N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyMar 19 Fév 2013 - 16:19

L’objectif de Suna était avant tout l’anéantissement défini de l’ennemi numéro 1, j’ai surnommé Maka tout feu tout flamme. Des rumeurs disent que même une tempête de feu ne pourrait en venir à bout, elle reste donc un danger pour chaque humain qui vit sur cette terre. Pour réussir un tel miracle, recueillir des informations sur elle était capital, foncer tête baissée dans les enfers… cela nous laissaient peu de chances de survie. Depuis Konoha, je devais m’assurer que nos alliés suivent les conditions que Kenji leur avait imposées, de plus la chasse au déserteur était aussi une priorité. Même seul, le plus puissant des shinobis ne pourrait venir à bout de Suna. Certes le nombre importe peu, mais tout ninja finit un jour par se fatiguer et l’échec suit souvent. Bref, ma première tâche dans ce village était accomplie, à présent mon second objectif entrait en liste : ne dormez plus sur vos deux oreilles déserteur, Kuroï le maudit est là.

Pour tenter de dénicher des déserteurs et donc des informations sur Maka, je devais tout d’abord demander des renseignements au service de Konoha. Après tout me balader dans la forêt en espérant trouver quelqu’un serait un peu stupide de ma part, de plus le village du feu faisait aussi partie de ce plan et ils devaient me mettre à disposition des informations utiles, en tout cas je l’espérais. D’après eux un shinobis non répertorié venait de pénétrer dans le territoire du feu, un indice alléchant mais qui en soi pouvait se retrouver à l’eau si l’intrus n’était pas une cible recherchée. Après tout cela augmenterait quand même mes données, un petit plus sur ma quête personnelle. Dès que l’information me parvint, je partis immédiatement vers la frontière pour espérer retrouver cet individu étranger. Engager un combat serait sans doute la seule solution pour lui faire cracher le morceau sur Maka et ses agissements. Ayant traversé cette forêt à plusieurs reprises depuis ma venue ici, j’évitai de me perdre comme un imbécile et parvins à la frontière en plusieurs heures. Si un shinobis était arrivé ici, sans doute avait-il un plan en tête, à moins que ce soit encore un ninja aventureux qui ne cherchait que découvrir le monde. Certes cela faisait plaisir de voir que des shinobis pouvaient être sympas et ne pas chercher toujours le conflit, malgré tout mon but était bien de trouver un partisan de Maka, la cité des bisounours c’était beaucoup plus loin. Confiant, je suivais les instructions des services spéciaux de Konoha, l’homme avait été vu prés d’une rivière qui coupait sur plusieurs kilomètres l’immense labyrinthe qu’était cette forêt.



* S’il se trouve près d’une rivière, il ne doit sans doute pas s’agir d’un partisan… Ils sont beaucoup plus discrets que cela et savent pertinemment que leurs têtes sont mises à prix ou plutôt leurs connaissances sur Maka. Mais bon, on ne sait jamais sur qui on peut tomber… *


En direction de l’ouest, je finis par trouver la fameuse rivière. En la longeant je finirais bien par trouver l’intrus qui osait s’aventurer dans un territoire hostile, il faut vraiment être fou pour oser pénétrer dans cette partie du pays. À moins qu’il ne sache même pas où se situe la frontière, il y a un début à tout n’est ce pas ? Il se souviendra de sa rencontre avec Ao Kuroï, comptez sur moi. Ma patience finit par payé quand j’aperçus au loin un individu étranger à ma mémoire, nombreux étaient les ninjas que je n’avais jamais rencontrés, un en moins dans la liste. D’un ton ferme je lui lançai.


« Tu es sur le territoire de Konoha, que fais-tu ici . Tentative d’attentat ? Tu suis des ordres, un objectif particulier . Bien entendu la fuite ne sera pas la bonne réponse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Shura
Informations
Messages : 34
Rang : C

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyMer 20 Fév 2013 - 20:05

Il faisait beau aujourd'hui par rapport au autres jours de ce mois-ci, je me sentait a mon aise les pieds en palmiers sur un tronc d'arbre en train de me prélasser comme un gros flemmard que je suis. En pleine forêt toujours je poursuivait mon entrainement au combat pour devenir un homme puissant, enfin pour l'instant je me reposait, je venais juste d'affronter des ours pour m’entraîner, j'ai put en mettre hors combat une petite dizaine avant de me retrouver a court de chakra. Donc au final je suis là en train de me reposer, mais ce repos sera de courte durée car il faut que je continue mon voyage pour découvrir de nouvelle contrée et des adversaires plus puissant. En attendant j'admire le soleil et l'horizon en savourant ma liberté totale avec un fruit à la main, je ne sais même pas si il est toxique ou pas mais bon qui ne tente rien n'a rien et puis si je dois mourir un jour pourquoi pas maintenant ? Je serais mort heureux mais pas accompli. Bref cesse de divagation, je me suis levé pour reprendre mon long périple...

Je courait pendant quelques heures sans m'arrêter, car les vrais hommes ne se fatiguent jamais. Après ce petit jogging j'ai choisi de m'arrêter a un rivière pour pêcher de manière conventionnel car je pourrais bien transformer mon corps en électricité puis plonger dans l'eau pour tuer toute la poiscaille , mais ce ne serait pas digne d'un homme. Le débit de l'eau était vachement élevée dans cet endroit. En fait je ne sais pas du tout où je suis maintenant, ça fait plusieurs que je vagabonde dans la nature donc maintenant je suis perdu, malheureusement je pourrais pas me retrouver mais heureusement je m'en fout complet d'où je suis, tout ce qui compte c'est s’entraîner et devenir fort. A bout de quelques minutes j'ai réussi a pêcher trois poisson assez gros ce qui me suffisait pour manger ce soir,ce que je ne tarda pas a faire évidemment. Après m'être rassasié je me suis écrouler comme une...larve. Le lendemain matin je commence mon entrainement physique habituel qui me vaut mes fabuleux abdos, pompes, course dans les arbres, essayer de faire un arbre a coup de poings... Et l'après midi je me suis mis à une activité plus spéciale , j'essayais de me concentrer pour libérer mon chakra et tenter de cette manière d'améliorer mes réserves. Au bout de quelque temps de concentration au bord de la rivière j'entendis une voix me tirer de mon absolu concentration :

« Tu es sur le territoire de Konoha, que fais-tu ici . Tentative d’attentat ? Tu suis des ordres, un objectif particulier . Bien entendu la fuite ne sera pas la bonne réponse. »

C'était un homme assez grand mais plus petit que moi évidemment, habillé d'une manière assez distingué équipé d'un sabre. Son apparence ne semblait pas si agressive mais quand il a prit la parole il semblait vachement autoritaire le gaillard.

"Hep hep hep, on se calme commissaire Navarro ! Avant d'agresser les gens comme ça il faudrait se présenter d'abord non ? Et pour ta question non je ne suis là pour rien de ça tu t'es trompé de cible."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyJeu 21 Fév 2013 - 18:30

Il disait ne pas être ici pour un quelconque attentat, la parole d’un homme ne vaut plus rien de nos jours, à côté d’une rivière j’en avais croisé des déserteurs et la plupart du temps des pas commodes. Physiquement, ce garçon avait tout pour lui. Une grande taille, une bonne carrure même si son visage était un peu étrange, cela devait sans doute faire son charme auprès des demoiselles. Il me rappela à l’ordre disant que je devais avant tout me présenter… Se croyait-il dans une cour de récréation ? Si j’étais certain de ma cible, nul doute que je t’aurais tranché la gorge par-derrière sans même prononcer un mot. Enfin, je ne savais pas ce qu’il faisait dans le pays du feu, aucun intrus ne devait être laissé au hasard. Une question toute banale sortie alors de ma bouche, une mauvaise réponse pourrait lui causer un aller simple pour l’au-delà.


- "Que fais-tu ici ? Pourquoi es-tu venu dans le pays du feu ? Tu as un but précis ."


Sur le coup je ne bougeais pas, la distance qui nous séparait était d’environ une dizaine de mètres. S'il m’attaquait je la verrais venir et pourrais esquiver sans trop de problèmes, toutefois je ne connaissais absolument pas son niveau. Voilà pourquoi je gardais une distance de sécurité vis-à-vis de lui, on n’est jamais trop prudent n’est ce pas ? Mon arsenal n’était pas loin au cas où, mon katana dans le dos, je pouvais l’attaquer à tout moment. Peut-être avais-je à faire à un puissant déserteur venu ravager le pays, ou bien à un simple vagabond ne sachant même pas tenir un kunai ou lancer une attaque. L’habit ne fait pas le moine comme on dit, je n’avais sûrement pas l’air d’un Jônin vu mon âge ce qui parfois me donnait une première attaque surprise. Je me posais beaucoup de questions en attendant sa réponse…


* Dois-je l’attaquer ou non ? S’il n’est ici que par erreur cela serait sans doute malhonnête de ma part… Après tout je ne suis pas un shinobis qui tue pour le plaisir, il a bien de la chance de tomber sur moi. Suguato ne lui aurait même pas laissé le temps de parler et BIM une seringue dans le ventre et tels go au pays des bisounours. *


Même s’il ne s’agissait sans doute pas d’un partisan de Maka, elle pouvait très bien recruter à distance via d’autres déserteurs des plus jeunes pour avoir des oreilles partout. Être informé de tous les détails de ce monde serait un atout extraordinairement puissant pour quelqu’un de son rang. N’étant pas doué en genjutsu, je ne pouvais utiliser de technique pour tromper son esprit et m’emparer de sa mémoire. Il fallait vraiment que je travaille ce domaine dans les mois à venir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Shura
Informations
Messages : 34
Rang : C

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyVen 22 Fév 2013 - 19:36

Après avoir répondu a sa question je me suis re-assis pour recommencer ma séance d'entrainement qu'il avait purement et simplement gâché En plus j'étais a deux doigt d'atteindre mon but, enfin je pense... Le ninja qui vint m'interpeller devait être la pour le travail et non par simple curiosité je pense, enfin il ne fait que son boulot alors je devrais peut être lui répondre non ? En tout cas lui en attend une, ou s'attend a une attaque de ma part car il semble prêt a dégainer son arme. Et par mesure de sécurité supplémentaire il s'éloigne de moi au cas où je sois trop fort pour lui, ce qui doit être le cas évidemment. Je ne sais pas de qu'elle village peut il bien provenir car je ne voit pas le bandeau de ce dernier, c'est bien dommage. Dans son regard on voyait qu'il était déterminé a récupérer des informations coûte que coûte, mais bon il s'est tromper d'endroit ou chercher. Je le regardais dans les yeux pour voir si il y pouvait flancher, mais non a mon grand désarroi. Après ce petit combat de regards je me suis enfin décider a répondre a sa question, je sentait qu'il commençait a perdre patience.

"Ce que je fais ici ? Je voyage tout simplement dans le but de devenir plus fort que je ne le suis déjà. Ma présence pose un problème ? "

Je pense avoir répondu a ses attentes et j’espère qu'il allait enfin me laisser tranquille car mon entrainement n'allait pas ce faire tout seul nom de moi ! Je me suis levé et commença a m'étirer pour préparer mon prochain entrainement qui consiste a tenter de faire tomber un arbre avec mes coups de poings et de pied, je le regardais en attendant sa réponse. Il devait surement réfléchir a si il devait me croire ou non.

"Sinon il a d'autre question le Commissaire ? "

Lui lançais-je avec un air moqueur, j'aime bien provoquer les gens ça me fait du bien de temps en temps je trouve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyDim 24 Fév 2013 - 12:08

Se croyait-il invincible ? Sa force dépassait elle réellement la mienne . Je n’avais pour l’instant aucune manière de le savoir, la distance qui nous séparait allait me laisser une marge de manœuvre. Il se disait vagabond, ne cherchant qu’aventure et puissance sûrement. Bref, il n’avait pas l’air de comprendre où il se trouvait. Un véritable ignorant… Non ce gars ne pouvait pas posséder une puissance démesurée, on devient cultivé à force de progresser. Il ne savait même pas qu’il se trouvait sur le territoire du pays du feu, il avait eu de la chance de tomber sur quelqu’un comme moi, sans doute serait-il déjà mort avec un autre ninja. Bref, un petit cours de géographie semble nécessaire pour ce jeunot de shinobis, jeunot dans l’expérience en tout cas.


- "Devenir plus fort que tu les déjà, tu ne dois donc pas être si puissant que cela aujourd’hui. En effet votre présence pose un problème, tu es sur le territoire du pays du feu et ici on n’apprécie pas trop les déserteurs surtout en ce moment. Tu ne dois sans doute pas savoir ce qui se passe dans le monde, ne même pas connaître les frontières des pays… Je te déconseille d’aller vers l’Ouest, le pays du vent est beaucoup plus dangereux que celui-ci. De toute façon tu te rendras rapidement compte du changement de végétations"


L’ignorance est souvent synonyme de mort, il n’avait pas l’air bien méchant et s’était seulement égaré, encore fallait-il qu’il sache lui-même ou il se trouvait. On ne pouvait se perdre quand on était déjà perdu depuis le début de son périple, je ne savais plus quoi dire ou quoi faire. Le tuer ne m’apporterait rien, le prendre sous mon aile serait une trahison envers les villages shinobis, de plus il ne désire sans doute pas être accompagné. L’avertir . Lui donner des conseils ou bien le punir pour son erreur . En soi j’avais déjà fait mon choix... je continuais donc mon discours en répondant à ce jeune expérimenté.


- "Tu devrais aller dans un village voisin pour te munir d’une carte, au moins tu apprendras des choses sur ta position. Ce monde est rempli de tueur en tous genres, un shinobis de ta trempe peut rapporter quelques sous sur le marché noir. Comme tu es un vagabond, n’importe qui peut t’attaquer que ce soit de jour comme de nuit. Tu as intérêt à progresser rapidement si tu ne veux pas mourir comme un vulgaire déchet, la vie n’est pas aussi clémente que moi. "


Toussant un peu pour reprendre ma voix habituelle, je repris mes conseils et lui posa quelques questions.


- "Tu as des connaissances sur les déserteurs? En as-tu déjà rencontré d'autres ? Excuse-moi mais je me dois de te poser des questions pour en savoir plus sur toi, simple procédure. De plus j'aimerais savoir ton nom jeune homme, moi c'est Ao Kuroi ninja de Suna."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Shura
Informations
Messages : 34
Rang : C

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyMar 26 Fév 2013 - 19:16

Ce dernier homme me répondit avec fermeté preuve qu'il n'étais pas du tout impressionné par ma personne, ce qui me fit sortir un petit sourire le temps d'un instant. L'homme ne me lâcha pas du regard un seul instant : Avait t'il peur que je m'enfui ? Surement, il espère récupérer quelques information de ma part, information que je n'avais pas. Il me fit comprendre que j'étais en plein milieu du pays du Feu où siège le village de Konoha si je me rappelle. Je suis déjà aussi loin !? Savoir que je suis si loin de mon pays natal me rappela tout à coup des tas de souvenirs de mon périple jusqu'ici : Tout les animaux que j'ai affronter, tout les endroits que j'ai visité... Tout ce que j'ai pu voir jusqu'à aujourd'hui, je suis content de mon voyage qui me fait mûrir chaque jours et me rapproche de mon but : Devenir l'homme le plus puissant de la terre. Je ne pense pas être si loin de mon objectif mais je sais qu'il me reste un long chemin a faire, car le pouvoir n'est pas que de la force pure , il réside aussi dans la connaissance et le savoir. Enfin bref, à ce que je me souvienne il ma qualifié de déserteur : Qu'est ce que cette notion signifie ? Est-ce péjoratif ? Je le crois bien vu qu'il affirma que dans le pays du feu il n'appréciait pas les déserteurs. Il me conseilla de ne pas m'aventurer dans le pays du vent vers l'Ouest, enfin sans avoir pris connaissance de ce qui se passe dans le monde évidemment. Il n'avait pas tort sur ce coup, si je ne sais rien je ne peut rien faire et le savoir et un des piliers du pouvoir qui est mon objectif donc il me fallait suivre ces conseils. Il n'avait pas l'air si méchant en fait le commissaire !

" Tu viens de m’appeler déserteur, que signifie ce terme ? "

Moi aussi j'avais une question a lui poser, il n'allait pas me prendre le monopole de la question quand même non ? J'attendais tranquillement sa réponse quand il continua à me conseiller en disant d'aller en ville pour récupérer une carte pour me repérer dans le monde, mais le problème c'est que en faisait parti du clan Gogyou j'étais recherché par les habitants des villages qui veulent tous nous exterminer, je n'étais peut être pas cultivé mais ça au moins je le savais et je sais aussi que cela peut être très dangereux de m'aventurer dans Konoha, enfin il y a peut être d'autre village au alentours qui sait. Ce dernier me confia aussi que ma tête pourrait valoir quelque sous, mais je n'ai rien fait de mal moi ! Pourquoi voudrait t'on me tuer ? Enfin l'homme n'est pas forcément logique dans ça manière de faire. Et au final il se présenta sous le nom de Ao Kuroi un Ninja de Suna. Donc il ne venait pas du pays du feu, le village de Suna et Konoha doivent être allié surement. Quoi qu'il en soit je ne savait pas dans quel pays Suna ce trouvait, peut être qu'il me le dira de lui même j'ai pas vraiment envie de demander pour passer a nouveau pour un imbécile. En donnant son identité il me demanda la mienne et des informations sur des déserteur, je savais bien que je ne devais pas lui révéler mon appartenance au clan Gogyou.

"Désolé de mon impolitesse. Je me présente a mon tour, je m'appelle Kurokiri ! En vu de ma question sur les déserteur je n'ai aucune informations par rapport a cela et pour te dire tu fais parti des seuls humains que j'ai côtoyé depuis très longtemps..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyVen 1 Mar 2013 - 17:31

Que signifie le terme de déserteur ? Mais c’était quoi ce guignol, je venais de toucher le gros lot on dirait, soit il avait perdu la mémoire soit il venait d’une grotte. Pour lui éviter toute souffrance physique et intellectuelle, sans doute devrais-je le tuer, cela lui éviterait pas mal de problèmes… Mon esprit s’embrouillait et en voyant devant moi cet énergumène, je lui tranche la gorge . Le carbonise ou bien je le noie . Ne sachant rien de lui, je me devais d’en apprendre un peu plus pour ne pas laisser partir d’autres informations, de toute façon il ne pourrait fuir face à moi, autant en profiter pour lui mettre la pression. Par la suite il répondit simplement que les déserteurs il en connaissait rien et donc n’avait pas d’informations sur eux, de plus je serais le premier être humain qu’il a rencontré depuis longtemps… Putain mais tu sors d’un hôpital psychiatrique ou quoi .! Ce mec était vraiment barjo, la solitude rend vraiment les gens malades.

Bon, maintenant que la comédie était passée, peut-être allais-je réussir à en tirer quelque chose. Après tout il a bien un cerveau ce garçon… n’est ce pas . Je commençais à croire que mon sortir allait se résumer à une discussion complexe sur le sens du mot « terre », je n’allais quand même pas éduquer un garçon de 20 ans ! Ce n'est pas marqué professeur sur mon front ! J’étais limite fatiguée alors que je n’avais fait aucun exercice.



- "Ok… Toi t’es vraiment bizarre… Si tu ne connais rien au monde, qu’elle est ton objectif à par voyager . Parce qu’un voyageur apprend des choses et découvre le monde… Toi tu es seul, tu ne rencontres pas d’humain et ne connais même pas les frontières, tu penses aller encore loin comme ça . Simple conseil, retourne dans ta grotte avant que le soleil ne te tape trop la tête, à moins que ça soit déjà le cas…"


Oui je me moquais de lui, pourquoi ? Simple technique ancestral, provoqué pour mieux apprendre le caractère de son adversaire. Allait-il m’attaquer sans réfléchir ? Ne pas bouger et me dire un vieux, « Hein . », ou bien simplement me répondre avec aplomb sans dégager le moindre énervement . J’étais tout à fait décontracté en attendant la réaction de ce jeune homme seul, sans la moindre compagnie. J’avais un peu pitié de lui en fait, être si seul et ne rien savoir du monde… pauvre de toi. Tu pourrais mourir que tout le monde s’en foutrait, je ne voulais pas aller trop loin non plus et me gardai de tir de telle chose. Le provoquer était une chose, le réduire en poussière avec une simple phrase en était une autre.


* Si tu m’attaques, t'es mort. Si tu me dis un vieux « Hein », tu’es con. Si tu me réponds sans bouger et me remballes, tu es une menace. Choisie ton destin garçon, dans tous les cas, il est scellé… *


Le chant des oiseaux guidait mes pensées, j’avais un plan bien précis à suivre et le tenir à la lettre serait mon objectif. Des mots allaient sortir de sa bouche, son caractère, son histoire et son intelligence allait m’être révélée dans quelques secondes. J'en tremblais d'excitation, qu'allait bien pouvoir me sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Shura
Informations
Messages : 34
Rang : C

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptySam 2 Mar 2013 - 19:41

Il semblait totalement choqué de mon cas, ça fait quoi si je vivais reclus de ce monde ? C'est mon droit non ? De toute manière personne ne doit me dire ce que j'ai à faire et personne n'à a me dire ce que je dois faire. Et puis quoi encore, c'est moi le maître de mon destin ! C'est pas comme si je ne savais pas ce qu'était un ninja non plus faut pas abuser, d'accord je ne savais pas où je me trouvais, d'accord je ne sais pas ce qu'est un déserteur ninja. Et alors ? On est née dans ce monde pour apprendre, personne n'est née avec la science infuse. Il fallait qu'il se calme ce type au lieu de m'agresser comme il le fait, si ça continue il va falloir que je lui botte le derrière ! Mauvaise idée... Avec un village ninja tout proche, montrer le pouvoir de mon clan serait purement et simplement du suicide a mon niveau. Il fallait que je le remette en place d'une autre manière... Et voilà qu'il continue a m'insulter en me disant que je suis bizarre, que je ne sais pas ce que je fait, que je suis fou et passons. Mais il fallait que je garde mon calme, perdre mon sang froid serait synonyme d'infériorité mentale. Et puis peut importe ce n'est pas comme si j'était en train de jouer mon avenir ici. Je me suis simplement retourné me suis tranquillement assis et je contemplait le vaste ciel qui est au dessus de nos têtes .

"Mon objectif ? Tu n'a pas a le savoir, il ne regarde que moi. Peut être que je suis bizarre comme tu le dis, mais cela ne me dérange pas plus que cela. La solitude je la vie bien, quand l'heure sera venue je me mêlerais peut être au monde d'aujourd'hui et on se reverra dans d'autre circonstance qui sait ? Et ton conseil tu peux te le garder tu sera mignon."

Qu'est ce qu'il peut être fatiguant quand il s'y met celui là ! En parlant de fatigue moi j'avais bien envie de me taper une bonne sieste là tout de suite, maintenant. Mais bon il fallait bien que je tienne compagnie a ce jeune homme cela serait impoli de ma part de l'envoyer balader. Alors je me tenais là en attendant de voir ce qu'il allait faire, posé tranquillement. J'étais en train de me dire qu'il avait l'air quand même vachement sérieux, quand on est ninja on ne rigole jamais ? C'est ça votre vie, tous derrière une bannière c'est bien beau mais il faut voir ce qu'il se passe derrière cette bannière. Je ne pourrais pas vivre en étant constamment sous les ordres de quelqu'un j'accorde trop d'importance a ma liberté pour cela. Enfin on ne vit pas de la même manière cela n'aller servir a rien de débattre sur ce sujet avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyMar 5 Mar 2013 - 16:46

Mon mignon ? Comment pouvait-il penser que qu’une telle dénomination me laisserait immobile, il semblerait que le fait de ne pas voir beaucoup d’humains lui est fait perdre la tête. J’allais lui rappeler les quelques émotions principales qui peuvent traverser un esprit, sans doute étais-je trop gentil envers lui. Dans un mauvais jour il serait déjà six pieds sous terre à se demander ce qu’il avait fait de mal, provoquer un ninja n’est vraiment pas une bonne solution, même s'il est patient, il finira un jour par exploser…


" -… Je ne sais pas comment te le dire, mais chercher les emmerdes avec quelqu’un de plus fort que soi ce n'est disons… pas une bonne chose. Surtout quand on est seul, perdu et qu’en face de toi il y a quelqu’un qui pourrait te réduire en poussière en très peu de geste. Donc si tu ne veux pas de mon conseil, très bien… Mais que ta solitude ne te monte pas à la tête, tu ne rencontres jamais de shinobis donc tu te crois puissant . C’est en combattant que tu connais ta vraie valeur, ta chute n’en sera que plus grande si jamais tu essayes de te battre."


Un petit essoufflement de ma part, je ne savais pas pourquoi je lui disais tout cela… Normalement il aurait déjà le kunai sous la gorge et serait en train d’appeler sa maman pour qu’elle vienne le sauver. Heureusement pour lui je savais garder mon calme en toutes circonstances, mais quand ça explosait, il ne faut pas être devant.


- "J’ai un droit de vie ou de mort sur toi, il m’est normalement interdit de laisser repartir un déserteur trouvé sur mon territoire. Je suis clément car ce n’est pas ma nation, mais ne commence pas à m’insulter ou tu risques de le regretter amèrement… Un voyage sans retour, ça serait dommage pour un vagabond tel que toi. "


Me laissant aller au gré du vent, je n’allais pas tarder à quitter ce lieu, on ne sait jamais où un déserteur peut se cacher. Les minables de son espèce ne sont pas intéressants, ils ne servent qu’à faire joli dans un groupe de déchets qu’on réduit en cendres en quelques attaques. Je n’avais pas de nouvelle du télépathe de Konoha qui me guidait, à dire vrai depuis que j’étais partie du village, aucune nouvelle de sa part. Encore une farce de ces guignols qui s’amusaient à me faire tourner en bourrique, le sérieux est une vertu qui ne s’apprend pas. Avant de partir je souhaitais savoir une dernière chose…


- "Tu dis vouloir te mêler au monde, mais sache que tu n’es rien qu’un insecte ici. Ta venue ne changera rien, tu n’es pas assez fort pour changer les choses. Tu ne dois ta vie qu’à un geste de bonne humeur de ma part, souviens-t-en… Les shinobis ne sont pas tous comme moi, malheureusement pour toi."


Il me tournait le dos, une provocation que je laissais passer pour garder ma bonne humeur d’aujourd’hui. Avoir encore une fois les mains pleines de sang me gênerait, être vu comme un simple tueur ne me plaisait pas, mais je n’hésitais pas à le faire quand la situation l’exigeait. Allais-je avoir une dernière explication de sa part ? Allait-il me provoquer une nouvelle fois ? Ou bien se tairait-il, apeuré de commettre une faute impardonnable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Shura
Informations
Messages : 34
Rang : C

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyLun 11 Mar 2013 - 20:03

Et c'était reparti pour un tour ! Il allais encore me faire la morale, qu'est ce que j'ai bien put lui faire a ce type pour qu'il me pompe l'air comme ça, c'est vraiment agaçant a la longue. Sincèrement ça commence a être relou toute cette histoire, je comprend pas ce qu'il attendait de moi ? Peut être était t'il simplement sadique, où voulait t'il avoir de nouvelle information concernant mon compte, mais ça il peut toujours courir il ne saura jamais rien. Je ne savais vraiment pas quoi répondre face a ce genre de type, pas envie de le remettre en place si près d'un village ninja ça pourrait bien être ma dernière journée ici bas. Il me fit part de ça menace comme quoi "Chercher les emmerdes avec plus fort que sois est une mauvaise idée". Oui je confirme il devrait donc arrêter de me chercher les emmerdes ou je vais finir pas l'envoyer manger les pissenlits par la racine en deux claquement de doigts moi...

"Ahlala... Tu devrais te détendre de temps en temps mon pauvre amis, ça te faciliterais la vie je te le dis. Vivre sur les chapeaux de roue comme ça ne te rendra que plus nerveux..."

Je me suis rapproché de la rivière tranquillement pour admirer la clarté de l'eau qui était étonnante dans le pays du Feu. Je sais pas pourquoi je faisait ça me je me suis mis a regarder le fond de la rivière pendant presque une minute, ça m'apaisé on ce sent vraiment mieux après ça il devrait essayer le gugusse. J'essayer de faire le vide dans mon esprit, difficile avec le type derrière qui continuait a me faire ça morale a deux francs six sous là.
D'après lui "Il à le droit de vie ou de mort sur moi " et puis quoi encore ! En plus monsieur est clément avec moi ! C'est juste qu'il mouille c'est tout ! Enfin je le comprend en face de quelqu'un comme moi on ne peut que être impressionné par tant de classe. Enfin je ne lui en veux vraiment pas, ça journée a été dure il a penser trouver une cible mais il s'est totalement gouré. Pas de bol l'ami ! Enfin bref , il grandira et il oubliera comme on dit. Je me suis rapproché de lui lentement et en lui tapotant l'épaule je lui ait dit :

" Tu devrais prendre des vacances mon potes, ca te fera vraiment du bien. Ta carrément péter les plombs. Il n'y pas que a moi que le soleil fait de l'effet a ce que je vois. La prochaine fois qu'on se verra j'espère que tu te sera calmé "

Après être passé de l'autre coté dans son dos, je me suis arrêter comme pour attendre ça réponse, qui n'allait peut être pas arriver qui sait ? Mais je pense qu'il n'allait pas me laisser le dernier mot de l'histoire de tout manière donc bon . Je reste planté ici quelques secondes et après je me casse j'ai pas que ça a faire moi !

[Hrp : excuse moi du retard]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] EmptyLun 11 Mar 2013 - 21:59

Il s’approchait de moi, après m’avoir conseillé de me détendre, il était en train de s’admirer dans le reflet de la rivière. Mon énervement était déjà monté d’un cran alors qu’il se moquait éperdument de moi, sa seconde action allait lui causer plus d’une blessure. Me tapotant l’épaule, il prononça quelques mots, sûrement les derniers de son existence. Mon esprit réfléchissait à une vitesse folle, le tuer d’un seul geste . Le faire souffrir . Lui couper un bras . Une jambe ? Le décapiter sans la moindre pitié . Tant de choix s’offrait à moi, tant d’opportunités de faire redescendre ma colère… Je ne le savais pas encore, mais j’allais être l’homme le plus frustré de ce monde durant les prochaines secondes qui suivirent. Il me tournait le dos une nouvelle fois, une erreur fatale qui allait lui couter sa tête, il fallait vraiment être inexpérimenté pour faire une telle chose surtout quand on ne connaît pas les capacités de son adversaire. Sans doute pensait-il pouvoir tout esquiver d’un claquement de doigt, se prenait-il pour Dieu ? Pensait-il vraiment être invincible . Un tordu pareil méritait de mourir rapidement, le monde n’avait nullement besoin d’un gars comme lui.

Il ne me fallut même pas une seconde pour me retourner et lancer mon poing vers sa tête, celui-ci n’était pas naturel loin de là. Enrobé dans de la lave bien chaude son crâne allait partir en fumée, une attaque comme celle-ci avait 100% de chance de le toucher. Il ne pouvait pas être en mesure d’esquiver un tel coup à bout portant, la fin d’une vie s’achevait et le commencement d’une autre était déclaré dans un des villages shinobis. Que la vie était facile à ôter, l’homme est bien trop fragile pour réussir à survivre, seuls les plus forts restent. Lui n’était qu’un faible et il allait dégager de ce monde en une fraction de seconde.

La chance est un concept qui exprime la réalisation d'un événement, bon ou mauvais, sans nécessairement qu'il y ait un lien de cause à effet entre le désir et sa réalisation, bonne ou mauvaise. La chance existe en dehors de tout contrôle qu'une personne peut exercer sur un événement. Cette approche considère que la chance existe de façon magique. Certains croient qu'une personne a de la chance, la cultive ou la « provoque ». Mouai… Ben lui il n’avait rien provoqué du tout, mais de la chance il en avait à revendre ! J’arrêtai net mon poing, celui-ci me trouvant à quelques centimètres de son crâne, il devait sentir la chaleur de la lave chauffer voire brûler légèrement ce qui lui servait se couvre-chef. Encore une fois les shinobis de Konoha tombaient mal, mon télépathe qui me guidait dans mes expéditions vint ramener sa fraise au mauvais moment.



* Sorry l’ami, j’étais allé boire un coup… Je sais pas ce que tu fais là mais notre cible est plus dans le sud. L’autre présence que je sens à côté de toi est trop faible pour être notre cible, à peine rang C pour ma part. Dépêches-toi on n’a pas toute la journée ! *


Une joie de travailler avec des gens comme ça, des alliés de la sorte, je m’en passerai bien à dire vrai. Le second déserteur qui se trouvait non loin de là, avait sans doute senti ma présence et s’était substitué à ce gringalet. Mes talents en sensorialité allaient devoir être décuplé pour qu’une erreur pareille ne se reproduise plus, ma colère était à son paroxysme mais la mission était plus importante que tout. Des infos sur Maka étaient de nos jours primordiaux, la mort de cet homme allait attendre des jours meilleurs. Il pouvait remercier le ciel de lui avoir sauvé la vie, un miracle n’arrive qu’une seule fois. Je soufflai, tournai la tête vers le sud et en un éclair disparu de cette zone. Augmentant au maximum ma vitesse pour me rendre sur les lieux de l’autre individu, s’il était si fort que ça, la course poursuite serait très longue… Son visage allait rester gravé en moi durant de longues années, nul doute qu’un jour je le reverrais.

PS: Tout finit ^^ Merci pour ce rp Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty
Message(#) Sujet: Re: Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Prés du ruisseau, nombreux sont les moineaux [ Kurokiri ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-