N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Les Étincelles du Phénix [PV Yuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] EmptyVen 28 Juin 2013 - 23:42

Des mois s'étaient écoulés depuis la mort prématurée de Koken Jaden et Gekei Akishi. Yoru avait eu du mal à accepter la disparition de ses élèves favoris, mais il devait l'accepter. Il devait l'accepter, comme toujours, car le Sandaime Mizukage était un homme qui avait l'habitude des pertes de proche. Un peu comme tout le monde, il avait connu la Grande Guerre, et par conséquent le massacre partiel des siens, morts en massacrant les autres. Une guerre de tout le monde contre tout le monde à laquelle il participa à contrecœur. Puis il connut une déception intense sur Hai no kuni, où perdant Yuna, il abandonna tout espoir en l'humanité; son innocence violée par la déchéance ethnocentrique du genre humain, il évolua. Et jusqu'à aujourd'hui, il avait connu également la perte de ses élèves, et de ses seconds. Gekei Pô, Tatsuki Ao, Fuji Ryûka, Shinda Michiki… tant de noms qui martelèrent le crâne noirci par la neurasthénie du Ryûzoji, et qui forcèrent ce dernier à encaisser sans broncher.

Mais aujourd'hui réconcilié avec l'intégralité de son être, ainsi qu'avec l'amour, l'Alérion du Frimas devait tourner la page. Aux côtés de Mitsuharu Yuka, il voyait dans sa vie un nouveau tournant. Il savait qu'il ne la perdrait pas, qu'il pouvait compter sur elle. Il savait que quoiqu'il arrive, le phénix renaîtrait de ses cendres, dans la douleur comme dans le bonheur. Ils s'étaient donnés l'un à l'autre, qu'importe les missions, qu'importe les guerres : ils resteraient ensemble. Et pour cette raison, ce fut tout naturellement que le Sandaime Mizukage invita la kunoichi à la flamberge adamantine de rejoindre son équipe. Yuka avait accepté, et au delà de la perspective d'une équipe qui revenait elle aussi de ses cendres, le couple débloquait une nouvelle relation. Il y avait bien entendu le lien affectif entre les deux êtres humains qu'étaient Yoru et Yuka. De façon hiérarchique, il y avait aussi d'une part le Sandaime Mizukage, Oni, et d'autre part la Jônin de Kiri, ainsi qu'Akafûreku. Il fallait derechef compter sur le lien maître à élève entre les deux amants.

Cette journée brumeuse qui s'annonçait serait justement l'occasion de voir si ce nouveau lien survivrait dans le temps ou non. En effet, le Tsar de la Brume avait invité sa moitié sur des nombreux terrains d'entrainement du village pour s'entrainer. Il s'était levé tôt, bien plus tôt que sa compagne, encore en train d'errer sur les terres sacrées de Hypnos, afin de réserver un terrain qui conviendrait à leurs attentes respectives. De par son statut hiérarchique, et sa carrure naturelle, Yoru parvint ainsi à s'approprier pour la journée une aire de combat parfaite, située au bord de la mer. Yoru avait fait parvenir un courrier à l'appartement pour donner la localisation du lieu. Yuka risquerait fort d'avoir besoin de sa sensorialité quoiqu'il arrive. Effectivement, le temps n'était pas au rendez-vous. Il était difficile de voir loin, car la brume menaçait l'acuité. L'air marin fouettait le visage sans retenue, tandis qu'une caustique bise agressait la peau sans état d'âme. En fin de matinée, installé sur un des rochers constituant la place, le Ryûzoji attendit ainsi sa célicole, cherchant par tout les moyens une solution pour éradiquer cette vermine brumeuse. En voyant qu'une silhouette émergeait difficilement au loin, il cessa alors toute réflexion, envisageant d'utiliser son Futton pour disperser la fraîcheur et le brouillard.
✗ Yuka-chan ? C'est bien toi ?
Il espérait bien qu'il s'agissait d'elle, car dans le cas contraire, il aurait eu du mal à partager son terrain réservé avec un personnage lambda. Cet endroit était le sien, bien que l'espace d'une courte et morose journée, et il ne prêterait à personne. Sauf si l'astre solaire pointerait le bout de son nez : Yoru accepterait volontiers de partager son territoire avec la chaleur rassurante du Soleil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] EmptySam 29 Juin 2013 - 2:29

« Tout nous lie, tout nous rapproche. »
Après la chute de Michiki, Yuka s’est laissée porter par les vents, en se disant qu’un mentor n’existerait plus pour s’occuper d’elle, et que c’était bien mieux ainsi. Déçue, détruite par une réalité plus que déplaisante, traversée par un sentiment de rancœur, elle ne désirait plus rien des autres, et encore moins de ses supérieurs. Désormais Jônin, elle pensait que son apprentissage était terminé, que plus personne ne viendrait jusqu’à elle pour solliciter ses talents au sein d’une équipe. Et pourtant. Dans la pénombre, un être s’est détaché. Une petite lueur a scintillé, aussi fort que possible, attirant inévitablement le regard de Yuka. Cette lueur provient de Yoru. Une fois encore, il est celui qui aide la kunoichi à remonter la pente, et à ne plus jamais tomber. Sa confiance en lui est sans faille. Elle sait pertinemment qu’il ne l’abandonnera jamais, pas comme beaucoup d’autres ont pu le faire. De ce fait, dès qu’il lui a demandé de rejoindre son équipe, c’est sans aucune hésitation que la brunette a accepté.

Cela crée un nouveau lien entre eux deux, resserrant ceux qui existent déjà. Désormais, ils en sont aux liens du Misuto, du lien affectif, du lien hiérarchique, et maintenant du lien de sensei à élève. Cela fait beaucoup. Oh, oui, beaucoup. Pourtant, cela plaît à Yuka. De se dire qu’il va lui transmettre un peu de son savoir est à la fois un honneur, et à la fois de la motiver à travailler sérieusement. C’est son ange qui lui apprend, voyons, pas n’importe qui ! Ah … ♥

Doucement, la kunoichi ouvre les yeux. Dehors, il ne fait pas spécialement beau, le Soleil s’est absenté. Le lit est vide, il n’y a qu’elle. Yoru est déjà parti, sûrement pour se rendre là où ils ont rendez-vous. Où est-ce, d’ailleurs … ? La brune se lève difficilement et va jusqu’à la boîte aux lettres. Cependant, avant de sortir, elle croise un bout de papier du regard. Ce dernier indique un terrain d’entraînement précis, près de la mer. Un sourire naît sur ses lèvres. Près de la mer, hein ? Ah, que de romantisme. Quoique. C’est pour travailler, pas pour flâner. Elle aimerait, mais sait que c’est impossible. Dès lors, la sabreuse se prépare et se met rapidement en route.

Une fois son chemin bien entamé, elle constate que le brouillard s’est épaissi, que pour croiser son chéri, ce sera déjà un peu plus compliqué. C’est sans compter sur ses super talents de sensorialité ! Haha ! La brune se concentre un instant, et suit la trace de chakra qui lui apparaît. Au bout d’un petit laps de temps, elle finit par rejoindre le terrain, s’extirpant du brouillard. La voix de Yoru retentit, semblant l’appeler. Son sourire s’agrandit. Oui, c’est bien elle. Lentement, Yuka s’approche de son aimé, jusqu’à se trouver à la bonne distance. Sa main attrape doucement la sienne.

    « — Je vois que ton départ de ce matin a eu son utilité … ~ Elle sourit toujours un peu plus. Oui, je suis là maintenant … »

La distance est réduite, elle l’embrasse sur la commissure des lèvres et recule. Sa main se pose sur sa joue et la caresse. Délicatement, sa dextre descend et caresse la sienne.

    « — Alors, que veux-tu faire, aujourd’hui ? »

Tout commence bien quelque part, et ici est le commencement de cette nouvelle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] EmptySam 29 Juin 2013 - 23:43

Par chance, Yoru avait eu juste en prenant cette silhouette ténébreuse pour sa moitié. Le Ryûzoji aurait automatiquement rembarré le quidam osant s'introduire dans le domaine du Sandaime Mizukage. Au fur et à mesure que son apsara se rapprochait de lui, le Borgne n'avait de cesse de la dévorer davantage du regard. Yuka était une véritable perfection à ses yeux : il était heureux d'être avec une telle beauté, et surtout une telle personne. Elle lui donnait le sourire, une force supplémentaire d'avancer dans la vie, et de grands rêves pour plus tard, non pas en tant que shinobi, que monstre ou Kage, mais bien en tant qu'être aimé et aimant. Il n'y avait pas de doute : Yoru était un homme des plus prométhéens.

Serrant sa dextre contre celle de la Mitsuharu, il échangea un sourire avec elle avant de sceller vaguement ses lèvres aux siennes. La demoiselle avait un petit goût sucré, probablement issu de son petit-déjeuner. Yoru s'abstint de mordiller sa lippe, afin de ressentir encore une fois cette délicieuse sensation sur ses papilles. Avant de répondre à ses interrogations, le Ryûzoji ne parvient toutefois à se retenir de glisser un baiser dans le cou de sa moitié, et de la serrer contre elle, quelques instants. Son regard cérulescent plongé dans l’œillade andrinople de sa belle, il évoqua le menu du jour, d'un air à la jonction entre le sérieux et l'enthousiasme.
✗ Aujourd'hui, je voudrais que nous nous entrainions ensemble, en tant que membre de l'équipe Kyôryoku. Au programme, je pensais à ce que je t'apprenne une de mes techniques de mon répertoire… regarde bien !
Il se décrocha alors de son étreinte, et désigna du doigt un rocher, situé au bord de l'eau. Il était suffisamment visible pour que Yoru débute sa démonstration. Ce dernier concentra alors un peu de chakra dans un kunai, qu'il attrapa dans sa sacoche ninja. La dague de métal s'entoura alors d'une aura électrique, vrombissant sous l'impulsion électrique que lui conférait le dompteur de foudre. Prenant la posture, il visa, et adoptant un lancer de joueur de fléchettes, lança son projectile sur le rocher. Contrairement au joueur de fléchettes, l'arme ne se planta pas sur la surface de la cible, mais la traversa. La foudre vibrait à une fréquence telle que le kunai détruisait même la pierre. Cette technique, c'était le Rakurai no Eiri : une des fiertés du Ryûzoji. Plusieurs shinobis du village, comme Kyu Shord ou Kaguya Tenzö, avaient appris à la maitriser aux côtés du Borgne. C'était aujourd'hui au tour de sa moitié.
✗ Voici donc le Rakurai no Eiri, autrement appelé le Tranchant de la Foudre ! Le principe du jutsu est très simple : insuffler du chakra de nature électrique dans une arme - kunaï, shuriken, katana, etc. - et faire vibrer ce même chakra de manière à amplifier considérablement le tranchant de l'arme. Je te laisse insuffler du chakra à l'état brut dans ton sabre, pour commencer, nous verrons la suite après !
Il laissa une petite tape sur le fessier de sa belle, souriant avec malice, avant de s'installer devant elle, sur un rocher. Ce serait la première fois que Yoru assisterait et superviserait l'entrainement de sa moitié. Aussi, pour marquer le coup, il tâcha, outre le brouillard, de bien rester attentif à ses faits et gestes, pour s'assurer qu'elle soit sur la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] EmptyVen 19 Juil 2013 - 15:19

Un contact chaleureux, des plus agréables. Celui qu’elle retrouve toujours, qu’il lui offre en permanence et qui semble ne plus vouloir la quitter. Ce nid douillet, cette couverture de coton qui la protège, est simplement générée par la présence de son aimé. Cet ange, aux ailes duveteuses, l’entoure totalement, et agit comme une barrière envers et contre tout. La brune caresse du bout des doigts la main de sa moitié, et ferme doucement les yeux sous l’étreinte, puis le baiser. Ses yeux se ferment, elle inspire profondément. C’est agréable. Terriblement agréable. Sa main libre remonte sur son dos, le rapprochant davantage. Des câlins, des caresses, toutes ces choses qu’elle aime tant … Mais il ne faut pas se détourner du sujet originel ! Leurs regards se mêlent, en une union presque rougissante. Le menu est enfin dévoilé, Yuka sait donc ce qu’ils vont faire en ce jour de brume. Un entraînement, mais pas n’importe lequel. L’apprentissage du maître vers l’élève, qui donne l’exemple et permet l’assimilation d’une nouvelle capacité.

Yoru dénoue alors l’étreinte, et s’élance dans une démonstration des plus simples et efficaces. Chargeant son kunai de chakra électrique, il finit alors par le lancer au loin, sur un rocher au bord de l’eau. Si, à la base, l’arme est supposée ricocher sur le minéral, ici, ce n’est pas le cas. Au mieux, il est probable – peu, mais probable quand même – qu’elle se plante simplement dans la roche sauf que, cette fois-ci, le projectile traverse la roche, et la laisse détruite, tout bêtement. Le minéral pulvérisé par une arme ridicule. Enfin, ridicule, c’est une bien mauvaise appréciation de l’arme. Transformée par le chakra de Yoru, elle devient une petite arme bien dangereuse, avec une puissance de perforation au combien intéressante. Yuka tend l’oreille pour écouter les explications de son aimé, hochant la tête à tout ce qu’il peut dire, terriblement intriguée. Après quoi, il lui met une petite tape sur la fesse. Yuka gonfle les joues, et étouffe un petit gémissement de surprise. Elle lui tire la langue et prend un kunai dans sa petite sacoche. Dans un élan gracieux et plein de rapidité, la kunoichi envoie son projectile, qui passe juste à côté de Yoru, et vient s’échouer sur le sable.

    « — La prochaine fois, je te mange ! Non mais, un peu de sérieux voyons ! »

Un petit clin d’œil complice, puis la demoiselle reprend un kunai et se met au travail. Le plus sérieux des deux ? Il n’y en a aucun. Même elle pourrait succomber à l’envie de se jeter sur lui pour l’embrasser, le caresser, le serrer fort dans ses bras. Oublier totalement cet entraînement et passer une nouvelle journée – certes, pas dans des conditions météorologiques merveilleuses, mais cela ne compte qu’à moitié – aux côtés de son ange. En pensant à toutes ces possibilités, la kunoichi en perd presque le nord, et cesse d’alimenter son arme en chakra. Secouant rapidement la tête pour chasser ces belles songeries – qui auront tout de même une réalité à un moment donné, héhé – elle se concentre de nouveau et insuffle du chakra dans la petite arme. Une aura bleutée entoure cette dernière. La brune relève la tête.

    « — Et maintenant, pas très compliqué, je suppose qu’il faut que … »

Le chakra est alors concentrée en électricité, et rapidement envoyé sur un rocher plutôt loin de Yoru, histoire que les éclats ne viennent pas le déranger. Le rocher n’est pourtant pas transpercé. Le kunai s’y plante, et le fissure, mais cela ne suffit pas. Yuka penche la tête et croise les bras. Quelque chose cloche. Oui, un petit quelque chose, mais quoi. Ses prunelles se posent directement sur Yoru. Malicieuse, elle relance le jeu précédemment arrêté.

    « — Dîtes-moi, monsieur le professeur, où est le problème~ ? »

Eh bien oui, avoir un professeur qui est aussi sa moitié, ça l’avantage beaucoup, la Yuka. Oh oui, beaucoup. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Ryūzoji Yoru
Informations
Messages : 1444
Rang : SSS

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] EmptyMar 13 Aoû 2013 - 20:48

Yoru a souvent été l'instructeur de nombreux Kirijins, quand il s'agit d'apprendre une technique. Et plus particulièrement le Rakurai no Eiri. La majorité des séances d'entrainement se soldent dans le calme, et la discipline. La plupart des quidams et donzelles qui subissaient les enseignements du Tsar Borgne repartaient presque inchangés, avec pour seule différence un jutsu de plus dans leurs bagages de techniques. Ils gardaient l'amer souvenir d'une journée d'exercices et d'essais sans succès. Mais parfois, l'entrainement était plus qu'un entrainement, et était sujet à des discussions, des relations plus complexes qu'élève - maître. Avec Aojikawamanashi, la fougueuse Kaguya, il avait enseigné l'art du Genjutsu de la façon la plus ludique qui soit, détournant l'usage des malédictions pour les placer au cœur d'un concours de farces psychiques sur les passants. Avec Shord, le simiesque blondin du clan de l'étoile, Yoru s'était fait mentor du jeune homme, tant en l'entrainant qu'en l'aidant à combattre les démons qui le rongeaient de l'intérieur. Et aujourd'hui, aux côtés de la Mitsuharu, l'entrainement était bicéphale. Une face dédiée à l'entrainement, une autre plus douce, à la manière d'une pause entre amoureux.

Suite à la démonstration de base du Mizukage, la demoiselle réagit rapidement à la tape pleine de malice apposée sur ses fesses. A la manière de l'entrainement, elle réagit en deux temps. En premier lieu, la demoiselle décida de jouer de son kunai pour le projeter à proximité de sa moitié, l'avertissant de son comportement précédent. Esquissant un léger sourire mutin, le Ryûzoji resta immobile, nonobstant le kunaï qui lui tenait compagnie désormais. Puis, dans un second temps, la kunoichi se préoccupa de la raison initiale de sa venue sur ces lieux couverts par le brouillard : l'apprentissage du Rakurai no Eiri. Elle s'arma ainsi d'une nouvelle dague d'acier, et la chargea sans plus attendre en chakra, avant de le projeter sur un monolithe, plus distancé de Yoru que précédemment. Le projectile fendit l'air humide, avant de s'opposer à la roche. Le choc fut bref, et se traduisit par une fissure nette au point d'impact. Normalement, la technique aurait permis de traverser sans soucis la roche. Ici, le premier jet se traduisait par une fléchette plantée au centre de la cible. La demoiselle questionna alors son instructeur du jour sur la raison de cette réussite superficielle. La réponse, pleine de sarcasme et de taquinerie, fut sans appel.
✗ Mh… le souci, à l'heure actuelle, c'est que ton chakra reste concentrée à l'intérieur de l'arme. Du coup, ça rend l'arme résistante, solide, tout ça, mais ça n'octroie pas le tranchant voulu. Il faut que tu parviennes à entourer littéralement ton projectile de foudre, si tu veux obtenir de meilleurs résultats. Si tu y arrives, on pourra passer à la suite, et tu verras, ça ne sera qu'une affaire de minutes avant que tu ne parviennes à maitriser le jutsu !
Passant d'un sourire mutin à un ris sincère, le Sandaime plaçait tout ses espoirs sur sa princesse. Outre sa beauté et sa bonté d'âme, elle n'en restait pas moins une kunoïchi d'exception au sein du village, qui progressivement s'était hissée sur les hauteurs de la hiérarchie. Cette ascension, Yoru savait qu'elle n'était pas due au hasard. Et Yuka, encore aujourd'hui, était en mesure de le prouver ici même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] EmptyMar 20 Aoû 2013 - 20:37

Un entraînement, hein ? Yuka voit plus cela comme un jeu. Un véritable manège duquel Yoru n’est autre que le centre. C’est une manière comme une autre de dire qu’ils s’améliorent, ou, tout du moins, que la Sabreuse tire de l’expérience venant de son aimé. C’est beaucoup mieux que s’entraîner avec quelqu’un d’autre, puisque finalement, leur complicité lui permet à la foi de profiter du moment, mais aussi de travailler avec plus d’efficacité. Peut-être est-ce aussi un moyen de lui montrer son potentiel, à dire vrai. Même si … Lorsque son ange est à portée, généralement, la kunoichi perd littéralement ses moyens. Il est difficile de rester concentrée lorsque l’on a un archange face à soi. La magnificence même rougit lorsque le shinobi sort de l’ombre. À croire qu’il est jalousé par tout le monde, haha. Et pourtant, il n’appartient qu’à Yuka ! Héhé. Il est sa petite fierté au final.

M’enfin ! Ce n’est pas le moment de se concentrer sur ce genre de détails, le point le plus important, à ce stade des choses, est l’entraînement ! Réussir à maîtriser cette fichue technique. Ce n’est pas bien compliqué, en soi, il suffit juste de retrouver son sérieux, et le travail est pratiquement fait. Yuka pousse un petit soupir et recommence la même chose que tout à l’heure, en tentant de recouvrir l’arme, cette fois-ci. Ainsi, le chakra passe à l’intérieur du kunai, mais il en émane également une aura bleutée. Un grand sourire naît sur les lèvres de la brunette, qui concentre toujours davantage son chakra pour que le résultat lui semble satisfaisant. Une fois que l’aura lui paraît suffisamment concentrée, elle envoie son kunai dans un autre rocher. Contrairement à son expérience précédente, Yuka fait mouche. Le projectile ne se contente pas de se figer dans la pierre, cette fois, il la traverse. Cette dernière explose en plusieurs morceaux distincts.

Dans sa tête, un petit bonhomme sautille, incroyablement content. Elle est là ! Heureuse, elle a réussi, na ! Oui, c’est une gamine, une grande gamine. Mais la fierté que ressent Yuka est inégalable. Peut-on dire qu’elle maîtrise le coup, alors ? Elle se souvient de ce qu’avait fait Shinichi lors de leur premier entraînement et, avant de s’exclamer trop vite, réitère l’action. De ce fait, un autre kunai, à nouveau chargé en énergie électrique, fuse droit sur un rocher, plus loin cette fois-ci, qui explose de la même manière. Eh non. Ce n’est pas un coup de chance. Dire que le jutsu est parfaitement maîtrisé revient à trop en dire pour le moment, mais affirmer qu’elle le gère correctement convient parfaitement. Elle se contentera de ça pour le moment. Taquine, Yuka se tourne vers sa moitié, et lui tire la langue.

    ▬ Alors, ça vous convient comme ça, Chef ? ♥

Les entraînements avec Yoru, ou comment transformer quelque chose de presque chiant, en un véritable amusement. Au moins, la brune ne dira pas que les rendez-vous avec son sensei sont barbants, hein. Au contraire. Se retrouver seule avec son ange, même si ce n’est que pour un instant court, lui fait toujours très plaisir. Ce sont des choses qui ne changeront jamais, à dire vrai. Ces choses dont on ne se lasse pas, et qu’on n’oublie jamais.

    ▬ Et maintenant ?

Sur ses lèvres se dessine un sourire tendre, de ces ris sincères qu’elle ne donne à presque personne. Oui, Yuka est prête à continuer, si tel est le souhait de sa moitié. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Les Étincelles du Phénix [PV Yuka] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Étincelles du Phénix [PV Yuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-