N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Première mission pour deux Genins [Yamada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 17 Mai 2013 - 12:20

En ce moment, un groupe de bandits se disant Shinobis de Suna, font payer l'accès à la principale oasis du Pays, ruinant ainsi les nomades du désert. Il faut leurs faire comprendre ce que sont de véritable Sunajins

Première mission pour le pays et ben je n’aurais jamais pensais de ma vie faire ce genre de chose un travail moi, purée voler ou tabasser les marchant c’est plus marrent, bon après tous je suis Ninja de Suna maintenant et si je veux tabasser du gros il faut que je faces ce genre de chose pour ensuite pouvoir faire des travailles plus palpitant, qu’elle ennui, enfin oui et non car d’après la mission je vais pouvoir tabasser du mec. Pour cette mission je n’ai pas amené la pleurnicheuse j’ai filé en douce la laissant se débrouiller seul, puis c’est ma premier mission et je peux enfin frapper sans retenir donc je ne vais pas m’encombrer d’une gamine bigleuse. Des pseudos Ninja du village font payer une taxe aux nomades voulant boire de la flotte. Ben quoi ils ont raisons, l’eau devrais être payant c’est l’alcool qui doit être gratuite, enfin bon maintenant je dois gagner ma vie et cette mission m’est confier, ce n’est pas exactement ça elle nous est confié à moi et à Gamin, je ne sais pas qui c’est mais bon surement un minus que l’on va me laisser dans les pattes, sincèrement je n’ai pas envie de faire la bonne, mais je ne pense pas avoir le choix. Un dénommé Yamada Kanshi je ne sais pas trop où ils l’ont trouvés celui-là mais rien que le nom il ne me plaît pas Kanshi, Qu’on chie, bon autant le dire clairement un nom de famille a chier.

Bon j’ai quinze minutes de retard et je suis arrivé au point de rendez-vous, je regarde autour de moi seul un mec est ici un gars type deux fois plus petit que moi en hauteur et en largueur, un minus quoi, je refait le tour du regard puis dis :

Putin il est ou l’autre mec, je dois déjà me démerder avec un boulet et en plus il n’est pas la hé mec montre toi j’ai promis de ne fracasser personne sans raison donc ne me fait pas changer d’avis. (Ignore complètement les petis gabaries)

Hé ben c’est bien ce que je pensais c’est vraiment chiant de travailler en équipe, bon ben je n’ai plus qu’à attendre que le cette abrutit arrive, enfin heureusement nous sommes entouré d’un désert et donc il ne risque pas de pleuvoir, bon je vais faire bronzette en attendant, et qui sais s’il y a un lapin ou une autre bestiole visible je vais peut-être jouer à mon jeu d’enfance. Bon par toutes hasard je me mets à regarder le minus en disant par pure hasard :

Et trois pomme tu serais n’es pas Yamada qu’on chie ?

Ha ma langue a fourché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 17 Mai 2013 - 20:16

      - K-Kanshi...

    Il n'osa pas défier du regard le grand gaillard qui s'était adressé à lui, de peur des représailles. Le Yamada reste donc muet un moment, le regard vers ses pieds, courbant l'échine. Sa cape sur les épaules, elle camouflait complètement son corps, son bandeau ninja n'étant pas visible car brachiale et masqué. Sa chevelure argentée frissonnait sous le vent doux. En fond, un temps frais — bien que pour quelqu'un extérieur aux Yamada, il aurait crié à la canicule.

    Un ordre de mission était venue le déranger dans son entraînement matinal, porté par sa mère. D'un geste timide, il l'avait prise et remerciant sa mère, avait terminé son entraînement avant de le lire. Envoyé dans le désert pour arrêter des bandits, Kanshi s'était immédiatement découragé, car jamais qu'il ne parviendrait à mener à bien cette mission difficile qui nécessitait visiblement les talents qu'il ne possédait, malheureusement, pas. Ce fut de recule qu'il se rendit au point de rendez-vous, pile à l'heure, pour ni se faire souligner son avance, ni déprécier son retard. Aussi, il attendit, longtemps, assez pour lentement déprimé et se dire qu'on devait l'avoir abandonné, puisque personne ne venait.
    Finalement, il était tombé sur le gaillard à la longue chevelure qui, de son air bestial, toisait hautainement le Yamada.


      - Désolé... J'étais trop en avance, désolé.

    Il baissa encore un peu sa tête, de sorte à complètement se faire écraser par la grandeur de son partenaire de fortune. Il voulait brailler.
    La mission devait à peine avoir commencé que déjà il commettait une bourde. Kanshi espérait que son partenaire lui pardonne son erreur. Les yeux clos et les lèvres pincés, ses ongles, il les rentrait dans sa peau pour faire passer ce noeud dans sa gorge. Le sang perla, invisible aux yeux de Goren, car dans les poings serrés sur le ventre sous la cape de Kanshi.


      - J-Je ferai de mon mieux... Désolé !

    Voilà qui commençait bien.
    Il espérait vraiment que Goren l'accepte.


    [...]

    Ils avançaient depuis un moment dans le désert. La marche n’était pas difficile pour le Yamada, qui suivait derrière Goren. Le silence régnait entre les deux sunajins, l’un beaucoup trop fier pour s’adresser au petit faible de derrière, l’autre beaucoup trop timide pour s’adresser au colosse de devant.
L’Oasis ne se dessinait pas encore à l’horizon.

    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptySam 18 Mai 2013 - 17:30

Ouai ben je ne sais pas vraiment sur qui je suis tombé mais il est vraiment chiant celui-là pas de répondant, une voie à la limites de l’inexistence et en plus il n’arrête pas de s’excuser, c’est le genre de mec auquel je n’arrive pas à m’empêcher de foutre une putin de racler, enfin je suis pris à la gorge d’une promesse et je ne peux pas lui fracasser le crane sur le sol qu’il n’arrête pas de mater. Ce mec portant une tenus des plus amples à pars sa taille je ne peux guère voir çà corpulence, mais bon pour moi peu importe un minus sans vrais caractère.

Bon on n’a pas le choix, il nous faut nous mettre en route en directions des maintes Oasis qui longue le désert, il parait que ses nomades sont experts en commerce et en transport de toutes matières, des clients que j’aurais bien chouré si je ne m’étais pas fait enrôler dans le village de Suna. Bon ce n’est pas tous mais je ne dois pas trainer si je ne veux pas que l’autre gamine qui m’est assigné ne crève pas de faim avant même que je ne puisse rentrer. Hé ben je ne sais vraiment pas comment une personne à bien eux l’idée de me forger une gamine pour que je fasse son chaperon enfin je me mets à dire de toutes la grande gueule que j’ai :

Bon on bouge car j’ai une gamine à faire bouffer donc je n’ai pas le droit de foirer cette mission. Enfin si je veux un jour revoir l’écarlate.

Des mots plutôt difficiles à comprendre pour toutes autre personne que Goren, à part qu’il s’agit une enfant et qu’il est pressé. C’est donc montrant le pas décidé que je me mets à ouvrir la marche pour nous enfoncer de plus en plus dans se déserts qui à vue toutes mon enfance, cette chaleur qu’a formé la couleur foncé de ma peaux, moi me trainant torse nue immuniser par se soleil qui brulerais toutes autres peaux, à vrais dire je n’ai pas eu trop le choix de m’y habituer, mais bon. Après une longue heure de marche pour arriver près d’un oasis je me mets à dire :

Heu et mec toi à la tignasse blanche, tu ne saurais pas comment on pourrait procéder, je sais qu’il y a une oasis plus loin, mais trouverons nous ses pignoufs ?

A vrais dire je ne suis pas du genre à trop réfléchir et cette mission pouvais se voir faire de plusieurs façon, trouver ses nomades gènes par ses mecs, mais nous pouvions aussi aller vers cette oasis et tabasser ceux que l’on voit puis demander ou sont les autres. Après la réponse de mon interlocuteur je lui dis :

Hé mec parle plus fort je n’ai pas envie d’avoir à demander cinquante fois ce que tu dis. Si tu veux te faire une place dans ce monde impose toi.

Me voilà encore en train de donner des conseils je suis vraiment en train de changer, après quelques minutes de temps passé je pus voir un lézard se promener sur le sable :

Hé je connais un jeu tu veux que je te le montre ?

Oulla autant dire qu’il va être surpris s’il dit oui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyDim 19 Mai 2013 - 23:38

      - ... mais trouverons-nous ces pignoufs ?

    Kanshi s'arrêta, interdit. Sa grande cape étira encore un peu sa marche, venant se coller à son dos nu. À travail l'étoffe durement tissée, on pouvait définir les muscles saillant d'un dos sculpté à la sueur et au sang de l'entraînement. De beaux muscles longilignes et fermes, recouverts d'une fine pellicule d'eau ; d'un corps avec une température interne régularisée par les gênes.
    Kanshi avait un peu la même expression qu'un poisson sans bocal, la bouche ouverte à tenter de gober l'air pour l'aider à parler.


      - J-je sais pas.

    À peine audible. À peine soufflé.
    Goren lui indiqua qu'il ne possédait pas les oreilles de sa soeur, conditionnés à démystifier les paroles inaudibles de son petit frère.
    Kanshi rougit.

      - Oui. Désolé. Je sais pas... Je ne sais pas. Désolé...

    Il rougissait encore plus. Il avait un peu haussé le ton que ça lui sonnait aux oreilles comme une insulte. Il voulut donc se rattraper aussitôt.

    Il accepta vivement d'un hochement de la tête le jeu de Goren. À s'en tordre le visage de surprise.

    Tandis que son partenaire du jour lui expliquait les règles — sa foi fort simple — Kanshi ne put s'empêcher de dévisager le pauvre lézard qui ne semblait pas comprendre le mauvais augure qu'était pour lui la présence de ces deux silhouettes découpées au couteau du combat. C'était innocent qu'il, immobile, la tête relevée et tournée vers les genins, les dévisageait. L'air de se dire que le sable était chaud, que c'était une belle journée, que l'hiver était bon. Complètement peinard, sans se soucier moindrement de ses actes.
    Aussi, les paroles de son partenaire revinrent à ses oreilles, ainsi que les nombreux conseils de Soeur.


    « Imposes-toi. »

    Lentement, presque tremblant, le garçon releva le crâne dans le dos de Goren. N'était-il peut-être pas encore très chaud à l'idée, mais le léger tison du désir de se surpasser brillait dans un coin de sa pupille, juste assez pour le motiver à pousser un :

      - Je vais faire de mon mieux...

    Il s'avança d'un pas, sortant une main proprement bandée de sous les plis de sa cape. Ses doigts semblaient représenter une bonne poigne. Ils s'étiraient lentement vers le lézard.

    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyLun 20 Mai 2013 - 13:02

Où je vais bien pouvoir trouver ses mecs hein. Surtout si l'autre réfléchit autant que moi. Il se met à dire un simple, je ne sais pas bordel j'ai la rage, j'ai envie de lui bouffer le crane, bon calme. Il me faut donc utiliser ce que j'ai de cerveau et réfléchir, une chose bien chiante surtout pour trouver ce genre de choses. Encore pour pouvoir aplatir la tronche d'un crétin au sol oui j'aime bien réfléchir à cela, mais avoir à penser ou aller pour faire une mission c'est vraiment barbant. Bon, on va bien voir ses types rôder près de ses oasis. D'après se la mission ils carottent les mecs pour qu'ils puissent boire. Donc en toute logique c'est là qu'il faut aller, il faut simplement en laisser au moins un en état de parler. Encore un détail chiant:

Bon ben direction l'Oasis alors.

Il accepte mon jeu. Au moins je vais pouvoir casser cette promenade barbante par une occupation. Autant dire que ce lézard va regretter d'avoir croisé notre route :

Le jeu est simple il se nomme « cour lézarde ». Le but est simple, on compte jusqu'à trois et le premier qui l'écrabouille a gagné. Pigé ? Bon trois, deux, un, Go.

Bon autant dire que je me mets à courir dès le Go prononcé. Ma vitesse étant asses bonne, mais ne valant tout de même pas à la force de mes coups je ne suis pas certain d'atteindre le lézard avant lui et qui sait s'il n'est pas physique ce mec. Surtout que quand il se positionne il laisse montrer une musculature que son caractère ne montre pas. Un seul mot « intéressant » Enfin sans plus quand même, car avoir un physique n'est pas le seul atout à avoir et autant dire que s'il me dépasse, je ne me gênerais pas pour choper ça jambe afin de le faire tomber au sol. Oui, je ne suis pas du genre à jouer calmement. Enfin tous ne peut se passer comme prévus et donc qui sait s'il n'est pas capable de me surprendre. Enfin je ne sais pas pourquoi, mais cette Ecarlate qui m'a envoyé faire cette mission à surement fait exprès de me mettre un type pareil avec moi. Autant dire qu'elle doit surement me tester afin de voir si je vais bien respecter notre marché. Je suis peut-être une brute, mais une chose est sûre c'est que je ne mens pas, si je dis quelque chose je le fais. C'est donc avec une furieuse envie de meurtre que je me contrôle afin de ne pas rendre ce sable plus rouge que ce que le lézard va laisser derrière nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyMar 21 Mai 2013 - 20:12

    Un peu en trichant, Goren s'élança avant Kanshi, qui tentait encore de bien comprendre le jeu. Comme s'il jonglait avec une savonnette, son esprit alignait les éléments du petit jeu sadique. En quelque seconde — mais qui laissèrent une avance considérable au grand gaillard de Goren — Kanshi termina de résoudre la difficile équation du règlement et s'élança, à son tour. Ses pieds s'enfonçaient à peine dans le sable tant il forçait pour rattraper son retard. La main toujours tendue d'à travers sa cape, les sourcils froncés, c'était peut-être la première fois qu'il montrait un tant soit peu de caractère depuis le début de la mission. Et encore, Goren ne voyant rien, puisque de dos et en tête.

      - Je ne perdrai pas.

    Le petit lézard pataugeait dans le sable chaud, voyant le gros mastodonte fondre sur lui lorsque la silhouette un peu plus petite de Kanshi traversa l'espace, tenta de choper l'animal mais le loupa. À la place, il vautra dans les pattes de son partenaire. Entraîné par la force centripète, les deux sunajins s'enroulèrent l'un dans l'autre et les corps unis se couchèrent dans un nuage de poussière. Mangeant par la même occasion du sable, Kanshi poussa un petit cri de surprise alors qu'il culbutait, comme entraîné par les immenses cuisses de Goren. Il virevolta dans les airs et s'écrasa lourdement, sans grand bobo mais avec la tête qui tournait un peu. Les yeux en tourbillons, il se releva, déçu et, évidemment, terriblement désolé.
    Sur cul, il ne cessait pas de marmonner mille et une excuses à son partenaire, toutes plus débiles les unes que les autres. La main derrière le crâne, la cape retombée sur son corps, l'enveloppant au complet, il avait les traits d'un petit orphelin misérable qui quêtait la charité — ou se demandait encore quelle carriole avait bien le culbuté ainsi.
    Kanshi ne pensait même pas à lever son regard, tant il imaginait un regard méchant plombant sur lui. Goren ne devait pas être très content...

    Ce qu'ignorait Kanshi, c'était que dans son dos se dressait le plus bel Oasis de Suna. Les palmiers se secouaient dans l'air frais qui régnaient ici, et leurs ombres grandissimes semblaient protéger de n'importe quelle chaleur. Le petit étang, miroitant à la lumière de l'astre céleste, laissait une douce froideur s'en échapper, tandis que son eau cristalline se buvait à même l'étang. Pourtant...
    Des ombres se dressaient autour d'une vieille dame, toute arquée, qui peinait à faire entendre son point. À ses pieds s'étendaient les morceaux d'un grand vase de terre cuite, sûrement brisé là par les petites frappes qui la martyrisaient.


      - On t'l'a dit, vieille peau : pas d'argent, pas d'eau. C'comme ça, hin-hin-hin.


    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyMar 21 Mai 2013 - 22:25

Quoi ? En plus de me rattraper je n’ai pas pu attraper ça jambe. Autant dire que j’ai tout foiré sur le coup. Bon je l’ai aussi sous-estimé le gaillard. Un sourire aux lèvres, je me mets à augmenter ma vitesse, mais pas suffisamment on dirait. Le voilà près à choper la bestiole. Qu’il fait une mauvaise manœuvre et chute, comme le plus gros des boulets de la terre et le pire c’est qu’il m’emmène avec lui, autant dire que cette fois je l’étripe, je lui découpe le ventre et lui arrache ce qu’il a de tripe. Enfin si j’en trouve. Bon cette chute au-dessus d’une dune nous donne le droit à de belles galipettes. Arrivé au bout, l’entendant déblatérer des excuses des plus loufoques donc certaines n’ayant aucun rapport avec le concept. Enfin pendant que je me relève pour lui décrocher une droite à la façon Goren Punch.

Pendant que l’autre est toujours en train de baisser taire en continuant ses excuses. J’entends une sorte de discussion entre deux mecs un poil plus loin. Une oasis est juste qu’a quelques mètres de nous et là-bas sept ou huit hommes entourant une sorte de dame plaine de ride. Un rémail du papy avec qui j’ai fait de la route. Genre le truc immonde qui a du mal à marcher. Enfin tous cela à dix malheureux mètres de nous et le pire c’est que notre arrivé semble ne pas avoir était gênant. Aucune « hé vous foutez quoi ? » Ou « si vous voulez de la flotte, c’est payant maintenant » Non rien, parfait je me mets donc à donner un bon coup sur le crane de l’autre en lui disant :

Mec tu ne sais pas comme j’ai envie de t’arracher ce qui te sert de tête et de jouer au foot avec, mais j’ai une meilleur idée…..(mode projectile) Va jouer avec tes nouveaux amis.

Le voilà que je me mets à lui prendre le colle au niveau du coup et à le projeter de toutes mes forces en direction du groupe « mode projectile ». Bon autant dire que je fus surpris aussi, de sa carrure et moi qui voulais faire un véritable strique et l’envoyer plus loin qu’aux milieux de ses crétins. Il tombe juste au pied des mecs, tous en faisant tomber la vielle dame. Pour moi cette action ne fus pas simplement pour me venger je veux aussi le voir en action, car pendant ce jeu il m’a bien étonné se mec. Donc regardons ce qu’il va faire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyMar 21 Mai 2013 - 23:22

    Ils avaient été cinq. Cinq petites frappes qui osèrent un jour aller trop loin. Leur histoire s'achèverait lorsqu'ils toucheraient sol des prisons de Suna, ou s'écrouleraient sous les blessures, ou fuiraient, ou demanderaient pardon, ou...

    Cinq... C'était si peu, pour le groupe de bandit qui sévissait ici, peu pour les deux sunajins, mais juste assez pour les nomades du désert. Leur vrai chef n'avait pas cru bon en envoyer plus, car la récolte avait un bon fond. Peut-être passeraient-ils à une autre oasis, pour ne pas se faire voir par le village du désert, pour ne pas être pris par les shinobis... Mais c'était trop tard. Bien que pour ces cinq qui voyaient chuter durement Kanshi à leur pied, encore plus étourdi que plus tôt, ils ne comprenaient pas que leur fin était venue.
    Aussi, l'un bouscula la vieille dame une seconde fois, qui s'affala une nouvelle fois au sol, l'enjamba et vint déposer brutalement son pied ensablé sur la tête de Kanshi. Aussitôt, celui ouvrit les yeux. Il n'avait plus cet air d'ahuris.


      - Hin-hin-hin. Toi aussi tu veux d'l'eau ? Va falloir faire la file...

    Il lui donna un puissant coup de pied, qui fit tourner sa tête à Kanshi. Toujours cloué au sol, le pauvre genin semblait à la merci des cinq brigands.
    La vieille eut la mauvaise idée de rejoindre à la partie.


      - Non mais arrêté, disait-elle de sa voix chevrotante, vous allez le tuer !

    Il était vrai que la pluie de coups de pied étaient plutôt désagréables, et pour une raison que tous ignoraient, le pauvre Yamada n'arrivait pas à riposter. C'était sûrement écoeurant aux yeux de Goren, qui était massé un peu plus loin.

      - Hin-hin-hin. C'pas nous qui donne les ordres, vieille peau, c'est l'village.

    À ces mots, le bandit qui était visiblement le chef de cette petite unité, souleva de sa poche un bandeau ninja qu'il présenta à la vieille dame. Aussitôt, elle baissa le regard. Or, le bandeau était vieux et usé, mal poli, et Kanshi ne manqua pas son détail.

    Il attrapa un énième pied dans sa main puissante, stoppant subitement la pluie de coups. Le silence se fit dans le désert, tandis que la masse opaque du garçon capé se relevait, le pied toujours dans la main.
    Une fois à moitié debout, courbé vers l'avant, il cracha au sol rouge.

    Puis d'un geste fluide et contrôlé avec force et vitesse, il souleva d'un coup le pied adverse, culbutant son propriétaire sur ses fesses. Le bandit, surpris, ne put rien faire autre que de s'échouer au sol.


      - Qu'est-ce tu penses pouvoir faire, idiot ? Nous sommes shinobis ! Hin-hi...

    Son rire nasale fut coupé alors que la cape du Yamada lui tombait dessus, l'empêtrant et l'immobilisant un moment.
    Juste assez pour en finir avec les autres.

    En quelque seconde à peine, Kanshi enfonçait son poing dans le nez d'un et sautait à la fois, décrochant un formidable coup de pied retourné dans la tête d'un autre. Moins deux. D'un geste de la tête, il évitait le coup de kunai mal assuré du troisième avant de lui faucher les jambes et de l'achever d'un grand coup de pied.
    Alors que le type au rire pincé commençait à se dépendre de la cape, Kanshi se retrouva au dessus de celui qu'il avait renversé un peu plus tôt et d'un coup entre les deux yeux, l'assomma.
    La cape tomba doucement au sol, dévoilant une face interdite de stupeur voyant les quatre hommes mis K.O. en à peine quelque seconde.
    Au bras de Kanshi trônait son sigle de Suna. Et le corps finement découpé se contractait encore, faisant saillir tous les muscles imaginables ou presque.

    Le bandit prit peur et fuya, tandis que ses quatre hommes gémissaient de douleur.

    Kanshi le laissa fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyMer 22 Mai 2013 - 13:02

Un voyage direction les pieds des faut Ninjas de Suna. Cette action me fait bien rigoler dans mon fort intérieur. Prendre des hommes comme projectiles est une très bonne idée en fait. Autant dire que je vais y réfléchir pour en faire une de mes spécialités. Qui sait un jour il y aura peut-être des lancés de nain dans le monde. Ce qui est sûr c'est que s'il faut que je me reconvertisse, c'est ce métier que je veux faire. Bon, le dénommé Kanshi tombant devant nos adversaires ne se relève pas. Ben, c'est le mauvais moment pour faire une sieste. De toute manière il y a bien ses mecs pour lui rappeler. Ce qu'ils font en lui disant de faire la queux pour avoir de l'eau, avec comme cadeau de bien venus un bon coup de pied dans la tronche. Enfin un mec qui sait offrir. Maintenant c'est la mamie qui s'en mêle. En leur disant de s'arrêter. Mais tu te mêles de quoi la vielle il est assez grand pour se débrouiller non ? Sur ses mots qui excitent les brigands. Ils reçut un grand nombre de coups sans la moindre riposte du jeunot. Je me mets à souffler désespérer de voir se Ninja se faire ratatiner. Moi à qui l'on m'a dit tant de prouesse sur les Ninja me voit déçue. Quand l'un de ses mecs disant qu'il fait cela par ordre du village en montrant un bandeau usé par le temps. Il déclenche comme un tilt dans l'esprit de mon collègue. Moi qui pensais arriver tranquillement vers lui, laissant ses bandits lui donner encore quelques coups pour qu'il se réveille. Je fus bien étonné de le voir attraper une des jambes l'harcelant de coup. Je m'arrête net, montrant un large sourire sur ma face. Enfin le voilà réveillé. Il commence à se relever, crachant un peu de sang.


Quand je me rappelle la première fois que je fus dans cette position. Cela devait être à mes cinq ans, non mes quatre ans, autant dire que j'en ai craché du sang. Bon disons que à cet âge je n'ai pas pu battre mes adversaires, mais enfin j'en suis pas mort pour autant. Après avoir déséquilibré deux de ses adversaires, l'un dit une chose disant qu'il n'a aucune chance. Comment il peut savoir encore que c'est lui qui est foutu, que ce soit par mes poings ou par les siens. Il lui boucle le clapé en lui lançant sur lui ça cape noir, ce qui l'empêche de bouger le temps qu'il finit les autres. Autant dire que la technique qu'il utilise est nettement plus acrobatique que la mienne. Moi étant plus dans un style brute et sans fioriture, lui il semble s'être entrainé à plusieurs arts, du fait de ces acrobaties. Autant dire que depuis qu'il s'est relevé il n'a reçue aucun coup et fit un massacre rapide chez les autres. En gros un mec pas mauvais (en gros t'es fort en langage Goren). Enfin sauf son incroyable faiblesse mentale. Je passe la peur qu'à reçue leur chef quand il a vu ses hommes à terre. Et de la sculpture du corps de Kanshi, caché depuis le début par son long manteau. L'homme opte pour une fuite. Qu'elle manque de classe, quelle pitoyable démonstration de mauvais ordre. Bon je prends un Kunai le lançant à un centimètre de ses yeux en laissant sortir un :

Ha, rater dire que je visais ton crane. Si tu bouges je ne te louperais pas et sache que je suis beaucoup moins concilient que mon pote là bas.

Bien sûr, c'est faut et mon lancé fus posé parfaitement où je voulais. Je me mets donc à avancer calmement le peu de chemin que j'ai à faire. Un sourire montrant toutes l'envie de sang que j'ai. Cette petite démonstration de Kanshi, m'a donné une telle envies que j'ai du mal à me calmer :


Tu sais où est mon pote, à moi de savoir ou son tes autres potes, sauf si tu préfères que je me défoule sur toi ?

Vous, vous êtes fous ? Ils vont vous massacrer et moi avec. je...

Un bon coup dans l'estomac, le craquement de trois cotes brisés, du sang craché et un large sourire sur mes lèvres. Voilà ce qui a coupé la phrase du fuyard. Je suis bien content qu'il ait mal répondu.

C'est très bien plus tu répondras mal plus tu vas me faire plaisir. J'attends et sache que je ne suis pas très patient.

A neuf kilomètres à l'ouest dans une autre oasis, on n'a posé notre nouveau camp ici.

Parfait tu viens avec nous.

Je me mets à prendre le minus le portant sur mon épaule en faisant bien gaffe que ses cotes brisés touches mon épaule afin de l'entendre se plier de douleur. Je me retourne, regardant mon collègue :

Bon tu comptes rester ici vingt ans, ligotons ses minables et continuons notre route. Ha sinon jolie combat, mais tàche la prochaine fois de ne pas te laisser frapper sans rien dire, c'est d'un manque de classe.

Je fixe maintenant la mamie en disant :

Cherche quelqu'un pour les arrêter et les emmener à Suna dite que les forces de Suna ont arrêté tous les faut Ninja ici et là où nous allons. Ah, aussi prenez votre temps ce n'est pas pressé plus le temps passe plus ses mecs cramerons au soleil.

C'est donc sans attendre personne que je commence ma route sachant que, le Yamada n'aura pas de problème pour me rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 24 Mai 2013 - 1:44

    Kanshi relevait la vieille dame, le regard bas car elle l'intimidait avec sa canne et son air de ridée, lorsque Goren partit. Rapidement, les brigands ficelés et hors d'état de nuire, Kanshi le rattrapa d'un petit :

      - O-Oui...

    C'est donc ainsi que, d'un pas assuré, les deux genins, menés par le malfrat, quittèrent la première oasis pour une seconde, où les attendrait la plus grosse partie du buffet. Cape récupérée et remise sur les épaules, le Yamada trottait doucement, tandis que Goren pressait le truand de sa grosse main. Ce-dernier, d'ailleurs, n'aimait pas vraiment la tournure que prenait sa journée de récolte, comme le prétendait son air maussade. Le haut du corps ligoté, il ne pouvait ni fuir, ni tromper les genins ; il n'en avait non plus pas trop le choix, puisque et Goren, et Kanshi pourrait le rattraper sans mal.

    Un peu plus confiant quant à sa relation avec son grand gaillard de partenaire, Kanshi remonta à son niveau et, toujours de sa petite voix et de son regard bas, l'air soumis, lui répondit sans qu'il ne demande :


      - M-Moi c'est Kanshi... E-Et toi ?


    Le soleil commençait lentement à se coucher lorsque, après une bonne heure de marche, une seconde oasis se profilait au loin. Déjà, sur les plaines de sable y étant juxtaposées se dressaient quelques feux, pour réchauffer les tentes qui tremblaient au vent naissant. Comme c'était l'hiver dans le monde, le froid tombait sur la Terre. Bien qu'en journée, nul sunajin ne pouvait ressentir le climat frisquet, en soirée, et la nuit, on descendait souvent en bas du zéro. Une chute phénoménale digne du climat désertique.
    Comme il ne craignait pas le froid, de par son clan, c'était une autre bonne raison d'admirer et d'adorer le désert, dû à sa particularité magnifique aux yeux de presque-adulte Kanshi.
    Cependant, le brigand commençait à greloter.
    Goren, lui, ne semblait pas ressentir le froid. Sûrement était-il trop fier... Ou ne le ressentait-il tout simplement pas, c'était au choix.

    De ce que savait Kanshi de cette partie du désert, l'oasis qui était à trop bonne distance de Suna pour intéresser les sunajins avait fermé, ou du moins, était abandonné de la population. De plus, il ne connaissait pas de clan nomade assez important qui rôdait par ici... Alors, autant dire que le campement clandestin surprenait un peu le garçon.
    Kanshi se garda bien de le montrer, néanmoins, lorsqu'ils s'arrêtèrent tous trois, dans une bourrasque de vent menaçante qui souleva d'un coup les pans de la cape du genin. Son sigle de Suna se perdit dans les derniers rayons de soleil.

    Plus près, le brigand au bout de la corde que tenait Goren s'agita assez pour se libérer partiellement de la poigne du colosse. Le haut toujours ficelé, il se mit à courir comme une poule sans tête vers son campement, silencieux... pour l'instant. Ils étaient peut-être à cent mètres.

    Aussitôt, Kanshi sortit un kunai... mais hésita. Sa main armée bien visible aux yeux de son partenaire, Kanshi s'en voulait de ne pas l'avoir lancé. Il n'en avait ni la motivation, ni le sang-froid. D'un air désolé, il tourna sa grande carcasse abattue vers celle encore plus grande de Goren et, penché, soumis, faible, lui présenta l'arme. Un peu comme un servant à son roi.

    Goren n'avait plus, s'il le souhaitait, qu'à abattre le fuyard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 24 Mai 2013 - 12:13

La route reprend de plus belle. La journée prenant quasiment fin, nous sommes un peu plus pressé. Autant dire que dans le désert si tu veux dormir et te réveiller le lendemain, il vaut mieux que ce soit la nuit, car avec la chaleur de la journée, tu as peux de chance de te réveiller. Enfin pour moi peu m'importe de toute manière je me suis vue faire plus d'une nuit blanc. Certaine nuit par mon bon plaisir, d'autre foi pour survivre. La route ne fus pas bien longue une ou deux heures à peine, mais pendant ce trajet. Au moment où Kanshi me rattrape, je peux entendre son prénom. Une chose écrite sur les feuilles de mission, mais qui pour certain n'a aucun vrais sens et donc pour certain qui trouve ce genre de pratique plus respectueux le demande quand même. Ayant hâte de finir le chemin je me mets à dire de manière répétée, comme les fois où j'ai entendu le vieux qui parlait à ses congénères :

Goren, ravie de te rencontrer.

Mouha je n'aime pas cette annotation posée dans ma bouche. Je trouve ça vraiment bidon et pas vraiment sincère. Bon ce n'est pas que je le trouve faible il m'a même bien impressionné, mais son caractère dénudé de véritable courage m'ennuies. Enfin quand nous arrivons au campement, nous pouvons voir un camp. Je souris, un certain sourire disant, « enfin je vais pouvoir massacrer du gangster ». Heureux et occupé à réfléchir du comment je vais les massacre je baissai ma garde et mon emprise sur notre otage. L'otage, lui en profite pour s'agiter plus et donc prendre la fuite vers ses amis. D'un geste rapide Kanshi sort un Kunai, puis s'arrête, je le regarde étonné, après plusieurs secondes. Il se tourne vers moi me présentant l'arme tête baissé. A ce moment je voulais l'étrangler, le tuer, le massacrer. Rien de plus que ce genre de choses m'exaspère, un mec hésitant face à une action défensive, oui je répète défensive, car l'homme en face de nous va bien entendus avertir ses amies qui vont sans doute nous attaquer. Bon, bien sûr pour moi rien de mieux que de nous faire attaquer cela pimente les choses, mais s'il voulait le faire il aurait dû le lancer sans hésitation. Je donne un coup de la main sur l'arme et ses mains puis dit :

Non, nous aurons qu'à les attendre cela nous donnera un challenge en plus. Une chose, n'hésite surtout pas pour ce genre de choses, sinon tu trouveras la mort à cause d'une telle bêtise. S'il fuit c'est toi qui devras le chercher.

Voilà, maintenant je m'avance d'un pas calme tous en reprenant mon souffle pour me calmer, je peux voir les tentes se vider et faire apparaître une quinzaine de brigand, certains armés d'autre non. Prenant un Kunai faisant pale figure dans ma main. Je laisse un petit ricanement sortir.

La lune va être rouge ce soir.

Première mission pour deux Genins [Yamada] Tumblr11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 24 Mai 2013 - 15:15

    La tape de Goren sur le kunai de Kanshi lui en fit perdre la main-mise. Aussitôt, il jongla un peu avec, comme un imbécile incapable avec une patate chaude sortant du four. L'exercice fut complexe, et une fois qu'il récupéra l'arme, une fois qu'il avait un doigt dans le cercle de la poignée, un temps avait passé. Goren avait parlé, sans que Kanshi ne l'entende, et les brigands s'étaient rapprochés. Mitigé face à cet instant loupé, Kanshi ne sut pas s'il devait monter son poing ou le cacher.
    Son compagnon s'avança, décidé et armé, à l'instar du Yamada. Dans le contre-nuit (bah oui, avec l'éclairage lunaire quoi), sa silhouette brillait de témérité. Aussi large que grand, Goren n'aurait pas de mal à se défaire de ces imbéciles. Kanshi non plus, même s'il l'ignorait.

    D'ailleurs, il avait un pas de recul, à semi-masqué par le corps de son partenaire.

    Le chef des bandits, reconnaissables d'entre tous grâce à son écharpe à carreau délavé sur le front, son air de racaille expérimenté et son sabre... oh oui ! son magnifique sabre richement décoré, d'une qualité peu commune comme n'avait nul difficulté à le deviné le Yamada. Sa lame sur l'épaule, l'air de dire : « quoi, j'suis vraiment fort mais oh », il avançait d'un pas assuré, entouré par ses lascars. Une quinzaine.
    Plutôt, une « seizaine », avec l'autre saucisson qui chuchotait des bêtises au chef, visiblement énervé par la présence des deux genins.

    Tous les regards lançaient des dards et Kanshi se sentait bien petit sous sa cape noire. Il tremblait même, un peu, juste un peu. Difficile de croire en sa victoire, avec tant d'ennemis à affronter...

    Les ricanements montèrent alors que le chef, à une vingtaine de mètres, se distingua clairement. Il haussa le ton pour parler, tant le vent soufflait fort, léger bourdonnement désagréable aux oreilles.


      - P'tits idiots, v'nir s'frotter à Akinori pis sa bande, c'du suicide. J'vais vous faire r'gretter d'avoir interrompu not' p'tite transaction d'tantôt. Gahahahaha !

    La bande se mit à rire aussi. Les exclamations faisaient froid dans le dos.

      - Yo !

    Les rires s'arrêtèrent aussitôt, les ricanements reprirent.

      - Quand vous s'rez morts, on piqu'ra vos bandeaux, histoire d'continuer nos p'tites affaires, gahahaha !

    Comme plus tôt, Kanshi réagit lorsqu'on parla des bandeaux ninjas. Son patriotisme sans borne prenait le dessus.
    Il contourna Goren, venant se placer un pied en avant de lui. Son kunai bien visible, la lame pointé vers la meute de criminels, il dégrafa de l'autre main sa cape et la déposa au sol.
    Son regard brillait d'une flamme inextinguible.


      - En avant les gars ! GAHAHAHAHA !

    Les sous-fifres s'élancèrent comme des chiens enragés, comme une vague humaine qui tentait de submerger les genins. Or, à l'instar du roc de la falaire, les deux shinobis ne ployèrent pas sous l'intensité des désirs malsains de ces brigands. Même que, de nouveaux pas rapides, Kanshi glissa encore un peu, faisant de sa personne le pic du roc de la falaise, la proue du navire de guerre, le...

    Le...

    Le foutument trop bon combattant qui allait faire pleurer d'la fillette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 24 Mai 2013 - 18:22

Ha, voici le moment tant attendue. Pendant que mon coéquipier s’amuse à jongler avec son arme, moi je me chauffe pour le combat. Nous ne voilà pas loin et leur chef posé à côté du microbe à la langue pendue qui son devant seize bon homme près a servir de défouloir. Le chef se mets à dire d’un langage bien commun au mien, que l’on n’aurait jamais dû se mêler de leur affaire. Je commence à vraiment aimer ce moment. Celui ou mon adversaire ne se sait pas encore foutue. Ce mec qui brandit son épée plein de glig glig inutile.

A son signe, les ricanements suivant ses paroles s’arrêtent. Un bref silence laissant mon collège se mettre devant moi. Quoi il veut maintenant me prendre le beau rôle ? Foutu gamin, enfin c’est mes premières pensés, mais elles suivent pars ce regarde qui semble s’être allumé en lui, je me mets à sourire et à dire d’une voie forte et sûr de moi :

Pour un putin de morveux tu n’es en fait pas totalement irrécupérable ? Montre-moi ce que t’as dans pantalon minus. Hé vous les brailleurs de vent, venez aux lieux de pailler vos conneries.

La lune est bien rouge et ce n’est pas du tout pour déplaire à mes intentions. Je me mets à courir vers ses assaillants qui en font de même. Ils sont seize, merde il faut partager cela ne fait à peine que huit chacun. J’entame par un crétin qui fonce directos dans mon poing lui éclatant par la même occasion dix-huit dents et une mâchoire en bouillie. Un autre étant plutôt de bonne corpulence semble vouloir me donner un coup avec une grosse masse. Je pars le coup par une esquive, puis une main sur la poignée de la masse et un bon coup de boule l’assommant. Je le finis en lui donnant un bon coup de la masse qu’il l’appartenait. Ton arme fait mal hein ? Bon sur le coup je vais remplacer mon Kunai par cette mass, c’est plus dans mon gabarie. Un coup deux touchés donc le premier qui sort avec de bonne côté détruite. Voilà maintenant que j’ai trois hommes qui semblent m’attendre. Le chef plus deux de ses sbires, les trois ayant chacun une épée. Je regarde mon partenaire qui semble se débrouiller de son coté, enfin si ce n’est pas le cas je m’en fou un peu aussi mais bon :

Kanshi, laisse-moi ses trois ne t’en mêles surtout pas, sinon c’est ma masse dans ta gueule que tu vas recevoir.

Autant pas qu’il tente, car se sera vraiment le cas sinon, fois de Goren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 24 Mai 2013 - 20:14

    Alors il s'élança.

    Les vingt mètres, il les goba. Un sprint final comme il n'en avait jamais fait, pour décocher son poing armé dans la gueule d'un de ses porcs qui osaient se faire passer pour shinobi. Ses jointures s'étampèrent dans la joue grasse d'un premier. Lui laissant une belle marque. Alors qu'il s'écroulait, le regard vide. Alors que Kanshi changeait de cible. Chargeait une cible. Tournait et écrasait son talon dans les côtes d'un autre.
    Sec, brute, précis. Entraîné, technique, précis. Vilain, pompé, précis. En voilà déjà trois de tombé.

    On tenta de le submerger par l'arrière. Deux types se jetèrent à corps perdu contre lui, dans son dos, l'écrasant au sol, retenant ses bras et ses jambes. Emmêlés, les brigands et le genin grinçaient des dents. L'un souleva une dague, visant la nuque. D'un coup de force, Kanshi souleva son kunai et intercepta la lame, à quelques centimètres. Il profita d'ailleurs du moment pour retirer une jambe, donner un coup de genou, retirer l'autre, les soulever, attraper la tête du type à la dague avec ses jambes, l'envoyer valser avec ses jambes, cogner le dernier qui le maintenait, se relever.
    L'action saccadée était phénoménale.

    Les brigands s'échouaient contre Goren et Kanshi, qui faisaient des pieds et des mains pour résister à la vague. Coups de poings rapides, le Yamada se défaisait de ses adversaires rapidement, toujours en mouvement. Il esquivait, feintait, reculait, avançait. Tel un boxeur dans son ring, mais avec son kunai, il ne tuait pas mais assommait, neutralisait.
    Goren, lui, était plus statique, semblait-il. Mais Kanshi n'avait pas vraiment le temps de s'en soucier, tant le combat était extrême. Huit adversaires, plus ou moins, à la fois, ce n'était pas le moment de se déconcentrer.
    Kanshi souleva, suite à un tournoiement rapide, une jambe et sauta vers l'arrière. Une lame venait de lui ouvrir sous le bout du nez, tandis que de légères estafilades parcouraient ses biceps. Rien de grave, rien qui lui laisserait de grosses cicatrices, mais assez pour le maintenir en vie, le maintenir dans un état de vigilance pointue.

    Tant le combat était extrême. Oui. Le combat était bien. D'autant qu'il se souvienne, Kanshi n'avait jamais ressentit ce souffle du guerrier aussi profondément. Jamais qu'il n'avait senti sa fierté autant mise à l'épreuve. Un combat extrême, possible grâce à un entraînement extrême. Il n'avait plus qu'à savoir parler comme l'extrême et il pourrait s'avouer vivre à l'extrême.

    Cette pensée le fit rire le temps d'un instant.
    Il perdit sa concentration le temps d'un instant.
    Un bandit le souleva de sable, la tête sous son aisselle, d'un cri guerrier.
    Soudainement réveillé, Kanshi lui administra plusieurs coups de coude, avant de retomber sur ses pieds, enserrant cette fois la tête de l'adversaire. Il se laissa chuter, enlaçant de ses jambes la nuque de celui-ci. Il serra fort et l'étouffa.

    Le combat durait.

    D'un roulade, Kanshi évita une mort certaine puis, un peu étourdi, parvint tout de même à envoyer au tapis un autre. Puis un autre. Puis un autre...

    Puis le dernier...


    Kanshi était essouflé. Une main sur la cuisse, à demi-penché, il avait un oeil fermé et le corps ruisselant de sueur. Étrangement, il avait chaud. Du sang gouttait un peu au bout de ses doigts mais il ne s'en souciait pas. Il en avait fini avec ces mécréants.
    Or, le Yamada en demandait encore. Encore de cette folie du combat, encore de ce viril coup de poing, encore de sa passion, de son émerveillement, de sa FORCE !
    Tandis que Goren en terminait de son côté, le Yamada, un peu claudiquant, juste un moment, car son pied, on le lui avait écrasé, se rapprocha. Son partenaire était fort, et la nuit était jeune.
    Kanshi se redressa, fier. Il n'était plus le même. Aussi, il s'adressa d'un ton clair et bien-portant à Goren, une pointe de défi dans la voix :


      - Battons-nous. Sans armes. Sans techniques. Qu'à la force de nos coeurs.

    Il porta ses avant bras en croix au dessus de sa tête et inspira longuement. Puis il relâcha tout, se cambrant et se tonifiant soudainement. Appuis larges et solides, les deux poings serrés relevés au niveau du menton, devant un regard de fer. Le souffle court et espacé. Les muscles bandés. Le vent soufflait.

    La nuit brillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyVen 24 Mai 2013 - 23:03

Le combat se voit avoir un bon rythme. C'est limite s'ils ne viennent pas pour qu'on les tabasse ses petits. Dire qu'ils croient vraiment en leur chance de victoire. Il pense même que perdre n'est pas possible. Que se sont bien de beau boulet. Des mecs comme j'aime tabasser juste avant mon petit déjeuné. Mon allier qui semble se débrouiller avec ces adversaires. Moi je me trouve mes trois derniers en face de moi, les autres qui semblent vouloir finir avec Kanshi qui parait en extase face à tant d'action, le peu de temps que j'ai pu le voir, je l'ai vu rigoler. Ensuite poussant ma gueulante je fixe mes adversaires qui se mettent à dire :


P'tain mec, t'pense faire la loi ici. Le boss c'est moi capiche. C'est finish pour toi.


Quoi un minable dans ton genre avec ses deux clébards, il me faudrait une vingtaine comme vous pour que vous ayez une petite chance, de m'avoir.

Autant dire qu'il ne finira pas la nuit. Les règles laissent tomber, ce combat je le terminerais au dernier battement de son coeur, à lui et aussi à ses potes. Ma soife est trop grande je vais les égorgé, les étripé. Ma soife ne se finira pas tant qu'il ne m'aura pas supplié de le tuer, ce que je ferais ensuite. Les trois hommes armés de sabre viennent vers moi. Venez mes brebis le loup vous attend. L'un tente de me donner un coup de sabre que j'esquive. L'autre en profitant pour m'attaquer dans un angle mort, plantant son épée dans mon épaule laissant montrer une énorme giclé de sang aux deux côtés ou la lames sort et entre. Pourtant, ce n'est pas de la douleur qui se lit dans mon visage, mais un sourire fière. Je contracte mes muscles aux niveaux de là où l'arme c'est enfoncé pour la garder bloquer dans mon corps, comme une prison faite pour son arme. Le troisième profitant de cela je pars l'attaque qu'il me lance de l'autre côté ma masse. Donnant un coup de pied brutale pour éloigner se troisième, quand ma masse fut libre d'action et sans obligation de me protéger, j'en donne un bon coup à celui qui m'a offert son épée dans mon épaule. Un bon coup dans le crane. Mince pas assez fort pour l'avoir tué d'un trait. Tempi il soufrera plus après. Plus que deux.

Le chef et le dernier de ses amis debout. M'attaquant en même temps se disant que n'aillant qu'une arme il est automatique qu'une des deux attaques passe. Ce n'estPas faut comme raisonnement, enfin pas tous à fait vrais non plus. Les deux attaques je les bloque, l'un avec la masse l'autre avec une main. Laissant une belle entaille à ce niveaux rien de vraiment grave. Je donne un bon coup de pied sur une jambe au chef, puis m'avance rapidement mon visage de son épaule. Puis lui bouffe l'épaule, je le mords tellement fort que je lui en arrachai une bonne partie du muscle que je recrache sur sa tronche. Un spectacle qui fait fuir le dernier. Laissant le dernier courir sachant que je pourrais facilement le tuer en lui plantant un Kunai dans le crane je me prépare à achever leur chef. Je prends ma masse à deux mains, la poignée vers le haut et donc la masse vers le bas. La tête du mec est juste en dessous. Un large sourire quand j'entends en voyant Kanshi s'avancer vers moi et ses ennemies à terre :


Battons-nous. Sans armes. Sans techniques. Qu'à la force de nos coeurs.

Un sourire large ma soif de sang apaisé, mon envie de tuer diminue à la vue d'un adversaire de taille. Je donne un coup de pied asses fort sur la tête du gars pour l'assommer, Puis balance la masse sur l'autre feuillard :

Sans arme, sans technique. Tu te crois ou dans un centre de loisir. Notre monde est un monde de brute, seul la force et non les sentiments y règnes. Enfin je n'ai plus d'arme et niveaux technique. Je sors tout juste de tôle où je viens d'apprendre les bases de Chakra. Donc tu auras ce que tu souhaites. Mais autant que je te le dise de suite. Tu n'en ressortiras pas sans égratignure, car je ne fais jamais dans la dentelle.


Du sang coulant de ma bouche le regarde mon adversaire se mettre en position. Technique adresse précision. Tel semble sa technique, moi pour combattre je n'utilise que ma force, la force brute, le reste se limitant à mes idées du moment et à mon instinct qui m'a toujours bien aidée. Lui prét je me mets à Crier. Crier de toutes mes forces, poing serré. Suite à cela je me mets à lui dire d'une voie fort:

Approche gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptySam 25 Mai 2013 - 0:12

    Goren répondit à son appel. Il se mit de face au garçon, de toute sa grandeur, de toute sa splendeur, lui souriant d'une façon carnassière et sanguinolente. Il sembla rapidement analysé le positionnement du Yamada, l'apprécier, pour lui crier ensuite sa rage. Qu'il en soit ainsi, se dit Kanshi, mi-fermant les yeux, comme pour mieux encaisser le cri. Les poings toujours levés, il ne démordait pas de sa position de départ, une lueur sauvage mais contrôlée dans le regard. Pas comme celle de Goren, qui n'était qu'instable et animale.
    Les deux combattant se toisaient. Déjà, dans la tête du garçon, mille et une façon d'entamer ce combat abondaient. Et ça se voyait dans son regard actif, tremblotant, énervé. Il avait des démangeaisons aux cuisses, tant il voulait attaquer et frapper. Goren l'en soulagea, lui ordonnant, grognard, d'approcher. De se mesurer. À peine un sourire, imperceptible, de la part de Kanshi, pour souffler d'un seul trait :


      - J'approche.

    Il démarra au quart de tour, poussant sur sa jambe la plus forte pour se propulser rapidement et avaler la distance qui les séparait. Comme un long saut à ras le sol, il toucha à peine le sable lorsqu'il parvint à parfaite distance.
    Penché vers l'avant, sa position avait été étudiée et perfectionnée durant dix longues années. Seul dans le désert, il avait pratiqué bien longtemps, s'imaginant toujours plus de combattants. Et les rares fois où il avait frappé, jamais que sa technique ne lui avait fait défaut... Enfin, face à de faibles adversaires... Rien ne valait ce combat du soir, pour se calibrer encore et encore et encore.
    Les bras en croix juste devant le nez, les mains tournées vers l'avant, les doigts crispés dans leurs bandages, il pouvait ainsi anticipé le premier, s'en prémunir, et bondir vers l'arrière pour recharger de plus belle. Une façon de combattre à la longue haleine classique, selon la force de son coeur — et la faculté à encaisser pour toujours se relever. Une façon qui convenait au Mangeur de roche.

    Si proche, Kanshi aurait put décoché mais avait préféré bondir une nouvelle fois, changeant drastiquement sa trajectoire. Il fila sur le côté de Goren, de coups des talons et vint presque à se coucher au sol. Sa garde croisée abandonnée, ses deux bras enlacèrent une fois le sable et d'un saut, projeta toute cette poussière dans la figure du géant. En même temps, il entamait un droite, pour toucher, évidemment. Compacté en petite boule, dans les airs, il semblait en suspension alors que ses jointures fusaient.

    Les deux corps allaient s'embrasser.


    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptySam 25 Mai 2013 - 12:14

Le combat commence. Moi l'attendant il commence le premier assaut. D'une pression de pied il arrive à toute vitesse. D'une ligne droite comme un i avec une posture défensive qui semble plutôt bien préparé. Malgré une position défensive il semble foncer droit dans le tas. Lui laissant seulement donc trois grands choix à dispositions. La première, donner un coup de boule sur une partie de mon corps. La seconde, une esquive du côté pour reprendre l'assaut. La troisième, un bon dans les'airs, suivis d'un coup rapide. Là plus folles des trois options étant celle d'attaquer directement, je me suis peut-être dit qu'il va tenter l'effet de surprise ? C'est donc avec toutes mes salutations que je lui offre comme cadeaux de bien venus un bon coup de poing. Merde une esquive dans le flanc de mon coup de poing. En gros là où j'ai fait apparaitre mon angle mort.

Etonnée au départ, je n'ai pas fait grand-chose, puis le temps de ramener mon bras prendrait trop de temps. J'ai donc le choix entre un coup de pied ou l'action que je vais faire. Je tente un bon coup de boule en direction de mon cher camarade, qui fut accompagné par mon grand malheur par une projection de sable, qui s'accompagne d'un coup de poing. Merde, ce gamin a de la ressource. Un coup fort et précis. Autant dire que ce coup qui étant donné dans l'oreille. Elle me fait entendre les oiseaux crier. Un large sourire sur mon visage il fit quand même une erreur. Viser mes sens en me rendant aveugle et sourd. Cela ne m'empêche pas se savoir où tu es. Le coup donné je sens bien grâce au vent que tu as bradasses, que tu t'es aussi projeté dans les l'airs.

Ah mon tour petit.

J'envoyai ma main agrippe l'un de ses bras ou ses vêtements ou même bien ca tête si c'est ça qui me vient dans la main. Ce fus un bras, l'un de ses bras qui prennent place dans ça garde de départ. J'en conclu qu'il prens la même position au cas où si j'en devine ses intentions d'envol. Une poignée que je ne lésinerais pas à bien serrer. Le tirant vers moi je fis comme une esquive de son corps puis en l'envoyant par terre je lui donne un bon coup de poing, comme pour lui rendre la monnaie de ça pièce. Plaqué au sol le gamin devait rapidement réagir s'il ne voulait pas recevoir une suite de coup. Je le regarde tout en levant mon pied pour l'écraser tous en disant :


C'est tous ? Si tu en restes là, tu risques de me décevoir et là tu vas perdre la vie. Je sais que tu n'as pas tous donné.

Bien sur, mes paroles ne ralentisse pas mes mouvements. Le coup fus envoyé bien avant la fin de ma phrase. Un coup qu'il va sentir passer s'il le reçoit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tôhatsu Sakutarô
Informations
Grade : Nukenin de rang C
Messages : 92
Rang : C

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyMar 4 Juin 2013 - 16:12

    Son assaut avait partiellement fonctionné. Goren avait traversé la garde de Kanshi pour l’expédier au sol et lui administrer une bonne pêche. Le garçon cracha du sang, complètement ouvert. Lorsque le gros pied vint, Kanshi ramena rapidement ses bras au-dessus de sa poitrine, pour amortir le choc... Que très faiblement. Ses épaules craquèrent tandis que de toute sa masse, le colosse d’adversaire réitérait l’exploit du coup de pied, creusant toujours un peu plus Kanshi dans le désert. Serrant les dents, le Yamada encaissait ne pouvoir réellement rien faire, attendant une ouverture.
    Son adversaire était une vraie bête. Puissant et endurant, il se fichait pas mal d’être sourd et aveugle dans un combat... Il n’était cependant pas l’as de la technique, mais sa sauvagerie et son amusement faisait de lui quelqu’un de respecter par le garçon, qui aimait bien voir de telles qualités le grand sourire sadique de ses adversaires du jour. Cela le motivait, à vrai dire. Ses sens s’éveillaient.

    Et ses sens venaient de voir un échappatoire !

    Goren se fatiguait imperceptiblement, mais le rythme de son martèlement n’était plus le même. Aussi, lorsqu’il tenta de nouveau enfoncer le Yamada encore et encore, ce ne fut non pas des bras mais une paire de jambes qui vint arrêter le mouvement, opposant une résistance et force nouvelle au coup. La surprise profita à Kanshi, qui, d’une cri soudain, poussa de toute ses forces et parvint à déséquilibrer Goren, assez pour s’extirper sans mal. Il roula sur le dos, avant de tomber accroupis au sol, façon tigre. Les doigts arqués dans le sable, ses yeux balayèrent rapidement le corps de l’adversaire pour analyser l’endroit où il frapperait de nouveau. C’est fois, il opta pour l’avantage d’un terrain instable.

    De grandes enjambées, le garçon répliqua, venant cogner avec son poing dans le ventre du colosse. Il gros poing s’écrasa également dans sa joue. À son coup dans l’intérieur du genou, Goren lui envoya l’autre, pour l’expédier. Or, Kanshi revint, et d’un savant jeu de jambe, parvint à se placer en position de supériorité. D’un léger glissement du pied, qu’il enfonça dans le sable sous le pied de Goren, il balaya complètement le sable pour creuser un petit trou. Une nouvelle fois, il déséquilibrait Goren pour lui asséner un vilain coup.

    Kanshi se jeta sur ses paumes, tournoyant sa jambe et visant la joue du côté qui tombait. Le coup rapide et puissant fut cependant arrêté... Goren avait vu clair dans son jeu, un peu trop même. Kanshi ne parvint pas à se détacher assez rapidement et il mangea une nouvelle fois du sable, suite à une superbe projection. Au sol, son adversaire en profita pour lui envoyer un bon coup de pied au côte, et le soulever du sol, juste assez de temps pour l’y réexpédier d’un coup de coude dans le dos.

    Puis Goren se mit a rire aux éclats, tandis que Kanshi se relevait, épuisé et abîmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Kadoria Goren
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1499
Rang : S

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] EmptyJeu 6 Juin 2013 - 14:37

Voilà ce que l'on appelle, un combat de mec. Un vrai, sans possibilité de secours, avec toujours un risque de mort proche dans le combat. Autant dire que je suis comblé. Si au départ, on m'aurait dit que ce bambin pouvait avoir les couilles de me défier, je ne l'aurais pas crue. Le regard défiant l'adversaire, j'attends patiemment le début. Et autant dire, que cette première action fut dans mes attentes. Un assaut rapide, précis et sans un mouvement inutile et le tout avec un vrai plant en tête. Il court vers moi, en leurrant une attaque de face ce que j'ai pensé aussi. Au lieu d'envoyer directement une attaque qui de toute manière aurait foiré, il se met à passer sur le côté se recroquevillant afin d'être au sol et prendre une poignée de sable. Du sable qu'il utilise comme brouilleur de sens. Il m'enlève la vue avec et par la suite avec des manœuvres fluide et rapide me décroche un crochet. Une bonne pêche dans la joue à papa Goren. Autant dire que pour un gamin, il en a de la poigne, je sentais ma mâchoire se déplacer, à la limite du point de non-retour. Autant dire que j'en deviens ravie. Tout homme normal se verrait sur les nerfs, dire même d'avoir l'envie de tuer l'homme ayant donné le coup. Ben dans un sens, c'est aussi mon cas, même si c'est toujours mon cas, un mec me regard mal, je veux lui faire sauter la tête façon bouchon de champagne, mais là, c'est différent. Je veux que le combat dur et pas simplement, je souhaite qu'il dure et que je puisse y mettre toutes mes forces. Non pas pour le mutiler, simplement par pure envie, comme si je me vois respecter cette force qui est sienne. Comme ce genre d'émotion qui vous envahit quand vous manger un morceau de chocolat et qui vous dit. « Bon un de plus, ho et un autre » et hop par magie, plus de chocolat pour votre conjoint. Ben-là, c'est pareil, une action et je voulais en avoir d'autre, plus toujours. Donc à la suite de ce coup, mon adversaire en ayant donné le coup-de-poing se met à changer de place, non pas après le coup, mais en même temps. Idée vraiment astucieuse, enfin s'il n'y avait pas à mettre en compte cet instinct que j'ai dans mes combats. Ce genre de chose que vous faite progresser suite à maintes et maint combat. Ce genre de chose disant nous faisant réfléchir de cette manière « si je suis lui, je ferai ça ». Bien sûr, ce n'est pas simplement par ce genre d'intuition que j'ai trouvé mon adversaire à l'aveugle. Le mouvement de vent avec son déplacement, le poignet frôlant ma peau. Ce genre de petit détail que peu de personnes peuvent arriver à ressentir dans de telle situation.

Une vraie bête, un instinct de tueur. Voilà ce qu'utilise Goren pour se battre. Je ne suis pas du genre à prendre des gants en suivant des règles d'un pseudo art pour combattre. Ses maitrises ont leurs utilités, je ne le nie pas, mais au final, seule la force brute compte. Une de mes paluches prenant donc l'emprise sur Kanshi, je l'envoie sur le sol afin de lui assener plusieurs coups de pied tentant de l'écraser au sol. Le sourire aux lèvres en train de jubiler à la vue de celui qui tente tant bien que mal à résister à une force brute. J'entends sur certain de mes coups ses os craquer. Dans d'autre, je le vois cracher du sang. A la longue j'en suis presque mis à penser que c'est la fin du combat. Dire que j'aurais aimé que ça dure plus longtemps. J'y aurais passé la nuit, mais ce n'est pas possible. Quand d'un coup trouvant une faille dans mes attaques, il réussit à se délivrer d'un de mes coups.

Je le sens, il a lui aussi éveillé cet instinct de combat, cet instinct qui nous dis comment se sortir de ce genre d'évènement qui semble plus que catastrophique. Une diminution de ma force et une parade avec une jambe pour qu'il en ait plus de son côté. Utilisant toutes ses forces, il arrive à me pousser. Je suis prêt à me rapprocher afin d'avoir de nouveaux le contrôle sur lui. Il réussit à esquiver mon coup en pivotant sur lui-même, puis il se positionne tel un félin en chasse. J'aime mieux ça combativité semble être, de plus, en J'en frémisse de hâte d'en voir les résulta. Faisant de grandes enjambées. Mon adversaire me prenant de vitesse me donne deux coups violant, l'un dans le torse et l'autre sur le visage. Autant dire qu'il m'en a fait cracher du sang. Avant même que je ne puisse reprendre mes esprits. Ce fourbe utilise une ruse pour me déséquilibrer en formant autour de mon pied un trou qui me fait perdre mon équilibre. Pris de déséquilibré, je me mets à tomber vers l'arrière cet homme aux cheveux blanc en profite pour m'envoyer un violent coup dans les cotes ce qui en même temps me permis de ne pas tomber, mais sous un lourd pris. Je sentais l'une de mes côtés se briser sous son coup-de-poing. Pour m'enchaîner, il continue sur ça filé en changeant de position. Prenant appui sur ses mains affin de m'assener un coup de pied violant et rapide, il vise ma joue. C'est donc au même moment, juste devant mon visage que je pose ma main afin quelle dise salut à sa jambe. Enfin, le jeu reprend. Tout en commençant à l'envoyer au sol, j'utilise ma seconde main pour en donner plus de force afin de l'éclater au sol. Quand se fut le cas, je lui donnai l'un de mes plus forts coups de pied dans les côtes, puis je le soulevant au sol, le sourire aux lèvres avec des coulés de sang causé par un de ses coups-de-poing. Un coup de coude pour le rendre totalement KO.

Mon envie de sang se dissipe. Non, je ne veux pas le tuer au contraire. Je veux le revoir et l'affronter cette fois avec la totale possession de ses forces. Oui, car pendant cette mission avant même notre combat, il reçut plus de dommage que moi. Riant aux aguets pendant que Kanshi tente de se relever. Je montre ma fierté, la joie de se combat qui me fis donner le meilleur de moi. Voulant se relever, nous savons tous les deux que le combat devait se finir. C'est donc le tenant par le bras que je l'aide à se relever puis lui donnant une tapote plutôt volante sur l'épaule comme signe de fierté, un signe accompagné des « aarr » Puis, nous nous dirigeons vers un arbre pour nous mettre à l'ombre. Arrivé, je lui dis :

Attendons que les gardes que l'autre vielle va nous envoyer pour ses brigands arrive pour partir. Comme cela, ils pourront nous requinquer.

La suite fut un grand silence. L'un du genre qui gêne pas mal de monde. Enfin pour nous deux ce n'est pas vraiment le cas, mais dans un sens, nous n'étions pas monsieur tout le monde. Un petit sourire regardant le ciel et dit :
Hé, mec si tu veux te la péter grave en parlant comme un vrai mec. Tu n'as cas venir me voir un de ses quatre. N'attendant pas de renoncer, je continuais en disant :

Crie maintenant. HHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Je crois donc que j'aime bien de minus en fait. Si vous voulez savoir s'il a crié ou non cela vous ne le saurais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty
Message(#) Sujet: Re: Première mission pour deux Genins [Yamada] Première mission pour deux Genins [Yamada] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Première mission pour deux Genins [Yamada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Oasis d'Eden-