N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Corvée de balayage [Rang D solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Seigen
Informations
Messages : 64
Rang : C

Corvée de balayage [Rang D solo] Empty
Message(#) Sujet: Corvée de balayage [Rang D solo] Corvée de balayage [Rang D solo] EmptyMar 25 Juin 2013 - 21:25

Ah, la cuisine. Réservée aux femmes ? Hum... Non, pas vraiment. Tu sais que tu brises pas mal de codes, mais... Oui, tu es encore aux fourneaux. Mais il le faut bien, si vous voulez manger quelque chose de correct pour midi... Pas que tu ne fasses pas confiance à Okiku, mais... Ses talents culinaires sont quelque peu... Limités. Et tu n'as pas envie de voir la cuisine prendre feu une seconde fois. Tu sais bien que c'était un accident, mais tout de même... Tu préfères limiter les risques. Et puis tu ne seras pas dérangé. Tout ton petit monde est parti en balade ce matin. Cela fait déjà une demie heure, ils devraient rentrer dans à peu près autant de temps. Ca te laisse une marge en attendant.

Tu continues à déambuler dans la cuisine, d'un plan de travail à un autre, passant par la planche de cuisson et les rangements. L'efficacité, voilà ton premier mot d'ordre. Et un oeil spectateur aurait pu en témoigner. Seulement, tu es seul. Ou presque. On vient de toquer à l'entrée. Tu laisses tes casseroles de côté pour aller ouvrir, trouvant un simple parchemin sur le pas de la porte. Tu connais ce sceau. Tu sais très bien ce qu'il annonce... Te voilà envoyé en mission. Bah, tu liras ça plus tard. Tu ramasses le rouleau, le glissant dans ta poche, avant de retourner vérifier tes cuissons. Une mission n'est pas non plus un prétexte pour tout laisser brûler...

Tu as attendu d'avoir un moment tranquille pour dérouler ton parchemin, afin de jeter un oeil à la mission pour laquelle on t'envoie. Du nettoyage ? Est-ce bien sérieux ? Il semblerait que oui. Tu parcours les quelques lignes une nouvelle fois pour t'en persuader. Mais il semblerait que ce ne soit pas une blague. Ils auraient pu économiser du parchemin, et éviter de t'envoyer un courrier juste pour ça... Ah, les merveilles de l'administration et leur logique toujours imparable... Tu soupires avant de vérifier le lieu indiqué. La salle n'est située qu'à quelques rues d'ici... Tu y seras vite. Si tu pars tout de suite, tu seras peut être même rentré avant ce soir. Normalement, tu ne devrais pas avoir grand chose à faire. Balayer des confettis, c'est tout.

Tu te prépares rapidement, avant de prévenir Okiku de ton absence. Tu essaieras de ne pas être trop long. Et puis même, tu peux toujours utiliser un peu tes pupilles pour accélérer tout ça. Ils ne t'ont pas donné de restrictions sur la façon dont tu dois accomplir tout ça. Et ça t'arrange. Avec des rudiments de Futon, tu aurais même pu te débarasser de ça d'un coup de brise. Enfin, tu ne feras rien avec des "Si". Il te faut agir, c'est tout. Tu dois cesser de te retourner la cervelle pour rien et t'y mettre sérieusement. Tu sors de l'orphelinat, te dirigeant rapidement vers le centre ville, ton parchemin à la main.

Tu arrives finalement, frappant énergiquement à la porte de la salle. On vient t'ouvrir. Tu tends alors le parchemin au vieil homme ajoutant quelques mots.

    Je suis Jisetsu Fubuki, on m'envoie pour le nettoyage de la salle.


Tu attends qu'il aie fini de parcourir le parchemin des yeux, et tu le vois finalement s'écarter, t'invitant à entrer. Il te tend alors un balai, te demandant de le suivre. Tu obtempères immédiatement, alors qu'il te conduit à la salle dont il est question. Tu arques un sourcil devant la taille de la salle. Tu te tournes vers le responsable, pour lui demander combien de personnes peut contenir cette salle. Tu aurais mieux fait de te taire, pour éviter l'effet démoralisant de la réponse. Mille cinq cent personnes. Une superficie immense. Et tu es seul pour t'en occuper.

Tu soupires. Bon. Ne te laisse pas abattre par l'idée d'une telle tâche. Tu peux le faire. Non, tu vas le faire. Tu inspires profondément, avant d'expirer avec bruit. Tu empoignes ton balai, commençant à regrouper les confettis en petits tas. Tu ramasseras le tout après. Ce que tu vas en faire ? Surement les brûler. Oui, ce sera le plus simple à faire. Tu passes le balai tranquillement, laissant tes idées vagabonder, jusqu'à laisser tes pensées s'envoler. Tu oublies le temps. Tu oublies les efforts. Tu ne t'es même pas rendu compte que tu avais activé les pouvoirs de tes pupilles. Jusqu'à ce que le responsable entre pour te demander où tu en es. Tu relèves la tête pour lui répondre.

    Et bien. Euh. Il ne me reste plus qu'à tout regrouper et à les faire disparaitre.


Il semble surpris. Tu ne comprends pas pourquoi. C'est lorsqu'il t'annonce qu'il s'est simplement absenté une heure et demie que tu comprends la vitesse à laquelle tu as travaillé. Tu souris légèrement. Tu peux dire que tu as bien travaillé. Tu termines de rassembler tous les confettis, demandant au propriétaire ce que tu dois en faire ensuite. Il te demande simplement de les mettre dans des sacs poubelle, après quoi tu seras tranquille. Tu hoches la tête, avant de prendre les sacs qu'il t'a amené. Tu te rends alors compte à quel point tes bras et ton dos sont raides. Tu ne t'étais pas rendu compte de ça. Tu aurais du faire attention à ne pas trop te courber pendant que tu balayais...

Tu fermes encore un sac. Puis un autre. Et enfin un dernier. Tu soupires, t'étirant longuement. Tu fatigues. Tu viens de brûler presque tout ton chakra en utilisant tes pupilles. Mais tu as fini, et assez rapidement. Tu déposes alors ton balai et les derniers sacs près de la porte, allant chercher le vieil homme pour lui annoncer que tu as terminé. Tu l'écoutes discourir pour te remercier de ce petit travail. Toi qui te pensais vieux... Il y en a encore qui radotent plus que toi. Tu souris légèrement à cette idée. Tu finis par le couper, reprenant la parole.

    Ne me remerciez pas voyons. Néanmoins, si vous me le permettez, je vais vous fausser compagnie, mon orphelinat m'attend.


Peut être n'aurais-tu pas du parler de ce dernier point. Le voila qui reccommence à déblatérer d'interminables discours sur les enfants et la jeunesse. Tu restes malgré tout là à l'écouter, par politesse, jusqu'à ce qu'il te dise de passer aux bureaux de l'administration pour récupérer ton dû concernant cette mission. Tu le salues alors, avant de repartir. Tu marches d'un pas trainant dans la rue. Tu en as enfin fini. Mais tu ne sais pas vraiment ce qui était le plus long... Le balai, ou devoir l'écouter ? Bah, au moins, tu en as fini avec tout ça. Et puis, tu auras fait ta bonne action du jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Corvée de balayage [Rang D solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-