N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La sauvageonne & le renard [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptySam 13 Juil 2013 - 2:43


- Non mais tu te moques de moi ?

Gueula un homme déterminé à ne pas se laisser faire par une binoclarde qui le toisait sans broncher d’un cil alors que celui-ci semblait être sur le point de lui foutre une tarte tant il était énervé. Toute la clientèle du restaurant semblait s’amuser de la scène comme s’ils assistaient à un vrai spectacle de théâtre mais voilà, malgré l’inénarrable réalité, ce n’était point une pièce montée de toute pièce. La jeune fille avait mangé pour deux tout en sachant qu’elle n’avait pas assez de sous pour payer le repas d’une personne. Au moment de payer l’addition, elle avait jeté tout l’argent en sa possession sur le comptoir mais il n’y avait là même pas de quoi payer les entrées qu’elle avait commandées. Car non seulement elle avait osé manger plus qu’elle ne pouvait payer mais en plus elle n’avait pas choisi n’importe quel restaurant mais un des plus réputés mais aussi les plus chers de la ville. Ne voulant pas se faire passer pour une voleuse, car elle aurait pu très bien partir sans essayer de payer, elle avait proposé de payer ce qui manquait quand elle aura l’argent pour. Mais cela ne fit qu’énerver encore plus le propriétaire de l’établissement qui menaça alors de l’envoyer en prison si elle ne payait pas de suite. Voyant qu’elle ne semblait pas vouloir s’exécuter, il fit signe à un des serveurs de l’attraper et il lui ordonna de l’enfermer mais à peine celui-ci avait touché un bras de la binoclarde qu’il reçut un violent coup de coude dans le bide de la part de celle-ci qui en profita ensuite pour s’échapper. Puisqu’il semblait être impossible de négocier, la seule option qui lui restait était alors de fuir comme une voleuse. Une situation qui ne lui plaisait guère car il lui arrivait certes de voler des fruits à l’étalage mais jamais un repas, chose qu'elle considérait comme sacré.

Deux serveurs tentèrent de l’arrêter avant qu’elle n’atteigne le seuil du restaurant mais étant plus agile, elle réussit à leurs échapper mais cinq hommes continuèrent à la poursuivre à travers la ville, créant des bordels sur leur passage. En passant devant l’étalage de fruits d’un marchand, elle ne put s’empêcher de piquer une pomme dans sa course, qu’elle garda dans sa main. Dans son ascension, elle avait fini par sortir de la ville mais trois hommes continuaient de la talonner. Pourquoi donc tant d’acharnement ? Ce qu’elle avait mangé représentait certes une certaine somme mais ce n’était pas ça qui allait ruiner leur restaurant si prisé.

Elle aurait pu très bien distancer ses poursuivants tout en restant sur le chemin dégagé mais elle bifurqua dans la forêt qui bordait la ville. Les trois hommes n’abandonnèrent pas la chasse et se faufilèrent dans le bois à leur tour. Ils s’arrêtèrent au bout d’un moment avant de se disperser chacun de leur côté. Ils avaient décidé de se séparer pour couvrir plus de zone ne sachant pas par où leur proie avait filé. Les minutes s’écoulèrent et les voilà de nouveau réunis.

- Aucun signe de vie !
- Comment cette voleuse a pu nous échapper ? Le patron ne va pas être content !
- Peut-être que c’est une voleuse professionnelle !
- Dans ce cas, elle aurait dû déguerpir après avoir fini son repas au lieu de chercher à négocier avec le chef ! A moins qu’elle lui manque une case !
- Ce n’est pas le moment de discuter. On ferait mieux de rentrer et expliquer la situation avant que le chef ne s’impatiente.
- N’empêche que je le sens vraiment mal ! On risque de se faire virer !
- Maudite salope ! Si je la chope, je lui ferais passer un sale quart d’heure !


Tout en déblatérant, les trois hommes finirent par regagner le chemin et retourner vers la ville. Perchée sur un arbre assez bien fourni en branches et en feuilles pour être une bonne cachette, la binoclarde avait assisté à la scène tout en mangeant sa pomme avec insouciance. Que les hommes pouvaient être bêtes parfois. Ses poursuivants n’avaient même pas pensé à regarder sur les arbres qui étaient portant des cachettes possibles dans une forêt comme celle-ci. Mais bon, ils n’étaient que des simples êtres et non des shinobi expérimentés qui n’auraient pas omis ce détail.

Une fois son fruit terminé, elle en jeta le déchet avant de descendre de son perchoir. Pieds à terre, elle regarda tout autour d’elle pour se repérer avant d’emprunter une direction qui n’était pas choisi au hasard. Il était temps de rentrer avant qu’elle n’envoie quelqu’un à sa poursuite. Quoiqu'elle s’en fichait surement qu’elle rentre ou pas mais cette femme avait parfois des réactions imprévisibles qu'il valait mieux ne pas jouer avec le feu si elle tenait un tantinet à son existence. Elle avait décidé de frayer un chemin à travers la forêt au lieu d’emprunter la route tracée mais elle n’avait effectué qu’une dizaine de pas, qu’elle sentit une présence. Instinctivement, elle glissa sa main droite sous sa jupe pour extirper un kunai parmi ceux rangés sur le support attaché en haut de sa cuisse. Elle se mit en garde, prête à riposter à la moindre attaque. Était-ce les hommes de tout à l’heure ? Impossible. Cette présence-là mettait tous ses sens en alerte comme si elle allait se retrouver face à un adversaire de taille …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyLun 29 Juil 2013 - 12:51

L’errance. Près d’un an passé sur les routes et Daiki s’ennuyait de pied ferme ce jour-là. Il ne voyait aucun intérêt à cette journée. Pas la moindre action trépidante pouvant le tirer de cette torpeur qui le rongeait. Des heures qu’il marchait à travers bois sans réellement savoir où il allait ou ce qu’il allait faire. Il se laissait guider par son subconscient qui lui faisait parfois décrire de curieux trajets. Il se rendit même compte à un moment qu’il avait fait un simple tour pour revenir à son point de départ. Il marchait et divaguait alors que son esprit cogitait sur milles choses qui le tracassaient. A commencer par les raisons de cette décision de voyager et d’en venir à cette soudaine errance.

Masao Nikkou avait été l’homme qu’il avait servi aveuglément. Il lui avait obéi et avait toujours éprouvé du respect pour ce shinobi qui n’avait pas hésité à se sacrifier pour son village et à s’exile pour laisser la Feuille prospérer. Aujourd’hui en tout cas, Daiki poursuivait toujours le projet insensé de le retrouver pour le ramener à la raison, et à la maison par la même occasion. Il avait donc quelques doutes sur son réel intérêt d’errer sans but dans le monde à la recherche d’un ami dont il ignorait les buts et le trajet. C’était un peu prétentieux d’imaginer qu’il pourrait le rencontrer comme ça par hasard au détour d’un chemin. Le monde était vaste et Nikkou avait dû s’assurer de prendre des précautions pour ne pas être suivi. En gros c’était peine perdue et Daiki commençait à songer à un retour au bercail pour ne pas être plus ridicule.

Mais pour l’heure il profitait de sa balade forestière. Se laisser aller et se retrouver dans un élément que l’on peut totalement contrôler, c’était un avantage sans prix qui vous donnait des ailes. Il continuait de déambuler jusqu’à ce qu’il arrive dans un endroit un peu plus découvert et moins restreint par les troncs des arbres centenaires. Mais il n’était pas seul dans cet « espace » cloîtré. Il avait remarqué depuis peu la présence d’une jeune fille face à lui. Des yeux rouges cerclés de lunettes et des cheveux d’un beau noir pour accompagner un costume d’écolière. Des traits fins plutôt pas vilains. Du moins au goût de l’Hayashi. Mais il remarqua qu’elle avait l’arme en main.

Elle semblait sur ses gardes et tout sens en alerte. Au moindre geste brusque donc, elle saurait attaquer et foncer dans le tas. Chose que Daiki ne souhaitait pas. Il ignorait le niveau de la demoiselle mais il ne tenait pas à se battre avec quelqu’un aujourd’hui. Il fallait donc apaiser au mieux la tension présente et lui faire lâcher son arme. Quitte à avoir une discussion mondaine ou autre, mais un combat n’était pas dans les projets du médecin. D’un claquement de doigt discret, il fit apparaître une rose rouge dans sa main droite. Il la leva à hauteur de visage et orna ce dernier d’un sourire charmeur avant de directement s’adresser à son interlocutrice sur les nerfs :

Bien le bonjour ravissante demoiselle. Il n’y a pas de raisons de vous sentir en danger avec moi. Aussi pourriez-vous abaisser cette lame et le remplacer par cette fleur.

Il tendit la main pour offrir son présent. Mais il se méfia de son côté. En cas d’attaque surprise, il saurait au moins réagir un minimum et ne pas se faire surprendre bêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyLun 5 Aoû 2013 - 19:01

L'homme ne semblait pas vouloir engager un quelconque combat mais la binoclarde garda son arme en main tout en le fixant d'un air interrogateur. Que faisait-il donc dans un endroit comme celui-ci s'il n'était pas là pour sa capture ? Une envie pressante l'aurait donc amené à bifurquer dans cette forêt pour se soulager ? Tout en se posant la question fort idiote, elle se mit à le dévisager. Non, au fait ses prunelles sanguines étaient restées bloquées sur les yeux de l'inconnu. Pour la première fois de sa vie, elle avait trouvé quelque chose de beau chez un autre genre humain. Pourtant les yeux de l'étranger pousseraient les plus raisonnables des êtres à la méfiance plutôt qu'à l'admiration bien que son propriétaire ne montrait aucun signe d'hostilité. On dit que le regard reflète le fond d'un être et même Mairu l'idiote était capable de deviner qu'elle ne se trouvait pas face à un mignon petit chaton mais à un animal de tout un autre genre. Le style a l'apparence docile mais qui peut se révéler très agressif si on le caressait dans le mauvais sens des poils.

L'homme claqua des doigts pour faire apparaître une rose rouge dans une main. Une scène qui aurait enchanté le cœur des enfants et des jeunes filles autres que Natsumi Mairu qui se contenta de fixer la fleur de son regard éternellement indifférent; bien que l'amoureuse de la nature qu'elle était, n'était pas restée insensible face à la beauté de la rose. Puis elle fixa de nouveau le visage de l'homme où s'était dessiné un sourire pour accompagner son tour de passe passe. Expression qui eut pour effet de faire froncer les sourcils de la jeune fille dont l'interrogation oculaire s'accentua de plus en plus. Que voulait-il ? L’appâter avec une fleur. Pour quel dessein ? ... Et surtout, qu'était-ce donc cette technique étrange qu'il venait d'utiliser ? Les interrogations se bousculèrent dans sa tête, à elle qui pourtant habituellement se posait rarement des questions sur le comportement de ses semblables. Mais la situation dans laquelle elle se trouvait présentement la laissait vraiment perplexe. Non pas parce qu'on lui offrait une fleur pour la première fois de sa misérable existence mais c'est qu'elle n'arrivait vraiment pas à analyser le comportement de celui qui offrait le présent. Chose qui ordinairement, elle n'aurait pas cherché à comprendre non plus mais il fallait avouer que l'inconnu suscitait un tantinet sa curiosité pour une raison qu'elle-même n'arrivait pas vraiment à comprendre. Serait-il donc un magicien qui l'aurait envouté de ses yeux hors du commun ?

- Navrée mais je ne sais pas me battre avec cette chose. Je préfère donc garder mon arme pour me sentir plus en sécurité si vous le permettez ! Puis elle se mit à arranger, de sa main libre, ses lunettes qui étaient pourtant toujours bien à leur place.

Nombreuses femmes se seraient peut-être laissé amadouer par ses paroles séductrices et le geste parfait qui les avait accompagné mais de nature méfiante, elle était restée à l'écart et avait gardé son kunai en main. Il avait certes des beaux yeux mais là n'était pas une raison suffisante pour faire tomber les barrières qu'elle avait dressées autour d'elle pour se protéger de ses congénères. Pourtant, elle ne se sentait point en danger et eut même envie de le taquiner.

- Je suis curieuse de voir comment vous maniez cette ... fleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyLun 12 Aoû 2013 - 2:33

La demoiselle s’étonna du cadeau que lui offrait l’Hayashi. Le Godaime aimait ce genre de personnes qui ne réagissent pas comme tout le monde. Il y avait dans ces personnes une originalité et un côté intéressant qui le poussait à continuer de leur parler et d’apprendre à les connaître. Même si rien ne disait que c’est ce qui l’attendait avec cette demoiselle. Même si physiquement cela ne lui poserait pas de problème du tout ! Mais c’est un autre débat. Ces trois ex femmes lui avaient chacune reproché au moins une fois. Et seule une avait la légitimité de le faire. Mais là encore c’est un autre débat !

La jeune fille ne relâcha pas sa vigilance vis-à-vis de Daiki et préserva son arme en main. Elle le fit signifier par les mots à Daiki qui haussa un sourcil, l’air surpris. Mais il n’insista pas. Ce n’était pas du tout la bonne attitude à avoir de toute façon. Et de manière un peu débile, il était rassuré. Quelqu’un qui sent la nécessité de rester armé face à lui avait peur et devait sentir qu’il y avait un potentiel danger pour lui devait se sentir plus faible que lui. Et généralement dans ce cas-là, la personne en question sait où se situe ses limites et voit bien qu’il n’a aucune chance. Raison pour laquelle Daiki se posa paisiblement contre le tronc d’un arbre et s’assit pour continuer la conversation.

La demoiselle remonta ses lunettes puis s’étonna de savoir comment il était possible de manier une fleur. Sans pour autant négliger sa vigilance, Daiki observa la plante qu’il tenait à la main et sourit. Elle n’avait pas tort. Mais c’était pourtant un simple geste à but d’apaiser la petite tension. Le Renard transvasa son regard de la fleur pour le plonger dans les yeux rubis de la demoiselle et finalement lui répondre :

Je ne serais capable que de la nouer dans vos cheveux si vous étiez moins…méfiante à mon égard.

Il lui fit un rapide clin d’œil et sourit de plus belle avant de déposer ce qu’il tenait à ses côtés contre l’arbre noueux. Il restait une place au cas où la demoiselle souhaite se poser à ses côtés. Lui qui vagabondait depuis quelques temps sur les routes, se battre ne l’attirait pas. Il s’était certes amélioré lors de ce périple, mais son but n’était pas d’enchaîner les affrontements à la quête de victoires. Il ne tenait pas à ça. Il continua de regarder cette donzelle qui se méfiait de lui. Encore quelque chose que ses ex femmes auraient trouvés amusant et auraient trouvés moyen de lui reprocher. Mettant de côté cette pensée, il continua de parler :

Je me nomme Daiki au passage. Aurais-je l’occasion de connaître votre identité tôt ou tard ? Ou devrons nous croiser le fer avant ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyVen 16 Aoû 2013 - 23:15


La curiosité de la binoclarde était plutôt étrange et beaucoup se seraient abstenus de l’exprimer ouvertement mais elle était du genre à n’avoir aucune honte de faire savoir les choses dont elle n’arrivait pas à comprendre même si cela la faisait alors passer pour une parfaite écervelée. Un adjectif qualificatif qui semblait lui seoir à merveille d’ailleurs, lorsqu’on la jugeait de l’extérieur. Mais comme on dit "il ne faut pas se fier aux apparences" et beaucoup avaient vérifié la véracité de cette expression l’ayant fréquenté plus que ça.

Elle pensait sérieusement que la fleur était une arme. Si l’homme avait pu la créer grâce à cette technique aussi mystérieuse que lui-même, la possibilité qu’il pouvait la manipuler, pour la transformer en une arme dévastatrice voire mortelle, était donc plausible. Lorsque cette idée lui avait traversé l’esprit, une image plutôt gore et non dénuée d’une certaine perversité s’était dessinée dans sa tête de dérangée : la rose s’était allongée, sa tige devenant une liane couverte d’épines qui s’enroula autour d’elle déchirant sa peau et ses vêtements. En plein délire intérieur, ses yeux étaient restés braqués sur l’homme même si en réalité elle ne le voyait pas vraiment durant les quelques secondes qu’avait duré sa mise en scène psychique. Une attitude qui pourrait jouer à son désavantage car supposant que l’homme en voulait à sa vie, il aurait alors profité de ce manque d’attention, qu’un Shinobi expérimenté qu’il semblait être n’aurait surement pas du mal à déceler, pour la désarmer puis la mettre hors d’état de nuire.

Pour répondre à la curiosité de la Demoiselle, l’homme, qui s’était adossé tranquillement contre un arbre, lui affirma que l’unique chose qu’il était capable de faire avec sa rose sortie de nulle part était de la nouer dans ses cheveux à elle, du moins si celle-ci ne s’était pas montrée aussi méfiante à son égard. La Natsumi se demanda alors s’il cherchait à la piéger. Et si son but était de lui faire baisser ses barrières pour ensuite la tuer avec aisance ? Si elle, était du genre à aimer provoquer ses adversaires ouvertement, il existait des êtres préférant amadouer leurs ennemis par des belles paroles pour ensuite les poignarder dans le dos pour ne pas avoir recourir à l’effort physique. Il se pourrait que l’homme qui se trouvait en face d’elle était de ce genre-là. «En tout cas c’est un très bon acteur» se disait la jeune fille face au clin d’œil et au sourire qui semblait si sincère de l’homme à son attention, sans parler du ton parfait qui accompagnait ses paroles séductrices. Choses qui eurent pour effet d’embrouiller encore plus l’esprit d’analyse de la jeune fille qui était déjà pourtant désorienté. Et comme si cela ne suffisait pas, l’homme lui révéla son nom sans qu’elle ait fait la demande tout en lui demandant s'il pourrait connaître le sien au retour, à moins qu’ils devraient se battre avant.

Ne sachant quoi répondre, Mairu resta silencieuse un court instant avant de soulever sa jupe sans gêne devant l’homme pour ranger enfin son kunai à la même place d’où elle l’avait dégainé. Par ce simple geste, elle avait répondu à une des questions de Daiki, ainsi se nommait l’homme aux yeux si singuliers et séducteurs, supposant qu’il avait révélé son vrai nom. Même une fois désarmée, la Natsumi resta où elle était, se contentant juste de continuer à fixer l’homme dans les yeux. Sa raison lui disait de l’ignorer et de rentrer sur l’île hostile d’où elle venait avant que le ciel ne lui tombait sur la tête mais une partie d’elle avait envie de connaître un plus ce Daiki. Le mot «connaître» raisonna dans sa tête alors que son corps se figea brusquement. Elle venait enfin de réaliser quelque chose qui ne lui avait pas traversé l’esprit jusque-là. D’abord elle trouvait qu’il avait des beaux yeux et maintenant elle désirait le connaître, sans parler qu’elle trouvait son nom assez joli. Trop de points positifs chez un même être pour que cela était normal pour elle. Et si elle était tombée sous le charme de cet homme ? Non, impossible ! Elle n’était pas une de ces femmes dont le cœur s’emballait pour si peu et ce n’est pas parce qu’on avait envie d’apprendre plus sur quelqu’un qu’on l’aimait forcément. Sauf que jamais encore un être n'avait suscité autant sa curiosité. Mais bon, il fallait bien une première fois à tout non ? Et on dit quelqu’un d’amoureux avait le cœur qui battait la chamade face à celui qu’il aimait, hors le sien avait gardé son rythme normal. Elle poussa alors un soupir de soulagement loin d’être discret. La Natsumi avait vraiment le don de se torturer toute seule. Alors que la plupart de ses semblables n’auraient pas cherché à comprendre le «pourquoi» de leur désir de vouloir connaître un des leurs, elle, elle avait besoin de se poser mille questions.

Revenant à la réalité et retrouvant de nouveau l’usage de son corps, elle s’approcha de l’homme pour se laisser tomber sur les genoux juste devant lui, reposant les pointes de ses doigts sur le sol pour se tenir en équilibre, ce qui fit pencher son buste vers l'avant.

- Vous aimez les filles à lunettes ? Demanda-t-elle sans la moindre hésitation alors que son expression était passée de celui d’un animal apeuré à celui d’un prédateur avide de piéger une proie potentielle. Au fait, moi c’est Mairu, enchantée de vous connaître Monsieur Daiki. Elle conclut sa présentation par un grand sourire qui se voulait innocent …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyDim 18 Aoû 2013 - 3:06

La jeune demoiselle jusque-là sauvage et méfiante serait-elle en train de s’apaiser et de laisser tomber les barrières ? C’était peut-être un peu trop tôt et trop facile de dire ça maintenant. En tout cas elle était…surprenante. Et intéressante. Voilà pourquoi Daiki n’avait pas tracé sa route et qu’il était resté ici pour s’adosser à un arbre. Il ne tenait pas à partir maintenant et il voulait juste faire durer l’instant encore un peu. Et il avait bien fait lorsqu’il assista à la suite des évènements !

La jeune fille leva sans gêne sa jupe pour y ranger son kunaï. Sa poche à kunaï était placée…sur sa cuisse ! Osé mais tellement attirant pour Daiki. Une telle chose n’était pas pour le déplaire. La fille restait jeune mais au seuil de sa majorité. Rien d’outrageant vis-à-vis des bonnes mœurs ou de la loi si ce n’est le décalage d’âge plutôt conséquent. Mais c’était un peu bizarre et hâtif de penser à ça alors qu’il venait à peine de croiser cette fille qui jusque-là se méfiait de lui au point d’être armée. Enfin plus maintenant techniquement puisqu’elle avait fait disparaître littéralement son hostilité sous sa jupe. Le pacifisme par les mini-jupes, il y avait un concept à creuser.

Elle resta ainsi un moment à le fixer droit dans les yeux. Tout comme lui, elle avait de beaux yeux d’une couleur plutôt atypique. Rare de voir des gens aux yeux de cette couleur. Mais l’Hayashi était sous le charme de cette belle couleur rubis. Après tout, le rouge était la couleur de la passion ! Non il fallait vraiment qu’il arrête avec ça. La demoiselle ne s’intéressait peut-être même pas un tant soit peu à lui à cause de son âge. Elle le prenait pour plus vieux qu’il n’était à tous les coups alors à quoi bon espérer ou se faire des films aussi vulgaires. Il tâchait d’effacer cette pensée, mais il avait du mal. Puis la belle demoiselle poussa une sorte de soupir qu’il ne comprit pas. Et avant qu’il ne puisse poser la question, elle s’installa.

Assise devant Daiki, elle s’était un peu penchée pour lui parler. L’instinct humain aurait voulu qu’il reluque les formes de la jeune femme mais son regard ne se détacha pas du cramoisi de ses prunelles qu’il admirait derrière les verres transparents de ses lunettes qui renforçaient le charme qu’elle dégageait. Et la suite le prit un peu au dépourvu alors qu’elle lui demanda s’il aimait les filles à lunettes. Puis elle se présenta. Mairu s’appelait-elle. Un prénom plutôt mélodieux et pas vilain. Il éluda l’espace d’un instant la première question pour lui sourire et lui dire :

Tout aussi ravi, ayant repris sa fleur et la tendant vers Mairu.

Puis il élargit un peu son sourire avant de reprendre délicatement :

Tout dépend ce que vous entendez par « aimer » les filles à lunettes. C’est surtout le verbe « aimer » qui m’échappe dans la phrase. Dans quel sens l’envisagez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyDim 18 Aoû 2013 - 21:03


Elle attrapa la rose qu’il lui offrait pour la seconde fois puis elle l’examina la fleur sur tous les angles pour vérifier si quelque chose de dangereux n’y était pas caché. Elle avait certes rengainé son arme et s’était rapproché de cet homme sorti de nulle part mais elle ne lui faisait pas totalement confiance. Elle était bien placée pour savoir qu’il fallait se méfier des inconnus qui se montraient trop courtois envers soi. Elle n’oublierait jamais cette amère expérience qu’elle avait vécue avec cet homme aux cheveux dorés dont elle n’avait jamais su le nom. Celui-ci s’était montré si gentil envers elle, au point de l’avoir invité dans un restaurant de renommée voyant qu’elle mourrait de faim mais comprenant qu’il n’aurait jamais ce qu’il convoitait chez elle, celui-ci était alors rentré dans une colère noire provoquant une bagarre générale d’où résultèrent beaucoup de dégâts physiques et matériels. Il avait même exprimé ouvertement son envie de tuer Mairu en balançant un kunai qui s’était planté dans un mur à seulement quelques millimètres de la tête de la jeune fille, avant de disparaître, laissant la Mairu payer l’addition et tous les dégâts qu’il avait causé alors qu’elle n’avait même pas un rond. Celui qu’elle croyait être un prince charmant s’était donc transformé en un démon souhaitant sa misère. C’était il y a trois ans, elle n’avait alors que seize ans et depuis elle se méfiait de la gentillesse d’autrui, encore plus si celle-ci venait d’un homme. Mais du genre joueuse et provocatrice, elle ne manquait aucune occasion de laisser cette partie de sa personne s’exprimer quand la situation lui permettait, même si cela signifiait jouer avec sa vie. Elle pouvait alors passer d’une coincée du cul à une vicieuse qui ne s’accordait aucune limite. Mais pour l’heure, elle n’était pas encore à ce stade.

Ne trouvant rien de suspect sur la rose, elle reporta alors de nouveau toute son attention sur Daiki qui venait de lui poser une question qu’elle trouva un peu idiote. N’avait-il pas réellement compris le sens de sa phrase ? Dans ce cas, elle se trouvait peut-être face à un homme moins expérimenté qu’elle dans ce domaine dans lequel baignaient les adultes des plus vicieux. Voilà une découverte qui promettait de pimenter encore plus les choses. Elle s’en lécherait presque les babines. Elle trouvait cet homme de plus en plus intéressant. Il avait l’air plus âgé qu’elle qui venait d’avoir ses dix neufs printemps mais elle le trouvait plutôt charmant. En tout cas assez pour que cela lui donnait envie de pousser son jeu un peu plus loin. Elle avait finit par s’assoir complètement sur le sol, les jambes pliées et fermées devant elle. Elle se pencha alors de nouveau vers Daiki pour lui caresser le visage avec la fleur qu’il lui avait offerte.

- «Aimer» dans le sens où cela vous donne envie de les toucher, de les caresser, de leurs faire pleines de choses cochonnes. Le ton était légèrement moqueur et son regard brillait de plus en plus, signe qu’elle s’amusait vraiment …


Dernière édition par Natsumi Mairu le Lun 26 Aoû 2013 - 18:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyDim 25 Aoû 2013 - 20:43

La jeune demoiselle devenait de plus en plus surprenante de par son incroyable témérité. Une témérité qui se mesurait essentiellement dans ses mots. Et encore, on ne povait réellement parler de témérité mais plutôt de…d’audace. Des avances aussi directes ne laissaient pas le Renard de glace qui s’était trouvé là une proie parfaite pour laisser son amour des femmes s’exprimer. Lui qui avait toujours été un séducteur, il semblait faire face à un homologue féminin qu’il ne laisserait pas partir avant d’avoir pu profiter de quelques instants en sa compagnie. Non il n’y avait pas de sous-entendus ! Si peu…

Aux dires de Mairu, Daiki ne put qu’afficher un sourire. Mi carnassier et mi taquin, il resta ainsi un léger instant à l’observer droit dans les yeux. Elle avait promené la rose sur le visage du médecin qui se saisit de la plante délicatement entre ses doigts. Il se piqua maladroitement mais ignora la douleur qu’il ressentit. Il profita que la jeune fille se soit légèrement penchée pour s’exprimer et se soit ainsi approchée pour glisser la rose dans ses cheveux. Ce n’était pas le mieux avec sa coupe actuelle mais il s’agissait là plus d’un clin d’œil à ses mots de tout à l’heure. Il ramena sa main et apporta son doigt blessé à ses lèvres pour aspirer la goutte de liquide rouge en perlant. Il aurait pu se soigner sur le champ mais bon, le jeu n’en serait plus aussi intéressant. Tout ceci sans perdre son petit sourire naturellement.

Puis il se décida enfin à rompre le silence planant entre eux pour répondre aux avances de la belle demoiselle. Ses lèvres déjà étirées s’entrouvrirent et murmurèrent presque :

Alors dans ce cas, je ne peux que les aimer. J’aurais même dit que je les adore mais ça aurait perdu de son charme, n’est-ce pas ?

Il avait ponctué par un autre clin d’œil. Intérieurement il se trouva débile d’en faire autant. Ce devait être au moins le quatrième ou cinquième, non ? En arriver à ça à son âge ça devenait déplorable…Oh et puis après tout il s’en fichait. On croyait entendre une de ces ex-femmes. Il était peut-être assez âgé pour cette demoiselle mais elle ne semblait pas parfaitement innocente sous ses airs. Ces derniers mots le confirmaient. Et si elle s’amusait à ce genre de jeux, elle savait ce qui en découlait. Pas de raison de se blâmer de céder au charme d’une belle donzelle. Cela serait même suspect de ne pas le faire ! Alors autant agir naturellement et se laisser aller à ses désirs et ses envies puisqu’on ne sait jamais lorsqu’il nous sera impossible de ne plus y succomber. D’où la pertinence de profiter de l’instant présent et de se laisser aller au plaisir de la vie ! Et non de la chair ! Du moins pas directement !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] EmptyLun 26 Aoû 2013 - 21:31


La jeune fille méfiante à l’apparence sage semblait s’être évaporée pour laisser place à une libertine n’ayant pas froid aux yeux. Sa posture, son expression, ses dires … tout en elle exprimait la luxure qui ne laisserait indifférent aucun homme à femmes. Mais pour elle, tout ceci n’était qu’un jeu. Devant l’inconnu qu’elle ne reverrait sans doute plus jamais, elle s’était permis de délaisser l’image de la fille réservée qu’elle endossait tous les jours pour duper son monde, pour laisser place à un autre personnage qu’elle réservait qu’aux hommes. Bonne actrice doublée d’une manipulatrice, il lui était aisé de changer de personnalité et faire miroiter des faux espoirs aux malheureux qui n’étaient pas capables de discerner dans son jeu. Même sa Maîtresse avait du mal à discerner son étrange élève à la personnalité insaisissable. Ce qui la rendait imprévisible, redoutable et parfois effrayante. La Natsumi elle-même ne semblait plus savoir qui elle était réellement à force de changer de personnalité à tout bout de champ. Elle était peut-être un peu de tous ces protagonistes qu’elle aimait jouer à l’extrême.

Malgré son attitude séductrice plus qu’évidente, il était difficile de savoir si elle s’intéressait réellement à Daiki ou si elle était juste entrain de jouer avec lui comme elle le ferait avec n’importe quel homme rencontré dans une même circonstance. Mais de toute évidence, il ne lui laissait pas indifférente car elle ne serait jamais allée aussi loin avec un homme qui la répugnerait à moins d’y trouver un intérêt d’une grande importance. Il lui était déjà arrivé de tenter des hommes qui la dégoûtaient mais parce qu’elle avait quelque chose à les soutirer; ce qui n’était pas le cas avec l’homme qu’elle essayait de séduire présentement. Elle s’était approchée de lui par plaisir et non par obligation.

Profitant de la proximité que la binoclarde avait créée entre eux, l’homme saisi la fleur avec laquelle elle était en train de lui caresser le visage pour la glisser dans ses cheveux. Lorsqu’il ramena sa main vers lui, du sang perla au bout d’un de ses doigts qu’il ramena alors à sa bouche. Un geste plutôt banal vu le contexte mais la Natsumi y voyait quelque chose de lascif, mais elle s’abstint de tout acte et commentaire, se contentant juste de le fixer dans les yeux. Son regard s’était de nouveau perdu dans celui de Daiki. De plus près, ses yeux lui semblaient encore plus beaux, plus captifs et elle s’y était tellement plongée qu’elle n’entendit rien de ce qu’il lui disait. Ainsi donc, au lieu de répondre à sa question, elle tendit sa main droite pour la poser sur la joue gauche de l’homme.

- Je peux les embrasser ?

Requête plutôt ambiguë mais elle ne semblait pas être disposée à donner plus de détails car elle paraissait ailleurs comme hypnotisée …

Apparence:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La sauvageonne & le renard  [PV] Empty
Message(#) Sujet: Re: La sauvageonne & le renard [PV] La sauvageonne & le renard  [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La sauvageonne & le renard [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-