N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 The sun is sleeping [PV:Kusa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptySam 12 Nov 2011 - 2:49

Log 13 : Sinking Habits


« Kusa ! Je comprends que tu sois fâché… Mais là…. HEY ! »

Le jeune homme évita une chaise qui passa à travers la fenêtre, la faisant voler en éclats.

Il avait été en retard à leur rendez-vous, hier. Et la fois d’avant, aussi. Et celle avant-avant. En fait, Kenji n’avait pas été très respectueux de la jeune fille depuis un moment. Depuis le début en fait. C’était un charmeur de nature et les tentations étaient parfois un peu…Tentatrices.

« Écoute Kusa, ça a jamais changé ce que je pense ! Et puis je fais beaucoup d’efforts pour la cause ! »

Étaient-ils ensembles, ou pas ? Même Kenji aurait été incapable de répondre à cette question. Depuis le début de cette aventure, ils se tournaient autour. Mais ça n’allait jamais bien plus loin. Leurs personnalités s’entrechoquaient, se mélangeaient parfois, mais n’était pas encore au stade de ne faire qu’un. Elle avait un tempérament fort, indomptable. Kenji admirait ça, d’une certaine manière. Lui qui se considérait un fervent défenseur de la liberté totale, aurait bien voulu être comme elle. Dans tout les cas, elle n’était pas de bonne humeur ce matin. Et Kenji l’était de moins en moins, lui aussi. Il ne comprenait pas pourquoi elle semblait si affectée par les actes du blond. N’était pas qu’un simple membre de l’organisation ?

« Kusanagi, arrête de me lancer des trucs ! Sa va nous coûter les yeux de la tête »

Une idée lui vint alors en tête. Qui pourrait marcher sans aucun doute. Il plaça une main inquisitrice sur la bouche de la jeune femme pour la faire taire, puis la souleva dans ses bras malgré ses réprobations. Le trajet ne prit qu’une minute, le temps de trouver un endroit ouvert à l’abri de ce petit village de Tetsu no Kuni. Il lâcha enfin le jeune femme, alors qu’ils étaient au milieu de la plaine verdoyante qui servait de champ d’agriculture.

« Kusa, je n’aime pas te voir dans cet état. Tu as l’impression que j’abuse de toi. C’est peut-être vrai… »

Il croisa les bras tout en se reculant à une distance acceptable.


« Mais même si ce l’est, je ne vois pas ce que sa change. Nous sommes humains, et vivons une vie d’humains. Et puisque c’est le cas… »

Kenji se fit craquer les jointures.

« Je crois qu’un entrainement nous ferait tout les deux du bien, ferait sortir le stress. Un bon vieux combat. Et si tu crois que tu ne peux pas parce que t’es une Kunoichi et pas moi, et bien tu en as beaucoup à apprendre sur les gens normaux. En fait, je me demande par quel miracle tu arriverais à me battre, impulsive comme tu es. Mais qu’il en soit ainsi. Bats-toi de toutes tes forces, et voyons si tu vaux la peine d’être appelée Ninja… »

Si cela semblait cérémonieux, il savait que Kusanagi, de par son intelligence, comprendrait le but simple et non si dramatique de cette situation. Un simple entrainement qui serait bénéfique à tout les deux. Il espéra qu’elle saurait agir en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptySam 12 Nov 2011 - 4:29

Je n’en pouvais plus. Trois fois, trois jours de suite où il m’avait raconté les mêmes salades. J’avais l’impression d’avoir fait fausse route, que mon intuition quant au jeune homme m’avait littéralement dupé. Ce garçon, ce type à la chevelure blonde, ne m’apparaissait pas comme étant franc, honnête envers moi. Depuis combien de temps me manipulait-il ? Hélas, depuis le début de tout, il faut croire. Ce baiser… Du chantage, voilà ce que c’était et rien de plus. Cela m’apprendra à ne penser qu’à Kaze no Kuni, à mettre de côté mes valeurs ainsi que les normes. Dire que j’avais cru que cet homme aurait pu s’avérer être un intéressant élément pour la construction du village… On ne bâtit pas quelque chose de glorieux, de noble, avec des ramassis de bout de bois pourris. Mon pied alla se heurter contre cette poubelle qui partit à la renverse se fracasser contre le mur de brique. Comment avais-je pu été aussi bête, aussi stupide, pour croire en ce beau parleur de pacotille. D’abord il m’attendrit avec des mots doux, ensuite il se sert de moi.

    « La Jolie Fleur, comme tu le disais si bien il y a quelques semaines, eh bien elle en a marre de tes conneries. Et j’en ai rien à foutre du prix de tous ces objets, t’es qu’un salaud Kenji, un salaud ! »


Une once de rage et d’incompréhension pouvait se lire dans mon regard marron, des larmes d’agressivité glissèrent sur mes joues rosées, teintées par l’amertume qu’avait nourrit le garçon au bonnet noir. Le jeune homme s’interrompit un instant, balayant mes jambes de son bras gauche et supportant le reste de mon corps chétif de l’autre. J’avais beau me débattre, ce dernier s’avérait être beaucoup plus fort physiquement que moi. Ce n’est que lorsqu’arrivés à destination, quand il me relâcha enfin, que je lui lâchai quelques mots, haineuse.

    « Si j’ai l’impression que tu abuses de moi ? Totalement. Tu dis que nous sommes humains, oh non, tu te trompes. Tu es un monstre, un être sans vergogne et n’obéissant qu’à ses désirs obscènes, voilà ce que tu es. »


Le jeune homme, stagnant devant moi, fit craquer ses jointures et proposa un entrainement afin de faire éliminer notre soit disant stress. Ce n’est pas du stress dont je dois me départir, oh non. Il y a bien pire que cela. Un long soupire s’extirpa d’entre mes lèvres, long et méprisant. Mes pupilles sombres fixaient le garçon, le fusillant silencieusement. Je fulminais intérieurement, ne comprenait pas pourquoi il en rajoutait ainsi. Pendant plus de quelques secondes, je me contentai de tourner lentement autour de lui, ne le lâchant pas du regard, telle l’aurait fait une Tigresse prête à sauter sur sa proie. Je m’arrêtai enfin, face à lui, et nous nous jugèrent du regard. Une aura bleuté se forma au niveau de mon poing, resserré fermement sur lui-même. Nous allions jouer sur mon terrain de jeu, cette fois-ci. Avec force, je l’abattis sur le sol de la prairie sur lequel une couche de glace plutôt épaisse se forma. Me redressant calmement, mes yeux fixés sur ses iris bleus, l’expression sur mon visage se ferma.

    « Je n’ai qu’une seule chose à te demander, avant que nous ne commencions officiellement… POURQUOI ?! »


Je plaquai les paumes de mes mains devant moi, desquelles s’extirpa un jet glacial fonçant à toute vitesse vers Kenji.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptySam 12 Nov 2011 - 17:54

Log 14 : Rehab


Kenji se frotta la tête, légèrement mal à l’aise par l’humeur massacrante de la jeune fille. Décidément, elle prenait l’histoire très au sérieux. Avait-il été si négligeant que ça envers elle ? Ce n’était pas très juste…Ou bien ce l’était ? Kusanagi semblait penser qu’il n’était qu’un salaud obsédé par ses propres désirs. Ce n’était pas vrai du tout ! N’était-il pas dans cette aventure pour réaliser les rêves de Kusa ? L’homme n’avait rien à gagner de la présence de Kaze no Kuni dans le monde shinobi.

Il n’aimait pas la voir dans cet état, mais ne le comprenait pas non plus. Le Raiu ne réalisait pas ce qui aurait pu justifier une telle conduite envers lui. Ce combat aiderait peut-être à y voir au clair. Mais l’empressement de la jeune fille lui fit un peu peur : irait-elle trop loin ?

Sans vraie raison, Kenji tenait à garder le secret sur son état de ninja le plus longtemps possible, même à Kusanagi. Jusqu’ici, sa faible signature de chakra et le côté plutôt banal de ses techniques lui avait permis de rester incognito. Mais dans ce combat, combien de temps tiendrait-il sans révéler sa vraie identité ? Et surtout, comment Kusanagi prendrait-elle le fait qu’il lui ait caché la vérité ? Trop tôt pour le dire, mais Kenji appréhendait ce moment. Malgré tout, il valait mieux que ce soit maintenant plutôt qu’au pire moment.

« Kusa… »

Avant qu’il puisse terminer sa phrase, la jeune femme abbatit son poing au sol, créant une couche de glace épaisse qui se propagea sous ses pieds. Elle maitrisait vraiment le Hyôton. Et quel talent, produire de la glace dans un endroit comme celui-ci ! La surface sous ses pieds devint brusquement glissante et il patina un peu maladroitement pour retrouver son équilibre. Elle lui demanda pourquoi.

Il resta silencieux.

De sa main s’échappa un rayon bleuté de glace. La main de Kenji voulut instinctivement faire un signe qu’il connaissait bien, mais le jeune blond hésita et ferma son poing avant de croiser les bras sur son torse. Le rayon le frappa directement, couvrant de glace son poitrail. La morsure glaciale sur sa peau le fit frissonner. Le recul du projectile le poussa et le fit glisser, le déstabilisant. Il tomba sur la glace, projetant des éclats alors que celle sur son torse éclatait. Le blond se releva rapidement, constatant la tache bleutée sur la peau de ses avant-bras. Il fallait sortir de cette patinoire. Le Raiu fit donc un bond en arrière, regagnant la terre ferme.


« Tu me fais frémir comme au premier jour, Kusanagi… Tu ne te rappelles pas de ce jour là ? »

Il mit un genou au sol et y planta un tesson de glace qu’il avait récupéré dans sa chute. Kenji y attacha alors le rouleau de fil de fer qu’il portait à la ceinture. Un lointain souvenir d’interférence lui revint en tête. Le nukenin masqué se releva lentement.

« Je ne suis pas parfait, Kusanagi. Mais je ne suis pas un monstre non plus. Le penses-tu vraiment ?»

Il s’élança vers elle et la patinoire, et bondit sur la glace sur le dos, prenant rapidement rapidement de la vitesse en glissant sur celle-ci, pied levé pour faucher les jambes de la femme. Ses lèvres murmurèrent doucement.


« Peacebreaker… »

Longtemps y avait-il qu’il n’avait pas usé de cette technique, pourtant il en reconnut la sensation au premier instant. La sensation d’influer sur sa propre personne. En un instant, son poids passa de deux cents livres à moins de 10 livres, et sa vitesse de glissement augmenta drastiquement. Avant de frapper, son poids retrouverait sa valeur normale pour avoir la plus grande force d’impact possible.

Derrière lui, le fil de fer défilait…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyDim 13 Nov 2011 - 3:38

Le premier jour… Comment osait-il ainsi se servir derechef de mes sentiments pour me manier à sa guise. Des émotions véritables, authentiques, que je n’aurais probablement pas ressenties si cette satané aubergiste ne m’avait pas envoyé chercher de l’eau. Cette conversation, ces quelques instants entre lui et moi, j’aurais assurément pu les éviter et peut-être en aurait-il été mieux ainsi, hélas. Pourquoi s’obstine-t-il à me faire croire ces choses immondes. Comment pouvait-il être aussi acharné ? La liberté en fait envier plusieurs, cependant s’il faut en arriver à priver cette dernière des personnes que l’on côtoie, on ne la mérite tout simplement pas. En me mentant de la sorte, il n’est pas question-là que de manque de respect, il s’agit de trahison. Aurais-je fait fausse route en lui proposant de se joindre à notre Organisation ? En lui offrant de suivre les idéaux pour lesquels je donnerais ma vie, sans hésiter ?

Je n’étais plus sure de rien, moi qui pourtant possède une confiance en soi en or, indestructible, normalement sans faille. Et si jamais il finissait par révéler mes plans aux grandes nations ? Celles-ci nous arrêteraient, sans réfléchir, anéantiraient les efforts des miens sans remord ni gêne. Je ne pouvais pas faire une croix dessus, devais connaitre la vérité et dévoiler son véritable visage en brisant son masque.

    « Tu m’as révélé, ce jour-là, vouloir m’appuyer pour réaliser mes rêves. Tu désirais le faire par envie. Si celle-ci s’avérerait dissipée, me le dirais-tu ? »


Le garçon glissait littéralement sur la surface givrée, s’étant donné une bonne poussée. Malgré cela, je n’avais pas manqué de remarquer Le fil de fer qu’il avait machinalement attaché à un éclat de glace, enfoncé directement dans le sol. Pour le moment, je me devais de me concentrer sur le jeune homme qui fusait dans ma direction, profitant de la glace pour se propulser. Couché sur le dos, les jambes en l’air, je ne comprenais pas réellement ce qui m’attendait. Tout ce que je savais était que je devais réagir, et maintenant. Fourrant ma main dans le fond de ma bourse ninja, je récupérai une poignée d’armes blanches et les lançai furtivement devant moi, dans sa direction. Cela m’étonnerait s’il réussissait à les éviter tous, étant donné qu’il était en mouvement.

Sachant que cela ne suffirait pas à l’arrêter, j’infusai une certaine quantité d’énergie spirituelle dans la paume de ma main droite qui décrivit un mouvement vertical rapidement devant moi. Une couche de glace transparente se forma à l’instant où le jeune homme frappa. Cela ne fut toutefois pas suffisant, réduisant par contre la force de l’impact. Ses pieds vinrent s’écraser dans mon estomac, me repoussant à quelques mètres plus loin.
Profitant de l’instant de confusion, je frappai la surface glacée de la paume de ma main, laissant filer mon Chakra dans celle-ci. Aux côtés du garçon s’élevèrent deux poulpes qui se jetèrent furtivement sur lui, leurs tentacules maintenant fermement son corps scotché à la surface glacée grâce aux ventouses.

Me glissant sur la surface glacée, je me rapprochai de lui, me hissant sur son torse et plaquant mes mains de chaque côté de sa tête blonde.

    « Tu sais ce qui est le plus con dans toute cette histoire, Kenji ? C’est que je te fais confiance, que je t’ai cru et ait pensé que tu voulais réellement m’aider. »


J’observais le garçon, le souffle court, le regard triste.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyLun 14 Nov 2011 - 21:10

Log 16 : Cold Memories


La manoeuvre de glissement sur la glace était vouée à l’échec depuis le début, et Kenji le savait. Si elle manipulait le Hyôton, Kusanagi devait nécessairement être une attaquante de moyenne à longue portée. Essayer de se rapprocher à découvert était une perte de temps. Kenji réalisa qu’il ne pourrait jamais rivaliser avec des techniques aussi colorées sans user des siennes. Mais le jeune homme redoutait d’utiliser tout son potentiel sur elle. Il n’avait pas envie de la blesser car cette jeune femme était importante pour lui. Comment lui montrer qu’il n’était pas la moitié du salaud qu’elle voyait dans sa personne ?

D’abord, être honnête. Envers soi et envers les autres.

Toujours glissant, il vit les projectiles métalliques de Kusanagi se diriger vers lui. Il était temps de se battre pour vrai. Sa main accomplit un signe particulier, et il éveilla le chakra en lui, cette chaleur caractéristique si longtemps refoulée…

*Je sens la force…*

« …Valkyrie ! »


Il y eut une petite onde de son grave que même Kusanagi entendit, puis les projectiles dévièrent de leur course, passant tout près de ses membres sans toutefois le toucher. Voyant la silhouette de la jeune fille se rapprocher, Kenji relâcha la gravité sur son corps pour reprendre son poids normal, et frappa la jeune fille à l’estomac. Mais une mince barrière de glace s’était formé entre elle et lui, qui atténua grandement la force du choc. Le coup n’était pas puissant mais la repoussa sur quelques mètres. Le jeune blond patin pour essaya de se relever, mais glissa maladroitement et resta sur le dos un instant de trop. Des sculptures de glace émergèrent alors de la glace pour se jeter sur lui, le fixant au sol solidement. Le blond se demanda comment faisaient-elles pour ne pas glisser, puis remarqua les ventouses des créatures. Impressionnant.

Mais ce qui retint son attention, ce fut la jeune femme qui se hissa sur son corps, plaçant ses mains de chaque côté de son visage. Il ne pouvait qu’admirer la beauté de ses yeux marron. Elle parla de sa déception, et Kenji détourna les yeux.

« Je sais…Je ne suis pas une personne très fiable. J’ai beaucoup de secrets. Mais je m’excuse, et je veux changer ça. Ne me donneras-tu pas une autre chance ? »


Tout en parlant, sa main s’agita sous un des poulpes, y apposant un sceau particulier. Il ressentit instantanément le poulpe dans son ensemble. Une autre technique lui permit de réduire très rapidement le poids du poulpe jusqu’à le rendre plus léger que l’air.

« Je t’ai menti, Kusa, je suis désolé. Mais j’ai pas menti pour ce que je ressens pour toi. »

Avec l’unique force de succion de ses ventouses, le poulpe s’envola dans les airs en un coup de bras, le libérant ainsi à moitié. Il reversa la jeune fille d’un coup de hanche et appuya son corps sur elle, plaçant sa main sous sa gorge, sur la peau nue de son décolleté. Leurs visages étaient tout près de l’autre.

« Je manipule la gravité. Dès le moment où je poserai mon sceau sur toi, tu seras en mon contrôle. Vois-tu la confiance dont je fais preuve envers toi pour te donner ma stratégie d’un seul coup ? Personne ne sait qui je suis hormis toi, désormais. Pourquoi ne pas me donner une deuxième chance ? »

Il songea à poser le sceau, mais ne fit rien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyMar 15 Nov 2011 - 4:07

Ce son, cette réaction… Les projectiles lancés avec précisions s’écartèrent, filant gracieusement de chaque côté du jeune homme. À travers le fin muret de glace transparent, je pu percevoir ce signe incantatoire, vif mais bel et bien présent. Ce fut bref, rapide, néanmoins j’avais ressenti son Chakra avant d’être expulsée à quelques mètres plus loin. Pourtant ce dernier m’avait affirmé être un simple civil, voyageant à travers le monde ayant comme amie fidèle la liberté. Qu’est-ce qui venait de se passer ? Mes idées s’embrouillèrent à un point tel que je commençais à me demander si ce n’était pas l’impact qui m’avait sonné d’une telle façon que j’en avais perdu mes moyens. Non… Impossible. M’aurait-il menti, encore une fois ? Je ne pouvais pas m’être trompé, j’avais effectivement perçu cette puissante source d’énergie spirituelle. Si ce n’était pas le cas, comment aurait-il pu éviter mes armes blanches ? Il y avait bien plus que de la chance, hélas, je ne pouvais le croire.

Son regard se détourna du miens, comme le ferait quelqu’un qui a quelque chose à se reprocher. Je fermai les yeux, consternée, écoutant ses paroles vaines, totalement inutiles. À quoi bon s’excuser lorsque l’impossible est déjà survenu, à quoi bon pardonner pour de tels mensonges… Mes poings se resserrèrent sur le sol de glace, allant même jusqu’à animer mon Chakra.

    « En plus d’être un beau parleur, tu es un menteur… Tu dis que tu ressens réellement quelque chose pour moi, quoi donc ? Comment pourrais-je croire tes paroles qui m’ont autrefois paru si sincères mais qui étaient en fait artificielles ? J’aimerais bien croire que tu es un homme d’honnêteté, que je n’ai pas eu tort en m’ouvrant à toi, néanmoins je… J’en perds mes moyens, Kenji ! C’est trop ! »


Trop de souffrances, trop d’hypocrisie… Le jeune homme me fit rouler sur le côté, se positionnant désormais au-dessus de moi, son corps sur le miens. Nos lèvres, à quelques centimètre les unes des autres, nos regards, l’un plongeant dans l’autre… Mes mains glacées se glissèrent sous son T-Shirt, s’arrêtant sur son Torse brûlant. Nous étions comme Feu et Eau, Soleil et Lune, Yin et Yang. L’un ne peut pas vivre sans son opposé, sans l’autre. Mais si l’astre solaire décidait de faire fausse route à sa tendre Lune ? Elle n’y survivrait probablement pas, ou vivrait en solitaire dans l’ombre. Elle ne brillerait plus. Jamais.

Mes lèvres rosées effleurèrent les siennes, agréables. Rapidement, mes fines jambes vinrent se recroquevillé près de mon corps, mes pieds frappèrent violemment son corps afin de le faire basculer par-dessus ma tête. Mon poing s’écrasa contre la glace, de laquelle s’éleva un blizzard glacial dans lequel se retrouvait le blond, visant principalement à ralentir sa vitesse de deux fois. Désormais accroupie, je composai hâtivement les Mudras requis et soufflai entre mes lèvres « Shooting Ice ».

De mes mains jaillit une lueur éblouissante, bleuté. Un Rayon puissant de glace s’expulsa de la paume de mes mains, se dirigeant vers la zone glacière. Si mes calculs étaient bons, la vitesse réduite du jeune homme agirait comme un handicap et la proximité entre nos deux personnes réduirait encore davantage le temps d’exécution de la technique. Pourrait-il ensuite se protéger ? Seul l'avenir le dirait.

Je fus propulsée à quelques mètres plus loin, n'étant pas en mesure de contenir totalement la puissance du tir, roulant un peu plus loin sur le sol de givre, incapable de me relever. J’avais trop dépensé d’énergie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyMer 16 Nov 2011 - 4:05

Log 17 : Regrets


Kenji resta de marbre en écoutant la jeune fille. En vérité, il ne savait pas quoi répondre, ni que faire. Toute cette histoire le débalançait totalement. Avait-il perdu Kusanagi pour de bon ? Si c’était le cas, il s’en irait. Cette cause n’avait de cœur que celui qui battait dans la poitrine de cette jeune femme. Et sans elle, elle ne valait pas la peine d’être vécue.

Il ne la vit pas recroqueviller les jambes, ne la sentit bouger que lorsqu’elle le frappa, le faisant tomber en avant et l’arrachant de l’étreinte du dernier poulpe qui éclata en morceaux de glace, sa tâche accomplie. Mais Kenji ne pensait pas à ça, ne ressentait même pas la douleur. Tout ce qu’il sentait, c’était la sensation de ses jolies mains sur lui, et la caresse glacée de ses lèvres. Avait-il encore une chance ? Une chance de ‘améliorer ? C’était tout ce dont le jeune homme avait besoin à cet instant.

Le vent se leva tout à coup et le frappa, glacial comme en hiver. Il comprit que c’était le résultat d’une technique en voyant les morceaux de glace tourbillonner dans le cercle dont il était le centre. Certains fragments le frappèrent douloureusement, et un glaçon entama sa joue dont un mince filet de sang s’échappa. Complètement déconcentré, Kenji ne sut comment réagir, et s’attendit encore moins à voir un grand rayon de glace traverser la tempête dans sa direction. Même s’il n’arrivait pas à faire le point et grelottait terriblement, le Raiu sut en voyant le monstrueux projectile qu’une collision serait fatale. Le jeune homme voulut faire un signe de main mais s’aperçut que ses doigts étaient engourdis. Au dernier instant, il força ses doigts dans la bonne position en s’aidant de son autre main.

« …Valky..ri…e!

La technique dévia très légèrement le rayon qui passa à moins d’un centimètre de sa tête, déchirant son bandana qui s’envola dans la tempête, libérant ses longs cheveux blonds. En repoussant l’air, le nukenin put également affaiblir suffisamment la tempête pour la neutraliser. Le soleil revint dans ses yeux. Mais il ne sentait pas la chaleur. L’hypothermie avait gagné son corps. Le sol se déroba sous ses pieds et il tomba à genou. Ses yeux étaient secs, gercés. Mais devant lui, il pouvait voir la jeune fille étendue par terre. Kenji se traina jusqu’à son corps. Elle était inconsciente…

Que se passa t-il ensuite ? Il ne le sut jamais exactement.

***

[i]La chaleur…Il grogna. Le poids des couvertures sur lui. Réconfortant, paisible. Il avait quand même froid. Et se sentait fatigué. Le combat lui revint en tête, et Kusanagi juste après. Où était-elle ? Où était-il, d’abord ? Kenji ouvrit les yeux. Il était dans sa chambre d’hôtel. Un feu brûlait dans l’âtre. Bizarre, le shinobi ne se souvenait pas d’avoir fait un feu. L’important, c’était de retrouver Kusa au plus vite. Il s’assit alors dans son lit, et sa main glissa sur un objet chaud et doux. Il tâta la chose légèrement, mais s’aperçut qu’il n’avait toujours pas de sensations au bout des doigts. Curieux, Kenji releva légèrement la couverture.

Le shinobi tomba presque du lit de par le choc. Kusanagi était dans ce lit. Mais pas ses vêtements.

* On a encore le temps de filer…*

* C’est toi qui a fait ça ?*

* T’as perdu conscience pendant le chemin. J’ai pris le relais. À ma façon. Il fallait te réchauffer, et elle était inconsciente…Si ça peut te consoler, vous n’avez rien fait d’autre !*

* Si je survis à cette épisode…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyMer 16 Nov 2011 - 4:40

Mmmm… Cette chaleur agréable… Un immense tas de couvertures m’abritait, formant une espèce de tanière où le seul orifice s’avérait être au niveau de ma tête afin que je puisse respirer librement. Soudainement, ma barrière de protection contre le froid s’éleva, laissant l’air glacé pénétrer dans le dôme. Je lâchai un léger grognement, bougeant instantanément afin de trouver un point chaud et confortable. C’est à ce moment-là que je tombai sur le jack pot, une masse de laquelle émanait une chaleur non-négligeable, chaleureuse. Instinctivement, je vins me blottir contre la fournaise vivante, silencieuse et encore endormie. Toutefois, je repris lentement le contrôle sur mes sens, ma conscience s’éveilla à peu près au même moment. Mes mains tâtèrent le terrain, suivirent les formes de ce qui représentait actuellement mon coussin. Étrange, je ne savais pas que les oreillers avaient des bras… Sous l’amas de couverture, mes yeux s’ouvrirent tranquillement, jusqu’à arriver à bien distinguer les choses. Bizarre, personne ne m’a dit que les matelas ont des poils… QUOI ?!

Sous le choc, je me relevai brusquement, reculant dans le lit double afin de m’écarter du jeune homme. Mon regard le fusilla, mais le pire restait à venir. Sous son air ahuris, je fronce les sourcils, me demandant ce qui se passait et le pourquoi du comment je m’étais retrouvée dans la même chambre que ce dernier. Une bourrasque d’air glacé fit son entrée dans l’habitacle et c’est à ce moment-là que je m’aperçois que je suis nue, devant le blondinet estomaqué. La colère monte en moi, précédée de par la gêne. Mes joues, rougies, me brûlent littéralement le visage. Hâtivement, je récupère un des draps et cache mon corps dénudé à l’aide de celui-ci.

    « MAIS BON SANG, QU’EST-CE QUE JE FOUS LÀ ! Qu’est-ce que t’as fait, pervers, pourquoi je suis nue et… et pourquoi t’es là aussi ?! T’en as pas un peu marre de jouer avec moi ainsi, si ? Bordel de merde, dans quel satané merdier je me suis mis les pieds. »


Fouillant dans ma mémoire, je me souvins du combat, qui s’était plutôt bien déroulé jusqu’à… Jusqu’à ce que j’abuse un peu trop de l’énergie spirituelle dont je possède. Mes yeux marron dévisagèrent le jeune Shinobi qui se tenait assis, devant moi. Cela n’était pas possible, non… Il avait donc évité ma technique de Glace, mon Rayon Laser, et s’était ensuite rendu compte que j’étais tombée inconsciente et… Et il m’a ramené ici, je ne sais où, dans cette chambre d’hôtel. Comment avait-il pu… ?

    « Non mais… Tu sais quoi, Kenji ? Là s’en est trop, VRAIMENT trop. T’as beaucoup de chance que je sois dans un sale état. Tu sais, tu n’as pas besoin de moi, tu peux jouer à tes petits jeux avec d’autres femmes qui obéiront à tes désirs si tu les payes. T’auras qu’à leur mentir sur ton existence, faire la belle gueule avec elles, leur dire des mots doux et finalement en arriver à tes fins… Je soupirai, anéantie. Mes globes oculaires s’embuèrent, devinrent rapidement baigné par des larmes. Que t'aies-je fais pour mériter ça ? Pourquoi moi ? Tu voulais une deuxième chance, vas-y, explique moi pourquoi est-ce que tu agis ainsi. Vas-tu finir par me répondre… »


La détresse se lisait dans mon regard, l’incompréhension baignait mes paroles. J’avais besoin d’explications… Rah, et puis, à quoi bon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptySam 17 Déc 2011 - 7:07

log 18 : Hesitation

Kenji maugréa en frottant ses cheveux blonds d’une main lasse. Les choses avaient vraiment dégénérées. Un tel lot d’action dans la même journée, ce n’était définitivement pas pour lui. Une chose à la fois, lui aurait-on dit. Mais difficile de faire ça quand tout lui tombe sur la tête en même temps. Voir le corps nu de Kusa ne l’avait pas ému tant que ça ; le tout s’était passé en une fraction de seconde et Kusanagi n’était la première femme qu’il voyait nu de sa vie – sa propre mère exclue. Ceci dit, il en avait vu assez pour la trouver belle, terriblement belle. Cette fille était vraiment unique. Même le rouge de ses joues, alors qu’elle était gênée et furieuse à la fois, était joli. Le shinobi leva des mains d’innocence.

« Hé ! J’ai rien fait. Et puis je tiens à te dire que nous sommes dans ta chambre, pas la mienne. Et à en voir ton état, j’en conclu que je t’ai pas touché non plus ! Donc je suis blanc comme neige, ou plutôt blond en fait..Mais tu vois ce que je veux dire hein »


Ce n’était pas totalement faux. Ni vrai, d’ailleurs. C’était bien Kenji qui avait amené Kusa dans cette chambre, mais pas le Kenji auquel faisait allusion la rousse. Tsura avait profité de sa baisse de chakra pour prendre le contrôle de son corps. C’était la première fois que sa arrivait et Kenji était légèrement inquiet. Plus le temps avançait, plus ça empirait. Éventuellement, es-ce qu’il prendrait sa place ?

Pour le moment, le problème était la légère colère de Kusanagi. Mais en fait, à ce moment, elle pleurait. Kenji l’écouta parler et baissa la tête. Elle en revenait sans arrêt à son manque de sincérité envers elle. Peut-être avait-elle raison. Le jeune homme avait espéré garder les avantages de l’anonymat et de ceux d’une relation durable. Mais il voyait à présent que c’était impossible. Jamais ne l’aurait-il envisagé si ce n’était du lien spécial qui l’unissait à la rousse. Elle voulait savoir. C’était bien ça le problème ! Comment lui dire sans lui faire peur ? Comment la faire comprendre qu’il était une sorte de schyzophrène ? Et s’il l’était vraiment, en fait ? Si Tsura n’était qu’un produit de l’imagination de son âme dérangée, traumatisée par le sang des champs de bataille de la grande guerre ?

Mais Kusa ne voulait pas de ses inquiétudes. Elle voulait la vérité, aussi franche que possible. Il avait une envie cruelle de la prendre dans ses bras, et la consoler, mais avait également l’impression qu’elle le repousserait s’il tentait quoique ce soit. Ils étaient de chaque bord du lit, se couvrant avec des draps, l’un silencieux, et l’autre sanglotant.


« Écoute, je… »


Mais les mots s’enrouèrent dans sa gorge et le silence reprit sa place. Il leva un bras hésitant.


« En fait, je… »


C’était peine perdue, il n’arrivait pas à lui dire. C’était trop pour lui, trop vite, trop tragique. Le jeune homme se toucha le coin des yeux et s’aperçut qu’il y avait une petite larme. Enfin, il céda.

« T’as…T’as raison. Il vaut mieux que je te laisse tranquille, que je m’en aille. Je…Je m’en vais »


D’une main hésitante il ramassa ses vêtements au sol, et commença à s’habiller dans le silence glacial de la chambre. Un kunai tomba d’une des poches de son pantalon, et fit un bruit qui parut assourdissant dans la pièce. Kenji le ramassa, le regarda un instant, puis le remit dans l’étui.


« Je…Je voulais pas… »

Il enfila son gilet et se mit de dos à la jeune fille avant de se prendre la tête avec ses mains.


« Mais je peux pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptySam 17 Déc 2011 - 7:56

Le silence me tétanisait. Son silence. Son absence de paroles, tout ce que vous voudrez. Pourquoi ne disait-il rien ? Cela n’eut qu’un effet négatif sur moi, me laissant abasourdie. Mes yeux baignés de larmes le fixaient toujours, malgré ce sentiment de dégout que je lui accordais actuellement de par ses actes incompréhensibles, dénués de sens. Je n’avais qu’une seule envie, qu’il déballe tout, même si c’était difficile à prendre. S’il ne le faisait pas ou considérait cela comme une perte de temps, nous en resterions probablement là. Suite à ma mise en garde, le jeune homme chuchota quelques paroles, auxquelles ne parvint aucune fin réelle. Une once d’hésitation se faisait notamment ressentir, toutefois cela ne me suffisait pas, je n’étais pas satisfaite. Était-ce une autre de ses tactiques pour passer par-dessus la barrière de mes doutes ? Agissait-il de la sorte dans le but de me tromper, pour une énième fois ?

Lentement, le blond enfila ses vêtements, me tournant le dos comme l’aurait fait quelqu’un n’ayant pas la force de faire face à la réalité qui lui est imposée. Kenji décréta désirer partir, me laisser tranquille tout simplement, probablement pour mettre fin à ce cauchemar. Je n’éprouvais aucune pitié, n’avait pas à ressentir la moindre once de compassion pour lui. Il n’avait pas été honnête avec moi et l’indulgence n’était apparemment pas de mise. Avec une hargne quelconque je m’adressai à lui ;

« Tu fuis tes problèmes ? Cette chance que je t’ai offert, cette opportunité de me révéler tout ce que tu me caches que tu ne saisis pas, c’est du gaspillage. Tes problèmes finiront par te rattraper, tu ne peux pas t’en échapper. Ce n’est pas en te fermant à moi que tu obtiendras ce que tu convoites, quel qu’il soit. »

Irrespectueuse manière d’agir, c’était ce qui me venait en tête quand je le voyais installé au bout du lit, n’osant pas me faire face. Était-ce par lâcheté ou était-il véritablement sincère, pour une fois ? Peut-être qu’il disait vrai, qu’il ne pouvait pas. Non… On peut toujours.

« J’ai du mal à te comprendre, Kenji. Tu me demandes une seconde chance, je te l’accorde à contre cœur et tu ne la saisis même pas. Tu te moques de moi ? Tu affirmes que tu n’as rien fait, mais dans l’état auquel je suis il est évident que ce n’est pas moi qui ait agit ainsi. Explique-moi tout, une bonne fois pour toutes, sinon vas-t’en. »

Dernière chance. Le cas échéant, je l’effacerais de ma vie à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyLun 19 Déc 2011 - 1:04

Log 19 : Bad Questions

Elle lui demanda de dire la vérité, lui demanda pourquoi il avait sollicité une deuxième chance. Kenji enfila son bandana, cachant ses longs cheveux blonds et désordonnés, serrant le nœud derrière sa tête. Une impression de déjà-vu le saisit alors. Il regarda par la fenêtre de la chambre, y vit les lumières des maisons bourgeoises, les pierres du temple et les champs sans fin. Mais pendant un instant, il y vit la désolation, il y vit ce paysage lors de la guerre, avec les toits défoncés, les chapelles effondrées, et les terres parsemées de feu.

Une chanson de son enfance, bien avant la guerre, lui revint en mémoire. Un bolero que chuchotait son père après avoir compté les histoires des rônins. Parfois, on la chantait, parfois, on la disait, tout simplement.



*
Tu me demandes qui je suis
Je suis de n'importe où...
Tu me demandes où je vais
Je vais très bien...
À questions idiotes, réponses idiotes
Apprends la leçon...

Tu me demandes combien je fais
Je fais de mon mieux...
Et ce mieux, combien c'est ?
Ce mieux est juste parfait...
*

*…*

Il retourna son regard argenté vers la brune qui se cachait toujours sous les draps. Ses yeux étaient pleins de larmes, mais décidés et profonds. Elle était si sérieuse…Si différente de lui. Kenji aimait rire, prendre la vie à la légère. Du moins, c’était ce qu’il se prétendait à lui-même. En-dessous, sous les draps de son apparence de charmeur, il y avait l’obscurité. Il y avait le souvenir, le sang qui avait éclaboussé ses mains. C’était sérieux, et cruel. Cruellement sérieux. Laisser ce flot d’obsidienne l’envahir était douloureux, trop incisif. C’était ça que Kusanagi voulait voir. Mais il avait peur. Peur de la noyer dans la folie de son passé, et surtout de son présent.

* Tu vas mourir seul, Kenji, pourquoi ne pas l’accepter ? Tu n’as que moi. Pourquoi ne pas accepter ton destin ? *

A-t-on toujours le choix ? Cette question ténébreuse qui restait après tout ce temps. Une théorie difficile à résoudre, qui maintenait son esprit en échec. Il avait envie d’essayer, mais avait peur de tomber. De tout perdre, même la direction dans lequel marcher. Mais l’idée de Kusa n’était-elle pas de le faire oser ? Il leva les yeux vers elle.

« Tu sais déjà que je suis en vérité un shinobi. Mais pas un errant, comme toi. J’ai déserté Kumo au tout début de sa fondation. Mon véritable nom est Kadoria Kenji, et je possède le même sang que le Raikage. Lors de la guerre, moi et mon père avons servi les Uchiha. J’y ai fait des choses…Regrettables. Depuis, je suis en fuite. J’ai fait le tour du monde, et utilisé mes talents pour survivre. Mon allure rend les choses simples la plupart du temps… »

Il soupira un instant puis releva les yeux vers elle.

« Je ne saurais l’expliquer correctement… C’est bien ma personne qui t’a amené ici, mais ce n’était pas moi. »

Kenji se leva et alla regarder par la fenêtre.

« Je ne veux pas croire à Suna. Je ne veux croire à rien. L’idée d’avoir une cause m’effrait. La guerre était ma cause, mais j’ai vu trop tard les conséquences de mes actes. Je n’ai pas envie de refaire cette erreur. C’est pour ça que je t’aide, mais pas pour tes raisons. Il faut que tu respectes ça. »

Le shinobi déchu porta la main à ses yeux et s’aperçut qu’il sanglotait aussi, désormais.

*…*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyLun 19 Déc 2011 - 18:18

    Je ne m’attendais pas à tant de la part du jeune homme. Kenji n’était apparemment pas civil, comme il l’avait prétendu autrefois, et me l’avait prouvé lors de notre affrontement. Non seulement il avait menti sur le fait qu’il disposait certaines connaissances Shinobis, mais en plus ce dernier avait antérieurement déserté un village Ninja. Un Village Ninja auquel il appartenait, corps et âme, et où le sang du Raïkage et du sien étaient liés. Quelle relation avait-il avec le Kadoria ? Étais-ce un simple cousin ou alors un frère ? Mon regard foncé se posa sur son visage, crispé par une certaine douleur apparemment jamais cicatrisée. D’un côté, je comprenais ce que le blond avait vécu par le passé. Ma famille a également quitté Mizu no Kuni alors que je n’étais pas même née. Étant héritière du clan Samui, cela fait de moi un déserteur, tout comme lui, en quelques sortes. Certes, je n’ai jamais combattu pour me tirer du village de mes origines. Il n’existait même pas lorsque nous nous sommes enfuis, pour dire.

    Je n’aurais jamais deviné que son train de vie n’eut été aussi difficile comparé au miens. C’est vrai, j’avais tout eut sans avoir à demander. Certes, lorsque mon grand-père s’est installé au sein du désert, il savait que sa famille en souffrirait de par le manque de ressources, néanmoins nous avons vécu comme ça. Samui Mahan, actuel Mizukage, n’est pas au courant de mon existence pour l’instant. Cependant, je me dois d’éviter de me rendre dans les abords du Pays de l’Eau. Il a promis d’exterminer jusqu’au dernier les déserteurs de son agglomération, les membres de sa familles inclus.

    « Je ne doute aucun cas de ce que tu m’affirmes à l’instant. Tu dois bien savoir que si je maitrise l’élément glacé, que c’est parce qu’il y a une raison derrière ça. Je suis héritière du Clan Samui, de Mizu no Kuni. Par inadvertance cela fait de moi un déserteur. Certes, je n’ai pas combattu, n’ai pas vu la mort de mes propres yeux, comme toi. »

    La suite des explications me laissèrent néanmoins plus perplexe que précédemment. « Ce n’était pas moi »… Mais alors, qui est-ce ? Et comment cela est-il possible ? Le jeune homme se dirigea vers la fenêtre, m’oubliant probablement pendant quelques instants. Je me glissai hors du lit, le drap toujours bien serré autour de la taille. J’approchai le protagoniste, me glissai entre la fenêtre et lui, le menton levé pour croiser son regard.

    « Je n’ai jamais voulu t’imposer ma cause, saches le. Mais comment voulais-tu que je sache que tu te moques de Suna si tu me mens au sujet de tout ? Je ne comprends pas ce que t’as voulu dire en me disait que ce n’était pas toi qui m’a ramené ici, et ne sait pas si je serais en mesure de comprendre éventuellement. »

    J’attrapai doucement la main qui couvrait son visage, la faisant glisser tranquillement. Mes mains parcoururent sa peau, pâle. Elles se déposèrent délicatement sur ses joues, rougies.

    « Si tu veux partir, je te laisserai t’en aller. »

    Chuchotai-je, à son oreille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Meteora
Informations
Grade : Sandaime Kazekage
Messages : 1312
Rang : SSS

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptyMar 20 Déc 2011 - 3:50

Log 20: Little Time

Kenji ferma les yeux en sentant les paumes de Kusanagi sur son visage. Elles étaient brûlantes, ce qui contrastait avec la froideur de son élément. C’était une femme si captivante. Elle était de soie. Tout ce qu’il n’avait jamais pu s’offrir. Il avait peur à cet instant, peur de devenir quelqu’un d’autre, et de ne pouvoir rien y faire. Peur d’être fou, alors qu’il était à portée de bras d’un être aussi spécial, d’un être qui lui ressemblait à sa manière, d’une façon inégalée. Il avait peur de n’être qu’un meurtrier, couvert du sang des victimes de la guerre. Un meurtrier qui n’avait qu’apaisé son envie le temps d’une trêve. Le jour où Tsura prendrait le dessus sur lui – et ce jour viendrait - , qu’arrivera t-il à Kusanagi ? Pourrait-elle comprendre ? Ne verrait-elle pas qu’en lui un fou, comme toute personne normale ? Instinctivement, le blonc leva les bras et serra la jeune fille contre lui. À travers le mince tissu du drap, il pouvait sentir toute la chaleur de la jeune femme. Il y trouvait une sorte de réconfort. Dans ses bras, il se sentait rassuré. Mais pour combien de temps, avant que lui-même devienne un danger.

Non, il ne pouvait pas prendre ce risque, même si sa lui déchirait le cœur. Pour le moment en tout cas, d’ici à ce qu’il en sache davantage sur le lien qui unissait son corps à Tsura. Trouver le moyen de rompre ce lien et se débarrasser de ce démon pour toujours. Mais d’ici là…

« Tuer n’est pas si difficile, tu sais…Mais regarder ceux qui restent, quand tu as mis un terme à la vie de tout ceux qu’ils aiment, que tu as détruit de part en part tout ce qu’ils ont pour ne laisser derrière toi qu’une odeur de fumée. Un parfum de sang, »

Son visage était devenu grave, fermé. Il s’en voulait de ce qu’il devait faire, et surtout, dire. Il s’en voulait parce que ce moment ne reviendrait peut-être jamais. Il serait confiné à la friendzone s’il avait de la chance, sinon, ce serait pire. Mais il ne pouvait pas prendre ce risque. Jamais.

« Je ne suis pas une bonne personne. Je ne l’ai jamais été. Je ne mérite pas ta confiance, c’est certain, surtout maintenant. »

Et maintenant, conclure. Il essaya de formuler dans sa tête la meilleure façon de le dire. Ses dents se serrèrent, il ouvrit les yeux et regarda la brune, la serrant toujours contre lui. Il fallait…Ses bras glissèrent doucement et quittèrent le corps de la jeune fille. Il baissa les yeux.

« Kusanagi, il vaut mieux qu’on…Qu’on reste à distance…Je veux dire…Juste des amis. Jusqu’à ce que les choses se tassent. Avant qu’on fasse quelque chose qu’on regrette. Tu…Tu comprends ? »

*Personne ne comprend*

*Personne*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ōkami
Informations
Messages : 355
Rang : C

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] EmptySam 31 Déc 2011 - 4:35

    Il en avait vu plus en l’espace d’une guerre que je n’en avais perçu tout au court de ma vie, et cela paraissait évident si l’on s’en fiait à ses paroles d’une certaine gravité qui ne laissait pas indifférent. La guerre, les blessures, les meurtres, sans omettre le sang tachant éternellement l’âme de ceux qui combattent persistent à travers les années. Personne n’en échappe et le Raiu en était apparemment une preuve vivante. Sous les premières apparences, je n’aurais jamais pu deviner ce jour-là, à l’Oasis, que le blond avait été confronté des atrocités pareilles. Maintenant je comprenais un peu mieux pourquoi le jeune homme avait préféré rien dire, avait désiré mettre le passé de côté afin de mieux estomper les mauvais souvenirs. Probablement avait-il bien agit et peut-être que j’aurais mieux fait de ne pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. Mais ce qui est fait, est fait et ce qui est dit, est dit. L’on ne revient pas en arrière.

    Le fait que le Shinobi se considère comme une mauvaise personne ne m’étonna guère, contre toutes attentes. Je possédais désormais des connaissances et un savoir concernant le Ninja que je n’envisageais pas même il y a quelques heures de cela et ses paroles me permettaient de mieux saisir pourquoi il avait agi de la sorte. Je ne lui en voulais pas, mais me croirait-il maintenant que le mal est fait ? Je sentis ses bras glisser doucement, libérant ma taille. Kenji baissa les yeux, les dirigeant apparemment vers le sol. Dans ses yeux, je pouvais lire une certaine peur, un souci peut-être. Il réfléchissait.

    « Avant de faire quelque chose que l’on regrette… Peut-être as-tu raison. Sache toutefois que je ne t’en veux pas, que je ne te remercierai jamais suffisamment de m’avoir ouvertement parlé de ce qui te trouble et de ton passé. Je ne regrette pas de t’avoir interrogé. Qui sait, peut-être que cela nous mènera à quelque chose de mieux. Éventuellement. »

    M’éloignant de quelques pas, je laissai glisser le drap blanc sur le sol, présentant mon dos au garçon. Avec lenteur, je revêtis mes sous-vêtements suivis de près par mon One Piece Suit rouge écarlate. Mon corps pivota vers le blond, puis un mince sourire fut apparent sur mes lèvres rosées.

    « On fera comme tu dis alors. Rester à distance pendant quelques temps. Nous verrons ce que ça donne. »

    Je quittai la chambre, laissant le blondinet seul avec ses souvenirs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty
Message(#) Sujet: Re: The sun is sleeping [PV:Kusa] The sun is sleeping [PV:Kusa] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

The sun is sleeping [PV:Kusa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-