N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Shinsaine Mogura
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyVen 26 Avr 2013 - 15:46

Réveil difficile, j’ai le regard flou, je suis décoiffée, j’ai l’air d’un zombie. Je reste un peu dans mon lit, je fais un décompte dans ma tête pour me forcer à me lever… Au début c’était trente secondes… maintenant j’en décompte deux-cent. J’aimerai juste pouvoir profiter de mon lit un petit peu plus longtemps, hier, la mission a été compliquée et je n’en suis pas revenu indemne, j’ai une terrible douleur à la jambe, il faut absolument que je passe à l’hôpital avant de recevoir mon prochain ordre de mission sinon je me verrai contrainte de le refuser. Je baille… longtemps.

Je finis enfin par me lever, un pied après l’autre, et merde j’ai commencé avec le gauche. Je garde ma chemise de nuit pour aller petit-déjeuner, je serai sûrement seul, mes parents sont partis tôt ce matin, je les ai entendu ce sont eux qui m’ont réveillé. Je traine les pieds vers la cuisine, je prends mon petit-déjeuner en vitesse et jette un coup d’œil à l’horloge, je n’aurai sûrement pas le temps de passer par l’hôpital.

Une fois le petit-déjeuner terminé je me redresse pour aller m’habiller et réalise que je boite, génial une boiteuse. Mes yeux sont entrouverts, je déteste me retrouver dans cet état léthargique. Je m’habille le plus rapidement possible, rassemble mes affaires et m’apprête à partir au QG. Je me sens un peu plus dynamique et consciente, en repassant à côté de la cuisine je remarque une lettre posée sur la table, maman a dû la poser là pour que je la lise en déjeunant, mais je ne l’avais pas vu.

La lettre m’annonce que je dois me rendre dans le bureau de l’Hokage en personne. Je me rappelle être allée le voir à sa cérémonie d’investigation, il avait fière allure surélevé mais qu’est-ce qu’il vaut vraiment en face à face. Ma curiosité éveillée, je me sens impatiente à l’idée de le rencontrer, il est quand même, supposément, le ninja le plus puissant de Konoha. Les raisons de ma convocation sont floues, ce serait en rapport avec le fait que j’ai un don pour la médecine ninja, don que jusqu’à présent je n’ai pas exploité. C’en serait peut-être l’occasion.

Je quitte la maison avec entrain maintenant, un sourire aux lèvres, cette convocation signifie aussi sûrement qu’on ne m’a pas assigné de mission pour la journée et cela me permettra de me reposer bien que je consacrerai sûrement cette journée à l’entraînement de toute manière. En voyant Hikari et Krystal progresser à grande vitesse, j’ai toujours l’impression de rester à l’arrière, elles ont toutes deux des pouvoirs très spéciaux, j’ai l’impression de rester en arrière-plan avec mon affinité primaire.

Cette journée serait sûrement l’occasion de développer justement des pouvoirs utiles pour le reste du groupe. De ce que j’en sais, le Kage est un grand médecin, de là à ce qui consacre du temps à une simple Genin comme moi, il y a de la marge, mais qui sait. Et puis après-tout, il doit veiller sur nous tous. Miko est une ninja bien réputée à Konoha, elle lui avait peut-être demandé de m’aider à débloquer ma capacité, auquel cas cette sensei est vraiment la meilleure que je pouvais espérer.

J’arrive au Palais, c’est vraiment spacieux, c’est impressionnant. Malgré tout leur argent, ma famille ne s’est jamais construit un palais, bon la grande maison est vraiment bien mais un palais ça en jette quand même. Je m’avance à petits pas vers la porte du bureau du Kage… HOKAAGE !!! JE SUIS LAA ! MOGURA SHINSAINE !! Voilà qui devrait le faire venir. Je profite de ce court instant pour me recoiffer, maquiller et préparer mon plus beau sourire.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyLun 29 Avr 2013 - 19:09

Shinsaine Mogura. Une jeune kunoichi dont le dossier avait attiré l’attention de l’Hokage. Pourquoi ? De par ses compétences en médecine. Elle était tout comme lui médecin. Et par conséquent, il tenait à voir de quoi elle était capable dans ce domaine et ce qu’il pourrait éventuellement lui apprendre pour améliorer ses compétences. Il ne se voyait pas entièrement comme un senseï en faisant ça. C’était ainsi qu’il voyait le poste d’Hokage : aider au mieux ses shinobis pour développer leurs dons. Etant médecin et elle aussi, il était normal qu’il lui fasse profiter de son expérience en la matière. Une expérience acquise au terme de nombreux entraînements et de beaucoup de pratique. Mais s’il pouvait lui éviter du temps de perdu, pourquoi pas après tout !

L’objectif à long terme était de l’aider à bien maîtriser cette compétence. Surtout la médecine. C’était un pouvoir extrêmement utile lors de combats et de missions. Les rares attaques possibles avec cette connaissance étaient non négligeables et le soutien qu’apportait une unité de médecin sur un champ de bataille permettait d’éviter toute perte inutile et requinquer les hommes entre deux combats. Les médecins représentaient des unités de soutien importantes qu’il fallait à tout prix défendre et protéger lors d’une bataille. Mais pour être utile, ils devaient être préparés à tout type de blessures.

C’est pour cela que Daiki avait convoqué la jeune demoiselle à venir le rencontrer. Il testerait d’abord ses capacités pour voir en quoi elle avait besoin d’entraînement et combler ses lacunes. Avec son niveau actuel, elle ne pourrait pousser très loin son apprentissage. En effet, il ne pouvait pas lui apprendre des techniques de trop haut niveau si elle ne connaissait pas les bases. Il allait donc devoir consolider tout ça pour permettre éventuellement plus tard, quand elle aurait plus de ressources et d’expérience, de lui enseigner de redoutables techniques de combat. Mais ce serait à voir pour plus tard ça. Pour l’heure ils commenceraient avec des trucs simples. Il avait déjà tout son programme en tête et n’attendait plus que la kunoichi dont il avait consulté le dossier la veille.

Il avait dû consulter les dossiers de chaque élément du village. Et retenir les informations les concernant. Du moins essayer car ce n’est vraiment pas une tâche aisée. Il se retrouva donc à avoir plusieurs cas l’intéressant. Ces cas il avait gardé les tas de papiers sur son bureau pour prendre contact avec eux. Ces éléments lui inspiraient confiance ou lui semblaient utiles pour certains projets. Envoyant le dossier de Mogura, il s’était dit que cette jeune fille avait besoin de perfectionner sa maîtrise de la médecine pour être d’une aide infaillible pour ses coéquipiers.

Mais il fut dérangé par un cri. Oui un cri. Un cri annonçant la Mogura qu’il attendait. Eh bah dis donc ça commençait bien ! Une gueularde ! Il se dirigea vers la porte et tomba nez à nez avec la jeune fille qui le regardait avec un sourire. Il lui rendit en fermant la porte derrière lui après avoir adressé un simple bonjour. Puis il se dirigea vers la droite en suivant un couloir qui menait à des escaliers. Cela conduisait dehors sur le toit. Le temps était encore clément alors autant en profiter. Sur la route, il adressa quelques mots à la jeune fille :

Ça fait plaisir de voir autant d’entrain et de motivation pour un entraînement. J’espère que tu as les nerfs solides pour la suite.

Il lui avait adressé un rapide clin d’œil sur la fin de sa phrase. Il voulait juste la stresser un peu mais il n’était vraiment pas du genre senseï tyran mais il était amusant de le faire croire. La luminosité de l’extérieur vint préciser les traits de Mogura. Une jolie jeune femme aux longs cheveux et maquillage assez marqué qui lui allait à ravir. L’esprit romantique de Daiki commençait à jaillir mais il tenta de le réprimer tant bien que mal. Une fois sur le toit, ils se placèrent au centre de l’endroit et l’Hayashi cessa de marcher pour regarder la Genin droit dans ses yeux d’un vert éclatant. Il reprit son sourire aimable avant de reprendre :

Comme tu l’auras deviné. Je t’ai fait venir pour t’entraîner aux techniques de médecine. J’ai pris connaissance de cette capacité que tu as et je vais t’aider à le développer. Alors commence donc par me montrer ce que tu sais faire que je vois s’il nous reste beaucoup de chemin à parcourir encore.

Une petite boutade sur la fin pour élargir un peu plus le sourire déjà bien étalé sur le faciès de l’homme qui se tenait droit et les bras croisés, ses grands yeux jaunes fixant son élève temporaire attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shinsaine Mogura
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyJeu 2 Mai 2013 - 2:09

Une fois toute apprêtée et toute belle, elle entendit quelqu’un s’approcher d’un pas assuré, c’était très certainement le Kage, rien qu’à entendre le son de sa marche, elle pouvait sentir toute la classe qu’il dégageait. Et lorsqu’elle le vit ensuite et elle ne fut pas déçu. Elle le trouvait magnifique, élégant et il dégageait une grande puissance. Elle ne put contenir un regard émerveillé face à lui, la dernière fois qu’elle l’avait vu, c’était de très loin et elle ne pouvait percevoir les magnifiques traits de son visage et ce regard si envoutant. Elle doutait encore de la raison de sa convocation mais dans tous les cas, elle était déjà contente de l’avoir rencontré. Il ferma la porte de son bureau ce qui laissait penser que l’objet de sa convocation ne devait pas être d’une grande importance ou en lien direct avec le Kage. Elle répondit alors discrètement à son bonjour, qu’il avait prononcé d’une voix envoutante. Elle le suivit sans rechigner et ils arrivèrent finalement à un endroit méconnu de la jeune femme.

Après avoir suivi un couloir et monté quelques marches ils arrivèrent sur le toit, ils profitaient du beau temps et Moira se réjouissait de sentir le vent s’immiscer dans ses cheveux, les montrant ainsi sous leur plus beau jour. Elle pouvait maintenant observer le Kage dans toute sa splendeur, elle espérait au moins que sa puissance et son intelligence étaient à la hauteur de son physique. Elle resta muette et attentive, imaginant divers scénarios pour lesquelles un shinobi de son rang l’aurait invité à venir sur un toit, loin du reste des ninjas… seul à seule… rien de déplacé bien sûr.

Il reconnaissait son entrain et sa motivation, un bon point pour elle, quant à ses nerfs solides, elle ne s’inquiétait pas pour ça non plus. Elle se contenta de sourire sans prendre la peine de demander pourquoi il l’avait fait venir ici, premièrement parce qu’ainsi elle pouvait rêver encore un peu et puis deuxièmement parce qu’il allait surement le faire sans qu’elle le lui demande. Mais si elle avait bien compris, il parlait d’entraînement donc cela faisait d’elle en quelque sorte l’élève du Kage… Si cela avait été un autre shinobi ça lui aurait sûrement dérangé d’être infidèle à Miko mais là… MONSIEUR Hayashi Daiki lui-même, comment pouvait-elle refuser ? Bah elle ne pouvait pas.

Elle espérait quand même qu’il ne s’agisse pas d’un évènement unique. Quitte à avoir l’opportunité de s’entraîner avec un tel personnage, autant que cela devienne régulier. Jusqu’à maintenant, elle n’avait pas encore rencontré de shinobi plus puissant que Miko, mais là, elle le savait plus fort. Quoiqu’elle ne sache pas grand-chose sur lui, juste qu’il parcourait ce monde depuis un siècle déjà et qu’il était très doué dans l’art des justsus médicaux. Ce qui laissait penser qu’il allait les lui apprendre étant donné qu’elle avait ce don sans pour autant l’avoir exploité.

Il confirma immédiatement cette pensée, Moira se délectait de chacune de ses paroles, comme si chacun des mots qu’il prononçait était des petites sucreries qu’elle savourait par les oreilles. Et le pire c’est que c’était vraiment cette image qu’elle avait en tête. Elle quitta ses pensées pour lui répondre, après tout, c’était bien impoli de faire attendre une personnalité de ce rang. Même si elle n’était pas vraiment fière de ce qu’elle s’apprêtait à lui dire.

Et bien comment dire… Erm… Mes connaissances en jutsus médicaux sont assez théoriques… voire inexistantes. C’est-à-dire que j’ai eu d’autres priorités au cours de mon entraînement récemment… Même si je suis persuadée que ces jutsus ont une grande importance ! Je n’avais pas non plus, jusqu’à présent, trouvé quelqu’un pour me les apprendre…

Elle était assez embarrassée mais tout de même enthousiaste à l’idée d’apprendre ces jutsus, d’ailleurs, plein de questions lui brûlaient les lèvres et elle n’était pas du genre à les retenir… Elle se rapprocha doucement de lui et l’observa d’un air bien intriguée.

Je me demandais… est-ce que vous allez m’apprendre à rester belle même quand je serai très vieille comme vous ? Et est-ce que dorénavant vous devenez mon sensei officiel ? Est-ce que ça veut dire qu’on va partir en mission ensemble ? Oh et oui je pense que ça veut dire que j’ai pas mal de chemin à parcourir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyMer 8 Mai 2013 - 23:03

La jeune fille semblait assez motivée. Très motivée même. Elle avait de beaux cheveux en tout cas. Non pas que ça ait un lien avec sa motivation mais bon le Renard ne put s’empêcher de le remarquer. De très beaux yeux verts qui devaient en faire pâlir plus d’un. Les dégâts qu’elle devait causer parmi les shinobis celle-là ! Et pas par sa maîtrise du Ninjutsu ! Les mecs devaient s’entre déchirer pour ses beaux yeux. Un spectacle très certainement très drôle à voir. Difficile de dire juste en la voyant là comme ça si elle en jouait vraiment ou si elle savait rester modeste sur sa beauté naturelle. Mais d’un petit coup d’œil, l’Hayashi remarqua le maquillage qui ornait son visage. Il semblerait qu’elle était joueuse. Heureusement pour lui il était à l’abri avec la différence d’âge !

Suite à sa question sur les capacités de la jeune fille, il voulait savoir où elle en était dans ses connaissances et ses compétences en médecine. Eh bien il semblerait que ses aptitudes en la matière soient…nulles. Rien apparemment. Inexistantes comme elle l’avait si bien dit. Bon…ça lui donnait pas mal de pain sur la planche ! Heureusement qu’il n’avait rien prévu d’autre pour sa journée ! Il commença à réfléchir alors que Mogura commençait déjà à s’approcher un peu. Il la regarda alors qu’elle se remit à parler. Pour poser des questions apparemment. Bon c’est comme ça qu’on progresse apparemment. Sauf que la première question laissait l’Hokage perplexe.

Une question parmi toutes ses interrogations retint son attention où elle demanda si elle pouvait resté belle même quand elle serait vieille comme lui. Il ne se savait pas sénile ! Cette insolente. Il se proposait pour l’entraîner et il se prenait une remarque dans le genre. Sympa la Mogura ! Bon il fallait bien répondre après tout. Il n’allait pas se priver d’une remarque sur cette gentille petite phrase qui lui était octroyée :

Je ne me savais pas incontinent ou sénile mais bon…Je suppose que c’est possible oui mais je ne me suis jamais attardé à cette utilisation de la médecine contrairement à ce que tu peux penser.

Et voilà ça c’est fait. Ceci fait il enchaîna sur le reste après un rapide soupir qu’il ne prit pas la peine de dissimuler.

Quant à l’avenir de cet entraînement, je sais que tu as déjà une senseï. Seulement si elle s’accorde à te confier à moi je pourrais devenir ton senseï officiel mais en dehors de ça je reste un mentor lambda dirons-nous. Quant aux missions, rien ne l’empêche qu’on finisse par faire équope ensemble si les circonstances exigent une escouade de médecins. Mais bon concentrons-nous sur l’essentiel pour le moment. Si tu as des questions néanmoins tu peux les poser.

En même temps qu’il avait dit ça, il s’était mis à l’aise en ôtant sa veste. Il gardait un haut en dessous mais il avait un peu chaud avec tout ça sur le dos. Il déposa sa veste sur la rambarde au bord et revint vers la kunoichi en relevant ses manches. D’un claquement de doigt, les arbres à proximité émirent un léger vrombissement qu’il avait ordonné. Des oiseaux s’enfuirent des branchages et finir par survoler le duo. Grâce à une technique Fûton, l’Hayashi fut en un rien de temps à leur niveau pour asséner un coup de kunaï sur l’aile de l’un des volatiles qu’il récupéra dans sa main. Il atterrit ensuite et déposa le petit oiseau handicapé contre le sol devant Mogura. Il resta un genou à terre et reprit la parole calmement :

On va commencer par les bases. Tu vas concentrer du chakra dans tes paumes. Pas comme tu le ferais pour grimper aux arbres. Essaye de leur faire épouser le tracé des lignes de tes mains. Le chakra se transmet mieux et a une vertu curative si on le fait passer par là. avant que tu ne poses la question, je l’ignore c’est comme ça. Essaye déjà et applique tes mains à l’endroit de la blessure de l’oiseau. On va déjà voir ce que ça donne.

Et il relâcha son maintien pour se laisser choir les fesses au sol. En attendant qu’elle réussisse. Car elle ne le ferait pas du premier coup. Ça il en était sûr. Il avait le temps de compter les brins d’herbe autour du palais ! Non quand même pas mais il devrait être patient en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shinsaine Mogura
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyJeu 9 Mai 2013 - 1:40

    Ah mais j’ai jamais dit que vous vous pissiez dessus ou que vous étiez incapable de… enfin voilà.

Elle le regardait un peu gênée… En le voyant comme ça elle n’avait jamais imaginé qu’il puisse être atteint de ce genre de soucis dû à l’âge. Elle laissa échapper un petit rire aussi gêné que le sourire qui restait figé sur son visage. Elle ne put s’empêcher de regarder dans la direction… enfin sous la taille quoi voir si effectivement il n’avait pas eu de fuites… Mais rien c’était propre, elle releva les yeux vers lui, le visage écarlate d’embarras.

    Non et puis vous êtes vraiment génial, c’est pour ça que je posais la question. Enfin vous êtes charmant et tout… Et puis si vous n’avais jamais fait de cette médecine, tant mieux, ça veut dire que vous êtes bien conservé et si vous n’êtes pas sénile c’est que vous l’êtes entièrement… enfin voilà.

Son visage restait rouge de honte tandis qu’elle l’écoutait parler, de sa si jolie voix qu’elle idolâtrait tout autant que son physique. Si elle devait choisir un modèle pour le moment ce serait surement ce shinobi. Bien que Miko lui apprend beaucoup et que Krystal l’inspire, lui était Kage, connu dans le monde entier pour sa puissance, son intelligence, son savoir… et aujourd’hui c’est avec elle qu’il le partageait, c’est généreux de s’attarder sur des gens insignifiants comme elle l’était, même si elle comptait bien un jour faire ses preuves. En l’écoutant, son visage finit par s’emplir d’enthousiasme et elle ne put s’empêcher de sautiller d’excitation.

    Vraiment ? Des missions ensemble et tout ? Miko acceptera bien ! Après tout vous êtes notre Hokage… on ne peut rien vous refuser…

Et là… c’était le drame. Elle le vit enlever sa veste, dévoilant son corps incroyablement dessiné… Un filet de bave faillit glisser le long de son menton mais elle l’empêcha de sortit. Il lui fallait rester crédible. Elle décida à son tour d’enlever sa veste, elle avait chaud elle aussi, mais pas pour les mêmes raisons, elle se retrouvait donc en débardeur blanc très proche du corps et elle portait par-dessus un haut en résilles noir comme portaient beaucoup de shinobis. Elle bomba la poitrine et regarda de nouveau le corps de son maître.

    Je suis prête à….

Avant qu’elle n’ait pu finir sa phrase elle entendit les arbres se mouvoir autour d’elle, comme une chanson, c’était romantique. Les oiseaux se mirent à voler tout en chantant, c’était magnifique… Jusqu’à ce qu’il n’en tranche d’un coup de Kunai. Décidément, ils n’avaient pas la même définition d’un rendez-vous… Ensuite il le déposa devant elle comme une offrande… Elle devait faire quoi là ? Manger son cœur encore battant pour en obtenir la force ?

Mais il finit par lui expliquer alors elle acquiesça d’un hochement de tête, sourit voyant que ça n’avait pas l’air très compliqué et se mit au travail. Comme il lui avait expliqué, elle concentra son chakra dans ses mains et les plaça à quelques centimètres de la blessure du volatile. Mais rien ne se passait alors que la bête agonisait. Elle se concentra ainsi pendant cinq bonnes minutes sans résultat commençant déjà à sentir l’effort. Elle devait mettre trop de chakra dans ses mains, si c’était censé être une technique simple elle ne devrait pas être aussi fatigante.

    Le pauvre ! Je n’y arrive pas et il souffre ! Ça m’énerve !!!

Elle souffla un coup, tenta de mieux maîtriser sa respiration et se concentra à nouveau. Elle pouvait y arriver quand même si c’était censé être simple. Il fallut surtout qu’elle ne s’emporte pas, qu’elle reste calme et patiente face à la difficulté.

    PUTAIN DE MERDE CA MARCHE PAS !

Elle se redressa, sauta deux trois fois sur place et se rassit, se penchant à nouveau sur le petit animal qui ne cessait de souffrir. Elle regarda attentivement ses mains, les lignes qui y étaient dessinées et mit à nouveau ses paumes face à la plaie et se concentra. Les yeux fermés et le visage calme, elle resta statique. … … Plusieurs minutes passèrent, elle sentit quelques chose se passer, sûrement qu’elle avait réussi, oui c’était ça, la plaie se refermait… Mais avant qu’elle ne put voir le résultat, elle s’endormit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyJeu 9 Mai 2013 - 2:51

Mais de quoi elle parlait ? Qu’avait-elle compris dans les mots de l’Hayashi ? Avant même qu’il puisse poser la question, il avait sa réponse. Le regard qu’elle jeta, ou du moins l’endroit qu’elle fixa brièvement. D’accord. Quel esprit dis donc ! Non seulement elle était ravissante mais elle semblait très porté et à l’aise sur ces choses-là. Le voilà bien ! Une Konohajin ! Pas plus intouchable sur Terre maintenant qu’il était Hokage ! Encore avant ça restait possible mais là s’il faisait ça s’en était terminé de sa réputation. Il ne pouvait pas y songer sérieusement c’était de la folie et puis l’âge était un rempart. Un écart trop important ce n’était pas envisageable. Deux très bonnes raisons de refouler son instinct de dragueur raté. C’est pas pour rien qu’il était divorcé de trois autres femmes après tout…Mais bon ce n’était pas le moment de penser à ça.

Il ne fit pas attention à ces mots et se contenta de bredouiller un vague « Merci c’est gentil ». Il était un peu désemparé avec tout ça. Elle venait clairement de lui dire qu’il était séduisant en plus alors bon ! Il fallait passer à autre chose et il l’avait fait en débutant l’entraînement. Il avait attrapé l’oiseau blessé et laissé devant elle qui venait de l’imiter en retirant sa veste et en dévoilant son buste aussi ravissant que le reste mis en valeur par un débardeur près du corps. Daiki ne laissait rien transparaître malgré le fait que son âme lui hurlait d’avoir été un insondable débile pour accepter le poste d’Hokage. Mais si ça se trouve, sans ce titre, elle ne serait pas aussi intéressée et n’aurait pas montré une telle…dévotion. Oui c’est ce qu’il fallait se dire. Il se concentra sur cette unique pensée afin de rester concentré et focalisé sur sa tâche première. S’il s’y tenait, tout se passerait bien.

Il allait donc devoir attendre alors qu’elle se concentrait sur son exercice. S’ennuyant légèrement, il réagit finalement à ce qu’elle venait de dire tout à l’heure à propos des missions histoire d’être clair :

Nous serions peut-être amener à faire une mission ensemble oui. Tout dépendra des circonstances. Ça peut arriver demain comme jamais c’est ce que je voulais dire. On ne choisit pas ses partenaires de mission de toute façon. D’accord ou pas Miko devra s’y faire je pense, avait-il dit dans un sourire.

Mais il n’avait pas eu vraiment de retour comme il avait dit ça alors qu’elle était en pleine concentration sur l’apprentissage de la technique de soins. Elle ne pourrait pas soigner de grosses blessures avec ça mais c’était la base des techniques médicales. Au moins elle saurait administrer les premiers soins comme ça. C’était déjà ça. Et il avait déjà en tête la suite lorsqu’elle aurait assimilé cette première technique. Un poison de sa composition assez pratique qui pouvait toujours servir. Un petit somnifère qui serait le meilleur atout possible pour un médecin apprenti. Il allait lui apprendre comment faire ce poison une fois qu’elle en aurait terminé avec ça. Ce qu’elle finit par faire après quelques instants. Elle s’était énervée dessus mais au moins elle avait réussi ! Il n’avait rien dit pour lui laisser toute sa concentration au maximal. Et il avait bien fait car elle y était parvenue plus rapidement qu’aucun autre élève ! Mais ce ne fut pas sans séquelle. A peine il remarqua le résultat concluant qu’elle s’évanouit. Il eut juste le temps de se redresser pour amortir sa chute dans ses bras.

La tenant par les épaules, il l’allongea au sol. Il partit chercher sa propre veste et la roula en boule sous sa tête afin qu’elle ait un oreiller. Puis il se posa à côté en attendant. L’oiseau était reparti lorsqu’il s’était rendu compte qu’il était guéri. Bon de toute façon il n’aurait pas besoin de lui pour la suite. Il attendit un moment avant que la jeune fille ne se réveille. Lorsqu’elle rouvrit les yeux doucement, il la regarda de là où il était. Il se tenait juste à côté, son visage près de son genou droit comme il se tenait en tailleur vraiment tout près. Avec un regard et un sourire tout aussi complice, il lui lança :

Alors la belle au bois dormant ? Trop d’efforts ?! Ne te repose pas sur tes lauriers il y a une suite hein !

Et il lui tendit une bouteille d’eau et de quoi manger. Il était allé chercher ça rapidement en attendant son réveil. De son côté, il se releva et s’étira pour désengourdir ses membres restés trop longtemps au repos à veiller son chevet. Passons à la suite, se disait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shinsaine Mogura
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyJeu 9 Mai 2013 - 11:41

    Mais je trouve pas de refrain à notre histoire… Tous les mots qui me viennent sont dérisoires ! Je sais bien que je l'ai trop dit, mais je te le dis quand même... je t'aime.

Moira et Daiki courrait ensemble, nus comme des vers, sur une plage déserte. Le bel homme lui chantait des chansons d’amour tandis qu’elle ne lâchait pas son corps divins des yeux. Il y avait une sensation aphrodisiaque dans tout ça, comme s’ils allaient se mettre à faire l’amour comme des bêtes… sur le sable ou dans l’eau… dans n’importe quelle position ! Moira lui sauta dessus pour enfin en finir avec cette tension sexuelle si intense. Mais lorsqu’elle arriva au sol, son corps sous son emprise, le Kage devint le petit oiseau blessé taille humaine qui se débattait et qui s’était mis à parler lui demandant de la sauver.

    AAAAAAAAAAAAAAAAAARG !

Elle ne se réveilla pas en sursaut, juste en un cri. Elle ouvrit les yeux brusquement et cria. Ce qu’elle regretta amèrement lorsqu’elle réalisa que le magnifique visage du Kage n’était qu’à quelques centimètres de son visage, non pas que cela aurait pu lui briser les tympans mais elle ne savait pas depuis combien de temps elle dormait et ouvrir grand la bouche au réveil, c’était jamais conseillé. Elle jeta un coup d’œil au ciel, voir la position du soleil, renifla un coup et réalisa que sa bouche devait toujours sentir aussi bon que d’habitude.

La belle au bois dormant… Il la trouvait belle, voilà une nouvelle raison de bomber la poitrine et de lui faire un magnifique regard aguicheur, avec le sourire qui va avec. Elle prit la bouteille d’eau avec plaisir qu’elle termina en un rien de temps et mangea une bonne partie de ce qu’il lui avait amené. Une suite disait-il ? Cela voulait dire qu’effectivement, elle avait réussi à soigner l’oiseau. Avec un peu de chance, il ne reviendrait plus ruiner ses rêves d’amour le bougre. Elle l’admira s’étirer comme un athlète avant de l’imiter même si elle le fit plus pour mettre en avant son fessier, oui parce qu’elle se plaça juste devant lui pour le faire, que pour réellement se préparer à la suite.

Tout ceci fait, elle se retourna vers son maître pour lui demander une faveur. Elle posa sa main sur son épaule, elle la laissa glisser le long de son bras jusqu’à lui prendre la main. Elle plongea son regard dans le sien.

    J’étais pas très réveillée tout à l’heure, je ne me suis pas vraiment vu réussir… Vous me faites confiance, hein ?

Sans attendre son aval, elle sortit son kunai et lui coupa légèrement la joue, tout près des lèvres. Ensuite elle y plaça ses mains comme il lui avait expliqué et maintenant que la technique était rentrée elle y arriva sans trop galérer. Une fois la plaie refermée, elle lécha légèrement son emplacement comme quelqu’un ferait un bisou magique… mais avec la langue.

    Voilà. J’espère que ça ne vous a pas fait mal, je suis prête pour la suite.

Elle alla s’asseoir sur les bords du toit. Elle jeta un regard un peu perdu à l’immensité du village caché. Elle croisait les jambes avec élégance et son regard émerveillé devint finalement perplexe.

    Vous devez vous occuper de tout ça… Ce doit être compliqué tout de même. Chacune de ces maisons renferme un ou plusieurs habitants sur lesquels vous devez veiller…

Finalement elle se retourna vers lui un grand sourire aux lèvres.

    Avec tout ce monde vous avez forcément des petits préférés, hein ?

Elle rit un coup et se replaça pour passer à la prochaine étape.

    Bon et bien à quoi dois-je me préparer maintenant ? Encore martyriser de pauvres petits volatiles ? Ou bien je peux continuer mes expériences sur vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyJeu 9 Mai 2013 - 14:07

Destitution. Amende. Emprisonnement. Tels étaient les mots qui résonnaient dans la tête de l’Hokage. Cette Mogura était un véritable enfer. Il ne s’en sortirait pas indemne de cet entraînement alors que c’était lui qui devait enseigner quelque chose ! Il ne pouvait qu’assister, impuissant, sans mauvais jeu de mot, à sa lente souffrance. Il se faisait rôtir à petit feu doucement mais sûrement. Au moins avait-il eu du répit lorsqu’elle s’était endormie. Il avait pu calmer ses esprits. Même si son regard n’avait pas pu s’empêcher de s’attarder sur les formes de la jeune fille. Bon rien de très grave c’est naturel ! Mais faut pas craquer. Destitution, amende et emprisonnement. Garder ses mots clés en tête le plus longtemps possible. Au moins jusqu’à ce que les deux Konohajins ne se quittent suite à ce petit entraînement.

Son réveil s’était fait sans trop de mal. Du moins c’est ce qu’il aurait souhaité. A peine avait-elle les yeux ouverts qu’elle lui jeta un regard plus que provocateur alors qu’elle mettait en avant ses…atouts. Il avait fait preuve d’un self control hors du commun pour ne pas plonger dans ses vieux démons et céder à la tentation. Il ne devait pas craquer ! Il risquait bien plus qu’à l’époque ! une fois debout, elle le rejoint dans son mouvement en effectuant également quelques étirements après avoir terminé sa bouteille d’eau et sa collation. Même là elle relança le sujet polémique. Elle n’hésita pas à insister sur les étirements de ses jambes pour mettre encore une fois en avant ses atouts. A la différence de tout à l’heure que là il s’agissait de ses atouts arrière ! Il inspira silencieusement en tentant tant bien que mal de ne pas y faire attention. Il attendait qu’elle soit prête pour la suite. Ce qui ne devrait pas prendre plus de temps puisqu’elle s’avança vers lui et…lui longea le bras de sa main pour saisir la sienne ! Là il était mal.

A seulement quelques centimètres l’un de l’autre, Daiki pouvait voir chaque détail de son visage et se retrouvait coincé avec cette main prisonnière. Il aurait aimé se libérer de cette emprise pour fuir la tentation mais il était déjà à moitié faible. Il ne voulait pas lâcher cette main et il se laissa faire en quelque sorte. Elle prononça quelques mots de sa douce voix mélodieuse. Elle lui demanda s’il avait confiance. Il allait demander pourquoi mais n’eut pas le temps qu’un kunaï vint glisser sur sa joue pour lui laisser une petite blessure qu’elle soigna juste après en y déposa sa main. Elle l’avait fait près des lèvres. La saleté ! Et si ça ne suffisait pas, elle…lui lécha l’endroit où il avait eu sa blessure ! Là ça commençait vraiment à devenir critique ! Il manqua de souffler de soulagement lorsqu’elle finit par s’éloigner pour aller se poser sur la rambarde et observer le village. Il se ressaisit et prit sa veste qu’il avait improvisé en oreiller pour la jeune fille afin d’aller la remettre à sa place sur la rambarde.

Il se dirigea donc vers Mogura qui commença à parler. Elle s’étonna de la difficulté de sa tâche de protection de toutes ces personnes avant de finalement le regarder avec un immense sourire et lui demander s’il avait des préférés. Elle jouait beaucoup trop. Il avait du mal à résister mais son esprit joueur prit le dessus sur ce coup. Il avait l’occasion de répliquer sans trop se tremper. Lui qui s’approchait d’elle, il se retrouva de nouveau à quelques centimètres d’elle pour déposer sa veste à côté et il murmura légèrement.

Possible.

Avant de finalement revenir au centre pour la suite. Elle avait ri suite à sa question puis elle était venue se replacer elle aussi. Le duo était à nouveau en place et elle demanda donc à l’Hayashi ce qu’il lui réservait. Elle lui demanda même si elle allait devoir à nouveau martyriser un pauvre oiseau ou si elle pouvait tester la suite sur lui comme elle venait de le faire. Autant ce serait une expérience pour elle comme elle apprenait une technique inconnue mais ça en devenait une épreuve pour l’Hokage qui ne devait pas céder à ses avances. Il prenait beaucoup sur lui et espérait tenir jusqu’au bout. NON ! Il ne devait pas espérer. Il devait se retenir et c’est tout ! Pas d’essai que des réussites ! Il fit abstraction de la pique qui lui était adressée pour commencer à parler.

La meilleure arme du médecin n’est pas le scalpel de chakra comme on peut le croire. Il y a plus efficace et plus dangereux qu’un médecin peut utiliser pour gagner un combat : le poison. Celui que je vais t’apprendre à créer est un petit sédatif qui créé une somnolence progressive chez l’ennemi. S’il ne traite pas rapidement la plaie avec laquelle tu l’as empoisonné, ça lui serait fatal. A toi de voir comment l’utiliser au mieux pendant un combat. Mais pour l’heure je vais t’apprendre comment le faire.

Sur ces mots, il tira de sa poche un rouleau qu’il déplia au sol. Il déposa sa main dessus et un nuage de fumée emplit l’espace. Une fois dissipé, un matériel de chimiste était apparu sur le rectangle de papier. Fioles, erlenmeyer et autres ustensiles jonchaient le sol. Il resta un genou à terre et prit un deuxième rouleau qui libéra un bouquet de plusieurs plantes. Ceci fait, l’Hokage posa ses deux mains sur le sol et une table en bois se forma où il déposa chaque outil. Une fois la manœuvre terminée, il reprit la parole.

Voilà tout ce dont tu auras besoin. Je te conseille d’être attentive pour pouvoir le refaire plus tard. Commençons si tu veux bien.

Et il commença à débiter lentement et calmement les instructions. Mogura s’exécutait et faisait ce qu’il lui demandait sans protester. Il marquait des pauses de temps à autre pour la laisser faire les manipulations. Et alors qu’il dictait ses instructions, une seule pensée le taraudait : c’en était bientôt fini ! Il allait réussir à s’en sortir sans craquer après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shinsaine Mogura
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyJeu 9 Mai 2013 - 16:06

Possible qu’il y ait des favoris ? Si ce n’était qu’à peine concevable pour le Kage, pour Moira, il était sûr qu’il fallait qu’elle en soit. Car non seulement il était beau gosse, classe, sexy, enfin tout ce que tu veux et donc chaque seconde en sa compagnie était un plaisir pour les yeux, mais en plus, elle s’imaginait déjà avoir droit à toutes sortes d’avantages et de passe-droits. Des étoiles plein les yeux, elle alla rejoindre la Kage, même de dos à elle, elle pouvait admirer sa magnifique musculature et son superbe derrière dont ses yeux avaient bien du mal à décoller.

Il allait lui apprendre un poison, et c’est un art qui avait toujours fasciné la jeune kunoichi, voir les gens mourir lentement… très lentement sous les coups répétés de ses adversaires ou encore admirer des effets minimes au départ devenir mortel à la fin, elle était complètement fan de tout ça, et la description que son sensei provisoire fit du poison en question la motivait encore plus, elle la voyait déjà, cette putain de Kusajin somnoler pendant ses danses pour finalement s’endormir et mourir. Elle se retenait de sautiller de joie et s’assoit calmement à ses côtés pour répéter ses gestes.

Alors qu’ils étaient tous les deux très studieux, ce qui ennuyait terriblement la jeune femme, elle ne put s’empêcher de repenser aux rêves qu’elle venait d’avoir et comment elle aurait qu’il se finisse, bon sans le passage avec le piaf bien sûr, elle ne regardait plus ses gestes mais à nouveau son corps, elle rêvait de se serrer contre lui, de lui faire des bisous partout. C’est dingue ce qu’il pouvait provoquer chez elle, ça devait avoir un lien avec les hommes de pouvoir, ça la rendait dingue, et qui de plus puissant que l’Hokage ? Et puis bien sûr il était sympa et intelligent… mais il était surtout carrément canon et puissant et fort et beau !!!

    Vous savez Daiki sensei, moi aussi je suis empoisonnée, comme les plus belles roses d’un jardin, je pique et mon poison vous imprègne lentement…

Elle se penchait de plus en plus proche de lui au fur et à mesure qu’elle prononçait ces mots, mais déconcentrée elle perdit l’équilibre et finit par tomber sur le matériel de son sensei. La fiole remplit du poison se brisa et étant tombée à plat ventre, le liquide se répandit partout sur son débardeur. Elle s’éloigna d’un coup puis se releva.

    Merde alors ! Comment j’ai fait mon compte ! Vous pensez qu’à travers le tissu le poison peut m’imprégner ? Je ne suis pas blessée, enfin je pense, il faudrait mieux vérifier, je préfère ne pas retomber dans les pommes.

Malgré tout, elle était très embarrassée et ses joues virèrent au rouge, elle souleva le bas de son t-shirt seulement pour essayer de voir si elle n’était blessée nulle part, après tout, une fiole en verre c’était brisée sous elle. Elle crut voir du sang mais n’arrivait pas à vraiment savoir s’il s’agissait de sang ou de poison. Elle prit une grande inspiration et finir par se lasser.

    Oh et puis zut, je préfère m’en assurer quand même et puis je ne serai pas la première femme nue que vous verrez.

Et elle commença délicatement, tout doucement à retirer son débardeur… Même si trempée dans le poison il ne laissait déjà plus beaucoup de place à l’imagination, là pour le coup, ça aller être dans le réel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyVen 10 Mai 2013 - 0:04

Le cours d’alchimie avait commencé depuis quelques temps et il suivait tranquillement son cours. Mogura écoutait attentivement et effectuait avec soin les tâches que lui demandait Daiki. Jusqu’à ce que son assiduité soit réduite. Ses mouvements étaient un peu plus flous et pas toujours précis comme si elle ne faisait pas réellement attention à ce qu’elle faisait. Ce fut progressif et quand cela devint flagrant, Daiki regarda où son regard pouvait traîner pour qu’elle manque autant d’attention. Mais il n’eut pas vraiment le temps de comprendre ce qu’elle racontait sur le fait que c’était elle aussi un poison etc qu’elle venait de se fracasser la fiole de poison sur son débardeur. Se redressant tant bien que mal, elle s’inquiéta déjà de savoir si elle avait une blessure et si le poison pouvait passer à travers le tissu. Le premier réflexe de Daiki fut de la rassurer par quelques mots :

Normalement le poison ne devrait pas passer sauf si tu as une blessure.

Ce qui était fort probable comme la fiole en verre s’était brisé sur son torse. Elle devait avoir une égratignure. Et avec la dose de poison que contenait cette fiole, elle avait de quoi faire dodo pendant un petit bout de temps. Il fallait donc agir au plus vite. Elle commença à soulever doucement son haut pour vérifier qu’elle n’avait rien. La tension ne serait pas présente, Daiki l’aurait aidé mais il se savait en danger si jamais il se risquait à l’ausculter. Surtout à cet endroit. Il resta attentif à ses gestes et s’apprêtait à tout moment à intervenir pour lui donner un antipoison. Ce qu’il aurait pu faire dès maintenant. Mais un détail survint qui l’empêcha d’agir efficacement. Quelque chose auquel il ne s’attendait absolument et qui le plaça au rang de démuni. Sans même qu’il ait le temps d’intervenir, elle expliqua qu’elle souhaitait ne pas prendre de risque inutile en ôtant son haut et en se retrouvant par conséquent torse nu face à l’Hokage. Sous prétexte qu’il en avait vu d’autres. Sauf que celle-là conduirait à sa perte à force !

Lui qui n’avait pas pris les mots au sérieux, il fut bien obligé lorsqu’il vit de quoi elle était réellement capable. Car elle avait en effet commencé à ôter son haut. Et là, une réaction absolument idiote lui vint à l’esprit mais ce réflexe allait très certainement le sauver et l’empêcher de craquer maintenant. Il plaqua les mains directement sur le sol et un dôme de bois vint entourer la jeune fille. Elle se retrouva donc cachée derrière un rempart de bois qui dissimulerait ainsi sa nudité et permettrait à long terme d’empêcher Daiki de faire quelque chose qu’il regretterait. Il souffla de soulagement alors que son cerveau lui hurlait plusieurs ordres contradictoires.

Le Daiki non Kage lui ordonnait de faire tomber ce mur au plus vite et de saisir cette magnifique fleur que la Nature lui offrait. Depuis quand un Hayashi avait peur d’une fleur ? C’était parfaitement ridicule ! Il fallait la cueillir, la sentir et en profiter. Tels étaient grossièrement les propos de ce Daiki tandis que le Daiki sage lui conseilla une toute autre réaction. Il fouilla une de ses sacoches arrière pour en tirer une fiole rempli d’un liquide bleuté. D’un simple contact avec la paroi en bois, une petite ouverture se créa par laquelle il glissa sa main contenant la fiole.

Bois ça rapidement. Si tu es blessée au moins ça annulera le poison.

Et après avoir ôté sa main, qui rencontra les doigts fins de la jeune fille, une première fois, il l’attela à retirer son haut lui aussi qu’il glissa par l’ouverture. Il dut le rouler en boule pour que ça rentre. Il ne comptait pas faire un trou plus grand. La tentation serait bien trop forte. Il lui laissa le temps de prendre le haut en lui bredouillant :

Et voilà de quoi te couvrir. Il fait chaud mais le vent se fait assez présent par moment.

Dès qu’il sentit qu’elle avait saisi le tissu, il retira sa main du dôme et se dirigea vers la rambarde où reposait sa veste. Comme il n’avait plus que ça et qu’il ne comptait pas rester torse poil, il partit l’enfiler. Alors qu’il avait commencé à s’éloigner, il avait annulé sa technique de dôme. Comme il était de dos, il ne verrait rien et c’était bien mieux ainsi. Il continua donc jusqu’à son vêtement qu’il enfila sans le refermer pour autant. Avec tout ça, lui aussi il commençait à bouillonner. Pourvu que ça se termine vite. Lorsqu’il revint vers Mogura, elle avait enfilé le fameux haut qui se tâchait de sang. Il appliqua donc à une ou deux reprises ses mains pour soigner les plaies au plus vite. Quand ce fut fait, à une vitesse qu’il ne se connaissait pas pour tout dire, il se replaça devant elle et rangea le matériel brisé. Quand ce fut fait, il la regarda pour lui demander :

Tu as pu tout retenir ou il faut que je recommence ? Dans le pire des cas je pourrais te rédiger tout ça sur papier comme ça tu pourras l’apprendre tranquillement chez toi. Enfin c’est toi qui me dis !

Il n’osait pas trop croiser son regard non plus de peur de virer au rouge pivoine ou autre chose embarrassante. Et il ne cessait de se dire : faites que ça s’arrête ! Faites que ça s’arrête ! FAÎTES QUE CA S’ARRÊTE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shinsaine Mogura
Informations
Messages : 243
Rang : B+

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyVen 10 Mai 2013 - 12:04

D’un coup, la lumière avait été éteinte sans trop que Moira ne comprenne pourquoi. Elle laissa tomber son haut trempé sur le sol et se mit déjà à bailler. Ce poison était vraiment très casse-couille, il la tardait de pouvoir s’en servir face à ses ennemis. Elle était somnolente et ses mains la maintenaient contre la paroi en bois qui l’entourait. Elle finit par comprendre que c’était le Kage lui-même qui l’avait enfermé. Décidémment, elle ne pensait pas qu’il avait une telle image de la pudeur, la nudité n’était pourtant pas un problème chez les ninjas habituellement, encore moins pour les shinobis. Si jamais ils devaient se retrouver en mission ensemble et faire une escale dans des bains mixtes, il devrait bien surmonter son embarras.

Enfin un peu de lumière, elle vit la main du sensei lui tendre une fiole qu’elle s’empressa d’ingurgiter avant de se retrouver complètement évanouie. Elle resta immobile dans le dôme dans l’attente d’une réaction raisonné de l’hokage. Et là, elle attrapa le haut du personnage tout en prenant bien soin de laisser ses doigts caresser les siens. Elle respira son haut roulé en boule. Quelle douce odeur, quel doux parfum. Elle l’enfila et avant même qu’elle n’eut le temps de le mettre complètement, le dôme était retombé.

Elle le vit s’avancer de dos vers sa veste, une envie, elle n’avait qu’une envie c’était de sauter sur son torse nu pour réaliser son fantasme. Ensuite, il revint vers elle pour la soigner, lorsqu’il approcha ses mains vers elle, elle posa ses mains sur les siennes lorsqu’il les passait non loin de son corps. Elle voyait qu’il évitait son regard, c’était assez gênant.

    Vous avez de belles mains vous savez…

Il se mit à tout ranger sous ses yeux sans jamais les croiser. Moira était carrément contrariée pour le coup. Elle le regarda se redresser vers elle, toujours aucun regard. Sa veste était entrouverte en haut, une véritable tentation que ce petit aperçu de torse … Il lui demanda si elle avait bien tout retenu. Elle avait le sentiment de le torturer sans le vouloir, c’était très désagréable. Peut-être n’avait-elle pas été assez avenante ?

    Non ce sera bon je pense, j’ai tout bien retenu. Je vous remercie pour le temps que vous m’avez consacré, vous êtes un excellent professeur. Je vais rejoindre mon équipe maintenant, au plaisir de vous revoir en mission.

Elle se pencha vers lui, lui fit une bise sur sa joue, tandis qu’elle glissait sa main sous sa veste… caressant ainsi son torse… et lui pinça le téton. Elle embrassa son nez cette fois-ci et partit en sautillant et en rigolant. Il lui tardait vraiment de revoir ce Daiki en mission, en espérant qu’il y soit plus à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) EmptyVen 10 Mai 2013 - 19:20

Il aurait pu s’y attendre. Le fait qu’elle posa ses mains sur les siennes lorsqu’il la soigna ne l’étonna guères et il la laissa faire. Il commençait à être habitué à force. Elle fit une remarque sur la beauté de ses mains. Il marmonna un « merci » rapide. Il était concentré sur sa tâche à ce moment et il n’avait donc pas l’occasion de vraiment se lancer dans un grand discours. Et puis faire de longues et belles phrases juste pour ça c’était inutile en soit. Certains en étaient capables mais bon fallait pas exagérer non plus. Daiki termina son œuvre rapidement pour ensuite demander à la jeune fille si elle avait donc bien retenu sa leçon de médecine.

Apparemment il n’aurait pas besoin de se répéter. En même temps elle s’était montrée incroyablement efficace dans son assimilation des connaissances qu'il lui avait présentées. Le fait de répéter l’aurait grandement étonné. Mise à part sur le poison sur la fin où elle avait fini par briser la bouteille entière de poison. Mais en même temps elle avait suivi les étapes et avait obtenu un résultat satisfaisant alors son apprentissage était complet. Il était en partie content de lui avoir permis de progresser dans le domaine de la médecine mais il était également content d’être parvenu à la fin de cet entraînement car il avait été éprouvant tant pour elle que pour lui. Elle pour les efforts que requiert normalement l’apprentissage d’une nouvelle technique et lui pour toutes les avances qu’elle lui avait fait !

D’ordinaire il aurait céder dès le premier regard et aurait plongé à corps perdu dans ce petit jeu. Sauf que maintenant il ne pouvait pas. Et d’un côté, il devait bien l’admettre mais il regrettait de ne pouvoir participer. Seulement les conséquences étaient bien trop lourdes à assumer pour lui. Il ne pourrait pas y faire face sans dommage. Lui qui était un dragueur invétéré d’ordinaire, là l’appartenance au village de Mogura et le fait qu’il s’agisse d’une Genin sous ses ordres posaient de lourds problèmes qu’il ne pouvait contrecarrer aisément. Il avait donc fait preuve d’une volonté à toute épreuve. Et il avait manqué quelques fois à basculer dans le jeu. Quelle idée de se mettre à poil aussi ! La saleté !

Au moins ils en avaient fini et elle commença à lui dire au revoir. Il était sauvé ! Il s’apprêtait à lui dire au revoir également mais il fut coupé par son action. Elle se pencha et se mit à lui faire la bise. C’était déjà assez étonnant de faire la bise aussi simplement à un Kage mais le plus…étonnant ne se passait pas là. Sa main se balada sous la veste de Daiki pour parcourir son torse doucement et en arriver au téton avant de le…pincer ?! Bon sang cette fille est folle ! Complètement folle ! Et pour continuer, elle prolongea avec un rapide baiser sur le nez avant de finalement partir en sautillant et en riant. Cette kunoichi était le Diable. Bon sang que le Diable était sexy n’empêche. NON ! Daiki replongeait dans ses vieux démons ! Il dévia le regard de ce postérieur qu’il avait fixé avec envie pour se remettre de ses émotions. A la place, il détourna la tête pour fixer l’horizon et les hautes tours du village qui venaient s’y perdre. Il devait absolument faire gaffe à elle. Une autre rencontre à elle serait périlleuse et tout aussi éprouvante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty
Message(#) Sujet: Re: Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours particulier, en tête à tête avec le chef. (apprentissage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Palais de l'Hokage-