N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L’amitié donne des ailes [Aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 EmptyJeu 9 Mai 2013 - 23:22

Plus mes pas s’enchainaient moins je trouvais que la direction qu’ils prenaient été bonne, mais je m’étais déjà engagé mine de rien, l’air parfaitement sûre de là ou je devais aller j’évoluais avec le plus sérieux du monde dans le bâtiment Kage. Bon certes, jusque-là cela avait été aisé, les zones étaient ouvertes aux shinobis… Bon fallait-il être crédible pour ne pas être inquiétée, c’est alors que je remarquais un paquet sans surveillance à l’accueil, hum ? Une note d’un pressing dû par la tour Kage, ainsi que visiblement une sorte de costume. Un probablement à mon sensei du coup non ? Main mise dessus, je me dirigeais vers les toilettes pour vérifier son contenu, jackpot un costume, bah il allait me le prêter on dira… En quelque seconde j’avais changé de peau pour opter pour le look lutin noblement coincé. Veste, cravate, ceinture et j’en passe tout y été, ne manquait plus qu’à coiffer la tignasse pour qu’elle soit irréprochable, probablement le plus dur de toute l’affaire, plus de dix minutes et j’étais fain prête à sortir de là...

Attention surprise x.x :
 

En revanche en me rapprochant du bureau Kage je me retrouvais entourer de la belle horde gardant la zone ou du moins s’activant dedans, ma salive ravalée, je récupérais une pile de dossiers sur un bureau à l’abri des regards avant de reprendre ma route. Un stupide garde devant la porte qui avait été déjà assez difficile à trouver, je m’approchais en jouant le culot vers lui…

=| -Le Kage est là ?
=| - Non.

Ouhh il était du genre causant et tout lui... Qu’importe j’avais l’info qui me fallait, après un « ok » et un hochement de tête je poursuivais donc, comme si ce n’était là qu’une question de curiosité… Tu parles, je ne voulais pas tomber nez à nez avec celui que je venais amputer d’un bien. Faisant mine de déposer les dossiers tout en les reclassant j’attendais le moment propice qui ne tardait pas à arriver, j’étais benie des dieux ou alors ils voulaient vraiment s’acharner sur moi… Une minute d’inattention et hop, je sortais d’une fenêtre côte à côte à celle du bureau Kage et me voilà à l’intérieur et maintenant ? Il était encore temps de reculer ? Je crois que non. Vite fait à pas de chat, je repérais les lieux, tentant tant bien que mal d’imaginer où je pourrais trouver cela et ça sans lancer une alerte ou me prendre un piège en pleine face. Je maudissais ce moment, rien que pour l’image que me reflète un maudis miroir, de quoi j’avais l’air là-dedans… Si bien que je perdais plus de temps devant ce dernier, imaginé qu’on me voit comme ça –en me reconnaissant bien sûr- la honte. Une simple pichenette dans mon reflet et cet abrutit de miroir qui se brisait ! Je restais les yeux ronds, damne, j’étais maudite, o’secours s’il vous plait !Oh oui j’en aurais grand besoin, car la porte s’ouvrait avec violence le garde… Repli !!!!!! Vite !

Et là, qu’elle était ma surprise en découvrant Shord mort de rire caché au bord de la vitre pour vérifier l’étendu de sa connerie. Je voulais le tuer d’ailleurs, j’étais partie pour ! Le coursant pour l’attraper j’hurlais derrière lui, pendant que le garde hurlait derrière moi et que des blouses blanches hurlaient près du fauteuil « emprunter ». Bref, c’était le bordel, la zone rouge quoi !!! Mes mains voulant rejoindre son cou pour l’étrengler tout en le secouant j’hurlais travesti en semi-Shimichi blanche… Parce que ouais, j'avais compris enfin qu'il s'était payé ma tronche...

=| - Shord je vais te tuer sale rat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 EmptyVen 10 Mai 2013 - 0:29

Ha la, la, je voie déjà son visage colérique quand elle verra mon visage dépassé de la fenêtre, enfin je n’espère quand même pas que cette aventure va m’obliger à devoir revenir faire un tour à l’hôpital, après une dizaine de minutes d’attente je remarque la fenêtre juste à côté s’ouvrir, mince il ne faut surtout pas que l’on me repère avant d’avoir vue la miss s’infiltrer dans le bureau, je me mis donc juste en dessous d’une balustrade afin que l’on ne me voie pas quand je m’aperçois que c’est une personne en costard qui prend le chemin des airs pour entrer dans le bureau du Kage, étonné je me suis au début posé la question si un autre que moi fait la même chose à une autre personne étonné je me mets à regarder de nouveau par la fenêtre quand je remarque qu’en réalité la personne dans se costard et Aoji, en fait mon idée c’est booster en cour de route, en plus d’avoir une infiltré elle s’est mise sur son trente et un, je n’en pouvais plus de rire et donc j’ai du descendre un peu afin d’éviter qu’elle me repère, après mettre calmé et vue qu’elle n’arrive pas à trouver la boite tant convoité je me suis dit que c’est le moment de me faire remarquer, je tape donc sur la fenêtre et en la voyant je me plia de rien en voyant son visage inquiète se transformer en un vissage colérique puis d’un coup la porte s’ouvre, je lâches prise à ce même moment pris d’étonnement dans cette action, dans ma chute je pu voir la Kaguya sauter par la fenêtre en criant qu’elle veut ma mort en réparation, aie pourtant je n’ai pas prévue de mourir dans la journée et puis je suis trop jeune pour ça.

Quand je me retourne je pu voir les médecins avoir retrouvé notre trace grâce au fauteuil roulant laissé devant la porte, cinq tenus blancs entourant notre trophée, voilà une visite qui va bien plaire à Aoji, enfin pour ma part je me dois de filer vite déjà que cette fameuse Kaguya va m’étriper je ne vais pas prendre une de plus par les médecins et en plus de cette homme qui a ouvert la porte dont j’en ai pas vue le visage, surement un haut gradé et donc un homme qui va être compliqué de semer, bon le sol atteint, je me réceptionna tous en prenant vite ma course afin que la miss n’ai pas le temps de m’attraper après tous si elle me chope je suis certain qu’elle ignorera les médecins ou toutes autre personnes nous entourant, mes rires peuvent s’entendre à des lunes d’ici autant dire que je ne suis pas du tout discret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 EmptyVen 10 Mai 2013 - 2:47


Toujours dans mon trente et un vêtue de ce blanc si immaculé… Je continuais d’hurler rouge de colère tout en coursant le bougre qui en riait tellement qu’à des kilomètres on aurait pu l’entendre, mes mains sur son cou et on ne l’entendrait plus jamais… Tuer, tuer, le tuer ou le tuer… Voilà à peu près tout ce qu’il y avait à ce moment-là dans ma tête, pour couronner le tout les blouses blanches en bas qui avait vite fait de reconnaitre le Ryu pas franchement très discret… Aller, rajoutez en une couche pourquoi pas… Au diable tous ses abrutit que je snobais clairement, je voulais la peau de leur zèbre à tout prix !

=| - SHORD ! Arrête de rire espèce de lapin piafotique et viens ICI !

Vous pensez, comme si il allait écouté, autant que moi, je répondais au sommation de mes poursuivants en pressant ma course pour leur échapper, soudain l’enfer qui s’ouvrait sous mes pieds, Satan incarné, pire que dis-je, ma mère et son air de tueuse en face de là où Shord se dirigeait, alors ça c’était de la triche… Bien qu’à ma distance je n’avais vu que ses lèvres bougeaient sans entendre leur son je savais déjà ce qu’il m’attendait ou ce qu’elle dit… Fuyons avant de mourir tant que nous le pouvons encore… Paf comme par magie je virais à gauche avec encore plus d’empressement pour rejoindre la forêt, à coup sûr elle allait me poursuivre cette folle et j’allais finir cassée de haut en bas… Sans façon ! Un coup d’œil derrière moi pour faire le point sur la situation et je voyais le type du bureau Kage poursuivre sa route vers Shord et non plus vers moi, de même, ma mère restait figer à sa place, hum pas normal du tout cette histoire. Soudain je me sentais oppresser, je fonçais dans la gueule du loup, je tentais bien de freiner de toutes mes forces, mais c’était trop tard, la violente poigne de mon père m’avait agrippé, j’étais morte là c’était sûr…

De son autre main il attrapait mon oreille gauche pour carrément me soulever du sol, autant dire que cela faisait très très mal, je n’osais même pas me débattre, c’était un coup à se faire briser en deux cette histoire. Dans le silence le plus total il me ramenait de là où je venais, avec un léger détours pour rejoindre ma génitrice, c’était alors que je commençais à regretter de ne pas avoir fait mon testament, la première réaction de cette dernière n’était pas à la hauteur de ce que j’attendais…

=| -Tu fais des progrès… Je ne t’avais presque pas reconnu et après tu fais la difficile pour la tenue traditionnelle ?!! Ça c’est confortable peut-être ?!!

C’était tout ce qu’elle avait retenu ? Non, non…

=| -On va régler ça et crois que quand tu rentreras, les choses vont être clairement mise au clair, pour commencer, il va y avoir de nouvelles règles…

Merveilleux, tuez-moi plutôt, envoyez au bagne en sacrifice, où bon vous semblera, mais pas chez moi… Au monde, il n’y avait pas pire punition, je me prenais soudain à espérer que l’on ne met pas la main sur Shord, mon père, si c’était lui qui se charger de la punition pour la farce n’allait pas nous faire de cadeaux, loin de là, il suffisait de voir, comment il me promenait menaçant d’arracher mon oreille… Bon j'allais vite être fixée sur ce point...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 EmptyVen 10 Mai 2013 - 12:31

Nous voilà vraiment dans une mauvaise posture, pourtant je ne peux me lasser de l’image qui me revient sans cesse dans la tête, l’image décrépie d’Aoji, plus j’y pense plus je me dit, oui si je dois mourir aujourd’hui par les main de mon amie, non je ne regretterais rien, mieux que le moustache cramé du vieux, encore plus fort que le canular du kidnapping du chien de la mère de mon pote, plus osé que la farce qui m’a fait course par tous mon clan, si un jours je dois choisir quelle gaffe je dois dédicacer c’est cette journée que je privatiserais, le combos suprême qui renie douleur honte émotion avec une pointe de tenus exigé, et sans compter le vol de siège d’handicapé.

La miss commence à vraiment me rattraper, autant dire que si je dois me rappeler une dernière fois de ses moment c’est maintenant, quand d’un coup je ne sais pas si c’est un don du ciel ou l’émanation du diable qui s’est posé devant moi mais une femme semblant être du clan Kaguya est apparue devant moi je pus voir le changement brusque de direction de ma partenaire forcé de connerie en tous genre, ça mère d’une voie sec et strique me posa une question vraiment bref :

C’est toi et Aojikawamanashi qui c’est infiltrer dans le bureau du Mizukage ?

Aojikawamanashi, elle veut surement parler de Aoji, heu d’un toi bas et rapide je me mets à dire lâchement :

Heu non c’est elle qui m’a forcé j’y suis pour rien.

Hé ouai la Aoji n’avais plus que ses yeux pour pleure et encore elle l’ais a que pour le moment enfin Aoji c’est fait prendre par un homme pendant que cette fameuse femme se met d’un coup à m’ignorer et à avancer vers l’homme et Aoji tenus par une oreille, sur la suite je me mets à entendre la discussion de l’homme qui semble faire la moral et dire qu’il rentrera à la maison, c’est donc les parents d’Aoji, je fis un gloussement en ravalent ma salive puis réfléchit un petit instant.

Pui d’un coup apparaissant d’un buisson je fis le plus gros bon jamais vue dans mon existence tous en criant :

Pahouwa « one first kick big impact »

Autant dire que déjà je ne suis pas super doué en Taijutsu alors inventer une technique n’est pas mon truc, en gros pour résumer la scène j’ai fait un bon qui n’est pas du tout discret en criant comme un âne le nom d’une technique inexistante en ayant les deux jambes en premier plan sur le bon, quand j’atterrie je toucha l’homme tenant mon amie avec mes deux pieds et quand je le touche, ben rien se passe, pas un mouvement de sa part pas une once de douleur se montrant sur son visage à vrais dire j’ai l’impression de tomber sur un os et pour tous dire j’ai même glisser sur son corps pour tomber comme une merde au sol, vous savez ce genre de chose qui est possible que dans les dessins animés ben voilà c’est exactement ça. Enfin je ne me laisse pas désemparer, j’ai une amie à libérer après tous, c’est donc avec tous le courage que j’ai que je lança moult coup de pied comme dans la scène de Satan sur Cell dans dragon ball Z avec le même résulta un coup de poing me projetant à moult lieux, mais bon je pris l’habitude de ce genre d’attaque avec mon grand oncle qui en a fait ça spécialité je ne pris pas beaucoup de temps pour revenir à l’assaut et de tenter mon attaque mortel, je saute entièrement sur mon adversaire en tentent de lui mordre le crane, du fait que je me cassa toutes les dents sur un os sortant de là ou j’ai mordue, aie encore tombé sur un os, et ben les Kaguya ne doivent pas être très comestible et cela même pour les animaux sauvage, enfin je me mets à sourire avec toutes mes dent pété et dis de la même façon qu’un vielle homme sans dentier, enfin je vais vous l’écrire normalement quand même :

Mhh bien rie mais maintenant je vais utiliser ma technique ultime un art ancestrale que j’ai amélioré depuis ma toute jeunesse pour me sortit des pires conneries que j’ai fait.

Je fis une dizaine de signes puis m’arrêta net et d’un coup je me mis à genoux suppliant mes adversaires en m’excusant. Ben oui il faut aussi savoir capituler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 EmptyVen 10 Mai 2013 - 15:44


De pire en pire, voilà que maintenant Shord débarquait pour jouer le preux chevalier sauvant la princesse. Non mon ami, pense à porter des lunettes, je n’avais rien de royalisme chez moi et le chevalier noir quant à lui était bien mon père le roi, mais son titre il le devait surtout à sa dureté et là je ne parlais pas que des ses os… Quel fou, je pouvais sentir mieux que personne le mécontentement de mon géniteur, rappelons qu’il avait mon oreille entre ses doigts et que sa colère se faisait transmettre par la douleur venant de leur biais…Shord… Je le haïssais, mais pas assez pour qu’il se fasse tuer par un autre que moi… D’autant qu’il s’excusait maintenant cet enfoiré, sûr que c’était pour me faire manger plus cher tout ça !

=| -Opa ! C’est ma faute, je lui demandais de s’entrainer avec moi à la place de Oni-san et Ni-san…

Son regard d’assassin voulait dire « Et alors ? quel rapport ? Rien à cirer ! »… Oui bon ok, mon père était tout sauf tendre et l’apitoyer était impossible, mais je savais qu’il y avait une chance qu’il reconnaissait chez quelqu’un sa valeur en terme de force ou puissance… Ah j’avais éveillé son intérêt… Sauvée ? Le genre à armes réelles et offensives barbares, soudain, il comprenait mieux le passage à l’hôpital un petit rictus se faisait sur son visage sévère. Ne pas vendre pour autant la peau de l’ours avant de l’avoir tué…

=| -Bien, je suis ravi de voir que tu te décides à suivre le bon chemin, le faire avec nous serait largement mieux, mais bon je suppose qu’il faut s’avoir se diversifier bonne chose sur ce point. En revanche, pour le bordel que cela enclenchait ça va se payer sévère…

Oui, rappelons que Papa est un gradé de Kiri plus souvent en bataille et promenade que autre, mais tout de même il avait un côté admiratif plutôt ancrer, pour preuve, la punition… De un, il exigeait une réparation monétaire, génial je n’avais pas un rond et il le savait, pour ça qu’il impossait des missions à titre gratuit pour Kiri et t’en qu’à faire, les plus pourries… Mais avant ! Il fallait que l’on se repentir auprès de ceux qu’on avait dérangé… Je croyais bien que la liste n’en finirait plus… Une semaine de corvée nettoyage à l’hôpital et cela en précisant qu’à chaque connerie il rajoutait une semaine supplémentaire. Plus corvée de balayage et ramassage d’ordures dans tout Kiri pendant un mois hors jour de mission supplémentaire… Et pour finir, la pire de toute…

=| -Pendant un mois à la maison à mon service, ça va de soi Ao’ que tu resteras toute cette période dans cette dernière, sauf pour exécuter ta punition. On est ok ? Si ma foi ça ne vous convient pas, on peut toujours parler de vos conneries au Kage et voir sa réaction. Des objections? Si non, hors de ma vue, dès demain je vous aurais donné de quoi vous occuper. On rentre.

Tyran… Mais il avait lâché mon oreille pour le coup… Un œil sur Shord, le pauvre attendez donc qu’on ne soit que tous les deux, j’allais l’achevé, il payait rien pour attendre ! De petites gestes discrets je le lui faisais comprendre en levant le poing l'air mauvais, tandis que j'étais traînée par mes vieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 EmptyVen 10 Mai 2013 - 16:47

Bon ce ne fus pas la grande class, on va même dire que rien de ce que j’ai tenté n’a vraiment marché on dirait le même que mon père enfin je compare seulement les forces bien entendu, bon obliger d’abdiquer je m’excusa comme je pue et reçu la terrifiante sentence, des réparations dans l’hospitalier et autre baliverne inutile, enfin je vais bien réussir à gruger de temps à autre, de plus se père semble plutôt content de notre escapade et de l’état que nous avons eu mais bon c’est la vie, enfin dans un sens j’ai pris moins que Aoji qui s’est vue obliger d’être au service de son père pendant un mois autant dire vive la maison, pour ma part c’est plus mon père qui peut me punir vue qu’une asses grande distance nous sépare, bon en tous car je fus bien comptent de cela et encore plus quand je remarque Aoji se faire trainer tous en me faisant plusieurs signes de mort en gage de vengeance, pour ma part je lui montra mes fesses en tapant dessus tous en rigolant d’elle, puis partit en sautillant quand je heurta la maman Aoji qui me regarde d’un regard froid :

Je ne t’ai pas oublié non, tu ne te rappel pas m’avoir menti il y a deux minutes ?

Un gloussement se fait entendre en ravalent ma salive, puis je réfléchis en pensant aux paroles du père envers ça fille qui semble marquer un peu le caractère des Kaguya :

Oui mais vous savez c’est la base des Ninja toujours mettre la situation en sa faveur, c’est simplement pour cette raison que je vous ai menti pour m’améliorer dans l’art du combat.

Mhh pour une phrase sortit de je ne sais où elle sonne bien, je suis même plutôt fière quand d’un coup je sentit un grand coup de pied arriver en plein dans mes fesses qui me fis dépasser Aoji par la voie des aires, et mince moi qui pensais m’en sortir avec cette excuse dommage. En comparaison avec Aoji je m’en sort quand même bien, un simple coup de tatane en échange d’un enfermement d’un moi avec l’obligation du dictature pas son paternel.

Enfin on ne sait jamais ce qui peux arriver plus tard dans ce village de fou donc autant écrire mon testament

Bonjours si un jour je viens à mourir je souhaite donner la totalité de mes dette au père d’Aoji. J’ai aussi laissé une liste d’écrie compromettant mettez-les sur le mur de la honte de Kiri, ps et oui j’ai le dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L’amitié donne des ailes [Aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-