N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Renouveau [Yuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Kinzoku Izaya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyDim 26 Mai 2013 - 14:27

Ce fut par ce jour d'hiver que Rei fit une rencontre qui changea le cours de sa vie et de son existence. Celle-ci ayant déjà été bouleversée par les récents événements lors de la conquête de Taki no Kuni, conquête à laquelle il participa. Le froid s'était peu à peu installé et la neige commençait à recouvrir le paysage d'une nature endormie. Les arbres avaient perdu leurs feuilles et les mammifères avaient déjà commencé à hiberné, afin de passer cette saison dans les meilleures conditions possibles. Comme lors de chaque saison, un tout autre paysage se déroulait devant les yeux des Hommes et la nature s'était métamorphosée. Rei en tant que bon Samui, mais plus à cause de son caractère que de part ses gènes, adorait ce paysage épuré et lacté. Le jardin de sa demeure ne laissait ainsi plus apparaître aucune forme autre que celle des arbres et de la petite fontaine se tenant au fond du terrain. Sa chambre, orientée vers le nord, avait l'avantage de rester chaude même en ces temps hivernaux, ce qui se trouvait être d'une grande utilité lorsqu'il restait assis pendant des heures devant ses cours.

Il se réveilla en sursaut tôt dans la matinée, alors que tout le monde dormait encore. Ses cauchemars n'étaient pas vraiment composés d'images précises ou de souvenirs. Ils avaient un sens plus profond et prenait source dans les sentiments du jeune homme. Cette sensation de faiblesse et d'impuissance le hantais tel une maladie depuis la fin de la conquête de Taki no Kuni. Et même si comme à son habitude, le Samui n'en faisait rien paraître, sa volonté de devenir toujours plus fort ne cessait de croître. Jusqu'à ce jour le Samui avait énormément travaillé sur lui-même afin de devenir ce qu'il voulait être. Un malaise profond qui le dévorait par le passé et qui refaisait aujourd'hui surface.

Rei se prépara comme à son habitude, dans la plus grande discrétion afin de ne pas réveiller le reste de sa famille, puis il commença à se mettre au travail. Certes ses études se trouvaient être beaucoup moins prenante depuis qu'il était devenu un Eisenin, mais il se devait de continuer à progresser et le jeune homme était loin de connaître dans sa totalité l'Iroujutsu. Malgré ses efforts, Rei ne parvint pas à se concentrer et la fatigue accumulée ces derniers jours se faisait de plus en plus sentir. Il décida alors de partir prendre l'air pour se changer les idées. Il s'habilla chaudement pour ne pas attraper froid puis il sortit de sa demeure après avoir prévenu sa grand-mère, grand-mère qui n'en était pas une puisqu'elle était la domestique de la famille. Mais même sa soeur et son frère l'appelaient ainsi et elle était très respectée dans sa famille.

Les nuages blanchâtres recouvraient le ciel empêchant de ce fait les rayons du soleil de passer. La brise foutait la peau d'une main gelée et se trouvait être très désagréable aux yeux de Rei. Le vent rentrait par les orifices de ses vêtements faisant ainsi partir le peu de chaleur que son corps frêle avait réussi à produire. Mais un étant un Samui il résistait très bien au froid, non pas physiquement mais mentalement. Il parcourut la rue longeant l'entrée de sa maison puis se dirigea vers le centre-ville. Ce n'était surement pas le meilleur endroit pour se retrouver au calme, mais le jeune homme avait été convié par ses supérieurs et il profita de cet instant de pause pour remplir cette tâche. Rei ignorait la raison, mais il pensait que cela devait être pour un ordre de mission, tout du moins cela paraissait le plus logique.

Les rafales se faisaient plus intenses au fur et à mesure qu'il pénétrait dans le centre de la ville. Le vent s'engouffrait dans les grandes allées et celles-ci formait des canaux dans lequel il s'intensifiait jusqu'à donner de puissantes bourrasques. Les voies étaient désertes, à un point où la ville semblait encore plongé dans son sommeil. Il arriva sur les lieux après un certain temps puis entra dans le bâtiment qui faisait office de QG dans le centre ville. Il se dirigea vers l'accueil puis et donna son nom à la personne qui se tenait devant lui afin qu'on lui indique la raison de sa présence. Mais leur discussion fut interrompue lorsqu'il aperçut la silhouette d'une jeune femme qui avançant vers Rei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyVen 31 Mai 2013 - 19:35

Tout effacer, recommencer. Oublier ce qui a pu arriver, et aller de l’avant. Se servir des souffrances pour grandir, et construire un avenir meilleur. Les mentors ne donnent pas toujours le bon exemple, et quand il s’agit d’une ânerie, la plupart des élèves savent comment se comporter en conséquence. Grandir, apprendre. Comme quoi, leurs bêtises ne sont pas forcément mauvaises, puisqu’elles permettent aux élèves de tirer des leçons de ces mêmes erreurs. C’est ainsi que Yuka perçoit le dernier enseignement de Michiki. La fuite, le choix de l’absence, est un peu une manière de leur apprendre qu’il ne faut jamais manquer à leurs devoirs, que leur vie s’est construite ici, et qu’elle y finira. Vu comme ça, aucun besoin de repartir, d’abandonner, de se dire que la vie à Kiri est une plaie, et qu’il y a bien d’autres choses à faire ailleurs. Voir le paysage, certes, mais pas de la même manière que son ancien Sensei, au contraire. Voir du paysage, découvrir le monde, mais rester dans l’optique que tout ce qui est appris sert aussi bien pour soi que pour Kiri. Vivre pour un village, se battre pour un village. Cela semble s’apparenter au comportement d’un robot, et pourtant, quand on y regarde bien, c’est ainsi qu’ils ont tout appris.

Yuka regarde dans son miroir, et pousse un long soupir. Renouveau. La renaissance du phénix, le commencement d’une nouvelle existence. Prendre le meilleur de ce qui reste de l’ancienne vie, et en construire une nouvelle, encore meilleure. Et tout cela commence par la transmission d’un savoir. Pouvoir enseigner à la future génération ce que sont les véritables shinobis de la brume sanglante, et leur donner l’essence-même, pour qu’ils puissent écraser et dominer le reste du monde. Tout un savoir. Tout une série de choses à savoir pour être les meilleurs, et gagner les guerres. Le monde est une lutte incessante, que les Kirijins sont censés gagner. Ouais, nan, ça fait beaucoup trop solennel. Il y a bien des moyens d’être un sensei, mais faire des élèves des machines de guerre n’en est pas un. Alors, comment faire ?

Ça fait déjà plusieurs jours que Yuka y réfléchit, et rien ne vient. Et si, finalement, ce jeune homme, Samui Rei, n’était pas ce que la kunoichi recherche ? Et s’il n’appartenait pas au même univers ? Et s’il pensait différemment ? Comment faire ? Un nom dans une liste, il n’apparaît encore que comme ça, et le meilleur moyen de savoir qui il est, évidemment, est d’aller à sa rencontre. Pour savoir quoi, la question est encore prématurée. La Mitsuharu ne veut pas qu’il s’agisse d’une bête sélection de tête sur un album photo, au contraire. Peut-être que finalement, le rapport Sensei – élève est, tout bêtement, un rapport avant tout humain, qui s’établit avec le temps, et qui n’a rien à voir avec quelque chose de trop rigide. Michiki était tout de même, hum … ami ? avec Gin et elle-même. Ils ne représentaient pas que d’idiotes machines à tuer, au contraire. L’apprentissage se ferait alors par les relations humaines. Ouais, ça, ça sonne bien.

La brune chope son manteau le plus chaud, son préféré, confectionné dans la laine et la fourrure, qui a le don de réchauffer aussi bien que sa plus grosse couverture. Son collant, confectionné dans la même matière, lui permet d’être à la fois à l’aise, et au chaud. Dehors, le froid ne mord pas tant que ça, au contraire. Il fouette le visage, mais n’est pas désagréable. C’est une bonne chose. Un grand sourire naît sur ses lèvres, et la brunette s’enfonce dans les rues enneigées de Kiri.

***

Une tignasse blonde, au milieu du bâtiment. Un homme, seul, qui a l’air d’attendre. Allez, c’est parti. Yuka s’avance de sa petite démarche sautillante, avant de lui adresser la parole, gaiement.

    — Bonjour ! Je suis Mitsuharu Yuka ! Je te propose directement d’aller prendre quelque chose dans un café, ou un truc du genre, histoire de ne pas rester là pour parler. Ce sera mieux là-bas.

Comme ça, c’est fait. La brune ne perd pas une seconde et se met en route, invitant de ce fait Rei à la suivre. Leur marche est lente, mais il ne leur faut pas beaucoup de temps pour arriver au fameux café. Une jolie enseigne marron aux lettres blanches, comme de la mousse de lait sur un café bien chaud, semble attirer les clients. À l’intérieur, il fait bon, et les effluves divines chatouillent les narines de la demoiselle. Elle prend place sur un des hauts tabourets, près du bar, et indique à Rei d’en faire de même.

    — Choisis ce que tu veux, c’est ma tournée ! ♪

Le jeune serveur vient à leur rencontre, tandis que Yuka lui commande un chocolat viennois, suprême délice qui ne leur vient pas d’ici. Ah, les voyages à l’étranger, quel bonheur pour la culture culinaire. Et pour les papilles, surtout ! Après la commande passée, la brune se tourne vers le shinobi et lui adresse un sourire cordial, plein de gentillesse.

    — Avant toute chose … As-tu des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Izaya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyDim 2 Juin 2013 - 2:12

Cette silhouette s'approchant inexorablement de Rei prenait peu à peu forme jusqu'à ce que le jeune Samui puisse en distinguer les formes les plus complexes. Devant lui se tenait une femme assez petite, devant mesurer tout au plus un mètre soixante-cinq. Portant un manteau de fourrure, elle arborait des cheveux bruns mi-long qui tombaient sur ses frêles épaules. Ses formes étaient celles d'une femme et la Jonin devait avoir le même âge que le jeune homme. Enfin, ses prunelles luisaient d'un rouge profond, tel le sang coulant d'une plaie fraichement ouverte ou tout simplement la couleur de la vie selon d'anciennes légendes.

Quand elle arriva à son niveau, elle se présenta simplement d'un ton enjoué. Elle se nommait Mitsuharu Yuka et proposa au Chunin fraichement promu de faire plus ample connaissance dans un café. Le jeune homme ne savait toujours pas la raison de tout cela, mais il finirait bien par l'apprendre une fois qu'ils seraient arrivés à destination.

« Bonjour, je suis Samui Rei, enchanté de faire votre connaissance. Je vous suis donc jusqu'au lieu de votre choix, nous parlerons plus une fois que nous serons posés. »

La présentation de Rei était toujours aussi concise et sèche qu'à son habitude. Il n'était vraiment pas doué pour les relations humaines et surtout envers quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Il se montrait respectueux à travers ses mots mais il était également très intrigué par la jeune femme, ne sachant pas la raison de sa présence. En effet elle serait son maître pendant un long moment et c'est avec elle qu'il apprendra à remplir bons nombres de tâches et de missions, sans parler de toute l'expérience accumulée par la Jonin qu'il pourrait en tirer. Au fond de lui il espérerait surement tomber sur quelqu'un de sympathique avec qui il pourrait tisser une amitié solide, ils seraient amenés à vivre beaucoup d'épreuves ensembles et il valait mieux que celles-ci se passent dans les meilleures conditions possibles. Mais il ignorait encore tout cela et qu'elle serait sa surprise quand il l'apprendrait.

Rei précéda le pas de Yuka et ils sortirent du batiment en direction du centre-ville. Les rues étaient encore peu empruntées et les enseignes venaient à peine d'ouvrir. Foulant d'un pas lent et décidé la pavé tapissant les rues de la ville, ils se dirigèrent vers un café situé à une centaine de mètre de là, puis après y être rentré Yuka s'assit sur un tabouret et invita son acolyte à faire de même. Il n'était alors pas dans les habitudes de Rei de manger ou prendre un verre hors de chez lui. A cause de ses études très prenantes il avait mit de côté sa vie sociale, sauf concernant sa meilleure amie avec qui il avait toujours conservé des liens très forts. Le jeune homme ne connaissait donc que très peu le centre-ville et les bonnes adresses le composant. Yuka dit à Rei qu'elle payait la tournée et l'invita à prendre la commande de son choix. Il commanda un simple vers de jus de fruit tandis qu'elle commandait un chocolat viennois. Puis une fois la commande passée elle se tourna vers le Chunin et lui dit :

« Avant toute chose ... As-tu des questions ? »

« En fait oui, j'en ai même plusieurs. Mais avant tout je ne sais pas pourquoi on m'a convoqué aujourd'hui, ni même la raison expliquant votre présence, sans vouloir vous manquer de respect bien-sûr. Est-ce pour une mission ou quelque chose du genre ? »


Dernière édition par Samui Rei le Lun 3 Juin 2013 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyDim 2 Juin 2013 - 15:15

Il est un peu coincé. Sur la défensive, froid. Il porte bien son nom de Samui, haha. Quel jeu de mots à la noix. Bref. En tous les cas, il s’avère que ce jeune homme semble des plus bloqués par les conversations avec les personnes qu’il ne connaît pas. Il est plus respectueux qu’avenant. Cela instaure une certaine distance qui ne gêne pas spécialement Yuka, bien qu’elle espère tout de même que les barrières finiront par sauter tôt ou tard, parce qu’elles restent plutôt déplaisantes, sur le long terme. Un sourire délicat naît sur ses lèvres. Gentillesse, chaleur, douceur. Les trois mots qui lui permettront de mettre à l’aise ce garçon, qui sera certainement son élève au bout du compte. Même si cette journée ressemble à un entretien, il va de soi que la kunoichi a choisi ceux qui lui revenaient le plus. Un médecin, quoi de plus intéressant. Surtout un médecin qui travaille énormément pour que ses capacités soient de plus en plus fortes. Avec une Jônin comme Yuka, il progressera vite. Pas dans son propre domaine, mais bien dans le domaine de l’apprentissage, qui lui permettra d’en savoir plus sur lui-même, et d’apprivoiser les limites possibles qui sauraient le déranger par la suite.

Yuka pose ses mains autour de la tasse de chocolat, se les réchauffant au passage. L’odeur lui enivre les narines, et l’apaise intérieurement. Ses papilles sont grandement attirées par la boisson, mais la brune ne s’en soucie pas tant que ça, la laissant de côté pour l’instant. Ses prunelles se posent sur Rei, qui semble avoir un très grand nombre de questions à poser. Tant mieux. Au moins, elle n’aura pas le temps de s’ennuyer, avec tout ça. Déjà un bon point. À voir si le hasard fait que les questions sont pertinentes et intéressantes. La première est déjà pas mal, même si la kunoichi ne sait pas tellement comment y répondre. Elle réfléchit un instant.

    — Eh bien non. Aujourd’hui, il n’est pas question de missions, à vrai dire. C’est plutôt … Autre chose. Quelque chose de différent, mais je suppose que tu t’en doutes un peu. Une jônin qui convoque un genin, généralement, si ce n’est pas pour une mission … C’est pour former une équipe shinobi. Le fait est que je t’ai sélectionné parmi un certain nombre de têtes, et que je pense ne pas m’être trompée. Cette convocation me permet de confirmer mon choix, en gros.

Comme ça, le mystère est levé. En espérant que la conversation ne tourne pas au contrôle surprise, et qu’il ne se stresse pas devant le comportement de la brunette. Intérieurement, Yuka prie pour qu’il ne se mette pas en tête de la surprendre, de tout faire pour lui plaire, alors qu’elle attend, justement, l’inverse. Quelqu’un de naturel, de spontané, qui n’agisse pas seulement sous l’objectif de plaire aux autres.

    — Tout d’abord, il faut savoir que … Je ne veux pas de toi que tu sois irréprochable, ou parfait. À l’inverse. Mais je ne vais pas te dévoiler mes attentes, alors que j’attends que tu les devines toi-même. Autrement, je gâche le mystère, et ce n’est plus amusant.

La brune prend sa tasse et la porte à ses lèvres. Le goût du chocolat est toujours aussi envoûtant, à vrai dire. Elle ne s’en lassera jamais. Mais ! Ce n’est pas le moment de rester bloquée là-dessus !

    — Bien, maintenant que j’ai beaucoup parlé, quelles sont tes autres questions ?

Elle sourit. Cette journée s’annonce des plus amusantes. Les interrogatoires lui ont toujours plu, en réalité. Et savoir que quelqu’un a beaucoup à lui demander, la laisse toujours très intriguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Izaya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyLun 3 Juin 2013 - 19:40

Parmi toutes les choses que venait de dire la jeune Jonin, le passage sur le fait qu'il était Genin avait particulièrement attiré l'attention du Rei qui venait d'être fraichement promu après sa victoire dans la conquête de Taki no Kuni. Même s'il n'avait fait que survivre et soigné un de ses allié, il avait quand même réussi à passer cette épreuve sans trop de dégâts alors que devant les Kirijins se trouvaient une ninja de Rang S et un Jonin. Sur le papier, les bleus se trouvaient être en infériorité mais grâce à leur capacités et leur entrainement ils ont su faire face aux multiples dangers qui leur avaient bravé la route. Le monde Shinobi étant sans pitié, il n'y avait pas de place pour les faibles et les lâches. Les déserteurs étant pourchassé et tués sans remords, la fuite était impossible. De plus, il était impossible pour Rei de penser de cette façon puisqu'il avait toujours fourni les efforts nécessaires pour garder son honneur intact. La seule option qui lui restait était de combattre et de faire face aux aléas de la vie, mais cela correspondait bien au jeune homme ambitieux qu'il était.

Le Samui avait évidemment noté d'autres choses dans les propos de la jeune Yuka, mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle vienne le voir pour lui annoncer une telle nouvelle. Rei ferait désormais parti d'une équipe et bien qu'il était du genre à s'informer sur les sujets le concernant, il ne savait pas en quoi cela pouvait bien consister outre mesure. De plus, le jeune homme ne savait pas non plus si son équipe se composait d'autres membres ou encore comment Yuka déciderait d'orienter leurs apprentissages. Comme dans tout, il a de bons et de mauvais chefs d'équipes et Rei espérait être tombé sur le bon, ou plutôt la bonne. Il aurait maintes occasion pour le découvrir dans le futur mais la crainte de voir sa progression bridée l'agaçait. Il se dit que de toute façon il ne tenait qu'à lui de s'améliorer toujours plus, une équipe shinobi n'étant qu'une part de sa vie et de son apprentissage.

D'après les propos de la Jonin, elle avait sélectionné le jeune homme parmi de nombreux candidats. Les critères étaient évidemment inconnu à Rei même s'il pouvait se douter de la majorité d'entre eux. Quand elle eut fini son discours, Rei prit la parole et lui répondit.

« Je ne suis pas du genre à changer ce que je suis même si je vais faire en sorte d'atteindre vos attentes, j'ai moi aussi mes propres objectifs. Mais je pense que je pourrai en satisfaire une bonne partie en donnant le meilleur de moi-même, sans vouloir paraître prétentieux. J'ai beaucoup de questions, mais je vais essayer de ne pas trop vous harceler avec cela. Tout d'abord en consiste vraiment une équipe shinobi ? A cause de mes études d'Eisenin je suis novice dans bien des domaines. Ensuite, pourrai-je savoir quelles affinités, spécialités et spécificités vous maîtrisez ou même votre style de combat ? Car je suis certain que vous devez avoir lu tout mon dossier, mais je ne connais encore rien de vous. »

Il marque une pause afin de prendre dans ses mains le verre de jus de fruit qu'il avait commandé. Le gout sucré et acide de l'orange mettait en éveil ses papilles et lui procuraient une sensation étrange mais agréable. Après avoir bu une gorgée il continua.

« Ah et j'allais oublier, je suis devenu Chûnin depuis mon retour à Kiri. J'ai encore pas mal d'autres questions, mais je pense que les réponses à celle-ci vont être déjà assez longue et complexes, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyMar 4 Juin 2013 - 18:34

Perplexe. Toutes ces questions la laissent perplexe. Elle réfléchit énormément, se demande comment répondre pour garder sa chère sincérité sans déplaire. C’est un véritable tour de funambule, et la brune, sur sa corde, tangue un peu. Mais elle reste maîtresse de ses réactions, et surtout de ses gestes. Avec un peu de débrouillardise et beaucoup de franchise, il est possible de faire de véritables ravages. Et généralement ça ne déplaît à personne.
Pour commencer, Yuka fait une pirouette sur sa corde, et gère son mouvement de manière à ce que la corde rigide se détende, afin que son chemin devienne moins raide et difficile. Cependant, au moment où la kunoichi entreprend de se balader plus tranquillement sur sa corde, une caillasse l’arrête. Un énorme obstacle, auquel elle ne pouvait pas s’attendre. Ne se laissant pas abattre, elle garde son calme, et tente de réparer ses erreurs. C’est un peu ironique, quand même. La jônin qui fait de jolies erreurs, face à celui qui la verra peut-être comme un exemple pour la suite. De petites rougeurs naissent sur ses joues.

    — Comme quoi, je ne sais pas tout ! Ce n’était pas mentionné sur le dossier, j’en conclus donc qu’ils ne sont pas totalement à jour. Du coup, ça te permet de voir que je ne suis pas non plus irréprochable, et que j’ai, moi-même, beaucoup de choses à apprendre de toi. De ce fait, tes questionnements ne me gênent pas, tu peux t’en donner à cœur-joie. Ah, et. Aussi. N’hésite pas à me tutoyer ! On va certainement se revoir un grand nombre de fois par la suite, alors … C’est une bonne habitude à prendre, je pense.

Sensei, pas sensei, ne jamais chercher à établir une relation hiérarchique. Cela pose une distance lourde et désagréable. Aussi bien pour le dominant que le dominé. Yuka préfère que tous deux soient sur le même pied d’égalité, histoire de ne pas compliquer les choses et rendre cette expérience … Désagréable. Surtout que, oui. S’il devient vraiment son élève, il finira par la voir encore et encore – bien plus qu’il ne le croit, la kunoichi désirant plus que tout ne pas faire comme Michiki – au cours de leurs entraînements, ou d’autres sorties. Puis, la brune prend une nouvelle gorgée de la boisson lactée, réfléchissant aux autres réponses.

En réalité, endosser le rôle de Sensei est plus compliqué qu’elle ne le pensait. Ce n’est pas comme s’il s’agissait de désigner au hasard ceux qui seront là, et qui récupéreront le flambeau dans le but de prolonger le règne de la Brume Sanglante. Au contraire, Yuka a besoin de s’entourer de ceux avec lesquels elle s’accommode le mieux, et qui lui semblent les meilleurs. Ce n’est pas une question de sélections parmi un groupe d’élites, au contraire. C’est une sélection faite à partir de critères bien spécifiques. Quand elle dit « Le meilleur », elle n’entend pas forcément le plus puissant, ou le plus intelligent … Mais … Malgré toute cette sélectivité, toute cette réflexion dans le choix des élèves, une question reste importante : En quoi consiste une équipe ? Il marque un point, plante le couteau en plein dans les côtes, et laisse saigner. Eh bien oui. Beaucoup de réponses peuvent être données, mais aucune d’entre elles ne lui convient véritablement. Alors elle creuse un peu plus ses méninges et, une fois décidée, effectue un nouveau saut sur sa corde, et se relance.

    — Une équipe, pour certains, c’est un regroupement de ninjas de tous niveaux, qui s’entraînent côte-à-côte, sans plus. À mon sens, une équipe shinobi est avant tout une aventure humaine. C’est une occasion rare de nouer des liens avec d’autres personnes et d’évoluer à leurs côtés. Mais c’est aussi pour moi un excellent moyen de transmettre ce que je sais, et de mener mes élèves sur les chemins que je compte emprunter.

C’est une bonne définition, dit comme ça … Maintenant, Yuka ne peut pas véritablement l’approfondir, étant donné que tous ses projets sont censés rester des secrets pour l’instant. Et puis, il finira bien par être mis au courant. Son grand intérêt intrigue la kunoichi, qui ne peut s’empêcher de répondre à toutes ses questions avec beaucoup d’enthousiasme. C’est pas mal, qu’il demande autant de choses, qu’il prenne le temps de questionner. Ça amuse la jônin.

    — Quant à moi … Pour commencer, je suis issue d’une famille de Sabreurs. De ce fait, mon héritage est un sabre en cristal, qui me donne une marge de manœuvre plutôt grande. J’avoue que j’en suis fière, mine de rien. Pour le reste, je manipule trois affinités : le vent, la foudre et l’eau. Cependant, étant spécialiste du taïjutsu, je ne m’en sers pas énormément pour le combat. Par contre, elles sont extrêmement utiles quand il s’agit de mon autre spécialité, qui est la sensorialité.

La brune prend sa tasse, et en boit encore une gorgée, pour se revigorer. Le goût du chocolat n’est pas altéré par le passage du temps, c’est avec le même plaisir qu’elle le déguste à chaque fois. Après un petit instant durant lequel Yuka est figée, elle se tourne vers Rei, et lui adresse un gentil sourire.

    — Je n’y ai pas fait allusion tout à l’heure, mais … Pour faire un rapport entre tes objectifs et l’équipe, il faut que tu saches que je ne compte pas te freiner mais, au contraire, t’encourager. Le but d’une équipe est tout de même de donner des ailes à ses élèves ! Du coup, ne t’en fais pas, je ne viendrai pas m’opposer à tout ça. Sauf s’il le faut vraiment, mais je doute devoir en arriver là un jour, haha.

Ce qui est vrai. Enfin … M’ouais. Elle a déjà été déçue, et n’est pas certaine de pouvoir faire totalement confiance à nouveau, alors, bien sûr, Yuka espère que ce sera possible, mais elle ne s’avance pas trop.

    — D’autres questions ?

Ne jamais s’arrêter sur un mauvais songe. Poursuivre et garder la tête haute, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Izaya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptySam 8 Juin 2013 - 1:19

Rei écouta minutieusement toutes les paroles sortant de la bouche de Yuka, que ce soit pour répondre à ses questions ou tout simplement pour donner des informations quant aux événements futurs. Le jeune homme n'avait encore jamais expérimenté une telle situation et même si tout au long de ses études il avait dû suivre les instructions et les cours donnés par ses professeurs, les fondements même d'une relation Kōhai-Sensei étaient très différents de ceux entre professeur et élève. Contrairement à un simple enseignant, la jeune femme deviendrait celle qui lui ouvrira la voie vers le monde Shinobi et ses dangers. Devoir faire parfaitement confiance à une autre personne, au point de pouvoir lui confier sa vie ne ressemblait pas à ce que le Samui avait pour habitude de faire, bien au contraire. Lui qui se trouvait être une personne solitaire ne comptait que sur lui-même pour régler ses problèmes, accordant une confiance mesurée aux autres, dépendant de la personne et de la relation qu'il entretint avec elle. Ceci était en contradiction avec les valeurs comme le travail d'équipe et le jeune homme savait qu'il devrait faire beaucoup d'efforts afin de travailler sur lui-même et s'adapter à la situation. Et pour se faire il décida d'observer attentivement les manières et les paroles de sa nouvelle Sensei.

Celle-ci lui répondit d'un ton enjoué que l'information concernant sa récente promotion n'était pas inscrite sur son dossier qui devait avoir du retard par rapport aux récents événements, l'administration kirijin restant une administration comme les autres : lente et fastidieuse. Elle ajouta qu'elle n'était pas totalement irréprochable, chose qu'elle avait demandé à Rei de ne pas essayer de faire, puis l'invita à poser autant de questions que son envie lui disait. Elle semblait donc accueillante et très motivé par son nouveau rôle de chef d'équipe. Le jeune homme ne manquerait pas de saisir toutes les opportunités pour récolter quelques informations sur les capacités et caractéristiques de Yuka, mais une curiosité trop poussée pouvait rebuter la personne et causer sa méfiance.

« D'accord. Pour le tutoyement je vais essayer de le faire, mais il est possible qu'au début j'éprouve un peu de mal au début, non pas parce que ça me gène mais plutôt parce que ce n'est pas une habitude. »

Elle parsema la suite de ses explications de succinctes pauses afin de boire son chocolat chaud, répondant toujours aux diverses questions du jeune homme. Pour commencer, elle lui expliqua sa définition d'une équipe ninja et comment elle la voyait se développer. Selon elle cette structure était plus une sorte de regroupement de ninja basé sur l'entraide qu'autre chose. Une aventure humaine vous affectant profondément et vous faisant mûrir, avancer. Permettant de partager son savoir et son expérience avec les nouvelles générations, de nouer des liens importants et durables basés sur la confiance et le respect, d'évoluer, de se transformer. Pour finir, la jeune femme y voyait un moyen de transmettre sa voie en plus de son expérience et de les mener vers le chemin qu'elle jugea bon sans pour autant les contraindre à celui-ci. Une personne intéressante, possédant des idéaux, des valeurs qui lui sont chères et un but à atteindre, impatiente de transmettre son savoir et de vivre des moments inoubliables.

Cette même femme ajouta qu'elle faisait parti d'une famille de Sabreurs et possédait donc un Sabre avec un pouvoir unique, celui du Shoton ou cristal. Les Sabreurs, contrairement aux autres clans ne sont pas liés par le sang et leur pouvoir ne peut donc être apparenté à un Kekkei Genkai héréditaire. Elles formaient une sorte de coalition assez désordonnée, chaque famille possédant des sabres spéciaux et suivant sa propre voix. Ils étaient redoutés dans tout le monde Shinobi de part leur excellente maîtrise du Kenjutsu, comme pouvaient l'être les Samurai de Kumo et faisaient partie des pièces maîtresses du village. L'ancien Mizukage lui-même était un de ces ninjas légendaires de même que Yuuki Setsuna avec qui, en plus de Gin Hasegawa, il participa à la conquête de Taki no Kuni de laquelle ils sortirent victorieux. Elle dit également être fière de ses origines et ajouta qu'elle maîtrisait trois éléments : la foudre, le vent et l'eau. De plus Yuka était également spécialisé dans le Taijutsu et la Sensorialité, ce qui devait faire d'elle une traqueuse redoutable. Son sourcil gauche se leva montrant l'intérêt que Rei porta à ses dires. Lui qui venait tout juste de passer Chuunin était intéressé par l'apprentissage d'un nouvel élément et d'une nouvelle spécialité. Son nouveau Sensei convenait parfaitement à ses intérêts puisqu'ils portaient sur le Taijutsu et le Raiton, un jeu du sort qui fit grandir la motivation de Rei pour les événements à venir.

Elle prit alors une autre gorgée de son chocolat chaud et accorda un sourire au jeune homme. La jeune femme s'attarda un instant pour approfondir ses dires lorsqu'elle parlait des futurs objectifs pour son équipe et ceux de Rei, précisant qu'elle comptait bien encourager ses élèves à suivre leur propre chemin et à les y aider le plus possible. Ceci étant, selon elle, les fondements même d'une équipe et le rôle du chef d'escouade. Le jeune homme crut comprendre un sens caché dans les derniers mots de la jeune femme quand elle confia qu'elle n'hésiterait pas à tout faire pour arrêter ses élèves si un jour le besoin se faisait sentir. Peut-être avait-elle déjà vécu une situation similaire ou connut quelqu'un l'ayant vécu. Rei apprendrait surement un jour à mieux connaître son maître lorsqu'une relation de confiance se serait établie entre les deux Kirjins, grâce au temps et aux épreuves qu'ils devront surmonter. Quand elle eut fini ses explications, elle invita Rei à poursuivre ses questions, ce qu'il ne mit pas longtemps à faire.

« Oui, plusieurs encore mais je vais essayer de les ordonner pour que ce soit plus clair. »

Il prit un petit instant de réflexion durant lequel il finit son verre, puis il commença à s'exprimer.

« Pour commencer, est-ce que l'équipe est composée d'autre membres ? Car je sais juste qu'une équipe shinobi ne compte que 4 parties au maximum, dont le chef d'équipe. »

En effet, il était important de savoir qui seraient ses partenaires et surtout s'il s'entendrait avec eux. Il avait déjà eu vent du fait que Ao' et Shord furent assigné à une autre équipe, et il se réjouit du fait que Shord ne soit pas avec lui, même s'il regrettait également qu'il soit avec Ao'. Grâce à leur chef d'équipe, il espérait qu'il ne nuise pas trop à la jeune femme et amie de Rei.

« Ensuite vous... pardon, tu viens de dire que tu maîtrisais le Raiton en plus d'être spécialisé dans le Taijutsu. Je t'avoue que ça fait un moment que je m'intéresse à ces deux catégories et je me demandais, même si c'est surement un peu prématuré, si tu pouvais m'enseigner ces deux courants ? Ah et pour finir sur ma lancée, même si j'ai encore quelques dernières questions, qu'elle sera la première mission ou objectif de l'équipe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyLun 10 Juin 2013 - 15:23

Toute histoire a un commencement. Même s’il s’agit d’un incipit in medias res, il y aura toujours cette petite introduction, qui permet de présenter les personnages, de dire qui ils sont, ce qu’ils pensent, ce qu’ils veulent. C’est un moyen comme un autre d’expliquer, et de permettre aux non-initiés de comprendre. Dans la vraie vie, les incipits sont caractérisés par les rencontres entre deux personnes. Des fois, ce sont des rencontres qui débutent pour une raison relativement triste et désagréable. D’autres fois, le tout est rythmé par la haine, la terreur, et la violence. Beaucoup de cas sont viables, notamment les rencontres par maladresses, ces rencontres hasardeuses qui arrivent plus souvent que l’on ne se l’imagine. Il y a de tout, absolument de tout. Yuka se trouve dans le cas d’incipit long et lent, ponctué par toutes les questions d’un personnage, qui a pour but de faire parler l’autre. Dans ce cas, on parle plutôt d’une scène d’exposition, moment où tout est dit, tout se dessine. Mais même si tout ne se précipite pas, même si les vieux démons ne reviennent pas tout foutre en l’air, la kunoichi se sent bien. Elle espère que ce commencement marque celui d’une aventure merveilleuse, qui mènera son équipe, tout autant qu’elle, loin dans cet univers. Sans avoir la prétention de former des élites, la Mitsuharu a pour objectif d’en faire de bons soldats, mais surtout des soldats qui ont des valeurs, et qui ont la force d’accomplir leurs rêves. Si ce n’est pas pour sauver le monde de tout un chacun, qu’ils sauvent et façonnent le leur. Pouvoir aider Rei dans ses objectifs est alors, pour elle, un moyen de parvenir à ses fins, et de savoir qu’elle a eu une utilité. Que sa présence ici-bas a permis à d’autres de faire ce qu’ils désiraient. Et ça, ça n’a aucun prix. C’est avec un grand sourire qu’elle accueille la demande de Rei, prenant le tout à contresens, répondant directement à l’une des dernières questions.

    — Si cela peut t’aider à faire ce que tu veux, bien évidemment. Et puis, ce sera un moyen comme un autre de t’apprendre des choses nouvelles ! Alors pourquoi pas.

Le hasard fait bien les choses, paraît-il. Il donne une chance aux uns et autres de se rassembler, et d’accomplir des exploits, quelques fois. Savoir que leur tandem se base déjà sur un partage de connaissances, et qu’il y a déjà cet objectif qui rythmera leurs prochaines rencontres, encourage Yuka. Cela lui donne encore plus envie de chercher, de lui transmettre ce qu’elle sait. N’est-ce pas là le rôle des mentors, après tout ? Chercher à donner aux élèves ce qu’ils demandent, sans pour autant trop en faire. Ce jeune homme intrigue toujours un peu plus la kunoichi, et la réconforte encore plus dans son choix. C’est une excellente chose.

Puis, la brune repart sur les autres questions, revenant sur la première qu’il a pu poser. D’autres membres ? Il est certain qu’à deux, on peut accomplir les choses plus vite, et qu’être à trois, voire quatre, le tout devient parfois lourd et compliqué à gérer. Cependant, Yuka est d’avis que plusieurs membres dans une seule équipe permet un plus grand échange de savoir, mais aussi une aventure humaine plus riche, plus palpitante. Alors à choisir, elle aimerait intégrer une personne de plus, mais seulement une. Comme ça, pas besoin de diviser le temps par trois, déjà qu’il est difficile de jongler entre ses responsabilités au village et les élèves … Cela lui semble pas mal. Elle prend sa tasse, en finit le contenu, et reprend, tranquillement.

    — Une autre personne. Je compte composer mon équipe de trois éléments, en m’y incluant. C’est-à-dire qu’il y aura deux élèves, et un mentor. Cela permet d’élargir les horizons, et de rendre le tout un peu plus pétillant. Cependant, je n’ai pas en vu le fait de prendre des élèves qui se ressemblent, et qui partagent un même objectif ; je veux que ce soit vivant, qu’il y ait une petite étincelle dans l’équipe, qui la rende unique. Généralement, quand je dis ce genre de choses, cela me mène à une réflexion des plus particulières, et je finis par assembler deux opposés. C’est un peu sadique, voire tiré par les cheveux, mais je trouve l’association de deux contraires très amusante à voir, et à expérimenter.

Au moins, là, tout semble clair. Pour le reste, Yuka verra bien. Prendre un petit chou tout mignon, ça, par contre, c’est hors de question. Même si son idée mène à des disputes, ce n’est en rien grave, au contraire. Peut-être que les deux éléments se taperont dessus, et ça leur donnera un bon entraînement. Et puis. Paraît que quelques fois, se mettre de bonnes roustes en plein visage renforce les liens. Alors pourquoi pas ! Tout est bon à essayer. Et la kunoichi est presque certaine de pouvoir constituer une équipe de trois caractères détonants. C’est toujours beaucoup, beaucoup plus drôle.

Un petit sourire naît sur ses lèvres suite à cette pensée, et cette jolie perspective qui s’offre à elle. Yuka ferme les yeux et se reprend, pour répondre à la dernière question posée, qui est peut-être bien la plus complexe. Comment donner une réponse sans trop en dire ? Comment ne pas laisser trop de zones dans l’ombre pour autant ? Bah. Autant commencer par le commencement, puisqu’elle en est là.

    — Tout d’abord, il s’agira de forger un lien entre chaque membre, pour que le travail d’équipe soit efficace et presque instinctif. Pour le reste, ça viendra au fur et à mesure, mais je ne dis rien ! Tous ces petits mystères se dévoileront en temps voulu. Il ne faut pas tout dire, ça gâche les surprises. Et … J’adore les surprises. ~

Son sourire s’agrandit, prenant quelques accents de malice par-ci par-là. Elle lui fait un petit clin d’œil, et repart dans son petit trip. Cette fois, c’est à Yuka de poser une question.

    — Avant que tu ne repartes de plus belle, j’ai une petite interrogation. Elle est indiscrète, mais je la pense nécessaire pour que nous continuions.

Son visage redevient tout de suite plus sérieux, sans pour autant perdre ce côté chérubin et rassurant qui ne la quitte jamais. La kunoichi joue un court instant avec sa cuillère, et finit par plonger joyeusement dans le domaine. C’est drôle, de poser des questions.

    — Quel est ton objectif, Rei ? Que cherches-tu à faire, réellement ?

Alors, l’incipit débouchera-t-il sur la véritable aventure ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Izaya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyJeu 27 Juin 2013 - 23:12

Une rencontre opposait deux personnes au minimum. Elle pouvait-être inopinée, forcée, fortuite, heureuse, triste et tant d'autres choses encore. A travers elle on peut échanger, discuter, perdre, gagner, apprendre, changer. Rei, même s'il ne le montra pas, était très impatient de celle qui était en train de se tenir, étant lui_même une de ces deux personnes. Lui qui part habitude n'arrivait jamais à trouver de motivations autres que sa propre ambition, ou ses propres idéaux, voyait ici un moyen d'atteindre son futur. Parvenir à la solution à son problème, pas au sens strict du terme mais s'éprouvant dans sa mentalité, sa façon de pensée. Lui qui voyait toujours le verre à moitié plein, avait complètement changé d'avis après la guerre et même si consciemment il avait du mal à raisonner objectivement, son inconscient tentait toujours de le ramener à la raison, à sa véritable nature, à son véritable but. Cet homme faisait partie des rares personnes qui voyaient divers sens au mot « vie ». Que ce soit pour atteindre ses objectifs, se forger une personne, se faire un nom, pour lui la vie n'avait pas de prix, sauf peut-être celui de la mort de son ennemi. Impitoyable, il tuerait sans aucun remords les personnes menaçant son existence ou ses plans s'il n'y vint pas d'autre solution et en cela il était une personne assez spéciale. Respectueuse, chérissant la vie, asociable mais agréable, intelligent, cultivé, sadique, sans pitié, tant d'aspects de sa personnalité qui pourraient paraître opposé ne faisant qu'un dans cette personne qu'était Samui Rei, membre du clan ayant participé à la fondation du Village Caché de la Brume, maîtrisant le Hyôton. Les personnes le composant faisaient partie des plus hautes sphères du village, comme pouvait en témoigner le premier Mizukage : Samui Mahan.

La Kunoichi semblait voir d'un bon oeil les prétentions du jeune Chuunin à apprendre le Raiton et le Taijutsu. Rei savait déjà quelle serait la dernière spécialité affinité qu'il apprendrait. Le Fuinjutsu, indispensable selon lui pour un Eisenin et le Fuuton, élément s'accordant parfaitement avec son Hyoton, ou tout du moins il y voyait d'énormes possibilités. Le Samui ne manquait pas d'ambition, même dans cet état de déprime il ne perdait pas de vue ses objectifs, même si cela se fait plus inconsciemment que consciemment. Ressortir de cette épreuve s'avèrera être une tâche très ardue, mais il en naîtra un homme plus fort, plus mature, plus sûr de lui et se connaissant mieux. On apprend plus d'un échec que de multiples réussites, cela Rei ne le savait pas encore.

Puis la Jonin continua en répondant en sens inverse aux questions du jeune homme. Selon elle l'équipe se composerait de trois personnes, Yuka comprise. Elle serait le mentor tandis que Rei et une tierce personne se trouveraient être ses élèves. Souhaitant prendre deux membres aux personnalités contraires afin de rendre la chose plus vivante et pétillante. Elle pensait probablement que deux caractères opposés s'influeraient dans le bon sens et à travers les tensions naîtrait une très forte relation. Les opposés s'attireraient donc afin de former un trio soudée, efficace et puissant. Quand le jeune homme entendit ces mots sortir de la bouche de la jeune femme, il trouva la réflexion qui en découlait intéressante. Une équipe était une chose rare dans une vie, un ninja ne faisant partie que d'une, deux voir trois équipes au maximum durant son évolution. De plus, deux personnalités opposées induisent différentes maîtrises et spécialité. Hors à travers celles-ci pourrait se trouver de très bon compromit et attaques combinées pouvant exceller dans le combat sous la condition que le tandem se connaisse parfaitement. Et la volonté de Yuka pour que ce soit le cas était palpable dans ses dires, mimiques et gestes.

Rei s'amusa un court instant à lister les personnes pouvant se trouver être ses opposées dans celles qu'il avait déjà rencontré. La plus pertinente qu'il trouva était Akihiro Emi, une jeune femme qu'il avait rencontré quelques jours avant ce tête-à-tête avec sa chef d'équipe. Insolente, impulsive, même si cela faisait peu, il était certain qu'au fond les deux Shinobis entretenaient des idéaux totalement différents, ne serait-ce qu'en majorité. Cela pouvait se ressentir autant dans leur façon de parler, que dans leurs manières ou leurs habits. Tout cela faisait partie d'une vitrine permettant de juger les personnes, afin de se faire un premier avis sur l'individu. Un préjugé en quelque sorte, puisqu'il était impossible de parfaitement connaître et établir le profil d'un Homme lors de la première rencontre, sauf si celui-ci accepte de subir un interrogatoire prévu à cet effet.

Yuka ne s'attarda pas trop sur l'avenir qu'elle réservait au groupe, accordant à Rei des informations qu'ils savaient déjà, tels que la fusion de celui-ci et sa coordination. La jeune femme semblait aimer les surprises, beaucoup plus que Rei qui n'appréciait pas trop cela, mais appréciait encore moins être rabat-joie. Puis un sourire se traça sur les lèvres de la Sabreuse. Lançant un clin d'oeil au jeune homme, elle rebondit sur son interrogatoire pour en apprendre plus sur lui et ses objectifs. Le jeune homme n'avait pas pour habitude de divulguer ses secrets ou ceux que d'autres personnes lui confiaient. Mué comme une tombe, il ne parlait que pour faire rire, ou expliquer. Les rares fois où il prenait la parole contre quelqu'un il prenait soin d'établir son profil, et une argumentation riche visant la personne ou sujet concerné. Elle prévint Rei que sa question se trouverait être indiscrète, mais nécessaire selon elle pour continuer à avancer.

« Quel est ton objectif, Rei ? Que cherches-tu à faire, réellement ? »

Un objectif ? Le jeune homme n'avait pas un objectif, mais plusieurs. Cette question simple en apparence se trouvait être très complexe en réalité. Rei décida d'y répondre s'en trop s'étaler sur le sujet, se servant des propos qu'avait tenu sa sensei pour expliquer ce manque de détail. Il prit un court instant de réflexion, croisant ses main devant lui puis lui répondit.

« Je cherche beaucoup de choses et j'ai plusieurs objectifs que l'on pourrait résumer en un seul grand but : atteindre un certain type de personne. Je m'explique. Imaginons que quelqu'un ait comme traits de caractère la curiosité, la timidité et l'attrait pour l'argent. C'est cela que j'appelle un certain type de personne. En l'occurence je cherche la connaissance, la sagesse et la puissance. Et par puissance je n'entends pas seulement la puissance physique, mais aussi argumentative, énergétique, et d'autres choses encore. Cela peut peut-être paraître assez vague pour toi, mais je pense que tu comprendras au fur et à mesure que nous nous côtoieront. Comme j'induirai les objectifs de notre équipe au fur et à mesure que nous avancerons. Ai-je répondu à ta question ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptySam 29 Juin 2013 - 0:27

Une chasse au savoir. La sagesse et la connaissance sont deux vertus extrêmement importantes pour un shinobi, surtout lorsque ce dernier est amené à se battre sur le terrain. Connaître tout un tas de choses lui permet de tirer profit de chaque détail qu’il voit, chaque geste qu’il enregistre, et chaque parole qu’il entend. La sagesse lui permet alors de réfléchir posément et de ne pas agir n’importe comment. Ne jamais gaffer, voilà un véritable atout pour un ninja. Si ces deux idéaux sont intéressants aux yeux de Yuka, le dernier l’est beaucoup moins. La quête de puissance est, à ses yeux, la quête la plus démente qui existe. Pas dans le sens où elle est géniale, et permet des tonnes de choses, à l’inverse. Cette course, cette longue chasse à la puissance est, en réalité, un poison. Quelque chose de mauvais, qui s’insinue dans les veines pour insuffler de la force, sans jamais en donner assez. Alors, on court après, on se bat pour en obtenir plus, toujours plus. Dès lors, la chasse devient nocive, et ronge à même l’esprit. Elle monte à la tête, et rend complètement fou.

Yuka hoche la tête. Il a répondu à sa question, mais n’a peut-être pas fait les bons choix. Un objectif, c’est bien, cela donne une motivation et force à se bouger pour réussir. Un objectif, ça amène l’esprit à se battre, à ne jamais faiblir sous l’adversité. Ainsi, l’homme tend à accomplir chacun de ses rêves, quel qu’en soit le prix. Cependant, certains rêves ne doivent jamais être atteints, surtout pour les conséquences qu’ils engendrent. La brune pose une main sur le comptoir, et le tapote du bout des doigts, dans un rythme irrégulier, qui traduit sa fuite dans ses propres pensées. Puis, elle finit par se lancer dans le vide, sans peur aucune. Il est temps d’admettre, et qu’une autre personne en ce monde sache.

    — La quête de puissance est la plus folle qui puisse exister. Cette quête est celle qui coûte le plus cher à l’Homme, pour une raison des plus simples : En cherchant à devenir plus fort, toujours plus fort, l’Homme oublie qu’il a d’autres valeurs, et qu’il faut protéger ces dernières. En tendant à atteindre un sommet de puissance, Rei, tu prouves que tu es faible. Que tu ne vois pas forcément ce qui t’attend si tu chasses la puissance.

Haine, douleur, peine. Les trois fléaux qui ont toujours accompagné, accompagnent, et accompagneront toujours la soif de puissance. C’est un fléau, quelque chose de mauvais, de nocif, qui traîne dans les pires retranchements possibles. Yuka connaît très bien ces conséquences, les ayant elle-même vécues. Elle baisse alors le ton pour poursuivre dans son explication.

    — Mon frère a cherché la puissance. Il est mort, tué de ma propre main. Pourquoi ? Parce qu’il a atteint le point le plus élevé de la quête, le point noir, celui dont on ne revient jamais. De la haine, il est passé à la psychopathie. Il n’a pas compris que la puissance menait inévitablement à la mort d’un ou de plusieurs autres personnes. Mes parents sont morts par sa faute. Il les a assassinés, parce qu’il cherchait à devenir puissant. Je doute que tu veuilles passer par-là. La puissance n’est pas la possibilité de mettre à terre un homme ou deux, non, la puissance, ce n’est pas ça.

Oui, mais alors, qu’est-ce que la puissance ? Un concept trop abstrait pour que l’homme ne puisse l’assimiler ? Une force supérieure à lui qui finit par l’engloutir ? Oui, au final, c’est quoi, la puissance ? À cela, Yuka répond :

    — La puissance est psychologique. La puissance, c’est de pouvoir se relever quoi qu’il arrive, et de ne jamais être abattu par un événement, peu importe lequel. La puissance physique s’acquiert avec l’entraînement physique, mais qu’en est-il de la puissance morale ? Si un homme est incapable de se figurer l’horreur de la guerre, ou la mort d’un de ses semblables, alors il n’est pas puissant. Tout ce qui réside dans la force brute est obsolète, rapidement dépassé par la puissance de ton cœur. Si tu ne comprends pas cela, Rei, alors tu ne pourras jamais atteindre la puissance, et tu finiras dévoré tout cru par la soif. Tu seras soumis à son pouvoir, et tu feras n’importe quoi.

Yuka pousse un petit soupir. Ah, si seulement Kyurei avait entendu ça dans leur jeunesse, peut-être serait-il encore à ses côtés, qui sait.

    — Être puissant est un fait, être capable de gérer cette même puissance en est un autre.

Première leçon de Sensei à élève ? On peut dire ça, oui …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kinzoku Izaya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyDim 30 Juin 2013 - 1:00

Après que le jeune homme eut fini son argumentation, il se perdit un court instant dans ses pensées, réfléchissant aux mots qu'ils venaient de prononcer. Lui qui pendant un bon moment a toujours souffert à cause des autres, ou plutôt, durant toute son enfance avait bien évidemment déjà penser à se servir de cette puissance pour écraser tous ceux qui s'interposeraient devant son chemin. Alors qu'il était encore jeune et très immature, il n'hésita pas à imaginer toutes les formes possibles et imaginables de tortures ou de supplices qu'il pourrait leur faire subir une fois grand. En somme, une personne normale blessée et meurtrie cherchant une échappatoire dans la haine et la souffrance de l'individu. Lui-même avait déjà pensé de nombreuses fois à se faire souffrir, jusqu'à penser à une solution plus radicale, qui mettrait un point d'arrêt à sa douleur une fois pour toute : le suicide. Mais malgré bons nombres de moments de faiblesse, il arriva toujours à remonter la pente, à recentrer le courant de ses pensées, à raisonner. Il était habitué à cela et pour échapper à la possibilité d'une erreur, il commença à se mettre inconsciemment certaine protection, comme quelqu'un aillant déjà eu un accident de voiture pourrait le faire lorsqu'il conduirait : la prudence. Lui se fixa des idéaux clairs et nombreux, dont il ne se détacherait pas, ou peu selon le cas, continuant à les suivre malgré les aléas de la vie, comptant les hauts et les bas. L'honneur, le raisonnement, l'objectivité, la patiente, la réflexion, la gentilesse, la prudence, l'ambition, la volonté et tant d'autres choses encore formant ce que le Rei considérait comme ses idéaux à atteindre , la personne qu'il souhaitait être. Une personne entouré d'amis fidèles, peu il s'en fichait, il n'était de toute façon pas très sociable. Une personne de confiance, indépendante, puissante.

Mais Yuka ne semblait pas du même avis, son hochement de la tête montrant ce mécontentement. Il fut assez sec, ses sourcils s'étant froncé pendant cette action. Tant de mimiques formant le langage corporel, complexe, indiscernable pour le jeune homme encore novice dans la matière. Même s'il pouvait extrapoler les mouvements faciaux aux sentiments et pensées d'une personne, il ne pouvait appliquer cette manière de faire dans une discussion, son oeil n'étant pas assez aiguisé pour cela. La Kunoichi posa alors une main sur le comptoir et commença à la tapoter anarchiquement du bout de ses doigts. Suivant un rythme irrégulier, elle regarda son élève dans les yeux puis entreprit sa réponse.
Selon elle, la quête de la puissance était une erreur à ne jamais connaître, la qualifiant de folle. Ce serait comme regarder dans une visière : à force de regarder son objectif on en oubliait tous les autres, dont les valeurs qui étaient importantes et qu'il faut protéger. Tentant de devenir toujours plus fort, la personne prouvait sa faiblesse, se dirigeant vers une fin tragique et une souffrance sans fin. Rei trouvait que son argumentation était correcte et comme il le craignait le jeune homme s'était fait mal comprendre. La tâche n'est pas aisée lorsqu'il s'agit de retranscrire des émotions et des sentiments, de même qu'une pensée ou un idéal. Il s'était déjà perdue, ou plutôt il avait faillit se perdre dans ce chemin de nombreuses fois. Mais avec le recul, il savait qu'ils ne tomberaient pas dans ces travers, car sa façon même de pensée le lui empêchait, tel un mur le retenant de tomber dans le vide.
La jeune femme baissa le ton, puis elle poursuivit d'une manière assez inattendue. Elle confiant à son élève que son frère avait déjà tenté de chercher la puissance. Elle l'avait tué de ses propres, celui-ci ayant dépassé les limites de sa quête. Passant de la haine à la psychopathie, il tua ses propres parents afin de devenir plus puissant, oubliant ainsi ceux grâce à qui il était venu en ce monde. Comme le disait la jeune femme, il ne voulait pas en venir jusque là, mais le fait qu'elle compare la quête du Samui à cela montrait bien qu'elle n'avait pas saisi le vrai sens de ses propos, la quête qu'il cherchait réellement à poursuivre.

Mitsuharu Yuka poursuivit son discours en donnant sa propre conception de la puissance : le pouvoir de se relever malgré les échecs, la force mentale, la stabilité, la volonté.

« Être puissant est un fait, être capable de gérer cette même puissance en est un autre. »

Après ces derniers mots, le jeune homme prit un instant de réflexion afin de mettre en place les bases de son discours. La jeune femme semblait s'être confié, tout du moins en partie, à lui. Et même s'il détestait le faire, Rei devait lui aussi partager une partie de son passé avec la jeune femme, afin qu'elle puisse mieux le comprendre et qu'elle se fasse une idée à propos de ce qu'il était vraiment. Il croisa ses mains devant lui et posa sa lèvre supérieur sur son index. Puis il s'éloigna un peu de celui et commença à parler.

« Je pense que tu as mal compris ce que je cherchais à atteindre, donc je vais essayer d'être plus clair. »

Il prit une profonde inspiration, afin de se préparer au long discours qu'il allait entreprendre puis ses lèvres se mirent à bouger.

« Quand j'étais enfant, depuis ma plus petite scolarité jusqu'au début de mes études supérieures, j'ai toujours été seul, rejeté par les autres. Il y a bien évidemment eu des personnes qui étaient différentes et avec qui j'ai pu me lier d'amitié, comme ma meilleure amie qui l'est toujours aujourd'hui et dont je suis très proche, mais tous les autres élèves prenaient un plaisir pervers à me faire souffrir. Que ce soit pas les moqueries, ou par le bizutage, les remarques, les gestes, ils ne rataient pas une occasion de montrer leur fausse supériorité. J'étais alors petit, mauvais élève et assez naïf. En grandissant, j'ai commencé à avoir des pensées plus noires, afin de me rassurer et de trouver une solution à cette situation qui me paraissait insoutenable. Que ce soit par le suicide, ou par la mort de ces personnes, mon esprit n'hésita pas un instant à imaginer toutes les manières possibles pour ce faire. Ce n'est que bien plus tard, lorsque j'ai commencé mes études d'Eisenin que j'ai commencé à murir et à tout raisonner. Je me suis alors remis en question, j'ai changé, mûri, évolué.
Je te dis tout cela pour que tu comprennes bien une chose. Il est vrai que par le passé ma quête de puissance ressemblait et aurait pu mener à celle de ton frère. Mais l'Homme que je suis aujourd'hui est bien différent de celui que j'étais auparavant et de ton frère. La puissance ce n'est pas seulement la force physique. La puissance c'est savoir conserver et poursuivre ses idéaux, tout en se remettant et en les remettant en questions. Savoir être stable, ambitieux, avoir la volonté d'avancer malgré les échecs. Poursuivre ses buts sans oublier qu'il on est vraiment, et ce que l'on vaut vraiment. Ma quête de puissance c'est tout cela en même temps, en plus d'accumuler des connaissances et de la force physique. Regarde moi, je suis peut-être grand mais je suis mince et faible physiquement. Si je recherchai vraiment cette voie mon corps ne serait pas dans cet état. Il l'est parce que j'ai travaillé durement ces dernières années pour devenir un Eisenin et maîtrises l'art du Ninjutsu. »

Rei fixa alors son sensei dans les yeux et poursuivit.

« Je suis tombé de nombreuses fois, je me suis toujours relevé.  »

Puis il se redressa sur son siège et prit de sa main droite le verre se tenant devant lui avant de continuer.

« J'espère avoir été plus claire cette fois-ci. Si tu as des questions n'hésite pas, j'y répondrai aussi précisément que possible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Mitsuharu Yuka
Informations
Messages : 532
Rang : A+

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] EmptyMar 2 Juil 2013 - 1:01

Bienvenue dans un monde où l’esprit tend à tout changer. Bienvenue dans un univers où la répétition est lassitude, et où le similaire fait à la fois mal et peur. Bienvenue dans ce monde de merde, où la terreur prime sur la confiance, et où les pêchés des uns influencent l’avis des autres. Blessés, torturés, ratatinés, les voilà tous à se regarder dans le miroir, en se demandant comment faire pour ne pas revoir cette image détruite de leur visage. Et s’ils faisaient tous pareil au final ? Et s’il n’y avait aucune échappatoire, et que tout n’était qu’éphémère et douleur ? Et si tous réitéraient les erreurs des autres, en se condamnant au bûcher ? Au châtiment éternel ? Yuka ferme les yeux, et soupire. Et si Rei traînait dans le même lot que tous les autres ? Et s’il n’était qu’un morceau de Kyurei, comme tous les autres ?

Yuka tend la main, et attrape la sienne. Ses prunelles andrinoples viennent chercher celles de son élève, et s’y perdent un instant. Bloquée, traversée par une certaine peur, un manque de confiance certain, la brune réfléchit. Elle pousse un long soupir, et serre plus fort sur la dextre.

    — Certaines choses sont indélébiles pour certaines personnes. Il y aura toujours en moi cette idée que la puissance ronge et détruit. Toujours.

La brune relâche son emprise, et, derechef, exhale un soupir. Ses prunelles se ferment un instant. Souvenirs, souvenirs. Mémoires d’une haine qui dévore, qui réduit à néant. Mémoires de ces images immondes suite à la mort des parents, puis d’un frère. Mémoires d’une peur grandissante, d’une plaie béante. C’est difficile, c’est lourd.

    — Je ne peux pas te laisser suivre cette voie sans pouvoir garder un œil sur toi.

Et ça tombe parfaitement. En tant que futur élève de l’équipe de Yuka, il sera souvent sous sa protection, ou sa surveillance, et elle pourra réguler au mieux son avancée, mais aussi d’autres choses. Il ne deviendra pas un monstre sanguinaire tant que la kunoichi existera. Un petit sourire naît sur ses lèvres.

    — Ce monde est un piège grandissant qui attire tout le monde et ne laisse personne survivre. Une fois les pieds dedans, tu es mordu, dévoré par cette soif de puissance qui condamne. Humanité déchirée, existences détruites. Personne ne doit subir ça. Pas encore. Alors je te surveillerai, Rei. Je serai ton mentor. Je ferai de toi un shinobi puissant, en m’arrangeant pour que ce monde ne te dévore pas, et que la puissance ne prenne pas possession de toi.

Yuka soupire, et baisse les yeux.

    — J’apprendrai à faire confiance, et à ne plus voir la puissance comme un monstre, ou comme une dévoreuse d’humanité. Mais pour ça, j’ai besoin que toi, Samui Rei, tu sois patient, et que tu me montres les efforts que tu peux faire. Je veux que tu sois un membre à part entière de l’équipe Tsukuyomi, mais aussi un shinobi de Kiri digne de ce nom, qui atteindra la puissance sans passer par la haine.

Ce monde est ignoble. Ces places sont détruites. Le sang suinte des murs. Et pourtant, parmi cette armée de personnes sanguinaires, certains résistent. En fera-t-il partie ? Qui sait …

    — Puis-je te faire confiance ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Renouveau [Yuka] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouveau [Yuka] Renouveau [Yuka] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Renouveau [Yuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-