N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La foi des réprouvés (PV Uka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Informations

La foi des réprouvés (PV Uka) Empty
Message(#) Sujet: La foi des réprouvés (PV Uka) La foi des réprouvés (PV Uka) EmptySam 5 Nov 2011 - 12:00

Une énième teille. Buddha soit loué !

C'était encore un de ces soirs où Sei n'avait trouvé personne avec qui se bourrer la gueule. Soit parce que les gens étaient trop occupés. Soit parce qu'ils ne voulaient pas se taper ce connard toute la nuit, éméché qui plus est, et qu'ils avaient prétexté être trop occupé. Pas grave. Le Jisetsu ne comptait plus les fois où il finissait dans le caniveau, seul, à gerber ses tripes. Faut dire qu'en se mettant à la place des autres, il s'avouait qu'il trouverait mille autres choses plus intéressantes à faire que de se saouler... avec lui. Ce dont il avait vraiment besoin, c'était d'autres parias. D'autres cas sociaux. Des gens qu'on rejette, intuitivement ou bien parce qu'ils ont fauté. Des exclus, que les dieux eux-mêmes déshéritent. Obligés de se forger leur propre foi.

Pour lui, la spiritualité était dans la boisson. Les degrés inscrits sur l'étiquette d'une bouteille, équivalaient au degré de dévotion auquel on s'élève. Encore une de ses théorie suspectes. Mais ça lui permettait de se faire des amis. Imaginaires certes, mais c'était moins pesant que la solitude. Tiens, il aurait aussi fallu qu'il s'invente une famille. Avec un père moins austère, moins rancunier. Une mère vivante. Des frères et des sœurs tellement cons, qu'a côté, Sei aurait paru ingénieux. Il aurait été le fils prodige, le messie. Celui qui récolte toutes les médailles. Belle utopie, quoi qu'un peu trop chiante. Décidément, ce soir, ça n'allait pas très fort. Des pensées noires, malgré que chaque lumière des rues de Kiri lui paraissent éblouissantes. Genre halo divin. "Viens dans la lumière mon fils, Dieu à a te parler.". Chut.

Sei avait enfin remarqué qu'il était dans les allées de son village. Il avait eut du mal à réaliser que le barman l'avait viré avec un coup de pied au cul, parce que sa dette chez ce cher monsieur relevait plus de l'enjeu à une loterie que d'une réel somme à rembourser. Titubant, il termina sa marche royale genoux contre le sol, tourné vers la lune. On aurait dit une prière, à sa façon. Dégustant les dernière gouttes de son délicieux saké, il demanda sans gêne à quiconque passe son temps à glander au-dessus des nuages de lui procurer : argent, femme, et tranquillité. Échappant un rire d'auto-moquerie, un bruit l'alerta. Sans se relever, il se tourna, apercevant une silhouette, qui dans sa vision trouble, paraissait être féminine. Bon, la femme, c'était fait, mais c'était le plus facile. Restait l'argent et la tranquillité.

Bon dieu, il aurait donné n'importe quoi pour qu'elle soit au moins aussi blâmée que lui. Une autre réprouvée, c'était trop demander ?

    ▬ Pour être dans ce genre d'endroit, à une heure pareille... t'es soit dingue, soit aussi saoule que moi. Ce qui revient à peu prêt au même...

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ashü Koa
Informations
Grade : Genin
Messages : 87
Rang : C

La foi des réprouvés (PV Uka) Empty
Message(#) Sujet: Re: La foi des réprouvés (PV Uka) La foi des réprouvés (PV Uka) EmptySam 5 Nov 2011 - 13:38

La nuit. Ahhhhh ! Enfin enfin enfin! Trépidante, après avoir récupérer d'une mission, la nuit se faisait pressante pour elle. Les petits mammifères, et les gros insectes sortaient toujours la nuit. Oui oui. La nuit. Allez hop! Dehors! Elle sauta par la fenêtre du bâtiment et commença à manger ce qu'elle trouvait de vivant dans la rue, ayant pris soin de prendre une serviette humide, pour se nettoyer après chaque festin. Si un villageois la croisait, elle ne devait pas se montrer pleine de sang. Depuis quelques semaines, elle avait appris certaines règles de survie dans le monde des humains, à savoir, ne rien montrer pour mieux survivre. Elle se sentait parfois trés seule c'est vrai, mais au fond... c'était mieux,et puis ça ne changeait pas de d'habitude.

Elle passa le long d'un bar, et vit , en croquant une blatte, sa sensei , Gabushi Jisetsu se pochtronait encore. Elle n'arretait donc jamais? Comment faisait-elle pour être encore en vie? C'était inhumain, mais bon, qui était-elle pour dire ça? Elle tourna tranquillement dans une ruelle, assez repue ,pour juste finir sa nuit sur le toit du temple sanbi et assister au lever du soleil, quand elle vit un truc prés du caniveau à une cinquantaine de mètres devant elle. C'était quoi , un chien? Non , trop grand. Un... enfant? L'odeur arriva alors à son nez. Et elle mit une main sur son nez. La puissance des phéromones de ce type qui avait l'air un peu frustré sexuellement, de sa transpiration et de l'alcool mélangé lui donnait une certaine nausée. Elle se frotta le nez, et se dit que ce type était juste un pochtron, qui venait de vomir dans la chaussée. Boah , ça lui coûtait quoi. Calme, et candide, elle s'approcha de lui , la serviette humide pleine de sang dans la main, et se planta à un mètre de lui , plus haute , malgré ses talons et son metre cinquante cinq.

" J'suis pas dingue et j'bois pas ton truc qui pue. J'ai rien à voir avec toi. Je chassais pour manger. Relève toi, ton Dieu , il vaut rien. On est poussière, on retourne à poussière. La lune, elle écoute pas les gens qui boivent ton poison."

Et là, elle lui prend la bouteille et la balance de toutes ses forces dans un buisson, avant de croiser les bras et de le fixer sevèremment.

" T'es un ninja hein... Tu crois faire honneur à ton village en faisant ça. Tu pues l'alcool et les phéromones. Comment tu veux qu'une femelle veuille copuler avec toi si tu rampes dans ton vomi. Pathétique... Maintenant debout."

Booooooon... Uka, la diplomatie c'est pas ton fort. Uka était une femme mais avec la langue d'une petite fille. Elle disait les choses comme elle était , sans méchanceté voulue, sans agressivité, sans but de blesser, juste parce que les choses étaient là. Et qu'elle n'aimait pas les gens souffrir. Elle le fixa un peu plus. Elle n'avait pas de haine ou de dégout. Pour elle, c'était juste normal de dire la vérité. Elle venait du monde sauvage, et elle ne comprenait pas pourquoi un être s’autodétruit. C'est vrai que parfois, elle était triste. les choses ne se passent pas souvent comme on le désire. Elle ne bouge pas , debout à coté de lui. Il se penche deux secondes, et lui prend le bras pour le relever. L'odeur lui donnait mal au crâne.

" Rentre chez toi. J't'y amène si tu veux, mais reste pas dehors. Si quelqu'un attaque le village, t'es bon à rien. "

Oui , ça pouvait faire mal. Mais elle était juste comme ça... Au fond, elle n'était absolument pas méchante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Informations

La foi des réprouvés (PV Uka) Empty
Message(#) Sujet: Re: La foi des réprouvés (PV Uka) La foi des réprouvés (PV Uka) EmptyDim 6 Nov 2011 - 11:00

Merde alors. La description de Sei faite par cette fille était criante de vérité. Il aurait volontiers bu ses paroles, s'il n'avait pas craint que son foi ne lui en veuille a jamais. Franche, mais louche. Elle dégageait quelque chose d'étrangement innocent, comme une enfant, et ce malgré ses mots, durs. Pas grave, la tête de ce bon vieux Sei l'était tout autant. Son regard avait ce même paradoxe qu'elle traînait : les yeux d'une enfant au vécu déjà bien rempli. Qui c'était cette nana ? Une clandestine victime du trafic d'êtres humains ? C'était au courant à Kiri, ces types qui ramenaient à plein wagon des nanas paumés, venues du fin fond de leur campagne, pour être mise sur le trottoir. Non non non, il n'avait jamais profité de leurs "services". Il le savait, c'est tout. Ces trucs là se savent. Comme la drogue : même ceux qui n'en veulent pas savent où en trouver.

Toujours est-il que cette inconnue l'intriguait. Même dans son langage, sa manière de parler. Elle chassait pour manger ? Soit. Après tout, pourquoi pas.

    ▬ Tu chasses pour manger ? Tu sais, si t'aime bien la viande fraîche, l'épicier sur la 4ème avenue vends des trucs loin d'être dégeu'...

Il avait pris ces mots au pied de la lettre, mais il osait espérer que cette demoiselle ne mange pas réellement ce qu'elle trouve dans les rues de Kiri. De toute façon, il ne craignais pas grand chose, puisqu'elle semblait répugnait au plus haut point par le Jisetsu. A cela s'ajoutait le fait qu'elle ne semblait pas très redevable au(c) créateur(s) de ce monde. Si Dieu il y avait, elle venait de blasphémer. Et, accessoirement, de couvrir le chûnin de ridicule. Se relevant, il s'alluma une de ses cigarettes, regardant à tour de rôle la jeune femme, puis le ciel. La plupart des gens n'essayaient pas de comprendre ce qu'ils ne voyaient pas, et ce qui les dépassaient. Ne croyez pas que Sei soit réellement croyant, mais l'idée d'êtres supérieurs lui paraissait séduisante. Entre deux lattes, il arbora un sourire amusé.

    ▬ Tu as tort : nul n'est plus clément, nul n'est plus à l'écoute, et nul n'est plus bavard que les cieux. Prend-le temps de converser avec, un jour.

Ces mots n'étaient pas les siens. A la pensée de celle qui jadis le tint en respect avec cette petite phrase toute faite, un goût d'amertume vint, dans sa bouche, piquer la place de celui de l'alcool. Ça ne lui ressemblait pas, ce style poète. Et quand on été à deux doigts de gerber, c'était pas très crédible. Et puis ça voulait rien dire, faut avouer.

Là où elle le surpris encore un peu plus, c'est lorsqu'elle le déposséda de sa foi. Sa prière parti valdinguer dans un buisson quelconque, puis elle le fixa sévèrement. Il l'avais mauvaise, mais ne perdit rien de sa bonne humeur naissante. Peut-être son vœu venait-il d'être exaucé, ainsi n'avait-il plus besoin de toutes ces bénédicités.

    ▬ Qu'est-ce qui t'fais croire que je suis un shinobi ?

L'honneur du village ? Voilà belle lurette qu'il n'y participait plus. Bien au contraire, il faisait office de contre-pouvoir. Depuis le temps qu'on le traitait comme un incapable.

    ▬ Tu sembles le dire toi-même : j'ai rien d'un ninja.

Elle toucha alors le point sensible. Les "femelles". Cela dit, Sei n'en était pas non plu au point de sauter sur tout ce qui bouge. Même si ses "phéromones" semblait indiquer le contraire à cette fille. Mais ce soir, il avait pas besoin de "femelle". Juste de discuter un peu.

    ▬ J'serais peut-être inutile en cas d'attaque, mais je suis quand même encore capable de marcher - enfin presque.

Rien n'était moins sûr.

    ▬ Moi c'est Sei. Jisetsu Sei.

Et toi "femelle", quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ashü Koa
Informations
Grade : Genin
Messages : 87
Rang : C

La foi des réprouvés (PV Uka) Empty
Message(#) Sujet: Re: La foi des réprouvés (PV Uka) La foi des réprouvés (PV Uka) EmptyDim 6 Nov 2011 - 13:32

Elle le fixa dubitative. Des piciers? Elle leva les yeux au ciel .

" M'en fiche de ton picier. Jaime ce que je mange. Et puis ton ciel avec les betises que tu dis , tu vas l'offenser...et le faire pleurer..."

Elle regarda le ciel un court instant et fut agressé par la clope bizarre de ce type. Elle lui adressa un regard pas content, lui choppa et lui balança.

" Et ça c'est sûr qu'il a intérêt de l'être clément le ciel! Vous les mâles humains...vous fumez, vous buvez.... pouah... "

Elle lui met une petite tape sur la tête. Rah , un gamin ce gars! Mauvais ninja ! Pas bien! Quest ce qui lui permettait de dire que c'était un ninja? Euh ? Bandeau , physique, fringues, qu'importe, elle en était persuadée. Elle rugit intérieurement. Elle avait envie de l'étaler ce toxico plaintif.

" T'en es un... J'ai deja ta trogne prés de la maison des papiers ... ( maison de distribution des missions, mais pour Uka , cest la maison des papiers ) Mais c'est vrai que ... ton odeur est horrible. "

Elle posa une sur son torse pour le faire reculer, et le poussa sur un banc, avant de croiser les bras , devant un peu décalé . Elle regarda à nouveau le regard de la lune et posa la serviette pleine de sang pas loin du type , puis le fixa :

" Donc tu veux pas rentrer chez toi? "

Et la , il lui dit son nom.

" Uka... "

Elle ne le lache pas du regard.

" Pourquoi tu bois."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La foi des réprouvés (PV Uka) Empty
Message(#) Sujet: Re: La foi des réprouvés (PV Uka) La foi des réprouvés (PV Uka) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La foi des réprouvés (PV Uka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-