N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Fête de Sambi [aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyDim 19 Mai 2013 - 16:34

Kaguya Aojikawanashi et Kyu Shord

Une fête en l'honneur de Sanbi va avoir lieu d'ici peu de temps. Pour cela, Kiri a commandé d'imposantes tapisseries représentant la naissance du démon. Elles ont une valeur inestimable et débarquent dans le port de Senshi, à l'ouest du pays. Escortez les tisserands jusqu'au temple et veillez à ce qui ne leur arrive rien.



La journée commence avec une bonne sieste sur le haut d'un building. Regardant le blanc de la brume laissant l'humidité perler sur ma peau ma nuit fus plutôt reposante. La nuit passant je prends dans ma poche une pomme. Se fruit que j'ai cueillie hier pendant le retour de l'ancienne mission avec Aoji. Mon petit déjeuné fini, je prends la route d'une zone d'eau afin de me rendre propre au point de rendez-vous de ma prochaine mission. Une mission dont j'ai eu l'honneur de remarquer dans ma boite au lettre sous forme d'une enveloppe avec le sigle du Mizukage.


Un autre travail confié par le village à cause de nos bêtises causées dans la ville. Enfin non pas qu'elle soit donnée d'emblée par le village, mais c'est plutôt une imposition que le père d'Aoji nous a donné afin de nous racheter. Cette fois ce n'est pas lui le demandeur, mais bien le village qui a besoin de Ninja pour escorter les fabricants des tapisseries rares. Pour moi je ne suis pas très art déco donc les tapisseries je n'en suis pas un grand fan. Enfin celui-ci est en l'honneur de Sanbi, un démon qui fut vaincu par des Ninjas qui ont ensuite crées le pays de la pluie. Un événement étant au début plutôt de mauvaise augure, mais qui se termine plutôt par l'arrêt des hostilités. En outre une bonne chose crée par un mal qui semble plutôt positif, d'où la raison de cette fête. Nous devons Aoji et moi nous rejoindre aux portes du village, afin de rejoindre ce que nous devons protéger aux ports.


Bon je ne sais pas trop ce que fait Aoji, mais moi je suis arrivé avec cinq minutes d'avance. J'ai hâte de revoir ma chère Aoji que je n'ai pas revus depuis hier soir, une journée qui nous sépare avec un de ses magnifiques regards qu'elle me lance de temps en temps. Ce regard disant: "ho mon petit Shord j'ai hâte de te revoir pour pouvoir te tordre le cou." Enfin un cou que je prends soin de cacher par mon écharpe blanche. Les brumes étant bien compactes, nous n'avons quasiment pas de visibilité. Bon je profite de ses cinq minutes d'avance pour faire cuire ce premier pied de maïs qui a poussé dans ma plantation. Je crée de la vapeur afin de le faire chauffer et donc de faire cuire les maïs. Deux minutes c'est cuit, parfait bon je me mets à dire à voix haute :

Bon appétit Shord.

Me voilà donc en train de manger mon maïs en attendant ma congénère qui ne semble pas vouloir être là à l'avance, la brume toujours présent à un côté apaisant et tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyDim 19 Mai 2013 - 18:15


Même pas le temps de récupérer de deux jours de galère en montagne que déjà je devais repartir à l'autre bout du pays... Merveilleux. Encore une fois réveillée du bon -mauvais- pied je devais partir retrouver Shord, bon je ne doutais pas un instant que le voyage serait fait d'une dizaine de crise de nerfs, avec la chance qui me poursuivait, il y avait des chances qu'en plus il ne pense qu'à faire son gamin prêt à me rendre folle. Seulement ce n'était parlé jour, hier après être rentrée de notre périple au milieu de la neige, j'étais partie réchauffer mes os gelés dans un bain bouillant. Problème, tellement j'étais crevée je m'y étais endormi comme une loque, à mon réveil dans l'eau glacée j'étais attrapée la mort, une crève pas possible quoi... Bon ça devait arriver, déjà que j'avais passée les deux derniers jours de multiple fois trempée par ce temps hivernal, ça me pendait au nez. C'était donc une barre au front, des courbatures et les nez qui coulait que je rejoignais mon compère. L'apercevant au loin je jugerais de vraiment le tuer cette fois une fois arrivée à sa portée...à quelque mètres de lui je tendais les mains, les mêmes qui soudainement refroidissait mes ardeurs, enfin elles se réchauffaient plutôt, mais ça calmait mon envie de meurtres, bon vous avez compris! Là avec ma voix majestueuse de canard...

=| - Argff, yo, c'est tout chaud. Donne !

Sans lui demandait son avis je réquisitionnais l'épis de mais pour le becter tout en entamant la marche, sans louper bien sûr le "kouahhh?",son occasionné par mon nez bouché. Bon allait il attendait quoi je savais qu'il mourait d'envie de se payer ma tronche,préférant ne pas y penser je traçais ma route évitant de trop parler...

=| - Bon " cha " semble simple comme mission " évistons " de faire les "checon", ok?

Bon bon, arrêtons les frais fatiguée, mais pressée en même temps j'avais menée une belle cadence pour vite arriver à bon port, pressant Shord non stop pour qu'il accélère. Seulement à mi- parcours il me fallait une pause, adossée contre un arbre, je laissais glisser mon corps jusqu'au sol, j'étais tellement bien couverte que c'était à peine si on voyait la prunelle de mes yeux. Là tout de suite ça va de soi, je haïssais le monde entier, je n'avais qu'une envie dormir et étais pour le coup sacrément grognonne...

=| -Aller va, on a une belle "navance", "onz" se fait une pause thé...?

Bon que ça soit oui ou non, j'étais déjà en train de faire de le feu, une manie typiquement mienne, bon si mon père était un tyran, ma mère savait parfois se montrer maternelle, aussi ce matin elle m'avait laissée une mixture de plantes pour infusion, histoire de calmer mon rhum. Mais bon, après une gorgée de son truc je retirais ce que je venais de penser, totalement infect son truc, sur le coup, je n'étais pas malheureuse de l'avoir partagé avec Shord. On avait dis pas de mauvais coup non?... Oui bon ne me jetez pas la pierre, c'était la faute à ma mère !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyLun 20 Mai 2013 - 8:45

Mais, mais, mon maïs. Bon ben j'ai pu au moins en gouter un morceau. A vrais dire, vue la tête que fait Aoji elle ne peut pas être vraiment en état pour faire une mission. Emmitouflé dans une masse de vêtement chaud avec une voie de canard amitié égorgé, elle s'empresse de prendre de l'avance pour éviter d'entendre les rires que je ne pus contrôler, d'une bonne voie qui semble dire que cette mission ne semble pas compliquée. Le début de la route commence dans un rythme que souhaite imposer la Kaguya. Après la moitié du chemin ma partenaire c'est vu prise d'une fatigue elle demanda une pause avec sa magnifique nouvelle voie. Une chose que je n'ai pas pu répondre sans me pincer le nez et en parlant de manière saccadé :

Ben « faisson », ma « sèrre ».

Et bien sûr suivie d'une bonne bouffée de rire. Bon ce n'est pas bien de rigoler des malades, mais autant dire que c'est tentent. Elle se met à faire un petit feu, pendant que moi je cherche à récupérer quelques branches sèches, afin que le feu tienne asses longtemps pour son thé. Bon que de choses inutile vu que je peux créer de la vapeur permettant de chauffer son thé. Je ne dis rien laissant la pauvre petite ayant déjà fait la moitié du travail. Le thé préparé elle m'en donna une tasse. Un thé plutôt mauvais. A vrais dire sans sucre ce n'est pas mon fort. Bon me forçant à le finir, je me lève afin que l'on prennent la route :

Bon je vais te porter sur mon dos pour le reste du chemin tente de te reposer, ça ne te guérira pas, mais pour une malade ce n'est pas bon de faire trop d'effort.

Accroupi, j'attends sagement qu'elle prenne place ou qu'elle me renvoie chier, car avec elle cela peut-être une éventualité. De plus qui sais ce que le chemin du retour nous réserve, c'est une mission et donc en tant que mission nous devons rester vigilant et donc ne pas baisser ça garde. Après un certain temps d'attentes je sortis un autre épi de maïs de ma poche :

Regardes-tu pourras aussi manger du maïs, je te le fais cuire avec mon Futton de suite si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyMer 22 Mai 2013 - 20:06


Le thé, enfin l’infusion était infecte comme prévu… Néanmoins, la petite pause a suffi à me déboucher les nasaux et le peu de chaleur à faire disparaitre une partie de mes courbatures, par chance, je guéris vite en général, même bien… Alors, forcément voyons mon compère qui après s’être foutu une énième fois de moi me proposer de me porter sur son dos telle une gamine, forcément je bouillais… Tandis qu’il était accroupi à m’attendre, le voilà qui en plus persister en me proposant un autre épi de maïs chauffé à la vapeur, arf, j’avais oublié le détail dans lequel Shord était une bouilloire ambulante…

=| -Suffit baka ! Je peux marcher, tu m’as bien vu ? Aller on y va et au pas de course puisque c’est ça !

Oui, oui, voilà de quoi froisser sans mal mon orgueil, voilà aussi de quoi me crever plus facilement, têtue comme une mule je tenais une cadence plus soutenue que lors de la première partie, j’étais tellement contrariée que j’en avais oublié je crois que j’étais malade. Peut-être Shord l’avait-il fait exprès, au fond il me connaissait bien maintenant, rien de mieux pour me motiver que m’énerver…

Quoi qu’il en soit, il n’avait pas fallu beaucoup de temps maintenant pour rejoindre port de Senshi, à l'ouest du pays, sur place, il restait encore à trouver nos « colis », les artistes tapissiers bien sûr. Pour ce faire, je ne m’inquiétais pas plus que ça, tout leur bric-à-brac n’allait pas passer inaperçu, ainsi comme prévu un groupe retenait vite notre attention. Derrière un vieillard dégarni se tenait trois jeunes gens aux airs d’apprentis pour certains et disciple pour d’autre, à quoi je jaugeais ça ? À la répartition inégale de la charge, le vieux ne portait rien, les deux autres derrière lui que leurs bagages, tandis que le dernier, le plus jeune était chargé comme une mule de bagages, sac et divers rouleaux… Pas de chance mon gars vraiment, car la route promettait d’être longue, d’autant plus que le crétin de dernier s’exclamait à pleine voix sur un détail qu’il aurait mieux valu garder discret…

=| -Maitre, les fils d’or pèsent une tonne, je vais mourir avant d’arriver là-bas moi…

Abrutit, voilà de quoi attirait à nos basques toutes les oreilles malsaines du port, lassée à peine la joyeuse bande aperçue, j’interpellais le salsifis trop bavard tandis que son maitre lui passait un savon, ah bah, lui aussi il avait compris le vieux renard… Tendant l’ordre officiel de mission, je délestais le nabot de quelques rouleaux dorés, laissant le reste aux bons soins de Shord..

=| -Bon ok, mon "coézquipier" et moi allons nous charger de transporter "za", il vaut mieux maintenant, cependant tâcher d’être plus discret, "za" nous évitera des contres-temps musclés sur pendant notre voyage… C’est bon on peut "zy" aller ?

=| -Ah non ! Pas sans manger, j’ai mal partout après ces heures de bateau, je veux visiter la zone et casser la graine !

Avait grogné le vieux en répondant à ma question, non, mais, il me prenait pour une guide touristique là ? Autant dire qu’il avait rêvé et je le lui faisais savoir…

=| -Bon, "faisions" simple… En ce qui "MEz" concerne, je pars direct direction Kiri avec "ze" que je porte, suivi ou non, je m’en fou, les retardataires trouveront leur chemin "touz" seuls compris ?

À peine cela dit, il me snobait complètement pour partir marmonner avec Shord, bon je sentais le mauvais coup arrivé… Bon avec ma voix et me tête, la jouer autoritaire devenait compliquer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyJeu 23 Mai 2013 - 13:08

Rien qu’à la présentation, voilà que ma coéquipière se mets nos client à dos. Dans un sens elle a totalement raison, entre celui qui vient de dévoiler la valeur de notre marchandise et les longues oreilles des brigands aux entoure de la zone. Il vaut mieux quitter les lieux avant de se faire voler. C’est donc avec tout son panache, que la Kushiose sans même le savoir donne la meilleure option. Bon en tous cas ce n’est pas de l’avis de notre client, qui vient se plaindre du mauvais comportement de celle-ci. Je lui explique donc plus calmement les fait et que son repart au pire des cas il peut le faire pendant le chemin. Ouf j’ai réussi à calmer notre commanditaire et il appelle donc ses petits neveux qui le rejoignait, deux enfant d’une dizaine d’année, qui pendant que les grand de leur groupe sortent du bateau, eux ont fait une farce a un matelot. Leur oncle étant simplement celui qui doit les éduquer se voir dire :

Ok, Ok mais on part de suite alors.

Et part d’un pas bien motivé, je me mets à rigoler en comprenant la scène. L’oncle cachant la bêtise de ses enfants. Bon je m’avance vers Aoji qui a déjà prit un peu d’avance en lui disant :

Hé, c’est bon on part de suite par contre nous allons mettre toutes les personnes qui ont les tapisseries ou ustensile de travail au même endroit et aussi se monsieur que l’on doit protéger. Afin d’avoir qu’un seul endroit à surveiller. Je te propose donc de porter ses affaires pour que tu évites d’être en mauvaise compagnie, mais ta tache à toi sera aussi pénible. Tu dois faire attention à la sécurité de la zone et agir en fonction de la situation. Etant sans affaire tu est plus amovible. Je suis désolé, mais je ne te laisse pas le choix, je n’ai pas envie que tu te dispute une seconde fois avec lui et qu’il annule ça demande d’escorte.

Je pris donc les affaire, puis me positionne à côté du vieux. Bien sur ce n’est pas la seule raison qui me pousse à ça. La second est évidement ses enfants, étant comme eux je sais très bien de quoi ses morveux peuvent être capables. Autant dire que j’ai pris la place la plus aisé. De plus je pourrais jouer avec les nerfs de Aoji sans qu’elle m’en veux, car si elle commence a vouloir péter une crise sur les enfants je pourrais jouer l’atout du : « ne cherche pas les noises pense à la mission. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptySam 25 Mai 2013 - 15:51


La bonne blague, l’air de rien, je me faisais enfler une énième fois, mais ma foi, trop lassée pour ronchonner je me pliais à la place que l’on m’avait fixée, de toute façon, près d’eux j’étais capable du pire. Un simple haussement d’épaules en guise de réponse je m’activais à la tâche ouvrant la marche avec une flemme aussi grande que ma motivation actuelle, c’est-à-dire, nulle. Le premier que je croisais en chemin et qui ne faisait que sourciller vers nous, je le mangeais cru et affaire classée, d’autant que nos « clients » me tapaient déjà sur le système nerveux. Je devais ouvrir la voie, on était bien d’accord ? Alors pourquoi depuis près d’une vingtaine de minutes je courais tel un crabe pincer les oreilles de mes doigts des sales mômes qui passaient en courant devant moi ? En prime, je prenais des coups de pieds en représailles, au prochain ruisseau s’était garanti, je les noyais tous…

C’était donc en râlant que j’avançais ainsi, enfin entre deux gueulantes bien sûr et pour couronner le tout l’orage venait tapisser la zone, de ses nuages grisâtres il venait assombrir la zone avant de finir de me souler du bruit de son tonnerre. Merveilleux. Tandis que le vent fouettait mon visage à l’aide de mes cheveux à chacun de mes mots je subissais encore les remontrances du « client » qui refusait d’avancer sous la tempête comme il avait dit, pour moi c’était là un bien grand mot…

=| -BON CA VA ! J’ai compris… Nous allons nous arrêter, c’est bon, mais… FERMEZ-LA !

Bon la fin était peut-être en trop hein… Bref, on ne se privait pas de me le faire remarquer, heureusement avec le brouha du tonnerre et la pluie battante je n’entendais fichtrement rien jusqu’à…

=| -Les tapisseries seront foutues si elles prennent l’eau !

Merde… Heureusement, elles étaient bien enveloppées, n’empêche, il fallait se presser, dans la hâte ainsi il fallait se contenter d’une sorte d’auberge ou de relais je ne sais pas trop. Une chose était sûre, l’endroit ne payait pas de mine et à peine entrer dedans on pouvait en dire autant des clients comme du personnel des lieux. Génial…

=| - Shord… Je propose qu’on se cale à un coin pour nourrir l’autre mort fane là –le client-… Puis essayer à tout prix de partir pendant une éclaircie, si y a vraiment pas moyen et qu’on doit dormir ici ça va être le bordel… Je propose de les noyer et récupérer le matériel et dire qu’on ne les a pas trouvé… Ou déjà morts…

Je blaguais bien sûr… Si si –ou pas- … Sur ce, le petit plan d’action fini avec mon collègue, nous pouvions rejoindre le troupeau déjà en train de passer commande, très clairement avant toute chose je précisais…

=| -Hey ! Si on doit s’arrêter à cause de vous, nos consommations et ect sont à vos frais !

Un simple « tss » et un « arnaqueur » et j’en passe en guise de réponse, mais visiblement l’accord était ok, alors puisque c’était lui qui payait autant ne pas se priver d’un bon repas, puisque visiblement le vieux ne se privait de rien… Le voilà demandant les meilleurs alcools du coin au tavernier, non content d’attirer l’attention, fasse à la remarque d’une note qui serait salée, cet idiot se vantait d’avoir de quoi payer. Et voilà encore une source d’ennui pour les oreilles attentives et malsaines, bien sûr quand je lui faisais la morale, il répondait…

=| -Non, mais ma petite, je te paye cher autant que tu sers ! Encore plus à boire mon brave ! -plus fort-

Prochaine source d’eau je le noie… on reste ici ce soir je l’étouffe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptySam 25 Mai 2013 - 20:15

Autant la voir parler en canard est marrent que de la voir râler sur les enfants, l'est encore plus. Autant dire que dans mon fort intérieur je suis plié. Bon autant que ses sacs sont lourds, que pour ma part être à sa place je serais triste. Pendant notre marche l'un des enfants tirant la chemise d'Aoji lui dit :

Dite madame, vous êtes responsable des tapisseries hein ? Si c'est le cas regardez par là.

Montrant l'enfant juste derrière moi en train de tenter de mettre le feu à la tapisserie que je porte. Bon pour ma part je n'ai guère entendus ce que l'enfant a bien pus dire et ce qui de toutes façons n'est pas mon problème, vu qu'elle a en charge dans notre partage des tâches, de surveiller ses tapisseries. C'est donc dans un telle l'engouement qu'à la fin de cette action me retourne. Je vois Aoji montrant le poing à un pauvre petit enfant :

Mais t'es folle tu veux vraiment que leur oncle annule ça demande de mission. Tu penses à la réaction de ton père si nous échouons à cause d'un mauvais comportement. Lâche se pauvre petit.


Bon c'est un comble quel pauvre petit sans défense. Je fais cuir mon maïs, puis le donne au petit

Je ne veux rien savoir Aoji, tien mon petit elle t'a fait peur prend ce maïs.

Enfin, à pars cette histoire la route semble plus calme, à par ses deux garnements qui semblent élaborer un plans rien d'inquiétant. La pluie nous menaçant. Nous devons nous abriter dans une auberge au grand regret de la miss Kaguya qui semble plus que jamais pressé d'en finir avec cette mission. Enfin laissant là cher Aoji râler en acceptant les obligations du client. Bon dans l'auberge, je vois ma partenaire arriver vers moi pour me dire que nous nous grouillons à les nourrir et à repartir hélico presto. Que au passage nous n'aurons cas les massacrer et donner une bonne excuse pour leurs absences. Je souffle puis dis :

Pour les morts, ce sera pour une autre fois. Pour le fait de partir nous n'aurons qu'à partir dès que la pluie à finit de tomber. Ça te va ?

Juste à côté caché entre la chaise et la table les deux enfants s'amusent. L'un part de table pendant que l'autre rigole en trifouillant un truc dans ces mains. Cinq minutes plus tard, l'un des enfants c'est faufilé derrière Aoji et se met à dire en tirant sur la bouche d'Aoji :

Toujours rester sous ses gardes.

A peine la bêtise faite, qu'une sorte de bouillasse s'immisce dans la bouche de la Kushiose. Une bouillasse lancée par l'enfant juste en face d'elle. A l'odeur surement du piment fort. Rigolant à tue-tête, je n'ai pas vraiment tous compris à la situation qui est des plus marrantes. Autant le dire maintenant j'adore ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptySam 25 Mai 2013 - 21:06


Trop c’était trop… Entre le chemin et maintenant le coup de grâce des gamins additionnez tout ça à mon rhume, je pétais un plomb je crois bien… Crachant la chose infecte qui dévorait mon palet, je n’avais qu’une envie, les étrangler… Dans un accès de fureur ainsi se dressait soudainement sur mon corps des pics d’os un peu partout, enfin, plus exactement deux cornes, surtout elles les autres je m’en fichais pas mal en vrai c’était juste des pointes sorties un peu en vrac faisant de moi un hérisson osseux. Le décor planté après un craquement dans les cieux dû à l’orage j’avais attrapé un des bambins qui n’osait pas bouger de peur d’être empalé, de plus le piment m’ayant fait rougir le faciès j’avais mine à faire peur…

=| -Je t’avertie morveux, je t’entends ou je te vois bouger encore une fois, je te mange, parce que j’adore la viande fraiche moi ! D'ailleurs, j’ai souvent faim le soir, alors ne baisse pas ta garde…

Sans ménagement je le jetais à sa chaise balayant la salle pour trouver le second, bon c’était méchant, mais de bonne guerre… Ma petite démonstration avait d’ailleurs lâchait un froid dans la salle qui s’était figé un instant… QUOI jamais vu un Kaguya malade et rogne de leur vie ces ploucs ?!

=|- Shord, deux heures de plus avec ses sales gosses et je m’en fou de la mission, je leur tords le cou… Je sors, je vais vérifier les alentours !

Sur ce, je claquais les talons pour rejoindre la pluie battante, je préférais le temps orageux à mon humeur tempétique en restant à l’intérieur, il y avait des jours comme ça… D’ailleurs, j’avais surement bien fait de sortir, car quelques ombres suspectes attiraient mon attention probablement la préparation d’une embuscade pour nous détrousser. Bon j’aurais pu rentrer pour prévenir Shord, mais non, j’étais trop rageuse pour ça à la place je faisais le tour pour suivre l’une d’entre elles, un bandit de second ordre pas très futé visiblement, même pas il calculait que je faisais partie de l’escorte quand je tapotais son épaule…

=|- Tu viens pour les tapisseries c’est ça ?

« Toi aussi ? » m’avait répondu naïvement cette stupide créature, une patate en pleine face et il était à moitié K.o… pas de chance pour lui, mon dada à moi c’était le corps à corps, autant dire que le pauvre diable mangeait des coups à souhait à la place des clients qui me soulaient… Si bien que je ne savais trop comment, mais il avait traversé la fenêtre pour rejoindre la table de mes clients…

=| -Shord, on a de la stupide visite… Y en a quatre autres comme ça dehors que j'ai vu du moins.

Ahhhh que ça m’avait fait du bien !!! Bon peut-être pas au type étalé sur la table qui ressemblait plus à rien... Pas de chance...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyDim 26 Mai 2013 - 11:02

La farce au piment semble ne pas être appréciée par cette chere Kaguya. D'une poigne de fer, elle empoigne l'enfant en laissant apparaitre un nombre électif d'Os sur son Corp. Deux de ses os un poil plus grand se montre au-dessus de son crâne. Ce qui montre un beau style machiavélique avec le rouge de ça peaux après avoir avalé le piment. Ses mots résonant dans toute la sale, peut montrer, comment elle peut en avoir marre de cette mission et surtout des gents qui la recrutent. Moi pendant ce temps-là, mon côté enfantin prend le dessus.

Pour ceux qui ne savent pas à quoi je ressemble en mode gamin.

Disant oui à la chere Kaguya sans vraiment l'entendre. J'enregistre avec un oeil pressant tout détail sur son physique. Faisant aussi le carrée avec mes doigt afin d'en avoir le meilleur angle. Quand elle fut parties je prends mon calepin secret et me mets à faire mon troisième croquis, d'elle. Ben oui après miss costard, miss petite fille donnant du gâteau, voilà Satan en mode Kaguya. J'aurais la meilleure panoplie de croquis au monde. Bien sûr je n'oublie pas de mettre dedans une petite annotation disant. « Style vestimentaire crée grâce à la participation d'un bon rhume lui donnant une voix de canard. Accompagné, d'un viel homme râleur avec ses deux petits neveux qui ont pris pour mission de lui en faire voir de toutes les couleurs. L'un de leur mission étant de lui faire avaler du piment. La raison la sachant à l'instant étant de voir si un Ninja pouvait apprendre le Katon la boule de feu suprême, en avalant un piment extra fort par force. Autant dire qu'ils ont l'airs fière du résultat, même s'il n'est pas celui estompé. Cher petit journal cherry, j'espère pouvoir de nouveau écrire un autre de ses exploits loufoques. Ps, ne t'en fais pas j'ai fait un double au cas où »


Bon après avoir calmé le jeu en disant à tous nos employeurs, que c'est simplement une représentation des Kaguya, Le repas reprend de plus belle. Quand d'un coup, ma chere Kaguya se mets à revenir afin de me dire que les tapisseries sont en danger. Enfin si cette action ce serait faite normalement, il n'y aurait pas de soucis. Le seul hic, c'est qu'elle n'est pas passée par la porte et pas non plus seul. En gros elle a cassé une fenêtre entière, posé sur la table un mec qui ne ressemble plus à rien et foutu la moitié de la nourriture sur la chemise du fabriquant de tissus. Faisant style que c'est un cas d'urgent je me mets à dire :


Replier vous tousses là où sont les tissus. Certain briguant sont prêts à vous égorger pour prendre vos affaires.


Espérons que cela passe comme excuse, enfin de toute façon nous ne sommes pas sorti d'un risque de prolongation de sentence avec cette fenêtre cassée. Je sors donc par la fenêtre en écrasant bien là tête du mec déjà dans les vapes, puis sort par la fenêtre je dis :


Et les enfants regardez-vous avez un nouveau jouet. Amuser vous avec lui mais d'abord attachez le bien solidement.

Ben oui pour que les enfants soient sage donnez-leur une occupation intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyDim 26 Mai 2013 - 17:33


Et chebime ! Dans votre face ! Il va s'en dire que j'étais fière de ma bêtise, non seulement je faisais de la casse, mais en plus je gachais leur repas, que demander de mieux ? Aux anges ainsi je retournais en compagnie de Shord botter des fesses à l'extérieur, tout ça avec la motivation que m'offrait ma groupie, à savoir le client mécontent hurlant après moi, plus il parlait et plus mes coups se voulaient sévère. C'était assez exagéré de ma part au fond, il n'y avait pas en face de grands adversaires, juste des petits brigands de bas étages ayant eu les yeux plus gros que le ventre, bon, trois de plus, plus celui étalé sur la table j'en étais à quatre... C'est tout... C'était avec une pointe de déception que j'attirais à nouveau mon attention su Shord qui m'avait volé la moitié des punching-balls ambulants, bon je pensais qu'il était clair maintenant que la pause était finie...

=| -Voilà où nous mène vos caprices, maintenant la farce est finie, certes nous sommes payés pour vous escorter, voilà pourquoi nous devrions être seuls maîtres de l’itinéraire et des pauses. En clair, montez là-dedans !

Sur ma dernière phrase je désignais un pouce-pouce –charrette qu’un conducteur pousse à pied-, bon en théorie la chose ne comportait que deux places, mais là n’était pas mon problème, ils n’avaient qu’à se serrer. La chose étant couverte la pluie n’était plus un souci, point fatigante pour les passagers de quoi pouvait-il se plaindre encore ? Qui seraient les conducteurs ? Shord et moi bien sûr, étant une vraie mule, je me proposais d’ouvrir le bal ce qui allait éviter de faire trainer, tandis que personne n’avait demandé d’où je sortais mon moyen de transport… Simplement réquissionné à l’auberge où j’avais fait la casse, cela en baragouinant sur une pseudo attaque qu’allait subir le lieu et que nous autre, fiers shinobis avions déviés bénévolement… Vilaine fille… Bah passez la même journée que moi et venez me faire la leçon après ! Bref. Mes nerfs continuaient à être mis à rude épreuve par les marmots qui profitait de ma place du « pousseur » pour me traiter comme un cheval de charrue, il fallait croire que je n’avais pas fait pousser les os assez longs. Une simple corne en guise d’avertissement et les voilà qui détalaient vers Shord leur preux chevalier, tss… Mine de rien, ils m’avaient tellement énervée que j’avais dévoré les kilomètres sans les voir passés si bien qu’au loin quand j’apercevais une partie du temple je tombais dénue, quoi déjà ? Enfin, en regard bien il faisait de plus en plus sombre aussi alors bon…

=| -Bon, je vais enfin être débarrassée de vous…

=| -Sale gamine ! Ne compte pas sur moi pour te recommander !

=| -Tant mieux ! Je ne comptais pas tarir de vos éloges non plus ! Garder un tas de bouse est plus vivable !

Ainsi de suite ça continuer dans ses tons là jusque devant les portes du temple…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyLun 27 Mai 2013 - 17:08

Le retour d'Aoji ne passant pas inaperçu, semble lui plaire beaucoup à la miss. Pour les autres c'est bien autre chose. Ce qui est certain c'est qu'après la déclaration de voleur nous suivant pour voler ce que l'on doit protéger. Il va de soi que nous ne pouvons rester les bras croisés, même s'il ne s'agit que de petite frappe. Il faut que l'on se méfie tous et que l'on élimine tous les risques potentiels et je ne compte pas les enfants dans ses risques Aoji et l'élimination des risques ne veut pas non plus dire tuer ses pauvres brigands. Quand nous finissons avec ces hommes, qui est au nombre total de trois. Je me rends bien compte de la menace minime que nous avons rejeté autant dire que même avec un plan qu'il aurait pu concocter, il y a peu de chance qu'il y arrive. Si déjà leur plan auraient fonctionné, une chose que je doute aussi vu leurs Q.I. qui semble émaner d'eux. Aux retours dans l'auberge, la Kaguya dans son humeur de la journée semble encore en vouloir à cet homme mettant toute responsabilité sur lui. Autant dire qu''il en prend pour son grade. La regardant faire je voulais lui dire hé, hé Aoji ils n'étaient pas si forts, enfin vue la tête qu'elle fait je n'en avais pas le courage, de peur qu'elle mette ma tête sur un piquer pour offrande à maman Kaguya en guise de pardon. Le pire c'est qu'il se peut que ça mère accepte le cadeau. Un petit gloussement et un redressement de poil survenu à cette idée atroce. Bon il me faut être courageux, après tous je suis un Ninja du grand village de Kiri maintenant et la mort ne devrait pas me faire aussi peur. Heu houai, mais quand même je tiens à ma tête moi !!! Courage, courage :


Aoji, calme toi ce n'est que de simples petits voleurs ne bas étage.


Autant dire imperceptible pour la Kaguya, enfin les employeurs ont vue au moins que je lui ai dit c'est déjà ça, enfin disons qu'après mes mots ce même homme semble vraiment désespéré. On continue donc la route et tout le monde à l'abri dans le chariot sauf Kaguya bouriquo. Etant bientôt mon tour j'avance doucement vers Aoji est devant elle je fais semblant de tomber en criant :

Aie, Aie, Aie, je me suis cassé la jambe quel, con je fais.

La regardant d'un côté de l'oeil pour vérifier si mon subterfuge marche. Ca semble en tout cas, c'est donc ni une ni deux que je me mets à retourner sur la charrette avant que la Kaguya voie la tromperie ou change d'avis. Un peu plus tard trainer par un petit engin à roulette accroché sur la charrette je finis ma sieste. A la fin du voyage juste avant d'arriver devant le temple avec une belle marque sur la joue. Je m'avance vers Aoji la regardant l'aire de rien disant :

Ha ben nous y voilà je n'ai pas vu le chemin passé. Sinon ton rhume il s'est apaisé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] EmptyMar 28 Mai 2013 - 20:31


Non mais le bougre il se payait ma tête ? Je venais de faire tout le trajet en tirant comme une âne cette bande de larves pas fraiches pour certaines et lui débarquait le pseudo blessé la marque sur sa joue trahissant son sommeil pépère, de plus il marchait avec facilité…

=| -Shord, tu te paies ma tronche ou bien… TU VEUX MOURIR ?!!!!

Sur ce dernier élan de douceur, je me lançais à la poursuite du blond pour répondre à sa question concernant mon état de santé, visiblement il allait beaucoup mieux. Tant agacé par mon coéquipier qui se dirigeait vers le temple je n’avais pas fait attention à la farce des mômes qui m’avaient laissé attacher au pousse-pousse, ainsi je me trainais difficilement pour l’attraper ce qui lui laissait de la marge à Shord pour me narguer à tout va. Maudit Kyu ! Et tandis que j’hurlais que j’allais le tuer pour changer, me faisant ainsi pousser des ailes dans mon ardeur sanguinaire j’usais de mes dernières forces pour arriver à bon port. Passant sans ménagement les portes du temple je continuais de cracher mon venin jusqu’à ce que je sente un coup sur ma tête… Hors de ma volonté, je me sentais tomber en arrière tandis que je voyais retomber avec moi le coupable de mon assommement, une statue de Sambi, quelques secondes et j’étais dans un semi-coltard…

=| -Cette gamine est complètement folle !!! Qui sait ce que nous serions devenus si je n’avais pas décidé d’agir, faut la faire enfermer !!! Je refuse qu’elle assure une seconde de plus notre escorte !!!!

=| -En même temps on est arrivés maintenant…

Blablabla, mes yeux se fermaient d’eux-mêmes, mais maintenant que je savais le coupable qui ferait de moi une licorne au réveil, il était certain qu’il y aurait un mort ! Malheureusement pour moi, cela ne semblait pas vouloir arriver à mon réveil j’étais déjà loin du tisseur de malheur qui avait disparu de mon sciage tout comme Shord d’ailleurs, ces deux-là ne perdaient rien pour attendre ! Balayant la zone du regard j’étais comme un lion en cage, mais rapidement mon intérêt pour l’horizon se dissipait quand je croyais entrevoir un reflet de ma personne sur une vitre. Licorne c’était peu dire, me rapprochant du pseudo miroir je découvrais deux pansements croisés au milieu de mon front avec motifs s’il vous plait : Décor petits lapins… J’ai horreur des lapins… Et à ma droite une petite vieille souriante toute fière de se vanter de ses soins et sa petite attention déco… Encore une fois c’était confirmé, j’étais maudite, car le Kyu loin d’être fou n’allait bien sûr pas se pointer sous mon nez, quant à l’autre vieux dégénéré que je voulais achever, visiblement il était parti MIEUX escorter vers le village pour se reposer. Y a des jours comme ça il voudrait mieux resté coucher…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Fête de Sambi [aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Fête de Sambi [aoji] Fête de Sambi [aoji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Fête de Sambi [aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Temple de Sanbi-