N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptySam 8 Juin 2013 - 4:08

Spoiler:
 

Le soleil se leva, tranquillement, mais surement. Les premiers rayons firent leurs apparitions tendit que les plus timides ne se montrèrent pas. Un magnifique ciel bleu se dévoila au-dessus du village de Kumo. Les oiseaux entamèrent leurs chants matinale. Une petite brise légère accompagna ses quelques rayons de soleil afin d'adoucir le climat. Un rayon déboula par la fenêtre de Shinji ce qui le réveilla. Il ouvrit ses yeux lentement et fut vite aveugler par la puissance de rayon. Il se leva alors de son lit et se dirigea vers la salle de bain. Rien de mieux qu'un bon bain quand on n'est pas réveillé. Après une trentaine de minute, la tête brune sortit de la salle de bain. Il portait une simple serviette blanche à sa taille. Il se posa alors sur une chaise et réfléchit quelques secondes sur ce qu'il allait prendre au petit déjeuner. Il se dit que manger des céréales avec du lait semblait une option forte sympathique. Il se leva alors et ouvrit ses placards. Surprise ! Il n'y a plus rien ! Il décida alors de faire un petit dej' traditionnelle. Il sortit du pain, du beurre, du jus d'orange et commença son repas. Après une quinzaine de minute, le Aoki était plein. Il rangea tout le foutoir qu'il avait mis et se dirigea de nouveau vers sa chambre afin de s'habiller. Il n'allait pas s'habiller décontracté aujourd'hui.

Vous avez vu, c'est bizarre quand je narre en mode calme. Ouai ça fait gay je sais merci. Non, mais c'était juste pour vous montrer que quand je le veux, je peux être sérieux. Je choisis juste de ne pas l'être ! Non, mais c'est vrai. Pensez-vous que l'on a quelque chose à foutre que Shin' est une serviette autour de sa taille ? Personnellement, j'en ai des équimoses tellement je m'en branle. Enfin, bon je fais ce qu'il y a à faire. Alors, maintenant, le nuage pourpre se dirige dans sa chambre pour mettre ses affaires. Attention, ce n'est pas n'importe quelles affaires ! Ah non ! Non parce que tu as la chemise blanche en soie pour les fêtes un peu prestigieuse, ensuite, la chemise en tissu pour un peu la vie de tous les jours, celle en coton pour les temps un peu plus froid et ... Non, mais pourquoi je vous raconte tout ça ! Je ne vais pas me casser le cul ... Shinji s'habilla avec une chemise, un pantalon et une veste noire. Néanmoins, une question me taraude l'esprit. Pourquoi le démon cendré est-il levé alors qu'il est huit heures du matin ? Depuis quand c'est un lève tôt le mec ? En effet, pour une fois, les hauts placés ont bien fait leur boulot. Ils ont envoyé le messager la veille et du coup, Shin' a pu se préparer psychologiquement. Pour le coup, ça l'a bien aidé. Je suppose que vous vous demandez ce qu'était le message ... Calme toi, je vais te le dire.

Le message contenait l'ordre d'une mission. Encore une missive du Kage et tout le fatras. Au-dessus il y a rien, même pas le soleil. Pour faire simple, un homme pas bien dans sa tête s'est opposé aux conquêtes de Kumo et de Kiri. Du coup, il est dans le collimateur des deux villages. Par conséquent, Kumo et Kiri ont décidé de s'allier, pour changer, afin d'amener cet homme ne justice. Le Aoki avait été nommé chef de son groupe. Il allait avoir comme coéquipier un Kirijin de même rang que lui. Impossible de savoir qui cela allait être. En tout cas, il fallait se manier le cul, car sinon le bateau allait partir. Oui. La mission se déroule sur une île. Oui il doit prendre le bateau. Tu l'as trouvé tout seul celle-là non ? Bref. Le Aoki prit ses affaires et sortit de chez lui.

Il traversa rapidement les rues de Kumo pour atteindre le sentier perdu. Il le passa et se dirigea alors vers le port. Le nuage pourpre ne traîna pas. Chaque pas était fort et intense. On sentait la conviction et la rapidité à chaque mouvement. Il lui fallait arriver le plus vite au port pour ensuite commencer la mission. Après grand max une heure, le maître de la cendre arriva au port où son bateau l'attendait. Il reconnut alors le capitaine. C'était celui avec qui il avait sombré. Il l'avait ensuite libéré des griffes de malfrats. Shin' avait fait tout cela grâce à une Kirijin qu'il avait rencontré sur l'île. Ça lui rappelait des souvenirs. Dans tous les cas, il fallait décoller. On largue les amarres et on y va. Après de nombreuse heures, toute la compagnie arriva au port de l'autre île. Le Kirijin et lui-même s'étaient donné rendez-vous ici. Il descendit alors du bateau et prit la parole avec air surpris en voyant son compagnon de mission

« Aoji ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptySam 8 Juin 2013 - 7:16


Les missions s’enchaînaient comme les jours et ne se ressemblaient pas elles au moins... Oui parce que j'en avais franchement mare de ma petite routine à Kiri ! Non pas que je n'aime pas mon adorable village, quoique, non, enfin si, non, bref ! Certes j'étais une kirijins dévouée, mais certes aussi des fois à trop y restait je commençais à étouffer, c'était comme dans un couple, pour qu'il dure il ne faut pas trop se « coller ». Mais tandis que j'exposais ma façon de pensée, celle-là au bureau kage, je sentais que mes propos n'étaient pas écouter à leur juste valeur, pire que tout le monde s'en foutait... Néanmoins, penser que j'allais lâcher si facilement le morceau était bien mal me connaître, si bien que...

=| -Oh bordel ! TAIS-TOI ! Je vais voir si j'ai un truc pour t'envoyer au large, loin de Kiri et des kirijins, ce qui en soi, fera des vacances pour tout le monde, surtout pour nous !

Victoire ! Bon, je n'étais pas spécialement fan de ses dires, mais pour cette fois ça passerait, j'avais ce que je voulais, quelques minutes plus tard le bureaucrate réapparaissait pour me jeter un parchemin de mission avant de conclure par un : « Dégage et meurt là-bas si tu le peux ! ». Aucune chance, rien que pour le contrarier -pour changer- maintenant je devais rentrer et je crois qu'il le savait bien, il avait secoué la tête blasé, tandis que je faisais la lecture de ma mission. Une coopération inter Kumo/Kiri pour calmer la joie à un pseudo chef de révolution sur une île entre les deux pays. Arf ! Ça voulait dire retourner en mer ! Et cela, j'en avais un sacré mauvais souvenir, surtout concernant la direction de la destination ! Mais avais-je le choix ? Bien sûr que non...

Si bien que pour le coup, en rejoignant le port et montant sur mon bateau qui ferait cap pendant ses deux prochains jours, j'avais oublié un détail non négligeable, Kumo ça me rappelait un kumojins, un rencontré par là-bas justement, Shinji bien sûr ! Impossible que la coïncidence nous réunisse à nouveau pas vrai ? Enfin je pouvais toujours rêver, au pire, si la tête d'un autre kumojins ne me plaisait pas, je n'aurais qu'à lui en faire baver, enfin autant que je ne le faisais avec les kirijins finalement... Passons. Pour en revenir à nos moutons et mon arrivé sur l'île de la mission, une voix presque trop belle pour être vraie chatouiller mon ouïe, je regardais amuser le grand brun qui venait vers moi. Le Aoki !

Dame providence je t'aime ~

=| -Oyaho Shinji ! Ca veut dire que tu es le kumojins en charge de la mission avec Kiri ?

Pourquoi je demandais ? Je savais déjà la réponse. Mais curieusement j'étais sacrément contente de le revoir ! Dire que cet abruti du bureau Kage m'avait filé cette mission sans faire exprès... Je pensais qu'il n'aurait pas pu mieux tomber, quoi mes chevilles ? Non je ne parlais pas de moi comme étant la mieux la qualifiée pour la mission, juste qu'il avait sauvé un de ses shinobi ou lui, car pour sûr si j'avais appris cette inter mission sans moi... Bref. Je voulais revoir Shinji et mon caprice venait de s'assouvir, que demander de plus ? Ah oui !

=| -Alors quoi de nouveau depuis la dernière fois ? Ca fait un bail ! Ce coup-ci on est sur ton terrain dans la civilisation, c'est quoi le programme ? Non attend ! On va manger par là pour en parler et cette fois, pas de cuisine maison made in Ao' !

Oui le serpent et les fruits de mers, il y avait mieux quand on était dans la "civilisation".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyDim 9 Juin 2013 - 5:22

Ce n'est pas possible. La revoilà elle. Comme si qu'une seule fois ça ne suffisait pas. Qui est le trou du cul qui les a foutu tous les deux pour cette mission ? Si je tombe dessus, je peux vous dire qu'il va passer un sale quart d'heure. Enfin, ce n'était pas le sujet. Destin ou idiot derrière un bureau, les faits étaient là. Le Aoki et la Kaguya se trouvaient réunie de nouveau. Bon, il faut bien le dire, le contexte n'était pas le même. En effet, la première rencontre était sur une île déserte. Enfin, pas si déserte que ça ... Il avait dû lutter contre pas mal de malfrats et autre brigand. Pour le Aoki, cela avait été une expérience enrichissante et dur. Il ne s'était jamais retrouvé dans une telle situation. Sans Aoji', il n'aurait pas fait grand-chose. Il ne serait même pas rentré chez lui je pense. Enfin, en contre partie, il l'a bien aidé aussi. Il faut dire que les deux bougres se sont bien trouvés. Quand l'un avait des difficultés, l'autre était là pour remédier à tout cela. Au final, ils s'étaient enfuis de l'île en libérant des prisonniers. Une belle fin pour une histoire vraiment pas banale.

En tout cas, le duo improbable faisait son retour. Après l'exclamation de Shinji, les deux compères se regardèrent. Chacun était content de retrouver l'autre. Surtout qu'a la base, ils s'étaient censé s'allier avec un inconnu d'un autre village. Or, on peut dire sans retenue que les deux shinobis se connaisse très bien Du coup, la mission ne pouvait que bien se passer. Enfin, si fait abstraction du mec qu'ils doivent emprisonner bien sûr. La Kaguya salua Shin' et s'interrogea en disant que cela voulait dire qu'il était le kumojin qui allait s'occuper de la mission avec Kiri. Alala, elle fait toujours des réflexions utiles celle-là ! En tout cas, le nuage pourpre afficha un sourire après cette prise de parole. Qu'il est con ... bref. Elle enchaîna en demande ce qu'il y avait de nouveau depuis la dernière fois. Elle demanda aussi qu'elle était le programme. Cependant, elle ajouta, qu'il était préférable d'aller manger et de parler de tout cela autour d'un bon repas. Shin' prit la parole avec un sourire aux lèvres.

« Je vois que tu n'as pas changé. Bien écoute, entre temps, je suis passé chûnin de mon village sinon ... pas grand-chose. Et toi ? Quoi de beau depuis notre dernière rencontre ? »

Il marqua une pause et reprit.

« Tu as tout à fait raison ! Allons discuter autour d'un bon repas. J'espère qu'ils font des serpents au menu ... »

La petite boutade ! Les deux shinobis se dirigèrent vers le restaurant le plus proche. Une fois dedans, ils se firent accueillir par une jeune femme des plus charmante. Elle leur indiqua une table et les deux prirent places. Elle leur donna le menu et repartit servir d'autre client. Shinji regarda le menu et ne vit pas de serpent à son plus grand malheur. L'assiette de nouilles avec des émincés de poulet l'intéressait fortement. Il regarda brièvement Aoji et décida de prendre la parole.

« Le programme. Nous savons que l'homme que nous devons arrêter tente de faire un blocus sur le port de cette île. Nous allons ranger nos bandeaux et nous balader incognito dans ce port. Si nous trouvons un mec qui semble faire tout pour qu'il y est un blocus, nous capturons et l'interrogeons. Puis, selon les informations, on avise. Enfin, ce n'est qu'une de mes idées. Qu'en penses-tu ? Mais avant d'aller faire quoique se soit, mangeons ! »

La serveuse repassa pour prendre les commandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyDim 9 Juin 2013 - 17:21

Visiblement la joie des retrouvailles était réciproque, très vie la confirmation de la nouvelle collaboration entre nous était faite. Ainsi, il ne me restait qu'à suivre mon compère tout en répondant à ses questions. Le jeune homme avait été promu, cela ne me surprenait pas vraiment et le voir se hissait dans la hiérarchie ne m'étonnerait pas non plus. Shiniji savait agir en conséquence dans plusieurs types de situation et cela toujours avec brio. La mésaventure sur l'île me l'avait bien prouvé. Pour ma part qu'avais-je à lui raconter? Hum... Pas grand chose.

= l -Eh bien, je n'ai pas pas grand chose qui a changé pour ma part depuis notre dernière rencontre, si ce n'est que j'ai intégrée une team avec le sandaime Shinichi Kitase en sensei... Ce type est le pire rat et radin que je n'ai jamais connu !

Oui, je sais, ce n'est psa bien de parler ainsi de son mentor, mais pour ma défense, , il pouvait parfois être terrible, surtout maintenant qu'il m'avait refilé les pires coequipiers au monde... Bref ! Deux que je ne pouvais pas supporter, à croire qu'il avait fait exprès pour m'emmerder... Passons. Ce ceci est une autre histoire ! Pour en revenir à nos moutons, nous étions arrivés au resto et la serveuse nous avait laissé de quoi passer commande, peu décidée, je choisissais de prendre la même chose que mon compère. Le temps d'être servi, je poursuivais dans notre petite discussion.

=l - Enfin, il est chiant, mais c'est un bon sensei au fond, j'ai de la chance et je crois que j'ai un peu de mal à assimiler le fait de faire partie d'un groupe. Et toi? Tu comptes monter une team ou c'est déjà fait?

Oui bon, parce qu'il devait s'en foutre un peu de ma vie et mes histoires de team hein ! Les plats se faisaient servir et tandis que le repas commençait, on parlait enfin boulot et sa remarque sur nos bandeaux me faisait sourire, ça me rappelait vraiment notre séjour sur l'île, amusée, je le retirais sans plus attendre pour le ranger.

=l - Très bien ça me va, jouons les touristes infiltrés ! De toute façon je pense que nous n'aurons pas à attendre longtemps pour voir le blocus se faire, déjà sur le bateau qui m'a amené ici, certains bruits là-dessus couraient. J'ai cru entendre pendant la nuit alors que je n'arrivais pas à dormir qu'il y aurait un rassemblement entre "révolutionnaires" dans une taverne appelée "La lune claire". Je ne sais pas ce que ça vaut, mais cela pourait peut-être être confirmé. Dans tous les cas, j'ai remarqué un autre détail peut-être utile, tous ceux qui parlaient de ça avaient un bandana noir noué sur le biceps. Cela même, on les a ramassé à notre première escale sur un petit port de pêcheurs, leur présence ne semblait choqué personne alors que la plus part étaient sacrément armés. Par chance, je n'avais pas mis mon bandeau en partant, pour le coup je suis passé incognito. Tu en penses quoi toi? /blockquote>

La question était alors de savoir si les infos que le hasard m'avait offert étaient des intox ou des vérités. Perplexe, j'attendais la suite des opérations qu'allait établir mon chef de mission qui en passant pour une fois ne me sortait pas par es trous de nez... C'était que j'étais disposé à presque "écouter"....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptySam 15 Juin 2013 - 1:52

MANGER ! Ouai non j'ai la dalle désolé. L'arrivée au restaurant c'était fait sans encombre. Les deux shinobis allaient pouvoir profiter d'un bon repas ce qui était l'élément différent de leur dernière rencontre. La Kaguya avait expliqué qu'elle avait récemment rejoint une équipe de Shinobi avec le Sandaime Mizuka, Kitase Shinichi à sa tête. Ce nom lui était familier. Pas sur le fait que c'était l'ancien Mizukage, mais parce qu'il était sûr qu'il l'avait rencontré avant. Bof, s'il s'en rappelle pas, c'est que ce n'est pas grave. Aoji' rajouta que c'était le pire des rat et le plus grand radin qu'elle n'ait jamais vu. Ah ouai quand même ... Elle ne fait pas semblant la jeune femme aux cheveux argentés. En tout cas, Shin' retrouvait la Ao' qu'il avait laissé sur le bateau avec le capitaine. Calme toi ce n'est pas le début d'un film à caractère ... Vous m'avez compris. Elle n'hésitait pas à sortir le fond de sa pensée et s'en foutant éperdument de ce que l'on peut penser d'elle. J'aime bien cette fille. Le démon cendré devrait s'en inspirer. Ce penzizi de Shin' ne dit jamais ce qu'il pense réellement. Cette grosse tata se chie dessus à chaque fois que la conversation devient un peu mouvementé. Enfin, passons.

Cependant, quelques secondes après, la Kirijin revint sur ses paroles en ajoutant qu'il était chiant, mais c'est bon maître. Elle ajouta qu'elle avait quand même de la chance et que c'était surtout le fait qu'elle avait du mal à s'assimiler à un groupe. Elle demanda ce qui en était pour le Aoki, qui s'empressa de répondre.

« J'avais intégré une team quand j'étais encore genin, mais cela c'est mal goupillé. Les gens n'étaient pas motivé et on sentait que l'harmonie et l'esprit d'équipe n'étaient pas là. J'avais donc une mauvaise expérience des teams. Cependant, lors d'une de mes dernières missions que j'ai effectués avec le Sandaime, celui-ci ma proposait de rentrer dans son équipe. J'ai donc accepté en espérant que cela allait être différent. Je n'aimerai pas me rembarquer dans une équipe éphémère. »

Il fit une pause et reprit.

« Shinichi, je l'ai rencontré je crois à Kumo quand il n'était que Chûnin. C'était un gars complètement à l'ouest. J'ai dû le guider dans tout Kumo sinon il ne s'en serait pas sorti. Néanmoins, il avait l'air fort. Je pense que même si c'est la pire des crasses, tu vas sûrement apprendre beaucoup avec lui. Sinon, tes coéquipiers sont-ils aussi chiant que ton sensei ? »

Il finit sa phrase par un petit sourire, rien de bien méchant. Cependant, il fallait se concentrer sur la mission. D'après la réaction et les dire de la jeune femme, l'idée de Shinji semblait bonne. Jouer les « touristes infiltrés » comme elle disait. Elle expliqua au nuage pourpre qu'elle avait entendu des rumeurs sur son bateau. En effet, il y aurait un rassemblement de personnes plutôt extrémistes dans la taverne appelée « La lune Claire » Elle avait remarqué que toutes ces personnes avaient un bandana noir attaché autour de leur bras. C'était en effet une piste à suivre. Shin' prit alors la parole.

« En effet, tu as mis le doigt sur quelque chose. Trouvons un de ces révolutionnaires pour en savoir plus. »

Shin' se leva et paya tout le repas. C'est le chef d'équipe, c'est normal que ce soit lui qui paye. Puis bon, il mange avec un jeune femme, il ne va pas faire son radin comme l'ancien Mizukage ! D'un signe de main, il indiqua à Aoji de sortir. Il était temps que la mission commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyDim 16 Juin 2013 - 1:34


Les dires de Shinji ne me surprenaient pas tant que ça, Shinichi à l'ouest ? Non, ce n'était pas un scoop, mais en même temps, l'étant moi-même quasiment toujours, je me voyais mal le juger sur ce point, alors seul un sourire niais s'affichait à l'écoute de cette information...  Un sourire qui ne se voyait pas corrompu par son expérience partagée d’une équipe, j’avais toujours décidée que si cette dernière m’encombrait, soit je les tuerais tous, soit… Oui bon, espérons que cela n’arrive pas ! Quoique moi qui aspirais à une vie « tranquille » cela pourrait m’arranger finalement… Quant à la question de si ils étaient chiants…

=| -Chiant ?!! Non ce n’est pas le bon mot, ils sont clairement plus terribles que ça ! Des rats ! Une Samui, mes ennemis jurés et l’idiot de Shord dont le passe-temps favori à Kiri est de me rendre folle… Non la mienne, n’est pas fantôme, bien au contraire ! Elle est trop présente ! D’après toi, pourquoi j’ai harcelé le bureau Kage pour avoir cette mission loin d’eux !

Bon, c’était vrai il y avait de ça aussi, même si à la base, mon intérêt était tout autre ! Bon après ce délicieux repas et cette charmante petite conversation, le boulot nous rappelait à l’ordre en même temps que Shinji réglait l’addition, mais c’était qu’il était galant et bon chef de team lui ! Shinichi devrait en prendre de la graine ! D’ailleurs, je n’allais pas me gêner à lui faire la remarque à la première occasion ! Mais bon passons… Ah oui la mission ! C’était étrange, mais en présence de Shinji j’avais un peu l’impression d’être en vacance, loin de toutes obligations, peut-être que cela venait de notre mésaventure de l’île qui sait. Ma foi, puisqu’il fallait travailler et que j’étais la sous-fifre, je me pliais volontiers à la tâche en tentant de trouver le lieu-dit, cette taverne de « La lune claire », par chance, un vieux répondait facilement à mon interrogation, ce lieu se trouvait non loin du port, il avait même une belle vue sur la mer.  Pour cause, il rajoutait en plus des détails sur sa vie dont je me foutais, que l’endroit était principalement fréquenté par des vieux loups de mer, cependant, depuis quelques temps, de nouvelles têtes faisaient la fortune du propriétaire…

=| -En revanche ma petite ! Désolé pour toi, mais c’est interdit aux gamines là-bas ! Tu ne pourras pas goûter au brevage du dieu de la mer petit filoute va ! MOUAHHHhhhhh !!!

Abrutit… Je le regardais s’éloigner en riant, comme si j’en avais quelque chose à cirer de sa boisson d’alcoolique ! Rageant l’espace d’un instant, je devais reconnaitre qu’il disait vrai, moi et ma face/carrure de gamine, jamais on ne passerait ! Me venait alors une idée, la plus merveilleuse des idées que j’avais jamais eu ! Oui voilà ! J’allais faire un henge de la plus jolie fille adulte que je connaissais ! Bah oui, tant qu’à faire, on n’attrapait pas les mouches avec du vinaigre hein ! Ainsi, j’attrapais le bras de mon partenaire avant de disparaître dans un coin tranquille et « paf » Henge no Jutsu, me voilà désormais être Yuka ! Enfin, d’apparence, ce qui était déjà ça et là on pouvait voir ma vision très réaliste du monde…

Telle une déesse, j’avais fait prendre à la brune une allure d’Aphrodite, avec sa tignasse soignée bercée par le vent, tout comme sa robe immaculée et souple guidée dans le sens des courants…N’oublions pas alors les jolis fleurs s’écoulant autour… Hum..

Oui bon, j’étais une groupie ! Et même si mon reflet dans une des vitrines me ravissait au plus haut point, je sentais sur moi les regards des passants stupéfaits… C’était trop c’est ça… ?  Raclant ma gorge quelques seconde, je retournais me cacher un instant pour revenir avec la version « normale » de ma Yuka tant adorée, celle de notre dernière rencontre, charmante et réaliste cette fois… Revenant vers Shinji en frottant l’arrière du crâne, je souriais bêtement, avant de m’exclamer…

=| -Oui bon, première tentative un peu ratée ! Mais là je pense que je pourrais entrer dans la taverne sans me faire refouler ! T’en dis quoi ?! –Tournant sur elle-même- Elle est belle Yuka ! Hein !

Oui bon maintenant il savait que je tenais mon exemple d’une certaine « Yuka » ! En plus que j'étais une vraie groupie ! Sans plus attendre je l’entraînais dans la taverne avec un air ahuri, ne me stoppant pas avant d'arriver au bar... Bon c'était le moment de trouver une couverture non... non?

=| -Servez nous quelque chose de bon mon brave ! Aujourd'hui nous fêtons un jour précieux !

Oui probablement de la casse dans ton bar me connaissant...

Yuka:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyDim 30 Juin 2013 - 1:56

Prenons un schéma classique. Un jeune homme et une jeune femme sont dans un petit restaurant/bar qui est au demeurant charmant. Ils ont chacun pris des plats délicieux. Ils discutent, rigolent, bref, ils passent un bon moment. Qu'est-ce que vous vous dites ? Que c'est un rendez-vous amoureux oui voilà ... VOUS AVEZ FAUX ! La réponse est bien sûre une pseudo réunion pour une mission. Bande d'incapable ! Même un gamin aurait pu deviner ! J'ai envie de vous cracher dessus ! Enfin, ce n'est pas tellement l'ambiance on va dire ...

La jeune femme aux cheveux blancs répondit alors à la question du bougre. Il avait demandé si ses camarades étaient chiants. Elle s'exclama en disant que ce n'était pas le bon mot. Ils étaient plus terribles que ça. Déjà, ça pue. Il y avait une Samui, les ennemis jurés des Kaguya et un mec se nommant Shord. Elle l'avait très vite qualifié d'idiot. Il avait comme passe-temps de rendre folle Aoji. Shin' ne connaissait pas cet homme, mais il savait que la femme aux cheveux argentés ne mentait pas. Il devait être très vite gonflant. Elle ajouta que son équipe était trop présente et que ça lui cassait les couilles si elle en avait. Je pense que les choses sont claires.

Le nuage pourpre venait de payer tout le repas en tant que bon chef d'équipe et bon gentleman quand même. Ils avaient beau parlé, la mission n'allait pas se faire d'elle-même. Le Aoki regarda sa compère pendant quelques secondes et il pouvait voir que la jeune femme semblait assez heureuse. Serais-ce les manières de Shinji qui la ravie ? Ou bien tout simplement le fait que les deux shinobis soient ensemble pour cette mission. Qui sait ... Dans tous les cas, Shin' était en effet heureux de faire une mission avec elle. En effet, c'est connu que Kiri et Kumo ne sont pas en très bon terme. Le Chûnin est plutôt du genre à penser qu'il faut faire table rase du passé et reconstruire une relation. Cependant, il ne savait pas s'il allait tomber avec un extrémiste qui en veut à Kumo. Du coup, quand il a vu Ao', il s'est sentie tout de suite mieux. Enfin, il est temps de réellement commencer la mission. Il faut trouver la lune claire. Un établissement qui renferme bien des mystères d'après les informations de la Kirijin. Elle questionna sans problème un vieillard qui indiqua la position de la dite taverne. Il rajouta cependant que c'était interdit aux gamines. Il partit en rigolant après cette affirmation.

Le maître de la cendre rigola intérieurement. Le vieux ne lui avait fait aucune réflexion à lui, mais Aoji a pris cher. La pauvre, elle faisait trop gamine ... AHAH ! Bon, un peu de sérieux tout de même. D'un coup, la Kaguya chopa le bras de Shinji et l'emmena dans un coin tranquille. C'est en train d'arriver ! Ils sont où les mouchoirs ... euh ... Parce que j'ai envie d'éternuer ... Bref, la jeune femme fit un signe de la main et se transforma en une magnifique femme. La vache ! Elle envoie du lourd ... Je ne peux pas m'empêcher de la regarder. Je ne sais pas comment fait Shin'. Le bougre l'avait juste regarder de bas en haut et c'est tout. D'ailleurs, la Kaguya décida de changer de vêtements, mais de garder le personnage. Elle se retourna vers Shin en lui disant que la première tentative était un peu ratée. J'ai envie de dire ça dépend du point de vue. Car pour être franc, je vois bien deux bon gros arguments qui montrent que qu'elle n'était pas si ratée cette tentative. Je pense que je vais doucement me calmer moi ... Elle ajouta que maintenant, ils allaient sûrement pouvoir renter dans la taverne. Elle rajouta en tournant sur elle-même que Yuka, la personne à laquelle l'apparence appartient, était belle. Le Aoki acquiesça avec un sourire et les deux se dirigèrent vers la taverne.

Les deux shinobis entrèrent dans le bar et Aoji ne perdit pas de temps en disant qu'il fallait leur servir quelque chose, car aujourd'hui ils fêtaient quelque chose de spécial. Aie. De l'impro. Shin n'est pas super doué sur ce terrain. Vu le début de la Kirijin, Shin' pensait enchaîner sur un truc genre des fiançailles ou un truc comme ça. Cependant, il avait oublié un petit quelque chose …

« J'espère que ce jour précieux n'est pas un mariage ... J'aime pas les mariages ... »

Arf ... Le tenancier ne semblait pas très favorable au mariage. Faut croire que tout le monde a un problème là-dessus en ce moment ... Du coup, ça ne sent pas vraiment bon. Seulement, show must go on. Le démon cendré lança un regard noir et lança une réplique en totale impro.

« Bien sûr que non. Aujourd'hui, on ne fête pas un mariage. Notre prime pour notre capture vient d'augmenter de beaucoup de 0 si tu vois ce que je veux dire. On vient donc s'enfiler quelques canons pour fêter ça. Pourquoi ? Il y a-t-il un soucis ? »

Il avait bien sûr dit tout cela avec une voix de papa. Le barman rigola et offrit même la première tournée. Coup de chance, son improvisation avait bien marché. Il fallait maintenant rentrer dans le vif du sujet.

« Écoute l'ami, on m'a dit que si ma copine et moi voulions remuer quelques cervelles, il fallait que l'on se pointe ici. J'espère que l'on ne m'a pas menti, car j'aime pas bien que l'on me mente ... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyMar 2 Juil 2013 - 16:55


Damne… Quelle concentration il me fallait alors pour ne pas rire en écoutant la voix de mon compère, si oui je saluais sa performance concernant notre introduction, le ton avec lequel il l’avait fait…Ce n’était tellement pas lui, c’était marrant et qu’importe que cela n’amuse que moi. Maintenant que nous avions planté notre décor de méchants pas beaux, enfin, si méchants très beaux, mais pas bon gentils, bref, on avait compris hein ! Ne restait plus qu’à laisser le vent de leur bêtise nous portait vers nos informations, accessoirement notre gibier. Certes c’était simple et bien amorcé, sauf que… Je n’avais jamais bu de ma vie. Et face à ce verre offert avec enthousiasme, je me doutais que ce serait foiré que de ne pas accepter et suivre la cadence, chose qui ne semblait gêner le nuage pourpre lui… Ainsi acquiesçant tous ses dires, j’avalais le breuvage en évitant de montrer sur mon faciès ma bouche et ma gorge qui venait de s’affamer, accessoirement, je retenais aussi mon envie de tout recracher, mais avec un certain self contrôle, j’avalais d’une traite sous le regard dubitatif du barman. Ahh il croyait que je n’y arriverais pas ! C’était là bien mal me connaitre ! Et c’était en imitant la classe de Yuka que je m’essuyais les lèvres avant de lui sourire, chose pour laquelle il n’avait qu’un commentaire à faire :

=|- Bordel, quelle descente elle nous a celle-là !

Et le voilà qui riait à gorge déployée, tandis que moi, ma gorge, j’aurais voulu me l’arracher, puis bon sang qu’il faisait chaud ici et moi qui me croyais sauver, je me voyais resservir, ok, on tentait de m’assassiner là, j’avais bien compris. Mais bien que Shinji lui avait laissé entendre une question, ce dernier ne s’intéressait qu’à mon contenu de verre et ce que j’allais en faire… Soit. A nouveau d’une traite, j’avalais, il riait à nouveau l’air satisfait avant de me lâcher du regard, non pas sans m’avoir resservie…

=|-Moi non plus je n’aime pas que l’on me mente l’ami, par chance nous avons tous les deux étaient bien renseignés, passe derrière le bar et entre par cette porte, tu devrais trouver quelqu’un pour t’aiguiller. Je reste pour servir la belle en attendant.

C’était là où en théorie, je lançais un regard de chien battu à Shinji pour ne pas qu’il me laisse, néanmoins, Shinobi et mission passant avant tout, je le poussais de son tabouret pour qu’il s’exécute, l’air de dire : ça va aller.  Point qui en revanche laissait à douter vu que l’autre endive, c’était accoudé au bar et attendait que j’avale ça encore, bien, il voulait jouer ? Nous serions deux.

=|-Il faut boire avec moi pour me tenir compagnie.

Soit, il approuvait et là encore je déchantais, car lui loin de se contenter d’un simple verre qui me faisait déjà tourner la tête, c’était directement  à la bouteille qu’il attaquait, mais le tout me donnait une idée, moi aussi j’en voulais une, ainsi, je pourrais plus facilement tricher dans ma consommation, probablement comme lui en fait. Allez ! Qui de nous trois allait avoir les infos en premier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyMer 3 Juil 2013 - 3:19

Vous vous demandez ce que voudrait faire Shinji là maintenant hein ? Tout de suite, il veut tousser. Il n'est pas habitué à utiliser une voix excessivement grave. C'est simple, on aurait dit Batman ! Aoji devait bien rigoler intérieurement. Elle avait déjà vu ses talents d'acteur sur l'île où ils étaient coincés. Comment cela a fini déjà ? Ah oui ! Il a tenté de se faire passer pour un blesser et ... Ils sont tombés dans une embuscade. Donc bon, elle a toutes les raisons de rigoler. Cependant, Shin' lui aussi rigolait intérieurement. Pourquoi ? Tout simplement parce que la petite fille de 15 ans qui se retrouve dans un bar doit boire un shot d'alcool qui n'est pas destiné aux enfants. Du coup, c'est marrant. Surtout qu'elle est obligée de le faire, car sinon, elle mettrait en périple la mission. Le nuage pourpre prit son verre et le vida d'une seule gorgée. Il ne fit aucun signe de dégout et il se leva pour se mettre près d'Aoji pour voir le spectacle. Au bout de quelques secondes, la jeune femme décida qu'il fallait boire. Ce qu'elle fit. Elle tenta de retenir le liquide et y arriva. Au final, elle avala ce liquide qu'elle avait aucunement envie d'avoir dans la bouche. Euh ... J'ai le droit de réagir sur cette dernière phrase ? Non ... ok. Elle fit la grimace discrètement et changea très vite d'expression. Elle releva la tête et sourit au barman. Il lui fit remarquer d'ailleurs qu'elle avait une bonne descente. Shinji rigola, car en plus de ça, le barman la resservit. Va-t-elle continuer ?

La Kaguya ne se démonta pas. Elle prit le verre d'une main ferme et le descendit d'un coup. Elle a du répondant quand même. Bon, elle va finir complètement torché, mais ce n'est pas grave, au contraire, c'est marrant. Enfin, le Aoki n'était pas là pour souler une fille de 15 ans, que va-t-on penser de lui après ? Euh, j'ai ma petite idée ... Bref. Il écouta ce que l'homme avait à dire. Il n'aimait pas non plus qu'on le dupe et que, par chance, il était au bon endroit. Il lui indiqua l'arrière du bar. Il lui précisa qu'il fallait passer une porte et un homme le guidera. Il expliqua qu'il restait ici pour servir Aoji. Le démon cendré acquiesça et se dirigea vers la dite porte. Mais avant, il se mit à côté d'Aoji, mit sa main sur son épaule et lui dit :

« Je reviens dans quelques secondes, fait toi plaisir ma petite chérie, c'est moi qui paye ! »

Il partit le sourire aux lèvres. Intérieurement, il n'en pouvait plus, mais il devait rester sérieux. Il poussa la porte et vit un homme, en costume noir avec des lunettes noires. Il ne dit pas un mot et montra le chemin à la tête brune. Le Aoki arriva dans une salle assez sombre. Un homme était assis dans le noir derrière un bureau. D'une voix grave, il lui conseilla de s'asseoir, ce que fit Shinji. La conversation commença.

« J'ai entendu dire que tu cherchais à remuer des cervelles comme tu dis. Mon patron cherche justement du monde. Cependant, vous comprenez que je ne peux pas vous faire confiance ainsi. Je ne sais même pas comment vous avez trouvé cet endroit et ni qu'elles sont vos motivations. »

« Vous savez, il suffit de parler aux bonnes personnes. Mes motivations ? Rien de plus simple, l'argent. N'est-ce pas l'essence même de toute motivation ? »

« Parler aux bonnes personnes ... Vous répondez en restant flou. Avez-vous peur de me dire la vérité ? »

« Oh ! Vous voulez la vérité. D'accord. Vous savez, niveau camouflage, vous êtes plutôt mauvais. Tous vos hommes se baladent avec un bandana autour du bras. Ce n'est pas très discret comme symbole ou truc pour vous démarquer. Il m'a suffi de questionner un vieil ivrogne et le tour était joué ! Je ne vous ai pas menti, il suffit de parler aux bonnes personnes. »

« Je trouve votre comportement déplacé. Qui plus est, j'aurais une question pour vous. Que faisiez-vous sur le bateau qui venait de Kumo ? Êtes-vous vraiment ce que vous prétendez être ? Attention, formulez bien votre réponse, car votre copine pourrait nous quitter d'un instant à l'autre »

Oula ... ça pue ! Que se passe-t-il de l'autre côté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyVen 5 Juil 2013 - 17:07


C’était là où je cognais mon coéquipier ? Non que je le remerciais ?  Parce qu’il va s’en dire que la boutade sur ma quantité d’alcool me laissait perplexe, maintenant l’autre prenait ça pour une invitation à me faire consommer, déjà que ma tête commençait à tourner…  Par chance, mon tour de passe-passe avec la bouteille à la place du verre marchait presque, bon ok de temps en temps je me devais d’ingurgiter cette horreur, mais très clairement, ça m’en sauvait de moitié moins qu’à la base. De plus, j’en étais certaine, le Aoki devait bien se marrer, forcément, monsieur avait le meilleur rôle dans l’affaire et voilà que je commençais à bouillir, déjà de base j’étais assez caractérielle, je n’osais pas imaginer avec un verre dans le nez… D’ailleurs, je n’avais pas besoin de le faire, très vite ça s’imposait tout seul…

Pour cause, maintenant que j’avais le nez rougi et les idées plus très claires, mon seuil de patience se voyait réduit, donc forcément quand soudainement je sentais une patte s’être glissé sur moi tandis que j’étais au bar, mon réflexe était immédiat. Il prenait mon coude dans sa tronche. L’effet aussi fut immédiat, autour, les trois autres blaireaux reculaient et d’un regard assassin je guettais qui serait le prochain que je viendrais taper… Visiblement aucun, de là, c’était le barman le suivant, le fou osait attraper mes cheveux en ordonnant à la petite dame de rester tranquille. T’as gagné mon gars !

Une fois passée de l’autre côté du bar, il prenait un coup de talon dans les valseuses, avant de traverser la porte par laquelle Shinji était passé, en effet mon coup de boule façon Kaguya ne lui avait pas fait du bien, étalé au sol la tronche en sang, celui-là n’était plus prêt de me faire chier… L’avantage malgré résidait dans le fait que mon jutsu soit invisible à l’œil nu, ainsi les autres avaient un simple pour de tête plongeant, alors qu’en fait toute ma masse crânienne avait doublée et s’était durci pour fendre la sienne. Bref, je n’étais peut-être importé un peu vite, quoi que, les trois autres blaireaux restaient derrière moi sans trop osé approcher, tandis que je m’invitais dans la salle… Bon j’avais peut-être tout foutu en l’air là non ? Et face à l’assistance fixait sur moi, il fallait sauver les meubles…. Que dire… ? Face à l’impro, il n’y avait que ceci qui me venait à l’esprit…

=|-Damne mon cœur ! On nous a menti, ils sont aussi nuls que les kumojins, on trouvera peut-être plus d’action à Kiri.

Petite vengeance bien caché, mais aux vues de la tête de son interlocuteur, ma boutade était arrangeante… Pourquoi ? Aucune idée… Quoi qu’il en soit, il était temps de leur mettre un peu un coup de fouet à tout ce petit monde.  Tendant la main vers Shinji, je l’invitais à se relever et me suivre, règle un en phase de conquête : Savoir se faire désirer et jamais se montrer acquis !

=|-Viens, ça vaut rien ici, regarde, le mec tombe en un coup, tu ne vas pas t’amuser, allons chercher un autre terrain de jeu, je m’ennuie déjà ! De plus, ils nous ont pris pour des bleus, honte à eux.

Et d’un regard pour l’homme dans l’ombre, je tâtais le terrain, bon moi j’étais aussi d’avis de tous les taper pour les faire parler, à voir si on pouvait faire ça de façon plus pacifique pour eux… Quoi que vu l’autre à terre s’était déjà mal amorcer… Enfin, vu comment ma tête tournée, la baston aussi fallait peut-être évité, quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyMar 9 Juil 2013 - 3:04

Bon. Faisons un résumé de la situation. Shinji est dans une pièce avec deux personnes. Un mec qui se taire dans l'ombre et un autre mec à côté de lui qui est baraque comme pas possible. Après une discussion pleine de provocation, l'homme dans l'ombre avait annoncé qu'il devait faire très attention à ses prochaines paroles, car Aoji' pourrait très vite disparaître. Voilà où en était la mission des deux amis. Ok. J'ai envie de dire tout va bien non ? Ah non ! Autant pour moi, j'ai mal compris. Enfin, sérieusement, vous croyez que cette équipe de branleur va faire quelque chose contre Shinji ... et Aoji' oui, j'ai failli l'oublier. En tout cas, il n'a rien à craindre. D'ailleurs, le bougre s'empressa de partager cette confiance.

« Vous trouvez mon comportement déplacé ? Ah ! Vous arrivez et me traiter comme un menteur. La moindre des choses est de vous répondre sur le même ton que vos paroles. Cela me paraît logique non ? Si j'ai bien compris, je dois formuler correctement ma réponse sinon ma copine meurt c'est bien ça ? »

« C'est exact. »

Le bougre éclata de rire et prit la parole.

« Mon pauvre ! Croyez-vous réellement que vous me faites peur ? Ma copine se débrouille très bien. J'aurais d'ailleurs peur pour vos hommes plutôt. Cependant, je vais en effet répondre à votre question. Si ma réponse ne vous convient pas, vous essayerez de vous attaquer à ma dulcinée et je regarderais ce spectacle avec plaisir. »

Le nuage pourpre fit une pause et reprit.

« Pourquoi j'étais sur un bateau qui venait de Kumo ? Pourquoi d'après vous ma prime vient d'augmenter ? Croyez-vous que je l'ai augmenté en vendant des bonbons ? J'ai tué pas mal de Kumojins lors de mon dernier voyage. Je me dirige maintenant vers Kiri pour voir la concurrence. Cependant, je me suis dit que me dégourdir les jambes sur cette île pouvait être tout aussi sympa. De plus ... »

Le démon cendré s'arrêta de parler, car il entendit du bruit dans la salle d'à côté. Que se passe-t-il ? Quelques secondes après, un homme passa par la même porte que Shin', mais pas de la même façon. Je peux vous le confirmer. L'homme était allongé sur la porte qui était par terre. Il avait une bonne quantité de sang étalait sur le front et une autre qui coulait peu à peu par terre. L'homme qui semblait diriger cet endroit se leva brusquement ainsi que son gorille. Elle avait encore foutu un sacré bordel la gamine. Shinji ne savait pas que c'était une mission de baby-siting. Enfin, il devait s'y attendre. Il sait bien qu'avec la Kaguya, la diplomatie n'est pas à mettre sur la table. Enfin, celle-ci arriva au pied de sa victime et regarda Shinji en balançant une phrase. Elle commença par dire merde d'une façon étrange et ajouta qu'on leur avait mentis et qu'ils étaient aussi nuls de des Kumojins. Elle termina en disant qu'elle espérait trouver plus d'action à Kiri. Ah ! Elle a bien rendu le pic à Shinji. J'aime bien les gens qui ont du répondant. Shin' esquissa un sourire, mais il ne savait pas trop comment réagir. Aoji' enchérit avec une nouvelle phrase. Elle demanda à la tête brune de partir, car il n'y a plus rien d'intéressant ici. Je vous la fait court hein. Bon, ba il faut que tu assures maintenant Shinji.

« Toujours en train de foutre le bordel hein ! C'est pas pour rien que t'es avec moi toi. Bon, je vais vous la faire simple. J'étais partis pour la jouer cool, mais il faut croire que le destin en a décidé autrement. Alors, voilà comment ça va se passer. Tu vas me dire tout ce que tu sais sur le mec qui s'amuse à faire des blocus à Kumo et à Kiri. On m'a promis une belle somme d'argent si je ramène sa tête. »

« Et si je refuse ? »

« Chérie ! Tu veux bien dire à ce monsieur ce qui va se passer s'il refuse ? »

Ah ! On dirait vraiment deux acteurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyMar 16 Juil 2013 - 9:42


Pour le coup, nos jeux d’acteurs avaient été parfaits, comment pourquoi, je n’en avais aucune idée, même j’avais déjà la tête qui tournait avec tout ce liquide qui avait avalé, je refusais tout simplement de réfléchir au pourquoi du comment. Bref, là n’était pas la question puisque désormais nous étions entré dans le vif du sujet, notre cible, du moins Shinji avait posé la question très clairement, bon je ne voyais pas les choses se faire ainsi, mais c’était loin de ne pas me convenir. D’un sourire un poil sadique, je fixais le fou qui se murait dans le silence.

=|-Soit on prend sa tête à lui, soit on le fait parler à l’aide de la petite cuillère.

Quesako n’est-ce pas ? Oh j’étais sûre que toute l’assemblée se posait la question, voilà pourquoi j’offrais rapidement l’explication à l’aide d’une démonstration. Quelques pas vers la table qui mettaient tout le monde sur la défensive et je récupérais le dit objet de la tasse de café du maitre des lieux avant de retourner vers notre cher barman sans me soucier de mes arrières, pourquoi le ferais-je… ? De là écartant une paupière de ma victime, je faisais passer l’ustensile sous le globe oculaire, heureusement que ce dernier était dans les vapes pour lui, ça ne l’empêcherait pas de souffrir de l’intrusion du métal au réveil, voire pire… Car commençant à faire sortir son œil, je lançais un sourire à notre interlocuteur dépité par la scène.

=|-Les yeux se vendent chers au marché noir tu sais. Dans une minute je commence à en prendre un des siens en compensation pour notre attente et les prochains c’est toi qui nous les fourniras. Alors tu penses que tes gorilles font le poids ? Ou tu craches le morceau ?

Tic, tac, le décompte, je le faisais à haute voix pour accentuer son stress tandis que tel une bille raccroché au crâne de ma victime, un œil s’éloignait de plus en plus de sa place d’origine maintenant pris entre mes doigts sadiques. Cinquante-cinq, cinquante-six, il commençait à cracher le morceau, du moins un bout.

=|-Ok, ok, tout ce que je sais c’est qu’il vit sur cette île et qu’il est très méfiant, pourtant souvent il rassemble du monde en échange de belle somme d’argent pour ses travaux, comme ce blocus.

Intéressant, mais tout cela on le savait déjà et pour bien faire comprendre quelle info était visée, la lame de mon kunai tranchait les nerfs optiques, tandis que maintenant je me redressais un sourire en coin désignant la prochaine cible qui se mettait à table finalement pas curieux pour sa suite.

=|-On se calme ! Je vous crois… Il s’appelle Ryu Okara c’est un militant pacifique qui vit au phare d’une petite île paumée à dix kilomètres  de ce port de là-bas il peut faire ces petites affaires tranquilles, mais n’espérez pas approcher cette zone sans vous faire repérer le lieu n’a pas été choisi par hasard ! je ne veux pas être responsable hein !

Spectique, je lançais un regard à mon compère de mission, pour le coup, le jeu d’acteur avait été poussé loin, mais était-ce mauvais pour autant… ?

=|-Tu en penses quoi trésor ? On récupère un pourboire supplémentaire ou celui-là suffira ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyVen 19 Juil 2013 - 16:16

Au moins, tout est clair maintenant ! Après pas mal de temps à tourner autour du pot, Shinji avait finalement dit le pourquoi du comment. Il a révélé son objectif au tenancier. Cependant, celui-ci n'était pas vraiment décidé à parler. C'est bien dommage. Pour lui bien sûr. Les deux compères vont bien, au contraire même, ils sont contents que l'autre n'accepte pas. Pourquoi ? Tout simplement simplement parce que ça veut dire que c'est... TORTURE TIME !

C'est beau ! J'en ai la larme à l'oeil. De la belle torture comme on en voit plus. L'autre question c'est, psychologique ou physique ? La question ne se pose pas. En effet, Shin' avait déjà tenté de faire un peu de psychologique, mais le mec lui avait clairement dit non. Du coup, il devait employer la manière forte. Il fallait en venir aux mains. Cependant, pour tout ce qui est de se salir les mains, le nuage pourpre n'était pas trop d'accord. Il n'aimait pas torturer les gens physiquement et du coup, dans un geste d'une intelligence remarquable, il demanda à sa fausse copine bourré de faire le travail. Il n'y a pas à dire, ce Shinji est un génie !

Cependant, Aoji ne passa pas directement à la torture physique. Enfin … vous allez comprendre. La Kaguya regarda l'homme terrait dans l'ombre et prit finalement la parole. Elle expliqua que soit ils prenaient sa tête à lui, soit ils le faisaient parler avec la petite cuillère. Hmm … Avec une petite cuillère … Go home Aoji', you're drunk ! Que voulait-elle dire avec sa cuillère ? Impossible de savoir. Enfin, le démon cendré avait la nette impression qu'il allait le savoir dans pas longtemps.

Dans le mile Émile ! Ao' prit la dite « arme fatale » dans une tasse de café et sortit de la pièce où la tête brune était. Il se dirigea vers le barman qu'elle avait endommagé sévèrement il y a de ça quelques minutes. Elle prit la cuillère et écarta la paupière pour passer l'outil sous le globe oculaire. Le barman était dans un état second à cause de toute cette souffrance. L'œil commençait à sortir et c'était assez ignoble. Un spectacle malsain offert par Aoji qui se produit sur scène le … Je m'égare. Elle prit de nouveau la parole en indiquant que les yeux se vendaient très bien au marché noir. Elle expliqua qu'elle attendait une minute avec de prendre un globe oculaire du barman pour dédommagement, mais après, elle allait s'en prendre au chef s'il ne crache pas le morceau. Elle est balèze la petite !

Elle ajouta à chaque seconde qui passait le petit « Tic, tac » qui fait tant stresser. Les secondes défilèrent et l'homme semblait rester de marbre. Cependant, la Kirijin oppressa l'homme en continuant la pression sur le globe oculaire de l'autre. Au final, l'homme craqua. Il donna quelques éléments de réponses. Il savait que l'homme que recherchait les deux ninjas vivait sur une île et qu'il était très paranoïaque. Le peureux indiqua aussi qu'il aimait réunir du monde et leur proposer des boulots comme le blocus pour une somme d'argent. Bon, déjà ça fait quelques éléments de ... ELLE A FAIT QUOI ? Elle a tranché le nerf optique de l'autre ! La vache ! Elle n'est pas là pour rigoler ! Du coup, le mec se mit à table et rajouta une couche. Il donna le nom du mec qui est Ryu Okara. Il vit dans le phare d'une île paumée à dix kilomètres d'ici. Il ajouta q'il ne fallait pas espérer l'approcher, car la zone est sous constante surveillance. Bon bah voilà, c'est pas mal tout ça ! La Kaguya se tourna vers le démon cendré pour lui demander s'il s'arrêtait ou pas ? Shinji prit vite la parole avant qu'Aoji fasse un nouveau truc dément.

« Je pense que nous en avons fait assez pour aujourd'hui ma chérie. On va aller se reposer. Monsieur, je vous remercie pour votre coopération et ... »

Le nuage pourpre ne finit pas sa phrase et prit la tasse de café pour l'exposer sur la tête de l'homme qui venait de parler. Il se disait qu'un bon coup sur la tête lui ferait peut-être perdre la mémoire à courts termes. Avec un peu de chance, il ne se rappellera plus de rien ! En tout cas, il aura un bon mal de tête quand il va se réveiller. Shin' prit de nouveau la parole.

« Tu utilises la cuillère, moi j'utilise la tasse ! Bref, il commence à se faire tard. Trouvons un endroit pour que tu puisses décuver et que nous puissions dormir. Nous reprendrons les recherches demain. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyLun 22 Juil 2013 - 23:04


Tasse et cuillère, thé ou café ? Nous avions une drôle de façon d’assurer notre service et si ça déplaisait aux autres, moi cela avait de quoi me ravir, le raccord à ma méthode de la petite cuillère était amusant, bien que ça détruisait la tasse. Pas bien !  Pour la suite le brun avait dans l’idée de partir dormir, stupide suggestion qui me laissait un regard perplexe à son égard, nous avions tout en main et il voulait attendre…  Encore le Yin & le Yang qui frappait… Quant à mon état de sobriété…

=|-Ne t’inquiète pas pour moi, j’ai un coéquipier qui a su se charger de mon entrainement de ce côté-là, je ne suis pas aussi saoule que tu ne le crois, namého !

Preuve que je n’avais pas perdu mon nord, j’emportais avec moi l’œil, j’avais bien dit que ça se revendait cher au marché noir, un bocal, de l’eau, quelques glaçons, nous pouvions partir, quant à son choix de pause, c’était le chef des opérations après tout, j’acquiesçais et sortie de là, l’henge s’effaçait. Ce n’était que là que je réalisais ma boulette, lala, si Yuka apprenait ça, elle me tuerait et pour appuyer ma pensée, ma main venait se planquer sur mon front, oui très clairement, j’avais oublié mon tour de passe-passe sur l’apparence.  M’enfin, ce qui était fait, était fait, inutile de s’y attarder plus que ça, ouvrant la marche vers le centre-ville, si on pouvait appeler ça comme ça, je restais indécise, campement à la belle étoile ou auberge… ? Pour moi le choix était vite vu, je préférais de loin la vie au grand air, en revanche en lançant un coup d’œil vers Shinji, je me doutais que monsieur préférait le confort de la civilisation. Dilemme, alors que je tranchais sans trop réfléchir en passant une porte d’auberge…

=|-Hey, ça me fait penser, j’avais fait passer un message pour toi à un Kumojins, Akeno je crois. Tu l’as eu ?

Dix ans après, certes, pour ma défense nous étions en pose, l’occasion ou jamais de parler autre chose que boulot en attendant l’arrivée de l’aubergiste en cette heure tardive, car oui pour le coup, moi j’avais cherché à avoir de ses nouvelles. D’un air contrarié, je le regardais un sourcil relevé avant de prendre les chambres et d’un dernier geste de la main on aurait dû se quitter jusqu’au lendemain sauf que, je n’avais pas sommeil et je comptais bien faire chier mon monde.

=|-Je suppose que demain nous n’allons pas y aller en touriste, donc se serait malin d’emprunter un bateau de nuit à moins que tu n’es autre chose en tête, mais là c’est le moment d’accorder nos violons pour la suite. C’est quoi le plan, parce que je suppose que tu en as un ?

Bah oui, pour le coup monsieur était aux commandes je le rappelle, moi si je m’étais écouté, nous serions déjà en mer après que je l’ai trainé vers le premier navire, pas trop grand non plus et emprunter sans ménagement… Enfin, quoi que, avoir un équipage aurait été pas mal, ça me faisait penser que peut-être j’aurais aussi l’occasion de revoir le capitaine, par la même occasion je me souvenais ne pas en avoir parlé à Kiri. Bref, c’était le tournis dans ma tête toutes mes idées se mélangeaient. Le point fait, soit je suivais, soit je dormais en patientant  sur la suite. Simple non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyVen 26 Juil 2013 - 23:27

Voilà une bonne chose de faite ! L'autre mec avait tête en sang à cause de la tasse et le barman était borgne. Au temps dire que leur apparition à Yuki no Kuni n'était pas passé inaperçu. Enfin, elle restera dans les têtes de quelques personnes. Enfin, si jamais il se relève. Parce que oui, avec tout ce que le « faux couple » leur a mis, ce n'est pas sûr qu'il se relève ! Enfin, l'heure était plus à la joie, car après tout, ils avaient enfin de réelles informations sur l'autre gars dont j'ai oublié son nom. Aoji répondit directement au propos de Shin'. Elle lui expliqua qu'il ne fallait pas qu'il s'inquiète sur son état, car elle avait été entraînée par un de ses coéquipier. Puis, elle insista sur le fait qu'elle n'était pas aussi saoule que le croyais Shinji. Bon ... si elle le dit. Après tout, je pense que l'on peut faire confiance en son propre jugement... D'un côté, elle a quinze ans.

« Tu sais, à t'entendre, on croirait que tu t'entraînes souvent à boire. Je ne savais pas que l'alcool était un passe-temps pour toi ! Plus sérieusement, si tu dis que tu vas bien alors je te crois. Je voulais partir demain, car pour moi tu n'étais pas en état, mais si tu l'es, nous allons sûrement y aller dans la nuit alors. »

Après tout, si Shinji n'a pas confiance en Ao' sur un truc aussi bête, ce n'est même pas la peine de faire une mission avec elle. La gamine prit son oeil, car comme elle l'avait dit, ça ce vent cher au marché noir. Les deux compères sortirent alors de l'établissement et le henge de la Kaguya s'envola. La petite fille remontra son vrai visage. Le changement était radical et il faut dire que l'Aoki c'était limite habituée au visage du modèle d'Aoji. Enfin, maintenant, il fallait trouver une bonne taverne pour se coller les pieds sous la table et manger un truc bien sympathique. La Kaguya ne perdit pas de temps et entra dans un établissement tout en demandant quelque chose au nuage pourpre. Elle demandait si le démon cendré avait reçu un message d'Akeno venant d'elle. Le bougre lui répondit directement.

« On s'est croisé de manière spontanée donc je pense qu'il n'a pas dû y penser sur le coup. Je lui demanderais en rentrant à Kumo. Par contre, ne me dis pas ce que contenait le message. Ça me fera une surprise quand je vais rentrer dans mon village. »

Bon, on parle on parle, mais pause là ! Le maître cendre commanda un bon sandwich bien gros. Il avait demandé juste un verre d'eau et il était tranquille. Les pieds sous la table, la chemise ouverte et la cravate sur la table, tout allait pour le mieux. Au final, le manipulateur du Haiton avait décidé de prendre deux chambres pour la nuit. Pourquoi cette action. Deux raisons. La première, c'est que prendre qu'une chambre alors que tu es avec une gamine de quinze ans, ça soulève des questions ! La deuxième, c'est que comme ça, tout le monde croit qu'ils vont dormir, alors que non ! Les deux shinobis montèrent dans leur chambre, mais Ao' avait envie de parler. Elle supposa que demain, il n'allait pas y aller en touriste. Elle suggéra de prendre le bateau de nuit pour aller attaquer. Shinji répondit directement.

« Ah mince ! J'avais prévu mon chapeau de paille et mes sandalettes. Dommage ! Plus sérieusement, je pense en effet que nous allons partir de nuit pour avoir l'effet de surprise. Le mieux, ce serait de trouver des hommes à Ryu Okara, de les assommer et de prendre leur costumes ou carrément leur identité. Je pense qu'il faut d'abord tenter l'infiltration. »

C'était la réponse de Shin' et il écouta attentivement celle de la Kirijin avant de lui dire au revoir et d'aller se coucher. Le réveil allait être difficile car très tôt. Il était donc trois heures du matin et le nuage pourpre venait de se lever. Il espérait vraiment que sa camarade était débout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyDim 28 Juil 2013 - 9:15


Une surprise ? Non, il n’y avait que des banalités à lire, mais soit, je n’allais pas le contrarier pour si peu, d’autant qu’en mangeant, un autre sujet, voire plusieurs autres même méritaient davantage d’être revu, déjà qu’il ne me prenne pas pour une pochtronne le bougre ! Non, non, j’avais bien compris sa taquinerie.

=|-Qu’est-ce que tu vas t’imaginer encore, non, c’est juste que mon coéquipier Shord et moi, en entrainement nous aimons bien envisager tous les cas de figure et garder nos esprits actifs, cela même avec l’alcool en fait partie ! De vrais warriors tu vois !

Ouais, ouais, ou disons plutôt que l’on avait tendance à s’amuser trop souvent et que ce crétin prenait plaisir dans un jeu tordu consistant à me faire boire… Pourquoi ? Parce que Shinichi me l’avait clairement interdit bien sûr et que pour rappel, dans ma team, c’était plus la guerre ouverte que la grande fraternité… Mais bon, c’était là un autre sujet qui ne m’intéressait pas le moins du monde aujourd’hui, non lui et son idée d’infiltration à l’inverse me laissait un goût de déjà vu et une petite nostalgie s’appuyait avec ses mots. Étrange, sur cette île ma seule envie était d’en partir, alors parfois maintenant elle me manquait, bref, une secousse de la tête et j’avais ma réplique toute trouvée pour le coup…

= |-Oh dommage ! Cette fois-ci t tu voulais sortir ton chapeau magique, en revanche en paille ça fait pas très magicien ! Mais je plusois ton idée, bonne sieste dans ce cas !

Ce qu’il y avait bien avec Shinji c’était qu’il n’y avait quasiment jamais « d’ordre » surement sa façon de dire les choses ou sa vision qui ne rendait jamais contrariante qui sait, c’était avec ce dernier point e fait que j’entamais ma sieste de courte durée à peine une heure le temps de bien fermer les yeux qu’il fallait déjà les ouvrir de nouveau face à l’heure qu’affichait le réveil, un que je zieutais par automatisme toutes les heures environs. Là encore vieux réflexe de petite dormeuse qui toquait déjà à la fenêtre de son partenaire visiblement déjà réveillé aussi, bah oui, les portes c’est pour les chochottes ! Non plus sérieusement, c’était plus discret de passer par là, surtout que les chambres étaient côte à côte donc bon. A peine la fenêtre ouverte que j’étais lancé, oui j’étais de nature agaçante au réveil, j’en avais conscience, mais si pour le coup il pouvait s’estimer heureux que je chuchote…

=|-Yeh ! Bien dormi ? Vu l’heure, nous n’aurons aucun mal à attraper deux zigotos montant la garde au port, qu’en penses-tu ? Nous attrapons nos identités directement là-bas ou on opte pour le barman et l’autre affreux déjà dans les vapes ? ‘fin, pareil même on sera veinard en chemin, leur histoire de bandana n’est pas très inaperçu, c’est louche même que ça soit si flagrant, va falloir faire gaffe avec ça, si ça se trouve, c’est une façon d’attirer les usurpateurs qui croiraient la tâche simplette justement…On fait une reconnaissance de comment ils agissent entre eux avant d’aller au phare ou bien on improvise sur place ?

Des questions en veux-tu en voilà, moi quoi, franchement, il faudrait un jour inventer la touche stop, car j’étais une vraie pipelette et ça ne s’arrêtait pas en chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gogyou Jotaro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 2094
Rang : S

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] EmptyMer 31 Juil 2013 - 18:27

Le nuage pourpre avait dû mal à s'endormir. Il repensa à ce qu'il s'était dit à table, il y a quelques heures maintenant. La petite Kaguya avait bien prit le fait qu'il disait clairement qu'elle était une alcoolique notoire. C'est vrai, tu connais beaucoup de gens qui ne se vexe pas quand tu leur dis que ce sont des professionnels du lever de coude ? Moi personnellement, j'en connais pas trente-six. En tout cas, elle demanda ce qu'allait encore s'imaginer Shinji. Elle expliqua que c'était juste de l'entrainement avec son coéquipier Shord. Elle se justifia en disant que c'était pour parer à toute éventualité. Mouais. De toute façon, il n'y a jamais de bonnes raisons quand tu vois. Enfin bon, s'il disait ça, c'était de toute façon pour embêter la petite Aoji'. Comme on dit, « qui aime bien châtie bien ». Les deux c'était quitté sur le pas de leur porte respective. Le bougre avait fait une petite blague, bon, ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais ça fait sourire. La Kirijin rebondit direct dessus en continuant ce jeu de blague. Puis elle indiqua qu'elle était d'accord avec le plan de Shinji et lui souhaita une bonne sieste. C'est marrant, mais Shinji n'avait pas l'impression d'être en mission. Pour lui, c'est comme si c'était une sortie entre amis, tout ce qu'il y a de plus normal. Enfin, tu me diras, quand tu vois ce qui s'est passé sur l'île quand Ao' et Shin' y étaient, cette mission ne peut être que normal pour eux.

Finalement, L'Aoki trouva le sommeil. Il fut, cependant, de très courte durée. Le démon cendré se leva difficilement. Il enfila son pantalon et n'eut même pas le temps de mettre sa chemise qu'il vit une gamine à sa fenêtre. Le bougre boutonna sa chemise avec vitesse et ouvrit la fenêtre pour qu'Aoji puisse entrer, le temps qu'il finisse de se préparer. Un peu d'eau sur le visage, une veste sur les épaules et c'est parti. Enfin, il faut écouter la Kaguya avant. Elle demanda s'il avait bien dormi puis enchaîna avec beaucoup ... BEAUCOUP d'informations. Elle indiqua que vu l'heure, ils n'auraient pas de soucis à capturer des ennemis pour prendre leur identité. Elle expliqua aussi qu'il pouvait prendre l'identité des mecs qu'ils avaient vu/démonté dans le bar. Elle parla ensuite de bandana en pensant que c'était que c'était un piège et il demanda s'ils faisaient une reconnaissance ou s'il fonçait dans le tas. Bon, si on prend Shinji, lui, il n'a presque rien compris. Il vient juste de se réveiller, il n'a pas dormi beaucoup, il faut lui laisser un peu de répits. Avec des petits yeux et une voix douce, la tête brune daigna répondre.

« Doucement Ao', doucement... Le réveil, c'est difficile pour moi tu sais. Je pense que ton idée de prendre l'apparence des gens que l'on a fracassés dans le bar est intéressante. Ils ne vont pas se réveiller de si tôt de toue façon, donc on est tranquille. Bien, faisons comme ça alors. »

C'était sûr ! Shinji n'a écouté que le début de la phrase, en même temps, il n'est pas réveillé. En tout cas, la partie recherche était officiellement terminé. La partie action commence. Les deux prirent l'apparence de leur ennemi. Aoji prenait le barman dont elle avait l'oeil et Shinji, le mec qui tirait les ficelles en arrière boutique. C'était le moment de vérité. Les deux compères engagèrent un homme pour les emmener en bateau jusqu'à la dite île. Après une bonne demi-heure, ils arrivèrent à destination. Shinji expliqua à l'homme qu'ils allaient revenir avec une personne en plus. Il indiqua que si le passeur les attendait, il toucherait un petit quelque chose en plus. L'homme accepta et les deux shinobis se dirigèrent vers le phare. Après quelques minutes de marche, un homme armé d'un sabre les interpella.

« Ah bah enfin ! Ça fait au moins une demi-heure qu'on vous attend. Quand on vous dit une heure pour la réunion, faut la respecter hein ! »

« Ouai, j'ai dû faire les comptes de mon bar. Désolé, cela a pris plus de temps que prévu. »

« Bon ... ça passe, mais dépêche toi si tu ne veux pas te faire engueuler par le patron. »

Coup de chance ! Ils ont du cul les petits là ! En tout cas, infiltration réussie ! Les deux compères pénétrèrent dans le phare. Il avait été aménagé pour faire vraiment une cachette de bandits. Des caisses contenants des armes, des sacs remplis d'argent, il n'y avait que ça ! Ne sachant pas où aller, Shinji décida de suivre la masse. Quelques minutes plus tard, la Kirijin et le Kumojin arrivèrent dans une grande salle avec une sorte d'estrade tout devant. Il devait y avoir cinquante personnes en tout, maximum. Il faut croire que c'était la grosse réunion pour organiser un nouveau coup. Après cinq minutes, l'homme en question arriva. Ryu Okara. Celui qui était à l'origine des blocus. La cible des shinobis. Il arriva dans un silence monacale et prit la parole. Il expliqua qu'il voulait que la guerre entre Kumo et Kiri soit relancé. Pour cela, il avait prévu d'attaquer tous les bateaux Kumojins qui passe par ici en mettant le bandeau de Kiri sur ses hommes. Un homme amena une caisse remplie de bandeau portant le symbole de Kiri. Cet homme veut tout simplement la guerre. Cependant, Shin' avait un plan. Il le murmura à Aoji'.

« J'ai un plan. On va balancer des fumigènes dans toutes la salle, pour aveugler tout le monde sauf Okara. Une fois cela fait, on se lèvera tous les deux et on l'assomme. Je vais l'immobiliser avec ma capacité spéciale et je vais faire un henge pour prendre sa place. Toi, tu prends son corps et tu le ramènes au bateau. J'arrivai genre dix minutes après. Bon, on y va ! »

Le nuage pourpre sortit de sa sacoche toutes les bombes fumigènes qu'il avait. Il les lança partout dans la salle et Aoji' fit de même. La salle était remplie de fumée. Okara regarda les shinobis en silence. D'un seul coup, la Kaguya fonça sans hésiter sur l'homme. Elle exécuta la même technique qu'elle avait utilisé sur le barman. En contrôlant ses os, elle alourdit sa boîte crânienne pour donner un coup de tête monstrueux. Le Ryu tomba d'un coup. Il était déjà assommé et Aoji lui avait péter le nez. Quelle finesse ! Le démon cendré arriva alors, un peu en retard et utilisa la cendre pour lier les mains et les pieds de l'homme. Il regarda attentivement l'homme et finit pas prendre son apparence avec un Henge. La gamine prit le corps et partit en direction du bateau. La fumée se dissipa et le nuage pourpre prit la parole sous l'apparence d'Okara.

« Qui s'amuse à faire le con avec des fumigènes ! Je veux sa tête ! En tout cas, le réel but de cette réunion, c'est que j'ai quelque chose à vous dire. Commencez par oublier ce que je viens de dire sur le truc de Kumo et Kiri. Ça ne va pas se faire. Pourquoi ? Parce que vous êtes que des incapables. Vous êtes pas foutu de faire quelque chose de vos dix doigts. Chacun truc que vous avez fait n'a été qu'échec sur échec. Vous êtes les pires mercenaires que je n'ai jamais vus. Vous êtes simplement des sous-merdes. Maintenant, dégagez de chez moi ! Je ne veux plus jamais revoir vos têtes ici ! »

La tête brune partit de la scène après ces paroles. Ses hommes les plus proches lui demandèrent ce qu'il se passait. Shinji n'avait pas beaucoup de temps. Il décida alors d'utiliser la manière forte. Un crochet du droit pour toi, un uppercut pour toi et une combinaison coup de poing dans l'estomac et coup de genoux dans la tempe pour lui. Les hommes étaient à terre et Shin' était libre. Le Chûnin regagna le bateau en reprenant l'identité du mec qu'il avait massacré dans le bar. Le maître de la cendre s'installa sans bruit dans le bateau et celui-ci partit en direction de l'autre île. Une fois arrivée, les deux compères reprirent leur identité. En tendant sa main à Aoji en guise d'au revoir, il prit la parole.

« Mission accomplie. Je te confie le prisonnier pour bien montrer à Kiri que les relations entre nos deux nations respectives se sont amélioré. Ce fut un plaisir de te revoir Aoji. A bientôt, j'espère. »

Le nuage pourpre fit un signe de la main tout en s'éloignant pour rejoindre le bateau qui allait le ramener à Kumo.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty
Message(#) Sujet: Re: « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] « N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

« N'accuse point la mer à ton second naufrage. » [ B - Aoji ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni-