N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyMer 5 Juin 2013 - 22:38

La prison, un endroit auquel je ne pensais jamais aller, la prison signifie que l'on devient claustrophobe, évidemment que l'on devient claustrophobe, à force d'être enfermée dans une pièce avec des barreaux, ou alors dans une pièce sans air, une pièce qui peut nous rendre complètement fou ! Mais il faut bien sur avoir fait une très grosse bêtise pour être enfermée dans cet endroit complètement clos, ou l'on est attaché, jusqu'à ce que la mort nous prennent ..... En me réveillant en sursaut, je m'apercevais que j'étais parti dans mes pensées les plus profondes à cause de la mission que l'on m'avait attribuée. Première fois que cela m'arrivait, d'autant plus que normalement, cela ne dure pas longtemps mes escapades lointaines comme ça dans mon esprit. Mais j'étais très enthousiaste, car mon équipier était le plus fort et le plus mystérieux Hayashi Mao que j'avais rencontré, il n'y pas si longtemps que ça à une mission très rigolote, je dois dire.

Faire équipe avec lui, cela me convient parfaitement, je pourrais ainsi mieux le connaître davantage. Comme d'habitude, j'avais donné un point de rendez-vous avant d'entrer dans la prison pour que l'on puisse faire une brève conversation là-dessus soit pour mieux s'entendre ce que l'un va faire ou soit pour mieux comprendre le sujet. Ainsi, un ninja du clan Hyô a été incarcéré à notre prison de notre très cher village de Konoha, mais malheureusement pour lui ces jours ici n'ont pas duré longtemps, il a été tué, par qui ? Bien évidemment par ses compagnons de cellules. Il fait donc jouer au très célèbre jeu de Qui-est-ce pour trouver qui à tuer ce malheureux prisonnier. Je me demandais bien pourquoi il l'a tué, peut-être qu'il n'avait rien fait au final ou alors il était un sadique qui s'amusait à arracher des têtes de rat qui trottiner dans les bas-fonds des cellules moisis, ou alors qu'il ne leur plaisait pas tout simplement. Même, je pensais qu'il était peut-être coéquipier et que quelque chose à mal tourner dans leur histoire, on ne sait jamais.

Me faisant pour cette journée très ensoleillée, je décidais de me faire une queue-de-cheval avec mon beau ruban blanc, en laissant les barrettes bleues sur le coté droit de ma frange longue, ça change un peu de cette coupe au carré, même si c'est l'automne, je me les attaches. Ainsi, le rendez-vous était devant la prison de Konoha, je décidais donc d'inspecter les lieux avant Mao, enfin peut-être qu'il y était déjà, je ne savais pas. En sautant de toit en toit comme à mon habitude, j'étais sur le toit de la prison, qui était quand même assez reculée du village, ce n'est pas pratique pour les autorités d'intervenir en cas de fuite ou de délit. M'enfin ce n'était pas mon occupation la plus importante de penser à ça. Je voulais savoir si on pouvait écouter les prisonniers par leur fenêtre, on ne sait jamais, un peu d'espionnage fait de mal à personne.

Je me précipitais donc vers une fenêtre, je regardais entre les barreaux, mais la cellule était vide. Je regardais donc une autre et là, un vieux monsieur si trouvais. Il dormait, pas pratique pour avoir des informations. Puis là, un jeune homme qui jouait avec un vieux morceau de pain, il était en train de discuter avec un colocataire.

    Prisonnier : L'homme du clan Hyô, il n'a pas eu de chance, il ne fait que se meler des affaires des autres, surtout avec les frêres Mashino et Moshina, des vrais bêtes de scène ces deux-là.


    Prisonnier 2 : Bah tu sais les nouveaux faut les prévenir dans ces cas-là, il croient qu'ici c'est la fête que c'est pénard. Il ne faut pas croire ça, il y a toujours des sortes de chefs et des engueulades, après ça finit mal, la preuve le pauvre type est mort.


Apparemment, le ninja du clan Hyô se serait mêlé de choses qu'il ne lui regardait pas, ainsi à causes des deux têtes brûlées Mashino et Moshina. J'aurais grandement besoin de Mao maintenant, va falloir que je lui parle un peu de la mission et des dires de ces messieurs, très parfumés à la transpiration. Je me mettais donc sur le toit, mettant ma main sur mon front pour voir si Mao arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Mao
Informations
Messages : 164
Rang : B+

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyJeu 13 Juin 2013 - 5:56

Spoiler:
 
~ Quelle bonne température pour une nuit d'automne, les yeux rivés sur le ciel éclairé, par une lumière blanchâtre, dû à cet astre qu'est la Lune, ainsi qu'aux scintillements des étoiles. Seuls quelques nuages cachaient ma vision. Perdu dans mes pensées, je m'imaginais déjà à ses côtés. Nous avions fait un si bon boulot la dernière fois, qu'une nouvelle fois ils faisaient appel à notre duo, mais cette fois-ci, une mission bien plus compliquée nous avait été confiée. Nous devons enquêter sur un meurtre, et cela, même si c'est celui d'un bandit. Un homicide reste un homicide et personne n'a le droit de tuer pour son propre intérêt ou sans raison. Ma main allait donc être guidée par la volonté de l'Hokage, et cela, pour la sérénitée de Konoha. Retrouver un criminel parmi tant d'autre et qui se trouve déjà en prison, quelle mission étrange. Ne sont-ils pas surveillés ? Ne sont-ils pas isolés ? Quelles bandes d'animaux, ôter la vie d'autrui sans raison, n'est-ce pas un acte de barbarie, un acte primitif ? Moi-même, j'ai déjà exterminé des ennemis, cela fait-il de moi un assassin, un être dépourvu de compassion, dépourvu d'humanité ? Heureusement pour nous, nous avons des excuses, nous ne suivons que les ordres, nous effectuons que nos missions. Cette allégation ne fonctionne pas sur moi. Ressassant mes crimes passés, je ne trouvais plus le sommeil. Tant de sangs souillent mes mains. Quand certain voit la pâleur de mes mains, moi, je n'y vois que cette couleur pourpre, qui hante également mes cauchemars. Plongeant à présent ma tête dans ses poings assassins, je reprenais mes esprits.

~ Ne pouvant plus dormir plus longtemps, je me levais lourdement de mon lit, l'obscurité de la nuit recouvrait encore ma demeure. Je n'avais plus qu'une chose en tête, cette missive qui m'avait été donnée. Je devais aller à la prison pour enquêter sur un meurtre, retrouver le coupable, et ce, par n'importe quel moyen. Mais heureusement Hikari serra là pour m'y aider. Je réfléchissais déjà à une solution pour y arriver, lorsque j'enfilais ma longue écharpe rouge ainsi que mes lunettes de soleil. En pleine nuit, vous me demanderez l'utilité de ces lunettes et je vous répondrais qu'elles permettent de me cacher, de ne pas montrer mon adversité. N'aillant connu que l'entrainement par mon père et n'aillant pas connu ma mère, je pris l'habitude de les mettre pour me rassurer, me réconforter. Depuis ce temps, elles ornent mon visage d'un masque insondable, énigmatique. Pour mon cache-col, c'est une autre histoire, ne s'éloignant guère de la précédente.

~ Une fois préparé, je sortais, ne supportant plus d'être encerclé par ces murs, si rapprochés les uns des autres. Paradoxalement, je me dirigeais vers un endroit où des barreaux retiennent enfermé des criminels, dans une salle minuscule. Je ne supporterais pas de rester enfermer dans un lieu si restreint. Que c'est bon de sentir le vent sur son visage, d'aller là où notre fantaisie nous guide, d'être tout simplement libre. Mais pour venir à bout de cette délégation, il me faudrait lutter contre cette claustrophobie qui m'empoisonne. Qui peut savoir combien de temps nous devrons rester enfermer de ces cellules, pour mener notre investigation. Arrivant très tôt au lieu de rencontre, je n'attendais plus que le levé du jour. En ataraxie, sur la branche d'un arbre non loin de la prison, je m'endormais paisiblement, n'écoutant que la quiétude des ténèbres.

~ Ouvrant de nouveau les yeux, je m'apercevais qu'une bonne partie de la matinée s'était écoulée. Je m'étais assoupi si longtemps ? Pris d'un stress, je me ruais vers les geôles, à la recherche de mon amie. Mes yeux regardant chaque recoin, épiant chaque détail, je ne la voyais nulle part. Avait-elle commencé la mission seule, lassée de m'attendre ? Lorsque j'entendis une voix familière, venant des hautes toitures. Mon regard se posant sur la jeune femme, mes lèvres laissèrent apparaitre un sourire. Je n'étais donc pas en retard.

    Bonjour Hikari. Désolé de t'avoir fait attendre une nouvelle fois.

~ Toujours souriant, je me grattais la tête comme à mon habitude, lorsque je suis gêné. Notre mission allait enfin pouvoir commencer, mais nous devions parler de notre plan et de notre approche. Galland, je voulais tout d'abord la laisser exprimer son opinion. Mais avant ça, j'avais quelques petites questions à lui poser. Tel un ami, je m'adressais à elle.

    Comment vas-tu ? Ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vu. Tu as des nouvelles de Kokoni ?

~ Cela datait d'une ancienne mission, mais étant très occupé depuis, je ne l'avais pas revu, il était donc normal que je fasse preuve de familiarité et de curiosité. Mais bon, une mission nous avait été confiée et nous n'avions pas beaucoup de temps pour discuter de la pluie et du beau temps. Reprenant mon sérieux et mon calme, je m'adressais de nouveau à elle, et cette fois, non pas dans le but d'avoir des nouvelles.

    As-tu une idée du procédé à employer ? As-tu déjà appris quelque chose en m'attendant ?

~ Concentré, j'attendais sa réponse. Je m'asseyais sur un banc à quelques pas de là, pour discuter plus tranquillement, de l'objectif ainsi qu'à la démarche pour y parvenir. Toujours attentif je lui faisais signe de me rejoindre, tout en faisant attention à ne pas m'assoir sur mon écharpe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyVen 14 Juin 2013 - 1:27

Quelques minutes plus tard, je voyais au loin une silhouette familière, des cheveux en pics, bruns, une longue écharpe rouge qui flottait dans les airs. Puis il s'approchait de plus en plus et c'est là que je le reconnus, des lunettes, un sourire gêné, c'était bien Hayashi Mao. Il venait donc à ma rencontre, moi sur mon toit, je l'écoutais de là ou j'étais, il me disait donc bonjour puis il s'excusa. Tout en se grattant les cheveux, c'était bien son habitude, d'ailleurs cela faisait longtemps que je ne m'étais pas excusée, quelle nostalgie. Puis je sentais qu'il avait quelques questions à me poser, alors je descendis de mes hauteurs, pour être en face de Mao. Première question, comment j'vais, eh bien, je pensais déjà que j'vais bien certes, je n'ai pas eu de maladies graves, je n'ai pas cassé de tuiles sur mon toit, après tout cela faisait du bien, j'avais arrêté mes galipettes, pour avoir la classe en arrivant chez moi. Oui, car j'aime bien arriver chez moi avec une certaine classe, du coup, comme mes habitudes sont de sauter de toits en toits, j'aimais bien rentrer chez moi en atterrissant sur les toits. Vous imaginez bien la suite, si je parle de tuiles cassées, c'est que je n'atterrit jamais en douceur. Bref, revenons à nos moutons. Il me demandait alors si j'avais des nouvelles de Kokoni. J'avais pire que des nouvelles, il venait me rendre visite chez moi presque tous les trois jours, pour me raconter que depuis que nous l'avions sauvé, il parlait de plus en plus souvent. Il m'apporter aussi des gâteaux qu'il confectionner chez lui. Il disait que devenir Ninja ne l'intéressait lus trop et qu'il vouait devenir chef cuisinier ? M'enfin bref, il avait choisi une belle vie.



    ◊ Je vais très bien merci Mao-kun, Kokoni va très bien, on va dire qu'il me rend visite au moins tous les trois jours, il veut d'ailleurs devenir cuisiner au lieu de Ninja, bon après ce qui lui ai arrivé je peux très bien le comprendre, mais va falloir qu'un jour je lui dise que bon, j'en ai un peu marre qu'il vienne, il est très gentil mais ça devient très lourd, je n'ai pas envie que cela devienne une habitude !



Original de me poser ce genre de questions, d'habitude quand je vois un ancien coéquipier, nous ne parlons pratiquement pas de notre ancienne mission. Ça me faisait fortement plaisir cette idée de partage, d'ailleurs, j'avais moi aussi quelques questions que j'avais placées dans un coin de ma tête bien évidemment. Bon, le sujet à propos de Kokoni, mais aussi comment il allait et s'il s'était remis de l'ancienne mission. En fait en réfléchissant, c'était à peu près les mêmes questions que lui. Mais ce n'était pas le plus important. Puis il enchainait sans que je puisse plaçait un mot, il disait si j'avais prévu quelque chose pour bien débuter la mission et si j'avais déjà appris des choses. En effet, j'avais commencé, d'ailleurs, il fallait que je lui raconte, va falloir que je lui pose mes questions personnelles et après que je lui parle de la mission, j'espère juste qu'il n'est pas claustrophobe, car je pense que la majorité de notre temps va être dans ces cellules délabrées dépourvues de lumières éclatantes du jour. Je le voyais qu'il s'asseyait sur un banc, ça me rappelait la semaine dernière avec Kokoni, le début de la mission, puis maintenant, c'était lui qui s'asseyait en début de mission, ça devient la mode ou quoi. Certes les jours commençaient à nous fatiguer, il faisait de plus en plus chaud, on transpiraient de plus en plus lors de missions à rythmes élevés et autres.. Je m'approchais de lui en esquissant un sourire.



    ◊ Alors, en effet, j'ai commencé à inspecter les environs, j'ai pu d'ailleurs en espionnant une cellule, entendre une conversation très intéressante Mao-kun. Apparemment, l'homme du clan Hyô n'a pas eu de chance, il est tombé sur deux têtes brûlées qui s'appellent Mashino et Moshina, des frères. Il se serait mêlé d'affaires qui ne le concerner pas et s'est entrechoqué avec les deux frères. Ils seraient d'ailleurs ici, depuis un bon bout de temps, car un des prisonniers à mentionner que les frères seraient comme des "chefs" dans cette prison.



J'expliquais ensuite avec un ton très sérieux, que même si les prisonniers raconter touts ces ragots et que moi, je les espionner à leur insu, cela ne veut en aucun cas dire qu'ils disent la vérité. Il fallait donc entrer dans la prison et aller voir ces "frères" et espionner et interroger les résidents.



    ◊ Nous allons enquêter Sherlock ! Aller, nous pouvons commencer la mission. C'est toi qui nous conduis l'ami !



Je prenais Mao par la main, le mettais devant moi et le poussa tout doucement en rigolant. La dernière fois, c'était moi, maintenant, c'est lui.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Ven 5 Juil 2013 - 12:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Mao
Informations
Messages : 164
Rang : B+

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyMer 19 Juin 2013 - 21:38

~ Elle descendait de la toiture, pour me rejoindre, sans doute pour que nous puissions parler plus tranquillement, sans avoir besoin de hausser la voix. Apparemment, Kokoni allait bien, me voilà rassurer. Il se rétablissait petit à petit, il avait même une passion, la cuisine, mais la pauvre Hikari en faisait les frais. Il venait lui apporté ses créations, plus ou moins réussies, deux à trois fois par semaine. Ce devait être ennuyant à la longue et surtout embêtant de le recevoir si régulièrement, pas qu'il soit méchant, mais la routine n'a rien de bon. Il avait une bien belle vocation, après avoir accompli son devoir en tant que shinobi de Konoha, il avait bien le droit de réaliser son rêve. Enfin bref, là n'était pas le but de notre mission.

~ Elle me souriait, tout en s'approchant de plus en plus. Lorsqu'elle fut à côté de moi, elle reprit la parole. Apparemment, j'avais été en retard et elle avait déjà commençait la mission. Telle une enquêtrice de choc, elle avait déjà entrepris ses recherches. En écoutant à la fenêtre, elle avait écouté une conversation entre deux frères, Moshino et Moshina. Ils disaient que l'homme du clan Hyô n'avait pas eu de chance, il s'est mêlé d'affaires qui ne le regardaient pas. Ils auraient donc eu un affrontement. Mais cette histoire est-elle à l'origine de son assassinat ? Après tout, l'enquête préliminaire a révélé que seuls trois ninja auraient pu le faire et ses trois hommes sont isolés des autres, le temps de l'enquête. Mais les deux frères sont considérés comme des chefs de la prison, ça ne m'étonnerait pas qu'ils aient eux-mêmes donné l'ordre d'exécution. Mais pour le moment, ça ne peut être qu'une hypothèse, pour en être sûr nous devions nous renseigner par nous-même. Et pour cela, il nous fallait entrer dans la prison, la question reste donc celle-ci. Va-t-on rentrer en tant qu'enquêteur ou en tant que renégat ? En effet, ne serait-il pas mieux de se fondre dans la masse, d'agir comme eux, ces vermines. Mais ça ne serait, sans nul doute, pas très discret, après un meurtre et une pré-enquête, deux autres personnes se font incarcérer. Mais après tout, s'ils étaient dans ces cellules, c'est qu'ils ne devaient pas être très malins. C'est pourquoi j'avais besoin de l'avis de ma camarade.

~ Je n'eus le temps de lui poser la question que la jeune femme me prit la main, me releva et me décala devant elle avant de me pousser. Elle voulait que je prenne les initiatives. Je ne pouvais lui en vouloir, après tout, je l'avais laissé prendre les décisions lors de notre dernière mission. Je me retournais donc vers elle, tout en lui souriant et je m'adressais à elle d'une voix amicale et calme.

    Je compte quand même sur ton aide, je n'y arriverais pas sans toi.

Je me frottai le haut de mes cheveux, du bout des doigts. Me raclant la gorge, je continuais de m'exprimer.

    J'avais une idée, qu'on entre en tant que prisonnier, mais ça ne serait pas très discret après un tel évènement. De plus en y pensant d'avantage, ça ne serait pas vraiment une bonne idée. Nous allons donc rester ensemble, les interroger, les espionner, rechercher des indices et des preuves. Pour ce qu'y es des deux frères, je pense, pour le moment, qu'ils sont des suspects potentiels, mais nous devons d'abord voir les trois autres isolés avant de se faire une idée.

~ Je lui fis signe de me suivre, toujours avec un sourire aux lèvres et me dirigeai vers l'entrée de la prison. Ça y était, j'allais m'engouffrer dans ces cachots, minuscules et sombres. Une fois arriver à l'accueil, nous leur indiquions la raison de notre venue. Pour pouvoir entrer, nous devions leur donner nos armes ainsi que nos vêtements superflus et qu'ils pourraient se servir contre-nous. Retirant mon écharpe délicatement, mes lunettes ainsi que mon petit katana et mes autres armes, je fis promettre au garde d'en prendre le plus grand soin. Je me sentais nu sans eux, mais je n'avais guère le choix. Je regardais à présent ma camarade, qui ne portait plus qu'une légère chemise blanche, décolletée et lui collant à la peau, faisant ressortir ses atouts féminins. Rougissant un peu, je détournais timidement le regard. Elle ne devait pas se douter en s'habillant ce matin, qu'elle aurait besoin de se mettre dans une telle tenue, surtout dans le nid de malfrat, mais avec son petit gilet qu'elle portait auparavant, on pouvait toujours l'attraper et s'en servir de monnaie d'échange. L'imaginant dans sa tenue actuelle, n'osant pas la regarder à nouveau, je me disais que je n'étais pas si nu que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyJeu 20 Juin 2013 - 1:55


Bien évidemment que je vais aider mon coéquipier, je ne vais pas le laisser vagabonder tout seul dans cette mélasse infernale de bandits affamer de violence et autres futiles divertissements raffinés. Mon compagnon avait-t-il peur que je le laisse tomber ? C'est une mission en binôme, hors de question que je laisse qui que ce soit en danger et seul. Mao se frottait alors ses cheveux en pics, se racla la gorge et décidait de parlais. Il disait qu'il avait une excellente idée, entrer en étant un faux prisonnier pour se mêler dans la masse, mais bon qu'après un tel évènement, ça serait discret et qu'on ne passerait pas crème m'voyez ? Mais ça, ce n'est pas un problème ! C'est plutôt une actualité alléchante pour moins j'aime raconter des histoires loufoques, bien morbides. Malheureusement, Mao m'avait enlevé mes fabuleux projets de conquête sadique. Nous nous déguiserons alors en Sherlock Holmes et John Watson, puis nous commencerions alors le film. Les espionner, rechercher les indices les plus glauques et surtout surveiller les suspects potentiels, les deux frères très qui savent se faire discret. C'était bien sûr ironique. Mao concluait que nous devions d'abord voir les trois autres sujets isolés avant de se faire de fausse idée. Très bonne initiative Holmes, très bonne.

Il me faisait signe de le suivre, avec son air de grand gringalets aux sourires charmeurs, prêt à faire tomber toutes les femelles du coin. Moi j'étais habituée, alors rien ne pouvait m'arriver. Nous arrivions vers l'entrée de la prison, nous entrons et nous découvrons alors avec crainte, les endroits clos et sombres d'une prison. Je n'étais pas claustrophobe certes, mais peut-être que mon coéquipier... Sans commentaire j'avançais alors vers l'accueil, nous discutions gentiment avec une dame au allure de SDF recruté à la pelle, pour expliquer nôtre venue. Bien évidemment les consignes était simples, enlever toutes les armes et vêtements superflus, car les prisonniers sont tellement en manque de coutures, qu'ils nous arracheraient nos propres vêtements. Euh , attendez une minute, nos vêtements superflu ? Mais si j'en lève mon ... Non pas ici tout de même. J'enlevais alors mon gilet bleu, mon katana, mon beau ruban blanc que malgré moi, j'ai du laisser au mains de cette ... Bref pas de commentaires. Si j'avais mis un gilet c'était pour garder mes parties intimes à l'abri. Un chemisier blanc chez moi, veut dire décolleté et moulant, ainsi Mao pouvait voir ce qu'il voulait. Il me regardait d'ailleurs d'un air gêné. Je pensais alors que j'allais entrer dans un sale trou à rat, tel une brebis dans une meute de loup. je regardais alors à mon tour Mao. Dévêtu de sa magnifique écharpe rouge, *eh bah dis donc nous sommes au printemps faut enlever la laine*, puis il enlevait ses lunettes. je voyais dés à présent, encore une fois les jolies yeux du beau brun.


Nous accédions alors à l'étage numéro un de la prison, heureusement qu'il n'y en avait que deux. Nous marchâmes un bon bout de temps jusqu'à entendre le mot qu'il ne fallait pas.




    Prisonnier : Hey ma jolie poupée, vient donc voir papa, tu vas t'amuser, aller viens poser tes miches sur moi.



Je restais alors figé, immobile après avoir entendu ces paroles qui était du poison. Une seule chose me venait en tête, composer des mudras, pour ensuite lui exploser sa gueule d'handicapé. Mais je ne l'ai pas fait. Je suis bien trop gentille. Même si par mon faux sourire que je dégageais, je prévenais à Mao qu'il fallait qu'il s'occupe de celui-là, et vite.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 29 Juin 2013 - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Mao
Informations
Messages : 164
Rang : B+

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyVen 21 Juin 2013 - 22:07

~ Une fois déshabillés, nous marchions dans les couloirs, à la recherche des cellules isolés des trois suspects. Nous étions au premier étage, regardant les numéros au-dessus des cellules, cela me rappelait quelque chose, mais quoi ? Peut-être lorsque nous cherchions la chambre d'un ancien comateux, dans l'hôpital. Cette fois encore, je me demandais à quoi pouvaient ressembler ces bandits, sont-ils défiguré, sont-ils bornent ? Comme des pirates. Rien à faire, Hikari était là pour me protéger. Une fois habitué à sa tenue, légère, je pouvais de nouveau la regarder sans rougir. Je ne suis pas facilement intimidable, mais je n'avais guère le temps et l'habitude de voir ce genre de spectacle, tout aussi magnifique qu'il soit. Malgré sa petite taille, elle était plutôt bien équipée la demoiselle. Passons. Maintenant que ma gêne avait cessé, je pouvais agir de nouveau à la normale. Regardant chaque cellule, j'analysais chacun des détenus, ils étaient tous plus moches et crasseux les uns que les autres. Avant de tourner pour rejoindre un nouveau couloir, la providence eut lieu, un homme, encore plus sale et monstrueux que les autres interpella d'une voix perverse et malsaine la kunoichi.

    Hey ma jolie poupée, viens donc voir papa, tu vas t'amuser. Aller, viens poser tes miches sur moi.

~ Comment un homme pouvait manquer de respect à une femme à ce point. Je la regardais, elle faisait son possible pour garder son calme, elle était trop gentille pour dire quoi que ce soit. Mais je pouvais voir dans ses yeux son malaise, son embarras et son déshonneur. Comment pouvait-elle garder son calme ? C'est alors qu'elle me sourit, comme pour me donner son approbation. Mes yeux changèrent alors du tout au tout, le masque sur mon visage suivit. Une aura meurtrière se faisait sentir, dans une atmosphère suffocante. Comme la dernière fois, je n'étais plus la même personne d'il y a quelques secondes. Malheureusement pour lui l'homme dans la cellule était habitué à voir ce regard assassin, ce qui m'énervai d'avantage. Mais ça ne l'empêchais pas d'avoir peur, nous l'entendions parfaitement dans sa voix.

    Qu'est-ce que t'as toi, à me regarder com..

~ Il n'eut le temps de finir que sa tête se retrouva entre deux barreaux. Malgré l'espace restreint entre chaque barre de fer, je lui avais encastré sa « face d'handicapé » dedans. Ma main était passée rapidement de l'autre côté de la cellule, traversant les barreaux, lui avait attrapé l'arrière de sa tête et avec une force incroyable l'avait ramené rapidement vers moi. Malheureusement pour lui, entre lui et moi se trouver la clôture de sa cellule. Sa tête à présent de notre côté, bloqué, son cou entre les barreaux, il essayer de se retirer en poussant avec ses mains et en essayant de reculer.

    Tu as besoin d'aide ?

~ Je reculais d'un demi-pas, et l'enchainai d'un coup de pied retourné, qui, avec la violence de l'impact, l'assomma. Il était allongé, toujours bloqué, son visage d'un côté, son corps de l'autre. Du sang ruisselé dans les jointures du parquet, se dirigeant lentement vers nous. Il ne reprendrait pas ses esprits avant un moment, il s'était cogné le front sur le sol et la violence du choc lui avait fait perdre quelques dents, qui s'envolèrent à quelques mètres. Il n'avait peut-être pas mérité un tel châtiment, j'y étais peut-être allé un peu fort. Mais personne n'a le droit de parler ainsi, surtout à une jeune femme. Retrouvant petit à petit mes yeux et mon visage habituel, je regardais la jeune fille. Je me grattais le haut du crâne, espérant que ce spectacle ne l'avait pas choqué. Je n'avais pas mon wakizashi après tout, il fallait bien que je trouve autre chose.

~ Après quelques secondes ou minutes nous continuâmes notre périple jusqu'à la première salle que nous recherchions. À l'intérieur, un homme grand et musclé, tel une armoire à glace, avec des balafres plein la figure. Un visage arrondit, des yeux petit et noir, des cheveux de cette même couleur sombre, qui était très court. Il devait se les avoir fait rasé depuis peu de temps, sa barbe était de cette même longueur, c'est pour dire. Dans la cellule, il n'y avait rien d'autre que ce vaurien, ni toilette, ni chaise, ni même de lit. Assit dans un coin de cette minuscule cage, il nous regardait, un sourire psychopathe aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyMer 26 Juin 2013 - 14:32

Extérieurement je semblais tout à fait calme et seraine tel blanche neige dans une forêt avec un panier rempli de pommes délicieusement rouges. Mais en fait dans mon fort intérieur, j'avais envie d'éclater les barres de fer de la cellule de se prisonnier et de lui casser toutes ces dents en fer qu'il avait. Oui je les lui enfoncerais bien au fond de sa gorge, il sifflera alors gaiement et s'étouffera dans le calme le plus complet. Mais je sentais que Mao, mon coéquipier le plus compréhensif que j'ai eu, m'ait démasqué, j'étais dans l'embarras et je m'en soucier fortement. Alors, je me rappelais le changement brutal de personnalité de Mao lors de la mission avec Kokoni, j'ai dû moi-même le stopper par la force et la négociations d'ailleurs. Je pensais vu son regard pesant sur moi, qu'il voulait peut-être le libérer, après tout, ce n'est pas une si mauvaise chose. Alors j'esquissais un sourire? A peine mon sourire montré, je sentais la même aura maléfique que dégageais mon compagnon. Son visage avait radicalement changer, ses yeux remplis de haine, aucune joie, aucun sentiments de bonheur, rien. Ce la n'empêchait pas le moins du monde à ce que le prisonnier est peur, malheureusement il n'avait pas peur et je ne comprenais pas pourquoi, même moi je ne me sentais pas du tout à l'aise à coter de Mao. Même si j'ai donner mon approbation à ce qu'il se transforme.


Le prisonnier eut à peine ouvert sa gueule que Mao se précipitait vers lui, lui prenait sa tête et la lui coinça entre les deux barreaux, quel force. Cela devait franchement faire mal. Il ramenait sa tête vers lui en lui arrachant presque les cheveux puis, le prisonnier n'eut qu'un seul réflexe, essayait de se libérer de l'emprise de Mao. D'un air totalement ironique, l'Hayashi lui proposa son aide. Pour l'aider il lui enchaîna un gros coup de pied retourné qui avec violence, assomma le prisonnier. Tant mieux pour lui, je le pensais tellement fort que j'en ricanais extérieurement. L'homme avait sa tête coincé dans les barreaux enfoncé dans le parquet ainsi que son corps de l'autre coté allongé, immobilisé par ce "fatality kick" comme on dirait dans une autre langue. Après ce divertissements asser alléchant pour ma part, nous continuâmes nôtre route vers les autres cellules. Nous voyons que de pauvres hommes qui réclamaient de l'eau et de la nourriture saine ou alors des prisonniers qui dormaient pénards. Puis une salle, enfin celle que nous recherchions, nous entrâmes avec curiosité et constatâmes que nous n'étions pas les seuls. Un grand homme musclé gisait là devant nous, un énorme mastodonte avec des yeux noirs sombre, une crinière noir courte comme une coéquipière à moi, Mogura, mais lui ses cheveux était comme de l'encre. Je regardais Mao, il observait attentivement sa cellule.


Il n'y avait ni meuble, ni fenêtre, il était assis au coin de sa cellule, recroquevillé sur ses genoux, en se balançant. Il nous regardé tel un sérial killer, un sourire de fou à lié était dessiné sur ses lèvres mince orné de gerçures. Je trouvais cela très répugnant. Mais ce n'étais pas ça qui allait me faire reculer alors là hors de question, je n'allais pas me laisser faire comme le précédent prisonnier, il faut juste que je prenne le temps de me réveiller un brin et tout ira pour le mieux. Je décidais de m'avancer alors, peur de rien, mes cheveux argentés dépassant les barres de fer de la cellule.



    ◊ Bonjour mon cher monsieur, nous voudrions vous posez quelques questions. J'aimerais vous avertir que si vous nous mentez ou que si vous ne voulez pas parler, les conséquences seront violentes et si je suis de mauvaise humeur, la mort tout simplement.




J'esquissais alors un magnifique faux sourire. Le prisonnier arrêta de se balancer et rampait vers moi tel un vulgaire verre de terre. Il était complètement à la masse ce pauvre type. Je ne reculais pas, mais je sentais son souffle sur mon visage. Il dégageait une odeur nauséabonde qui me répugnait mais je n'en fit signe. Le prisonnier me reniflait puis se mettait debout en croisant les bras.




    Prisonnier : Hahaha ... B-bien sur madémoiselle, je vous dirais tout.




Me relevant à mon tour, il était plus grand que moi et beaucoup plus musclé mais lui était seul et moi j'étais accompagné d'un lunatique très coriace. D'apparence ce serait l'un des frères nommé et décrit dans une conversation. Mais est-ce que c'est lui qui l'aurait tué ?




    ◊ Comme vous le savez, un homme du clan Hyô a été tué ici-même dans cette prison. Après avoir espionné quelques uns de vos confrères, j'ai entendu que vous avez côtoyé ce jeune homme ?





    Prisonnier : M'dame ouai que je l'ai côtoyé, il faisait que montrer son joli minois devant tout le monde, cela m'agaçait moi et mon frère. C'nous les chefs ici, c'nous qui gérons cette putin de prison ouai!




Il avait sorti sa langue tel un serpent et ces paroles était du poison pour ma part, je me retirer pour chuchotais à l'oreille de mon coéquipier.




    ◊* Mao-kun, même s'il paraît très suspect et que par mon investigation personnel de toute à l'heure j'ai entendu lui et son frère, ça ne nous dit pas si c'est lui. N'oublions pas qu'il reste son frère et un autre inconnu à interroger.*


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Ven 5 Juil 2013 - 12:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Mao
Informations
Messages : 164
Rang : B+

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyJeu 27 Juin 2013 - 3:23

Il semblerait qu'elle ne soit pas choquée.

~ Enfin, j'avais rencontré quelqu'un qui ne fuyait pas lorsque je changeais de comportement. Elle me souriait, comme pour me remercier. Nous étions à présent devant la cellule, avec l'un des coupables à l'intérieur, un homme au physique bien désagréable, et son mental ne valait guère mieux. Il était recroquevillé sur lui-même, se berçant, d'avant en arrière. Un sourire à faire peur ornait ses lèvres sèches, on aurait dit un véritable sociopathe. Pourtant, la jeune femme rentra dans la cage au lion, comme une gentille brebis égaré, prête à se faire dévorer. À peine, elle lui expliqua sa façon de penser, qu'il courra vers elle, la langue pendante. Je m'interposais discrètement, le bras tendu, j'avais arrêtais sa course. Je ne voulais absolument pas que ce crado touche la jolie peau de ma coéquipière. Elle semblait être si pure avec sa peau lunaire, alors que, ce négligé puait la sueur et d'autre odeur qu'on ne rencontre normalement qu'aux toilettes. La jeune femme n'avait même pas froncé un sourcil, elle restait là, immobile, elle était bien courageuse. N'avait-elle pas peur ? Ou alors avait-elle confiance en moi ? Assez pour savoir que rien de grave lui arriverait tant que je serais dans les parages. Après tout, depuis notre première rencontre, j'ai su que je serais prêt à tout pour la protéger, de quiconque. Elle était si mignonne avec ses petites barrettes bleues et ses vêtements d'étudiante. Je.la considérais comme une petite sœur. Alors comment, comment j'aurais pu laisser se scélérat la toucher avec ses mains sales, imbibées de sang et d'autres impuretés. Cette vermine était charmée par Hikari, il répondait à toutes nos questions, et ce, sans rechigner.

    Comme vous le savez, un homme du clan Hyô a été tué ici-même dans cette prison. Après avoir espionné quelques-uns de vos confrères, j'ai entendu que vous avez côtoyé ce jeune homme ?

    M'dame ouai que je l'ai côtoyé, il faisait que montrer son joli minois devant tout le monde, cela m'agaçait moi et mon frère. C'nous les chefs ici, c'nous qui gérons cette putin de prison ouai!

~ Il semblerait que cet homme, soit bien débile, par ces propres mots, il s'accuse bêtement. Voulait-il croupir toute sa vie dans un tel endroit. Il se prenait vraiment pour un chef, pourtant, il avait l'air con comme un manche à balai. De plus, enfermé dans ce cachot, il n'était rien, simplement un renégat de plus qui s'était fait attraper. Il ne fallait néanmoins pas le sous-estimer, s'il avait ce grade au milieu d'un nid remplit de prisonnier, plus dangereux les uns que les autres, il devait y avoir une raison. Il n'était donc pas à écarter de nos suspects. Je sens que cette enquête ne va pas être simple, si tous les prisonniers veulent être coupables, on n'a pas fini de courir partout. En parlant de mouvement, la jeune femme se retourna, me prit le bras comme à son habitude et m'éloigna de quelques pas.

    Mao-kun, même s'il paraît très suspect et que par mon investigation personnel de toute à l'heure j'ai entendu lui et son frère, ça ne nous dit pas si c'est lui. N'oublions pas qu'il reste son frère et un autre inconnu à interroger.

    Je suis d'accord avec toi. Allons donc voir le prochain suspect.

~ Toujours sa main sur le bras, nous marchions jusqu'à la prochaine cellule d'isolement. Cette fois, c'était un homme minuscule qui se trouvait à l'intérieur, il ne mesurait pas plus d'un mètre cinquante. Tout comme l'autre, il était brun aux yeux noirs. Pourtant, lui, semblait normal, je dirais même plus, intelligent. Ce n'était peut-être que mon imagination, mais je pense que c'est le frère de l'autre, malgré sa petite taille, il ressemblait beaucoup à l'autre, mais il semblait néanmoins plus âgé. Il serait donc le cerveau, l'autre les muscles. À eux deux, je comprenais qu'ils règnent sur la prison. Avec celui-là, il nous faudra être plus malin qu'avec l'autre, malheureusement, le charme d'Hikari ne fonctionnerait sans doute pas cette fois. Il fallait donc trouver un substantif, peut-être la violence ? Vu sa taille et ses réactions craintives, il devrait sans doute avoir peur. Mais je me voyais mal attaquer un mec plus petit que moi. Mais si c'est une femme qui s'y colle, ça devrait le faire, non ? J'attrapais les épaules de ma coéquipière, voyant mes yeux dans ces beaux iris bleu émeraude, je me trouvais face à elle, juste quelques centimètres nous séparaient. J'approchais lentement et délicatement mes lèvres. Jusqu'à arriver au contact de son oreille, pour lui susurrer quelques mots. Mais pour ça, j'étais pratiquement collé à elle, je m'efforçais donc de garder mon calme, malgré sa tenue assez légère.

    Il doit être le grand frère de l'autre, mais il n'a pas l'air bien méchant. Je pense que c'est le cerveau et son frère les muscles. Ce genre de personne n'aime pas vraiment se faire violenter, si tu vois ce que je veux dire. Désolé de te laisser te salir les mains sur une telle vermine, mais je me vois mal frapper un homme beaucoup plus petit que moi. Si tu acceptes, je te laverai moi-même les mains, après. Enfin.. si tu le souhaites, bien sûr.

~ Je comprends très bien que ma réaction, soit plutôt étonnante. Il y a quelques minutes, j'ai quasiment tué un des prisonniers et là, je ne voulais même pas frapper une autre vermine, juste parce qu'il était plus petit. C'est simple, celui-ci ne m'avait tout simplement pas encore énervé en manquant de respect à mon amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptySam 29 Juin 2013 - 16:06

Mao étant d'accord avec moi, nous marchions donc en direction de notre prochain suspect, peut-être le frère de monsieur muscles. J'imaginais un homme aussi musclés, peut-être de la même taille, les cheveux différents et son visage moins psychopathe que l'autre. Je remarquais que j'avais toujours ma main sur le bras de mon coéquipier, à vrai dire, j'avais un peu la pétoche je dois l'avouer. Même si je n'avais fais guère signe de frayeur toute à l'heure, je le ressentais intérieurement. Nous avancions donc à notre rythme jusqu'à être devant une autre cellule. Surprise, l'homme que je pensais il n'y a même pas deux minutes était devant nous. Il n'était ni musclé, n'avait même pas la même taille que l'autre et il avait les mêmes couleurs des yeux et des cheveux. Il était complètement différent. Malgré cette différence, je ne chercher pas au quatre coins de ma tête pour dire que c'était sans doute le frère de l'autre. Le pauvre était minuscule et n'avait pas l'air de faire du sport ou quoique ce soit d'autre. Il paraissait d'or et déjà mieux lotit que l'autre, c'est à dire qu'il était plus intelligent et n'était pas le moins du monde un âne. Après cette réflexion je me disais que à eux deux en fait il gérer parfaitement la prison. L'un dirigerait les faits en étant le cerveau du groupe, l'intello de service. Tandis que l'autre serait bête comme ses pieds mais serait le mastodonte.


Nous approchions un peu plus de la cellule pour observer l'homme. Il reculait alors brièvement. Tiens, serait-il craintif ? Il y a les bars de fer pour le protéger je ne vois pas pourquoi il a eu peur et puis nous ne sommes pas si effrayants que ça, enfin j'espère. Tout d'un coup Mao m'attrapais les épaules, me regarder fixement, mes yeux plongeait dans les siens, je ne savait pas ce qu'il faisait cela me troublait éperdument. Je sentais son souffle sur mon visage, nous étions très près l'un de l'autre, il approchait délicatement ses lèvres, puis détourna sa trajectoire des miennes pour chuchotait à mon oreille. Je sentais le contact entre nos deux corps, il faut dire que j'étais alors très embarrassée étant donné que j'étais assez légèrement vêtu. Il me susurrait alors à l'oreille quelques mot.



    Mao :  Il doit être le grand frère de l'autre, mais il n'a pas l'air bien méchant. Je pense que c'est le cerveau et son frère les muscles. Ce genre de personne n'aime pas vraiment se faire violenter, si tu vois ce que je veux dire. Désolé de te laisser te salir les mains sur une telle vermine, mais je me vois mal frapper un homme beaucoup plus petit que moi. Si tu acceptes, je te laverai moi-même les mains, après. Enfin.. si tu le souhaites, bien sûr.



Je devais alors refaire la même chose qu'à l'autre abruti ? Malheureusement je n'étais pas sourde. Je n'allais pas refuser cette ordre et puis il disait qu'il me laverait les mains ensuite, pourquoi pas. Quel gentleman. Celui-là n'a pas l'air si méchant que l'autre, je décidais alors de faire ce que je n'avais pas fait auparavant. Demander au garde d'ouvrir la cellule et de nous laisser entrer. Je ne pense pas que celui-là ne nous ferait du mal à moi et Mao. Je reculais alors du corps de l'Hayashi puis, d'un geste de la tête faisait comprendre au garde d'ouvrir la cellule. Le garde prenait ses clefs, cherchait la bonne clé pour la serrure. Peu de temps après, il trouva enfin. Il nous ouvrit la porte alors. J'entrais dans la cellule, je n'avais pas peur. Je m'avançais vers l'homme minuscule, il se rétractait alors vers le coin de la cellule. Mais je ne suis pas un monstre tout de même, ou  alors c'est lui qui est hyper tendu et craintif. Je décidais de le rassurer.



    ◊ Monsieur, n'ayez pas peur, nous ne sommes pas là pour vous faire du mal ou quoique ce soit d'autre. S'il vous plait regarder moi, regarder-moi bien.



Je m'accroupissait alors vers l'homme qui était assis recroquevillé sur ses genoux. Il levait la tête, puis me regardait droit dans les yeux. Mon regard de saphir plongea dans ses yeux noirs encre. Je déposais ma main sur son bras. Il bougeait alors pas crainte mais se laissait faire. Sa peau était douce mais abîmé, on dirait qu'il recevait des coups, certaines cicatrices étaient présentes. Pauvre homme. Enfin si il était en prison ce n'étais pas pour rien. Je ne dois pas ressentir de la pitié pour un criminelle. Je le sentais alors moins stressé et détendu.



    ◊ Comment vous appelez-vous ?



    Prisonnier : Moshina madame et vous ?



Étonnée qu'il me demande mon prénom, je pensais alors que l'autre débile sans tête s'appelait Mashino. Je sentais à ces paroles qu'il était mieux réceptif que l'autre.



    ◊ Moi c'est Hikari, monsieur Moshina, un homme du clan Hyô a été tué il n'y a pas si longtemps dans cette prison et nous enquêtons moi et mon coéquipier ici présent. Par ma curiosité j'ai entendu dire par deux prisonnier que vous auriez eu pas mal de contact avec lui ?




    Moshina : Certes Madame, cet homme aimait bien notre compagnie mais mon frère n'a pas l'esprit tranquille vous savez, depuis son arrestations il n'est plus lui-même. Ainsi parfois il frappait cet homme, moi je l'en l'empêchait avec un ami à moi. Je recevais alors les coups de mon frère à sa place.



Je sentais que quand il parlait il était sincère, mais qui était cet homme qui l'aidait a arrêter son frère dans sa délirance ?



    ◊ Quel était l'ami qui vous aidiez ?




    Moshina : Nous nous sommes rencontrés dans cette prison même, nous deux avions les mêmes pensées, les mêmes goûts ainsi nous nous côtoyons. Mais mon ami est quelque peu assez particulier, j'ai appris à le connaître, le jour ou l'homme du clan Hyô est mort, il ne m'a point adresser la parole. Je ne peux rien vous dire de plus madame.



Je me relevais alors en lui souriant. Me retournant, je fermais la porte de la cellule. Le garde fermait la porte à clé. Avant de continuer notre routine, j'interpellai Mao en attachant mes cheveux argentés avec mon ruban blanc. Quelques gouttes coulait alors de mon coup pour aller se loger sous mon haut. Je regardais Mao puis lui parla.



    ◊ Bon, résultat des courses, je ne pense pas que ce soit lui le coupable, tu as sûrement entendu notre conversation. Il est totalement sincère. Je pense que c'est son ami qui est le principal suspect. Nous devrions aller le voir.



Ne savant pas quelle cellule il fallait voir, je demandais à Moshina qui était derrière la grille. Il me disait qu'il était trois cellules plus loin, la dernière. Je le remerciais convenablement puis prenant le bras de mon coéquipier, nous marchions donc trois cellules plus loin. J'entendais le bruit du trousseau de clés du garde, les gémissements des prisonniers ainsi que le bruit de nos pas, cela ne me plaisait guère cette ambiance mais bon, c'est une prison, par un parc. Nous arrivions donc à destinations, puis là j'étais choquée. Un homme planté au milieu de la cellule faisant du Yoga en marmonnant des choses bizarres, il avait des cheveux noirs, frisés et court, il portait un bandana sur son front de couleur orange et avait une boucle d'oreille en forme de perle sur son oreille droite. Très étrange ce monsieur. Puisque cela faisait deux fois que je m'occupais des prisonnier, je laissais l'Hayashi faire son travail.



    ◊ Bon, eh bien à ton tour mon cher !



D'une tape amicale sur sa joue, je lui faisait comprendre que c'était à lui de l'interroger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hayashi Mao
Informations
Messages : 164
Rang : B+

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptyLun 1 Juil 2013 - 5:17

Elle s'écarta alors de moi.

~ Un garde suite à la demande d'Hikari chercha la clef pour ouvrir la cellule. Elle allait vraiment le frapper jusqu'à ce qu'il crache le morceau ? Je m'apprêtais peut-être à revoir le côté obscur de la jeune femme, regardant chacun de ses mouvements avec détails, je me demandais comment elle allait s'y prendre. Sans doute commencerait-elle par lui casser le bras ou la jambe. Je misais sur le bras, c'est moins indiquant un bras dans le plâtre qu'une jambe et connaissant la gentillesse de ma coéquipière je me doutais qu'elle ne l'handicaperait pas à ce point. Imaginez ma surprise lorsqu'elle commença par le rassurer. Voulait-elle le réconforter pour ensuite le ramener dans la terreur ? Elle était donc plus sadique que ce que j'imaginais. Mais non, l'autre homme lui parla normalement, n'hésitant pas à dénoncer la maladie mentale de son propre frère. Il était si lâche que çà pour dénoncer son propre sang ? Ou alors, lui aussi était sous le charme d'Hikari. Je ne la verrais donc pas en colère immédiatement, quel dommage, elle est pourtant si sexy lorsqu'elle s'énerve.

~ Le petit homme nous révéla donc tout ce que nous voulions savoir. Qu'il aimait bien le Hyô tué, que son frère était instable et les frappait tous les deux. À croire que le petit intellectuel n'avait rien à se reprocher, que tout était la faute de son frère, alors pourquoi était-il en prison avec lui. Je pensais surtout que le bougre se foutait de nous et essayait de nous manipuler, pour ma camarade le croyait sincère, lui faisant une confiance aveugle, je me décidais donc de croire à son histoire. Mais apparemment son ami qui l'aidait à protéger la victime se trouvait être lui aussi particulier. À croire qu'il y avait que ça en prison. Une fois revenu de notre côté des grilles, le gardien referma derrière lui et repartit sans dire un mot. Il fallait croire que même les gardes étaient aimables dans cette prison. Attachant ses cheveux argentés avec son ruban, je pouvais voir quelques gouttes de sueur ruisseler sur sa joue, continuant sur son cou, pour finir sur sa poitrine. Je me rendais compte que mon regard était perdu sous son haut, sans même le vouloir. Mon visage devint écarlate et je détournais rapidement le regard. Me grattant alors la tête, espérant qu'elle ne m'avait pas vu, j'essayais de me calmer, mais mon rythme cardiaque avait considérablement augmenté et je pouvais le sentir dans chacun de mes muscles. Qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Je sentais même mon sang circuler rapidement, dans toutes les parties de mon corps. C'est alors qu'elle me prit le bras, je pouvais sentir les parties de son corps humidifiées par la transpiration, sur ma peau. Il fallait dire que cet endroit coupé d'oxygène, de courant d'air, et même de climatisation, laissait qu'un environnement lourd et chaud. Hikari me menait alors jusqu'au prochain lieu de rendez-vous. J'étais tellement occupé, en pensant à autre chose, que je n'avais pas remarqué qu'elle avait demandé la destination à Moshina.

~ Nous arrivions enfin à la dernière cellule du couloir, là où se trouvait le dernier suspect, comme c'est étrange. Nous pouvions voir que cette fois l'homme n'était pas du tout comme les deux autres, bien au contraire, son visage n'était pas forgé des mêmes traits, ses cheveux étaient bouclés. Il se distinguait d'autant plus avec son bandana sur le front. Cet étrange personnage enchainait des postures de Yuga, sans même nous remarquer. C'est alors que la jeune femme me disait que c'était à mon tour d'agir. Je ne pouvais la décevoir, je prenais donc les devants lors de ce dernier interrogatoire de la journée. Mine de rien, cela faisait un moment que nous étions là et bientôt les heures de visites seront terminés. Je m'avançais donc, jusqu'aux barres de fer de la geôle.

    Yô, je suis Mao, je suis ici pour l'enquête sur la mort de Hyô.

Je lui parlais d'une voix calme et neutre, pourtant, il me regarda d'un air dédaigneux.

    Trois sur un égale ... un.

    Pas du tout. Maintenant dis-moi ce que tu sais sur son meurtre et on te laissera tranquille.

    Trois sur un égale un.

    Trois sur un, c'est égale à trois, pas un. Bon réponds moi, je vais m'énerver si tu te fous encore de ma gueule.

    TROIS SUR UN EGALE UN !

~ Je tournais alors le regard vers ma coéquipière, les yeux tristes et désespérés, à la recherche d'un peu de réconfort. Cet homme était un vrai cinglé, mais c'est alors qu'un prisonnier qui se trouvait juste à côté nous révéla qu'il ne répétait que ça lorsqu'on lui parle depuis la mort du Hyô. Mais que voulait dire cette phrase, « trois sur un égale un ». Mais à quoi correspondent ces chiffres ? Encore un mystère de plus a révélé. C'est alors que j'entendais un garde crier.

    Les heures de visites sont terminées, veuillez revenir demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] EmptySam 6 Juil 2013 - 14:47

Je regardais attentivement comment dérouler la petite investigation de Mao. L'homme au bandana était fort bizarre et dérangé, je pense qu'il doit être légèrement fou, pire que le premier frère que nous avions interrogé. Derrière la cellule, j'écoutais leurs conversations. Le prisonnier ne faisait que répéter que trois sur un égale est égale à un. Le gars était complètement hors sujet puis à coté de la plaque aussi. Trois sur un ça ne fait pas un mais ça fait bien trois ! Mao lui-même le corrigeait mais l'autre le contredisait à chaque fois. Il n'y avait plus rien à faire. L'Hayashi se retournait autour de moi, il était triste et désespéré, ses yeux chercher un peu de réconfort. Je m'approchais alors puis lui tapotait les épaules avec mes mains en lui faisant un clin d'oeil de mon oeil droit. Avant de pouvoir faire quoique ce soit, nous entendions alors au loin, une voix qui criait que les visites étaient terminées et qu'il fallait revenir demain. J'emmenais alors avec moi Mao qui était déçu de son enquête avec ce cinglé. Nous nous dirigeons donc vers l'accueil pour récupérer nos affaires et nous permettre de nous rhabiller un peu. Avec l'esprit un peu confus nous partons vers la sortie, puis j'allais vers le banc qui était notre point de rendez-vous.


Je m'installais confortablement sur le banc puis prenais mes mains et les mettais sur mon visage. Mais comment allons nous faire si le cinglé au bandana répète cet énigme incompréhensible. Je répétais sans cesse dans ma tête trois sur un égale un, trois sur un égale un. Puis là, un éclair survient dans ma tête, je pensais que trois sur un, serait les trois suspects contre le pauvre homme du clan Hyô. Peut-être que c'était ça la raison de ses propos depuis que l'autre est mort ! Je me relevais alors puis je disais à Mao ce que je pensais.



    ◊ Je pensais à une chose, bon après ce n'est peut-être pas ça du tout mais, quand le prisonnier répète : Trois sur un égale un. J'ai pensais que cela pouvait être les trois suspect sur l'homme du clan Hyô !



Je regardais Mao avec de grands yeux ouverts, je le fixer longuement puis je le voyais réfléchir. Je pense qu'il saurait mieux que moi la réponse à cette énigme, je suis vraiment nulle à ce genre de chose moi. Bon étant donné que nous avions eu une journée asser dure, je décidais que nous reviendrons ici au même endroit vers huit heures comme ça nous prendrons bien le temps de régler cette mission une fois pour toute.



    ◊ Bon, je pense qu'une bonne nuit de sommeil nous fera du plus grand bien, on reviens ici vers huit heures pour finir cette mission qui me fait vraiment tourner de l'oeil, je m'occuperais de l'autre cinglé au bandana si tu veux.



Je partais en direction de ma maison en faisant signe à mon camarade pour lui dire à demain. En marchant plusieurs heures, je réfléchissais. Je pensais que les trois suspects avait forcément tuer l'homme, c'était presque évident mais nous n'avons pas récolter assez d'informations pour juger. Ce mec au bandana orange là, j'ai bien envie de le faire souffrir pour qu'il avoue ses crimes, mais son voisin de cellule en sait peut-être un peu plus sur sa situation, nous devrions lui aussi l'interroger.


Le lendemain matin, je décidais de mettre une simple robe bleu pour ne pas que je me déshabille encore une fois devant Mao... J'attachais mes cheveux convenablement avec mon ruban blanc pour ne pas que je transpire de chaleur et je partais de chez moi. Je sautillais gaiement sur les toits, j'accélérais un peu pour quand même arriver à l'heure. Je voyais le banc devant la prison mais personne, ça va je n'étais pas très en retard. Je m'asseyais alors puis attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty
Message(#) Sujet: Re: C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

C- Enquête Mystérieuse [Pv Hayashi Mao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-