N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Etranges disparitions. [Okura - Rang B.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptyDim 23 Juin 2013 - 20:04

Ordre de Mission:
 

Yuka ouvre les yeux, et regarde par la fenêtre. C’est une belle journée qui s’annonce, une très belle journée. Il fait beau, certainement chaud, tout le monde a l’air content, et pour une fois depuis longtemps, Yoru est là au petit matin ! Quoi de mieux pour la rendre plus heureuse ? Peut-être une nouvelle balade en amoureux, ou une de ces activités conjugales ! Mais … Elle sait à quel point c’est impossible, improbable. Ils viendront jusqu’à elle et mettront sa journée en vrac. Ces saloperies de shinobis qui lui rappellent qu’elle n’est pas comme les autres. Être jônin, quelle plaie. Être au Misuto, en plus de ça, lui fait cumuler encore plus de responsabilités. Malgré toutes ces contraintes, la brune espère. Elle espère sincèrement que ce sera un nouveau jour sans mission, sans la dure réalité de sa vie de kunoichi. Elle espère. Mais ça ne suffit pas. Une fois debout, après s’être blottie un long moment contre Yoru, la demoiselle se rend directement à la boîte aux lettres. Oh ! Un parchemin ! Et celui qui indique l’appel pour les missions ! Qu’il soit pour son ange ou pour elle-même, dans les deux cas, elle en ressort déprimée. Encore une journée foutue, youpi. Tant pis, ils se rattraperont au soir, en passant tout le temps possible ensemble. Si tant est qu’ils en aient la chance.

La brune revient en traînant la patte. Qu’est-ce qu’on a cette fois ? Des disparitions. Par grand nombre. Au temple de Sanbi. Youpi, un malfaiteur qui enlève les gens ! Bah il a mal fait. Yuka va lui tomber dessus et lui passer l’envie de recommencer. Après c’est peut-être totalement différent, qui sait ? Personne n’en a aucune idée, apparemment. C’est à la Mitsuharu de mener l’enquête, en compagnie de … Euh … Samui Okura. Un manipulateur de glace. Pourquoi pas ! Ça peut être drôle. Ça fait une nouvelle rencontre, tout ça. Tranquille, quoi. Au moins, c’est une bonne nouvelle sur une montagne de poisse. De quoi se dire que tout n’est pas perdu. Par contre, s’il est antipathique ou quelque chose dans ce genre … Aïe. Deux personnes finiront mal. Mais bon. C’est une chance sur beaucoup. Quoique. Faut pas trop en espérer dans ce cas-là.

Avec une tristesse lourde sur le cœur, Yuka finit par se mettre en route. Bien équipée, elle est parée à rôtir des petits jambons. Ces sales bestioles qui le méritent plutôt pas mal, d’ailleurs. Généralement, des disparitions comme ça, ça ne laisse présager rien de bon. Les raisons sont multiples, et toutes plus fantasques les unes que les autres. Qui sait, peut-être y a-t-il une secte dans cet endroit, et qu’ils disparaissent pour faire des rituels un peu louches ? Ou alors un gros monstre ouvre toutes les trappes et les attend de pied ferme pour tous les zigouiller un à un quand ils ont le malheur de débouler dans son antre ? Ohohoh. Tout est possible, tout. Après tout, le temple de Sanbi est tout de même un endroit plutôt surnaturel en lui-même, non ? Un dieu où l’on honore une divinité aux instincts destructeurs et violents. Ça reste bizarre. Surtout pour les esprits tordus, m’enfin.

La kunoichi arrive aux tunnels, prête pour une nouvelle aventure sans queue ni tête. Oh oui, ça va être drôle, tout ça. Très très drôle. Elle espère que son partenaire n’aura pas l’esprit étriqué, auquel cas, il risque fort de devenir complètement fou à la fin de cette mission. Ça ne lui fera pas de mal, me direz-vous. Tout le monde a besoin d’un petit grain de folie, et même les génies sont complètement barges. Alors autant plonger, et suivre leur mouvement ! Ghostbusters mode activated.

Au loin, une silhouette s’approche. Un homme de taille moyenne, aux cheveux bruns. Comme il vient vers Yuka, elle suppose qu’il s’agit d’Okura. Tant mieux ! La kunoichi va à sa rencontre, enjouée.

    — Hello ! Je suis Yuka, ta partenaire pour cette mission. J’espère que tu n’as pas froid aux yeux, sans jeu de mots pourri ! Ne sois pas intimidé, aussi. Je ne mords que les méchants.

Gentille. Trop gentille. Gamine. Quelle naïveté.
La brune se tourne et, toute sautillante, se met à entamer la marche. Allez, allez. Ça va l’faire. Ils vont trouver de jolies choses là-bas. C’est obligé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Okura
Informations
Messages : 45
Rang : C

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptyVen 28 Juin 2013 - 21:15

Le village de Kiri était dans le noir le plus profond. Pas un chat rodait dans les rues. Suivant la brise glacé du vent, l'on voyait au loin un jeune homme suer, perché sur l'un des nombreux arbres qui arboraient le paysage. C'était là le deuxième tour du village qu'il terminait en ce petit matin histoire de s'échauffer un peu avant de pouvoir débuter de la meilleure des manières cette nouvelle journée. Vêtu d'un simple habit de paysan, c'est nu pied qu'il s'en allait chez lui afin de prendre une douche et se préparer. Une fois arrivé devant la maison que lui avait légué ses parents, il se fit interpeller par un ninja qui lui donna soudainement un parchemin avant de disparaître aussi subitement qu'il était apparu. A en juger la forme du parchemin, et surtout le sceau il était très probablement important. Enfin, pas assez apparemment. D'un soupire, le jeune garçon balayait l'importance de ce bout de papier et continuait sa route. Jetant le parchemin sur la table du salon, il disparut un moment sous la douche, avant de revenir dans une tenue plus présentable. Arborant un kimono noir maquillé de sublime papillon, il attachait à sa ceinture son katana. Toujours la vue de son œil gauche cachée par son bandeau, il prit enfin en considération le « bout de papier » que lui avait confié le shinobi. Brisant le sceau, c'est à la fin de sa lecture qu'il se rendait compte de l'importance de ce document. Au-delà des vies, c'était ici sa première mission. Et non des moindres, une mission classée de rang B dans laquelle il allait accompagner un jônin. Lui, petit genin, allait enfin pouvoir servir son village. Très vite, le soleil prit sa place dans le ciel, laissant inaugurer une belle journée. Abandonnant rapidement sa demeure, c'est tranquillement que le jeune membre du clan Samui se dirigeait vers le lieu de rendez-vous, profitant pour acheter quelques pâtisseries à grignoter sur le chemin.

Au delà du fait que c'était sa première mission, Okura se posait des questions sur la nature de cette quête. Des disparitions en grand nombre, et qui plus est, au temple de Sanbi. Une divinité qui a coûté la vie de plusieurs shinobi... de bon shinobi. Cela ne présageait rien de bon. C'est pourtant serein qu'il continuait sa marche au travers du village jusqu'à arriver devant une jeune femme qui l'intercepta. Elle se présentait comme étant la kunoichi qui allait l'accompagner pour cette mission. Elle avait l'air sympa. C'est naturellement qu'Okura se présenta à son tour d'une manière tout à fait décontracté :


« Enchanté, moi c'est Okura » dit-il tout simplement, sans faire d'excès devant la jeune brune qui avait l'air plutôt gentille. C'est alors que les deux personnages se mirent en route. Yura avait l'air heureuse. Quelle chance de voir ce genre de personne dans ce monde de brute. Sur la route menant à … on ne sait où, le genin proposa à sa partenaire l'une des pâtisseries qu'il s'était offert avec un petit sourire. C'est dire qu'il l'a trouvait sympa pour partager son petit déjeuné avec elle.

*Erf, elle va peut-être en vouloir ! Et si j'ai faim j'fais quoi moi T.T* Sans trop savoir où il allait, il suivait la demoiselle, qui elle savait parfaitement où aller. Ne sachant pas ce qui allait se passer par la suite, il demanda tranquillement : « Cette mission à l'air délicate, comment allons-nous agir ? »

La main posée sur la paume de son katana, Okura paraissait calme, comme si la situation ne l'impressionnait pas, et que l'enjeu ne l'excitait pas non plus. Pour une première mission, il ne savait pas du tout comment elle allait se dérouler, ni même comment elle allait se terminer. Mais pour lui, ce n'était pas si important. Il était persuadé que tout le monde allait en sortir indemne. Bien qu'un peu enfantine, le jeune genin lui faisait confiance. Les méchants allaient prendre chers... très chers.


Dernière édition par Samui Okura le Mar 30 Juil 2013 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptySam 29 Juin 2013 - 1:35

Un gentil garçon. Un genin comme un autre, qui se balade dans le village et qui vient faire une mission des plus palpitantes avec Yuka. À force de croiser toutes ces personnes, la brune se contentait maintenant de dire bonjour gentiment, et de se préparer à quelque chose de grand, de très grand ! Toujours, de toute façon. Surtout qu’à en voir l’ordre de mission, tout semble encore plus drôle et intéressant. Des fantôôôôôôôômes ! La kunoichi espère vraiment tomber contre une bébête surnaturelle et bien flippante, qui leur foutra les chocottes comme pas possible. Ah, l’adrénaline, une belle bêtise. Un poison tellement addictif, tellement divin ! M’enfin. Il ne faut pas trop s’emballer non plus, si ça se trouve, ce sera seulement un fou furieux qui s’amuse à faire peur aux kirijins, ou un marabout qui les emmène ici pour les forcer à rejoindre sa secte ! Ah l’enfoiré ! Si c’est ça, Yuka tue tout le monde, sans exception. Les sectes, ça fait peur.

Sortant de ses pensées lorsque son partenaire lui propose une pâtisserie, la kunoichi décline gentiment la proposition, ayant déjà trop mangé pour la taille de son estomac. Peut-être plus tard, peut-être iront-ils se faire une bouffe pour fêter ça. Ça peut être cool ! Mais bon. Encore une fois, faut pas rêver. Parce que bon. Les rêves, c’est bien beau, mais ça n’amène pas toujours la réalité. Et avant toute chose, une mission est à accomplir ! Et pas des moindres ! Cependant, le jeune homme aux côtés de Yuka pense que cette dernière est délicate … La brune se met à rire.

    — Ce sont juste de vilains fantômes qui s’amusent à manger les gens, c’est tout ! On ira les mettre dans nos aspirateurs magiques et on repartira aussi vite ! Ce sera drôle.

Et sinon, plus sérieusement ? Parce que là, le shinobi ne va peut-être pas tout comprendre. Et ça, c’est fort dommage. Parce que les blagounettes de Yuka, quand elles ne sont pas comprises, faut automatiquement un flop. C’est moche, les flops. Vraiment très moche. Alors elle se reprend très rapidement, histoire de ne pas le choquer et de l’aider, un peu quand même. De Jônin à Genin, faut bien se montrer sérieuse. Allez Yuka.

    — On verra ce qui pose problème, je pense. Après, on avisera. Mais en tous les cas, il y aura du combat ou de la diplomatie. Si c’est un méchant, on fonce dans le tas. Histoire que tu ne sois pas blessé, je me jetterai à l’assaut la première ! Enfin non, on verra. Mais ça ira.

KAMIKAZE ! Mais juste un tout petit peu. Après, le tout est de savoir ce qui les attend. Ce qui va bientôt arriver, d’ailleurs.

La brune pénètre doucement dans la zone du temple de Sanbi. Un silence religieux plane sur l’endroit. Pas un seul bruit. Pas un rat qui passe. Rien. Ça donnerait presque envie à Yuka de pousser un long hurlement. Sauf que bon. Ce n’est pas le moment, et ce n’est pas respectueux envers Sanbi. La kunoichi soupire et s’avance un peu. À force d’avancer, son ouïe lui permet de distinguer des bruits. Enfin. Des bruits … Plutôt des cris. De longs cris d’agonie. De terreur. La brune écarquille les yeux. C’est un fantôme ! Putain ouais ! Un fantôme ! Quoique. Non. Pas possible. Elle regarde Okura et lui indique de ne rien dire, de ne pas bouger non plus. Tendant davantage l’oreille, tout en s’avançant doucement, la sabreuse perçoit dans la masse de cris un « Au secours ! » qui retentit plus fort que les autres.

    — Ils sont en danger. Viens !

De là, la brune chope la main de son partenaire et pénètre dans la bâtisse. Les portes se referment automatiquement derrière eux, et les cris se font plus présents, plus forts. Ils viennent d’en-dessous. En-dessous … De leurs pieds ! Ils sont là, enterrés sous le temple, piégés ! Mais par qui ? Yuka se tourne et voit une silhouette se détacher de l’ombre. Cette dernière ricane. Une voix d’homme. Bon. C’est pas un fantôme. Dommage. Mais il a l’air bien amusé.

    — Vous aussi, vous venez pour mourir ?, lance-t-il, le plus naturellement du monde, à nos deux protagonistes.

Un tueur ! Un fou furieux ! Génial, c’est encore plus drôle !

    — Tiens-toi prêt., glisse Yuka à son partenaire. Le carnage va bientôt pouvoir commencer. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Okura
Informations
Messages : 45
Rang : C

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptySam 29 Juin 2013 - 13:45

Ils étaient arrivés au temple du puissant et vénéré Sanbi. Le démon à trois queues qui peut être considéré comme la base du rassemblement des clans du village caché de la brume. Le jeune garçon n'avait que dix ans, mais il se souvient parfaitement des brouhahas, des fracas et détonations ainsi que des cadavres qui revenaient à la suite des affrontements. Un terrain complètement arraché à sa terre, soulevé par la puissance des shinobis et surtout, du monstre à qui on a construit un temple. Les deux personnages avançaient sans craintes. La jônin prenait les choses à la dérision. Okura ne se rendait pas compte, elle devait certainement être très puissante, et lui, pensait manquer cruellement d'expérience. Rien de plus normal, étant sa première mission officielle, il ne savait pas à quoi s'attendre. Bien qu'il avait eu la chance de grandir parmi les plus grands ninjas du village, et de pouvoir participer à de véritables batailles où les morts se fracassaient sur le sol, il n'était pas pour autant aussi puissant qu'eux. Il le savait, l'entraînement était la seule solution. Et c'est au travers de ces situations de mission qu'il allait devenir plus fort. C'est au côté de ninja telle que Yuka qu'il allait pouvoir suivre sa voix. Celle de devenir un ninja assez puissant pour protéger son pays, ses frères et ses sœurs et leur nindô !

Okura pensait que cette mission était délicate. De son point de vue, c'était compréhensible. Il savait ce dont il était capable. Et la quête qui leur étaient confiées pouvait devenir difficile, car ils leur faillaient sauver les prisonniers en plus d'arrêter les méchants. Mais la brune ne le voyait pas de cette œil, parlant d'aspirateur magique capturant les fantômes. Le genin se mit à rire à son tour
 « Vu comme ça, c'est sur. Suffit juste que notre ennemi soit le bibendum chamallow et on va bien se marrer » Mais rapidement, et pour la première fois depuis leur rencontre, la jeune femme reprenait son sérieux afin de répondre à son compagnon et l'aiguiller sur ce qui allait se passer. Ou peut-être avait-elle peur que sa blague soit nul, enfin... il pouvait y avoir soit de la diplomatie ou un bain de sang. Tout dépendait de l'ennemi. Mais Okura serrait les dents lorsqu'elle lui disait qu'elle attaquerait la première pour pas qu'il soit blessé. Il savait qu'il était moins fort, il ne pouvait rien dire. Peut-être que si il attaquait en premier il serait blessé. Seulement, il ne pouvait pas se résigner à se cacher derrière quelqu'un. Pas encore. Et pas après avoir promis de protéger les autres. Jetant son regard sur la demoiselle, il lui répondit d'un ton déterminé « Ne t'inquiètes pas pour moi. Peu importe les coups que je prendrai. Je ne veux pas me cacher dans ton ombre. Cette mission, je vais t'aider à l'accomplir. Tu ne seras pas seule »

Ils pénétraient alors dans cette énorme zone où un silence de mort régnait. Yuka ne semblait pas l'apprécier. Les deux personnages avançaient lentement, et dans ce silence pesant ressortait ce qui ressemblait à des cris, mais plus ils avançaient, plus ces cris se transformaient en hurlement de souffrance. La main sur son katana, son pouce poussant légèrement son manche, prêt à dégainer, la jônin lui ordonna de s'arrêter et de ne plus faire de bruit. Elle devait être persuadé que le temple était hanté par des fantômes et que l'on allait être obligé de sortir nos aspirateurs magiques, mais rapidement, ils entendirent un cris de détresse, la kunoichi attrapa la main de son partenaire et pénétrèrent dans la bâtisse. Les portes se refermèrent derrière eux, piégeant les deux ninjas dans le temple où retentissaient tous ces cris de souffrance * ils sont en dessous, il faut faire trouver un moyen de les atteindre... quoi ? *

Un ricanement interpellait les deux ninjas. Ils se retournaient et voyaient une silhouette sortir de l'ombre. Yuka semblait déçue... ce n'était pas un fantôme. Balançant des paroles inutiles, ce nouveau personnage semblait pourtant sérieux. Il était probablement l'homme qui était derrière tout ça. Okura le fixait dans les yeux, pas impressionné par les menaces. La brune mit alors le genin en garde, ils allaient pouvoir laisser éclater leur pouvoir.

« Tu es sérieux ? » le regard du garçon changea, affichant un petit sourire provocateur « Tu penses réellement être de taille ? ». Les bras inerte le long de son corps, le shinobi restait attentif au mouvement de son interlocuteur. Il pensait peut-être que cet homme n'était pas seul. Mais rapidement, l'homme qui leur faisait face les pointait du doigt avant de les menacer de nouveau « Vous allez crever bande de rat ! » rapidement, Okura se mit en mouvement sur la droite. Cachant ses mains dans son kimono, il fit un saut et dans une vrille, il balança plusieurs shurikens sur son ennemi qui lui sortit un parchemin de sa poche... D'un mouvement circulaire, le genin amortit sa chute, soulevant un nuage de poussière... le combat était lancé.


Dernière édition par Samui Okura le Mar 30 Juil 2013 - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptyVen 19 Juil 2013 - 16:42

Les entrailles du monde s’éveillent et poussent de longs hurlements. La terreur les habite, elles cherchent à calmer la haine qui roule doucement sur elles. Incapables de bouger, incapables de se manifester, les tripes de l’univers décident de s’en prendre aux hommes. Elles les rendent fous, monstrueux, dénués d’âme. Elles rongent tout ce qui les composent et ne laissent que des carcasses. Cet homme est un rejeton de la société, qui renvoie au monde ce qu’elle lui a donné, en espérant qu’il retrouvera la raison. Il veut tuer tout le monde et faire de cet enfer un paradis. Cependant, ne sait-il pas que l’état originel des choses ne revient jamais ? On grandit, on vieillit, on mûrit, on prend des rides, et toutes ces choses là. L’évolution empêche le rétablissement. Ou alors, il faut manipuler le temps, chose qu’il est sûrement incapable de faire. Un grand sourire naît sur les lèvres de Yuka, qui suit les mouvements de son partenaire avec une attention suffisante à la fois pour garder un œil sur lui, et sur l’autre clampin qui se croit plus fort que les autres. Ce combat s’annonce très drôle.

    — Allons monsieur Marshmallow, tu vas pas nous faire croire que tu veux faire un concours de qui a la plus grosse ! Parce que …

La kunoichi s’élance alors, dévoilant son sabre rosé aux yeux des deux mâles. Qui a dit qu’une femme ne pouvait concourir dans ce domaine ? Sa présence est aussi légitime que les autres ! Rapidement, elle balance une rafale de vent à l’encontre du malade mental. Cela fait voler les projectiles et son parchemin valse jusqu’au mur.

    — C’est moi qui l’ai !!

Après un grand bond, Yuka atterrit sur les épaules du fou furieux pas beau. Il la regarde, lui sourit, puis lui tire la langue. Désinvolture, provocation, ces petites choses qui agacent rapidement, en théorie. La Mitsuharu, à son tour, lui adresse les mêmes gestes, avant de lui foutre un bon gros coup de poing. Il l’intercepte, et grâce à une force presque surhumaine, la fait valdinguer jusqu’à l’autre bout du temple. Son sourire carnassier devient alors beaucoup plus grand, dévoilant ses canines, voire presque ses maxillaires. Et si, en fait, il avait la plus grosse des deux ? Mmmh. La kunoichi soupire, et décide de reprendre différemment.

    — Okura ! Fais attention ! Ce type a un truc qui le rend … Surpuissant !

En matière de force évidemment. Sinon, ses balloches sont aussi petites que des pois chiches. Les concours de qui a la plus grosse, Yuka aime les gagner pour montrer la supériorité féminine, mais là, il va falloir s’y prendre différemment. Comment contrer un type qui mise tout sur sa force physique ? Eh bien, simplement, il suffit … De l’empêcher d’utiliser ses membres ! Eh ouaip ! Mais d’abord, il faut faire attention aux gestes, voir s’il ne cache pas une autre connerie dans sa manche.

Au bout d’un instant, une couche brune entoure le bras du criminel. Cette dernière s’épaissit au fur et à mesure, avant de devenir un véritable bras démoniaque. Un sourire naît sur les lèvres de la brune. Alors c’est ça, un démon ? Un homme qui recouvre une telle apparence pour le plaisir de terroriser ses victimes ? Le nouveau démon du temple de Sanbi, en somme. Mais il ne le restera pas longtemps.

La kunoichi se jette à corps perdu dans l’action et fout un grand coup de lame sur la créature, cristallisant au départ son bras, et lui mettant un violent coup de pied dans la jambe pour qu’il chute. Il s’écrase de toute sa hauteur, et tente désespérément de libérer sa patte.

    — Fais gaffe, si ça pète, tu dis au revoir à ton bras.~

Ce qu’il ne sait pas, c’est que ça … Ce n’est pas vrai. Mais ceci n’est qu’un détail. Un petit détail. Mensonger. Haha.
Yuka laisse alors la grosse créature se débattre sur le sol, indiquant à Okura qu’il peut s’en occuper, tandis que son rôle à elle est, désormais, de s’occuper des autres personnes ici présentes. Sous le plancher ? Non, il y a autre chose. Elle se concentre, et cherche toutes les sources de chakra présentes dans la pièce. Un piège ? Non. Cependant, quelque chose les retient, et quelques sources s’agitent en-dessous. Ce n’est pas net, pas net du tout. Une histoire à suivre de près. Elle regardera une fois que le colosse sera mis hors d’état de nuire.

    — On commence par le tas d’chair là-bas, on les aide après !

Comme ça, c’est fait. En espérant que ça aille pour lui, le temps qu’elle revienne à la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Okura
Informations
Messages : 45
Rang : C

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptySam 27 Juil 2013 - 16:54

Le jeune genin avait lancé les hostilités en projetant plusieurs shurikens sur leur ennemi. Ce dernier, pour tenter de se défendre avait sorti un parchemin. Mais toute ces actions avaient été balayées par la jônin qui grâce à son chakra, avait utilisé une technique fûton. Une puissante rafale de vent fit valdinguer les projectiles aux quatre coins du temple, et fit valser le parchemin contre le mur. En deux trois mouvements, la kunoichi se retrouva sur les épaules du criminel, puis tenta de lui asséner un coup de poing. Mais son adversaire fit assez rapidement pour l'intercepter et projeter la jeune femme à l'aide d'une force surpuissante. Leur adversaire afficha un sourire terrifiant. Yuka interpella son compagnon, lui disant qu'il fallait se méfier, que ce type était peut-être plus puissant qu'il n'y paraissait. Et c'est en même temps que le personnage laissa émaner de son bras un étrange chakra, matérialisant un véritable bras démoniaque.

A la vue de la nouvelle forme de son adversaire, Yuka laissait apparaître un sourire. Elle semblait plutôt confiante. Sous les yeux de son compagnon qui observait cet échange, elle se jeta à corps perdu sur l'ennemi. Lui assénant un violent coup de sabre au niveau du bras, ce dernier se cristallisa, et d'un mouvement vif, lui donna un coup de pied au niveau de la jambe. Laissant le personnage s'écraser sur le sol
*Quelle capacité étrange. Son bras c'est complètement cristallisé*. La brune semblait avoir gagné. Le monstre se débattait au sol, il ne pouvait plus bouger. Yuka en profitait pour déléguer la suite à son compagnon, et se concentrer afin de rechercher les prisonniers.

Okura fixait l'ennemi, prêt à en finir avec ce combat. Les victimes de ce personnage avaient assez soufferts. Il était temps de leur rendre les libertés qu'ils avaient perdus sous la folie d'un homme. Empoignant six shurikens, il les projeta sur sa cible immobilisé au sol. Mais avant que ceux-ci ne touchent leur cible, le genin utilisa à son tour son chakra afin de matérialiser une boule de foudre s'écrasant sur l'homme au sol. Une explosion retentit lors du choc. Arrachant quelques pavés, un nuage de poussière cachait la vue. Lorsqu'il retomba, il n'y avait plus personne. Seul le bras cristallisé était resté. Surpris, le genin empoigna le manche de son katana prêt à s'en servir pour se défendre
*Est-il possible que la foudre l'ait brûlé jusqu'à le mettre en cendre ?!*. Scrutant tout autour de lui, le jeune homme ne voyait que Yuka qui elle cherchait les prisonniers. Soudainement, un bruit de pas l'interpella derrière lui. Le temps de se retourner, l'homme qui était au sol il y a quelques minutes lui mit un puissant coup de poing au niveau de l'épaule gauche, le faisant hurler de douleur et s'envoler en vrille puis s'écraser par terre. Se relevant péniblement, son bras gauche pendait le long de son corps *Merde, j'ai du mal à bouger mon bras*. Le criminel à qui il manquait un bras avait effacé tout sourire. Okura, qui lui faisait face le vit rapidement foncer sur lui. Il n'avait pas la possibilité d'éviter son attaque, il ne pouvait que la contrer. Seulement, il ne serait pas assez rapide avec un bras endommagé. En un instant, le jeune garçon dégaina avec son seul bras opérationnel un kunaï puis le projeta sur son assaillant avec un petit saut vers l'arrière, là où se trouvait encore le bras inerte du démon. Le criminel l'esquiva d'un petit saut sur le côté « Inutile ! » s'exclama l'homme. Cette action semblait inutile, mais cela l'avait suffisamment ralentit pour pouvoir réagir. Se tenant droit face à la masse du personnage fonçant sur lui, Okura laissait apparaître un regard concentré. Le renégat tenta d'asséner un coup dévastateur au jeune ninja. Comme tout à l'heure, il était impossible de l'esquiver sans se faire blesser voir même être ko. Seulement, cette fois-ci il possédait un objet extrêmement solide à ses pieds. Donnant un coup dans le bras cristallisé, il l'envoya directement sur son adversaire qui le percuta de son poing, laissant l'opportunité au genin de dégainer son sabre et le planter d'un mouvement vertical dans le cœur de l'ennemi « Ne me sous-estime pas » dit le jeune genin. Le criminel hurlait, non pas de douleur, mais de colère. Se retrouvant à quelques mètres devant lui, il avait laissé son sabre dans la poitrine du bandit. Utilisant son bras gauche péniblement, le jeune Samui malaxa son chakra afin d'utiliser l'une de ses plus puissantes techniques pour en finir avec ce personnage. Alors que l'homme à qui il manquait un bras retira la lame qui l'avait traversée, Okura utilisa son Jutsu « Hyôton, Kissaki no Jutsu ». Cinq pieux de glace surgissent du sol, éclatant les pavés, frigorifiant l'atmosphère. Sous le commandement imperturbable du genin, concentré sur son chakra, la sueur coulant à flot sur son visage, il fit s'éjecter les stalactites de glace pour les faire retomber de toute leur puissance sur le malfaiteur qui dans un suprême effort balança le katana sur le genin, impuissant et fatigué. Les pieux de glace éclatèrent en plusieurs morceaux leur cible. Le sang giclant dans toute la pièce, les membres tombant dans ce liquide rouge, seul le buste restait accroché aux piques. Essoufflé par la technique qu'il venait d'utiliser, il voyait sa propre lame le menacer de le transpercer. Quelle ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptyMar 30 Juil 2013 - 17:06

Bien planqués, bien planqués, bien planqués. Ça l’énerve. Elle ne peut pas les aider pour l’instant, et au fin fond du temple, le combat fait rage plus férocement que jamais. Le jeune genin, laissé aux griffes du démon, semble pourtant bien s’en sortir. Un long hurlement retentit, tandis que, lame en plein cœur, la créature défaillit. Elle semble à deux doigts de la mort, aux portes même du repos éternel. Repos, ou supplice, d’ailleurs. Cependant, même si les stalagmites de glace l’ont détruit et lui ont fait perdre chacun de ses membres, le sabre du brun reste une arme menaçante. Affaibli, il n’aura peut-être pas le temps de l’éviter, puisque l’arme semble prête à le transpercer à son tour. « Les choses qu’on possède finissent par nous posséder ». Pas cette fois. Yuka se précipite à toute vitesse sur le tout, récupère le sabre, et aide le genin. Un sourire sur les lèvres, elle lui tapote le dos.

    — Chapeau, c’était … surprenant. Maintenant, tu peux prendre du repos, nous allons chercher les prisonniers. Force pas pour le reste, je m’en occupe.

La brune se remet alors en route, prête à aider ces pauvres personnes qui ont poussé des hurlements, ainsi que des soupirs de soulagement. Ils ne sont plus destinés à mourir, murés sous la folie d’un homme qui ne veut que leur faire du mal. Ils ont retrouvé l’espoir, l’espoir que quelqu’un vienne les sortir de là. La question, pour le moment, est : Comment ? Eux-mêmes ne savent pas comment ils sont arrivés là, ni comment on les a enterrés vivants. Ils se sont seulement retrouvés là, sans savoir, sans comprendre. Ils sont enterrés, et ne pourront bientôt plus respirer.

Yuka accélère le mouvement, cherchant partout pour trouver un moyen de les trouver sans tout détruire. Des portes dérobées, des tunnels cachés. Comment un homme a-t-il pu faire cela ? La kunoichi soupire, et continue de balader ses yeux un peu partout. Puis. Un petit truc brillant attire son regard. Oui, un truc, puisqu’elle-même est incapable de définir ce que c’est. Il s’agit simplement d’un … euh … Un levier ? Après s’être approchée, elle remarque qu’il s’agit effectivement d’une sorte de manivelle. Premier réflexe : Yuka l’attrape et tourne ! Sauf que ce n’est pas la bonne solution. Un nouveau hurlement retentit. Pas dans le bon sens ? Elle réessaye, mais en inversant, cette fois-ci. Une grande plate-forme bouge alors, se soulevant du sol. Créer un microcosme pour enfermer les gens. Pas mal. Mais pas une idée de lui. Une idée des constructeurs du monument. Yuka tourne, tourne, tourne, à s’en faire mal aux bras, et remarque qu’une cage les retient prisonniers. Après le sarcophage, la prison. Génial !

Au moins, ils peuvent respirer, c’est l’avantage. Et respirer, ça les empêche de mourir. Yuka soupire. Elle se tourne vers son coéquipier, presque blasée. Un petit sourire nerveux s’empare de ses lèvres, tandis que son cerveau se met en quatre pour trouver un moyen de les libérer de la prison. Y a p’têt’ une clé quelque part.

    — On cherche la clé. Si on la trouve pas, on détruit tout.

Impatiente, Yuka ? Sûrement un peu. Puis, la kunoichi se dirige vers le cadavre de l’homme. Généralement, ils avalent les clés des prisons pour ne pas qu’on puisse les libérer. Ah ouais ? Bah il va la cracher. La brune lui transperce littéralement le ventre, et laisse tomber les tripes. Elle éclate l’intestin grêle – ce qui laisse une odeur terriblement agréable caresser ses narines –, l’estomac, le gros intestin. Yuka et l’anatomie, ça ne fait pas bon ménage. Cependant, après avoir bien regardé – sans les mains ! – elle se rend compte qu’il n’y a rien. Merci l’odeur, merci l’absence. Il faut chercher ailleurs. Ah, après les vilains pas beaux, faut faire une chasse au trésor. Quelle mission, et quelle saloperie de criminel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Okura
Informations
Messages : 45
Rang : C

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptyMar 30 Juil 2013 - 19:09

Le jeune genin venait de démonter le criminel au air démoniaque. Son propre sabre pointant sa lame en direction de son cœur, il pensait déjà que c'était la fin de son histoire. Il ne sera pas aller bien loin en temps que shinobi du village de Kiri. Une seule mission pour qu'il finisse dans un tel état. Le seul œil qu'il ne cachait pas visait le bout de son trépas. Agenouillé devant l'ironie, il serrait les dents tant il voulait vivre. Cette vie que lui avait offert ses parents, et cet avenir qui lui tendait les bras. Il refusait d'abandonner maintenant. D'un clignement d'œil, la jeune femme se retrouva à ses côtés « Chapeau, c’était … surprenant. Maintenant, tu peux prendre du repos, nous allons chercher les prisonniers. Force pas pour le reste, je m’en occupe » il sentait la main de la jônin lui tapoter le dos, le sourire aux lèvres. Son regard fixait son visage. Elle venait de lui sauver la vie. Le gamin restait sans voix.

Avant de se remettre à la recherche des victimes du dément, Yuka présenta le katana devant le genin. Son regard posé sur celui-ci, il déposa une main sur son manche avant de l'enlever délicatement des mains de la kunoichi. D'un mouvement lent, les deux genoux au sol, il laissa la lame, tranchant vers le haut caresser l'intérieur de son fourreau « Merci Yuka » dit-il d'une voix lente et impassible. Le sourire de la brune s'effaçait peu à peu. Elle se releva, et quitta son compagnon pour continuer à rechercher les innocentes personnes victimes du sort que leur avaient réservés leurs destins. La main sur son épaule, Okura avait encore mal mais il allait devoir faire abstraction de cette douleur. Il était aujourd'hui un ninja du village caché de la brume, il ne pouvait faiblir lorsqu'il devait le protéger ainsi que ses habitants. L'honneur du clan Samui en témoignait.

Il se releva péniblement, et vit au loin sa partenaire attiré par quelque chose. Elle s'en approcha et disparut à la vue d'un mécanisme dont elle se servit. Rapidement, la pièce démasqua une prison dans laquelle se trouvait nos cibles. La jônin soupira, jetant un regard au garçon qui lui observait la cage. Elle décida de retrouver la clef, sous le regard de son compagnon, elle dépouilla totalement le corps du criminel... du moins ce qu'il en restait. Maintenant, on pouvait dire qu'il était en morceau. Ses tripes ornaient le sol du temple. Dégouttant.

« Ces personnes ont assez attendues pour les faire attendre » prononça le gamin d'une voix calme. Okura s'éloigna de la cage à la recherche de la clef. Il fallait vraiment vouloir être soigneux pour ne pas tout détruire. Trouver la clef de la prison dans le temple de Sanbi était quasiment impossible. Mais rien ne garantissait qu'ils puissent briser les barreaux ou faire sauter le verrou de toute manière. Après quelques minutes à marcher dans les tunnels du temple, quelque chose interpella le Samui. Avant de partir, il avait observé la prison. Et il n'avait vu aucun verrou. Cela était à vérifier. Mais chercher une clef dans tout le temple si il n'y en a pas, s'était une véritable perte de temps. C'était le temple du démon à trois queue. Le temple de Sanbi. Et ce mécanisme était le sien. Cette prison était le fruit d'un créateur peu commun. Il fallait se renseigner. Peut-être était-ce l'œuvre d'un ninja.

Il retourna sur ses pas et en quelques secondes, il se retrouva devant la prison. Les gens qui étaient à l'intérieur le fixait. Le suppliant de les sortir de là. Il tentait de les rassurer tout en faisant le tour de l'objet qui les séparait de leur liberté * Il n'y a aucun verrou... * en effet, il n'y avait aucun mécanisme permettant d'ouvrir la cage. Il invita Yuka à venir voir et lui dit « Je ne sais pas qui à construit ce bâtiment, mais il était plutôt bon » laissant une brève pause entre ses mots, il reprit « Nous ne trouverons aucune clef. C'est un sceau qu'il nous faut briser » il observa autour de lui, fit quelques pas aux alentours du cachot et montra un symbole au sol « J'ai vu l'un de ces symboles dans le tunnel là-bas. Ils nous mèneront peut-être au sceau ». Au côté de la jônin d'élite, Okura observait les prisonniers inquiets de leur sort. Prêt à suivre sa partenaire, il espérait qu'ils seraient en mesure de briser le sceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] EmptyVen 9 Aoû 2013 - 1:24

Souffrance. Agonie. Les voir là, coincés, entre ces quelques barreaux d’acier, à ne plus pouvoir s’échapper. Depuis combien de temps sont-ils ici ? Qu’est-ce que ce monstre a-t-il bien pu leur faire ? Combien d’horreurs ont-ils traversés ? Ils s’en sortiront vivants, oui, mais pas sans séquelles. Personne ne revient indemne de l’Enfer. L’innocence des enfants est bafouée, réduite à néant. Elle n’existe plus que dans leurs souvenirs. Leurs âmes sont souillées, transformées, tout ce qui est censé les atteindre ne les choquera même plus. Ils seront stoïques, muets face à la laide réalité de ce monde. La haine que l’homme a lui-même amené, son cadeau pour cette terre qui l’accueille depuis la nuit des temps. Tout cela ne les surprendra même plus. Ils sauront que l’humanité porte en son sein la joie de traumatiser, d’anéantir tout ce qui passe sous ses pieds. Yuka soupire. Des monstres de cette espèce ne devraient pas exister. Enfin, elle se comprend. Tout le monde ne porte pas sur lui la tache de ce monde rongé par l’affliction. Affliction qui, d’ailleurs, lui est tombée dessus par sa propre faute. Des exceptions, hein. La brune essaye donc, à ce moment précis, d’être cette petite étoile, cet espoir infime qui guide les troupes qui ont perdu la foi.

La kunoichi regarde son partenaire et hoche doucement la tête. Pas moyen de détruire les barreaux, et pas de clé non plus. Mais il s’agit d’un temple érigé pour contenir Sanbi, alors forcément, le chakra est présent. Qui dit chakra, dit possibilité de faire un sceau. Qui dit sceau, dit destruction et, forcément, libération. De là, il suffit juste de trouver l’endroit où se trouve la « clé » de la prison pour la détruire. Apparemment, Okura semble avoir sa petite idée sur la solution. Yuka hausse les épaules et décide de le suivre. Il la mène dans un lieu reculé, une pièce assez inattendue. Cette dernière est toute petite, et beaucoup de symboles différents y sont dessinés. La sabreuse pose une main sur son menton et plonge dans une réflexion longue et intense.

Tout d’abord, il faut savoir que les salles où se trouvent un grand nombre de sceaux sont souvent des salles truffées d’innombrables pièges. Mais le tout n’est pas de savoir où poser les pieds, non, ce serait trop simple sinon. En réalité, ce qui met à mal les visiteurs mal-intentionnés ne sont autre que les sceaux ! Ces petits dessins qui ont l’air inoffensifs et qui, en fait, mal gérés, peuvent vous conduire à la mort. De jolies gravures faites sur un mur qui provoquent de véritables catastrophes. Un peu comme des runes, au final. Des runes débordantes de magie qui se défendent par elles-même. Yuka soupire. Comment trouver la bonne ? Elle réfléchit un peu plus, faisant fuser les idées dans son cerveau. Cogite, cogite, cogite.

Soudain, un éclair de génie. Son esprit lui montre le sceau gravé sur la manivelle, et elle compare alors avec tous ceux qui se trouvent dans la pièce. Au bout d’une petite réflexion, Yuka en trouve trois. Oui, trois. Ils sont tous presque parfaitement similaires, mais ont bien des détails – extrêmement infimes – qui les différencient. Après avoir cherché le plus ressemblant, la voilà à la recherche du clone le plus parfait. Si ça, c’est pas chiant ! La brune pousse un long soupir. Et si elle les pétait tous, hein ? Qu’est-ce que ça donnerait ? Beaucoup ne voudraient pas savoir. La kunoichi réfléchit, hésite un peu, puis se concentre pour comparer les émanations de chakra. Deux d’entre eux semblent réagir, mais la quantité que perçoit Yuka est trop faible pour que cela suffise. Serait-ce alors celui du milieu ? Non … Trop simple. Et si, au final, un sceau, pour sa protection, était coupé en deux ? Elle s’approche des sceaux et regarde avec beaucoup d’attention chaque détail. Rien ne diffère, au contraire, ils sont parfaitement identiques.

    — Occupe-toi des victimes, j’me charge de ça !

Ni une, ni deux, une fois son partenaire disparu, Yuka fait disparaître les deux sceaux. Un grand bruit retentit au milieu du temple, tandis que des enfants se mettent à pleurer. Joie ou peur, la kunoichi n’en sait pas grand chose. Sa petite entreprise terminée, la brune retourne au point de départ, là où tout a commencé, et où tout se finit. Satisfaite, elle tend le bras à une des victimes qui a des difficultés pour se mouvoir.

    — Allez, c’est fini … On vous emmène à l’hôpital …

La brune tend la victime à Okura.

    — Occupe-toi d’eux, je vais me charger du … euh … des restes.

Elle lui glisse un petit clin d’œil et retourne à sa besogne. Salir, d’accord, mais à condition de nettoyer après ! Au moins, une chose est sûre, il ne reviendra pas les emmerder. ~

\o/ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty
Message(#) Sujet: Re: Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Etranges disparitions. [Okura - Rang B.] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Etranges disparitions. [Okura - Rang B.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Temple de Sanbi-