N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyLun 13 Mai 2013 - 20:40

Tôt le matin, je me réveille et baille comme un vieil ours. Je suis fatigué, mort, KO. Capout ! Le travail m'a tué et je suis rentré bien trop tard hier soir. Du coup je n'ai pas eu mes dix des heures de sommeil et dieu sait que sans elles, je suis aussi frais qu'un vieux roquefort. Cette mission a été épuisante et me voilà déjà contrains de répondre du service. Enfin « reprendre du service » … pas vraiment quand on y pense car je ne repars pas travailler de suite – encore heureux d'ailleurs. Je m'en vais faire quelque chose de bien pire qu'une mission de rang S ; je m'en vais dépenser de l'argent et passer un long moment avec mon élève. Huhu. Je vais pleurer. Je ne veux dépenser d'argent, je ne veux pas acheter. Pourquoi donc faut-il toujours acheter ? Elle souhaitait de l'attention non ? Si tel est le cas alors soit ; je vais lui en donner mais pourquoi cela implique que je sois dans l'obligation de raquer pour une friandise par la même occasion hein ? Je ne comprends pas la logique à titre personnel. Il faudrait que quelqu'un m'explique pourquoi notre société de consommation rapporte toujours tout au présent que l'on offre et à l'argent. Jadis, quand j'étais jeune, j'offrais que dalle à mes amis – si si, j'en avais, ne riez pas maintenant, je risquerais de mal le prendre – et cela ne les empêchaient pas de m'apprécier... Bon, ok, à part Katsuo ils se sont tous barrés et m'ont lâché comme on abandonne une vieille chaussette mais là n'est pas la question ! On s'amusait bien ensemble … A moins que … J'étais peut-être le seul à m'amuser en fait à cette époque.

Mais diantre, je suis un vieux radin en fait, et je l'ai toujours été. Rien d'étonnant à ce que j'ai été très souvent seul au cours de ma vie en vérité. Là, vous êtes sûrement en train de vous dire : « Oh mon dieu, il vient de faire son méa culpa et a compris la leçon ! De fait, il y a des chances pour qu'il change » mais ne rêvez pas. J'ai passé l'âge limite des remises en questions il y a cinq ans – à noter que j'en ai actuellement vingt cinq. Désormais je suis vieux et con ! Je ne changerai donc pas. Encore que … Si j'en avais vraiment la volonté, peut-être que … Non, c'est mort. J'étais, je suis et je resterai quoiqu'il arrive un grand avare. C'est d'ailleurs pour cela que je vais acheter à Ao la glace la moins cher du marché : la fameuse glace à l'eau. Vous vous demandez sûrement quel parfum vais-je prendre ; citron, orange, fraise ou coca mais non non non ! Quand je dis à l'eau, c'est à l'eau de mer ! Cette glace coûte la modique somme de zéro ryos dans les stands se trouvant au centre-ville ! Pour cause, c'est juste de l'eau que vous faites geler … Les commerçants aiment bien refiler ça aux passants, ça fait généreux, c'est gentil, c'est sympathiques et ça a un petit côté racoleur.

Bref, je sors de chez moi après m'être habillé et pars au centre-ville. C'est là-bas que je vais attendre Aoji. Après quelques minutes à patienter, je vois cette dernière arriver et la salue.
    « Yô ! Je vois que tu es à l'heure cette fois. Comme quoi tu as compris la différence entre ouest et est, ah ah. »

Voilà une vanne de mauvais goût … De très mauvais goût même. Mais quoiqu'il en soit, j'indique à la Kaguya de rester là le temps que j'aille chercher sa glace. Ceci fait, j'avance vers un des stands vendant lesdites sucreries, salue le marchand et prends deux glaces à l'eau de mer, le tout pour la somme mirobolante de zéro ryos ! Oui, c'est bien connu, zéro fois deux, ça fait zéro ! Je cache les deux glaces derrière mon dos, reviens vers la gamine aux cheveux d'argents et lui montre les deux bâtonnets :
    « Tadda ! De superbes glaces à l'eau de mer ! Allez tiens, prends la tienne. »

Je la lui tends avec une certaine solennité, un peu comme s'il s'agissait d'une bague en or ce qui est assez ridicule à vrai dire. Une fois qu'Ao s'en empare, je m'empresse de déguster la mienne. Je n'ai jamais goûté ces glaces. J'espère que ce n'est pas mauvais. Ce n'est qu'après avoir porté la bâtonnet à ma bouche que je me rends compte d'un fait important : ce truc est dégueulasse. Je manque de peu de m'étouffer avec ce glaçon salé – car qu'on se le dise, une glace à l'eau de mer, c'est ça : un « glaçon salé ».
    « Tu m'étonnes que c'est gratos... »

Bah oui, tu m'étonnes ! C'est pas bon du tout. Et sachant qu'une des clause du contrat indique que je dois manger la même glace qu'elle, je songe à en changer. Je préfère encore débourser cent ryos plutôt que finir malade, allez voir un médecin et devoir payer cinq cent ryos la consultation. C'est mathématique en somme.
    « Tu veux peut-être autre chose en fait ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyLun 13 Mai 2013 - 22:04


Enfin !! Que la nuit avait été longue, ce foutu soleil avait mis trois plombes à se lever, à croire qu’il l’avait fait exprès ! Si si, il devait être du côté de Shinichi, celui-là avait qui sait, peut-être quelques dons… non ça suffit un peu de sérieux je devais le retrouver là surtout et seulement ça. Car oui ! Je n’avais pas oublié notre marché, non je n’allais pas le laisser se défiler, oui nous allions manger une glace, non je n’allais pas le faire avant qu’il l’ai niaké, oui oui nous aurions la même combien même son idée pourrait être tordu, car je me doutais bien que le filou avait plusieurs cordes à son arc !

Fort heureusement, il ne fallait pas longtemps une fois arrivée en ville pour tomber sur lui, d’un « Yo » il signalait sa présence que j’accueillais le sourire remonté jusqu’aux oreilles. Si si, même malgré sa blague douteuse que je signais en montrant l’ouest à la place du sud tout en montrant la direction et les mentionnant, ainsi de suite…

Nos petites retrouvailles finis dans la bonne humeur, mon adorable sensei partait chercher mon dû, ma glace promise. Regardant autour de moi, je restais perplexe, étrange qu’il cède aussi facilement, à moins que cela soit son pactole qui le consolait ou mieux que lui était tout fraichement mon trésorier s’était directement servi dans mes finances pour offrir la sucrerie. Doutant d’avoir la réponse je patientais sagement jusqu’à ce qu’enfin il revienne, un peu vite d’ailleurs. Dans un air des plus fier de lui, bon j’avais compris le goût allait loin d’être une saveur délicate… Et oh surprise, c’était un glaçon sur un bâton qu’il me présentait, sacré Shinichi…

Qu’importe, car dans la mauvaise nouvelle, il y avait du bon, le marché incluait que nous mangions la même et sachant que le goût eau de mer n’avait pas assez de finesse pour ravir mon aîné, je me tâtais entre l’envie de gober la glace pour l’obliger à en faire autant ou tout simplement céder à sa nouvelle proposition. A savoir, changer le menu. Hum, mon idée était alors plus saugrenue, vile rapace, il méritait que l’on marque le coup pour notre première glace ! À peine un bout de celle qui m’avait offert, je constatais à quel point s’était infect, cependant, c’était notre glace, la jetait avait une symbolique qui ne me plaisait pas, d’autant que j’avais un meilleur sort pour elle, oh oui bien meilleur, pour sûr, Shinichi regretterait de ne pas avoir mis la main au portefeuille…

=| -Hum Sensei, c’est dégelasse je te l’accorde, cependant, c’est notre toute première glace ensemble ! Je me refuse à l’abandonner pour passer à une autre. Tu n’avais qu’à mieux choisir ! Mais bon, ni toi ni moi n’avons envie de manger ça pas vrai ? Donc je propose qu’on la garde en ingrédient de base et qu’on l’accommode de façon à la rendre délicieuse en fait non, je ne propose pas, c’est ça que je veux ! Aller on la fera chez toi tu dois être équipé niveau cuisine, mais avant va nous falloir quelques ingrédients et là tu vas être content, ça ne coutera pas un sou, mais un peu d’huile de coude.

Bon aller, il ne fallait pas lui donner l’occasion de réfléchir, attrapant sa manche je le trainais avec moi et pas question de lâcher de vue nos glaces, en chemin, j’expliquais alors à Shinichi qu’il nous faudrait quelques citrons ou baies qui dépassent des clôtures, bah oui si c’est dehors c’est à tout le monde ! Du moins, c’était ainsi que je concevais, je m’amusais déjà du résultat qui avait probablement de grandes chances d’être aussi infect… Mais ! celui-ci allait nous prendre la journée à moins d’avoir un Samui dans les pattes pour geler la préparation. Non, non, c’était mieux de le rendre chèvre en patientant pour goûter la glace, car essayer de faire geler de l’eau salée sans avoir la petite combine…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyLun 13 Mai 2013 - 22:38

Je ne sais pas pourquoi, j'aurais dû m'en douter que cela se passerait comme ça et qu'elle refuserait que l'on jette nos glaces pour en acheter d'autres. C'était sûrement là sa manière de me punir. J'étais un méchant sensei, pas noble, pas gentil, pas cool. En effet, je n'avais pas voulu lui payer une glace digne de ce nom, du coup, elle souhaitait sûrement me voir manger ce ... Ce glaçon salé au goût écoeurant. C'est en tout cas ce que je crois dans un premier temps. Car très vite il s'avère qu'en vérité la gamine a une autre idée en tête. Elle souhaite que nous améliorions nous même nos glaces. Que nous les customisions et que nous leur donnions un meilleur goût par la même occasion. J'ai envie de dire : "facile". Vu la saveur exécrable de la friandise, il serait en effet difficile de faire pire.

Au fond, le jeu que propose Aoji réveille mon âme d'enfant. Du coup j'aurais bien accepté volontiers si cela ne nécessitait pas qu'elle vienne chez moi ... Dans tous les cas, il était trop tard. La machine a été lancée et nous ne pouvions plus l'arrêter. L'adolescente me tire vers elle et m'amène malgré moi dans un endroit bien sympathique où se trouve des groseilles et autres fruits. Ceux-là ne semblent appartenir à personne puisque les arbustes ne se trouvent pas à proprement parler sur une propriété privée. Malin la petite. Je ne connaissais pas cet endroit. Si ça avait été le cas, vous vous douterez bien que je serai venu plus souvent. En tout cas, je retiens ! Cet endroit est bien sympathique et je saurai me souvenir de son emplacement. Si cela peut me permettre de faire des économies après tout. Au passage, je fais une remarque à ce propos, toujours en usant du second degré :
    « Tu sais que ce que l'on fait là, c'est de l'exploitation de bien publique ? C'est mal, très mal même m'voyez. Mais je cautionne totalement ! »

Pour un vieux radin fini tel que moi, il n'y a pas de petit profit. Après tout, c'est bien moi qui ai récolté des mollusques sur la plage uniquement car ils étaient gratuits. Cueillir des baies est donc la suite logique des aventures du lutin radin. Je me saisis de quelques mures,les mets dans une de mes poches et regarde ce qu'il y a d'autres à disposition.
    « Madame l'expert, j'ai besoin d'un conseil. Qu'est-ce qui se marie bien avec des mûres ? Hum. Des fraises peut-être ? Mais il n'y en a pas. Peut-être des groseilles alors, j'ai cru en voir quelques unes. »

On se croirait dans Master-Glacier. Le but du jeu ? Faire la meilleure glace à partir d'un produit de merde. Et croyez moi je vais gagner. Oui un noble lutin ne peut pas perdre ! C'est impossible. Encore que ... Attendez ... J'ai jamais fait la cuisine de ma vie. Je ne sais même pas faire cuire un oeuf, ni même allumer un gaz. La dernière fois que j'ai essayé, j'ai pris quinze minutes à comprendre que pour faire sortir du feu, il faut tourner et appuyer sur le bouton en même temps - pour ceux qui ne savent pas comment fonctionnent les gaz, sachez que ce système fait office de sécurité pour les enfants en bas âge notamment. Autant vous dire que mes chances de gagner sont minces ... A moins que je m'assure qu'Ao ne gagne pas. Oh, en voilà une brillante idée. Si je peux faire exprès de la gêner dans son entreprise, ce serait parfait. Allez Shinichi. On active le mode gros lourdingue.
    « Tu comptes faire quoi ? Quel parfum ? Quelle association de fruits ? Tu aimes les fruits ou tu préfères les citrons ? Tu aimes les groseilles ? Tu veux des groseilles, je crois que j'en ai trop ? »

Et je peux continuer comme ça pendant encore une heure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyMar 14 Mai 2013 - 1:24


Lui qui me faisait remarquer mon geste qui avait un soupçon d’air de vol. La bonne blague ! Le regardant fière de ma bêtise en plus je lui lâchais un : « Bah ton enseignement porte ses fruits tu vois ». Ce qui dans un sens était assez vrai, bien que Shinichi avait plus commencé ce dernier sur des côtés apprentissage de la vie qu’apprentissage du combat. Il aurait fallu être folle pour s’en plaindre, j’avais de la chance d’être tombée sur ce zigoto hors norme et je le savais. Ah tout à coup il se sentait moins forcer la main forcée, plus à son aise cela se voyait, le coin semblait lui plaire, peut-être ne le connaissait-il pas, normal, le quartier de classe moyenne avait la chance d’être peu fréquenté, moi-même je ne le connaissais que parce que ma cousine Seira vivait là. D’ailleurs tapant dans ses citrons, qui n’étaient pas tout à fait les siens puisqu’ils dépassaient du grillage, cela dit, je guettais qu’elle ne soit pas présente, manquerait plus qu’elle sorte de là avec ses petites « habitudes » gênantes. Non, je ne voulais pas que le noble lutin découvre que je faisais partie d’une famille de fou, un bon moyen pour lui de me rendre ainsi mes farces…

D’ailleurs, cherchant maintenant celui-ci du regard, je le découvrais ramassant les baies, ah mon sensei était plus fruits rouges et sucrés lui, alors que moi je préférais le goût amère et acide des agrumes. Hum dilemme, faire une même recette avec des goûts si opposés allait être compliqué, j’étais sur le point de faire une concession dans mes gouts quand il me demandait conseille… Dite, j’avais une tête à cuisiner moi ? Après plusieurs clignements d’yeux, j’haussais des épaules l’air de dire, j’en sais absolument rien… Avant de finalement en conclure…

=| -Les fruits rouges font de la grenadine ! Donc ils vont tous ensemble… On a qu’à mettre tout ce qu’on aime dans la recette au pire…

Bah oui, enfin, des fruits sont des fruits, ils vont tous ensemble non ? Bon la cueillette allait bon train, on dévaliser carrément la zone, nos poches étaient pleines à craquer, une petite idée tordue me traversait même l’esprit, une bonne tape là-dedans adieu les vêtements complètement foutu, les mures étaient connues pour être très tachantes…. Cependant, gâcher la nourriture c’est mal, très mal… Voilà pourquoi…

=| -Bon, on va pas gâcher tous ses fruits hein ! Garde ce qu’il y a en gros, on pourra faire des conserves pour d’autres glaces voire un stock qui t’évitera de mettre la main à la patte, ça te plairait hein !

Bien sûr que cela allait lui convenir, vous pensez, cependant pour cela il fallait encore que cela soit attractif voire motivant pour que le bougre de radin y met du sien, ah c’était évident, je commençais à y prendre goût !

=| -Hey ! Les glaces à l’eau sont relativement faciles à faire, voilà pourquoi on pourrait faire un concours, attention, il faut absolument qu’elle soit faite à partir de la nôtre, donc on devrait se dépêcher avant qu’elles fondent. Disons que… Hum… Le perdant paye un truc à manger au gagnant. Alors, bien ou bien ?

Le topo fait, encore une fois je le pressais pour qu’il nous amène vers les outils de cuisines, vingt contre un il n’allait pas penser à dessaler l’eau le bougre… Enfin, fallait-il qu’il sache qu’on pouvait le faire aussi ! C’était là plus une technique de vieux loup de mer et noble sensei était très noble, je devrais peut-être aussi parié sur ses capacités culinaires… Ouais non, y avait des chances que je sois aussi nulle que lui... même pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyMar 14 Mai 2013 - 7:15

Faire des conserves pour d'autres glaces, en voilà une bonne idée. Cela m'évitera d'aller raquer en cas de besoin, ni même de retourner dans cet endroit. Car s'il est vrai que j'aime tout ce qui est gratuit, il faut savoir que j'ai une réputation à tenir et à entretenir et venir squatter ici n'a rien de bon pour ma notoriété. Certes j'aime chasser, pêcher et cueillir tout ce qui est gratuit mais uniquement à partir du moment où je suis seul à cet endroit pour le faire, à l'abri des regards indiscrets.
    « Soit. Je vais faire des stocks. »

Puis vient le moment du jeu. Au départ, ce n'était que purement entre moi et moi-même mais voilà que cela devient un défi entre ma sainte personne et Ao, avec un gain à la clé. Chacun d'entre nous devra confectionner une glace à partir de ce tas d'immondice qu'est le glacé salé. Celui qui aura réalisé la plus belle et la plus bonne des friandises se verra offert à manger par le perdant. En définitive, je ne dois en aucun cas perdre contre la Kaguya si je ne veux pas raquer une fois de plus - qui serait ainsi une fois de trop à mon sens.

Les poches pleines de fruits et d'aliments en tout genre, nous pouvons quitter la zone et passer à la deuxième étape de la création de glace. Après la récolte de la matière première, passons à la préparation. Pour ce faire, nous nous dirigeons chez moi, à mon grand dam. J'aurais de loin préféré allez chez elle mais il en a été décidé autrement et je dois m'y faire. De toute façon, je n'ai rien à cacher dans ma demeure. Oui, cela peut surprendre mais figurez-vous qu'il n'y a pas dans ma cave une trentaine de personnes qui travaillent à mon compte pour trois ryos le mois ! Bref, nous nous rendons chez moi donc, en prenant bien soin de ne pas passer par le dojo. Arrivé à la maison, je montre à la Kaguya le chemin de la cuisine et sors deux ou trois ustensiles qui n'ont jamais servi. Ou que je n'ai jamais utilisé du moins. En effet, en temps normal, ce n'est pas moi qui m'occupe de ces choses là. J'ai un assistant que j'héberge, ce n'est donc pas pour qu'il chôme. A noter que j'avais jamais remarqué à quel point la pièce était grande. Y'a un four, un gaz et ... Des trucs dont je connais même pas le nom.
    « Commençons. Tu prends le plan de travaille de gauche, moi celui de droite. »

Les deux n'étant pas très distant l'un de l'autre et les outils mécaniques tels que le gaz n'étant présent qu'en un exemplaire, je pourrais copier sur Ao si je galère un peu. En tout cas pour l'instant, essayons de procéder seul, sans l'aide de personne. Je prends un couteau et tape la glace afin de faire tomber toute l'eau dans un récipient. A l'aide de mon doigt je goûte alors la mixture qui est, je vous rassure, toujours aussi dégueulasse qu'avant. On va broyer des groseilles et des mures et tout foutre dedans et ... Surprise ; c'est encore plus dégueulasse. Après trempé mon doigt et goûté, je grimace et me tourne vers l'enfant.
    « La prochaine fois, rappelle moi d'acheter une glace industrielle déjà toute préparée. »

J'y songerai ! Je ne sais pas comment les grands de l'aggro alimentaire font pour confectionner de pareil bijoux mais sachez que ce n'est pas à la portée de tous. Ce n'est pas à ma portée en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyMar 14 Mai 2013 - 23:39


Bizarrement, il ne faisait aucune histoire, même, il nous conduisait chez lui dans sa cuisine docilement, louche cette histoire, à moins qu’il ne soit déjà concentré sur sa façon de gagner ? Peut-être oui, il faut dire que j’y étais moins aussi sacrément appliquée. Arriver sur place c’était sans réelle surprise que le voyait un poil paumé au milieu de cette dernière, je pourrais parier qu’il n’y mettait jamais un pied, pourtant il avait tort, car le lieu bien conçu était fort pratique pour cuisiner.

Sacré Sensei ! A quel moment avait-on dit qu’il ne fallait faire qu’une seule glace ? Ou du moins plutôt, une seule part… Qu’importe, il allait perdre comme ça et c’était tant mieux ! Fouillant un peu dans les ustensiles, je pouvais facilement trouver mon bonheur, équipé le noble lutin ! Une casserole donc, puis un plat creux, j’attrapais l’aluminium pour recouvrir cette dernière posée à feu très doux, à l’aide d’une spatule je la faisais légèrement penché vers un côté. Pourquoi ? Récupérer l’eau qui s’évaporait et qui venait glisser dans le toboggan improvisé et fait main en allu’ bien sûr ! Tandis qu’il préparait sa mixture, mélangeant le tout grossièrement, je récupérais le jus de mes agrumes, avant de réduire en purée les fruits rouges, tout en écoutant bien sûr les réclamations du maître des lieux, visiblement ma victoire serait aisée à la vue de sa tête en goûtant sa mixture, le pauvre. Quant à la question de lui rappeler d’acheter une vraie glace la prochaine fois, surement pas non !

=| -Mais non Sensei, ce genre de petits défis où tu perds vont te plaire à la fin…

Mon plat enfin rempli, j’enlevais le couvercle de fortune, non pas sans crâner en montrant une grande partie du sel restait au fond, mais bon. Et là surprise, je rajoutais de l’eau douce à l’eau encore imprégnée du goût salé pour l’adoucir encore un peu, puis l’acide de l’agrume pour cacher son goût et enfin une plus grande quantité de fruits rouges et sucrés pour le goût, pour couronner le forfait, je sortais une feuille de menthe que j’avais laissée infusé dans l’eau chaude jusque-là. Alors, il fera mieux ou bien ? Voilà encore une leçon de plus pour notre cher radin que je gratifiai d’un sourire victorieux tout en pillant mes glaçons et surveillant qu’il ne sabote pas mon travail, le filou ! Aller hop, le mélange de fait, je le recouvrais du film avant de le mettre au congélateur après en avoir goûté avec délice un doigt, verdict dans 30minutes maximum, la glace pilée accélérant le travail et palliant au désavantage d’une eau salée, même ci la mienne ne l’était que très peu, voir plus du tout maintenant.

Le tout fait, je ne pouvais pas m’empêcher de venir guetter les travaux de mon sensei adoré, sans lâcher de vue l’emplacement de ma création, une cuillère de mon breuvage à la main, je la lui tendais avant de me servir d’une autre pour gouter sa préparation avant même de poser mes papilles gustatives dessus, je le narguais pour le plaisir bien sûr !

=| -Bon tu déclares forfait ? Je t’aide pour ta glace histoire qu’elle ne soit pas gâchée ?...

Il y avait tout intérêt qu’il se reprenne, car je pensais bien que perdre encore une fois, du moins penser à devoir débourser un sou aller l’achevé ! C’était probablement ce qu’il y avait de plus attractif, au-delà de la glace, du gain ou du temps que je lui volais, oui, oui, ce plaisir sadique que j’avais quand je venais vulgairement dit : L’emmerder. J’y prenais sacrément goût mine de rien ! Bon cette fois, aller ! Je lui demanderais du poisson ou des crustacés ! Voyons voir s'il ira les chercher ou mettra la main au porte-monnaie... Ou alors qu'il est feinté et que ça soit à moi de casquer, heureusement que la lapine m'a rempli les poches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyMer 15 Mai 2013 - 22:05

Ce que j'ai fait est écœurant tandis que la production d'Ao, elle, semble tenir la route. Ce qu'elle a fait n'est peut-être pas le truc de l'année mais à priori, c'est « moins pire » que moi. Je sais, moins pire ne se dit pas mais dans de telles circonstances, je ne peux me résoudre à qualifier sa création de meilleure que la mienne. Après tout, on excelle tout les deux dans la médiocrité, culinairement parlant. Mais alors que je me rends bien compte de la nullité de ma production, l'adolescente de Kiri vient en ajouter une couche en proposant son aide. Elle doit sûrement être en train de jubiler en ce moment même. Il se peut par ailleurs qu'elle soit persuadé du fait que je vais abandonner. Que nenni ! Je ne m'avouerai pas vaincu par cette fillette à la chevelure étrange. Je suis un noble lutin et je me dois de surpasser mon élève dans tous les domaines, question de principe.
    « Non. »

Avec le « Soit », le « Non » est un de mes mots favoris. Quelqu'un veut me faire avaler des salades, souhaite que je lui prête de l'argent ou bien désire que j'accepte une reforme totalement bidonnée à mon sens ? Si tel est le cas, c'est simple, je lui réponds par ce mot concis et efficace : Non. Vous voulez que je développe la raison de mon refus ? Non. Le « Non » est une arme ô combien puissante qu'il faut utiliser sans modération.
    « Si tu as fini, tu peux sortir dehors ou aller visiter une autre pièce tu sais. »

Pitié, seigneur tout puissant, faites qu'elle se barre de là. Ainsi, je pourrais tricher sans qu'elle s'en aperçoive en changeant par exemple de produit de base, c'est-à-dire, en prenant de l'eau douce du robinet plutôt que l'eau salée de cette maudite glace à l'eau de mer. Mieux, je pourrais carrément saboter sa création si elle s'en va. Oh ! Quelle bonne idée. Faisons en sorte qu'elle se barre de là. C'est le seul moyen pour moi de gagner : la gruge. Je sais déjà ce que vous allez dire : « C'est mal de tricher, que fais-tu de ton sermon selon lequel je dois surpasser Ao dans tous les domaines et être un exemple bla bla bla bla » et à cela je vous répondrai que je m'en tape le haut du bas du dos à la cuillère – comprendre par là : je m'en fiche. L'important dans une relation prof-élève est que le disciple pense que le sensei est meilleur que lui partout. J'insiste sur le mot « pense » car qu'on se le dise, rien ne dit que c'est véritablement le cas. En ce qui me concerne, nul doute qu'Aoji me surpasse dans bien des domaines, outre la cuisine.
    « Du vent, pars voir Katsuo, il va te faire visiter le jardin ou bien le dojo. C'est intéressant un dojo hein ? Allez oust. »

Petite parenthèse : Katsuo est un ami d'enfance et accessoirement mon fidèle assistant. C'est lui qui s'occupe de toute ma paperasse et des affaires administratives importantes. Je ne sais pas si elle compte partir et me laisser seul – cela m'étonnerait – mais quoiqu'il en soit, je vais essayer de bidouiller un peu afin d'améliorer le goût de la mixture créée. Pour ce faire, je suppose que je dois ajouter des ingrédients. Euh voyons voir... Que prendre ? Aucune idée. On va choisir au hasard. J'ouvre le frigo, sors quelques produits et les pose sur mon plan de travail. De là, je fais trou trou. L'ingrédient que les divinités du chaos choisissent pour moi est le lait.
    « Très bon choix. »

Mais bien sûr; il faut mettre du lait ! Il est de notoriété publique que :
Les produits laitiers sont bons.
Ma glace sera composée en partie de lait.
Donc ma glace sera bonne.
… Bon. Certes, ce syllogisme ne mène nul part mais de toute façon, au point où j'en suis, autant essayer tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyMer 15 Mai 2013 - 23:55


Non mais, il croyait que je le voyais pas venir… Dès que j’aurais le dos tourné, il allait tricher le bougre… Qu’importe, la victoire ne m’intéressait pas plus que cela maintenant, il m’avait donné un jeu oh combien plus intéressant ! Après sa deuxième insistance je partais le laissant seul, pourvu qu’il en ait pour longtemps, voilà qui ferait plus de bêtises pour moi… Euh, je voulais dire de loisir…

=| -Je m’en vais ! Je m’en vais, mais méfie-toi j’ai bonne mémoire du gout ! Si tu triches, tu as perdu ! Puis dessale ton eau Sensei-chéri…

Oui avec le petit cœur et tout à la fin ! Bref, passons, ma taquinerie finie, je pouvais partir embêter ce fameux Katsuo, mais avant, je visitais les lieux ! Quoi ? Il avait dit va visiter une autre pièce non ? J’hésitais entre mettre le souk dans sa chambre ou son bureau… Quoique, il avait parlé d’un Dojo non ? Ahhh dilemme ! Je commençais alors le tour de cette maison trop rangée à mon goût et propre avec une pointe de maniaquerie, bon j’aurais pu sauter sur le lit ou mettre en vrac ses vêtements, mais rien ne m’inspirer totalement tout était carré…Oui mais non, à la place d’en profiter, je faisais le tour pour sortir et guetter ce qu’il faisait de loin via la fenêtre, cela de façon discrète bien sûr… Ma présence intruse ne mettait pas longtemps à attirer ledit Katsuo que je saluais d’un signe sage de la main, quoi que je ne savais pas ce qu’il me voulait celui-là…

=| -Shinichi m’a dit de jouer ailleurs, sûrement pour mieux tricher, il perdait c’tout, plus mauvais en cuisine que moi, enfin qu’importe, il a parlé d’un Dojo on peut y aller heinn ?

Quelle sale gosse, j’étais déjà en train de le tirer par la manche pour qu’il se presse, au point que j’en avais zappé Shinichi et sa tricherie. Un Dojo ça voulait dire plein de trucs pour s’entrainer, voir plein d’adversaires voir… Mais attendez… Ce rat a un Dojo accolé à son jardin, qui doit surement être sien… Et même pas il m’en informe, moi sa disciple chérie –ou pas- . Vraiment quel rapace celui-là… Il ne perdait –oui perdait- rien pour attendre, j’allais lui faire rattraper les heures dont il m’avait privée, quand soudain je remarquais un carré de terre labourée, un jardin vide ou bien ? La zone n’étant pas loin du Dojo je m’imaginais alors un scénario des plus glauques… Et s’ il enterrait les perdants ici…

À y regarder de plus près, il y avait des piquets espacés, assez pour y contenir des corps, puis en y réfléchissant bien aussi ce Katsuo avait une tête de psychopathe, tout comme Shinichi d’ailleurs ! Je ravalais ma salive donc quand mon accompagnateur me pressait maintenant pour rentrer dans l’anti-chambre de l’enfer, parce qu’avant il avait dit : « Tu as déjà visité un dojo ? ». Ce à quoi j’avais timidement répondu un non de la tête et à quoi il avait ajouté un : « Ahh ça n’en sera que plus drôle ! ». Face à moi une tache rougeâtre et plusieurs draps recouvrant des silhouettes, bon j’aurais pu me dire que ce n’était que des trompes œil ou alors que la tâche était bien comme il le disait un accident avec la peinture pour rafraichir le lieu… Mais non… D’autant que d’après ce que j’avais compris de ce qu’il avait dit, il était l’homme à tout faire de Shinichi, ce dernier qui voulait sûrement m’éliminer, voire pire ! Imaginez qu’il se sert de moi en épouvantail par exemple !!! À reculons je tentais de rejoindre la sortie, doucement, doucement pas de gestes brusques… Nous y étions presque… Si tôt dehors, je prendrais la poudre d’escampette ! Oui je suis trop jeune pour mourir !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyJeu 16 Mai 2013 - 19:03

Youpi. Victoire du peuple. Ao va dégager de là. Ainsi, je pourrais gruger sans qu'elle s'en aperçoive. Bien entendu par précaution, la gamine ne prévient avant de s'en aller : si je touche à sa glace, elle le verra et considérera que j'ai perdu. A cette petite menace je réponds telle une vierge effarouchée :
    « Moi tricher ? Moi ? MOI ? MOI ?! Je suis outré par de tels propos ! Oui, c'est outrageant. Ce n'est pas du tout mon genre de tricher voyons. Je suis un homme honnête... »

... Cela sonne vrai comme un ministre qui jure ne jamais avoir eu de compte caché dans un pays étranger ; non, n'y voyez aucune référence à l’actualité. En sortant, la gamine me donne un petit conseil, celui de saler l'eau de la glace. Hum. Voilà qui n'est pas idiot. Pas idiot mais un peu tard je pense. Car dans mon plat l'eau a été mélangée avec tout un tas de produits qu'il sera difficile d'extraire. Mais ne vous en faites pas, il n'y a aucun problème ! Je vais gagner. Comment dites-vous ? Et bien de la manière la plus simple qui soit. Me saisissant de ma préparation, je jette le tout dans l'évier et nettoie se dernier. Bha oui, s'il y a des traces de liquide, je suis grillé et n'étant pas totalement idiot, je ne souhaite pas que la Kaguya soit au courant de ma tricherie. Après avoir vidé le plat, j'ajoute de l'eau douce sortie tout droit du robinet puis mets quelques ingrédients dans l'ordre suivant : Fraises, myrtilles, groseille, lait. J'ajoute à cela un peu de sucre glace sorti du fin fond d'un de mes tiroirs et goutte la préparation. Ce n'est pas du grand art mais ça se mange. De plus, je n'ai pas ce vieux goût salé présent tout à l'heure. Il n'est pas dit que je gagne mais j'ai déjà plus de chance de l'emporter qu'auparavant, ce qui n'est pas plus mal quand on y pense.

Après avoir mis le plat au congélateur, je remballe le tablier de cuisine, range un peu mon plan de travail et vais voir où est Ao'. Espérons que cette dernière n'ait touché à rien d'important. A tous les coups, elle en a profité pour foutre le bordel ou pour casser quelque chose. Si tel est le cas, croyez-moi, je la forcerai à payer ! Oh ça oui. La dernière fois que j'avais fait venir quelqu'un ici, c'était Samui Kyoji et je m'en souviens hein ! Le vieux bougre avait pété un de mes arbres. D'ailleurs j'attends toujours son dédommagement.
    « Ao ! T'es où ? »

En sortant d'une des pièces de ma demeure - où je la soupçonnais d'être -, la kunoichi de Kiri se heurte à moi.
    « Ah bah voilà ! J'ai fini ma glace et l'ai mise au congelo. Sachant que ce ne sera pas prêt avant quelques heures, tu veux faire quoi maintenant ? Jouer aux cartes ? Si oui, je propose qu'on joue à la bataille. »

Il n'y paraît pas comme ça mais je suis très doué à la bataille ... Peut-être parce que ce jeu est uniquement lié au hasard et qu'il ne nécessite aucun talent particulier. Tu distribues des cartes, tu les pioches, tu les poses et tu vois qui a la meilleure. Et ceci jusqu'à ce que l'adversaire n'ait plus rien dans son jeu... Autant vous dire qu'on va s'amuser si on joue à ce jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptySam 18 Mai 2013 - 19:59


Trop tard, j’étais cernée, en reculant je percutais quelque chose, plutôt quelqu’un… Shinichi. Je le savais !Un guet-apant, j’étais piégée, mais j’avais encore l’avantage, peut-être ne c’était-il pas rendu compte que je les avais grillé… Ravalant ma salive, j’affichais un sourire forcé tout en acquiesçant la proposition de mon senseï d’un hochement de tête timide, peut-être que c’était une leçon, un message qu’il me faisait passer genre : « Tu me fais chier, tu rejoins les vers de mon jardin… ». Ok ok, c’était surement ça et moi qui n’arrêtais pas de l’emmerder, je creusais seule ma propre tombe, si ça se trouve, mon sort allait se jouer sur cette partie. Je devais perdre ou gagner ? Arff la bataille était un jeu d’hasard, c’était cette garce de Dame Destin qui allait choisir mon futur dans des cartes. Sans broncher, je m’installais tandis que le fidèle assistant partait chercher les cartes, ah bah voilà l’occasion que j’attendais, mais Shinichi était encore là lui… Sauvons notre peau…

=| -Alors ta glace Sensei, vu le temps que tu as mis elle doit être délicieuse, quelque heures à attendre hein…

En un instant je faisais un bond de plusieurs mètres, cet idiot de Katsuo venait de poser sa main sur mon épaule en arrivant à pas de chat, d’un air innocent et niais il souriait de ma réaction.

=| -OK c’est bon tu as gagné !!!

L’infâme, j’avais failli faire un arrêt cardiaque, d’un autre bond, je mettais la poudre d’escampette, sans m’arrêter je courrais, courrais, loin, très loin…. Cela jusqu’à trébucher pour m’étaler comme une crêpe dans un stand de …. Bah crêpes tient…. En un instant je me sentais plus stupide que stupide, tandis que la brave vieille femme m’aidait à me relever…

=| -Eh bien, tu as vu un fantôme, ça va ?

Marmonnait-elle face à mon faciès pâle . Non, enfin oui, en quelque sorte, le mien dans un futur proche, j’hochais donc stupidement de la tête tandis qu’elle collait une de ses crêpes sauves dans le bec, « reprend des forces » qu’elle disait. Assise en tailleur, une de ses fameuses préparations sur la tête je méditais, si ça se trouve, le rat avait triché, non ça c’était certain même ! Et pour être sûr que je l’embête plus, il avait monté le coup pour me faire peur avec son assistant. D’un bond je me relevais tandis que la vieille tentait encore de m’étouffer avec ses crêpes, oui bon ça va, j’en avais assez là merci… Lâchant un rapide, « je suis désolée, mais je dois y aller », je remettais vite fait en place la table que j’avais renversée, ce qui me valait un « quelle adorable enfant ». Aucun doute cette femme était sénile, voyant au loin une demoiselle arrivant vers nous, l’air moins agréable je me hâtais de disparaitre, mais avant, par je ne sais quel moyen mes mains étaient chargées de crêpes… Bah j’allais ne pas m’en plaindre…

=| -SENSEI ! Tricheur !

M’exclamais-je en entrant en trombe dans le Dojo d’un air accusateur, mais là que Katsuo en train de nettoyer les taches rouges, reniflant je sentais une odeur de white spirit, bah il n’avait pas menti, car sous les draps, il protégeait simplement les mannequins… Soit j’étais complètement idiote, soit je m’étais sacrément fait rouler… Soit… Bref, j’avais l’air stupide pointant du doigt le vide mon assiette de crêpe en main, les mêmes que l’assistant de mon sensei semblaient apprécier, le voilà en train de me les siffler comme si elles avaient été pour lui, sous une ultime question, ce dernier se contentait d’hausser les épaules…

=| -Je me suis fait rouler hein ? Il a triché et j’ai abdiqué pour rien…

Sinon cette partie carte, elle tenait toujours... Quel plaisir d'être jeune & con~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyJeu 30 Mai 2013 - 22:31

Il s'est passé quoi là ? J'en sais rien. Je dois vous avouer ne pas avoir tout compris. En fait, j'ai eu la sensation que pour un temps, une faille tridimensionnelle sortie tout droit de la soixante quatorzième dimension est apparue afin qu'Ao fasse je ne sais quoi, je ne sais où, je ne sais comment. Quoiqu'il en soit, elle revient et me traite de tricheur. Moi ? Non. Pas du tout. Ce n'est pas le genre de la maison de gruger. Je suis un noble Lutin et de fait, j'agis conformément à mon titre. Qu'on évite donc de calomnier à mon sujet, je ne triche pas, non ! Cette glace, je l'ai faite dans les règles … Ou pas.
    « Tais toi et jouons. »

Oui, cette fille – un peu comme toutes les personnes du sexe faible – parle un peu trop à mon goût. Surtout que dans le cas présent, c'est pour se plaindre et je n'aime pas ça. Si je voulais sans arrêts entendre des gens geindre, je me serais installé près d'une maison de retraite voyez-vous. Mais il se trouve que ce n'est pas ce que j'ai fait ; du coup, ses complaintes m'agacent. Quoiqu'il en soit, distribuons les cartes. Une carte pour moi, une pour elle, deux pour bibi, deux pour Ao, et ainsi de suite. Au passage, je ne regarde pas la face des cartes – je ne vois que leur dos – mais arrive à en reconnaître quelques unes du fait de certains plis. En effet, il se trouve que l'as de pique, l'as de cœur et l'as de trèfle ont le bord supérieur droit légèrement abîmé. Vous vous doutez donc bien que je me suis débrouillé pour que ces cartes soient dans mon jeu. Quoi encore ? Comment ça c'est de la triche ? Bien sûr que non ! Ça s'appelle de la stratégie et c'est parfaitement légal. Si elle avait voulu que la partie soit honnête, elle aurait du amener son propre jeu de cartes, nah ! Là, le fait est qu'on joue avec les miennes, je fais donc ce que je veux. La distribution est terminée et je retourne mon paquet afin de voir si oui ou non j'ai eu de la chance. Comme prévu, il y a trois as dans mon jeu. Le dernier est dans celui de la jeune kunoichi. Mais ce n'est pas tout ! Les dieu du jeu ont vraisemblablement été de mon côté puisque j'ai trois rois, deux reines et quatre valets. J'affiche à sourire en coin qui montre toute ma satisfaction. Je mélange mes cartes et pose mon paquet sur la table. C'est l'heure du du-du-du duel !
    « Je t'explique. À trois on pioche. On pioche la carte la plus haute du paquet, pas de triche, pas le droit de la voir ni rien. »

« Pas de triche » … Et c'est moi qui dis ça ? Ah ah. C'est l’hôpital qui se fout de la charité.
    « Trois, deux, un et … GO. »

A la manière d'un duelliste aux longs cheveux d'or et aux origines égyptienne, je tire une carte et la plaque contre la table sans la regarder. Il s'agit d'un … Trois … Un trois ? Diantre ! Miséricorde. Je vais perdre cette carte. Bon, qu'on se le dise, ce n'est pas bien grave en soi, j'ai bien mieux dans mon jeu. J'attends avec impatience le moment où je sortirai mon premier as. Mais alors que je pensais avoir perdu ; surprise. Ao a elle aussi sorti un trois. Incroyable … Qui aurait cru que la première bataille se jouerai à cause de deux vulgaires trois. Bon quoiqu'il en soit, il est l'heure de piocher. Mon regard se fait de plus en plus insistant. On dirait un cow-boy prêt à tirer sur la gâchette. Je pioche, regarde du coin de l’œil la carte : il s'agit d'un huit et la pose en face cachée. Ao fait de même.
    « Maintenant nous allons voir qui gagne cette première bataille. »

Je pioche de nouveau et prie les divinités du chaos de me venir en aide. Ô toi grand seigneur, toi dieu tout puissant, aide moi... C'est un deux. Après un trois, voici un deux ! JE SUIS MAUDIS. Je ne sais pas encore ce qu'Ao a sorti mais ça sent la défaite pour cette première bataille. M'enfin. La partie est loin d'être terminée et j'ai encore mes nombreux as. Au fond, je n'ai perdu qu'un trois, qu'un deux et qu'un huit. Ce ne sera pas trop compliqué à récupérer. Du moins j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyVen 31 Mai 2013 - 12:40


Clair et net, c’était ferme la, soit sage et joue, sympa… j’avais eu beau lancer un regard assassin il s’en foutait royal, pour la peine j’allais lui mettre une raclée à son jeu ! Même si c’était mal partie… C’était quoi déjà ? Un jeu de carte… Génial, c’était la première fois de ma vie que je jouais avec ce genre de chose et ses explications me paraissaient comme étant un charabia, par chance le procédé du jeu semblait simple. Faisant mine d’avoir tout compris j’imitais Shinichi en piochant des cartes face retournée avant de les poser pour les opposer aux siennes… Un trois chacun, je clignais des yeux un peu paumé, qui gagne là ? Bah apparemment personne encore, voilà qu’il fallait piocher et que le lutin posait un deux sur une autre carte, ah ça, ça devait être facile à gagner non ?!! Même pas, je posais une première cachée comme lui, quant à la seconde… Un UN, ou As… Merde deux c’est plus grand qu’un, j’ai paumé… Si ça ce n’était pas la poisse, en grognant je jetais la carte montrant déjà mon côté de mauvaise perdante…

=| -Nan voilà ! Il n’est pas truqué ton jeu ?!! De toutes les cartes il faut que je tombe sur un UN, merde, un UN quoi !

Mal lunée, je poussais les cartes vers lui, tu parles d’un jeu, j’étais probablement la plus poisseuse de Kiri, elle était où ma chance du débutant là hein ?!! D’ailleurs en poussant les cartes j’avais soulevé les faces cachées, un huit et une sorte de reine…Euh… C’est pas qu’avec des chiffres les cartes ?...

=| -Sensei… C’est quoi ça… -désignant la reine- Y a pas que des chiffres dans les cartes ?

Tout en posant ma question j’avais à nouveau pioché une carte que je posais de face et là bordel, encore un bonhomme barbu avec un K… Euh… Sont passés où les chiffres ? Bon cette fois c’était clair et net, j’étais totalement paumée, heureusement que je n’avais pas parié sur la victoire, d’ailleurs je l’avais pas fait hein ?... Accessoirement je passais encore pour une grosse paumée de la life, dites-moi qui ne savait pas jouer avec des cartes. Eh bien désolée, mais chez moi ni poupée ni cartes, nos joujoux étaient quasi toujours des jeux de combats, y avait des jours comme ça où j’avais l’impression de faire partie d’un autre monde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyVen 31 Mai 2013 - 18:27

Il n'y a pas à dire, cette fille cumule tout les défauts. En plus d'être incroyablement laide et stupide, elle n'a aucune culture ! Un "un" bat un deux, c'est connu voyons ! Si ça se trouve, c'est là la première fois qu'elle joue à la bataille et n'y connait rien. Il se trouve que dans le cas présente, notre amie a remporté la première bataille mais elle rochigne comme si cela n'avait pas été le cas et va même jusqu'à affirmer que le jeu est truqué. Ah ah. Non, pas cette fois. C'est juste toi ma vieille qui n'a pas la lumière à tous les étages. Alors que j'étais dépité il y a de cela quelques secondes en voyant ma malchance, je me mets à sourire et rafle la mise tel un vieil avare, un sourire aux lèvres. Héhé. Je pourrais bien sûr lui expliquer les règles et lui annoncer qu'elle a gagné mais c'est bien plus drôle de lui mentir. Surtout que là, je viens de récupérer le dernier as du jeu mine de rien. Sachant que de base, j'avais triché pour en obtenir trois, voilà que je les ai maintenant tous jusqu'au dernier. Me voici invincible. Voyez vous, les as, dans ce jeu, c'est un peu comme les dragons blancs aux yeux bleus. En avoir trois c'est cool, en avoir quatre, c'est mieux. Et moi, contrairement à un garçon prétentieux à la chevelure exotique, je ne vais pas déchirer ce quatrième atout. Bien au contraire, je vais l'utiliser pour terrasser mon adversaire.

Le jeu continu et la gamine me demande ce que la carte avec la mention "Q" veut dire. Je plaque ma main contre ma figure en voyant l'ignorance de mon disciple et lui explique le tout avec une patience digne des plus grands manitous de ce monde :
    « Misère, tu as tiré la carte la plus faible du jeu ! La bonne à tout faire. Celle qui ne sert à rien et qui se fait massacrer par tout le monde. Comme j'ai un quatre, c'est moi qui ai gagné. Allez, file. »

... C'est presque trop facile. La partie se poursuit et je ne suis pas prêt de m'arrêter. La Kaguya tire un roi et moi un huit. Un sourire pervers se peint alors sur mon visage. Je me suis déjà payé la tronche de la gamine deux fois alors bon ; continuons. Après tout comme on dit : jamais deux sans trois.
    « Mais tu n'as pas de chance bon sang ! Tu viens de tirer le super barbu philosophe dont tout le monde se fout. Il est moins fort qu'un deux et qu'un un ! Comme j'ai un huit, je gagne. Allez, raboule. »

C'est vraiment trop facile. Intérieurement je jubile. Mais il faudra bien qu'à un moment ou un autre, je lui avoue tout. D'ailleurs, ce dit moment arrive plus vite que prévu puisque je sors de mon deck un as. L'adolescente à la chevelure argenté sort quant-à elle un dix. Les masques tombent, il est temps pour moi de lui dire la vérité. Mais avant cela, rigolons un peu.
    « J'ai gagné ! Allez file la carte. »

Je vois dans son visage son incompréhension. Avant qu'elle ne me traite de tricheur, je m'explique :
    « En fait ce que je ne t'ai pas dit, c'est que le un est la carte la plus puissante du jeu. On l'appelle l'as. J'en ai trois dans mon jeu. Avec celle que tu m'as donnée tout à l'heure, ça m'en fait quatre. Ah et la boniche et le vieux philosophe sont en fait la reine et le roi. C'est à dire la troisième et la seconde carte la plus puissante du jeu. Si tu ne me crois pas, tu peux aller demander à Katsuo ou à quelqu'un d'autre dehors, il te dira que je ne mens pas. Le Q représentait le mot : queen et le K, king. Ah ... Les jeunes de nos jours ... Même pas capable d'être bilingue ! Enfin ça t'apprendra ! Tu sauras tout ça pour la prochaine fois. »

Biiip. Kitase Shinichi vient de se payer la tronche d'Aojikawamanashi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptySam 1 Juin 2013 - 22:07


Bon j’étais crédule, mais ma foi il y avait des limites et là il était plus qu’évidant qu’il s’était paye ma tronche pour changer. Maudis Shinichi, rat d’égout ! Allez-y qu’il m’avait croire qu’un un, n’était qu’un simple un, alors qu’en fait aux cartes un un est un as et ce dernier est très puissant ! C’était même la carte la plus puissante du jeu qu’il m’avait enflé, l’infâme et encore, je ne prenais même pas en compte l’histoire de la bonne et du roi mendiant… Franchement Senseï : La victoire à tout prix, quitte à ne pas être fair-play. Après tout c’était de bonne guerre, je n’avais qu’à pas jouer à un jeu dont je ne pigeais rien aux règles, mais en même temps, la meilleure façon d’apprendre n’était-elle pas là, quand je me faisais pigeonner.

Même pas fachée, je le regardais jubiler le bougre, allons, allons, qu’il fasse le malin un jour ou l’autre j’allais lui rendre la pareille et pour cela il pouvait me faire confiance, j’avais une bonne mémoire. Vaincue, parce qu’il ne me fallait pas non plus un dessin pour comprendre qu’avec les quatre as en face j’étais foutue, d’autant qu’un roi et une reine en prime allaient me réduire à l’état de manant !!! Mais bon passons, il fallait être « sport », alors je continuais le jeu en me faisant non pas sans râler, mais bon…

=| -Franchement Senseï t’es vache… T’es le pire mauvais perdant que je connais et pourtant chez moi c’est les meilleurs, des meilleurs du monde, ça pourrait tuer pour gagner, ça te dis ton niveau ! Le pire filou ! –et je ne parle pas de mon chat !-

Étonnant cette réflexion me faisait sourire, chassant mes dernières mauvaises pensées, finalement c’était ce mauvais côté de lui que je préférais le plus, je ne devais pas être très pas dans ma tête, enfin ça, ça n’était pas nouveau. Ainsi admirative de cet escroc je n’arrivais pas à cacher mon sourire en coin, si bien que pour faire diversion avant que ma stupide langue ne balance ma pensée…

=| -Bon cette glace alors comment t’as manigancé pour gagner cette fois ?... Faute avouée à demi pas sanctionnée…

Parce que là impossible que je puisse concevoir qu’il n’avait pas arrangé les règles en cuisine pour une victoire… Voilà pourquoi…

=| -Bon ta leçon de carte est un coup dur… Tu me dois encore une glace ! –petit cœur, félicitation à toi ! –

Et toc ! Aller, on continu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyDim 2 Juin 2013 - 3:16

    « T'insinues quoi par là ? ... »

Si la gamine croit que je vais avouer avoir triché, elle se fout le doigt dans l'oeil. Elle n'a aucune preuve : aucune vous dis-je. Comment peut-elle être sûre que j'ai grugé hein ? Elle a un témoin, une vidéo prouvant que je n'ai pas respecté les règles ? Si non, elle n'a pas le droit de m'accuser de la sorte : c'est une faute grave pour laquelle je peux demander réparation auprès d'un tribunal ! Effectivement, le préjudice moral que je subis là est grand : on remet en cause ma noblesse m'voyez ! Et puis pourquoi tout de suite on insinue que j'ai triché ? Je ne peux pas avoir fait quelque chose de bien par mes propres moyens ? C'est de la discrimination ça ! On me traite de tricheur parce que je suis un lutin, oui monsieur ! Le délit de faciès, c'est mal et je le fais savoir à ma camarade :
    « Je n'ai rien fait de spécial, pas de triche en somme. Mais tu sais, soupçonner son sensei de la sorte n'est pas un bon comportement à adopter. C'est mal m'voyez. Très mal. Tellement mal que même les choses mal à côté ne sont pas aussi mal que cette chose mal. »

Ça c'est clair. C'est dingue que je sois obligé de me justifier comme je le fais actuellement. Normalement, je dis et elle agit-crois sans réfléchir et sans chercher à contester mon propos : la parole du maître doit faire loi. C'est ainsi que cela doit se passer en temps normal. Bref, vrillons sur un autre sujet : mes dettes. Figurez-vous que bien du monde ces derniers temps s'amusent à tenter de me faire raquer le maximum d'argent. Je jurerai que tout le village conspire contre moi. Un peu comme si chacun des habitants de Kiri s'était dit : "Jouons à celui qui fera perdre le plus d'argent à ce vieux radin de Shinichi". Si une telle compétition à belle et bien lieu alors je pense qu'Aoji doit être bien placée au classement général. Voilà que la kunoichi de la brume quémande une nouvelle glace. Paraît-il que ma farce est un nouveau coup dur ... La blague.
    « Que dalle. C'est pas un coup dur ça. Tu m'auras pas avec ce genre de fourberie, je raquerai pas de nouveau. Par contre, on peut toujours aller voir ces fameuses glaces. C'est peut-être prêt depuis le temps. Et puis bon, vu comme c'est parti, on peut considérer que j'ai gagné et que tu as perdu : pas la peine de poursuivre. »

Je persiste et signe, ce n'est pas un "coup dur" pour moi. Sans rire, si un de ses parents avait été tué, j'aurais compris. De même si son meilleur ami était mort. Limite j'aurais pu accepter de payer si son clébard avait rendu l'âme mais là, perdre une partie de carte et se faire bananer, ce n'est pas un coup dur. Faut pas déconner. Dans tous les cas, je me dirige vers la cuisine, ouvre le congelo et sort les deux préparations : celle de la Kaguya et la mienne. Laquelle des deux créations sera la plus bonne à déguster ? J'ai ma petite idée. Histoire de comparer, je me permets de goûter le travail d'Aoji. Ceci-fait, je laisse mon côté noble péteux m'envahir afin de lâcher d'un air faussement raffiné :
    « M'oui m'oui. J'ai vu mieux ma foi. Les goûts ne se marient pas extraordinairement bien ensemble et la glace est trop concentrée en eau. En outre ma chère, je sens un petit arrière goût de sel qui déplaît à mes papilles gustatives, m'oui m'oui m'oui. »

Mauvaise foi, quand tu nous tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyDim 2 Juin 2013 - 22:27


À trop se défendre on s’enfonce, Shinichi ne le savait surement pas, mais là il avait encore plus l’air coupable que coupable, mais bon passons, ce n’était là pas une surprise, pas plus que la suite de l’histoire. Devant ma glace monsieur faisait les fines bouches, argumentant d’un gout de sel en arrière fond le gênant, ah bah à la base elles étaient à l’eau salées grâce à lui hein ! Sans relevé sa remarque, j’attrape une bonne cuillère de la sienne, délicieuse certes, mais je ne sens absolument pas le goût du sel….

=| -Et toi la tienne aussi délicieuse soit-elle en manque étonnamment… Avec une base d’eau salée comment tu expliques là ?

Un en gros : T’as triché là c’est flagrant. Bon s’il avait été un peu malin, il y aurait mis un peu même très peu de sel, surtout que hein ! Je l’avais vu mélanger ses fruits à l’eau salée, il me croyait vraiment aussi stupide que ça ? Alors pour j’en aurais rajouté une couche lui disant que tu vois cerveau de moule ou pas, je l’avais bien vu mélangé l’eau salée directement avec les fruits et bien que sucrée, sa préparation ne l’est pas tant que ça du moins et en plus pas assez pour couvrir du sel. D’autant qu’avec la petite quantité de glace présente dans le pot et la teneur en sel qu’il devrait contenir, il aurait fallu au moins dix fois cette quantité pour qu’on ne sent pas le sel… voire un : « Montre-moi comment tu as fait ta recette si tu n’as pas triché ! ». Et pour ça pas besoin d’attendre que ça se congèle on verra le gout tout de suite… Alors ? Alors ? Qu’il ne croit pas m’avoir deux fois de suite ! Néanmoins, non ce n’était pas ainsi que je m’y prenais avec lui, j’avais mieux ou pire à voir ! Attrapant les deux pots de glaces, mien et sien je les mélangeais dans un nouveau grand plat, souriante, je servais la nouvelle préparation à mon sensei chéri lui rappelant…

=| -Bref, le dile c’était que nous devions manger exactement la même non ? Donc alors bonne ou pas ? Sinon, ta glace et la meilleure, félicitation. Tu veux manger quoi ?

Aller va, pas vue pas pris comme on dit. Dévorant ma glace avec passion je pensais bien que c’était elle qui faisait de moi une si bonne joueuse, il faut dire que j’adorais ça, marrant quand on est une Kaguya ennemie jurée des Samui maitre de glace. Cette guéguerre venait surement tu fais que leurs glaces à eux étaient infectes ! Voilà tout ! Pour avoir une bonne glace, faut avoir un lutin filou sous la main ! Car qu’on se le dise, celle qui ravissait mon palet en ce moment était unique personne ne l’avait jamais goûté et probablement plus jamais on ne retrouverait le même goût de cette dernière. C’était le mélange hasardeux fruit d’un sensei radin, filou, escroc et mauvais perdant et de sa disciple, unique je vous dis ! Ainsi donc je la savourais tant qu’il y en avait encore, parce qu’à ce rythme elle allait vite se finir ! J’étais comme une enfant de quatre ans devant sa glace ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] EmptyLun 3 Juin 2013 - 19:29

    « Je suis capable de transformer le vin, l'alcool et la binouz en eau. Alors changer l'eau salé en eau douce n'a rien de bien sorcier. Au contraire même ; il n'y a rien de plus facile pour un maître tel que moi. Mais qu'insinues-tu là encore ? Arrête donc de rager ma chère ! Admets ta médiocrité, admets que la sagesse et la raison de l'âge ont surpassé la fougue et la vitalité de la jeunesse ! »


L'âge … A vingt cinq ans, je me prends déjà pour un vieux barbu. Pourtant, je n'ai pas un poil au menton et je peux être considéré par les vrais sage comme un vulgaire bambin. Par ailleurs, je ne suis pas sûr que l'on puisse considérer une personne telle que moi comme sage. C'est vrai après tout je suis un gamin, je fais toujours des conneries et j'en passe. Puis bon, dire d'Aoji qu'elle est fougueuse … Bof quoi. C'est un peu comme dire à un escargot qu'il est joli, c'est se foutre du monde. Je dis ça, je dis rien bien sûr. N'y voyez là aucune méchanceté de ma part mais, entre-nous, Ao a le charisme et la vitalité d'une huitre. Et encore … J'espère qu'il n'y a aucun représentant de la communauté des huîtres ici car je fais presque insulte à leur race en les comparant à la Kaguya.

… Shinichi. Raconteur de merde depuis plus de vingt cinq ans.

D'un côté, ce n'est pas idiot ce que je dis. Je savais que j'aurais dû faire avocat. D'ailleurs qui sait, peut être que dans une autre vie, j'étais un juriste de grande renommé. En tout cas, je suis passé maître dans l'art de me trouver des défenses bidons qui paraissent un tant soit peu crédibles. Dans le but d'obtenir une seule et même glace parfaitement homogène, Aoji mélange les deux mixtures. D'après ses propres dires : le « deal » voulait que nous mangions la même glace, d'où son action. Ensemble, nous mangeons la fusion de nos deux créations. La kunoichi de la brume concède par la même occasion que ma glace est meilleure et accepte de me payer quelque chose, conformément au marché que nous avions passé. Effectivement, je le rappelle à ceux qui ne s'en souviennent pas, le gagnant de notre petit jeu devait se voir offert quelque à manger par le perdant. Dans le cas présent, c'est à Ao de m'offrir quelque chose. Je pourrais en profiter, lui faire payer des sommes astronomiques mais il n'en sera rien. Je vais au contraire profiter de cette occasion pour faire le mec un peu humble. Après tout, je suis un noble lutin et comme je le dis très souvent, je me dois de me comporter comme tel. Pour une fois, je peux passer pour quelqu'un de bien alors autant ne pas rater le coche :
    « Rien. Je ne veux rien, tu peux garder ton argent pour faire autre chose. »

En temps normal, j'aurais ajouté : « je ne veux rien recevoir d'un individu du sexe faible car il revient à l'homme d'inviter » mais nous allons éviter. Je ne sais pas pourquoi, je pense que cette réflexion un tantinet misogyne risquerait de mal passer auprès de la gamine aux cheveux blancs. Je vais donc éviter ce genre de remarque et manger ma glace très tranquillement, en compagnie d'Aojikawamanashi. Une fois la sucrerie manger, je lui indiquerai – avec politesse – le chemin de la sortie afin qu'elle se barre. Car qu'on se le dise, je n'aime pas spécialement recevoir des gens chez moi. Je crois d'ailleurs qu'il s'agit de la troisième ou de la quatrième personne à être entrée dans ma demeure ce mois-ci. C'est vous dire si mon niveau de sociabilité est élevé. On mange la glace, on rigole un peu, on charrie vite fait, on tape la discut' cinq minutes s'il le faut et hop, oust ! Tu dégages : bon vent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin, la Kaguya et les glaces [Ao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-