N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Oh oui, dissèque moi ! [Emi †]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty
Message(#) Sujet: Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] EmptyDim 2 Juin 2013 - 2:15

La nuit était tombée sur Kiri. Mais ce n'était pas pour cela que le village dormait. Au contraire. Les rues regorgeaient de monde, l'ambiance était à son paroxysme. Il faut dire que le village caché de la Brume est réputé pour sa soif de sang, d'où le surnom de la Brume Sanglante. Mais les pêchés se déchainaient chaque nuit. Les véritables commerces de Kiri ouvrent leurs portes à la tombée de la nuit. Bars, jeux clandestins, combats illégaux, maisons closes. Tout ce qu'on cherche, on le trouve. Cette ville pourrait être renommée la ville du plaisir. D'habitude, je ne prenais pas part à ces futiles actes de débauches. J'étais plus du genre à rester dans mon coin, timide comme pas possible dans l'incapacité d'approcher la moindre femme. Il faut dire aussi que mon âge m'empêchait d'entrer dans un de ces « fameux » commerce. Pas toujours facile d'être mineur. Je n'avais que dix sept ans, mais j'approchais de la majorité.

Tout ça pour dire que ce soir, j'avais envie de me défouler. De me laisser mon aussi entraîner par l'alcool et le sexe. Pourquoi si subitement ? Bordel de merde, j'ai eu une fucking promotion ! Chef d'une section au Misuto, rien que ça ! Je ne pouvais pas rester sans rien faire, je devais fêter ça. Peu importe si j'étais seul, il fallait quand même que je me mette une des cuites les plus mémorables de ma vie. Que je me rappelle de ce jour comme le début de mon ascension vers le statut de légende. Quoique, boire n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Je pouvais finir tellement gorgé d'alcool que je n'aurais aucun souvenir de la veille. Mais c'était un risque à prendre.
Rien de bien difficile que de s'introduire dans un bar plutôt hot. Certes l'entrée est réglementée, ils n'ont tellement pas l'habitude de voir des Jônins mineurs qu'ils m'ont pris pour un adulte, même si ma taille était en dessous de la moyenne. Finalement être haut-gradé cela avait des avantages. Dès que je posais mon pied dans ce territoire hostile, je pouvais voir des serveuses en courtes tenues se déhancher devant moi tout en portant des plateaux. Intéressant. Je me trouvais une table sans plus attendre, vide de préférence. Je n'aimais pas trop discuter avec des inconnus, qui plus est si je finissais étalé par terre dans un état comateux. Une sublime serveuse vint alors à ma table, et me demanda ce que je souhaitais avec son plus beau sourire.

« Saké, Huangiju, Sato, tous les alcools que vous avez ! Ce soir, je fête une promotion. Alors vous pouvez m'envoyer les plus chers ! D'ailleurs si vous voulez me joindre à moi, vous pouvez. »

Elle ricana avant de retourner au guichet. Je me retrouvais à présent seul. Enfin, avec toutes les tables environnantes et le boucan de certains obsédés on ne pouvait pas considérer que j'étais seul. D'ailleurs, la pièce entière était remplie de fumée. Il y avait un nombre incalculable de fumeur, et pas des trucs très nets. Un homme pas très recommandable me fit grâce de sa kiseru, une pipe traditionnelle. Je ne savais pas trop ce qu'il y avait dedans, mais c'était relaxant. Lorsque la serveuse vint m'apporter l'alcool, j'étais déjà totalement dans un autre monde. L'alcool n'arrangea pas la chose, mais tant que je tenais encore debout, ça allait ! Alors que je sombrais dans les vices, un élément capta mon attention...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Akihiro Emi
Informations
Messages : 13
Rang : C

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty
Message(#) Sujet: Re: Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] EmptyDim 2 Juin 2013 - 14:28

- T'as probablement trop bu en effet.
- Ta gueule.

Le coup de poing fusa avec une spontanéité grandiose, telle une explosion sur le coin de la mâchoire du genin qui avait osé faire la remarque à Emi, l'envoyant voler comme une poupée de chiffon sur une table voisine où boissons et nourriture se renversèrent sur lui dans un grand fracas à peine couvert par la musique hurlante du bar branché. Toutes les têtes se retournèrent vers la petite brune qui tenait toujours son poing serré, un large sourire victorieux aux lèvres. Non mais oh, manquerait plus qu'on l'empêche de picoler. Malheureusement pour elle, un autre emmerdeur se présenta devant elle, bien plus baraqué que la petite tête qu'elle avait assommé quelques minutes plus tôt, un véritable gorille qui portait à son bras un bandeau rouge, signe qu'il appartenait probablement à la sécurité de l'établissement, et à en juger part son expression sévère, il n'avait pas apprécié la petite altercation entre les deux ninjas novices. Emi fit un pas en arrière pour mieux le considérer de son seul œil valide, son rictus moqueur se changeant en une moue de déception presque enfantine, la même que celle d'un gamin de dix ans à qui on aurait piqué sa sucette.

- … Toi tu es trop grand pour que j'te frappe.

La main gauche de la jeune femme alla s'égarer un instant sur une table qui se tenait à sa droite, le tout sans quitter des yeux le colosse face à elle … Puis sans crier gare, elle se saisit d'un verre à moitié plein qui rencontra ses doigts pour en jeter le contenu directement à la face de son opposant qui poussa un cri de surprise tout en portant ses deux mains à son visage, l'alcool ayant pénétré ses yeux ne devant pas être une sensation des plus plaisante. Emi ne perdit pas un seul instant et profitant de cette ouverture, elle prit de l'élan pour pousser l'homme de la sécurité contre un autre groupe de personne qui se trouvaient tranquillement entrain de consommer leurs commandes. Ils n'apprécièrent pas du tout l'entrée fracassante de ce poids lourds sur leur table, et à en juger par leurs dégaines de voyous, ils n'allaient pas non plus laisser cette agression passer aussi facilement. L'un d'eux prit immédiatement la bouteille qu'il était occupé à vider pour la retourner méthodiquement et ainsi la briser sur le crâne du gorille qui vacilla de nouveau. Toute cette parcelle du bar était comme prête à s'entredévorer. Le bon moment pour déguerpir quoi !

La fouteuse de merde fit profil bas et se mit à ramper entre les tables pour esquiver les représailles. Une fois hors de l'orgie de pugilat perpétrée par ses soins, elle surgit derrière une nouvelle tablée, regardant à droite et à gauche comme pour vérifier si son stratagème avait fonctionné avant de se détendre en comprenant qu'elle était hors de danger. Ce qu'Emi n'avait pas encore remarqué en revanche, c'était le jeune homme qui se tenait juste à sa gauche et qui avait certainement eu une sacré surprise en la voyant bondir du sol comme un diable de sa boîte pour prendre place à ses côtés. D'ailleurs quand la kunoichi croisa le regard de Kyoji, elle eu un léger sursaut. Sincèrement, elle ne l'avait pas vu, et lui n'avait pas fait grand chose pour manifester sa présence. Il régnait une atmosphère de fumée nauséabond sur cet endroit du club. La jeune femme réajusta le col de sa chemise une fois l'effet de surprise dissipé et tout en joignant ses mains devant elle, elle desserra ses lèvres pour s'adresser au jônin tout juste promu qui semblait apprécier la solitude plus que les attroupements d'alcooliques qui s'étaient naturellement formés autour d'eux. Tant pis pour lui, mouahaha.

- Coucou.

Sa langue claqua contre son palais.

- Je suis ... Heu ... Ta surprise pour l'évènement que tu fêtes actuellement. Tadah. Pas trop déçu ?

Emi esquissa une ébauche de sourire avant d'attraper adroitement un verre de sato qui trônait devant elle, le vidant d'une traite. Le liquide brûlant traversa sa gorge d'une traite pour lui laisser une sensation amer dans la bouche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty
Message(#) Sujet: Re: Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] EmptyDim 2 Juin 2013 - 15:53

Kiseru dans la bouche, verre d'alcool dans une main, bouteille dans l'autre. Qu'est ce que je pouvais être bien ici. Je devrais venir plus souvent dans ce genre d'endroit, il n'y avait pas mieux pour se détendre. Quelques hôtesses vinrent me séduire, croyant que j'allais accepter leur venue et les récompenser par la suite. Je n'étais pas ce genre de mec. Je voulais bien payer pour boire, me rincer l’œil, mais surement pas pour autre chose. Remplissant à nouveau mon verre, je me séparais de la bouteille de saké vide. Je sentais l'alcool me monter dans la tête. Je commençais déjà à avoir le tournis. Il vaudrait mieux que je me calme, sinon je ne pourrais même pas rentrer chez moi. Posant le verre juste à côté de la bouteille, je posais délicatement ma tête sur le rebord du fauteuil avant de fermer les yeux et de fumer tranquillement avec mon kiseru. Je devais retrouver mes esprits, certes ce truc n'allait pas m'aider, cela me détendait.
C'est alors que mon attention fut captée par une jolie demoiselle. Ce n'était apparemment par une serveuse, plutôt une cliente. Elle envoya valser un homme qui était avec elle. Quelle force ! En voila de la femme. Le gars était étalé sur une table, et le grabuge habituel avait totalement disparu pour laisser place à un silence des plus inquiétant. Tous les regards étaient rivés sur la borgne. Oui, car elle avait un cache-œil. Cela me faisait penser à Xaldin. A force, je commençais à me demander si la population de Kiri n'était pas majoritairement composée de Lutins, et de Borgnes. Il y en avait tellement...

Le charisme et l'audace de la jeune femme m'attirèrent. Car même si un véritable gorille se dressa devant elle, elle usa d'un stratagème fatal pour venir à bout de celui-ci. De l'alcool dans les yeux. Bien une technique de femme ça. Mais ça avait marché, le garde était à son tour étalé sur une table qui n'avait d'ailleurs pas tenu le choc. S'en suivit la bagarre la plus grotesque que je n'avais jamais vu. Tout ce grabuge fit redémarrer l'ambiance du bar, et pas qu'un peu. Les gens tapaient sur tout ce qui bougeait. Vraiment n'importe quoi. Tandis que la femme, elle, avait disparu sans laisser de trace. Elle ne manquait pas d'air celle-là. Mais peu important, tant qu'on ne me dérangeait pas.
J'avais parlé trop vite. La femme émergea juste à côté de moi, tel une taupe sortant de son trou. Elle s'installa comme si de rien était, et alla même jusqu'à se servir un verre de sato. Et puis, elle tenta de trouver une excuse. Je ne pus m'empêcher de sourire. Une surprise ? Héhé, j'adorais les surprises, surtout celle-là. Mais trève de bavardage. C'était allé trop loin. Un putain d'ivrogne avait cogné ma table et avait renversé mon verre.

« Bouge-pas, je préfère le calme pour apprécier ma surprise... » puis je me tournais vers le pochard : « MON VERRE CONNARD ! »

Sans plus attendre, je sortais mon éventail. Une arme pas comme les autres. Je l'avais trouvé à la conquête de Taki, et j'avais appris à m'en servir. Il me suffit d'un seul geste pour qu'une bourrasque en sorte, faisant valdinguer tout les poivrots qui se battaient.

« Maintenant, vous la fermez ! Sinon, j'vous envois tous dans les geôles de Kiri, compris ? »

Voila comment il fallait faire régner l'autorité. Et si un seul contestait, je n'hésiterais pas. J'avais déjà casser plus de la moitié des tables, je pouvais aller jusqu'à briser ce bâtiment en entier. Ici, c'est un bar. Pas des combats clandestins. Vacillant jusqu'à ma table, je réussis à m'assoir tant bien que mal. Cette intervention m'avait épuisé. D'habitude je tiens plus longtemps, mais là l'alcool n'arrangeait pas les choses. En tout cas, cette jeune femme m'intriguait. Son niveau de chakra n'était pas très élevée, surement une Genin. Mais pleine de ressource.

« Enchanté, moi c'est Kyoji. Jônin de Kiri, et membre du clan Samui. A qui ais-je à faire, charmante surprise ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Akihiro Emi
Informations
Messages : 13
Rang : C

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty
Message(#) Sujet: Re: Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] EmptyLun 3 Juin 2013 - 14:31

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'y allait pas de main morte. Son arme, pour le moins étrange puisqu'il s'agissait d'un éventail, avait été manœuvré avec agilité et grâce par son propriétaire qui d'une simple bourrasque envoya voler tout les connards qui s'étaient petit à petit tous levé de leurs tables pour se joindre au gigantesque festival de la baston. Ils ne faisaient plus tellement les malins à présent ! Emi avait tout d'abord sursauté en voyant l'arme en fonctionnement, surprise par le coup de vent d'une puissance si violente qu'elle avait du mal à croire qu'il provenait bien de l'éventail, puis progressivement elle se détendit sur son siège et se permit même d'applaudir le jônin pour sa performance. Il n'avait pas usurpé son nouveau grade en tout cas celui-ci. Un sourire amusé étira ses lèvres et alors que la petite brune terminait son verre qu'elle reposa au centre de la table, son regard prédateur parcouru un instant la salle pour de nouveau se positionner sur Kyoji.

- Membre du clan Samui alors ... C'est prestigieux ça non ? 'Fin je sais pas, je suis nouvelle ici, ces histoires de clan pour l'instant je m'en tape.

C'est vrai qu'elle avait vaguement entendu ici et là parler des différents clans qui régissaient plus ou moins le village. Samui par-ci, Kaguya par là … Peut-être qu'elle avait en face un membre prestigieux de ce groupe auquel il disait appartenir ? Cette pensée la fit doucement ricaner entre ses fines lèvres alors qu'elle plongeait une main dans la poche gauche de son pantalon pour en sortir quelques pilules de formes et de couleurs différentes qu'elle étala distraitement devant elle. Est-ce qu'une genin était censée pouvoir se balader avec autant de petits bonbons tous plus louches les uns que les autres sur elle ? Humpf. La véritable question était plutôt, était-il bien prudent de les sortir dans un lieu public ou un garde à l'oeil avisé aurait eu tôt fait de lui mettre la main dessus ? Nah, absolument pas. Cela n'empêcha cependant pas la jeune femme d'en saisir un délicatement du bout de ses doigts fins afin de le coincer entre ses canines. Mais au fait, il n'avait pas posé une question lui aussi ?

- Ma mère voulait m'appeler Otetsudaisan mais finalement c'est mon père qui a eu le dernier mot avec Emi. Dieu merci.

Achevant sa phrase en cassant habilement la friandise à l'aide de ses dents avant de la laisser gentiment fondre sur sa langue, Emi vint ensuite frotter son œil droit, celui qui se trouvait camouflé par la cache-oeil protecteur qui entourait son crâne, avant de rebondir assez rapidement sur la phrase qu'il avait prononcé plus tôt.

- Tu as vraiment le pouvoir d'envoyer tout le monde en taule si tu le souhaites ? C'est ça quand on est jônin ?

Pour sa part, la brunette s'en moquait éperdument. Les grades, la hiérarchie, toi au dessus de moi, tout ça avait beaucoup de mal à titiller son sens de l'intérêt, comme pas mal de choses ici bas. Elle avait déjà eu l'occasion de botter le cul ou de dépouiller des mecs qui faisaient trois fois sa taille dans le temps et si l'expérience devrait se renouveler aujourd'hui, elle était certaine de pouvoir encore parvenir à se tirer de la plus épineuse des situations en retombant toujours sur ses pattes. Les minutes s'enchaînaient et le stock de bonbon diminuait peu à peu, tous dévorer avec gourmandise par la fille aux couettes longues qui s'assurait en même temps de ne surtout pas perdre des yeux, ou plutôt de l'oeil, son interlocuteur. Elle aimait beaucoup dévisager les inconnus, ce qui la plupart du temps les mettaient mal à l'aise, mais Kyo' paraissait serein, et son regard aux pupilles rubis ne trahissaient aucun signe d'appréhension ou même de timidité. Toute sa personne avait un petit côté androgyne assez sympathique qui tendait à lui conférer une petite bouille d'ange qu'on aurait presque envie de mordiller tant elle semblait douce. Tout en attendant les réponses à ses questions et cessant d'épier son nouvel ami du coin du regard, Emi se redressa légèrement pour croiser ses deux jambes avant de pousser ce qui restait de pilules sous le nez du ninja de grade supérieur.

- Au fait, hésite pas, tape dedans. Moi après un certain nombre j'ai des palpitations, huhu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty
Message(#) Sujet: Re: Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] EmptyJeu 6 Juin 2013 - 22:58

Le calme était revenu. Ma démonstration de force avait fonctionné : plus aucun blanc bec ne se battait à présent. Certes ce n'était pas le silence, car nous étions dans un bar. On entendait des rires de femmes provenant de toutes parts, mais aussi d'hommes se laissant charmer. Un joyeux bordel, mais plus personne se battait. Plus personne n'oserait se cogner à ma table, et renverser mon verre. D'ailleurs ma prestation avait amusé la dame qui m'avait rejoins. Elle avait même applaudit. Il va sans dire que je me la racontais un peu, mais que voulez-vous : c'était naturel chez moi.
Tandis que je revenais m'assoir à ma table, l'inconnue sortit de sa poche une multitude de bonbons. Ils semblaient louches, mais tellement appétissant. J'adorais les friandises. Je m'en léchais même les babines. Mais je devais me tenir, j'étais devant une demoiselle et un peu de retenu était la moindre des choses. Quoique, vu l'endroit dans lequel nous étions si j'agissais de la sorte je me fondrais surement dans la masse.

Ainsi donc, elle était nouvelle à Kiri ? Elle osa même dire qu'elle se fichait des clans. En même temps, elle n'avait pas tort. Que certaines personnes aient des droits grâce à leurs noms, et à la réputé de sa famille. Ce n'était pas parce qu'on était né dans un clan prestigieux qu'on devenait obligatoirement un ninja d'exception ou une personnalité importante : un titre pareil, ça se méritait. Otetsudaisan ? C'était vraiment ce que j'avais entendu ? Oula, je devais déjà avoir pris trop de verre pour entendre une abomination pareille. Qui appellerait ça fille comme ça, hein ? J'avais du mal comprendre, l'alcool devait me monter au cerveau.

« Tu n'as pas tord. On a certains privilèges quand on fait partis d'une famille comme les Samuis, mais aussi des devoirs. Cela se compense. Je t'avouerais que je ne prend pas part à ces idioties, et que je me contente de jouer mon rôle de ninja au sein du village sans utiliser mon nom. Ma notoriété, je l'ai acquise par ma propre force. » marquant un court arrêt, je repris sur sa question : « En effet, j'ai accès aux geôles du village. Je peux arrêter des gens et les y envoyer. Rien de plus facile. Les avantages d'être Jônin. D'ailleurs, je ne suis pas qu'un Jônin... »

J'en disais déjà trop. L'alcool me faisait dire n'importe quoi. Ce secret là, je me devais de le garder. Peut-être que certains avaient eu vent du Misuto, cela ne devait pas s'ébruiter. Personne à part les membres de l'organisation devait savoir que j'étais un des chefs de section. Même les Jônins lambdas n'étaient pas au courant de l'identité des membres. Enfin, il fallait changer de sujet. Puis je vis qu'elle engloutissait les bonbons à une vitesse folle. D'ailleurs, elle m'avait proposé d'en prendre. Hum ! Je n'attendais que ça depuis tout à l'heure, dévorer tout ce qu'il y avait devant moi. Mais pourquoi des bonbons donneraient des palpitations ? D'accord ils n'avaient pas des couleurs habituelles, ce n'était pas ça qui allait me retourner le cerveau. J'en pris donc une poignée avant de les fourrer dans ma bouche. Ce croquant, ce fondant. Délicieux ! Je n'avais jamais mangé de bonbons avec ce goût là. Et puis effectivement, je commençais à avoir des palpitations. Et pas qu'un peu. L'alcool, le kiseru, et ça. Je n'allais pas pouvoir aller en mission pendant plusieurs jours avec ça !

« Tes bonbons là, c'est pas réellement des bonbons hein ? Tu les as eu où ? J'en ai jamais mangé avec ce goût là...D'ailleurs, tu es quoi au sein du village ? Genin ? Tu es nouvelle, tu veux dire que tu as rejoins le village il y a peu de temps ? Tu viens d'où ? »

Tant de questions. En même temps, je voulais éviter de reparler de mon grade au sein du village. Dans mon état, une femme aussi attirante réussirait à me soutirer les informations qu'elle voulait. Et puis, j'étais aussi intéressé. Première fois que j'entendais son nom : "Emi". Je ne l'avais jamais vu dans les fichiers du village. Qui était-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty
Message(#) Sujet: Re: Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Oh oui, dissèque moi ! [Emi †] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh oui, dissèque moi ! [Emi †]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-