvre non plus, oui je suis une garce et après ? Probablement le « Ao chewii » qui m’avait fait tourner la tête… Quoi ce n’était pas une excuse ? Pourquoi pas !

=|-Ouep ! Et pour vérifier la notion du temps et ta mémoire, on va te poser quelques questions aussi, mais avant raconte-moi ce qui s’est passé ici !

Littéralement, je poussais Shinichi pour faire face à mon coéquipier armée d’un sourire et un clin d’œil plus tard je le sentais pas franchement très réceptif le pauvre, il était pâle comme un cadavre et totalement blasé, qu’avait-il fait à mon Shordinet. La situation me paraissait assez urgente pour justifier mon action suivante, qui aurait cru !

=|-Senseï, les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures, ce n’est pas comme si il y avait mort d’homme toute façon qui te respecte dans notre team hein ? Encore que c’est ta faute, pourquoi tu m’as viré toi aussi, c’est la preuve que l’on se soutient entre coéquipier, tu devrais être content donc ce bon point, lui refile des points, dans nos comptes nous sommes en positif !

J’allais morfler sûre ! Mais quoi de mieux que de détourner l’attention d’envers Shord pour le faire sortir de là ! Ce n’était peut-être pas la meilleure des stratégies en revanche, mais cela, seul l’avenir nous le dirait, un qui allait nous tomber dessus très vite, soit, diversion « ninjahhh » dans ce cas !

=|-Sinon pour Anabi Senseï, elle abuse elle aussi, tu devrais être plus ferme, regarde, on la voit jamais et tu dis rien, c’est la fête sérieux ! Et après tu t’abats sur nous pour trois fois rien, c’est limite de l’abus de pouvoir !

Ouais bon, ça c’était peut-être en trop… Diversion… Non… ? Si… Une idée vite ! J’ai !

=|-Puis, regarde la tête de Shord, je croyais que ton rôle était de nous protéger, tu dois faire quelque chose, il a assez morflé là non.

Clairement j’avais l’impression qu’il allait passer de l’autre côté avec quelque jour de plus, c’était là que je me rendais compte à quel point j’avais été veinarde, pire que je me sentais chouchouter pour le coup, probablement pour cela aussi que mon soutien pour mon coép s’était attisé. Méfiante alors je lançais un regard au vieux rat et s’il avait calculé son coup justement, parce que là je savais pourquoi il m’avait emmené , l’air de dire à Shord qu’il m’avait défendu pour rien… Soit il voulait encore plus nous diviser, soit il voulait nous souder… Ouais non, Il voulait nous faire entrer en guerre , on parlait  Shinichi après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyDim 28 Juil 2013 - 15:47

Prison quand tu nous tien. Ben souvent tu nous tien pour un moment. Enfin sur le coup j’ai peut-être une code de sortit pour quitter les lieux sans attendre. Ben déjà que je fais plus que le temps prévus donc, je n’ai pas envie de croupier ici pendant des années non plus. Triste mais réelle, voilà les questions qui fâches. Se demandant comment mon état mental va, il se met à demander si je me rappel d’eux et de si maintenant je regrette d’avoir agie comme j’ai fait. Regretter, bon je ne suis pas assez fort pour pouvoir l’étrangler et de toute façon je suis en prison et pas eux, donc je ne peux rien faire. Je le regarde puis répond :

Regretter. Oui je regrette.

D’avoir gaspillé un si bon gâteau, pour cela je regrette, mais pas pour le fait d’avoir tenté de lui foutre sur la tronche à ça jamais je ne le regretterais. Enfin il me faut rester digne l’examen va bientôt passer et cette fois je veux tenter ma chance, c’est une raison de plus d’arriver à quitter ses lieux sans problème devient encore plus important. Respirant, je ne voulais pas en venir à la mais tempi. Aoji a tenter de le raisonner en vain lui disant son rôle ext, belle tentative, mais qui surement sera vaine, me demandant ce qui c’est passer je fis comme si je n’ai rien entendus. Non mais je vais dire quoi. Que j’ai reçus des coups de fouet, que je suis à la vue du matage d’un gros pervers, il n’en ai pas question, j’ai mon amour propre aussi, ma dignité. C’est donc à mon tour de tenter quelque chose pour réussir en à gagner ma libération, même si je pense que dans sa tête c’est déjà décidé. Bon avant tout alors il me faut une petite pensé en guise d’excuse pour mon future acte, triste, mais après tous ses photos sont faites pour ce genre d’évènement non et cela je m’en excuse envers ma collègue par avance :

Bon en échange de ma sortit, j’ai un cadeau intéressant. J’ai une photo d’Aoji en uniforme comme cela si tu veux présenter tes collègues de manière présentable telle le noble que tu es tu pourras le faire dès ma sortit de ses lieux.

Bon dommage, mais j’en suis sûr que cela ne va pas plaire à Aoji, mais après tout ce n’est qu’un uniforme rien d’exceptionnelle. Enfin tant que l’on n’explique pas comment elle s’est faite cette photo. Bon un échange bien procédé. Pour le reste j’en espère aussi une bonne réaction de la part d’Aoji afin de rendre en extase ce Sensei à deux sous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyDim 28 Juil 2013 - 16:20

Elle est de mon côté celle-là ou bien du sien ? Sérieusement … Je rêve ou bien elle le défend et plaide sa cause ? Qui me respecte dans mon équipe ? Personne pour sûr. Encore que j'aurais espérer de la Kaguya que ce soit le cas après le petit incident qui a eu lieu au café. En tout cas, je laisse Aoji m'expliquer son point de vue en détail avant d'ouvrir la bouche. Ils se soutiennent en tant que coéquipier, c'est donc un bon point ? M'ouai. Bof. Bof. À tous les coups, dans une semaine, ils vont se chamailler ou bien se taper dessus. Ce n'est donc en rien un « bon point » comme elle le dit si bien, non.
    « Tu sais très bien pourquoi tu es partie. Et non, l'entraide entre collègue n'apporte rien, c'est la base de toute chose à mon sens. »

Elle ne veut pas une médaille pour ça quand même ? Si c'est le cas, moi je vais demander à recevoir un trophée pour mon aptitude à marcher. Youhou, regardez moi, je marche ! Je marche comme un dieu ! Acclamez moi ! Donnez moi des points de l'amour, plein de câlins et bisous s'il le faut. Bref, je l'ai amené pour rire un peu et voilà qu'elle se dresse contre moi se faisant l'avocat du diable – oui, le diable c'est Shord. Je suis déçu. Moi qui voulais rire un peu. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas grave. Elle veut jouer à la plus maline ? Je suis son homme et croyez-moi, je sais y faire avec les enfants. Je vais démonter son argumentaire d'une si belle façon qu'elle ne pourra plus rien dire.
    « Cracher sur sa partenaire, c'est mal Aoji, très mal. Certes on ne la voit pas mais si ça se trouve elle est malade, elle a des problèmes. Es-tu allée la voir ne serait-ce qu'une seule fois pour voir ce qu'elle avait hein ? Bon. Okay moi non plus je n'y suis pas allé. Mais elle a ton âge, pas le mien. C'est donc à toi qu'aurait dû revenir cette tâche. Et balancer sur quelqu'un d'autre pour éviter que l'on se concentre sur ses propres erreurs, c'est mauvais. Il est beau l'esprit d'équipe à ce que je vois hein. C'est clair que tu as raison ! Vous vous soutenez énormément ! C'est un mauvais point que tu viens de me citer là ma chère, tu n'es donc pas en positif contrairement à ce que tu pourrais penser. »

Suite à cela, Aoji me demande de bien regarder le Kyu. Celui-ci est fatigué et ne souhaite qu'une chose : rentrer chez lui. C'est sur ce point qu'insiste la petite adolescente aux cheveux d'argents. Il a suffisamment morflé a-t-elle expliqué. Je dois avouer que là, je n'ai pas grand chose à redire, Aoji n'a pas tort. De toute façon, je comptais le libérer à un moment ou à un autre, je comptais juste rire un peu ce qui malheureusement n'a pas eu lieu. Je tourne la tête vers Shord puis de nouveau vers la Kaguya.
    « Sans aucune prétention, mon rôle est de faire de vous des brillants ninjas et des gens biens. La protection vient après, lors des missions notamment. Mais s'il faut fouetter pour qu'il comprenne, alors soit. Cela me va. En ce sens tu as tort mais je dois avouer qu'il m'a l'air bien mal en point. Je pense qu'il a compris la leçon. »

Puis quelques secondes plus tard, Shord affirme regretter. Je ne sais pas s'il est sincère – sur le moment je le crois – mais en tout cas ça a son petit effet. Je vais sûrement le libérer oui. D'autant qu'il me propose une photo d'Aoji en uniforme et parle de noblesse. Je n'ai pas parfaitement compris ce qu'il souhaitait me dire et réplique :
    « Hein ? Tu peux développer s'il te plait. »

Je ne sais pas pourquoi, je sens que c'est un truc honteux qui fera du mal à la gamine. Si Ao ne veut pas tirer sur Shord, soit. Je suis sûr que lui n'hésitera pas, ah ah. Il est beau l'esprit d'équipe.
    « Et toi, c'est quoi cette histoire ? Depuis quand tu prends des photos ? Tu sais te servir d'un appareil ? »

Je rappelle quand même que la fille est une sauvage qui dort dans la forêt et se lave dans l'eau d'une rivière hein. Qu'elle sache utiliser ce genre d'objet est donc une surprise pour moi. Je reprends avec Shord :
    « Tu as autre chose concernant Aoji ? Au delà des photos, je ne sais pas moi, des dossiers, des informations. Ça pourrait être drôle. »

Je voulais me foutre de la gueule de Shord avec Aoji, elle a refusé. On va donc changer les rôles. Je vais me foutre de la gueule d'Aoji avec Shord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMar 30 Juil 2013 - 9:22


Raté ! Soit, après le reste de l’argumentation de mon mentor me faisait plus rire qu’autre chose, Shord est mon ami, Anabi ma pire ennemie, preuve qu’il ne donnait vraiment pas… Mais bon passons, j’arquais simplement un sourcil face à son néant de connaissance à mon sujet, dire qu’il disait –sans le penser mais bon- que j’étais sa préférée… Pour le coup, j’étais déçue, terriblement même et ça n’allait pas s’arrêter là, voilà que maintenant, l’autre s’y mettait aussi ! Bande de rats, dernière fois que je serais gentille, je lui lançais un regard assassin hésitant alors à ne pas provoquer la bagarre pour qu’il reste ici ! Mais non, je ne le faisais pas, quoi qu’ils en pensent ces deux idiots, j’étais une vraie amie, avec des limites moi ! Si bien même que je passais l’éponge sur cette histoire de photo dossier… Pour cause, elle était toute en ma faveur et j’allais en profiter !

=|-Tu es comme ça toi, bravo !  

Après quoi, je devais reprendre mon mentor qui avait tout compris de travers…

=|-C’est lui qui prend des photos par hobbies pas moi !

Et de là, je faisais ma boudeuse en laissant la photo apparaitre, pour cause, ce jour-là, c’était mon cher Mentor que j’imitais, le même costume et tout, mais en blanc ! Eh eh, pour le coup, ça redorait mon blason tient ! Et toc ! Je n’en disais pas plus, même à l’inverse j’écoutais attentive jusqu’où Shord pourrait aller pour sauver ses fesses, clairement moi… Bref !  De là je voyais mon noble lutin chercher l’info auprès de mon coéquipier, bon ok, il était dans un mauvais jour là c’était certain ! Je voyais bien qu’il nous montait l’un contre l’autre pour son plaisir perso et un sourire en coin que je dissimulais rapidement, je me décidais à jouer le jeu.

=|-SHORD ! Enfoiré ! Tu veux jouer à ça je vais balancer aussi et ce ne sont pas trois semaines que tu vas passer ici !

Bien sûr, je bluff, quoi que, nos histoires à la tour kage entre autre nous feraient morfler tous les deux, évidement que je ne serais jamais assez stupide pour le vendre, encore que la prison pourrait être un bon entrainement… Vraiment très bon vu l’état de Shord. Est-ce que je devrais balancer un truc dans la face de mon senseï… ? Euh… je ne pourrais pas. Néanmoins, je me doutais bien que j’aurais bien d’autre raison d’y atterrir un jour ou l’autre, ce n’était pas les idées douteuses qui me manquaient, par exemple, je pourrais faire semblant de déserter… Ouais mauvaise idée, là clairement on me tuerait plutôt avant même de quitter les portes ! Quoi qu’il en soit, il était l’heure du spectacle, probablement pourquoi j’étais en train de tenter d’étrangler le Kyu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyDim 4 Aoû 2013 - 18:36

Enfin ce n'est pas trop tôt, elle s'est enfin mis en colère, il me faut maintenant minimiser les dégâts que j'ai due produire, bien sûr j'avais toute une panoplie de photo compromettante sur la Kaguya, une liste de croquis ou de photo avec un roman de ses pires gaffes, autant dire que si ShiniChi voit tout ça elle pourrait très bien se pendre de honte. Bon commençons en faisant simple raconter un bobare, dans me habitude je ne suis pas un bon menteur, mais là avec ma tête épuisé autant dire que mes expressions et mimiques ne sont pas vraiment attrait à ce genre de souci :

Cette photo, c'est simple je l'ai trouvé dans une boite chez elle quand elle m'a offert un café, donc je n'ai que cette information je suppose que c'est surement ses parents qui l'ont obligés à se mettre en tenue.

Voilà un mensonge bien rodé. Après tout même ShiniChi ne va quand même pas oser demander au père d'Aoji si il fait des photos de son enfant avec un tenu correct, puis même si je ne vois pas pourquoi il lui poserait vue que c'est normale pour une famille de faire des photos de leur enfant. Bon ok c'est des Kaguya, mais d'après ce que j'ai vu ça pourrais être leurs genres et cela même si c'est simplement pour faire chier leur enfant. La fourberie de se Sensei était sans pareil, il voulait vraiment vous faire entrer en guerre entre équipiers, une chose qui risque d'être compliquée à produire vu notre grande amitié et cela même si cette amitié est basée sur des disputes à longueur de temps. La petite se mets à gueuler et à balancer des menaces, ben voilà qui est déjà mieux limite en train de vouloir m'étrangler de l'autre côté des barreaux je me foutais de sa gueule, car elle ne pouvait pas m'atteindre. Enfin un moment où j'ai pu rigoler, ça faisait un moment maintenant que je n'ai pas rigolé comme cela. C'est simple depuis que je suis en prison les distractions sont simple, fuir les autres détenus et manger plus vite que les autres pour pas que l'on nous vole notre nourriture, sans oublier les séances de torture et d'interrogatoire, oui séances d'interrogatoire, vous voulez savoir à quoi elles ressemblent ? C'est simple à un genre de dialogue avec entre deux phrases un bon coup de tazer ou autre objet plutôt gênante, le dialogue et un truc du genre :
Gardien : parle.

Vous voulez savoir quoi ?

(Coup de tazer) : mais va y parle.

Mais je ne sais même pas ce que vous voulez savoir ?

(Coup de tazer) Te fous pas de ma gueule et parle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyDim 4 Aoû 2013 - 21:07

    « Il prend des photos par hobbies ? »

Qui ça donc, il ? Veut-elle parler de Shord ? Pourtant ce dernier m'explique avoir trouvé ça chez elle. Il a donc « pris la photo » certes mais ce n'est pas lui qui s'est amusé à appuyer sur l'appareil, si ? C'est à ne plus rien y comprendre. Je me gratte la tête histoire de me remettre les idées en place puis conclu :
    « Oui, bon au pire on s'en fout de qui, de quoi, de comment. Je veux des informations alors balance des choses intéressantes Shord sinon t'en as encore pour des semaines en taule. Quant-à toi Aoji, tu as vu comme ce vilain pas beau m'a donné cette photo ? Je ne sais pas ce que tu en penses mais personnellement j'aurais pas aimé. Je dirais même plus, je me serais battu ! Han. Battez-vous. »

Je viens juste d'y penser mais sur la photo elle porte mes fringues non ? … Diantre, si ça se trouve, elle s'est infiltrée chez moi pour me voler mes biens ! Pour en avoir le cœur net, je ressors le document iconographique et jette un coup d'oeil rapide. Les vêtements que la Kaguya porte ressemblent aux miens mais ils ne m'appartiennent en rien. Comment puis-je en être aussi sûr ? Et bien c'est simple, Aoji fait deux tailles de moins que moi. Ce costume ne peut donc pas m'appartenir. Pendant l'espace d'un instant, j'ai vraiment cru qu'elle m'avait piqué un truc mais il s'avère que ce n'est pas le cas.
    « En tout cas je ne savais pas que les Kaguya aimaient porter ce genre de vêtements... C'est marrant. On a presque les mêmes goûts. Je devrais rendre visite à ta famille histoire de. Je suis sûr que nous avons plein de choses en commun. Même chose pour toi Shord. J'ai bien envie de voir tes paternels. Ça me permettrait de plus de leur expliquer pourquoi t'as été en prison. »

Des gens qui portent ces habits de nobles ne peuvent qu'avoir bon goût et bon caractère. Soit dit en passant, j'y pense mais je ne suis jamais allé rendre visite aux vieux de mes élèves. Cela pourrait être instructif. À titre personnel, je veux bien voir la face du padre de Shord. Pourquoi donc ? Simple curiosité là encore. Je ne souhaite pas avoir d'enfant mais au moins, en voyant le daron du Kyu ainsi que ses méthodes éducatives, je saurais tout ce qu'il ne faut pas faire avec mes propres gosses. Bien sûr cette réflexion vaut aussi pour Aoji dont l'éducation laisse à désirer. En un sens, il n'y a qu'Anabi qui semble à peu près normale et qui, je pense, a dû recevoir une bonne éducation de la part de ses paternels. Bref, ce n'est pas le moment de penser à ça, je dois travailler mes deux disciples au corps comme on dit dans le jargon. Je les sens fébriles, ils peuvent craquer, ils vont craquer. Ao semble déjà bien en colère contre Shord, c'est le moment où jamais de profiter de cette situation.
    « Alors, personne ne veut régler ses comptes ici et maintenant ? Je suis sûr que tu as des choses à me dire Aoji, mon élève préférée que j'aime tant. Tu es sûre de ne rien savoir de compromettant sur Shord ? Et penses-tu bien sincèrement qu'il mérite de sortir de prison ? Dis toi bien que s'il quitte la geôle, je passerais moins de temps avec toi, et plus avec lui. »

… Je suis le seigneur du mal et j'essaie de convaincre la kunoichi de la brume de passer du côté obscur de la force. Viens donc Ao', fais ce que je te dis, deviens mauvaise ! Écoute donc Dark Shinichi et deviens à ton tour Dark Aojikawamana bidule chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyLun 5 Aoû 2013 - 12:38


Il mentait et sans vergogne, le traître s'était ravisé au dernier moment et c'était avec un sourire dissimulait de mon Senseï que j’accueillais la chose sans cesser pour autant mon cirque, mais soudain, voilà que Shinichi envisageait l'idée de rendre visite à nos parents... Je ne savais pas pour Shord, mais perso, cette idée me faisait froid dans le dos, j'imaginais sans mal mon père et son tact inexistant face à l'ancien Mizukage... Très mauvaise idée... Pour ce qui était des vêtements, normal qu'il aime, je m'étais inspiré de lui tout simplement lors de mon henge, puis en regardant de plus près la photo, je trouvais que ça m'allait bien, très bien, bref, ce n'était pas la question ! Le voilà maintenant qui voulait que je balance un truc sur Shord, mais quoi ? Bah, sans hésitation, sans état d'âme que le dieu de l'alcool me pardonne, je balançais de quoi faire pleurer le Kyu de tristesse, mais aussi le faire sortir d'ici, pardonne moi Shordinet...

=|- Bah y a cette tonne d'alcool qu'il conserve chez lui... Si tu le laissais sortir, tu pourrais lui donner une leçon en direct d'à quel point l'alcool c'est mal...

Pauvre, pauvre Shord, c'était un coup à intéresser le lutin ça, pour sûr, difficile de croire qu'il ne serait pas tenter de le sortir pour le traîner chez lui et réduire à néant sa réserve sous son nez. Un coup que le Kyu ne me pardonnerait pas en passant... Mais encore une fois c'était pour son bien ! Puis pour nous battre, je faisais remarquer à mon mentor qu'il faudrait encore que je puisse l'avoir à porter...

=|-Senseï... Pour qu'on se tape, il faudrait encore qu'il n'y est pas les barreaux entre nous, puis après une visite chez lui pour cette histoire d'agnol, tu n'as pas fini de nous voir nous taper sur la tronche tu sais !

Et il ne savait pas à quel point c'était dire vrai, pour le coup, cela serait une véritable déclaration de guerre qui pourrait même mal finir nous connaissant, enfin, au final j'étais lassée de batailler et de ruser, je décidais d'y aller franco !

=|-Puis il me manque, en prison je peux pas venir me taper avec lui, on s’envoie plus chier, on se fait plus misère... Senseï, je me fais chier et si je me fais, je vais te faire chier, puis quant au temps qu'il va me volait avec toi, je t'avoue que je m'inquiète pas trop vu comment vous semblez vous adorer. Puis c'est moi ta préférée tu viens de le dire !

Et là inutile d'expliquer ce minois de wineuse que j'avais, bon bien sûr, il disait ça que pour nous manipuler, mais tout de même ! Il l'avait dit et je prenais ça comme ça m'arranger un point c'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyLun 5 Aoû 2013 - 17:26

Par qui je vais commencer, là c’est la guerre, je vais la tuer lui extirper les boyaux, lui faire bouffer le sol jusqu’à qu’elle chie des cailloux, je vais lui prendre son loup et lui servir comme repas quatre étoiles et ensuite lui mettre devant le nez la façon dont je l’ai égorger puis ensuite assaisonné, je vais remplir sa maison celle de ses parents son lieux d’entrainement, son isoloir de lapin tout petit et tout mimi, je vais lui mettre misère et faire de son crane un tam tam atypique, je vais lui bloquer la tête dans un urinoir d’école primaire dont les enfants feront un malin plaisir de lui uriner dessus. Je voyais rouge et autant dire j’ai pris du poile de la bête. Tentant d’attraper cette satanée traitresse dont j’ai lésiné les choses je voulais l’extirper de ça misérable vie. Mon alcool, Shinichi sait très bien que j’aime l’alcool et aussi que j’en ai un paquet dans ma maison en vérité la maison que j’ai au village me sert plus de réserve d’alcool que de lieux de repos.

Enfin je ne pouvais laisser un telle affront se produire, puis de plus se ne sera pas dans mon avantage comme dans le sien, il dit vouloir voir ma famille, autant dire que s’il détruit ma resserve d’alcool autant dire que s’il vient voir mon clan c’est un homme mort, il verra la sentence de mon vielle oncle. Je criais à mort mon ancienne partenaire, elle sait parfaitement que pour nous le clan Kyu, le bourbon de mon oncle est sacrée. Autant dire que là c’est a goute qu’il ne fallait pas dépasser, pourtant continuer sur cette vague ne fera que nous monter l’un contre l’autre se que veut notre cher Sensei, c’est donc en guise de réponse que je me mets à dire :

Ok, donc première chose je n’ai rien d’autre contre Madame Kaguya, pour le bourbon si tu veux rencontrer mon père il vaut mieux éviter de gaspiller cette alcool en le jetant par terre, déjà que je suis quasiment certain de m’en prendre une par mon oncle alors s’il ressent que l’on à gaspiller une grande quantité de son alcool pour le jeter dans les airs, autant dire qu’il pourrait faire un meurtre. Pour toi Aoji, c’est la guerre et se sera sanglant, une tuerie, il n’y aura plus de pitié.

D’un coup un garde se mets à venir vers nous puis a brailler en disant que nous faisions trop de bruit et que malgré le rang de notre lutin pervers que nous n’avons pas tout les droits dans cette enceinte, autant dire qu’à cette acte j’en fis plus à ma tête forçant notre cher maitre à ce décider. Autant dire que d’être dans le centre d’un problème n’est pas vraiment noble donc à lui de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyLun 5 Aoû 2013 - 22:15

Aoji balance concernant l'alcool. Ah mais oui, c'est vrai ! Elle m'en avait déjà parlé si mes souvenirs sont bons. D'ailleurs je lui avais dit qu'un de ces jours nous devrions nous infiltrer chez ce cher Kyu afin de lui détruire ses biens. Malheureusement, nous n'avons jamais trouvé le temps de le faire. Je pense que c'est le moment idéal. D'autant que je vois à la gueule que tire Shord que cela ne lui plait pas le moins du monde. Aoji ajoute par ailleurs qu'elle souhaite retrouver son camarade et en profite pour m'expliquer qu'elle n'est en rien inquiétée par Shord puisque j'ai avoué quelques minutes auparavant avoir une préférence pour elle … Comment lui dire que je ne pensais pas un mot de ce que je venais de dire ? En effet, je n'ai dit ça que dans l'unique but de parvenir à mes fins. Ne souhaitant pas la vexer et parce que je dois avouer qu'elle m'a bien eu pour le coup, je la ferme. Je crois que je me suis fait grillé en beauté par une gamine de quinze ans. J'ai presque envie de m'auto-flageller, de m'insulter et de dire : « Honte sur moi, sur ma famille, mes amis et même mon chien ». Seul petit problème, je n'ai pas de famille, je n'ai pas d'ami, et je n'ai pas non plus de chien. Du coup, je suis immunisé à ce genre de répliques. Blagues mises à part, je me mets à esquisser un sourire narquois. J'ai trouvé la faille, j'ai trouvé ce qui agacera Shord plus que tout au monde. Il pourrait rester en prison mais ce ne serait pas drôle. Non, le plus marrant, ce serait qu'il nous voit de ses propres yeux, Aoji et moi, détruire ses stocks de binouz'. Tel un tyran, je me frotte les mains et dis :
    « Oh. Mais c'est vrai ça. Et l'alcool c'est mal. Je vais me rendre chez toi et tout détruire, tout. Absolument tout. À voir si tu auras le privilège d'assister à la scène. J'espère que oui. En tout cas, ce n'est pas moi qui vais choisir mais le hasard, les divinités du chaos en somme ! »

Sur ce, je fais trou trou et la chance – ou la malchance – fait que Shord sort de prison. Je continue d'esquisser ce sourire sadique et m'imagine déjà la scène. Le Kyu va pleurer en voyant son bien partir en fumée. Bien sûr, plus il lâchera de larmes, plus je serais heureux. En effet, j'ai la capacité toute particulière de pouvoir me délecter du malheur des autres. Dans le cas présent, la misère de Shord causera mon bonheur.
    « Les dieux ont choisi Shord, tu es libre ! Bravo ! Mes félicitations. Allons chez toi pour fêter ça. Gardes ! Libérez cet homme ! Faites lui signer les papiers et les autres trucs dans ce genre là. »

Je m'arrête et regarde Aoji. Nous avons quelques minutes d'avance sur lui, autant en profiter pour nous rendre dans sa demeure. Ainsi, nous serons sûrs qu'il ne changera pas son nectar de place.
    « A toute Shord ! On se retrouve chez toi. »

C'est sur ces belles paroles que je m'en vais tandis que lui s'amuse à signer tout un tas de document. À peine aura-t-il fini de tout remplir que j'aurais déjà saccagé la moitié de son patrimoine d'alcoolo. Et hop, que je te change un tonneau de binouz en eau. Mizu no Sozo, vous connaissez ? Il s'agit d'une de mes techniques préférées et devinez pourquoi ? Tout simplement car elle permet de changer l'alcool en eau. C'est bon l'eau ! Très bon même ! Pour la santé, pour la nature ! Miam. Que j'aime l'eau. Pas sûr que Shord pense la même chose que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMar 13 Aoû 2013 - 11:37


Bonne nouvelle, Shord était libre... La mauvaise, le pauvre diable allait le payer cher, très cher, à peine l'annonce de sa libération annoncée, que déjà le lutin plus fou que noble pour le coup, ou encore, le lutin tyran, bref, Shinichi se délectait déjà de sa sentence, à savoir, détruire l'alcool du Kyu... Bien qu'un peu tiraillée à l'idée de détruire tout ça, je ne n'oubliais pas néanmoins que Shord venait de déclarer la guerre et qu'à ce jeu-là malheureusement pour lui, je n'étais jamais la dernière, aussi la seule chose qui pouvait me déranger vraiment au final était peut-être le fait que je n'allais être que spectatrice dans ce drame. Enfin, ce n'était pas plus mal vous me direz, bien que l'alcool ça soit mal et en boire tout autant, je savais à quel point le Kyu l'affectionnait, entre nous toujours, je me disais qu'une cure vis à vis de cette dernière ne lui ferait pas de mal, puis il ne serait pas le premier qui deviendrait « clean » après une longue période à cette addiction de malheur.

Bref, assez rêvasser et là je demandais l'impossible, non à la place je préférais simplement bien admirer la réaction, bien admirer le sadisme sans fin de notre noble mentor, qui pour le coup était pire qu'un gamin. Commentaire que j'allais garder encore une fois face à la porte d'entrée de mon compère, allez hop, bibi crochetait la serrure vite fait, oui, oui, encore une ajout à faire à ma liste de délinquante juvénile... Bref ! Avant de rentrer dans l'appartement, je rangeais mes trois petits os fins sortis de mes doigts servant au crochetage et d'un sourcil relevé et l'air sérieux, je posais une ultime question avant de pousser la porte...

=|-Dis moi Senseï, tu es sûr que tu ne préfères pas l'attendre et le voir se débattre pour protéger son héritage ? Dans tous les cas, nous pouvons tout aussi bien commencer à chercher et l'attendre, à mon avis, ce coup-ci, il ne va pas traîner...

Ça c'était certain même... Première étape pour ma part, ouvrir tous les volets, une odeur de renfermer se dégageait de la pièce principale, preuve que cela faisait longtemps que personne n'était entré...Quand un peu de lumière nous était enfin offert par ce biais, je remarquais sur un semblant de table une corbeille de fruits pourris, j'en concluais alors que l'arrestation du Kyu avait dû se faire en expresse et sous cette brillante et inutile remarque, je finissais d'ouvrir tout et je m'empressais de jeter les fruits. Limite, j'en avais presque oublié pourquoi j'étais là à la base lavant ainsi la corbeille dans l'évier de la cuisine de mon compère, mais bon, je reprenais vite le fil avant d'être rappelé à l'ordre. Examinant la pièce de long en large, je réalisais alors que je n'avais aucune idée d'où il rangeait son agnol et d'un air dépité je lançais un regard au Kitase, c'était petit ici, sûrement le fuinjutsu qui devait lui servir au rangement...

=|-C'est assez petit ici, je me demande où il range tout ça, il n'y a rien dans les placards du coin cuisine je viens de regarder.

En même temps, le tour avait été vite fait, un rapide coup d'oeil vers l'horloge, puis vers la porte, à mon humble avis, Shord n'allait plus tarder et c'était tant mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMar 13 Aoû 2013 - 17:33

Non, non et non, mais c'est impossible ils veulent détruire ma réserve d'alcool, le bien le plus sacré du clan Kyu s'ils font ça se sera comme craché au visage du travail de mon oncle et autant dire qu'il n'est pas du genre à se laisser cracher dessus et il y tient à son alcool. Déjà que vu le nombre de boissons que j'ai filé à d'autre, alors si je perds la quantité d'alcools dans ma maison, autant dire qu'il vaut mieux que je ne revois plus ma famille. Ça se voit ils ne connaissent pas mon vielle oncle, déjà que rien que si un inconnu lorgne de trop près sa réserve, il se voit ramasser un vol plané bâtant bien des records. Libéré après un grand nombre de paperasses, j'en ai oublié que j'avais juste avant d'être enfermé planqué mon alcool dans un sceau posé dans un double sol. Une petite planque faite sous une planche en bois. Je ne sais pas vraiment s'il faut que j'entre chez moi ou si je me dois de ne pas le faire afin de ne pas éveiller de soupçon sur la planque. J'ai une meilleure idée, me voilà arrivé devant la maison. J'entre comme une furie criant :

NNNOOONNNN, heu pas de bouteille cassé ? HHAaa, mais c'est vrai, j'ai oublié que j'ai refilé toutes mes bouteilles à un bar en échange de la moitié de la recette qu'il fera avec. J'avais peur qu'un ivrogne que je connais me les piques. Ha, ha.

Je ne sais pas si c'est que j'ai pris d'Aoji, mais le mensonge commence à être un ars que je commence à bien maitriser. Il ne manque plus qu'à jouer maintenant le jeu de l'homme pas inquiété pour ça binouze. Je me mets à regarder l'état de ma maison elle est pitoyable, déjà qu'avant ce n'était pas la class donc maintenant à vous d'en juger. J'avance vers le frigo et autant dire quand je l'ai ouvert, l'odeur qui en sort n'est pas vraiment agréable, immonde à vrai dire une infection comme jamais je n'en ai sentis. Quand d'un coup me voilà une idée pour montrer un je m'en fous que vous cherchiez ma planque, des mots se laissant bercer par l'action je dis :

Ha merde, il faut que je passe voir mes plantations. Mettez-vous à l'aise et surtout faite comme chez vous.

Si possible le ménage aussi et s'il te plaît Shinichi ne pose pas tes slips sales chez moi. Déjà que ça fouette, je n'ai pas envie de rendre cet habitat inhabitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMar 13 Aoû 2013 - 18:48


Nous arrivons chez Shord et fouillons le tout de fond en comble mais rien n'y fait, nous ne trouvons pas les fameux tonneaux de binouz. Pourtant ils existent j'en suis sûr. Il suffisait de voir la tronche que tirait le Kyu lorsqu'on en a parlé. De plus, je vois mal Aoji me mentir sur ce point ; Et comme si cela ne suffisait pas, c'est bien le genre de la maison d'avoir des stocks de nectar infâme chez lui. D'ailleurs en parlant d’infamie, sa maison est laide comme mes fesses. Et encore, je ne crois pas que mon postérieur mérite d'être qualifié ainsi ! Disons plutôt que sa maison est moche comme Aoji, la remarque est déjà bien plus significatif. Vous l'aurez compris, nous ne trouvons rien malgré tout nos efforts. Je me mets donc à rager comme un porc jusqu'à ce que Shord arrive et nous explique avoir tout perdu, tout échanger... Je fais mine de croire à ce bobard mais je sais pertinemment qu'il ment. Sans rire, ce qu'il dit est aussi plausible que la mère de Yoru en short – au passage, je m'excuse auprès de la mère de Yoru pour l'image peu flatteuse que je donne d'elle. Ce qu'il me dit est tellement gros que j'ai presque envie de m'écrier : « M – Y – T – H – O : MYTHO »

Pour ne pas attirer les soupçons, Shord va même jusqu'à nous faire croire qu'il n'a rien à craindre et s'en va arroser les plantes du jardin. Soit. Fais donc mon cher disciple. Pendant ce temps nous continuerons de fouiller cette porcherie et cela, jusqu'à ce que nous trouvions tes biens les plus précieux ; ceux que tu t'efforces de nous cacher. Aoji et moi continuons la perquisition jusqu'à ce que je trouve, au détour d'un couloir mal éclairé une trappe. Je n'ai pas le Kinnengan et je suis encore moins Jisetsu qu'elle mais pour nous deux le temps semble s'être arrêté. Je la regarde, baisse les yeux puis regarde la trappe, lève les yeux puis la regarde à nouveau et cela deux ou trois fois avant que nous entrons dans ce passage secret et là : c'est le drame. Ce n'est pas la caverne d'Ali Baba que nous trouvons mais bien une caverne tout court. Comprenez par là : Un endroit où l'on entrepose de la binouz en grande quantité. Burk burk et reburk. Encore burk et méga burk. Honte sur lui, sur sa famille, ses enfants, ses descendants proches et lointains, sur son clébard, sur ses amis, sur son sensei... Merde. Je crois que je viens de m'auto insulter là. Oubliez le sensei ! Honte sur tous ceux qui lui sont proches, hormis son professeur qui est beau, fort intelligent, classe et surtout TRES NOBLE. Tellement noble qu'il va le débarrasser de ces odieux produits. Mais pas d'une manière banale, oh ça non. Il a voulu jouer au plus malin avec moi ? Et bien nous allons jouer.
    « Échanger la binouz, mon œil ouai. Regarde bien Aoji. Je vais te montrer un truc. »

De là, je touche un tonneau et transforme son contenu en eau. Ceci-fait, je fais un signe de tête et dis :
    « Tu peux boire maintenant. C'est devenu de l'eau. Je vais faire ça pour tout les tonneaux ici. TOUS. Nous lui ferons croire que nous n'avons rien trouvés. Il se croira malin l'espace d'un instant. Mais l'espace d'un instant seulement. Car dès lors qu'il gouttera à sa camelote, il se rendra bien compte de l'arnaque. C'est qui le plus malin ici, c'est bibi. »

… Je peux pas m'empêcher de jubiler à l'idée de me payer sa tête jusqu'au bout. Ainsi, je me dépêche et touche tout les tonneaux que je vois. Youp, et un tonneau de toucher. Un second. Je sautille, gambade tel un lapin à travers cette zone infâme que je m'empresse de nettoyer. Le messie est là, il vient apporter la bonne boisson dans cet endroit où la binouz règne. Adieu alcool, bonjour l'eau. C'est Shord qui sera content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMer 14 Aoû 2013 - 22:50


Ouch, rude, Shinichi avait vraiment retrouvé la réserve du Kyu et en un sens, j'avais osé espérer que ça n'arrive pas, assez dépitée, mais curieusement sadiquement comblée, je regardais la manœuvre du noble lutin totalement aux anges. Vas y qu'il sautait dans tous les coins pour transformer tous l'alcool en eau et en plus il avait le vice de vouloir lui faire croire qu'il n'avait rien touché, j'imaginais la tête de mon pauvre Shord en avalant de pleine gorge ce qu'il croyait être de l'agnol et découvrir à la place le goût fade de l'eau... A mourir de rire et pour le consoler au pire, j'avais bien quelques réserves de tous ses litres de son breuvage qu'il m'avait offert, le tout dormant sagement dans la cave de ma maison. Et pas question d'y toucher, non j'allais le laisser vieillir, bien au frais là dessous, pourquoi ? Parce que c'était un cadeau et que en tant que tel c'était précieux ! Mais bon passons, car sous les directives de mon mentor nous ressortions de là l'air de rien pour rejoindre le Kyu s'occupant de son potager...

=|-Bon et maintenant ? Shord est vraiment libre non?A propos, tu veux un coup de main pou chez toi, car pour le coup, va y avoir du boulot...

Et ce n'était pas peu dire, cette maison, mon dieu cette odeur, on y réfléchissant bien j'aurais peut-être dû venir forcé la porte ici plus tôt pour au moins jeter les trucs dit encore frais avant qu'ils ne pourrissent et c'était du bout des doigts et sur le point de gerber que j'entamais un ménage en laissant les deux bougres à leur affaire. Bah oui, je laissais le soin à Shinichi de lui annoncer ou non son méfait, allez savoir ce qu'il avait en tête ce sale rat. Pour ma part, je n'avais qu'une envie, vite finir et accessoirement je pouvais compter les points entre les deux on en était où déjà ? Vas y que je t'envois un gateau dans la tronche ? Vas y que je transforme dans alcool en eau... Un sourcil arqué j'avais soudainement beaucoup de mal à me retenir de rire, la base de tout ça ? Moi il semblerait qui plus est ! Et oui, ça me faisait rire en les voyant sous leurs traits hypers gamins, c'était dire le haut niveau de maturité de notre team, néanmoins, c'était alors ce qui faisait tout son charme. Au final, le noble lutin était loin de rattraper la donne, bien à l'inverse, il nous avait bien trouvé et ce n'était qu'aujourd'hui que je réalisais ce bel assortie que nous faisions, manquait Anabi, d'ailleurs...

=|-D'ailleurs Anabi est toujours vivante ? Si on allait lui botter les fesses à celle là aussi qui fou rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyMer 14 Aoû 2013 - 23:08

A la mode furtif, je regarde si mon plan marche. Je les vois encore fouiller la maison en vain, rigolant je suis sûr que dans deux ou trois minutes ils se diront : « Ben Shord a dit vrais il a surement vendus tous. » Je suis déjà sur d’avoir gagné mon parie en faisant croire à cette histoire. Enfin après une petite pause à rêvasser sur un arbre, je rentre chez moi pour voir si la trappe fut découverte. Pas de trace d’effraction, un petit ricanement de contentement puis j’entre, on ne sait jamais après tout. Tout est en place pas de tonneau en l’aire pas de bouteille cassée. Houpi, je suis trop content je suis hors de prison et je n’ai pas perdu mon alcool. Ouf, bon pour fêter ça je vais en boire une bonne rasade. Après tout j’ai le droit de fêter ça non ? Par quelle bouteille je vais boire mon nectar préféré et pourquoi une bouteille? Soyons fou, commençons par un tonneau. Ouai va y, allons-y. J’enlève le bouchon et mets ma bouche sous la cascade miniature de mon bourbon fait maison, mais, mais ce n’est pas mon bourbon ça !!! Non mais c’est quoi ça ? De la flotte, de la vulgaire flotte ? Au gout je peux même dire Kiriline, l’eau pour le tout petit. Ils se foutent de ma gueule non, vérifiant dans tous les tonneaux et bouteille on vue leur magnifique produit transformé ou transféré par cette abomination. C’est bon faut que je parte me pendre, une corde s’il vous plaît. Une dernière chose à vérifier. Le sceau par le quelle mon oncle m’envoi l’alcool, je pousse deux tonneaux et regarde sous le troisième. Ouf toujours là, intacte. Par chance ils n’ont pas trouvé cela. Malgré tout il va falloir que je restreins ma consommation afin d’éviter que mon oncle remarque le fait de ce gaspillage.

Furieux et ressemblant à un bibin d’homme, je cherche les deux chakras qui ont produit le carnage. Devinez quoi, je vais leur tendre un piège je vais attendre qu’Aoji entre chez elle et envoyer une lettre à l’autre ahurie pour quelle le rejoigne, Shinishi veut du spectacle il en aura. Je vois déjà la scène en train de boire du lait à la santé de leur massacre, rigolant de leur sacrilège. Furieux je vais leur faire payer, surtout à la traite de Kaguya. J’ai une toute nouvelle technique à utiliser et ça va faire mal, très mal. Vous avez voulus me faire boire de l’eau, vous aller le regretter. Les voilà maintenant réuni, je fais trois signes de muda pour faire style et je me mets à cracher toute l’eau avec une propulsion faramineuse, un troll comme jamais vous n’en verrais dans votre vie. Un possesseur de Raiton et de futon créant une attaque Suiton. Incroyable mais vrais. La maison pris d’eau, car ayant visé une fenêtre j’inonde la chambre de la miss et mouille tous ses draps et vêtements. Suite à cela, changeant de position, je me mets à monter sur le toit pour lui faire une vue panoramique du ciel. Quoi il pleut trois jours sur quatre ? Ben c’est parfait vue qu’ils aiment l’eau. Créent un dragon de vapeur, je fais un trou béant au toit et fis exploser le reste de la toiture avec des explosifs, puis sous les yeux ébahis des deux personnes je me mets à dire :

Vous aimez l’eau. Regarde Aoji je t’ai aidé à en avoir chez toi. De l’eau tu vas en être servie. Ha va voir ta chambre aussi. Tu me cherche. Ben vient me trouver car maintenant j’ai aussi d’autre surprise en réserve et je te conseil de me retenir car ça va vraiment pas te plaire.

Simple elle ne vien pas je vais poster dans le journal toutes les photos prisent depuis que je la connais et autant dire que j’en ai un paquet. Me mettant à courir je sais pertinemment que ses deux-là sont plus rapides que moi. En gros ils ne peuvent pas se cacher moi mais je ne peux pas les fuir. Autant dire que si l’un ou l’autre veut partir sans que l’autre le souhaite ce n’est pas possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 0:32

Nous retournons voir Shord dans son jardin quand Aoji demande si finalement il est libre. Bien sûr qu'il l'est ! La preuve il est dehors et tout les papiers ont été signés ! Non mais qu'elle est gourde celle-là. À croire qu'elle n'a rien suivit. En ce qui concerne sa seconde proposition, je crois que je vais m'abstenir. Le rangement c'est pas pour moi. Cette activité dégradante ne sied pas à un homme de ma qualité, de mon rang, de mon prestige. M'voyez je suis quelqu'un de noble et à ce titre, je ne mets pas la main dans la cambouis ; bien au contraire, je laisse les autres faire le sale boulot pour moi. Voyez-vous je suis de ceux qui ont une vision bien péjorative du travail manuel. M'adonner à ce genre d'activité servile ? Très peu pour moi désolé. Je préfère de loin agir pour le bien publique en partant en mission ou bien faire quelque chose me plaît. En somme, les activités que je pratique sont très souvent – pour ne pas dire tout le temps – libres. Comprenez par là qu'elles sont motivées par des choses bien plus nobles que de simples besoins primaires. Bref, ranger ? C'est mort pour moi ; heureusement Shord ne semble pas désirer qu'on l'aide. Non il a bien mieux à penser. Il ne souhaite pas non plus ennuyer Anabi, il a bien mieux à faire. Comprenez par là : Se venger. Je ne sais pas trop comment ni pourquoi mais Shord a remarqué la supercherie. Il sait que nous avons remplacé sa binouz par de l'eau pure et il ne semble guère avoir apprécié. Du coup bah … Il pète un coup. Je dois avouer ne pas m'attendre à pareille réaction de sa part. Pour cause ; quand il pète, il trou son slip
.
    « Wha-wha-wha ? What ? »

Mes yeux sortent de leur orbites et deviennent soudainement plus gros que des balles de tennis. Il est complètement taré ce mec. Il vient de massacrer une maison en guise de vengeance. Moi qui voulais faire en sorte que les deux se tapent dessus, je ne m'attendais pas à ce que cela dégénère à ce point. Mon petit côté moqueur étant, je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire et de glousser. Ceci-dit je m'arrête vite en voyant la tronche que tire Aoji. Elle, bizarrement, ça ne la fait pas rire. Et je comprends parfaitement pourquoi ; cette maison lui a coûté la peau des fesses et elle en a encore pour pas mal de temps à la rembourser.
    « J'crois que t'es bonne pour faire marcher l'assurance... Mais je me demande si elle fonctionne dans ce genre de situation... »

Etre remboursé en cas de sinistre, soit. Être remboursé en cas de vol, soit ; Mais je ne crois pas que dans son forfait il y ait l'option : « Être remboursé dans le cas où un malade mental shoot votre maison à coup de ninjutsu ». Je me gratte machinalement la tête et regarde Shord un peu inquiet.
    « J'me suis gouré sur toi. Ton état mental frôle celui d'un psychopathe. J'vais peut-être te faire retourner en geôle pour la peine. Ah et qu'on se le dise, touche à ma maison et je te bute. »

Au moins ça c'est dit. Vu que c'est moi qui ai détruit ses réserves d'agnol, je suppose qu'il souhaite aussi se venger de ma personne. Or, il n'est pas question pour moi de retrouver ma baraque Pqfier ou encore inondée par un blondinet alcoolique.
    « Sur ce, je pense que nous avons suffisamment joué pour aujourd'hui. Allez, excusez-vous mutuellement et faites-vous un bisou. C'est un ordre. »

J'ai vu ça dans les livres. On force généralement deux frères qui se sont bagarrés à se faire un bisou sur la joue et ce, quelque soit leur âge. Dans le bouquin que j'ai lu, les gosses avaient respectivement dix huit et vingt trois ans. Bref, on passe l'éponge, on fait la paix. C'est allé un peu trop loin à mon goût.
    « Allez, embrassez-vous et excusez-vous et que ça saute ! »

Qu'ils se magnent, j'ai pas toute ma journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 1:38


Chien, rat, saligot, sous déchet de l'humanité, comment avait-il osé ! Le pourquoi du comment, je ne savais même plus tout ce que je voyais c'était ma maison, mon doux et beau investissement  saccagé, limite réduit à néant... Je me sentais vaciller, je sentais les pulsations de mon cœur qui commençaient à ralentir, une violente douleur dans ma poitrine, mon bras gauche se paralysait, j'avais chaud et froid, le flash blanc, un bruit sourd dans mes oreilles, soudain tout était néant... Bah oui. Voir ma maison dans cet état, taper mon muret de mon poing gauche avec une telle violence que je m'en était fait mal et ça sans compter la course effrayée pour arriver là et ça sans parler de l'effet de son mauvais raiton sur ma vue et mon ouïe, c'était une déclaration de guerre ni plus ni moins, plus d’amitié qui tienne ! De base c'était mon mentor qui avait cherché, lui qui avait tout déclenché et moi qui trinquer !  S'en était trop, une rage sans précédent me prenait tandis qu'une rapide réflexion me laissait entendre que j'aurais du mal à entourlouper les assurances, encore que... Mais là n'était plus la question, le Kyu avait été trop loin ! Il allait payer et ce même mortellement s'il fallait et face à un Shinichi nous ordonnant de faire la paix, la bise ect, je n'avais qu'une chose à dire...

=|-Shord... Je vais pas te tuer, ça serait trop doux encore, je vais faire de ta vie un enfer gros enfoiré ! Déjà un bras ou un œil en compensation pour mes biens …

Ouais, rappelons mon étonnante utilisation des petites cuillères dont un certain Shinji pourrait vous parler, la toute suite j'avais une furieuse envie de thé, de un pour mettre les bijou de famille du Kyu dans l'eau bouillante, de deux pour lui arracher un œil avec ma petite cuillère, de trois pour que son doux parfum M'APAISE ! … Pardon. Pour le coup des os popés dans mes paumes je voulais lui trouer la peau, mais à la place curieusement d'un jet de flammes je prenais de l'altitude direction l'appartement du Kyu à toute vitesse pourquoi ? Le faire exploser bien sûr, donnant/donnant dans la vie ! Sur place, vas y que je te colle une caisse de parchos explosifs en plein milieu de la pièce, une empruntée après une méga pichenette au marchand d'arme... Cette histoire nous fait partir loin, très loin, la preuve, j'enclenchais le parchemin explosif final et voilà à peine le temps de sortir que tout l'appartement saute, mais pas que... Le souffle se propageait rapidement, balayant en même temps les côtés... Oups, j'avais fait peut-être un poil trop... Mais sous la colère, rien à cirer !

=|-On est quitte comme ça ! Namého ! Encore que, je devrais au moins lui briser la mâchoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 14:11

Une explosion ? La direction était celle de ma maison. Mon, mon parchemin est encore dans la baraque. Oh mon dieux, la maison elle-même je m’en fou c’est le village qui me la loue pour quelques missions, puis de plus je ne suis pas vraiment du genre à vivre dans la mission, elle me sert plus de réserve d’alcool donc maintenant d’eau que d’une autre utilité. Le plus important c’est ce parchemin. Il me faut à tout prix le retrouver, c’est la seul façon que j’ai de savoir mon clan vivant et de leur montrer que je le suis aussi. Bien sûr car si mon oncle pose de l’alcool sur le sceau c’est bien qu’il est vivant et si j’active le sceau c’est que je le suis aussi. Une sorte de communication venant en deux sens.

J’arrive vers mon appartement et la voix entièrement détruit. Je vois la Kaguya parler tout seul se disant quitte maintenant. La colère m’habite, partager entre l’amitié et la colère. Je la regarde et dis :

Quitte ? Tu ne comprends même pas la signification que porte cet alcool. C’est la seul chose qui me lie encore à mon clan, c’est la porte qui a en partit sauvé mon clan de la destruction, sans se don dont mon oncle c’est vue le privilège d’avoir on n’aurait jamais pu faire de notre voyage un idéal, il y à même de forte chance que notre clan n’aurais pas survécu sans cela. Sans se dont, nous aurions été obligé de vendre notre travail et donc nous n’aurons pas aidé les gens dans le besoin, ma famille aurais pas pu se sentir aussi bien dans leurs peaux aussi rapidement et donc plusieurs d’entre nous auraient sombrés dans la haine. Ce que vous venez de détruire n’est pas que matériel, il est le semble d’un renouveau et de la renaissance de mon clan, mais ce n’est pas tout. J’ai peux d’importance pour cette maison, j’y vie même que rarement. L’alcool que vous avec changer en eau n’est même plus vraiment important car après l’avoir changé il n’a plus vraiment de valeur, par contre. Mon oncle m’a confié un parchemin, se parchemin sert à mon oncle d’envoyer de l’alcool qu’il produit de là où ils sont à cette endroit. Une action qui semble banal non ? Pourtant s’il m’envoie de l’alcool ça signifier qu’il est vivant et si j’active le sceau c’est que je le suis pour eux aussi. Tu viens d’enterrer se parchemin. Je ne te le pardonnerais jamais s’il est perdu.

Courant vers les débris je cherche dans les encombrants le fameux parchemin, oubliant même la vengeance secondaire que je voulais produire, c’est-à-dire poser ses photos dans le journal de Kiri. Fouillant pendant plusieurs heures je réfléchis à une chose. Si le parchemin n’est pas détruit, il devrait émaner du chakra et donc je dois pouvoir le détecter grâce à une technique sensorielle. Après l’activation un sourire se lie sous les larmes posées. Le parchemin est intact. Au fond des encombrant et donc pas encore sortit, mais bien intacte. J’ai encore une chance de le récupérer, la dernière chose qui me lie à ma famille, disant à voix haute :

Il est intacte, sous les décombres, mais intacte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 15:31

Allez savoir pourquoi, je savais que ma tentative pour les faire se réconcilier allait foirer. J'ai demandé à chacun des deux parti de se présenter des excuses puis de se faire la bise mais voilà, rien de tout cela n'a eu lieu. Au contraire, Aoji n'a rien de trouvé de mieux à faire que de se venger. Au passage, la vengeance, c'est mal. Ce n'est pas noble, c'est même pas noble du tout ! Bon, okay je suis mal placé pour parler étant donné le fait que je sois moi-même le premier à rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui me font chier mais que voulez-vous. C'est un peu ma philosophie si vous voyez ce que je veux dire : Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Bref, voilà qu'Aoji fait péter la baraque de l'autre cinglé.
    « Olà bambinos, vous allez vous calmez tout de suite là, stop ! Stop ! »

Rien y fait, elle est déterminée et se venge comme elle peut du Kyu. Je plaque ma main contre ma figure et soupire d'un air désespéré. Ça va vraiment trop loin cette affaire. Moi qui voulais juste rire un peu, je me retrouve avec une sorte de pseudo guerre entre deux personnes qui, jusqu'à il y a deux heures, s'aimaient comme deux frères. C'est fou n'empêche comme je suis doué pour semer la discorde. Appelez moi, le jardinier du mal ! J'implante les graines de la haine dans le cœur des gens. Blagues mises à part, me voilà devant les décombres, voyant Shord fouiller afin de chercher je ne sais trop quoi. De là, il se met à ouvrir sa grande bouche, à parler, parler, parler et encore parler. Qu'a-t-il dit au juste ? Je n'en sais trop rien, je n'ai pas écouté un traître mot de ce qu'il a dit. Il faut dire que je m'en tamponne pas mal de ces histoires. J'en ai tellement rien à faire que je me permets une petite boutade pour ironiser sur la situation :
    «Shord ? … »

Quelques micro secondes passent, personne n'ouvre la bouche et je profite de ce moment solennel pour reprendre mon propos :
    « La ferme. »

Voilà qui est fait. J'aurais pu balancer le fameux « Ta gueule » mais c'est un tantinet vulgaire et par les temps qui courent je préfère de loin être sobre. Effectivement, le bougre d'âne est déjà bien énervé alors évitons de l'insulter de manière trop agressive. Sur ces mots, je pense qu'il est temps maintenant d'enterrer la hache de guerre. En un sens, ils sont quittes. Ils ont tous les deux perdus quelque chose qui leur tenait à cœur et qui, financièrement a un coût.
    « Bon, maintenant que vous vous êtes défoulés, vous allez vous faire un bisou, illico presto ! Et je veux des excuses en bon et dû forme. »

J'en démords pas hein. Ils vont finir par se faire la bise qu'ils le veuillent ou non. Si je dois les forcer ou les frapper pour que cela arrive, je le ferais. Au passage, une petite leçon de savoir-vivre s'impose.
    « Ah et je tiens à vous dire que la vengeance, c'est mal ! Très mal. Ce n'est pas noble m'voyez. Il ne faut pas se venger parce que se venger c'mauvais m'voyez. La vengeance entraîne la vengeance qui elle même entraîne une autre vengeance qui... Bon, vous avez compris j'pense ? »

Cela fait longtemps que je n'ai pas digressé de la sorte. Il s'agit pourtant d'une de mes marques de fabriques : les longs discours qui ne mènent nul part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 18:27


Nous avions fait fort et pour le coup avions été trop loin, je niais pas un instant... Néanmoins, malgré le fait que je sache à quel point son alcool était important pour le Kyu, qu'il en soit arrivé à de pareilles extrêmes n'était pas excusable pour autant. De un : C'était Shinichi le vrai coupable, de deux, peut-être n'avait il pas conscience que de base j'étais de son côté et tenter de l'aider comme je pouvais, de trois, tu parles d'un ami, genre, moi ma maison n'avait pas de valeur à mes yeux ?

=|-T'as bonne mine de me faire la leçon ! Tu crois que quoi ?!! Que je voulais faire partir ta bibine en fumée ?! Crétin, j'essaie de faire en sorte qu'il ne la trouve pas, puis tu parles d'un ami, c'est sûr c'était tellement plus facile de détruire une maison qui me vole tout mon blé ou lieu de faire face au vrai coupable. Espèce de lâche !

Shinichi accusé sans vergogne, mais je disais vrai et Shord ne semblait pas en avoir conscience, nous venions de nous faire manipuler pour son simple plaisir, celui d'un mentor pas même conscient des extrémistes qu'il avait en face de lui le fou. Faire la paix ? Jamais, il avait ruiné mes efforts, ma maison ce rat ! C'était impardonnable quand on savait tout ce que je devais faire pour elle, néanmoins, aussi stupide que cela soit, Shord restait Shord et malgré toute ma colère pour lui, ça ne m'empêchait pas de soulever les décombres sourcils froncés. Pourquoi ? Bah pour l'aider... Ridicule n'est-ce pas ? Il n'y avait rien à comprendre, c'était comme ça, c'est tout et mon agacement ne me poussait qu'à répondre une chose à mon Sensei qui agissait un peu tard... J'en avais après lui aussi, voilà où nous menait ses conneries aussi !

=|-Toi aide nous à chercher ou tais toi, t'en as assez fait !

Le ton était strict, on avait pas quatre ans et il nous prenait pour des mômes obéissant le bougre, il avait fumé je crois bien! Pas de biz ou de câlin entre nous, on avait beau se faire les pires crasses, au final on ne s'en voulait jamais vraiment, c'était complexe et il allait vite comprendre que Shordinet et moi, même dans les pires moments, c'était du solide. Car oui en apparence nous en avions pas l'air je devais l'avouer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] EmptyVen 16 Aoû 2013 - 16:21

Exagéré, moi ? Bon un peu quand même, mais c'est aussi de sa faute, elle aurait quand même pu trouver autre chose hein ? Quoi non, je ne suis pas du genre à être attacher à quelque chose ? Bon c'est vrai j'ai surement étais un peu loin, ce n'est pas grave, je suis un bon manuel et son toit je vais lui réparer moi-même, enfin si l'on trouve ce parchemin car sinon je ne pense pas que ma colère passera. Trifouillant les décombres, je regarde une Aoji des plus furax. Bon il me faut la motiver à ne pas déchirer mon parchemin si elle le trouve :

Ao si l'on retrouve ce parchemin je réparerai ton toit moi-même et je l'améliorerais même si tu le souhaites.

Montrant le lieu où il faut enlever les débris, après une bonne demie heure nous y sommes presque. Faisant signe à la Kaguya de reculer, je fis une petite brise qui d'ordinaire me sert pour détecter des adversaires dans la zone. Cette brise permettant d'enlever la poussière nous permet maintenant de voir plus aisément ce qu'il faut enlever et comment. Une grosse plaque métallique, voilà ce qu'il reste à enlever et cela de façon à qu'il ne perce pas le sceau. Je dis à Aoji de m'aider à le soulever doucement pour le mettre plus loin. Délicatement nous enlevons cette chose qui s'est posée sur le parchemin et voilà que mon sceau est enfin plus sous la prise de gravats. Sauvé faisant deux trois bizou à mon parchemin je me mets à dire à la miss Kaguya.

Bon comme promis je réparerais ton toit, cela va me prendre environs un mois de travail, mais ne t'en fais pas, je protégerais la maison le temps des travaux.

Oui je tiens à rendre la maison dans son état normal, car c'est vrai que dans un sens ce n'est pas de ça faute, mais bien celle du lutin pervers, dont j'ai pris l'engagement d'ignorer. Ben quoi c'est vrai étant inexistant il ne me sera plus nuisible. Passant à côté de lui je fis comme si personne n'est là après plusieurs pas je me retourne puis dis :

Ah sinon Aoji tu as un coin où je peux poser mon parchemin et mes futures bouteilles ?

Quoi vous pensiez que j'allais parler à Shinichi ? Vous ne suivez pas j'ai dit que je l'ignore. Bon maintenant il me faut prendre mes outils dans mon jardin et me mettre à commencer les travaux dès aujourd'hui. Je ne vais quand même pas laisser les affaires à la miss se mouiller plus qu'ils ne le sont déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin et la Prison [Shord - Aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: QG du Misuto-