N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L’amitié donne des ailes [Aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptySam 27 Avr 2013 - 19:22

Une bonne journée, vient de commencer la matinée et une partit de l’âpre midi, nous avons chassé, péché, nagé, sauté, chanté et même reposé, autant dire que nous nous somme pas mal occupé. Ce que je fais maintenant, ben je me fais embarquer d’une main entraînante en direction du village, je pus remarquer la joue que je lui procure en parlant de ce voyage, je peux même dire aisément que ma présence même lui plaît, j’en rigole au agaie. Tous en disant pour lui faire plaisir:

Tu pourras comme cela rencontrer toutes ses personnes avec qui j’ai vécue, ses mêmes personnes avec qui j’ai passé mes meilleurs moments et mes pires, ou nous avons vaincu unie à tous nos obstacles. Tu verras ils t’offriront un bienvenus comme ne n’en verra jamais.

A vrais dire je traine un peu derrière cette Kaguya qui me tient par le poigné avec une force plutôt impressionnant, surtout quand l’on sait qu’elle n’y mets pas toutes ses forces, courant derrière elle je trébuche à moitié, disant « arrête, arrête, je vais tomber » Nous passion comme cela la forêt, puis nous pouvons voir le village et donc ça grande porte, au niveau de la porte je stoppe la lancé puis me mets à dire :

Si tu tien vraiment à voir ma famille il faut que tu sache quelques détails de survie dans mon clan.

Je m’accroupie tous en m’approchant de Aoji, comme ce que fait les petits enfants quand ils se disent des secrets. Les yeux grands ouverts avec un petit bâton dans la main prêt à dessiner ce qu’il dit :

Voilà en gros plusieurs règles sont à respecter pour ceux qui sont avec mon clan, la première et la plus importante c’est de ne surtout pas toucher à l’alcool du vielle oncle, le vielle oncle est simple à reconnaitre c’est un petit vieux qui à une longue moustache blanche plus aucun poil sur le crane et une tête constamment rouge, si tu as le malheur de demander regarder ou même de t’approcher de trop près de sa réserve d’alcool, eu ben disons qu’il est plus fort que son apparence laisse croire, dans mon clan les personnes qui peuvent toucher à son bourbon se compte sur le doit d’une main, par chance j’en fait partit. La seconde, sur un rayon de trois kilomètres ne sort aucune pièce de monnaies sinon mon vielle oncle risque de t’arrache le bras rien que pour avoir ta bource. Troisième règle, il faut tenir un minimum l’alcool, oui mon clan fait la fête constamment donc l’alcool est comme une sorte de tradition familiale, enfin pour cela je te passerais du bourbon du vieux, mais surtout ne lui dit pas hein. Dernière règles, ne pose aucune question sur ma mère devant ma famille.

Je la regarde un instant attendant d’écouter ses question se posant surement sur la dernière régles je lui répondis :

Pour tous te dire j’en sais pas grand-chose, pourtant beaucoup de monde la connaissait, je sais seulement qu’elle est morte le même jour que ma naissance, à cause de l’accouchement je ne le sais pas vraiment.

Je fis un sourir puis la regarde :

Cela fait qu’une journée que je te connais et je te fais déjà entièrement confiance, sache que si un jour tu as besoin de mon aide pour quel que soit la chose dis le moi, nous somme amis maintenant et quand je donne mon amitié c’est comme si je prends un sermon. Je promets de mettre ma vie en jeu pour préserver cette amitié et d’aider dans n’importe quelle situation et de faire en sorte qu’elle reste sur le bon chemin, maintenant tu fais aussi partit de ma famille car mes amie son comme les membres du clan Kyu, tu en feras honneur j’en suis sûr.

Je me mets à me relever sans bouger regardant le ciel pensant à ses gens que j’ai vue perdre face à leur noirceur je sais très bien que cela peut aussi m’arriver, quand Aoji se soit relevé je me mets à lui dire :

Dis, j’ai une faveur à te demander…. Peux-tu me promettre de te rappeler de moi vivant cette journée si un jour je me voix perdre le contrôle.

Une larme s’écoula sur ma joue, les yeux de mon clan caché par mes lentilles j’attendis la réponse d’Aoji, puis je me mets à sourire en disant :

Bon on continue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyDim 28 Avr 2013 - 21:15


Damne, j’avais l’impression d’être une petite fille à qui un grand frère racontait des histoires, comme avant de s’endormir, chose que bien sûr je n’avais jamais connue, avec les miens, on préférait de loin se taper dessus ! Alors forcément j’étais curieuse de connaitre ça, je jouais le jeu qui aurait pu m’irriter dans d’autres circonstances, mais qui me rendait joyeuse en ce moment. Partie sur ma lancée j’aurais pu soulever une montagne, je découvrais avec étonnement un autre monde, celui d’une famille à mille lieux de moi, une où visiblement les codes étaient stricts et légers à la fois, où finalement les interdits me semblaient dérisoires en comparaison du reste qu’elle offrait. J’écoutais donc se faire décrire ce petit vieux ronchon et cette histoire de « Bourbon » mot que je n’avais jamais entendu, un alcool, enfin je n’étais pas calée sur ce sujet, cette douceur ou horreur était banni de chez moi, il parait qu’elle ne laissait pas les idées claires, mais apparemment elle était de pair avec la fête, surement la vraie raison. Du moins, c’était innocemment ce que je venais à penser, car il y avait encore bien des choses qu’il me restait à découvrir et bien des points sur lesquels je restais pire que novice.

Les règles me convenant, assez simple après tout, j’acquiesçais d’un geste de la tête. En clair, c’était :

- Ne pas voler, chose que je ne faisais jamais, encore moins à un vieux, aucun mérite…

- Ne pas sortir un sou, ça tombe bien j’en avais jamais, si bien que pensant que je n’allais jamais chercher mon salaire, que pouvait-il bien devenir ? Bonne question, enfin, je m’en foutais, alors non question inutile…

-Savoir boire et tenir ce fameux alcool… Ahh là compliqué, je n’en avais jamais bu ou goûter, mais je supposais que cela serait dans mes cordes, au pire des cas, je filouterais, pour pas changer…

Il restait flou en revanche sur la seconde moitié de son sang, sa mère visiblement, peut-être était-elle d’un autre clan et c’était ce qui faisait cet interdit d’en parler, après tout, ce genre de cas n’était pas rare chez les Kaguya se mêlant exclusivement entre eux. À voilà une pensée qui me faisait lever un sourcil, assurer la descendance, tôt ou tard ça allait me tomber dessus et pour être franche, c’était de me ravir, enfin, l’avantage comparer à d’autre, je n’aurais pas la corvée à forcer tout cela , j’étais sûre que mon clan s’arrangerait très bien tout seul, le plus tard possible de préférence !

En revanche la réflexion enjouée que Shord avait provoquée se voyait encore contrarier, d’une part par mon assimilation de l’avenir –chose dont j’avais horreur de penser - et Shord qui redevenaient mystérieux dans ses propos, je me rappelais notre conversation similaire du matin et donc, sa demande à mon esprit de se rappeler de lui faisait un lien entre les deux. C’était de cette part sombre qu’il parlait ? Et c’était donc cette dernière qui le troublait, pour qu’il le soit autant, fallait-il que le mal qui le ronge soit terrible, mais non, non je n’avais pas envie d’avoir à me souvenir, jamais une mémoire de poisson rouge et ni le passé, ni l’avenir ne m’intéressait, seul le présent m’importait. C’était donc avec tout le spontané qui me faisait être ce que j’étais que je lui répondais avec mon parfait côté égoïste !

=| -Refusé ! Arrange-toi pour que ça n’arrive jamais, j’ai horreur de faire marcher ma mémoire, elle n’est pas géniale, mais bon on ne peut pas être doué partout ! Enfin bon, je ne m’inquiète plus trop, tu viens de me dire qu’en tant qu’ami je peux compter sur toi, alors je compte sur toi pour que si ça arrivait tu sois vite capable de revenir à la normal.

Ami..? Un bien grand mot dont je ne connaissais pas tout le sens, mais qui visiblement m'appelait à le découvrir. La goutte qui perlait son visage en disait long et face à ça je n’avais ni l’expérience ni le talent ni le savoir-faire nécessaire pour apporter réconfort ou solution. J’étais encore devant une expérience nouvelle et bien désarmée, franchement, ce que ça pouvait être chiant les relations humaines, je me rappelais pourquoi je détestais ça, mais bon, ma foi, la présence de Shord m’étant agréable, je faisais l’effort pas si forcé que ça, s’en était presque naturel…

=| -Bon peut-être que notre pose jeu n’est pas fini, on doit pouvoir trouver un truc marrant à faire plutôt que se mettre au travail ! Hum… Comme…

Oh la colle… Mes « trucs » marrants se révélaient sacrément tordu et tous dans une optique d’effort, oui pas l’idéal, alors ne restait que le plan b et je me sentais sacrément bête tient aussi…

=|-Euh… Sinon t’as visité le village ? Je connais tous les bons coins pour s’entrainer ! Rien n’est mieux que l’effort pour le réconfort ! Viens on va aller faire le ménage dans les bas quartiers ! –à comprendre aller chercher la bagarre…-

Bon en général c’est le réconfort après l’effort et pas sûr que Shord appréciait de taper tout ce qui bouge… Finalement, je savais plus vraiment pourquoi je l’avais trainé jusqu’ici alors ma voix balançait le premier truc qui me venait à l’esprit… Un truc simple quoi…

=|-En pensant, je t’ai montré mon chez moi, montre aussi où je peux te trouver !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyLun 29 Avr 2013 - 15:34

Les souvenir c’est surement la seule chose que je laisserais si un jour, je me vois sombrer par la malédiction de mon clan, une chose qu’a refusé catégoriquement Aoji, dans un sens ça ne m’a pas vraiment surpris, ça m’a même plutôt fait rire, même si dans un sens oublier le passé est un danger je ne peux pas la blâmer si elle fonctionne comme cela. Puis comme elle dit autant ne pas céder et que en tant qu’ami j’en ai pas vraiment le droit et que si ça arrive que je redevienne moi rapidement. Il me faut donc ne pas le devenir, car si un jour j’y perds pied c’est un allé sans retour, lui explique rune seconde fois est inutile je pense, c’est donc quand cela se passera si ça se passe qu’elle devra comprendre par elle-même ce que je pense elle fera sans trop de mal, avec les brins de souvenir qu’elle aura. Après une dizaine de seconde la Kushiose se mets à me proposer de chercher les malfrats dans les sous quartier, une idée intéressante, après tous un peu de sport me fera le plus grand bien, je fis craquer un de mes bras en l’allongeant et en le tenant avec l’autre bras puis répond :

Une très bonne idée ça va me dégourdir mais court pas trop vite j’ai dû mal à te suivre.

Suite à cette proposition elle me demanda ou j’habite afin de savoir ou me trouver, houlà lui dire où j’habite n’est pas compliqué mais si elle compte me trouver souvent c’est peine perdu. Des lieux où l’on peut souvent me trouver donc des endroits où je vais avoir l’habitude de fréquenter, en courant je réfléchissais à la question, des habitudes qui me permettrons de trouver les lieux oui je vais surement trainer, car dans mon passé j’ai toujours vécu sans avoir de vrais lieux habituellement fréquentable car dans un sens ses mêmes lieux changeaient de place. Tous en restant dans une optique à y répondre le mieux possible je lui dis :

Ben disons que je suis là que de hier soir donc je ne connais pas bien Kiri pour mon adresse c’est X Rue des XXXX à kiri même mais dire que j’y dormirais surement rarement dedans alors m’y trouver en journée sera un exploit, mais bon je ne sais pas vraiment vue que c’est une première pour moi d’avoir un vrais chez moi. Sinon j’ai souvent l’habitude de trainer dans des bars, sauf si bien sur je ne suis pas à la bibliothèque pour lire ou à la sale d’entraiment. Personnellement je te répondrais surement mieux quand j’aurais pris mes repères. Désolé

En gros j’ai due lui donner un bon nombre d’endroit ce qui ne doit pas vraiment l’aider si un jour elle doit me trouver, mais malheureusement je ne peux pas faire beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMar 30 Avr 2013 - 3:03


Ralentir quelle idée… J’avais horreur de traîner, moi je voulais que tout aille à cent à l’heure ! Ah la fougue de la jeunesse sûrement ! Quoi qu’il en soit, ce n’était du goût de Shord dont le poignet semblait souffrir de ma poigne, j’oubliais parfois à quel point je pouvais être brutale… Lâchant un peu l’étreinte je l’écoutais sans pour autant avoir pris en compte sa requête de ralentir, il m’offrait un sourire en affirmant ne pas trop vouloir s’enfermer dans son nouveau chez lui, ah ça, ça me rappelait quelqu’un ! Je m’amusais toujours de l’écouter poser son envie de traîner dans les bars, bien que la perspective ne me parlait pas, qu’est ce qu’on pouvait bien faire d’intéressant là-dedans ? Qu’importe très vite avant que je le demande il enchainait sur un point qui pour le coup me stoppait net, oui oui, j’avais même arrêté de marcher…

=|-La bibliothèque ?!!! Ne me dis pas que tu es un amoureux des livres toi aussi… Je suis maudite ! Je hais cet endroit, je hais les lectures, franchement tu sais combien d’arbres ils amputent ma forêt pour vos bêtises ? Arf, j’espère que tu t’en feras de nouveaux repères oui ! Aussi irrécupérable que Rei…

J’avais marmonné ça comme si ça pouvait lui être parlant avant de me décider à le traîner de plus belle vers la baston ! Car oui, après tout, j’étais maintenant plus motivé que jamais à m’exercer à un de mes jeux favoris : tout taper sans réfléchir. Par contre les règles étaient à la fois simple et compliquées, le tout était d’être rapide et vite décampé, c’était un petit vice que souvent les autorités supérieurs n’appréciaient pas spécialement, eux et leur idées modernes aussi !

=|-Nous y sommes, bon c’est le moment de découvrir tes talents ! Moi comme tu t’en doutes c’est tout aux poings, j’utilise rarement l’art de ma famille, il est assez glauque… Et surtout, terriblement reconnaissable et ça va de soi qu’il vaut mieux pas que ça n’arrive !

Mon clin d’œil voulait tout dire, il était l’aveu que je le trainais sur un terrain pas très catholique, bon il allait falloir qu’il s’y habitue, jamais du mal avec les règles et ce n’était pas près de changer, bien au contraire. C’était donc ainsi ce petit point sur la situation fait que je lançais les hostilités en jetant quelque cailloux l’air moqueuse à un petit groupe à l’apparence tranquille. Enfin, ça n’en était pas moins mes favoris, ceux-là ne rechignaient jamais à échanger des coups, bien qu’il en prenait toujours plus qu’ils n’en donnaient… C’était une façon tordue de s’amuser et dans cette matière j’avais toutes une longue liste à partager avec Shord, quant à pourquoi commencer les frapper, j’espérais qu’il ne le demande pas, car je ne m’embarrassais jamais de ce détail. Comme je disais souvent, on ne se refait pas ! Ainsi la première victime que j’attrapais était pour mon invité, tandis que certains habitants passaient même pas surpris de la scène, normal ils commençaient à y être habitué, puis apparemment ça n’avait pas l’air de les gêner. Il faut dire que la bande n’avais pas les faveurs de la zone et ça je l’avais bien remarqué, pas pour rien que cet endroit bien qu’infect, faisait partie de mes préférés.

=|-Aller Shord, montre-moi quel genre de combattant tu es ! On se tapera dessus après si tu veux !

Sortie de ma bouche, c’était presque affectueux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMar 30 Avr 2013 - 16:11

Pendant mes paroles la Kaguya réagie d’un coup quand je me mets à parler de la bibliothèque, d’après elle un endroit atroce qui tue les arbres qui sont son foyer, je lui répondis :

Les livres sont l’âme de la personne qui l’écris, elle est aussi la culture que nos ancêtres nous lègues donc les lire est un privilège pour ceux pouvant les apprécier. Tu sais certain bouquin peuvent être plus sanglant qu’une bataille.

La route continue. Nous sommes maintenant dans les bas quartiers ou pilleurs, voleurs et malfrats se croisent, cette Aoji montre une sorte d’habitude à venir dans ses quartiers et tout autant à en chercher la bagarre ou autre, je ne pensais pas trop me bagarrer de cette manière, elle lança des cailloux sur un homme se qui l’énerva et donc commença les ennuis pendant qu’il avance vers moi je me mets à dire :

Je ne suis pas trop du genre à chercher la bagarre de ce genre je cherche plutôt des hommes qui les cherches en ennuyant d’autres personnes, désolé mec mais…

Va te faire ….. Petit….

Bon.

J’esquivai ses deux premier coup puis souffle, mince je n’ai pas le choix, je mis ma capuche puis sortit deux Kunais. Tout en ricanant je me mets à dire avec mes deux armes à la main tout en faisant grincer le fer :

Dommage car je n’y vais jamais à la dentelle quand je commence un combat je plante le premier Kunai dans une des jambes de mon adversaire puis dans l’élan lui coupe un doigt, suite à cela je continue et lui perse les yeux afin d’éviter qu’il voit le reste, c’est bien la seul chose donc je suis indulgents car ensuite je fais une entaille dans l’estomac afin d’en sortir les entailles tous en restant bien soigneux pour le laisser en vie. Tu seras donc le prochain homme à avoir les entailles à l’air.

Bien sûr c’est totalement faut à vrais dire j’ai lue cela dans un livre, je me remis à rire puis à commencer à avancer lentement, un pas puis deux, quand je pu voir mon adversaire prendre les jambes à son coup, j’ai l’aire de faire un bon acteur, mieux que chanteur en tous cas. Après quelque second je me mets à dire :

Bon ben je n’ai pas eux à me battre ha, ha ,ha

Je me suis bien débrouillé en tous cas car j’ai réussi à ne pas me battre contre aucune personne n’ayant pas à en avoir mérité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMer 1 Mai 2013 - 4:43


Aussi sanglant qu’une bataille, je n’en doutais pas vu le nombre d’arbres qu’il avait fallu tuer pour ça, néanmoins, outre ma mauvaise volonté je voyais bien ce qu’il voulait dire, au-delà du livre lui-même c’était plus de la connaissance qu’il offrait dont il parlait. Pas pour autant que je faisais mine de comprendre, ainsi je répondais d’un simple haussement d’épaules continuant sur ma lancée, cette dernière d’ailleurs que Shord contrariait une fois arrivée… Mais, mais, mais… Qu’est-ce qu’il m’avait fait lui… Moi qui m’étais plu à taper avec entrain les pauvres fous qui avaient voulu riposter, je découvrais que Shord lui avait préféré les talents d’acteurs. Un poil déçu, à la base je voulais le voir se battre certes, je n’en devenais pas moins très vite amusée, celui-là alors, il n’avait pas fini de sortir de nouvelles cartes de ses manches. Sur le coup on pouvait dire qu’il m’avait bien eu, pas pour autant que je ne privais pas de quelque remarques, mais bon, le principal dans l’histoire était qu’il présentait une meilleure mine, peut-être qu’au final l’action avait porté ses fruits.

=|-Hey ! C’est comme ça que tu te bats ? En travaillant des talents d’acteurs !

Bon sur ce je fendais en deux de rire, faut dire que la scène que je venais de voir le mériter bien, elle était à mille lieux de ce que j’avais imaginé, bon après l’effort le réconfort je supposais, j’avais trop ris maintenant pour poursuivre ma lancée, d’autant que le bougre avait fait fuir tout le monde… Je n’en restais pas moins curieuse sur ses compétences, mais puisqu’il n’avait pas voulu me les montrer en petites besognes, je me tentais à lui demander franchement ce que je voulais.

=| -Enfin, avec tout ça je suppose que ce n’est pas comme ça que tu gères tes combats ! Tu dois être un de ces pacifiques qui ne frappent que si besoin est pas vrai ?

Le ton était taquin, mais pas méchant, Shord était une personne réfléchi je l’avais bien compris, moi j’étais encore une petite peste un peu garce sur les bords et j’adorais ça, empreint d’une certaine immaturité contrairement à lui, j’avais du mal à jongler d’un point à l’autre, car après tout il nous l’avait montré à la cascade, Shord savait oublier son côté sérieux. Mais ma foi, ce n’étais pas tout ça, mais il fallait décamper avant que les vrais ennuis arrivent, mainte fois on m’avait répété d’arrêter mes bêtises, maintes fois c’était tombé dans l’oreille d’une sourde. Alors puisque nous nous étions un peu dégourdi les poings et les jambes, enfin, si on pouvait dire ça comme, c’était plutôt ceux qui avaient fui qui l’avait fait plus que nous, enfin passons… Il restait à trouver de quoi occuper le reste de la journée, ainsi observant mon compère je réfléchissais à quoi était fait mon quotidien et un seul mot me venait à l’esprit, il faut croire que je ne m’arrêtais jamais…

=|-Sinon, maintenant ça te dit une visite guidée ou un entrainement ? Enfin, je suppose que tu dois en avoir marre de te faire traîner partout comme ça ! Tu avais prévu quelque chose aujourd’hui ?

Oui bon, si moi je ne pensais qu’à taper, ça ne voulait pas dire que Shord avait les mêmes goûts, d’autant que depuis ce matin, la journée n’avait pas été de tout repos ; pour être franche j’adorais quand elles étaient aussi mouvementés, je dirais même presque fatigante. Là encore, ça n’était pas du gout de tout le monde, pour preuve, Nectus s’était couché au sol, lui n’était pas décidé à faire le fou, j’étais sûre qu’il rêvait d’une sieste le bougre…

=| -Tu parles d’un grand loup ! Pas fichu de chasser et sacré flémard, je suis vernie avec toi ! Dis Shord, tu aurais cru un loup aussi mollasson toi?

Là encore je me moquais gentiment de l'être que j'aimais le plus au monde probablement, à ça il se contentait de souffler refusant de faire un pas de plus, ah c'était que la bestiole était sacrément capricieuse! Quoi qu'il en soit, il allait falloir le motiver pour bouger de là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMer 1 Mai 2013 - 11:38

Ma scène marche à merveille, tous ses chenapan se mirent à courir le plus loin possible et Aoji en fait de même peu de temps après tous en me demandant si c’est de cette manière que je me bats, bien sûr je ne me bat pas de cette façon, mais je n’ai aucune envie de taper sur une personne qui n’a rien demandé et cela même si c’est un petit délinquant, tant qu’il n’a rien fait il aura la paix avec moi. Elle continue sur le même sujet tous en me demandant dans quelle évènement je me bas, puis me demanda si je les utilise seulement quand j’ai vraiment besoin de me battre ? Je ne me fais pas attendre pour répondre :

Non j’utilise mes point seulement pour battre les gens qui le mérite vraiment je ne suis pas du genre à donner des coups par simple envie, ou aussi pour m’entrainer avec une personne consentent. S’ils m’avaient demandé j’aurais accepté de les battre alors que là c’est toi qui les as incités à me chercher. Tu sais il y a beaucoup de personne cherchant les ennuis dans les bars, ou dans ce genre de quartier, je suis sûr qu’il y a même des Dojo ou des hommes prêt à dorer leur bannières serais fière de combattre contre toi pour un peu de gloire. Oui un entraiment me fera le plus grand plaisir, puis pour ton chien tu peux l’amener chez moi, de toute façon il ne pourra pas faire plus de dégât qu’il n’y en as déjà.

Je pointa du doigt la direction de ma bâtisse qui est dans ce même quartier malfamé à trois routes d’ici, après quelques temps de chemin je m’arrête devant une porte en mauvaise état, à vrais dire après de longue soirée ça ce peu que j’arrive dans de sale êtas et donc avoir une porte qui se ferme mal peut-être un avantage certain, je lui dit que mon domicile est au troisième et que l’ascenseur ne marche pas. Je prends dans la poche une clef puis la tend à Aoji :

Prend la si tu as besoin un autre jour de venir que ce soi pour faire dormir ton chien ou autre chose tu peu, au moins elle servira à quelque chose. J’ai un double ne t’en fait pas.

Autant dire que mon appartement est en mauvaise êtas, et sans véritable meuble. Entrer n’est pas vraiment très utile donc j’attends de voir si elle veut entrer dedans ou partir s’entrainer directement. Pour moi peu m’importe j’ai quartier libre aujourd’hui après tous c’est ma première journée dans Kiri donc avoir quelque chose à faire serai des papiers barbant donc je n’aurais surement aucune utilité enfin sauf ceux de base que le maitre Kage m’a dit d’attendre trois jour puis de le voir pour les avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMer 1 Mai 2013 - 16:27


Semblant de leçon de morale, mais non cela n'en n'était pas vraiment une, du moins je préférais le croire tandis que nous rejoignions à trois de là le pied de sa demeure. Voilà pourquoi je n'aimais pas vivre en ville, tout d'abord le cadre qui ne me ravissait pas, puis cette sensation d'étouffer tous entasser les uns sur les autres, ah non, ça ne fallait pas la liberté que Nectus et moi nous étions offerte en vivant dehors. Ce dernier d'ailleurs a qui Shord offrait l 'hospitalité le temps de notre entraînement, sur ce point j'étais septique, lui qui n'avait jamais mis un pied dans une maison risquait de ne pas apprécier d'être enfermé et cela encore moins sans moi. Quoi qu'il en soit, j'avais gardé ça pour moi le temps d'arriver devant sa porte, elle qui d'ailleurs n'avait pas fière allure a première vue. Sincèrement je plaignais Shord qui avait connu la liberté de subir maintenant la mésaventure de l'enfermement entre quatre murs, surtout dans pareils endroits, mais bon ma foi il fallait bien se loger et comme il avait dit plus tôt pour le temps qu'il passerait ici...

Son cadeau en revanche me laissait surprise, un jeu de clés pour le cas où j'aurais besoin d'avoir recours à son appartement, probablement mon mode de vie qui l'inquiétait, ma seule réaction était d'en sourire, c'était touchant et la scène était surréaliste à la fois. Fallait il être fou pour confier ainsi l'invitation à entrer dans sa demeure comme bon lui semble a un parfait étranger, enfin parfaite pour mon cas. Dire que je n'avais pas même les clés de la maison où mes parents vivaient, c'était un comble, peut être la raison pour laquelle je ne refusais pas l'offre m'emparant de la chose comme d'un objet curieux. Restait donc le cas de mon loup a voir si je pouvais me séparer de lui, ça n'était encore jamais arrivé, mais qui ne tentait rien, n'avait jamais rien!

=| -Bon reste à voir si Nectus accepte de rester ici tout seul, je t'avoir que j'ai de sérieux doutes, il n'a jamais été enfermé et encore moins séparer de moi.

Tandis que je m'engouffrais dans le pallier pour suivre mon hôte jusqu'à son chez lieu, je restais intriguer sur le lieu. Tout avait pâle figure et paraissait à deux doigts toujours de s'effondrer, ça avait un côté glauque et déprimant loin, très loin du luxe bien que modeste des demeures Kaguya. Dire que ces derniers affirmaient vivre avec simplicité, du moins chez moi, il était à mille lieux de la réalité j'en avais l'exemple aujourd'hui. Encore une fois je me confortais dans mon choix de vie, jamais je pensais que je serais capable de m'adapter à ce genre de vie, au fond j'étais aussi bornée qu égoïste je pense. Et comme tout cela m'intriguait, je cherchais des réponses auprès du maître de maison.

=|- Dis moi Shord, ça fait quoi de se retrouver soudainement dans un endroit pareil après avoir connu mille beautés dans le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMer 1 Mai 2013 - 20:22

Nous mentons les marches de mon appartement, un lieu plutôt en mauvaise état, arrivé à ma porte je mets ma clef dans la serrure et la tourne deux fois dedans, j’ouvre la porte et laisse passer mes invités, pas de table pas de chaise une grande pièce vide ou il y a seulement la réserve de bourbon que j’ai fait apparaitre par un sceaux de mon vielle oncle, seul un lis en mauvaise état fait mine de se montrer. La poussière régnant dans les lieux je regarde la Kaguya qui me demande quelle impression j’ai d’être enfermé sur quatre mur je lui répondis:

J’ai pas grand-chose à stocker tu sais puis je me contente de peu, je pense me faire une petite cabane au moins pour pouvoir cultiver la terre et tu sais en voyageant j’ai dû faire avec encore moins que ce que j’ai maintenant donc je ne me plain pas, c’est déjà énorme de me donner un lieu.

Mes gourdes étant vide je pris une bouteille déjà entamé puis remplie mes deux gourdes du bourbon de ma famille. Quand elles sont toutes les deux plaine je pris la bouteille presque fini puis en trois gorgés j’aval le reste, je remis mes deux gourdes dans mes poche puis en pris une caché derrière les bouteilles, une encore plaines, je l’envoi vers Aoji puis réplique :

Tien c’est du bourbon, le meilleur que tu ne pourras jamais boire, n’en bois maximum qu’une petite gorgé par jours et évite de le faire en mission ou si tu fais une chose importante, quand tu auras fini ta gourde n’hésite pas à revenir, mais pas trop souvent quand même sinon mon vielle oncle va râler, puis ne lui en parle pas, c’est souvent que je donne de son bourbon, mais c’est tous le temps sans qu’il le sache, je me demande même s’il ne le devine pas, mais lui dire gâcherais quand même la chose, si tu es trop curieuse et que tu en bois plus arrête de boire quand ta tête se mets a pas mal tourner sinon tu vas regretter la suite, si tu n’en veux pas tu n’auras qu’à donner le bourbon à un de tes amis, mais la bouteille ramène la moi quand tu n’en auras plus besoin. Bon on n’a pas grand-chose à faire ici.

J’avais un peu hâte de sortir de chez moi, vue comment c’est présentable c’est un peu gênant puis rester dans un endroit si peu intéressant et d’un ennuie, pouah, voilà maintenant que j’ai envie de me défouler, je regarde par la fenêtre tous en regardant si aucune personne ne franchisse la limite du raisonnable :

RRaa aucune mauvaise action, j’ai pourtant une de ses envie de me défouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyJeu 2 Mai 2013 - 14:23


Eh bien, deux trésor dans la même journée, je devais être sacrément en veine, la bouteille de cette substance étrange appelé bourbon dans mes mains, je ne pouvais m’empêcher de l’observer curieuse. Tout avait une utilité dans ce monde et je ne doutais pas que son breuvage me sauve la situation un jour, surtout aussi rare qu’il était, c’était donc un sourire avec toutes dents dehors que je remerciais Shord avant de ranger la chose sous mon manteau accroché avec ma gourde. Décidément ce jeune homme était à part en beaucoup plus de point que je ne l’avais imaginé et je comprenais parfaitement son envie de défoulement quand il l’exprimait, moi aussi cette pièce m’étouffait.

=|-Je te remercie l’ami ! J’en ferais bon usage et à l’occasion je te rendrais la pareille, parce que là pour le coup je n’ai jamais gouté ce genre chose , qu’est-ce que c’est du bourbon en fait ?

Question stupide, mais pleine de sens pour moi encore novice dans la vie, on ne pouvait pas être parfaite partout, ainsi donc rendez-vous était pris nous quittions cette maison pour prendre l’air, Shord ayant une furieuse envie de se défouler. Restait la question de Nectus à régler, est-ce que ma grosse peluche accepterait de rester seule ici ou ferait-il un caprice pour m'accompagner, dans ce cas je ne voyais plus qu'une solution, mais avant je préférais tenter, après tout, qui ne tente rien n'a jamais rien !

=| -Au diable les petites natures ! Viens on va se taper dessus pour s’entrainer ! Nectus, tu viens ou tu restes ?

Le loup ne semblait pas très bien comprendre la demande, pour être plus expressive, je me trainais vers la porte de sortie pour quitter le lieu, ainsi je n'avais pas à attendre bien longtemps pour être rejointe de mon compère qui visiblement n'appréciait pas l'idée que nous soyons séparé. Bon ce n'était en soi pas très surprenant, le morveux dans mes pattes il me fallait composer avec, au delà de sa feignantise son envie de m'accompagner dominée, bon au moins cela m'avait permis de découvrir un peu mieux le nouvel univers de Shord. D'un simple haussement d'épaule je résumais la situation à notre hote avant de lui indiquer le chemin le plus court pour rejoindre un terrain d'entrainement, le lieu le plus adéquat pour se défouler sans être dérangé. D'ailleurs, il en avait eu que la courte distance avait bien arrangé c’était comme un sac pesant dix tonnes que Nectus s’effondrait sur le sable pour entamer sa sieste. Irrécupérable...

=| - Nous y voilà, c’est un terrain des plus simples je te l’accorde, mais il a tout ici pour se défouler seul ou accompagner. Ca pourra te servir si un furieux besoin de frapper sur un mannequin te vient ! Bon alors qu’est-ce qui te tente le plus, un combat au corps à corps pour le tai? Un combat amical avec chacun sa comp pour se défouler? Un concours de lancer de shuriken ou un entrainement d’esquive/rattrapage ça j’en ai des tonnes en retard ! OU bien alors on fait tout ! Aller, tu choisis et tu commences, enjoy !

Ha voilà un sujet qui me plaisait et où je ne manquais pas de ressource pour s’occuper, ma foi, chacun ses hobbies !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyJeu 2 Mai 2013 - 22:13

Après lui avoir donné le breuvage de mon oncle elle se met à me demander ce que c’est le bourbon, elle ne connaît donc pas ce qu’es le bourbon, après tous elle n’a pas l’aire bien âgé et donc inexpérimenté dans l’ars de l’ivresse, houlà mince ça va donner, bon je vais m’efforcer de lui expliquer brièvement :

Ben disons que c’est un alcool qui est souvent déconseillé aux enfants, du fait de ses effets nuisant si tu en boit de trop, ma famille se voit souvent en servir à ses invités comme la plupart des gens qui invite leur hôtes pour faire la fête, c’est pour cela qu’il vaut mieux que tu t’y habitue mais que en même temps tu n’en fait pas d’exé. Sache que le bourbon est un alcool très fort et que la substance que contient ce que je t’ai donné ce crée après une vingtaine d’année de travail, étant en constant voyage mon oncle utilisa l’ars du Fuinjutsu pour les stocker et aussi pour me les envoyer.

Un vrais chez d’œuvre, j’ouvris ma gourde puis en prend deux gorger et la remis dans ma poche, après une suite d’évènement nous arrivons sur un terrain d’entrainement, un lieu asses mal entretenue ayant le stricte minimum, mais qui est amplement suffisant, suite à cela elle me proposa plusieurs entrainements, mais dans le lot l’un d’entre eux m’étonne, je n’en ai jamais entendu le nom, un entrainement d’esquive rattrapage dans le nom je peux deviner que il va falloir esquiver, mais comment esquiver et rattraper en même temps ça je ne comprends pas vraiment, puis avoir des exercice n’ayant aucun rapports avec le titre que donne croire celui-là existe aussi, du genre le tir à l’arc, tu ne t’amuse pas vraiment à tirer à un arc mais plutôt de tirer une flèche avec un instrument qui porte ce nom. Pour ça je lui fais confiance elle n’est pas du genre à chercher midi à quatorze heure, si elle parle d’esquive et de rattraper, c’est qu’il va falloir le faire mais bon cette interprétation m’étant plutôt intéressante à voir je me mis à vouloir le faire rien que par curiosité :

Je prends l’option de « esquive et rattrape », même si je ne vois pas ce que tu veux vraiment faire ?

Je m’avançai vers le milieu du terrain puis je m’assois, les jambes croisées tous en regardant Aoji en souriant :

Il va falloir m’expliquer ma petite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptySam 4 Mai 2013 - 2:59


Des explications sur un de mes sports favoris ? Mais pour sûr que j’allais lui en donner, d’autant qu’au vue de la tête qu’il faisait, il n’avait aucune idée de ce qu’il l’attendait, tant mieux ! L’exercice était simple en soi, mais impossible à appliquer toute seule, voilà bientôt quelque mois que je n’avais plus eu le loisir d’en profiter, mes frères n’étant plus de ce monde, trouver leur remplaçant se révélait compliquer. Quoi qu’il en soit, le problème n’était plus d’actualité, alors le mieux possible je m’efforçais de l’expliquer.

=| - Alors c’est simple, un petit combiner d’agilité et de vitesse, avec un poil de précision. L’idéal c’est d’être plusieurs, mais deux c’est largement suffisant. Le but du jeu est simple, l’un de nous lancé kunai ou shuriken en visant l’autre en mouvement, ça va de soi, tu dois esquiver, mais ça c’est simple, pour marquer des points tu dois sois rattraper le projectile en le parant, soit mieux encore, l’esquiver puis le rattraper. Tu vois le genre ? Le tout c’est travaillé au max les réflexes.

Un exercice très physique forcément aux fausses allures de jeu, l’autre point contraignant que je n’évoquais pas vraiment était les blessures qui en ressortaient souvent faute de réactivité, c’était que je ne voulais pas le dissuader avant même de commencer…

=| -Pour débuter mieux vaut les kunai, c’est moins dangereux à rattraper que les shurikens tu penses, quoi que, avec un kunai tu peux y arriver sans de dégâts avec un peu de maitrise. C’est un jeu qu’on a débuté très tôt avec mes frères, j’en ai gardé de belles cicatrices un peu partout d’ailleurs, on commencera tranquille si tu veux. Alors ça te dit ? Tu veux une démonstration peut-être ? En tout cas, rien ne vaut ça pour se vider l’esprit et se défouler !

Oui oui sacrément bien se blesser aussi, mais le détail était secondaire. Sur ce, je faisais toutes mes poches à la recherche des rares « jouets » en ma possession, ainsi je trouvais trois kunais, cinq shurikens et une dizaine de sembon que je posais par terre face à Shord pour faire le compte, car oui il y avait une régle absolue…

=| - Ah oui ! Pas question de quitter le terrain sans le compte de tous les jouets en arrivant, les pires à chercher ce sont les sembons, alors essaie de ne pas te rater si tu les tentes ! Voilà ce que j’ai sur moi, plus y en a plus l’entrainement est allongé en temps, tu en as aussi quelques un ? Aller, celui qui en la plus est la première cible !

Restait à savoir lequel de nous aller ouvrir le bal et surtout si les règles du jeu avait été bien comprise, il fallait dire qu’en général le jeu assez hors norme surprenait et rare était ceux qui accepté d’y jouer, cmment aurait on pu les en blamer en même temps ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptySam 4 Mai 2013 - 19:54

Un jeu plutôt marrent, après tous je suis tout aussi casquoux qu’un gamin de dix ans, donc en entendant les règles je fis a petit sourire, en gros nous devons jeter toutes les armes de jet que nous avons un à un afin que l’autre visé par ses jet l’esquive et l’attrape au vol, bon autant dire que je vais pas être le meilleur des deux dans ce jeu car la voyant bougé j’ai vue directement qu’elle et bien plus entrainé au taijutsu que moi, mais les chalenges j’aime, donc se n’est pas pour cette raison que je vais refuser. C’est donc avec un sourire qui dis long que je lui répondis je me mets ensuite a regarder dans mon sac afin de voir ce que j’ai dedans, le nombre était inférieur à celle d’Aoji c’est donc à moi de débuter, je prends mon Kunai puis pense à l’imbiber de chakra afin qu’il augmente la vitesse et la force de l’outil, pourtant elle a bien dis de débuté tranquillement donc autant faire sans au départ non ? Moué vaut mieux, mais autant qu’elle ne se fasse pas avoir une seconde fois car je suis plutôt du genre à jouer de mauvais tour à mes adversaires.

Une grande respiration marchant sur le côté je la regarde d’un sérieux à en donner froid dans le dos, je prends un Kunai dans la sacoche puis le fais tourner sur par le rond qui est à l’opposer de la lame auquel j’ai mis mon doit. Je laissai dire :

Tes prête ?

Les mots dis-je lança le premier Kunai visant son bras gauche au niveau de l’épaule puis me mis à courir à gauche afin qu’elle ait plus de difficulté pour me toucher. C’est donc à son tour la brume nous embêtait un peu mais par chance elle n’est pas vraiment très épaisse, je suis prêt à voir son coup et donc de tester cette façon de s’entrainer, c’est plutôt palpitant pour un jeu si simpliste, puis d’un coup je me mets à sourire, bon j’ai une idée qui va être énorme, plus j’y pense plus je me dis, Shord ça elle ne va pas s’y attendre, si je ne peux pas jouer sur la force et l’agilité ce qui est son point fort je vais le compenser sur le point tactique, bon c’est surement de la triche mais après tout elle n’a rien dit sur les interdits de ce jeu et donc je ne vais pas me priver de faire toutes les pires idées qui peuvent ce sortir de mon cerveau et l’étonnement est garantie à cent pour cent

Ps : 1801 lettre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptySam 4 Mai 2013 - 23:49


Le jeu était donc lancé, visiblement les règles très courtes et simples convenaient à mon invité qui se lançait directement dans le bain, c’était encore mieux que ce que j’avais espéré, monsieur optait direct pour le niveau élevé. Ma foi pourquoi pas ! C’était avec vigueur et vitesse qu’il avait donc lancé les premiers projectiles en ma direction, le fourbe, il y avait quelque chose qui clochait avec eux, trop vifs, trop précis, je soupçonnais d’expérience maintenant avec Rei, l’usage du ninjutsu pour s’aider… Après tout pourquoi pas, ça m’arrangeait mon entrainement n’en sortirait que meilleur. N’empêche, si ma première esquive avait été bonne, j’avais raté le premier rattrapage du shuriken, voilà qui était ma foi contrariant, qu’importe je comptais bien me rattraper en bottant malgré tout les fesses de Shord, en matière de points je voulais dire bien sûr !

=| -Hey vile renard, je vois que tu as plusieurs cordes à ton arc ! Ca tombe bien moi aussi !

Non seulement j’avais bien shuriken et kunai, mais aussi les souvenirs de mes jeux d’enfance, ainsi donc je continuais de viser mon compère quand il se décidait à se concentrer sur mon flanc gauche, ah pas de chance, j’étais gauchère et tandis qu’il me les livrait dans les doigts je le voyais se fondre dans la légère brume toujours de ce même côté. Qu’importe, ça ne suffisait pas à le faire disparaitre de plus le bruit de ses pas sur le sable laissait des traces de son passage, néanmoins j’avais le sentiment qu’il préparait quelque chose, c’était presque comme si il m’attirait à un point précis pour faire mouche. J’adorais ça !

=| - Tu vois l’avantage ici, c’est qu’il y a toujours quelque chose à lancer !

Et je ne pensais pas si bien dire, coquillages, cailloux, bouteille en verre ou encore projectiles que ej récupérais des lancés de Shord tout y passer ! C’était une sorte de bataille de polochons grandeur nature avec pour armes tout et n’importe quoi, pour ma part du moins et comme la manigance de Shord m’intriguait je décidais de me rapprocher tant bien que mal de lui pour voir tout ça de plus près. La brume n’était pas là pour m’aider il faut dire, je m’amusais comme une folle en ayant l’impression d’avoir fait un bond dix ans en arrière quand tout était encore si simple. Sa silhouette sous mon nez avait le même effet que terrible souvenir, je voyais un visage familier disparaitre dans la purée de pois, c’était comme si cette âme tourmenté venait me rappeler ma faute.

Ma nostalgie s’envolait soudainement tout comme mon esprit, mon corps était devenu lourd tandis que je me sentais légère dans un état second avec l’impression amère de revivre un moment et le reflexe était inévitable je voulais que l’image et son angoisse disparaissent. C’était donc à proximité et avec violence que j’avais lâchée une nuée de shurikens en direction de Shord et l’un d’eux avait pour effet de me ramener dans notre monde me montrant l’expression de son visage mutin. Si certes les palpitations de mon cœur ne s’étaient pas calmé, je me sentais tout de même mieux et en secoue de ma tête, j’effaçais le cauchemar refusant qu’il avait pu vraiment existé. Mémoire sélective, oh oui j’étais douée pour ça. Pour conclure mon premier assaut j’envoyais trois bouts de viande séché sur Shord, ahh Nectus adorait ça et avait déjà pris son élan pour récupérer son du… Oui moi aussi je savais être fourbe, n’empêche la brume avait le don pour me joue de sales tours…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyDim 5 Mai 2013 - 15:43

Mon premier assaut ne l’a pas atteint, mais par chance elle ne fut pas non plus attraper, ce qui en gros me permet de dire que je n’ai pas perdu d’avance niveaux point par contre ayant utilisé le chakra elle va surement pas me lésiner, ce qu’elle me laisse entendre sur ses mots me prévenant qu’elle a plus d’un tour dans son arc, le jeu va donc devenir vraiment intéressant, je me mets donc à courir vers la gauche permettant mon mouvement d’éviter d’être une cible immobile et donc plus simple à viser. Dans la suite de l’action elle se mis à me dire que dans ce genre de lieux il y a plein de chose à lancer, je fus bien étonné de ses mots qui pour moi change toutes la donne vue que pour moi je pensais que seul les armes de Ninja était à lancer, mais autant dire se n’est pas dit dans les règles que c’est interdit donc dans un sens j’aurais dû m’en douter, pendant que je me fais assaillir d’objet en tous genre, je ne peux riposter quand je remarque le mannequin, un obstacle pouvant m’abriter temporairement des projectiles, mais aussi de la vue de mon adversaire, une chose me permettant donc de mettre un parchemin explosif sur l’un de mes Kunais et aussi de préparer Sebon et Kunai pour totaliser des points. Bon il me faut pas tarder dans cette planque afin d’éviter qu’elle se doute de quelque chose.

Afin de sortir en beauté de ma cachette j’arrachai la tête du mannequin et l’envoya sur la Kaguya, puis fis un bon vers la droite, après quelque seconde je pu voir la Kaguya s’approcher et c’est donc avec un senbon et un bon en avant je j’envoyai une attaque, ma cible, ben en plain milieux du ventre afin de rendre l’esquive plus difficile, mais l’étonnement fut pleine, je me met à sentir comme une aura froide et d’un mouvement de Aoji je m’aperçut d’une nué de Shuriken arriver vers moi deux me toucha avant que je n’ai le temps de faire les signe de substitutions qui m’éloigna un poil plus loin et laissa un tronc toucher pas un grand nombre de Shuriken, je sens bien que quelque chose à changer, mais pourtant après cette assaut la froideur émanant d’elle s’en alla, je sentais que le mal fut passé, en plein jeu puis le coup juste passé je laissa passer d’explication attendant sagement que le temps passe, enfin malgré tous je me devais de m’assurer de la sérénité de son esprits en parlant :

Un belle assaut, tu as deux points à ton actif, mais essayés quand même d’éviter les points vitaux la prochaine fois.

Bon ses mots mis, je me mets à dire dans ma tête que je dois maintenant agir afin d’éviter de me faire submerger de point, le Kunais mise en évidence afin de faciliter la prise en main je récupère plus d’un objet au sol et les lança à mon tour sur elle qui pour son tour n’a pas fini de me surprendre, deux morceaux de viande, je sentais bien le coup du chien courant vers moi, mais quand j’en devina l’intention se foutu chien c’est balancé vers moi a peine j’ai pu esquiver la masse que j’ai reçues un coup de gris fait intentionnellement par l’animal. Mince dans le monde Ninja un chien et considéré comme une arme ninja, trois points. Bon je ne déclara pas se point directement, je continuai l’assaut et lance mon Kunai piège et pris cinq senbon dans la main, quand le Kunai arriva près d’elle je me mis à faire un signe de main afin qu’il explose et je lançai les senbons vers la direction que pris la Kaguya, qui a due tenter d’esquive le Kunai de manière à l’attraper et donc a dû être projeter par le souffle. Première stratégie de faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyDim 5 Mai 2013 - 16:35


Esquive difficile du sembon central associé à celle de divers objets, dont la tête du mannequin… Wtf ? Arf ça allait gueuler si on nous surprenait à tout casser ici, mais bon passons… Enfer et damnation, mon passage en eaux troubles semblait remarquer, qu’importe la remarque e mon compère se voulait gentillette, n’empêche, j’avais l’impression de l’avoir blessé, un simple désolé de ma part en guise d’excuse restait mince, mais bon, c’était mieux que rien. Quoi que, après tout, Shord me le rendait bien, pas moins qu’un kunai piégé qu’il m’envoyait pour remettre les pendules à l’heure ce fou ! Ca va de soi que si l’esquive avait pu se faire du kunai celle de l’explosion de la note était une autre affaire, un rapide bond en arrière je me protégeais de mes avant-bras comme je pouvais pour limiter les dégâts. Propulsée en arrière, je m’étais rattrapée en catastrophe le corps encore un peu fumant et quelque plaie apparente, ah j’avais encore du boulot avant de devenir une grande pro de l’esquive !
Qu’importe, Shord était bien décidé à me mettre à l’épreuve non content d’avoir tenté de me faire rôtir il signait avec quelque sembon pour m’empêcher de respirer, damne il me prenait pour dieu lui ou quoi ! Le pire était tout même qu’il avait su éveillé en moi les sentiments les plus meilleurs, je prenais plaisir à jouer avec lui malgré la mésaventure, à moins que cela soit elle qui m’inspirait cela finalement, qui sait. Toujours les fesses affalées au sol j’entamais une rotation de mon bras gauche face à moi pour récupérer la nuée de sembon, à chaque sensation de piqure j’activais un jutsu type Kaguya* pour garder prisonnier les projectiles. Et de cinq ! Bien sûr je les présentais fièrement tout en me relevant d’un bond en avant marquant la souplesse du corps.

=| -Tour de magie version Kaguya ! Ma foi tu es doué, moi qui croyais jouer bridé, non non, à la place tu montes la cadence ! Belle stratégie, un vrai filou. On continue comme ça !

Sourire de carnassier aux lèvres, je récupérais les sembons figés dans mon bras pour les renvoyer à l’expéditeur, avec une surprise cette fois, un swicht de projectile hors norme, rien d’autre que moi qui avait permuté avec l’un entre eux l’air plaisantin bras tendu pour toucher Shord que je poursuivais pour l’occasion...

=|-Si je te touche ça compte aussi ? Et si tu m’attrapes tu gagnes un point alors ?!

Certes, le tout était très plaisantin bien loin du sérieux de l’entrainement, une sorte de calme avant la tempête dirons-nous, en même temps je me sentais toujours désolée de mon emportement plus tôt, c’était avec plu de sérieux que j’annonçais calmement de vrais excuses.

=|-Tu n’es pas blessé ? J’ai pas vraiment assuré tout à l’heure, je me suis trop laissé prendre au jeu. Tu veux une pause ou on continu ? N’empêche tu as un don pour refroidir mes ardeurs, j’ai jamais autant bougé de ma vie je crois bien au court d’un entrainement !

Sur ce point je n’avais pas vraiment faux c’était vrai le moment c’était voulu instructif, il me rappelait que j’avais des points d’ombres à travailler…

*un jutsu type Kaguya:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyDim 5 Mai 2013 - 17:43

Mon plan fus bien rodé, une explosion qui envoie la Kaguya sur les rotule me permettant de la toucher avec cinq senbon, pourquoi des Senbon ben si elle ce serais ressues cinq Kunai le dommage aurais était bien plus important et même si lancer cinq Kunai m’aurais permis d’avoir des points avec des armes plus simple à avoir, je commence à connaitre les pensées de cette jeune fille, elle déploie ses capacités en plaine action montrant toutes ça finesse en combats, je me dois donc maintenant rester sur mes gardes, nous sommes donc maintenant à trois points pour elle et cinq pour moi, les armes jetés sont en ma faveur vue que je n’en ai pas lancé beaucoup, enfin dans ce point de vue je suis favorisé, mais dans un autre je le suis beaucoup moins touché par deux Shuriken et par une griffe d’un loup géant, mes blessure sont bien plus grosse que celle de la Kaguya qui elle à des capacité pour réduire ses dégâts qui de plus sont produit par des armes bien moins destructrice. Elle usa d’une technique de son clan permettant de se protéger partiellement, Les senbons projetés je pus voir encore une fois qu’elle impressionnante force et précision elle met sur ses attaques et cela sans même utiliser de chakra, cinq senbon lancer comme une salve que va-t-il se passer dans cette assaut , je me mis à ne pas être trop gourmand dans ses cinq senbons je dois bien pouvoir les esquiver et en attraper un, je ne vais pas tenter le diable en cherchant à en prendre plus et tousses les louper, quand je me mis en position je me mis à voir la Kaguia se permuter parmi les Senbons, les yeux rond c’est bien moi qui fus étonné par cette surprise, il me faut maintenant opter pour attraper elle se qui me permettra de gagner un point oui mais aussi d’en profiter pour la toucher avec des arme létal.

Positionné un des senbon ma touche mais pour réussir à l’avoir c’est un pris minime à payer, je concentre du chakra dans mes pieds. Pui lance un Kunai vers elle afin de faire un point mais aussi pour la déstabiliser, un Kunail quelle esquive facilement, 4-5, si je ne l’arrête pas elle égalise et gagne un avantage certain vu mon état, par contre si j’arrive a là bloquer j’aurai un avantage sur elle car il me suffira d’un mouvement pour user d’une technique qui l’engourdira et donc me laissera le temps de lui envoyer plusieurs projectiles sur elle.

L’impact est fait, la force quelle utilise est impressionnant et je ne pus réussir à l’arrêter, une défaite incontestable, je n’ai vraiment rien pu faire et tombât comme un rien, je commence à avoir beaucoup de sang qui est sorti de mes blessure et la fatigue commence à me gagner, donc ça combiné à la force de Aoji je ne pouvais rivaliser. L’assaut fait j’ai eu le temps de me lever je peux voir la silhouette de la Kaguya se dessiner je peux même après ses mots voir les détails de son visage. Elle me demande si je suis blessé et si je veux une pause, c’est vrai que depuis le début la vision ne nous laisse seulement la visibilité d’une silhouette et donc une impossibilité de voir les dégâts fait à l’autre :

Quoi!!! et quitter une partit en plain milieux, jamais.

Je sortis une bombe fumigène et réfléchit aux anciennes actions, un morceau de viande ? Oui très bonne idée après tout lui renvoyer l’assener du morceau de viande est une bonne idée, envoyant le premier morceaux que j’ai vue et la technique du chien affamé était lancé, même si je sais pertinemment que mon adversaire ne se laissera pas avoir avec seulement son chien, c’est donc que je me mis à envoyer l’alcool de mon clan sur le côté opposé de là où le chien fut posé, quand se fut le cas j’attendis sagement que le chien arrive pour faire une étincelle avec mon Raiton pour enflammer le sol qui est imbibé de bourbon, une lourde pertes, mais qui en vaudra la peine. Quand se fus le cas j’analyse la situation pour prévoir ses mouvements et donc la viser. J’envoie mes senbons avec mes dernières forces avant de tomber sur mes fesses, j’ai perdu, oui car étant dans l’incapacité de me mouvoir si le chalenge continue elle pourra me toucher autant de fois qu’elle veut, c’est donc dans se concept que je lève la main en disant :

J’abdique tu as gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyDim 5 Mai 2013 - 20:33


Ah fatigue vile ennemie de l’humanité, si seulement il y avait un remède miracle pour la contrée…Si tel était le cas, je ne le connaissais pas. Et diable qu’il m’aurait servi là pourtant. Tant d’agitation m’avait épuisé, mais l’excitation suffisait à me relancer dans la danse, surtout quand mon compagnon de bal refusait d’abandonner si tôt. La fumée transcendait l’effet de la brume dans cette océan de brouillard on ne voyait plus rien, seuls les bruits comptaient et comme je le savais j’étais restée immobile l’oreille tendue aux aguets de tous sons pouvant m’aider. Rien, rien, rien Shord n’avait-il donc pas encore bougé, finalement c’était un répit qu’il s’accordait ? Tu parles !

Il ne me fallait pas attendre longtemps pour que dans ce néant total se dessine une silhouette familière me prenant au dépourvu ! Nectus qui venait réceptionner la chose que je venais de rattraper à l’instant, à croire qu’elle m’était lancé dans les mains dans ce but… Bah oui justement… Le canidé ainsi élancé me propulsait en arrière, les quatre ferrailles en l’air avant de s’affaler sur moi de tout son poids, fier de sa bêtise. Et croyez-vous que la soudaine mer de flamme sur notre côté l’aurait effrayé ? Non vous pensez, ce goinfre ne pensait qu’à s’empiffrer jusqu’à ce que retentisse un petit gémissement… « Aouhh… ! »

Je lui avais fait mal en le virant de ma rotation à mon opposé au-dessus de moi vous pensez ? Non non, c’était moi qui venais juste pendant cette même action de prendre X sembons dans les fesses… Ah comme j’allais avoir l’air intelligente en allant faire soigner ça, pour sûr, le corps médical n’avait pas fini d’en rire. Tandis que j’étouffais mon mal pour faire bonne figure j’entendais mon tortionnaire annoncer qu’il capitulait, en prétendant que j’avais gagné… Oui oui le droit de chanter aigu…

=| -Gagnante moi ? Je ne crois pas, c’est Nectus qui a la victoire sur nous deux je pense… En tout cas, très belle démonstration félicitation, mais comment tu as fait tout ce feu ?

C’était sur ses mots en titubant que je me rapprochais vers lui, quoi ? Marchez avec des aiguilles plantés dans les fesses on verra si vous ferrez les malins ! Bref ! Passons… C’était dans ma posture pleine de grâce et de style que je déclarais malgré tout dans la bonne humeur…

=|-Sinon, tu es blessé, j’ai besoin d’un doc moi perso, on va avoir l’air fin en expliquant le pourquoi du comment à l’infirmier de garde… Tu viens ?

Bah oui, accompagnée de Shord mine de rien j’aurais l’air moins stupide d’autant que je pourrais me planquer derrière en cas de rencontre indésirable, en revanche, ce dernier n’avait pas fini de me payer ma tête, mais bon, la situation obligant…

=|-J’ai des sembons plantés dans mes fesses, alors si on pouvait y aller en marchant tranquille, tu m’arrangerais….

Je me doutais que cette histoire allait me poursuivre à vie… Alors je prenais ça de façon philosophique pour ne pas avoir une envie de meurtre quand il allait se tenter au plaisir de me charrier... Au passage je maudissais Nectus, mais que voulez-vous, j’étais jeune et conne comme on dit souvent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyLun 6 Mai 2013 - 14:59

La fin de l’amusement pris fin sous un plantage de senbon dans les fesse a Aoji, sur le coup je ne sais pas si j’ai bien visé mon adversaire ou si j’ai raté mon coup, c’est quand je me suis mis à le voir marcher comme un Cow boy que je remarque que mon idée a mieux marcher que se que je pensais. Quand j’ai compris que mes senbon ont fini sur les fesses de la miss je n’ai pu me retenir de me fendre en deux ce qui n’aide pas mes plaies, suite à ses mots je me mets à dire :

C’est un de tes plants pour me faire souffrir hein ?

Dit-il en ne pouvant plus de rire, je me mets à tenter de me lever pour suivre la Kaguya qui semble avoir du mal à mettre un pied devant l’autre sans laisser sortir de sa bouche un petit crie. Sa posture aussi classe qu’un singe ayant la gastros elle n’arrête pas de frotter le coté de ses fesses, autant dire qu’elle a une classe mondial, ah si je pouvais prendre une photo. Enfin passons, il me faut vraiment des soins et ça urge, je me mets donc à tenter une seconde fois ce qui résulte à un second échec. Il me faut donc me résoudre à demander de l’aide ralala comment j’ai pu en arriver à cette état pour un simple jeu, disons que quand je commence quelques chose je ne le fais pas à moitié, je me mets donc honteusement à dire:

Heu je crois qu’il va falloir me porter j’ai perdu trop de sang.

Je me mis à enlever mon manteau et à montrer la blessure faite pas le loup et c’elle d’un Shuriken qui c’est bien planté, à vrais dire ma vision commence à bien se troubler et les rires que j’ai eu n’ont pas aidés dans l’état que je suis. Aoji étant dans le même état que moi elle ne pouvait m’aider je me mis donc a regarder son amie tous en disant a vois bas :

Tu veux bien me porter jusqu’à l’hôpital ?

Mon sang coulant encore au sol je déchirai la manche de mon manteau pour m’en faire un garrot, j’entourai ma silhouette avec en me servent aussi de l’autre afin de pouvoir faire le tour, mon manteau étant au début a manche longue est devenus un manteau sans manche, quel triste sort pour ce manteau que j’aime tant. Bon c’est pour ma bonne cause quand même car sans cela je risque d’y perdre ma vie tous de même. C’est donc avec peu d’énergie mais beaucoup d’ambition que nous avons décidé de prendre le chemin de l’hôpital
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyLun 6 Mai 2013 - 22:33


Voilà qui n’avait pas raté le bougre, il se fichait de moi et sans vergogne, il fallait le voir rire de bon cœur réveillant ses plaies par la même occasion, bien fait ! Et tandis que je me dandinais tant bien que mal vers lui pour rejoindre la route des soins, le voici à présent annonçant son état plutôt mauvais, là c’était certain, nous avions l’air de deux crétins…

=| -Ah bah, nous voilà dans une fière posture tient ! Il faut croire qu’aucun de nous deux n’est capable de retenir l’autre !

Amusée, pas qu’un peu que je l’étais, j’avais trouvé en une seule journée un compère aussi fou que moi, si bien que ma douleur paraissait dérisoire en le voyant se vider de son sang, dire que ce fou avait voulu continuer à jouer, je commençais à penser qu’il était pire que moi. Mais comme l’amitié donne des ailes, j’arrivais à trouver la force de le soulever pour l’accouder à mes épaules tandis que Nectus était retenu à son flanc opposé pour lui servir de canne. On aurait juré que l’on sortait d’un affrontement, pris d’assaut par une horde que nous nous étions battus bec et ongle… Eh bien non… Nous étions simplement en plein entrainement, inutile de décrire la tête de l’infirmier en garde à l’accueil de l’hôpital lorsque je lui sortais ça le plus simplement du monde… Près de dix minutes tout de même nous avait été nécessairement pour rejoindre un endroit à même pas cent mètre, c’était pour dire tout de même la forme olympique que nous nous trainions.

=| -Je viendrais te voir après, le temps de finir de me prendre le chou avec celui-là, je crois qu’on va se faire remonter les bretelles Shord…

Inquiète, bah, c’était le sourire espiègle sur mes lèvres que je faisais le point avec mon complice pendant que l’asperge blanche commençait à faire sa morale. Quoi quoi on s’entraine pas comme ça ?!! Qu’est-ce qu’il pouvait bien en savoir ce casse pied de sédentaire dans sa blouse blanche, sans ménagement je le remettais à sa place ce qui avait le don de finir de l’agacer. C’était lui qui avait commencé Shord m’en était témoin !

=| -Quelle chèvre celui-là, tu ne penses pas Shord ?

Shord quant à lui n’avait pas très bonne mine, ainsi je n’étais pas surprise qu’ils nous sépare pour lui offrir de meilleurs soins plus loin au calme, bah oui, l’autre idiot me grognait toujours dessus, c’était alors que je déclarais une simple phrase mettant fin à son blabla…

=| -Sinon mes sembons plantés aux fesses tu comptes me les laisser ?

Échec et mat, figé un court instant l’irou finissait par déclarer en me trainant vers une de ses collègues :

=| - Un peu de pudeur je t’en prie !

Bah il voulait que je lui dise ça comment lui, puis qu’est-ce que la pudeur venait faire là-dedans, franchement, les gens à Kiri étaient par moment franchement bizarre… Avec tout ça, j’avais perdu Shord de vue, mais j’espérais que tout aller bien pour lui… On n'y avait pas été avec le dos de la cuillère aujourd'hui !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMar 7 Mai 2013 - 15:03

Le jeu fut bien terminé et nous avons fini dans un de ses êtas, mais vraiment grotesque l’un comme l’autre nous avons chacun à rougir, moi pour ses blessures asses imposante et elle pour la transformation de ses fesse en hérisson. Autant dire que le chemin c’est fait sur un pas des plus lents que nous partons sur les pas d’un hôpital afin de nous donner les soins nécessaires. Enfin cette batail qui nous à néanmoins bien amoché fut bien plaisante, je voulais me défouler ben je suis servie, autant dire que cette Kaguya fut bien un adversaire de valeur et pour tous dire je ne pensais pas capable une fille de son âge faire de tel prouesse. Je fus donc trainer par Nectus d’un côté et par Aoji de l’autre, je crains d’avance les remontrances que nous allons recevoir, autant dire qu’en la peur de l’engelade et l’envie de rigoler ça bouge dans mon ventre. Quand je me suis mis à voir la tête de l’infirmière. Aoji me disant qu’elle s’en occupait je me suis d’un coup mis à devenir blanc, autant que je passe en mode gamin de suite alors, non il faut que je reste sérieux après tous je suis en très mauvaise état, quand j’entendis la dispute entre l’homme en chemise et le docteur j’étais à deux doit de me plier de rire en voyant la Kaguya râler avec des Senbons dans les fesses, devenant de plus en plus pale à cause du sang continuant de couler et de mes plaie qui continuais a s’agrandir. Trois infirmières se mirent à venir vers moi en courant tous en voyant que mon état devenait urgent, l’une des infirmières demandant à Aoji de l’éloigner une autre me dit :

Mais arrêtez de bouger votre ventre comme cela vous ouvrez encore plus vos plaies vous êtes fou ?

Mais ce n’est pas de ma faute après tous vous avez loupé toutes la scène, au même moment qu’elle dit ses paroles mon ami se mets à dire

(Désolé du copiage) -Sinon mes sembons plantés aux fesses tu comptes me les laisser ?

Je me mis d’un coup à me plier de rire je ne pouvais plus me retenir de rigolé c’était la goute de trop et mon ventre en pris les conséquences, enfin jusqu’à que la troisième infirmière se met à m’endormir avec une piqure qui a fait son effet. La seul chose de triste dans tous cela c’est que je ne vais pas pouvoir voir la scène de quand ils enlèveront les Senbon, Quelle triste hasard m’a fait rater un telle évènement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMar 7 Mai 2013 - 22:26


Bah voilà, on le savait tous, après les rires il y avait les larmes et dans notre cas, ça n’avait pas raté! Tandis que Shord s’était achevé en riant de bon cœur, je ne savais trop pourquoi, d’ailleurs qu’est-ce qu’il y avait de drôle dites-moi ? Bref.. Moi de mon côté, après m’être faite conduite aux mains d’une tortionnaire je me devais de quitter mon statut d’hérisson, ah bah ça allait être compliqué ça…

=| -NON mais AIE !!! Morue va ! Bah les pattes ou je mords !

Non, non, vous ne rêvez pas, la folle qui venait d’hurler et coller un pain à la doc c’était bien moi… Et maintenant qu’une horde de blouses blanches s’abattaient sur moi je comprenais mieux la puissance des irous, en plus d’être fourbes, ils savaient être convainquant. Planqué au sol, immobilisé puis totalement canaliser par je ne sais quel miracle, je me sentais légère après ma furieuse colère, je planais très haut et c’était préférable pour eux, je pense, que j’aurais pu en tuer un voire deux… Mais pourquoi tant de haine me direz-vous ? Simple, cette folle m’aimantait les fesses, je devais dire merci, ces dernières à l’air tandis qu’elle présentait à ses étudiants la manière de faire… Et c’était à moi qu’on avait parlé quelque minute avant de pudeur ? La bonne blague ! Ca va de soi que déjà ayant très mal sous l’action de la vieille morue, tournait la tête pour découvrir tous ses idiots ricanant avait eu de quoi me mettre légèrement.. hum en colère. Tout ça pour dire, que j’avais fait encore parler de moi dans l’hôpital, dire qu’à la base je voulais passer inaperçue, c’était réussi tient !

Sans surprise donc que je m’éveillais à moitié sonné dans une chambre blanchâtre déprimante, un silence religieux régnait et sur ma droite un joli parchemin à mon nom, aie, le début des ennuis j’en étais certaine, aussi, sans me faire prier, je quittais les lieux en douce à la recherche de Shord, avec un peu de chance il n’aurait pas donné son nom, on ne serait pas grillé… Quoi, il ne fallait pas rêver ? Bon avant on allait se remettre en tenue de guerre non… ? Une petite investigation dans le bureau des infirmières et hop je retrouvais la trace de mon compère, quelque esquive de plus j’étais dans sa chambre, le Kyu n’avait pas fière allure, il était même dans un sale état, ce que je pouvais être brutale parfois. Enfin je tentais de me consoler, après tout, il ne m’avait pas raté non plus…

=| -Hey Shord ! Tu dors… T’es pas mort au moins ?...

Question stupide, il allait me répondre tient si tel était le cas… Bref, passons. Le remuant légèrement j’espérais le faire réagir, ayant récupéré mes affaires je découvrais ma gourde de Bourbon offert par ce dernier, comme je savais qu’il l’affectionnait, je lui annonçais sadiquement en avoir en ma possession. Une façon de le motiver à reprendre du poil de la bête voyons !

=| -Shord, je t’ai ramené du bourbon de ton grand-père… Je dis ça, je dis rien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyMer 8 Mai 2013 - 14:45

Je fus endormir et mis dans une chambre sans voisin mon sommeil étant fait artificiellement je dormais comme un loir enfin même si je dors sans anesthésie je dors comme un loir, mais bon, tous cela pour dire que mon état demandait du sommeil, en gros une journée passe et ayant une perfusion mon état était meilleur, seul les point que j’ai sur le ventre peuvent me gêner maintenant, même s’il me faut encore un peu de repos. En plain sommeil je me mis à entendre dans un magnifique rêve un, « Shord je t’ai ramené du bourbon de ton grand-père… Je dis ça je dis rien ! » Je tata des lèvres pour tenter de récupérer du breuvage, j’en sentais déjà l’odeur, mmhh quelle délicieux parfum poivré. Je me réveillai donc petit à petit en voyant le visage de la jeune Kaguya remuant ma bouteille de bourbon. Je toussa deux fois puis me mets à me mettre en mode gaminerie penser cette action sous une musique de violon :

Aoji tu sais, j’ai une mauvais nouvel, d’après les médecins il ne me reste plus beaucoup de temps à vivre. D’après ce que les médecins ont dit la seul manière que je reste en vie c’est de trouver le coffre secret du maitre Kage, ils disent que dedans il y a le seul remède me permettant de vivre, mais le Kage le gardant précieusement pour lui ne le donnera jamais pour quel que soit la raison. Dommage.

Bien sûr c’est totalement faut en fait je veux bien rigoler et la voir se faire râler dessus pas le maitre du village, c’est vrais que quand je m’y mets je peux vraiment être bête, mais bon c’est Aoji et je sais très bien qu’elle ne le prendra pas vraiment mal, mais plutôt sur un gros « et merde je me suis fait encore avoir »enfin pour cela je devais me lever tous en faisant croire que je suis en mauvaise état donc je me mets à dire en toussant :

Bon je ne vais pas rester ici pour mes dernières heures à vivre.

Je me levai en me tenant au mur puis le longea. Je trouvais moi-même ma scène très bonne Shordy gamin est encore dans la place. Arrivé à la porte je sortis ma gourde de bourbon pour en prendre une gorgé et dis :

Tu trinque avec moi ?

Après tous voir la voir se faire engueuler pour fouiller dans les affaires du Kage ne me suffit pas, mais en plus la voir saoul et prise en flag sera encore plus drôle, bon c’est vrais que c’est méchant mais après tous il faut bien rigoler hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyJeu 9 Mai 2013 - 1:56


Maudite, je l’étais, maintenant c’était certain, quoi mourut pour quelque shurikens ?!!!! Mais… mais… Jeux de mains, jeux de vilains, l’expression était vraie. Avec le même effet qu’une douche froide je restais figer face à Shord, que j’avais réussi à condamner à mort en à peine une journée commune, rencontre et adieu. Dur… Mais avant que je ne sois totalement dépité il évoquait la possibilité de s’en sortir, mais quelle issue de secours… Voler le Kage, rien que ça… Un long silence de ma part tandis qu’il me tendait sa gourde pour trinquer… Il voulait m’achever ou bien ? J’avoue, que pour le coup il le prenait plutôt bien, moi j’aurais clairement utilisé mon dernier souffle pour l’étrangler, mais bon. Machinalement je guidais la gourde vers ma bouche pour en avaler de façon franche une belle gorgée que rapidement j’eu beaucoup de mal à ne pas recracher. Un étouffement plus tard, je lui rendais sans me prier, déjà je me sentais fort étrange, lourde et légère à la fois, un petit étourdissement dû à mon réveil encore frais surement… Je le regardais, il faisait peine à voir et je me sentais si... si... coupable... Bien que d'un autre côté j'avais envie de lui dire crève en silence, de l'autre je voulais le sauver, quelle face allait gagner? Bah je me couvrais derrière le fait que ça allait chauffer pour mes fesses s'il mourait par ma faute... Ahh orgueil quand tu nous tiens !

=| -C’est fort, je suppose qu’il faut s’y faire, ça ressemble aux infusions fortifiantes de ma mère… Sinon tu as raison sur un point ! On ne va pas rester là à rien faire, on va aller se servir, s’il ne sait pas qu’on s’y intéresse, on a plus de chance de pouvoir lui prendre cette boite !

Mais… mais.. Qu’est-ce que je venais de dire, c’était ridicule, comment pourrait-on cambrioler le bureau du Kage, pour une boite, mais quelle boite et où ? Si elle était si précieuse, elle serait surement bien cachée. Damnation, déjà l’épisode de l’hôpital qui allait être reporté, mais alors si en plus je me faisais prendre dans cette folie, il y avait de grandes chances que l’on m’offre une expédition en colonie de vacance –comprendre prison-. Qu’importe j’étais responsable de tout ça… En parlant de responsabilités… Hey mais attendez !!! Où était diable passé Nectus avec tout ça ?

=| - Nectus ! Où est Nectus ?!! AHHH je suis sûre que c’est la morue encore qui a fait un sale parce qu’il lui a mordu les fesses ! Celle-là ne paye rien pour attendre !

Aussitôt dit, aussitôt fait, déambulant dans la première chambre pour « emprunter » un fauteuil roulant, je revenais vers Shord pour qu’il prenne place, bah oui, j’allais pas en plus l’achever…

=| -Installe toi ! Je parie qu’elle a envoyé Nectus au chenil ! Première étape : On sort d’ici ! Deuxièmement on récupère la boite. Troisièmement si tout se passe bien, on part chercher Nectus une fois ton remède prit ! Sinon, il sera mieux là où il est… Accroches-toi et surtout guide nous!

Mon compère installé c’était à fond la caisse que l’on traversait les couloirs en se faisant courser de quelque irou mécontents… J’étais le pilote ou le co pilote de l’engin au juste ? Qu’importe, il fallait tracer et sur ce point-là on était presque synchro et bien que la situation ne s’y prêtait pas, je m’amusais comme un folle pour être franche, les hôpitaux savaient se montrer distrayant… Bon c’était décidé, nous étions proche de la tour Kage…

=| -Une idée de comment on s’y prend… Laisses tomber, je verrais dans le tas ! Fais diversion...

Et voilà comment j'avais foncé tête baissée vers le ennuis... Mais diable que je pouvais être stupide parfois…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] EmptyJeu 9 Mai 2013 - 16:14

Mon idée porte ses fruits la voilà tombé dans le piège du machiavélique Shord, ça faisais bien longtemps que je ne me suis pas autant amusé, depuis que j’ai quitté mon clan j’ai due vivre seul ce qui ne me convient pas vraiment pour tous dire, mais la vie ne nous donne pas toujours ce que l’on veut hein, sur le coup quand j’ai dit à Aoji ma faut état j’ai bien cru qu’elle allait me tuer, elle avait l’air d’être partagé entre deux état, mais bon la raison l’emporte et elle se mets à passer à l’action. Suite à cette discussion elle se met à voir que son loup n’est plus ici à vrais dire c’est un peu logique, un loup géant ne sachant pas se tenir dans un hôpital n’est pas le bien venus, enfin son loup ne risque rien soi ils ont dû demander à la famille d’Aoji qu’ils le récupèrent e donc le loup doit être avec eux, enfin rien qui ne demande que l’on s’y inquiète. Par la suite elle se met à courir comme une folle dans tous l’hôpital, pendant son absence je me mis a rigoler dans ma barbe de mon idée qui commence plutôt bien, revenus j’ai repris mon aire mal en point je la regarde arriver avec une chaise roulante, cool c’est plutôt sympa comme idée, voler une chaise roulante, nous allions à toutes allure dans les couloirs de l’hôpital moi dirigeant Aoji vers la sortit elle me poussant de toutes ses forces autant dire que ça ne trainez pas, une balade plutôt amusante surtout quand l’on voit ses blouse blanche nous courir après, la porte de l’hôpital passé nous nous dirigeons en direction de la tour de Mizukage premier du nom, une tour asses grand, même si elle n’est pas comparable à celle de Kumo.

L’empressement d’Aoji pour prendre ce remède se fait voire, une phrase dite rapidement d’un empressement laissant montrer le non réfléchit de l’action suivante, une phrase demandant au début un plan d’attaque qui finit par un, bon en fait on va y aller à l’arrache, mais très bonne idée ma chère Aoji, je n’aurais jamais rêvé mieux sur le coup je n’aurais rien à faire pour l’envoyer seul à l’assaut du bureau. Partit je me laissai déborder par un fournir, autant dire que je m’amuse énormément, enfin la voilà mise je ne pouvais pas rater cette scène quand elle remarquera qu’il n’y a rien de ce que je lui ai dit, puis dans un sens je suis là que depuis avant-hier et le premier jour je l’ai passé à faire ma demande pour être ninja et la seconde avec elle en gros je n’ai eu aucun temps pour avoir une tel information qui plus ai serai surement pas donné à un Genin, c’est donc dans l’intention de regarder la Kaguya entrer dans le bureaux si elle y arrive que je grimpe sur le mur pour y atteindre la fenêtre, en position grenouille tous le long montant à la Shord mode gamin, j’atteins l’une des vitres de la sale et discrètement j’y jette un œil. Après quelques minutes je voix Aoji entrer dans la sale, et après un certain temps je me mets à taper sur la fenêtre tous en faisant un coucou à Aoji et en me pliant de rien. Quand d’un coup la porte s’ouvre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: L’amitié donne des ailes [Aoji] L’amitié donne des ailes [Aoji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L’amitié donne des ailes [Aoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-