N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptySam 29 Juin 2013 - 11:50

J'étais toute excitée alors que je regardais le soleil décliner doucement à l'horizon depuis mon perchoir dans les arbres. Le mizukage n'allait pas tarder à arriver. Il m'avait donné rendez-vous ce matin sur cette parcelle des terrains d'entrainement afin de m'enseigner les bases du ninjustsu fûton. J'étais toute animée à cette idée-là, car depuis le fameux entrainement avec Kitase Shinichi, son prédécesseur, je n'avais pas énormément progressé. Certes, désormais, j'arrivais à créer la petite tornade entre mes mains beaucoup plus facilement qu'au début et presque sans y penser. Mais me servir de cette dernière en combat, c'était encore autre chose.

Le ciel commençait à devenir violacé, signe que la nuit était en train de tomber et je me doutais que le chef des shinobis allait être bien épuisé en arrivant ici. C'était un vrai privilège de pouvoir s'entraîner avec lui et j'espérais que ce dernier n'aller pas être déçu de moi, ou que je n'allais pas lui faire perdre son temps. Je n'étais que genin après tout et lui était sans doute ... Si fort.

J'avais préparé quelques gâteaux et quelques pâtisseries salées à son intension pour le remercier et je ne savais pas vraiment s'il appréciait ces derniers, mais j'avais pensé que c'était la moindre des choses. Le panier qui les contenait était posé à côté de moi et je piquais dedans, saisissant une part de pizza, je la grignotais en me laissant pendre, tête en bas de la branche d'arbre sur laquelle j'étais perchée.

Je me demandais ce que nous allons bien pouvoir travailler comme technique avec le mizukage. Quelques choses de puissant peut-être ... Non ce n'était pas possible, je n'avais pas le niveau. Au passage ... Je ferais peut-être bien de m'échauffer car si mon professeur du jour me trouvait en train de faire le cochon pendue tout en dégustant un morceau de pizza, j'allais sans aucun doute passer pour une feignante.

N'y d'une, n'y de deux, je sautais de mon perchoir en effectuant un petit saut après m'être laissé tombé au sol et réceptionné avec les mains, pour me retrouver droite.
Il fallait que je commence doucement et je m'échauffais avec application, étirant chacun de mes muscles et faisant par la suite des mouvements de coups de pied et de poings, battant l'air sans jamais rien atteindre. Au bout de quinze minutes, je sentais mes muscles chauds vibrer à chacun de mes mouvements.


*Bon ... Il est temps d'attaquer les choses sérieuses à présent ! »


Si l'entrainement consistait à utiliser le fûton et apprendre à le maitriser, autant commencer par cela.
Je m'asseyais donc dans l'herbe verte et commençais à malaxer mon chakra pour former la petite tornade qui était pour l'instant la seule chose que j'arrivais vraiment à faire. Peut-être faudrait-il que je mette un peu plus de puissance dans cette dernière pour lui faire prendre plus d'ampleur. Ça serait un bon entrainement pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyDim 30 Juin 2013 - 1:58

Huit heures sonnèrent et on annonça au Ryûzoji qu'il avait reçu du courrier. Installé dans son bureau, un sourire manqua de se détacher de son visage devant ce petit moment de pause offert. En effet, si tôt au boulot que déjà l'hoplite éborgné dut attaquer le travail avec labeur : une bonne grosse pile de feuilles vierges attendait le pauvre homme. Au lieu de jouer du tampon et de la plume, le blondin s'attarda avec vigueur sur l'enveloppe qui lui était adressée. Sans même connaître l'identité de l'émetteur du courrier, Yoru misa sur une fille : l'écriture était soignée, propre. Le Lutin Fou se demandait si ce soin apporté à l'écriture était une marque d'attention générale ou portée simplement à l'égard d'un supérieur hiérarchique. Outrepassant ces détails, le Mizukage en vint à l'essentiel : la demoiselle se nommait Samui Yuki, et désirait s'entrainer aux côtés du Lutin Fou. Yoru ne refusait jamais de telles propositions et accepta derechef la demande. Il renvoya donc le courrier à l'expéditrice, annonçant le lieu et l'heure de l'entrainement.

Après une harassante journée de travail au bureau, Yoru quitta le Palais du Mizukage et fila vers les terrains d'entrainement. La sorgue commençait à envahir progressivement l'empyrée; aussi le baroudeur du frimas espérait ne pas trop arriver en retard au lieu de rendez-vous. Accélérant donc le rythme de ses foulées, il rejoignit finalement la susnommée Yuki en plein exercice. La demoiselle arborait une silhouette juvénile, avec un faciès portant encore les stigmates de l'enfance. Son regard myosotis se mariait avec une toison fuligineuse, aux pointes zinzolines. Sans jouer dans l'extravagance, la demoiselle n'était guère triviale. En harmonie avec le borgnon naissant, le Cyclope de Kiri rejoignit tout souriant la kunoichi en plein effort.
✗ Bonsoir, Yuki-san ! Je vois que tu t'entraines déjà, c'est bien ! J'espère ne pas t'avoir fait trop attendre…
En effet, la kunoichi tenait entre ses petites dextres une lilliputienne tempête, qui tournoyait difficilement. La Samui semblait vouloir tenir à faire des efforts, ce que Yoru admirait. Par ailleurs, le Ryûzoji en déduisit que travailler la maîtrise du vent chez la manipulatrice de glace serait une bonne chose : elle serait ainsi en mesure de s'entrainer toute seule à l'avenir. Piochant dans sa sacoche, Yoru sortit de cette dernière un shuriken, qu'il s'amusa à faire tournoyer autour de son doigt, comme pour accentuer son discours.
✗ Bien, nous allons donc pouvoir commencer. Pour ce soir, je te propose de perfectionner ta maîtrise du Fûton. Je dispose de quelques techniques de cette affinité, et te les apprendre ne sera pas un problème. Cela te permettra de te familiariser avec cet élément. Nous allons donc démarrer avec cette première technique : Hokufû no Reikon. Mieux qu'une description, regarde attentivement.
Il insuffla alors une poignée de chakra Fûton dans son arme. Écartant sa main de son corps, il continua de faire tournoyer le shuriken autour de son doigt. L'arme gagnait en rayon, couverte d'un halo de vent tranchant. Au final, l'arme prit des proportions semblables à celle d'un shuriken fûma. Suite à cette croissance surnaturelle, le Sandaime Mizukage se contenta de projeter son arme vers un arbre. Poursuivant sa rotation, l'arme trancha sans soucis une grosse branche de l'arbre, qui tomba au sol avec fracas. Le Shuriken vint finir sa course une dizaine de mètres plus loin, entaillant un rocher.
✗ J'espère que tu as bien observé comment s'est déroulé la technique ! Au pire des cas, si besoin est, n'hésite pas à me le demander, et je recommencerai ce jutus pour que tu puisses bien l'étudier. Dans un premier temps, je veux que tu concentres ton chakra dans un shuriken. Quand tu y seras parvenue, nous passerons à la suite, d'accord ?
Il lui adressa un sourire, et lui remit en mains propres un de ces shakens, pour qu'elle puisse s'exercer à la condensation de chakra dans une arme. Dorénavant, entre Shord, Tenzö, ainsi que Yuka, Yoru avait l'habitude de diriger ce genre d'entrainements. Il n'en était pas à son coup d'essai par conséquent, et savait donc que n'importe quel Kirijin de ce village était apte à apprendre ce type de jutsu. Les bras croisés, il prolongea donc avec légèreté son ris, et observa la kunoichi à l’œuvre d'un œil attentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyDim 30 Juin 2013 - 16:37

Des gouttes de sueur dégoulinaient à présent de mon front alors que je m'évertuais à propulser mon chakra contre le tronc de l'arbre sur lequel j'étais auparavant perché. La petite tornade s'étalait dessus en se propulsant dans tous les sens. Le mizukage arriva alors sur le champ d'entrainement et je me tournais alors vers lui un petit sourire timide pendue aux lèvres alors que je stoppais l'afflux de chakra dans ma main. Je le saluais légèrement en inclinant la tête devant lui :


"Merci Mizukage sama de bien vouloir m'entrainer !"


Je me redressais alors et penchais légèrement la tête sur le côté en lui répondant :


"Vous n'êtes pas du tout en retard monsieur ! Et puis vous devez avoir beaucoup de boulot, je pense ! C'est gentil de vouloir m'accorder un peu de temps !"


Le jeune homme me montra alors une de ses techniques et propulsa un shuriken dont la masse avait doublé en taille pour atteindre finalement celle d'un shuriken fuma vers mon arbre découpant finalement la branche ou se trouvait encore mon panier de victuailles.
Me rendant compte de cela, je me déplaçais rapidement vers la branche pour pouvoir rattraper au vol mon panier avant de ré atterrir sur mes pieds souplement, je m'avançais vers le chef des shinobis en l'observant toujours.
Posant le panier à mes pieds, j'attrapais de mes petites mains le shuriken qu'il me tendait et le regardais bizarrement? J'avais effectivement vu l'homme insufflait une force étrange dans l'arme avant de la jeter contre l'arbre. Cette forme avait fait croître l'étoile jusqu'à ce que cette dernière atteigne une taille beaucoup plus importante. En écoutant ses paroles, j'avais compris qu'il s'agissait en fait de chakra, mais je ne parvenais pas à comprendre comment il arrivait à faire en sorte que le métal conserve cette énergie. Il me demanda alors d'essayer et hochant la tête positivement, je me mis au travail, envoyant dans un flux régulier le chakra vers l'arme. Une chose étrange se produisit alors et je sentis mon chakra attiré par le bout de métal comme s'il agissait en batterie que j'étais en train de charger en énergie. Redressant la tête je lançais un regard surpris au mizukage car je venais de comprendre :


"Oh ... C'est donc ça le fameux métal conducteur de chakra ! Mon père m'en a souvent parlé, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de le voir forger une arme de cette catégorie."


J'examinais alors le métal et les filaments qui le composaient avant de me re concentrer sur ma tâche. Envoyant mon chakra dans l'étoile, je sentais cette dernière aspirait ma force petite à petit et sa force commença à croître elle aussi. Bon ok, beaucoup moins vite que lorsque le mizukage avait fait la même chose et l'étoile était beaucoup moins forte cependant je sentais la lame aspirait mon chakra à une vitesse effroyable :


"Wow ! Wow !!!" M'écriais-je à un moment.


Je regardais mon professeur du jour un peu désemparé devant la perte de mon chakra avant de réfléchir bêtement et d'arrêter de produire du chakra. Un léger vent tournait à présent adoptant la forme de l'étoile que j'avais dans mes mains. Elle ressemblait beaucoup à celle du Mizukage, mais en format réduit, car je n'avais pas réussi à lui faire prendre une forme aussi importante que la sienne. Je devais sans doute manquer un peu de puissance. Je tenais le shuriken avec beaucoup de précaution entre mes doigts et je me permis de lancer un petit regard interrogateur vers le jeune homme :


"Comme ça, Mizukage Sama ? Je fais quoi avec maintenant ?"


Je n'étais pas vraiment rassurée sur la suite des évènements, aussi, je préférais attendre des ordres complets de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyMer 24 Juil 2013 - 2:05

Malgré une dure et longue journée pénible, Yoru conservait tout son entrain. Il restait les bras croisés, observant attentivement les moindres faits et gestes de la petite Samui. Son œil restait ouvert comme à la normale, et sa paupière solitaire ne vacillait en aucun cas. Il ne somnolait pas; mieux, il ne pouvait pas aller mieux. C'était là l'une des particularités du jeune homme : dès lors que le Soleil venait s'endormir dans les bras de l'horizon, et que la nuit faisait son grand retour, le Lutin Noctulescent était envahi d'un regain d'énergie. En harmonie avec l’élément obscur du ciel, il appréciait d'être sous le joug de sa Mère Spirituelle, l'Impalpable Nyx. Être sous le joug de quelqu'un implique toujours de perdre sa liberté naturelle au profit d'un enchainement, ou du moins d'un contrat. On obéit à l'État en perdant sa liberté naturelle au profit d'une liberté juridique. Mais ici, placé sous le signe de la Nuit, le Kobold Fou retrouvait, et même mieux, gagnait davantage de liberté.

Statique, il surveillait ainsi la progression de la jeune Yuki dans son désir d'apprendre quelques techniques. La demoiselle révulsait le Tsar à de nombreux points, du fait de son parler plutôt béotien. Les bonnes manières n'avaient jamais plu au guerrier, surtout auprès de sa famille. Un clan où la vanité et l'oisiveté d'après-guerre pullulait. Rares étaient les Ryûzoji qui, comme Yoru, s'étaient détachés de la pensée clanique, pour sortir de cette politique familiale de conditionnement. Encore plus rares étaient ceux qui s'étaient libérés des traditions et coutumes pompeuses, visant à garantir une forme d'autorité de la part de la vieille génération, incapable aujourd'hui d'évoluer. Malgré ce dégoût, le Sandaime Mizukage fit fis du comportement de la kunoichi, et préféra se concentrer sur son entrainement. Après tout, qui sait, en choisissant la voie du Kirijin, elle pouvait certainement évoluer, et en gagnant en maturité, se faire son propre jugement. Quoiqu'il en soit, évolution ou inertie, pour l'heure, la petite Yuki devait apprendre à insuffler son chakra de la borée dans l'arme qui lui avait été confiée. Son regard enfantin lui fit promptement imaginer que l'arme totalement prosaïque de son précepteur avait des propriétés particulières. Cette affirmation, le Tsar tâcha de la nier sur un ton plus neutre que la mine sympathique qu'il affichait précédemment.
✗ À vrai dire… euh… ce shuriken est tout ce qu'il y a de plus banal. Les armes en alliage conducteur de chakra, c'est cher et ça vaut rien !
Il laissa par la suite la membre du clan du feu Shodaime Mizukage poursuivre ce qu'elle avait commencé. La demoiselle donnait l'impression que son chakra parait rapidement dans ses techniques : il se faisait aspirer allégrement dans son arme. Habituellement, il était difficile pour les novices de parvenir à insuffler beaucoup de chakra dans une arme; Yuki elle allait dans l'autre sens. Il lui était plus complexe de doser son chakra pour éviter de trop en mettre. Malgré tout, elle était parvenue à former entre le bout de ses phalanges une petite étoile constitué de vents acérés, le tout tenant sur un shuriken lambda. Au vu de sa demande, elle désirait connaître la suite de l'entrainement, incapable d'aller au-delà. Yoru examina d'un œil inquisiteur la création de la manipulatrice de glace. Le dosage de chakra était convenable, la taille de l'arme à remanier - ce qui n'était qu'une question de pratique - néanmoins le Ryûzoji doutait de la stabilité du jutsu. La Kirijin semblait tenir son arme avec autant de précaution qu'elle pourrait en avoir avec un vase en porcelaine. Il fallait corriger le tir, afin qu'un simple caillou ne puisse venir à bout des efforts de la kunoichi.
✗ Maintenant que tu as réussi à insuffler ton chakra de vent dans l'arme, et que tu lui as donné une forme, je voudrais que tu "stabilises" ce chakra. Il faut que ce vent tournoyant autour de ton arme devienne plus qu'un simple vent. Il ne doit pas simplement se disperser dans l'air; il doit être en mesure de toucher sa cible sans risquer de disparaître avant, comme le ferait un shuriken fûma. N'hésite pas à multiplier les tirs, nous sommes ici pour ça, et surtout pour toi, après tout !
Anticipant la longueur de l'exercice, le Ryûzoji devança son inactivité au prix d'une cigarette, qu'il s'alluma d'un éclair. Dégainant son zippo avec la célérité d'un pistolero, il fit s'échapper quelques volutes de fumée avant de jeter son dévolu sur le shuriken armé que tenait entre ses petits doigts la kunoichi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyMer 24 Juil 2013 - 23:52

Un peu vexée par les paroles de mon sensei à cause du métier de mon paternel, je baissais légèrement le regard pour ne pas qu'il perçoive mon humeur, préférant observer la petite étoile de vent que je tenais encore dans ma main, ses quatre branches tournoyant doucement dans le sens des aiguilles d'une montre.

Je tentais malgré tout de saisir une partie des explications sur ce qu'il attendait de moi sans vraiment parvenir à comprendre la totalité de ces dernières. Aussi je préférais m'éloigner un peu de lui, m'asseyant à même le sol alors que le petit shuriken tournait encore dans ma main.

En face de moi se tenait un tronc d'arbre que je décidais de prendre pour cible afin de me fixer un objectif. Les choses sérieuses allaient à présent commencer et alors que je réfléchissais rapidement à ce que je pourrais faire, je ne vis que deux solutions, assez logiques, s'imposer à moi :

- Soit j'augmenté la rotation jusqu'à la rendre très rapide de façon à ce qu'on ne distingue plus les lames de vent,
- Soit au contraire, je la ralentissais jusqu'à ce que le vent se stabilise tout seul.

Les deux solutions me semblaient plausible, aussi je décidais de les tester à tour de rôle, commençant dans un premier temps par rentre la rotation de mon vent plus rapide.

En soit l'exercice n'était pas simple, car je devais recommencer à insuffler du chakra à la petite arme jusqu'à ce que ce dernier soit suffisamment chargé avant de lui insuffler un mouvement de rotation plus fort. Je ne savais pas vraiment comment j'allais faire, aussi, je préférais commencer par le commencement.

Tenant toujours mon précieux petit Shuriken avec une précaution infinie, j'essayais de faire croître un peu plus l'étoile venteuse que j'avais auparavant créée. Je me concentrais donc ainsi, plissant les yeux en regardant avec insistance ma création, jusqu'à ce que finalement, je lâche un petit soupir alors que mon œuvre avait gagné une bonne dizaine de centimètre. À présent, il ne me restait plus qu'à augmenter la rotation des lames comme s'il s'agissait d'un ventilateur en quelques sortes. Oui, c'est ça un ventilateur. Je ne savais pas trop comment procéder pour être honnête alors je testais plusieurs solutions. Je commençais par insuffler un peu plus de chakra par à-coup violent, mais court. Cela ne marchait pas, du coup, je tentais une autre idée, insufflais du chakra sous l'étoile. Là encore le résultat fut médiocre, aussi je tentais une nouvelle fois quelques choses en envoyant une nouvelle fois de façon progressive des impulsions de chakra dans mon étoile en positionnant ma main sur le coté. Pour le coup, le résultat fut concluant et j'arrivais à faire prendre une confortable rotation à mon shuriken jusqu'à atteindre une bonne force de rotation que je continuais à pousser jusqu'à ce que les lames disparaisse complètement. Voila s'était exactement ce que j'attendais. Je regardais à présent l'arbre avec ferveur et d'un petit, passant mon index dans le trou du shuriken, j'envoyais ce dernier contre l'arbre pour voir qu'elle serait l'effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyVen 2 Aoû 2013 - 2:15

Yuki progressait à son rythme dans l'apprentissage du Hokufū no Reikon. Elle était parvenue à insuffler son chakra, voire trop au début, dans l'étoile à quatre branches d'acier. Aux yeux du Sandaime Mizukage, il manquait désormais un point essentiel pour que la technique soit opérationnelle : la stabilité. Yoru doutait encore de la capacité à maintenir la technique en continu avant impact de la Samui. Elle était encore jeune, fébrile en apparence, et avec un peu de chance, il pouvait être très probable qu'un simple projection, caillou, ou shuriken basique, vienne annuler le jutsu. Si cela arrivait, au vu de la puissance de base de la technique, le jutsu qui maîtrisait actuellement Yuki serait plus un fardeau qu'un atout, lui faisant gaspiller ses réserves de chakra au profit de son ennemi. Le Mizukage se devait donc de corriger le tir afin de ne pas induire dans l'erreur sa disciple d'un jour.

Il fallait avouer par ailleurs que cet entrainement était tout à fait particulier pour le Sandaime. Habituellement, les gens lui demandaient d'enseigner le Rakurai no Eiri, afin de couvrir leurs armes d'un manteau de foudre tranchante. Kyu Shord, Kaguya Tenzö, et même Mitsuharu Yuka, la moitié de Yoru, avaient suivi cet apprentissage devenu si prosaïque. Aujourd'hui Yuki brisait la banalité en choisissant la voie des vents. Une orientation qui soulageait le Borgne, harassé de devoir se répéter, tant dans ses propos que dans ses gestes. Pour autant, l'entrainement n'était pas une nouveauté : le principe, à savoir la condensation de chakra dans une arme, était le même, et la puissance de chaque technique se valait, si on excluait le fait que le vent l'emportait sur la foudre. Par ailleurs, Yuki était l'une des plus jeunes élèves du Lutin Psychopathe; elle portait en elle la naïveté de l'enfant, l'innocence du chérubin, et de par son physique, la fragilité du bambin.

Néanmoins, la membre du clan du Froid investit toute son énergie dans la tâche qui lui était demandé par son précepteur. Elle semblait au début ne pas très bien comprendre les paroles du Cyclope toutefois, elle ne baissait pas les bras. Elle essayait de faire de son mieux, et Yoru appréciait ce comportement. Si chaque Kirijin pouvait s'appliquer avec autant de hargne et de détermination que la kunoichi, il serait indéniable que la Brume représenterait la superpuissance militaire que désirait fonder le Ryûzoji. Pour l'heure, il devait s'en tenir aux entrainements, aux réunions, aux discussions. L'apprentissage de Yuki touchait presque à sa fin, et lorsqu'elle lança son arme sur la cible, à savoir le tronc d'un arbre à proximité du tandem, le Cyclope se doutait de l'issue de ce choc entre technique et nature. L'étoile de fer, couverte de son manteau de borée, fusa à toute allure sur l'arbre. À la manière d'une tronçonneuse, le projectile découpa sans résistance l'écorce, puis le cœur même de l'être sylvestre. Yoru s'était retenu d'applaudir.
✗ Très bien, très bien ! Je crois que tu as saisi la technique. Maintenant tu es plus ou moins au point pour ce jutsu… à un détail près. Je veux que tu testes ton jutsu sur moi, comme dans une situation réelle, afin de voir ce que vaut réellement ce jutsu entre tes mains.
Effectivement, le meilleur moyen d'évaluer la valeur d'une technique d'un ninja, c'est de le voir à l’œuvre dans une situation la plus proche possible de la réalité. Les mains dans les poches, il avança de quelques pas, de sorte à se placer entre la kunoichi et l'arbre qui n'en demandait pas tant. Sa dextre vint se placer sur son cache-œil. Au grand mot les grands remèdes, aussi le Mizukage préféra ne pas lésiner sur les moyens pour inciter la petite Yuki à se lancer à l'attaque. Après avoir croisé le regard avec la kunoichi, le Cyclope retira son bandeau fuligineux, laissant place à une pupille effroyable, connue de tous.

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Sharin10

✗ Allez, montre moi ce que vaut ton nouveau jutsu contre mon Sharingan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyDim 4 Aoû 2013 - 14:01

Un soupir de soulagement s'échappa des profondeurs de ma gorge lorsque mon Shuriken de vent traversa l'arbre telle une scie avant de le découper promptement. Le lourd conifère, vacilla alors doucement avant de s'effondrer au sol dans un bruit sourd. Je ne m'attendais pas à un tel effet et j'avais même légèrement sursauté en voyant le grand végétal s'effondrer ainsi, de nombreux animaux s'échappant alors de son ramage effrayé de voir ainsi détruit leur habitat.
Devant cette vision, je ne pus empêcher mes joues encore rondes de rosir légèrement tout en m'empressant de me retourner vers le Mizukage :


"Désolée pour l'arbre sensei ... Je n'ai pas fait exprès !"


J'étais vraiment gênée à l'idée d'avoir détruit quelques choses, mais ce n'était visiblement pas le cas de mon professeur qui me félicita, le rouge me montant une nouvelle fois aux joues. Je levais alors délicatement mes pupilles cristallines vers son œil unique. Il me demanda alors de tester son jutsus sur lui-même et cette demande me perturba si bien que je fis un pas en arrière pour protester :


"Mais ... Mais je n'ai aucune chance contre vous Mizukage sama ..."


Mais, il avait visiblement décidé de ne pas me laisser le choix. Il fit quelques pas vers moi, tout en montant sa main vers son œil mort. Je frémis et pourtant il souleva ce dernier, me montrant alors un dojutsus que je ne connaissais que trop bien d'après les sanglantes histoires qui tournaient autour. Je fis un bond en arrière tout en me saisissant d'un Kunaï avec rapidité dans ma main et en la pointant vers lui en tremblant légèrement :


"Arrière Monstre !!! N'approchez pas !!!"


Voila que j'étais complètement folle, je menaçais le mizukage avec un Kunaï ... Mais était-ce vraiment lui ? Ryuzoji sama n'avait pas possédé le sharingan. Cet homme était un imposteur. Qu'avait-il fait de notre chef ? Depuis quand était-il au pouvoir à sa place. Tant de questions qui se bousculaient dans ma tête me mêlant dans le doute. Mes yeux avaient changé de couleur et je ne savais pas comment j'allais faire. Nul doute que cet ennemi était puissant, et appeler à l'aider n'était pas vraiment une solution. Trop long, trop dangereux face à lui. Il fallait que je fasse en sorte que l'on remarque qu'il y avait un combat ici pour attirer l'attention des troupes d'élites du village.
Je n'avais vraisemblablement pas le choix. J'adoptais donc la position du tigre, me mettant en garde devant mon adversaire. Ma respiration s'accélérait au fur et à mesure que je me concentrais et je n'attendais pas longtemps avant de lancer plusieurs techniques en enchainement.


"Hyouton ! Yomi no Yuki !"


Une plateforme de glace se forma alors sous l'individu adverse afin qu'il tombe dedans et s'embourbe dans la neige, mais je n'attendais pas de voir l'effet de ma technique que je me déplaçais en lançant à plusieurs reprises des boules-de-neige sur mon adversaire :


"Yukigassen'!"


J'enchainais cette technique à plusieurs reprises afin de me laisser le temps de rassembler suffisamment de chakra de vent dans les kunais et shurikens que je tenais dissimuler dans ma main droite afin de leur laisser atteindre une forme suffisamment importante. L'avantage de ce combat, c'est que je ne réfléchissais pas à faire bien ou beau, je faisais, c'était déjà ça. Je sentais mes forces me quitter, je devais agir, aussi, je lançais promptement l'ensemble de mes munitions vers mon adversaire.

Un Kunaï et deux Shurikens de vent se précipitaient dès à présent vers le Mizukage, mais je me doutais bien que tout cela serait insuffisant, aussi je composais déjà les mudrâs nécessaire à lancer mon loup de glace :


"Hyouton, Rouga Nadare no Jutsus !"


L'animal se forma à mes côtés et d'un geste de la main vers mon adversaire, j'envoyais ce dernier à l'attaque. Si je voulais prendre la fuite, c'était le moment ! Car je savais que je ne ferais pas le poids.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyMar 6 Aoû 2013 - 14:05

Afin de mettre un terme sur l'apprentissage de cette première technique, Yoru avait décidé d'accélérer les choses. En testant directement le jutsu employé par Yuki, il pensait qu'il pourrait commenter la réussite partielle ou totale de la kunoichi du clan Samui, et ainsi estimer si elle pouvait apprendre une autre technique ou reprendre la précédente. Avec l'aide de son Sharingan fictif, le Tsar de la Brume comptait faire d'une pierre deux coups : le dōjutsu maudit du clan Uchiha forcerait la petite Yuki à se donner à fond, et l'illusion générant cette pupille crainte allait de paire avec une technique complémentaire, suffisante pour parer la technique de Yuki. Ce serait en outre l'occasion de sortir ce jutsu, que Yoru n'avait pas utilisé depuis des lustres. Qui plus est, avec une gamine aussi naïve et innocente, l'illusion oculaire passerait comme un Nukenin en prison du Misuto. Tout était bien ficelé, et il n'y avait plus qu'à attendre la réaction de la part de la manipulatrice de glace pour que le reste s'enclenche. Mais au lieu de voir une Yuki déterminée à vaincre son "sensei", le Mizukage tomba sur une kunoichi apeurée, désarçonné par un Sharingan fictif. Elle prenait son instructeur pour un menteur, un imposteur tentant de renverser le pouvoir du chef qu'il incarnait. Insultes, impératif… ce qui allait suivre risquait fort de désappointer Yoru, qui tirait une triste mine face à la réaction de son élève provisoire.

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Yoru_m10

Ainsi, dès lors que la gamine commença à s'énerver, se retenant de teindre ses cheveux en blond sous la colère, Yoru prit les devants. Il ne craignait pas grand chose de sa part, simplement deux trois grosses claques gelées, toutefois, le Mizukage aurait bien aimé terminer la journée sans mettre de glace sur des bleus provoqués par des techniques de glace. Afin de lutter de manière radicale face à l'élément aqueux sous sa forme solide, le Ryūzoji fit appel à son pouvoir héréditaire : la Vapeur. Il joignit ses paumes l'une contre l'autre, et invoqua son castel personnel. De larges murs noirs, se rejoignant sous la forme d'un dôme ténébreux se formaient, et dessinaient la silhouette d'un manoir bombé, à la fois spectral et incandescent. Aussi, à chaque assaut de la part de la petite Samui, le Djinn Iincarnat opposa la vapeur à la neige, et remporta sans craintes la joute qu'il créait. Les marécages polaires furent vite dissipé, tout comme la flopée de boules de neige caustiques, fondant en un éclair comme neige au soleil face aux créations vaporeuses.

Il fallait avouer en l'occurrence que le Lutin Borgne avait consommé pas mal de chakra en une seule technique, et pour une jeune fille. Cette technique constituait, pour l'heure, la plus puissante du registre connu du Mizukage, de par sa superficie, de par la crainte qu'elle inspirait, mais surtout par ses effets vicieux. De fait, pourquoi le Fou Cyclope usait-il d'une telle technique face à la demoiselle ? Simplement car elle se donnait à fond pour peu. Alors autant en faire de même, pensait le guerrier. Il était évident que ce jutsu lui épuiserait presque inutilement ses réserves de chakra, mais il lui permettrait avec facilité de repousser la violence de l'assaut de Yuki sans trop forcer. Enfin, du fait de cette démonstration de force, visant à se défendre - et non pas attaquer comme le ferait un vulgaire imposteur démasqué et incapable de fuir - avec un jutsu dont le support était propre au Mizukage en personne. Le Mizukage visait donc la prise de conscience via sa technique. Sa forteresse volatile à présent en place, il ne lui restait plus qu'à la manier pour qu'elle pare les attaques de la Samui.

Des boules de glace au loup de glace, en passant par les armes renforcés par un vent tranchant, tout fut terrassé par des volutes rapides de vapeur corrosive. La vapeur s'infiltrait à travers les projectiles, comme un bâton dans le rouage, et stoppait net la course des armes de fer. Quant aux jutsus de glace, ils furent arrêtés par la chaleur, et rejoignirent sous forme vaporeuse le trône incarnat qui surplombait les arrières du Sandaime. Chaque pas qu'il effectuait était dorénavant protégé par des vagues de vapeur qui épousait de peu sa silhouette.
✗ Bon, tu as compris que je suis pas un imposteur de moi-même ou tu veux que je te montre mon répertoire de jutsus pour que tu comprennes à qui tu as à faire ?
Son ton, plus agressif que précédemment, incitait la jeune fille à sortir de ses illusions. Yoru avait fait disparaître son Sharingan, et son saphir restant se voulait plus menaçant, lançant des éclairs de haine si besoin était. Le Ryûzoji n'hésiterait pas à faire usage de la force si jamais elle avait besoin d'une piqûre de rappel. Ce n'était pas les techniques qui manquaient à ce propos… Bien au contraire. Si elle estimait encore que le quidam face à elle n'était pas le fameux Lutin Fou, la Folie qui sommeillait dans les abysses les plus sombres du kobold psychopathe n'aurait aucun mal à surgir pour remettre sur le chemin de la vérité la kunoichi.



Dernière édition par Ryūzoji Yoru le Dim 25 Aoû 2013 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] EmptyJeu 8 Aoû 2013 - 23:28

Je sentais la fatigue s'immiscer en moi mais mon adversaire ne faiblissait pas. Le terrain ou nous nous trouvions était à présent envahit par une brume colorée couleur sang. Je frémis en la sentant m'envahir et la chaleur monta subitement d'un cran, arrêtant net chacune de mes techniques. Quel était donc ce maléfice. Je tournais dans tous les sens m'affolant de plus en plus et sentant une forte attraction m'attirer vers le sol alors que le souffle me manquait. Cette brume, ou plutôt vapeur, me faisait tousser, m'étouffer littéralement. Je tombais au sol ayant vraiment des difficultés à respirer à présent et mon regard se porta vers l'imposteur. Du moins c'est ce que je pensais car alors qu'il s'avançait à chacun de ses pas, un peu plus de mois, j'essayais de reculer comme je pouvais, apeuré. A présent je ne respirais plus et lorsque j'aperçus son visage, je vis que l'illusion avait disparu que son visage et ma main se porta une nouvelle fois devant ma bouche pour me permettre de reprendre une bouffée d'air, mais la chaleur était trop étouffante et une nouvelle fois je me mis à suffoquer.


"Arrêtez ça s'il vous plait ..."


J'avais gémis ses dernières paroles, n'ayant presque plus d'air. Comment faisait-il pour évoluer dans cet amas de chaleur et de vapeur. De grosses gouttes de sueurs suintaient de mon visage et je me sentais à présent complètement démunis devant l'éminence du mizukage. Ainsi donc c'était ça le niveau des Kages. Je n'étais qu'une mouche à coté de lui.
Enfouissant mon visage entre mes jambes, j'essayais de contrôler la frayeur qui m'envahissait à présent. Je n'aurais pas du demander cet entraînement. Je réalisais à présent que c'était une très, très mauvaise idée. Je me mis à gémir et des larmes de frayeur s'écoulèrent de mon visage alors que des tremblements compulsifs envahissaient le reste de mon corps.
Combien de temps encore allait durer se supplice. Si le Mizukage voulait me faire sortir mes tripes, il avait réussi, mais pourquoi se venger à présent ainsi alors qu'au final j'avais fait exactement ce qu'il attendait de moi. C'est à dire tout donner. Parce que pour le coup, j'avais vraiment tout donner. Et à présent je me sentais vidé de toute mon énergie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin borgne enseigne à la jeune Samui [feat. Ryūzoji Yoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-