N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMar 28 Mai 2013 - 23:18


Trainer à rien faire dans Kiri commençait à devenir une fâcheuse habitude, il faut dire qu’en hivers on a jamais rien à faire… Si si ! Impossible de trainer dans les bois ou jouer vers le lac gelé qui devient soudainement surpeuplé, quant à s’entrainer, franchement l’envie me manquer, d’autant que pour la saison glaciale j’étais de retour à la maison… Youpi… C’était donc totalement ravi que j’errais tant bien que mal à travers les rues de Kiri espérant que la providence m’offre une distraction, une qui ne tardait pas à arriver en ce milieu d’après-midi, ah je me sentais aimer de Dame Destin par moment !

Me stoppant à la limite de sortir le popcorn j’étais attirée par un attroupement de jeunes personnes, au centre de l’attention un jeune homme un poil trop vantard, enfin était-ce là vraiment de la vantardise, son visage était fermé quand il racontait contrarié sa situation à qui bon voulait l’entendre. Enfin, je pense que son égocentrisme le faisait surtout se parler à lui-même en vrai, en tant que véritable spécimen de cette espèce je confirmais, c’était bien ce qu’il faisait, ma foi il se plaignait d’être chanceux en un sens, tout en étant malchanceux en gros. Oui bon, je suppose que personne ne le comprenait vraiment, pensait-il à haute voix jugent le pour et le contre ou crachait-il une cruelle vérité pour qu’elle soit entendue par celle de qui il parlait. Un moyen dur de briser des liens qui auraient voulu se former, nous n’avions pas tous le même tact dans ce monde et ayant moi-même celui d’un ours, je trouvais sadiquement intérêt pour la situation.

Ce qui me gardait là en revanche était plus la curiosité pour la suite, le bloc de glace allait-il briser éclaté ou fondre avec douceur ? Évidement je voulais qu’il explose fracasser qu’il y est du sang et des membres arrachés !!! Oui bon je rêvais je sais, je sais… En même temps peut-être que… car tendant un peu plus l’oreille je trouvais l’origine du conflit avec l’arrivée de la belle opposante, celle dont celui qui m’avait amenée là parler. Ainsi, ces deux-là se prenaient le bec sur un point de vu administratif, l’un était gradé, l’autre son subordonné et visiblement pour X raisons l’un voulu se séparer de sa team pour un autre vent, tandis que l’autre tentait de le garder en son sein… Vous avez suivi ? Moi moyen, je m’en foutais royal juste je voulais crier : BATTEZ-VOUS !! D’ailleurs en fait…

=| -BATTEZ-VOUS !!!!

Je l’avais fait machinalement… Idiote… Un curieux écho avait fait sonner ça en double ou triple tel un chœur accompagnant mon chant de guerre… Tous les regards sur ma face de folle des fonds de forêt sauvage je ne me sentais pas en trop ni même à l’attitude déplacée, bien au contraire je signais même d’un signe relevé de mon menton l’air de dire « quoi pas content ? », moi chicaneuse ? À peine, à peine… D'ailleurs, je n’étais pas la pire ici la preuve !

=| - Qu'est-ce qu’elles ont les naines là ?!!!

« Les » ?... Attendez… « Naines »… Il m’avait traitée de naine là ?!!! Que les choses soient bien claires, dans la vie , il y avait quelques mots à ne pas prononcer en ma présence ni à me balancer à la face : Lapin, véritable phobie de ses bestioles infectes. Les piafs, volatiles maudits qui ne méritent pas d’exister ! ET surtout toutes vannes sur ma très petite taille… J’allais lui faire avaler sa face de rat, mais sa coéquipière me coupait l’élan en le prenant à partie tout en essayant de rattraper le coup avec nous ?... Tournant ma tête vers la droite je découvrais une jeune demoiselle toute jeune visiblement viser par THE insulte. Ni de un, ni de deux, j’attrapais fermement son poignet pour l’entrainer avec moi vers l’autre rat histoire de… LUI CASSER LES DENTS bien sûr !

=| -Foi d’Aoji’ il n’est pas né celui qui me traitera de naine sans rien subir !

Poussant la donzelle avec qui il se chamaillait j’ouvrais le bal avec un coup de boule en traitre méthode Kaguya, en clair avec un crâne solidifié à l’extrême, lui il devait voir des étoiles… De là, je le laissais tituber vers ma partenaire de danse désignée un poil de force en marmonnant en gros qu’elle le finisse… Enfin, il avait l’air costaud tant mieux ! Après ça il en redemanderait et ça n’en serait que mieux !

=| -Elles vont te botter le cul les naines C****** !

Oui, oui, tout en charme et délicatesse… Tout moi quoi ! Bref ! Sous le regard médusé de l’assistance, je donnais de l’élan au goujat pour qu’il aille plus vite vers la deuxième « naine », espérant qu’elle soit aussi brutale que moi… PITIER pas une pacifique ! Dame Destin, Dame la chance, embrassez-moi de votre providence encore une fois s’il vous plait …





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMer 29 Mai 2013 - 0:25

J'étais à moitié endormie sur le tabouret sur lequel je me tenais bien droite. Il faut dire que je n'avais pas beaucoup dormis cette nuit là, légèrement angoissé à l'idée de ce qui allait être ma journée d'aujourd'hui.

Grand-mère avait prévus un programme du tonnerre dont-elle seule avait le secret et les deux heures que je devais habituellement lui consacrer avait été remplacé par la journée entière, à mon grand dam. J'en voulais énormément à mes parents d'avoir cédé aux caprices de grand mama.
Mais bon, vous savez comment c'est quand on est d'une famille dite "aristocratique", du moins c'est-ce que mamie s'évertuait à crier à qui voulait l'entendre. Je la revois encore prononcer ces paroles :


"Nous sommes les Samui, nous sommes la perfection ! Personne n'égale notre art !"


Et blablabla et que veux-tu que je raconte encore comme bêtises. Pour ma part j'étais juste déçue. Moi qui avais prévu de passer la journée à essayer d'apprendre à Panach à supporter une selle, je me retrouvais une fois de plus obligeait de faire les magasins de Kimono et une nouvelle fois, je faisais la potiche sur un tabouret pendant qu'on prenait mes mesures.
Je regardais d'un air absent le vieil homme qui prenait les mesures par-dessus la légère tunique en coton que je portais sous mes vêtements. Son ruban mètre glissa autour de ma poitrine et des deux petites piqures de moustique qui je trouvai commencer à pointer légèrement trop le bout de leurs nez à mon goût. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'il annonçait :


"Hum 70 A, voilà qui est bien mignon pour une si petite fille !"


Je pris un air gêné et je plaquais immédiatement mes mains autour de mon buste pour le cacher aux yeux malsains de ce ... Gros porc de couturier. Ma grand-mère eut quant à elle un rire enjôleur, tout en rigolant avec le commerçant tandis que son assistante m'aider à remettre mon Kimono.
Grand-mère n'avait vraiment pas été tendre avec moi aujourd'hui et elle avait lourdement insisté pour que je revête ma tenue d'apparat que je réservais d'ordinaire pour les grandes occasions. Un joli Kimono que j'avais obtenu lors de mon neuvième anniversaire. Il était certes tout simple, d'un noir profond et brodé de fil d'argent représentant des écureuils dans la forêt. J'adorais ce kimono et je souris à l'assistante qui resserrait doucement la ceinture couleur argent tout en me demandant si cela ne me serrer pas trop. Elle avait même fait venir une coiffeuse exprés pour que cette dernière me fasse un chignon. Elle avait tiré si fort les cheveux sur le coté de ma tête afin de former une jolie boule que j'en avais mal à la tête et mes sourcils me semblaient tirer vers l'arrière eux aussi ce qui devait sans aucun doute me donner une allure de clown.
Bien vite, je remarquais que grand-mère était encore occupée à discuter avec le vendeur, elle semblait m'avoir complètement oubliée, aussi, je profitais de ce répit accordé pour me diriger vers l'entrée de la boutique afin de pouvoir aller regarder les autres vitrines de la rue ou nous nous trouvions. Cependant, ce fut autre chose qui attira mon attention.

Des éclats de voix !

Oui, on aurait dis que quelqu'un se disputait au milieu de la rue. Je n'étais pas habituée à une telle scène, car à Yuki no Kuni, les gens se donnaient très peu en spectacle, préférant régler leurs problèmes personnels dans l'intimité.
Cela m'intrigua au plus au point et je relevai légèrement un pan de mon habit pour me rapprocher plus rapidement de la foule qui commençait à se former autour du jeune homme qui racontait ces déboires. Cette scène était on ne peut plus cocasse et j'essayais de conserver un visage impassible et un air hautain car si mon ainé venait à me rejoindre, je passerais un sale quart d'heure si je n'avais pas une telle attitude, mais en mon for intérieur, j'étais absolument ébloui par la stupidité de la scène qui se déroulait devant mes yeux. La situation était hilarante et je me retenais à grand-peine de ne pas exploser de rire. Les propos du jeune homme devinrent soudainement plus agressifs et plus mesquins à l'arrivée d'une femme parmi nous. Il s'adressait visiblement à elle et ses propos me révoltèrent au point que j'en perdis toute contenance.
En fait, cet homme me faisait clairement pitié :


*Mais fou lui en une qui ferme sa bouche celui la ... On n'a jamais entendu personne penser de telle connerie !*


Mon regard était plein d'espoir envers la jeune fille, car j'espérais secrètement qu'elle ne se laisse pas faire.
Pourtant, c'est une toute autre personne qui s'exprima à sa place.
Ma voisine dans la foule qui exprima clairement l'opinion générale en leur demandant de se battre.
J'eus un sourire rieur qui m'échappa à l'entente de ses paroles, mais la réponse de l'homme ne se fit pas attendre et je m'aperçus qui s'adressait ... À nous ...
Oui à moi et à ma voisine. Je ne saisis même pas ces paroles, car soudainement, cette dernière me saisit par le poignet et me projeta au-devant de la scène après lui avoir assigné un coup de boule qui me fit pousser un petit cri de frayeur.


"Fini le !"


Elle s'était adressait à moi et je la regardais médusé :


"QUOI !!!"


Je ne comprenais vraiment pas où elle voulait en venir, toujours étant que l'homme se dirigeait machinalement vers moi en titubant.
J'étais paralysée ...
Je n'osais pas bouger et je ne savais surtout pas quoi faire.
Devais-je garder contenance et me comporter en fille de bonne famille, ou bien lui fracasser le crâne jusqu'à ce qu'il crache ses tripes. J'étais perdue et mon corps se mit à trembler sans que je ne puisse le retenir.
C'est alors que soudainement, une autre scène traversa celle que nous étions en train de vivre.
Poursuivit par un chien errant qui prit peur à la vision de la foule attroupée autour de nous, un chaton au poil noir comme la suie passa devant nous et se jeta sur la jambe de l'homme apeuré.
Ce dernier poussa un cri en sentant les griffes de l'animal pénétrer dans sa chair et se débattit au point de propulser le petit minet qui heurta violemment un mur avant de retomber sur le sol inconscient.
Mon cœur ne fit qu'un bon dans ma poitrine et je regardais à présent l'homme d'un air haineux :


"Monstre !!!"


Sans réfléchir, n'y d'une, n'y de deux, je me jetais sur lui pour lui griffer le visage et lui donner des coups de mes petits poings fragiles.


" Il t'avait rien fait triple merde et toi, tu l'as tué !!! Je vais te faire la même chose ordure !


Je ne vous parle pas à cet instant de l'état dans lequel je me trouvais, car pour ne rien arrangés, une neige fondante avait commencé à descendre du ciel, transformant vite la scène ou nous nous trouvions en un bourbier marron dans lequel je me débâtais pour faire le plus de mal possible à l'individu qui avait osé maltraiter le petit chat.



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMer 29 Mai 2013 - 12:46


A la vue de sa tête la chance ne m’avait plus à la bonne, je déchantais en voyons la belle visiblement ne pas comprendre qu’on était là pour lui faire cracher ses dents, j’étais maudite ce n’était pas nouveau… Cependant, sa première réaction n’était au final qu’une vilaine farce de mes dames guides préférées, car l’instant d’après la petite demoiselle apeurée se transformait en vraie tigresse s’abattant sur délateur de connerie. Bon au fond seul le résultat final importait non ? Le comment elle était passée du blanc au noir me laissait perplexe, néanmoins j’avais cru comprendre qu’il y avait un rapport avec le chaton qui venait de se faire one-shooter. Ohhh l’adorable mamaouuu ! Sans lui j’aurais pris un sacré vent et encore je serais passé pour une folle hystérique, enfin je ne vais pas vous refaire le topo hein ! Mais alors que je voulais m’approcher de la bête histoire de voir que tout aller bien, bah oui vu la raclette que le gars prenait j’aurais du mal à me rajouter… La fille avec qui en premier lieu il se prenait le bec voulait partir à sa rescousse, alors là même pas en rêve !

=| -Laisse tomber ! Il l’a cherché, tu devrais le taper toi aussi pas le défendre baka !

Sans succès, je me faisais bousculer sans ménagement tandis qu’elle tentait d’attraper la gamine défigurant son compère moi je m’appliquais à la rendre chauve en tirant sur sa queue de cheval… Bref, la chose se transformait vite en bagarre/mêlée générale certains aidant dans notre action de base d’autres tentant d’y mettre fin. Les coups pleuvaient de partout sous une neige naissante rendant le terrain et la scène encore plus compliquée, fidèle à moi-même j’étais aux anges ayant même oublié la base de ma présence ici, je me contentais simplement de cogner sur tout ce qui m’arrivait au niveau des poings…

Bon le bordel se faisant un peu trop grand bientôt il était tant de quitter les lieux avant d’encore s’attirer les ennuis des autorités de Kiri, poussant la foule pour retrouver ma compère « naine »je la découvrais toujours aussi excitée sur sa victime à la limite de l’inconscience, bon là suffisait hein ! On ne voulait pas le tuer non plus ! Quoi que… Non non !! C’était donc en l’attrapant par les épaules que je la dégageais vers l’arrière avec difficulté mine de rien… Impressionnant ! Elle me plaisait cette gamine !

=| -Oye oye ! Calme, calme !!! On ne veut pas le tuer non plus, enfin vaut mieux pas, déjà tu as tué son orgueil c’est pire que la mort ça, aller viens faut disparaître maintenant avant d’avoir des ennuis…

Mais c’était trop tard… Un cri strident enveloppait l’assistance et en levant le museau je voyais arriver quelques confrères shinobis, eh merde ! En restant polie… Reluquant un instant la jeune demoiselle avec moi je constatais une certaine classe dans ses vêtements, du moins ce qu’il en restait faut dire qu’ils avaient subi l’assaut... Là me venait une idée… Avec son air de petite sainte il y avait moyen que l’on passe à l’as !

=| -J’espère que tu es bonne comédienne ça va nous servir… Fais la victime hein !

Pas le temps de finir de murmurer la suite une poigne de fer m’avait agrippé, bon si l’histoire remontait jusqu’à mon père j’étais finie tout simplement… Enfin, j’étais plus à ça près dans les bêtises hein !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMer 29 Mai 2013 - 15:40

Je n'avais plus aucune conscience du monde qui m'entourait, je désirais juste faire du mal à cet être sordide qui se trouvait sous moi et que je défigurais du mieux que je pouvais.
La bataille générale que nous avions déclenchée m'importé peu et je n'y prêtais même pas attention. Pour tout vous dire, je ne m'en serais même pas rendu compte si je n'avais pas reçu quelques coups dans le dos et au niveau du visage, mais ça, je n'en avais que faire, car à l'heure actuelle, une seule chose m'importait et j'étais en train de la réaliser avec le plus d'ardeur que je pouvais mettre dans cet ouvrage. Je sentis plusieurs personnes essayaient de me dégager de ma victime, mais j'étais farouchement agrippée à elle, tel une lionne défendant son morceau de viande.
Cela faisait un moment que le combat avait commencé et je commençais à me fatiguer. C'est à ce moment là que la jeune fille qui m'avait entrainé la dedans me saisit par le ventre et me tira en arrière, a l'extérieur de l'attroupement de corps qui se débattaient encore. Je pris soudainement conscience du spectacle et rougis de honte devant se qui venait de se passer ainsi que devant mon emportement.

Pire encore, je cherchais des yeux ma grand-mère, priant à la fois pour qu'elle soit dans les parages pour vite aller me réfugier dans ses jupons, ou a contrario qu'elle ne soit pas là, car je savais que la racler que j'allais subir allait être énorme.
C'est alors que je remarquais la manche de mon Kimono, légèrement déchirée ... Puis l'ensemble de ce dernier, entièrement taché et boueux ... Rectification faite, la raclée que 'j'allais me prendre allait être monumentale et faire trembler les murs de la maison. Mes yeux rougirent immédiatement à la pensée de la bêtise que j'avais faite. Bien vite les larmes me montèrent et commencèrent à s'écouler sur mon visage alors que mon acolyte regardait les toits des montagnes, s'attendant sans aucun doute à voir débarquer une multitude de shinobi pour arrêter le combat de rue.
Elle me demanda alors si je savais jouer la comédie. Il ne me fallut pas longtemps pour saisir la situation et pleurant à présent à chaude larme, je me précipitais vers l'endroit ou se trouvais le chaton et le saisis dans mes bras, m'écroulant au sol en pleurant sur sa dépouille.
Je ne réagis pas d'un pouce quand je vis les pieds de plusieurs shinobis atteindre le sol devant nous et séparer les personnes encore en train de se donner des coups. Pour ma part, je continuais à pleurer sur le cadavre du petit chaton replié sur moi-même. C'est alors que je sentis une main se poser sur mon épaule :


« Yuki ? Qu'est-ce que tu fais ici ? »


Mon visage humide de larme se redressa et je reconnus Manju, l'un de mes cousins et derrière lui Ho son frère qui terminait de maitriser les bastringues. L'apercevant mes larmes redoublèrent et je lui sauté au coup en continuant à sangloter de plus belle. D'une main tremblante, je désignais l'homme que j'avais défiguré :


« C'est lui qui à commencer Manju !!! »


Je fis celle qui n'arrivait plus à reprendre sa respiration et mon cousin me tapota gentiment le dos alors Ho s'approchait de nous deux :


« Qu'est-ce qui s'est passée ma chérie ? »


Ma face se tourna alors vers lui et je fondis une nouvelle fois en larme en m'écartant un peu pour montrer la dépouille du petit chat :


« Il l'a tué ... ! Il est mort ... »


Du coin de l'œil tout en me cachant, je cherchais des yeux ma complice pour qu'elle appui mes paroles.



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMer 29 Mai 2013 - 19:00


Bon visiblement elle était bonne comédienne heureusement et mieux encore nous étions rejoints par des connaissances de la demoiselle, à la bonne heure d’autant qu’elle se plaçait en totale victime, ce qui était un peu le cas au fond, je l’avais un peu poussé dans le tas. Tendant l’oreille pour écouter et examiner la situation je la voyais fondre en larme dans les bras de deux shinobis venus mettre fin au conflit, de ce que j’avais compris sa hargne venait des dégâts collatéraux qu’avais subi un chaton innocent. Dans le feu de l’action c’était vrai que je n’avais pas attaché importance au détail ne l’ayant pas vraiment calculé en fait, mais cette pauvre bête gisait inconsciente dans les bras de la gamine, soudain tout reprenant sa place j’éprouvais la même rage qu’elle pour ce monstre. En un sens j’étais responsable aussi, probablement ce qui me faisait serrer les poings si forts tandis que j’appuyais les dires de ma compère de bêtise…

=| -Ce type est un hystérique ! Il faisait un raffut au milieu de la rue, pour couronner le tout il nous a pris à partie avant de s’en prendre même à une pauvre bête innocente, c’est un fou faut le faire enfermé !

Désignant le coupable du bout du doigt, je feintais l’innocente enfant moi aussi, pas allant jusqu’à larmoyer non plus hein ! Je laissais ça à ma compère, dont d’ailleurs je ne connaissais pas le nom en y repensant. La fixant tandis que ses connaissances cherchaient les explications je me demandais si elle jouait vraiment la comédie au fond, bien avant qu’ils n’apparaissent ses yeux avaient roussi, j’avais même cru déceler une lueur de crainte dans ses derniers. C’était étrange, mais en la regardant j’avais une curieuse sensation de déjà vu dans sa tenue si parfaite avant que l’ouragan de notre mésaventure se passe. D’ailleurs il ne fallait pas longtemps avant que le moment des présentations se fasse, ou plutôt qu’on me questionne sur mon identité forcément et le déroulement des événements…

=| -Moi ? Je suis du clan Kaguya, Aojikawamanashi –d’une traite- , qu’on raccourcît à Ao’ ou Aoji’ et je suis là par pur hasard comme tout le monde ici je pense…

À la vue de l’air surpris de certains de mes questionneurs, je me demandais si c’était mon nom de clan ou mon prénom atypique qui les avaient interpellés, voire les deux, qui sait. Mais très rapidement avec leur échange de regard et vu la veinarde que j’étais je commençais de plus en plus à me demander si je n’avais pas des Samui en face… Manquerait plus que ça… Quoi que, à force vu toute les connaissances que j’avais dans cette famille rivale cela dit en passant, j’allais finir par tous les connaitre… Mais tous n’étaient pas comme Rei d’expérience pour en avoir rencontré pas mal…

=| -Et vous vous êtes ? … Le petit chat est vraiment mort..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMer 29 Mai 2013 - 19:45

Je continuais à sangloter sur l'épaule de Manju tout en serrant le petit corps de l'animal contre ma poitrine alors que ma complice prenait à son tour la parole sa version de ce qui s'était passé lors de leur confrontation.
Intérieurement, je poussais un petit soupir alors que déjà, la foule commençait à se disperser doucement, mes cousins entrant en action pour rétablir l'ordre dans la rue, ordonnant à tout le monde de se disperser et de regagner ses activités.
Aojikawamanashi, quant à elle, profita de cet instant pour se présenter. Je la regardais à présent d'un air curieux malgré mon visage embuait de larme. Ainsi donc elle appartenait à la famille capable de modifier ses os. J'en avais longuement entendue parler par ma mère qui avait dû ausculter un membre de leur famille. Je me souviens encore que c'était pour elle une vraie énigme médicale et qu'elle avait beaucoup de mal a comprendre le fonctionnement de leurs corps. M'éloignant alors doucement de Manju, je l'observais en silence alors qu'elle continuait sa tirade envers mon cousin qui lui répondit avec un petit sourire :


"Nous sommes Ho et Manju Kojima, les cousins de cette charmante demoiselle que tu vois là !"


Il me désigna d'un signe de tête tout en saisissant le chaton entre mes bras. Je le vis alors poser ses doigts avec précaution sous le ventre de l'animal contre sa cuisse avant d'afficher un petit sourire :


"Apparemment, il est encore vivant, nous allons donc l'emmener aux vétérinaires dans le village pour qu'il prenne soin de lui !"


Il eut un sourire charmeur envers la jeune fille tout en coinçant l'animal contre sa poitrine à l'intérieur de sa veste de chuunin. Puis il se redressa et me regarda :


"Je suppose que ta grand-mère n'ai pas loin ?"


Mon regard changea devenant vraiment craintif alors que j'approuvais d'un hochement de tête en désignant un des boutiques situées derrière l'homme que j'avais défiguré qui été à présent en train de se relever en me regardant d'un air mauvais. Il eut alors un geste particulièrement imprévu, se jetant en avant et me saisissant au cou :


"Sale merdeuse ! Je vais te crever !"


Je fus surprise tout comme mes cousins. Personne n'osait bouger et le bougre, il serrait vachement fort, je me sentais déjà suffoquer. Soudain, un froid glacial se leva et la neige tomba du ciel créa un tourbillon autour de l'homme qui me tenait toujours fermement. J'entendis alors distinctement la voix de ma grand-mère :


"Hyouton,Hyouruu no jutsu !"


Le froid m'engourdissait les membres alors que je le sentais remonter autour de moi et se figer sur l'ennemi qui maintenait toujours mon col sans vouloir me lâcher alors que Ho lui commençait à réagir :


"LÂCHE LA DE SUITE !" hurla t'il vers l'homme.


Le froid remontait de plus en plus autour de lui et je voyais la glace se former sur ses pieds et remonter vers son buste, mais ma vue commençait à se brouiller. J'y voyais trouble alors que le manque d'oxygène se faisait de plus en plus prenant.
Je n'arrivais plus à capter l'air et ma gorge me brulait malgré le froid et la tempête qu'avait déclenché ma grand-mère. La main de l'homme commençait à se glacer et Manju donna un violent coup dessus qui eu pour effet de lui faire lâcher prise. Je reculais alors violemment en inspirant à plein poumon pour enfin reprendre mon souffle tout en tombant à la renverse contre l'un des murs de la rue. Ma grand-mère se précipita alors vers moi pendant que Manju et Ho maitrisaient l'individu énergiquement. Elle leur parla d'une voix glaciale :


"Éloignez ce monstre de ma petite fille !"


Je sentais son regard pesait sur moi et avec délicatesse, je redressais les yeux vers elle, affichant sur mon visage mon regard de petite fille désabusée :


"Je suis désolée grand-mère ... J'ai été imprudente ...!"


Il valait mieux passer par là, plutôt que de subir sa colère. Mais visiblement, elle n'avait pas l'air en colère, mais plus effrayé par ce qui venait de se passer. Elle ne remarqua même pas que mon kimono était foutu.


" Ce n'est rien ma chérie ! Nous allons rentrer à la maison ! Tu es dans un état déplorable !"


Elle se redressa et m'attrapa par le bras pour m'aider à me redresser, puis, elle se tourna vers la Kaguya :


"Toi ! Viens avec nous !" Dit-elle d'un ton autoritaire avant de reprendre le chemin menant à notre maison.



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyJeu 30 Mai 2013 - 14:09


Visiblement le petit chat n’était pas mort selon les dires de … euh comment il s’appelait déjà… Mémoire de poisson rouge j’étais tellement préoccupé par mes petites affaires que je n’avais pas retenu leurs prénoms, mais leur nom Kojima je crois, c’était déjà ça ! Quand l’homme se précipitait par surprise sur nous, enfin la petite surtout mon premier réflexe fut de l’empaler d’un pic osseux, malheureusement je n’en avais pas le temps bien que mon arme tranchante s’était bel et bien formée dans ma paume. L’espace d’un instant, je m’étais senti rassurer j’avais presque cru ne pas être en présence de Samui, cela bien sûr jusqu’à la suite des événements ou une veille femme se présentait juste quand il le fallait. De ce que j’avais compris, la jeune demoiselle qui était en train de se faire étrangler par le fou furieux était sa petite fille, pour l’extraire de ce mauvais pas elle n’hésitait pas un instant à dévoiler son potentiel de Hyoton, plus de doute alors, mon intuition ne m’avait pas trahi. La mamie n’ayant pas l’air commode et moi-même étant tout sauf de bonne éducation en plus d’être Kaguya, je pensais alors qu’il était temps de m’être les voiles…

=| -Bon bah je vous laisse à vos affaires de famille moi…

Aller un petit pas en arrière, deux… et au troisième ma fuite était foutu j’entendais : "Toi ! Viens avec nous !", d’un ton tant autoritaire qu’il m’avait fait iriser tous mes poils. WTF ?! Elle croyait parler à son cabot là la vieille ?! Mauvaise pioche, ce genre d’autorité ne prenait pas sur moi, même à l’inverse pour tout dire, contrariée et ne sachant pas garder ma langue dans ma poche je me retournais sèchement pour l’envoyer boulet, mais en plus la bougre me snobait en commençant son chemin retour. Elle se foutait de moi la vieille là ou bien ?!

=| -HEY MAMIE ! A qui tu crois parler là ! Je viens si je veux ! Et puis déjà je ne viens pas, tu te crois où ! Oh ! Ohhh ! Nan, mais je rêve… Elle est sourde ou bien ?! OHHHH !!!

Mine de rien elle continuait à me snober l’air de pas m’entendre tout en continuant son chemin et moi comme une idiote pas très futée je l’avais suivi en braillant dans le vide… Trop tard quand je m’en rendais compte, je reconnaissais le quartier Samui, pour cause j’y avais rencontré Rei il n’y avait un bout de temps maintenant et bien qu’il soit mon meilleur ami, on ne pouvait pas dire qu’être ici m’enchantée. Pour être franche je n’y venais jamais, tout comme il n’approchait jamais la zone Kaguya, une sorte de réflexe bien ancré il faut croire. Malgré tout, ma visite ici me faisait me rendre compte d’un autre point troublant, je me sentais en territoire ennemi, mais sans trop savoir pourquoi, idiot n’est-ce pas ? Sur la défensive comme pas possible, je cessais de suivre le duo féminin de Samui en poussant un « tss » et me stoppant net, haussant les épaules je m’apprêtais alors à faire demi-tour, mais avant…

=| -TSs laisse tomber… C’est ma faute pour le Kimono, c’est moi qui ai poussé la demoiselle dans la mêlée quand la bagarre a éclaté et qui l’ai entrainé là-dedans sans qu’elle ne demande rien à personne… Un mauvais réflexe en la voyant à côté sortie de nulle part… Désolée pour ça ! Si c’est pour une réprimande ou autre pure perte de temps, balancez ce que vous voulez qu’on en finisse ok ?...

Eh oui, j’aurais pu partir tant que je le pouvais encore, mais il avait fallu que j’ouvre mon clapet pour me dénoncer, car au fond c’était plutôt vrai, tout ceci était ma faute et les yeux terrifiés de la jeune inconnue m’avait laissé comprendre qu’elle devait avoir des parents au moins aussi durs que les miens. Peut-être que je m’étais reconnue et que c’était ce qui justifier ma réaction…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyVen 31 Mai 2013 - 0:21

J'observais ma grand-mère demander à la jeune fille de nous suivre un peu désemparée. Nul doute que le ton qu'elle avait employé n'allait pas forcément plaire à la jeune Kaguya. Je me redressais cependant et passais un coup rapide sur mon kimono pour l'arranger malgré l'état dans lequel il se trouvait.
En retrait, Aijokawamanashi n'avait toujours pas réagi à l'élocution de ma grand-mère, mais un regard vers elle me fit comprendre qu'elle l'avait effectivement mal pris. Son teint rouge et ses yeux lançant des éclairs ne laissaient rien présageait de bon. Chifumi me poussa vers la rue menant à notre maison lorsque ma complice s'exprima d'une voix forte et crachotante. Je me raidis à l'entente de ses paroles, n'osant pas regarder mon aïeul qui se retourna prestement et afficha un sourire, tout ce qu'il y a de plus hypocrite envers la jeune adolescente qui m'avait accompagné dans la bataille :


" Je pensais que vous auriez aimé, vous lavez et désinfecter vos plaies ... Ce n'est pas très joli à voir, de plus ça risque de s'infecter ! Notre maison n'étant pas très loin, il était d'une politesse naturelle que je vous propose cela, mais si mon offre ne vous convient pas, je vous pris de nous excusez, mais nous allons malheureusement devoir nous éclipser !"


Grand-mère s'était exprimé d'une voix extrêmement polie malgré l'hypocrisie que l'on ressentait dans ses paroles. Pour ma part, j'avais énormément rougi en l'entendant parler ainsi à mon acolyte, baissant les yeux, je regardais le sol d'un air gêné alors qu'elle me saisissait la main et m'entrainer vers notre maison sans prêter plus attention à la jeune Kaguya. Le son de ses pas me parvint cependant, et suivant toujours docilement ma tutrice, je tournais discrètement le regard vers elle pour s'assurer qu'elle était bien dans notre sillage, lui adressant un petit signe de la main pour la remercier tout en lui faisant un sourire timide. Nous étions à présent arrivées devant le portail de notre petit quartier familial que mon ainée entreprit d'ouvrir sous le regard méfiant de l'adolescente qui visiblement était loin d'être à l'aise. Je lui lancée un regard interrogateur avant de me rapprocher de la matriarche de la famille pour saisir timidement sa robe tout en invitant des yeux la jeune femme à rentrer dans notre cour.

C'est à ce moment là que sans que je m'y attende, elle explosa, déversant un flot de parole ininterrompue, indiquant sans le vouloir, car visiblement, elle essayait de me défendre, que je m'étais délibérément jetée dans la bataille bien qu'elle m'ait légèrement poussé à cela.
Caché derrière ma grand-mère, je l'observais avec de grands yeux surpris, puis passant à l'inquiétude, je m'empressais de lui faire signe de se taire sans que ma mamie me remarque.
Ma main droite se porta devant ma gorge et je tirais plusieurs fois un trait devant cette dernière, lui indiquant de se taire et faisant le signe du silence pour qu'elle comprenne, mais rien à faire.

Le savon que j'avais évité dix minutes plus tôt me revenais en pleine face à une vitesse inouïe ... J'allais morfler s'était certain. La matrone ne dit rien et se contenta de me lancer un regard qui en disait long sur ce qu'elle pensait. J'allais effectivement passer un sale quart d'heure dès que Aijokawamanashi aurait quitté la maison, mais en attendant, la bienséance nous obligeait à garder une contenance.
Prenant les devant et la faisant terre, je passais devant ma grand-mère, me soustrayant à son regard accusateur :


"Allons allons ... Tu exagères, il nous a provoqués !"


Oups ... je m'enfonçais décidément moi-même à présent. Réalisant ma maladresse, je rougis et attrapais la jeune fille par la main :


"Viens, on va prendre une douche et on va désinfecter nos blessures. Tu es fine, je pense qu'un de mes Yukata t'ira très bien !"


Et sans dire un mot de plus j'entrainais en courant la jeune femme avec moi, me dirigeant vers la maison tout au fond de la cour, celle entourait de l'étable et de la forge de part et d'autre. Sans lui laissé le choix, j'ouvris la porte d'entrée et poussée la jeune fille à l'intérieur :


"Monte vite !!! Avant qu'elle n'arrive !"


Lui emboitant le pas, je l'entrainais vers l'escalier et pénétrer instantanément dans la première pièce à notre gauche, ma chambre avant de me retourner précipitamment et de verrouiller la porte avec une clé.
Cela fait, je me laissais tomber sur le sol en respirant longuement pour reprendre mon souffle et en massant ma cheville sur laquelle j'avais un peu trop forcé sans le vouloir.


"Je pense ... Que je vais passer un mauvais moment ce soir ..." Finis-je par lâcher, une pointe d'humour dans la voix.



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyVen 31 Mai 2013 - 2:13


Bon comprenant très vite que j’avais gaffé je m’imaginais très bien devoir rectifié le tir, même si je n’avais pas trop compris le pourquoi du comment, quand la demoiselle me coupait la parole pour expliquer que nous avions été provoqué je me sentais obliger maintenant d’appuyer…

=| -Bah oui c’est ce que je dis… Quand il nous a foncé dessus je t’ai poussé à ma place…

Ouhh la menteuse, enfin c’était presque vrai, mais d’ailleurs je n’avais pas l’occasion de rajouter quoi que ce soit de plus qu’elle m’avait attrapé à son tour pour m’emporter chez elle… Non mais attendez elle avait dit un quoi ?!!! Jamais de la vie ! Elle voulait m’habiller en fille en plus de m’entrainer dans le terrain ennemi ?!! Tellement choquée je ne réalisais pas tout de suite que c’était trop tard, déjà dans la maison elle me poussait maintenant vers une chambre, non mais stop ! Comment j’en étais arrivé là ? J’en venais presque à regretter que la vieille ne m’est pas tuée… Bon j’exagérais hein… Regardant mon hôte avec un air des plus surprises je la plaignais vraiment d’être la petite-fille de cet ogre… Visiblement elle s’en plaignait aussi, normal…

=| -Sérieux je te plains, je vais rester avec toi je pense…

Ah mais pourquoi j’avais encore ouvert ma bouche moi ! Me voilà coincé maintenant dans une maison Samui si elle disait oui… J’étais suicidaire ou bien… ? Une Kaguya en territoire Samui, je me demandais encore si c’était les Samui ou les Kaguya à mon retour que je devais craindre le plus, pourtant en la regardant, rapidement cela me semblait bien égale.

=|-Hey ça va toi ? Au fait, c’est quoi ton prénom?

Machinalement ma main s’était tendue vers elle pour l’aider à se relever, l’aidant à s’asseoir j’examinais sa cheville comme si j’y connaissais quelque chose… Là Rei aurait été bien utile tient… Loin d’avoir ses talents, je me contentais donc de déclarer…

=| -Essaie de la laisser reposer peut-être ça ira mieux… Pas envie d’aller voir l’harpie et l’informer si tu vois ce que je veux dire…

Sur ce, je guettais la chambre et un verre ainsi qu’une carafe d’eau attirait mon attention, ce qui ne m’étonnait pas vraiment venant d’une pièce si luxueuse. Amusée, je découvrais une fois de plus la différence poussée entre l’état d’esprit de nos clans, chez moi y aurait-il eu une attention de poser de l’eau fraiche ou offrir une chambre confortable à ses enfants ? Et puis quoi encore ! Si tu voulais ton lit encore fallait-il le gagner, si tu voulais ton eau va la chercher ! Une autre vision de l’éducation stricte, mais que pourtant je ne jugeais pas plus stricte que celle des Samui, les deux se valaient pour moi, la différence, elle ne donnait pas le même résultat la preuve, cette jeune fille et moi… Lui tendant le verre alors :

=| -Écoute, si je dois vraiment porter un Yukata Samui, y a pas intérêt pour moi si je tiens à ma vie que je rentre chez moi… Je peux rester avec toi ? Puis peut-être on aura des nouvelles du petit chat… Sinon pour les égratignures ne t’inquiète pas pour moi j’ai vu pire et je guéris vite ! Mais on va dire que je me sens pas bien… Si ça va mieux on part se rafraîchir, parce qu’on est monté pour ça non ? Puis je suppose qu’il vaut mieux montrer de la bonne foi à ta grand-mère, déjà que j’ai dû faire super bonne impression…

Ao’, alias Jo l’incruste ou miss j’attire les ennuis, voire baragouineuse pro… Bon ça aller plaire à la vieille cette histoire, mais je m’en foutais ! Ce soir j’étais une invitée Samui un peu incrustée certes, mais bon… Rassurez moi, sont pas cannibales des Kaguya les Samui ?... Hein… ? Si cette histoire s’apprenait j’étais mal ! Quoique… Au pire je serais reniée, une mauvaise chose ? Je ne sais pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyVen 31 Mai 2013 - 22:48

Toujours accroupie sur le sol, bloquée contre la porte de ma chambre, je tentais de reprendre ma respiration tout en jetant des coups d'œil timide en direction de la jeune adolescente aux cheveux blancs. Cette dernière semblait quelque peu déboussolée, cependant, elle reprit vite contenance en me demandant mon prénom. Un léger sourire se dessina sur mon visage et je lui répondis timidement :


"Je m'appelle Yuki, Yuki Samui du clan Samui ! Et toi, tu es une Kaguya ! C'est vrai que tu peux contrôler tes os ?"


La jeune Kaguya se redressa et me tendit une main pour m'aider à me remettre droite avant d'observer ma cheville portant une attèle et de me lancer une phrase qui me fit sourire concernant ma blessure :


"Oh ... Grand-mère est déjà au courant ... J'étais avec elle quand ça s'est produit ... J'avais 4 ans et mon pied s'est coincé dans un trou de lapin ... Nous faisions de la luge avec mes cousins ... Ma cheville s'est cassé sous le coup et depuis ... Ben, je porte une attèle pour la maintenir en place. Il n'y a rien a faire ma mère est médecin et a déjà tout envisagé ... La douleur va disparaitre dans quelques minutes et ça ira mieux !"


Je m'éloignais doucement d'elle pour me diriger vers la salle de bain où j'ouvris l'eau pour commencer à faire couler un bain avant de sortir une serviette propre d'un placard et de la lui tendre :


"Vas-y tu peux utiliser tout ce que tu veux ! Pour ma part, je vais essayer de retirer ... Les restes de mon Kimono !"


J'entendis alors sa complainte concernant le Yukata Samui et tout le reste :


"T'en fais pas, j'ai aussi des Yukatas ordinaires ne portant pas les insignes de notre clan ! Et pour ma grand-mère ne te fais pas de soucis ... Elle parait assez sèche comme ça, car elle a eut une éducation très stricte, mais elle a un bon fond !"


Puis me dirigeant vers elle, je la poussais dans la petite pièce ou se trouvais ma salle de bain avant de refermer doucement la porte coulissante pour lui laisser un peu d'intimité. Puis moi-même me dirigeant vers mon placard, j'entrepris de défaire les lambeaux de mon obi et les restes des différentes couches de mon Kimono.
Le tissu était sale et déchiré par endroit, j'eu d'ailleurs un petit pincement au cœur en le déposant sur la chaise où je mettais en général mes vêtements. À présent en sous vêtement, portant uniquement une petite combinaison de coton blanche, je m'assis sur le rebord de mon lit, m'enfonçant profondément dans l'édredon de ce dernier, puis reculant doucement, je me plaçais au milieu de l'amas léger de plume sous le tissu avant de ramener mes jambes à moi et de retirer doucement ma chevillère pour pouvoir examiner plus facilement l'os se cachant dessous.
La peau était légèrement rouge et en la touchant, je ressentis la chaleur de la peau qui gonfle. J'avais sans aucun doute un peu trop forcé, mais une bonne douche et surtout un bon coup de jet froid, dessus, ferait rentrer tout cela dans l'ordre.
Revenant vers le rebord du lit, je regagnais une nouvelle fois mon placard pour pouvoir y sélectionner un Yukata pour mon invité. Je m'attardais longuement devant le nombre d'étoffes présente dans ce dernier avant de finalement sélectionner le plus simple que j'avais et qui m'étais justement un peu trop grand. Un long Yukata blanc au manche pendante ayant seule pour motif des bandes verticales bleu clair. Je le décrochais de la penderie et le déposer sur mon lit pour que la jeune fille puisse s'habiller pendant que j'irais moi-même me décrasser.



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyDim 2 Juin 2013 - 3:13


Yuki ? Son doux sobriquet ainsi donc, ça sonnait comme le flocon de neige d’une comptine d’enfant, doux et charmant, finalement assez elle. Alors quand elle se mettait à poser des questions sur mon origine Kaguya, parfait opposé à sa douceur forcément cela me faisait sourire tendrement, rien ne valait une démonstration, voilà pourquoi je sortais une lame tranchante de ma paume, soufflant un …

=| - Cadeau ! Tu vois les os chez moi ça pousse mieux que mes cheveux !

Et vu la crinière folle que je me trainais c’était preuve que ça se régnerait bien vite ! Quant à sa cheville, c’était fort dommage, car si je l’avais pu je lui aurais bien mon hérédité pour qu’elle s’en remette plus vite, commentaire que je m’abstenais de partager, allons, au fond cela n’aurait pas été un cadeau, pas du tout même. Mise en confiance mine de rien, j’avais baissé la garde la suivant, même parfois contente d’écouter ce qu’elle disait, un Yukata point Samui, à la bonne heure. Enfin seule dans la salle de bain où l’invité que j’étais avait l’honneur de pouvoir être la première à se débarbouiller, je restais perplexe sur ses dires concernant sa grand-mère… Bon fond… Même si ça me tuait de le reconnaitre, au fond, plus l’eau chaude de la douche coulait, plus j’arrivais à concevoir la véracité de la chose, elle n’avait pas l’air méchante au fond, juste sévère au pire, niveau mauvais j’avais connu pire et avouons-le elle m’avait bien traitée aussi hypocrite en le faisant elle avait pu être. Amusée j’arrivais même à décrocher un petit rictus en pensant à elle et l’envie soudaine d’aller vérifier cela de plus près me titillait sévèrement…
J’avais fini de me débarbouiller et je devais avouer que ce que m’avait dit un jour un kumojins s’avérait vrai, à gouter le confort, on avait tôt fait de s’y habituer. La peau encore fumante je sortais de là pour piocher les vêtements de rechange, visiblement un Yukata sobre et clair, après avoir un peu examiner la chose, non c’est bon, pas de marque Samui et là soucis… Bon les bras dans les manches ok… Dans quel sens… bon ok…

=| - Yuki, dis-moi, comment tu mets ça au juste…

Bon parce qu’avec moi ça avait surtout l’air d’un drap attaché à la va vite par une ceinture. Quoi, on ne peut pas être douée en tout ! Quémandant ainsi une petite assistance, je pouvais ensuite laisser la demoiselle rejoindre sa salle de bain, d’ailleurs en arrivant, j’avais cru la voir encore souffrir de sa cheville. Néanmoins, je ne faisais aucun commentaire la dessus histoire de la laisser disparaitre dans la salle d’eau. Seule dans la chambre alors, ma nature curieuse frappait, j’examinais le lieu de fond en comble, rien n’arrivait à garder mon attention, si bien que je me décidais à explorer un peu le reste des lieux. Moi sans gêne ? Pourquoi, je visite c’tout ! Enfin, malheureusement pour moi pas le temps de faire un tour complet, au détour d’un couloir un regard glacial –samui- m’accueillait, mamie Yuki, bizarrement elle ne disait rien, elle me fixait simplement, si bien que je me décidais à faire de même. Silencieuse et calme je l’examinais de long en large, au fond elle ressemblait à une mamie normale, enfin en très soignée comme dame, la coquetterie devait être un truc de famille, que du temps perdu selon moi. Après un long moment à la regarder, elle m’en devenait même moins antipathique et forcément quand moi j’étais bien…

=| -C’est quand qu’on mange ? Quand Yuki a fini sa douche ? Vous avez des spécialités avec des glaces hein ?

Bon la dernière question totalement stupide n’était que pure gourmandise… En fait, pour quelqu’un qui raffole des glaces comme moi, le talent Samui était un don du ciel à ne pas gâcher ! Dans le meilleur des mondes ils serviraient comme étant les meilleurs glaciers du monde, à mon service bien sûr, forcément, dans le meilleur des mondes, les Samui seraient sympa et bon quand on est Kaguya leur ennemi juré, c’est pas toujours gagné ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyDim 2 Juin 2013 - 18:40

Je regardais mon ainée juste après avoir posé ma question et cette dernière dans un excès de folie pour me montrer son pouvoir, fit sortir de la paume de sa main son cubitus acérer comme une lame de couteau. Mon premier réflexe fut d'essayer de m'éloigner le plus possible, effrayée par une telle anormalité avant de finalement revenir sur mes pas. Je regardais l'os d'un air curieux sans rien dire. Puis finalement, je laissais la jeune femme regagnait la douche après que l'os est retrouvé sa place.
Il ne fallut cependant pas longtemps avant que je l'entende m'appeler. C'est donc légèrement rouge que je pénétrais dans la salle de bain pour trouver la jeune Kaguya enveloppée dans le Yukata complètement à l'envers. Je ne pu retenir un rire légèrement moqueur sans le vouloir et m'approchant d'elle en vitesse, je la dépêtrais de l'attirail dans lequel elle était enveloppée. Je n'arrivais pas à m'empêcher de rire tout en lui retirant entièrement le Yukata, la laissant en culotte au milieu de la salle de bain. Je rougis devant l'état dans lequel elle se trouvait bien que cela ne paraisse nullement la déranger. Il me fallut quelques secondes pour retrouver l'endroit de l'envers du vêtement avant de le secouer plusieurs fois pour en enlever les plis, je présentais les deux manches à la jeune fille pour qu'elle le passe comme un peignoir avant de me remettre devant elle et de croiser le tissu. Je tenais entre mes dents l'épaisse ceinture dans laquelle je finis par envelopper la taille de la jeune fille à deux reprises avant de serrer fermement le tissu :


"Retourne-toi s'il te plaît !"


J'attendis qu'elle s'exécute et je nouais fermement la ceinture dans son dos en un joli nœud. La faisant pivoter une nouvelle fois, je souris en admirant le résultat :


"Tu es très belle ... Mais ..."


Ses cheveux ... J'affichais une mine pensive en les observant avant de finalement me diriger vers un coin de la salle de bain et de tirer un tabouret du coin que je plaçais devant le miroir du lavabo avant de la regarder et de lui ordonner :


"Assied, toi !"


Je n'attendis pas qu'elle s'exécute et déjà, je la poussais sur le tabouret la forçant à s'asseoir. Sans attendre la moindre protestation qui allait venir, je me saisis d'un peigne et entrepris de démêler l'épaisse tignasse qu'elle portait sur la tête, éliminant le moindre nœud que je trouvais sur ma route, sourde à toute forme de protestation. Il ne me fallut pas longtemps pour faire retrouver à sa chevelure toute la brillance et la beauté qu'elle possédait cachée. J'étais satisfaite du résultat, mais je ne parvins pas à m'empêcher de saisir l'épaisse crinière et de former un chignon à l'arrière de sa tête que je fixais avec plusieurs épingles à cheveux. Devant le miroir, je voyais bien que la jeune fille n'était pas très contente, mais je ne pus que lui sourire :


"Ça te va vraiment très bien franchement !"


Puis elle me laissa dans la salle de bain où je pus enfin me rafraichir. Retirant ma combinaison, je me glissais dans le bain bouillant que j'avais fait couler quelques secondes auparavant et je me détendis complètement, laissant l'eau relaxer mes muscles engourdis et faire disparaitre les traces de salissure que j'avais recueillies dans la journée. Au bout de dix minutes, je sortis finalement de mon bouillon et me sécher dans une épaisse serviette blanche avant de retourner prestement dans ma chambre.
Cependant, un problème s'imposa vite à moi ... Aijokawamanashi avait disparu ...
Mon sang ne fit qu'un tour dans ma tête et enlevant ma serviette, je me précipitais nue comme un ver vers mon placard où je saisis des sous-vêtements que je revêtis en vitesse avant de me glisser à mon tour dans un Yukata de coton blanc aux motifs floraux avant de partir à la recherche de ma complice. Je traversais la maison à plusieurs reprises avant de la retrouver en pleine confrontation avec ma grand-mère devant la porte de la salle à manger. Restant légèrement en retrait, je pus juste entendre la réponse de l'ancienne :


"Nous n'utilisons pas nos pouvoirs pour satisfaire nos besoins personnels ... Seulement pour protéger notre famille ..."


Elle ne s'était toujours pas dépêtrée de ses paroles glaciales et m'avançant timidement je fis remarquer ma présence par un léger toussotement avant de m'avancer pour les "séparer".


"Hummm Aijokawamanashi ça te dirait de boire un chocolat chaud avec des madeleines maison ?"


J'avais prononcé cela, timidement en regardant du coin de l'œil ma grand-mère qui approuva d'un hochement de tête avant de nous passer devant pour aller à la cuisine. Attendant la réponse de la jeune fille, je finis par regagner la cuisine ou la matrone avait déjà préparé un plateau avec deux tasses fumantes et une assiette pleine de gâteau. La remerciant, je me saisis du plateau avant de me rendre compte que je n'avais pas remis ma chevillère.
C'est donc timidement que je me retournais vers mon hôte :


"Excuse moi de te demander ça, mais peux-tu porter le plateau ?"


J'avais vraiment rougi en disant cela et je me sentie obligé de me justifier :


"Ce n'est pas une obligation, c'est juste que je n'ai pas remis ma chevillère et je risquerai de trébucher et ça serait dommage de tout faire tomber par terre !"



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyLun 3 Juin 2013 - 9:11


Face à face mortel, ou pas, avec la matriarche Samui, il n’en finissait plus et ma question me donnait une réponse qui voulait dire surement : Pas de glace. C’était nul, mon semblant d’intérêt pour les Samui s’envolait aussitôt, mais pas mon appétit, quant à sa remarque sur la protection de sa famille, soit, enfin, je ne vois pas en quoi ça les empêcher de faire des glaces… J’aurais alors bien insisté, mais c’était sans compter sur Yuki qui venait faire barrage zut alors, enfin non, elle parlait de goûter elle ! Mais goûter quoi ? Madeleines et chocolat chaud apparemment, ok ! Je n’avais jamais mangé ça donc, bien sûr que je la suivais avec un sourire de carnassier !

Là des tasses fumantes, seulement deux, mamie venait pas faire la dégustation avec nous ? Trop dommage ! Non je déconne. Pressée de faire mon opinion sur les mets, je me voyais confier la tâche de porter le plateau, euh ok mais où ? Yuki… Yuki ? Elle avait disparu aussi vite qu’elle m’avait laissé tout ça se justifiant gênée à l’excès… Encore une fois j’avais rien compris et ça n’avait pas échappé à l’aïeul de la pièce, la regardant avec ma tête de j’ai rien pigé, je comptais bien qu’elle m’aiguille vers là où je devais me rendre... Tu parles, je voyais bien qu’elle cachait sa jubilation ou c’était dans ma tête qui sait, tournant les talons vers la chambre, bah oui surement là que Yuki était je partais la rejoindre toute heureuse la senteur du chocolat chatouillant mon nez. Bon en revanche arrivée au couloir je déchantais un peu face à un miroir en voyant ma tête coiffée … L’espace d’un moment je m’étais même retourné pour voir qui s’était cette fille sortie de nulle part. Idiote… C’était moi… J’avais presque zappé cette histoire, un frisson me parcouru le dos, c’était vrai que je n’avais plus voulu regarder quand elle avait commencé et cela dès le premier cheveu restait dans ses mains… C’était un crime de traiter ses cheveux comme ça !

=| -AHHH mais ce qu’elle a fait à ma crinière ! Regarde ça on dirait des cheveux maintenant ! –en même temps… ça en est mais bon-

Choquée comme pas possible par nouvelle tête, jamais au grand jamais on n’avait traité ainsi mes cheveux, en général c’était à peine s’il était démêlé, alors les trouver là si soyeux, c’était tellement plus moi, le yukata en prime, je me faisais samuisé au lieu de me faire savonné ! Si bien que j’en restais figer sur place totalement buggée… Machinalement j’emboitais mes pas vers la salle à manger pour poser le plateau sur la table et ça comme il faut, avant de m’asseoir. De là il ne fallait pas longtemps pour que la saveur du breuvage appelle mes sens à nouveau et que je me tente à glisser mes lèvres à travers elle avant que Yuki revienne. Délicieux tout simplement, puis une pâtisserie, puis deux, trois, dieu que c’était bon, une gorgée de chocolat et pendant cette dernière j’apercevais une étrange table avec des figurines miniatures, on aurait dit une sorte d’armée, d’un côté les noirs, de l’autre les blancs, Kaguya vs Samui, Yin et yang posés sur une plaque quadrillé de la même façon. C’était quoi un jeu ou une décoration ? En tout cas ça semblait intéressant, très même…

=| -C’est quoi… ? Un jeu ?!

Intriguée j’attrapais la petite reine blanche du bout des doigts pour l’observer elle n’était pas plus grand que mon petit doigt, mais les détails de sa sculpture la rendait presque « vivante ». C’était un très bel artisanat, à l’image du reste de la maison d’ailleurs. Bon aller, vas-y que je touche à tout en attendant la réponse, ajoutant même :

=| -On peut avoir d'autres petits gâteaux?

C'est pas tout ça, mais mes joues sont pleines et l'assiette vide...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyLun 3 Juin 2013 - 21:13

La confrontation entre l'ancienne Samui et la jeune Kaguya avait vite été interrompue par mon arrivée et je poussais un petit soulagement alors que nous gagnions la salle à manger pour nous empiffrer de petit gâteau.
Je buvais goulument mon chocolat chaud tout en observant le comportement de mon invitée. C'était difficile à dire, mais ... Je l'adorais. Elle était vraie et libre ! On ressentait la petite étincelle de folie qui allumée ses yeux et surtout elle n'avait pas peur ce que bon lui semblait.
Je crois qu'en fait, je suis jalouse d'elle, car j'aimerai pouvoir m'exprimer avec la même facilité sans pour autant devoir faire attention à ce que je dis, à ce que je fais, à comment je suis habillée. Je continue à l'observer en silence alors qu'elle s'approche de notre échiquier familial. Elle touche l'une des délicates pièces et je souris devant son attitude en me souvenant que quelques secondes auparavant, elle parlait de glace avec ma grand-mère. Elle ne semblait pas avoir remarqué qu'elle en tenait en fait dans les mains. Je ne pus m'empêcher de rire discrètement en continuant de l'observer alors qu'elle me demandait de quoi il s'agissait. C'est donc toujours en gardant le sourire que je la rejoins à côté de l'échiquier, me posant en face d'elle avant de lui adresser la parole :


" C'est un jeu d'échec ! C'est ma mère et mon père qui l'ont fabriqué il y a quelques années."


Je pris le fou noir en face de moi et le mis dans un rayon de lumière qui passait par là pour montrer la transparence de ce dernier malgré sa couleur légèrement fumée :


"En fait, c'est de la glace sculpté qui est figés dans le temps grâce à un sceau de ma famille paternel. Cet échiquier représente le lien entre ma famille maternelle, les Samui et ma famille paternelle, les Kojima qui étaient des spécialistes des sceaux quand nous étions à Yuki no Kuni !"


Je reposais la pièce à sa place et la regardais en souriant :


" Tu veux essayer une partie ?"


J'attendis sa réponse et c'est avec un sourire que je rassemblais le jeu dans le napperon qui se trouvait dessus pour l'emmener dans ma chambre :


" On sera mieux en haut vient !"


Elle n'attendit pas une seconde de plus et se dirigea vers les escaliers quand la jeune Kaguya lui demanda soudain si elle pouvait encore avoir des gâteaux. Je ne pus retenir un petit rire une nouvelle fois avant de passer dans la cuisine pour saisir le panier contenant tout une série de madeleine que ma mamie avait préparée ce matin. Cette dernière avait d'ailleurs disparut. Étrange. Nous regagnâmes ma chambre toutes les deux et j'entrepris d'installer le jeu d'échec au milieu de mon lit en le perchant sur le monticule aérien créer par l'air entrer dans l'édredon. D'un regard j'invitais Aijokawamanashi à s'installer en face de moi tandis que je commençais à disposer les pièces devant nous pour que nous puissions faire une partie d'échec :


"Tu préfères les blancs ou les noirs ?"


Lorsqu'elle m'eut dit sa réponse, je tournais le plateau de jeu dans le bon sens et je commençais à déposer les pièces en ordre rangées les unes a coté des autres. Puis je lui désignais une à une les pièces :


" Alors pour commencer la tour, elle peut se diriger horizontalement ou verticalement du nombre de case qu'elle veut, elle ne peut pas par contre sauter de pions. "


Puis mon doigt se posa sur sa voisine :


"Le cavalier est une pièce un peu particulière. C'est la seule pièce qui à la capacité de sauté des autres. Elle se déplace toujours en formant un L majuscule, peu importe le sens de ce dernier, donc en fait, elle se déplace toujours de 3 carreaux dans un sens et un dans l'autre ou inversement, un carreau dans un sens et trois dans un autre ! D'accord ?"


Je la regardais pour qu'elle approuve ou non afin de pouvoir lui ré expliquer, puis je passais à la pièce suivante :


"Après tu as le fou ! Donc lui, il ne peut se déplacer qu'en diagonale, sans sauter de pion et du nombre de case qu'il veut ! Puis ensuite nous avons la reine, donc en fait, cette pièce peut se déplacer à l'horizontale, à la verticale et aussi en diagonale du nombre de case que tu veux ! Par contre comme les autres, il ne peut pas sauter un autre pion pour aller derrière !"


Je la regardais pour voir si elle suivait toujours :


"Nous avons ensuite le roi qui comme la reine peut se déplacer dans n'importe quel sens, mais seulement d'une case à la fois ! Et puis nous avons les pions, c'est les pièces que tu vois devant ! Ils ne peuvent aller que vers l'avant, pas en diagonale et pas reculer ! D'accord ? Maintenant passons à l'élimination des pions de l'autre joueur ! Donc en fait, le but, c'est de manger les pièces de l'autre ! Pour ça, il suffit en fait de faire comme ça !"


Je lui montrer un exemple en prenant une reine et un pion :


"Donc en fait, la pièce qui mange l'autre se place ensuite à sa place ! Elle respecte tous leurs déplacements classiques sauf le pion qui peut manger uniquement en diagonale ! Le vrai but du jeu, c'est de faire échec et mat au roi ! En fait le roi, tu peux pas vraiment le manger, pour gagner la partie il faut faire échec est mat, c'est-à-dire que ton roi ne pourra plus aller nulle part sans être en échec avec une autre pièce du jeu ! T'as compris le système ?"


Je la regardais avec une lueur interrogatrice dans le regard sachant très bien qu'elle aurait du mal à comprendre :


"Si tu veux on fait une partie où je t'aide un peu pour que tu comprennes d'accord ?"



Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyLun 3 Juin 2013 - 22:28



Déplacement en « L »… Diagonale, roi, reine, tour, fou, cavalier… Je clignais des yeux de façon très lente en la fixant, elle et tout ce qu’elle me présentait… ça se voyait non que je ne comprenais que dalle pas vrai ? Encore une connerie de valeur de figure c’bon j’avais tout compris là, fallait par là c’était comme les cartes avec Shinichi et pour rappel, j’avais pris une totale raclée en jouant à la bataille avec lui, la bataille quoi, y a pas plus con… c’était qu’à la fin de la partie que je comprenais qu’un c’est un as et qu’un as c’est balèze. Le roi c’est le chef de la reine, gros machiste de feignant, enfin sa belle ne vaut pas mieux, elle ne s’exalte qu’en envoyant son brave cavalier à la soupe vs les autres garces dans son genre s’y opposant. En somme, si le cavalier n’est pas à elle, elle préfère encore le voir crever, ‘fin en même temps quand tu vois la face de dame de trèfle et dame de cœur, tu te dis, la plante porte-bonheur ne fait pas toujours bien son boulot, voilà pourquoi l’autre va courir ailleurs, en même temps il lui doit rien à la reine elle est la femme du roi… Euh… Mais qu’est-ce que je raconte-moi… On ne jouait pas aux cartes si… ? Puis quel rapport avec la bataille ou les échecs ma brillante analyse… ? Voilà je m’étais laissé dissiper bêtement et je n’avais rien écouté, trop technique, sinon y avait encore des gâteaux, ouais juste là ! Je tendais la main et elle me filait un pion blanc… Hein quoi, c’est pourquoi ? La voilà qui tournait le plateau maintenant… euh ok… De l’aide ? Ah non, non surtout pas, j’en peux plus des formules techniques, je vais faire à ma méthode, la guéguerre, ça me connait, c’est dans les gênes Kaguya v’voyez ~

=| -Non c’est bon j’ai ma tactique déjà on peut jouer ! Toi d’abord !

Eh hop, l’air de rien, je récupère une madeleine directe dans ma bouche, venait alors mon tour, bon alors attention, technique stratégique de la mort qui tue, plus vieille que le monde, technique secrète rang SSS, plus forte qu’un as, t’as ça t’es dieu, t’es dieu tu gagnes, cqfd, je vous présente avec tout le sérieux du monde, fallait voir mon visage crispé façon grand chef de guerre sur sa carte, voici le… -Elle est sérieuse, vraiment très sérieuse … Pire que si elle jetait son ulti là… -

=| - Trou-trou… pique-ni-douille… c’est toi l’andouille !

Quoi ? Vous ne connaissez pas le légendaire trou trou de Shinichi ? Grace à cela il me bat toujours… NON il bat tout le monde, ce rat, ce tricheur, breuffff ! Mais attention hein ! Il existe différents niveaux de trou trou ! Ne faut pas les confondre…J’ai mis un certain temps à tous les lui raflait au prix de manigance. Bref, concentration au max, naméoh ! Ao’ s’en va en guerre et le premier andouille à l'assaut est un pion basique de la première ligne, bon pas trente-six choix, elle l’avance. À yuki c’ça ? Quoi ?... Pas à elle, encore à moi ? Non, non elle se décide à jouer tandis que je ne lâche pas une seconde mes pions des yeux, genre sait-on jamais qu’un disparaisse et que ça me fasse perdre, l’honneur Kaguya est en jeu ! Ainsi de suite plusieurs ahh, je me fais manger un pion, rien ne va plus, trou trou puissance deux en avant !

=| - Trou, trou, au bout de trois ça ne sera pas toi, un, deux, trois… mais comme le roi et la reine ne le veulent pas… ça ne serait pas toi ! Mais toi !

Feinte powa !!! Alors, c’était bien hein ! Comment prendre son adversaire de surprise version acte II de la stratégie échec Aojienne ! Notez ! C’était donc un de mes foutus petits soldats qui venait bouffer un truc et se placer à sa place, j’étais chaude comme la braise, prête à tous les assauts, pour ça, les munitions de mon cerveau n’étaient rien d’autre que les pâtisseries à ma gauche, trop bien, je suis gauchère en plus ! Là ça se corsait entre trou trou level 1 et 2, presque plus de pions des deux côtés voire, un peu moins chez moi… IL ÉTAIT TEMPS ! Pardon… Il était temps de sortir le trou trou ultime de la mort qui tue, cette fois avec toutes ses variantes à chaque tour, toutes aussi longues ! Et toutes je les connaissais, la victoire était obligé de sonner avec ça –ou pas, ouais surement pas- …

=| - Toc, toc, toc ... Fais le vent qui frappe à ma porte … Il soulève les rideaux … Se brise sur les carreaux … Et me dit tout bas, tout bas … Connais-tu mon secret? … Je fais tout ce qui me plait … Je me glisse un peu partout … Même dans les petits trous … Trou trou là là y trouvera... C’est toi !

Bref, mon cirque continu, ainsi de suite –pauvre Yuki-, le moment décisif, nous sommes à l’ultime Battle, j‘arme mon trou trou du roi, victoire ou pas ? Sinon, il est cool ce jeu ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMar 4 Juin 2013 - 23:11

Je ne m'attendais absolument pas à ce qu'elle accepte de faire une partie avec moi sans que je l'aide. Elle devait au final bien cacher son jeu pour arriver à maitriser aussi vite un jeu comme celui-là. Moi-même, je n'étais pas particulière douée, je connais juste les règles et quelques coups de base, mais j'avais bien peur de devoir les sortir si je ne voulais pas perdre ... Défi moins que je la laisse gagner ...
Laisser gagner quelqu'un ... JAMAIS ! Lui lançant un regard de défi, je déplaçais mon premier pion, une lueur furieuse dans les yeux alors qu'elle faisait de même. Bientôt, nous nous entamâmes les hostilités et la jeune Kaguya put découvrir les particularités de ce jeu d'échec. Je venais de lui prendre un pion et au lieu de le retirer à la main, je regardais ma propre pièce sautillai sur ce dernier jusqu'à le réduire en mille morceaux de glace sur le reste de l'échiquier. Un sourire carnassier passa sur mes traits infantiles alors que je lançais un regard de défi à mon adversaire :


"Prête à mordre la poussière !"


Bien vite, je découvris cependant que je ne m'étais pas trompée. Le bougre était sacrément fortiche ... Sans même le faire exprès, c'était ça le pire. Nous avions pratiquement chacune anéantit l'armée adverse si bien qu'il ne restât plus sur le plateau que de nos deux rois et nos deux reines. Deux pions pour moi et un pour elle. Un tour, un cavalier et un fou pour moi alors qu'elle avait encore ses deux tours et un cavalier. Le moment décisif était venu et je positionnais ma reine hors d'atteinte de ses autres pions face à son roi :


"Échec !" M'écriais-je en la regardant.


Erreur de débutante, elle positionna sa tour devant son roi pour m'empêcher de la prendre. Se a quoi je répliquais immédiatement en sacrifiant ma propre tour et la remettant en échec. ARGGGGHHH ma tour venait de se faire bouffer. Catastrophe, c'est qu'elle allait m'avoir. Par chance (ou malchance), ce fut une égalité parfaite et je me retournais sur mon lit en poussant un soupir de soulagement :


"J'ai quand même cru que tu allais m'avoir à un moment ! T'es super douée en fait !"


Je me remis sur le ventre, laissant mes jambes se balancer au-dessus de mes fesses en la regardant :


" Tu devrais peut-être faire des concours, on dirait que tu as beaucoup de logique pour ce jeu, c'est impressionnant !"


Je lui souris avant de me trainer jusqu'au bord de mon lit pour me relever ou je saisis le plateau de jeu ou les pièces reprirent leur forment d'origine alors que je le déposais sur mon bureau. Puis revenant vers mon lit sur lequel je sautais avant de saisir une madeleine et de m'asseoir en tailleur tout en regardant la jeune Kaguya, la bouche pleine :


"Tu me remontres ton pouvoir ça m'intrigue ! Ça fait mal quand tu les fais sortir ? Et tu peux faire ça avec n'importe quelle partie de ton corps ?"


Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyMer 5 Juin 2013 - 4:10


Classe ce jeu, vraiment classe, prenant même et Yuki qui me disait que j’étais douée, moi des talents dans un jeu… J’avais toujours perdu aux jeux à tous, cela sans exception, mais là je faisais une égalité, une égalité. Vous ne comprenez pas ? Ce n’était pas une victoire, mais pas une défaite et si ça se trouve, le but du jeu ce n’était juste pas mourir et coincé l’autre, donc j’ai réussi, j’ai réussi… J’en ai presque envie de pleurer, l’émotion, c’est si beau de gouter à un semblant de victoire, ainsi donc l’aura Samui a du bon, je progresse. Mais bon, la question n’est pas là et le moment et déjà fini, peu importe, on s’amusait bien ici et j’étais sûre que le lieu caché d’autre source de distraction ! Pour l’heure, c’était Yuki qui me rendait joyeuse, après avoir fait son petit lapin bondissant, elle me demandait de faire le spectacle, montrer mes talents, soit, je lui devais bien ça, puis étant donné qu’elle était probablement aussi curieuse que moi, on faisait la paire !

=| -Je ne sens pas la douleur, jamais, sauf si elle est extrême et encore, il faut que je me concentre dessus. Étrangement les Kaguya n’assimilent pas les signaux de douleurs de leur corps, pour ne rien arranger à la chose, ma malchance a voulu que ce côté-là soit très prononcé chez moi. Ça pourrait être cool… Mais en fait, c’est très chiant. Je me fais mal, mais je ne le sais pas… Alors, je force encore et ça empire, encore et encore et finalement devient très grave ou puise grave dans mon don héréditaire de régénération… Hors…

Hors, le faire c’est raccourcir ma vie qui sera de toute façon très courte, c’était ainsi, écrit d’avance, on ne pouvait rien y changer, c’était la loi de la nature. Mais est-ce que j’avais envie de pleurer sur ce triste sort ? Bien sûr que non. Je m’en foutais, je voulais vivre, vivre à fond, chaque moment, que le présent, sans penser aux conséquences, je voulais le faire tant que je le pouvais, car ça m’était dû, j’y croyais dur comme fer. Mais lui dire, tout, toute la vérité sur ce don chez moi très prononcé gâcherait la bonne humeur, alors je préférais reprendre sur plus de légèreté, une que j’aimais tant. Je crèverais jeune et alors ? Si ça se trouve, une bataille m’aura avant ma maladie, si ça trouve… Non vraiment je m’en fou, je voulais jouer, rire et m’amuser, d’ailleurs c’était exactement ce que je faisais, alors je continuais !

Après un petit rire, je m’exécutais pour satisfaire ses attentes, lui montrant toute l’étendue du pouvoir Kaguya, d’abord depuis une chose aussi simple que faire pousser mes ongles devenant de longues griffes, puis allongeant mes dents façon vampire en pire. Soudain la bêtise me trouvait, forcément, j’étais joueuse et j’avais des petits frères et en général, on appelait ça la danse du loup Kayo, appelait Ga !

=| - Tu vois « cha », c’est « laz » danse de Ga ! Le loup Kayo !

Parlez avec de longues dents, certains mots sont difficiles à prononcer et pourtant j’étais habituée ! Ainsi parée, j’entamais la chorégraphie stupide qui amusait tant mes frères. Je levais un pied nu et un os en sortait, je le reposais il se rentrait pour faire de même avec l’autre, je tapais des mains et mes paumes restait liés même loin grâce à deux os qui continuaient à se toucher. Je faisais une vague avec mes bras, ainsi la suivant des pics d’os sortaient et rentrer à souhait, pour finir, je faisais pousser des cornes et là je déclarais :

=| -Et maintenant que j’ai fini de danser, je viens pour te manger !!! NIAK NIAK !!!

Vieux réflexe, je faisais plusieurs bonds idiots pour sauter sur elle et l’aplatir sur le lit, comme je le faisais souvent avec Tei’ mon chouchou de la fratrie, éclaté en deux de rire après ça, je la regardais gardant difficilement mon sérieux, entre-temps tous mes artifices avaient disparu et ma tête comme tout mon corps avait rejoint le moelleux contact de la parure de son lit.

=| -Tu veux aussi que je te conte l’histoire de la malédiction du loup Kayo Ga ? D’autres questions ? Parce sinon moi aussi j’en ai ! Dis-moi, l’échiquier où les pions se désintégraient, c’était bien de l’art Samui hein ? Comment vous faites ça… Je veux dire, utiliser votre glace, ça vient comment et vous commencer par où pour la maitriser, puis vous faites quoi avec ? Rien à voir, mais sinon, c’est comment la vie dans une famille Samui ? Enfin la tienne quoi...

Ao les milles questions, le retour… Totalement allongée, limité en étoile, faut dire que je m’étais étalé pas mal, je fixais le plafond curieuse de savoir les mystères de cette éducation, puis la façon qui différenciez leur mode de vie du mien. Moi qui faisait ce que je voulais, quand je le voulais, qui vivait dehors par envie et me débrouiller seule par obligation, moi qui pouvais sembler ne pas avoir un poil d’éducation, parce qu’en gros, chez moi on s’en foutait, probablement de moi aussi d’ailleurs... Je voulais savoir ce que c’était de se faire couver, savoir ce que c’était d’être le centre d’intérêt, peut-être même ce que c'était "aimer autre que soi". La petite princesse avait de la chance, le savait-elle au moins ? Après non, je ne doutais pas qu’il y ai un revers de la médaille, mais c’est bien connu, l’herbe est toujours plus verte chez le voisin… Elle me plaisait cette petite, c'était surement une moi si j'avais été une Samui et elle aurait été surement moi si elle avait été une Kaguya, comment je sais? L’instinct. Voilà pourquoi je vivais quelque part par procuration à travers elle, la joie de la chaleur de vie Samui, marrant vu qu'ils étaient souvent de glace, au fond c'était peut-être vraiment triste de l'envier ou alors vraiment très drôle. Oui c'était marrant. Comme quoi, on peut faire partie d'une grande famille et se sentir bien seule ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyJeu 6 Juin 2013 - 23:05

Au fur et à mesure de son histoire, je m'étais de plus en plus avachis dans mon édredon, et sentant de la fraicheur, j'avais fini par me glisser sous ce dernier un court instant alors que Aijokawamanashi commençais à m'expliquer le fonctionnement de son corps, les dangers de cela pour elle. J'étais très intéressé par toutes ses paroles que je buvais littéralement, m'enrichissant de toute cette connaissance qu'elle m'apportait et qui pourraient peut-être un jour me servir. Cependant, je ne pouvais aussi m'empêcher de l'envier. Ne pas connaître la douleur ! Pour une personne comme moi dont c'était le lot quotidien, je ne pouvais que tirer la langue de désir devant cela. D'ailleurs, je finis par l'exprimer :


« D'une certaine façon ... Je t'envie ... »


Je la regardais un instant et voyant que la laissais perplexe, je poursuivis :


« Toi, tu ne ressens jamais la douleur ... Mais moi, c'est tous les jours que je dois la supporter ! C'est peut-être égoïste de ma part de penser ça ... Surtout que ce n'est pas sans risque pour toi ... Mais pour moi ... Ça serait un rêve de ne plus avoir à supporter ça !»


Je positionnais la tête sur mes genoux en la regardant avec un petit sourire et lui dit sur le ton de la plaisanterie :


« Ou alors je te séquestre pour pouvoir faire des expériences génétiques sur toi pour trouver une solution à mon problème ! »


Je ne pus m'empêcher de rigoler bêtement à ma plaisanterie tout en continuant à l'observer alors qu'elle commençait à faire des pitreries en me montrant toute l'étendue de son pouvoir. Je ne pus retenir des larmes à force de rire devant ses pitreries et alors qu'elle me sautait dessus, je la laissais faire en m'affalant complètement dans le lit. Il nous fallut bien cinq bonnes minutes pour nous arrêter de rire et finalement, je me redressais alors qu'elle m'en demandait plus sur mon propre clan et pour commencer par l'extraordinaire échiquier sur lequel nous avions joué. C'est avec un petit sourire que je lui désignais le sceau que je portais autour de l'œil :


« En fait ... Je ne suis pas originaire que de la famille Samui. Mon père vient de la famille Kojima qui est une très grande famille de Yuki no Kuni et se sont des spécialistes des sceaux. D'ailleurs, mes grands-parents paternels habitent la première maison à droite dans la cour. L'échiquier a été réalisé par ma tante et mon grand-père paternel. Ma tante avait un goût très prononcé pour l'art et elle adorait défier ma grand-mère qui ne supporte pas qu'on utilise nos dons à mauvais escient. »


Je lui souris avant de faire un cercle sur mon édredon avec mes doigts tout en continuant mon histoire :


"Un jour, ma tante est allée voir mon grand-père avec cet échiquier dans les mains. Elle lui a demandé d'apposer un sceau pour le conserver et le rendre spécial avant de me l'offrir pour mes 7 ans ! Je le garde précieusement depuis ! C'est un très beau cadeau même si je ne suis pas particulièrement douée pour ce jeu !"


Je finis par rassembler mes jambes dans mes bras tout en poursuivant :


"En fait, c'est un peu bizarre quand on utilise notre pouvoir ! Pour ma part, je ne le maitrise que très mal encore ! Ce n'est pas aussi naturel que pour toi, je dirais !"


Pour lui faire une petite démonstration, je fermais les yeux pour me concentrer fortement sur le bout de mes doigts et aussi sur mon centre névralgique que je savais cacher derrière mes yeux. Je ré ouvris ces derniers et la jeune Kaguya pus percevoir une légère lueur dans ces derniers alors que j'influais doucement mon chakra dans chaque partie de mon corps pour m'assurer que je la maitrisais bien avant de le rediriger d'un seul coup vers le bout de mes doigts. Je m'étais penchée sur le côté pour saisir le pot en verre dans lequel reposé une orchidée. Ce dernier commença alors à se recouvrir partiellement de givre jusqu'à devenir complètement d'un blanc opaque laissant à peine filtré la lumière. Mes yeux perdirent doucement de leurs lueurs pour retrouver leurs aspects normaux alors que j'observais timidement la réaction de la jeune Kaguya :


"Ce n'est pas aussi impressionnant que toi ! Et je ne suis pas très douée non plus faut dire."


Je la vis s'étaler sur mon lit en étoile et c'est avec un sourire que je répondis à sa dernière question :


"C'est plutôt sympa ! On est toujours très bien traité dans ce village en tant que Samui, mais je dois avouer que je ne connais que très peu les membres de mon clan. Voir pas du tout ! Grand-mère est très attaché à la tradition et elle tient absolument que je sois prête avant de rencontrer le beau monde comme elle dit. Moi je m'en fou ... Je préfère passer du temps à la forge avec mon père, ou monter à cheval sans la permission ! C'est tellement plus fun !"


Je la regardais avant de dire :


"Et toi ? Parle-moi de ta famille ! Tu as des animaux ?  Et tu es shinobi depuis combien de temps ? Moi, je languis de pouvoir attaquer mes premières missions, mais j'ai un peu peur de pas être à la hauteur !"


Dernière édition par Samui Yuki le Dim 23 Juin 2013 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptyVen 7 Juin 2013 - 5:57

Spoiler:
 

Sur le premier point, je pouvais bien la comprendre, si j’avais pu, si j’avais pu échanger nos places sur le point de la douleur, je l’aurais fait avec joie, mais faute de, je lui souriais tendrement tandis qu’elle me répondait. Finalement, ça devait être aussi compliqué pour elle, que cela ne l’était pour moi. Mais bon passons, inutile de s’attarder sur les choses que l’on ne peut pas changer.

Ao l’apprentie journaliste venait de découvrir encore plus curieuse qu’elle, Yuki. Le mystère de l’échiquier était résolu, ainsi la jeune Samui était le fruit d’une fusion entre deux clans aux talents différents, à ce premier constat je ne pouvais que sourire, chez moi jamais un tel enfant ne serait né. Non, ils l’auraient tué lui et sa mère avant qu’il ne vienne au monde et cela qu’elle soit leur fille ou non. Encore une différence de mentalité entre nous, quoique, j’avais comme l’impression que Yuki était une sorte d’exception, ça en faisait décidément deux que je croisais dans cette famille, ça commençait à faire beaucoup, surtout quand on la comparait à la mienne. J’écoutais sagement ce qu’elle me disait, pour cause, j’étais intéressée et cela c’était vraiment très rare et lorsqu’elle abordait le peu de talent qu’elle possédait après sa démonstration, je ne pouvais pas m’empêcher de rire, elle avait tort.

=| -Tu trouves ton talent faible ? Ça fait juste trois mois que j’étudie le ninjutsu… Et je ne suis pas fichue de faire juste un souffle assez fort pour éteindre une bougie… Quand mes os…

Le gros blanc, j’allais lui dire que nos méthodes n’étaient pas les leurs et qu’à moi on ne m’avait pas appris à être une femme du monde, mais une machine de guerre, pour cela, on avait tout fait dans ce but, la première initiation de passage, la plus cruelle, avait été de tuer mes frères… Ma gorge s’était maintenant nouée, moi qui faisais toujours tout pour ne pas y penser, j’étais face à l’évidence, j’étais plus monstre qu’humaine au fond, mais la survie m’avait appris, qu’il valait mieux que le monstre se tapi sous sa forme « acceptable », l’humaine. Pourtant, je me tâtais un long moment, les mots brûlaient au bord de mes lèvres, j’avais envie de lui dire, tout lui raconter, qu’elle aime et souri comme ça même au monstre, pour une fois, seulement une… Mais il n’en fut rien.

=| -Contrairement à vous, dès nos premiers jours nous savons nous en servir plus ou moins, mais à bas échelle, notre éducation est faite que par le combat, toute la journée, l’initiation trie ceux qui seront « Kaguya » digne de ce nom ou non… donc…

Je n’ai pas de mérite ? Même pour tuer mes frères pour survivre, j’ai été si faible qu’il a fallu que je les empoisonne la veille, cela seulement pour ne pas mourir ? Si je suis fière de ma victoire… non, lui dire que je ne l’avais jamais regretté même pas une fois ? Le pire dans l’histoire, il y avait cette lueur dans ses yeux, plus belle que lorsqu’elle avait utilisé sa technique, une qui respirait l’admiration pour moi, enfin mon talent du moins. Mais mon enfant, tu te trompais sur ce que tu voyais et moi je le savais, tout comme qu’un jour tu le découvrirais, mais comme ni passé, ni futur m’intéressait, je m’en fichais, quitte à ne pas être honnête. Quoi que non, le mot était mal choisi, honnête avec elle, je l’étais plutôt puisque je répondais avec franchise à ses questions, il y avait seulement certaines réponses que j’étais incapable encore de donner…

=|-Ma famille. Hum... Nous nous sommes craint souvent dans le village, on nous évite plutôt, donc notre paix est royale. Faut croire que je suis un peu comme toi, car je ne connais pas grand monde de mon clan mis à part ma proche famille. Pour être franche… Je crois que je connais plus de Samui que de Kaguya !

Forcément que je riais, pour cause c’était vrai ! Après un petit moment pour me reprendre, je poursuivais…

=| -J’ai un loup, il s’appelle Nectus, je l’ai eu louveteau à cause d’une Samui tient ! Anabi tu connais ? Elle a tué sa mère par accident, du coup, on a pris un loup chacune, j’ai eu le mâle et elle la femelle, vu que sa Tsukiniania peut pas me blairer…

Bon je disais ça amère… A la base je comptais garder les deux hein ! Mais l’autre Niania ne m’avait pas voulu ! Passons. Évidement j’’avais évité le sujet de ma famille, mais je me doutais bien qu’elle allait revenir à la charge, alors je crachais peu et en un sens je disais tout en ne voulant pas parler d’eux. Peut-être était-elle trop jeune pour comprendre avec un peu de chance…

=| -Je suis une gamine du milieu dans une famille nombreuse, à la base nous sommes neuf, maintenant plus que sept à la fin du printemps nous serons à nouveau huit…

Oui encore un, déjà qu’ils n’étaient pas foutu de s’occuper de nous, ils faillaient qu’ils continuent à copuler… Bref, je m’en fichais, je n’avais pas de lien précieux avec mes frères et sœur, sauf un Tei’, je pense qu’il était le seul que j’appelais « ma famille ». Jusque-là, il avait été le cadet chouchouter par ma mère, cela serait bientôt fini, on était tous passé par là, du paradis il passera à l’enfer, c’était ainsi que le cheminement de nos vies se faisait. Mais pas cette fois, je m’y opposerais, Tei’-chan n’aurait pas la même histoire que moi, la sienne sera belle, je me l’étais promis, pour ça je devais l’emmener loin de là, loin d’eux, un jour j’avais juré de nous offrir un nouveau départ. Il fallait croire, que j’avais vraiment besoin de mon attache auprès de lui, s’il mourait, je pense que ma vitalité filerait avec lui, c’était lui qui m’avait fait gagner la lueur de vivre. Personne jamais ne pourrait l’égaler, c’était toute ma vie, rien que de penser à lui je souriais.

=| -J’ai un petit frère de quatre ans aussi, il s’appelle Tei’, c’est le cadet, l’amour de ma vie ! C’est avec lui qu’on a inventé le Loup gayo Ga. À part lui, je n’ai pas de famille à mes yeux.

C’était dur et sincère, pouvant même être choquant. Qu’importe, c’était sorti du fond du cœur, comme un cri qu’il avait étouffé depuis trop longtemps, à ce moment même ma décision était prise, sans le savoir Yuki m’avait fait admettre l’évidence, je devais renoncer à l’enfance pour conserver celle de Tei’.

=| -Merci Yuki…

Ça avait été spontané, pour couvrir ce fail de ma part, je poursuivais sur un autre sujet, nous concernant beaucoup plus…

=| -Sinon ça fait sept mois que je suis genin et j’ai déjà fait près d’une dizaine de mission toujours accompagnée… Cependant ! J’espère qu’un jour nous aurons l’occasion d’en faire une ensemble, crois-moi, c’est souvent très drôle et lucratif ! Surtout quand on t’aura assigné à une équipe… qui j’espère ne sera pas comme la mienne… Assez parler de ça ! Si tu veux à l’occasion je te présenterais Nectus et Tei’, justement c’est lui qui le garde en ce moment, ils sont au parc abandonné… Ça te tente d’y aller ? je te porte sur mon dos si tu veux, comme avec mon frère, c’est drôle tu vas voir ! En plus y a une balançoire, j’adore m’y balancer dessus, de plus, on est pas obligé de demander à ta vieille, on a qu’à sortir en douce, appelons ça ta première mission d’entrainement « escapade secrète » ! Alors alors ?

Mon pire ami/chieur et mon ennemie jurée, bah Anabi justement, une Samui, sans oublier bien sûr le sensei arnaqueur puissance mille… Bref… J’étais mal barré ! Enfin, là surtout je donnais un mauvais exemple, très mauvais encore pour ne pas changer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] EmptySam 8 Juin 2013 - 21:29

J'accueillis avec un petit sourire la remarque de ma camarade, le rose me montant légèrement aux joues. C'était vraiment gentil à elle de me dire ça même si je savais que ce n'était pas toute la vérité.


" Tu sais, c'est un talent héréditaire et depuis toute petite déjà au pays des neiges j'arrivais à diriger un peu la neige. C'est comme toi avec ta faculté à utiliser tes os, c'est ... Naturel d'une certaine façon ... Moi aussi je suis d'affinité fûton et je pense que je rencontrerais les mêmes difficultés que toi quand je commencerai à apprendre à la maîtriser."


J'essayais de garder un visage réconfortant comme pour la rassurer alors que je saisissais de la tasse de chocolat chaud que j'avais emporté avec moi. Je bus une gorgée avant de faire tourner le récipient entre mes mains d'un air nonchalant. La suite de son histoire m'interpella et je ne pus m'empêcher de lui couper la parole pour demander :


"Qu'est-ce qu'ils deviennent ce qui ne son pas dignes de votre clan ?"


Aussitôt dit, aussitôt, je regrettais ma question, car je perçus le renfermement de la Kaguya et le blanc que cela avait crée dans la conversation ? Tout naturellement, elle finit par enchainer sur un sujet un peu plus jovial et me parla de son petit louveteau qu'il avait obtenu à cause d'un Samui. Il me parla alors d'une certaine Anabi Samui, mais je ne connaissais absolument pas ce nom aussi, je secouais la tête en signe de négation avant de sourire :


"Je pourrais rencontrer Nectus un jour ? Et Tsukiniania, c'est la louve qu'elle a recueillie ? Peut-être qu'un jour, je la croiserai dans le quartier Samui !"


La suite des évènements se résuma en un enchainement de discussions tantôt concernant la famille de la jeune fille, tantôt notre évolution en tant que shinobi. Elle avait de la chance, elle avait déjà une équipe et une petite lueur d'envie passa dans mon regard alors qu'elle continuait à me parler de ses missions :


"Moi, je n'en ai fait aucune encore pour l'instant ! Mais j'espère que ça va venir ! Pareil je n'ai toujours par de sensei et de coéquipiers ! Mais je pense que ça va bientôt venir ! Ça va me permettre d'évoluer au moins ! En attendant, je me cantonne à m'entrainer avec ma grand-mère !"


Ma vie n'avait rien de très passionnant comparé à la sienne et je ne m'en rendais compte que maintenant. Puis vint sa dernière proposition et je la regardais avec de l'envie dans le regard cependant mon regard se porta bien vite vers mon réveil qui affichait déjà une heure avancée de la soirée. Je lançais alors un regard navré à la  Kaguya :


"Il est tard malheureusement ! Je dois prendre ma leçon de Shamisen avec ma grand-mère ! Mais une prochaine fois pourquoi pas ?"


Je lui souris en retour. Le temps des séparations était venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout en délicatesse, le bal exclu naines ~ [Pv Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-