N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] EmptySam 8 Juin 2013 - 1:32

Quelques oiseaux tapotent à ma fenêtre, tel des messagers de l’astre diurne envoyés pour me tirer de ma somnolence. Je gémit, me retourne dans mon lit. Ca fait longtemps que je n’ai pas dormi aussi bien. Les lits d’hôpital sont de si basse qualité... Mais rien à faire, ils ne cessent de causer un vacarme en tapant la baie vitrée de leur bec. Impossible de dormir. Je me lève, baille, murmure deux trois jurons à l’encontre de ces petites bêbêtes, avant de sortir à la terrasse. C’est le printemps. Les couleurs enjolivantes de la saison teintent quelque peu le village de la brume, qui garde tout de même son caractère austère, qui peu à peu imprègne les habitants. D’ailleurs, ce jour est parfait. Parfait pour débuter une nouvelle équipe. Ouais, j’le sens bien.

Via un portail j’invoque deux parchemins et un stylo sur lesquels j’inscris le message suivant : « Samui Yuki et Jisetsu Nagisa, vous êtes priées de vous rendre à la vallée Jinsenkyû, vers 14 :00 aujourd’hui. Bonne journée à vous. » Deux jeunes genins que j’avais déjà repéré dans les dossiers. Vu que j’étais un peu moins à cheval sur « la puissance de Kiri », j’avais dissout mon équipe de Junins –Ou plutôt nous étions restés deux moi et Kyôji- au profit d’une équipe de genins que je pourrais prendre sous ma tutelle. Et puis, les hauts gradés c’est trop sérieux, tu peux jamais te marrer avec. Les genins c’est soit des boulets soit des cons soit des branleurs. Dans les trois cas t’as du fun en prévision.

Ouais, après je pense avoir rehaussé légèrement le niveau de mon stéréotype en ce qui concerne mes élèves, ou du moins je l’espère. Me coltiner deux bons à rien ne m’arrangerait pas vraiment. Surtout pour mon programme. Parce que c’est clair que le système Educationnel Kirjin actuel ne me plaît pas.

Spoiler:
 

Après quand t’as des tantouzes comme Shinichi qui apprennent à être des Shinobis exemplaires c’est normal, ‘fin bon.

***

Quatorze-heures environ, vallée Jinsenkyû.

Légèrement en avance je fus obligé d’attendre mes deux élèves pendant quelques minutes, le temps de me repasser leur dossier. Samui Yuki, jeune genin de Onze ans, autant dire qu’elle a tout le temps de faire ses preuves et de se bâtir une personnalité. Ses affinités connues sont le Hyôton et Fûton. Jisetsu Nagisa, relativement jeune elle aussi, Quinze ans. L’œil doré et la maîtrise de l’eau. Je pourrais très certainement lui apprendre deux trois trucs. M’enfin, vu leur jeune âge, je pourrais pas les coltiner où je veux. Un café aurait été plus prompt pour discuter mais si elles avaient encore des parents... Enfin bref, je sais pas ce que des parents peuvent penser, vu que j’en ai pas. /SAD MOMENT/ Donc autant prendre risque zéro, et pas de clope aussi, si y’en a une des deux qui rentre à la maison un Marlboro dans la bouche ça va pas l’faire.

Une fois que les deux jeunes disciples furent arrivées je pris la parole :

  • Bonjour à vous deux. Si je vous ai convoqué ici c’est pour que vous intégriez la formation V.2 de la team Ahôdori. Autre fois, cette équipe était constituée exclusivement de Jônins mais j’ai choisi de laisser la place à des ninjas débutants, en l’occurrence vous deux. Alors, ce que vous devez savoir de moi en bref, Jisetsu Xaldin, Jônin et tout juste majeur. Que vous me tutoyez ou que vous m’appeliez senseï, les deux me vont. Mes capacités sont trop vastes et diversifiées pour pouvoir les décrire, mais disons que je maîtrise surtout le corps à corps, l’espace temps et le Suiton. J’ai également des capacités très avancées en médecine. A votre tour maintenant, n’hésitez pas à faire connaissance. Affinités, spécialisation, etc. Vous pouvez même dire que vous vous emmer.. Embêtez ou ce que vous aimez manger. Après ça je vous expliquerais en bref le but de l’équipe et vous pourrez poser des questions si vous en avez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] EmptyDim 9 Juin 2013 - 15:15

Je n'étais pas du genre défaitiste ... Pas non plus du genre suspicieuse ! Mais là, j'ai bien cru que ce jour n'arriverait jamais ! Et pourtant, ce matin-là, alors que j'étais profondément enfoui sous un amas de couverture, et couette et d'édredon, le front couvert d'une compresse humide et un thermomètre dans la bouche, ma mère entra dans ma chambre l'air joyeux malgré mon état. Elle s'assit sur le bord du lit et me retira le thermomètre de la bouche en le secouant avant de le regarder :


"38.5 .... Tu as un peu de fièvre ! C'est un joli petit début de grippe ma chérie !"


Je la regardais l'œil vitreux et des gouttes de sueur coulant de mon front en murmurant :


"J'ai froid maman !"


Les yeux plissés, j'entendis la porte de ma chambre se rouvrir et mon père arriver avec un imposant plateau à pied qu'il posa devant moi, après que ma maternelle m'ait aidé à me redresser et à m'adosser contre un gros oreiller. Elle retira délicatement la gaze que je portais sur le front et ressortis de la pièce avant de revenir quelques minutes plus tard avec plusieurs médicaments qu'elle posa devant moi. Mon père s'adressa alors à moi :


"Un bon Grog pour commencer ! Puis tu manges un peu de bouillon et tu prends les médicaments de maman avant de te coucher bien au chaud ! Ça devrait passer comme ça !"


Je le regardais d'un air fatigué avant de m'exécuter et de plonger aussitôt dans mes songes. Ce n'est que 6 heures plus tard, vers 14 heures que je me réveillais. Le soleil semblait déjà haut dans le ciel et j'étais trempe de transpiration. Ma mère se tenait toujours au-dessus de moi, ce coup-ci avec une enveloppe dans les mains. Je la regardais sans comprendre avant qu'elle ne m'explique :


"Tu as reçu une convocation ma chérie ! Mais vue ton état, il n'est peut-être pas recommandé que tu y ailles !"


Je me redressais avec difficulté en tendant la main vers elle :


"Donne-moi là s'il te plait !"


Elle hésita quelques secondes, car au fond, elle me connaissait bien, elle savait qu'une fois que j'aurais pris connaissance de ce qui se trouvait dans la lettre, je ne ferais pas machine arrière et j'irais me préparer en me rendant compte que j'étais déjà en retard. Pourtant, elle me tendit le bout de papier blanc que j'ouvris et que je lus rapidement. Un sourire fatigué se dessina sur mes lèvres alors que je lui tendais la lettre et essayer immédiatement de me redresser sous les protestations de ma mère :


"Yuki ! Ce n'est vraiment pas prudent dans ton état !"


Je me dirigeais à présent d'un pas chancelant vers la salle de bains et arrivée à la porte de cette dernière, je m'y adossais pour me retourner et la regarder de mes yeux blafard :


"Maman ... Ça fait deux mois maintenant que j'attends cette convocation ! Je ne la raterais pas pour une vulgaire grippe !"


Puis je me retournais et rentrer dans la salle de bains où je pris le plus vite possible que me le permettaient mes mouvements saccadés par la fatigue une douche pour enlever toutes les traces de sueurs de ma courte nuit. Puis retournant dans la chambre enveloppée dans une serviette, j'y retrouvais ma mère et ma grand-mère qui l'avait rejoint. Toutes les deux ne dirent pas un mot et m'aidèrent à revêtir l'une de mes tenues d'entrainement avant que ma mère ne m'enveloppe dans une épaisse cape noire au revers fourrait d'une chaude fourrure. Elle me caressa à plusieurs reprises le front alors que ma grand-mère finissait de me coiffer, deux macarons s'étalant à présent à l'arrière de mon crâne, elle glissa ensuite la capuche de ma cape sur ma tête et elles me laissèrent fixer à ma cheville mon soutien de combat que je ne portais que pour les occasions où j'allais beaucoup demander à mon pied. Cela fait, elles me conduirent dans la cour ou mon paternel avait scellé l'un de nos chevaux. Il me hissa dessus sans que j'aie la force de protester et me dis d'un air entendu :


"Uniquement au pas ! Tu n'es pas en mesure d'aller plus vite !"


J'approuvais, car de toutes façons, je n'avais pas la force pour protester et je me mis en route vers la vallée Jinsenkyû, située juste à la sortie du village. Il me fallut un peu plus d'une demi-heure pour l'atteindre, m'agrippant sans arrêt à la crinière du cheval pour éviter les nausées que j'avais de temps en temps à cause du balancement régulier du cheval. Au bout du compte, arrivé à mon but, j'avais plus d'une heure de retard.
J'aperçus au loin un homme et mon cheval se dirigea machinalement vers lui ou, une fois à l'arrêt, je tentais de descendre de ma monture, m'étalant comme une crêpe au sol, par chance le cheval n'avait pas bougé d'un poil, j'eus toutes les difficultés du monde à me redresser avant de m'avancer de lui d'un pas chancelant.


"Excusez-moi pour mon retard !"


Je finis par m'effondrer sur une pierre non loin de là avant de m'apercevoir que Nagisa était la, aussi je la saluais avec difficulté d'un petit signe de la main avant d'écouter le tout jeune sensei qu'on nous avait désigné. Il prit la parole durant une bonne minute, nous expliquant pourquoi nous étions là et nous invitant par la suite à nous présenter. Je commençais donc la première malgré le visage en sueur et ma difficulté à m'exprimer. Ma Gorge me faisait mal :


"Je suis Samui Yuki ! De la maison Samui !


Je toussais pour me désencombrer la gorge au passage avant de poursuivre :


"Je suis spécialiste du Hyouton par l'hérédité de ma famille bien que je ne maîtrise pas encore complètement ce dernier ! J'ai découvert il y a peu de temps également que je suis également d'affinité fûton et donc que je pourrais apprendre à maitriser l'élément vent avec un peu d'entrainement !"


Je m'arrêtais quelques secondes pour respirer avant de poursuivre :


"J'ai beaucoup de difficulté en taïjutsus à cause de ma cheville et je ne comprends strictement rien au genjustus. Sinon, j'adore les fraises et le chocolat ! Je monte à cheval depuis toute petite et j'aime beaucoup les animaux !"


Cela devrait suffire pour commencer. J'enfouis immédiatement ma tête entre mes genoux pour pouvoir écouter ma partenaire en essayant de retrouver un semblant de visage humain.


Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Jisetsu Nagisa
Informations
Messages : 24
Rang : C

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] EmptyLun 10 Juin 2013 - 7:01

La nuit fut longue, très longue... J'en veux pour preuve la multitude de bouteilles vides gisant devant moi ainsi que les merveilleuses cernes naissants sous mes yeux. Non pas que je sois alcoolique au point de passer mes soirées à boire jusqu'à en oublier de prendre le temps de dormir, mais au moins sa m'occupe! Et puis, dans ce bar, j'ai un toit sur la tête. Dire que je n'ai trouvé aucune bonne poire pour m'accueillir hier, le monde ne tourne plus rond, c'est moi qui vous le dis! Heureusement que ce taudis ne ferme jamais, je ne me voyais pas séjourner dans la rue, même pour un temps si court. En plus ce n'est pas si mal ici au fond, des murs noirs de crasse, des tabourets rouge mâchouillés, des bouteilles ouvertes depuis le mois dernier, le tout servie par mon édenté favoris dont le crâne chauve s'illumine tel une boule à facette dés que la boisson commence à me jouer des tours. Franchement, peut-on rêver mieux? J'oubliais de préciser qu'il suffit de lui montrer son bandeau de ninja pour être majeur ici, le propriétaire a trop peur de retrouver son bistro en cendre à cause d'un Katon mal intentionné. Le paradis! Bon allez, c'est pas tout ça mais je suis en train de dessaouler là, sa signifie que le temps presse, où se trouve le whisky que j'ai commandé? Vite, une solution... Le barman plonge son regard dans le miens, il sait que tout va se jouer entre lui et moi. Vais-je bouger de mon siège pour chercher ma consommation, lui évitant ainsi le désagrément de devoir se déplacer ou bien sa conscience professionnelle prendra-t-elle le pas sur sa flemmardise avant que je me mette en mouvement? A présent on entend plus un bruit, les quelques habitués encore présent à cette heure déjà bien matinale retiennent leur souffle, même le mouches se sont posées pour ne pas perturber cette scène d'anthologie. J'ai la bouche pâteuse, la soif commence à obscurcir mon jugement pourtant, je peux encore apercevoir la sueur dégoulinant de son crâne dégarnis, il va bientôt céder. C'est alors que l'impensable se produit, un troisième joueur rejoint la partie. En effet, un homme assez corpulent vient de bouger, il se trouvait pourtant à l'emplacement le plus en vue de cet établissement, juste à coté du distributeur de cacahuètes. Mon cœur s'emballe, je dois prendre une décision rapidement, tout va se jouer sur ma prochaine action! Tant pis, je ravale ma fierté, je me jette en direction du divin breuvage et là, tout bascule. Ma tête tourne, mes jambes me trahissent, je parviens tout juste à distinguer le sourire narquois qui se dessine sur le visage de mon adversaire. Je m'écroule. Il a gagné. Non attendait, si je ne l'ai pas, personne ne l'aura! Dans une geste désespéré je parviens à lui tenir la jambe suffisamment longtemps pour l'obliger à me rejoindre au sol, mais il se passa un imprévu. Dans sa chute, il s'empare de l'objet que je convoite et l'envoie exploser juste à cote de moi. Me voilà aussi imbibée d'alcool à l'intérieur qu'à l'extérieur. C'est un match nul mais je ne dois pas rougir de honte, je me suis bien battue.

Sans prévenir, la porte d'entrée s'ouvre. Le message ne peut que constater, non sans une certaine honte, le résultat de la bataille. Dur de croire qu'il trouverait une jeune genin, de tout juste quinze ans, ivre morte sur le sol en compagnie d'un des piliers de bar faisant la triste réputation de cette partie du village. D'abord hésitant, il finit par me donner la lettre qui m'est adressée puis s'en retourne à ses autres livraisons en poussant un soupir de tristesse en se disant que, vraiment, c'était mieux avant.
Alors comme ça je suis convoquée pour intégrer une équipe, ils en ont pas marre de me donner des trucs à faire! Je viens juste de rentrer d'une mission ennuyeuse en compagnie d'une gamine amoureuse de son cheval et maintenant on m'oblige à faire ami-ami avec de parfaits inconnus! Pourquoi je déserte pas moi... Ah oui, les chasseurs de nukenin. En plus tout ça ne pouvait pas mieux tomber, pour une fois que je me permets de boire un peu plus que de raison, voilà qu'il faut que j'assure. Au pire je ne suis pas très gradée, on ne peut décemment pas attendre de moi que je sois irréprochable. Et puis de toute manière l'alcool m'empêche de me soucier de l'avis des autres pour encore un long moment alors bon... En plus je sais même pas où s'est moi sa vallée du vin sans cru! Je devrais rester là, sur le sol et faire la morte, on ne me remarquera peut être pas...

N'écoutant que mon courage, ou plutôt les cris du propriétaire désirant me chasser de chez lui, je me mets en route vers ma destination. Bien entendu, comme tout bon alcoolique qui se respecte, je prends le temps d'effrayer quelques personnes au passage, histoire de m'amuser un peu. Les gens sont trop coincés ici... Après une heure de vagabondage hasardeux, j'atteins mon but, comment aurais-je pu savoir qu'il se trouvait à seulement dix minutes de mon point de départ? Je ne suis pas un gps! Sa n'existe pas encore en plus... Passons. Sans même accorder un regard à mon futur sensei, je me jette sur le rocher me paraissant le plus confortable avant de m'y allonger et de m'endormir dans la seconde. J'espère que je ne vais pas ronfler.

Quelques minutes plus tard, je suis réveillée par une voix étrangement familière. Bah tiens, si ce n'est pas l'amoureuse des chevaux! Elle a toujours été aussi petite? Plus le temps passe et plus je me dis que quelqu'un doit m'en vouloir dans l'équipe dirigeante, pourquoi dois-je toujours faire équipe avec elle? Malgré mes efforts, je l'écoute se présenter sans en comprendre un seul moment, pas que je veuilles pas mais je n'entends qu'une sorte de bourdonnement provenant de l'intérieur de ma tête, je ne sais comment mais une abeille à sans doute réussi à y rentrer lors de ma micro-sieste. A présent les regards se tournent vers moi, enfin je crois, je dois faire comme elle? Bon très bien...


-Samui.... Euh non, ça c'est l'autre... Je veux dire Jisetsu Nagisa... Et ce que je peux vous dire sur moi c'est que... Je suis complètement bourrée!

Voilà une présentation courte mais précise, elle met bien en valeur la moindre de mes capacités! Enfin je crois... Bref, je laisse la parole au cheval, dernier membre dette fabuleuse équipe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] EmptyLun 10 Juin 2013 - 16:50

Tout le monde était donc maintenant là. D’ailleurs, mes élèves se comportaient de façon légèrement... Circongrue. La première, ladite Samui, était arrivée sur un cheval –Un cheval pour un ninja dans son village, vous concéderez que c’est assez inhabituel, m’enfin-. Tel une pâtisserie adulée par les jeunes enfants, son corps céda aux lois d’équilibre face à ceux de l’apesanteur, et elle chuta. Mini-crêpe se redressa ensuite. Le stéréotype de l’enfant maladroite quoi.

Quant à l’autre. Euh. Comment dire. Pas très nette déjà. Légèrement puante d’une liqueur forte en goûts en saveur. Alcoolique à 15 ans ? Bof, y’a pire, j’étais bien meurtrier à six ans. Johnny Walker, essoufflé par sa marche s’allongea sur une pierre plate pour y roupiller un peu. Soooooiiiit. On va faire comme ça. Attends les vaches aux alentours parlent le language humain apparemment j’vais aller y taper la convers’.

Donc en gros, une ivrogne pré-pubère et une gamine aussi gauche qu’un mec amputé du bras droit. Cool.

Mais c’est pas grave donc. Continuons. La Samui commence les présentations de par ses affinités et tout le bla-bla. Elle a acquis la maîtrise de la glace récemment, tout ça. Parcontre, après ça se complique. Difficultés au Taïjutsu à cause de la cheville. Et elle adore les fraises et le chocolat. Elle monte cui-cui depuis toute petite et est Zoophile. OK. Mais quand je disais ce que vous aimez manger, c’tait une vanne. T’vois ? Ah non tu vois pas t’as dix ans. Ou neuf je sais plus.

Et l’autre a rien entendu à ce que je disais bien sur. En plus elle est complètement saoule. Et elle le confirme. Maintenant que j’y pense... Sur son dossier de genin il y’a marqué « Domicile : Non fixe. » En effet je ne l’ai jamais vu dans le quartier Jisetsu de plus. En gros, cette fille est une vagabonde. Je sais pas comment elle réussit à survir, si elle use de méthodes pas très catholiques ou pas, mais ouais. Cette fille doit être comme ça chaque nuit. Pourtant, c’est dommage, elle a une bonne bouille, peut être qu’en grandissant un peu, elle pourrait charmer d’autres personnes que le Boulanger du coin...

Bon, avec ces deux là dans cet état, je ne vais rien pouvoir faire. Ni combat, ni rien. Cependant, pour la Samui je peux essayer quelque chose. Je me mets à hauteur d’elle et examine son corps, touche son front. Fiévreuse, pâle. Mouais, je vois pourquoi elle se comporte comme ça. Je sors un flacon de mon manteau et le secoue vivement :

  • Tu n’aurai pas dû venir dans cet état Yuki. Mais heureusement pour toi, j’ai ce qu’il faut. Ca va te guérir en un rien de temps.


Je lui demande d’ouvrir le gosier et d’avaler l’antidote. Bon, étant donné que c’est destiné à des Shinobis, ça a pas le goût fraise chocolat mais pas grave. Au pire...

Je passe ma main dans un portail qui donne dans un de mes placards de la cuisine, et resort ma dextre avec quelques bonbons.

  • Tiens, pour le goût. Pour ta cheville, tu passera dans mon bureau d’Hôpital ce Samedi, je verrai ce que je peux y faire. Je ne garantis rien mais crois-moi tu a tout à y gagner en venant.


Ne croyez-pas que j’ai adopté un ton de gentil bisounours en disant tout ça. Non. Ce n’est pas mon genre et ça ne changera jamais. Je montre rarement mes émotions, et laisse les gens deviner ma vraie nature à travers mes actes.

Voyons si Nagisa sait deviner ou paaaaas.

Je suis devant elle, je la regarde, allongée.

  • Toi par contre, je n’ai pas de remède magique pour désaoûler. Bon, alors Nagisa, je crois que je commence un peu à comprendre ta situation. J’sais pas si tu as des parents ou pas, mais le fait est que tu n’as pas de toit sur ta tête, n’est-ce-pas ?


Un petit temps, pour qu’elle arrive à comprendre tout ce que je dis, avant de continuer :

  • Alors, voilà ce que je te propose. Un concours. Un concours du plus gros buveur d’entre nous deux. Si tu gagnes, tu peux emménager chez-moi. Ma maison est grande et trop silencieuse. Je m’ennuie. Parcontre, si tu perds... Tu dois t’engager à ne plus boire pendant, disons... Un mois. Après-demain soir si ça te conviens, t’aura le temps de faire passer la boisson d’aujourd’hui. Qui sait, je tiens peut être une nouvelle Gabushi sous la main... Ahah.


J’avais baissé la voix pour que Yuki n’entende pas grand chose. Maintenant que j’avais pû m’entretenir avec chacune d’entre elles, il était temps d’aborder le vif du sujet :

  • Mon équipe n’est plus une équipe d’élite. Je ne veux pas d’élite pour élèves. Je veux des gens qui ne se mettent pas la pression. Dîtes-vous que plus vous montez en grade, plus ça devient chiant. Je veux tout d’abord une équipe qui évolue ensemble, mais aussi plus important, une équipe qui fait fonctionner ses méninges. La puissance des jutsus ne fait pas tout. Utiliser votre cerveau, c’est ça que je veux vous apprendre. Tout simplement. Des questions ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] EmptyJeu 13 Juin 2013 - 15:03

Je ne redresse la tête que lorsque je sens la main de mon futur professeur se posait sur mon front et c'est toujours avec un regard vitreux que je le regarde faire, sans rien dire, sans bouger et surtout sans protester. Il va de soit qu'il va sentir que j'ai de la fièvre et je me demande bien ce qu'il va faire ? Va-t-il me renvoyer chez moi en me traitant d'inconsciente ? Me Faire bosser avec acharnement sur un des points que j'ai cité précédemment pour me montrer que quelles que soit les circonstances, un shinobi doit toujours êtres prêt à défendre son pays ... Ou alors ...
Je le regarde me dire que je n'aurais pas dû venir dans cet état ... Finalement, je n'étais pas loin de la première solution. Mais, avant que je n'aie pu dire quoi que ce soit ou même cligner de l'œil, il me tend une petite fiole de verre teinté bleu en m'ordonnant d'en envaler le contenu.
Méfiante, je retire le bouchon de cette dernière et l'approche de mon nez pour en sentir l'odeur avant de l'éloigner subitement. Dire que ça ne sentait vraiment pas bon, pour être poli, serait un réel euphémisme en comparaison à la puanteur qui s'échappait du petit flacon. Une odeur qui, à mon avis, mélange sans autre comparaison, les senteurs du moisi, du rat mort et des WC quand mon père vient d'y passer .... Oups, je m'égare.
Je lance un regard au jeune homme qui me sert désormais de maître, un regard quémandant la compassion. Mais il n'y en a aucune dans son regard, je me vois donc réduite à approcher l'embouchure du verre de ma bouche.
Prenant une grande inspiration par la bouche, j'arrête de respirer par le nez et avale d'un coup le contenu de la bouteille. La texture et pâteuse et je la sens descendre doucement dans mon gosier comme s'il s'agissait d'une limace. Une grimace s'échappe immédiatement de mon visage alors que je l'éloigne. J'ai immédiatement des nausées et pour m'empêcher de recracher le produit, je plaque ma main devant ma bouche et essaye de respirer lentement jusqu'à ce que la sensation passe.
Xaldin semble bien ressentir tout le dégoût que j'ai éprouvé à avaler une telle mixture et alors que je tente toujours de faire passer mes nausées, il me tend un petit bonbon que je regarde comme le messie au bout du chemin.
Le remerciant sans plus attendre d'un petit hochement de tête, j'attrape le paquet transparent et commence à le déplier entre mes doigts avant de glisser la friandise dure entre mes dents.
Je la croque immédiatement et un goût de citron envahi ma bouche et chasse le mauvais souvenir de l'effroyable potion que j'avais ingurgité quelques secondes plus tôt. Je finis par pousser un soupir de soulagement et mes yeux se relâchent de même que l'expression de mon visage.
Je pus enfin regarder convenablement le jeune homme qui se tenait devant moi alors que ce dernier me proposait de venir le voir dans son bureau à l'hôpital de Kiri.
Il avait apparemment une envie d'essayer de m'aider en ce qui concernait le problème de ma cheville et c'est avec un petit sourire entendu que je finis par approuver en hochant la tête :
 

"D'accord sensei ... Je me présenterai au rendez-vous comme vous l'avez demandé !"
 

Je me permis de re baisser la tête tout en observant du coin de l'œil la discussion qui allait à présent suivre avec ma future partenaire qui semblait pour le moins originale depuis la dernière fois que je l'avais croisé.
Dis donc, le médicament faisait vraiment beaucoup d'effet malgré son mauvais goût. Je me sentais déjà plus vivante qu'auparavant et ma fièvre semblait avoir disparut.
J'essayais d'écouter d'une oreille discrète les paroles de l'instructeur envers ma camarade, mais j'avais beaucoup de difficulté à comprendre de quoi il lui parlait. Ses paroles s'étaient transformées en murmure aussi rapidement qu'il avait prononcé sa première phrase. Sans doutes pour que je n'en comprenne pas le sens et je finis par laisser tomber, attendant qu'il se redresse finalement pour nous adresser la parole à toutes les deux.
Il présenta rapidement la façon dont-il concevait son équipe et nous annonça de façon singulière qu'elle serait notre programme d'entrainement avant de nous demander si nous avions des questions. Interrogation à laquelle je restais silencieuse, car des questions, je n'en avais pas qu'un, mais des milliards et je ne savais pas trop comment aborder la chose. De plus, après son discours, ça me semblait un peu déplacé de savoir qu'elle serait le sujet de notre premier entrainement. Je choisis finalement de garder le silence en secouant ostensiblement la tête de gauche à droite en signe de négation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] EmptyJeu 27 Juin 2013 - 16:44


Eh bien, voilà une équipe tout du moins atypique. Je me doutais d’avoir des surprises avec ces deux là mais j’étais à mille lieues de me douter du genre. Entre une ivrogne de quinze ans -oui je me répéter je sais mais j’ai un post vide à faire, vous devez comprendre que c’est un calvaire pour moi, je suis obligé de remplir mon texte de toutes les idioties et conneries imaginables, et inimaginables, style la couleur de cheveux du cheval de Yuki ou le poids du rocher sur lequel nagisa était allongée. En même temps, c’pas d’ma faute si l’autre ghost. D’ailleurs, Nagisa, je préviens, si c’était du mytho et que ton pc va très bien, et que t’as dit ça pour te casser, je te retrouve et je te tue. Compris ?!-.

Bref, tandis que l’alcoolique acquiesce d’un coup de tête, je me tourne vers la jeune Samui pour voir si sa situation s’est améliorée, ce qui est apparemment le cas. Le médicament a fait son effet, en même temps c’est normal, ce truc je l’avais déjà testé sur tout le monde, ou plutôt sur tous les trucs. Rats, cachalots, scarabées, cocinelles, loups, hommes, femmes, vieux, jeunes. Tous y avaient goûté, et les résultat en était le retablissement quasi instantanné. Biensur, pour un civil lambda, ça devait être une prouesse digne d’un magicien, mais pour un eisenin qui pratique l’irou jutsu, et qui traite de poisons nocifs et mortels, ce truc n’était qu’une plaisentrie.

Une gaminerie destinée à guérir les plus faibles. Yuki ayant confirmé qu’elle viendrait au rendez-vous comme demandé, ma question qui consistait à savoir si quelqu’un avait des questions –lololol- se solda par un hochement de la tête négatif de la part de la Samui, quant à la Jisetsu, je crois qu’elle n’était même pas en l’état de comprendre ce que je disais. Alors poser des questions, je pense que c’est très peu pour elle.



  • La version deux d’Ahôdori est donc maintenant officiellement fondée. Je passerais chez le Kage pour signer quelques feuilles administratives, et nous pourrons commencer le boulot. Attendez vous tout de même à être convoqués plus fréquemment pour executer des missions. C’est chiant mais c’est comme ça ! Sur ce, vous pouvez disposer.


M’enfin, disposer. Pour Yuki, c’était tout à fait possible, néanmoins pour l’autre. Oh làlà, je sens qu’elle va me mener la vie dure celle là, surtout si elle gagne. C’est pas que je supporte mal l’alcool, mais on sait jamais avec ces petites bêbetes. Mais pour commencer, il fallait déjà la reconduire quelque part, du moins il ne fallait pas qu’elle reste ici, car le temps commençait à se gâter. Quelle poisse !

  • Debout.


Je la pris lentement et doucement par la main malgré la fermeté de mes propos. Défiant mon manteau, j’en sapais la jeune avant de la guider titubante vers le centre-ville, en direction d’un pseudo-foyer qu’elle pourrait m’indiquer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin Erudit et ses deux élèves. [Yuki/Nagisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-